Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLP
Admin


Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   30/1/2011, 17:13

Bonjour à tous !

On recherche une salle de 500-600 personne sur Paris ou sa région pour organiser un séminaire sur une journée avec 3 ou 4 conférenciers. Merci de m'informer, si vous avez une idée, au courriel : lelibrepenseur@free.fr

Cordialement

Smile


Faites tourner l'info svp.

Merci


Dernière édition par LLP le 2/2/2011, 12:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikemsi



Nombre de messages : 171
Age : 35
Localisation : Réunion
Date d'inscription : 01/08/2010

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   30/1/2011, 20:01


Il faudra absolument filmer cette conférence pour les gens qui sont loin et qui ne peuvent pas s'y rendre.
Ainsi que pour les anciens, comme mon père, qui ne savent pas lire et qui ne pourront pas savourer le dernier livre de Soral, mais qui suivent avec attention ses vidéos comme celles de LLP.
Pensez à nous, faîtes nous une bonne vidéo ! Wink

+++

Nikemsi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ndeloffre.blogspot.com/
phadeb



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Vidéo ?   4/2/2011, 23:22

Bonjour, mon lieu d'habitat habituel est Yokohama, je ne pourrais donc pas me déplacer, est-il possible de réaliser une vidéo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oligarchie

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 37
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   6/2/2011, 10:43

Ce sera filmé ! On est pas des rigolos What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oligarchique.blogspot.com
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   23/2/2011, 20:48

Rappel - Dimanche 27 février
Conférence LLP - SORAL
A MARSEILLE
réservations cobema@laposte.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   28/2/2011, 13:51

La conférence - LLP - SORAL du 27 février à Marseille s'est très bien déroulée, avec un LLP toujours égal à lui même, de l'info, de la pertinence, des références, ... Quant à Soral, tout simplement, du grand art .
La vidéo est en cours de montage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   28/2/2011, 13:56

Salut Nonwo cheers Merci pour l'info, je ne serais sûrement pas le seul à attendre cette vidéo avec une grande impatience bounce
Rageant de ne pas pouvoir me rendre à celle ci parce que voir réunis ces deux hommes dans le même lieu ça doit quand même être, pour un fan de chacun d'eux, un sacré bon moment !!

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letouriste

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Localisation : quelque part dans un fichier israelien
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   28/2/2011, 15:42

tout à fait bardamu ce montage doit etre de la bombe nucléaire Very Happy
Un grand merci pour ce futur montage! La résistance est en marche! cheers

PS: ça serait excellent un mix alain soral,LLP, pierre hillard, michel collon...etc la liste est longue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   2/3/2011, 11:44

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   2/3/2011, 13:13

Excellent Mr Soral cheers

Merci Tonino vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   2/3/2011, 13:35

Pour moi il y a du bon et du moins bon dans ce qu'il dit.

Attendons,s la suite.
Revenir en haut Aller en bas
sniper ol59

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 14/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   2/3/2011, 17:11

très bonne conférence, c'est toujours clair avec Soral, vivement la suite.

Continuons la conscientisassion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   3/3/2011, 12:08

Bonjour a tous, Smile

Le débat qui naquit sur ce file de discussion, se poursuit a cette adresse:

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6413-discussion-issue-du-sujet-conference-llp-soral-le-27-fev#57107


Merci pour la compréhension.

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   3/3/2011, 16:57

Soral + LLP - Marseille - partie 2



Bonne écoute à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   3/3/2011, 21:13

qu'entend LLP par une monarchie

voici un extrait du livre de Guénon le roi du monde

Le titre de «Roi du Monde», pris dans son acception la plus élevée, la plus complète et en même temps la plus rigoureuse, s'applique proprement à Manu, le Législateur primordial et universel, dont le nom se retrouve, sous des formes diverses, chez un grand nombre de peuples anciens; rappelons seulement, à cet égard, le Mina ou Ménès des Égyptiens, le Menw des Celtes et le Minos des Grecs (1). Ce nom, d'ailleurs, ne désigne nullement un personnage historique ou plus ou moins légendaire ; ce qu'il désigne en réalité, c'est un principe, l'Intelligence cosmique qui réfléchit la Lumière spirituelle pure et formule la Loi (Dharma) propre aux conditions de notre monde ou de notre cycle d'existence; et il est en même temps l'archétype de l'homme considéré spécialement en tant qu'être pensant (en sanscrit mânava).



D'autre part, ce qu'il importe essentiellement de remarquer ici, c'est ce que ce principe peut être manifesté par un centre spirituel établi dans le monde terrestre, par une organisation chargée de conserver intégralement le dépôt de la tradition sacrée, d'origine «non humaine» (apaurushêya), par laquelle la Sagesse primordiale se communique à travers les âges à ceux qui sont capables de la recevoir. Le chef d'une telle organisation, représentant en quelque sorte Manu lui-même, pourra légitimement en porter le titre et les attributs; et même, par le degré de connaissance qu'il doit avoir atteint pour pouvoir exercer sa fonction, il s'identifie réellement au principe dont il est comme l'expression humaine, et devant lequel son individualité disparaît. Tel est bien le cas de l'Agarttha, si ce centre a recueilli, comme l'indique Saint-Yves, l'héritage de l'antique «dynastie solaire» (Sûrya-vansha) qui résidait jadis à Ayodhyâ (2), et qui faisait remonter son origine à Vaivaswata, le Manu du cycle actuel.



Saint-Yves, comme nous l'avons déjà dit, n'envisage pourtant pas le chef suprême de l'Agarttha comme «Roi du Monde»; il le présente comme «Souverain Pontife», et, en outre, il le place à la tête d'une «Église brâhmanique», désignation qui procède d'une conception un peu trop occidentalisée (3). Cette dernière réserve à part, ce qu'il dit complète, à cet égard, ce que dit de son côté M. Ossendowski; il semble que chacun d'eux n'ait vu que l'aspect qui répondait le plus directement à ses tendances et à ses préoccupations dominantes, car, à la vérité, il s'agit ici d'un double pouvoir, à la fois sacerdotal et royal. Le caractère «pontifical», au sens le plus vrai de ce mot, appartient bien réellement, et par excellence, au chef de la hiérarchie initiatique, et ceci appelle une explication: littéralement, le Pontifex est un «constructeur de ponts», et ce titre romain est en quelque sorte, par son origine, un titre «maçonnique» ; mais, symboliquement, c'est celui qui remplit la fonction de médiateur, établissant la communication entre ce monde et les mondes supérieurs (4). A ce titre, l'arc-en-ciel, le «pont céleste», est un symbole naturel du «pontificat»; et toutes les traditions lui donnent des significations parfaitement concordantes: ainsi, chez les Hébreux, c'est le gage de l'alliance de Dieu avec son peuple; en Chine, c'est le signe de l'union du Ciel et de la Terre; en Grèce, il représente Iris, la «messagère des Dieux»; un peu partout, chez les Scandinaves aussi bien que chez les Perses et les Arabes, en Afrique centrale et jusque chez certains peuples de l'Amérique du Nord, c'est le pont qui relie le monde sensible au suprasensible.



(1) Chez les Grecs, Minos était à la fois le Législateur des vivants et le Juge des morts ; dans la tradition hindoue, ces deux fonctions appartiennent respectivement à Manu et à Yama, mais ceux-ci d´ailleurs représentés comme frères jumeaux, ce qui indique qu´il s´agit du dédoublement d'un principe unique, envisagé sous deux aspects différents.

(2) Ce siège de la «dynastie solaire», si on l'envisage symboliquement, peut-être rapproché de la

«Citadelle solaire» des Rose-Croix, et sans doute aussi de la «Cité du Soleil» de Campanella.

(3) Cette dénomination d' «Église brâhmanique», en fait, n'a jamais été employée dans l'Inde, que par la secte hétérodoxe et toute moderne du Brahma-Samâj, née au début du XIXe siècle sous des influences européennes et spécialement protestantes, bientôt divisée en de multiples branches rivales, et aujourd'hui à peu près complètement éteinte; il est curieux de noter qu'un des fondateurs de cette secte fut le grand-père du poète Rabindranath Tagore.

(4) Saint Bernard dit que «le Pontife, comme l'indique l'étymologie de son nom, est une sorte de pont entre Dieu et l'homme» (Tractatus de Moribus et Officio episcoporum, III, 9). - Il y a dans l´Inde un terme qui est propre aux Jainas, et qui est le strict equivalent du Pontifex latin: c'est le mot Tîrthamkara, littéralement: «celui qui fait un gué ou un passage» ; le passage dont il s´agit est le chemin de la Délivrance (Moksha). Les Tîrthamkaras, sont au nombre de vingt-quatre, comme les vieillards de l´Apocalypse, qui, d'ailleurs, constituent aussi un Collège pontifical.



D'autre part, l'union des deux pouvoirs sacerdotal et royal était représentée, chez les Latins, par un certain aspect du symbolisme de Janus, symbolisme extrêmement complexe et à significations multiples; les clefs d'or et d'argent figuraient, sous le même rapport, les deux initiations correspondantes (5). Il s'agit, pour employer la terminologie hindoue, de la voie des Brâhmanes et de celle des Kshatriyas ; mais, au sommet de la hiérarchie, on est au principe commun d'où les uns et les autres tirent leurs attributions respectives, donc au-delà de leur distinction, puisque là est la source de toute autorité légitime, dans quelque domaine qu'elle s'exerce; et les initiés de l'Agarttha sont ativarna, c'est-à-dire «au-delà des castes» (6).



Il y avait au moyen âge une expression dans laquelle les deux aspects complémentaires de l'autorité se trouvaient réunis d'une façon qui est bien digne de remarque: on parlait souvent, à cette époque, d'une contrée mystérieuse qu'on appelait le «royaume du prêtre Jean (7)». C'était le temps où ce qu'on pourrait désigner comme la «couverture extérieure» du centre en question se trouvait formé, pour une bonne part, par les Nestoriens (ou ce qu'on est convenu d'appeler ainsi à tort ou à raison) et les Sabéens (Cool; et, précisément, ces derniers se donnaient à eux-mêmes le nom de Mendayyeh de Yahia, c'est-à-dire «disciples de Jean». A ce propos, nous pouvons faire tout de suite une autre remarque: il est au moins curieux que beaucoup de groupes orientaux d'un caractère très fermé, des Ismaéliens ou disciples du «Vieux de la Montagne» aux Druses du Liban, aient pris uniformément, tout comme les Ordres de chevalerie occidentaux, le titre de «gardiens de la Terre Sainte». La suite fera sans doute mieux comprendre ce que cela peut signifier ; il semble que Saint-Yves ait trouvé un mot très juste, peut-être plus encore qu'il ne le pensait lui-même, quand il parle des «Templiers de l'Agarttha».



Pour qu'on ne s'étonne pas de l'expression de «couverture extérieure» que nous venons d'employer, nous ajouterons qu'il faut bien prendre garde à ce fait que l´Initiation chevaleresque était essentiellement une initiation de Kshatriyas ; c'est ce qui explique; entre autres choses, le rôle prépondérant qu'y joue le symbolisme de l'Amour (9).



Quoi qu'il en soit de ces dernières considérations, l´idée d'un personnage qui est prêtre et roi tout ensemble n'est pas une idée très courante en Occident, bien qu'elle se trouve, à l'origine même du Christianisme, représentée d'une façon frappante par les trois Roi-Mages ; même au moyen âge, le pouvoir suprême - selon les apparences extérieures tout au moins - était divisé entre la Papauté et l'Empire (10).



(5) A un autre point de vue, ces clefs son respectivement elle des «grands Mystères» et celle des «petits Mystéres». Dans certaines représentations de Janus, les deux pouvoirs sont aussi symbolisés par une clef et un sceptre.

(6) Remarquons à ce propos que l'organisation sociale du moyen âge occidental semble avoir été, en principe, calquée sur l'institution des castes: le clergé correspondait aux Brâhmanes, la noblesse aux Kshatriyas, le tiers état aux Vaishyas, et les serfs aux Shûdras.

(7) Il est notamment question du «prêtre Jean», vers l'époque de saint Louis, dans les voyages de Carpin et de Rubruquis. Ce qui complique les choses, c'est que, d'après certains, il y aurait eu jusqu'à quatre personnages portant ce titre: au Thibet (ou sur le Pamir), en Mongolie, dans l'Inde, et en Éthiopie (ce dernier mot ayant d'ailleurs un sens fort vague); mais il est probable qu'il ne s'agit là que de différents représentants d'un même pouvoir. On dit aussi que Gengis-Khan voulut attaquer le royaume du prêtre Jean, mais que celui-ci le repoussa en déchaînant la foudre contre ses armées. Enfin, depuis l'époque des invasions musulmanes, le prêtre Jean aurait cessé de se manifester, et il serait représenté extérieurement par le Dalaï-Lama.

(Cool On a trouvé dans l'Asie centrale, et particulièrement dans la région du Turkestan, des croix nestoriennes qui sont exactement semblables comme forme aux croix de chevalerie, et dont en outre, portent en leur centre la figure du swastika. - D´autre part, il est à noter que les Nestoriens, dont les relations avec le Lamaïsme semblent incontestables, eurent une action évidente, bien qu'assez énigmatique, dans les débuts de l'Islam. Les Sabéens, de leur côté, exercèrent une grande influence sur le monde arabe au temps des Khalifes de Baghdad; on prétend aussi que c´est chez eux que s´étaient réfugiés, après un séjour en Perse, les derniers des néo-platoniciens.

(9) Nous avons déjà signalé cette particularité dans notre étude sur L´Ésotérisme de Dante.

(10) Dans la ancienne Rome, par contre, l´Imperator était en même temps Pontifex Maximus. -La théorie musulmane du Khalifat unit aussi les deux pouvoirs, au moins dans une certaine mesure, ainsi que la conception extrême-orientale du Wang (voir La Grande Triade, ch. XVII).



Une telle séparation peut être considérée comme la marque d'une organisation incomplète par en haut, si l'on peut s'exprimer ainsi, puisqu'on n'y voit pas apparaître le principe commun dont procèdent et dépendent régulièrement les deux pouvoirs; le véritable pouvoir suprême devait donc se trouver ailleurs. En Orient, le maintien d'une telle séparation au sommet même de la hiérarchie est, au contraire, assez exceptionnel, et ce n'est guère que dans certaines conceptions bouddhiques que l'on rencontre quelque chose de ce genre ; nous voulons faire allusion à l'incompatibilité affirmée entre la fonction de Buddha et celle de Chakravartî ou «monarque universel» (11), lorsqu'il est dit que Shâkya-Muni eut, à un certain moment, à choisir entre l'une et l'autre.



Il convient d'ajouter que le terme Chakravartî, qui n'a rien de spécialement bouddhique, s'applique fort bien, suivant les données de la tradition hindoue, à la fonction du Manu ou de ses représentants: c'est, littéralement, «celui qui fait tourner la roue», c'est-à-dire celui qui, placé au centre de toutes choses, en dirige le mouvement sans y participer lui-même, ou qui en est, suivant l'expression d'Aristote, le «moteur immobile» (12).



Nous appelons tout particulièrement l'attention sur ceci: le centre dont il s'agit est le point fixe que toutes les traditions s'accordent à désigner symboliquement comme le «Pôle», puisque c'est autour de lui que s'effectue la rotation du monde, représenté généralement par la roue, chez les Celtes aussi bien que chez les Chaldéens et chez les Hindous (13). Telle est la véritable signification du swastika, ce signe que l'on trouve répandu partout, de l'Extrême-Orient à l'Extrême-Occident (14), et qui est essentiellement le «signe du Pôle»; c'est sans doute ici la première fois, dans l'Europe moderne, qu'on en fait connaître le sens réel. Les savants contemporains, en effet, ont vainement cherché à expliquer ce symbole par les théories les plus fantaisistes; la plupart d'entre eux, hantés par une sorte d'idée fixe, ont voulu voir, là comme presque partout ailleurs, un signe exclusivement «solaire» (15), alors que, s'il l'est devenu parfois, ce n'a pu être qu'accidentellement et d'une façon détournée. D'autres ont été plus près de la vérité en regardant le swastika comme le symbole du mouvement: mais cette interprétation, sans être fausse, est fort insuffisante, car il ne s'agit pas d'un mouvement quelconque, mais d'un mouvement de rotation qui s'accomplit autour d'un centre ou d'un axe immuable; et c'est le point fixe qui est, nous le répétons, l'élément essentiel auquel se rapporte directement le symbole en question (16).



(11) Nous avons noté ailleurs l'analogie qui existe entre la conception du Chakravartî et l'idée de l'Empire chez Dante, dont il convient de mentionner ici, à cet égard, le traité De Monarchia.

(12) La tradition chinoise emploie, en un sens tout à fait comparable, l'expression d'«Invariable Milieu». – Il est à remarquer que, suivant le symbolisme maçonnique, les Maîtres se réunissent dans la «Chambre du Milieu».

(13) Le symbole celtique de la roue s'est conservé au moyen âge; on peut en trouver de nombreux exemples sur les églises romanes, et la rosace gothique elle-même semble bien en être dérivée, car il y a une relation certaine entre la roue et les fleurs emblématiques telles que la rose en Occident et le lotus en Orient.

(14) Ce même signe n'a pas été étranger à l'hermétisme chrétien: nous avons vu, dans l'ancien monastère des Carmes de Loudun, symboles fort curieux, datant vraisemblablement de la seconde moitié du XVe siècle, et dans lesquels le swastika occupe, avec le signe dont nous parlerons plus loin, une des places les plus importantes. Il est bon de noter, à cette occasion, que les Carmes, qui sont venus d'Orient, rattachent la fondation de leur Ordre à Élie et à Pythagore (comme la Maçonnerie, de son côté, se rattache à la fois à Salomon et Pythagore, ce qui constitue une similitude assez remarquable), et que, d'autre part, certains prétendent qu'ils avaient au moyen âge une initiation très voisine de celle des Templiers, ainsi que les religieux de la Mercy; on sait que ce dernier Ordre a donné son nom à un grade de la Maçonnerie écossaise, dont nous avons parlé assez longuement dans L'Ésotérisme de Dante.



(René Guénon, Le Roi du Monde, chap.II : Royauté et Pontificat).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   3/3/2011, 23:14

Pour ceux qui n'arrivent pas à voir la vidéo sur le site d'LLP,
je relaye la vidéo de LLP, lors de la conférence du 27 février avec Alain Soral.

Le Mediator, histoire d'un complot meurtrier - LLP

http://www.ubest1.com/index.php?option=com_seyret&Itemid=27&task=commentaire&nom_idaka=28033&anarana=video&ecrit=LeLibrePenseur#null

Texte complet de cet exposé ici :
http://www.lelibrepenseur.org/Mediator_Histoire_Complot_LLP.pdf

Bon visionnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille   14/3/2011, 20:27

Y'a du nouveau concernant la conférence de quatre personnes dans une salle sur Paris ? ça va le faire ou pas ? et qui sont les autres ?
;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Conférence LLP + Soral le 27 février à Marseille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage bibliothèques Marseille
» le numérique à l'Alcazar et Lire en fête Marseille
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» JOBDAY le 19 février 2010 à Zeebrugge
» couches lavables et lessive maison au savon de marseille marius fabre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Reponse de LeLibrePenseur-
Sauter vers: