Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bradley Smith à Reporter Sans Frontières : liberté d'expression et holocauste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Bradley Smith à Reporter Sans Frontières : liberté d'expression et holocauste   1/2/2011, 07:53

Toujours actif, le révisionniste américain Bradley Smith, fondateur du CODOH (Comité pour un débat public sur l'Holocauste), écrit cette fois à Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières, à propos du Symposium sur la liberté d'expression qui a dû se tenir le 26 janvier (voy. n/message du 23/1 intitulé "Bradley écrit à l'UNESCO pour Vincent") et lui pose une très bonne question (traduction TRES rapide) :
http://campaign.r20.constantcontact.com



Jean-François Julliard, Secrétaire général
Reporters sans frontières
5, rue Geoffroy-Marie
75009 Paris - France
Tél. (33) 1 44 83 84 84
Fax (33) 1 45 23 11 51
E-mail: rsf@rsf.org
www.rsf.org

28 janvier 2011

Monsieur,

Il est bon de savoir que vous aurez participé au Symposium international de l'UNESCO consacré à l'état de la liberté de la presse dans le monde. Il n'y a probablement pas de sujet plus important aujourd'hui pour l'humanité que ce que défend Reporters sans frontières: "la liberté d'informer et d'être informé".

RSF déclare: "Le droit pour chacun d'informer librement le public et d'être informé est absolu." RSF cite l'Article 19 de la Déclaration
universelle des droits de l'homme: "Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de 'chercher, de recevoir et de répandre', sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."

Je vois dans ces propos une singulière ironie que j'ai du mal à comprendre. Partout à travers l'Europe, mais particulièrement dans des
nations comme la France, l'Autriche et l'Allemagne, des auteurs et des éditeurs sont "inquiétés" et emprisonnés pour avoir abordé publiquement certains aspects spécifiques de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, y compris, mais pas seulement, la question des ADM allemandes (la chambre à gaz). RSF est-il venu en aide à des hommes et des femmes comme Vincent Reynouard, Wolfgang Fröhlich, Gerd Honsik, Sylvia Stolz ou Horst Mahler? Pas que je sache. Et pourquoi?

Ces auteurs sont aujourd'hui en prison pour avoir cru à ce "droit absolu pour chacun d'informer librement le public et d'être informé". Faut-il que j'en conclue que RSF ne "croit qu'à moitié" à ce qu'ont réellement cru ces hommes - à savoir que "Le droit pour chacun d'informer librement le public et d'être informé est absolu"? RSF ne dit rien. RSF ne fait rien. RSF ira jusqu'au bout du monde en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud et en particulier dans le monde musulman pour protester contre l'emprisonnement d'écrivains et d'éditeurs, mais il n'a pas un mot sur l'emprisonnement des écrivains en Europe occidentale, là où se trouve précisément le siège de
RSF.

Jean-François Julliard, je vous pose une question simple: J'aimerais bien venir en France pour parler devant un public du vocabulaire irrationnel employé par la classe professorale américaine quand il s'agit de la question de l'Holocauste. J'ai donné une conférence sur ce sujet à Téhéran en 2006.

Je n'ai pas eu besoin du soutien de RSF en Iran mais j'en aurais besoin dans le pays où est basé RSF - en France. RSF est-il prêt à défendre publiquement le droit que j'ai de m'exprimer, le droit des Français et des Françaises de m'écouter parler, sans la menace d'arrestation, de procès et d'emprisonnement?

Ou est-ce que RSF, en tant que représentant de ceux qui "croient à moitié" à l'Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme - ceux qui "croient à moitié" étant ceux qui pensent que l'Article 19 a pour but de protéger certains aux dépens des autres - laissera l'Etat français me mettre en taule?

Je n'ai guère besoin de demander, n'est-ce pas?

Sincèrement vôtre, mais avec un sentiment sincère de déception.

Bradley R Smith
Committee for Open Debate on the Holocaust
PO Box 439016
San Ysidro, CA 92143
U.S.A
Telephone: 209 682 5327
Email: bradley1930@yahoo.com
Web: www.codoh.com

Remarque: Cette lettre sera diffusée à l'administration et au personnel du
siège et des différents bureaux de l'UNESCO.


NDLR :

C'est le problème de RSF et des soi-disant défenseurs de la liberté d'expression et autres "antisionistes" qui poussent comme les champignons après la pluie : ils ne sortent que des demi-vérités et récupèrent les courants de mécontentement pour les envoyer loin, loin, très loin de la cause unique du désordre mondial, de cette seconde guerre mondiale et de son fameux holocauste des juifs qu'il est curieusement interdit d'étudier librement.(http://www.propagandes.info/product_info.php/excellent-rsum-de-la-loi-fabiusgayssot-par-robert-faurisson-p-55)

Voici un exemple de récupération reporté par Al Manar TV :

Quelque 200 personnes réunies à l'appel de différentes organisations turques ont manifesté dimanche devant le consulat d'Egypte à Istanbul pour réclamer la démission du président égyptien Hosni Moubarak. "Moubarak doit partir, l'oppression doit cesser", "Moubarak, marionnette des Etats-Unis", ont scandé les manifestants, qui portaient de nombreuses photographies du chef d'Etat barrées de croix gammées ou d'étoiles de David et ont brûlé un pantin à son effigie.

La diabolisation de l'état juif est ici utilisée pour renforcer la version officielle de l'histoire de l'holocauste des juifs sur laquelle repose toute la justification de la création de... l'état juif d'Israel !

En clair, on essaie d'éteindre un feu en l'arrosant d'essence.
Faut il être idiot pour ne pas le voir ?

Est-il surprenant d'apprendre que les services américains, pays entièrement sous contrôle juif sioniste, ont distribué au Caire "des petits livrets imprimés par l'institut Albert Einstein (sic!) donnant des conseils sur la manière de manifester et proposant un certain nombre de slogans" ( Thierry Meyssan ).



http://www.propagandes.info/product_info.php/bradley-smith-reporter-sans-frontires-pourquoi-ne-defendez-vous-pas-la-libert-dexpression-quand-il-sagit-de-lhistoire-de-holocauste-p-571
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bradley Smith à Reporter Sans Frontières : liberté d'expression et holocauste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tunisie et liberté d'expression
» La Liberté d'expression.
» Algérie et (non)liberté d'expression
» EVOLUTION DE LA LIBERTE D'EXPRESSION EN GENDARMERIE
» Etude : - la LIBERTE d'EXPRESSION - le DEVOIR de RESERVE.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: