Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
4Lb4T0r



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: L' Eurogendfor: Ca sert à quoi ?   30/8/2010, 17:34

B'jour à tous!

Voici un article sur la force d'occupation "eurogenfor" du 12 Août 2010 par Jean REX sur Mediapart légèrement modifié pour la forme.
Source: http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/120810/l-eurogendfor-ca-sert-quoi

Cette Force de gendarmerie européenne a été créée le 17 septembre 2004 à Noordwijk, aux Pays-Bas, sous l'initiative de Michèle Alliot-Marie (qui était à l'époque ministre de la défense), elle dispose d'une capacité de 800 hommes en cas de crise, et de 30 hommes de manière permanente et a été créée afin de réprimer plus facilement les manifestations qui dégénèrent.

Mais, selon le site Comite-Valmy, cela va beaucoup plus loin :
" Le grand problème est le suivant : Eurogend for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté nationale des Etats-membres de l’UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un Etat-membre de l’UE – voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dé nommé Accord de Velsen (NL).

Article du Comité Valmy en question: http://www.comite-valmy.org/spip.php?article577

Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les S(ervices) S(ecrets) et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée (!). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat".

Site officiel de cette force d'occupation comparable quelque part à l'OTAN: www.eurogendfor.org

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO   6/2/2011, 17:49

Voici quelques documents concernant l'Eurogendfor dont parle le Liesi numéro 223 :

Je vous laisse juger par vous même de ce qui attends les Europééns.

Site officiel :
http://www.eurogendfor.org/

Article du comité Valmy :
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article577

Travaux préparatoires à l'assemblée :
http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/creation_eurogendfor.asp

Une vidéo résumée sur dailycensure :
http://www.dailymotion.com/video/xdnqv5_la-police-militaire-nouvel-ordre-mo_news

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO   6/2/2011, 18:30

D'après le site officiel :

EGF (European Gendarmerie Force) will be, first and foremost, at the disposal of the EU (European Union) to carry out police missions in crisis management operations.

Au niveau stratégique :
La Force de Gendarmerie Européenne sera, tout d'abords et pardessus tout, à la disposition de l'UE pour se charger des missions de police dans des opérations de gestion de crise.


EGF could also be put at the disposal of the UN (United Nations), OSCE (Organization for Security and Co-operation in Europe), NATO (North Atlantic treaty Organisation), other international organizations, or an ad hoc coalition.

La FGE pourrait aussi être mis à la disposition de l'ONU, de l'OSCE, de l'OTAN et autres organisations internationales ou coalitions.

---

These units can be put either under military command or civil authority, in order to guarantee public security, public order and to fulfill judiciary police tasks.

Au niveau tactique :
Ces unités pourront être sous commandement militaire ou civil afin de garantir la sécurité publique, ordre publique et remplir des missions de police judiciaire.

Ces principales fonctions sont :
-missions générale de sécurité publique et maintient de l'ordre public.

-missions d'investigation criminelle, détection, récolte d'information, analyse et mise en oeuvre, protection et assistance des individus ( sans doute les membres de l'élite), control des traffics, lutte contre le terrorisme et autre crimes majeurs.

---

Les missions :

TASKS
In accordance with the mandate of each operation, the EGF will perform a broad spectrum of activities related to its own police capability, such as:

1 performing security and public order missions;
2 monitoring of and advice for local police in their day-to-day work, including criminal investigation work;
3 conducting public surveillance, traffic regulations, border policing and general intelligence;
3 performing criminal investigation work, covering detection of offences, 4 tracing of offenders and their transfer to the appropriate judicial authorities;
5 protecting people and property and keeping order in the event of public disturbances;
6 training of police officers as regards international standards;
7 training of instructors, particularly through co-operation programs;

Ces taches en missions sont :
1 effectuer des missions de sécurité et d'ordre public;
2 orienter et conseiller pour les polices local dans leur travail quotidien y compris l'investigation criminelle;
3 orchestrer la surveillance publique, la régulation du traffic routier, police des frontières et renseignements généraux;
4 suivi des hors la lois et transfert vers les autorité judiciaire appropriée;
5 protéger les gens et leur propriété et gardiennage durant des évènements de troubles publics;
6 entrainement des officiers de police au regard des standard internationaux;
7 entrainement d'instructeurs, particulièrement au travers de programmes de coopération (internationale?)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
al_ankabout

avatar

Nombre de messages : 360
Localisation : Médine
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO   7/2/2011, 00:31

Je me permet de transférer tes liens sur le site 911nwo.info.

Salaam aleykoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6051
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO   16/2/2012, 10:24

ALERTE ROUGE !!!

Eurogendfor, la force de gendarmerie européenne, s’apprête à intervenir en Grèce !!!



Préparatifs secrets pour l’intervention de l’EUROGENDFOR, la force européenne spéciale, en Grèce!

La crise économique accompagnée d’une agitation sociale donnera à Bruxelles l’occasion de tester la capacité de réponse du groupe secret qui a été créé pour lutter contre les troubles et les soulèvement populaires en Europe.

L’EUROGENDFOR est un groupe secret avec son siège en Italie, et est prête à démarrer en Grèce, où elle a sa première opération d’envergure contre la population d’un Etat européen. La Grèce est en ébullition. Les protestations deviennent de plus in plus violentes. Préparatifs secrets de l’opération de la force spéciale européenne en Grèce!
La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs ! Actuellement, c’est une « troupe d’intervention spéciale » forte de 3000 hommes ( !) sous le sigle difficile à prononcer « Eurogend­for » (European Gendarmerie Force/troupes de police européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE !

Ce corps de police a été créé à l’initia­tive de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours à nouveau dans les villes françaises.

Le grand problème est le suivant : Eurogend­for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des Etats-membres de l’UE ! Un « conseil de guerre », qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un Etat-membre de l’UE – voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le « document constitutif » dé­nommé Accord de Velsen (NL).

Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays « ami », membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné. En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire : l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée ( !). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat.
Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. A l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.




Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne – qui n’est rien d’autre que l’ancienne « Constitution européenne » controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable à pu être instaurée. Grâce au jugement du Tribunal constitutionnel su­prême, les politiques allemands, qui ont soutenu ce traité douteux à la quasi-unanimité au Bundestag, auront à l’avenir le droit d’être entendus. Un homme politique allemand, ramené à la réalité, déclare lors d’un entretien privé :

« On s’amusera bien au sein de l’Eurogendfor quand à l’avenir l’état d’urgence sera imposé dans les centres chauds de Bottrop ou Neukölln en Allemagne fédérale. »

http://lupocattivoblog.wordpress.com/2010/03/09/was-versteckt-sich-hinter-eurogendfor-mit-eu-besetzungsrecht/

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/02/15/eurogendfor-la-force-de-gendarmerie-europeenne-sapprete-a-intervenir-en-grece/#more-21123

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6051
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO   2/5/2012, 12:50

« EuroGendFor » – l’armée privée de l’UE, prête au départ pour la Grèce




Qu’est-ce qui se cache derrière Eurogendfor et son droit d’occupation ?


Il y a des articles après lecture desquels le lecteur se dit : « Ce n’est pas possible, je m’informe régulièrement et je pense être au courant des actualités la plupart du temps, pourquoi je ne sais rien de cela ? » Le présent article est un tel article. Ceux qui pensent qu’il s’agit dans le contexte d’Euro-Gend-For d’un terme lié à la notion anglaise « gender » ­– définition artificielle et très à la mode du « genre », du « sexe social » – se trompent. Le nom est un morceau de magnificence issu du pouvoir d’innovation intellectuelle des Français : au lieu d’une troupe de l’UE de malfrats violents à la Rambo, ou des Bodyguards à la paie de Goldman-Sachs selon le modèle Blackwater, est née une armée privée dénommée « Force de gendarmerie européenne » (FGE). Les Allemands du camp d’Angela Merkel pourraient ainsi détourner sur les Français le « mécontentement » que l’Europe de l’euro, prétendument si amoureuse de la liberté, déclenche dans les pays où elle intervient. Mais cette mascarade se terminera au plus tard à l’arrivée en Grèce.




Cela fermente en Espagne, les protestations publiques augmentent de jour en jour. Tandis que les Allemands recommandent aux Méditerranéens de se lever plus tôt, de prendre moins de vacances et de travailler plus, la colère du peuple grec se décharge dans les rues du pays. Cela fermente et bouillonne partout, les hommes craignent des situations semblables à des guerres civiles déclenchées par la crise dans toute l’Europe. On s’en rend compte au bureau central de l’Union européenne, et depuis longtemps, l’on a pris des mesures correspondantes.

On prépare maintenant pour la première fois l’engagement de l’armée privée de l’UE qui s’apprête à partir pour la Grèce. A peine un Européen connaît cette unité secrète qui répond au nom d’« EuroGendFor ». Le quartier général de cette unité d’intervention spéciale de 3000 hommes se trouve à Vicence en Italie. L’ancienne ministre française de la Défense Alliot-Marie a initié la fondation de cette troupe, après des troubles de plus en plus fréquents sous formes de batailles de rue et de pillages suscités par des adolescents musulmans immigrés en France. « EuroGendFor » est à la fois police, police judiciaire, armée et services secrets. Les compétences de cette unité sont pratiquement illimitées. Elle doit, en coopération étroite avec les militaires européens, garantir la « sécurité en territoires de crise européens ». Sa tâche consiste surtout à réprimer des révoltes. De plus en plus d’Etats membres de l’UE adhèrent à « EuroGendFor ».




Les gouvernements européens savent exactement ce qui les attend. Pour ne pas devoir utiliser leurs propres armées contre les citoyens du pays, la troupe paramilitaire « Force de gendarmerie européenne » a été fondée en secret – ni vu, ni connu. En théorie, on peut faire appel à la FGE partout où l’Union européenne voit une crise. C’est fixé ainsi dans le Traité de Velsen qui règle les interventions d’EuroGendFor. La devise dans les armoiries est la suivante : « Lex paciferat » – ce qui peut être traduit par : « Le droit apportera la paix ». Il souligne « le principe du rapport étroit entre l’imposition des principes de droit et le rétablissement d’alentours sûrs et protégés ». Un « conseil de guerre », sous forme de comité interministériel composé des ministres de la Défense et de la Sécurité des pays membres de l’UE participants, décide de la stratégie d’intervention. La troupe peut être mise en marche soit sur demande, soit après décision de l’UE.

Dans l’article 4 du Traité constitutif concernant les missions et les engagements on peut lire : « On peut recourir aux FGE pour protéger les personnes et les biens et maintenir l’ordre en cas de troubles publics. » Les soldats de cette unité paramilitaire de l’Union européenne doivent certes respecter le droit en vigueur de l’Etat dans lequel ils interviennent et où ils sont déployés, mais : tous les bâtiments et tous les terrains qui sont pris par les troupes sont exterritorialisés et ne sont plus accessibles mêmes pour les autorités de l’Etat dans lequel la troupe intervient. Le monstre de l’Union européenne abroge ainsi le droit national aussi en cas de lutte anti-émeute.




« EuroGendFor » est une troupe policière paramilitaire et des services secrets qui peut être rapidement mise en place. Elle unit tous les pouvoirs et moyens militaires, policiers et de services secrets qu’elle peut exercer en collaboration avec des troupes nationales de police et d’armée, après être mandatée par une cellule de crise interministériel dans chaque lieu pour la lutte contre des troubles, contre des révoltes et contre de grandes manifestations. Le ministère fédéral de la Défense fait l’éloge de l’EuroGendFor sur ses sites Internet en disant : « Police ou Armée : Une gendarmerie européenne promet la solution. »

L’EuroGendFor est encore presque complètement inconnue et dans l’ombre. Cela ne restera pas ainsi. Plus les gens sont poussés dans la misère par la politique de gestion désespérée et erronée de la crise, plus cette troupe nantie de pouvoirs illimités devra « régler » la situation. Les chefs d’Etats européens se rendront compte avec gratitude qu’ils ne seront pas dans l’obligation d’utiliser leurs propres corps de police et d’armée contre leurs citoyens.

Source : http://uhupardo.wordpress.com/2012/03/16eurogendfor-die-privatarmee-der-eu-bereit-zum-abmarsch-nach-griechenland du 16/3/12 (Traduction Horizons et débats)




European Gendarmerie Force




Traité entre le Royaume d’Espagne, la République française, la République italienne, le Royaume des Pays-Bas et la République portugaise [ci-après dénommés parties contractuelles] établissant la European Gendarmerie Force « EuroGendFor », [Force de gendarmerie]

Chapitre I

Dispositions générales

Article 1 Objet 1. L’objet du présent Traité est d’instaurer une force de gendarmerie européenne opérationnelle, pré-organisée, robuste et disponible immédiatement. Elle est exclusivement constituée d’éléments des forces de police des parties, dotées du statut militaire, destinées à des missions de police dans le cadre d’opérations de gestion de crise. […]

Article 3 Définitions […] b. QUARTIER GENERAL PERMANENT [désigne] le quartier général permanent multinational et modulaire basé à Vicence (Italie). Son rôle, sa structure et sa participation à des opérations doivent être approuvés par le CIMIN (cf. g.) […] g. CIMIN signifie Comité interministériel de haut niveau. C’est l’organe décisionnel qui dirige les FGE. […]

Chapitre II

Missions, engagements et déploiement

Article 4 Missions et tâches 1. Conformément au mandat de chaque opération et en opérant indépendamment ou conjointement avec d’autres troupes, l’EuroGendFor doit être en mesure d’effectuer tout l’éventail des missions de police en se substituant à elles ou en les renforçant durant toutes les phases d’une opération de gestion de crise. 2. Les FGE peuvent être subordonnées soit à des autorités civiles soit à un commandement militaire. 3. On peut recourir aux FGE : a) pour des missions de sécurité et d’ordre public ; b) pour surveiller, conseiller, encadrer et superviser les polices locales dans leur travail quotidien, notamment dans les enquêtes criminelles ; c) pour surveiller l’espace public, régler la circulation, contrôler les frontières et effectuer des missions générales de renseignement ; d) pour effectuer des enquêtes criminelles, notamment découvrir des délits, retrouver les délinquants et les livrer aux autorités judiciaires compétentes ; e) pour protéger les personnes et les biens et maintenir l’ordre en cas de troubles publics ; […]

Chapitre III

Aspects institutionnels et juridiques

Article 7 CIMIN (Comité interministériel) […] 3. Les missions du CIMIN sont les suivantes : […] h) élaborer le cadre des opérations menées par les FGE ou à la demande de l’UE, de l’ONU, de l’OSCE, de l’OTAN, d’autres organisations internationales ou d’une coalition ad hoc ; […]

Source : www.eurogendfor.eu (Traduction Horizons et débats)

Membres fondateurs

France (Gendarmerie nationale) Espagne (Guardia Civil) Portugal (Guarda Nacional Republicana) Italie (Carabinieri) Pays-Bas (Royal Marechaussee)

Autre membre :

Roumanie (Jandarmeria Romana)

Pays partenaires

Pologne (Military Gendarmerie) Lituanie (Viesojo Saugumo Tarnyba)

Statut d’observateur

Turquie (Jandarma)



http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2445

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eurogendfor - L'armée du Bloc Euro pour le NWO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OPERATION 1 EURO POUR UNE VIE !!! ESTHER EN DANGER DE MORT APPEL A LA SOLIDARITE DE LA DIASPORA
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» cherche bloc ABS pour mon Chrysler Voyager V6 4x4 limited
» peindre le bloc cylindre pour eviter la rouille?
» Bateaux français pour armée belge?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: