Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Main-mise d'Israël sur l'informatique et liens avec les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le Nouvel Ordre Mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6052
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Main-mise d'Israël sur l'informatique et liens avec les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le Nouvel Ordre Mondial   2/3/2011, 04:16

Création d'un fil de discussion à partir d'un post remarquable de Druide (copié-collé des messages parus ici : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t184p15-israel-veut-construire-le-3e-temple-de-salomon-et-donc-detruire-el-aqsa#57014)



Druide a écrit:
Sur les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le nouvel ordre mondial. Il n'est pas clairement question de l'incarnation de satan, mais...


http://www.amfirstbooks.com/IntroPages/Book_Preview_Pages/piper-michael_collins/New_Babylon/New_Babylon-12-Chapter_Two.html
Citation :


THE NEW BABYLON


CHAPITRE 2 (tr. fr.)

L'Utopie juive:
Le Nouvel Ordre Mondial


par Michael Collins Piper


En 1932, Michael Higger, Ph.D., a assemblé un livre remarquable intitulé 'The Jewish Utopia', qu'il dédia à l'Université hébraïque de Jérusalem, décrit par lui comme [le] "symbole de l'utopie juive". L'ouvrage de Higger est un document remarquable que le regretté Robert H. Williams, un écrivain nationaliste américain des années 1950 et 1960, décrivait comme une somme de la philosophie derrière ce que Williams a appelé "l'Ultime Ordre Mondial" - qui n'est autre que le Nouvel Ordre Mondial.

Ce qui est remarquable avec ce livre de Higger est que la copie que Robert H. Williams a découvert le premier pour ensuite le populariser auprès les nationalistes américains, a été trouvé dans la collection Abraham I. Schechter d'ouvrages hébraïques et judaïques de la bibliothèque de l'Université du Texas, offerte par la Kallah des rabbins du Texas. Donc le livre de Higger était pas un simple "document de réflexion" d'un auteur isolé. L'organisation de rabbins du Texas tenait l'œuvre en si haute estime qu'ils ont offert cette copie à la bibliothèque de l'université de l'Etat.

Le livre du Dr Higger était une compilation de ses propres études de ce que Williams a décrit comme "la somme totale des prophéties, des enseignements et des plans et des interprétations des plus éminents rabbins et des chefs tribaux sur une période de près de 2500 ans", depuis l'époque de la loi orale et du début du Talmud de Babylone, dans lequel on retrouve ce que Williams a décrit comme un "double standard entre Juifs et non-Juifs et son interprétation nationaliste, militariste de la Torah" (la Torah étant, bien sûr, les cinq premières livres de l'Ancien Testament - les "cinq livres de Moïse", le Pentateuque).

Les livres parlaient de "justes" et de "non-justes." En fin de compte, selon l'interprétation de Higger de la tradition juive, "le 'non-juste' périra". Higger écrit:
Citation :

Pour comprendre la conception rabbinique d'un monde idéal, il nous est utile d'imaginer une main balayant d'une terre à l'autre, de pays en pays, de l'Océan Indien jusqu'au pôle Nord, marquant «juste» ou «méchant» sur le front de chacun des 16 cents millions d'habitants de notre globe terrestre.
Nous devrions alors être sur la bonne voie pour résoudre les grands problèmes qui pèsent sur les épaules de l'humanité souffrante. Car l'humanité doit être divisée en deux groupes -- et seulement deux -- distincts et indiscutables, à savoir, les justes et les méchants. Les justes posséderont tout ce que le monde merveilleux de Dieu a à offrir; les
méchants ne posséderont rien.
Dans l'avenir, les paroles d'Isaïe, dans la langue des rabbins, seront accomplies: "Voici, mes serviteurs mangeront, mais vous aurez faim. Voici, mes serviteurs boiront, mais vous aurez soif; Voici, mes serviteurs se réjouiront, mais vous aurez honte. "
C'est la force de la prophétie de Malachie, lorsqu'il a dit, "Alors vous discerner à nouveau entre le juste et le méchant, Entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas."

Et il est clair, à travers les écrits de Higger (basés sur son analyse des oeuvres de grands rabbins et chefs spirituels juifs) que les "justes" sont les Juifs et ceux qui choisissent de suivre les Juifs et de devenir leurs serviteurs, et que les "méchants" seront ceux qui sont perçus par les Juifs comme des entraves à leurs intérêts!

Higger cite les mots du Talmud: "C'est un patrimoine pour nous [les Juifs], pas pour eux [c'est-à-dire tous les autres -- tout autre être humain sur la face de toute la planète]."

Higger poursuit en soulignant que sous ce Nouvel Ordre Mondial (qu'il appelle "l'Utopie juive"): "Tous les trésors et les ressources naturelles du monde finiront entre les mains des justes" Ceci, dit-il, serait conforme, avec la prophétie d'Isaïe: «Dans son gain et son salaire doit être la sainteté du Seigneur, il ne doit pas être chéri, ni étalé au grand jour, car son gain sera pour ceux qui se tiennent face au Seigneur, pour manger à leur faim et pour des vêtements majestueux. "

Mais ce n'est pas tout. Les Juifs et leurs mercenaires posséderaient encore plus de richesses d'après l'Utopie juive. Higger a noté que: "De même, les trésors d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles et de navires de grande valeur qui ont été perdus dans les mers et les océans au cours des siècles émergeront et seront remis aux justes..." Higger ajoute:
Citation :

Dans l'ère présente, les riches méchants ou ordinaire jouissent de nombreux conforts de la vie, tandis que les justes sont pauvres et manquent les joies de la vie. Mais à l'époque idéale, le Seigneur va ouvrir tous les trésors aux justes et les injustes souffrirons. Dieu, le Créateur du monde ... ne sera heureux, pour ainsi dire, que dans l'ère à venir, quand le monde sera régi par les actes et actions des justes.

Voici l'étonnant résumé de tout cela qui nous est présenté par Higger:
Citation :

En général, les peuples du monde seront divisés en deux groupes principaux: les israélites et les non-israélites. Les premiers seront justes, ils vivront en conformité avec la volonté d'un Dieu universel, ils auront soif de connaissance et de volonté jusqu'au martyre afin de répandre des vérités éthiques au monde. Tous les autres peuples, d'autre part, seront connus pour leurs pratiques détestables: idolâtrie et actes similaires de méchanceté. Ils seront détruits et disparaîtront de la terre avant l'avènement de l'ère idéal.

En bref, il s'agit effectivement d'une discussion sur l'extermination massive de ceux qui s'opposent à l'Utopie juive - le Nouvel Ordre Mondial. Il continue:
Citation :

Toutes ces nations injustes connaîtront leur jugement avant d'être punis et condamnés. La peine sévère de leur damnation sera prononcée seulement après qu'ils aient eu droit à un procès équitable qu'il soit apparu évident que leur existence empêcherait l'avènement de l'ère idéale.
Ainsi, lors de la venue du Messie, où toutes les nations justes rendront hommage au juste leader idéal et lui offriront des présents, les nations impies et corrompues, en réalisant l'approche de leur malheur, apporteront des présent similaires au Messie. Leurs dons et leur prétendue reconnaissance de la nouvelle ère sera rejetée du revers de la main, car les nations vraiment méchantes, comme les individus vraiment méchants doivent disparaître de la terre avant qu'une société humaine idéale de nations justes puisse être établie.

Et si l'on considère le fait que le concept juif du Messie est souvent définit de telle façon que le peuple juif serait lui-même «le Messie», ce que Higger a décrit est riche de conséquences.

Qu'est-ce de l'Armageddon? C'est de ces choses dont sont faites les légendes. Armageddon, dans la tradition juive, c'est la bataille finale dans laquelle les Juifs établiront une fois pour toutes leur domination absolue sur terre. Selon l'analyse de Higger de l'enseignement juif portant sur cette question:
Citation :

Ainsi, Israël et les autres nations justes combattent les forces combinées des nations méchantes, injustes sous la direction de Gog et Magog.
Réunis pour une attaque contre les nations justes en Palestine, près de Jérusalem, les injustes subiront une défaite écrasante et Sion restera dès lors le centre du royaume de Dieu.
La défaite des injustes marquera l'anéantissement de la puissance des méchants qui s'opposent au Royaume de Dieu, à l'établissement de la nouvelle ère idéale.
Notez l'utilisation du terme "nouvelle ère idéale".

Ce n'est pas un hasard si la terminologie reflète et rappelle le terme "Nouvel Ordre Mondial" car c'est précisément ce en quoi consiste l'Utopie juive - cette "nouvelle ère idéale".

Cette lutte ne sera pas seulement une lutte d'Israël contre ses "nations ennemies", elle sera le point culminant de la lutte entre les «justes» et «injustes». C'est ce que disent les sages juifs.

Qui sont les "méchants"? Higger a expliqué que «la méchanceté» est «un obstacle au Royaume de Dieu». Il a dit qu' "aucune définition exacte" ne peut être formulée, mais que des passages rabbiniques traitant du sujet nous donnent une idée générale de la signification de "méchant" et de la "méchanceté" du moins en ce qui concerne l'Utopie juive. Et notez qu'il précise que ces termes sont définis par rapport à l'Utopie juive. Higger affirme:
Citation :

Tout d'abord, aucune démarcation ne sera tracée entre les mauvais Juifs et les mauvais non-Juifs.
Il n'y aura pas de place pour les injustes, qu'ils soient juifs ou non-juifs, dans le royaume de Dieu. Chacun d'entre eux aura disparu avant l'avènement de l'ère idéale sur cette terre. Les Israélites impies seront punis à égalité avec les méchants des autres nations. Tous les justes, d'autre part, qu'ils soient Hébreux ou Gentils, partageront le bonheur et l'abondance de l'époque idéale.

Contrairement à ce que le Chrétien Américain moyen pense de tout cela, ou à ce qu'il perçoit dans le cadre de sa foi chrétienne, qui attend avec impatience un royaume universel de Dieu au Ciel, le paradis visé dans l'Utopie juive décrivant une "nouvelle ère idéale" -- le Nouvel Ordre Mondial -- est "un paradis universel de l'humanité ... établis dans ce monde », sans aucune référence à un monde futur quel qu'il soit.

Qui va gouverner ce Nouvel Ordre Mondial? Selon l'évaluation de Higger de la tradition juive: "Il sera un descendant de la Maison de David."

Higger nous informe que la tradition talmudique annonce qu '"un descendant de la Maison de David apparaîtra comme le leader de la 'nouvelle ère idéale' seulement après que le monde entier ait souffert, pendant une période ininterrompue de neuf mois, à partir d'un gouvernement méchant, corrompu comme le méchant historique et traditionnel Edom. "

(Note: Aujourd'hui, il existe une organisation juive internationale formellement établie, Dynastie Davidique, qui travaille ouvertement à retracer et réunir tous les descendants de la Maison de David. Ce n'est pas une "théorie du complot". C'est un fait. Sachant ce que le Talmud enseigne sur qui doit gouverner le monde, nous pouvons peut-être comprendre la motivation de ce groupe.)

Et, comme Higger le proclame, le monde entier "prendra peu à peu conscience que la divinité est identique à la justice", et que Dieu "est attaché à Israël et qu'Israël est la nation juste idéale".

Selon ces enseignements rabbiniques qui sont au fondement du rêve juif immémorial d'un Nouvel Ordre Mondial, les peuples de la terre proclameront ensuite aux dirigeants juifs: "Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. "

C'est ainsi que, comme les rabbins proclament: "Le peuple d'Israël conquerra spirituellement les peuples de la terre, de sorte qu'Israël sera élevé au-dessus de toutes les nations dans la louange, dans la renommée et dans la gloire."

Notez le concept de "conquête" comme dans une bataille. Notez le concept d'Israël élevé au-dessus tous les autres - comme dans la suprématie et la supériorité. La violence et le racisme envers les non-Juifs: aussi simple que cela.

Ce n'est pas un hasard si de nombreux d'autres écrivains et philosophes juifs conséquents ont dit qu'il y aurait éventuellement une religion mondiale et, en fait, nous avons vu des efforts être déployés en vue d'infiltrer toutes les religions du monde, de les rapprocher les unes des autres, et cela, comme le rapporte Higger, fait partie de la prophétie: "Les nations s'uniront d'abord dans le but d'appeler le nom du Seigneur à le servir."

En d'autres termes, il y aurait un gouvernement mondial et une religion mondiale, et comme Higger et d'autres l'ont noté, la religion internationale serait le judaïsme. Ce serait la «conquête spirituelle» du monde.

Qu'en est-il d'or? Qu'en est-il la richesse? Selon Higger , bien que l'or ait joué un rôle dans la conquête par les justes, à qui il a été donné par Dieu, dans la nouvelle ère idéale "l'or sera d'une importance secondaire dans le nouvel ordre social et économique. Mais la ville de Jérusalem possèdera la plus grande partie de l'or et de pierres précieuses du monde ... La dépréciation de l'importance de l'or et des autres matériaux précieux n'impliquent pas nécessairement l'introduction d'un système de propriété commune des avoirs. "

En d'autres termes, les Juifs auront le contrôle de tout cela étant donné que les Juifs - via la ville de Jérusalem - contrôleront l'or, il ne sera plus vraiment d'aucune conséquence dans le Nouvel Ordre Mondial dirigé par les Juifs.

Higger ajoute:
Citation :

L'importance secondaire accordée à l'or dans le nouvel ordre social aura deux raisons principales:
1) La répartition égale de la propriété privée et d'autres nécessités de la vie dépréciera automatiquement l'importance de l'or et autres objets de luxe;
2) Les gens seront formés et éduqués à la différence entre les valeurs réelles, spirituelles et les valeurs matérielles.

En effet, ce sera le pouvoir juif, assis à Jérusalem, dirigée par un descendant de la Maison de David, dénommé "le Saint" - qui divisera toute la propriété du monde.

Qui va obtenir cette propriété? La réponse, telle que définie par l'autorité rabbinique: "Les justes posséderont toutes les richesses, les trésors et les gains industriels et autres ressources du monde Les injustes ne posséderont rien".

Les nations injustes "n'auront aucune part dans l'époque idéale." Leur règne sera détruit et effacé avant l'avènement du Nouvel Ordre mondial. La «méchanceté» de ces pays consistera principalement à avoir accumulé de l'argent appartenant "au peuple" et d'avoir opprimé et volé "les pauvres".

Bien que Higger n'insiste pas sur ce point, ceux qui sont familiers avec la tradition, la logique et le raisonnement talmudique, le «peuple» et les «pauvres» sont les Juifs. Le Talmud enseigne que seuls les juifs sont l'humanité et tous les autres sont des animaux, ainsi, bien sûr, seuls les Juifs peuvent être le «peuple». Les «pauvres» sont - bien sûr - les Juifs qui se sont toujours présentés comme des victimes et des opprimés - comme des "pauvres Juifs persécutés."

Un autre groupe de nations "méchantes" subira le même sort que le premier: «Leur iniquité sera caractérisée par leurs gouvernements corrompus et par leur oppression d'Israël."

En d'autres termes, tout gouvernement qui se dresse contre les Juifs sera donc considéré méchant et injuste s'il ose défier l'agenda juif global: le Nouvel Ordre Mondial. (...)




Druide a écrit:
J'ai raté un mot ici au cours de la traduction. J'ai réparé la faute dans le texte ici mais il faudrait apporter la correction dans la section "divers messages du forum" - Merci! (je souligne la faute.)


Citation :
Pour comprendre la conception rabbinique d'un monde idéal, il nous est utile d'imaginer une main balayant d'une terre à l'autre, de pays en pays, de l'Océan Indien jusqu'au pôle Nord, marquant «juste» ou «méchant» sur le front de chacun des 16 cents millions d'habitants de notre globe terrestre.

Cette idée revient souvent dans les discussions relatives au marquage-micropuçage relié au super-ordinateur de la Bête (anti-Christ). Mais peu importe si cela doit se concrétiser de cette façon précise, une chose est sûre, c'est que nous sommes tous fichés (ceux qui me lisent en ce moment ont des grosses chances de l'être) dans de gigantesques banques de données et que notre dossier est "marqué" d'un sceau de plus ou moins haute priorité. Enfin, si cela n'est pas centralisé dans un superordinateur comme on pourrait le croire (!), il reste que la Ligue anti-diffamation et le vaste réseau d'espionnage du Mossad sont à même de gérer une telle banque de données assez facilement. Et ils ont pas besoin de toute faire eux-mêmes, il n'ont qu'à utiliser la porte arrière qu'ils ont installé dans les logiciels de sécurité PROMIS (voir la fameuse affaire Inslaw) qu'ils ont ensuite vendu à la plupart des services secrets occidentaux.

...

Pour ce qui est du sens ésotérique des prophéties de l'apocalypse de Jean la perspective chrétienne sur la division future de l'humanité en deux groupes distincts et contraires, je recommande cet article: http://spfc441.blogspot.com/2008/12/levolution-raciale-future.html




Amoros Agapè a écrit:
personnellement je ne crois pas à l'antichrist comme une personne ou une chose car dans la bible l'antichrist désigne seulement toutes personnes ne croyant pas aux christ c'est dans la religion musulmane que l'antéchrist est une personne le dajjal




Bardamu a écrit:
C'est fait Wink

Druide a écrit:

Cette idée revient souvent dans les discussions relatives au marquage-micropuçage relié au super-ordinateur de la Bête (anti-Christ). Mais peu importe si cela doit se concrétiser de cette façon précise, une chose est sûre, c'est que nous sommes tous fichés (ceux qui me lisent en ce moment ont des grosses chances de l'être) dans de gigantesques banques de données et que notre dossier est "marqué" d'un sceau de plus ou moins haute priorité. Enfin, si cela n'est pas centralisé dans un superordinateur comme on pourrait le croire (!), il reste que la Ligue anti-diffamation et le vaste réseau d'espionnage du Mossad sont à même de gérer une telle banque de données assez facilement. Et ils ont pas besoin de toute faire eux-mêmes, il n'ont qu'à utiliser la porte arrière qu'ils ont installé dans les logiciels de sécurité PROMIS (voir la fameuse affaire Inslaw) qu'ils ont ensuite vendu à la plupart des services secrets occidentaux.

Peu de ressources fiables en français au sujet de l'affaire PROMIS, désolé je n'ai pas du tout le temps de creuser la question de suite mais il y a dans ce que tu nous écris Druide un rapprochement à faire absolument avec la décision qui a été prise par l'Europe d'autoriser le transfert des données personnelles de ses citoyens à Israël !
Voir ici : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6392-leurope-autorise-le-transfert-des-donnees-personnelles-de-ses-citoyens-a-israel


En cherchant vite et mal, j'ai trouvé cet article posé sur un forum par un membre au pseudo sympa : mossad pirat )
http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t534-l-affaire-promis



Sur la piste d'Octopus

Alors qu'il était sur le point de dénoncer un syndicat du crime impliquant de hauts fonctionnaires américains, un journaliste fut retrouvé mort, dans sa chambre d'hôtel. Suicide ou meurtre en cachant d'autres ?

Danny Casolaro jubilait. Il allait bientôt réussir le plus grand scoop de sa carrière. Journaliste pigiste, il avait reçu, de la CIA et de divers contacts liés à la Mafia, des informations essentielles relatives à un réseau secret maître d'œuvre d'une série de complots. Casolaro était en mesure de prouver l'existence de ce groupe qu'il avait baptisé « Octopus ».

Parmi les adhérents de ce réseau se trouvaient des personnalités du gouvernement des Etats-Unis, sous les présidences républicaines Reagan et Bush, ainsi que des membres des organismes du Renseignement américain. En outre, Casolaro disposait de preuves associant ces personnes à des spécialistes de la criminalité organisée.

Casolaro était convaincu que ce groupe montait d'énormes escroqueries et d'importants scandales politiques. Bref, les informations qu'il détenait étaient tout simplement explosives.

Une dernière rencontre devait lui permettre de clore ce dossier. En dépit de récentes menaces de mort Danny Casolaro se rendit donc dans un motel de Martinsburg (Virginie-Occidentale) afin de rencontrer son mystérieux informateur.

Mais le lendemain, le samedi 10 août 1991, Casolaro fut retrouvé mort dans la baignoire de sa chambre d'hôtel. Il était nu, les poignets tailladés. La police locale, arrivée très rapidement sur les lieux, conclut au suicide sur la base d'un simple examen de la chambre. La mallette de Casolaro qui contenait tous les documents relatifs à son enquête, et dont il ne se séparait jamais, avait disparu. Contrairement à la loi, le corps de Casolaro fut embaumé sans l'accord de sa famille, rendant toute autopsie fort difficile.

Vol de logiciel

Avant sa mort, Danny Casolaro découvrit que les nombreuses activités d'Octopus étaient liées au vol d'un progiciel informatique, le Prosecutor's Management Information System (PROMIS). Le programme avait été développé dans les années 70 par Bill Hamilton, président d'Inslaw, une société de logiciels basée à Washington. PROMIS, répertorié comme instrument de police judiciaire, était capable de recenser des informations relatives aux affaires en cours. Les criminels, les juges, les policiers et tout individu jouant un rôle au sein de la police judiciaire étaient fichés dans le programme PROMIS.

Le ministère de la Justice américain faisait partie de la clientèle de PROMIS. Les procureurs utilisaient le progiciel pour suivre leurs affaires sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis. En 1981, Inslaw sortit une version « améliorée » du logiciel. Le ministère de la Justice se retrouva alors au cœur d'un différend contractuel avec Inslaw. La désaccord portait sur la version dont le ministère était propriétaire. Ce dernier décida finalement d'exploiter la nouvelle version tout en refusant de payer les 9,6 millions de dollars correspondant à cette utilisation.

Programmation d'une faillite

En 1983, trois mois après le différend qui l'avait opposé au ministère de la Justice, Bill Hamilton fut contacté par Dominic Laiti, directeur général de Hadron Inc. Ce cabinet intervenait en tant que consultant auprès du gouvernement américain et était contrôlé par Earl Brian, proche collaborateur de Ronald Reagan. Dominic Laiti informa Bill Hamilton de sa volonté d'acheter Inslaw. Face au refus d'Hamilton, Laiti invoqua ses amitiés au gouvernement et le menaça en ces termes : « Nous avons les moyens de vous faire vendre ». Peu de temps après, Inslaw fut acculé au dépôt de bilan.

Le 9 juin 1986, Bill Hamilton intenta, devant le tribunal des faillites, un procès contre le ministère de la Justice portant sur 30 millions de dollars. Après avoir examiné tous les éléments du dossier, le juge Bason rendit un arrêt favorable à Inslaw. Il accorda à Bill Hamilton 6,8 millions de dollars de dommages et intérêts, il mit en avant le fait que le ministère avait volé PROMIS par « tricherie, fraude et tromperie ».

Le juge Bason précisa en outre que les fonctionnaires du ministère avaient acculé Inslaw à la faillite afin que PROMIS soit mis en vente aux enchères publiques. Lorsque la procédure fut lancée, le logiciel put être acheté par Hadron Inc., l'entreprise qui avait menacé Inslaw.

Le ministère fit appel mais la Cour fédérale confirma la décision du juge Bason. Elle ajouta qu'il existait des raisons « convaincantes, voire dirimantes à l'appui de la décision du premier tribunal ». La Cour d'Appel de Washington renversa ultérieurement la décision sur un point technique. Lorsque l'affaire Inslaw commença à défrayer la chronique, Jack Brooks, le président de la Commission judiciaire de la Chambre des Représentants, ordonna une enquête qui allait durer trois ans.

Enjeux politiques

Jack Brooks s'interrogeait sérieusement sur les motivations du ministère de la Justice. Il accusa des hauts fonctionnaires ainsi que l'ancien ministre de la Justice Dick Thornburgh d'avoir tenté d'entraver l'enquête, et confirma que « des hauts fonctionnaires du gouvernement avaient participé » à une conspiration destinée à voler le progiciel PROMIS.

Dans la conclusion de son rapport, Jack Brooks suggéra au ministère de la Justice de nommer une personnalité indépendante afin d'enquêter sur cette affaire. En 1992, Nicholas Bua, juge fédéral à la retraite, fut choisi pour cette mission. Dans la mesure où les juges fédéraux sont rémunérés par la ministère de la Justice, l'indépendance de cette enquête fut vite remise en cause.

Le rapport Bua fut publié en juin 1993, lavant les fonctionnaires du ministère de tout soupçon dans la scandale Inslaw. L'avocat d'Inslaw, Elliot Richardson, ministre de la justice sous l'administration Nixon, rédigea un rapport de 90 pages remettant en question les conclusions de Nicholas Bua. Bien documenté et précis, ce démenti prouvait que le rapport de Bua était truffé d'erreurs et de contre-vérités.

Les motivations secrètes qui renfermaient la clé de l'affaire Inslaw-Octopus commencèrent alors à apparaître plus clairement. Des rumeurs circulèrent établissant un lien entre diverses factions des milieux du Renseignement, de la Mafia et du crime organisé. Sous le sceau du secret national, de hauts fonctionnaires du gouvernement se livraient à des activités illégales, mais lucratives : trafic de stupéfiants à grande échelle, commerce d'armes, blanchiment d'argent et manipulations de la Bourse et des marchés financiers. PROMIS constituait la clé de l'essor de leurs projets.

Le vol de PROMIS fut pour la première fois évoquée en 1980 lors du scandale connu sous le nom de « October surprise ». Cette « Surprise d'octobre » aurait été orchestrée par Earl Brian, proche collaborateur du candidat Reagan. Il aurait négicé secrètement avec les Iraniens pour différer la libération des otages américains jusqu'aux élections. Elu à la présidence, Ronald Reagan annonça très rapidement que les otages avaient été libérés. En rétribution de ses services, Brian reçut des copies piratées de PROMIS, qu'il vendit illégalement à des pays étrangers.

Le récit de Michael Riconosciuto est encore plus inquiétant. Génie de l'informatique au service de la CIA, Riconosciuto témoigna devant la Commission judiciaire du Congrès américain en mars 1991. Il déclara qu'il avait personnellement adapté le logiciel PROMIS pour le compte du Renseignement, ajoutant qu'une copie de PROMIS lui avait été fournie par Earl Brian. Au cours de l'audience, Riconosciuto, conscient de sa position, prédit que son témoignage lui serait néfaste. Fait étrange, huit jours plus tard, il fut arrêté pour des délits relatifs au trafic de stupéfiants et condamné à trente ans d'incarcération à la prison fédérale d'Estill (Caroline-du-Sud).

Ari Ben Menashe, ex-agent du Mossad israëlien, confirma les allégations de Riconosciuto, lors de l'audience qui eu lieu au Congrès. Il indiqua qu'Earl Brian s'était rendu en Israël en 1987 afin d'y présenter la dernière version de PROMIS. Au cours de cette réunion, Brian révéla à Ben Menashe que tous les services de renseignement des Etats-Unis utilisaient ce logiciel.

Une porte de service électronique

L'espion israëlien expliqua alors pourquoi PROMIS était si important. Les modifications introduites pas Riconosciuto avaient permis de créer une sorte de « porte de service » en matière de télécommunications. Selon Riconosciuto, l'objectif était de permettre aux services de renseignements américains de mettre sur écoute les nations et les organisations ayant acheté le logiciel volé.

En tout, 88 pays auraient acquis le logiciel modifié, y compris les services britanniques de renseignement et de sécurité, qui utilisèrent PROMIS pour la première fois à des fins de renseignement par les sous-marins nucléaires britanniques et américains, dans le but de collecter et de diffuser des renseignements essentiels entre les différents alliés.

Il fut également révélé que le siège londonien de la Bank of Credit and Commerce International (BCCI), aujourd'hui disparue, utilisait également une version modifiée de PROMIS afin de suivre la circulation de l'argent – et donc des personnes – pour le compte de services de renseignement. Peu avant sa chute, la BCCI se trouva étroitement mêlée au trafic de drogue et au blanchiment d'argent. Selon certaines indications fournies par Ari Ben Menashe, Robert Maxwell, le célèbre magnat de la presse, distribuait PROMIS pour le compte du Mossad. La mort suspecte de Maxwell fut à l'époque la dernière de la longue série de décès liés aux activités frauduleuses d'Octopus.

Des gains substantiels

L'aspect le plus explosif de l'affaire PROMIS est sans doute l'utilisation secrète du progiciel dans le cadre du contrôle des marchés monétaires internationaux, en effet PROMIS était fréquemment utilisé par les grandes banques d'affaires.

Les membres d'Octopus, grâce aux écoutes effectuées par la « porte de service secrète », sont capables d'anticiper les fluctuations financières et d'en établir les tendances. En obtenant l'accès à des informations essentielles en matière de temps et de coût, ils peuvent procéder à des investissements à court terme sans prendre aucun risque. Leurs bénéfices seraient considérables et pratiquement indécelables.

Cette utilisation du progiciel PROMIS constitue la forme ultime du délit d'initié. Selon l'avocat d'Inslaw, Elliot Richardson, cet aspect des choses est extrêmement secret et sensible. A tel point qu'au cours du procès, les éléments devant être divulgués à la partie adverse furent uniquement transmis aux quatre membres statutaires du Conseil national de Sécurité : le Président des Etats-Unis, le vice-président, le ministre de l'Intérieur et celui de la Défense.

Lester Coleman, ancien agent de la Defence Intelligence Agency (DIA), révéla d'autres aspects des sinistres activités d'Octopus dans son livre La Piste de la pieuvre (Trail of The Octopus). Son récit met plus particulièrement l'accent sur la catastrophe aérienne de Lockerbie, survenue en 1988.

Coleman prétend que ce vol a été utilisé par la CIA dans le cadre de son trafic de stupéfiants en provenance du Liban. A la suite des tirs américains sur un Airbus iranien, les Iraniens se seraient vengés en posant une bombe à bord de l'avion, à la place des stupéfiants. Après ces révélations, Lester Coleman et sa famille se réfugièrent en Suède après avoir reçu des menaces de mort émanant d'officiels américains.

L'enquête continue

L'affaire PROMIS ne cesse d'évoluer. Les médias s'en désintéressent mais l'enquête suit son cours. Une nouvelle audience a eu lieu en 1996 dans le cadre du procès intenté par Bill Hamilton, ancien président d'Inslaw.

Plusieurs journalistes ont actuellement repris les investigations de Casolaro en tentant d'élucider ce qui est peut-être la plus grosse affaire criminelle et de corruption impliquant la sphère politique depuis ces 25 dernières années. La mort de Casolaro a beau rester inexpliquée, elle ne sera pas oubliée de sitôt.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Main-mise d'Israël sur l'informatique et liens avec les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le Nouvel Ordre Mondial   2/3/2011, 07:15

C'est une bonne idée de créer un fil à part, comme ça le premier fil de discussion va pouvoir poursuivre au sujet de la Mosquée d'al Aqsa et de ceux qui aimeraient bien la dynamiter.


Citation :
Il fut également révélé que le siège londonien de la Bank of Credit and Commerce International (BCCI), aujourd'hui disparue, utilisait également une version modifiée de PROMIS afin de suivre la circulation de l'argent – et donc des personnes – pour le compte de services de renseignement. Peu avant sa chute, la BCCI se trouva étroitement mêlée au trafic de drogue et au blanchiment d'argent.
J'espère que tout le monde ici a vu le film "L'internationale" qui porte sur la BCCI. Il y a des liens intéressants entre le rabbin Tibor Rosenbaum, la BCCI, la compagnie Permindex, le réseau criminalisé Lansky et l'assassinat de JFK (les Kennedy étaient des "antisémites" notoires, opposés à la Seconde guerre, etc.). Le rôle de la compagnie Permindex dans l'assassinat de JFK peu de gens savent que la connexion du Mossad y est très présente. Permindex était dirigé par un sbire de Bronfman (dit le "Rothschild du Nouveau Monde"), L.M.Bloomfield. Le rabbin Tibor Rosenbaum ("survivant" de la Shoah) opérait pour le Mossad et s'occupait entre autre de fournir Israël et le Mossad en argent (trafic d'armes, blanchiment, etc.) provenant du réseau criminel de Lansky, via Permindex et la BCCI. (Et ce rabbin du Mossad, Rosenbaum, était un proche ami du Prince Bernhard des Pays-Bas, que certains tentent de faire passer pour un nazi!). Même le programme nucléaire israélien a bénéficié des fonds de la pègre juive américaine de Lansky, de Bronfman. Même le producteur du film d'Oliver Stone "JFK", Arnon Milchan a contribué à financer le programme nucléaire israélien que JFK voulait interdire -- Milchan fut même à un moment donné le plus important trafiquant d'armes d'Israël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Druide

avatar

Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Main-mise d'Israël sur l'informatique et liens avec les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le Nouvel Ordre Mondial   10/3/2011, 08:21

Extrait d'entrevue où Attali fait de la pub pour "Jérusalem--capitale du gouvernement mondial"


L'entrevue complète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Main-mise d'Israël sur l'informatique et liens avec les prophéties messianiques juives, Jérusalem et le Nouvel Ordre Mondial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: