Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique de l'activité sismique et volcanique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   19/8/2011, 13:52

Japon : séisme de magnitude 6,8 au large de Fukushima


Un fort séisme de magnitude 6,8 s'est produit, vendredi 19 août, au large de la préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon, a annoncé l'Agence de météorologie du Japon. L'agence a immédiatement déclenché une mise en garde contre un risque de tsunami de 50 cm maximum, mais elle l'a levé quarante minutes plus tard, aucune modification du niveau de la mer n'ayant été constatée sur le rivage.

Le tremblement de terre est survenu à 14 h 36 (7 h 36, heure de Paris), à environ 80 kilomètres de la côte de la préfecture de Miyagi, presque au même endroit où se trouvait l'épicentre du séisme qui a ravagé le nord-est du pays le 11 mars, tuant plus de 20 000 personnes.

Très rapidement, l'opérateur de la centrale de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco) a affirmé qu'il n'y avait aucun dégât à signaler. "Il n'y a rien d'anormal dans les opérations à la centrale, a déclaré une porte-parole, Ai Tanaka. Tous les employés travaillant sur place ont été temporairement évacués [par mesure de sécurité]."

Dans la ville côtière d'Ishinomaki, où plus de 4 000 personnes ont péri dans la catastrophe du 11 mars, le son lugubre des sirènes a de nouveau retenti vendredi en début d'après-midi alors que les immeubles tremblaient et que les employés se jetaient sous les bureaux. La secousse a été ressentie jusqu'à Tokyo, à 250 kilomètres plus au sud.


source: http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/08/19/japon-seisme-de-magnitude-6-8-au-large-de-fukushima_1561185_3216.html#xtor=RSS-3208

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   21/8/2011, 11:48


Double séisme de +7,0 près de Vanuatu



7,5 ( 7,1 sur USGS) et une réplique de 7,0 + un paquet d’autres entre 5 et 6…


L'éveil 2011
Revenir en haut Aller en bas
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   23/8/2011, 21:15

Washington et New York viennent d'être touchés par un puissant séisme !


Citation :
Le palais de Justice a été évacué en plein début de conférence de presse du procureur de New York Cyrus Vance sur l'abandon des poursuites pénales à l'encontre de DSK, a raconté le correspondant de TF1, "tout New York est dans la rue" ajoute sur son twitter celui de RTL, "je ne vois pas de dégâts ou je suis mais des personnes choquées", raconte encore celui d'Europe 1. Un séisme de magnitude 6 a été ressenti mardi vers 19h50 heure de Paris sur la côte est américaine, de l'Etat de Virginie jusqu'à Boston, et à New York et Washington.

Le Capitole, qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, ainsi que le Pentagone, siège du département de la Défense, ont été évacués. A Washington, la secousse a fait trembler des bâtiments pendant plusieurs secondes, ont constaté des journalistes de l'AFP. L'Institut de géophysique américain (USGS) avait d'abord indiqué qu'il s'agissait d'un séisme de magnitude 5,8 avant de le réévaluer. Un tremblement de terre est précisément considéré comme "puissant" à partir de 6.

http://lci.tf1.fr/monde/amerique/seisme-de-magnitude-5-8-ressenti-a-washington-et-new-york-6652245.html

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hildegarde von b

avatar

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   24/8/2011, 04:16

avertissement pour cyrus vance, procureur vendu ....et son 'sponsor' ....

en tous cas voilà un séisme qui va peut-être faire comprendre aux ricains que eux non plus ne sont pas à l'abri !!! Twisted Evil
c'est la vraie vie ça pas celle made in hollioud... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   24/8/2011, 10:12

IMPORTANT:
Je viens de comprendre pourquoi ils ont rétrogradé le séisme à 5.8/5.9, alors que hier soir je suis certaine d'avoir entendu 6.
MOTIF : La centrale nucléaire, dont les moteurs se sont mystérieusement bloqués hier soir suite au séisme, est juste prévue pour résister à un séisme 6.1
je répète:
incroyable de conerie humaine! les problèmes sismiques étant attendus dans l'Ouest US, et non dans l'Est US, la centrale nucléaire dont les moteurs se sont bloqués hier soir est juste prévue pour résister à un 6.1

confirmé ici :

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/la-cote-est-frappee-par-un-seisme-aux-usa-aucune-victime_1023416.html?actu=1

Et des répliques sont attendues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   24/8/2011, 20:17


Question Allôôôôôô ? ya quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapinblanc

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   24/8/2011, 20:49

fleurdesprés a écrit:
IMPORTANT:
Je viens de comprendre pourquoi ils ont rétrogradé le séisme à 5.8/5.9, alors que hier soir je suis certaine d'avoir entendu 6.
MOTIF : La centrale nucléaire, dont les moteurs se sont mystérieusement bloqués hier soir suite au séisme, est juste prévue pour résister à un séisme 6.1
je répète:
incroyable de conerie humaine! les problèmes sismiques étant attendus dans l'Ouest US, et non dans l'Est US, la centrale nucléaire dont les moteurs se sont bloqués hier soir est juste prévue pour résister à un 6.1

confirmé ici :

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/la-cote-est-frappee-par-un-seisme-aux-usa-aucune-victime_1023416.html?actu=1

Et des répliques sont attendues

[naïf]La centrale est prévu pour résister à 6.1 mais cela n'inclut pas les marges de sécurités [/naïf]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   25/8/2011, 09:31

ah...
je comprends rien à ce que tu veux dire
c'est quoi les marges de sécurité.? il est prévu pour résister à combien, alors ?selon toi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapinblanc

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   25/8/2011, 10:54

" Pour les séismes on prend en compte les plus vieux connus, et même les paléoséismes, en envisageant l’épicentre sous la centrale et en ajoutant une marge de sécurité. Pour les inondations c’est la même démarche, assure Grégoire Deyirmendjian, le chef de la division régionale de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   25/8/2011, 11:47

"Pour les séismes on prend en compte les plus vieux connus "
de toute évidence, c'est FAUX !!!!
les normes de sécurité des centrales de l'Est US sont à 6.1, alors qu'un séisme de 7.3 a ravagé la Caroline du Sud en 1886 et détruit complètement une ville !!!
1886, ce n'est pas si loin... C'est même HIER, dans l'histoire de notre Terre.





SOURCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fsonic



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   25/8/2011, 13:24

Très symbolique
http://www.activistpost.com/2011/08/east-coast-quake-cracks-washington.html
Cela me redonne espoir en ces temps de manipulations de tous bords...

SOURCE: John Llyods sur mecanopolis.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   25/8/2011, 16:42

La préssion monte aux canaries, éruption imminente possible.


La densité des tremblements de terre a augmenté à un tel degré que les pressions magmatiques ont déformé le sol créant une inflation de surface ou de soulèvement.
Une éruption du volcan pourrait être imminente.


http://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=http://theextinctionprotocol.wordpress.com/author/theextinctionprotocol/

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   28/8/2011, 17:55

ça bouge en tchecoslovaquie, 1000 mini séismes en 4 jours !!

Citation :
La zone limitrophe de tchèque d'Allemagne a été frappé par un essaim de séisme avec de surtout très faibles tremblements de terre, les plus forts mesurant 4.0 et 3.6.
Les séismes ont commencé mardi.

UPDATE 27/08/2011 – 10:26 UTC : And … as expected, the shaking continues :
2011-08-27 05:48:17 M 2.6 Depth 2 km
2011-08-27 03:13:41 M 3.2 Depth 5 km
2011-08-27 00:06:55 M 2.6 Depth 4 km
2011-08-26 19:25:11 M 2.5 Depth 4 km
2011-08-26 16:53:16 M 2.2 Depth 8 km
2011-08-26 15:27:24 M 3.1 Depth 6 km
2011-08-26 15:19:25 M 2.4 Depth 4 km

UPDATE 17:43 UTC :

2011-08-26 13:23:37 M 2.2 Depth 2 km
2011-08-26 13:18:36 M 2.4 Depth 5 km
2011-08-26 08:52:40 M 2.7 Depth 3 km
2011-08-26 08:51:05 M 2.5 Depth 3 km
2011-08-26 08:26:07 M 2.6 Depth 5 km





http://earthquake-report.com/2011/08/26/earthquake-swarm-is-hitting-the-cheb-vogtland-area-on-the-chech-germany-border/

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   10/9/2011, 00:21

Un fort séisme de magnitude 6,7 a frappé aujourd'hui l'île de
Vancouver, dans l'ouest du Canada, a annoncé l'institut de géophysique
américain USGS, sans qu'une alerte au tsunami n'ait été émise.

Le séisme s'est produit à 19h41 GMT (21h41 en France) à seulement 2 km
de profondeur. Son épicentre se trouvait à 135 km au sud-sud-est de la
ville de Port Hardy et à 282 km à l'ouest de la ville de Vancouver, a
ajouté l'USGS.



_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   13/9/2011, 22:59

ça chauffe aux canaries, la population de l'ile d'el Hierro sera évacuée cela signifie risque d'éruption et de tsunami si le volcan s'éffondre dans la mer.
http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=3614

Et le 11 septembre dernier, de quoi parlait justement Obama ?


Citation :
"Dieu est pour nous un rempart, il est un refuge, un secours toujours offert lorsque survient la détresse.
Aussi, nous ne craignons rien quand la terre est secouée,
quand les montagnes s'effondrent, basculant au fond des mers,
quand, grondants et bouillonnants, les flots des mers se soulèvent et ébranlent les montagnes.
Alerte rouge Attention Attention


_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   14/9/2011, 22:36

La NASA transfére 10 000 de ses employés dans la région de Denver, les travaux d'aménagement sont prévus pour se terminer courant septembre.


http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2011/09/la-nasa-delocalise-10-000-employes-dans_14.html

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simon



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   19/9/2011, 18:01

Un puissant séisme frappe le nord-est de l'Inde, le Népal et le Tibet




Au moins 63 personnes ont été tuées par un séisme de magnitude 6,9 qui a frappé, dimanche, le nord-est de l'Inde, le Népal et le Tibet, selon un nouveau bilan officiel. La puissante secousse a été ressentie jusqu'au Bangladesh et au Bhoutan.

AFP - Les secours luttaient lundi contre des pluies torrentielles et des glissements de terrain pour tenter de venir en aide aux victimes du séisme qui a frappé la région de l'Himalaya, faisant au moins 63 morts dans le nord-est de l'Inde, au Népal et au Tibet.

L'épicentre du séisme de magnitude 6,9 qui s'est produit dimanche vers 18h10 heure locale (12h40 GMT) était situé dans une région reculée à la frontière entre l'Etat indien du Sikkim et le Népal.

Les secousses ont été ressenties à une distance de plus de 1.000 km à l'ouest, jusque dans la capitale indienne New Delhi, et à l'est, au Bangladesh.

Selon les secours, le bilan d'au moins 48 morts en Inde, huit au Népal et sept au Tibet, pourrait s'alourdir au fil des heures.

Des pluies torrentielles dues à la mousson ont cloué au sol des hélicoptères tandis que des équipes de secours indiennes progressaient lentement vers la capitale de l'Etat du Sikkim, Gangtok, où des glissements de terrain ont emporté ou coupé de nombreuses portions de route de la seule voie d'accès.

"Nos équipes de secours sont bloquées dans ce couloir", a déclaré le porte-parole de la Force nationale d'intervention en cas de catastrophes, Surendra Ahlawat. "Les conditions sont épouvantables mais nos équipes font de leur mieux", a-t-il dit.

Plus de 5.000 soldats indiens ont été déployés dans la région pour tenter de restaurer les liaisons terrestres avec Gangtok et plus au nord, proche de l'épicentre situé à 60 km au nord-ouest de cette ville.

"Le bilan risque de s'alourdir au fur et à mesure de l'arrivée des équipes de secours dans les zones les plus reculées", a estimé G. Anandan, le responsable de la salle de contrôle des urgences à Gangtok.

Selon cette source, au moins 35 personnes ont péri au Sikkim dans l'effondrement d'immeubles ou lors de glissements de terrain.

Plus de 100 personnes ont en outre été blessées par des coulées de boue, des chutes de débris et des effondrements d'immeubles à Gangtok, où des milliers d'habitants ont passé la nuit dans la rue après deux longues répliques qui ont semé la panique.

"Nous avons tous couru hors de nos maisons, certains ont sauté par les fenêtres. On peut voir que des bâtiments se sont fissurés", a rapporté C.K. Dahal, un habitant de Gangtok.

Selon l'agence PTI, la police a secouru 15 trekkeurs étrangers dans le nord du Sikkim, mais leur nationalité n'a pas été précisée.

Treize autres personnes ont péri dans l'ensemble de l'Inde, dont une dans un mouvement de foule lorsque des habitants affolés se sont rués dehors dans une ville de l'Etat de Bihar (est), et quatre qui ont été ensevelies sous les décombres de leur maison près de Darjeeling.

Au Népal, la police a indiqué qu'un motocycliste et sa fille de huit ans figuraient parmi les trois morts écrasés par l'effondrement d'un mur de l'ambassade britannique à Katmandou, à 270 km à l'ouest de l'épicentre.

Cinq autres personnes ont été tuées dans l'est du Népal, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police, Binod Singh.

Selon l'agence Chine nouvelle, la secousse a aussi fait sept morts dans le sud du Tibet.

Le séisme a été ressenti dans toute la région himalayenne, jusqu'au petit royaume du Bhoutan, selon l'institut de géophysique américain USGS. Il a été également ressenti dans la principale ville de l'Etat indien de l'Assam, Guwahati, à environ 600 km de là, ainsi qu'à Calcutta.

Sept Etats du nord-est de l'Inde, rattachés au reste du pays par une étroite bande de terre baptisée "cou de poulet" sont situés sur une zone sujette à une fréquente activité sismique.

source: http://www.france24.com/fr/20110918-inde-nepal-seisme-morts-catastrophe-naturelle


Où frappera le prochain séisme de grande ampleur?Les cinq sites les plus exposés de la planète.


ÉTATS-UNIS, DELTA DU MISSISSIPPI INFÉRIEUR

Ligne de faille: Nouvelle Madrid

Dernier séisme de grande ampleur: 1812

Raisons d'être vigilant

Une série de tremblements de terre survenus au début du XIXe siècle le long de la faille de la Nouvelle Madrid - qui s'étend sur certaines parties de l'Illinois, du Missouri, de l'Arkansas, du Kentucky, du Tennessee et du Mississippi - a inversé le sens du débit du Mississippi. Les secousses ont aussi fait teinter des cloches d'église à Boston et touché une zone trois fois plus grande que celle affectée par le séisme de San Francisco de 1906.

Il y a deux cents ans, le nombre de personnes en danger était négligeable. Aujourd'hui, les principales villes de Saint Louis et de Memphis se situent dans la zone à risque, sans doute la ligne de faille la plus menaçante des Etats-Unis. L'agence américaine des situations d'urgence, la FEMA, a lancé une mise en garde en 2008: un tremblement de terre majeur au niveau de la faille de la nouvelle Madrid pourrait provoquer les «plus graves dégâts économiques dus à une catastrophe naturelle qui frapperait les Etats-Unis», dans une large mesure à cause d'un manque relatif de préparation aux séismes, comparé à la Californie et au Nord-Ouest Pacifique.

TURQUIE

Ligne de faille: Anatolie du Nord

Dernier séisme de grande ampleur: Duzce, 1999

Raisons d'être vigilant

Le séisme d'Izmit (1999), ville située non loin de la côte de la Mer Noire, au sud-est d'Istanbul, a tué près de 18.000 personnes. Les secousses d'Izmit étaient les dernières d'une série de tremblements survenus ces 70 dernières années en direction de l'ouest dans toute la Turquie. A peine trois mois plus tard, une réplique a fait presque 900 morts. Ces quarante dernières années, la Turquie a connu plus de six séismes faisant plus 1.000 victimes mortelles.

Plus inquiétant, les scientifiques pensent que le prochain séisme pourrait se produire légèrement à l'ouest d'Izmit et directement au sud d'Istanbul, qui ne compte pas moins de 12 millions d'habitants! Le cumul de l'activité sismique pourrait en fait engendrer quelques événements de moindre importance plutôt qu'un unique méga-séisme. Ce qui n'est tout de même pas pour rassurer la population de cette ville au patrimoine historique d'une richesse unique.

AUSTRALIE

Ligne de faille: entre les plaques pacifique, philippine et eurasienne

Dernier séisme de grande ampleur: Newcastle, 1989

Raisons d'être vigilant

Contrairement aux autres pays de cette liste, l'Australie ne se trouve pas sur une ligne de faille comprise entre deux plaques tectoniques. En fait, le pays occupe une zone intraplaque, ce qui constitue un motif de vigilance. L'activité sismique de l'Australie est le résultat de mouvements tectoniques qui s'opèrent loin du continent. Cela revient à dire qu'aucune région d'Australie n'est à l'abri de secousses telluriques et que celles-ci sont extrêmement difficile à anticiper.

Heureusement, la plupart des séismes australiens, y compris dix d'une magnitude supérieure à 4 qui se sont produits en 2008, ont touché le centre du pays, une région aride. Les dégâts ont donc été très limités. Mais le caractère imprévisible des secousses a engendré un sentiment de sécurité qui ne correspond pas à la réalité des menaces. Les matériaux de construction utilisés dans des grandes villes comme Sydney sont vieux et usés à cause de la corrosion et, d'une manière générale, fragiles, comme l'a montré un séisme relativement mineur (de magnitude de 5,5) qui a eu lieu en 1989 à Newcastle et a provoqué des dégâts d'un montant dépassant le milliard d'euros. Un tremblement de terre à Sydney - dont la population est quinze fois supérieure à celle de Newcastle - serait beaucoup plus meurtrier.

NÉPAL

Ligne de faille: chevauchement frontal (HFT), chevauchement principal bordier (MBT), chevauchement principal central (MCT) himalayens

Dernier séisme de grande ampleur: région frontalière entre le Népal et l'Inde, 1988

Raisons d'être vigilant

Tout à fait au sud de la chaîne himalayenne, à seulement 240 km au sud-ouest du Mont Everest, la capitale du Népal, Katmandou, se situe à la jonction entre les plaques indienne et eurasienne. Bien qu'on n'ait enregistré aucun séisme majeur dans cette région ces dernières années, les géologues avertissent que la présence de nombreuses failles le long des montagnes himalayennes comporte le risque d'un événement sismique de très grande ampleur dans la capitale népalaise.

Le plus grave, c'est que le pays est très mal préparé contre les tremblements de terre: les techniques de construction népalaises sont inadaptées et la population urbaine ce cesse de croître. L'absence d'activité sismique récente est d'autant plus inquiétante que, généralement, plus l'intervalle entre les séismes est long, plus le prochain tremblement risque d'être particulièrement puissant. Comme Haïti, le Népal a été bouleversé par des troubles politiques récents. La guerre civile qui a duré 10 ans a pris fin en 2006; depuis, on ne peut pas dire que le Népal ait vraiment connu de stabilité politique ou de développement économique. Aussi, les pouvoirs publics n'ont-ils pas pu se prémunir contre les catastrophes naturelles.


JAPON

Ligne de faille: ligne tectonique médiane, ligne tectonique d'Itoigawa-Shizuoka, ligne tectonique de Tanakura

Dernier séisme de grande ampleur: Grand séisme de Hanshin-Awaji, 1995

Raisons d'être vigilant

Le Japon, c'est connu, est un pays à risque sismique. On se rappelle par exemple les secousses qui ont fait trembler Kobé en 1995, tuant 6.400 personnes. Grâce à leur expérience des tremblements de terre, les Japonais ont investi de façon considérable dans la préparation aux séismes et dans des infrastructures sismo-résistantes. Pour autant, ils ne doivent pas sous-estimer les menaces.

Le danger est d'autant plus important que la densité démographique des villes japonaises est énorme. Si un puissant séisme frappe des mégapoles comme Tokyo ou Kyoto, le nombre de tués pourrait atteindre 60.000, voire plus. Le bilan du grand séisme de Kanto (1923) dépasse largement les 100.000 morts. En outre, l'activité sismique au large des côtes japonaises rend le pays vulnérable aux tsunamis. Autre risque à ne pas négliger: le Japon repose dans une large mesure sur l'énergie nucléaire, or un tremblement de terre survenu en 2007 avait provoqué une dangereuse fuite dans la centrale nucléaire de Kashiwazaki.

Andrew Swift

ATTENTION SOURCE "SLATE" LE SITE DE JACKO ATTALI ....
http://www.slate.fr/story/16447/seismes-danger-previsions-planete-zones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   28/9/2011, 22:07

Animation au format QuickTime de la propagation du Big One

Sur cette page : http://earthquake.usgs.gov/regional/nca/simulations/shakeout/

En haut de page, une visualisation globale :





En bas de page : Vue en perpective par villes... Impressionnant !!





_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   29/9/2011, 23:39

El Hierro évacuée :

L’évacuation de l’île la plus petite des Canaries commence après les craintes d’«essaim» de séisme et d’une éruption volcanique


  • 108 mile carré l’ île abrite 10.000 personnes

  • Plus de 8.000 tremblements ont été enregistrés sur l’île dans les deux derniers mois

  • Dernière éruption à El Hierro a été en 1793 et a duré un mois

  • Les résidents mise en attente d’évacuation d’urgence par crainte de glissements de terrain


Une île de vacances
populaire chez les Britanniques se prépare à une évacuation massive à
cause d’une éruption volcanique possibles.




Les experts ont enregistré
150 secousses à El Hierro, la plus petite des îles Canaries, depuis
hier – ce qui fait craindre une éruption imminente.




La nuit dernière, 53
personnes ont été évacués hors de leurs maisons par crainte de
glissements de terrain et l’armée a été appelée à se préparer à une
éventuelle évacuation.






Les
résidents à El Frontera quittent leurs maisons la nuit dernière. El
Hierro a été frappée par plus de 150 tremblements dans les dernières 24
heures


http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=4411#respond

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   30/9/2011, 04:43

Merci pour l'info Aurélien. Quelques précisions sur Hierro écrites avant la décision d'évacuer dans deux articles trouvés sur http://www.come4news.com/


El Hierro, Îles Canaries : Intense activité séismo-volcanique.


Panache volcanique cypressoïde.

Code 1803-02
Localisation : latitude 27.73° Nord, longitude 18.03° Ouest.
Volcan-bouclier, altitude 1.501 mètres, Îles Canaries, Espagne.


L'île de El Hierro, - Isla del Meridiano ou d'El Ferro et, en français, île du Méridien, de Fer ou Ferro -, en Macaronésie(1), est la plus occidentale et la plus méridionale des Îles Canaries(2). De forme triangulaire et de superficie réduite, - 268,71 kilomètres carrés -, elle culmine à 1.501 mètres d'altitude au Pico de Malpaso. Elle compte une population de 10.892 habitants, - Instituto Canario de Estadística 2009 -, répartie en trois agglomérations : Valverde, Frontera et El Pinar de El Hierro.


El Golfo.

Comme le sont, dans leur ensemble, les Îles Canaries, El Hierro est une île d'origine volcanique de Hot spot(3), - point chaud -, d'âge géologique estimé à 1,3/1,2 millions d'années, ce qui en fait d'elle la plus « jeune » de tout l'archipel canarien. Aux différent de celles de Lanzarote, Fuerteventura, Ténérife, et Gran Canaria, cataloguées en troisième phase de leur création, de celles de La Gomera et La Palma considérées être dans leur seconde phase, El Hierro est toujours classifiée en sa première. Quand le diapir(4) mantellique est remonté sous forme de panache et a commencé à faire fondre, par décompression, vers une profondeur de l'ordre de 100 kilomètres, générant un magma basaltique qui, dès qu'il est en proportion suffisante, traverse la lithosphère jusqu'à la percer, il s'est créé une brèche, en forme de « Y », engendrant la formation d'un volcan-bouclier.


Formation de l'Île « El Hierro

La phase la plus active de la formation de l'île se situe aux prémices de l'Holocène, vers 10.000 avant Jésus Christ et les éruptions les plus récentes se sont succédées entre 4.790 avant l’ère chrétienne et 1793 : en 4790 BC(5) incertaine ; en 950 BC ± 150 ans, éruption explosive et coulées de lave, sur le flanc Est, « Soliman » ; en 550 BC ± 75 ans, éruption effusive et coulées de lave, dans un évent central, « Montañas Chamuscada et Entremontañas » ; en 1677 incertaine ; en 1692 incertaine ; et, malgré une incertitude en entourant le rapport historique, en 1793, éruption effusive consécutive à un séisme majeur de magnitude estimée supérieure à 6.0, indice d'explosivité volcanique 0, fissure radiale Rift Nord-Ouest, « Volcan de Lomo Negro », dans le secteur de la « Playa Verodal. »



L'Île de El Hierro
.

Les coulées de lave et les éjectas, en permettant son expansion, se sont surtout concentrés au Sud, à l'Ouest et au Nord de l'île. De toutes les Îles Canaries, El Hierro est la plus densément fournie en cratères, - Hoya de Fileba, Mareta et Caldera de Los Angeles -, cônes de cendres, - Montaña de Afosa, Montaña de Asomada, Montaña Asomadas Negras, El Campanario, Montaña Chamuscada, Montaña de Las Cuevas, Entremontañas, Montaña de los Frailes, El Golfo, Montaña del Hombre Muerto, Montaña de los Humilladéros, Montaña del Jable, Montañas de Julan, Los Llanillos, Volcan de Lomo Négro, Malpaso, Montaña de Mercadel, Montaña de Orchilla, Restinga, El Rincon de la Cerca, Roque Grande, Montaña de la Rosas, Sabinosa, Soliman, Tanganasoga, Montaña Tembargena, Tembargena, Montaña Ténaca, Montaña Tenerife, Montaña Tenesedra, Tesoro, Montaña de Timborombo, Tinor, La Viña, Montaña de la Virgen, etc... -, et anneaux de tuf. Plus de 500 d'entre eux sont visibles, environ 300 autres sont ennoyés sous des matériaux pyroclastiques et des coulées de lave plus récents, et 5 bâtis volcaniques sous-marins sont dénombrés. En outre 70 grottes et tubes volcaniques, dont la « Cueva de Don Justo » et ses 6 kilomètres de long, - une cheminée volcanique divergente, « Red Hot Lava », dans laquelle la lave a continué à s'écouler dans le tube jusqu'à ce qu'il soit vide -, sont recensés et répertoriés.



Le volcan-bouclier El Hierro.

Le volcan-bouclier est tronqué par un conséquent escarpement aux parois abruptes, - 1.500 mètres d'aplomb -, sur toute la longueur de sa façade Nord-Ouest qui s'est formé consécutivement à un effondrement gravitionnel, lors d'une probable éruption surtseyenne(6), environ 130.000 ans, donnant naissance, sur 12 kilomètres de long, à la large baie El Golfo. Trois autres grands glissements sous-marins peuvent, de même, se déterminer, face aux côtes îliennes Sud-Ouest et Sud-Est, une zone caractérisée par la présence de cinq bâtis volcaniques :
- Le plus proche, à environ 2 kilomètres au Sud-Sud-Ouest de La Restinga à -370 mètres ;
- Le second, à environ 10 kilomètres au Sud de La Restinga, culminant à -1.784 mètres ;
- Le troisième, à environ 20 kilomètres au Sud-Sud-Est de La Restinga, culminant à -3.095 mètres ;
- Le quatrième, à environ 30 kilomètres au Sud-Ouest de La Restinga, culminant à -3.693 mètres ;
- Et le cinquième, à environ 35 kilomètres au Sud-Ouest de La Restinga, culminant à -2.979 mètres.


Les volcans sous-marins au large des côtes Sud-Ouest et Sud-Est de El Hierro.

Trois failles importantes, orientées Sud-Est/Nord-Ouest, Sud-Ouest/Nord-Est, et Nord/Sud, à 120 degrés d'angles, forment d'éminentes crêtes topographiques. La partie sub-aérienne du volcan se compose de strates quaternaires résultant de coulées de lave basaltique et trachybasaltique et de tufs surmontées de nombreux cônes de scories et plafonnées par des coulées récentes de lave.



L'activité séismo-volcanique sous le niveau basal du volcan El Hierro.

Depuis le début du mois de Juillet 2011 et au cours des dernières semaines, la sismicité, bien que de faible magnitude, magnitude locale, - ML - de 2.0 ± 0.5 sur l'échelle ouverte de Richter, a été d'un volume élevé, avec des essaims de plus de 1.000 microséismes confinés à des profondeurs proches de la frontière croûte terrestre/manteau supérieur conforme à un tel cadre océanique, - maximum 25 kilomètres -, des hypocentres variant entre 9 et 16 kilomètres sous la surface. Rares sont les foyers ayant une profondeur focale égale ou inférieure à 4 kilomètres et rares sont les tremblements de terre de magnitude ML comprise entre 3.0 et 3.9, - seulement 6 enregistrés : un le 24 Septembre de ML 3.4 et 5 le 27 Septembre : un de 3.1, trois de 3.5 et un de 3.8 -.

Les aléas séismo-volcaniques, au cours du mois de septembre se sont amplifiés et se comptabilisent entre 200 et 250 par jour avec des pics pouvant atteindre 700 événements séismiques journaliers. En outre, une inflation, - soulèvement -, du sol est estimée à environ 1 à 2 centimètres depuis le 24 Août. Le magma est en mouvement sous le niveau basal de El Hierro, probablement en direction de la chambre magmatique, et cela peut se poursuivre durant un certain temps, plusieurs jours voire quelques semaines.


Montañas de Julan.

Aussi trois questions se posent :

- Une éruption volcanique, de type effusif, serait-elle en préparation pour le volcan-bouclier, de point chaud et basaltique, El Hierro ? Peut-être ? Peut-être pas ? En effet, dans le cadre de cet édifice volcanique, depuis 1793, - une éruption bien que documentée historiquement mais, pour certains scientifiques, considérée comme incertaine-, la majorité des intrusions magmatiques n'atteignent pas la surface et, comme par le passé, l'activité séismo-volcanique peut cesser à tout moment. En outre, la déformation du sol et les émissions de gaz sont stables et ne montrent aucun signe d'une quelconque augmentation notable.

- Si une éruption se produit, - plausiblement sur le site des Montañas de Julan -, le hotspot étant situé sous l'Île El Hierro, elle se présentera, théoriquement, sous la forme d'une éruption hawaiienne, un genre d'éruption volcanique, à l'origine de la construction des volcans boucliers, se générant sur des volcans rouges et se caractérisant par l'émission d'une lave extrêmement fluide formant très facilement des coulées laviques qui peuvent atteindre des dizaines de kilomètres de longueur. Dans le contexte d'une telle éruption, la lave sort très facilement de la cheminée volcanique, - ou à travers une fissure qui peut-être créée par la pression croissante -, en formant des fontaines de lave ou des lacs de lave mais sans explosion, même de moyenne ampleur.


Répartition spatiale des 8.523 séismes depuis le 16 juillet 2011 (en rouge et en bleu les plus récents).

- Et si cette éruption, - c'est une possibilité aussi -, affecte l'un des deux ou trois volcans sous-marins les plus proches de La Restinga, - tout particulièrement celui localisé au Sud-Sud-Ouest de l'île et culminant à -370 mètres -, lors, le contact de l'eau et de la lave engendrerait un choc thermique qui provoquerait la vaporisation de l'eau et la fragmentation de la lave au cours d'explosions qualifiées de « cypressoïdes » pour la ressemblance des panaches volcaniques avec des cyprès, une éruption sans aucun danger apparent pour la population locale.

Le 23 Septembre, se basant sur le PEVOLCA, - le Plan Spécial des Risques volcaniques aux Canaries -, le gouvernement canarien a pris la décision de modifier le niveau d'alerte volcanique l'élevant du niveau vert, - état de pré-alerte -, au niveau jaune, - état d'alerte ou de pré-urgence -.



Notes.

(1) La Macaronésie, - parfois écrit à tort Macronésie -, « les îles fortunées », d'appartenance au Portugal, à l'Espagne et à la République du Cap-Vert, est un archipel de l'Océan Atlantique composé des archipels des Açores, de Madère incluant les îles Selvagens, des Canaries et du Cap-Vert.

(2) Les îles Canaries, - en espagnol Islas Canarias-, sont un archipel composé de sept îles principales, - Lanzarote, Fuerteventura, Ténérife, Gran Canaria, La Gomera, La Palma et El Hierro -, d'îles secondaires, - La Graciosa, Alegranza, Los Lobos, Montaña Clara, Roque del Este et Roque del Oeste -, et d'une kyrielle d'îlots et rochers, - Anaga, Garachico, Roques de Salmor, etc... - qui se situent à environ 150 kilomètres au nord-ouest du Sahara occidental et à plus de 1.000 kilomètres du sud de l'Espagne. Ces îles sont reconnues par l'Union africaine comme territoire africain occupé par une puissance étrangère

(3) Un point chaud, - hot spot en anglais -, est, en géologie, un endroit à la surface d'une planète qui a une activité volcanique régulière. Actuellement, les connaissances sur les points chauds et les phénomènes internes à leur origine sont encore très incomplètes.
Les points chauds terrestres sont généralement expliqués comme étant la trace en surface de l'expression sous forme de volcanisme, d'endroits relativement fixes les uns par rapport aux autres, du manteau où la température est plus élevée relativement aux autres zones de même profondeur. Les matériaux présents en ces zones se retrouvent moins denses, et l'effet de la poussée d'Archimède provoque la formation d'un diapir mantellique qui remonte sous la forme d'un panache. Ce dernier, s'approchant de la surface de la Terre, commence à fondre par décompression, vers une profondeur de l'ordre de 100 kilomètres, générant un magma basaltique qui, dès qu'il est en proportion suffisante, traverse la lithosphère jusqu'à la percer, engendrant la formation de volcans-boucliers dits de point chaud. La dérive des plaques tectoniques entraînant la lithosphère au-dessus des sources profondes fait que le point chaud crée des alignements volcaniques à la surface terrestre, comme l'archipel des îles Hawaii-Empereur, l'archipel des Marquises, des îles de la Société, etc.

(4) En géologie, un diapir, - du grec diapeirein, percer au travers -, est une structure plus ou moins globuleuse, résultant de la remontée de roches plus légères à travers des roches plus denses.

(5) « Before Christ », équivalent anglo-saxon de « avant Jésus-Christ »

(6) Une éruption surtseyenne, tirant son nom du Surtsey, est un type d'éruption volcanique caractérisé par l'émission d'une lave à fleur d'eau lorsque le volcan est une île maritime ou lacustre de faible altitude. Le contact de l'eau et de la lave engendre un choc thermique qui provoque la vaporisation de l'eau et la fragmentation de la lave au cours d'explosions qualifiées de « cypressoïdes » pour la ressemblance des panaches volcaniques avec des cyprès. L'indice d'explosivité volcanique de ce type d'éruption va de 2 à 5 mais il dépend grandement du type de magma : basaltique ou andésitique.

http://www.come4news.com/el-hierro,-les-canaries-intense-activite-seismo-volcanique-228239#pc_206290


El Hierro, Îles Canaries : Risque imminent d'éruption volcanique ?



Distrubution spatiale des séismes des 28 et 29 Septembre 2011.

En moins de 36 heures, de mercredi 28 Septembre 00 h 00, - heure locale -, à jeudi 29 Septembre à 08 h 00, dans un axe Nord-Nord-Ouest/Sud-Sud-Est, - Montañas de Julan/ Seamount localisé à environ 2 kilomètres au Sud-Sud-Ouest de la Restinga et culminant à -370 mètres -, un total de 67 séismes d'origine sous-marine, de magnitude locale, - ML -, comprise entre 1.6 et 3.9, ont secoué l'île de El Hierro. La magnitude la plus élevée a été enregistrée à 07 h 28, ce jeudi et a atteint la magnitude 3.9. Il a été localisé, par le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen, latitude 27.67° Nord et longitude 18.06° Ouest, hypocentre à 16 kilomètres de profondeur, à 3 kilomètres au large de la côte Sud-Ouest. Il a été immédiatement suivi d'un second tremblement de terre de magnitude ML 3.2.

Un bâti volcanique étant généralement instable, des risques d'éboulements associés aux aléas séismiques pouvant se produire, les autorités canariennes ont, par prévention, évacué 53 habitants, sur les 300 initialement prévus, des hameaux El Lunchón, Los Corchos, Pie Risco et Guinea, quartiers les plus exposés de l'agglomération de Las Puntas. En cas de pluie ou de conditions météorologiques défavorables, ces zones coïncident avec celles les plus touchées par les glissements de terrain. En outre, elles ont interdit toute circulation sous le tunnel del Roquillo reliant les communes de Valverde et Frontera et elles ont maintenu la fermeture des établissements scolaires îliens.

L'enseignement a retenir de ces essaims séismiques.

Dès le 19 Juillet 2011, début de la crise sismique, plus de 8.750 tremblements de terre ont affecté, dans un axe Nord/Sud englobant les régions d'El Golfo, des Montañas de Julan et de la Punta de Orchilla à celle de Rastinga, toute la partie occidentale de l'île de El Hierro.

Jusqu'au 23 Septembre, bien que de volume élevé, la sismicité, de magnitude locale faible, est restée au stade de microséismes, 2.0 ± 0.5 sur l'échelle de Richter. Depuis, la magnitude des tremblements de terre est en croissance et la profondeur focale des hypocentres est parallèlement croissante passant d'une profondeur comprise entre 9 et 16 kilomètres à une profondeur évolutive entre 12 et 25 kilomètres.

Outre le fait qu'une inflation du sol a pu être estimée à environ 1 à 3 centimètres depuis le 24 Août, que le dégazage annonce un accroissement du taux de dioxyde de carbone, - CO2-, que la température de l'eau s'est élevée de quelques deux dixièmes de degré et que le magma serait en mouvement sous le niveau basal de El Hierro, - probablement en direction d'une éventuelle chambre magmatique -, il est surprenant que la profondeur des foyers séismo-volcaniques, avant une probable éruption, soit en évolution croissante et non point le contraire qui est, lors, annonciateur de la montée du magma et d'une éruption imminente.

Enfin, les tremblements de terre se produisent dans un corridor Nord/Sud coïncidant avec les précédentes éruptions volcaniques connues ou ayant pu être datées par le radiocarbone. Cela laisserait-il présager la réactivation d'une importante fissure éruptive fossile d'âge Pléistocène ? Peut-être ? Ou peut-être pas ? D'autant que l'Île de Tenerife et le volcan El Teide, en 2004, ont connu une semblable crise sans qu'aucune éruption volcanique n'ait eu lieu.

Les signes, sur le terrain, d'une éruption sous-marine imminente ?

Les plongeurs de La Restinga, au Sud de El Hierro, au cours d'exercices quotidiens de plongée en eaux profondes afin de rechercher des traces de dioxyde de carbone résultant du dégazage et de mesurer la température de l'eau, entendent, à quelques 2 à 3 kilomètres de la côte restingaise, en surplomb du « seamount(1) » le plus proche de la Punta de Restinga, des grondements et des rugissements, - entre 17 et 25 par heure -, comme si la roche se brisait sans pouvoir toutefois s'ouvrir pour laisser s'échapper le magma.

Parallèlement, non seulement le nombre de tremblements de terre, ainsi que leur intensité, est en constante augmentation, il a pu être constaté que l'île de El Hierro s'est étendue, de septentrion au midi, d'environ quatre pouces, - 10/11 centimètres -, et le flux de dioxyde de carbone, remontant du sous-sol, a triplé en deux mois, mais ce taux, largement inférieur à celui annonciateur d'une éruption imminente, n'est pas révélateur d'une éventuelle fièvre vulcanienne imminente.

Malheureusement, la psychose, générée par les médias prédisant un effondrement conséquent soit sur l'Île de El Hierro, soit sur celle de La Palma, qui provoquerait un tsunami cataclysmique et qui dévasterait les côtes américaines et toute la Macaronésie, pousse certaines personnes à véhiculer des propos d'une extrême incohérence tels « ...une éruption volcanique s'est produite à l'Ouest... », « ...des gens ont recueilli des restes de lave récente mais... elles n'ont pas vu de volcan en incandescence... », etc. etc. etc.

En conclusion.

Il ne fait point de doute que des glissements de terrain, en regard de la crise séismique qui se perpétue depuis le 19 Juillet, la magnitude et l'intensité des séismes augmentant, se produiront dans les régions septentrionales et occidentales de l'Île de El Hierro à plus ou moins brève échéance.

Il peut aussi paraître probable qu'une éruption volcanique, de même à plus ou moins brève échéance, les craquements et les « rugissements » étant entendus et ressentis en milieu marin, ait lieu au large de la Punta de Restinga, une éruption qui devrait être sans aucun danger apparent pour la population locale.

http://www.come4news.com/el-hierro,-les-canaries-risque-imminent-deruption-volcanique-672349

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samchris

avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   2/10/2011, 09:55

Citation :
Une éruption qui devrait être sans aucun danger apparent pour la population locale.
Mooouaih !!!!! Faut y croire car en lisant ceci c'est tout le contraire.

A lire GRAVE !!!!!
SOURCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samchris

avatar

Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   11/10/2011, 19:30

ALERTE ROUGE
Citation :
El Hierro Volcan (Iles Canaries) : Alerte rouge

CANARIES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   11/10/2011, 19:54

Juste une petite pause dans ce topic histoire de garder un souvenir de cette île avant qu'elle ne disparaisse en partie ou totalement dans le cataclysme annoncé !

Photos panoramiques des îles Canaries...

http://www.panoramio.com/group/16662/slideshow?photo_id=25955835&source=wapi_group_photos

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hildegarde von b

avatar

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   11/10/2011, 20:07

ces photos sont magnifiques ! merci ! je me suis fait aussi un diapo du japon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   11/10/2011, 20:49

Ravi que ça t'ai plu Hildegarde Smile De mon coté j'ai redécouvert grâce à ce site des lieux perdus de vue depuis des années auxquels me rattachent de beaux souvenirs...

Mode d'emploi pour ceux que ça intéresse :

A cette adresse : http://www.panoramio.com/




Désolé pour le hors sujet What a Face

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique de l'activité sismique et volcanique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique de l'activité sismique et volcanique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Activité sismique en Berry
» Quelques suggestions d'activité physique à l'extérieur
» Mes activités : ateliers d'auto-coaching et de développement personnel
» feuille d'activité
» Mes activités : accompagnement individuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: