Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - Fukushima (Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivant
AuteurMessage
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   9/9/2011, 16:10

ziril a écrit:
Mystérieux personnage pointant du doigt... La webcam de fukushima.





PS: Je laisse a chacun le soin de se faire son interprétation...


Voici l'homme qui pointait son doigt vers la webcam de TEPCO:



Certains parmi vous ont lu et vu la capture d'écran et la vidéo d'un mystérieux ouvrier qui est apparu sur la webcam de la centrale.
Et bien, il est devenu semi-publique avec son email du 8 septembre à un officiel de haut rang dans l'administration, protestant contre les rudes conditions de travail pour les ouvriers, et il a posté sa déclaration et des photos de l'intérieur de la centrale sur son site :
http://pointatfuku1cam.nobody.jp/e.html

Allez plus bas pour son explication en anglais. Ce n'est pas un anglais parfait mais vous avez l'essentiel. (bon, en réalité c'est plutôt dur à suivre, comparé à l'original en japonais qui est relativement clair.)
Sur l'une des photos qu'il présente : un joli poster avertissant du danger d'un coup de chaleur...''N'attrapez pas trop chaud'', dit la petite fille.



Voici le passage où il explique pourquoi il a fait ce qu'il a fait :
La raison pour avoir pointé du doigt vers TEPCO, le gouvernement et la revendication à leur égard.
Je demande une amélioration concrète de la condition des ouvriers, la constatation des situations de travail pour tous les ouvriers.
Comme vous le savez par les rapports venant des médias, il y a des ouvriers qui pour une bonne raison arrangée ont été obtenus par des gens dans un territoire hors-la-loi. Et ils travaillent tout en cachant à l'entrepreneur principal qu'ils sont dans des conditions injustes ou rudes.
Même dans le cas où la société recrute par Hello Work (agence pour l'emploi du gouvernement japonais), l'entrepreneur principal ne connaît pas l'employeur réel de l'ouvrier.
Trop d'entrepreneurs causent des problèmes de bas salaires pour les ouvriers ou ne les assurent pas, ne leur font pas signer de contrat, comme dit dans les médias.
En plus, je montre certaines de mes expériences.
Il y a eu des jours où je ne pouvais dormir correctement dans la journée bien qu'ayant travaillé dur la nuit précédente parce que les heures de travail de nos compagnons de chambre sont incohérentes.
Il y a un règlement pour que les ouvriers déclarent les conditions de santé de la journée par écrit et en présentant la feuille. J'ai écrit honnêtement 4 pour mes heures de sommeil mais un superviseur a réécrit que c'était 6 heures. Je pense qu'il a jugé que l'existence d'une personne qui ne peut contrôler sa santé n'est pas bonne pour la société.
Et j'ai vu des ouvriers qui ont beaucoup de jobs extérieurs en dehors de celui que l'entrepreneur principal connaît. Ils ont travaillé si dur pour des boulots divers – par exemple, s'occuper des procédures des nouveaux arrivants – et ils ont fait leurs premiers boulots et ont conduit une voiture malgré juste quelques heures de sommeil.
Etc, etc...
(L'anglais est trop approximatif, je préfère arrêter là, plutôt que d'écrire des sottises.)

traduction Helios

http://bistrobarblog.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   11/9/2011, 15:49

Fukushima : voici venu le temps de l'imposture scientifique

Ce week-end, un colloque scientifique factice ; à l'automne, une enquête de santé publique pipeautée…

http://www.rue89.com/planete89/2011/09/11/fukushima-voici-venu-le-temps-de-limposture-scientifique-221364
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   25/9/2011, 22:39



Citation :

Le typhon Roke s'abat sur le Japon et s'oriente vers Fukushima

publié le 21/09/2011 à 15:42, mis à jour à 15:42

Le puissant typhon Roke a frappé le Japon mercredi, provoquant de fortes pluies dans la région de Tokyo, perturbant les transports publics et faisant quatre morts avant de poursuivre en direction de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

Deuxième tempête de grande force à toucher l'archipel nippon ce mois-ci, Roke est accompagné de vents dont les pointes atteignent 240 km/heure et a déversé plus de 40 cm de pluie dans l'est et l'ouest du Japon ces dernières 24 heures, selon l'Agence météorologique japonaise.

Le typhon a privé d'électricité plus de 575.000 foyers desservis par la compagnie Tepco et obligé des entreprises comme Toyota Motor, Nissan et Mitsubishi Industries à fermer certaines usines, ont indiqué des porte-parole.

"Nous devons observer la plus grande prudence face aux fortes pluies, aux vents puissants et aux grandes vagues dans de vastes zones allant de l'est au nord du Japon", a dit Osamu Fujimura, secrétaire général du gouvernement.

Roke a touché les côtes vers 14h00 (05h00 GMT) près de Hamamatsu, à 200 km à l'ouest de Tokyo, et a traversé l'est du Japon avant de passer au nord de la capitale dans la soirée. La télévision a montré des vagues qui franchissaient digues et brise-lames sur la côte pacifique, et des arbres déracinés dans les rues de Tokyo.

Tokyo Electric, qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ravagée en mars par un séisme et un tsunami à 240 km au nord-est de Tokyo, a rapporté que le typhon n'avait causé aucun dégât à la centrale.

"Le principal sujet d'inquiétude est la montée du niveau de l'eau (radioactive) dans les bâtiments des turbines", a dit Junichi Matsumoto, responsable de Tokyo Electric, lors d'une conférence de presse. Le site contient encore une grande quantité d'eau utilisée pour refroidir les réacteurs à la place des circuits de refroidissement mis hors d'usage par la catastrophe de mars.

"Nous pensons être en mesure de contenir (un débordement) même si le niveau de l'eau monte brusquement", a dit Matsumoto.

Le passage de Roke a interrompu le trafic ferroviaire à Tokyo et dans ses environs, bloquant des milliers de voyageurs qui tentaient de rentrer chez eux plus tôt que d'habitude. Selon la radio publique NHK, 450 vols ont été annulés.

Yoko Kubota, Philippe Bas-Rabérin pour le service français
Par Reuters

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/le-typhon-roke-s-abat-sur-le-japon-et-s-oriente-vers-fukushima_1032589.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   28/9/2011, 22:17

ARTE Reportage – Fukushima « 6 mois plus tard »


Un reportage d’ARTE, qui démontre que les autorités Japonaises ne font pas grand chose pour leur peuple. La résistance s’organise……

http://spread-the-truth777.blogspot.com/2011/09/arte-reportage-fukushima-6-mois-plus.html







EDIT : Voir également ce site de prédictions de tremblements de Terre (Alerte en cours sur Los Angeleès) :


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   15/10/2011, 00:52

Rencontre entre des journalistes allemands et des ouvriers de Fukushima




Citation :
Reportage de ZDF (chaîne TV populaire allemande) - 4 octobre 2011
http://bistrobarblog.blogspot.com/
http://www.cartoradiations.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   17/10/2011, 01:42

Merci Nex, c'est vrai qu'avec l'accélération des évènements et le Kali Yuga ambiant, on a tendance à oublier ce qui se passe au Japon !

Fukushima : Des contaminations qui étaient en partie évitables.



J'étais un de ces milliers de manifestants à Rennes ce 15 Octobre 2011, si seulement je pouvais dire dans quelques années "j'y était", c'est une des gouttes d'eau qui ont fait comprendre au peuples de France que la coupe était pleine !

Pendant ce temps, loin, trop loin pour certains qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, un peuple s'irradie, dans le silence assourdissant des grand médias.

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/fukushima-depistage-et-nouvelles-102241

Extraits :

Les autorités confirment les cartes des ONG.

De nombreuses cartographies de la radioactivité sur l'île de Honshū, où se trouve Fukushima, ont aussi été publiée. Jusqu'ici c’était des ONG qui publiaient des chiffres qui montraient des zones fortement contaminées s'étendant largement au delà du périmètre évacué de 20 km autour de la centrale et dépassant par endroits 30 fois les nouvelles normes, plus laxistes, mises en place par le gouvernement depuis le désastre.




Niveau de référence : un marchandage de tapis.

Plusieurs ONG, comme FoE Japan et Citizens Against Fukushima Aging Nuclear Power Plants pétitionnent pour obtenir le droit d'évacuation des habitants exposés à des doses supérieures à la normale et en particulier les enfants.(...)

Ainsi le gouvernement Japonnais a finalement décidé d’évacuer Itate (6000 habitants) après avoir constaté que la décontamination du sol ne réglait pas le problème : le vent dispersait les particules de Césium déposées sur les arbres qui re-contaminaient le sol. Il a bien fallu reconnaître que les opérations de décontaminations seraient bien plus vastes que ce que les autorités pensaient.

Ces constatations recoupent également les mesures publiées par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, qui conclue à une pollution comparable à celle de Tchernobyl par son intensité et son étendue.

Mais, bien que réduisent à constater que l'évacuation exigée par les ONG est incontournable, le gouvernement ont entamé un combat pour tenter de minimiser l'étendue des zones concernées.





Selon les normes antérieures à la catastrophe, la dose admissible pour les civils était de 1 millisievert par an. Tout l'enjeu est maintenant de déterminer à partir de quel seuil on procède à des évacuation complémentaires. Gouvernement Japonnais et ONG marchandent le niveau au dessus duquel on procédera à des évacuations et il semble qu'on s'achemine vers un niveau de référence de 20 millisieverts par an.

Cela correspond approximativement à étendre le périmètre d’évacuation à un rayon de 30 km de la centrale et d'y ajouter une zones contiguë au nord-ouest où la contamination des sols dépasse 300 becquerels par m².



Des tâches radioactives oubliées.

Pourtant cette évacuation ne réglera pas définitivement le problème. Des tâches de radioactivité très élevés commencent à être découvertes jusqu'à Tokyo. Ce sont les points bas où le ruissellement des eaux à concentré la radioactivité lors des pluies qui ont rabattu les radionucléides au sol. On a trouvé une tâche de 500 000 becquerels par m² dans la banlieue de Tokyo. Ces points chauds peuvent être décontaminés après leur identification. Mais tant qu'ils ne sont pas détectés, les riverains restent exposés. Un risque qui concerne aussi la production agricole.





N'est-il pas trop tard ?

Combien sont atteint, par combien de centaines, de milliers, se comptabiliseront les cancers et autres atteintes à la santé de ce peuple.

C'étaient des incompétents et d'anciennes technologies avions nous comme argument lorsque "Tchernobyl" !

Là, ils sont à la pointe !

Ils avaient tout étudié, dimensionné, sécurisé !

Comme chez nous en fait, ben oui chez nous tout est sûr ! Il l'a dit Nicolas.

Combien auraient pu voir leur atteinte atténuées, si une vrai connaissances de ces risques (qui n'existe pas nous dit-on !) avaient vraiment été communiqués, et anticipés, combien ?

http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2011/10/11/fukushima-44-cinq-jours-trop-tard.html

Extrait :

Comme nul ne l’ignore plus, de l’iode radioactif s’est échappé massivement dès les premières heures de la catastrophe. Cet iode allant ensuite se fixer tout particulièrement dans la glande thyroïde des personnes exposées, conduisant à une émission radioactive interne -qui peut provoquer un cancer. A noter qu’enfants et jeunes sont les plus sensibles à cette exposition, comme l’ont montré les études réalisées après la catastrophe de Tchernobyl.

Problème majeur : aucune contremesure spécifique n’a été prise à ce moment crucial. En particulier, n’ont pas été immédiatement distribuées les pastilles d’iode nécessaires. Ces dernières, rappelons-le, doivent venir « saturer » la thyroïde en iode non radioactif (empêchant donc ensuite la fixation de l’iode radioactif).

C’est le journal américain Wall Street journal, qui l’a clairement révélé le 29 septembre (3) après avoir mené l’enquête sur le terrain et obtenu des « documents officiels » sur lesquels l'auteur de l'article Yuka Hayashi, base sa publicaton : « Tokyo n’a donné l’ordre de distribuer les pilules que cinq jours après les débuts de l’accident du 11 mars, bien que les experts en sûreté nucléaire aient recommandé de le faire immédiatement ». Autrement dit, trop tard, après les premiers pics d’arrivée de l’élément radioactif.



Certains dirons, peut-être, qu'il ne s'agit là que d'assertions, ceux là auront l'Histoire pour les démentir, comme à Tchernobyl, comme à Hiroshima, comme à Nagasaki, j'espère que la liste va s'arrêter là, car c'en est déjà trop !

http://danieljaglinedjexreveur.over-blog.com/article-fukushima-des-contaminations-qui-etaient-en-partie-evitables-86615478.html


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   27/10/2011, 15:23

Fukushima: rejets records d'éléments radioactifs en mer

Les conséquences de telles rejets sont toutefois modérées.

Une forte contamination radioactive du milieu marin s'est produite après l'accident dans la centrale japonaise de Fukushima avec des rejets de césium 137 estimés à 27 millions de milliards de becquerels, a indiqué jeudi l'Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). "Ce rejet radioactif en mer représente le plus important apport ponctuel de radionucléides artificiels pour le milieu marin jamais observé", relève l'IRSN dans un communiqué.Grâce à un des courants marins les plus importants du globe, les eaux contaminées ont toutefois été rapidement éloignées vers le large.

Diluée dans l'ensemble du Pacifique, l'importante quantité de césium 137déversée ne devrait au final conduire qu'à des concentrations de 0,004 becquerel par litre, deux fois plus que les retombées des essais nucléaires atmosphériques des années 1960. D'après les mesures dans les sédiments côtiers et l'eau de mer, "les concentrations ne devraient pas, selon l'IRSN, avoir d'impact, en termes de radioprotection", sur les poissons vivant en haute mer.

Cependant, ajoute l'IRSN, une "pollution significative de l'eau de mer sur le littoral proche de la centrale accidentée pourrait persister dans le temps", à cause notamment du ruissellement des eaux de surface sur les sols contaminés. "Les organismes benthiques (vivant près des fonds marins) et filtreurs ainsi que les poissons au sommet de la chaîne alimentaire", sont, dans la durée, les plus sensibles à la pollution au césium, relève l'IRSN, invitant à poursuivre une surveillance des espèces marines pêchées dans les eaux côtières. La radioactivité du césium 137 diminue de moitié tous les 30 ans.

http://www.lalibre.be/societe/planete/article/696233/fukushima-rejets-records-d-elements-radioactifs-en-mer.html

observez la mise en perpective:


"Ce rejet radioactif en mer représente le plus important apport ponctuel de radionucléides artificiels pour le milieu marin jamais observé" (27 millions de milliards de becquerels ! )

Les conséquences de telles rejets sont toutefois modérées.

Ce journaliste nous prendrait-il pour des cons ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hildegarde von b

avatar

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   2/11/2011, 20:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   21/11/2011, 22:08

Salut à tous.

http://cryptome.org/eyeball/daiichi-111211/daiichi-111211.htm

Cryptome publie souvent des photographies de Fukushima mais je mets celle ci plus particulièrement parce que l'on y voit, sur certaines, des chemtrails ou trainées chimiques.
Je ne sais pas si l'on peut comparer l'URSS et le Japon mais je pense que la question sera un jour où l'autre posée quoi qu'il arrive. Le climat au Japon est aussi très différent et je ne sais pas si le gouvernement japonnais aurait les moyens de contrôler les pluies ou les vents.

Pour ceux qui ne comprendrait pas de quoi il est question voilà de quoi vous éclairez.

Modification du climat en Russie + tchernobyl

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   22/11/2011, 13:08

Fukushima ''Pas de décontamination, nous avons besoin d'être évacués !


Cet extrait est tiré du programme TV d'informations matinal ''Morning Bird'' (Oiseau du Matin) diffusé sur TV Asahi le 17 novembre 2011.

La ville de Fukushima dans la préfecture de Fukushima se trouve en dehors des zones officielles d'évacuation mais est connue comme région à forte radioactivité. Le district de Watari est l'un des quartiers les plus radioactifs à Fukushima, avec des points chauds de 60 microsieverts/h à 1 cm du sol. La ville a pourtant poussé à décontaminer le quartier plutôt qu'à faire évacuer les habitants, bien que des 'points spécifiques recommandés d'évacuation'' ont déjà été désignés dans quelques villes comme Date et Minami Soma.
Au lieu de cela, le quartier de Watari a été désigné comme ''Quartier modèle pour la décontamination'' et une décontamination à grande échelle y a été faite. Elle semblait efficace au premier abord, mais le niveau de radioactivité a commencé à augmenter à nouveau. Le Pr .Tomoya Yamauchi de l'université de Kobe, qui a fait ses propres recherches dans le quartier après la décontamination, a fait observer l'efficacité limitée de la décontamination.
Fukushima City a récemment lancé le recrutement de bénévoles dans tout le pays pour les aider au travail de décontamination.
Pour un complément d'information sur le Pr Tomoya et sa conclusion, rendez-vous sur le blog EX-SKF : http://ex-skf.blogspot.com/2011/10/radiation-in-japan-300...

Concernant l'efficacité douteuse et la nature de la décontamination, allez s'il vous plaît ici : http://ex-skf.blogspot.com/search/label/decontamination

Vidéo originale : http://youtu.be/cvJb6u15iWQ (Suprimée !)

Version en allemand sur la chaîne de 007bratsche : http://youtu.be/hemG8OZEgEM

Traduction, descriptif et sous-titrage Anglais par tokyobrowntabby : http://www.youtube.com/watch?v=FH-n9mEe1x8

Traduction en Français : Hélios http://bistrobarblog.blogspot.com & Kna,
sous-titrage fr : Kna.

Un site incontournable pour l'actu de Fukushima : http://www.scoop.it/t/fukushima-informations



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   28/11/2011, 19:10

Au Japon, le génocide de la population se poursuit

Les effets de la catastrophe de Fukushima sur la santé



Les mères de Fukushima avaient alerté le monde dès le mois de juin : les enfants avaient des saignements de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées, etc. Elles n’ont eu cesse d’informer et d’agir pour que tous les enfants soient évacués de la région de Fukushima. Encore dernièrement, elles se sont mobilisées à Tokyo pour sensibiliser la population, mais en vain pour l’instant. Pourtant, l’actualité semble leur donner raison. Un grand nombre d’informations convergentes indiquent que, suite à la catastrophe nucléaire, l’état général de la santé des Japonais vivant dans une vaste région correspondant au moins à 8% du Japon est en train de se dégrader.

Tweet d’un habitant d’Ibaraki : « Je travaille dans un hôpital d’Ibaraki. Il y a eu des patients avec des saignements de nez perpétuels en avril. Il y en a eu sans raison avec de la diarrhée et de la fièvre en juillet. Maintenant même les membres du personnel de l’hôpital souffrent de diarrhée sans raison…Ça commence à craindre. » Tweet d’un habitant de Fukushima : « Mon ami vit à Iwakashi. Il vient finalement de commencer à avoir de l’hématurie (sang dans les urines, NdT). Mes petits enfants ont des saignements de nez. Ils ne peuvent évacuer parce qu’ils n’ont pas assez d’argent. »
http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/08/japon-27-aout.html

Même si ces tweets n’ont aucune valeur statistique, ils se rencontrent de plus en plus souvent et sont à mettre en relation avec l’augmentation de certaines pathologies, visible sur ces graphiques mis en ligne par le gouvernement japonais : conjonctivites, pneumonies, et diverses autres maladies sont en nette augmentation en 2011.

Pneumonies



Conjonctivites



Maladies « Hand-foot-mouth »


On avait déjà remarqué chez les enfants de Fukushima que leur thyroïde avait été affectée. Un groupe de chercheurs, sous la direction du Professeur Satoshi Tashiro de l’Université de Hiroshima, avait contrôlé la glande thyroïde de 1149 enfants de la préfecture juste après l’accident, en mars, de la centrale nucléaire. De l’iode 131 avait été détecté chez environ la moitié des enfants. Les enfants, que l’on a affublés de dosimètres, semblent ainsi être devenus des sujets de recherche ! Chez les jeunes évacués, on avait aussi remarqué des dysfonctionnements de la glande thyroïde. Plus au sud, dans la préfecture de Gunma, 80% des patients atteints de problèmes thyroïdiens voient aujourd’hui leur état s’aggraver.

D’autres anomalies ont été remarquées pour ces enfants vivant en zone contaminée comme la perte de poids , le ralentissement ou l’arrêt de la croissance et même des attaques cardiaques, ce qui peut être mis en lien avec la grande toxicité du césium-137 .

L’ACRO, laboratoire français, a aussi fait des mises en garde à plusieurs reprises, à partir d’analyses effectuées sur l’urine des enfants de Fukushima : 100% des prélèvements révèlent la présence des césiums radioactifs. Ainsi, plus de 4 mois après les rejets massifs de radioactivité dans l’environnement, ils sont toujours contaminés alors que leurs parents font des efforts pour limiter cette contamination interne. Il est fort probable que cela soit dû à la nourriture.

Et pourtant, cette nourriture contaminée, on la vante et on en fait la promotion pour ne pas laisser tomber la région de Fukushima et son économie agricole. Mais…


un présentateur vedette de la télévision japonaise, Norikazu Otsuka, qui mangeait des produits irradiés devant les caméras « pour montrer leur innocuité », a dernièrement été diagnostiqué par son médecin comme ayant contracté une leucémie aiguë.


Un autre promoteur et consommateur des légumes de Fukushima, l’empereur du Japon lui-même, vient également d’être hospitalisé, ainsi que deux autres membres de sa famille.

Akihito souffre d’une pneumonie, la princesse Aiko a contracté une Mycoplasma pneumoniae, et la princesse Masako serait victime de fièvre et de toux : ils ont tous les trois des symptômes communs. Or la pneumonie, nous l’avons vu, est une maladie qui augmente fortement au Japon cette année ; Takeo Nishioka, Président de la Chambre des conseillers de la Diète du Japon est d’ailleurs décédé d’une pneumonie le 5 novembre 2011 à l’âge de 75 ans. Même si les cas de l’empereur et de sa famille n’auront pas forcément la même issue, on peut s’interroger sur ces cas à répétition. En avril, on tentait d’expliquer l’augmentation des cas de pneumonies dans la région de Tohoku par l’ingestion d’eau de mer : au moins 11 personnes étaient mortes de la pneumonie et environ 150 avaient été hospitalisés dans la préfecture de Miyagi, le nombre de patients étant de cinq à six fois plus élevé que d’habitude. Mais aujourd’hui, comment expliquer cette augmentation ? Comme pour Tchernobyl , il est probable que les radionucléides, en contamination interne, provoquent ces maladies respiratoires.


Le problème, ce sont ces idiots qui se bousculent à la télévision pour faire croire aux gens que la situation n’est pas grave. Ainsi, d’après plusieurs scientifiques médiatisés, le plutonium ne serait pas si dangereux . La radioprotection pour tous n’est pas un concept avancé au Japon. Et la population, quand elle ne s’organise pas de manière autonome, en fait les frais. Une télévision alternative, OurPlanet-TV, informe de manière indépendante en diffusant des émissions sur le sujet même de la santé. Par exemple, en juillet dernier, l’émission ContAct a invité Mika Noro, présidente de l’association » Le pont pour Tchernobyl « , qui a partagé son expérience : s’étant rendue au Bélarus en 1993 (pays le plus touché par les retombées radioactives de Tchernobyl), elle a éclairé avec lucidité et compétences les symptômes cliniques chez les enfants de Fukushima. Après la catastrophe de Fukushima, Our Planet-TV a lancé une enquête pour savoir si les retombées radioactives avaient eu des effets sur la santé de la population. Suite à cet appel, ils ont été amenés à étudier plus de 500 cas . Cette enquête met ainsi en évidence que la radioactivité, même à faible dose, a des effets réels sur la santé, ce qui était déjà connu par ailleurs avec la reconnaissance de l’augmentation du risque de cancer.


Dans cette vidéo sous-titrée en français, on voit entre autres le Dr Masamichi Nishio, chef du centre anti-cancéreux d’Hokkaïdo commenter le livre de Yablokov et Nesterenko et témoigner que la CIPR (Commission Internationale contre les rayonnements) a renoncé à étudier les effets des radiations internes car cela aurait gêné le développement de l’industrie nucléaire.


Dans les écoles le problème est identique. Dans le même esprit de se persuader que tout va bien dans le meilleur des mondes, on continue de fonctionner comme si de rien n’était. Par exemple, on demande aux enfants de nettoyer une piscine contaminée sans protection, ou on leur demande d’aller ramasser les feuilles d’automne sans précaution particulière alors que l’on sait parfaitement qu’elles sont contaminées au césium. Pire encore, on force les enfants à boire du lait contaminé. Et gare à celui qui ne veut pas. Le 29 septembre 2011, Akira Matsu du New Komeito (parti politique japonais NKP) est intervenue sur ce sujet devant les responsables gouvernementaux japonais et notamment Yoshihiko Noda, 1er Ministre, Osam Fujumina, chef de Cabinet du secrétariat et Yukio Edo, Ministre de l’industrie et de l’économie. Elle a dénoncé le cynisme et la barbarie du gouvernement envers les populations contaminées de la région de Fukushima.


Un autre grave problème qui se pose d’ores et déjà dans la région de Fukushima est la fuite du personnel médical depuis la catastrophe. C’est ainsi, les personnes les mieux informées des dangers sanitaires et qui ont les moyens de déménager s’en vont. Les autres restent, alors que de toute évidence il faudrait au moins évacuer les enfants, plus fragiles aux effets de la radioactivité. Le problème est immense mais il semble que l’on veuille à tout prix l’ignorer. 8 mois après la catastrophe, on ne pourra plus dire qu’on ne savait pas, ou qu’on n’a pas eu le temps de trouver des solutions pour évacuer la population.

La contamination est massive, le gouvernement le sait depuis les premiers jours de la catastrophe. Les premiers touchés ont été les sauveteurs qui ont opéré dans les régions dévastées par le tsunami, comme le relate ce témoignage : l’un d’entre eux qui était intervenu dans les zones sinistrées d’Iwate et Fukushima est décédé le 26 octobre 2011 d’une défaillance de la fonction rénale, trois mois après avoir appris que lui et les membres de son équipe avaient subi une contamination interne par les radionucléides. La personne qui témoigne assistait à une conférence de de Taro Yamada lors du »Forum National des cantines scolaires » qui s’est tenu le 6 novembre 2011 dans la ville de Sapporo. Sa déclaration a été enregistrée dans la vidéo ci-dessous (sous-titrages en français). Mais pour une personne qui parle, combien se taisent ? Quel est l’état de santé des autres membres de son équipe ?


Les personnes les plus touchées sont évidemment les « liquidateurs », ces ouvriers de la centrale de Fukushima Daiichi qui reçoivent des doses « héroïques ». Malgré l’assurance de Tepco qui affirme qu’il n’y a pas de décès liés aux travaux de décontamination et de maintenance de ce qui reste de la centrale, on constate un fort taux de mortalité pour les ouvriers de la centrale, ce qui est en contradiction avec l’espérance de vie des Japonais qui est la plus élevée au monde. En l’espace de 5 mois, 4 employés sont morts de façon anormale et rapide : le 12 mai 2011, un sexagénaire employé par la sous-traitance s’est senti mal et est décédé 2 jours plus tard. Le 16 août 2011, un employé de la centrale nucléaire est mort d’une leucémie foudroyante . Il avait travaillé pour Tepco durant une semaine, affecté à la surveillance de points chauds. Le 6 octobre 2011, un autre travailleur employé à la centrale est décédé subitement. Enfin, dernier en date, le 11 octobre 2011, un employé d’une cinquantaine d’années est mort brusquement alors qu’il se rendait à son lieu de travail, la centrale de Fukushima Daiichi.

A ces décès, il faut ajouter tous ceux dont on ne parle pas : de nombreuses personnes, employées par la sous-traitance, ont disparu ainsi des décomptes de Tepco. L’agence de sûreté nucléaire, on se souvient, avait épinglé l’entreprise en juin car celle-ci avait « égaré » des listes d’employés vacataires qui étaient intervenus sur le site, empêchant tout suivi médical de 69 personnes contaminées.

Il n’en a pas fallu plus pour que des rumeurs circulent sur internet sur le décès effectif de ces ouvriers intérimaires, information impossible à vérifier à ce jour bien qu’un journaliste du Shukan Asahi, M. Imanishi, ait entendu que des ambulances arrivaient 10 fois par jour à la centrale. A qui étaient destinées ces ambulances, et pourquoi ni les employés de Tepco, ni les ouvriers hospitalisés, ni les médecins n’ont-ils pas le droit de parler ? Il est évident que si un jour un journaliste arrivait à prouver ce genre d’information, l’image du nucléaire serait ternie à jamais et anéantirait tous les efforts du lobby nucléaire pour cacher la vérité. Il est incroyable que la catastrophe de Tchernobyl n’ait d’ailleurs pas eu plus d’impact sur l’énergie nucléaire dans le monde. La raison en est que l’OMS, qui était la plus à même de prendre des mesures de protection des populations, s’est tue. Condamnée au silence par un vieil accord avec l’AIEA , elle est devenue une institution criminelle, laissant tomber malade les gens vivant dans les territoires contaminés, et niant les effets des faibles doses sur la santé humaine.
Il faut en effet savoir que Tchernobyl a généré un million de victimes, comme le rappelle Janette Sherman, biologiste américaine et spécialiste en toxicologie. Dans la vidéo ci-dessous, elle présente le livre déjà cité « Chernobyl. Consequences of the catastrophe for people and environnement » d’A. Yablokov et de V. et A. Nesterenko, édité en 2009 par l’Académie des Sciences de New York avec plus de 5000 références scientifiques (et bientôt édité en français).

Les auteurs de ce livre estiment à 985 000 le nombre de décès survenus à cause de Tchernobyl dans le monde entier entre 1986 et 2001, chiffre qui a encore augmenté depuis cette date. Janette Sherman dénonce également l’accord entre l’OMS et l’AIEA, signé en 1959. L’OMS est théoriquement garante de la santé des populations dans le monde et fait autorité auprès des États membres. Elle devrait, conformément à sa Constitution, être indépendante de tout intérêt commercial. Pourtant le 28 mai 1959, elle a signé avec l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) un accord par lequel aucune de ces deux agences de l’ONU ne peut prendre de position publique qui puisse nuire aux intérêts de l’autre (accord référencé WHA 12-40). Or, l’AIEA a été constituée en 1957 pour faire la promotion du nucléaire civil…

Cet interview a été réalisé le 6 mars 2011 soit 5 jours avant la catastrophe de Fukushima. (Sous-titrage en français)


Il faut aussi voir pour être complet la conférence de presse donnée par le Dr. Helen Caldicott, physicienne australienne, auteure et avocate anti-nucléaire qui a fondé plusieurs associations qui luttent contre l’utilisation de l’énergie nucléaire, de l’uranium appauvri pour des munitions, et des armes nucléaires en général. La conférence s’est tenue à Montréal, au Canada, le 18 mars, une semaine seulement après la catastrophe nucléaire.

Fukushima est bien pire que Tchernobyl


Il est certain que la situation ne va pas s’améliorer au Japon, l’expérience de Tchernobyl le démontre. Le fait de laisser vivre des millions de personnes dans un environnement contaminé apportera son lot de problèmes et de souffrances. Une grande sagesse a fait fuir de cette zone dangereuse beaucoup de femmes enceintes, protégeant leurs futurs enfants des radiations. Mais qu’en est-il de celles qui sont restées ? Que doit-on déduire du non-dit du milieu médical, relevé par Keiko Ichikawa ? Si les médecins japonais cachent les malformations et les enfants mort-nés, comment de réelles statistiques pourront-elles être établies ?

On connaît déjà les dégâts épouvantables causés par l’uranium appauvri dus aux bombardements lors de la guerre en Irak, et on imagine avec effroi l’avenir des populations japonaises soumises à de fortes contaminations. La santé est un sujet difficile à aborder, le lobby nucléaire est très puissant dans le monde entier et cherchera à minimiser toutes les mauvaises nouvelles. Mais la santé n’a pas de prix et chacun doit se battre pour la conserver. Amis lecteurs, ce sujet est très grave, soyez vigilants et dénoncez toute désinformation, partout où vous le pouvez !

Merci à Etienne Servant pour ses infos en continu sur Fukushima Informations, à Kibo-promesse pour ses articles de qualité, à Véronique Ratel, de IndependentWHO pour l’aide apportée à la collecte des sources, à Jeep pour ses traductions sur aweb2u, à Hélios pour ses traductions sur Bistro bar blog et à Kna60 pour la mise en ligne de nombreuses vidéos sous-titrées en français ! Sans toutes ces personnes bénévoles à la recherche de la vérité, cet article n’aurait pu voir le jour.

http://fukushima.over-blog.fr/

http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=7124

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   3/12/2011, 16:29

Une pétition est en ligne pour l'évacuation des enfants de la zone sinistrée Fukushima.
Pétition EVACUATE FUKUSHIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   13/12/2011, 20:14

Fukushima, les limites du cynisme


Alors que les lobbies nucléaires, pratiquant un humour discutable, font remarquer la quasi absence de morts suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, les premières retombées sur la santé se font jour.

On se souvient de la flagornerie d’Otsuka Norikazu, ce célèbre animateur de télévision japonais qui, cédant à la provocation facile, avait en direct mangé des produits agricoles japonais pollués par la centrale nucléaire, encourageant ses compatriotes à suivre son exemple, convaincu de l’innocuité des produits consommés, avec le désir patriotique de sauver la production agricole de son pays.

Mal lui en a pris, on apprend qu’il a été hospitalisé le 7 novembre atteint d’une leucémie aiguë et Tepco aura des difficultés cette fois à affirmer que la catastrophe nucléaire de Fukushima n’y est pour rien. http://www.news-postseven.com/archives/20111114_70089.html
Les avis médicaux lui donnent 70% de « chances » de mourir d’ici 5 ans http://fukushima-diary.com/2011/11/acute-lymphatic-leukemia-news-caster-otsuka-may-die-in-5-years-for-70/ ce qui a été confirmé par des experts allemands. http://www.n-tv.de/mediathek/videos/panorama/TV-Star-erkrankt-an-akuter-Leukaemie-article4799201.html

On se souvient de la réponse donnée par le célèbre biologiste Jean Rostand à qui on demandait quelle dose de radioactivité on pouvait ingérer sans danger : « c’est comme si vous me demandiez quelle quantité d’arsenic un bébé peut absorber sans danger ! ».

Ce grand scientifique nous a quittés en 1977, et malheureusement, on a peu tenu compte de son avis et de ses écrits, lorsqu’il dénonçait les dangers évidents générés par l’industrie nucléaire.
pdf : http://federations.fnlp.fr/IMG/pdf/Jean_Rostand_pour_la_L.P_Oise_11-2011-1.pdf

Aujourd’hui le gouvernement japonais reconnait s’être trompé lorsqu’il affirmait qu’il n’y avait pas de risques à consommer de la nourriture polluée à la radioactivité sous le seuil des 500 Bq/kg.

On se souvient de la phrase célèbre prononcée par un responsable japonais : « à court terme, il n’est pas nocif ».

Il s’excuse en disant maintenant qu’il a été mal compris et qu’il voulait seulement dire : « si vous consommez des produits pollués une ou deux fois, ce n’est pas dangereux, ça l’est seulement si vous le faites régulièrement ». http://fukushima-diary.com/2011/11/jp-gov-officially-admitted-that-japanese-food-is-harmful/

Ce qui est un peu tardif, car aujourd’hui, 9 mois après la catastrophe, les produits radioactifs relâchés par la centrale ont été largement ingérés par les japonais.

On a aujourd’hui la preuve que la carte officielle de contamination radioactive a largement masqué la vérité, et grâce à des chercheurs japonais, nous pouvons comparer sur ce lien la réalité de la pollution et la désinformation gouvernementale.

La carte de gauche est la carte officielle, datant du 11 novembre, et celle de droite est celle de chercheurs japonais indépendants. (Il faut noter les différences de couleur entre les deux cartes : sur la carte de droite on va du bleu, lequel correspond à 10 000 Bq/m2 au rouge pour 50 000 Bq/m2 et plus, alors que la carte gouvernementale va du marron foncé au bleu) [Désolé, le lien vers ces deux cartes est mort]

Le professeur Yukio Hayakawa de l’université de Gunma à publié une carte encore plus précise, et a reçu un avertissement du président de son université pour avoir diffusé cette carte.


On voit clairement sur sa carte qu’il existe des zones polluées à 1µSv/h à 200 km de la centrale, ce qui signifie que la surface polluée du Japon est bien plus polluée que dit.

On est loin des propos lénifiants et cyniques de Jean marc Jancovici qui se refusait à donner autant d’importance à la catastrophe de Fukushima qu’à celle de Tchernobyl (lien) alors que le professeur Chris Busby, de l’université de l’Ulster, avait déclaré en aout dernier que la catastrophe de Fukushima pourrait générer un million de morts. http://fukushima.over-blog.fr/article-voir-fukushima-27-91916281.html

En attendant, la vive lumière au sol, feu d’hydrogène pour certains, est toujours visible, (lien) et l’on a appris qu’il y a un différé de 30 secondes entre l’image prise, et l’image montrée, ce qui peut permettre à l’opérateur de cacher ce qu’il souhaite. lien

En mai dernier, un ouvrier de Fukushima, d’une soixantaine d’année est mort, tombé inconscient sur le lieu de travail, mais le porte parole de Tepco affirme que c’est sans rapport avec la contamination tout comme pour cet ouvrier de 50 ans, dont le nom n’a pas été communiqué, mort au début du mois d’octobre. http://www.independent.co.uk/news/world/asia/why-the-fukushima-disaster-is-worse-than-chernobyl-2345542.html


Et quid d’Abe Hiroto, décédé à 23 ans d’une leucémie aiguë après avoir défendu dans les colonnes d’un magazine pour pécheurs, (Rod & Reel) la qualité des poissons des pécheurs de la région de Fukushima ? Il habitait à 30 km de la centrale nucléaire (lien) tout comme Nagashima Kazuyuki, un athlète de 30 ans qui risque aussi de mourir d’une leucémie aiguë.

On le voit sur ce lien combattre et triompher lors des 16ème Jeux Asiatiques de 2010.
Il est aujourd’hui à l’hôpital : http://www.youtube.com/watch?v=owWbdcZ1Uy8

Et ne parlons pas de ces sauveteurs dont le gouvernement japonais tente de dissimuler la mort. http://www.youtube.com/watch?v=2qWjOjSI9wU

Mais plutôt que de continuer ce décompte macabre, il faut plutôt s’intéresser aux 17 780 travailleurs qui se relaient depuis 9 mois pour nettoyer les décombres de la centrale nucléaire.

Malgré les protections qu’ils ont fini par recevoir, ils sont au moins 169 à avoir reçu des doses supérieures à 100 millisieverts. http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/12/nucl%C3%A9aire-17000-travailleurs-sont-intervenus-%C3%A0-fukushima.html

Il faut se souvenir aussi qu’à l’époque de Tchernobyl, les méthodes de « com » étaient les mêmes, on tentait de cacher en haut lieu le véritable nombre de morts, et ce n’est que 25 ans après que des chercheurs américains nous ont appris la triste vérité : 985 000 morts, chiffre dépassé depuis, dus à la catastrophe. http://www.sott.net/articles/show/208454-Book-s-Astounding-Allegation-Chernobyl-Radiation-Killed-Nearly-One-Million-People

Et puis, au-delà de la mort, les pneumonies, les problèmes hormonaux se multiplient chez les 2 millions d’habitants de la région au point qu’un appel à été lancé.

« La santé de nos enfants est maintenant en danger. Nous constatons des symptômes tels que thyroïdes enflées, saignements de nez, diarrhées, toux, asthme… »

Un laboratoire français indépendant, agréé par l’ASN (autorité de sureté nucléaire), l’ACRO (association pour le contrôle de la radioactivité dans l’ouest) a mené une enquête sur une vingtaine d’enfants de la région de Fukushima démontrant que la totalité des enfants examinés étaient contaminés par du césium radioactif, et d’après une étude japonaise, 1 enfant sur 13 aurait des problèmes hormonaux et souffrirait d’un dysfonctionnement de la thyroïde.

Pour cacher la triste vérité, les « responsables » japonais ont multiplié par 20 la norme de radioprotection du secteur, passant de 1 à 20 millisievert/an, ce qui correspond au seuil maximum d’irradiation en France pour un travailleur du nucléaire.

20% des écoles de la préfecture de Fukushima dépassent ce taux.
La CRIIRAD à mesuré en juillet une contamination de 370 000 Bq/kg de la terre prélevée sous les balançoires d’une école primaire, et a déclaré : « ce sol est devenu un déchet radioactif qui devrait être stocké dans les meilleurs délais sur un site approprié ».

Le gouvernement qui devait organiser des mesures dans 600 lieux publics de la préfecture de Fukushima vient de reporter ces opérations à février 2012, justifiant le report en expliquant que l’entreprise qui devait fournir les équipements n’a pu respecter les délais de livraison. http://www.japantoday.com/category/national/view/fukushima-school-radiation-monitoring-equipment-failure-causes-delay

D’ailleurs l’ambiance est à l’optimisme dans la ville de Fukushima, puisque le marathon Ekiden, prévu tous les ans, a été maintenu, et des sportives ont couru les 40 kilomètres dans l’une des régions les plus contaminées du Japon, des taux de 1,4 microsieverts/h y ont été mesurés, soit 12 fois la limite d’exposition.

L’organisateur de la course a toutefois pris la précaution de faire signer un document dégageant sa responsabilité, en cas de problème de santé. http://ekiden.fukushima-tv.co.jp/index.html

Quant à Meiji, fabricant japonais entre autres de lait en poudre, il va devoir retirer 400 000 boites, lesquelles ont été contaminées au césium 137 et 137, espérant qu’elles n’ont pas déjà été consommées. http://www.tsr.ch/info/monde/3630401-lait-en-poudre-contamine-par-du-cesium-au-japon.html

A Hitachinaka, à 100 km de la centrale, le taux de radiation est de 40 000 Bq/m2, soit 970 000 fois le niveau de 2009. http://www.bastamag.net/article1963.html?id_mot=38#nb2

Quand aux 100 000 évacués, ils sont toujours sans nouvelles depuis 9 longs mois des indemnités promises par TEPCO, ce dernier ayant adopté une attitude pour le moins cynique, contestant la fiabilité des mesures effectuées, mais aussi assurant ne pas être responsable des matériaux radioactifs dispersés ça ou là, déclarant « les matériaux radioactifs qui ont été disséminés par le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima appartiennent aux propriétaires des terres où ils sont retombés, mais plus à Tepco ». http://ajw.asahi.com/article/0311disaster/fukushima/AJ201111240030

Pourtant Tepco avait vendu ses parts dans l’éolien, pour un montant de 188 millions d’euros, afin de pouvoir dédommager les victimes de la catastrophe nucléaire. http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/23/pour-indemniser-les-victimes-de-fukushima-tepco-vend-188-millions-d-euros-d-actions-dans-l-eolien_1592692_3244.html

Tokyo n’a pas été épargné par la catastrophe, et on sait maintenant que dans le quartier de Shinjuku, le taux de radioactivité est encore de 17 000 Bq/m2 (lien) et que dans certaines régions montagneuses, du coté de Midori et Kiryu à 180 km de Fukushima, la radioactivité se situe entre 100 000 et 300 000 Bq/m2.
(Sur ce lien, on peut découvrir les résultats des mesures dans chaque préfecture :
http://radioactivity.mext.go.jp/ja/1910/2011/09/1910_092714.pdf )

En attendant, le gouvernement tente manifestement de cacher ce qui attend la population japonaise, et lorsque l’on voit comment sont recrutés les « liquidateurs », à qui on a proposé jusqu’à 3500 euros par jour, ( http://www.humanite.fr/02_04_2011-3500-euros-pour-r%C3%A9parer-la-centrale-de-fukushima-469186 ) on ne se fait guère d’illusion sur le terrible destin qui les attend, (ils absorbent en 15 minutes l’équivalent de 100 mS/v par an) et il est probable que tout sera fait pour que leur disparition soit cachée. http://kibo-promesse.org/2011/10/les-liquidateurs-de-fukushima/

Car comme dit mon vieil ami africain : « l’expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs ».

Merci à Corinne Py et aux nombreux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

L’image illustrant l’article provient de « Bastamag.net ».

http://surfacelibre.blogspot.com/2011/12/fukushima-les-limites-du-cynisme.html


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   19/12/2011, 00:36


"Fukushima, les limites du cynisme" on été franchies à tout point de vue.

« les matériaux radioactifs qui ont été disséminés par le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima appartiennent aux propriétaires des terres où ils sont retombés, mais plus à Tepco »

Essayons nous aussi:
Je dirais donc au tribunal que les balles retrouvées dans les têtes des responsables de Tepco n'appartiennent pas à mon arme mais sont des produits appartenant aux cervelles des costards cravates de Tepco et ne sont plus de ma responsabilité.
Pourquoi pas ? ça ce vaut non ? je sais j'aurais du faire avocat.

M.Gundersen M.Kaltofen
Où vont les radiations de Fukushima, en quoi est-ce important ?



Citation :

Maggie Gundersen, la fondatrice de Fairewinds, interroge le scientifique et ingénieur Marco Kaltofen à propos de ses analyses en cours des retombées radioactives de Fukushima :
- exposition externe et interne
- différences par rapport à une radiographie, un voyage en avion
- étendue et importance de la contamination
- impact sur les cultures, le jardinage
- quelles mesures devraient être prises, par les pouvoirs publics, les particuliers ...

Vidéo originale : http://fairewinds.com/node/160
Remerciement spécial à Hussardelamort pour son aide à la transcription,
transcription traduction & sous-titrage par mes soins.

(Désolé si cette vidéo semble un peu.. speed, j'ai dû la raccourcir à 15 minutes au lieu de 17m41, merci YouTube !!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   23/12/2011, 09:20

Un simple citoyen a décidé de rester dans une zone dangereuse pour être le témoin de cet évènement



Source

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   23/12/2011, 09:33

Japon : la franc-maçonnerie sort de sa réserve pour aider à la reconstruction du pays


C'est un document assez rare que nous vous proposons aujourd'hui, avec cette vue de la Loge Bleue photographiée au sein de la Grande Loge National du Japon, épicentre de la franc-maçonnerie nippone depuis son établissement par le célèbre Général Douglas MacArthur.


S'il en est question ici, c'est que dans un mouvement fort rare pour cette société secrète - discrète préfèrent dirent certains Maçons - la Grande Loge a agi pour une fois au grand jour et sous sa propre bannière en vue d'aider à la reconstruction de certains édifices détruits lors du triple désastre du 11 mars 2011, finançant notamment pour près de la moitié la reconstruction du vénérable temple bouddhique Saikoji situé dans le secteur martyr de Minamisanriku, nord-est du Japon.

Pour en savoir davantage, se reporter à l'article paru ces jours-ci dans le quotidien national Asahi Shimbun.
http://ajw.asahi.com/article/globe/backstage/AJ20111211030078

Remarque annexe : certains apprendront en parcourant cet article-évènement, que la Maçonnerie est effectivement à l'origine de certains mouvements humanistes tels que le Lion's Club, le Rotary Club et les Scouts. Certains qui avaient prétendu la chose avaient parfois été qualifiés de fantaisistes, voire de conspirationnistes, pourtant la chose est ici revendiquée sans ambiguïté.


Source : http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2011-12-13/47000/japon-la-franc-maconnerie-sort-de-sa-reserve-pour-aider-a-la-reconstruction-du-pays.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   8/2/2012, 03:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   8/2/2012, 17:42

Brusque montée de la température dans le réacteur 2



La température à l'intérieur de la cuve du réacteur numéro 2 [accidenté de la centrale de Fukushima Daiichi depuis le séisme et le tsunami du 11 mars 2011] a brusquement augmenté de près de trente degré ces derniers jours pour atteindre 73,3º lundi 6 février", relate le Yomiuri Shimbun.
Les raisons de cette hausse sont inconnues. L'opérateur du site Tokyo Electric Power Company (Tepco) a augmenté la quantité d'eau injectée (servant à refroidir les combustibles) de trois tonnes/heure, et a également introduit de l'acide borique pour éviter qu'une réaction en chaine ne s'y produise.
La température a finalement baissé légèrement, et est maintenant à 68,5°. "Cependant, celle-ci s'approche du seuil des 80 degrés, au delà duquel le réacteur ne sera plus en état d'arrêt à froid", relate le quotidien tokyoïte. Il y a deux mois, le gouvernement japonais avait décrété l'état d'arrêt à froid des réacteurs de Fukushima Daiichi.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   16/2/2012, 03:59

Plus de 300 ° dans le reacteur N°2 !! affraid


Citation :
Tepco vient d’annoncer que du Xénon avait été retrouvé dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2. Cela signifie concrètement, comme en novembre 2011, qu’une réaction en chaîne incontrôlable a eu lieu ces derniers jours et est peut-être encore en cours.


En effet, les xénons 133 et 135 se créent lorsqu’il y a une fission nucléaire de l’uranium et leur période radioactive est très courte (9 h pour Xe-135 et 5 jours pour Xe-133).


Voici les résultats de l’analyse, issus du document fourni par Tepco :

Temps d'échantillonnage: 13 février 2012, 16h24 à 16h54 (filtre à charbon actif)

Xe-133 : 0,016 Bq/cm3 (5 jours de demi-vie) ou 16 000 Bq/m3

Xe-135 : 0,023 Bq/cm3 (9 heures de demi-vie) ou 23 000 Bq/m3



tepco1-copie-1.jpg

source : http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/images/handouts_120214_07-e.pdf


Si Tepco ne revient pas sur ces données, alors on peut considérer que les thermomètres du réacteur 2 ne sont pas défaillants et que l’augmentation de la radioactivité dans la préfecture de Fukushima n’était pas anodine.


La température continuant à s’élever (plus de 300°C), l’inquiétude est grande chez les travailleurs de la centrale. Certains craignent une explosion, comme l’indique ce témoignage recueilli par Fukushima Diary : http://fukushima-diary.com/2012/02/minamisoma-blogger-the-heating-gauge-is-not-broken-at-reactor2/#.Tzp73KvEc30.facebook (en anglais).


http://fukushima.over-blog.fr/article-nouvelle-fission-nucleaire-a-fukushima-99326619.html

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   16/2/2012, 09:51

Loin d'être "maîtrisée", la situation à Fukushima-Daiichi ne serait-elle pas simplement "ignorée" ?



Tepco vient de communiquer l'état des sondes de l'unité n°2 de Fukushima-Daiichi: 20% des thermocouples s'avéreraient "défectueux"

Badaboum, un nouveau paradoxe nucléo-Japonais vient d'éclater : comment diable des responsables dignes de ce nom ont-ils pu baser leur théorie d'arrêt à froid à partir de sondes thermocouples défectueuses ? L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima-Daiichi vient d'avouer, suite à un contrôle des sondes thermocouples - qu'il aurait pu effectuer plus tôt - que 8 des 41 sondes de températures de l'unité n°. 2 présentaient des "défauts" et qu'au moins deux d'entre-elles étaient "hors-service".
Les mesures de l'unité n°. 3 encore pire que celles de l'unité n°. 2 ?
Attendez, le plus croustillant reste à venir : au niveau de l'unité n°. 3, seules 2 sondes de température seraient dans un état de fonctionnement normal !
Tepco utiliserait donc des "circuits d'équivalence" afin d'estimer les températures des différents ex-réacteurs. "Circuit d'équivalence", késako ? Une re-calibration des circuits de mesure de température échauffés par l'accident ? Une estimation de la situation inconnue à partir de données connues ? Et pourquoi pas un singe qui lance des fléchettes sur une échelle de 1 à 100 ?
Pourquoi ne pas spécifier une bonne fois pour toutes, rendus à ce niveau de ridicule, qu'il est simplement impossible aujourd'hui de se faire une idée précise de ce qui se trame au fond des confinements de 3 des unités de Fukushima-Daiichi ? La fierté électronucléaire Japonaise ne s'en remettrait-elle jamais ? Pourquoi ne pas dire simplement la vérité, au moins lors de cette occasion servie sur un plateau ?
Et à chaque fois qu'un lecteur attentif nous fera remarquer que nous manquons décidément d'objectivité et de rigueur scientifique dans le traitement de cette catastrophe, nous pourrons objecter une fois de plus qu'il s'agit d'une simple réponse du berger à la bergère.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   2/3/2012, 01:09

Depuis peu, l'autorisation de survol de la centrale est passée de 20 km à 3 km.
Voici une vidéo prise le 28 février.



Citation :
http://bistrobarblog.blogspot.com/
http://www.asakohouse.com/


Récits de Fukushima - Bande-annonce



ARTE - Thema : « Les leçons de Fukushima » 6 mars

Un an après Fukushima, le gouvernement nippon prétend que le site serait sécurisé, mais les Japonais en doutent.
Enquête sur un accident sans précédent, qui a réactivé le débat sur le nucléaire en France et en Allemagne.

Au sommaire :
- Enquête sur une super catastrophe nucléaire (documentaire de 20:35 à 21:30).
- Nucléaire, la fissure franco-allemande (documentaire de 21:30 à 22:25).
- Débat (de 22:25 à 22:50).
- Un héritage rayonnant : les déchets nucléaires (documentaire de 22:50 à 23:45).
- Le Dessous des Cartes : le nucléaire civil en 2012 (magazine de 23:45 à 23:55).
Minamisanriku : la ville engloutie (documentaire de 23:55 à 00:50).



Film dispo sur le net à partir du 6 mars : http://www.arte.tv/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   3/3/2012, 21:42

Du poisson radioactif a été détecté au large du Sri Lanka.


Citation :
Fish Contaminated with Fukushima Radiation Detected in Sri Lanka


Disna Mudalige
Sott.net

The Atomic Energy Authority (AEA) has detected fish consignments imported to Sri Lanka that were contaminated from radio active substances in the seas following the Fukushima nuclear catastrophe, AEA chairman Dr Ranjith Jayawardene said.

He told the Daily News that the AEA had been checking all imported fish consignments to Sri Lanka since the Fukushima incident to ensure these were safe for human consumption.

He noted that the AEA discovered salmon and other fish consignments which were slightly contaminated by radioactive substances last November and also last week during checks.

The container load imported in November was released after a laboratory test to ensure that the level of radioactive substances is harmless for human consumption. This load included fish from the seas off China.

The fish consignment imported to the country last week has been retained by the Customs until a special laboratory test. The chairman said that the results of this test would be released within two days.

A special programmer to monitor radioactive substances in the seas off Sri Lanka has been commenced with the aid of the International Atomic Energy Authority (IAEA), Dr Jayawardene said.

http://www.sott.net/articles/show/242364-Fish-Contaminated-with-Fukushima-Radiation-Detected-in-Sri-Lanka


Le Sri Lanka est situé à des milliers de kilométres du Japon.
Désormais consommer du poisson présente un risque.

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Ace+

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   5/3/2012, 00:37

vidéo de l'intérieur du réacteur n°2, ça sent pas bon du tout, rayons gamma dans tout les sens.

(quelqu'un en sait plus sur l'impact de ses rayons gamma qui se libèrent en continu dans l'air ? )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   5/3/2012, 08:03

Sauf erreur ces rayonnement sont confinés pour l'instant dans le réacteur. En ce qui concerne les dangers, google propose quantités de ressources quand on y tape "danger des rayons gamma"
Un exemple
http://fr.wikibooks.org/wiki/Effets_des_rayonnements_%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques_sur_le_vivant/Effets_des_rayons_gammas_sur_le_vivant



A cette adresse, un voyage hallucinant dans les terres brulées autour de Tchernobyl :

http://www.consumedland.com/elena/index_fr.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Ace+

avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Fukushima (Japon)   6/3/2012, 02:04

Ok merci Bardamu,

et apparement les rayons gamma passent à l'extérieur quand le toit est endommagé et que les piscines ne refroidissent plus le combustible , logique en meme temps vu l'état des centrales.

la structure du réacteur numéro 2 est encore en bon état :




par contre pour les autres notament le réacteur numéro 3 ça doit etre un flot de rayon gamma continu dans l'atmosphere:






Trois niveaux de radiations
A gauche, la piscine est pleine avec les assemblages de combustibles sous 8 m d’eau. Le refroidissement est assuré et les rayons gamma émergeant des assemblages sont absorbés avant d’atteindre la surface. Au centre, le niveau a baissé. L’épaisseur d’eau est insuffisante et un très fort niveau de radiations est présent dans l’enceinte. A droite, le niveau affleure le sommet des assemblages. La protection contre les gamma devient inexistante et le niveau de radiation encore plus élevé. De plus, le haut des assemblages de combustibles non refroidis libère des atomes radioactifs. Si, comme à Fukushima, le toit des réacteurs est endommagé, les gamma et les fuites radioactives passent à l’extérieur.
IN2P3

Article en relation :

Téléray : le réseau de télésurveillance se modernise

Plus de 400 sondes couvriront bientôt le territoire français pour surveiller les élévations inhabituelles de rayonnement gamma dans l’air. Fukushima a conduit à accélérer le déploiement des sondes outre-mer.

suite : http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissances/Environnement/surveillance-environnement/surveillance-radioactivite-france/Pages/teleray-modernisation-reseau-surveillance-2011.aspx

source : http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/Fukushima_Piscines.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - Fukushima (Japon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 37Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Cherche le Dictionnaire Historique du Japon
» Capitulation du Japon
» Fukushima si loin, si près de la centrale de.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: