Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le plutonium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nabil1414

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: le plutonium   19/3/2011, 16:28

bonjour a tous

j'ai vu que vous parliez à propos du plutonium en faite il existait auparavant juste après la création de la terre mais le plutonium est devenu plus rare au fur et à mesure du temps qui passe, aujourd'hui on enretrouve que des traces

voila ce qu'est le plutonium...




Qu'est-ce que le plutonium ?

Elément chimique de nombre atomique 94, le plutonium a été obtenu artificiellement pour la première fois par l’équipe de Glenn Theodore Seaborg à l’université de Berkeley (Californie), en décembre 1940. D'abord utilisé pour un usage militaire (mise au point de la bombe atomique), le plutonium s'est révélé très intéressant pour un usage civil, à savoir la production d'électricité.

Il existe quinze isotopes connus du plutonium (Pu), de masse allant de 232 à 246. Ils sont tous " radioactifs ". Les plus souvent cités sont les 238Pu, 239Pu, 240Pu, 241Pu, 242Pu.
Le plus abondant des isotopes du plutonium dans les combustibles irradiés des réacteurs électrogènes actuel est le Pu239, qui comme l'uranium 235 est fissile. Il présente une capacité énergétique très importante (la fission d'un gramme de plutonium libère autant d'énergie que la combustion de près de deux tonnes de pétrole). Une caractéristique qui a conduit à son utilisation dans le secteur électronucléaire et militaire.


D'où vient le plutonium ?

On peut dire que le plutonium " naturel " a totalement disparu. En effet, le plutonium 239 " primordial " présent lors de la formation de la Terre, il y a 4,5 milliards d'années, a complètement disparu, sa période de désintégration étant de 24 110 ans et il ne reste que quelques traces infinitésimales du plutonium 244, formé au même moment.


Réacteur Européen à eau pressurisée (REP).
© Framatome ANP
Aujourd'hui, le plutonium est en fait d'origine artificielle, produit par l'homme par réactions nucléaires. En France ce sont dans les réacteurs de type REP, les plus répandus, que le plutonium d'origine civile est produit. Concrètement, dans le cœur du réacteur, quand, dans le combustible nucléaire à base d'uranium, l’isotope fissile de l’uranium (235U) fissionne, produisant à la fois de l’énergie et des neutrons, une partie de ces derniers est capturée par les noyaux de l’autre isotope de l’uranium (moins fissile : le 238U). A la suite d’un enchaînement de capture et de décroissance, le 238U, présent en grande quantité, produit ainsi rapidement le 239Pu, isotope fissile permettant de poursuivre la production d’énergie alors que l’isotope initial de la réaction, le 235U disparaît par fission. Toutefois, cet enchaînement de réaction ne peut se produire de manière continue dans les REP actuels.






http://www.cea.fr/defense/le_plutonium/carte_d_identite_du_plutonium
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: le plutonium   24/3/2011, 11:16

J'en connais un qui dit le contraire et je proposerais même au autorité Française de lui retirer tous ces diplômes ou au moins de porter plainte pour désinformation pouvant nuire à la santé d'autrui . Cela mérite une grosse punition.



PS; si un spécialiste des sectes est dans le secteur qu'il se montre car se BRUNO COMBY à fait parti d'une secte dont le gourou pédophile est en prison.
J'ai pas de bol y'a trop de dossier à examiner pour moi. Ce qui ce produit c'est que toutes les histoires et complots s'entre croise de partout.

J'allais oublier tient Nabil1414
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6514-archives-sur-le-nucleaire#58782

Pour ce qui est de la théorie de l'évolution planétaire des atomes je ne fait qu'un petit commentaire;
Elle ignore les comètes, les astéroides et grandes catastrophes qui sont comme des bombes nucléaire. Aussi la physique qui à mis cette théorie en place ne repose sur rien de solide et s'amuse à désinformer les gens juste parce qu'il faut bien taxer le plus possible le contribuable. (voir; la théorie de l'univers électrique ou la biologie électrique ).
Et pour finir personne n'a encore expliqué comment les électrons d' un atome d'aujourd'hui faisait pour dater d'il y a des milliards d'année et donc comment il fait pour tourné à la même vitesse sans apport d'énergie.
(réponse de moi il marche à l'électricité une logique qui est évidente car c'est de l'électricité mais dire ça à un physicein du big bang ou des trou noir car pour lui la matière existe lol physiquement lol alors que; matière= l'énergie et de l'information. L'univers marche à l'énergie propre qui est le plasma.)

Il y a aussi la technique de datation au C14 qui à prit une claque dans la tronche puisqu'on peut mesurer qu'un bout d'une coquille d' escargot d'aujourd'hui peut être daté par un laboratoire à plusieurs centaines de milliers d'années anciennetés. Et au vu de toutes les bombes atomique qui on pétées sur terre plus aucune valeur de temps ne peut être identifiée par la radio-détection ( une fumisterie totale ). Sujet complexe tout ça.

Il y a toujours des exceptions mais comme les poissons volant ils ne font pas la généralité.

Citation :

Les réacteurs naturels d'Oklo

Deux milliards d'années avant l'homme, la nature a inventé les réacteurs nucléaires. En 1972, un technicien du Commissariat à l'énergie atomique découvre par hasard en analysant un morceau d'uranium extrait de la mine d'Oklo, dans le sud-est du Gabon, qu'un nombre important de neutrons a disparu, preuve qu'il y a eu fission. Les investigations menées sur place mettent au jour un phénomène géologique unique dans l'histoire de la Terre seize réacteurs nucléaires naturels fossiles. Oklo doit son existence à une forte concentration en uranium, équivalente à celle que l'on trouve dans les centrales nucléaire d'EDF, conjuguée à la présence d'eau qui a permis d'attiser la réaction. Lorsque l'intensité des fissions augmentait, la température s'élevait, faisant s'évaporer l'eau, ce qui étouffait l'emballement. Puis la température baissait, la densité de l'eau augmentait de nouveau, et ainsi de suite, durant plus de 100 000 ans, peut-être 800 000 ans les fissions nucléaires en chaîne se sont ainsi auto-entretenues...

"L'isotope 235 a une décroissance radioactive plus rapide que le 238 (sa demi-vie est de 0,7 au lieu de 4,5 milliards d'années), de sorte que la teneur de l'uranium naturel en noyaux fissiles (235) était plus élevée aux âges géologiques très anciens. Il était donc possible que se forme un réacteur naturel. C'est bien ce qui est arrivé à Oklo, au Gabon, il y a quelque 2 milliards d'années: le hasard géologique a réuni une forte densité d'uranium riche en isotope 235 avec ce qu'il fallait d'eau pour servir de ralentisseur. D'où une réaction en chaîne spontanée, qui a intéressé quelque 800 tonnes d'uranium [...]. C'est la teneur anormalement faible en uranium 235 du minerai reçu du Gabon par le CEA qui a fait découvrir cet étrange pot aux roses: un réacteur fossile ! (Cf. Roger Naudet, Revue générale nucléaire, n° 1, février-mars 1975, pp. 45 à 50.)

Il n'est donc pas tout à fait exact de dire que le plutonium est un corps entièrement artificiel, qui n'existe pas dans la nature. Le réacteur spontané d'Oklo a bel et bien produit du plutonium (comme un vulgaire LWR), mais qui a fini, à la longue, par disparaître du seul fait de sa radioactivité: la demi-vie du plutonium, étant de 24 000 ans, il n'en reste au bout de 2 milliards d'années qu'un millionième de milliardième de milliardième.

Le CEA et l'EDF tirent argument de la remarquable stabilité des résidus d'Oklo (le plutonium ne s'est pas dispersé, ses « descendants » sont restés intégralement en place) pour rassurer les contestataires quant aux risques du stockage à très long terme. L'argument ne pèse pas lourd: l'unique cas d'Oklo ne constitue pas un échantillon statistique à soi seul, et rien ne permet d'affirmer que le plutonium ne se disperserait pas dans des conditions géologiques moins stables (infiltrations d'eau, mouvements techtoniques...)."

Extrait du livre "La babel nucléaire" de Louis Puiseux, Editions Galilée, 1977
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/oklo.html


Dernière édition par c.isme le 8/7/2011, 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: strontium 90   10/5/2011, 19:00

Antidotes pour l'empoisonnement et la radioactivité, le strontium 90 et l'iode-131 radioactif

L'ivresse de la radioactivité, le strontium 90 et l'iode-131 radioactif
Depuis les essais nucléaires de la planète ont été contaminés par le strontium 90 et l'iode 131. La première se penche sur les os pour leur affinité pour le calcium, le second se trouve dans la glande thyroïde avec une affinité iode.

Strontium 90 est généralement absorbée par les plantes et les animaux, mais même si il ya suffisamment de calcium. Cet élément radioactif dans l'herbe pure et par conséquent, prédomine dans le lait.
Selon certaines études mai cause: la leucémie (en raison principalement du lait de consommation par les enfants), le cancer des os et de nombreux autres types de cancer.

Antidotes contre le strontium 90 et l'iode-131 radioactif
- Varech Seaweed
L'Algin trouve dans le varech a été montré pour empêcher tous les cas de cancer induit par le strontium-90 sélectivement inhiber l'absorption du strontium par le tractus gastro-intestinal. Tout comme les algues Kelp est un garde contre la contamination par l'iode 131. L'iode 131 est rapidement éliminé de l'organisme si elles n'ont pas besoin de la thyroïde en iode. L'iode est fournie par le varech.

-Calcium et Magnésium
Vous pouvez inclure cet antidote: le calcium et le magnésium organismes capables de réduire de 50% l'absorption du strontium.

- Sélénium ainsi que des vitamines E, A et C pour son puissant antioxydant et anti-radicaux libres.

- La levure de bière, lécithine, le jus d'agropyre, chlorophylle, choux de Bruxelles, pour sa richesse en vitamines B, E et C;

- Argile, par son pouvoir absorbant les toxines. La pectine germés germes de tournesol, oignon, huile d'olive.

- Yaourt et des produits laitiers fermentés pour leurs propriétés anticancéreuses.

- L'acide nicotinique, qui protège et élimine les coups de soleil, ainsi que de contribuer à éliminer le rayonnement si elles sont prises en permanence et progressivement.

Sujet connexe
Les radicaux libres. Les antioxydants alimentaires et ORAC

* Traduction Automatique
source
http://saludbio.com/fr/antidotes-pour-l39empoisonnement-et-la-radioactivit%C3%A9-le-strontium-90-et-l39iode-131-radioactif


Citation :

Nom latin : Fucus vesiculosus
Noms usuels : Laitue marine, Goémon, Algue brune, Chêne marin, Fucus vésiculeux
Famille : Fucacées

Le nom de cette algue vient de "vrâc", mot anglo-saxon qui signifie "rejet". Le Varech vésiculeux est une algue brune que l'on trouve dans les zones maritimes peu profondes et plus particulièrement sur les roches où elle est présente en épaisse couche allant jusqu'à plus de 20 cm d'épaisseur.

Elle mesure jusqu'à 1 m de longueur et dégage une odeur marine. Son goût est salé mais plutôt fade. Dans l'Antiquité, le Varech vésiculeux était utilisé pour apaiser les douleurs articulaires. Plus tard, à l'époque des lumières, il servira pour soigner les personnes atteintes de maladies de peau, les scrofuleux et les asthmatiques. Au XIXème siècle, on découvre que le Varech vésiculeux est capable d'absorber les graisses, faisant de cette plante un excellent remède pour les problèmes d'obésité.

Toute l'algue est utilisée en phytothérapie aussi bien en usage internet qu'en usage externe. Le Varech vésiculeux est constitué d'oligo-éléments, de vitamines A, B, C et E, d'acides aminés, de sels minéraux, d'iode et de brome. On trouve cette algue sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique.
Propriétés et utilisations du Varech

PROPRIÉTÉS DU VARECH
Anti-inflammatoire, diurétique, stimulant, laxatif

UTILISATIONS DU VARECH
Excès d'appétit, constipation, cellulite, psoriasis, artériosclérose, goître, obésité.

PHYTOTHÉRAPIE
Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
http://www.bien-etre-naturel.info/plantes/varech.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: le plutonium   23/6/2011, 23:51

Liens entre nucléaire civil et militaire

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
 
le plutonium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout ce que vous avez voulu savoir sur le Plutonium sans jamais oser le demander
» Comptage neutronique passif JCC-21 S + JSR 14
» Les états d'Oxydations du plutonium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: "Archivisme"-
Sauter vers: