Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde   29/3/2011, 13:44

Citation :
Association Française des Malades de la Thyroïde

AFFAIRE TCHERNOBYL

Les victimes françaises de Tchernobyl s’indignent

de la demande de non lieu du Procureur Général de Paris

et du dessaisissement du Juge d’instruction :

Mobilisation générale pour l’audience de la Cour d’appel

du 31 mars 2011

Au moment où le monde traverse l’une des plus graves calamité nucléaire au Japon et alors que nous commémorons le 25ème anniversaire de la tragique catastrophe de Tchernobyl, l’Association Française des Malades de la Thyroïde a appris avec indignation et consternation quele Procureur Général de la Cour d’appel de Paris a décidé de requérir un non lieu dans l’affaire pénaledes mensonges sur les dangers du passage du nuage radioactif de Tchernobyl sur la France.

L’Association Française des Malades de la Thyroïde apprend également avec stupeurle dessaisissement soudain de la juge d’instruction chargée du dossier, dans l’attente de la décision de la Cour d’appel sur ce non-lieu !

Pour la co-présidente de l’Association, Madame Chantal Lhoir : « les victimes françaises de Tchernobyl estiment que cette attitude vise à étouffer l’instruction pénale portant sur la problématique majeure de la communication officielle en direction des populations, lors des catastrophes nucléaires, ce qui est absolument intolérable ».

L’Association Française des Malades de la Thyroïde en appelle à la sagesse de Monsieur Michel MERCIER, Garde des sceaux, Ministre de la justice, connu pour ses valeurs humanistes, afin qu’aucune entrave ne soit opposée au déroulement normal de l’instruction pénale sur Tchernobyl jusqu’à son terme et pour que cette audience n’ait pas lieu et que cette demande scandaleuse du Parquet soient retirée.

Pour marquer leur indignation, les victimes françaises de Tchernobyl, leurs familles et leurs proches se rendront

le 31 mars à Paris à 9h

devant le Palais de Justice de Paris

L’audience de la Cour d’appel devant se tenir à huis clos, nous resterons tous sur le trottoir !

L’AFMT estime que le dossier de l’instruction a mis au jour des fautes au détriment de la protection des populations en ce qui concerne l’information sur l’air et l’alimentation. Elle estime que le Service Central de Protection contre les Radiations Ionisantes a trompé la population en diluant, retardant ou masquant les données, en acceptant que des aliments contaminés interdits à la consommation chez nos voisins étrangers soient revendus sur le territoire français avec des doses hors des normes admises par l’Organisation Mondiale pour la Santé.

Pour les co-présidentes de l’Association, Madame Chanlal Lhoir et Madame Chantal Garnier, « c’est au moment où l’instruction pénale réunit les données épydémiologiques sur le développement du nombre des cancers chez personnes exposées aux retombées radioactives dans les zones de France les plus exposées, que l’on essaie d’enterrer le dossier. On a peur de savoir et surtout on a peur de devoir l’avouer ! »

L’AFMT affirme que c’est une exigence du corps social tout entier qui commande qu’aucune entrave ne soit mise au déroulement de la justice et à la poursuite de l’instruction pénale jusqu’à son terme.

L’AFMT demande que le Parquet qui est l’autorité de poursuite en France cesse de se manifester à contre emploi en demandant l’arrêt des poursuites et l’Association qu’il ait enfin une attitude conforme à son rôle institutionnel. La crédibilité de l’institution judiciaire auprès des citoyens qui est déjà très entamée, en dépendra.

L’AFMT qui est constituée de personnes sensées mais scandalisées ne veut pas que la question énergétique devienne l’obscurantisme des temps modernes dans un pays héritier de la philosophie des Lumières.

« L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique… Le progrès technique est comme une hache qu’on aurait mis dans les mains d’un psychopathe ». Albert Einstein

Venez nombreux, montrez à ceux qui croient pouvoir jouer de nos vies qu’on est prêt à leur expliquer… ce qu’elles valent !







Chantal L’HOIR Chantal GARNIER

source
http://www.jeanmicheljacquemin.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde   31/3/2011, 15:24

Petit rappel de la situation

Tchernobyl et la gravité de la situation
concernant la démocratie en France

Il y a en ce moment une orchestration avec montée en force pour blanchir définitivement le Professeur Pellerin pour sa " gestion " post-Tchernobyl en 1986 et ce qui se passe est très grave pour la liberté d'expression et la démocratie. On a l'impression d'un tournant et les protestations ne sont pas à la hauteur des enjeux.
D'après le Pr. Galle (1) P. Pellerin, directeur du SCPRI (service central de protection contre les rayonnements ionisants), a donné toutes les informations en temps réel sur la contamination en France dès qu'a été connue le 28 avril 1986 l'explosion du réacteur de Tchernobyl et il n'y avait aucune raison en France de prendre quelque contre-mesure que ce soit, ce qui blanchit du même coup toutes les autorités officielles françaises.
De son côté le Pr. Aurengo (2) renforce ses attaques contre l'IRSN (Institut de radioprotection et sûreté nucléaire) pour sa carte de contamination de la France publiée l'an dernier et devenue cohérente avec celle publiée par la CRIIRAD. Toutes deux sont très différentes de celles publiées en 1986 par le SCPRI du Pr. Pellerin. Crime de lèse-majesté ! Rappelons que cette nouvelle carte IRSN a été révélée l'an dernier lors d'une conférence de presse de l'IRSN et qu'André-Claude Lacoste, le directeur de la DGSNR (direction générale de la sûreté nucléaire et de la radioprotection), aurait souhaité empêcher la tenue de la conférence. On l'a appris par un article du Figaro du 10 juin 2003 titrant " Nucléaire : la transparence muselée ". L'article de Fabrice Nodé-Langlois et Yves Miserey faisait état de pressions et censures exercées sur les scientifiques partisans de la transparence au sein de l'IRSN, pas seulement dans le domaine de la radioprotection mais également dans celui de la sécurité des réacteurs (3).
C'est dans ce contexte qu'on apprend que, pour la première fois depuis 18 ans, l'IRSN ne fournira pas de dossier Tchernobyl. Il y a tout lieu de supposer que le Pr Aurengo, le Pr Galle et leurs amis supporters de P. Pellerin pèsent plus lourd que les scientifiques désireux de transparence de l'IRSN et qu'André-Claude Lacoste a sacrifié les tenants de la transparence.

Pourquoi il est "nécessaire" de blanchir le Pr. Pellerin

- Il y a, bien évidemment, le procès en cours des malades de la thyroïde et de la CRIIRAD. Reconnaître la carte de l'IRSN c'est reconnaître la validité de celle de la CRIIRAD et de ses actions face aux carences de l'état français.

- Mais il y a un autre point et sur lequel on fait silence : le laboratoire du SCPRI était le centre international de référence de l'OMS et c'est en tant que responsables de l'OMS que Pellerin, en même temps que l'argentin Beninson et le canadien Waight, ont été envoyés en juin 1989 en Ukraine et en Biélorussie pour soutenir les autorités de radioprotection soviétiques et contrer les scientifiques ukrainiens et biélorusses qui réclamaient une meilleure radioprotection de la population ce qui aurait impliqué un programme d'évacuation à effectuer dès fin 89 et les années suivantes bien plus important que celui prévu par les autorités soviétiques. Ainsi lorsque Pellerin est attaqué pour sa " gestion " en France en 1986 on attaque en même temps l'expert de l'OMS, ces experts qui sont intervenus à Minsk et à Kiev en dénigrant les scientifiques biélorusses et ukrainiens, en soutenant les décisions des experts de Moscou, en disant que si on leur avait demandé leur avis ils auraient préconisé des normes 2 à 3 fois plus élevées.
Rappelons qu'à l'automne 1988 les responsables soviétiques introduisent le concept de dose-vie, dose qui serait engagée par un individu vivant 70 ans dans un endroit contaminé. Cette dose-vie ne devait pas dépasser 35 rem soit 350 millisievert (5 mSv par an). Il était tenu compte des doses reçues auparavant. Si dans une zone la dose-vie était inférieure à 35 rem, la vie redevenait normale (on arrêtait l'arrivage de nourriture " propre "). Si elle était supérieure à 35 rem les habitants devaient être évacués (" relogés " en zone " propre "). Ce concept devait devenir une loi au 1er janvier 1990, ce qui n'a pas eu lieu.
Préconiser 3 fois 350 mSv sur 70 ans soit 15 mSv/an (en contradiction flagrante avec la législation française de l'époque et la limite admissible de 0,5 mSv/an) cela représente une dose-vie de 1 Sievert. C'est précisément ce que recommandent désormais les experts internationaux en radioprotection, voire davantage selon la situation, pour le prochain accident nucléaire !
En appliquant les mesures préconisées par les scientifiques ukrainiens et biélorusses (1mSv/an) les évacuations tardives auraient concerné 1 million de personnes dont des habitants de villes importantes (4).

Défendre Pellerin et sa gestion post-Tchernobyl en France en 1986 c'est aussi crédibiliser son action 3 ans plus tard en Ukraine et en Biélorussie et effacer sa responsabilité dans la dégradation sanitaire de la population des zones contaminées en ex-URSS et celle de tous ceux qui ont empêché les évacuations tardives des années 90.

B. Belbéoch


1- P.Galle et al., " Données métrologiques et évaluation des risques en France lors de l'accident de Tchernobyl (26 avril 1986). Mise au point historique ". C. R. Biologies 326 (2003).
http://www.sciencedirect.com
Rappelons que le même Pr. Galle avait insisté pour que le GSIEN fasse une intervention lors du colloque de Créteil organisé par la Société française de radioprotection et la société de biophysique le 15 mai 1987 (Gazette Nucléaire 78/79 juin 1987). Il a été demandée publiquement, au nom du GSIEN, la démission du Professeur Pellerin pour incompétence et qu'une commission d'enquête établisse les responsabilités à tous les niveaux. Voir aussi Gazette Nucléaire 207/208 juillet 2003
2- André Aurengo Calculs et modèles à l'épreuve des faits. L'exemple de Tchernobyl.
www.industrie.gouv.fr/energie/nucleaire/se_nuc_a3.htm
3- " Les retombées sur la liberté d'expression des scientifiques, de la publication de la carte de contamination de la France en 1986 " , Lettre d'information du Comité Stop Nogent-sur-Seine n°98, mai-juillet 2003
4- Gazette Nucléaire 100, mars 1990 " Gestion post-Tchernobyl en URSS " (De nouvelles évacuations s'imposent), Gazette Nucléaire 109/110 juin 1991.

source
http://membres.multimania.fr/stnogent/101_102_tcherno_france.html
ça ne va pas faire plaisir à kikiloutou* mais je suis forcer de mettre la source.
*son logiciel anti virus AVIRA lui dit que le site serait peu être dangereux.
Personnellement je sais que les sites de Marc Filterman sont la cibles de pirates informatique je ne pense pas qu'il y est une réelle menace mais c'est à chacun de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde   31/3/2011, 15:30

Tchernobyl: un non-lieu va être demandé dans l'enquête sur les conséquences en France de la catastrophe

PARIS (AP) — Une audience qui tombe mal. Alors que le Japon est confronté à une crise nucléaire sans précédent, le ministère public va demander le 31 mars la clôture de l'enquête sur les éventuelles conséquences sanitaires du passage en France du nuage radioactif après la catastrophe de Tchernobyl d'avril 1986.

Cette information judiciaire est ouverte depuis juillet 2001. Une seule personne a été mise en examen. Il s'agit du professeur Pierre Pellerin, 88 ans, poursuivi pour "tromperie aggravée" depuis mai 2006.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris doit examiner le 31 mars l'appel du Pr Pellerin contre le refus de la juge de lui accorder un non-lieu. Cet appel date du printemps 2010.

Dans l'attente de la décision de la chambre de l'instruction, le magistrat instructeur, Marie-Odile Bertella-Geffroy, ne peut procéder à aucun acte dans ce dossier, a-t-on précisé de source judiciaire.

Lors de cette audience, le parquet général va demander un non-lieu en faveur du Pr Pellerin et la clôture de l'information judiciaire, a-t-on indiqué de même source. Il sera soutenu que l'élément intentionnel de l'infraction reprochée au Pr Pellerin n'est pas caractérisée.

Le scientifique, à l'époque directeur du Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI), n'a pas volontairement diffusé de fausses informations sur l'ampleur du nuage radioactif, explique-t-on.

Par ailleurs, le ministère public devrait soutenir qu'aucune expertise scientifique n'a établi de lien entre le survol du nuage radioactif et l'existence de pathologies.

"Les victimes françaises de Tchernobyl estiment que cette attitude vise à étouffer l'instruction pénale portant sur la problématique majeure de la communication officielle en direction des populations, lors des catastrophes nucléaires, ce qui est absolument intolérable", a réagi dans un communiqué Chantal Lhoir, la co-présidente de l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT).

L'AFMT et le réseau Sortir du nucléaire demandent au ministre de la Justice, Michel Mercier, "qu'aucune entrave ne soit opposée au déroulement normal de l'instruction pénale sur Tchernobyl". AP

source
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110318.FAP6595/tchernobyl-un-non-lieu-va-etre-demande-dans-l-enquete-sur-les-consequences-en-france-de-la-catastrophe.html

_______

J'ai personnellement envoyé un petit message de soutient à l'association ils doivent à mon avis être très déprimé par cette situation honteuse.
Encore des victimes que l'on ignore froidement.

http://www.asso-malades-thyroide.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde   5/4/2011, 13:26

message de Chantal L’HOIR et Chantale Garnier (AFMT)

Cliquez un maximum de fois envoyez à toutes vos connaissances et dites de faire pareil

http://www.itele.fr/emissions/magazine/arret-sur-info/video/7776

La démocratie n’existe plus , notre association s’est uniquement construite avec les adhésions et dons de malades et de leur proches

Il faut continuer à se battre la démocratie se mérite le 7 septembre on sait qu’il y a 9 chances sur 10 que le verdict soit négatif mais espérons encore profitons des élections pour mettre tous ces élus sur le grill c’est honteux l’être humain ne pèse pas lourd dans la balance merci de nous soutenir Chantal L’HOIR et Chantale Garnier coprésidentes.

http://www.asso-malades-thyroide.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
justice FRANCE appel au 31 mars Association Française des Malades de la Thyroïde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Association Française de Portage des Bébés
» La « justice » française dans toute sa splendeur…
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: