Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la Z-machine un projet enterré par qui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: la Z-machine un projet enterré par qui ?   13/4/2011, 18:39

Voici une mise au point de notre fameux Jean Pierre Petit qui comme la MHD fut écarté des programmes français il a donc une bonne expérience en ce qui concerne les enterrements programmés des découvertes scientifiques importantes. Je ne met qu'une partie du texte qui raconte une peu l'opus final de l'enterrement de la Z-machine.
Encore une foi ce qui concerne le plasma est mis à la poubelle ou plutôt gardé sous le contrôle de hautes organisations militaires occultes.

version du 13 avril 2011
titre La leçon de Fukushima
Citation :

11 avril 2011 :

Des lecteurs auront peut-être été surpris de voir cette page changer de titre au fil des semaines. Initialement je j'avais intitulée "Il faut sortir de ce nucléaire-là". A cette époque j'avais encore l'illusion que des solutions pourraient émerger de technologies de pointe, comme la fusion aneutronique Bore 11 + Hydrogène 1. Une filière de fusion que laissait envisager la fantastique percée de 2006, opérée, fortuitement du reste, au laboratoire Sandia, Nouveau Mexique, par l'équipe de Chris Deeney. Un travail qui fut analysé par l'Anglais Malcom Haines, un pionnier en matière de physique des plasmas. Le papier parut en 2006 dans la revue Physical Review Letters, intitulé "Over two billions degrees" (plus de deux milliards de degrés). Tout de suite j'avais accroché à cette nouvelle et publié une analyse pointilleuse de cet article, quelques mois plus tard.

En septembre 2008 je me rendis au colloque de Vilnius, sur les Hautes Puissances Pulsées et j'eus de longues conversations avec Keith Matzen, responsable de la Z-machine sur laquelle ce résultat avait été obtenu, avec 18 millions d'ampères, devenue dès le début de 2008 " ZR " (Z "refurbished"). Là, quelle ne fut pas ma surprise d'entendre Matzen, appuyé par son adjoint Mac Kee, me décréter que cette publication ne tenait pas la route, que Haines s'était trompé en analysant les spectres, etc.

Pourquoi Matzen n'avait-il pas publié une mise au point ? "Pour ne pas faire de peine à ce brave vieux Haines".

Qui croira cette fable ?

Interrogé, Gerold Yonas, directeur scientifique des laboratoires Sandia (que j'avais connu personnellement dès 1976, en lui rendant visite) me répondit "cette affaire me préoccupe. Je vais demander à Matzen de publier une mise au point".

Qui ne vint jamais.

En octobre 2008, Sytgar, qui était censé présenter les résultats de ZR au colloque de Jeju, Corée, où j'étais de nouveau présent, se fit "porter pâle". Prétexte :"son père était très malade". Mais, après enquête au secrétariat, il ne s'était même pas inscrit au colloque. Etrange, pour celui qui, au milieu de 18 signataires, devait présenter les résultats au colloque le plus important, traitant des Z-machines, au plan international. .

Après qu'il eut dit à l'oreille du chairman que Sytgar n'était pas présent, et que celui-ci ait levé la séance, Oliver, de Sandia, fondit sur moi et me déclara qu'il fallait d'arrêter de raconter n'importe quoi, qu'Haines s'était trompé, voilà tout. Questionné à ce propos, Oliver me dit que Sandia "publierait une mise au point en 2011".

Je vous parie n'importe quoi que cette mise au point ne viendra jamais. Parce que Haines ne s'est pas trompé, dans son décryptage des données expérimentales et dans ses calculs. Il est impossible de nier ces deux aspects, impossible de fournir des arguments scientifiques qui puissent démolir cette assertion.

Alors ?

Alors, les Américains désinforment, parce que ce résultat n'aurait jamais dû être publié. S'il représente un espoir fantastique pour l'humanité, celle d'une fusion non polluante, ne donnant pour "cendre" que de l'hélium, c'est aussi la clé de nouvelles bombes "à fusion pure", où des réactions de fusion peuvent être initiées à l'aide d'un compresseur MHD et non par l'action d'une bombe A, non miniaturisable, à cause du problème de la masse critique, qui impose une limite inférieure de plusieurs hectotonnes de TNT.

Ces compresseurs ont été inventés par les Russes, dans les années cinquante. J'explique tout cela dans mon site (&&& je mettrai les liens, mais ne puis le faire à l'instant t, ayant grillé un disque dur).

Lors de mon voyage à Brighton, en janvier 2001, ayant rencontré des Américains travaillant sur des "black programs", j'avais été effondré de voir que la seule chose qui les avait intéressé, dans le dossier ovni, était la possibilité, à partir de concepts nouveaux, de concevoir des armes nouvelles : torpilles MHD hypervéloces, avions hypersoniques dotés d'une entrée d'air "MHD controlled".

A l'époque, le choc avait déjà été assez rude. Mais avec cette affaire de fusion aneutronique et son orientation immédiate vers des applications militaires, la boucle était bouclée. Ces bombes peuvent être miniaturisées. Elles sont donc ... utilisables. De plus, en optant pour une formule Bore Hydrogène, on obtenait une ... "bombe verte".

De quoi me dégoûter complètement de ce sujet. C'est chose faite.

Je vais même aller plus loin. Les scientifiques actuels n'ont plus aucune conscience. On les achète pour une bouchée de pain. Je me rappelle d'un numéro du Courrier du Cnrs où Charpentier, alors directeur du département "sciences physiques pour l'ingénieur" écrivait "l'armée ne dispose pas de contrats de recherche en suffisance pour satisfaire les demandes de chercheurs".

On découvre les techniques de manipulations génétiques ? Après un moratoire qui fit long feu, nous voilà avec des OGM. Les chercheurs mettent au point des médicaments sous forme de "nouvelles molécules", brevetées, bien sûr. L'organisation mondiale de la santé lance une campagne de vaccination pour ... rendre les gens malades. L'industrie agro-alimentaire mêle des additifs à notre nourriture, qui dégradent notre santé. La recherche agronomique ferme les yeux sur les motivations immondes des vendeurs d'engrais et de semences stériles.

Les ingénieurs polytechniciens du "Corps des Mines" ont créé en France un empire de l'atome. Vous lirez le rapport interne diffusé par AREVA, qui analyse "l'impact de l'événement de Fukushima sur le marché de l'électronucléaire". Bientôt, des déchets nucléaires dans les matériaux de construction, dans les emballages. ( http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/Rapport_AREVA_fr.pdf )

Et sur le front de la science ? Rien, depuis des décennies. Les physiciens théoricens se tricotent des chaussettes pour l'hiver avec des supercordes. Dans le hadron collider du Cern de Genêve, les chasseurs de bosons de Higgs reviennent bredouilles. A Cadarache, les nucléocrates nous promettent le "Soleil en éprouvette", en ayant lancé un projet à 1500 milliards d'euros, en plein brouillard technologique, mais leur garantit une carrière dans un pays de cocagne, au terme de laquelle ils pourront dire "ben, on s'était trompé".

Ils s'excuseront peut être, comme les technocrates japonais, vis à vis d'une population qui paye le prix de leur inconscience et de leur irresponsabilité.

La presse ? Elle est sous contrôle, ou aveugle, sourde. Elle consacre des articles à des "escort girls", des prostituées portées par leurs médias au rang de vedettes. Pourquoi ne pas faire de ces filles qui vendent leurs fesses, des ministres, puisque nous avons bien des ministres qui sont en fait des putes.

La philosophie ? Bernard Henri Lévy invente la pensée jetable. A l'heure où la métaphysique est en crise, la philosophie de bistrot se porte à merveille.

Avec quelques amis ingénieurs et techniciens, nous concoctons un rapport sur l'exploitation des énergies renouvelables. Ca avance bien. A côté de cela, il est évident qu'il faut stopper ce nucléaire, qui est devenue une folie meurtrière. Le nucléaire "civil" est le pied à l'étrier pour un nucléaire militaire, pour une concentration de pouvoirs entre les mains d'oligarchies totalement coupées de leurs peuples. La France est, et a toujours été prête à vendre ce savoir-faire à n'importe qui. Il existe d'autres manières de produire de l'énergie, exemptes d'applications militaires, à moins qu'on ne songe à imiter Archimède, brûlant les voiles de vaisseaux ennemis en concentrant, dit-on, sur celles-ci les ardeurs du Soleil. Il faut que cette décision de tourner la page du nucléaire soit exigée, et prise. Seuls les peuples, et non leur représentants corrompus et serviles pourront formuler cette exigence, à condition qu'on leur fournisse un "plan B", une voie de sortie, qui n'a guère de rapport avec les projets faiblards de nos écologistes décroissants, dont aucun n'est capable d'envisager des projets que n'aurait pas méprisé Jules Vernes.

Il faut réclamer l'arrêt immédiat du "retraitement des déchets nucléaires", dans l'usine de la Hague, qui vise en fait la récupération du restant d'uranium, et du plutonium, présent dans les assemblages de "combustible usagé". Il faut stopper immédiatement la production de MOX, ce combustible pour centrales qui contient 7 % de la substance la plus dangereuse de tout l'univers, inventée par l'homme : le plutonium. Les Français l'utilisent déjà dans vingt de leurs 58 réacteurs nucléaires. Il faut stopper cette gabegie aussi coûteuse que grotesque qu'est le projet ITER, "cathédrale pour ingénieurs" ou "plan social", selon la face de la pièce sur laquelle on décide de se concentrer.

Il y a d'autres moyens de créer massivement des emplois. Il faut cesser de rouler des mécaniques avec des missiles nucléaires, brandis comme une force de frappe. Il faut enterrer définitivement ces projets imbéciles comme ces soit-disant centrales de quatrième génération. Les surgénérateurs, à sodium ou plomm fondu, qui sont des entreprises suicidaires.

Il faut consacrer de l'argent, de l'énergie, de la créativité pour des choses qui améliorent les conditions de vie du bipède humain, au lieu de les dégrader sans cesse un peu plus. Il faut mettre là beaucoup d'argent, beaucoup d'énergie et beaucoup de créativité. Mais sur ce dernier plan, après recensement, ce ne sont point les idées qui manquent.

Il faut dénoncer le luxe, prôner la sobriété et la frugalité de vie et non s'extasier devant les plus riches, les plus puissants, vouer un culte au veau d'or, se laisser abrutir par des propos creux. Il faut fustiger ces vaniteux imbéciles qui roulent carosses, construisent des tours de Babel de 800 mètres, des pistes de ski en plein désert, réfrigérées à coup d'or noir.

Comment s'étonner que tant de défavorisés, de gens déboussolés se tournent vers des idéologies vieilles de plusieurs siècles, quand nous n'avons à leur offrir que le spectacle de notre violence, de notre iniquité et de nos désordres.

source et suite;
http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
la Z-machine un projet enterré par qui ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» PROJET ex MSI MERKSEM M476 (projet jamais abouti !)
» Projet de centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar
» Quelle machine à pain choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Science alternative-
Sauter vers: