Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   27/6/2012, 22:23

Mmmm je vois, merci Solstice.

Sans être parano, beaucoup de traits me font penser à certains de mes amis, mais bon, ça m'étonnerait quand même.

A mon avis, cette maladie n'est pas reconnue pour éviter d'ennuyer quelques candidats à celle-ci, haut placés.
Revenir en haut Aller en bas
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   28/6/2012, 01:42

Citation :
- Deux pervers narcissiques peuvent-ils entamer une relation de couple?
Si oui, quel est le profil de la relation? Comment cela se déroule.



_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micasa



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   3/7/2012, 20:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   8/1/2013, 10:55

Émission de France Culture sur les pervers narcissiques - 7 janvier 2013

http://www.pedopolis.com/blog/emission-de-france-culture-sur-les-pervers-narcissiques-7-janvier-2013.html


Citation :
Émission très intéressante sur la perversion narcissique avec des interventions du Dr Muriel Salmona. La perversion narcissique est une forme de perversion décrite initialement par le psychanalyste Paul-Claude Racamier, dans laquelle le sujet agirait comme un prédateur en substituant le besoin d'être obéi au désir d'être aimé, et qui, pour l'obtenir, pourrait aller jusqu'à détruire l'identité de sa proie par la manipulation mentale ou le harcèlement moral.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion_narcissique

Lien : http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-champ-libre-14-%C2%AB-parce-que-je-ne-vaux-rien-%C2%BB-2013-01-07
Revenir en haut Aller en bas
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3082
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   4/1/2014, 00:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2286
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: LLP confirme le désordre mental de Soral   23/11/2014, 18:18

Les derniers événements ont fait tomber le masque de ce schizophrène aux multiples personnalités. Les courriels qu’il envoie à quatre heures du mat, ainsi que ses posts Facebook prouvent qu’un problème d’ordre psychiatrique le tourmente.

Pour ma part, j’aurai seulement à regretter les hommes de terrain que j’ai connus à Égalité & Réconciliation et qui sont les seuls artisans du succès de cette association, car sans eux, sans les petits bras des militants dévoués à la lutte contre le système et qui se sont malheureusement retrouvés piégés par un véritable gourou, ce vaurien ne serait guère visible aujourd’hui. Les dérives de ces 2 dernières années sont intolérables et inacceptables. J’espère que leurs cerveaux n’ont pas été complètement lavés et qu’ils gardent un sens critique.

Sa seule stratégie de défense, dont il use et abuse : la victimisation. Il criera au complot sioniste comme si c’était Elfassi ou quelqu’un d’autre, entrés chez lui par effraction, qui l’avait photographié dans sa salle de bain et envoyé les photos et les textos à des filles. Il a pour excuse pathétique la jalousie et je ne sais quel autre argument de collégienne, voire de pédale sioniste hystérique. Au pied du mur, il se réfugiera toujours derrière Dieudonné, en expliquant encore une fois que c’est le seul combat sérieux bla-bla-bla. Non non non non, le seul combat sérieux c’est dans les maquis, ce n’est certainement pas derrière un ordinateur à tapoter des articles plagiés ou sur un canapé à faire des vidéos payantes. Oui oui, le maquis avec des kalachnikovs dans les mains, à manger des racines. Le reste, c’est tout juste de l’information, rien d’autre.

Ceci dit, je vous mets en garde contre cet être abject au langage ordurier de racaille, je vous mets en garde contre sa folie, sa perversion et son côté suicidaire. Les internautes découvrant ses posts sur sa page FB, n’en reviennent pas,  croyant même qu’il s’agit d’un faux compte ! Non, non, c’est bien de Soral qu’il s’agit avec son nouveau concept révolutionnaire : la dissidence-racaille ! Sachez que c’est ainsi qu’il s’exprime en privé avec les gens qui ne sont pas d’accord avec lui. Un vrai gourou d’une vraie petite secte.

Il traite la fille de « pute à juifs » car elle n’a pas voulu de lui ! Car comprenez-vous, il existe 2 commandements dans le culte soraëlien : il y a les « putes à Soral » qui sont licites et dignes d’intérêt et les « putes à juifs » illicites. Seul Soral a le droit de convoiter les « putes à juifs » pour les purifier… Ainsi raisonne (résonne dirais-je) le cerveau de ce malade. Et tout ça, à la droite du Christ. Que l’on me pardonne ce blasphème.

Il insulte publiquement les gens (moi-même, Joe Lecorbeau, Farida Belghoul ou Tépa) puis il use de mensonges en affirmant que j’ai usurpé mon titre de docteur, lui le plagiaire professionnel ! J’attends de voir d’où il tient son titre de sociologue, lui qui s’en vante sur son propre site. Quel imbécile !

Ses contradictions sont extrêmement nombreuses, ses erreurs catastrophiques. Il suffit de le laisser faire, en roue libre, mode auto-sabotage continu.

Lire la suite sur :

http://www.lelibrepenseur.org/2014/11/22/soraloscopie-teaser


_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2511
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   26/4/2015, 05:10

Une personne, prenant le pseudonyme d'Ic0noclaste, est intervenue il y a quelques mois de cela sur le forum doctissimo pour traiter,avec une profonde connaissance du sujet et un vécu qui se ressent intrinsèquement,de la problématique essentielle de la personnalité du pervers narcissique.

L'érudition et la force de pénétration de ses messages sur la question font qu'ils sont sans aucun doute à mes yeux,pour ce que j'en sais personnellement de ma propre expérience,les meilleurs qui soient sur le sujet pour éclairer la sournoiserie diabolique de ces êtres abominablement corrompus.

Je retranscrit donc ici les interventions principales des deux sujets ou ces développements ont parus,cela est à méditer longuement et à bien intégrer pour toutes personnes ayant eu,ou ayant encore à faire,voir risquant d'avoir à faire,à ces démons :

Sujet :

La clé contre les pervers(es) narcissiques


Ic0noclaste a écrit:

Ayant été en proie à de nombreuses personnes perverses narcissiques pendant des années et luttant encore présentement comme la diablerie de certaines, je dispose d'une certaine expérience en matière de comportement à adopter vis-à-vis de ces monstres de cruauté, d'injustice et d'une certaine connaissance de leur folie donc je tenais à faire profiter quelques personnes ici...

Il faut bien conscientiser ce qu'est véritablement la perversion narcissique.
La perversion narcissique est le fait de fonder son sentiment de valeur personnelle sur l'immoralité, sur le fait d'être malfaisant.
Les PN (pervers,es narcissiques) sont des personnes qui sont dans une psychologie totalement, radicalement inversée, démence par laquelle ils prennent tout pour son contraire.

Les PN inversent tout, bien et mal, les valeurs, défauts et qualités, réel et irréel, bassesse et grandeur, fierté et honte, courage et lâcheté, nullité et excellence, mensonge et vérité, etc...

Alors, dans cette folie, ils/elles prennent la malfaisance pour la bienfaisance, prétendent bien agir en faisant le mal. C'est pour cela que ces personnes sont si fières d'être immorales, vicieuses, destructrices.
C'est une perversité d'esprit par laquelle ils/elles jubilent de tout pervertir, de tout faire passer pour son contraire.
Les PN inversent les rôles, usurpent le statut de leur(s) victime(s) et imputent leurs torts, leurs méfaits, leurs défauts à ces dernières, les faisant reconnaître aux yeux des gens comme leurs bourreaux.
Les PN se disent toujours victimes de leurs victimes qu'ils/qu'elles culpabilisent.

Les personnes vraiment en proie à un(e) PN et qui me lisent pourront le confirmer : lorsque l'on émet la moindre critique à l'encontre du PN et/ou que l'on entreprend la moindre démarche pour se défendre contre, le PN inverse systématiquement tout pour nous faire passer pour le coupable, pour son bourreau, se victimise mensongèrement et nous diffame en nous accusant de la diffamer lui. Alors, il/elle prétend que c'est nous qui lui infligeons ce qu'en vérité il/elle nous inflige.

Cette inversion de la part du PN est très déstabilisante et fait en général perdre tous repères à la victime qui en perd les pédales sans forcément s'en rendre pleinement compte.

Le/La PN nous retourne le cerveau. Avec lui/elle, c'est toujours le monde à l'envers, le comble du comble et ses inversions nous indignent de plus en plus proportionnellement à leur intensité.

Le/La PN tente toujours de nous faire culpabiliser à sa place et de faire en sorte que nous-mêmes ainsi que les fréquentations que l'on a en commun avec lui/elle le/la considère lui/elle comme ce que l'on est nous. C'est comme un vole identitaire, une usurpation, usurpation qui va de paire avec de la calomnie à nôtre encontre puisque nous passons pour ce qu'il/qu'elle est.

Face à cet infernal phénomène, beaucoup de victime sont totalement "vampirisées" et, à bout, sombrent dans la dépression. Certaines ont même été jusqu'au suicide car elles avaient perdu tout estime d'elles-mêmes et tout soutien de la part d'autrui, le/la PN montant les autres contre sa proie.

Le/La PN ne supporte pas que que des gens puissent compatir pour sa victime, prendre partie pour cette dernière contre lui/elle et la défendre. Il/elle s'arrange toujours pour se mettre tout le monde dans la poche et pour que tout ce monde voit sa victime d'un sale oeil, l'accusent de le/la maltraiter lui/elle.

Le/la PN est extrêmement dure à démasquer et, en général, les rares fois où ça s'est produit, le/la PN a recouru au suicide préférant mourir que d'échouer face à sa victime, que d'échouer dans l'inversion.

Le / La PN inverse bien et mal et fonde tout son sentiment de valeur personnelle sur la malfaisance et lorsque l'on dénonce sa malfaisance comme étant ce qu'elle est, lorsque l'on refuse de la voir comme de la bienfaisance, il/elle crise capricieusement, exigeant tyranniquement que l'on soit complice avec lui/elle dans l'inversion.
Comprendre cela est, à mon sens de victime de PNs, une des clés pour mieux les affronter, pour aussi mieux tenir moralement face à eux car pour leur résister et ne pas sombrer il faut parvenir à garder une bonne estime de soi en parvenant à ne pas se considérer soi-même comme responsable de ce dont le/la PN est responsable. Il faut parvenir à distinguer clairement sa part de torts à lui/elle de la nôtre et ceci est d'autant plus dur que le/la PN fait tout pour instaurer une confusion à ce sujet dans nôtre esprit.

Les victimes de PN se retrouvent souvent avec des problèmes de ruminations compulsives car elles sentent que quelque chose de va pas et éprouvent le profond besoin de tirer les choses au clair, de comprendre ce qui leur arrive mais peinent à trouver des réponses, réfléchissent souvent en vain avec la pensée tournant comme en roue livre, de la pensée comme stérile et ne pas trouver de réponses les énerve. Voilà notamment ce qui les conduit à devoir prendre des médicaments pour les nerfs et des somnifères. Personnellement, j'ai connu un grand nombre d'insomnies par ruminations compulsives qui font en général procrastiner, c'est-à-dire tout repousser à plutôt, ce qui entraine de gros soucis sur plein d'autres plain. L'aboulie, la démotivation, le sentiment d'inutilité nous gagnent également, conséquence de nôtre perte d'estime de nous-mêmes et de nôtre confiance en nous. Nous ne nous estimons souvent plus capables de savoir ce qui est bien et mal et alors perdons la conviction de bien agir, l'entrain aussi.

Pour cela, il est primordial je pense de réaliser le phénomène d'inversion et surtout, à la lumière de la conscience de celui-ci, ne plus endosser les torts du/de la PN à sa place, qu'il/qu'elle se les gardent !
Bien sûr, les gens que le/la PN monte perversement contre nous ne nous y aident pas en nous infligeant des propos culpabilisants qui sont de nature à nous dépeindre comme les seuls artisans de nôtre mal-être, tout pour innocenter le/la PN. Il suffit alors que parmi ces gens il y ait aussi des PN pour que plusieurs PN se coalisent entre eux et on peut vite se retrouver alors avec une hordes de monstres contre nous.

Il faut utiliser le plus possible les forums d'aide contre les PN bien que certains PN peuvent les infiltrer pour induire en erreur des victimes au sujet de ce qu'est la perversion narcissique.

Il y a beaucoup d'articles traitant des PN sur Internet mais beaucoup ne délivrent pas d'explications suffisamment satisfaisantes pour vraiment aider efficacement les victimes.

Il est nécessaire aussi que les victimes échanges entre elles, se rencontrent sans que leurs bourreaux PN respectifs le sachent, même si c'est parfois mission impossible.
Il faut que les victimes témoignent par exemple en faisant des enregistrement audios par lesquelles elles racontent ce qu'elles endurent. Elles peuvent le faire anonymement puis publier cela sur YouTube ou autre site d'hébergement vidéo/son. Entendre des témoignages qui témoignent de violences morales que l'on endure aussi peut nous faire un bien fou que l'on n'imagine pas. Ceci peut-être une base pour aider à remonter niveau moral face au PN.

Nous pourrions, par exemple, créer une page FaceBook ou une page blog intégralement consacrée aux témoignages oraux de victimes de PN, les enregistrements étant très facile à réaliser maintenant avec les micros de cams et intégrés aux PCs. Pas besoin de l'image, avec anonymat et son cela suffit.

Je peux, pour les personnes qui le souhaitent, délivrer des astuces pour changer sa voix facilement afin de ne pas être reconnu(e).
L'important est de se faire entendre et que d'autres gens puissent se retrouver dans les témoignages et qu'ils ne se sentent plus seuls, que cela les aide à comprendre ce à quoi ils sont en proie.

N'hésitez pas à faire part de vos idées en réponses.

katsu95 a écrit:
Bonjour,

Tu décris parfaitement bien ce que l'on peut ressentir lorsque l'on est face à ce genre de personnage.

J'ai pour habitude de faire des enregistrements audio, mais juste pour moi, c'est une sorte de "journal" oral que je tiens depuis des années. Malheureusement, je n'ai pas conservé tous les enregistrements que j'avais depuis le début, car j'ai justement commencé lorsque je suis tombée sur mon ex PN. Je trouvais son comportement tellement incompréhensible, que je voulais me rappeler chacune des fois il avait un comportement suspect.

L'idée de la page facebook est pas mal, je pensais que ça existait déjà, mais je n'ai pas réellement cherché lol.

Ic0noclaste a écrit:
Excellente coutume que d'effectuer ces mémos via ces enregistrements.
Oui, on éprouve alors le besoin d'immortaliser des repères moraux, de poser des idées claires pour, en cas de trop grande confusion mentale, pouvoir recourir à ces mémos pour se restabiliser, se reclarifier l'esprit.
Vraiment bien pensé ces enregistrements.
Je fais cela depuis 2004 mais de façon différente, en réalisant des enregistrements traitant des leurs vices et même d'autres sujets préoccupants afin de sensibiliser les gens mais beaucoup de pervers me fustigent.
Concernant les pages FaceBook, ça excite effectivement mais peu sont satisfaisante car des explications douteuses y sont délivrées.
En écrivant à peu de choses près ce que j'ai écris via ce sujet sur plusieurs d'elles je m'y suis fais bannir.
Certains sont des pervers narcissiques qui simulent être anti-perversion narcissiques via ces pages et quand on y parle avec vérité du vice des PN ils ne supportent pas.

katsu95 a écrit:
Oui, c'est réellement utile et puis, c'est plus pratique d'écrire je trouve. Souvent, quand on écrit, on cherche ses mots, puis il peut être tard, on a pas forcément envie de sortir son stylo. Après ça dépend des personnes. Je serai plus à même écrire quelque chose de précis en m'enregistrant, quand on a parlé, on a souvent plus de choses qui nous reviennent en tête .

J'aimerai bien pouvoir entendre tes enregistrements, cela pourrait être utile de s'échanger des informations par ce biais !

Oui, c'est vrai que toutes les explications sur les PN, ne sont pas forcément très justes. Peut-être y a t-il autant de définitions qu'il y a de pervers. Ils ne peuvent pas tous agir exactement de la même façon, bien qu'il y aie quelques traits dominants.

lol c'est bien drôle ça. "Je suis PN anti PN" ahah

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/Perversion/contre-pervers-narcissiques-sujet_1297_1.htm

Sujet :

Questionnement sur les PN mythomanes


katsu95 a écrit:
Bonsoir,

J'ai connu un pervers narcissique, mythomane de surcroît et j'ai eu disons une "relation" virtuelle avec lui. Dieu m'en préserve, je n'ai jamais rencontré cet homme en vrai et d'ailleurs, je pense que ça n'a jamais été dans ses projets de me voir, même s'il prétendait le contraire.

Me voilà séparée de ce misérable (pardon d'utiliser ce terme, mais je n'éprouve plus aucune compassion pour lui) et bien décidée à ne plus jamais m'y attacher. Toutefois, je me pose quelques questions.

Il parait que lorsqu'on arrive à identifier un PN et à s'en détaché, il change de cible et vous n'avez plus aucun intérêt à ses yeux.
Or, il est déjà arrivé que je ne sois plus avec le PN dont je parle et qu'il revienne vers moi afin de me reconquérir.
Il y a eu de nombreuses périodes ou nous avons coupés les ponts (en général ça venait de moi) et il est souvent revenu en disant qu'il regrettait son comportement et qu'il avait changé. Bien sûr, deux semaines après, le naturel reprenait le dessus, bien qu'il avait l'air de vraiment faire des efforts.

Il parait qu'un PN n'a jamais conscience de faire du mal, sauf que lui m'a déjà dit qu'il était bien conscient de mentir et de tromper, mais qu'il ne pouvait pas s'en empêcher et que lui-même ne savait pas pourquoi il avait fait ça.

Pour vous parler un peu de lui, il a menti à plusieurs reprises sur sa vraie identité, il est sorti virtuellement avec de nombreuses filles en même temps, leur promettant mont et merveilles, comme ce fut le cas avec moi. C'est un homme très, très bon orateur qui semble extrêmement intelligent aux premiers abords, il peut vous dire tout ce que vous avez envie d'entendre, vous couvrir d'éloges et le lendemain, vous traiter comme la dernière des moins que rien.

Bien sur, c'est toujours VOUS le problème, la dernière fois que j'ai parlé avec lui, il y a 3 semaines, il m'a manqué de respect et ensuite à osé me dire que je faisais la victime, quand je lui ai dit que je n'avais plus aucune envie de lui parler actuellement.

J'ai quand même mariner dans son système de manipulation plus de 3 ans, avant de prendre conscience qu'il ne changera jamais.
Il m'a également révélé en septembre dernier ne jamais avoir eu de sentiments pour moi, alors que lorsque nous étions en couple, il me disait qu'il m'aimait, qu'il voulait se marier et fonder une famille avec moi !!! Comment peut-on autant jouer avec les sentiments des autres ? Le PN a t-il une réelle sensibilité? J'ai l'impression que non, mais en même temps, il m'a également dit avoir pleuré lors de notre rupture ! Un PN peut-il avoir de l'attachement pour autrui? De l'amour a priori non.

J'ai aussi remarqué que cet homme était toujours dans la séduction, même avec ces amies. Il trouve ça normal de parler de sexe avec tout un chacun, mais lorsque moi j'étais proche d'un autre, là ça n'allait pas du tout.

Beaucoup de personnes de son entourage se sont éloignées de lui car il a fini par être démasqué, malheureusement, il y aura toujours des jeunes filles naïves pour tomber dans le panneau.

Autant j'ai pris mes distances, autant j'ai toujours un tout petit espoir qu'il puisse un jour changer, mais j'ai des doutes.
Je suis très curieuse à son sujet, car j'ai eu une relation très fusionnelle, on a eu beaucoup de complicité, une complicité que je n'ai pour l'instant jamais retrouvée ailleurs.
Je me demande s'il a pu "s'adapter à moi" et si c'est le cas, je serai extrêmement horrifiée, car il a même déjà prononcé le mot "âme soeur" en parlant de moi.

Ce qui peut paraître surprenant, je ne pense pas que l'on traite son âme soeur de la manière dont il m'a traité. Peut-être voulait-il, encore une fois, me dire ce que j'avais besoin d'entendre?

Un PN est une contradiction à lui tout seul, je me doutais qu'il était instable, mais à ce point là... Et j'en arrive à me demander si moi-même j'avais réellement des sentiments pour lui ou si ce n'était que pure dépendance affective ?
[...]
virginie938001 a écrit:
Si c'est réellement un PN sache qu'il ne t'aime pas.Ce sont des personnes qui joues avec toi.Ils n'ont aucun sentiments,aucuns remord.Ils prennent plaisir à faire mal.Cest une jouissance pour eux.Au tt début ils te font croires qu'il t'aime bcp,qu'ils aiment passé du temps avec toi.Vous êtes comme fusionnelle.Cest la période d'emprise.Vous faites quUn.Une fois qu'il te sens bien sous son emprise,la commence la phase,où il va alterner le chaud et le froid.Son comportement va devenir de plus en plus agressif sans même que tu comprennes.La phase de fusion est fini.Tu n'y comprends plus rien.Tu cherches des explications mais en vain.Des qu'il sent que tu teloigne,il refait son numéro de tendresse,et tu reviens.Il sait que ça marche.Il a su créé chez toi une dépendance.Il connaît tes points faibles et appui dessus.Il aime avoir le contrôle sur toi.Tu es comme son objet.Du jour au lendemain tu te retrouves épuisé de cette relation,sans même comprendre.Il est super difficile de se détacher d'un PN.Il a su créé une emprise et une dépendance.Maintenant si j'ai un conseil a te donner,sors au plus vite de cette relation.Sinon tu vas a ta perte.Il ne mérite pas ton amour.Cest une personne égocentrique qui pense qu'à sa propre personne et à son ego.Il aime te voir souffrir Cest son plaisir.Et ça tu peux rien y faire.Si il est revenu vers toi Cest parcequil avait personne sous ça coupe.Cette personne n'aime que lui.Cest dure à l'entendre mais Cest verdict.Je t'en parle Parceque je l'ai vécu aussi.Maintenant a toi de travailler sur toi et de voir quest ce qui fait que tu restes avec lui.Voila jespere que ça pourra t'aider.

katsu95 a écrit:
Bonjour Virginie,

Ce que tu décris est exactement ce que j'ai ressenti, aux mots près. Au début c'est fusionnel, l'emprise commence, il te rend complètement dépendant, et je n'ai jamais compris comment j'étais tombée là dedans. Je me suis totalement perdue dans la relation, jusqu'à être totalement déprimée. L'agressivité je l'ai vécu, le rabaissement, le manque de respect, les tromperies et mensonges... Il m'aura tout fait!
Comme tu dis, j'avais l'impression d'être son objet. En effet, j'ai remarqué que quand il revenait c'est qu'il n'avait plus de jouet avec lequel s'amuser, comme il savait que j'éprouvais beaucoup d'affection pour lui et que je lui laissais la porte ouverte et bien il se permettait de refaire surface, me promettant mont et merveilles et ensuite, redevenait le salaud qu'il a toujours été... Je sais pourquoi je l'ai "choisi" et que je suis restée. Ma mère est une PN, je produisais ce schéma. Ne t'en fais pas, j'ai fait un travail thérapeutique, je suis bien mieux sans lui. Je vais donc envoyer cette lettre afin de mettre un terme à tout ceci et pouvoir enfin me libérer totalement de cet homme.

Ic0noclaste a écrit:

À katsu95 :

Les personnes perverses narcissiques ont hélas, et c'est dure à réaliser tant c'est inhumain, parfaitement conscience du mal qu'elles font.
Les PN fondent perversement leur sentiment de valeur personnelle sur la malfaisance qu'ils/qu'elles sont passer pour bienfaisance. Ce sont des pros de l'inversion du Bien et du mal, l'inversion du bien et du mal et des réalités qu'ils/qu'elles pratiquent étant la définition même de la perversité.
Les PN s'aiment proportionnellement à leur degré d'immoralité, à celui de la monstruosité de leurs vices, de leur perversité.
Lorsqu'on les subit et qu'on leur reproche (avec raison) le moindre de leur méfait ces personnes se montrent d'une hyper-susceptibilité incendiaire en prétendant qu'elles ont accomplit le bienfait contraire à ce méfait. Elles inversent tout, font tout passer pour son contraire.
Plus elles sont en tort, plus elles se prétendent tyranniquement irréprochables.
Elles inversent les rôles, imputent leurs torts à la personne qui les leur repriche, affublent de leurs défauts indéniables les personnes qui refusent de les considérer comme les qualités qui leurs sont contraires.
Lorsque l'on démasque une personne PN, elle nous calomnie en prétendant que nôtre refus de nous considérer comme responsable de ses méfaits à elles relève du déni de nos torts et nous impute alors insupportablement sa perversion narcissique et là est le comble !

Les plus fous sont capables de nous criminaliser et d'exiger même nôtre mort. J'ai personnellement reçu des menaces de morts à plusieurs reprises de la part de ce genre de crapules.

Si les PN usent de tant d'efforts pour inverser tout, pour rester masqués, cultiver leur image fallacieuse d'ange aux yeux des gens, c'est justement parce qu'ils savent parfaitement qu'ils sont en tort, extrêmement reprochables.
Si ce n'était pas le cas, pourquoi alors éprouveraient-ils le besoin incessant d'en faire des tonnes pour se couvrir auprès des autres ? Pourquoi recoureraient-ils à la calomnie à l'encontre de leurs proies si, comme ils le prétendent, tout le monde voient que leurs proies sont "folles" et "en tort" ?

La seule explication plausible est que ces gens font le mal sciemment par jubilation d'être ignoble et d'inverser, par plaisir pervers d'usurper le statut de bonne personne en étant les plus malfaisantes possible.

Il y a des fois où on prend des PN en flagrant délit, la main dans le sac en train de commettre un méfait et même dans ce cas, alors que leur tort est indéniable, même avec les preuves les plus irréfutables, ils inversent encore avec un extrême culot ou alors se victimisent en jouant les inconscients, les ignorants (ça ils adorent).

Le mythe de l'inconscience, de l'ignorance a assez durer. C'est leur meilleur avocat, je vous le dis.
Tant qu'une personne victime d'un PN croit que le PN est, dans le fond, de bonne foi, elle reste potentiellement vulnérable à son encontre.

katsu95 a écrit:

Le truc en te lisant, c'est que je commence à douter de mon diagnostique, dans le sens ou mon ex est comme ça virtuellement, mais peut-il être une personne totalement différente dans sa vraie vie ? Après la lecture de la lettre, voilà sa réaction:


Citation :

[...] Malheureusement tu ne me connais pas en vrai et je suis loin d'être comme ça. Donc c'est pas grave, tant mieux si tu t'es enfin libérée et bonne continuation.




Il n'a pas l'air du tout ébranlé, comme si le personnage que je décrivais n'était pas lui. Je suppose que prendre "conscience" qu'on est un PN n'est pas donné à tous, d'ailleurs, il a l'air de totalement nié tout ce qu'il m'a fait subir, comme si son attitude était on ne peut plus normale, ou alors qu'il jouait un autre personnage virtuellement.

J'ai du mal à comprendre, mais quoi qu'il en soi, je ne regrette rien, je sais très bien que ce mec n'est pas du tout bon pour moi, donc il fallait que je m'en détache de toute façon.

Maintenant, comme tu dis, c'est très, très dur à identifier, tellement il souffle le chaud et le froid. La preuve, par ces simples paroles, il arrive encore à me faire douter.

Enfin, me voilà libérée à jamais de lui, quel soulagement!

Ic0noclaste a écrit:

Exactement!

En fait, lorsque l'on a la juste opinion au sujet d'eux-mêmes, qu'on les considèrent comme ce qu'ils sont vraiment en refusant de les identifier à leur fausse personnalité (ce moi fictif qui est ce personnage exemplaire qu'ils prétendent être, leur masque, leur fausse image sociale) ils nous accusent de nous tromper à leur sujet, de les prendre pour le contraire de ce qu'ils sont, de nous méprendre sur toute la ligne.

Ceci est très pervers car c'est alors parce que l'on refuse justement de les prendre pour ce qu'ils ne sont pas qu'ils nous reprochent de les prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Ils nous reprochent toujours de faire ce qu'on ne fait pas et de ne pas faire ce que l'on fait (inversion de la réalité).
C'est cette inversion qu'ils pratiquent comme ils respirent, dans laquelle ils vivent constamment, qui est très destabilisante. Ils matraquent leurs versions d'inversion avec un tel aplomb, une telle assurance en faisant montre d'une telle foi en le fait qu'elles sont les versions de vérité qu'on se met à douter, à se demander si ce n'est pas nous qui sommes à côté de la plaque et c'est précisément ce que les PN cherchent à provoquer.
Ils cherchent à nous faire passer pour les inverseurs, pour les pervers qu'ils sont eux, à inverser les rôles, ils veulent nous usurper, nous voler nôtre mérite et nous punir à leur place.
Les victimes de PN sont souvent perçue par les gens de l'entourage du PN comme le PN devrait être perçu, récoltant la mauvaise image sociale, le mépris, les critiques que ce dernier mérite. C'est atroce. Et lui jouit souvent des éloges, d'une reconnaissance qu'il ne mérite pas, passant pour le contraire moral de ce qu'il est vraiment.

Le PN trompe les gens au sujet de lui-même en soutenant avec opiniâtreté une version d'inversion le concernant, version selon laquelle il serait exempt des défauts qu'il dénote. Il est capable de dire, par exemple, avec aplomb "je ne suis pas un voleur" tout en étant en train de voler ostensiblement. Il est fréquent de voir le PN démentir en direct ce qu'il est en train de faire. Il tient toujours un discours inversé.

Alors, plus il fait du mal et plus il prétend faire le bien contraire à ce mal.
Plus par exemple il est infidèle et plus il fait en faire des tonnes pour se prétendre fidèle.
Alors, quand on contredit sa version d'inversion à son sujet il prétend qu'on se trompe et que la vraie version est la mensongère par laquelle il se couvre. Il inverse mensonge et vérité, réel et irréel.

La communication en devient impossible car lui et nous n'entendons pas les mêmes choses par les mêmes mots que l'on emploi. On va par exemple lui parler de respect, lui va entendre par "respect" irrespect et du coups, on a beau utiliser les mêmes mots, on ne s'entend pas car le PN donne aux mots la définition de leur contraire.

La personne PN perverti tout.

À chaque fois que l'on tien un discours de vérité, juste au sujet du PN, il nous accuse d'être halluciné, de le diffamer, affirmant que les torts dont ont l'accusent ne sont que nos fictions mentales. Le comble est qu'en faisant cela c'est lui qui nous diffame. Il nous accuse donc de le diffamer tout en nous diffamant par cette accusation-même !
Ce phénomène par lequel il nous reproche ce qu'il est en train de nous infliger en simultané est infernal.
C'est un peu comme quand une personne immature, pour "délirer", s'amuse à répéter tout ce que vous dites y compris vos énervement en réaction. Vous lui demandez d'arrêter car ça devient énervant et la personne répètent ces mots en se moquant de vous et vous réagissez et elle re-répètent incessamment. Vous êtes alors dans l'impuissance frustrante de dépendre de sa volonté d'arrêter et la personne le sait et en joue.
Avec le PN c'est exactement pareille mais en matière d'inversion et non de répétition.
On s'énerve parce que le PN nie ses tort et inverse en prétendant être irréprochable, en prétendant le contraire et suite à nôtre énervement il en remet une couche, réinverse par dessus et encore et encore. C'est un cercle vicieux.
Par exemple, quand il va se mettre à proférer des propos absurdes et diffamatoires et qu'on va les lui repprocher avec raison, il répond toujours "je n'ai jamais dit que..." et lorsqu'on lui reproche d'avoir dit qu'il "n'a jamais dit que..." il répond "je n'ai jamais dit que je n'ai jamais dit que..." et ainsi de suite.
À force, nôtre esprit n'est plus assez costaud pour suivre le fil et on se fait embrouiller.
C'est ainsi qu'un PN procède à tous les niveaux.

C'est un être pervers qui se repose immodérément sur le recours de l'inversion en guise de subterfuge et qui croit fermement en la possibilité de rester impunie via cette ruse d'inversion. Alors il en abuse pour tout se permettre.

Le PN fait croire qu'il croit vraiment qu'il est le personnage qu'il prétend être et quand on compromet sa couverture, quand on le confronte à ce qu'il est vraiment il joue l'outré qui hallucine du genre "quoi !? moi je serais comme ça !? Bah voyons, c'est la meilleur.". Il adore jouer l'incrédule et l'ignorant au sujet de ses fautes alors qu'en vérité il sait parfaitement ce qu'il a fait car chacun est premier témoin de lui-même.
Aucune personne n'est mieux placée qu'elle-même pour savoir ce qu'elle a fait.
Voilà pourquoi je ne crois plus au mythe de l'inconscience relativement à ces personnes.

Ic0noclaste a écrit:
Voici un enregistrement audio que j'ai réalisé en début d'après-midi avec un soucis de simplification pour expliquer certains points concernant les PN :

https://www.youtube.com/watch?​v=LQxnU0LIC0E

Désolé pour la voix et les quelques répétitions.




NRJ nouvelles- a écrit:
Je suis d'accord avec tout ce que vous avez écrit, tous les PN sont en fait mythomanes puisqu'ils arrangent la réalité de façon à ce qu'elle colle à leurs délires; de plus ce sont des menteurs hors pair dans la vie quotidienne, ils mentent comme ils respirent,sur des trucs idiots souvent, c'est plus fort qu'eux. Par ex mon P.N mentait sur les notes scolaires de sa fille (alors que franchement, tout le monde s'en fout que son gosse soit bon ou mauvais à l'école).
C'est une psychose blanche, à savoir que celà ne se voit pas de l'extérieur, mais ce sont bel et bien de gros psychotiques. Ils peuvent donc décompenser et dans ce cas là bonjour les dégats, crimes ou direction Hôpital Psychiatrique.

Il faut donc se méfier des P.N même physiquement. L'idée reçue selon laquelle ils n'agressent que très rarement physiquement, est fausse.

feuduratlavoilà 1 a écrit:
Fuyez!!!!
je pense aussi qu'ils sont tout à fait capable d'agresser et de blesser leurs victimes
Ils les font tourner chèvre ,procès d'intention à tout va, j'en passe et des pires
mytho ,parano,misogyne ,menteur hors pair,pris sur le fait ,ils arrivent à retourner la situation en leur faveur ,vue qu'à
leurs yeux ,les victimes ont toujours tort ,as dans le jeu manipulatoire
ils leurs font endosser leur propre fautes...
avec des pirouettes verbales
dont eux seuls ont le secret
méfiez vous des dialogues sans queue ni tête et de leur tronche d'ange ,c un leurre


grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr​rrrrrrrrrrrrrrrrrrrr rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

NRJ nouvelles - a écrit:
Oui ils retournent toujours la situation en leur faveur...
Par ex le mien m'a reproché de n'avoir rien fait pour me mettre avec lui, alors qu'il m'avait collé des rateaux
Yaurait fallu que je quitte mon mari et le supplie de m'accepter dans sa vie je suppose,

c'est du grand n'importe quoi les gens normaux ne procèdent pas ainsi.

c'est très difficile de discuter avec eux car ils vous retournent le cerveau et vous avez tous les torts.Eux, se voient comme des êtres parfaits.Ils sont très moralistes aussi; ils se servent de la morale pour culpabiliser l'autre.

NRJ nouvelles - a écrit:
Ah oui ça les procès d'intention, j'en ai eu plein aussi...Que j'étais vénale, intéressée, volage, lesbienne, et aussi naturellement...perverse! Le comble!
En réalité je n'ai jamais trompé mon mari, je ne suis pas attirée par les filles du tout (bon en plus c'est pas un crime! ), je n'ai jamais couché avec un homme pour son fric, mes fiancés étaient plutôt du genre fauchés ou classe moyenne, profs, cadres moyens, mais bon pour mon P.N c'était évident que j'étais attirée par les blindés de thunes (projection de sa part sans doute), que mon mari était cocu et même des fois avec des femmes.
En plus bien souvent je ne pigeais son allusion que des semaines après, car il procédait beaucoup par allusions, attaquant rarement de face.

Quand on a affaire à eux qu'en virtuel comme toi katsu, je pense qu'ils doivent procéder pareil, en virtuel tu es protégée d'éventuelles agressions physiques mais ça doit bien retourner la cervelle quand même.

Ic0noclaste a écrit:
Par contre, il y a un point sur lequel il convient d'insister, c'est que la perversion narcissique n'est pas l'apanage du sexe masculin, que les PN ne sont pas que des hommes.

99% des critiques au sujet des PN sur Internet font de la perversion narcissique l'apanage de la masculinité et ce sont souvent des femmes qui qualifient leur ex de PN.

Il faut conscientiser une réalité : accuser calomnieusement un homme avec qui elles ont des conflits d'égo d'être pervers narcissique est devenu un moyen à la mode pour de plus en plus de femmes (qui bien souvent sont aussi perverses narcissiques que ceux qu'elles critiquent) de foutre tout sur le dos de leur compagnon. C'est devenu un moyen facile pour diaboliser par exemple leurs exs avec qui elles ont des différends.

C'est tout de même curieux que dans 99% des cas évoqués sur Internet ce sont comme par hasard à chaque fois des hommes qui sont pervers narcissiques et des femmes qui sont victimes.
À les entendre, les femmes ont le monopole victimaire. C'est insupportable.
Il y a d'innombrables hommes qui subissent des femmes perverse, j'ai personnellement été témoin d'histoire où des victimes de PN en sont carrément morts.

Il y a une volonté turpide, féministe de faire de la perversion narcissique l'apanage du sexe masculin. Ainsi, des féministes peuvent aisément accuser de perversion narcissique tout homme n'acceptant pas leur féminisme et plus globalement leur immoralité. Alors, dès que l'on dit quoi que ce soit on passe pour pervers narcissique, c'est ignoble.

C'est bien souvent en dénonçant la perversion narcissique, la vraie, pas celle qui est inventée, que l'on passe pour PN.
De plus en plus de PN se couvrent en jouant les anti-PN. Ainsi, les gens ne vont pas soupçonnés qu'ils/qu'elles puissent être PN puisqu'ils/elles combattent "ardemment" la perversion narcissique.

L'une des ruses les plus diaboliques de couverture est de simuler combattre le mal que l'on fait et défendre le bien que l'on combat.

feuduratlavoilà 1 a écrit:
Les femmes le sont autant que les hommes...
c vrai que souvent en accusant un PN de l'être ,on le devient aux yeux des gens
c parce qu'ils sont manipulateurs dans l'âme
et qu'ils retirent leur épingle du jeu dans lequel ils entrainent les autres..d'une pirouette habile ,ils se font passer pour les victimes
le vrai PN est difficile à démasquer vue que ces attaques se font dans son antre ,son foyer,partout sans témoins...
je n'en connaissais pas avant d'en rencontrer un ...
grrrrrrrrrrrr
leur jeu est un grand art

virginie938001 a écrit:
Mais pensez vous que ces personnes là le paie un jour ou l'autre?

Ic0noclaste a écrit:

Exact feuduratla​voilà.

À virginie938001 :

Le cauchemard des PN c'est d'être démasqué(e)s, que leur couverture soit compromise définitivement et qu'ils/qu'elles ne puissent plus faire passer leur malfaisance pour de la bienfaisance et leurs victimes pour leurs bourreaux.
Ce serait ça leur punition, qu'ils/qu'elles se retrouvent un jour dans cette situation qu'ils/qu'elles craignent plus que tout mais justement, parce qu'ils/qu'elles la craignent plus que tout ils/elles sont extrêmement vigilent(e)s, veillent scrupuleusement à ce que cela ne se produise jamais et sont capables des pires manigeances pour éviter ça.

Il y a des PNs qui vivent en manipulateurs,trices toute leur vie et qui ne paient jamais. J'ai vu des gens profiter à fond de plein de personne en se couvrant toujours et qui ne se sont jamais fait épingler.
C'est atroce mais c'est une réalité.
Certain(e)s se font démasquer tout de même.
Après, pour les personnes croyantes, des explications concernant des punitions dans l'au-delà peuvent répondre à vôtre question mais, même dans ce cas, en attendant les victimes des PN morflent et c'est un peu se foutre de leur gueule que de leur dire "laisser vôtre bourreau, de toute façon il/elle paierai dans l'au-delà, dieu le/la punira.", d'ailleurs souvent les religieux qui disent ce genre de chose ne font rien de concrêt pour soutenir les victimes et contre les PN, ah si ! ils prient. lol

Prier le bon dieu ou autre alors que l'on est témoin et qu'on pourrait faire des choses concrètement, intervenir pour défendre les victimes de PN est vraiment dégueulasse je trouve.

On a un devoir morale de soutien des victimes, l'essentiel étant encore de ne pas prendre le coupable PN pour la victime et sa victime pour le bourreau.

virginie938001 a écrit:
Oui merci pour ta réponse.Je trouves ça aberrant en faite.Des vrai robots,le diable en personne.Comment tromper les gens tt leur vie,en se faisant passer pour quelqu'un de bien.A l'heur qu'il est,pour ma part. Ça s'est passé dans le cadre de mon travail.Mes supérieurs ne comprennent toujours pas le problème et me vois comme la personne sensible.Et vous cette personne tt a fait normal.Je perds espoir.Marre de pas été entendu et de pas être reconnu comme victime.Jai demander à partir.je suis en arrêt depuis un petit bout de temps.Jai fais appel à la medecine du travail.Afin de faire avancer les choses pour mon départ.Je croises les doigts Parceque ma vie est impossible.Ca en devient obscedant.Mais je penses que c'était la meilleure chose à faire.

feuduratlavoilà 1 a écrit:
En même temps,ce n'est pas facile de prouver qu'une personne est PN sans passer soi mm pour azimuté,vue que le PN généralement manipule à tout va
si le PN a déjà manipulé plusieurs personnes ..et que ces personnes se mettent en groupe pour le faire tomber c peut être plus facile,car faire face à un PN seul ,surtout si celui (ou celle ci )se sent démasqué est surement très dangereux
un PN menace et ses menaces sont à prendre au sérieux

à mon avis il faut éviter de s'y attaquer en individuel

Ic0noclaste a écrit:
C'est tellement vrai.
On a souvent le réflex de critiquer frontalement le/la PN mais c'est très scabreux effectivement car alors le/la PN nous identifie alors comme personne consciente de son manège et de qui il/elle est vraiment. Il/Elle vous considère alors comme une véritable menace car vous pouvez potentiellement le/la démasquer. Il/Elle fait alors feu de tous bois pour s'assurer que tout ce que vous direz aux autres à son propos ne sera pas cru, sera assimilé à du délire. Pour cela il/elle vous calomnient auprès d'un maximum de personnes pour avoir tout le monde dans sa poche.

NRJ nouvelles - a écrit:
Il/Elle fait alors feu de tous bois pour s'assurer que tout ce que vous direz aux autres à son propos ne sera pas cru, sera assimilé à du délire. Pour cela il/elle vous calomnient auprès d'un maximum de personnes pour avoir tout le monde dans sa poche.


Exactement, j'ai eu affaire à plusieurs PN dans ma vie et quand ils ont compris que j'avais démasqué leur vraie nature, ils ont tous procédé ainsi: diffamation, calomnies et dénigrement de ma personne. Un peu dur à vivre, quand des bruits courrent sur vous comme quoi vous êtes folle, mauvaise mère, que vous couchez avec tout le monde...Car oui c'étaient des P.N femmes, donc elles ont utilisé ce type de ragots qui marchent toujours bien.

pour l'une d'entre elle, c'était au travail, des années après j'ai eu la satisfaction d'apprendre qu'elle avait fini par être mise au placard; j'avais moi même quitté ce travail en grande partie à cause d'elle.

Donc il ne faut pas perdre espoir, ils finissent par faire des conneries et être démasqués, car ils nuisent trop et celà finit par se voir. Mais c'est long, très long...

Ic0noclaste a écrit:
Ce que l'on appelle ici les pervers,es narcissiques sont en vérité des esprits infernaux, infernaux dans la mesure où ils inversent toujours bien et mal, faisant comme si l'un était l'autre.
Dès lors, plus on est bienfaisant et plus ils prétendent qu'on est malfaisants et plus eux sont malfaisants et plus ils se prétendent bienfaisants.
Ils exigent propotionnellement à leur degré de malfaisance le bien qu'ils ne méritent pas et crisent tyranniquement si quelqu'un s'oppose au fait qu'ils récoltent injustement ce bien, qu'ils volent ce mérite aux gens moraux qu'ils usurpent.
Si quelqu'un de bien dans leur entourage récolte quelque chose de bon (il y a alors justice), ces esprits infernaux sortent de leurs gonds, piquent une crise monumentale comme si c'était la Terre qui s'arrêtait de tourner.
Ils rendent la personne bienfaisante prisonnière d'une fausse image qui ne lui correspond pas, la font percevoir comme une criminelle par les autres. C'est du satanisme pur et dur.
Les PN sont des satanistes, des démons et quiconque nie cela en euphémisant, en affirmant qu'ils ne sont pas si diaboliques est soit encore trompés par les PN soit de mauvaise foi, diabolique.

[...]

katsu95 a écrit:

Citation :
Ic0noclaste a écrit :



Il y a des PNs qui vivent en manipulateurs,trices toute leur vie et qui ne paient jamais. J'ai vu des gens profiter à fond de plein de personne en se couvrant toujours et qui ne se sont jamais fait épingler





Pour démasquer un PN, il faut déjà connaître la pathologie. Certains pensent que ce sont juste des personnes mal dans leur peau, ou un peu égocentriques. Avant d'entendre parler de "perversion", je ne savais absolument pas que ce genre de choses existaient. Exemple tout bête avec ma mère, elle a toujours été PN, elle le sera sans doute toute sa vie. Au départ elle était très violence dans sa manipulation, maintenant, elle le fait très, très doucement, comment dire... De manière souvent ... Justement perverse, à votre insu. Elle a vu que la violence et les menaces ne marchaient plus, alors elle utilise son autre personnalité de femme "douce, gentille, avenante", le soucis c'est que rien ne colle, elle est totalement "prisonnière" de son personnage intrusif et envahissant, ce qui est carrément effrayant, c'est qu'elle a l'air d'aimer ça. Elle pense que si elle joue les gentilles femmes éplorées, je vais tomber dans le panneau, eh bien non. Je fais des efforts pour supporter sa schizophrénie (je vous jure chez elle c'est une vraie maladie), toute en sachant que lorsqu'elle n'obtient pas ce qu'elle veut, elle redevient l'horrible PN qu'elle est.

Difficile d'expliquer ça à des personnes extérieures qui ne le vivent pas. On se sent vraiment seul et isolé, incompris. Pour les autres, on exagère, on interprète mal, le problème c'est nous...
Alors je suis bien contente de pouvoir trouver des personnes avec lesquelles en parler, cela montre bien que nous sommes lucides et que le plus gros problème vient d'eux.

Après, comme l'a dit madeline, on ne les attire pas par hasard. Si nous tombons dans leur filet et surtout, que nous restons avec eux, c'est bien pour une raison. Evidemment, chacun a ses "raisons", plutôt que ses torts, ceci explique cela. Les PN nous choisissent car nous faisons des cibles de choix, car nous sommes ouverts, généreux, que nous avons certes des failles, mais tout être humain en a, au final. Je ne sais pas s'il y a réellement de personnes plus à même de tomber sur un PN que d'autres. A priori, ils peuvent s'attaquer à quasiment n'importe qui. Soit vous les fuyez, soit vous entrer dans le jeu.

Effectivement, elles ne paieront jamais pour leurs méfaits, sauf s'il y a violence physique ou psychologique avec preuves à l'appui. Ce qui est dur à admettre, c'est qu'il continuera à s'en prendre à d'autres personnes bien intentionnées et on ne réagit pas tous de la même manière. Si nous avons tous les ressources pour nous en sortir, lorsque l'on fait face à une telle situation, on est tellement mal dans sa peau que l'on peut penser au pire (et passer à l'acte) ou alors sombrer dans une grosse dépression. Moi je faisais face à deux pervers à la fois (mon ex et ma mère) et parfois plus (mes soeurs). C'est un vrai cauchemar et encore, je préférai largement mes cauchemars à ce que je vivais!

En tous les cas, je tire mon chapeau à toutes les personnes qui ont vécu ça et qui s'en sont sorties, surtout que la reconstruction peut être très longue... N'oublions pas la période de "sevrage", car le PN se rend tellement indispensable que l'on pourrait le considérer comme une drogue dure.

Un enfer les PN, à fuir, plus jamais pour ma part.

Ic0noclaste a écrit:

Effectivement, nous n’attirons bien évidemment pas les pervers,es narcissiques par hasard mais il convient de nuancer car certaines personnes, pour défendre très subtilement les PN, vont utiliser ce juste constat pour ensuite, à partir de lui, tenir un raisonnement qui est de nature à tenir la victime pour seule responsable de ce que le PN lui fait.

Comme je l'ai expliqué, les personnes perverses narcissiques inversent bien et mal, sont dans cette turpide psychologie inversée par laquelle elles prennent tout pour son contraire et en sont donc extrêmement injustes.
Nous attirons, si je puis dire, les PN par nôtre moralité. En étant bienfaisant nous sommes considérés comme malfaisants par les PN, du fait de leur psychologie inversée. Alors, ces PN nous traitent comme tels en s'érigeant en autorité morale par rapport à nous, nous infantilisent, nous rabaissent, et font comme s'il était dans l'ordre des choses, évident que nous devions nous laisser totalement commander par eux. À les entendre, nous sommes des corps sans cerveaux qui ont besoin de leur cerveau "brillant" (dans leur délire narcissique) pour faire quelque chose de "propre". Dès que l'on entreprend la moindre démarche, la moindre action par nous-mêmes, de nôtre chef, à partir de nôtre idée, le/la PN ridiculise immanquablement cela en nous traitant de personne indiciblement bête, inapte à prendre des décisions raisonnées, irresponsable, totalement insouciante, etc...
Le/La PN nous fait passer pour une personne sans jugeote, décervelée qui ne peut accomplir quelque chose de bien qu'à l'unique condition de lui obéïr, qu'en étant sous ses ordres, et encore... même quand on lui obéit à la lettre, le/la PN trouve encore à redire car il/elle nous méprise tellement qu'on n'est, selon lui/elle, même pas bon à suivre des ordres clairs. On est traité de bon à rien sur tous les plans et le peu de fois où on reçoit le moindre compliment de sa part, ce n'est que faussement, que pour mieux nous casser ensuite. Souvent le/la PN utilise la ruse de simulation de valorisation de nôtre personne ou nous accorder sa confiance pour ensuite dire qu'on l'a déçu et in fine mieux mettre en "évidence" qu'on est vraiment bon à rien, du genre "pfff, tu vois ? Même quand on te fait confiance tu fais de la merde et après tu t'plain qu'on te laisse rien faire. Preuve que j'ai bien raison à ton sujet.".
Il arrive parfois que nous parvenions à accomplir des actes d'indéniable bienfaisance que le/la PN peu très difficilement nier et, dans ces cas là, il/elle invente que c'est grâce à lui ou à une tiers personne qu'on a réussit cela, en tout cas, tout, pourvu que nôtre mérite ne soit pas reconnu (cauchemar du PN).
Le/La PN invente toujours des versions abracadabrantesque, interprète toujours les choses de façon à entretenir le mythe selon lequel nous sommes des bons à rien.
Si une tiers personne nous valorise (même minimement), il/elle ne le supporte pas et peut alors prendre ladite personne pour cible. Si il/elle ne peut atteindre cette personne, il/elle cherchera alors à se la mettre dans la poche en l'amadouant et en la montant ensuite contre la victime pour priver la victime de l'estime, du soutien de cette personne. Tout ce qui est de nature à valoriser la victime, à rehausser le sentiment de valeur personnel de la victime est, aux yeux du PN, délétère, criminel.
J'en parle en 2ème partie de cet enregistrement que j'ai récemment réaliser pour apporter une aide aux victimes de PN :
https://www.youtube.com/watch?​v=fAPuCOs1wAY
(Désolé pour les affres de la voix cryptée.)

Nous attirons en quelque sorte les PN par nôtre moralité car ils ne la supporte pas. Ils détestent la bienfaisance, le bon sens, l'intelligence morale, le sens de la Justice, l'attachement aux vraies valeurs car, dans leur psychologie inversée, toute ces choses sont haïssable puisqu'ils inversent totalement les valeurs et les réalités.

Avec les PN, plus on fait bien et plus on fait mal, plus on excelle et plus on démérite tandis que plus eux sont malfaisants, plus ils se disent irréprochables. C'est infernal. Je les appellent les esprits infernaux.

Nous prenons les foudres des PN par nôtre moralité mais cela ne signifie pas que nous devons cesser d'être moraux et devenir immoraux pour avoir la paix. Beaucoup de victimes finissent, à l'usure, par devenir immorale, comme le/la PN et se mettent alors à se comporter comme lui/elle avec d'autres gens. J'ai été témoin de la métamorphose d'une personne merveilleuse qui était victime d'une PN qui était sa mère et qui es devenue immonde à l'image de son bourreau. Ce phénomène est traumatisant lorsque l'on est attaché à cette victime et qu'on assiste impuissant à sa métamorphose.

Si l'on observe bien, lucidement, on remarque que les PN ne s'en prennent pas eux gens immoraux, bien au contraire, les PN les adorent et leurs donnent beaucoup. C'est d'ailleurs très dur à vivre pour la victime qui voit alors le/la PN donner à de mauvaises personnes ce qu'elle mérite elle.

C'est cette injustice même qui est très suppliciante.

[...]

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/Perversion/questionnement-pn-mythomanes-sujet_1298_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychologie : qu'est ce qu'un pervers narcissique ? [psychopathe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» introduction à la psychologie sociale
» Le psychopathe avait été confondu par les expertises
» Docu sur Arte : Je suis un psychopathe
» Psychologie Cosmique
» Psynect - Comportements, psychologie tout ça tout ça ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: