Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   14/4/2010, 11:54

On constate jour après jour que l’Homme, par ces activités, dégrade son environnement : perte de biodiversité, érosion des sols, pollutions, déséquilibres climatiques … (la liste reste malheureusement très exhaustive).
Comment alors s’intégrer dans l’environnement sans le dégrader ? En essayant de retrouver un équilibre naturel, équilibre perdu actuellement qui nous mène à la catastrophe si rien ne change.
Mais comment je participe, j’agis pour retrouver cet équilibre ? Voilà ce que propose la permaculture.


La Permaculture a trois principes : Observer, Comprendre, Répondre.

Observation :
Quand on observe les forêts primaires, on constate plusieurs choses :
- Biodiversité de la faune et la flore
- Sol recouvert de déchets organiques provenant de la végétation, d’une biomasse permettant la formation d’un Humus
- Vie possible grâce à l’eau, le soleil, le vent et différents facteurs
L’ensemble forme un équilibre qui n’a besoin de rien, qui se régénère par soit même, sans intervention de l’homme.

Comprendre :
Comment engendrer/régénérer un processus naturel dans mon jardin tel que l’on observe dans une forêt primaire ?
Il faut déjà prendre en considération les différences climatiques par rapport à notre latitude. Plusieurs facteurs intervenant varies : l’eau, la lumière, la chaleur, l’air (vent)

1 – La terre est bien aérée : il faut donc encouragé l’aération du sol. La butte permet cela. Différentes formes de buttes ont été testées. Il en ressort que la butte de 110-120 cm de large sur 50 cm de haut (allée : 50 cm) permet une bonne aération (aération sur les côtés et par le haut) et une facilité de travail. La butte ainsi constituée ne s’assèche pas trop vite en retenant l’humidité.
Attention : Il est interdit de monter sur les buttes pour préserver cette aération.

2 - Le sol n’est jamais nu : il faut donc protéger la butte sinon une croûte apparaît à cause du soleil et de la pluie. Recouvrir avec de la paille, foin, tontes de gazon. La biomasse participe à la fabrication de l’humus (il faut remettre les chutes de légumes sur les buttes). Le mulche crée une barrière retenant ainsi l’humidité du sol, et favorisant le développement de la flore du sol utile au travail de la terre.

3 – La forêt est composé d’une faune diversifié : il faut donc créer un jardin diversifié où se côtoie une multitude d’espèce, de variétés différentes. Mettre à proximité une plante à fleur (attire les insectes pollinisateurs), à feuille/fruit (alimentation) et à racine (décompacte le sol).

4 – Une espèce à des besoins particuliers. Elle va donc prendre les éléments qu’elle a besoin dans le sol. Il faut donc permettre à la plante de mourir où elle était pour pouvoir remettre au sol les éléments qu’elle a puisés. Découper la plante permet une décomposition plus rapide. Laisser les racines dans le sol, elles participeront ainsi à l’aération du sol. On exporte que se que l’on mange (+ semences).

5 – Le sol est recouvert perpétuellement d’une végétation. Il faut donc garder le sol toujours couvert d’une végétation, tout en prenant en compte le cycle naturel des plantes.

Répondre :
Après ces quelques observations et analyses, il faut agir mais sans précipitation. Il faut réfléchir à l’emplacement de son jardin, son agencement, observer la végétation alentour qui nous informe sur la nature du sol, étudier l’historique de la parcelle, regarder les conditions climatiques (vent dominant, ensoleillement…)…

Pour plus d’information, vous pouvez vous procurer les ouvrages suivant qui sont très intéressant. (Les livres de M. Fukuoka sur la philosophie de la permaculture, de M. Mollison pour la technique, la mise en place).
- L'agriculture naturelle - Masanobu Fukuoka, Editions Guy Trédaniel.
- "Permaculture" tome 1 et 2 - Mollison Bill et Holmgren David - Editions Debard
- "La révolution d'un brin de paille" - Manasobu Fukuoka, Editions Guy Trédaniel.

Les sites suivant sont très intéressant pour trouver des contactes en France et des informations supplémentaires.
- http://www.inti.be/ecotopie/index.html
- http://www.geocities.com/nesdelaterre/


Juste pour signaler que se créent à présent un réseau permaculture France, avec l'Université Populaire de Permaculture, qui encadre des stages, de l' accueil et du compagnonnage

Aujourd'hui, vous pouvez agir déjà pour un projet très intéressant qui bas de l'aile pour des raisons politiques, Richard propose d'envoyer des lettres à télécharger sur le site et je tiens à en parler pour lui ici: http://aupetitcolibri.free.fr/. Je vous invite à y jeter un œil.

http://www.permaculture.fr/
http://eco-hameau.infos.st/

***en complément

http://jardinons.wordpress.com/
http://www.dailymotion.com/video/xahmcw_permaculture-global-gardener-milieu_webcam

http://www.dailymotion.com/video/xahltc_permaculture-global-gardener-milieu_webcam

http://www.dailymotion.com/video/x8jafk_presentation-de-la-permaculture-1-2_lifestyle

http://www.dailymotion.com/video/x8jdk9_presentation-de-la-permaculture-2-2_lifestyle

http://www.dailymotion.com/video/x5l3hf_lejardin-demilia-1-3_lifestyle
http://www.dailymotion.com/video/x5l4oh_lejardin-demilia-2-3_lifestyle
http://www.dailymotion.com/video/x5l7we_lejardin-demilia-3-3_lifestyle

***conférence en 4 parties
http://www.tagtele.com/videos/voir/39076

***livre tome 1
2shared.com/file/10845930/97a13...maculture1.html (cliquer sur lien "Save file to your PC" en bas à droite)

***comment faire poussé des citrons dans la Sibérie autrichienne :

http://madeinearth.wordpress.com/2010/01/19/der-krameterhof-ou-comment-faire-pousser-des-citrons-dans-la-%C2%AB-siberie-autrichienne-%C2%BB/

*** La bio intensif, c'est juste une technique de culture qui produit plus d'energie qu'elle n'en consomme!

Voici deux article qui en parle mieux que moi.
http://www.kokopelli....cgi?id_news=11
http://www.kokopelli....cgi?id_news=12


***************impact de la viande sur les humains *************
http://www.viande.info/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Bioculture Permaculture & Jardinage : ressources Internet diverses   14/4/2010, 17:13

Ratman, un grand merci pour ce sujet et tous les liens que tu nous donnes, tout cela est vraiment très intéressant et plein de ressources cheers

Cette approche me fait penser aux travaux de Claude Bourguignon et décrits dans son livre "Le Sol, la terre et les champs (Ed. La Manufacture/Sang de la Terre. 1989 - (ISBN 9782869851498))", il recommande lui aussi le retour aux haies et à une agriculture à l'échelle humaine de type agro-sylvo-pastorale.
Ses études l'ont convaincu que le moyen le plus naturel et le plus efficace pour faire revivre une terre morte à cause de la culture industrielle intensive était l'utilisation massive du bois raméal fragmenté. Quand on pense que la grande majorité de la biomasse qui résulte du débroussaillage est brûlée alors que déchiquetée et transformée en engrais naturel ça permettrait de résoudre partiellement cette catastrophe imminente de nos sols qui se meurent !! Décidément, en tout, la gestion de nos gouvernants est une entreprise de mort programmée !!!

Besoin d'un peu de temps pour lire tous tes liens study Celui sur "La ferme der Krameterhof" est formidable ! Voila un endroit où j'aimerais bien pouvoir me rendre !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.


Dernière édition par Bardamu le 3/11/2011, 09:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   14/4/2010, 17:53

pas de quoi le travail était déjà mâché par le forum on nous cache tous

je conseil aussi le livre les vertus de l'orties ici http://www.amazon.fr/vertus-lOrtie-Yves-Tissier/dp/2702907059

alimentions , fertilisant sol, produit de beauté , vêtements, huile, teinture.......... tous y passe

et sa http://www.librairieamana.com/graine-nigelle-bassima-saidi-p-1135.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   14/4/2010, 18:07

Je viens de naviguer sur le site que tu nous conseille : http://aupetitcolibri.free.fr/EcolieuAUPETITCOLIBRI.html

Encore un qui a mésestimé la capacité de nuire de l'élu local, surtout quand il est charentais et maissiculteur Razz Enfin, je rigole, mais pour avoir lu "Goupi mains rouges" de Pierre Very, je peux te dire que c'est pas demain que la situation de ce gars va s'arranger !!

Ceci dit vivent les Charentes ! Quel beau pays !!

Je donne les liens vers deux textes écrits par Richard WALLNER, le porteur de ce projet. Il y donne son point de vue sur des sujets variés et franchement ça entre en résonnance avec tout ce que nous dénonçons ici sur le forum. Je trouve ces textes empreints d'une belle et profonde sagesse ! Je lui souhaite d'aboutir dans ses projets.

Texte n°1 : http://aupetitcolibri.free.fr/NOTRE_PROJET/texte1Fdmtx.pdf

Texte n°2 : http://aupetitcolibri.free.fr/NOTRE_PROJET/texte2Fdmtx.pdf

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mech

avatar

Nombre de messages : 695
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   1/6/2010, 00:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://individucible.over-blog.com
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: permaculture   7/8/2010, 14:44

Permaculture 1


dl.free.fr /65QK8Y8U




Le fichier restera en ligne tant qu'il y aura au moins un téléchargement sur une période de 30 jours


Dernière édition par ratman le 7/8/2010, 20:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Bioculture Permaculture & Jardinage : ressources Internet diverses   11/5/2011, 10:13

Je propose ce topic pour y centraliser tous les liens vers des sites ressources sur le thème général de l'agriculture responsable.

A tout Seigneur tout honneur, le site incontournable pour les graines (D'ailleurs tout commence avec les graines Smile)


Question semences, ne pas omettre de visiter également :

http://www.organicxseeds.com/
http://www.semences-biologiques.org/
http://www.essembio.com/
http://www.biaugerme.com/
http://grain.org/acceuil
http://www.germinance.com/



Un autre site plein de ressources sur ce sujet particulier. Semences Paysannes est un réseau constitué d'organisations paysannes et d’agriculture biologique nationales, d'organisations spécialisées, d'artisans, de paysans, d'associations semencières ou pépiniéristes, d'associations de développement et d'associations de conservation de la Biodiversité cultivée.
http://www.semencespaysannes.org/



Pour les amateurs de purin d'ortie et les rebelles à l'ordre établi Razz, un site très intéressant et en phase avec les luttes à mener dans ce domaine précis :
http://www.aspro-pnpp.org/



Je reviens à l'ortie mais c'est voulu, l'ortie est vraiment une amie qui nous veut du bien.
L'association des Amis de l'ortie est une association de type loi 1901, elle fut crée à la Haye-de-Routot en avril 1996. Elle agit en faveur d'une reconnaissance des produits naturels utilisés en jardinage. L'adhésion permet de recevoir le bulletin de l'association une à deux fois l'an, selon l'actualité !
http://www.lesamisdelortie.fr/index.html



L'association des jardiniers de France, un site bourré de ressources aussi diverses qu'utiles :
http://www.jardiniersdefrance.com/fr/accueil/accueil.asp




Le Syndicat S.I.M.P.L.E.S., créé en 1982 en Cévennes, regroupe 80 producteurs-cueilleurs de plantes médicinales aromatiques, alimentaires, cosmétiques et tinctoriales, installés en zone de montagne ou dans des zones préservées. Ils suivent un cahier des charges (agréé en 1988 par le Ministère de l’Agriculture) très strict en ce qui concerne la protection de l’environnement, la préservation des ressources floristiques, la qualité de la production et le respect du consommateur.
http://www.syndicat-simples.org/



L'ITAB produit des outils et références techniques pour des systèmes innovants et durables en vue de développer l’agriculture biologique.
L’Institut rapproche, au sein de réseaux nationaux et internationaux, les acteurs de la recherche, formation et développement pour répondre aux besoins de la profession.
http://www.itab.asso.fr/



biovert.com, le site portail du bio et de la vie au naturel.
agence de presse, agenda salons bio, annuaire sites bio, magasins et vins bio, boutiques bio en ligne, cybercartes, écotourisme, protection animale,environnement, exposants, forum, horoscopes, jardinage, journal, kiosque à revues, petites annonces, recettes, santé, stages et formations...
http://www.biovert.com/



ABioDoc: Centre National de Ressources en Agriculture Biologique a pour missions la veille, la collecte, le traitement et la diffusion d’informations concernant les domaines techniques (techniques culturales, rendement, technologie des produits...) économiques (statistiques sur l'agriculture...) ou réglementaires (marque, label, réglementation etc) en agriculture biologique et en agriculture durable, ainsi que les aspects environnementaux et sociaux. Il propose plusieurs services destinés à tout public. ABioDoc travaille en partenariat avec l’ensemble de la filière « agriculture biologique » de la production à la distribution, avec un rôle prépondérant dans les domaines de la recherche, de la formation et du développement. Avec plus de 17000 références (article,livre,rapport...) c'est la plus importante base de données française sur l'agriculture biologique.
http://www.abiodoc.com/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.


Dernière édition par Bardamu le 3/11/2011, 09:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaGIkKriS

avatar

Nombre de messages : 193
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   11/5/2011, 12:14

mais quel type de culture pour bien servir ces graines ?
Voilà la technique la plus intéréssante et naturel qu'il m'ai été donné de voir, mais je vie dans un studio alors je laisse au expérimentateur la parole

voici:

émilia Hazelip



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   24/5/2011, 08:35

Remarquables ces vidéos MaGIkKriS Smile


Je pense que la vidéo qui est visible ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=2639#NAVIGATION va te plaire Smile


Sinon, pour poursuivre dans la même vision d'une agriculture qui respecte la nature, un lien également très intéressant (en plus c'est un site plein de ressources)

http://lesauthentiques.midiblogs.com/archive/2009/03/19/le-conservatoire-de-la-tomate.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   24/5/2011, 23:15

Un site remarquable en ressources sur le jardinage mais pas seulement :
http://fr.ekopedia.org/Accueil

Un exemple d'article sur ce site :


Bois Raméal Fragmenté

Le Bois Raméal Fragmenté (dits BRF ou encore bois raméaux fragmentés) est le nom donné à un mélange de résidus de broyage de rameaux de bois frais (branches).

Par sa couverture du sol et son apport en lignine, il favorise le développement d'humus qui permet de limiter, voire de supprimer, le labour, les apports d'engrais et l'irrigation.

En utilisant des branches fraîchement broyées et répandues rapidement au sol, une pédofaune et une pédoflore vont s'installer et ainsi reproduire les mêmes mécanismes que la forêt, laquelle est autosuffisante. Les BRF sont considérés comme des aggradants (on parle alors d'aggradation à l'inverse de dégradation) et présentent donc un matériau de premier choix pour restaurer les sols épuisés.

La culture sur B.R.F permet de neutraliser les principales maladies dont sont victimes les tomates (exemple, la Fusariose). Vous pouvez récupérer auprès d'un élagueur tous les rameaux de bois (dont le diamètre est inférieur à 7 cm), sauf les résineux qui apportent de l'acidité. C'est une méthode biologique, et économique : entrez en contact avec les élagueurs de votre commune, cela les arrange de vous donner les rameaux de bois, car s'ils les rapportent à la déchetterie, ils doivent payer une taxe.

Bien que les BRF puissent être précompostés à basse température et pour une courte durée (3 mois), ils ne sont pas assimilables à des composts.
Sommaire


1 Définitions
1.1 BRF
1.2 Basidiomycètes
1.3 Mycélium
2 Intérêts
2.1 Humification
2.2 Rendements accrus
2.3 Humidification
2.4 Traitement phytosanitaire
2.5 Travail réduit
2.6 Permet de préserver l'environnement
2.7 Utilisation de rémanents forestiers
2.8 Autres intérêts
3 En pratique
3.1 Production du BRF
3.2 Utilisation
3.3 Manuel pratique
3.3.1 Les rongeurs
3.3.2 Faim d'azote
3.3.3 Collemboles et acariens
4 Annexe
5 Voir aussi
5.1 Liens internes
5.2 Liens externes
5.3 Bibliographie
5.4 Reportages



Le terme BRF, Bois Raméal Fragmenté, ou encore Bois Raméaux Fragmentés, désigne des branches broyées (fragmentées). Les branches à sélectionner sont des rameaux d'un diamètre inférieur à 7 cm provenant d'arbres feuillus (angiospermes), les résineux (gymnospermes) sont tolérés en mélange à hauteur de 20 %. Les branches (ou les très jeunes arbres) qui composent le BRF représentent la partie la plus riche de l’arbre. On y retrouve 75 % des minéraux, des acides aminés, des protéines et des catalyseurs.

Par extension, le terme BRF désigne aussi des méthodes culturales agricoles innovantes qui, par l'introduction du broyat dans la couche supérieure du sol ou la mise en paillis de BRF, recréent un sol de type "forestier". Les BRF favorisent la pédogénèse nécessaire à la création de l'humus.

Leur utilisation est considérée comme essentielle dans une agriculture de type "Biologique" et "de conservation" ainsi que dans la lutte contre la désertification.

Basidiomycètes

Les basidiomycètes (Basidiomycota) constituent un vaste embranchement (ou division) de champignons, caractérisés par des spores formées à l'extrémité de cellules spécialisées, les basides. Ces champignons ont besoin d'air et d'humidité pour survivre. Ils ne survivent pas dans un sol à nu (sans mulch) ni en profondeur.

Mycélium

Le mycélium est un ensemble de filaments, plus ou moins ramifiés, formant la partie végétative d'un champignon. Il est situé en sous-sol.

Intérêts

Les Ligneux (bois) créent plus d'humus et de meilleure qualité que les herbacées (composts ou fumiers). Cette découverte québécoise est à l'origine d'un changement complet de paradigme dans les sciences du sol et dans l'agriculture.

Le couple lignine/mycélium est au départ d'une succession de cycles interactifs alliant pédofaune, pédoflore et minéraux. Cette "chaîne trophique" est la pédogenèse naturelle des sols forestiers.

En forêt, les mycéliums dépolymérisent la lignine des racines et radicelles qui ne survivent pas. La lignine (bois juvénile) des branches terminales est identique à celle des radicelles. En la broyant, nous favorisons la multiplication des mycéliums et le travail cultural.

Grâce à la lignine du BRF, la température reste stable et moyenne, le pH neutre, l'humidité vitale constante. Plus besoin d'irriguer, ni de fertiliser. De plus, le fait que le sol ait une couverture aide à lutter contre le ruissellement (c'est donc aussi une très bonne manière de lutter contre l'érosion).

La présence des basidiomycètes est le gage de la réussite dans l'amélioration de la structure d'un sol. Ils sont les principaux micro-organismes capables de digérer la lignine du bois, recyclant et aidant les végétaux à absorber et assimiler l'eau et les substances nutritives en formation dans le sol. Ils sont le point de départ de la chaîne trophique avec les bactéries, suivies des insectes. Générateurs d'antibiotiques naturels, ils protègent les cultures des parasites et maladies.

Les intérêts et les chiffres annoncés seraient peu crédibles s'ils n'étaient affirmés et confirmés par 30 ans d'études scientifiques de chercheurs et d'organismes de renom (Université de LAVAL-QUEBEC, Pr.LEMIEUX & CTA Wallonie-BELGIQUE, J.HEBERT).

Humification

Bien que l'augmentation notable des rendements soit impressionnante, l'accroissement rapide du taux d'humus semble être l'intérêt premier. L'accroissement du taux d'humus se situe à 1 % sur moins de 10 ans alors qu'il faut 50 ans pour obtenir un résultat similaire avec du compost et 80 ans avec fumier ou lisier seuls.

Rendements accrus

En quantité comme en qualité, sur toutes les cultures testées et en tous lieux (les plus forts rendements, 500 % à 800 % de la planche témoin, revenant aux pays tropicaux - Afrique, Madagascar - sur tomates et courgettes en raison du contrôle des nématodes grâce aux BRF). Les Canadiens obtiennent régulièrement 200 % à 300 % sur la culture des fraises. Les études, notamment en Ukraine (1996-97), sur le seigle, montrent des accroissements notables du nombre de grains, de leur poids, de la matière sèche, de l'azote, etc.

Humidification

Absence totale d'arrosage, sur les Causses du Quercy, pendant l'été 2005, chez M. Dupety, un des précurseurs français du BRF à qui l'on doit une forte médiatisation ces dernières années et de là une nouvelle reconnaissance en France.

Outre le fait que la limitation de l'arrosage accroît la qualité gustative et biologique du produit, qu'elle évite le lessivage des sols et des nutriments solubles, qu'elle diminue la pénibilité du travail, qu'elle permet d'envisager la remise en culture de terrains abandonnés pour cause de sécheresse persistante et de difficultés d'accès à l'eau (abandon de champs de lavande dans le Sud-Est), il faut avoir en mémoire que le problème de l'eau est un des problèmes majeurs de demain avec la dégradation galopante des sols.

Traitement phytosanitaire

Après recherches (LAVAL-QUEBEC-LEMIEUX), parmi la quantité de produits générés par la pédofaune, figurent des antibiotiques utilisés par les plantes. On remarque, lors des essais, l'absence de certaines maladies et prédations existant sur les planches-témoin et le peu d'impact d'autres attaques.
[modifier] Travail réduit

Pas de labour (terre floculée sur 15 à 50cm de profondeur), désherbage limité par l'effet paillage, arrosage inutile, traitements réduits....

Permet de préserver l'environnement

L'azote étant fixé, il est plus difficilement entraîné par lessivage. Le BRF pourrait même contribuer à fixer l'azote d'autre origine présent, celui du lisier par exemple.
[modifier] Utilisation de rémanents forestiers

Jusqu'ici négligés, voire encombrants, les résidus de travaux forestiers ou d'élagage se découvrent une nouvelle noblesse et une nouvelle richesse.

La recherche de matière première pour le développement du BRF, qui semble inéluctable, rejoint l'intérêt que l'on porte actuellement aux haies vives, à leur richesse biologique, animale, à leur nécessité pour le vent, l'eau et la biodiversité.
[modifier] Autres intérêts

Il existe d'autres implications potentielles (regain de l'intérêt pour l'agriculture locale, naturelle et peu coûteuse, ouverture de possibilités de recherches sur les sols carencés, sur les antibiotiques biologiques, etc.).

Cette nouvelle pratique est simple, évidente, elle ne demande que peu de financements (aussi bien pour sa mise en œuvre que pour d'autres recherches non indispensables) et pourtant seul le hasard semble avoir, encore une fois, initié sa découverte.

Après plusieurs milliers d'années de mise en sommeil, de matraquage, de mauvais traitements divers et variés, de pollutions, d'acharnement inconscient, il suffit de quelques mois, de quelques "chips" de broyats, pour remettre en vie un sol "forestier" et multiplier par 500 la pédofaune.


En pratique

Production du BRF

Plus le diamètre de la branche est petit, meilleur sera l'effet sur le sol (tout diamètre supérieur à 7 cm est à proscrire). L'idéal est que ces rameaux ou branchages soient broyés pendant la période dormante, peu avant la poussée de sève (février/début mars). Ceci parce qu'elles contiennent de la lignine en formation, plus attaquable par les champignons et les bactéries que la lignine adulte ou mûre, telle que présente dans le tronc des arbres. Ces branches contiennent une matière azotée indispensable au développement de ces bactéries et champignons. Ces branchages, chez vous, peuvent provenir de la taille et de l'élagage de vos arbres d'ornement, de la taille de vos arbres fruitiers, de la taille de vos haies, à l'exception des buis et ligustrum de moins de deux ans.

Ces branchages, rameaux, etc., cette matière première sera lacérée, fragmentés dans un broyeur de végétaux afin de faciliter l'attaque de la lignine par les bactéries et les champignons. En effet, l'écorce de ces petites branches est protégée des insectes et des bactéries par un germe de cuticule. La lacération met le bois à nu et le rend donc immédiatement attaquable par bactéries et champignons.

Utilisation

Épandre une fois par an entre 150 à 200 mètres cubes de BRF frais par hectare sur une couche d'environ 2 à 5 cm. Le BRF de résineux est à éviter; il convient de ne pas en incorporer plus de 20%.
Incorporer par griffage au sol, sur 5 à 15 cm (suivant la nature du sol), le processus devant rester aérobie.
Si la première application de BRF est effectuée en fin d'hiver ou au printemps, effectuer un apport d'azote la première année seulement (compost ou fumier).
Semer et ne plus perturber le sol.

Les années suivantes, on ajoute une couche par-dessus celle de l'année passée. Il est bon de recouvrir tout le sol de BRF (même les allées peuvent être recouvertes).

Grâce au BRF, on peut constater les trois couches caractéristiques d'un sol vivant et fertile:

en surface, la couche de BRF d'environ 1 cm;
la couche en décomposition remplie de filaments blancs (les mycéliums des champignons basidiomycètes);
le sol bien noir (et qui sent très bon).


Manuel pratique

Les rongeurs

Les rongeurs les plus à redouter sont sans aucun doute les campagnols terrestres (arvicola terrestris). Ces rongeurs vivent en partie sous terre et se nourrissent de racines et radicelles. Le BRF par son épaisseur constitue une protection des campagnols vis-à-vis de leurs prédateurs (renards, buses, chouettes...).

Faim d'azote

La "faim d'azote" est un terme agronomique pour imager le besoin en azote nécessaire à la décomposition de la matière organique. En fait, pour caricaturer, les molécules carbonées contenues dans la matière organique ne sont pas très "digestes" telles quelles pour la microflore du sol. Pour pouvoir dégrader les molécules carbonées du BRF en humus, la microflore du sol utilise également de l'azote. La microflore prend alors l'azote le plus facilement disponible (celui contenu dans la solution du sol) ce qui rend cet azote indisponible pour les plantes cultivées (au départ ce terme de "faim induite en azote" est apparu dans la problématique d'incorporation de la paille de blé dans le champ).

La "faim induite en azote" peut être compensée par un apport complémentaire en engrais (organique ou non). La mise en place d'une culture de légumineuses (trèfle, luzerne, lupin, pois...) une saison avant l'incorporation du BRF suffit à inhiber cette "faim d'azote". Mais il faut également savoir que cette "faim" n'est que provisoire (1 à 3 ans)... Une fois que la microfaune sera en place, l'azote contenu dans le BRF sera progressivement libéré dans la solution du sol.

Les épandages de BRF réalisés en automne sont mieux intégrés du fait de la pluie ou de la neige. À ce moment-là, il y a assez de nitrates dans le sol et les plantes en utilisent peu. On peut sans risque apporter le BRF qui en plus fera office de pompe à nitrate. Les épandages après le mois de janvier sont à proscrire, car il s'installe alors une forte concurrence vis-à-vis de l'azote. Cette concurrence est d'autant plus forte que l'apport de BRF est élevé.

Collemboles et acariens

Le développement des champignons stimule celui de leurs principaux consommateurs : les microarthropodes fongivores (collemboles et acariens) (Larrochelle 1994) qui sont les principaux représentants de la microfaune du sol. Ce broutage ne peut toutefois avoir lieu que si les champignons, et donc le bois qu’ils ont consommé, sont suffisamment riches en protéines. Ce broutage stimule par ailleurs l’activité lignivore des champignons en activant la prolifération du mycélium ainsi rajeuni. De plus, les excréments de ces microarthropodes vont permettre le développement de communautés bactériennes qui vont minéraliser l’azote qu’ils contiennent. C’est à ce niveau que se produit la libération très progressive de l’azote immobilisé précédemment.

http://fr.ekopedia.org/Bois_Ram%C3%A9al_Fragment%C3%A9

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   2/10/2011, 09:11

PERMACULTURE

Packs de Ressources à Télécharger

Des centaines de documents (jardinage, élevage, sylvicultute, apiculture,...)

-Ressources documents en pdf en provenance d'internet

-Ressources vidéos

-Ressources audio

-Liens externes


Ressources permaculture essentiellement en zone tempérée

http://www.dzogchen.fr/index.php/ressources-permaculture.html#Ressources

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   3/11/2011, 09:17

Lien déjà donné par Ratman, merci à lui Bien le forum en question s'est bien étoffé depuis !!

Forum francophone géré par l'association "Brin de Paille", Réseau de permaculture pour l’entraide et l’échange :



Sur le site http://www.dzogchen.fr une mise à jour pour les amateur de champignons. 5,7 Go de vidéos au format flv sur l'dentification de champignons.

Pack téléchargeable en une fois ou en 6 parties.

Attention, utiliser exclusivement 7zip pour décompresser les archives comme c'est recommandé sur le site.

Le pack est composé de 267 vidéos d'excellentes qualité qui offrent un complément remarquable à tous les manuels de mycologie Bien




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.


Dernière édition par Bardamu le 22/11/2011, 08:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimani



Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 08:16

Bonjour. Je suis l'admin de www.dzogchen.fr
Si vous lisez les videos avec la derniere version de VLC, il ne doit normalement pas y avoir de probleme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 08:38

Bonjour Kimani Smile

Effectivement toutes les vidéos que vous mettez à disposition dans les différents packs passent très bien avec VLC. Quand aux pdf, pour les allergiques à Adobe Acrobat Reader qui est très gourmand en ressources, je conseille le logiciel en version gratuite Foxit Pdf Reader.

Kimani, je profite de l'occasion pour un grand Merci Youpi . Ce travail de rassemblement de ressources sur http://www.dzogchen.fr est absolument remarquable et d'une très grande utilité Bien Ça a du vous demander pas mal de temps de regrouper tout ça !

Petites questions... Vous pratiquez vous-même la permaculture ? j'aimerais savoir aussi si vous savez combien de fois vos packs ont été téléchargés. Je connais personnellement un jeune couple qui s'est lancé dans la culture bio en région Lyonnaise et pour qui vos fichiers ont été d'une grande aide.

Au passage, bienvenue sur le forum cheers

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimani



Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 10:45

Merci de vos remerciements. J'ai en effet fait ce site dans une optique de rassemblement exhaustif des ressources en français, et pour la communauté intéressée.
En effet, cela m'a pris beaucoup de temps...
Je n'ai pas la possibilité de connaitre le nombre de téléchargement de chacun de mes fichiers, car le service 1fichier.com ne propose pas ce service.
Je ne pratique pas la permaculture, ni même l'agriculture aujourd'hui. Je suis urbain, et me prépare à une vie à la campagne pour très bientôt. En attendant, j'apprends, et je vis... Wink

J'ai la possibilité de voir à partir de quel lien les internautes sont tombés sur mon site, et c'est pour ca que je suis venus faire un tour chez vous aujourd'hui Wink

Heureux d'être utile au plus grand nombre, tel est le but!

Si vous avez des fichiers/videos... qui vous sembleraient utiles à ce que je mette sur www.dzogchen.fr , vous pouvez me mailer, l'adresse est sur mon site.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 11:20

Kimani, MP au sujet des fichiers Wink Je procède aux vérifs, si ça peut t'économiser du temps et de l'énergie, j'en ai un peu en réserve ces jours ci.

Juste pour info, tu te situe dans quelle tranche d'âge ?

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimani



Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 13:16

35 ans. Reponse du MP:
souvent, les problèmes peuvent venir d'un d-zipage mal fait. De-ziper avec le dernier 7zip, comme indiqué sur le site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 13:27

Merci pour le conseil Smile

Tous mes vœux de succès pour ce nouveau départ Kimani cheers

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimani



Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 19/06/2011

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   21/11/2011, 21:51

Merci bien!
Un retour à la nature ne peut être que bénéfique... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   22/11/2011, 09:03

Petit up pour cause de rectification au sujet du pack "identification des champignons" Smile

Sur le site http://www.dzogchen.fr une mise à jour pour les amateur de champignons. 5,7 Go de vidéos au format flv sur l'dentification de champignons.

Pack téléchargeable en une fois ou en 6 parties.

Attention, utiliser exclusivement 7zip pour décompresser les archives comme c'est recommandé sur le site.

Le pack est composé de 267 vidéos d'excellentes qualité qui offrent un complément remarquable à tous les manuels de mycologie Bien Elles sont au format FLV, VLC est recommandé pour les visionner.

http://www.dzogchen.fr./index.php/ressources-permaculture.html

Un exemple de vidéo

Boletus edulis ou cèpe de Bordeaux



Kimani, un grand merci de nouveau pour ce très beau travail de regroupement Youpi

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   26/11/2011, 09:29

Campagne pour une loi de reconnaissance positive des droits des agriculteurs
par la libération des semences paysannes et fermières







Pourquoi une campagne ?




Actualités ( plus de détails )


Appel à rassemblementdevant l’Assemblée Nationale le lundi 28 novembre à 16h30

voir les derniers communiqués de presse

Continuons à signer et faire signer la Cyber @ction en ligne !!!


Les élus de la majorité présidentielle d’accord pour sacrifier les paysans au profit de l’industrie semencière !

Malgré une forte mobilisation paysanne, la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale a adopté en l’état la proposition de loi sur le Certificat d’Obtention Végétale. Le message est clair : Pour le gouvernement et les élus de la majorité présidentielle les intérêts privés de l’industrie semencière sont prioritaires sur ceux des paysans. La mobilisation doit se poursuivre avant la discussion en assemblée plénière qui aura lieu le 28 novembre!

__________________________________________


L’Union européenne a engagé une révision de l’ensemble de ses directives et règlements sur la commercialisation des semences (catalogue) et sur la propriété industrielle des plantes cultivées (Certificat d’Obtention Végétale et brevet sur les gènes ou les procédés d’obtention). Tous les scénarios débattus ignorent les droits des agriculteurs et ne s’intéressent qu’à ceux de l’industrie semencière.

En France, une proposition de loi a été votée par le Sénat le 8 juillet 2011, et devrait être examinée par l’Assemblée nationale à l’automne. Elle vise à confier au gouvernement la rédaction de décrets remettant en cause les droits des agriculteurs.

À l’inverse, les dispositions des traités internationaux qui reconnaissent les droits des agriculteurs ne sont toujours pas appliquées !

La semence est le premier maillon de la chaîne alimentaire. Toutes les plantes agricoles qui nous nourrissent sont issues de semences sélectionnées et conservées de générations en générations par les paysans. Ces semences sont indissociables de leurs savoirs, de leurs savoir-faire et des liens culturels qui unissent leurs communautés. Chaque fois qu’ils échangent leurs semences et ressèment une partie de leur récolte précédente, les paysans créent de la biodiversité grâce à l’apparition puis à la sélection de nouveaux caractères adaptatifs à la diversité de leurs terroirs, des climats, de leurs pratiques et des besoins des communautés humaines. C’est ainsi que sont nées des centaines de milliers de populations de plantes toutes différentes les unes des autres et en perpétuelle évolution.

Si, après avoir été les contributeurs essentiels de cette biodiversité cultivée, les paysans sont réduits au seul rôle de consommateurs de semences industrielles, il n’y aura alors plus d’acteurs pour la préserver et la développer.
C’est pourquoi une campagne est engagée pour que la France inscrive les droits des paysans sur les semences dans sa loi, en respect de ses engagements internationaux.
Tous les citoyens sont invités à apporter leur appui à cette démarche, pour que l’avenir de notre alimentation ne soit pas la chasse gardée de quelques firmes semencières et/ou phytosanitaires !



Retrouvez sur ce site :

Des documents

Des évènements

Une rubrique pour savoir comment agir

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   28/11/2011, 02:45

Le droit de planter et cultiver librement bientôt interdit ?




L’enfer vers lequel nous nous dirigeons n’est pas uniquement financier avec l’union européenne qui veut prendre sous tutelle (quel terme bien fade pour décrire la trahison des populations…) les pays les plus endettés, l’esclavage touche bien plus de domaines, dont l’agriculture et les plantations. En clair, nous n’aurons plus la possibilité d’avoir nos propres plantations et de réutiliser à notre gré les semences sans avoir à payer, un phénomène décrit dans l’excellent documentaire « le monde selon Monsanto » et qui est à l’origine du suicide d’un nombre toujours croissant des paysans en Inde. Bien sur le problème n’est pas nouveau, souvenez-vous, il avait été déconseillé à la première dame des États-Unis madame Obama d’entretenir un potager, un mauvais exemple, surtout mauvais pour le chiffre d’affaire des producteurs d’OGM. Les banques dirigent, les lobbys également, et nous, quand prendrons-nous le pouvoir exactement?

Les industries et multinationales semencières veulent rendre les paysans captifs… grâce à la loi. Les députés doivent examiner le 28 novembre un texte instaurant une « contribution volontaire obligatoire » : une véritable dîme sur les semences. Ressemer librement sa propre récolte ou échanger des variétés de plantes deviendra illégal. Soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, des paysans et des citoyens entrent en résistance.


Demain, graines et semences ne seront peut-être plus libres. Des agriculteurs s’inquiètent d’une proposition de loi votée par les sénateurs le 8 juillet dernier, et déjà appliquée par décret aux productions de blé tendre. S’ils veulent conserver une partie de leur récolte pour la ressemer l’année suivante (quoi de plus naturel ?), les producteurs de blé tendre doivent payer une redevance appelée « Contribution volontaire obligatoire » (sic). « L’enjeu de cette nouvelle proposition de loi est d’étendre ce mécanisme à tous les paysans, alerte Guy Kastler, du Réseau semences paysannes . Chaque fois qu’on cultivera un hectare, ils prendront un peu d’argent de nos poches pour payer les détenteurs de propriété intellectuelle. La loi prévoit de considérer la reproduction de semences à la ferme, sans payer cette dîme moderne à leurs « propriétaires », comme une contrefaçon [1]. La récolte pourra alors être saisie.

Qui sont ces propriétaires de semences à qui la « contribution volontaire » sera reversée ? Depuis 1949, toute variété de semence mise sur le marché doit obligatoirement être inscrite sur le catalogue géré par l’Office communautaire des variétés végétales (OCVV), dont le siège est à Angers [2]. Cet office accorde un droit de propriété intellectuelle, d’une durée de 25 à 30 ans, à « l’obtenteur », celui qui a sélectionné cette variété. Les principaux détenteurs de ces « certificats d’obtention végétale » [3] ne sont autres que les grandes multinationales semencières : Bayer, Limagrain, Monsanto, Pioneer, Vilmorin ou Syngenta. Tous réunis au sein de l’ Union française des semenciers qui aurait fortement appuyé le projet de loi.


Rendre les paysans captifs

« Le fait que l’obtenteur soit rétribué pour son travail de recherche ne nous pose pas de problème, explique Jean-Pierre Lebrun, un maraîcher biologique à la retraite. En revanche, nous sommes opposés à ce que ces obtenteurs récupèrent des taxes sur le travail de sélection que nous menons dans nos fermes. » Avec d’autres paysans et des consommateurs soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, Jean-Pierre a fait le déplacement à Angers ce 19 novembre pour« débaptiser » l’OCVV, renommé « Office communautaire de la confiscation des semences ». Un geste symbolique qui en dit long sur les menaces pesant sur l’avenir de notre alimentation.

Yves Manguy, agriculteur à la retraite, connaît bien les semences de ferme, ces graines récoltées à partir de variétés sélectionnées par l’industrie semencière, mais multipliées par l’agriculteur lui-même par souci d’économie et d’indépendance. Pour cet ancien porte-parole de la Coordination nationale pour la défense des semences fermières (CNDSF), l’objectif des firmes semencières est clair : « Elles veulent instaurer un marché captif, que les agriculteurs achètent leurs semences et qu’ils n’en fassent plus chez eux. La loi en préparation consiste non pas à interdire complètement mais à restreindre un maximum le droit des semences à la ferme. » Le texte propose ainsi d’autoriser la semence de ferme pour seulement 21 espèces – en échange du paiement de la Contribution volontaire obligatoire – et d’interdire cette pratique pour toutes les autres espèces.


« Ce n’est pas la recherche qu’ils veulent rémunérer mais les actionnaires »

Pourquoi cette redevance ? Officiellement, pour financer la recherche. Actuellement, 85 % des sommes récoltées par la Contribution volontaire obligatoire sont reversées directement aux obtenteurs, et 15 % servent à alimenter le Fonds de soutien à l’obtention végétale en blé tendre .« Les objectifs de sécurité et de qualité alimentaire doivent être définis par le public, et non par les seules recherches de profits des entreprises semencières privées », argue la Confédération paysanne . D’après le syndicat, l’application de la proposition de loi entraînerait un prélèvement supplémentaire sur le revenu des agriculteurs français estimé à 35 millions d’euros. « La recherche doit être financée aussi par le public et non par les seuls agriculteurs. Il convient de mettre en place un mécanisme de financement public de la recherche », estime la Confédération paysanne. Le syndicat suspecte l’Union française des semenciers de vouloir d’ailleurs tripler la redevance (environ 3,50 euros par hectare aujourd’hui).


Des carottes illégales et des choux clandestins

...........................

Non loin de l’Office communautaire des variétés végétales, sur la place du Pilori, dans une rue piétonne d’Angers, se déroulent les rencontres des semences paysannes et fermières d’Anjou. Ici, des artisans semenciers partagent une même passion, celle de la sélection, de la conservation, de la multiplication et de l’échange des semences. François Delmond est membre de l’association Les Croqueurs de carottes, qui sauvegarde les variétés potagères traditionnelles menacées de disparition. Sur le stand, plusieurs variétés de carottes et de choux rouges sont proposées à la dégustation. Les réactions varient du « surprenante, celle-là » au « celle-ci a un goût de noisette très fort, vous ne trouvez pas ? ». Pour François, ces dégustations sont l’occasion de montrer l’impact des choix variétaux sur la qualité gustative.

« Ce que vous mangez est une variété de carotte illégale car elle a été radiée du catalogue, elle ne respectait pas les critères », explique François à une passante. Entre 1954 (date d’existence du premier catalogue des variétés de plantes potagères) et 2002, 80 % des variétés ont été radiées du catalogue, à cause d’une réglementation de plus en plus contraignante. « Ce que nous voulons, c’est la liberté de faire notre travail en âme et conscience, la liberté du jardinier de semer la variété qu’il veut et la liberté du consommateur d’accéder à des aliments différents. » Une liberté qui contribue à l’augmentation et à la conservation de la biodiversité cultivée, à la réduction de l’utilisation des pesticides ainsi qu’à l’essor de variétés adaptées à leurs terroirs et aux variations climatiques.


Rébellion contre la dîme des multinationales

Une campagne pour une loi de reconnaissance positive des droits des agriculteurs et des jardiniers sur les semences vient d’être lancée par plusieurs organisations. « Les droits des agriculteurs de conserver, ressemer, échanger et vendre leurs semences, les protéger de la biopiraterie et des contaminations par les OGM brevetés, et de participer aux décisions nationales concernant la biodiversité cultivée sont reconnus par le Traité international sur les semences approuvé en 2005 par le Parlement français », rappelle Anne-Charlotte Moÿ, en charge des questions juridiques au Réseau semences paysannes. Or, une succession de règlements européens et de lois nationales conduisent progressivement à leur interdiction totale.

La proposition de loi relative aux certificats d’obtention végétale doit être débattue le 28 novembre à l’Assemblée nationale. Il est encore possible de participer à la cyberaction , qui a déjà recueilli plus de 14 000 signatures, et un rassemblement est prévu devant l’Assemblée. « Il nous faut rester mobilisés, avertit Guy Kastler, afin de ne pas abandonner l’alimentation à quelques firmes multinationales. » Il y a trois siècles, les paysans versaient la dîme ou étaient contraints à des corvées au profit du seigneur local, propriétaire des terres… Aujourd’hui, cette domination s’est déplacée vers les semences.
Sophie Chapelle



Notes

[1] Lire à ce sujet Comment les semenciers tentent d’asservir l’agriculture paysanne .

[2] Pour être inscrites, les variétés doivent répondre à trois critères : la distinction (la variété doit être nettement distincte de toute autre variété notoirement connue) ; l’homogénéité (la variété est suffisamment uniforme dans ses caractères pertinents) ; la stabilité (la variété reste conforme à la définition de ses caractères essentiels après avoir été reproduite ou multipliée).

[3] En Europe, on utilise le terme de « certificat d’obtention végétale », qui protège une variété. Son équivalent outre-Atlantique est le brevet, qui protège l’information génétique contenue dans une même variété. Du coup, il arrive qu’une plante fasse l’objet d’un double droit de propriété intellectuelle…

Source: http://www.bastamag.net/article1941.html

http://sos-crise.over-blog.com/article-le-droit-de-planter-et-cultiver-librement-bientot-interdit-90006097.html




Dernière édition par Bardamu le 29/11/2011, 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fleurdesprés



Nombre de messages : 482
Localisation : sud la france
Date d'inscription : 17/03/2011

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   29/11/2011, 07:55

çà y est, les OGM arrivent chez nous. "Le maïs OGM n'est plus illégal en France"

affraid affraid

le gouvernement "promet" d'agir pour que la France puisse continuer à maintenir son refus , au nom de la mesure de précaution, mais c'est pas gagné...

http://www.franceinfo.fr/politique-ogm/le-mais-ogm-n-est-plus-illegal-en-france-mais-le-gouvernement-promet-de-reagir-459029-2011-11-28
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   29/11/2011, 08:39

Le Conseil d'Etat a annulé pour vice de procédure la suspension de culture du maïs Monsanto 810 !

Lire :

La FM dégénérée concentrée au Conseil d’État se soumet aux consignes des grands trusts de l'agro-alimentaire !

Affaire à suivre de près car apparemment nos probes et fiers représentants ne lâchent pas l'affaire !!

Merci pour l'info fleurdesprès

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6073
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses   29/11/2011, 10:39

OGM en France

Conseil d’État et Union Européenne





Le 28 novembre, Le Parisien écrit « Maïs OGM [organisme génétiquement modifié] : la culture n'est plus suspendue, le gouvernement promet de réagir », à propos des arrêts rendus ce jour par le Conseil d'Etat annulant les deux arrêtés gouvernementaux sur le maïs OGM MON 810 de Monsanto. La Depêche estime ouvertement « Cultiver du maïs Monsanto va être de nouveau possible en France », alors que de son côté TF1 News rapporte « Le maïs OGM n'est plus interdit, le gouvernement promet de réagir ». Quelle sera, concrètement, la réaction du gouvernement français qui d'après TF1 déclare envisager une nouvelle interdiction ? Le Nouvel Observateur souligne : « Le gouvernement reste "défavorable" à la culture du maïs Monsanto ». Pour Libération, « Le Conseil d’Etat donne la clé des champs aux OGM ».

Mais s'agit-il du Conseil d’État ou de l'Union Européenne ?

Car c'est à un arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE), que le Conseil d'Etat se réfère.

La question juridique portant sur les conditions dans lesquelles des pays membres de l'Union Européenne peuvent adopter des mesures d'urgence (suspension, interdiction) censées être du ressort de l'Union Européenne. Il s'agit donc d'une claire limitation de la souveraineté des États.

De surcroît, se posent des questions telles que celle des garanties d'impartialité des expertises, ou celle de l'évaluation des risques. Dans le communiqué de presse concernant sa décision du 28 novembre, le Conseil d’État exige explicitement de l’État qu'il « établisse non seulement l’urgence, mais aussi l’existence d’une situation susceptible de présenter un risque important mettant en péril de façon manifeste la santé humaine, la santé animale ou l’environnement ».

Mais avec tout le respect dû aux juridictions française et européenne, pourquoi la charge de la preuve devrait-elle revenir à ceux qui ont pour mission de protéger la santé publique et l'environnement ?

Et comment garantir l'impartialité des expertises, alors que les universités se trouvent en plein processus de privatisation et des établissements publics comme le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) sont de plus en plus ouvertement livrés au secteur privé ?

L'affaire des organismes génétiquement modifiés n'est en réalité que l'une des manifestations d'un problème d'ordre politique et institutionnel dont il conviendra d'examiner la portée.

Voir : http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/11/28/ogm-en-france-conseil-d-etat-et-union-europeenne-i.html

Source : http://sos-crise.over-blog.com/article-non-au-mais-ogm-monsanto-de-nouveau-autorise-90317761.html





_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bioculture Biodiversité Permaculture & Jardinage : ressources et infos Internet diverses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire-
Sauter vers: