Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - Espagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
katalizeur



Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 10/09/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   28/5/2011, 12:23

bonjour a tous...

denoncer c'est bien, ....mais agir cest mieux...

le printemps espagnol est entrain de fleurir..., le printemps en france aussi arrive, mais il a besoin d'etre soutenu , un peu partout il bourgeonne :

....Samedi 28 mai :
- AIX EN PROVENCE : 18h, Rotonde/Mirabeau
- AMIENS : 15h, Campement devant le rectorat
- BELFORT 14h place Corbis
- BESANçON : 18h30, Place Marulaz
- BORDEAUX : 19h, Place de la Victoire
- BREST : 19h, Place de la Liberté
- CARHAIX : 10h, Place du champ de foire
- CHERBOURG :19h, place du théatre
- CLERMONT FERRAND : 18h Place de Jaude
- GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo
- LE HAVRE : 15h, Préfecture
- LILLE : 12h, Place de la République
- LORIENT : 18h Place Aristide Briand (Fnac)
- LYON : Campement permanent Place Bellecour
- MONTPELLIER : 14h, Place des Patriotes (avec casserole)
- NANCY : 19h30, Place Maginot
- NANTES : 18h, Place Royale (devenue place du peuple)
- NIMES : 19h, Maison Carrée
- PARIS : 19h à la Bastille
- PAU : Place de Verdun : 9h
- PERPIGNAN : AG 19h Place République
- RENNES : 19h, Place de la Mairie
- REIMS : 15h30, Parking Herlon
- ROUEN : 17h, Place de l’hôtel de ville
- STRASBOURG : 19h, Place de la République
- TOULON 17H place de la liberté
- TOULOUSE : 19h Place du Capitole
- TOURS : 14h, Place de la Victoire

j'espere que dans la liste, chacun trouvera ou faire germer sa petite graine revolutionnaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mr saf



Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   29/5/2011, 20:39

definition par l image d un reveil en trompette

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   29/5/2011, 22:36

un conseil d'ami

tenez vous loin de cette mascarade

ordo ab chaos ( les révolutions arabes sont une scène d'une pièce de théâtre qui se joue > kissinger)


>>>
faites des stock de bouffe et soyez attentif à la sécheresse ( il y a
des agriculteurs qui emmènent leur bétails à l’abattoir et sa parle même
de mettre la clé sous la porte, sa rasent des champs de céréales
......... en chine c'est idem ! et les stock mondiaux sont au plus bas rappelez vous que les banques maintenant spéculent sur votre alimentation......

( c'est maintenant qu'il faut arrosé pour pas perdre les récoltes de
cette année mais l'état maintien les restrictions d'eau, sachant très
bien que la récolte à de l'avance les mecs sont pas fous ils auraient
récoltés plutôt qu'au lieu d'arrosé comme des décervelés )

>> ceux qui peuvent, barrez vous dés maintenant dans les campagnes


>> sortez votre argent des banques convertissez le en métaux
précieux .... le G8 aurait du accouché d'une réforme monétaire ce qui
aurai été positionné en métaux auraient fait fortune ... mais les
amerloque ont encore trainez des pieds ..ha sacré rochfellah
denis en parle dans cette émission du 27/05 >> http://www.dailymotion.com/bistroducomplot#videoId=xiyq0b
et meyssan appui avec un article
Citation :
Strauss-Kahn, Dominique



Les Français ont assisté avec
stupeur à l’arrestation aux États-Unis du leader politique le plus
populaire chez eux, Dominique Strauss-Kahn. Ancien ministre de
l’Économie, l’homme était devenu le haut fonctionnaire le mieux payé au
monde (salaire de base annuel, hors primes et frais : 461 510 USD) et
s’apprêtait, disait-on, à briguer la présidence de la République. Cette
personnalité chaleureuse, connue pour son appétit à table et au lit,
parfois accusé de faire de la politique avec dilettantisme tant il aime
prendre le temps de jouir de la vie, est accusée d’avoir violé
précipitamment une femme de chambre dans un hôtel de Manhattan.

Pendant
six jours, les Français sont restés vissés devant leurs écrans de
télévision à regarder hébétés l’acharnement judiciaire contre un homme
qu’ils s’étaient habitués à considérer comme un recours possible après
le catastrophique quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sa chute était aussi
la fin de leurs illusions.

Le spectacle de ce destin brisé tient
de la tragédie antique. Le dicton romain « Arx tarpeia Capitoli proxima »
revient sur les lèvres : la roche tarpeïenne d’où les condamnés à mort
étaient précipités dans le vide était si proche du Capitole, lieu
symbolique du pouvoir et des honneurs.

Indépendamment de toute
considération sur son innocence ou sa culpabilité, le broyage d’une si
haute personnalité ne peut que provoquer l’angoisse chez le simple
citoyen : si celui-là ne parvient pas à se défendre, alors comment
pourrions-nous espérer le faire si nous étions accusés comme lui ?

L’ascension et la chute

Cependant
les Français étant un peuple politisé, nourri des leçons de Machiavel
sans jamais l’avoir lu, n’ont pas tardé à s’interroger sur le bien-fondé
de l’accusation portée contre leur concitoyen, DSK. À 57 %, selon des
sondages d’opinion, ils n’ont pas cru cette histoire de rut que les
médias états-uniens se délectent à raconter. Les uns se sont mis à
imaginer les scenari possibles de manipulation, tandis que les autres se
demandaient « Cui bono ? » (À qui profite le crime ?).

À ce jeu
là, le premier nom qui vient à l’esprit est celui de Nicolas Sarkozy.
Comment ne pas y penser lorsque l’on se souvient qu’il est devenu
président en portant plainte contre son principal rival, Dominique de
Villepin, et en l’empêtrant dans une affaire toute aussi rocambolesque
de faux documents. Alors, pourquoi pas un nouveau complot pour écarter
un nouveau concurrent ?


Dessin de Plantu paru dans « Le Monde » du 25 mai 2011.
Et
peu importe que les deux hommes aient eu besoin l’un de l’autre pour
préparer les prochains sommets internationaux, ni qu’ils aient été tous
deux inféodés au suzerain états-unien. On sait bien que les pires crimes
exigent le sang des amis ou mieux des parents.

Au demeurant, les
Français ignorent les attaches de DSK [1], comme ils ignoraient celles
de Nicolas Sarkozy lorsqu’ils l’ont élu [2]. Jamais la presse ne les a
informés que, dans les années 90, au cours de sa traversée politique du
désert, il avait été engagé comme professeur à l’université de Stanford
par une certaine… Condoleezza Rice. Ils ne savent pas non plus que lui
et ses lieutenants Pierre Moscovici et Jean-Chrisophe Cambadélis furent
chargé du financement du Parti socialiste et de la Fondation Jean-Jaurès
par la National Endowment for Democracy —façade légale de la CIA [3]—.
Ils n’ont pas suivi ses nombreux travaux et contrats avec les think
tanks atlantistes, le German Marshall Fund of the United States [4] ou
le Groupe de Bilderberg [5]. En définitive, ils ne savent rien de son
engagement pour l’intégration de la France et de l’Europe au sein d’un
grand marché transatlantique dominé par les États-Unis.

Les
Français n’en savent pas plus sur ses liens étroits avec Israël. Il
pilote au sein du Parti socialiste le Cercle Léon Blum, du nom d’un
ancien Premier ministre juif. Ce discret et puissant lobby veille à
écarter de la scène politique tout individu qui contesterait le projet
sioniste. Ainsi fait-il tomber des têtes, comme celle du politologue
Pascal Boniface qui soulignait le caractère électoralement
contre-productif d’un soutien à Tel-Aviv dans un pays où 10 % de la
population est de culture arabe. DSK ne se cache pourtant pas. Il
déclare sans ambage : « Je considère que tout juif de la diaspora et de
France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour
laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités
politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les
jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma
modeste pierre à la construction d’Israël. » Bizarre pour quelqu’un qui
brigue la présidence française. Peu importe, il est si jovial.

Néanmoins,
rien n’aura été épargné à Dominique Strauss-Khan et à ceux qui l’aiment
: pendant qu’il était placé en garde à vue, puis en détention
préventive, sans jamais avoir l’occasion de s’exprimer, le procureur de
New York faisait distribuer aux médias un acte d’accusation détaillé.

On
peut y lire le descriptif froidement clinique du crime imputé : «
L’accusé a tenté d’avoir, par la force, une relation sexuelle anale et
orale avec un tiers ; l’accusé a tenté par la force d’avoir des rapports
vaginaux avec un tiers ; l’accusé a forcé un tiers à un contact sexuel ;
l’accusé a séquestré un tiers : l’accusé a obligé un tiers à un contact
sexuel sans son consentement ; l’accusé a de façon intentionnelle et
sans raison légitime touché les parties génitales et autres parties
intimes d’un tiers dans le but d’avilir cette personne et d’abuser
d’elle, et dans le but d’assouvir le désir sexuel de l’accusé.
Ces
délits ont été commis dans les circonstances suivantes : le soussigné
déclare avoir été informé par une personne connue des services du
procureur que l’accusé 1) a fermé la porte de la pièce et a empêché la
plaignante de quitter cette pièce ; 2) s’est saisi de la poitrine de la
plaignante sans son consentement ; 3) a tenté de retirer de force le
collant de cette personne et de toucher ses parties génitales de force ;
4) a forcé la bouche de la plaignante à toucher son pénis à deux
reprises ; 5) a pu commettre ces actes en utilisant sa force physique. »

Tout
cela étalé des jours durant au journal de 20h, avec moult détails, sous
les yeux écarquillés de parents rentrant du travail, et devant des
enfants effarés baissant leur nez sur leur assiette de potage.

Le choc culturel

On
ne sait qui est le plus traumatisé : le brillant économiste qui devait
sauver l’humanité de la crise financière et se trouve soudain ravalé au
rang d’infâme criminel, ou le peuple qui aspirait au repos et
envisageait de le choisir pour chef, et se voit contraint d’observer une
fois de plus la violence des États-Unis.

À ce sujet, les
Français cherchent des excuses au système judiciaire anglo-saxon qu’ils
découvrent. Certes, ils avaient déjà vu cette parodie de justice dans
des séries télévisées, mais ils n’avaient jamais cru que cela exista
pour de vrai. Et du système extra-judiciaire, de Guantanamo et des
prisons secrètes, ils n’ont jamais rien voulu savoir. Quelques
commentateurs ont tenté d’expliquer la dureté de la police et du premier
juge comme une volonté de traiter à égalité les puissants et les
faibles. Ils ont pourtant tous lu les travaux d’illustres sociologues
montrant que dans ce système inique l’argent est roi, et la justice est
de classe.

Les Français ont aussi accepté sans broncher les
reproches de la presse anglo-saxonne. Tout cela est la faute de la
presse française, pouvait-on lire, qui n’a pas enquêté sur la vie
sexuelle débridée de M. Strauss-Kahn au nom du respect de sa vie privée.
Pourtant, poursuivent les puritains, celui qui séduit ostensiblement
les femmes, voire les presse, parfois les bouscule, est un violeur
potentiel. « Qui vole un œuf, vole un bœuf ! ». En couverture, Time
Magazine représente DSK et ceux qui lui ressemblent sous la forme d’un
cochon. Nul n’a relevé que l’accusé était directeur du FMI et vivait à
Washington depuis 3 ans sans que la presse anglo-saxonne donneuse de
leçon ait, elle, enquêté sur ses supposés vices cachés.

L’accusation
ayant ouvert le soupçon, chacun se souvient —mais un peu tard— qu’en
2002 DSK avait tenté de forcer une belle journaliste, Tristane Banon.
Lorsqu’elle lui avait demandé un entretien, il l’avait invitée dans un
appartement particulier, situé dans le quartier historique du Marais à
Paris. Il avait accueilli la jeune femme dans un grand loft, dénué de
tout meuble, excepté un grand lit. Et comme la belle ne cédait pas au
libertin, il l’avait frappée.
Peut-être à New York, cette violence avait-elle submergé le galant homme et l’avait-elle transformé en criminel ?

Rien
ne permet de l’imaginer, d’autant que DSK n’est pas un célibataire
frustré. Il est marié à une star de la télévision, Anne Sinclair, qui
fut la journaliste préférée des Français avant d’abandonner son métier
pour l’accompagner, lui, dans sa carrière. Les Français l’ont retrouvée
au Tribunal lorsque Dominique Strauss-Kahn comparaissait, toujours aussi
belle et volontaire, malgré les années de plus. Petite fille d’un grand
marchand d’art, elle dispose d’une confortable fortune familiale. Sans
hésiter, elle était venue de Paris pour payer un million de dollars de
caution et offrir cinq millions de dollars de garanties bancaires
supplémentaires. En cet instant, cette femme d’argent était prête à tout
céder pour arracher son époux des mâchoires écrasantes de la justice
états-unienne. Elle n’en était que plus admirable. C’est qu’elle ne lui
faisait pas grief de ses incartades, elle qui aimait à l’accompagner à
la Chandelle, un club échangiste parisien.


DSK, le dindon de la farce.
Dans
toute nation digne de ce nom, on n’aurait pas supporté de voir une
personnalité qui était pressentie pour être élue président et incarner
le pays apparaître menottée entre des sbires du FBI, jeté à l’arrière
d’une voiture comme un malfrat, exhibé devant un tribunal sans avoir la
possibilité de se raser. On aurait probablement fait le siège de
l’ambassade US en chantant des hymnes patriotiques. Pas en France. On y
admire trop les « Américains ». On les contemple comme le lapin
hypnotisé par le serpent cobra. Et l’on a du mal à admettre que l’on
n’est pas le centre du monde, que si complot il y a, il ne s’est pas
tramé aux bords de la Seine, mais sur les rives du Potomac.

La séquestration

DSK est-il coupable de viol ou victime d’une machination ? Il suffit de réfléchir pour répondre à la question.

L’accusé
aurait passé la nuit en compagnie d’une call-girl. Il aurait violé la
femme de chambre au brunch matinal, puis se serait rendu paisiblement
déjeuner avec sa fille, étudiante à Columbia University. Enfin, il
aurait été prendre son avion réservé plusieurs jours à l’avance pour
aller rencontrer la chancelière Angela Merkel à Berlin. C’est
confortablement assis dans un avion d’Air France qu’il a été appréhendé,
dix minutes avant le décollage.

Selon le personnel naviguant,
les policiers de l’Unité spéciale pour les victimes (celle du feuilleton
Law and Order SVU [6]) n’ont pas demandé à leurs homologues de
l’aéroport de procéder à l’interpellation, mais ont tenu à la réaliser
eux-mêmes malgré le risque d’arriver trop tard. Pour éviter que DSK ne
soit prévenu, ils ont par contre demandé que l’on brouille les
téléphones portables dans cette zone de l’aéroport le temps nécessaire à
leur venue [7]. Or, un tel brouillage n’est pas de la compétence d’une
brigade mondaine. Ceci est bien une affaire de sécurité nationale.

Lorsque
le suspect a été placé en garde à vue, il a été coupé de tout contact
extérieur, hormis avec ses avocats, ainsi que le prévoit le droit
états-unien. Mais lorsque la juge Melissa Jackson l’a mis en détention
provisoire, il a encore été coupé de l’extérieur. Sans raison. La
détention avait-on expliqué est nécessaire car le prévenu pourrait fuir
en France, Etat avec lequel Washington n’a pas conclu de traité
d’extradition et qui a protégé un autre prévenu accusé de viol, le
cinéaste Roman Polanski. Cette décision n’avait pas été prise pour
isoler l’accusé et l’empêcher d’influencer des témoins. Cependant la
juge avait décidé de le faire enfermer à Rikers Island, une des plus
importantes prisons du monde avec 14 000 détenus, et l’une des plus
sombres. Un enfer sur Terre. « Pour sa protection », on l’avait alors
gratifié d’une chambre individuelle et mis au secret.

Au total,
durant 10 jours, le directeur général du FMI a été séquestré. Pendant 10
jours, le fonctionnement de l’institution internationale a été bloqué
faute de signature. Pendant 10 jours, les problèmes de l’euro et du
dollar, la faillite de la Grèce, et bien d’autres enjeux ont été
suspendus au bon vouloir de policiers, de juges et de matons.

Selon
la jurisprudence états-unienne, DSK qui n’a pas d’antécédents
judiciaires et qui est domicilié à Washington, n’aurait pas dû être
placé en détention préventive, mais aurait dû bénéficier d’une liberté
sous caution. Il a probablement vite analysé la situation. Par
l’intermédiaire d’un de ses avocats, il a réussi à faire parvenir au FMI
une lettre de démission. Le lendemain même, contre toute attente, un
nouveau juge accédait à sa demande de remise en liberté surveillée. Il
n’était en effet plus utile de le maintenir sous écrou puisque le FMI
avait recouvré sa capacité à agir.


Christine Lagarde salue tous ceux qui ont cru aux promesses faites par Washington à M. Zhou.
Christine
Lagarde, ministre française de l’Économie qui a fait carrière aux
États-Unis en défendant les intérêts du complexe militaro-industriel
[8], est pressentie pour succéder au prévenu à la direction du FMI,
malgré les cris d’orfraie de la Russie et de la Chine.

Au fait,
son second avocat, Benjamin Brafman, n’est pas venu le voir en prison et
ne s’est pas présenté à la seconde audience. La star du barreau de New
York était partie précipitamment en Israël. Officiellement pour y
célébrer une fête religieuse en famille [9]. Mais pour exiger ses
honoraires, Me Brafman n’a pas dû se contenter d’allumer les feux de Lag
Ba’omer, mais il a dû négocier de l’aide pour son client.

Le projet Zhou

Pourquoi
donc déployer des moyens hollywoodiens et bloquer le FMI durant 10
jours ? Deux réponses sont possibles, et elles sont peut-être liées.

En
premier lieu, le 29 mars 2009, le gouverneur de la Banque centrale
chinoise Zhou Xiaochuan a remis en cause la prédominance du dollar comme
monnaie de réserve. Déplorant que le projet de l’économiste John
Maynard Keynes de créer une monnaie internationale (le Bancor) n’ait pas
été concrétisée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, il proposa
d’utiliser les Droits de tirage spéciaux du FMI pour jouer ce rôle [10].


Zhou Xiaochuan n’a pas dit son dernier mot.
Cédant
à la pression, les États-Unis acceptent un triplement des ressources du
FMI et l’émission par le FMI de Droits de tirages spéciaux (DTS) d’une
valeur de 250 milliards de dollars, lors du sommet du G20 à Londres, le 2
avril 2009. Ils acceptent également le principe d’un Conseil de
stabilité financière auxquels seront associés les grands États
émergents.

Cette idée est discutée au sommet du G8 à L’Aquila
(Italie), le 8 juillet 2009. Poussant le pion plus loin encore, la
Russie proposa de ne pas se contenter d’une monnaie virtuelle, mais de
l’éditer. Dmitry Medevedev, qui avait fait frapper symboliquement des
prototypes de cette monnaie, posa quelques pièces sur la table. D’un
côté y figuraient les visages des huit chefs d’État et de l’autre la
devise en anglais « Unity in Diversity » [11].

Le projet est
soumis aux experts de la Division des Affaires économiques et sociales
de l’ONU. Leur rapport, auquel participe le professeur Vladimir Popov de
la New Economic School de Moscou, est étudié le 25 avril 2010 lors
d’une réunion jointe du FMI et de la Banque mondiale [12].

Le
processus devait aboutir, aujourd’hui 26 mai 2011, au sommet du G8 à
Deauville (France). Le dollar aurait cessé d’être la monnaie de
référence sur fond d’imminente cessation de paiement du gouvernement
fédéral des États-Unis. Washington aurait renoncé au financement de son
hyper-puissance militaire par la dette pour se consacrer à sa
restructuration interne.


Le dinar libyen, première (et
dernière ?) monnaie au monde garantie en or et en Droits de tirages
spéciaux du FMI. En 2000, le colonel Kadhafi avait imaginé de créer une
monnaie panafricaine basée sur l’or, mais il n’était pas parvenu à faire
avancer son idée. Aussi, en 2009, s’était-il spontanément emparé du
projet Zhou et l’avait unilatéralement adopté pour son pays.
Le grain de sable

Malheureusement,
durant les derniers mois de ce processus, des initiatives militaires et
politiques ont bouleversé ce plan. Certains États —dont la Russie et la
Chine— ont été floués. L’arrestation de DSK montre que Washington était
de mauvaise foi et que ses concessions ne visaient qu’à gagner du
temps.

Bien que le détail exact du montage imaginé par Dominique
Strauss-Kahn pour créer cette nouvelle monnaie de réserve adossée aux
Droits de tirages spéciaux du FMI soit secret, il apparaît que le Libye y
jouait un rôle clé : à titre expérimental, c’est la Banque centrale
libyenne qui la première avait décidé de fonder sa monnaie, le dinar,
sur l’or et au delà sur les DTS. La chose est d’autant plus importante
que la Libye dispose d’un fond souverain parmi les mieux dotés du monde
(il est même un peu plus riche que celui de la Russie).

Or, en
entrant en guerre contre la Libye, la France et le Royaume-Uni ont
provoqué un gel théorique des avoirs non seulement de la famille
Kadhafi, mais de l’État libyen. Pis, Paris et Londres ont dépêché des
cadres de la banque HSBC à Benghazi pour créer une Banque centrale
libyenne rebelle et tenter de s’emparer des avoirs nationaux [13]. Sans
que l’on sache si Nicolas Sarkozy et David Cameron se sont laissés
emporter par l’ivresse de leur force ou ont agi sur instruction de leurs
mandants à Washington, le fragile édifice élaboré par Dominique
Strauss-Kahn s’est effondré.

Selon nos contacts à Tripoli, au
moment de son arrestation, DSK partait à Berlin pour trouver une
solution avec la chancelière Angela Merkel. Il devait ensuite partir
avec un émissaire de Mme Merkel négocier avec des représentants du
colonel Kadhafi —voire avec lui directement—. La signature du Guide
libyen étant indispensable au déblocage de la situation.

On
assiste désormais à une guerre financière d’une ampleur jamais égalée :
alors que la situation économique des États-Unis vacille et que le
dollar pourrait devenir rapidement une monnaie de singe, l’accord conclu
au G8 et avalisé au G20, mis en œuvre par le FMI en coordination avec
la Banque mondiale et les milieux bancaires internationaux dont DSK
était le champion, est suspendu. La domination du dollar est intacte
quoique plus que jamais artificielle ; ce dollar que les États émergents
voulaient relativiser, mais sur lequel le complexe militaro-industriel
israélo-états-unien assoit sa puissance.

on assiste a un
retour du nationalisme et un retour sur l’étalon or ( ce que veux le
clan rotschieff avec ses banques centrales et la future monnaie mondiale
basée sur les DTS ) qui va être destructeur, il faut absolument se mettre en alerte rouge


>>
Ne faites pas la cigale du proverbe la cigale et la fourmi ne soyez
pas fort dépourvu .... préparez vous au clash la rentré risque de
saignée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   29/5/2011, 23:47

ratman a écrit:
un conseil d'ami
tenez vous loin de cette mascarade

confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   2/6/2011, 12:19

Espagne: avertissement du gouvernement aux "indignés" de Madrid 02/06/2011



Le gouvernement espagnol a lancé mercredi une mise en garde aux manifestants qui occupent la place de la Puerta del Sol à Madrid, soulignant qu'ils ne pouvaient porter atteinte aux droits des commerçants riverains.
"Il est impossible que des citoyens privent d'autres de leurs droits", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, sur la radio Cadena Ser.
"Quand les commerçants se plaignent d'être privés de leurs droits ou de difficultés à se déplacer, alors il faut trouver un accord", a ajouté M. Rubalcaba.
Les manifestants du mouvement des jeunes "indignés", qui protestent contre le chômage et les retombées de la crise économique, ont planté depuis plus de deux semaines un village de tentes qui occupe la Puerta del Sol, au cœur du centre commerçant et touristique de Madrid.
Le gouvernement a jusqu'à présent laissé faire, en dépit de l'exaspération des commerçants, et a plusieurs fois prévenu que la police agirait avec mesure face aux manifestants.
Vendredi dernier, une intervention musclée de la police contre un autre campement, sur la Plaza de Catalunya à Barcelone (nord-est), avait provoqué des réactions de colère qui s'étaient propagées via les réseaux sociaux.
Le soir même, des milliers de manifestants s'étaient rassemblés à Madrid et à Barcelone pour protester contre les violences policières.
Les manifestants, qui s'interrogent à présent sur l'avenir de leur campement, avaient commencé mercredi à enlever quelques bâches.
Ils ont décidé dimanche de maintenir en place leur village de tentes pour une durée indéterminée, mais aussi de le "restructurer" pour tenter de résoudre les problèmes qui se multiplient en matière d'organisation, de salubrité ou de sécurité.
Mais ils n'ont pas réussi à surmonter les divergences entre ceux qui veulent maintenir le village intact et ceux qui souhaitent le réduire, au risque de se couper du soutien populaire dont ils bénéficiaient jusqu'à présent.

http://www.alterinfo.net/notes/Espagne-avertissement-du-gouvernement-aux-indignes-de-Madrid_b3025192.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   3/6/2011, 13:23

Encore une belle démonstration de la démocratie pronée par l'union européenne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   16/6/2011, 10:36

Espagne: les députés malmenés par les indignés





Citation :
Espagne | Des centaines de manifestants ont tenté d'empêcher mercredi matin la session du Parlement régional de Barcelone qui devait adopter un budget d'austérité.

http://www.tdg.ch/indignes-espagnols-tentent-empecher-session-parlement-catalan-2011-06-15

La police catalane a dégagé mercredi matin l’accès au parlement régional à Barcelone, bloqué par des centaines de manifestants, pour permettre l’entrée des députés qui doivent se réunir pour adopter un budget d’austérité.

Environ 2.000 manifestants du mouvement des "indignés" étaient rassemblés depuis mardi soir devant les différentes entrées du Parc de la Cuidadela, où se trouve le parlement.

Les autorités locales avaient fermé mardi les grilles afin d’empêcher les manifestants de s’installer pour la nuit dans le parc et un important dispositif policier était déployé à l’intérieur.

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   20/6/2011, 11:23

GRECE ESPAGNE résistance aux usuriers et à leurs oligarques






Citation :
GRECE ESPAGNE résistance aux usuriers et à leurs oligarques

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   27/3/2012, 14:25

EuroVegas, future zone de non droit



Sheldon Adelson, 16e fortune mondiale


Pour réaliser en Espagne son projet d’EuroVegas - un gigantesque complexe dédié au jeu - le milliardaire américain Sheldon Adelson a transmis aux autorités espagnoles sa liste d’exigences : exemption de la TVA, des impôts sur le jeu, des cotisations sociales, réforme du code du travail, régime légal dérogatoire durant 30 ans, subventions européennes, don des terrains, autorisation de jeu pour les mineurs, autorisation de fumer dans les bâtiments, etc ... Le cynisme brutal du promoteur de cette zone de non droit - que se disputent aujourd’hui Madrid et Barcelone, donne la mesure de ce qu’ont abandonné les nations européennes en se mettant à la merci des marchés et des fortunes privées : non seulement leur souveraineté, mais aussi leur dignité.

15 milliards d’euros d’investissements, 260 000 emplois directs et indirects créés : tel est le deal que fait miroiter aux régions de Barcelone et de Madrid Sheldon Adelson, 16e fortune mondiale avec un patrimoine estimé à plus de 21 milliards de dollars et par ailleurs président et actionnaire principal de la société Las Vegas Sands, « l’empire du jeu ».

Son projet ? Créer en Espagne une « zone de jeu » identique à celles qu’il a déjà implantées au Nevada, à Singapour et à Macao : 6 casinos, 18 000 machines à sous, 3 terrains de golf, des théâtres et des cinémas, une douzaine d’hôtels, des centres commerciaux... bref, toute l’apparence d’un « paradis » dans un pays où le chômage atteint des records (plus de 20 % de la population active), où la récession frappera dur en 2012 et 2013, où la crise immobilière, née d’une spéculation sur le prix des biens et de conditions de prêts immobiliers délirantes (emprunts jusqu’à 50 ans), paupérise à vitesse grand V les classes moyennes qui ont eu la mauvaise idée d’acheter pour se loger.

Comme au football, Madrid et Barcelone, rivales traditionnelles, se disputent les faveurs du groupe Las Vegas Sands pour que ce complexe de jeu s’installe sur leur territoire. Et, comme au football où le Real et le Barça sont prêts à payer des sommes extravagantes pour attirer les meilleurs joueurs du monde, les deux villes sont prêtes à toutes les concessions pour convaincre Las Vegas Sands de les favoriser de son choix.

Toutes les concessions ? Jugez-en plutôt. Réparties en 5 thèmes par le journal espagnol El Pais qui a eu accès aux documents de travail des négociations en cours, cette longue liste donne une idée du rapport de forces qui s’est désormais établi entre puissance privée et (im)puissance publique :

1. Droit du travail

● Modification du Code du travail afin d’assouplir « la rigidité des conventions collectives », notamment dans les secteurs présents dans le complexe de casinos (hôtellerie, restauration, jeu, commerces...) ;

● Réduction du temps nécessaire pour admettre des travailleurs étrangers (hors UE) en Espagne, via la création d’un régime spécial qui accélèrera la délivrance d’un permis de travail ;

● Exemption totale pendant deux ans des cotisations de Sécurité sociale, puis 50 % de remise les trois années suivantes. À compter de la 5e année, les travailleurs non espagnols pourront être rattachés au régime social de leur pays d’origine ;

● Création d’un MBA spécialisé dans l’industrie du jeu ;

● Appui du gouvernement à une demande de subvention d’aide à l’emploi de plus de 25 millions d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement ;

● Financement par les autorités publiques de 60 % des frais de formation des employés recrutés par Las Vegas Sands ;

● Perception par Las Vegas Sands de subventions pour l’emploi, tant en ce qui concerne les emplois directs qu’indirects créés durant la construction du complexe.

2. Infrastructures

● Prise en charge par les autorités espagnoles de la construction d’une nouvelle station de métro, d’une interconnexion avec le TGV, de nouvelles lignes d’autobus, de nouvelles routes et autoroutes...

● Autorisation des vols en hélicoptère entre l’aéroport et le complexe de jeux, construction d’un ou plusieurs héliports dans le complexe ;

● Suppression ou enfouissement des infrastructures de gaz, d’eau et d’électricité, renforcement des services d’urgence (pompiers, ambulances, etc.) dans le complexe...

3. Urbanisme

● Cession gratuite, à Las Vegas Sands, de toutes les terres que les autorités publiques possèdent dans la zone ;

● Expropriation des terres privées de la zone afin que Las Vegas Sands en prenne rapidement possession ;

● Suppression des règles d’urbanisme, y compris des critères de construction, afin que Las Vegas Sands ait toute latitude pour construire.

4. Réglementation

● Vote d’une loi spécifique, ne pouvant être modifiée pendant au moins 30 ans, déclarant le projet d’intérêt général, créant un régime dérogatoire en ce qui concerne le jeu et le commerce, supprimant les limites aux investissements étrangers dans les casinos ainsi que la nécessité d’une autorisation préalable si plus de 5 % du capital social change de mains ;

● Autorisation d’accès aux casinos pour les mineurs, les majeurs incapables et les interdits de jeu ;

● Modification de la loi sur le blanchiment d’argent avec, notamment, autorisation de transférer les fonds sans limites ;

● Autorisation, pour les casinos, d’accorder des prêts aux joueurs, suppression des interdictions publicitaires concernant le jeu, modification de la législation sur les dettes de jeu qui réserve actuellement l’exécution des sanctions à la seule justice civile, légalisation du système d’intermédiaires et de « rabatteurs » incitant les joueurs potentiels à se rendre au complexe ;

● Homologation automatique des jeux déjà autorisés dans d’autres pays de l’Union européenne ou aux États-Unis, autorisation donnée à Las Vegas Sands pour approuver de nouveaux jeux et traiter des questions administratives afférentes ;

● Création d’une commission des jeux, formée de membres du gouvernement régional et d’« experts indépendants » ;

● Autorisation de fumer dans les espaces clos à l’intérieur du complexe, liberté totale des horaires dans tous les commerces.

5. Fiscalité

● Remboursement de la TVA aux entreprises du complexe, statut de « zone franche » (donc, pas de paiement de TVA ni de taxes) pour les joueurs extra-communautaires ;

● Suppression des taxes et simplification des procédures pour tous les produits importés qui rentrent dans le complexe ;

● Modification des règles fiscales d’amortissement, de déduction du résultat fiscal, d’imposition des non-résidents et des impatriés ;

● Exemption pendant 10 ans de la taxe sur les jeux ;

● Réduction de 95 % de l’impôt sur les transmissions patrimoniales, ainsi que des impôts fonciers ;

● Réduction de 50 % de l’impôt sur les activités économiques ;

● Négociation préalable et obligatoire avec Las Vegas Sands avant toute entrée en vigueur de nouvelles taxes.

Pour effarantes qu’elles paraissent, les prétentions de Las Vegas Sands n’en sont pas moins, dans leur globalité, accueillies avec bienveillance tant à Madrid qu’à Barcelone. Les représentants d’Adelson n’ont d’ailleurs pas caché qu’ils donneraient la préférence à la ville qui leur ferait le plus de concessions, d’où la déclaration de la présidente de la région de Madrid : « s’il faut effectuer des modifications légales qui sont en accord avec mes principes, elles se feront. »

Cet accord en voie de conclusion entre une TGE (très grande entreprise) et les responsables politiques d’une région et d’un État illustre parfaitement le transfert de pouvoirs et compétences des autorités publiques vers les TGE que nous avons analysé dans plusieurs billets. On y retrouve en effet la plupart des caractéristiques de la décadence des États-nations :

● remplacement de la loi par le contrat, lequel acquiert ainsi une force supra-législative, au mépris absolu de la pyramide des normes juridiques qui, de la Constitution au simple arrêté municipal, sert de fondement à tout notre système juridique ;

● « liquéfaction » complète des individus, coupés de leurs racines culturelles et nationales : Las Vegas Sands ne dissimule même pas son intention d’aller chercher des employés dans des pays à très bas salaires et sans protection sociale et de les transposer « tels quels » en plein milieu de l’Europe, des pions que l’on déplace sur un échiquier planétaire, et que l’on remplacera dès que les signes d’usure apparaîtront ;

● création d’une zone de « non-droit », ou plutôt d’une zone placée sous la quasi-juridiction d’une TGE. Nous y voyons là l’indicateur d’une évolution dont nous avons tracé les contours dans Après le capitalisme : la primauté de la force : des entreprises privées prennent de facto le contrôle par la force d’une zone géographique. Nous n’en sommes plus très loin : la présence de la milice privée qui assurera demain l’ordre dans la zone des casinos sera la confirmation, s’il en était besoin, de la confiscation des prérogatives publiques qui est en train de s’opérer en Espagne.

Il est de surcroît significatif que ce « déshabillage » de l’État-nation s’opère au profit d’une activité - le jeu - qui n’apporte aucune valeur ajoutée à la collectivité. Nous retrouvons ici - pardonnez les références multiples à cette période - une caractéristique de la chute de l’Empire romain : quand le système s’effondre, il faut bien occuper la plèbe et détourner son attention de la gravité de la situation, que ce soit en multipliant les jeux du cirque ou les bandits manchots.

On aurait pu à la rigueur comprendre que des avantages du type de ceux exigés par Las Vegas Sands soient accordés pour bâtir une Silicon Valley européenne qui aurait eu pour objectif d’attirer chercheurs et entreprises high tech du monde entier. Mais il ne s’agit ici que de recréer un ersatz de Circus maximus, un monde d’illusions et d’oubli de la réalité.

Le précédent espagnol pourrait bien faire des émules : selon nous, le jour n’est pas très éloigné où, sur le territoire d’un État membre de l’Union européenne, on installera une « zone franche » où des entreprises de type Foxconn implanteront leurs usines dans le cadre d’un contrat qui se résumera à : « nous ne payons pas d’impôts, nous faisons la loi et nous maintenons l’ordre selon nos critères à l’intérieur de la zone, remerciez-nous de proposer un peu de travail à vos nationaux, mais à nos conditions »... celles du contrat de servage du XXIe siècle.

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3232


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
infoalternative



Nombre de messages : 34
Age : 36
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Espagne vers la situation grecque et Irlandaise   4/6/2012, 00:21



Le taux d’emprunt de l’état Espagne s’approche de celui des pays comme la Grece et l’Irlande c’est a dire 7%

Cela ne préfigure rien de bon pour ce pays la recapitalisation de Bancia est nécéssaire mais les plans de sauvegarde des Banques ce multiplie en Europe et ne pourront etre soutenu par les autres pays de la zone.

On continu vers la dépression progressive.La situation des pays Européens avec toujours les mêmes mesures qui ne résoudront rien la recapitalisation et l’allongement des periodes de remboursement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infoalternative.unblog.fr
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   13/7/2012, 08:46

"Se battre Pour Nos Emplois et Notre Région
Une Dictature Déguisée"


"Derrière les masques des mineurs" : La bataille contre l'austérité et la police espagnole



_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   25/7/2012, 08:52

Police sabotage interne:
160 pneus de crevés pour 100 fourgons espagnols

Info magnifique que je vous soumet ici, les policiers espagnols qui ont saboté leurs propres véhicules pour ne pas avoir à taper sur les manifestants! Ce genre de geste, c’est beau, la désobéissance à ce niveau là, j’applaudis bien fort! Merci à Walter pour cette information. Merci à Bouffon pour la traduction.

La réduction de salaire approuvée par Zapatero, la disparition de la prime de Noël décrété par Rajoy,
les journées de marathon de travail par des manifestations continues de protestations citadines, le peu d’appui de la part des dirigeants politiques, qui les utilisent comme un bouclier entre leurs décisions et les citoyens, On ont miné la morale des composants de l’Unité d’Intervention Policière.

Ce jeudi, le complexe policier de Moratalaz, où cette unité est établie, à été découvert au moins soixante fourgonnettes UIP avec les roues tranchées, et plusieurs d’elles devaient devais faire partie du dispositif de sécurité pour la manifestation contre les découpes budgétaire qui été organisé dans l’après-midi.

Source et article en espagnol: http://www.libertaddigital.com/nacional/2012-07-19/sabotaje-interno-en-la-unidad-antidisturbios-casi-150-ruedas-rajadas-1276464246/

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/07/24/160-pneus-de-creves-pour-100-fourgons-espagnols/

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   25/7/2012, 12:57

Google prendrait il part à la propagande Pro occidentale ?

En faisant une recherche sur Youtube concernant les manifestations récentes en espagne, je me suis servi de la traduction Google afin de générer une demande ciblée sur Youtube. j'ai donc demandé la traduction du mot manifestation en espagnol, ce qui est risible, puisque ce mot est strictement identique à sa version française.

mais le plus marrant est le résultat que j'ai obtenu en retour à cette demande,
evento, qui signifie événement, ce qui est une traduction trompeuse et erronée. En effet, en tapant espagna evento dans le moteur YouTube, n'apparaisse aucune vidéo des manifestations récentes en Espagne

par contre si vous tapez espagna manifestation, vous avez accès aux vidéo qui montre les troubles sociaux de ces derniers jours en Espagne.

Ceci ne serait pas très grave si les Français n’étaient pas reconnu comme étant parmi les plus mauvais élève des pays d’Europe en maitrise des langues. L'empire connait parfaitement nos faiblesses, et sait les exploiter à merveille.

Etonnant non clown

http://translate.google.fr/#fr|es|manifestation%0A

EDIT: j'ai transmis cette information au collectif Michel Collon, investig'action, afin qu'ils en avertissent nos compatriotes espagnol


Dernière édition par Solstice le 25/7/2012, 13:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   25/7/2012, 13:15

Avec le même traducteur, la traduction arabe du mot manifestation renvoie ceci:

مسيرة manifestation, marche, procession
إ ظهار manifestation
مظاهرة manifestation
تجل manifestation
تظاهرة manifestation
تعبير expression, locution, manifestation, mine, signification
ظهور apparition, parution, affleurement, manifestation
إستعراض manifestation, revue
مظهر apparence, aspect, apparition, facette, effet, manifestation

Filchtre ! quand on sait que la majorité des vidéo produites sur youtube sur les soulevements au proche et moyen orient, sont le fait de groupuscules téléguidés par la CIA, on comprend vite pourquoi Google est soudainement très bavard quand il s'agit de dénoncer les régimes arabes qui ne plaisent pas à Washington

clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi



Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   25/7/2012, 20:27

Juste pour apporter une précision concernant la traduction de manifestation, en espagnol c'est: manifestación

manifestation en Espagne --> manifestación en España
manifestation espagnole --> manifestación española

Sinon, pour avoir une traduction correcte, reverso est plutôt pas mal,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   26/9/2012, 04:28

Les violences continuent à Madrid
La police tire des balles en caoutchouc




Les affrontements se poursuivaient mardi soir à Madrid entre manifestants du mouvement des indignés et policiers faisant usage de balles en caoutchouc aux abords du Congrès des députés, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

(Dernier bilan : 64 blessés et 28 arrestations !!)

Vidéo des émeutes de cette nuit visible sur le site source (E&R) :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-violences-continuent-a-Madrid-la-police-tire-des-balles-en-caoutchouc-14039.html



Selon un bilan provisoire au moins 14 personnes ont été blessées dont une gravement qui souffre d’une possible lésion à la colonne vertébrale, a indiqué une porte-parole des services d’urgence.

Au moins 14 personnes ont été interpellées, selon un bilan provisoire de la police.

Les forces anti-émeutes tentaient de disperser des milliers de manifestants rassemblés près du Congrès aux cris de démission, pour dénoncer une démocratie séquestrée, assujettie aux marchés financiers.

Mardi après-midi, les policiers avaient chargé une première fois à coups de matraques les manifestants qui tentaient de forcer un barrage, tandis que des milliers d’indignés étaient rassemblés près du Congrès, et que certains jetaient des projectiles sur les forces de l’ordre déployées par centaines.

Manifestants, certains assis, et forces de l’ordre se sont alors installés dans un face-à-face tendu, ont rapporté des journalistes de l’AFP, sur la Place de Neptuno toute proche du Congrès.

Ce sont nos armes, criaient les manifestants, levant les mains au ciel.

En fin de soirée, les policiers ont chargé une nouvelle fois contre les manifestants, certains le visage recouvert de cagoules, qui jetaient des pierres ou lançaient des barrières arrachées sur les barrages en direction des forces de l’ordre.

La plupart des manifestants se sont alors dispersés vers les rues alentour, criant le peuple uni ne sera jamais vaincu, honte, tandis que d’autres s’asseyaient, mains en l’air, sur la place.

Au moins deux manifestants ont été blessés lors de cette charge, selon une journaliste de l’AFP.

Plusieurs mouvements d’indignés avaient convoqué cette manifestation via les réseaux sociaux.

Bénéficiant d’un plan d’aide européen pour ses banques depuis juin et luttant au prix d’une cure de rigueur historique pour réduire son déficit public, le gouvernement conservateur a adopté depuis décembre des mesures d’austérité qui ont provoqué un profond mécontentement.

Toute une série de mesures ont été adoptées par décret, sans qu’elles ne passent par les députés, ont dénoncé les organisateurs.

Retrouvez ici, le déroulé des événements de la journée.


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   26/9/2012, 23:40

Un patron de restaurant devenu héros national




Alberto Casillas est devenu un véritable héros national depuis la manifestation d’hier à Madrid. Cet homme, petit patron d’un restaurant de la capitale, est venu en aide aux manifestants alors que les forces de l’ordre les poursuivaient.





Dernière édition par Bardamu le 27/9/2012, 00:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Espagne   26/9/2012, 23:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - Espagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Matelas poussette pour + de confort (Espagne)
» L'actualité des tempêtes et des accidents en mer
» Zarzuela (Espagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: