Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 12:38

La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe.




Qu’importe que les élèves d’aujourd’hui soient illettrés et ignares. L’important est que les « valeurs de la République » (franc-maçonne)
soient bien inscrites dans leur esprit : immoralité, démocratisme,
shoatisme, ethno-masochisme, mondialisme, individualisme, négation de
tout ordre naturel, etc.
Toujours dans cette optique, alors que l’UMP vient de porter un terrible coup à la normalité, via les manuels scolaires, le PS n’est pas en reste, comme vous le voyez ci-dessous.
La large fraction pro-maçonnique du Parti socialiste, Jean Glavany et
Jean-Marc Ayrault en tête, repart au combat contre l’enseignement privé
sous et hors contrat.
Avec une soixantaine de députés, ils viennent de déposer une proposition de création d’une « commission
d’enquête sur les pratiques intégristes, fondamentalistes et sectaires
portant atteinte aux lois, aux principes et aux valeurs de la République
dans des établissements privés d’enseignement qu’ils soient sous ou
hors contrat, et sur les moyens de contrôle qu’exerce l’Education
nationale sur ces pratiques
». Ce, alors même que tous ces
établissements, aux résultats en général excellents, sont soigneusement
inspectés au moins une fois par an.

Faits & Documents n°316.

Source: contre-info

http://infoguerilla.fr/?p=10381

Attention dans cette optique de contrôle total de l'esprit de la jeunesse et de
l'humanité à ses dogmes sataniques la Franc-maçonnerie nous prépare un
nouveau coup de poignard,le "gender".


Aux fous ! La théorie du « gender » dans les manuels scolaires !




La « théorie du gender [genre, en français] » est une élucubration
idéologique née il y a quelques décennies, et qui prétend que
masculinité et féminité ne sont que des constructions sociales,
auxquelles il faut donc s’attaquer, en niant les spécifités et
différences sexuelles qui permettent une nécessaire complémentarité
(plus de détails sur cette « théorie » dans cette émission).
Ce délire idéologique et ses corollaires font désormais partie des manuels scolaires destinés aux lycéens !
Le Système, actuellement représenté par l’UMP, nous prépare une société de gens très mal dans leur peau…
Plus d’informations dans ce texte de Pierre-Olivier Arduin.
Inscrite officiellement dans les nouveaux programmes de SVT de
Première (S, L et ES), la doctrine du gender fera désormais partie de
l’enseignement obligatoire des lycées français à partir de la rentrée
2011


Le gender nie la complémentarité naturelle entre les sexes

S’il fallait désigner un seul nom pour illustrer la doctrine du
gender, ce serait assurément celui de la philosophe américaine Judith
Butler qui viendrait immédiatement à l’esprit. L’ouvrage qu’elle a
publié aux Etats-Unis en 1990 – Gender Trouble : Feminism and the
subversion of Identity – demeure le modèle incontournable des programmes
universitaires anglo-saxons sur la question . De l’autre côté de
l’Atlantique, aucun campus digne de ce nom n’est dépourvu de son
département de gender studies. Toutefois, cette théorie n’aurait pu
acquérir l’influence qu’elle exerce aujourd’hui sur la scène
internationale sans la tenue en 1995 de la Conférence des Nations-Unies
de Pékin sur la femme qui en a fait le cadre porteur d’une société
nouvelle où les comportements sexuels seraient enfin débarrassés de
leurs « archaïsmes moraux et religieux », comprenez chrétiens.

Derrière le concept de gender se cache en effet une idéologie qui
nie la différence sexuelle et la complémentarité naturelle entre
l’homme et la femme. Le mot sexe qui renvoie trop à une détermination
objective et naturelle est remplacé par celui de genre où féminin et
masculin sont des constructions socioculturelles purement arbitraires
qu’il est possible de défaire.

Le gender qui fait déjà l’objet d’un enseignement obligatoire à
Science-Po sera également au menu des cours de Sciences de la Vie et de
la Terre (SVT) dans toutes les classes de première à partir de la
prochaine rentrée. Le ministère de l’Education l’a en effet inclus dans
le module « Féminin/Masculin » au programme de cette matière et plus
particulièrement dans les nouveaux chapitres « Devenir homme ou femme »
et « Vivre sa sexualité », qui prendront place après la partie consacrée
à la « Maîtrise de la procréation » (Bulletin officiel spécial n. 9 du
30 septembre 2010, Thème 3-A).

Avertie la semaine dernière par le lycée saint Joseph de
Draguignan (Dominicaines du Saint-Esprit) qui venait de recevoir les
tout nouveaux manuels de SVT des classes de 1ere L et ES issus de cette
réforme (Nathan, Bordas et Belin), la commission bioéthique en lien avec
l’Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon a pu mesurer
la gravité des changements opérés par le ministère de l’Education
nationale par rapport aux précédents programmes. De même, la direction
diocésaine de l’enseignement catholique a été immédiatement alertée.


Défaire la « matrice hétérosexuelle » de la société

D’une manière générale, les chapitres en question sont une
attaque en règle contre la loi morale naturelle, rejetant toute
signification anthropologique et éthique à la différence naturelle des
sexes. « Dans ce nivelage, la différence corporelle, appelée sexe, est
minimisée, tandis que la dimension purement culturelle, appelée genre,
est soulignée au maximum et considérée comme primordiale (…) Selon cette
perspective anthropologique, la nature humaine n’aurait pas en
elle-même des caractéristiques qui s’imposeraient de manière absolue :
chaque personne pourrait se déterminer selon son bon vouloir, dès lors
qu’elle serait libre de toute prédétermination liée à sa constitution
essentielle » .

Pour le gender en effet, l’homme et la femme n’ont pas de
dynamisme naturel qui les pousserait l’un vers l’autre, seuls les
conditionnements sociaux rendraient compte de cette soi-disant
inclination. A l’appui de cette thèse, Nathan cite ce texte hautement
contestable : « Les sociétés forgent des modèles et des normes associés
au féminin et au masculin. Dès le plus jeune âge, chacun va
inconsciemment être imprégné par un schéma identitaire auquel il doit se
conformer pour être accepté et reconnu par le groupe social. Ces
attitudes sont tellement intériorisées que nous reproduisons les
stéréotypes sans nous en rendre compte » (p.190). Le gender promeut une
anthropologie alternative refusant que la différence sexuelle inscrite
dans le corps possède naturellement un caractère identifiant pour la
personne.

Bordas fait lui aussi découler la prédominance de
l’hétérosexualité du contexte culturel et social dans lequel nous
baignons : « « Si dans un groupe social il existe une très forte
valorisation du couple hétérosexuel et une forte homophobie, la
probabilité est grande que la majorité des jeunes apprennent des
scénarios hétérosexuels » (p. 182).

Pour illustrer leur démonstration, les manuels citent l’existence
dans d’autres espaces culturels de « troisièmes genres », « ni homme ni
femme », comme les Hijras en Inde (Belin, p. 145) ou les Mahu en
Polynésie (Bordas, p. 176).

Une fois inculqué aux élèves que la différence des rôles assignés
à l’homme et à la femme dans une société donnée est produite par la
culture, il est loisible de s’affranchir du modèle hétérosexuel et de
relativiser l’inclination naturelle vers l’autre sexe. Ne s’agit-il pas
de dissocier la société de sa matrice hétérosexuelle comme le préconise
Judith Butler ?


Le gender dissocie identité sexuelle et orientation sexuelle

Conséquence logique du raisonnement, l’orientation sexuelle est
clairement déconnectée de l’identité sexuelle, l’homosexualité ou la
transsexualité relevant de la liberté souveraine des individus.
L’hétérosexualité n’a en aucun cas le privilège de l’universalité : « Je
peux être un homme et être attiré par les femmes. Mais je peux aussi me
sentir 100% homme viril et être attiré par les hommes. Et je peux être
une femme attirée par les hommes ou une femme attirée par les femmes »
(Belin, p. 133).

Bordas fait état d’« une étude récente qui montre bien
l’influence du contexte culturel et social : à Hambourg en 1970, dans
les années de la révolution sexuelle, 18% des adolescents avaient des
activités homosexuelles alors qu’en 1990, avec le SIDA et les
changements culturels, ils n’étaient plus que 2% » (p. 182).
L’homosexualité serait donc élue d’autant plus facilement que la société
l’accueillera « sans discrimination » (Nathan, p. 181).


Les bases biologiques du plaisir sexuel

D’une manière générale, c’est la sexualité humaine qui est
totalement « désacralisée » au fil des pages. La masturbation, martèle
Belin, jadis encouragée dans l’Antiquité, n’est devenue un « péché »
qu’avec « l’avènement du monothéisme en Occident ». Heureusement, depuis
les années 70 elle est à nouveau considérée « comme une activité
sexuelle normale » (p. 139). Le même éditeur fait d’ailleurs de cette
pratique un critère de puberté ou indicateur de maturité sexuelle (p.
132).

Mais surtout, les nouveaux programmes font dépendre l’activité
sexuelle de l’activation du « système de récompense » présent dans le
cortex cérébral des primates hominoïdes (chimpanzé, bonobo, homme).
Contrairement aux autres mammifères (mouton, rat,…) dont le comportement
sexuel est contrôlé essentiellement par les hormones, la sexualité
humaine est la résultante d’un circuit de récompense commandé par des
aires cérébrales selon le schéma suivant : désir – action –
satisfaction.

L’évolution chez l’animal a abouti à une diminution de la
dépendance hormonale au profit d’un contrôle cérébral devenu
prépondérant chez l’homme. Pour Nathan, « le système de récompense
fournit la motivation à notre comportement dans l’attente d’une
gratification. Le comportement sexuel est ainsi guidé par la recherche
du plaisir attendu » (p. 195). Son collègue Belin cite les propos d’un
chercheur en neurosciences et sexologie : « Au cours de l’évolution,
l’influence des hormones et des phéromones diminue tandis que
l’influence de la cognition et du système de récompense cérébral
augmente. Libérées des contraintes hormonales, les activités sexuelles
peuvent exister dans de nombreuses situations qui n’ont plus aucun
rapport avec la reproduction. Les récompenses cérébrales, perçues comme
sensations érotiques intenses, deviendraient le principal facteur à
l’origine des activités sexuelles » (p. 137). Pour ce chercheur, le
système de récompense présent dans notre cerveau permet un comportement
érotique essentiellement fondé sur « la maximalisation du plaisir ».


Dissocier sexualité et procréation

Ce modèle d’explication induit deux conséquences majeures sur le plan anthropologique.
Premièrement, le cortex cérébral étant le support des fonctions
cognitives de l’être humain (Nathan, p. 197), elles-mêmes modelées par
le contexte culturel et éducatif de la société, l’idéologie du gender
est « validée » sur le plan scientifique dans un raccourci saisissant.
Nous adoptons certains comportements stéréotypés parce que notre cerveau
a été stimulé depuis la plus petite enfance par des messages véhiculés
par la société. Scientifiquement, l’hétérosexualité n’est pas une
réalité fondatrice des relations humaines mais la conséquence de
l’imprégnation du milieu social sur la composante cognitive de notre
cortex.

Les primates hominoïdes et singulièrement l’homme ayant dissocié
leur comportement sexuel de la fonction de reproduction, la « maitrise
technique de la procréation » est en quelque sorte un « produit culturel
» qui s’inscrit nécessairement dans le cadre explicatif de la théorie
de l’évolution. La procréation doit être radicalement désolidarisée de
la sexualité. Les droits à la contraception, à l’avortement et à la
procréation artificielle sont bien les nouveaux impératifs catégoriques
de la (r)évolution culturelle en cours, ceux qui permettront aux
individus d’exercer un pouvoir effectif sur leurs corps sans lequel il
n’y a pas de remise en cause possible des « valeurs traditionnelles ».
N’est-ce pas les « féministes du gender » qui ont forgé dans les années
90 le concept de « santé reproductive » ? Aussi les trois manuels que
nous avons pu étudier insistent-ils tous sur l’IVG médicamenteuse et la
contraception d’urgence – dont la nouvelle pilule du lendemain EllaOne
occupe déjà une place de choix –, qui sont autant de moyens de contrôler
chimiquement la fonction de reproduction (cf. Nathan, p. 178).

On l’a compris, le gender est particulièrement difficile à
contrer intellectuellement. Vous aurez beau accumuler des arguments
fondés sur la nature et la raison, vos adversaires vous rétorqueront
qu’ils ne sont que la résultante de facteurs culturels, et qu’ils vous
semblent d’autant plus évidents qu’ils ont une position hégémonique dans
la société.


Le langage de l’amour vrai

Experte en humanité, l’Eglise a pris la mesure depuis la
Conférence de Pékin de la désintégration de l’ordre éthique et politique
véhiculé par cette doctrine. Dans un document remarquable signé par
celui qui n’était encore que le cardinal Ratzinger, elle nous rappelle
que « le masculin et le féminin se révèlent comme faisant
ontologiquement partie de la création », qu’il existe des « valeurs
masculines » et un « génie féminin » sur lesquels s’appuyer pour bâtir
la civilisation de l’amour.

Au cours de magnifique allocution du 13 mai devant les membres de
l’Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille,
Benoît XVI a proposé de « conjuguer la théologie du corps avec celle de
l’amour » pour redécouvrir la beauté, la bonté et la vérité de la
sexualité conjugale. Le Pape a en effet rappelé qu’il y a dans le corps
de l’homme et de la femme « un langage qu’ils n’ont pas créé, un eros
enraciné dans leur nature, qui les invite à se recevoir mutuellement par
le Créateur, pour pouvoir ainsi se donner. (…).La véritable fascination
de la sexualité naît de la grandeur de cet horizon qui s’ouvre : la
beauté intégrale, l’univers de l’autre personne et du « nous » qui naît
dans l’union, la promesse de communion qui se cache, la fécondité
nouvelle, le chemin que l’amour ouvre vers Dieu, source de l’amour.
L’union en une seule chair se fait alors union de toute la vie, jusqu’à
ce que l’homme et la femme deviennent également un seul esprit (…). Dans
cette lumière, la vertu de la chasteté reçoit un nouveau sens. Ce n’est
pas un « non » aux plaisirs et à la joie de la vie, mais le grand « oui
» à l’amour comme communication profonde entre les personnes, qui exige
temps et respect, comme chemin parcouru ensemble vers la plénitude et
comme amour qui devient capable d’engendrer la vie et d’accueillir
généreusement la vie nouvelle naissante ». Un discours à dix mille
lieues de l’idéologie du gender, mais surtout capable de reproposer de
manière convaincante aux jeunes qui nous sont confiés le dessein
originel de Dieu et la vocation à laquelle ils sont appelés à répondre
pour réaliser leur vraie nature d’homme ou de femme.


Vers une objection de conscience ?

Les promoteurs du gender n’ont jamais caché vouloir faire de la
subversion de l’éducation un axe essentiel de leur combat. Rien de tel
pour formater les consciences des jeunes de tout un pays que de
contrôler les programmes et les manuels scolaires. L’importance des
changements opérés dans les classes de 1ère est telle qu’on peut parler
sans exagérer d’une « zapatérisation » des programmes de l’Education
nationale. Or, si l’on regarde de l’autre côté des Pyrénées, on
s’aperçoit que des dizaines de milliers de familles catholiques avec le
soutien appuyé de la Conférence épiscopale espagnole et le concours de
juristes compétents se sont d’ores et déjà organisées pour contester les
cours obligatoires sur le gender du gouvernement Zapatero, voire
retirer leurs enfants en posant un acte d’objection de conscience.
Allons-nous devoir en arriver là en France ?

——————————————
1 – Judith Butler, Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la
subversion, La Découverte, Paris, 2005. Cf. aussi du même auteur,
Défaire le genre, Editions Amsterdam, Paris, 2006.
2 – Congrégation pour la doctrine de la foi, Lettre aux évêques de
l’Eglise catholique sur la collaboration de l’homme et de la femme dans
l’Eglise et dans le monde, 31 mai 2004.
3 – Congrégation pour la doctrine de la foi, Lettre aux évêques de
l’Eglise catholique sur la collaboration de l’homme et de la femme dans
l’Eglise et dans le monde, 31 mai 2004. Citons également le discours de
Benoît XVI aux participants du congrès international « Femme et homme,
l’humanum dans son intégralité », 9 février 2008.


http://www.contre-info.com/la-theorie-du-gender-dans-les-manuels-scolaires

PS : voilà l'humain nouveau voulu par la Franc-maçonnerie,moitié homme
moitié femme,un peu des deux et ni l'un ni l'autre au final !!!

Une sorte d'être biforme sans caractère propre,combinant toute les
caractéristiques du travelo en puissance,et ravalé au rang de la plus
vile bête qui n'a qu'un seul but,assouvir tout ses instincts les plus
bestiaux pour le seul plaisir que cela peut lui procurer.

Et cela,c'est l'enseignement de vos enfants que l'ont va donner à l'école aujourd'hui !

A l'école !!!

Est-ce que vous avez encore des oreilles pour entendre et des yeux pour voir ce qu'il est en train de se passer ?

Faut pas s'étonner que la dépravation totale,le
lesbianisme,l'homosexualité,les suggestions pédophiles de plus en plus
répétées dans les médias,divertissements,modes,etc,pour la normalisation
de celle-ci,la prostitution absolue du corps et de l'esprit de tous
sans exception soit devenu la norme et l'idéal dans la société.

Je crois qu'on est arrivé au bout du chemin là,ça y est c'est la fin,et il était temps,car il faut que ça en finisse.

Admirer le "Grand Œuvre maçonnique" s'accomplir enfin pour ce qu'il est
vraiment,lui qui sort définitivement en pleine lumière
aujourd'hui,maintenant qu'il est tout puissant ici-bas,et ses dogmes
(car il s'agit bien sûr de dogmes,la maçonnerie est une religion,la
religion universelle de Satan,ceux qui ne l'ont pas encore compris n'ont
plus qu'à se pendre tout de suite) avilir l'homme au point de retirer
en lui tout ce qui fait de lui un être humain.

On y arrive,le temps de l'antéchrist est à nos portes,il est à deux pas là c'est
clair,et ses temples maçonniques répandus au quatre coins de la Terre lui
ont ouvert la voie royale pour régner.

Ceux qui auront gardé une foi véritable vont être mis à l'épreuve,et l'épreuve va être
terrible,rien ne va nous être épargné dans ce qui s'en vient.

Que la paix de Dieu soit sur vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 13:40

L'HOMME NOUVEAU

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 13:51

Une fange sans nom.

D'ailleurs,si l'on devrait lui en donner un quand même,"fange" serait le nom le plus approprié qui puisse être.

Sarkozy, en hongrois, se prononce "char-ko-sy" et signifie littéralement "dans la boue" Laughing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ForceTranquille



Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 13:53

Haha Lilas excellent.

Ca me fait penser à l'ancienne adoration de la Mère Universelle/Serpent, qui se veut androgyne (ni homme, ni femme, mais les deux). Elle est apparentée pour certains à Lucifer.

Citation :
L'ANDROGYNIE DE LA MERE UNIVERSELLE, SERPENT PREMIER !

Depuis la nuit des temps, chez tous les peuples de la Terre, la Mère Universelle de la création est représentée androgyne. Très souvent associée au Serpent,
elle est figurée avec une queue de serpent.

Les hommes les plus primitifs connaissent l'androgynie de la Mère Universelle et la décrivent comme le Serpent primordial.

La Mère Universelle est la Nature Naturante, c'est la Source, le Principe d'avant la Manifestation. Elle est mâle et femelle à la fois, Androgyne, et non pas le Dieu Père masculin des religions issues d'Abraham, ni la Déesse-Mère païenne qui serait uniquement féminine. Elle se manifeste « masculin », mais elle est avant Tout féminine !

Son androgynie est difficile à percevoir... et pourtant elle est affirmée partout et en tout temps.

La conception de toute chose naturée par la Nature Naturante est Immaculée et tout ce qui est produit et prend forme depuis le Principe de la Manifestation est alors maculation. La religion chrétienne a maintenu l'image de l'Immaculée Conception et celle de la Vierge Marie foulant au pied le Serpent. C'est l'une des multiples figures de la Mère Universelle.

«Tu piétines le Serpent, Mère Divine, car qui t'approche pleinement te découvre : Serpent Premier, terrassant le Serpent secondaire et tu octroies alors la Puissance du Serpent qui ouvre sa gueule vers le Ciel et en reçoit la Flamme... »
(Emmanuel-Yves Monin, Bréviaire du Chevalier, vol. II, Point d’Eau, 1989, p. 146).

http://vivrevouivre.over-blog.com/article-29489846.html





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invitée



Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 14:13

Allez, pour ne pas quitter le post avec ce goût de gerbe en pleine bouche qui se fait de plus en plus présent à mesure que les jours passent, voici quelques images d'un temps où les hommes savaient encore représenter le vivant à la force du poignet et quelques poils de sanglier.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell



Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 14:53

On m'a enseigné déjà enseigné cette théorie du "gender", ça me rappelle une certaine Margaret Mead:

Citation :

Elle publie en 1928 l'ouvrage Coming of Age in Samoa, qui devient un véritable best-seller dans un contexte socio-historique bien particulier. Son livre est le résultat d'une enquête de terrain longue de 5 mois (9 mois selon elle) : M. Mead vivait dans un poste américain durant son séjour et conduisait des entretiens, par interprètes, avec 50 jeunes filles célibataires. C'est à partir de cet échantillon que M. Mead a généralisé et s'est conçu une idée de la culture Samoane.

Mead y décrit une société de tolérance, sans conflit, où « l'activité sexuelle est une chose naturelle et agréable » à laquelle les adolescents, en particulier, s'adonnent librement. Cette vision de l'amour sous les palmiers, qui n'était pas sans rappeler les Supplément au voyage de Cook et Supplément au voyage de Bougainville fit l'effet d'une bombe dans l'Amérique puritaine des années 1920. Mead, de cette façon, confortera l'hypothèse culturaliste.

En résumé, son œuvre Mœurs et sexualité en Océanie vise à montrer que les traits de caractère de l’homme et de la femme sont le résultat d’un conditionnement social. Selon elle, la nature est malléable car « elle obéit aux impulsions que lui communique le corps social ». Les peuples mélanésiens étudiés ont la personnalité propre à la civilisation au sein de laquelle ils ont été élevés. Ainsi les Mundugumor ont un tempérament brutal et agressif, les Arapesh évitent les attitudes agressives et sont attentifs aux besoins des autres ; chez les Chambuli, la femme a une place dominante et l’homme se présente comme un être émotif.

Cette diversité se retrouve sous le même aspect relatif dans toutes les civilisations malgré les divergences qui les séparent. Alors, elle pose une hypothèse qui serait celle de dégager les principes selon lesquels des types de personnalités si différentes ont pu être assignés aux hommes et au femmes pendant l’histoire : les garçons devront dominer leurs émotions et les femmes pourront les manifester.


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Mead
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   16/6/2011, 14:58


Revenir en haut Aller en bas
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   17/7/2011, 16:07

L’attaque contre l’hétérosexualité EST du satanisme

Voir également l’article Gender: la subversion de l’identité.

29 juin 2011

L’essence du satanisme est de substituer la mentalité pervertie des banquiers centraux lucifériens à la réalité donnée par Dieu.

Cela signifie que tout ce qui est naturel et sain doit être considéré comme maladif; tout ce qui est vrai est faux, et tout ce qui est bon est mauvais.

Ceci s’applique à la promotion de l’homosexualité et au dénigrement de l’hétérosexualité.

Makow Ph.D. par Henry

Récemment, un petite garderie financée par l’Etat à Stockholm a été mentionnée dans les médias (lire cet autre article en français sur le même sujet) pour son adoption de politiques hétérophobes incluant la promotion de la confusion des sexes et de l’homosexualité.

L’action d’un directeur de garderie lesbienne avec 33 enfants d’âge
préscolaire n’est pas significative. Ce qui est significatif c’est que
les médias de masse Illuminati l’ont annoncée comme une expérience « progressiste » plutôt que comme un abus sur les enfants. La même chose s’est produite en mai, lorsque des branchés marxistes à Toronto ont décidé de jouer avec l’esprit de leur nouveau-né en niant son sexe.

La promotion d’actes hétérophobes sans les étiqueter comme
tels est une agression voilée contre la société hétérosexuelle. Il s’agit d’une PSYOP en cours visant à déstabiliser la société et à affaiblir sa résistance au NWO en sapant le mariage et la famille.


Ceci révèle aussi la véritable nature communiste et satanique du NWO.Oui, le NWO est conçu pour concentrer toute la richesse et la puissance entre les mains des banquiers centraux Illuminati.

Mais plus que cela, c’est un état d’esprit, un sortilège satanique
caractérisé par l’homosexualité, la pornographie, la convoitise de
l’argent, la violence, la tromperie et la mort. Nous sommes tous
intronisé dans ce culte satanique qui est fondé sur la Kabbale.

SATANISME

L’essence du satanisme est de substituer les perversions des
banquiers adorateurs de Lucifer à la réalité donnée par Dieu. Cela
signifie que tout ce qui est naturel et sain doit être considéré comme
maladif; tout ce qui est vrai est faux, et tout ce qui est bon est
mauvais. Et vice-versa.

Ainsi, nous avons une attaque vicieuse et stupide contre le genre
sexuel, contre l’amour homme-femme, des choses qui sont saines,
naturelles, données par Dieu et nécessaires.

Les sexes masculins et féminins se retrouvent dans toute la nature.
Les différences entre les sexes sont documentées par la science.

« Il y a rarement eu une fracture aussi importante entre ce que
l’opinion « intelligente », « éclairée » présume – à savoir que les
hommes et les femmes ont le même cerveau – et ce que la science sait, à
savoir que ce n’est pas le cas
« . écrit le Dr Anne Moir neuropsychologue.

« Des recherches scientifiques concluantes présentent une vérité
irréfutable: La différence entre les hommes et les femmes n’est pas seulement physique, elle est neurologique, aussi. Les cerveaux des hommes et des femmes sont câblés différemment, nous faisant penser, sentir, réagir, et répondre de manière remarquablement différente
. »

Le sens commun nous dit que les femmes sont différentes parce
qu’elles ont des bébés. Les enfants doivent être conçus dans l’amour et grandir dans un environnement sécurisé et sain. Hommes et femmes ont des rôles complémentaires fondés sur des différences de compétences et de tempéraments.

L’attaque sataniste Illuminati sur le genre sexuel est une attaque
contre les hétérosexuels et l’amour lui-même. Bien évidemment, les
élites économiques et les médias sont complices. Ils sont contrôlés par le cartel bancaire Illuminati.

COMMUNISME = SATANISME = NWO

Sous le communisme, la science et l’art étaient réprimés s’ils
n’étaient pas conformes à la vérité « révolutionnaire ». Révolutionnaire se réfère à l’élimination de Dieu (la réalité, la vérité, la moralité) et son remplacement par la loi des banquiers Illuminati sous fronting de l’Etat.

Ces pervers sont en train d’instituer leurs satanisme communiste sous la forme du NWO.

Vous pouvez voir cela par l’omniprésence du « politiquement correct », un terme qui est communiste, à l’origine.

Vous pouvez le voir dans leur déni et la suppression de Dieu et de l’Intelligent Design (dessein intelligent).

Vous pouvez le voir dans leur promotion de la promiscuité et de la
déviance (« libération sexuelle »), de la pornographie, du satanisme, de la violence, et de l’obscénité dans les médias de masse.

Vous pouvez le voir dans leur grossier « féminisme » qui prétend se
faire le défenseur des femmes mais, en réalité, méprise la féminité et prive les femmes d’épanouissement naturel en tant qu’épouses et mères.

Vous pouvez le voir quand les genres masculin et féminin sont qualifiés de « stéréotypes », sauf quand ils sont inversés,autrement dit les femmes agissant comme des hommes ou vice-versa. Quand les hommes homosexuels prétendent être des femmes ou que les transsexuels changent de sexe, puis en quelque sorte, ne sont plus des « stéréotypes ».



Vous pouvez le voir dans le financement du mariage gay par les banques, ce qui implique qu’homosexuels et hétérosexuels sont identiques.

Apparemment les hétérosexuels n’ont pas de droits humains. C’est
parfaitement OK de refuser à un enfant sans défense son identité de genre, mais ne touchez surtout pas à un jeune homosexuel.

Les « droits de l’homme » et les « droits des homosexuels » sont
clairement des ruses pour nier leurs droits humains à la grande majorité hétérosexuelle.

Mais c’est typiquement satanique, communiste, et kabbaliste. La
lumière (« Les Lumières ») c’est l’obscurité. Lucifer, le porteur de
lumière, c’est Dieu. « Les droits de l’homme » sont un mode de
ré-ingénierie humaine et de l’esclavage.

Oui, ce changement de la réalité s’étend au langage. Le terme
homophobe est largement reconnu. Le terme hétérophobe ne l’est pas. L’hétérophobie recueille 250 000 références sur Google Search.
Homophobie plus de 10 millions – 40 fois plus nombreuses pour désigner l’opposition aux pratiques de seulement 1/50e de la population.

Nous sommes endoctrinés par les médias, intronisés dans un culte
satanique sinistre dont le but est d’asservir l’humanité,
spirituellement, mentalement, et physiquement. Ceci est la vraie nature du Nouvel Ordre Mondial.



Articles connexes – Le rejet de la féminité est enraciné dans l’occulte

Will Newman – Lucifer, est-il le Dieu du judaïsme?

Richard Evans – La Kabbale est une supercherie

Makow – Le « dieu » de la Kabbale

—— La Kabbale explique les événements actuels

La rebuffade du maire de Toronto vis-à-vis de la Gay Pride encourage les « haineux ».

Source: henrymakow

http://infoguerilla.fr/?p=11064

PS : On comprend mieux le rôle de l'humanisme maçonnique après ça,et sa finalité réelle,qui se dessine sous nos yeux et qui se développe tel un cancer mortel pour l'homme.

L'humanisme maçonnique,c'est l'ennemi de l'humanité et de Dieu.

Quand une société se sépare et se rebelle contre les principes divins et naturels qui sont bons pour elle et offert par Dieu pour son propre épanouissement,et se laisse séduire et subvertir par les sirènes trompeuses et satanique de l'humanisme maçonnique et de son homme-dieu,et que celles-ci se développent jusqu'à en devenir la norme,ce que l'on lit dans cette article n'est en fait que la suite logique et même "normal" du plan de l'ordo ab chaos qui passe à l'étape supérieur.

On veut créer un nouvel ordre,sur les ruines de l'ancien,en détruisant absolument tout ses principes purs et naturels et en allant jusqu'à effacer Dieu du coeur des hommes,et pour se faire en allant jusqu'à vouloir faire disparaitre les différences immuables de la nature (féminin,masculin) crée par l'ordre divin des choses et voulu par Dieu.

Une société reposant sur l'inversion des valeurs et basée sur le trident maçonnique "liberté,égalité,fraternité" d'inspiration satanique et ayant adopter le dogme de l'humanisme franc-maçon (qui est la pierre angulaire de tout ceci,car c'est ce qui rend possible ou acceptable tout ceci,très important à comprendre ça sinon vous n'y comprendrez rien) pour croyance,ne peut qu'accepter passivement ce genre de dégénérescence extrême mentionné dans les articles de ce post,car sinon elle se contredirait elle même dans ses principes et ses croyances (certes complètement fausses et sataniques mais ces croyances quand même !),et qui aboutira fatalement à la dissolution et à la destruction de l'humanité qui l'adopte,ce qui est d'ailleurs le but ultime et secret de la conspiration luciférienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thl



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   22/7/2011, 00:01

oui, c'est clair que c'est du lourd, autant je suis d'accord pour le mariage gay car le mariage signifie pour moi, au fond, l'union de deux êtres, qu'ils soient hétéro ou homo, mais essayer de faire passer l'homosexualité pour la norme en lavant de le cerveau de nos têtes blondes, c'est juste inacceptable


petite anecdote

J'ai appris il y a peu (je n'ai pas de sources vérifiable à donner, à part ma bonne foi relayant une information émanant d'une personne pratiquant le tao curatif depuis une bonne dizaine d annees) que la maladie d'Alzheimer, liée à la glande pinéale dans le cerveau, est facilitée, pour les hommes, par un abus de relation sexuelles, et pour les femmes, par un manque de relations sexuelles au long de leurs vies

De ce fait, leur théorie du gender à la con, est déjà totallement infirmée par ce que sait la science (même officielle), alors en regardant au point de vue des connexions et maillages énergétiques du corps humain, on va sur du gros déséquilibre (je parle ici notamment de cette manie de la libération sexuelle, cette croyance, que je portais il n y a encore pas si longtemps que le sexe est une drogue dont il est bon et préférable d abuser...eh oui j suis né a babylone moi aussi =) )

Apres, je ne suis pas non plus pour le fait de fustiger les homos ou bi, les pratiques sexuelles entre personnes consentantes regardent chacun, et d'ailleurs l homosexualité n implique pas forcément des partouzes dans la fange, mais aussi et surtout à mon sens de belles histoires d'amour

Pervertir ce qui est bon (ou en l occurence, ici, neutre) a toujours été la façon que les illuminati, et les forces destructrices qui les dirigent, pour nous égarer, nous perdre, nous faisant passer d'un extrême à l'autre en veillant bien à ce que l'on loupe à coup sûr le juste équilibre qui existe en chaque chose (et qui s applique aussi a l homosexualité, et à la sexualité en général)

Mes frères, ne tombez pas dans ce leurre qu'est leur théorie du genre, mais que cela ne vous fasse pas reculer vers une homophobie réactive

paix sur vous =)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   22/7/2011, 15:25

Thl a écrit:
oui, c'est clair que c'est du lourd, autant je suis d'accord pour le mariage gay car le mariage signifie pour moi, au fond, l'union de deux êtres, qu'ils soient hétéro ou homo

C'est une blague? Le mariage n'est pas une notion immanente, mais transcendante, donc "un homme et un homme", ou une femme et une femme ne veut rien dire, au nom de quoi ces personnes là, dans la stricte réflexion humaine commettent il un tel acte de dévotion?

Le mariage n'est traditionnellement que l'union d'un couple, donc d'un homme et d'une femme, devant Dieu, dans un but de procréation et d'éduction de celle-ci, d'où une fidélité des deux parties malgré leurs potentiel désirs hédonistes individuelles.

Alors que le "mariage" gay n’a que cette dernière vocation.. une perversion à but sentimentalisme et charnel... ont reste très en bas de la ceinture dans les capacité d'élévation de l'homme...

Bref, vive le mariage gay, avec vos chat vos chien et vos enfants pourquoi pas... No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thl



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 00:30

l'amour est un acte de dévotion

je suis d'accord sur ta définition traditionnelle du mariage, mais je n'emploie pas ce mot dans le sens que tu lui donnes, comme je le disais c'est a mon sens l'union de deux personnes, ayant au fond d elles une âme qui aspire au bout du compte à transcender toute appartenance ethnique, sociale, sexuelle, idéologique, etc...

De ce fait je ne suis pas d'accord avec ceux qui veulent interdire le mariage gay, mais je ne suis pas non plus d'accord pour l'encourager.

Donc au final, l'autorisation du mariage gay fait suite à de nombreuses années ou ils ont préparé le terrain a grand renfort d effets de mode, d education, bref toute la panoplie habituelle, et il est clair que ce n'est pas engendré dans le but de permettre aux gens de s'éveiller à un plus grande conscience des choses, mais d'enlever des gardes fous pour que les gens soient de plus en plus poussés à ces pratiques (aujourd hui, ca fait "in" de dire qu on est bi, apres tout)

Mais mariage gay ou pas, ca a toujours existé, pour le meilleur et pour le pire, comme chaque chose en cette terre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 00:48

Citation :
oui, c'est clair que c'est du lourd, autant je suis d'accord pour le mariage gay car le mariage signifie pour moi, au fond, l'union de deux êtres, qu'ils soient hétéro ou homo
Citation :
Mais mariage gay ou pas, ca a toujours existé, pour le meilleur et pour le pire, comme chaque chose en cette terre

Ouép, au nom de l'évolution des mentalités, au nom de la liberté il faut également légalisé la pédophilie, bha oui sa a toujours existé non ?
Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell



Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 01:36

Certains oublient que l'homme peut aimer le mal, qu'il peut être fou amoureux d'une chose qui lui procure un plaisir éphémère alors que cette chose est mauvaise. L'homme peut aimer le mal, et ce travers pousse certains a prendre le mal comme bien et le bien comme mal: ça s'apelle le satanisme

C'est ce satanisme ordinaire qui attire le plus mon attention car il opère à l'insu de ses pratiquants, qui peuvent même jouer les offusqués lorsque ce même satanisme prend une forme plus organisée, plus sensationnelle. C'est bien l'esprit moderne qui consiste à s’arrêter sans cesse à ce qui est le plus apparent, et ce, dans tous les domaines. On voit bien où mène le raisonnement humaniste coupé de toute transcendance. On se base alors que sur des basses considérations d'ordre sentimentalo-psycholo-physiologiques.

Je ne comprend même pas pourquoi les "gay" parlent de mariage car cela ne les concerne pas. Vouloir répondre à la question Faut-il légaliser le mariage "gay", même par la négative, c'est déjà leur concéder que la réponse pourrait éventuellement être positive. Donc pour moi, l'existence même de cette question est une aberration auxquelles l'esprit moderne nous a accoutumés. Ces gens sont instables mentalement car ils se ventait de briser la tradition, le conformisme et aujourd’hui ils veulent faire leur retour. Instaurer une nouvelle normalité en quelque sorte...sur ce point il faut vraiment que les Hommes de bien restent inflexibles car céder à cette "chose" nous forcera a retarder durablement le rétablissement de cette humanité déshumanisée.


Dernière édition par AldousOrwell le 26/7/2011, 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thl



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 10:51

Citation :
Certains oublient que l'homme peut aimer le mal, qu'il peut être fou amoureux d'une chose qui lui procure un plaisir éphémère alors que cette chose est mauvaise. L'homme peut aimer le mal, et ce travers pousse certains a prendre le mal comme bien et le bien comme mal: ça s'apelle le satanisme

Je suis d'accord, quoique aimer le "bien" ou le "mal" fait d'un certain sens référence à un certain concept manichéen...Alors qu'à vrai dire tu peux aussi remplacer ces termes par "création" ou "destruction"

petit remix:

Certains oublient que l'homme peut aimer la destruction, qu'il peut être fou amoureux d'une chose qui lui procure un plaisir éphémère alors que cette chose est destructrice. L'homme peut aimer la destruction, et ce travers pousse certains a prendre la destruction comme création et la création comme destruction: ça s'apelle le satanisme ====> inversion des valeurs fondamentales vers une visée destructrice de l'être, et une création,un renforcement de l'ego

La seule chose qui me dérange et qui me pousse à ne pas lâcher l'affaire, c'est cette vision traditionnelle (qui vaut ce qu elle vaut et n'est pas pour autant à jeter) homosexualité = mal, hétérosexualité = bien

Or en l'occurence, deux hommes ou deux femmes ayant des relations sexuelles ne créent ni ne détruise quoique ce soit: il n y a pas de naissance possible, mais il n y a pas non plus de destruction de quoi que ce soit, pas vrai?


Citation :
Je ne comprend même pas pourquoi les "gay" parlent de mariage car cela ne les concerne pas. Vouloir répondre à la question Faut-il légaliser le mariage "gay", même par la négative, c'est déjà leur concéder que la réponse pourrait éventuellement être positive. Donc pour moi, l'existence même de cette question est une aberration auxquelles l'esprit moderne nous a accoutumés.


Soit, mais aujourd'hui, le mariage, pour beaucoup de gens, c'est quoi? c'est comme vous l avez dit, et je suis d accord, un union sacré entre deux etres pour a terme en engendrer un et le faire se développer dans un cadre harmonieux, mais "mariage" n'est qu'un mot, et peut désigner beaucoup d autres choses, notamment un statut social!

Bref pour moi croire que le mariage gay est une mauvaise chose, c'est faire preuve de la même ouverture d'esprit que ceux qui disent que le mariage traditionnel c'est de la merde; les choses sont, ce qui importe c'est ce que chacun en fait


Citation :
Ouép, au nom de l'évolution des mentalités, au nom de la liberté il faut également légalisé la pédophilie, bha oui sa a toujours existé non ?

........><
On parle de mariage, entre adultes formés et consentants, tu peux me dire ce que le fait de se taper des enfants contre leur gré a à voir là dedans?
Je veux bien élever le débat, mais si c'est pour tomber dans des raccourcis amalgamés de deux lignes, je pense que tu ferais mieux de t'abstenir garçon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell



Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 11:13

Une question qui détermine tout s'impose (elle fera gagner du temps dans le débat). Crois-tu en Dieu Thl ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thl



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 11:36

Oui, je suis déiste. J'étais avant athée, quand j'étais plus jeune, et ai un pere quelque peu anticlérical, mais je sais que le sacré se trouve en chaque forme de vie, et pense sincèrement que l'amour, le pardon, et l'acceptation sont les qualités primordiales à développer pour aspirer à une plus grande compréhension des choses, et un éveil de l'Etre.

D'où mon discours actuel, qui vaut pour l homosexualité comme pour la religion ou même les tartes au fromage: il y a du positif et du négatif en chaque chose, l'important est ce que l'on fait de notre libre arbitre

et toi aldous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell



Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 12:26

Je suis musulman.



Dernière édition par AldousOrwell le 26/7/2011, 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   25/7/2011, 12:48

Thl a écrit:
je le disais c'est a mon sens l'union de deux personnes, ayant au fond d elles une âme qui aspire au bout du compte à transcender toute appartenance ethnique, sociale, sexuelle, idéologique, etc...

Shocked

C'est serieux d'écrire des truc pareille, tu sait au moins de quoi tu parle?

Aldous à bien mis en évidence le problème.. libre à chacun de faire marcher sa raison, sa foi, son bon sens, sa logique.. ou sa bétise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thl



Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   26/7/2011, 01:55

ben oui je suis serieux, mais si l'aberration est ta seule réaction, ça risque d'avorter un échange qui aurait pu être des plus enrichissants, en tout cas pour moi, dommage

pourquoi cette réaction à mes propos, qui découlent d'un certain cheminement complété par des recherches de ma part... Bref, on est là pour échanger serieusement ce que l on sait,, croit, ou conçoit, donc précise ta vision des choses plutôt que d'essayer simplement de me descendre

En plus ça m'intrigue quand même pas mal ce côté homophobe présent dans les religions, de mon point de vue c'est issu d'une vision plutôt dogmatique, mais je sais qu'il n'y a pas de fumée sans feu, et d un point de vue extérieur, je ne vois pas les chrétiens, désormais, comme des imbéciles

Alors si je suis dans l'ignorance, qu as tu a m apprendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
simon



Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe   26/7/2011, 20:33

Thl,

Pour essayer de donner une réponse, et en ce qui concerne les 2 grandes religions que sont la Chretientée et l'Islam, effectivement l'hommosexualité est proscrite. Tout comme le libertinnage, partouze, pédophilie, zoophilie... et touts autres comportements sexuels déviants.

Je ne pense pas être homophobe mais je considère l'homosexualité comme une perversion. Je m'explique tant que les personnes restent chez elle après tout si ces personnes sont consentantes... Pourquoi pas, je n'approuve pas, mais voilà sa existe et à certainement toujours existé...

Par contre ce que je constate; ce que je sens dans l'air du temps; c'est les homos sont " mode". Gay pride, bar homo, ect et maintenant mariage homo et on en arrive au "gender", façon NOM. Perso sa fait peur, image toi des bars ou ces lieux reservés aux hétéros en 2 temps 3 mouvements il y aurait des dépots plaintes pour "discrimination".

Mais n'hesites pas a lancer un débat sur la sexualité et je pense que tu devrais avoir pas mal d'arguments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La République maçonnique ne veut qu’aucun jeune cerveau ne lui échappe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procureur de la république
» Bébé de 3 mois qui ne veut pas faire de siestes...
» Bastien ne veut plus dormir la nuit!!!
» Il sait marcher mais ne veut pas....
» Si quelqu'un veut s'inscrire pour les Maternelles, éduquer différemment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: