Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire à l'école, qu'en penser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ching



Nombre de messages : 37
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 11:00

Etant donné que les programmes sont créés par l'état il est évident que l'on ne va pas nous parler de la vérité sur l'époque actuelle, mais est-ce la même chose pour le passé ?

Je passe mon bac d'histoire la semaine prochaine et je dois m'ingurgiter d'infos, sur les relations internationales de 1947/1991, les régimes totalitaires et la démocratie de 1848 à nos jours...

Est-ce que je peux apprendre aveuglement ce qu'on me dit dans les livres, ou y a-t-il des choses importantes dont on ne nous parle pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 11:41

tout ce qui sort de l'industrie de la propagande maconique appelée école nationale est à revoir

apprend sort leur ce qu'il veulent entendre et jette tout aprés une fois agrée de ton diplome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 11:47

Ching a écrit:
Est-ce que je peux apprendre aveuglement ce qu'on me dit dans les livres, ou y a-t-il des choses importantes dont on ne nous parle pas ?

Je te dirais que non; le mieux est de te faire ta propre opinion par des lectures, des vidéos, tes recherches personnelles.

Sinon, pour la période des années 30 en France, il existe le livre de Annie Lacroix-Riz, "le choix de la défaite", chez Armand Colin, ISBN: 978-2-200-26784-1.
Elle fait le déroulé de cette période en se servant des archives françaises et étrangères.
4e de couverture:
"Quelles sont les causes de la défaite de 1940? Le grand historien Marc Bloch écrivait en avril 1944: 'le jour viendra [...] et peut-être bientôt où il sera possible de faire la lumière sur les intrigues menées chez nous de 1933 à 1939 en faveur de l'Axe Rome-Berlin pour lui livrer la domination de l'Europe en détruisant de nos propres mains tout l'édifice de nos alliances et de nos amitiés.'
Annie Lacroix-Riz analyse l'histoire des années 1930 pour éclairer les causes de la défaite de 1940. Selon elle, les français n'ont pas été simplement vaincus en cinq jours par une Wehrmacht invincible; le haut patronat les a sacrifiés à son plan de 'réforme de l’État' copié sur les voisins fascistes et à son obsession d'accord avec le Reich. Cette affirmation incroyable paraît moins audacieuse à la lecture des archives, françaises et étrangères, relatives à une décennie d'actions des élites: militaires; politiciens; journalistes; hommes d'affaires surtout, qui régnaient sur tous les autres, avec à leur tête la Banque de France et le Comité des Forges.
L'autonomie des politiciens ou des journalistes relève ainsi du mythe, celle des militaires aussi. C'est bien la France des grands intérêts économiques et financiers qui dicta le choix de l'Allemagne comme partenaire privilégié dès les années 1920 et sabota l'alliance russe de revers qui avait évité la défaite en 1914.
Aujourd'hui, l'accès aux archives éclaire les causes intérieures et extérieures de la Défaite et permet 'l'instruction du procès de la vaste entreprise de trahison' que réclamait Marc Bloch."

Le livre fait environ 600 pages; donc, le temps que tu le commandes et le lises, tout ça pour la semaine prochaine, ça risque de faire court.
Donc, pour te faire une idée de la personne, et de son livre, voici deux liens sur des conférences qu'elle à donné sur ce livre.

Lien 1

Lien 2

Petite précision, Annie Lacroix-Riz est de courant politique communiste, ce qui fait qu'elle a un mal certain à porter la critique sur le système communiste.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
Ching



Nombre de messages : 37
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 12:20

Déjà merci à toi ratman pour ce conseil, c'est déjà ce que j'avais en tête à vrai dire.

Nemandi merci de me donner de quoi ré-apprendre l'histoire après avoir appris leur programme, d'après ce que j'ai compris il traite l'histoire sur la base d'archive, donc d'un point de vue neutre sur ce qu'il s'est passé depuis 1930 ?

J'achèterai le livre après avoir passé le bac, si tu me conseilles ce livre particulièrement, je suppose que c'est parce que tu l'as lu ? Si c'est le cas alors est-ce que tu serais d'accord pour que je te partage mon avis sur le livre une fois finit ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 12:26

Bonjour Ching.

C'est exactement la même chose pour le passé.
L'histoire vendue par nos écoles nous est apportée d'une telle manière que notre lecture passé/actuelle est altérée.
Beaucoup d'informations "clefs" passe à l'as comme par exemple la révolution française avec la loi le chapelier, le club des jacobins, la révolte des chouans, le génocide vendéen franco-français ...

Pour ce qui est de ton BAC d'histoire, ne te prend pas la tête à chercher la vérité maintenant et contente toi de resté dans les grandes lignes de l'éducation national. Laughing

Pour l'histoire de France tu peu lire Jacques Bainville,

http://classiques.uqac.ca/classiques/bainville_jacques/Histoire_de_france/Histoire_de_France.pdf
Revenir en haut Aller en bas
nemandi

avatar

Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/6/2011, 12:45

Ching a écrit:
Nemandi merci de me donner de quoi ré-apprendre l'histoire après avoir appris leur programme, d'après ce que j'ai compris il traite l'histoire sur la base d'archive, donc d'un point de vue neutre sur ce qu'il s'est passé depuis 1930 ?
Si c'est le cas alors est-ce que tu serais d'accord pour que je te partage mon avis sur le livre une fois finit ?

Oui; et pas de soucis.

study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/nemandi
JollyRoger

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/7/2011, 08:35

L'école est clairement de la propagande, et pas seulement pour l'histoire.

Faire son propre avis est quasi impossible pour l'histoire à moins de s'impliquer énormément, en croisant les sources, etc. mais ça c'est un véritable travail d'historien.
Ce qu'il faut c'est connaître des historiens sérieux et lire leurs livres. Mais personnellement ce n'est pas ma spécialité.
Peut-être les impostures de l'histoire de claude mosse par exemple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/7/2011, 13:05


"Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements." - Honoré de Balzac

Cette déclaration si évidente pour nombre d'entre nous à vraiment du mal à s'imposer chez une large part de la population, et quand bien même il sentent cette vérité, ils se gardent bien de faire l'effort nécessaire pour d’accéder à cette histoire cachée.

Seulement quelques années après la "false-flag attack" du 11 septembre, on pouvait voir les deux tours du WTC en flamme sur la couverture de mon manuel d'histoire, avec à l’intérieur une belle leçon, comme si elle avait été rédigée par Zbinew Brezinski et Henry Kissinger. On voit alors comment une imposture totale, effroyable, peut devenir vérité historique et être enseigné en masse...Et encore, il s'agit là d'un point de détail de l'histoire parmi d'autres, si vous voyez ce que j'veux dire.


La communauté organisée qui n'existe pas, par ses milices, veille à imposer sa version idéologique des événements

Il s'agit là d'une méthode vulgaire et dérisoire qui ne doit pas nous tromper sur les moyens considérables qui sont investis pour que l'enseignement de l'ignorance puisse se perpétuer, car "Qui contrôle le passé, contrôle le futur ; qui contrôle le présent, contrôle le passé" (George Orwell). C'est l'un des grands rôles du Crif. Son ancien président Roger Kuckierman à déclaré que «les sanctions seules […] ne suffisent pas. Les enseignants ont la lourde tâche d’enseigner à nos enfants, en plus des programmes normaux, l’art de vivre ensemble, l’histoire des religions, de l’esclavage, de l’antisémitisme. Un travail de vérité s’impose aussi pour inscrire le sionisme, ce mouvement d’émancipation, dans les grandes épopées de l’histoire humaine, et non comme un fantasme repoussoir». Il ajouta, dans le même communiqué que "les élus locaux [à] s’engager dans l’effort éducation".


Avec un tel système scolaire, il ne faut pas se demander comme les écolos "Quel monde allons nous laisser à nos enfants" mais plutôt "Quel enfants allons-nous laisser au monde". Question bien plus lourde de sens car, en effet, à quoi bon préserver l’œuvre de René Guénon si les hommes ne peuvent plus la comprendre...Nous y somme déjà...!



Par contre les gens de l'élite, loin des références dédiées aux vulgaires goyim, ont leurs modèles, tout comme leurs écoles, réseaux, et pseudo-religions.

"Peu importe le prix de la Révolution Chinoise, elle a réussie de façon évidente; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d'ambitions. L'expérience sociale menée en Chine sous la direction du Président Mao est l'une des plus importante et des plus réussie de l'histoire humaine." (David Rockefeller, commentant sur Mao Tse-tung, cité dans le New York Times du 8 octobre 1973)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/7/2011, 15:46

Ching a écrit:
Etant donné que les programmes sont créés par l'état il est évident que l'on ne va pas nous parler de la vérité sur l'époque actuelle, mais est-ce la même chose pour le passé ?

Je passe mon bac d'histoire la semaine prochaine et je dois m'ingurgiter d'infos, sur les relations internationales de 1947/1991, les régimes totalitaires et la démocratie de 1848 à nos jours...

Est-ce que je peux apprendre aveuglement ce qu'on me dit dans les livres, ou y a-t-il des choses importantes dont on ne nous parle pas ?

toutes les générations avant toi ont bouffé le mensonge des livres pour réussir....et certains ont brillamment réussi. les règles du jeu pour réussir étant de leur montrer notre docilité. la démocratie n'existe pas, elle n'est qu'une illusion, une face cachée du totalitarisme, un modèle qui se détériore lorsque qu'une majorité souffre, une illusion qui se dégrade et se révèle de jours en jours. la démocratie n'existe que durant les périodes de forte croissance et d'euphorie comme celles de l'après guerre. elle n'est qu'une illusion car lorsque les véritables problèmes sociaux apparaissent sur le long terme, durant les périodes de faible croissance comme celle que nous connaissons depuis 30 ans, elle révèle son vrai visage, censures, réductions des libertés et guerres de conquêtes. la démocratie et l'empire n'ont jamais été aussi proche l'une de l'autre.


Citation :
Peu de gens lisent; et parmi ceux qui lisent, il y en a beaucoup qui ne se servent que de leurs yeux. Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   18/7/2011, 21:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   20/7/2011, 02:00

L'Histoire est bien souvent écrite par les vainqueurs et les gens de pouvoir.

C'est donc leur point de vue qui est diffusé dans les esprit par l'école républicaine.

Fort heureusement ils ne sont pas les seuls à écrire et publier des livres d'Histoire. Et nous pouvons bien heureusement, nous aussi, enquêter sur des faits quels qu'ils soient.

Même la censure ne permet pas d'empêcher la diffusion d'idées, d'ouvrages... Par contre une forme d'autocensure, est instillée dans les écoles, collèges, lycées et facultés sous forme d’œillères culturelles et de limitation des savoirs.

Il y a un savoir officiel qui est encouragé, subventionné, sponsorisé, mis en lumière et un savoir qui dérange ce dernier, doit lutter pour exister.

C'est un phénomène quotidien que l'on peut rencontrer dans toutes les universités, dans tous les journaux télévisés... a tel point que vous allez parler de Chemtrails dans votre famille et on vous prendra pour un paranoïaque.

Le simple fait de se poser des questions devient un comportement anormal étant donné que dans cette société d'information, tout est soit disant su et exposé à tous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   4/9/2011, 23:49

Tout ce qui n'est pas Ripoublicain doit disparaitre !
De l'épuration des programmes et de la destruction de l'intellect


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sutorie



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 19:20

Je ne comprend pas ce qui est dit dans ce topic, je suis actuellement au lycée et l'on m'enseigne tout le contraire de ce que vous dites. Mes professeurs sont bien loin de m'apprendre une doctrine toute faites et de me rabâcher sans cesse les même choses qui pourrait me conduire à devenir un individu formaté. On m'apprend à être ouvert et critique, si j'en suis à venir sur ce forum c'est que derrière l’éducation que vous critiquez m'a donner les clés intellectuels nécessaire pour que je puisse me poser les questions qui m'ont conduit à venir ici. Je trouve paradoxal de critiquer une éducation qui nous fait nous interroger sur le monde.

enildem a écrit:
C'est un phénomène quotidien que l'on peut rencontrer dans toutes les universités, dans tous les journaux télévisés... a tel point que vous allez parler de Chemtrails dans votre famille et on vous prendra pour un paranoïaque.

Tu fais un rapide raccourcis entre l'école et la télévision, désolé de te le dire mais l'école nous apprends justement que la télévision nous donne une vision fragmenté de la réalité et que si nous voulons tenter d'avoir une vision objective il est bon de s'informer d'autres manières derrière.

Je m'excuse de vous dire ça, mais je commence à me questionner si vous êtes réellement allé à l'école dans les séries général ou technologique pour dire des choses pareils. Si ce n'est pas le cas, c'est vous qui avez une vision altéré des choses par la télévision et internet car vous ne pouvez pas parler de choses que vous ne connaissez pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 19:46

Sutorie a écrit:
Je ne comprend pas ce qui est dit dans ce topic, je suis actuellement au lycée et l'on m'enseigne tout le contraire de ce que vous dites. Mes professeurs sont bien loin de m'apprendre une doctrine toute faites et de me rabâcher sans cesse les même choses qui pourrait me conduire à devenir un individu formaté. On m'apprend à être ouvert et critique, si j'en suis à venir sur ce forum c'est que derrière l’éducation que vous critiquez m'a donner les clés intellectuels nécessaire pour que je puisse me poser les questions qui m'ont conduit à venir ici. Je trouve paradoxal de critiquer une éducation qui nous fait nous interroger sur le monde.

enildem a écrit:
C'est un phénomène quotidien que l'on peut rencontrer dans toutes les universités, dans tous les journaux télévisés... a tel point que vous allez parler de Chemtrails dans votre famille et on vous prendra pour un paranoïaque.

Tu fais un rapide raccourcis entre l'école et la télévision, désolé de te le dire mais l'école nous apprends justement que la télévision nous donne une vision fragmenté de la réalité et que si nous voulons tenter d'avoir une vision objective il est bon de s'informer d'autres manières derrière.

Je m'excuse de vous dire ça, mais je commence à me questionner si vous êtes réellement allé à l'école dans les séries général ou technologique pour dire des choses pareils. Si ce n'est pas le cas, c'est vous qui avez une vision altéré des choses par la télévision et internet car vous ne pouvez pas parler de choses que vous ne connaissez pas vraiment.

tu sais quoi ? tu es sous surveillance sur ce forum depuis ton premier message, je t'ai déjà mis en garde la dernière fois, alors fais bien attention à ce que tu va dire pour ta prochaine intervention. Wink


Dernière édition par Solstice le 3/10/2011, 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 19:50

@ Sutorie

j'étais au lycée il y quelques années, Bac ES...et à l'université, la propagande et la subversion intellectuelle est bien pire

tu semble ne pas voir qu'on ne t'enseigne pas l'Histoire mais une histoire, celle du vainqueur, celle du pouvoir...A l'école, on te transmet sois-disant un sens critique mais un sens critique orienté dont on te fixe les limites, l'élève intériorise des limites qui ne sont pas les siennes mais celles du système: Exemple, l'histoire de la 2ème GM est un ramassis de propagande larmoyante autours du sort des juifs.

Bref, lit le livre de Bertrand Jean et Wacogne Claude - La fausse éducation nationale:

**http://www.multiupload.com/PYIZQHHG0D

Tu comprendra que le mal est profond et ancien....Ce qui ne veut pas dire que tout est mauvais à l'école, mais sur les points importants l'école publique n'est qu'une usine à citoyens démocrateux, pro-laïcité etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 20:09

AldousOrwell a écrit:
@ Sutorie

j'étais au lycée il y quelques années, Bac ES...et à l'université, la propagande et la subversion intellectuelle est bien pire

tu semble ne pas voir qu'on ne t'enseigne pas l'Histoire mais une histoire, celle du vainqueur, celle du pouvoir...A l'école, on te transmet sois-disant un sens critique mais un sens critique orienté dont on te fixe les limites, l'élève intériorise des limites qui ne sont pas les siennes mais celles du système: Exemple, l'histoire de la 2ème GM est un ramassis de propagande larmoyante autours du sort des juifs.

Bref, lit le livre de Bertrand Jean et Wacogne Claude - La fausse éducation nationale:

**http://www.multiupload.com/PYIZQHHG0D

Tu comprendra que le mal est profond et ancien....Ce qui ne veut pas dire que tout est mauvais à l'école, mais sur les points importants l'école publique n'est qu'une usine à citoyens démocrateux, pro-laïcité etc...

Sutorie fait parti de cette ..... enfin tu vois de quoi je veux parler... c'est comme.......... une vermine qui tente de s'infiltrer sur le forum. Te casse pas à lui répondre. Ce type est sur haute surveillance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 20:34

Solstice a écrit:

Sutorie fait parti de cette ..... enfin tu vois de quoi je veux parler... c'est comme.......... une vermine qui tente de s'infiltrer sur le forum. Te casse pas à lui répondre. Ce type est sur haute surveillance

J'essaye d'avoir une présomption positive avec les gens qui cherchent sincèrement..après, si c'est un troll, qu'il dégage et aille apprendre sa leçon d'histoire made in "Fernand Nathan", la théorie du genre en SVT, et rejoigne le parti d'Asselineau afin de restaurer la démocrassie clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 20:48

AldousOrwell a écrit:
Solstice a écrit:

Sutorie fait parti de cette ..... enfin tu vois de quoi je veux parler... c'est comme.......... une vermine qui tente de s'infiltrer sur le forum. Te casse pas à lui répondre. Ce type est sur haute surveillance

J'essaye d'avoir une présomption positive avec les gens qui cherchent sincèrement..après, si c'est un troll, qu'il dégage et aille apprendre sa leçon d'histoire made in "Fernand Nathan", la théorie du genre en SVT, et rejoigne le parti d'Asselineau afin de restaurer la démocrassie clown

le positivisme ? tu veux parler d'humanisme ? en tout cas toi t'es génial, aucun doute, mais il y a des insectes ici qui tentent des choses, c'est étonnant comme j'arrive à les sentir
à 120 000 milles nautique à la ronde, et concernant Sutorie je ne suis pas le seul à l'avoir détecté . clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 21:01

Solstice a écrit:
AldousOrwell a écrit:
Solstice a écrit:

Sutorie fait parti de cette ..... enfin tu vois de quoi je veux parler... c'est comme.......... une vermine qui tente de s'infiltrer sur le forum. Te casse pas à lui répondre. Ce type est sur haute surveillance

J'essaye d'avoir une présomption positive avec les gens qui cherchent sincèrement..après, si c'est un troll, qu'il dégage et aille apprendre sa leçon d'histoire made in "Fernand Nathan", la théorie du genre en SVT, et rejoigne le parti d'Asselineau afin de restaurer la démocrassie clown

le positivisme ? tu veux parler d'humanisme ? en tout cas toi t'es génial, aucun doute, mais il y a des insectes ici qui tentent des choses, c'est étonnant comme j'arrive à les sentir
à 120 000 milles nautique à la ronde, et concernant Sutorie je ne suis pas le seul à l'avoir détecté . clown

Nan le positivisme c'est autres chose (ici), c'est un des cancers de notre temps. L'humanisme n'en parlons pas...d'ailleurs il y a un lien entre les deux:
Citation :

l'évolution du positivisme d'Auguste Comte vers une forme « religieuse », avec sa « religion » de l'humanité

Guénon explose en mille morceau tout ces déchets intellectuels dans la crise du monde moderne.

J'voulais juste dire que lorsque quelqu’un pose une question et qu'il n'y a rien qui montre qu'il est de mauvaise foi apparemment, je ne vais pas directement m'imaginer que c'est un imposteur...mais apparemment Sutorie n'était pas à son premier coup.


Dernière édition par AldousOrwell le 23/10/2011, 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6049
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 21:13

Je propose qu'on arrête là le hors sujet et qu'on laisse une chance à Sutorie de s'exprimer une nouvelle fois. C'est vrai que dès sa présentation il a fait fort dans le genre je discrédite sans avoir l'air d'y toucher donc je comprends la réaction de Solstice et je partage son intuition.
Sutorie la balle est dans ton camp Smile Fais l'effort de comprendre là où tu t'es montré maladroit et de corriger le tir parce que la modération n'a pas de temps à perdre dans la gestion de ce genre d'enfantillage ! Merci d'avance !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6049
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 21:28

Un forum sur lequel des profs parlent de leur travail.

http://www.neoprofs.org/f67-actualites-de-l-education


Une vidéo qui parle de la gabegie de l'Education Nationale
http://www.soseducation.com/greve27septembre/


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 22:39

"Il y a deux histoires: l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements."

Honoré de Balzac


_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sutorie



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   3/10/2011, 22:46

Vos liens sont très intéressant, notamment les tiens Bardamu, la vidéo est bien faites bien qu'un peu simpliste je pense qu'il faut s'en méfier mais elle dit des vérités c'est sûr.

AldousOrwell a écrit:
tu semble ne pas voir qu'on ne t'enseigne pas l'Histoire mais une histoire, celle du vainqueur, celle du pouvoir...A l'école, on te transmet sois-disant un sens critique mais un sens critique orienté dont on te fixe les limites, l'élève intériorise des limites qui ne sont pas les siennes mais celles du système: Exemple, l'histoire de la 2ème GM est un ramassis de propagande larmoyante autours du sort des juifs.

De toutes façon, l'histoire est une interprétation de fait ça ne sera jamais totalement objectif, donc quand bien même on nous présente autre chose on retrouvera ce problème, mais je veux bien admettre ce que tu dis. Merci pour ton post intéressant, si un jour j'ai le temps peut être que je lirais le livre que tu me proposes.

Bardamu a écrit:
Fais l'effort de comprendre là où tu t'es montré maladroit et de corriger le tir parce que la modération n'a pas de temps à perdre dans la gestion de ce genre d'enfantillage ! Merci d'avance !

Peut être que je me suis montré un peu trop direct c'est vrai c'est ma faute, à vrai dire j'ai du mal à bien saisir tout l'étendue de ce complot que vous présentez et je me pose des questions, désolé je ne pensais pas que ma petite présentation allait faire couler autant d'encre... (En même temps j'ai mal choisis mon avatar il est vrai mais je le trouvais décalé et drôle)

Solstice a écrit:
Sutorie fait parti de cette ..... enfin tu vois de quoi je veux parler... c'est comme.......... une vermine qui tente de s'infiltrer sur le forum. Te casse pas à lui répondre. Ce type est sur haute surveillance

Eh ben, t'es assez énorme comme gars toi, je donne mon opinion et vu qu'elle n'est pas dans ton moule je suis un conspirateur venu convertir les gens de ce forum ! Eh ben, omg quoi xD Désolé si le fait de me poser des questions fait de moi un mec infiltrer appartenant à un parti ou je ne sais quoi d'autres ^^

Plus sérieusement, désolé si j'importune les modérateurs, si jamais ma présence sur ce forum vous embêtent bannissez moi carrément, je saurais à quoi m'en tenir. J'ai juste envie de discuter librement et de me forger mon opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   4/10/2011, 01:01

ben, discute librement mon gros ^^ on t'écoute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6049
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: L'histoire à l'école, qu'en penser ?   4/10/2011, 09:25

Un site assez intéressant sur les errements de l'Histoire telle qu'elle est enseignée à l'école via les manuels de propagande de Fernand Nathan et consorts :

http://lionelcavan.romandie.com/archives/16946/20100501

Un exemple :

Un an après l'éclatante victoire de Valmy (FAKE) le jeune Barra est mort pour la République face aux barbares royalistes (FAKE)

Le jeune Barra est mort à 14 ans face aux barbares vendéens; ceux-ci lui avaient proposé de le laisser en vie s'il criait "vive le Roi", mais le patriote cria "vive la République" et fut abattu par les fourches et les faux des paysans conservateurs. Difficile de faire plus faux et plus malsain.

Joseph Barra, né en 1779, souhaite s'engager dans les troupes révolutionnaires; c'est un ado rebelle. Il n'a pas l'âge de porter les armes, il devient donc tambour, c'est à dire qu'avec sa caisse portative et ses roulements de baguette, il donne le rythme de la marche et transmet les ordres aux soldats. En décembre 1793, l'armée révolutionnaire se porte à la rencontre des Chouans. À la bataille de Jallet, les Vendéens décident de s'emparer d'une partie des chevaux de l'armée révolutionnaire, Barra se trouve à cet endroit précis, et se prend un coup de sabre en pleine tête. Fin de l'histoire de Barra.


À la fin du mois, Robespierre comprend l'intérêt malsain qu'il a à en tirer. Il rend les hommages au Panthéon à Barra et ordonne qu'une illustration du sacrifice de l'adolescent soit présente dans chaque école. Non seulement pour enseigner les vertus de la République, mais, si possible, pour encourager les garçons à suivre cet exemple. L'armée révolutionnaire n'est pas comparable aux troupes régulières. Un autre mythe se forgeait en même temps, celui de la bataille de Valmy, près d'un an avant (septembre 1792). L'armée prussienne et les nobles en exil voulaient écraser la Révolution et rétablir la monarchie. Temps de merde, il flotte, le terrain et boueux, les troupes ont la dysanterie. La pluie humidifie la poudre et l'infanterie ne pourra pas tirer un coup de feu; la terre est tellement détrempée que les boulets de canon s'enfoncent dans la bouillasse sans rebondir, et les insurgés n'ont pas une égratignure. Écoeuré par ce temps de merde, conscient qu'avec la propagande, l'armée ait à se farcir une résistance populaire acharnée, le général Charles Ferdinand Guillaume de Brunswich décide de rentrer en Prusse. Les révolutionnaires, avec leurs vieux fusils, leurs faux, leurs fourches, leurs bites et leurs couteaux, largement inférieurs en nombre, sont seuls sur le champ de bataille et son fameux moulin... et peuvent tranquillement proclamer la République française. Alors oui, la mort au front de Barra, face aux royalistes vendéens, tombe merveilleusement bien. Il faut conditionner les garçons pour en faire du révolutionnaire fanatique prêt à hacher menu tout ce qui n'est pas d'accord et sans songer à se poser de question.


La mort de Joseph Barra, comme on peut le constater, d'un coup de sabre à la tête, sur fond de bataille rangée.

Effectivement, l'insurrection des Chouans, tant en Vendée qu'en Bretagne, fut réprimée, et l'Histoire est très pudique sur le MASSACRE, à peu de chose d'un génocide. Les Vendéens luttaient parce qu'ils préféraient conserver un roi, et, au-delà, ils défendaient la liberté de penser autrement et d'avoir d'autres idées, chose intolérable pour la République, qui a commencé de cette façon, ne l'oublions pas: http://lionelcavan.romandie.com/post/16946/192189 . Les Bretons s'étaient soulevés pour une raison simple: la décision de recruter trois cent mille soldats en Bretagne au nom de la République (galvadeg an tri kant mil soudard, en breton). Le hic c'est que le traité d'union Bretagne-France (1532) stipulait que la France n'avait pas le droit de recruter des hommes en Bretagne. La République s'asseoit dessus: ça, c'était sous l'Ancien Régime. Donc la République emmerde les Bretons, donc, révolte. Tout cela s'est soldé par des exterminations de masse dont on a trouvé des restes horribles jusqu'au coeur du Mans.

Pourquoi avoir autant insisté, tout au long du XIX° siècle, sur la soit-disant "barbarie" des Vendéens? Parce qu'ils étaient royalistes et la suite du programme politique, limite du lavage de cerveau, est expliquée dans cet article-clef: http://lionelcavan.romandie.com/post/16946/185551 . Barra est devenu un martyr de cette Révolution qui voulait déraciner le christianisme...


Vestige de la glorieuse victoire de la Révolution sur les sauvages

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire à l'école, qu'en penser ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ École des Mousses ] Histoire de l'École des mousses
» Histoire du bateau école Chacal
» Votre premier jour à l'école de spécialité.
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire :: Entraide-
Sauter vers: