Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   27/6/2011, 22:57

"La lumière doit percuter la vulgaire matière pour se révéler. Donc les bonnes théories doivent percuter aussi le vulgaire, les faux concepts et théories vieillissantes pour révéler leurs éblouissantes clartés." soldat inconnu d'internet.

http://www.roger-robert.com

Je n'ai lu qu'une partie du livre mais c'est pour l'instant très intéressant et plein de bon sens. C'est en français profitez en !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   27/11/2011, 20:52

Voilà un petit article de Robert.

Citation :

Le réchauffement climatique revisité !
Roger Robert le 19 novembre 2011


Une fois de plus, j’apporte un regard nouveau dans les sciences et cette fois-ci je m’attèle à cette théorie un peu controversée qu’est le réchauffement climatique.
A une époque tout s’expliquait autour du trou d’ozone, puis celui-ci est tombé un peu en désuétude pour laisser la place à l’effet de serre que personne ne peut ignorer tant on nous en rebat les oreilles quotidiennement !



La couche d’ozone
Je ne vais pas développer considérablement cette particularité, car les observations de l’atmosphère terrestre ne semblent pas respecter des comportements logiques. En effet, ces observations diffèrent grandement de celles effectuées en laboratoire.

Pour expliquer cela, prenons le cas de l’ozone :
L’ozone est un gaz qui comporte 3 atomes d’oxygène, trioxygène O3.
Le gaz oxygène n’en comporte que 2, dioxygène O2.
L’ozone est un gaz lourd. Dans les villes il est émis par les véhicules à moteur et stagne au niveau du sol. Bizarrement, et en parfait désaccord avec le principe de décantation, qui veut que les fluides se répartissent en couches avec la plus dense sous les autres, l’ozone grimpe en un lieu où il n’a rien à y faire et forme une couche avec des trous aux pôles. De ce fait, nous en concluons qu’il y a le bon ozone qui nous protège des rayonnements ultraviolets et le mauvais ozone qui pollue l’air.

Avec cet exemple, vous comprenez ma surprise face à ce gaz lourd qui va se réfugier si haut en altitude !
Pour comprendre les raisons d’un tel comportement, il faut regarder les moyens qui nous permettent de le détecter. Ce ne sont plus les mêmes instruments qu’en laboratoire, mais d’autres qui le détectent à distance !
Ces instruments sont-ils fiables ?
Pour confirmer ou non cette fiabilité, il aurait été judicieux de monté un instrument de labo dans la couche d’ozone et ainsi de vérifier la pertinence des résultats. Mais les difficultés sont considérables alors pourquoi douter des appareils si ceux-ci respectent les théories en vigueur ?
Le comportement étrange de l’ozone n’est pas le seul mystère de notre atmosphère terrestre…

Atmosphère terrestre
Au niveau du sol, l’air est composé de 21% d’oxygène, 78% d’azote (N2) et de 1% d’autres gaz.
Étrangement, si la « masse » de l’Univers serait constituée à 75% d’hydrogène, ce gaz est quasiment inexistant dans l’atmosphère terrestre !
Or, ce gaz très léger devrait grimper en altitude, comme le font les ballons remplis de ce gaz !
On devrait donc trouver une couche d’hydrogène en haute altitude, ainsi que d’autres gaz comme l’hélium !
Mais hélas, les mesures à distances ne me donnent pas raison. Pour savoir s’ils sont réellement présents, il aurait été intéressant de prélever quelques échantillons, malheureusement les ballons sondes ne vont pas assez haut pour cela. En fait, si les instruments de détection à distance ne sont pas capables de les détecter, c’est parce que nous ne les cherchons pas à cause du présumé mouvement brownien des gaz, qui expulserait les gaz légers dans le « vide » cosmique, donc selon une théorie admise.
Vu avec les Sciences revisitées, en considérant le Modèle Atomique à Électrons Statiques, (MAES), la définition de l’état gazeux qui en résulte, l’éther et le principe de la pesanteur, les gaz légers ne s’évaporent pas mystérieusement, mais ils s’organisent en couches plus ou moins homogènes en fonction du brassage qui règne en ces lieux, des courants d’altitude.

Je sais, je deviens désagréable lorsque j’ose émettre un doute sur les travaux de ces milliers de scientifiques qui œuvrent au plus près de leurs compétences intellectuelles et professionnelles. Ils ne peuvent pas TOUS être dans l’erreur et ce n’est pas un individu isolé qui peut se permettre de tenir des propos contradictoires !
Mais, si TOUS ces scientifiques utilisent les mêmes résultats erronés, ce n’est pas leur compétence qui est mise en doute, mais les interprétations qu’ils donnent aux instruments !

Prenons l’exemple des mesures de la composition des étoiles par le spectre d’absorption de raies. Ceux-ci montrent TOUJOURS la présence d’hydrogène !
Cet hydrogène ne serait-il pas celui qui englobe notre atmosphère, par hasard ?
Personne ne peut donner une réponse catégorique car personne n’est encore capable d’affirmer le contraire !
Pour ma part, je suis convaincu de la présence d’une couche d’hydrogène au-dessus de la stratosphère. Couche de moins en moins dense jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des électrons libres, de l’éther !

L’effet de serre
Je comprends le fonctionnement d’une serre de jardin ! Les vitrages permettent aux Rayons lumineux de réchauffer le volume d’air emprisonné et lui interdisent de s’en échapper ! A l’intérieur d’un véhicule stationné en plein soleil, vitres fermées, l’air chauffera davantage qu’avec les vitres ouvertes.
Ces effets de serre sont simples à comprendre et à admettre, par contre, je ne vois pas la similitude avec le gaz carbonique, le CO2, contenu dans l’atmosphère.
– Arrive-t-il à former une enveloppe étanche et translucide ?
– Notre planète serait-elle enfermée dans un bocal ?
– Évite-t-il les courants d’air, les vents ?
Je n’ai pas l’impression, car les fusées devraient transpercer cette enveloppe et personne ne nous a encore évoqué un tel problème.
N’ayant jamais compris cet effet de serre, je passe directement à ma vision des conséquences de l’activité humaine.

La suite est un peu technique une relecture peut être utile sur le site d'origine, il y a les liens vers d'autres sources qui aideront grandement les novices, ou simplement pour vous rafraîchir la mémoire.
Ce qui peut être très utile.

Vous pouvez lui poser des questions directement sous l'article.

source
http://rogerrobert.unblog.fr/2011/11/19/le-rechauffement-climatique-revisite


Sinon voilà la suite sans les liens.

Citation :

- Le dérèglement climatique revisité –

La très grande majorité des activités humaines transforment des matières solides et/ou liquides, en gaz. Si ces transformations produisent du gaz carbonique, elles génèrent, dans des proportions non négligeables de l’hydrogène (H2).

Et, c’est cet hydrogène qui explique les modifications

des phénomènes météorologiques et climatiques

et non pas le gaz carbonique !

La couche d’hydrogène augmente en modifiant les caractéristiques de notre atmosphère.

Comment est généré l’hydrogène ?
Afin d’expliquer la provenance de l’hydrogène, regardons le comportement des hydrocarbures.
Tous les hydrocarbures sont des molécules formées autour d’atomes de carbone et d’hydrogène.
Par exemples : Méthane (CH4), Ethane (C2H6), Propane (C3H8), Butane (C4H10), etc.

Prenons un petit exemple avec la combustion du méthane. Pour ce faire nous reprenons la séquence décrite dans tous les manuels de chimie :

CH4 + 2O2 CO2 + 2H2O

Une molécule de méthane avec 2 molécules d’oxygène nous donne une molécule de CO2 et 2 molécules d’eau.
Or, nous pourrions également écrire la séquence :

CH4 + 3O2 CO2 + H2O + H2 + O3

Cette fois-ci, nous obtenons une molécule d’ozone !
Cette forme d’écriture peut s’appliquer à l’ensemble des produits pétroliers, donc à la combustion dans les moteurs à explosion sans tenir compte de l’azote de l’air.
Hormis l’ozone, cette écriture fait apparaître une molécule d’hydrogène !
Nous pourrions écrire plus simplement la séquence :

CH4 + O2 CO2 + 2H2

Avec ce dernier exemple, nous constatons que la combustion du méthane est capable de produire encore plus d’hydrogène.

Suis-je dans l’erreur avec ces nouvelles séquences ?
Il ne faut pas avoir fait des études supérieures pour constater que dans la première séquence, le volume résultant est plus faible malgré l’augmentation de la température, donc cette réaction devrait engendrer une implosion, or seules les autres séquences font apparaître une augmentation de volume !
Expansion du volume qui semble pourtant être le principe de base du moteur à explosion ! En conséquence de quoi, j’estime qu’il n’existe pas une seule manière d’écrire la combustion du méthane, mais une multitude et le MAES permet d’en comprendre les raisons.

Cette petite démonstration simplifiée permet d’illustrer que les activités humaines génèrent en permanence une multitude de gaz, dont une part de CO2, mais toujours beaucoup d’hydrogène. Ce gaz très léger, grimpe rapidement dans l’atmosphère. La couche d’hydrogène augmente et appuie sur les autres couches, l’atmosphère devient plus dense.

La densification de l’atmosphère
La densification de l’atmosphère signifie un plus grand nombre de molécules par unité de volume. Comme décrit dans la présentation du Modèle Atomique à Électrons Statiques (MAES), les molécules de gaz sont en contact au niveau de leurs bulles électroniques et non pas distantes comme le voudraient les conclusions du mouvement brownien. Une augmentation de la densité de l’atmosphère signifie également une augmentation de la pression atmosphérique.

La pression atmosphérique
La pression est une force par unité de surface (plane). Pour quantifier la pression atmosphérique, nous mesurons la déformation d’une membrane ou d’une capsule dont une face perçoit cette pression et l’autre une micro-pression (vide). Connaissant l’évolution de la force en fonction de la déformation et l’aire de la surface de mesure, nous en déduisons la pression.

- Une variation de la pression atmosphérique est-elle détectable ?
Par rapport à une référence, nous mesurons aisément les fluctuations lors d’intervalles de temps plus ou moins courts. Mais en évoquant une modification de la pression atmosphérique, je parle d’une modification de la référence, celle que nous exprimons aujourd’hui à 1013,25 hPa (hectopascal).

- Est-il possible de détecter une modification de la référence ?
À la grande surprise de toutes celles et ceux qui lisent cet article, j’annonce que nous sommes incapables de mesurer une dérive de notre référence de pression atmosphérique !
En effet, la mesure de la pression atmosphérique n’est pas évidente car elle est fonction de l’altitude, de la température, de l’humidité et d’autres facteurs locaux. De ce fait, un baromètre n’est pas étalonné en fonction de la déformation de la membrane ou de la capsule, mais sur la base d’une atmosphère normalisée.
En conséquence de quoi, tous les baromètres ne déterminent pas les valeurs effectives d’une force par unité de surface, mais une valeur en relation avec la norme. Le baromètre est un instrument qui ne peut pas voir la dérive d’une référence, car celle-ci est définie comme étant invariable !

Le baromètre à tube de mercure semblerait être l’instrument, certes peu précis mais infaillible, or il n’en est rien et je reviens expliquer la raison un peu plus loin.
En conclusion la référence de la pression atmosphérique n’est pas fiable et peut se déplacer tout en affichant une valeur immuable et stable !

- Quelles sont les conséquences d’une variation de la pression atmosphérique de référence ?
Lorsque la pression augmente, le point d’ébullition de l’eau se déplace vers des températures plus élevées, tandis que le point de congélation se trouve à des températures plus faibles. Si nous sommes dans l’incapacité de chiffrer l’évolution de la référence de pression effective, nous conserverons les références de température, car elle aussi est une grandeur relative à l’environnement.
Le thermomètre restera étalonné par rapport au point de congélation qui affichera 0°C et le point d’ébullition à 100°C.
Ceci veut dire que l’échelle des valeurs de température se sera agrandie.



Après la perte d’une référence absolue de pression, nous perdons une référence absolue de température.

Toutes nos grandeurs absolues ne le sont qu’en relation avec l’environnement.
Au niveau de l’échelle Kelvin, cette modification de la plage, donc de l’intervalle d’un degré Celsius, devrait modifier la valeur du zéro absolu. Mais les valeurs de température très basses ne se font plus sur la base de l’échelle Celsius, mais sur la transformation d’état de certaines substances dont nous connaissons leurs valeurs actuelles.
Cette modification de la température signifie que la quantité énergétique emmagasinée sous forme de Faisceaux thermiques est différente, pour la même valeur affichée.
Dans un baromètre à tube de mercure, la poche supérieure n’est pas vide mais remplie de vapeur de mercure. Les conditions de formation de cette vapeur sont modifiées par cette amplification de l’énergie thermique, par conséquent un tel baromètre peut afficher la même hauteur de mercure alors que la référence absolue s’est légèrement décalée vers le haut. En effet, pour illustrer ceci, si nous chauffons un tel instrument, il ne se comporte pas comme le thermomètre, mais affiche une hauteur de mercure moindre, car la tension de vapeur du mercure diminue.

Le calcul de ces dérives (pression – température) n’est pas aisé car notre planète n’est pas une sphère parfaite et de plus elle est en mouvement. Ces modifications sont certainement très faibles, mais sachant que le physicien cherche la précision d’une décimale très loin après la virgule, cette dérive de décimales assez proche de la virgule donne des pourcentages d’erreur très élevés !

En conclusion : Une densification de l’atmosphère engendre une augmentation de la pression et une modification de l’échelle thermométrique, mais nos instruments sont incapables de les voir et de les quantifier.

Les conséquences climatiques !
– Pour une même vitesse de déplacement, la force du vent est plus intense.
– Les vents engendrent la houle, laquelle se transforme en vagues à l’approche des hauts fonds : Les tempêtes sont par conséquent plus violentes.
– Les cyclones et autres phénomènes météorologiques similaires profitent de ces conditions pour grandir davantage.
– La densité de vapeur d’eau dans l’atmosphère augmente : Les précipitations sont plus importantes.
– Dans le même registre, des particules fines et des gaz lourds sont plus aisément véhiculés, en accord avec le principe d’équibullage (adaptation de la taille des bulles électroniques aux interfaces). Les pluies conservent ce privilège de les nettoyer en les précipitant au sol, mais entre-temps certaines créatures utilisent cet air souillé pour respirer et d’autres en profitent après, mélangés avec l’eau qui leur assure leur subsistance.
– Le refroidissement nocturne est grandement influencé par la couverture nuageuse. Le volume pondéral de l’atmosphère est plus important, cependant la durée de la nuit est suffisante pour atteindre les mêmes dissipations thermiques : Le thermomètre continue à afficher des valeurs moyennes conformes aux valeurs saisonnières, mais en relation avec sa nouvelle échelle !
– La formation de la glace requiert un plus fort transfert « thermique » (par Rayons lumineux), malgré cela, elle est avant tout influencée par le refroidissement nocturne et la période durant laquelle les températures sont en accord. De ce fait, d’une année à l’autre, il est impossible de prédire une tendance formelle, d’autant plus que les précipitations neigeuses peuvent être plus importantes.
– Le niveau des océans ne va pas monter dans les proportions annoncées, car la fonte des glaces terrestres sera compensée par le volume d’eau contenu dans les nuages. De toute façon, si cela devait apparaître, ce sera accompagné de séismes plus fréquents car les océans ont leur rôle à jouer lors de l’expansion terrestre. Les océans retrouveront un niveau semblable ou peut-être même inférieur.
Les cycles de glaciation connus par le passé, ne sont pas liés à une modification incompréhensible et inexplicable de l’orbite terrestre, mais elles succédaient aux phases d’expansion qui ont réussi, en moins de 200 millions d’années, à faire doubler le rayon de notre planète ! Nous ne sommes donc pas dans une phase de réchauffement ou de glaciation, mais dans une période où notre atmosphère se densifie très rapidement.

Voici brièvement résumé les principaux effets liés à la production d’hydrogène due à l’activité humaine. Ces effets se constatent de plus en plus souvent et les « gaz à effet de serre » n’ont jamais réussi à les expliquer !

Le CO2 a bon dos, il est le prétexte pour nous faire avaler toutes sortes de pilules. Elles seront toutes bénéfiques pour ceux qui en tirent un avantage seulement pécuniaire.
Le nucléaire ne produit pas de gaz carbonique, mais beaucoup d’hydrogène et pas n’importe où ! Dans le circuit primaire ! Circuit qu’il faut donc dégazer de temps à autres en le relâchant dans l’atmosphère. Fukushima nous en a apporté la preuve et l’environnement des centrales n’est jamais sain malgré un circuit primaire qui se devrait être étanche ! Merci pour ces rejets !

Que peut-on faire contre cette dérive climatique ?
La solution est simple : Il faut réduire la croissance, voire l’inverser !
Mais que ce soit la croissance démographique ou la croissance économique, ce terme de croissance appartient au monde des sciences humaines et là, il n’y a plus de solution !
En toute franchise, il y aurait bien des solutions, mais après les scientifiques, je ne veux pas me mettre à dos les maîtres de la finance, car ils ont encore plus de pouvoir, ils ont TOUS les pouvoirs !
Alors laissons à ces maîtres du Monde le pouvoir de détruire l’humanité ! Notre planète Terre appréciera cette autodestruction !!!

Roger Robert

Bien, c'est un article qui finalement amène à se poser encore plus de questions sur le schmilblick mais comme dit Robert c'est une gymnastique importante. Bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   7/4/2012, 23:02

Salut, petit message que je vous transmets.

Citation :

Bonjour,

Voici un lien vers ma vidéo, dans laquelle je présente une grande partie de mes théories :
http://youtu.be/qQbmSRVk6Gw

L'attitude du monde "scientifique" n'évolue pas, après avoir refusé de lire, ou s'ils l'ont fait ils deviennent muets, maintenant ils ne veulent pas voir cette vidéo, ou disent qui ne veulent pas le faire.

Ce serait très aimable, si tu pouvais la partager avec tes contacts. Elle est un peu longue, 90 min, mais elle est très explicite.

Bien à toi, et merci pour tes envois de temps à autres,

Roger

C'est donc avec plaisir que je vous mets la vidéo de ce cher Roger qui comme je l'ais constater ne cesse de discuter sur la toile avec de nombreux internautes scientifiques ou non (mission difficile comme vous le constaterez si vous lisez un peu son site) et cherche à faire connaitre ces théories.

Les Sciences revisitées

Citation :

Ajoutée par SciencesRevisitees le 28 mars 2012

Présentation du Modèle de l'Atome à Électrons Statiques (MAES), avec toutes ses conséquences sur la compréhension de la matière et de ses différents états.
Mise en évidence de l'éther qui engendre la pesanteur.

________

Sinon temps qu'à faire je vous mets aussi ce lien et message d'agent__001 sur un autre sujet, mais sur le site du CEP (revue du Centre d'Etude et de Prospective sur la Science) il est question naturellement aussi de science.
Je crois bien que ce site est déjà référencé sur novus, mais dans le doute...

Citation :

********* PDF *********

Vous pouvez choper les confessions de Rakovski en PDF GRATUITEMENT !

Pour cela, vous devez vous inscrire sur le site du C.E.P. (inscriptions: gratuites; consultations: gratuites; téléchargements: gratuits).
Seuls les 5 derniers numéros sont payants (normal), sinon TOUS LES numéros sont gratos en PDF:
le-cep.org

Inscriptions:
le-cep.org/membres

Une fois inscrit(e) et connecté(e), se rendre ici:
le-cep.org/articles.html

Pour lire "Les Confessions de Rakovski" en intégralité et version autentique (trad. Landowski), récupérer les 7 numéros suivants (N° partie : N° revue : pages revue) :
I : 026 : 037;
II : 027 : 035;
III : 028 : 021;
IV : 029 : 026;
V : 030 : 039;
VI : 031 : 031;
VII : 032 : 037.

source
http://www.dailymotion.com/video/xpk6kl_dominique-tassot-la-confession-de-rakovski-emission-n-2-le-libre-journal-18-05-2005-radio-courtoisie_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6049
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   10/4/2012, 14:45

Salut c.isme et merci pour le lien vers le site de Roger Robert Bien As-tu avancé dans la lecture de son bouquin ? Je viens de le commander... Un avis global sur la pertinence des théories robertiennes ? La vidéo pose un certain nombre de questions particulièrement pertinentes et surprenantes ! Passionnant tout cela au delà du ton monocorde des narrateurs père et fils Rolling Eyes

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   11/4/2012, 20:38

Je suis un peu gêné de répondre j'ai lu deux fois les 100 premières pages environ et prit la résolution de faire des notes sur un autre cahier mais n'est pas fait ce travail pour le reste du livre que j'ai feuilleté, Roger m'a dit qu'il comprenait et que ce livre est aussi une masse de travail pour ces lecteurs. J'avoue comprendre tout à fait sa vision et ce qu'il écrit, je trouve qu'il est assez noble dans son action et tout à fait libre dans son esprit mais se pose le problème des mots et vocabulaire nouveau et de la déconstruction des vocables de la "science" d'aujourd'hui. Je dirais que ce travail la de vulgarisation est une chose aussi importante que de ce faire un carnet avec des notes sur les outils graphiques et donc géométriques plus n'indication des pages clefs. Ce qui est déjà une très bonne option prise par Roger (outils graphiques) même si mathématiquement il y a aussi un effort à faire.

Je veux tout d'abord bien apprendre la base car je sais que ce livre va me prendre du temps. J'ai lu d'autres livres entre temps et c'est pas très bon, mais il faut bien lire se que l'on achète.
Je crois tout à fait Robert quand il parle de 6 ans de travail son livre est extrèmement bien structuré de 479 pages annexes comprises en 7 parties qui elles même ne peuvent être entièrement complété par l'auteur. 2 autres tômes étant nécéssaires.
On a à faire à quelqu'un de sérieux ça c'est sur et certain, je pense qu'il y a bien 1000 schémas et graphiques explicatifs.
Je peux vous dire qu'en lisant ce livre vous aurez de plus en plus de respect pour le métier d'ingénieur.
Le tout est de bien comprendre aussi qu'en s'attaquant à toutes ces branches de la science nous avons là un combat titanesque. Déjà en premier lieu il est bon de savoir que "l'espace temps" ou "dimension temporel" sont des âneries de sciento-sophistes. Vous apprendrez que l'on utilise très très très souvant ces âneries dans plein de technique de mesure d'une façon extrêmement vicieuse.

Sinon Barbamu tu fais bien de commander le livre car peu importe la qualité des vidéos de Robert il n'y aura jamais photo. L'important est d'avoir du papier devant les yeux et toute sa concentration.
Je n'en dirais pas plus mais bien qu'ayant peu travailler dessus j'ai déjà eu mes propres petites révélations qui émerveillent tant ma petite vie terrestre.
Le cosmos reste pour moi une source biblique primitive si je peux m'exprimer ainsi. lol!

"Savoir c'est bien, comprendre c'est mieux." Et j'ajouterais "Se rappeller est essentiel."

PS
Si Rogers ne veut pas de Dieu pour l'instant je suis sur que ça changera un jour.
Personne n'est parfait mais je constate que ça ne te fait pas peur non plus mon cher Bardamu et c'est une très bonne chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6049
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   12/4/2012, 10:19

Salut et merci pour ce partage d'impressions c.isme, et puis pour celui de la méthodologie que tu utilises, très très intéressant tout cela ! Remettre en cause la dogmatique, quelle qu'elle soit, devrait être un réflexe pour tous les êtres pensants de passage sur cette planète ! Ce qui m'enthousiasme le plus sur ce forum, ce sont les posts tels que celui-ci et qui conduisent à remettre en cause les fondements de tous les pouvoirs (économiques, politiques, religieux, scientifiques, médicaux,...). Chercher un des bouts de la pelote et faire ce travail de démêlage avec patience, constance, ouverture d'esprit, honnêteté, probité... A cet égard, sans préjuger de sa pertinence, le travail de Roger Robert de même que l'esprit de ta démarche personnelle me semblent remarquables !

c.isme a écrit:

PS
Si Rogers ne veut pas de Dieu pour l'instant je suis sur que ça changera un jour.

Ça ne fait aucun doute Daccord Voir à ce propos ce sujet : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7130-des-savants-parlent-de-dieu et également celui-ci : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5912-les-mathematiques-temoignent-de-dieu

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   4/6/2012, 23:09


Masse et Poids
Publiée le 1 juin 2012 par SciencesRevisitees



Citation :

Voici ma dernière vidéo, dans laquelle j'explique pourquoi cette éternelle confusion entre la masse et le poids.

L'erreur vient de la recherche d'une unité de poids qui a été attribuée à la masse.
La vidéo n'est pas très longue et est très explicite.

Vidéo sur Youtube : http://youtu.be/-_S0ATlo6tg

Sur mon blog, je donne quelques explications en relation avec ce qui est écrit dans mon livre.
http://rogerrobert.unblog.fr/2012/06/02/pourquoi-la-confusion-entre-la-masse-et-le-poids/

Toute mon amitié,

Roger Robert

La masse ou le poids ?

Einstein on va l'avoir sur le dos pendent encore longtemps. C'est ce que l'on appelle le poids de l'histoire. Wink à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   12/6/2012, 13:02



Dernière édition par c.isme le 28/9/2012, 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Badonga



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Rupert Sheldrake - Une nouvelle science de la vie   17/6/2012, 15:38

Rupert Sheldrake - Une nouvelle science de la vie
Format pdf et djvu
Lien : jheberg.net/download-961C9D5D310D-unnoscdelavi.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   30/12/2012, 11:33


Roger Robert sur l'Expansion terrestre



je viens d'apprendre la triste nouvelle.
Roger Robert serait décédé le mois dernier 6 novembre 2012 suivant un de mes contacts, mes sincères condoléances à sa famille et à ces amis.

Je vais passer un triste dimanche. J'espère que son fils lui fera honneur...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Kristòphoros



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   30/12/2012, 15:24

c'est une terrible annonce. fesons nous gardiens de son oeuvre pour l'honneur de son travail. Sincère condoléance a la famille ainsi qu'aux proches.

si un membre du forum interne a e&r pouvait en toucher quelques mots, ainsi qu'y presenter ces publications, cela serai probablement bénéfique, car il ne fait aucun doute quand à la sincerité de cette homme ainsi qu'aux qualitées de ses théories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalker



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   31/12/2012, 12:06

Triste d'apprendre la disparition d'un rare scientifique pluridisciplinaire à l'esprit libre.

Je signale un lien qui va en intéresser beaucoup ici :

Article Expansion 2

Dans ce document, qui fait la synthèse de sa formidable théorie de l'atome et qui étaye celle de l'expansion de la Terre, M Robert montre que malheureusement certaines barrières sont difficiles à franchir, même pour l'esprit le plus ouvert. Cette barrière, pour M. Robert, ce sera celle de l'évolutionnisme. Je cite :

Nous n’irons toutefois pas jusqu’à remettre en cause la généalogie de l’humain, en considérant les singes comme une branche qui se serait séparée et le fait de se réfugier dans les arbres, aurait vu leurs pieds se transformer en mains…
Non ! Bousculer les choses oui, mais là c’est déjà un trop grand chamboulement pour aller plus loin.


Dommage !
Espérons que Sébastien Robert saura faire sauter ce verrou et poursuivre les travaux de Roger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stalker



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   24/2/2014, 19:19

Quelqu'un sait-il si le livre de Roger Robert est toujours à la vente ? Il n'est plus sur Amazon.
J'aurais aimé avoir un échange avec son fils mais personne ne répond aux e-mails et le numéro de téléphone n'est plus attribué.

Il serait dommage que le travail de Roger Robert disparaisse avec lui.

Il y a une version en ligne du livre ici : http://rogerrobert.unblog.fr/contenu-du-livre/
Mais il faut un mot de passe pour y accéder, et évidemment toute demande reste sans réponse...
Quelqu'un du forum a t-il ce mot de passe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 28/04/2014

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   28/4/2014, 14:54

Stalker a écrit:
...Mais il faut un mot de passe pour y accéder, et évidemment toute demande reste sans réponse...
Quelqu'un du forum a t-il ce mot de passe ?

Bonjour,

Je me suis inscrits pour vous répondre, c'est peut-être un peu tard mais bon ^^
Pour pouvoir consulter les pages libres du blog (le livre n'y est pas au complet je crois) il suffit d'entrer: rr suivi des n° de pages ex. rr065-080

J'aurais aimé également pouvoir acheter son livre.

RIP Roger Robert, puisse ton oeuvre ouvrir les yeux de certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)   28/4/2014, 20:21


Le top serait le courriel de Sébastien ou de la veuve de Roger, si vous voulez des infos contacté peut être la société qui a imprimé le livre.

Citation :

Afin de répondre le plus précisément et efficacement à vos demandes, notre équipe est disponible à Baume-les-Dames (25).

cphone 03 81 84 11 78
cfax 03 81 84 44 95
cmail fabrication@ime-sa.fr

Patricia LECHINE Accueil
http://www.ime-sa.fr

25110 baume les dames - imprimerie - y'a 2 résultats
http://www.pagesjaunes.fr/pros/00379032
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
Roger Robert - Les sciences revisitées (Théories diverses/Liens/...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roger, Robert
» Robert EUDE, historien Seinomarin.
» Le livre de Roger
» Robert Gogoi a-t-il été à bord du Gerlache ?
» Documentaire sur Robert Bruce. ARTE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Science alternative-
Sauter vers: