Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - Israel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   10/8/2012, 11:32

La France se prépare à une évacuation
de ses ressortissants en Israël


Selon des sources diplomatiques, un plan d'évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point dans le contexte de menaces croissantes de conflit avec l'Iran.


Un plan d'évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point pour faire face à la montée des périls. Objectif : ne pas être pris au dépourvu au cas où un déluge de missiles équipés d'armes conventionnelles ou non conventionnelles tirés par l'Iran ou le Hezbollah libanais s'abatteraient sur le territoire israélien. Parmi les scénario de sauvetage diplomates de les par alle figure un départ des ressortissants français à bord de petites embarcations rejoignant ensuite des navires de guerre français croisant au large du port de Jaffa, près de Tel-Aviv. Pour compléter le dispositif, plusieurs dizaines de Français ont été désignés pour servir de coordinateurs afin de relayer les consignes pour l'organisation de l'évacuation, les lieux de rassemblements et les procédures à suivre ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

Zone de d'une responsables chargés


Ces responsables, sous la responsabilité d'une « cellule de crise » à l'ambassade de Tel-Aviv, seront chargés d'une zone particulière déterminée en fonction du nombre de francophones. Parmi les localités prioritaires figurent Jérusalem, Tel-Aviv, le port d'Ashdod dans le sud du pays et Netanya une station balnéaire située au nord de Tel Aviv très appréciée des Français. Histoire de dédramatiser, les diplomates français affirment que l'ensemble de ces préparatifs n'ont rien d'exceptionnel et s « intègre dans des programmes de sauvetage de Français à le » étranger « régulièrement mis à jour ».

Menaces de guerre


Fr de seule certitude tout ca: ces mesures de précautions ont été prises à la suite des menaces de guerre. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense Ehoud Barak ne cessent d'agiter la menace d'une attaque contre les installations nucléaires de l'Iran accusé de chercher à détruire l'Etat hébreu. Si ce scénario devaient devenir réalité, il ne fait aucun doute que l'Iran doté de missiles à longue portée, contre-attaquerait. La milice chiites libanaise du Hezbollah, armée en grande partie par l'Iran, pourrait également participer à des représailles en tirant des milliers de roquettes et de missiles sur la Galilée dans le nord d'Israël. Les experts du ministère de la Défense ont évalué à « 200 à 300 » le nombre de morts parmi les civils que de telles attaques de missiles pourraient provoquer. En 1991, lors de la première du Golfe, l'Iraq de Saddam Hussein avait tiré 39 missiles Scud notamment vers Tel-Aviv où sont installés le ministère de la Défense et le siège de l « état majeur de le » armée. Ces attaques, qui avaient infir les Israéliens à se calfeutrer chez eux ou à se réfugier dans des abris, avaient provoqué important dégâts, une paralysie partielle de l'activité économique pendant plusieurs semaines, mais sans faire faire de victimes directes.

http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.latribune.fr%2Factualites%2Feconomie%2Finternational%2F20120809trib000713609%2Fla-france-se-prepare-a-une-evacuation-de-ses-ressortissants-en-israel-.html%3Futm_source%3Ddlvr.it%26utm_medium%3Dtwitter

http://www.businessinsider.com/france-is-preparing-a-plan-to-evacuate-its-citizens-from-israel-2012-8

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   26/8/2012, 16:12

Israel la guerre même dans une pub pour du chocolat (et ils se payent un des monty python en prime.... No Chagrin )

שוקולד השחר, סבבה אגוזים !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   7/9/2012, 05:07

Israël utilisera une arme secrète pour attaquer l’Iran

Selon l’expert du Moyen-Orient Mike Evans, qui dit avoir eu des discussions avec de hauts responsables israéliens cette semaine, il y a de fortes probabilités que des attaques soient menées sur l’Iran entre le 15 septembre et le 15 octobre. De plus, des hauts dirigeants israéliens auraient affirmé détenir une arme secrète qu’ils ont l’intention de déployer, mais sans nommer de quoi il s’agit. L’expert du Moyen-Orient pense qu’il pourrait s’agir d’une arme à impulsion électromagnétique (EMP), ce qui endommagerait sérieusement le réseau électrique de l’Iran.

Le reporter du WorldNetDaily, Jerome Corsi, avait déjà parlé en 2009 du développement par Israël d’une «arme secrète».
Les tests ont été effectués sur une base militaire israélienne non divulguée, dont peu de détails ont été donné à l’époque. Cependant, il a été confirmé par la suite que l’armée avait spécifiquement conçu l’arme pour être utilisée dans un éventuel conflit avec l’Iran.
Evans estime à 75 pour cent que les attaques seront effectuées dans cette fenêtre de 30 jours.

http://lejournaldusiecle.com/2012/09/06/israel-utilisera-une-arme-secrete-pour-attaquer-liran/#more-1735
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   24/9/2012, 19:21

Israël rappel son ambassadeur à Washington!

IRIB- Le régime sioniste a rappelé son ambassadeur en poste à Washington! selon Haaretz cité par Al Alam, les tensions entre Washington et Tel Aviv semble avoir provoqué cette décision.

Netanyahu s'apprêt à prononcer un discours de guerre à la tribune de l'Assemblée générale contre l'Iran et c'est vraisemblablement dans ec sens que Michel Oren a été rappelé à Tel Aviv. Toujours selon le journal, l'ambassadeur israélien a regagné Tel aviv pour un séjour de courte durée et afin de rencontrer le premier ministre sioniste avant son départ pour New York. "Il s'agit d'un cas exceptionnel et non annoncé officiellement car peu d'employés de l'ambassade sonta u courant de ce déplacement" dit le journal. Oren ne restera que 36 heures dans les territoires occupés et il en partira le jour de Yom Kipoor.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/214793-isra%C3%ABl-rappel-son-ambassadeur-%C3%A0-washington


_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   24/9/2012, 19:28

De plus en plus de news confirment l'idée qu'il y a de l'eau dans le gaz entre Israel et les USA. ou peut-etre n'est ce qu'un ieme mensonge des sionistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   24/9/2012, 19:36

Solstice a écrit:
De plus en plus de news confirment l'idée qu'il y a de l'eau dans le gaz entre Israel et les USA. ou peut-etre n'est ce qu'un ieme mensonge des sionistes.

Je pense plus à une stratégie de désinformation pour trompé les non aligner qui se préparent à une attaque imminente, car on sait bien qui est à la tête des USA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités - Israel   20/11/2012, 12:42

Hystérie sanguinaire à Tel-Aviv

Cette scène a été tournée à Tel-Aviv le 15 novembre 2012, lors d’une manifestation, à l’occasion de l’agression militaire d’Israel sur la bande de Gaza.

(Pour activer les sous-titres français, utiliser l’îcone dans la barre de contrôle de la vidéo.)

Shocked Shocked Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   22/11/2012, 15:31

Le dôme d'acier, «héros» de guerre israélien


téphane Amar, collaboration spéciale. La Presse (1) : "Les Israéliens en parlent avec un mélange de fierté et de fascination. Le «dôme d’acier» est le véritable héros de cette nouvelle guerre contre Gaza. Ce système antimissile parvient à intercepter en plein vol plus de la moitié des roquettes palestiniennes, dont celles tirées en direction de Tel-Aviv. Mis au point par la société Rafael, un des fleurons de l’industrie militaire israélienne, le système détecte les projectiles dès leur lancement, établit leur trajectoire et déclenche automatiquement le lancement d’un antimissile.

«C’est un spectacle magnifique, ces missiles qui explosent en plein ciel», se réjouit Boris, habitant de Tel-Aviv témoin d’une de ces interceptions. Le dôme d’acier joue probablement un rôle important dans la détermination du gouvernement à intensifier l’offensive. Puisque la population est relativement protégée des attaques palestiniennes, le gouvernement jouit d’une popularité sans précédent et peut mener les opérations à sa guise.

ISRAELVALLEY PLUS
D’après une source IsraelValley, la société Rafael, basée dans le nord du pays, s’apprête à investir plusieurs dizaines de millions de shekels dans les prochains mois. Objectif : ouvrir une deuxième ligne de production de Tamir, ces missiles intercepteurs rattachés au système Iron Dome, dont deux batteries sont actuellement stationnées aux environs de Beer Sheva et d’Ashkelon.

Le ministère israélien de la défense mène actuellement des discussions en vue d’accélérer ce processus et d’obtenir rapidement de nouveaux stocks de missiles. Il faut dire que depuis vendredi dernier, ce sont près d’une centaine de roquettes qui ont visé la région sud d’Israël, jusqu’à la ville portuaire d’Ashdod.

Selon l’armée de l’air, le système Iron Dome a intercepté au cours de la semaine écoulée près de 90% des missiles Grad qui prenaient la direction de centres urbains, soit environ 25 projectiles. Les autres roquettes ont atterri dans des zones non peuplées, occasionnant parfois des incendies de forêt, comme lundi soir dans la région frontalière de Hof Ashkelon.

Pour l’heure, la société Rafael ne dispose que d’une seule ligne de production. Mais entre les futurs besoins opérationnels de Tsahal et la commande de deux nouvelles batteries dont la livraison est prévue pour 2012, le missilier israélien est contraint d’accroitre considérablement ses moyens.

Auparavant, une troisième batterie devrait être achevée d’ici la fin septembre, et sera déployée dans la ville de Sdérot, cible des roquettes palestiniennes depuis le déclenchement de la deuxième Intifada en 2000.

Les prévisions optimales prévoient la production d’un total de six unités Iron Dome d’ici 2013, ce qui permettra à Israël d’assurer une défense quasi hermétique de ses frontières nord et sud – un comité d’experts de la Knesset a récemment estimé que 13 batteries étaient nécessaires.

Si quatre systèmes doivent être directement financés par les Etats-Unis qui viennent d’injecter 205 millions de dollars en faveur du bouclier antimissile israélien, le ministère de la défense sera nécessairement confronté à des problèmes de budget.

Le coût d’une batterie Iron Dome – incluant le radar de détection et de pistage développé en joint venture par IAI et Elbit -, est estimé aujourd’hui à 50 millions de dollars, tandis qu’un missile Tamir avoisine les 40.000 dollars.

Ces dépenses donnent des sueurs froides au gouvernement israélien, d’autant que l’utilisation du système lors de la dernière vague d’attaques sur le sud du pays a engendré une facture de 1,5 million de dollars. Seule la vente rapide du « Iron Dome » à des armées étrangères permettra de diminuer ces coûts exorbitants et malvenus en pleine crise sociale.

M.P

http://www.israelvalley.com/news/2012/11/20/38281/israelvalley-heros-du-jour-les-ingenieurs-de-rafael-qui-ont-mis-au-point-le-dome-de-fer-c-est-un-spectacle-magnifique-ces


Des roquettes sans explosif?

...
selon des sources israéliennes citées par l'Agence France-Presse, les roquettes palestiniennes qui survolent le ciel de Tel-Aviv seraient lancées sans charges explosives pour pouvoir accroître leur portée. « Ce sont des tubes, en fait », a affirmé un responsable israélien.

L'objectif du Hamas, en lançant ces roquettes rendues quasi inoffensives serait de galvaniser les Palestiniens, tout en créant plus d'inquiétude chez les Israéliens. On ignore toutefois combien de roquettes palestiniennes étaient « vides » sur les quelque 900 projectiles tirés vers Israël depuis mercredi.
...
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/11/17/010-israel_gaza-violence-dimanche.shtml

Ces roquettes vides auront au moins permis aux sionistes de peaufiner les paramétrages de leur bouclier. scratch

Ça pue...

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   22/11/2012, 17:46

L’attaquant emblématique du Real Madrid Cristiano Ronaldo a fait un généreux don de 1,5 million d’euros destiné aux enfants palestiniens dans la bande de Gaza.
Citation :

Relayée par plusieurs sites spotifs, l'information indique que l’attaquant a fait don à la fondation Real Madrid de son Soulier d'Or qui lui avait été remis en 2011. Le trophée a ensuite été vendu aux enchères pour donner la totalité des fonds aux écoles dans la bande de Gaza.

Aucune confirmation n'a encore été faite par ses proches. Rumeur ou pas, nous en saurons bientôt plus, mais ce n'est pas la première fois que Cristiano Ronaldo fait un don pour les enfants de Palestine. L'an dernier, il avait vendu la plupart de ses chaussures de sport lors d'une vente aux enchères Fondation Real Madrid, qui a également été consacrée à la collecte de fonds pour les écoles dans la bande de Gaza.

Selon plusieurs rapports, la Fondation Real Madrid a déjà aidé à construire 167 écoles dans 66 pays.

http://www.mooslym.com/accueil/actualite/635-cristiano-ronaldo-fait-un-don-de-15-million-deuros-aux-enfants-de-gaza.html[quote]

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   11/12/2012, 18:30




Lieberman :
l'UE suit une politique hostile aux juifs
comme dans les "années 30"

11 décembre 2012

Citation :

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a accusé mardi l'Europe de suivre une politique hostile aux juifs comme à la "fin des années 30" à la suite de la condamnation par l'Union Européenne de projets de nouvelles colonies israéliennes.

Ces déclarations risquent de refroidir un peu plus les relations entre l'Europe et Israël. Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a accusé mardi l'Europe de suivre une politique hostile aux juifs, à la suite de la condamnation par l'Union Européenne de projets de nouvelles colonies israéliennes. "Une fois de plus l'Europe n'a pas tenu compte des appels à la destruction d'Israël on a déjà connu cela à la fin des années 30 et au début des années 40 lorsque l'Europe savait ce qui se passait dans les camps de concentration et n'a pas agi", a affirmé Avigdor Lieberman à la radio publique. Il faisait allusion aux déclarations du chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, lors de sa première visite à Gaza du 7 au 10 décembre, qui a proclamé que "libérer la Palestine, toute la Palestine, est un droit, un devoir et un but", en refusant ainsi de reconnaître l'existence de l'Etat d'Israël.

"L'Europe s'est donnée une gifle à elle-même. Lorsqu'on sacrifie les juifs il faut se demander qui sera le suivant. A Toulouse, le terroriste qui a assassiné des enfants juifs avait également tué auparavant des soldats français", a ajouté le chef de la diplomatie. Le 19 mars, un islamiste radical Mohamed Merah avait tué trois enfants et un enseignant dans un collège-lycée juif après avoir auparavant tué trois parachutistes. "Le terrorisme s'attaque aux juifs mais il s'en prend à tous les pays et valeurs occidentaux. Israël n'est qu'un hors d'œuvre", a ajouté M. Lieberman.

L'opposition dénonce ces propos

Le ministre a également dénoncé le président de l'Aurorité palestinienne Mahmoud Abbas. "Le Hamas appelle à la destruction d'Israël et refuse de reconnaître Israël et Abou Mazen (le surnom de Mahmoud Abbas) soutient cette position alors que l'Europe se tait", a ajouté M. Lieberman. Les ministres européens des Affaires étrangères se sont dits lundi à Bruxelles "consternés et fermement opposés aux projets israéliens d'extension des colonies" en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est. Réagissant à l'octroi à la Palestine du statut d'observateur à l'ONU, Israël avait annoncé la semaine dernière son intention d'étendre ses colonies, en particulier dans le secteur E1 qui relierait la colonie de Maalé Adoumim à des quartiers de colonisation juive à Jérusalem-Est.

Ce projet, s'il était mené à bien, couperait en deux la Cisjordanie et l'isolerait de Jérusalem. Cela compromettrait la viabilité d'un futur Etat palestinien, ont estimé les ministres européens. Le numéro deux du parti travailliste (opposition) Yitzhak Herzog a dénoncé à la radio publique les propos de M. Lieberman qui sème la "peur et l'angoisse parmi les Israéliens en établissant un lien entre la situation actuelle et la Shoah". "Les dernières initiatives de Benjamin Netanyahu mettent en danger Jérusalem, isole Israël et affaiblissent Abou Mazen tout en récompensant le Hamas", a ajouté M. Herzog. La dirigeante du Meretz, un parti de gauche d'opposition Zehava Galon a pour sa part affirmé que le "monde ne croit pas au bluff de Netanyahu qui tente de faire croire qu'il aspire à la paix alors qu'il fait tout pour pousser Abou Mazen dans les bras du Hamas". La droite israélienne dirigée par Benjamin Netanyahu et l'opposition s'accusent ces derniers jours d'avoir renforcé le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza à l'approche des élections du 22 janvier.

http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/lieberman-l-ue-suit-une-politique-hostile-aux-juifs-comme-a-la-7721385.html

Ha ces khazars vivement que V. Reynouard finisse ministre de la culture là Liberman dira quoi de plus pour essayer de diaboliser l'UE ?

bonus

http://www.les-intransigeants.com/2012/12/un-juif-integriste-nous-ecrit
http://www.les-intransigeants.com/2012/12/en-dressant-un-chandelier-geant-en-plein-paris-les-sionistes-reaffirment-leur-domination-sur-la-france

"un chandelier géant dressé sur le Champ de Mars pour les festivité de la fête juive Hanouccah"

"Mars" dieu de la guerre, je me demande combien de mètres fait celui-ci de hauteur ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   14/12/2012, 21:52

Salutation à tous.

Israël: Lieberman a démissionné
AFP 14/12/2012

Citation :

Le ministre des Affaires étrangères israélien, le populiste Avigdor Lieberman, a annoncé aujourd'hui sa démission au lendemain de son inculpation dans une affaire frauduleuse, à cinq semaines seulement des élections législatives.

"Je ne suis pas tenu légalement de présenter ma démission (...) Mais j'ai décidé de renoncer à mes fonctions de ministre des Affaires étrangères et de vice-Premier ministre", a affirmé Avigdor Lieberman dans un communiqué.

"Dès hier, j'ai renoncé immédiatement à mon immunité parlementaire et après avoir fait l'objet depuis seize ans de poursuites judiciaires et d'écoutes (policières), j'entends sans tarder en finir avec cette affaire et laver définitivement mon nom", a ajouté le chef de la diplomatie israélienne. "J'ai également pris cette décision avec la conviction que les citoyens d'Israël pourront aller aux urnes après que ce problème aura été résolu", a encore dit Avigdor Lieberman, qui dirige le parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou, dans ce communiqué.

"Cela signifie que la justice doit se prononcer sur cette question avant les élections. Je pourrai ensuite servir les citoyens d'Israël et faire partie de la prochaine direction forte et unie qui fera face aux défis sécuritaires, politiques et économiques auxquels est confronté l'Etat d'Israël", a-t-il insisté.

Des élections législatives anticipées doivent se tenir le 22 janvier en Israël. Le parti Likoud (droite) du premier ministre Benyamin Nétanyahou et Israël Beiteinou, un des piliers de la coalition de droite au pouvoir, ont décidé le mois dernier de sceller une alliance électorale qui en fait les favoris du scrutin.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/14/97001-20121214FILWWW00489-israel-lieberman-va-demissionner.php

petit rappel

En 2009, il critique l'opération Plomb Durci pour l'insuffisance des moyens employés pour vaincre le Hamas et appelle implicitement à détruire Gaza par l'arme nucléaire en déclarant : « Nos devons continuer à combattre le Hamas comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais durant la Seconde guerre mondiale... La conquête du Japon alors n’avait pas été nécessaire»

Aussi si quelqu'un peut retrouver la trace je sais que parmis les accusations farfelues contre les NS après 1945 certains parlaient d'une extermination des juifs par la bombe atomique allemande. Merci si vous avez des sources à donner, histoire de rire un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   22/1/2013, 10:23

Enrico Macias appelle à voter pour la coalition d'extrême droite de Netanyahu et de Lieberman le 22-01

Beurk



Moi président, j'enverrai une armée de CRS le sortir de chez lui par le brushing et lui botter le cul hors du pays !

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   25/1/2013, 09:14

En route pour un troisième mandat ! L'actuel Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, 63 ans, est arrivé mardi soir en tête des élections législatives, selon les premières estimations. Le taux de participation est de 66,6 % Diable

...

http://www.leparisien.fr/international/israel-netanyahu-remporte-les-elections-legislatives-22-01-2013-2503033.php


_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   25/1/2013, 16:13

"taux de participation est de 66,6 %"

Un peu de pub pour le CEP
voir le pdf du CEP numéro 49
http://le-cep.org/sommaire49.html

Et Jovanovic qui nous racompte être le premier à faire le lien et à écrire entre l'apocalypse le 666 et la finance, c'est comique.

bonus
http://www.lelibrepenseur.org/2013/01/22/le-qatar-finance-la-vie-politique
Le Qatar finance la vie politique de l’extrême droite israhellienne !

suite au lien donné sur le site de LLP, article aussi dispo sur alterinfo.net
http://www.geopolintel.fr/article532.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
2befree



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Après la frappe sur la Syrie, Israël viole l’espace aérien libanais !   7/2/2013, 21:20

http://www.partiantisioniste.com/actualites/apres-la-frappe-sur-la-syrie-israel-viole-l-espace-aerien-libanais-1380.html


Après la frappe sur la Syrie, Israël viole l’espace aérien libanais !

Moins d’une semaine (le 30 janvier) après le bombardement israélien d’un bâtiment scientifique syrien, la direction de l'Orientation de l’armée libanaise a publié le 5 février, un communiqué dans lequel elle signale que deux avions de chasse israéliens ont violé lundi 4 à 14h15, l'espace aérien libanais au-dessus de la localité de Kafr Kila.

Ces avions ont effectué un vol circulaire au-dessus de différentes régions du sud du Liban jusque 16 heures. Trois autres appareils militaires israéliens sont entrés dans l'espace aérien libanais, au-dessus de la localité de Nakoura et ont effectué un vol circulaire au-dessus des régions du sud, de Beyrouth et de la Bekaa, avant de quitter le ciel libanais à 18h25 par Nakoura.

A quel jeu se prête, impunément, l’entité sioniste ?
URL : www.partiantisioniste.com/articles/1380
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partiantisioniste.com
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   13/5/2013, 17:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   14/6/2013, 18:58

"Survivant de l’holocauste" et trafiquant d’organes


Normalement, l’arrestation en Europe du chef d’un réseau de trafic d’organes humains aurait dû faire les gros titres des journaux.
Il n’en a pourtant rien été avec l’arrestation d’un certain Gedalya Tauber le 6 juin dernier à l’aéroport de Rome. On ne trouve que quelques références sur cette affaire sur internet comme cet article du journal Ouest-France, un des plus détaillés de ce que la presse francophone a à nous offrir:
Citation :
Italie. Un Israélien arrêté à Rome pour trafic d’organes
Faits divers vendredi 07 juin 2013
Gedalya Tauber, un ex-officier israélien de 77 ans à la tête d’un trafic international d’organes humains a été arrêté jeudi à l’aéroport Leonard de Vinci de Rome, a annoncé vendredi la police italienne. L’homme était recherché depuis octobre 2010.
Recherché par toutes les polices du monde et fiché par Interpol, l’ancien militaire a été identifié à l’aéroport par deux agents, dont le responsable de la police de l’air et des frontières, Rosario Testaiuti.
« Nous avons arrêté Gedalya Tauber qui est visé par un mandat d’extradition à la suite d’une condamnation à la peine de prison à perpétuité en Israël », a déclaré Antonio Del Greco, un responsable de la police à l’aéroport.
Cerveau du trafic d’organes entre le Brésil et Israël
Israëlien résident au Brésil, Gedalya Tauber avait été arrêté en 2010 pour trafic d’organes, avec son partenaire Eliezer Ramon et six autres Brésiliens, à Recife, au nord-est du Brésil. Considéré comme le cerveau du trafic d’organes entre le Brésil et Israël, il organisait des opérations à l’hôpital de Sainte Augustine de Durban, en Afrique du Sud.
Son groupe enrôlait des Brésiliens provenant des quartiers pauvres de Recife et payait entre 3 000 et 10 000 dollars pour un rein, qui était ensuite transplanté à l’acheteur. Tauber s’occupait aussi bien de trouver les donneurs que les bénéficiaires, ces derniers tous Israëliens. Selon les médias il aurait organisé plus de 35 opérations illégales dans l’hôpital de Sainte Augustine.
Gedalya Tauber est donc un ressortissant  l’entité sioniste, ancien officier de l’armée de surcroît, deux bonnes raisons d’être discret car ne sommes-nous pas là devant ce qu’on appelle des circonstances atténuantes?
Et puis, nous apprend la presse sioniste, Gedalya Tauber a aussi été chef de la police de Tel Aviv et, surtout, c’est un survivant de l’holocauste

Gedalya Tauber, une souffrance incomprise
Je ne sais pas pourquoi la presse française a tu ce détail pourtant crucial qui devrait valoir l’indulgence à ce trafiquant devant n’importe quel tribunal qui a tiré quelque leçon des méfaits ineffaçables du nazisme.


Journal mexicain révèle le trafic d'organes au Costa Rica
Spoiler:
 
http://www.teletica.com/Noticias/11805-Periodico-mexicano-revela-trafico-ilicito-de-organos-en-Costa-Rica.note.aspx
http://www.informador.com.mx/internacional/2013/465811/6/desarticulan-en-costa-rica-red-de-trafico-de-organos.htm


Dernière édition par c.isme le 17/8/2013, 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   31/7/2013, 16:29

Citation :
Comment les sionistes manipulent les mouvements autochtones du Canada…

Nous avons souvent mentionné ici-même la similitude de la cause palestinienne et de celle des mouvement d’émancipation anti-coloniaux des Indiens des Amériques. Les mouvements prenant de plus en plus d ‘ampleur d’année en année au sein des peuples natifs et en dehors (les colons devenant de plus en plus anti-coloniaux..), il devenait évident que les mouvements sionistes de lobby allaient s’intéresser à la chose. Nous ne savions pas que c’était chose faite, voici comment. Le tout sur fond de génocides, d’expériences médicales et de manipulation de l’histoire de la Palestine.

– Résistance 71 –

Natifs du Canada et Israël: La manipulation du génocide

Eric Walberg
27 Juillet 2013

url de l’article original:
http://www.ericwalberg.com/index.php?option=com_content&view=article&id=485

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Ce mois-ci, les médias du Canada ont solennellement relaté “la triste vérité au sujet du pays s’étant engagé dans une politique délibérée de génocide contre les premières nations”, se référant aux abus sur les enfants financés par le gouvernement il y a un siècle au travers de son programme de pensionnats, que le médecin en chef du Canada Peter Bryce dénonça en 1907, mais qui fut éludé. Bryce fut renvoyé de ses fonctions et la position de médecin en chef du Canada fut abolie en 1919. Ceci, bien sûr, est un crime terrible, bien que les faits soient connus depuis bien longtemps (la recherche de référence ayant été publiée en 2006). Une autre étude publiée par Ian Mosby en Mai de cette année a remis de l’huile sur le feu, révélant que de 1942 à 1952, le gouvernement canadien conduisit des “expériences nutritionnelles” sur des enfants indigènes pensionnaires des tristement célèbres pensionnats où les rations de lait furent reduites de moité pendant des années, les vitamines essentielles prévues ne furent pas distribuée et les soins dentaires furent interrompus, car la santé des gencives était une référence sanitaire pour les médecins de la recherche et que tout soin dentaire aurait altéré l’étude. Les éclaboussures médiatiques furent l’œuvre de Phil Fontaine, un ancien chef de l’Assemblée des Premières Nations (AFN) et de Bernie Farber, vice-président de l’entreprise Gemini Power Corporation et ancien secrétaire général  du Congrès Juif Canadien (CJC), devenu depuis 2011, le Centre pour les Affaires Juives et d’Israël (CAJI).

Ceci n’est pas la première fois que le CAJI a exprimé son “soutien” pour les natifs assiégés. Depuis des années maintenant, de la même manière que des centaines de parlementaires fédéraux et provinciaux canadiens, ainsi que des policiers et bien d’autres, sont invités en Israël aux frais de la princesse par le CAJI ou autres groupes pro-Israël; les “activistes sociaux” auto-proclamés du CAJI font maintenant les yeux doux aux groupes indigènes locaux en leur offrant de pareils voyages d’agrément. Par exemple, le représentant du CAJI de Winnipeg Shelley Faintuch a organisé une mission de développement de la jeunesse Cree de 10 jours en Israël en 2012 et encore cette année avec le soutien de chef de la nation Cree de Norway House Ron Evans “afin de développer la nouvelle génération de leaders natifs en regardant au travers de la lorgnette de l’histoire inspirée d’Israël.” Pourquoi les leaders juifs canadiens auraient soudainement un intérêt dans les nations indigènes et soutiendraient leur lutte pour obtenir réparations du gouvernement canadien pour les siècles de subjugation coloniale et d’exploitation ? Est-ce par altruisme, parce que la tradiition juive est d’être “une lumière pour les peuples “ ? C’est ce que le CAJI voudrait nous faire croire, avec ses affirmations de “profondes similarités culturelles et historiques” de “lutte pour l’acceptation, des droits égaux et des droits à leur propre terre.”

Il y a une autre explication, bien différente. Le mouvement de résistance autochtone a continué à croître ces 50 dernières années. Et quiconque avec ne serait-ce que la plus petite connaissance du comment les peuples natifs ont été dépossédés et abusés par les colons, peut très facilement voir un parallèle entre les autochtones du Canada et les Palestiniens, qui ont soufferts un siècle de traitement identique par les juifs immigrants en Palestine, qu’ils ont arbitrairement renommé “Israël” en 1948. Alors que les peuples indigènes deviennent de plus en plus éveillés à leur lutte commune avec d’autres peuples indigènes dans le monde, ils sont obligés de reconnaître et de s’identifier avec les Palestiniens et leur lutte contre les colons qui les oppriment. Il est donc tous à fait logique pour les sionistes canadiens d’anticiper et d’assayer de convaincre les nations natives du Canada que ce sont en fait les juifs (provenant pour leur grande part des pays européens et des Etats-Unis) qui sont les indigènes à la terre de Palestine et non pas les Arabes. L’histoire qui est racontée aux jeunes Cree participant à ces missions de développement des jeunes leaders est que les Israéliens, tout comme les autochtones canadiens, essaient simplement de réassumer leurs droits légitimes à la terre et à leur territoire.

Les manchettes voyantes des journaux au sujet du gouvernement canadien et de son génocide contre les populations indigènes il y a un siècle, sont accompagnées par des narratifs au sujet de l’holocauste nazi, de la “solution finale” et même de certaines allusions au tristement célebre Dr Mengele expérimentant sur ses victmes juives. Cette manipulation honteuse des évènements autour d’une véritable tragédie indigène est détestable. C’est aussi une gifle dans la figure du premier ministre Harper et de ses serviles allégences à Israël, comme codifié par une de ses premières actions de politique étrangère une fois en poste, le “partenariat” de coopération de sécurité publique signé avec Israël en 2008. Farber n’a t’il aucune allégence au premier ministre canadien ? Son accolade soudaine aux mouvements de résistance autochtones n’est-elle pas un chouia suspicieuse ? Le vice-président de Gemini Power Corporation n’est pas seulement un nabab de l’industrie, mais aussi un “activiste social” auto-proclamé, qui, d’après Wikipedia, “travaille en partenariat avec les Nations Indigènes pour les aider à développer des affaires durables.”

Ceci se traduit par: convaincre les natifs de vendre leurs ressources à des entreprises gourmandes comme Gemini Power et leurs laquais du gouvernement, avoir l’intention de constriuire de telles merveilles comme les terminaux de gaz naturel liquéfié sur la côte Ouest, les mines et l’exploitation du chromite et les projets de fonderies de la Baie James et les sables bitumeux pour la production de pétrole en Alberta. Est-il possible donc que Farber, avant qu’il ne publie son article dans le Toronto Star le 19 Juillet, ait eu un pow-wow avec le grand-chef Harper, s’excusant pour la comparaison du gouvernement canadien avec les fous génocidaires nazis, tout en expliquant que cela n’était en fait qu’une partie d’un plan où tous les deux y gagnent et qui escroquerait les indigènes sans recours plus avant de leurs ressources ? Que représentent quelques “tirs de fronde et de flèches” entre un big-boss d’entreprise et son laquais du gouvernement ? Harper peut utiliser toute l’aide qu’il peut avoir ces jours-ci, considérant le fait que le cœur même de la communauté native du Canada soutien Idle No More ces jours et non pas Israël. Le mouvement a déclaré la guerre à la tentative conservatrice de remplacer les obligations de traités du gouvernement par des mécanismes de marché comme les lois C-45 et C-38.

Farber n’a pas mentionné le fait qu’Israël lui-même a fait des expériences similaires à celles faites par le Dr Mengele sur ses propres citoyens juifs, comme des juifs nord-africains et éthiopiens, qui avalèrent la propagande sioniste et s’enfuirent de leurs terres traditionnelles et de leurs cultures pour s’en aller vivre “dans l’état juif”. D’après le documentaire “100 000 radiations”, montré à la télévision israélienne en 2003, à partir de 1951, l’armée américaine paya le ministère de la santé israélien pour que celui-ci irradie des enfants pour tester les effets des radiations. Une génération entière de jeunes juifs séfarades fut utilisé comme cobayes à son insu. Un autre documentaire de la tv israélienne diffusé en 2012 a révélé que jusqu’à récemment, des juifs éthiopiens furent injectés de force avec du Depo-Provera, un médicament destiné à les stériliser, avant qu’ils ne soient autorisés à immiger vers Israêl. Le contrôle sioniste des médias est-il si puissant qu’il empêche les Canadiens et les surtout les natifs de voir au travers les mensonges éhontés proférés par Israël et son lobby ainsi que les vérités qu’ils cachent ? Il n’y a pas qu’Harper qui est dupé.

Le chef Cree Ron Evans a personnellement souffert des expériences à la “Dr Mengele”, qui furent conduites à Norway House et Le Pas Cree dès 1942. Mais au lieu de relier les points ensemble, Evans a été acheté par le CAJI de Winnipeg et son sponsor affilié de la “Mission Cree en Israël”, où il prononça le peuple juif  comme étant “le véritable peuple indigène historique d’Israël”. Puis il y eut les autochtones de l’Ontario avec le “grand espoir blanc” Bob Rae, grand supporteur d’Israël, dont l’épouse était la vice-présidente du CJC. Rae a quitté le NDP en 2002 pour avoir refusé d’embrasser la mondialisation et les marchés libres et il est maintenant le négociateur des indigènes pour les intérêts miniers du “cercle de feu” de la Baie James.

Aussi sympathique l’ancien homme d’état Rae puisse être, ses intérêts communs, économiques et politiques, avec Farber, demeurent et il n’y a aucun doute qu’au mieux les autochtones percevront des millions de dollars, mais vous pouvez être absolument sûr que l’option “Pas d’exploitation minière du chromite” n’est pas sur la table. Il est clair aujourd’hui que les nations indigènes doivent obtenir de nouveaux accords sur leurs relations avec Corporate Canada. C’est tout le but du mouvement Idle No More. Mais l’option du “Non!”, doit toujours être sur la table et non pas seulement celle du “combien de fric obtiendrons-nous des entreprises pour qu’elles puissent continuer à détruire notre terre ?”

Il y a des signes montrant ce qu’une nouvelle donne pourrait être et les soudainement supporteurs pro-natifs sionistes comme Farber et Rae n’ont absolument rien à contribuer à cela. Le parc national de 1987 de Gwaii Haanas et le site héritage haida permet à Haida de règlementer l’exploitation du bois et de maintenir intacte les forêts sacrées, permettant l’utilisation durable de ressources naturelles. Thomas Berger appelle à la re-tribalisation des terres: “Tant que la terre est un bien corporatif, d’entreprise, elle sera vulnérable.”

*** 
Eric Walberg est l’auteur de From Postmodernism to Postsecularism: Re-emerging Islamic Civilization
http://www.claritypress.com/WalbergII.html

Une version de cet article a été publié sur  PressTV
http://www.presstv.com/detail/2013/07/27/315867/natives-and-israel-manipulating-genocide

http://resistance71.wordpress.com/2013/07/28/comment-les-sionistes-manipulent-les-mouvements-autochtones-du-canada


Attendons de voir le prochain Spielberg y'aura peut être des amérindiens pour la libération du camp de Dachau, avec flèches et arcs face aux allemands. (j'imagine la scène "Ugh ! Nous venir libérer hommes aux nez crochus de visage pâle à petite moustache qui a une crampe au bras...")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   4/8/2013, 21:58

Les contacts du Mossad aux Émirats et en Turquie


Citation :
Selon la seconde chaîne de télévision israélienne, le directeur du Mossad, Tamir Pardo, s’est rendu il y a quelques semaines aux Émirats arabes unis. Il y a rencontré le prince héritier. Les échanges ont porté sur la situation en Égypte et en Syrie.

Tamir Pardo aurait également rencontré l’ancien ministre de l’Intérieur palestinien, Mohamed Dahlan, qui a fuit son pays après avoir assassiné le président Yasser Arafat.

Selon le quotidien turc Hürriyet, Tamir Pardo aurait également effectué un voyage en Turquie pour y rencontrer son homologue à la direction du MIT, Hakan Fidan. Les entretiens ont portés sur la situation militaire en Syrie.

Sale coup en préparation ?

Un haut général de l’armée américaine se rend au Moyen-Orient pour des pourparlers sur la guerre
http://www.mondialisation.ca/un-haut-general-de-larmee-americaine-se-rend-au-moyen-orient-pour-des-pourparlers-sur-la-guerre/5345986

Des news superSionardes pour voir "les camps de vacances à Gaza" n'hésitez jamais à y faire un saut pour vomir un coup .Arrow 
http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2013/07/deces-dilan-halevifrancais-juif-et-sous.html


Dernière édition par c.isme le 17/8/2013, 22:27, édité 1 fois (Raison : ajout en vert: US général Martin Dempsey rencontre le général Benny Gantz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   17/8/2013, 22:11

Citation :
Le nouveau film de l'Israélien Yotam Feldman "The Lab" ( Le Lab) présente les hommes qui font des territoires palestiniens occupés le plus grand et plus moderne des laboratoires de tests d'armement : les concepteurs et vendeurs d'armes les experts militaires les dirigeants de l'industrie de l'armement mais aussi des universitaires et intellectuels juifs sionistes qui non seulement cautionnent les guerres le bizness de l'armement et ses immenses profits mais participent activement à la recherche de "solutions finales" pour détruire ceux qui sont considérés comme ennemis de l'entité coloniale juive sioniste.
http://fr.sott.net/article/16167-Israel-les-solutions-finales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   25/8/2013, 07:35

Citation :

Le « Masque de fer » d'Israël

Samedi 2 Mars 2013 à 20:07

Julien Lacorie


Un agent des services secrets israéliens, détenu au secret sous un faux nom, dans une prison de haute sécurité, a été retrouvé pendu en 2010. L'omerta, imposée par le Mossad et le gouvernement, a été brisée par les médias australiens.

Ben Zygier a été rapatrié à Melbourne, où il a été enterré le 22 décembre 2010 - SMH.com
Dans la cellule 15 de la prison Ayalon, près de Tel-Aviv, la plus célèbre d'Israël, il est impossible de se suicider. Bardée de caméras, elle a été conçue pour empêcher les détenus «importants» de se donner la mort. Yigal Amir, l'assassin d'Yitzhak Rabin, y a séjourné plusieurs années. Pourtant, en décembre 2010, un certain «M. X» est retrouvé pendu. Aussitôt, c'est la panique. Des agents d'un «service de sécurité» se précipitent dans la cellule. Pendant plusieurs heures, ils interdisent au personnel médical et pénitentiaire de s'approcher du corps pour mieux faire le «ménage». Puis plus rien. Depuis dix mois, ce prisonnier était maintenu dans l'anonymat.

Une sorte de «Masque de fer» israélien, comme son prédécesseur dans les geôles de Louis XIV. «Personne n'était autorisé à entrer en contact avec lui et seul un garde pouvait lui apporter sa nourriture. Je ne comprends pas comment il a pu se suicider avec quatre caméras le surveillant nuit et jour», affirme un gardien de la prison. Ce mutisme assourdissant va durer plus de deux ans. Il jette une ombre terrible sur les pratiques des services israéliens, qui avaient déjà été dénoncées dans les affaires Vanunu et Klinberg (lire les encadrés, p. 46 et 47). Ce n'est que la semaine dernière que cette omerta générale est brisée à des milliers de kilomètres de là. Les médias australiens révèlent que le détenu mort s'appelait Ben Zygier, un ressortissant australien de 34 ans issu d'une famille juive connue de Melbourne. Il aurait été enrôlé par le Mossad – les services secrets de l'Etat hébreu – et disposait de quatre passeports australiens sous différents noms.

La loi australienne autorise en effet les citoyens à changer très facilement de nom - Zygier l'avait fait trois fois - et donc, à obtenir à chaque fois des nouveaux papiers d'identité. Sioniste convaincu, il émigre en Israël en 1994 et fait son service militaire. Le Mossad le repère et le recrute. Six ans plus tard, il se marie à une Israélienne dont il a deux enfants. A plusieurs reprises, il retourne dans son pays d'origine, notamment pour y suivre des études de droit dans une université où Iraniens et Saoudiens sont légion.  

Détenteur de quatre passeports
Mais ses allers-retours en Israël et, surtout, ses différents passeports commencent à intriguer les renseignements australiens. Lorsqu'il revient en Israël, un journaliste australien, Jason Koutsoukis, briefé par des agents de son pays, l'interroge de but en blanc au téléphone sur son appartenance au Mossad. Interloqué, il nie tout en bloc. Ce même journaliste avait commencé à enquêter sur Ben Zygier en octobre 2009, à la suite d'une information des services australiens sur trois ressortissants de ce pays devenus citoyens israéliens et détenteurs de plusieurs passeports australiens.

Le Mossad aurait utilisé ce tour de passe-passe légal pour permettre à ces trois hommes de circuler dans des pays tels que l'Iran, la Syrie ou le Liban. Peu après, en février 2010, Ben Zygier disparaît de la circulation. Ynet, un site d'information israélien, révèle alors qu'un «M. X» est détenu au secret. Mais l'article est retiré mystérieusement au bout de quelques heures. Il faut ensuite attendre le «scoop» de la semaine dernière de la chaîne de télévision australienne ABC pour apprendre son décès et son appartenance au Mossad.

Les circonstances de la mort de Ben Zygier suscitent évidemment des interrogations sur le thème : «A-t-il été suicidé ?» Une juge a mis plus d'un an et demi pour rédiger un rapport concluant au suicide et ce document n'a pas convaincu la commission parlementaire chargée du contrôle des services de renseignements qui va à son tour mener une enquête. Avidgor Feldman, un avocat spécialisé dans les dossiers de renseignements, avait rencontré Zygier dans sa cellule deux jours avant son décès. Il affirme aujourd'hui n'avoir constaté «aucun signe de dépression pouvant laisser craindre un suicide». «Il semblait tout à fait rationnel, il venait d'avoir un deuxième enfant et réfléchissait aux différentes options judiciaires qui lui restaient», ajoute l'avocat. Selon lui, Ben Zygier aurait tenté de conclure un accord pour une peine allant de dix à vingt ans de prison.

En réponse aux soupçons sur les circonstances de sa mort, le ministre de la Sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovitch, prétend que Ben Zygier aurait accepté «de son plein gré» d'être détenu sous un faux nom pour «sa propre sécurité, celle de sa famille et de l'Etat». Selon ce ministre, «il a bénéficié de tous les droits accordés aux autres prisonniers». «Israël n'est pas une dictature où les gens disparaissent du jour au lendemain. Ce n'est que dans les cas exceptionnels que l'on donne une fausse identité et qu'une interdiction de publication est imposée», assure un haut responsable du ministère de la Justice.

Traître ou agent double ?

Toute la question est de savoir si le régime d'isolement total imposé à Ben Zygier était réellement proportionné à la faute commise. Sur laquelle on ne sait rien. Ben Zygier était-il un traître au service de l'ennemi ? Un agent double ? Ou plus prosaïquement un bavard sous pression sur le point de révéler des informations «embarrassantes» sur ses activités au Mossad ? Mystère total. Selon un «haut responsable» cité par les médias israéliens, il serait «mort de honte». L'explication est un peu courte...

Que faisait Zygier au Mossad ? Les médias étrangers rappellent qu'un agent de ce service, doté d'un passeport australien, faisait partie de l'escouade des 27 agents qui ont participé le 20 janvier 2010 à l'élimination d'un chef militaire du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, dans un hôtel de Dubaï. A l'époque, les Australiens avaient protesté.

Pour le Mossad comme pour les grands services secrets, la question des passeports est cruciale. Pour «monter» une opération, de vrais passeports sont indispensables. La fabrication de faux est en effet devenue pratiquement impossible avec les nouveaux documents biométriques. A deux reprises déjà, le Mossad s'est fait prendre la main dans le sac pour des vols ou des détournements de passeports canadiens et néo-zélandais. Dans le cas de la Nouvelle-Zélande, trois Israéliens ont été arrêtés en 2004 pour avoir tenté de se procurer des fausses identités. Puis, en mai 2010, le chef de la délégation du Mossad en Australie a été expulsé pour les mêmes raisons.

Deuxième hypothèse : Ben Zygier aurait créé avec deux autres agents d'origine australienne une société à Milan pour exporter du matériel de communication par satellite infesté de virus destiné notamment à l'Iran. Mais rien de tout cela n'explique son arrestation, sa mise au secret et sa mort.

Troisième et moins glorieux scénario : Ben Zygier aurait eu la langue trop bien pendue et aurait confié à ses amis ses activités au sein du Mossad, autant d'indiscrétions qui seraient venues aux oreilles des services secrets australiens.

En Israël, les médias espèrent désormais que l'interdiction totale de publication de la moindre information sur l'affaire, imposée par un tribunal, va être enfin levée. En général, pour ce genre de dossier «sensible», les médias israéliens attendent que l'information soit publiée à l'étranger pour la reprendre. Histoire de contourner la censure, des journalistes israéliens informent souvent leurs collègues étrangers pour ensuite les citer sans être inquiétés... Mais cette fois ce petit jeu n'a pas marché. Dès qu'il apprend qu'ABC s'apprête à sortir l'histoire, le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, convoque en toute hâte plusieurs rédacteurs en chef et, en présence de Tamir Pardo, le chef du Mossad, les presse de ne rien publier. Une situation totalement absurde. Le monde entier est au courant, seuls les Israéliens devraient être tenus dans l'ignorance. Le barrage ne tient que quelques heures. A la Knesset, trois députés d'opposition bravent la censure et demandent des explications à Yaakov Neeman, le ministre de la Justice, qui se défausse en affirmant n'être au courant de rien. Mais la brèche est ouverte.

La censure n'a pas pu intervenir sur le débat qui s'est déroulé en direct sur la chaîne de télévision parlementaire... Piteusement, les autorités donnent alors le feu vert aux médias : ils peuvent reproduire ce qui est publié à l'étranger, tout en maintenant une censure totale sur les raisons de l'arrestation de Ben Zygier. Officiellement, Israël se contente d'admettre l'évidence, à savoir qu'un prisonnier détenu sous un faux nom s'est suicidé. Pour le reste, le silence radio continue.

«Impératifs de sécurité»

Tous les commentateurs israéliens sont tombés à bras raccourcis sur la politique de censure du gouvernement accusé de «se tromper de siècle». «On ne peut plus faire barrage à l'information à l'heure d'Internet, de Facebook et de Twitter, nous ne sommes pas la Corée du Nord», souligne Nachman Shaï, un ancien porte-parole de l'armée. La générale Sima Vaknin-Gil, responsable de la censure militaire, est curieusement d'accord avec ce diagnostic. Elle souligne que l'interdiction de publication a été prise par un tribunal civil et non par ses services. Connue pour son approche plus «libérale» que celle des juges, elle souligne que, «dans le monde moderne, il est impossible dans la plupart des cas de cacher des choses. Personne ne sait mieux qu'[elle] qu'il est stupide de tenter d'arrêter ce qui a été publié à l'étranger». Détail important : la grande majorité des quelque 300 ordres d'interdiction de publier édictés chaque année pour des affaires de droit commun ou de sécurité sont le fait de juges qui ont tendance à se «mettre au garde-à-vous», selon l'expression de commentateurs, lorsque le Mossad ou le Shin Beth, le service de sécurité intérieure, invoquent des «impératifs de sécurité».

Au nom desquels d'autres «M. X» seraient détenus en Israël ? Nombreux se posent la question. Yitzhak Aharonovitch, le ministre de la Sécurité intérieure, assure qu'aucun prisonnier n'entre actuellement dans cette catégorie. Mais Rafael Eytan, un vétéran du Mossad, n'exclut pas cette possibilité. Selon lui, «la détention sous une fausse identité permet de gagner du temps, d'exfiltrer éventuellement des agents qui pourraient être menacés, de maintenir le secret sur [leurs] méthodes, et parfois de ne pas porter atteinte aux relations avec d'autres pays». Les durs de la droite, comme Benyamin Netanyahou – le Mossad dépend directement du Premier ministre –, ont adopté cette ligne de défense. «Il faut laisser les services faire tranquillement leur travail. La surexposition médiatique de leurs activités peut porter gravement atteinte à la sécurité d'Israël face à ses nombreux ennemis», explique le chef du gouvernement. Autrement dit : circulez, y a rien à voir !

KLINGBERG, L'AGENT QUI VENAIT DU FROID

Pendant près de dix ans, Marcus Klingberg a disparu dans une prison israélienne. Cet expert en armes bactériologiques d'origine polonaise et directeur adjoint de l'institut biologique de Ness Ziona, au sud de Tel-Aviv, a été arrêté en 1983. Jugé à huis clos pour espionnage au profit de l'Union soviétique, il a écopé de vingt ans de prison, dont la moitié à l'isolement total. La censure militaire a interdit la publication de la moindre information sur son incarcération et sa condamnation. Pour faire diversion, le Shin Beth a longtemps fait courir le bruit que le chercheur était traité pour une dépression nerveuse dans un hôpital psychiatrique «quelque part en Europe». Les autorités israéliennes ne lui ont accordé aucune remise de peine et il a été libéré en 2003. Les activités de l'institut de Ness Ziona sont considérées comme ultrasecrètes. Selon des experts militaires étrangers, cet institut servirait notamment à la production d'armes biologiques et chimiques.

VANUNU, L'ESPION NUCLÉAIRE

Mordechaï Vanunu a, lui aussi, été un moment détenu au secret. Cet ancien technicien dans la centrale de Dimona, considérée comme le centre névralgique du programme nucléaire israélien, a révélé, s'appuyant sur des photos et des croquis, les secrets de cette installation au Sunday Times en 1986. Quelques semaines plus tard, Mordechaï Vanunu, séduit par une agente dénommée Cindy, se rend avec elle à Rome où des agents du Mossad le droguent et le kidnappent dans un bateau à destination d'Israël. Pendant plusieurs mois, personne ne sait où il a disparu, jusqu'à ce que les autorités israéliennes annoncent son arrestation. Jugé à huis clos, il est condamné à dix-huit ans de prison assortis d'un régime d'isolement total. Une fois sa peine purgée, il n'en a pas fini, de payer. Depuis sa libération en 2004, il lui est interdit de quitter le territoire israélien ou de parler à des journalistes. Pour avoir enfreint cet ordre, il a refait plusieurs séjours en prison.
 

http://www.marianne.net/Le-Masque-de-fer-d-Israel_a226806.html

Citation :
9.Posté par Pascal FIORINA le 03/03/2013 16:37


http://21decembre2012.over-blog.com/article-des-sous-mains-du-mossad-dans-les-avions-du-11-septembre-70662607.html

http://www.alterinfo.net/notes/Journal-turc-la-CIA-et-le-Mossad-derriere-les-attentats-suicides-en-Syrie_b4183487.html

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/12/israel-plaque-tournante-du-traffic.html

http://fr.sott.net/article/11045-Les-crimes-d-Israel-contre-l-humanite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   18/9/2013, 22:31

Citation :

Le secret des gaz israéliens
par Thierry Meyssan

Ce sont les recherches israéliennes sur les armes chimiques et biologiques qui ont poussé historiquement la Syrie à rejeter la Convention interdisant les armes chimiques. C’est pourquoi la signature par Damas de ce document risque de mettre en lumière l’existence, et éventuellement la poursuite, de recherches sur des armes sélectives destinées à tuer les seules populations arabes.
Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 15 septembre 2013
عربي  Português  italiano  русский  Español  Deutsch 



Le docteur Wounter Basson, lors de son second procès, en 2011. Il dirigea le programme secret de recherches en armes chimiques et bactériologiques conduit conjointement par Israël et l’Afrique du Sud de l’apartheid, de 1985 à 1994.

Les médias occidentaux paraissent stupéfaits du revirement des États-Unis face à la Syrie. Alors qu’ils annonçaient tous, il y a deux semaines, une campagne de bombardements et la chute inéluctable du « régime », ils restent sans voix devant la reculade de Barack Obama. C’était pourtant probable, comme je l’écrivais dans ces colonnes, l’engagement de Washington en Syrie n’a plus de mobile stratégique important (plus assez pour se salir les mains à la vue de tous officiellement en tout cas). Sa politique actuelle est d’abord guidée par le souci de conserver son statut d’hyper-puissance unique.

En prenant au mot, ce qui n’était à l’origine qu’une boutade de John Kerry, et en proposant l’adhésion de la Syrie à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques, Moscou a satisfait la rhétorique de Washington sans que celui-ci ait à faire une guerre de plus, en période de crise économique. Les États-Unis conservent en théorie leur statut, même si chacun voit bien que c’est désormais la Russie qui mène le jeu.

Les armes chimiques ont deux usages : soit militaires, soit pour exterminer une population. Elles ont été utilisées lors des guerres de tranchées, de la Première Guerre mondiale à l’agression irakienne contre l’Iran, mais elles ne servent à rien dans les guerres modernes, dont le front est toujours mouvant. C’est donc avec soulagement que 189 États ont signé la Convention les interdisant, en 1993 : ils pouvaient ainsi se débarrasser de stocks dangereux et inutiles, dont la garde leur était onéreuse.
Un second usage est l’extermination de populations civiles avant la colonisation de leur territoire. Ainsi en 1935-36, l’Italie fasciste conquiert une large partie de l’Érythrée en éliminant sa population au gaz moutarde. Dans cette perspective coloniale, de 1985 à 1994, Israël finança secrètement les recherches du docteur Wouter Basson au laboratoire de Roodeplaat (Afrique du Sud). Son allié, le régime d’apartheid, cherchait à y mettre au point des substances, chimiques et surtout biologiques, qui n’auraient tué que les individus selon leurs « caractéristiques raciales » (sic), qu’il s’agisse des Palestiniens en particulier et des Arabes en général, ou des personnes à la peau noire. La Commission Vérité et Réconciliation n’a pas été en mesure de déterminer les résultats obtenus par ce programme, ni ce qu’ils sont devenus. Tout au plus a t-elle montré l’implication dans ce vaste projet secret des États-Unis et de la Suisse. Il a été établi que plusieurs milliers de personnes sont mortes comme cobayes du docteur Basson.

Si l’on comprend les raisons pour lesquelles ni la Syrie, ni l’Égypte n’ont signé, en 1993, la Convention, l’opportunité offerte à Damas par Moscou de la rejoindre aujourd’hui est une aubaine : non seulement, elle met fin à la crise avec les États-Unis et la France, mais elle permet aussi de se débarrasser de stocks inutiles devenus de plus en plus difficiles à défendre. À toutes fins utiles, le président el-Assad a spécifié que la Syrie agissait à la demande de la Russie et non pas sous la contrainte des États-Unis ; une manière élégante de souligner la responsabilité de Moscou de protéger à l’avenir le pays d’une éventuelle attaque chimique israélienne.

En effet, la colonie juive de Palestine n’a toujours pas ratifié la Convention. Cette situation pourrait rapidement devenir un poids politique pour Tel-Aviv. C’est pourquoi John Kerry s’y rend aujourd’hui, dimanche, pour en discuter avec Benjamin Netanyahu. Si le Premier ministre du dernier État colonial est habile, il devrait sauter sur l’occasion pour annoncer que son pays reconsidérera la question. À moins, bien sûr, que Wouter Basson n’ait trouvé de gaz ethniquement sélectifs et que les faucons israéliens envisagent toujours d’en faire usage.
Thierry Meyssan

Source
Al-Watan (Syrie)
http://www.voltairenet.org/article180223.html


Je comprends bien les interrogations d'un Thierry Meyssan sur ce sujet mais j'avoue que moi aussi bien que convaincu qu'il y est eu ces recherches, un ciblage "éthniquement sélectifs" me paraissait hautement improbable techniquement.
La maitrise des antidotes à des armes non sélectives étant bien moins dangereuses à tout les niveaux ou des armes chimiques et ou biologiques "activables" par des moyens militaires soit en diffusant une autre substante soit d'autres techniques reliées à un problème comme les chemtrails et les morgellons.
Des moyens et techniques spéculatives diront certain mais pas du tout, bien qu'avec des substences chimiques cela soit plus réaliste qu'avec du biologique.
Puis à chercher l'arme avec ciblage génétique la chose peut se retourner contre vous via l'escalade sur la recherche en armement.
Une arme est comme une idée on peut bien la créer mais d'autres pourrons, à échéance, s'en servir contre vous même. Comme l'idéologie diabolisante du nazisme se retoune contre israel (et le système en général) depuis maintenant un petit bout de temps. On récolte ce que l'on sème.

________

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1705818/2013/09/17/Israel-a-peut-etre-aussi-espionne-Belgacom.dhtml

http://www.israelvalley.com/news/2013/09/16/41247/nucleaire-israel-aurait-stoppe-la-production-de-tetes-nucleaires-en-2004
http://joelecorbeau.com/2013/09/16/israel-et-ses-tetes-nucleaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   28/10/2013, 10:29

Citation :

La droite d’Israël s’attaque aux manuels scolaires
Les partis conservateurs font pression pour supprimer l’histoire palestinienne des programmes scolaires.

Par Jonathan Cook
Mondialisation.ca, 22 octobre 2013
jonathan-cook.net/
Région : Moyen-Orient et Afrique du Nord
Thème: Histoire, société et culture
Analyses: LA PALESTINE


Ecole de Gaza – Les Palestiniens ont été chassés de Palestine, dépossédés de leurs terres, obligés depuis des générations de vivre dans des camps de réfugiés… Mais pour les occupants, il ne faut pas que cela soit dit.
Le gouvernement de droite d’Israël et ses partisans sont accusés d’alimenter un climat d’intimidation et d’intolérance croissantes dans les écoles et au sein des organisations qui travaillent à une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

Les récents efforts déployés par la droite pour museler les dissidents ont intégré la censure des manuels scolaires et la réduction au silence des organisations qui soulèvent des questions dérangeantes sur Israël et son passé, dans ce qui semble être une escalade dans la guerre pour les esprits des Israéliens.

Les groupes alliés au gouvernement ont tenté d’empêcher la récente tenue d’une conférence internationale à Tel Aviv qui a étudié les évènements qui entourent la création d’Israël en 1948, connue sous le nom de « Guerre d’indépendance » pour les Israéliens, et de « Nakba », ou « catastrophe », pour les Palestiniens.

Dans le même temps, il est apparu que l’une des organisations d’extrême droite impliquées, Im Tirtzu (organisation d’étudiants – ndt), avait lancé une campagne pour fermer l’organisation à l’origine de la conférence, Zochrot, l’accusant d’avoir violé la loi israélienne en « rejetant l’existence d’Israël ».

Zochrot transgresse le plus grand tabou d’Israël : le droit de millions de Palestiniens de revenir dans leurs foyers dont eux-mêmes et leurs ancêtres ont été expulsés en 1948. Mais de nombreux Israéliens s’opposent avec véhémence à une telle démarche parce qu’ils la considèrent comme entraînant la fin de la judéité de leur État.

Eitan Bronstein, fondateur de Zochrot, a déclaré que la conférence de deux jours avait été particulièrement menaçante pour la droite. « Pour la première fois, nous sommes allés plus loin que le simple droit théorique au retour » a-t-il dit.
« Cette fois, l’accent a été mis très fort sur la façon dont nous pourrions faire entrer le retour dans la réalité. Des réfugiés nous ont même proposé des modèles simulés par ordinateur sur la façon dont il pourrait être mis en oeuvre sur le terrain ».

Le moment est embarrassant pour Israël alors que les pourparlers de paix longtemps gelés avec les Palestiniens viennent d’être relancés sous la pression des États-Unis. L’une des questions clés à résoudre est de savoir si les réfugiés doivent être autorisés à retourner dans les plus de 500 villages qu’Israël a détruits plus tard.

Plus généralement, les organisations d’extrême droite proches du gouvernement de Benjamin Netanyahu ont cherché à bloquer les financements pour les organisations considérées soit comme étant trop critiques à l’égard d’Israël, soit comme travaillant à la protection des droits humains des Palestiniens sous occupation.


Un apprentissage politisé

Durant l’été, un des partis de la coalition gouvernementale a adopté une loi pour bloquer ce type de financement de ce qu’il qualifie une activité « anti-Israël ».
Une organisation d’extrême droite qui a aidé à la rédaction de ce texte, NGO Monitor, s’est servie de la conférence Zochrot pour mettre en avant l’illégitimité du financement étranger.
Yitzhak Santis, un dirigeant de NGO Monitor, a déclaré que les commanditaires européens de la conférence avaient conspiré dans une initiative qui équivalait à « un appel à l’élimination d’Israël en tant qu’État-nation du peuple juif ».

Le gouvernement est lui aussi sous la critique pour ses efforts croissants visant à contrôler le programme scolaire afin de supprimer les références à la Nakba et de minimiser les droits des citoyens palestiniens d’Israël, lesquels représentent le cinquième de la population.
Les révisions au programme d’instruction civique, que tous les élèves doivent étudier pour passer leur examen de fin d’études, ont été critiquées dans une étude qui doute que la démarche ultranationaliste du ministère de l’Éducation « soit même compatible avec un régime démocratique ».

Le nouveau manuel répercute la législation en cours d’élaboration par les membres de la coalition au pouvoir visant à conférer à Israël un caractère de patrie exclusive du peuple juif, et à faire ressortir que seuls les juifs ont droit à l’autodétermination en Israël.
Halleli Pinson, professeur en pédagogie à l’université Ben Gourion à Beersheva, qui a conduit cette étude, a déclaré que de plus en plus, au sein des écoles d’Israël, s’instaurait un « régime de peur ».

« Les valeurs démocratiques, libérales et humaines sont maintenant considérées comme illégitimes par les responsables de l’Éducation », dit-elle. « Elles sont considérés comme sapant le statut d’Israël en tant qu’État juif. Maintenant, la perspective pour être promu dans l’Éducation, c’est d’être totalement à droite ».

Lors de la récente conférence sur le droit au retour, des universitaires locaux et internationaux ont débattu de projets concrets pour faire revenir les réfugiés palestiniens en Israël.
Vu les restrictions pour entrer en Israël, peu de réfugiés palestiniens hors d’Israël ont pu venir y participer. Mais plusieurs réfugiés de l’intérieur, des Palestiniens avec la citoyenneté israélienne, y ont pris part. En dépit de leur citoyenneté, il leur est interdit, comme aux autres réfugiés, de revenir dans leurs villages. La conférence s’est tenue au Musée Eretz Israel, musée archéologique prestigieux de Tel Aviv.


« Se souvenir »

Zochrot, qui signifie « Se souvenir » en hébreu, est la première organisation à essayer d’éduquer les juifs israéliens à propos de la Nakba. Depuis sa fondation en 2002, elle a emmené des milliers d’Israéliens visiter des villages détruits, les panneaux restants en hébreu et en arabe pour identifier les rues, les cimetières et les immeubles disparus tels que les mosquées, les églises et les écoles, suscitant souvent l’hostilité des résidents juifs des lieux.
Dans le cadre de sa mission, Zochrot a créé des dossiers Nakba pour les enseignants, bien que les responsables de l’Éducation les aient interdits dans les salles de classe. Le ministère a également tenté d’empêcher les enseignements de participer aux séminaires Zochrot pendant leur temps libre.

L’an dernier, Zochrot a créé une cinémathèque offrant des témoignages de vétérans israéliens de la guerre de 1948. Beaucoup s’expriment devant une caméra pour la première fois sur les crimes de guerre qui ont été commis, et les opérations de nettoyage ethnique.
Le travail de l’organisation défie directement les efforts du gouvernement visant à supprimer les discussions sur les évènements qui entourent la fondation d’Israël.
En 2008, peu avant de devenir Premier ministre, Netanyahu a déclaré qu’il mettrait un terme aux informations sur la Nakba. Se référant au programme scolaire, il indiquait : « La première chose que nous ferons sera d’en retirer la Nakba ».

Trois ans plus tard, le gouvernement de Netanyahu a adopté la loi qui interdit aux institutions publiques, dont les écoles et les bibliothèques, de recevoir des fonds d’État si elles se réfèrent à la Nakba.
De par son importance et sa combativité croissantes dans les remises en cause du récit traditionnel d’Israël à propos de 1948, Zochrot s’est mis à dos le gouvernement et ceux qui le soutiennent, affirme Bronstein.
« Comme il devient plus difficile d’ignorer notre action et que nous commençons à être plus connus, la droite s’est faite plus agressive dans les méthodes qu’elle utilise contre nous ».
L’an dernier, la police a encerclé les bureaux de Zochrot, à Tel Aviv, le jour où les Israéliens célébraient leur « indépendance » et où les Palestiniens commémoraient la Nakba, pour empêcher ceux de Zochrot de participer à une initiative où ils devaient lire à haute voix, sur une place publique centrale, les noms des villages palestiniens détruits.

La police, qui a arrêté trois membres de Zochrot qui tentaient de franchir le cordon policier, a justifié son action sur le terrain en disant que le groupe risquait de se faire agresser par la foule sur la place.
A la pointe de l’agression contre Zochrot il y avait un mouvement de jeunes d’extrême droite appelé Im Tirtzu. Bronstein dit que cette organisation a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement sur la rédaction de la loi contre la Nakba.

Des investigations conduites par des médias israéliens ont montré que le financement d’Im Tirtzu provient en partie de l’Agence juive, laquelle bénéficie d’un statut semi-gouvernemental en Israël. L’organisation est connue pour être proche des principaux ministres du gouvernement, notamment du ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, qui était le conférencier d’honneur à sa conférence annuelle de 2010. Celui-ci a qualifié son action de « bénie » et d’« extrêmement primordiale ».

Des organisations d’extrême droite, dont Im Tirzu, auraient fortement fait pression sur le Musée Eretz Israel pour l’annulation de la conférence de Zochrot, et pour une campagne de boycott du musée si l’initiative avait lieu.

A la dernière minute, les dirigeants mal à l’aise du musée ont tenté de modifier les conditions de la tenue de la conférence. Ils ont exigé de Zochrot à la fois qu’elle paie des gardes supplémentaires pour la sécurité afin de protéger les lieux contre les protestations de la droite, et qu’elle cache les références sur les affiches et les invitations à « Sheikh Muwannis », ce village palestinien détruit sur lequel le musée s’est construit.

Zochrot a refusé et le musée a dû céder, mais seulement après que des avocats l’aient menacé de poursuite en justice pour rupture de contrat. Michael Sfard, représentant Zochrot, a qualifié les exigences du musée d’ « illégales » et déclaré qu’elles constituaient « une discrimination intellectuelle et idéologique ».


Un groupe « fasciste »

Les efforts d’Im Tirtzu pour bloquer la conférence venaient après des révélations, plus tôt dans l’année, selon lesquelles son directeur, Ronen Shoval, avait engagé des détectives privés pour espionner les organisations de gauche comme Zochrot. Les détectives avaient fait irruption dans les bureaux de Michael Sfard, un éminent avocat des droits de l’homme, et volé des documents relatifs à ces organisations.

Ces révélations ont surgi lors d’une affaire judiciaire où Im Tirtzu avait saisi la justice contre huit militants qui l’avaient qualifiée de « fasciste » sur Facebook. Dans un moment humiliant pour Im Tirtzu, et pour le gouvernement, le juge du dossier a soutenu les huit militants après avoir entendu des experts israéliens en matière de fascisme affirmer que leur description était justifiée.

Un autre groupe d’extrême droite, NGO Monitor, a travaillé étroitement avec le gouvernement pour tenter d’arrêter la principale source de financement par des gouvernements européens des organisations de gauche et des organisations des droits de l’homme en Israël.
Bronstein a dit que NGO Monitor avait persuadé l’an dernier un financeur allemand, la Fondation EVZ, de retirer son argent.

Une tentative du gouvernement pour mettre au point une législation pour bloquer les fonds étrangers a été discrètement abandonnée en 2011, sous la pression des États-Unis et de l’Union européenne.
Cependant, l’un des partenaires de la coalition du gouvernement Netanyahu, le parti du Foyer juif, a annoncé au cours de l’été qu’il relançait cette législation. Les organisations mettant en doute les prétentions démocratiques d’Israël ou apppuyant les enquêtes à l’encontre de soldats israéliens pour crimes de guerre seront exposées à la fermeture.
Jafar Farah, directeur de Mossawa, une organisation de défense de la minorité palestinienne en Israël, a déclaré que de nombreux financeurs « avaient peur » maintenant à cause de cette campagne.

« Les financements commencent à se tarir pour les organisations des droits de l’homme et les organisations arabes en Israël, car cette campagne réussit dans son objectif d’intimidation des donateurs », a-t-il dit.
Et d’insister sur la décision d’un donateur important, la Fondation Ford, qui arrête ses projets de financements en Israël à cause des pressions.


« Parti pris libéral »

Dans l’intervalle, le gouvernement a été durement critiqué récemment pour avoir permis à une autre organisation d’extrême droite, l’Institut pour une stratégie sioniste, de réviser les livres scolaires utilisés dans les écoles pour préparer les élèves à leur examen de fin d’études, dans le cadre des efforts visant à rendre leur programme plus ouvertement nationaliste.
Le ministère de l’Éducation a organisé la révision des manuels en recherchant les symboles d’un « parti pris libéral », notamment les livres d’histoire qui se réfèrent à la Nakba.
Le principal sujet de débats, cependant, a concerné les cours d’instruction civique, seule partie du programme à aborder les questions comme la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité et les principes universels de citoyenneté.

L’an dernier, le superviseur du programme d’instruction civique du ministère de l’Éducation, Adar Cohen, a été limogé malgré une pétition qui s’y opposait de centaines d’enseignants en civisme.
Il avait été critiqué par la droite pour avoir publié un manuel comprenant des références au rapport Goldstone, la mission d’enquête des Nations-Unies qui a critiqué Israël pour avoir commis ce qui lui semblait constituer des crimes de guerre durant l’agression contre Gaza dans l’hiver 2008-2009.

Asher Cohen, membre important de l’Institut pour une stratégie sioniste, a été nommé à la tête de la Commission pour l’Instruction civique du ministère. Fondé par des dirigeants de colons, l’Institut est fortement dépendant de financements venant d’organisations néoconservatrices à Washington.

À un autre membre de l’Institut, Aviad Bakshi, il a été donné la surveillance exclusive de la réécriture du principal manuel d’instruction civique, Être citoyens en Israël, après que la droite se soit plainte que le manuel critiquait trop le pays.
L’étude conduite par Pinson, de l’université Ben Gourion, a fait le constat que la nouvelle édition penchait fortement vers une conception nationaliste d’Israël favorisant le caractère juif de l’État aux dépens des principes démocratiques.

« L’influence de l’Institut pour une stratégie sioniste est claire dans le nouveau manuel. La perspective est très inquiétante : ces minorités en Israël ne devraient pas avoir le droit d’influencer la sphère publique. »
Le ministère de l’Éducation n’était pas disponible pour faire ses commentaires.
Yousef Jabareen, directeur de Dirasat, centre de politique sociale à Nazareth, qui a commandé l’étude, a dit qu’il avait reçu de nombreuses plaintes de la part d’enseignants des écoles arabes d’Israël.

« Ils disent être arrivés à la conclusion qu’il est impossible d’enseigner le programme parce que son message s’oppose à l’égalité et à l’intégration », dit-il. « C’est particulièrement problématique parce que ce matériel est obligatoire et que les élèves ne peuvent terminer leurs études sans passer l’examen d’instruction civique ».
Pinson indique que le manuel accuse aussi implicitement les citoyens palestiniens du pays de la discrimination qu’ils subissent, notamment des difficultés à trouver un emploi. Elle affirme que le message implicite sous-entend que « la minorité arabe est elle-même responsable de sa faible participation à la vie active ».


Jonathan Cook
Article original en anglais : http://www.jonathan-cook.net/2013-10-07/israels-right-targets-textbooks/, le 7 octobre 2013.
Traduction : Info-Palestine/JPP
Jonathan Cook a remporté le Prix Spécial de journalisme Martha Gellhorn. Ses derniers livres sont Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the to Remake the Middle East (Pluto Press) et Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair (Zed Books). Voici l’adresse de son site : http://www.jkcook.net.

Israel's New Racism: The Persecution of African Migrants in the Holy Land


Citation :
Publiée le 17 oct. 2013
About 60,000 African migrants have arrived in Israel since 2006, fleeing unrest in their home countries. But upon arrival in the ostensibly democratic country, the migrants have faced intense persecution and have been branded as "infiltrators" by right-wing politicians and activists.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   13/11/2013, 20:41


La persécution des migrants africains en Israël
http://www.dailymotion.com/LenferMeMent
Date de publication 30/10/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités - Israel   12/12/2013, 22:17



Citation :

Broché: 444 pages
Editeur : MANUFACTURE DE LIVRES (18 novembre 2013)
Collection : DOCUMENTS
Langue : Français
ISBN-10: 2358870633
ISBN-13: 978-2358870634
Dimensions du produit: 22,6 x 14 x 3,6 cm


Date de publication: 18 novembre 2013 | Série: DOCUMENTS
« Nous ne serons un État normal que lorsque nous aurons la première prostituée juive, le premier voleur juif et le premier policier juif ».
Haim Nahman Bialik
Loin des élucubrations antisémites propagées par les partisans d un « complot mondial » dont Israël serait le centre, la « mafia israélienne » n'est pas une structure comme Cosa Nostra ou la Ndrangheta. Les groupes criminels israéliens ne sont pas hiérarchisés et n ont aucune stratégie commune. Ils passent leur temps à essayer de se détruire l un l autre et, lorsqu ils opèrent à l étranger, leurs relations avec les communautés juives de la Diaspora sont inexistantes. Ou glaciales.
Les organisations mafieuses israéliennes comptent pourtant parmi les plus violentes et les moins connues au monde. Elles sont le produit d une société profondément divisée, parcourue de violentes secousses sociales et en guerre depuis soixante-cinq ans. Racket, blanchiment d'argent, prostitution, ecstasy, MDMA, héroïne, trafic d'armes, contrebande de diamants...les activités de ces clans génèrent tellement de cash que la police, efficace contre le terrorisme palestinien, semble désarmée face à un crime structuré militairement et qui a réussi à corrompre des personnalités politiques de premier plan. Les réseaux criminels nés dans l État hébreu se sont développés avec lui en multipliant leurs métastases dans le tissu social. Certains de ces groupes se contentent d opérer à l intérieur des frontières israéliennes, mais la plupart étendent leurs activités à l étranger : aux États-Unis, en Europe ou en Afrique.
À travers et des révélations et des détails inédits, ce livre retrace l histoire des mafieux « blancs et bleus » depuis 1948. Avec des personnages tels Zeev Rozenstein, «le Loup», «Don» Alperon, les frères Meïr et Itzhak Aberjil, Charlie Aboutboul, «Rico» Shirazi, Shalom Domrani, le «parrain en kippa» et quelques dizaines d autres, cette enquête décortique des organisations opaques et nous entraîne dans un monde de prédateurs bâtissant leurs empires grâce aux cadavres qu ils laissent derrière eux.

______________

Israël : le don du sang d'une députée noire refusé
http://www.lepoint.fr/monde/israel-le-don-du-sang-d-une-deputee-noire-refuse-12-12-2013-1768659_24.php

Jewish Supremacists Demand Open Borders for USA, But Use DNA to Keep Israel Racially Pure
http://davidduke.com/jewish-supremacists-demand-open-borders-for-usa-but-use-dna-to-keep-israel-racially-pure
September 29, 2013


Dernière édition par c.isme le 14/12/2013, 00:23, édité 1 fois (Raison : Israël : le don du sang d'une députée noire refusé VS ADN juif le droit du sang)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
Actualités - Israel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: