Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard   19/9/2011, 23:03

Citation :
Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard
Déontologie. L'avocat marseillais empêtré dans une affaire de démarchage de clientèle a sollicité un curieux témoignage pour échapper aux poursuites de l'ordre et de la justice. Mais la conversation était enregistrée...

Le très médiatique Gilbert Collard a-t-il franchi les bornes déontologiques très strictes que se doivent de respecter tous les avocats ? La question embarrasse le barreau de Marseille et le parquet général d'Aix-en-Provence qui viennent d'ouvrir discrètement des investigations à la suite de la plainte d'un particulier choqué par les pratiques professionnelles de l'avocat marseillais exposées dans un article publié dans «La Dépêche du Midi» le 13 décembre dernier.
Le dossier embarrasse le barreau de Marseille et le parquet général.

Dans cet article, Charles -Louis Roche, le fils d'un magistrat de Montpellier décédé dans des conditions qu'il juge suspectes, racontait comment Me Collard l'avait directement contacté pour assurer sa défense dans une affaire de photos licencieuses diffusées sur internet. « Il nous a dit qu'il nous assisterait gratuitement et qu'il se paierait en retour sur la publicité faite autour du dossier », explique, alors, Charles-Louis Roche qui dispose déjà des conseils d'un avocat du barreau d'Angoulême, Me Hoepffner. La démarche de Gilbert Collard lui paraît d'autant plus singulière que le jeune homme et sa sœur font le lien entre la vie dissolue de leur père et l'affaire Alègre… dont Gilbert Collard est déjà l'avocat. Rapprochement stratégique ? Charles -Louis Roche se pose la question, mais accepte le concours « gracieux », lui qui a été accusé par son père décédé d'avoir divulgué sur le net avec la complicité de sa mère, des photos dénudées de la seconde épouse du magistrat, une ex-prostituée. Au mois de janvier, trois jours avant le procès en appel de ce dossier devant la cour de Nîmes, c'est un Gilbert Collard aux abois qui appelle Charles-Louis Roche.
Le démarchage de clients est formellement interdit.

L'avocat marseillais vient, dit-il, de découvrir « l'article scandaleux et mensonger de La Dépêche du Midi » dans un courrier du bâtonnier de Marseille, François Maurel, lui indiquant qu'une procédure disciplinaire est lancée sur la base des faits rapportés dans le journal. Le démarchage de clients étant formellement interdit parle code déontologique, Gilbert Collard a la pression. Et c'est sur tous les tons qu'il tente de convaincre Charles-Louis Roche de revenir sur ses propos. « C'est une manipulation du bâtonnier et des magistrats contre moi pour rendre illégitime votre défense lui explique-t-il en substance au téléphone, vous avez été piégé, et le journaliste qui a fait l'interview est un voyou qui vous a fait dire ce qu'il voulait ». Des arguments que l'avocat voudrait définitifs pour arracher l'envoi d'un fax par son client. Celui-ci préciserait qu'il a sollicité de son propre chef Gilbert Collard. Mais Charles-Louis Roche ne l'entend pas de cette oreille. Il se souvient très bien des conditions dans lesquelles l'avocat est venu à lui, ses propos ont été fidèlement repris dans «La Dépêche du Midi» et il ne voit pas pourquoi il se dédirait. Commence alors une conversation téléphonique sidérante dont nous nous sommes procuré l'enregistrement, au cours de laquelle l'avocat essaye par tous les moyens de convaincre son interlocuteur. Pour prouver même qu'il a bien été payé, Gilbert Collard explique à son client que des honoraires d'un montant de 1468, 50 € lui ont été versés… en liquide. Un versement que Charles-Louis Roche n'a jamais effectué. La situation est ubuesque. À court d'argument l'avocat supplie finalement son client de lui envoyer le fameux fax qui le dédouanerait en jurant : « Cela restera entre nous et je vous assure que je ne poursuivrai pas le journaliste ».

Un fax va bien lui parvenir le jour même le 24 janvier, mais pas dans la tonalité voulue. Charles-Louis- Roche lui indique simplement qu'il « le décharge de la défense de ses intérêts ».
Me Collard ne sait pas, à ce moment, qu'il est enregistré...

La réponse de Gilbert Collard est savoureuse. L'avocat dans un courrier daté du 26 janvier fait mine de reprendre la main : « Votre fax vous laisse l'avantage de me décharger de votre affaire mais il ne fait que prendre acte de ce que je vous avais dit, à savoir que je ne voulais plus m'occuper de vous compte tenu de votre attitude et votre volonté de mêler l'affaire Alègre au contentieux qui vous oppose à votre père ». Et d'en profiter pour demander (mollement) un rappel d'honoraires impayés. De quoi donner le change. La parade est habile mais Gilbert Collard ne sait pas, à ce moment, qu'il a été enregistré… L'avocat, que nous avons tenté de joindre à plusieurs reprises pour avoir ses explications, a répondu une fois sur son téléphone portable en nous demandant de le rappeler sur son téléphone fixe. En vain. Il n'a visiblement pas souhaité répondre à nos questions malgré des relances par SMS et des messages laissés auprès de son secrétariat.
Extraits de la conversation téléphonique

Voici des extraits de la conversation téléphonique enregistrée par Charles-Louis Roche le mardi 24 janvier à 14 h 30.

Gilbert Collard : J'ai le sentiment que tout est fait pour me déstabiliser à l'approche de l'audience et pour amoindrir votre défense. Je reçois du bâtonnier une lettre émanant du Parquet général. (Il lit)« Monsieur le Bâtonnier : j'ai l'honneur de vous faire parvenir la copie d'un article de presse paru dans le quotidien « La Dépêche du Midi » du 13 décembre 2005, relative à certaines pratiques professionnelles de Me Collard. Je vous serais très obligé de bien vouloir faire recueillir les observations de votre confrère de me les faire parvenir accompagnées de votre avis sur la suite qu'il convient de donner à cette affaire ». Alors, l'article, c'est celui que vous avez accordé à un voyou, qui s'appelle Souillés.Alors, les questions qui se posent sont les suivantes (…) Est-ce que je vous ai démarché ?

Charles-Louis Roche : Alors, maître, je vais vous répondre en mon âme et conscience. Bon, je ne sais pas ce que vous placez sous le terme de démarchage.

Collard : Mais est-ce que je vous ai appelé pour vous dire : Monsieur, votre affaire m'intéresse ?

(...) Roche : Eh bien oui, pour autant que je me rappelle. D'ailleurs j'étais encore étudiant à Toulouse(...) Je vous ai accueilli comme le Messie.

Collard : Mais c'est vous qui m'aviez appelé, Monsieur Roche, rappelez-vous. Vous l'avez fait par l'intermédiaire d'un tiers qui vous a donné mon numéro de téléphone portable (...) Mais je ne me souviens plus du nom du tiers. (...) ça va vous revenir en mémoire, rappelez-vous, rappelez-vous. J'ai été contacté….

Roche : Mais de toute manière est-ce que ça a une quelconque importance, Maître, parce-pour un avocat, démarcher un client, c'est une infraction?

Collard : Oui.

Roche : Pénale?

( ...)Collard : Bien sûr, civile et pénale, déontologique et pénale(...) moi en tout cas je suis dans une situation horrible, parce que je vous assure que je ne vous ai pas appelé (...) Je vous le jure sur la tête de mes deux filles, Monsieur Roche. Ce journaliste est un voyou, il le fait exprès. C'est lui qui a monté(...) il l'a fait exprès (...) Et, en plus, ce qu'il dit ce n'est pas vrai, on va vérifier mes honoraires (...) Vous m'avez réglé les honoraires en espèces, rappelez-vous.

Roche : Ecoutez, ça ne me dit rien. Nous n'avons jamais eu de reçu, ni de note d'honoraires, ni quoi que ce soit.

Collard : J'ai les factures au dossier.(...) Ecoutez, Monsieur Roche, il faut vraiment que vous m'aidiez, là, parce que vous m'avez mis dans l'embarras...Ecoutez. Envoyez-moi un fax, hein...

Roche : (...) Eventuellement, qui dirait quoi?

Collard : Maître Collard, je prends connaissance de l'article du 13 décembre , hein, vous m'écoutez là? Les propos rapportés par le journaliste ont été déformés, d'une part, je ne pense pas que vous cherchiez à nous contrôler, sinon vous ne seriez plus notre avocat (... ) d'autre part, j'ai voulu dire, et le journaliste a mal compris, que vous vous étiez mis généreusement à notre disposition compte tenu de la situation. Et vous n'avez en aucun cas fait une démarche auprès de nous.

Roche : Le problème, maître, c'est que je ne sais pas si je peux faire ce fax, hein, parce que sinon je crois que c'est moi qui vais me trouver dans l'embarras, hein(... ) La vérité, bon je suis quand même honnête, bon, ce journaliste n'a pas trahi mes propos. Si vous voulez (...) Ce que je veux que vous sachiez, c'est que mon père est véritablement impliqué dans l'affaire Alègre ...

Collard : Monsieur Roche, je vous crois (... )Est-ce qu'on ne peut pas se mettre d'accord sur une rédaction qui me permettrait de sauver la face? (...) Il vous suffirait de faire un courrier qui n'aura qu'un intérêt interne pour que l'affaire s'arrête là.

(...) Roche : Je ne veux pas dédire le journaliste de «La Dépêche».

Collard : Ecoutez, Monsieur, je vous promets que la lettre restera entre nous, et je ne ferai pas de procès au journaliste, et je ne ferai rien au journaliste, vous avez ma parole d'honneur(...)Mais un simple courrier c'est: «Maître Collard, j'ai pris connaissance de l'article de «La Dépêche», (...) j'ai simplement voulu insister sur votre dévouement, votre spontanéité, votre générosité, c'est tout. Ça engage pas ça . Encore, une fois, on peut se mettre d'accord sur les termes du fax, hein (...) Si vous êtes un honnête homme, et je sais que vous en êtes un(... ) ils ont réussi à me mettre dans une situation qui va me valoir une comparution devant le conseil juridique (...) Mais moi, je suis dans une situation dramatique, dramatique, alors que je suis parfaitement honnête et de bonne foi(...) Je vous jure, je vous jure(...) faites un effort de mémoire(...) j'étais à la plage, du côté des Saintes -Marie de la mer, il y avait un vent infernal(...) si vous faites un effort vous allez peut-être retrouver le nom de la personne qui nous a mis en contact...
http://www.ladepeche.fr/article/2006/03/16/66622-Les-etonnantes-pratiques-de-Maitre-Gilbert-Collard.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard   20/9/2011, 00:57

Je me demande qu'elle est la rôle de Collard dans l'affaire Alègre, j'ai bien l’impression qu'il fait parti de la toute cette clique de mafieux Toulousain puisque il me semble qu'Alègre faisait parti de l'entourage de Baudis et ses compère d'après le témoignage des Enfants Roche, et c'est Collard justement qui a défendu le meurtrier Alègre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6063
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard   20/9/2011, 05:18

Merci pour l'info Nonwo, elle recoupe celle que tu as fournie dans le post sur l'actualité du Front National.

Une petite info dégottée par hasard en fouillant un peu sur le parcours de ce personnage :

La Salon beige fait de la publicité pour les avocats "libres"



Avec la plus grand maladresse, le Salon beige relaie une annonce pour un colloque du "Cercle des avocats libres" (les autres sont-ils esclaves ?), avec Gilbert Collard, seul avocat star de ce "colloque", donc seul avocat libre en France.

http://lesalonbeige.blogs.com/

Les stars de ce colloque sont Christian Vanneste, Gilbert Collard, Robert Ménard (décidément inévitable) et Yves-Marie Laulan.

Tout cela ne serait rien si Gilbert Collard n'était pas officiellement franc-maçon et voltairien, Robert Ménard officiellement trotskiste et que l'affiche n'était d'un genre abject.

Source originale : http://lesalonbeige.blogs.com/
Relayée par : http://christroi.over-blog.com/article-une-affiche-maconnique-73394459.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les étonnantes pratiques de Maître Gilbert Collard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guy Gilbert
» Rouen (76): des hypermarchés condamnés pour des pratiques commerciales trompeuses...!!!
» La grande distribution française, très bonne élève en mauvaises pratiques
» Des PDF pratiques sur la trisomie 21
» Le topic des images étonnantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: