Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Survivalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ratman



Nombre de messages : 1460
Localisation : vendée
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Survivalisme    29/9/2011, 15:05


bonne chaine vidéo intéressante et très bon blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Survivalisme    2/10/2011, 04:09

"Survivre à l'effondrement économique"


Piero San Giorgio est suisse. Son livre "Survivre à l'effondrement économique, manuel pratique" sort le 15 octobre (éditions Scriptoblog, retour aux sources)



Voici la présentation de son livre, comme présenté sur son site :


Les problèmes auxquels le monde va devoir faire face dans les dix prochaines années sont considérables : surpopulation, pénurie de pétrole et de matières premières, dérèglements climatiques, baisse de la production de nourriture, tarissement de l’eau potable, mondialisation débridée, dettes colossales, immigration massive, violences urbaines, révoltes, révolutions, guerres

La convergence de tous ces problèmes entraînera un effondrement économique massif et global qui ne laissera personne, riche ou pauvre, indemne. Comment se préparer ? Comment survivre à ces prochaines années de grands changements qui seront à la fois soudains, rapides et violents ?

Êtes-vous prêts ?


Ce que pense du livre l'essayiste Michel Drac :

"On peut être d'accord ou pas avec Piero. Mais on est bien obligé de constater que s'il a tort et qu'on a tort avec lui, on s'est fatigué pour rien; alors que s'il a raison et qu'on lui a donné tort, on est mort. Dans ces conditions, on est un peu obligé de lui donner raison, dès lors que son scénario apparaît plausible. Or, plausible, il l'est. Et donc... "


Il a donné une interview le 27 septembre à la radio québécoise. Dans cet entretien de 55 minutes, il expose les raisons pour lesquelles il est convaincu que notre modèle de société devra bientôt subir bien plus qu'une crise, un effondrement majeur. Il donne ensuite des indications sur la façon de s'y préparer et nous organiser pour y faire face.

Sur son site : http://www.piero.com/default il donne une liste de survie d'urgence.

Voici l'interview que je vous conseille d'écouter (uniquement audio) :


Source : http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/09/survivre-leffondrement-economique.html

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien

avatar

Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Survivalisme    3/3/2012, 05:49

Bienvenue en enfer.


L'homme qui répond aux questions ci-dessous, raconte comment lui et son clan ont survécu pendant un an dans une ville de 60 000 habitants durant l'effondrement de la Bosnie en 1992.

Sans eau, sans électricité, sans pétrole, sans système de santé, sans protection civile, sans systèmes de distributions ou de réseaux traditionnels, ce survivant devenu par la suite survivaliste, témoigne sans détours d'une survie urbaine crue et pragmatique.

L'échange est long, et ce qui est présenté ici n'est qu'une ligne droite pouvant nous faire conscientiser certaines lacunes, ou encore remettre en cause certaines idées quant a l'effondrement de la normalité dans un univers urbain.

L'avantage de ce retour d'expérience, est qu'il est bâtit sur un questionnement purement survivaliste issu du forum "Survivalist Boards", et que l'orientation de l'entretient est donc extrêmement ciblé sur les réalités d'une survie urbaine durant un effondrement de la normalité.

Même si ce témoignage reste d'une situation extreme, il nous permet d'entrevoir certaines réalités, et de rétablir une certaine priorité au sein de nos préparations.


Je suis de Bosnie, et comme vous le savez, c'était l'enfer la bas de 1992 a 1995. Pendant 1 an, j'ai vécu et survécu dans une ville de 60 000 habitants sans électricité, sans pétrole, sans eau courante, sans services traditionnels de distribution de nourriture et de consommables, et sans aucune organisation gouvernementale.

Notre ville était encerclée par des forces armées pendant 1 an, et dans cette ville, c'était la merde.

Nous n'avions pas de police ou d'armée organisée…il y avait des groupes armés, et ceux qui étaient armés défendaient leurs maisons et leurs familles.

Quand tout a commencé, certains d'entre nous étaient mieux préparés que d'autres, mais la plupart des familles voisines n'avaient de la nourriture que pour quelques jours.
Certains d'entre nous avaient des pistolets, et très peu étaient ceux qui avaient des AK47 et des fusils.

Apres 1 ou 2 mois, les gangs ont commencés leur destruction: les hôpitaux par exemple, se sont rapidement transformés en abattoirs.
Les forces de police n'étaient plus présentent, et l'absentéisme du personnel hospitalier était de plus de 80%.


J'ai eu de la chance, ma famille était large a cette époque (15 membres dans une grande maison, 6 pistolets, 3 AK47), et donc nous avons survécu…tout du moins la plupart d'entre nous.

Les Américains balançaient des MRE (Meals Ready to Eat - Rations de combat) tous les 10 jours pour aider les villes encerclées comme la notre, mais ce n'était jamais assez. Quelques maisons avaient des petits jardins potager, mais la plupart n'en avaient pas.


Apres 3 mois, les premières rumeurs de décès par famine commençaient…mais aussi les décès par exposition au froid.
Nous avons démonté toutes nos portes, l'encadrement des fenêtres des maisons abandonnées, notre parquet...et j'ai aussi brûlé la totalité de nos meubles pour nous tenir chaud.

Beaucoup sont mort de maladies, surtout a cause de l'eau (2 membres de ma famille), nous buvions principalement l'eau de pluie, nous mangions du pigeon et même du rat.


La monnaie est vite devenue de la merde…


suite :
http://lesurvivaliste.blogspot.com/2012/03/bienvenue-en-enfer.html#comment-form

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al-Kahf



Nombre de messages : 32
Localisation : Rivière de Dajjâl
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Survivalisme    3/3/2012, 18:24

Un aperçu de ce qui pourrait arriver dans les villes du monde, si Dieu le veut lorsque le prix du pétrole explosera et que la monnaie papier s'effondrera.

Certains s'en sortiront peut être avec leurs réserves d'or, mais sans le moindre doute les mieux armés face a tout ceci seront ceux qui sont loin des troubles et qui sont indépendant alimentairement.

Et Dieu sait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Survivalisme    7/6/2012, 11:27

Le témoignage d'un agent EDF.

"Préparez-vous a vivre sans électricité".


Je suis Français et je suis agent edf.

Mon métier c'est de rétablir l'électricité 24h sur 24h toute l'année
dans n'importe quelles conditions et par n'importe quel temps.
Je fais partie de ceux que chez edf nous appelons des monteur.
Nous travaillons sur les lignes aériennes et souterraine moyenne et basse tension.

Aujourd'hui beaucoup de mes collègues sont fous de rage.
Par ou commencer ?

Je suis en colère.

Jamais ce pays n'a été autant dépendant de l'électricité, et jamais, nous, les monteurs, n'avons été aussi peu nombreux, et avec des moyens aussi dérisoire.

Le réseau, en particulier dans les centres villes, est obsolète et sous dimensionner.
On en est au point ou les câbles fondent tant l'intensité qui y transite est importante.

Chaque hiver et chaque été, nous battons des records de consommation.
Il n'y a pas si longtemps il a fait -10°c sur toute la France.
Il a neigé sur toute la France.
Nous avons eu une chance incroyable de ne pas avoir eu de vent de plus de 80 km/h, seuil au delà duquel nos réseaux aériens commencent a tomber.
Le record historique absolu de consommation a été battu.
On a tous travaillé jour et nuit, la plupart des monteurs sont très fier de leur métier.

C'est un métier avec une mentalité très particulière, ce sont des gens pas commodes, rugueux, mais très compétent et avec l'idée d'être au service du public.

Le problème c'est que cette entreprise, comme beaucoup, subit des dépars massif à la retraite de la génération des baby boomers, et puis elle est touchée par la maladie de l'encadrement.

En clair il y plus d'officiers que de soldat.

Pour ne rien arranger, nous sommes paralysés par les taches administratives, qui paradoxalement se sont accrus depuis l'arrivée de l'informatique.
En même temps, on nous demande de faire de plus en plus de travail sans nous en donner les moyens.
Le management repose sur la coercition, car on nous demande de faire beaucoup de chose différentes et cela veut dire nous donner de l'indépendance et donc du pouvoir.

Pour palier à cela, l'encadrement est pléthorique et coercitif.
Bref nous sommes très peu a grimper en haut des poteaux et a porter des bleus de travail.

C'est aussi le cas dans les entreprises privée qui travaillent pour edf.
D'ordinaire, je travail en zone rurale. Des champs, des collines, des bois et 4 petites villes de 3 000 habitants.
Les zones qui jouxtent la mienne sont d'un coté une grande ville et de l'autre coté des montagnes.

Nous sommes constamment envoyé en renfort d'un coté ou de l'autre.
Sur ma zone il y a environ 25 000 Kilomètres de lignes a 90% hors réseaux routiers.

Nous sommes une trentaine de monteur.
14 fourgons atelier 4x2.
5 nacelles Poids Lourds 4x2.
1 Camion plateau avec une grue lui aussi 4x2.
1 Land rover defender 90 4x4.
4 véhicules légers avec une transmission intégrale, 4x4 mais pour rouler sur de la piste et des champs non labourés.
Nous réclamons des Fourgons avec transmission intégrale pour que nous puissions au moins rouler sur les routes enneigés et les chemin de terre.

La différence de prix entre un fourgon 4x2 et un Fourgon 4x4 est de moins de 1000 Euros.
La semaine dernière, avec seulement 10 cm de neige, nos fourgons ce sont plantés.
D'autres étaient en réparations car nous faisons du tout terrain avec et ils ne sont pas prévu pour ça.
Ils sont tous en surcharge et nous n'avons qu'un seul jeu de chaines par fourgons.

A cause de la surcharge, les chaines cassent dés qu'il y a du relief et elles sont toutes usées car nous nous en servons tout le temps pour nous sortir des chemins de terre quand nous sommes plantés.
Beaucoup de mes collègues sont devenus de vrais pilotes à force de faire du tout terrain avec des véhicules qui ne sont pas fait pour ça.
Malgré cela, on se plante constamment et pendant ce temps les clients sont sans électricité.

Sans électricité, donc très vite sans téléphone puis sans eau, et immédiatement sans assistance respiratoire pour ceux qui le sont.

En 5 ans, 50% du personnel est partis a la retraite avec leur savoir faire et la plupart des véhicules tout terrain ont été supprimés.
On nous annonces de plus en plus d'événements climatiques extrêmes, et je peux te dire qu'ils son déjà la.
Et on ne veut pas nous donner des véhicules 4x4 car cela COUTE TROPS CHER !!!!


Un autre exemple: pour piloter un réseau il faut... communiquer, et pour communiquer il faut de l'électricité.

Nous sommes en train de mettre en place un système de réseau intelligent qui pourra piloter le compteur de chaque client afin d'ajuster la production par rapport a la consommation.

Ce système communique par clef 3g et donc utilise les antennes des operateurs de téléphonie mobile.

Il y a 10 ans, chaque zone pilotait sa portion de réseau a l'aide de postes de commandement radiomobile installés dans des fourgons.
Puis tout a été centralisé en un seul poste de commandement, si bien que en temps normal il faut des fois attendre 30 minutes avant d'avoir une réponse pour effectuer une manoeuvre d'interrupteur aérien.

Pendant la tempête de 2009 nous avons eu pendant 24H des vents de 140km/h. Il fallait attendre des fois 3H pour obtenir une autorisation de manoeuvre...
Au bout de 2 jours les antennes relais des opérateurs de téléphonie mobile sont tombées à cours de batterie.
Nous nous sommes rabattu sur les radios des véhicules pour communiquer avec le PC.

Le problème c'est que seulement une personne à la fois peu parler…et quand 2000 agents doivent parler, je te laisse imaginer le joyeux bordel que cela a été...
En résumé, edf compte sur les opérateurs de téléphonie mobile pour piloter son réseau et les opérateurs de téléphonie mobile comptent sur edf pour alimenter leurs antennes.

C'est très économique en temps normal, mais en cas de pépin météo cela fonctionne 48H...

Pour dépanner un réseau il faut du matériel et du consommable :
Câbles, connecteurs, poteaux, groupes électrogènes, gasoil etc...
Nous n'avons pas de stock: nous sommes une armée sans munitions.

Pour avoir une munition il faut...téléphoner pour que l'usine la fabrique.... avec de l'électricité.

L'usine doit ensuite téléphoner au transporteur, qui doit lui même faire le plein de gasoil à la pompe de la station service qui fonctionne elle aussi avec de l'électricité !

Alors en bon soldat :
Nous détournons et nous stockons des munitions en
temps de paix pour faire NOTRE BOULOT quand c'est la guerre.

Quand on explique à nos chef que le système ne fonctionne pas, ils nous répondent : "si, la preuve, vous y êtes arrivé la dernière fois"...

Nos centrales nucléaires on toutes été construitent en même temps…il y'a 30 ans.

Elles ont été conçus pour durer 30 ans.

Comme il est impossible de reconstruire toutes les centrales en même temps, l'ASN (autorité de sûreté nucléaire), a autoriser edf à continuer d'exploiter toutes les centrales pour une nouvelle période de 30 ans....

La contrepartie exigé par l'ASN est que edf doit massivement investir dans le reconditionnement de ces centrales.
Les investissement à faire sont colossaux, et le retour sur investissement : triple zzz.

Et il me semble bien que c'est la crise? Non?

Il faut savoir une chose : tous les opérateurs nationaux énergétiques, dans tous les pays, ont suivi le même processus.
Dans les années 90-2000, pour financer les fusions/acquisitions et devenir des opérateurs internationaux, ils ont rognés sur les budgets de maintenance des centrales et des lignes électriques…si bien que la maintenance aujourd'hui s'apparente à de la reconstruction.

Car ne pas faire de maintenance pendant 10 ans sur une infrastructure équivaut à la faire vieillir de 20 ans...mais pour le nucléaire ce n'est pas le plus inquiétant.
Non, le plus grave pour le nucléaire français mais pas seulement, c'est la perte de savoir faire.

Vu que toutes les centrales ont été construites sur la même période, tous ceux qui les ont construites sont a la retraite dans le meilleur des cas.

Un exemple de savoir faire perdue :
Une centrale, c'est une "bombe" dont ont récupère l'énergie grâce à des fluides qui transitent par des tuyaux.

Ceux qui fabriquent et entretiennent ces tuyaux sont les chaudronniers et les robinetiers.

Etre capable de souder, sans interrompre le refroidissement, sur un acier qui a changer de nature à cause de la radioactivité et des contraintes auxquelles il a été soumis pendant 30 ans....c'est de l'art, du très grand art, que infiniment peu de personnes maitrisent.

Un autre exemple : dans le centre des villes, les câbles qui distribuent l'énergie date des années 1930..
L'isolant des câbles était réalisé à cette époque avec du papier imprégné d'huile ou de graisse animal.
Lors des piques de consommation ces vieux câbles fondent.
Or, très peu de monteurs maitrisent la réparation de ces câbles.
Réparation longue et fastidieuse. Il faudrait pas que au prochain record de consommation, ils fondent tous en même temps et dans plusieurs ville simultanément.

J'ai eu un aperçu de la réaction d'une population urbaine et rurale
quand il n'y a plus d'électricité pendant 7 petits jours...

La semaine dernière je suis partis renforcer mes collègues qui travaillent dans une très grande ville.

Nous sommes restés j'usqu'a 3H du matin dans une cité dangereuse, pour faire en sorte que les câbles de l'immeuble ne fondent pas.
Cette intervention aurait été impossible de jour...

A l'autre extreme, je suis partie renforcer mes collègues dans les montagnes, en pleine hiver.
Un hameau très isolé était depuis 5 jours sans électricité. Ils ne nous avaient pas appelés !

Non seulement la population locale s'en foutait mais en plus ce sont eux qui sont venus nous sortir de la merde, car nous avions plantés nos véhicules.



C'est la nuit, il fait froid.
Un collègue s'est planté avec le fourgon pendant un dépannage, au même moment les pompiers l'appel pour qu'il vienne coupé le courant sur une maison, car il y a du réseau électrique sur façade et il ne peuvent pas arroser dessus.

En hiver les feux électriques sont fréquent car les gens poussent le chauffage a fonds.

Les pompiers n'ont donc pas pu attaquer le feu comme il l'aurait fallu et la maison a brulée entièrement.
Quand mon collègue arrive enfin, les pompiers et les gendarmes sont en train de chercher des corps...


Une nuit d'été, la foudre tombent sur la ligne, il est 22h. Le hameau qui est alimenté par cette ligne est sans courant.
Après s'être concertés l'un des habitants du hameau appel le service dépannage edf, qui lui répond que après 21h on ne dépanne plus.

C'est nouveau, et l'abonnement n'a pas diminué pour autant. On ne dépanne plus sauf odeur de brulée et usager sous assistance respiratoire.
A bon entendeur salut.

La ligne touchée par la foudre enjambe une route.
Les fils pendent.
Un jeune couple à moto rentre de boite de nuit.
Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont amoureux, ils attendent un enfant, ils sont morts...



"L'histoire nous démontre que quand il y avait une erreur à ne surtout pas commettre, l'humanité l'a toujours commise.
Mais l'histoire nous démontre aussi que l'humanité l'a toujours
surmontée, c'est la qu'est son génie"

Je crois que c'est Bernard Weber qui a écrit cela.

Ce qu'il faut retenir de tout cela, c'est qu'aujourd'hui tous les réseaux, quelque soit leur nature, sont interdépendants et qu'ils le seront de plus en plus.

Personne ne peut prédire les conséquences de l'effondrement d'un système de support sur les autres systèmes de support.

Quand un gouvernement recommande sur son site internet une liste d'équipements pour survivre en cas d'événement….c'est bien, mais on peut être sur que ce sera insuffisant et inadapté.



Mon message peut se résumer ainsi : PREPAREZ-VOUS A VIVRE SANS ELECTRICITE !!!

http://lesurvivaliste.blogspot.fr/2012/05/preparez-vous-vivre-sans-electricite.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commando

avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : BE
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Re: Survivalisme    18/8/2013, 16:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Survivalisme    16/12/2014, 15:03

300 jours seul sur une île


Citation :
10 mois, seul et en autonomie totale, sur une île perdue au milieu du Pacifique: voilà le pari un peu fou que s'était lancé le Valaisan Xavier Rosset, ancien champion de snowboard.
Dans sa valise, 50 kilos de matériel mais pas un seul vêtement.
Pour survivre, il emporte une machette et un couteau suisse comme seuls outils. Entre moustiques et cyclones tropicaux, il raconte le quotidien de son aventure avec beaucoup d'anecdotes et une pointe d'humour. Il expérimente aussi la faim, la difficulté de la séparation, la solitude…
Un peu de survie et pas mal de psychologie vue qu'il se confie à la caméra…



Dernière édition par nex le 5/5/2017, 00:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Survivalisme    5/5/2017, 00:01

"Yukon, la quête sauvage"
ou la recherche passionnée des origines de l’Humanité

Citation :
Âgé d’à peine 20 ans, Kim Pasche quitte Moudon et la Suisse pour s’enfoncer pieds nus au cœur du Grand Nord canadien. Au bout de la piste, les origines de l’Homme que Kim cherche et questionne depuis son plus jeune âge. Depuis, ce passionné d’archéologie et de vie sauvage expérimente les techniques et les réalités de la vie primitive dans les immensités du Yukon. Un voyage au cœur du temps, de la Nature et de l’Humanité.

Toucher l’origine des choses… Une quête qui anime Kim Pasche depuis son enfance sur les hauteurs de Moudon. Là, cet assoiffé de Nature a d’abord questionné les objets et les gestes du quotidien pour tenter d’en percer le secret. Jusqu’à passer des étés entiers à tenter de faire du feu avec deux bouts de bois, tailler du silex et fabriquer tout ce que la nature permet de faire.

Une passion qui prendra sa vraie mesure lorsque sa route croise celle de spécialistes de la vie primitive. Un nouvel horizon s’ouvre alors devant Kim : l’archéologie expérimentale, qu’il pratique dès lors au travers de stages ou de collaboration avec des musées de Suisse Romande. Un espace qui s’avère rapidement trop réduit pour la démarche que le jeune homme met peu à peu en place. Pour s’approcher au plus près des conditions de vie d’un chasseur cueilleur afin de mieux les comprendre, il lui faut trouver un terrain de jeu à la hauteur de sa quête. Ce monde sauvage, c’est au Yukon, dans le grand Nord canadien qu’il finira par le trouver. Un territoire vaste comme l’Espagne et quasiment vide d’humains. Depuis dix ans, Kim passe plusieurs mois par année au plus profond de la forêt sauvage afin de questionner la vie primitive. Un voyage dans l’espace et le temps, entre deux mondes, de notre civilisation moderne jusqu’à l’aube de l’humanité.


Citation :
Passe-moi les jumelles du 22 mai 2015, une émission de la Radio Télévision Suisse
http://www.rts.ch/play/tv/passe-moi-les-jumelles/video/reportage-yukon-la-quete-sauvage?id=6823134

« Yukon, la quête sauvage » un film d’Antoine Plantevin
Caméra : Hughes Firmann
Son : Sébastien Fawer
Montage : Robert Mabillard
Etalonnage : Pascal Dubi
Illustration sonore : Ariane de Montmollin
Mixage : Edgard Biondina

Lieux de tournage :
Moudon (Suisse), Yukon (Canada)

Liens:
http://gens-des-bois.org/
http://latenium.ch
http://direction-yukon.ca/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yukon

Version Anglaise "Yukon, the wild quest": https://youtu.be/HZ8dSGSRppw

Passe-moi les jumelles:
Youtube: https://youtube.com/passemoilesjumelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
 
Survivalisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire-
Sauter vers: