Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités - USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Actualités - USA   25/2/2011, 01:00

Le tourbillon de Madison



Les événements du Wisconsin se développent d’une façon organisée et particulièrement impressionnante dans leurs effets. Après une semaine de protestations, de manifestations et d’actions diverses, la capitale du Wisconsin, Madison, est devenue le centre bouillonnant d’une crise nationale US. (Pour Noam Chomsky, il s’agit d’une insurrection démocratique, la révolte qu’on attendait aux USA.) Vendredi 17 février, les membres démocrates du Sénat de l’Etat avaient quitté le Wisconsin pour l’Ohio contigu, hors de la juridiction de leur Etat, créant par leur absence une impossibilité d’atteindre le quorum pour un vote (prévu ce 17 février) de la loi du gouverneur Walker restreignant très fortement les dépenses publiques et mettant en cause l’existence des syndicats des services publics ; ces parlementaires ont annoncé qu’ils resteraient “en exil” dans l’Ohio, toujours pour la même raison du blocage du vote, tant que le gouverneur Walker ne céderait pas, – alors que Walker réaffirmait dimanche qu’il ne céderait pas. Samedi, la manifestation, quotidienne depuis 5 jours à Madison, rassemblait une foule impressionnante de plus de 70.000 personnes. L’intention des protestataires de Madison est d’occuper et de “tenir” le Capitole, à la façon que les Cairotes ont “tenu” la place Al Tihrir, dans le but d'empêcher le fonctionnement du “gouvernement” du gouverneur Walker et de paralyser l’Etat du Wisconsin.

Différents aspects de la crise sont passés ici en revue, pour en détailler quelques-uns des caractères.

• Un long texte de Rose Aguilar, de AlterNet.org, du 17 février 2011, fait un récit complet des événements de Madison, Wisconsin. Le titre de l’article situe le climat : «Is Wisconsin Our Egypt ?», rejoignant l'analogie que nous mettons par ailleurs en évidence…

• Christopher Fons, pour CounterPunch, met en évidence, le 19 février 2011, le caractère d’organisation spontanée et de solidarité des manifestants et activistes de Madison. Il est par exemple remarquable que la police municipale, qui n’est pas touchée par les restrictions, ait pris faits et cause pour les protestataires.

«One of the most striking aspects of this protest movement is the organic character of its motion. Lots of organizers have made the calls, hired the buses and lined up the speakers but in the Capitol building rotunda the crowd chants, yells, sings and cries together in a collective way. Protestors are not told what to do, they simply figure out what needs to be done, make decisions on the spot, and act.

»Another inspiring part of the demonstrations is the affection showed towards a group who have been exempted from the bill, fireman and police. The firemen are the favorites. Sporting their uniforms seasoned with soot, bagpipes bellowing, and signs declaring their loyalty to labor, they give evidence and meaning to the word solidarity. It's not just the firemen showing their support, however, it's the police too. Cops got huge cheers today as they entered the floor of the rotunda and fed protestors hot dogs and coffee.»



• Le site Crooks and Liars met en ligne, le 18 février 2011, une bande vidéo avec l’interview de Chris Hayes, de The Nation, et de Naomi Klein, également de The Nation et auteur de l’excellent Stratégie du choc, sur le fonctionnement de l’hyper-capitalisme postmoderne.

«[A]s Chris noted, [the situation in Wisconsin is] a reminder of the fact that when our political institutions fail us, people mobilizing outside of those institutions through the process of peaceful protests as we've seen in Wisconsin have brought about some of the greatest moments of progressive transformation in the United States.

»Chris' fellow contributor to The Nation, Naomi Klein discussed how what Walker doing is a classic example of the Shock Doctrine, where politicians create a crisis and then using that crisis as an excuse to push through horribly unpopular economic policies. And as Hayes and Klein both explained, what ends up happening in Wisconsin is not only going to have local implications, but national as well.»


• La crise de Madison prenant une extension “nationale” ? D’ores et déjà, il y a des signes dans ce sens. Les habitants de l’Etat de l’Ohio commencent à montrer les premiers signes d’une colère similaire à celle des habitants du Wisconsin. D’autre part, Madison devient un point de ralliement national, comme dans ce cas de la parlementaire Diane Russell, du Maine, qui se rend dans le Wisconsin pour proclamer sa solidarité avec les protestataires.

• Il y a un long article de Politico.com (le 18 février 2011) concernant l’attitude d’Obama dans cette crise. Obama soutient les syndicats contre le gouverneur Walker, mais seulement pour certains aspects de la loi concernée. Le tout est l’objet de calculs savants de son équipe pour savoir la place que tiendra le Wisconsin dans la campagne électorale de 2012… Aucun élan, aucune espèce de signe qui pourrait faire croire qu’il y a chez Obama autre chose qu’un politicien en train de faire ses comptes d’épicier, – en homme parfait du Système. Le commentaire que fait Paul Woodward (ce 18 février 2011) concernant l’attitude d’Obama vis-à-vis des événements de Bahrain pourrait après tout parfaitement convenir pour le Wisconsin ; la situation y est moins tragique mais l’homme est toujours le même…

«Who would have thought that two years after George W Bush’s departure from the White House we could look back and say: there was a man with greater integrity and moral stature than the current occupant. Believe me, that is not a compliment to Bush. It is an expression of utter contempt for Barack Obama and his inability to take a stand and speak unequivocally with moral clarity (a virtue the neocons insisted they owned yet never convincingly displayed).»

• Il faut aussi lire l’analyse avec de nombreuses références que fait ThinkProgress.com dans son Progress Report du 17 février 2011 sur “la droite radicale”. En rapport direct avec la situation dans le Wisconsin, le rapport examine les politiques en train d’être mises en œuvre par des gouverneurs républicains radicaux dans un certain nombre d’Etat de l’Union. S’il fait la part un peu trop belle à l’attitude d’Obama (ThinkProgreess.com, de tendance progressiste, reste favorable à Obama malgré les déceptions imposées par sa politique à la gauche progressiste US), le rapport donne un excellent aperçu du potentiel explosif de cette situation, avec la première explosion déjà réalisée à Madison.

[i]«When President Obama took office amidst the worst recession in three generations, he immediately focused his energy on enacting a comprehensive plan to revive the nation's economy. Newly elected Republicans, however, have interpreted their temporary rise to power in an entirely different way. Where Obama saw an immediate need to grow the nation's economy, GOP leaders are seizing their moment to force longstanding GOP fantasies upon the people they govern. Several GOP-led states are pushing plans to strip state workers of their collective bargaining rights. Twelve states are considering unconstitutional bills "nullifying" the Affordable Care Act. Arizona Republicans are lining up behind a plan to unconstitutionally strip citizenship from millions of Americans. New Hampshire Republicans have returned to the GOP's favorite pastime of denying gay Americans their constitutional rights. Given the opportunity to lead, far-right politicians have decided instead to ignore the nation's needs and pursue their own narrow, unpopular ideological vendettas.»


• Maintenant, un autre point de vue, un point de vue opposé, celui d’un républicain, d’un ancien de l’administration Bush, Joshua Trevino (dans le Guardian du 18 février 2011). Le titre est résolument dramatique : «Who governs Wisconsin? Our democracy is at stake as these featherbedded public sector unions try to bully Madison's elected officials into submission…» On notera évidemment que Trevino ne parle pas du gouvernement des Etats-Unis mais du “gouvernement” du Wisconsin, et de la démocratie dans le Wisconsin, comme si l’on parlait d’une entité indépendante. (C’est un peu ironique de la part d’un homme de l’ancienne administration GW Bush, laquelle n’a jamais montré une sollicitude particulière pour les droits des Etats ; qui utilisa en Irak les Gardes Nationales des Etats sans demander leur avis à ces Etats ; qui traita l’Etat de Louisiane, pendant et après la catastrophe de l’ouragan Katrina, comme une métropole sans scrupules traite une colonie taillable et corvéable à merci.)

«The fight for America's future now centres upon Wisconsin. On one side are Governor Scott Walker, the Wisconsin Republican majorities in the legislature, and the majority of Wisconsinites who voted them into office. On the other side are the public sector unions for whom governance is, at bottom, a racket – and their Democratic allies. It is a model of power more suited to the Soviet Union than the United States.

»What's at stake in Wisconsin is whether American governance will continue to serve the purpose set forth in the declaration of independence – to secure our liberties – or whether government as its own surpassing special interest is an unassailable fact of our time. It is perhaps the single most important political fight in the country now.

»Remember that as you watch public sector union members gather in Madison to demand a share of others' money. Note, especially, the ones comparing themselves to Egyptians. They'd like to think that. But if Wisconsin's left wishes to compare itself accurately to a foreign movement now, they'll need to shift their metaphor about 700 miles to the north: not Egypt, but Greece…»



Notre commentaire

Enfin, après deux années d’exubérance de la droite conservatrice, dans la vague de Tea Party, c’est la gauche progressiste US qui exulte. Elle est du côté de la révolte, du soulèvement contre un pouvoir jugé oppressif et arbitraire. Tea Party, lui, se trouve exposé dans son côté le plus ambigu, – lequel n’a jamais été dissimulé à nos yeux, tant ce mouvement est insaisissable dans son identification, – notamment par le biais indirect des liens entre le gouverneur Walker, qui se réclame de l’esprit de Tea Party, et les frères milliardaires Koch qui le subventionnent, – tout comme ils subventionnent Tea Party d’ailleurs, au nom de leur hostilité à tout ce qui est service public (et de tout ce qui est, ajouteront les critiques, faveur et puissance pour le corporate power). (Au reste, ces liens ne sont pas plus incestueux et révélateurs que ceux de l’administration Obama et des démocrates avec Wall Street, ce qui n’enlève rien au mouvement de Madison, soutenu par les démocrates et Obama.)

Mais qu’importent ces contradictions, que nous n’avons jamais dissimulées, et même au contraire parce qu’elles constituent justement l’aspect révélateur fondamental de la situation générale. Le jeu, et la compréhension du jeu, sont faussés si l’on s’en tient aux étiquettes et connexions idéologiques de tous ordres, avec la corruption de tous bords qui accompagne ce rangement ; la seule référence qui vaille est l’attaque objectivement(et inconsciemment, ce qui va de pair) portée contre le Système, selon les situations contradictoires, les occurrences différentes, etc., dans le chef de tous les mouvements impliqués. Aujourd’hui, à Madison, Wisconsin, c’est la gauche progressiste qui s'affirme, et les foules animées par cet esprit qui attaquent, – eh bien, va pour la gauche progressiste ! Ce qui importe est que, dans ce cas, comme dans d’autres qui sembleraient inverses si l’on s’en tient au point de vue idéologique (Tea Party, certes), il s’agit des mêmes coups de déstructuration portés contre le Système.

Pour l’instant, à Madison, Wisconsin, tous les ingrédients de la crise sont là, et les grands esprits progressistes, même les plus prudents comme Noam Chomsky, y voient les prémisses de la grande révolte attendue aux USA. Une détermination et une organisation exceptionnelles des foules, avec des actes entravant effectivement le fonctionnement des institutions de l’Etat du Wisconsin ; un soutien affirmé des officiels démocrates de l’Etat, avec des actes à mesure (“exil” dans l’Ohio, pour échapper à l’obligation de présence au vote de la loi Walker, qui permettrait d’atteindre le quorum) ; une détermination affichée comme sans faille du gouverneur Walker pour imposer sa loi ; après un temps d’hésitation, la crise de Madison élevée au rang de grande crise intérieure US, et traitée comme telle par les réseaux de communication, et aussi par les commentateurs et intellectuels comme on l’a vu plus haut avec Chomsky. (Pour l’instant, on s’abstiendra de dire un mot sur Obama, dont le soutien au mouvement est trop calculé pour avoir un impact décisif.) Gardons-nous bien de nous attacher aux causes directes mais apparentes seulement de la crise ; ces causes sont toujours les mêmes dans le cadre du Système en crise, entre les maximalistes de l’hyper-capitalisme et les réformistes de l’hyper-capitalisme ; c’est un débat jamais tranché car on ne tranche pas un débat sur la substance d’une chose par une attitude radicale ou une attitude réformiste qui ne met pas en cause cette substance, parce que le cœur de la crise se trouve dans la substance informe elle-même du capitalisme comme créature du système du technologisme, de l’“idéal de puissance” et de la dynamique du “déchaînement de la matière”. Ce qui nous intéresse est l’effet indirect, justement sur ces situations connectées à la substance de la chose (système du technologisme, “idéal de puissance”, dynamique du “déchaînement de la matière”).

Dans cette logique, le point essentiel de la crise du Wisconsin concerne la structure de cette puissance centrale du Système, et, par conséquent, du système du technologisme, que sont les USA. Ce point pourrait se résumer, après tout, dans le titre de l’article de Trevino («Who governs Wisconsin?») ; même si la réponse implicite puis explicite qu’il donne est partisane, qu’elle soit juste ou non, il reste que la question est effectivement fondamentale. Le conflit de Madison est gros des enchevêtrements et des interférences des conflits de compétences et de pouvoir entre les citoyens, les législatures des Etats de l’Union et le pouvoir fédéral. Peu importe de quel côté se trouve telle ou telle cause, et ce que vaut cette cause, reste que Madison et la révolte du Wisconsin nous montrent la complication extraordinaire de la situation structurelle des USA, de l’ambiguïté volontaire des compétences respectives des différents pouvoirs, des blocages potentiels et antagonistes entre ces pouvoirs, par conséquent des tensions centrifuges qui seront exacerbées à mesure que se développent la crise et les mésententes fondamentales entre les divers groupes de citoyens et leurs conceptions. Comme nous l’avons déjà souvent écrit, nous pensons que la cohésion des USA en une énorme puissance générant des politiques agressives, déstructurantes et paralysantes à la fois, constituent l’un des verrous fondamentaux du Système ; tout ce qui menace cette cohésion menace le Système en son cœur ; que cela soit dit ou pas importe peu, il reste que la crise du Wisconsin est grosse d’une menace contre cette cohésion, passant par une phase de désordre grandissant. Certains pourraient juger que nous ne sommes pas loin d’y être.


Mis en ligne le 21 février 2011 à 11H41


source: http://www.dedefensa.org/article-le_tourbillon_de_madison_21_02_2011.html

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.


Dernière édition par ziril le 5/2/2012, 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:05

les évènements semblent s'accélérer soudainement dans le monde. je crois que nous sommes en train de vivre la fin des "choses" dont parle jésus dans la bible. les maya parlent aussi de cette fantastique accélération de la fin d'un monde fixé pour 2012. moi je n'ai pas peur, et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:30

Tu parle d'une accélération... je ne m'était même pas rendu compte qu'on était déja arrivés à la fin de la semaine drunken

PS : Le monde ne finira pas en 2012, il reste encore quelques années devant nous...

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:50

aurelien1818 a écrit:
Tu parle d'une accélération... je ne m'était même pas rendu compte qu'on était déja arrivés à la fin de la semaine drunken

PS : Le monde ne finira pas en 2012, il reste encore quelques années devant nous...
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:51

aurelien1818 a écrit:
Tu parle d'une accélération... je ne m'était même pas rendu compte qu'on était déja arrivés à la fin de la semaine drunken

PS : Le monde ne finira pas en 2012, il reste encore quelques années devant nous...

nan, c'est vrai, il s'agit en fait d'un changement d'ère et non de fin du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amoros Agapè



Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:54

Grèves et manifestations durent maintenant depuis 5 jours et se sont étendues à la ville voisine de Milwaukee, et à d’autres États comme l’Ohio, l’Indiana, la Pennsylvanie, le Texas. Au 7° jour, à partir des mobilisations à Madison les employés du secteur public des États du New Jersey, du Michigan, du Tenessee, de l’Ohio, de la Caroline du Nord et du Montana ont annoncé des manifestations.

Les manifestants, professeurs ouvriers et étudiants dans la rue, brandissent des pancartes sur lesquelles sont écrites :
"Je manifeste comme un Egyptien" ou "Si l’Egypte peut avoir une démocratie, pourquoi pas le Wisconsin ?" " Walker, le cheikh du West-Bahreïn " " Egypte : 18 jours, Wisconsin : ??? ", etc.

Gary Lonzo, leader qui participait aux mobilisations dit :
"Nous serons là lundi, mardi, mercredi, et le temps qu’il faudra"

Face à cela, Scott Walker a menacé de recourir à la garde nationale pour forcer les manifestants à reprendre leur travail. Soutenu par le parti " Républicain" et l’organisation d’extrême droite "tea Party", qui a manifesté samedi, il a dit :
"Nous maintiendrons notre position le temps qu’il faudra"

Obama ("Démocrate") accuse Walker ("Républicain") de lancer un "assault" contre les syndicats...
Le président de la Chambre des Représentants Fédéraux a demandé à Obama d’éviter les critiques du Gouverneur et de pas utiliser son Parti pour soutenir les manifestations

Mais si, depuis Washington, Barack Obama a pris la défense du droit syndical, les ‘Démocrates’ ayant besoin de ces voix, il ne cesse de promouvoir des coupes budgétaires nouvelles au niveau fédéral, encourageant les États à faire de même.

Au nom des syndicats indépendants d’Egypte
Le 20 février, Kamel Abbas a lancé un message de solidarité aux travailleurs du Wisconsin :

Traduction de l’intervention (d’après la traduction anglaise) :

Je vous parle depuis un lieu très proche de la Place Tahir au Caire, la « Place de la Libération », qui était le coeur de la révolution en Egypte. C’est une place où de nombreux de nos jeunes ont payé de leurs vies et avec le sang la lutte pour nos justes droits.

Depuis cette place, je veux que vous sachiez que nous sommes à vos côtés comme vous avez été à nos côtés.

Je veux que vous sachiez qu’aucun pouvoir ne peut faire face à la volonté des gens lorsqu’ils croient en leurs droits. Lorsqu’ils lèvent fortement et clairement leurs voix et luttent contre l’exploitation.

Personne ne croyait que notre révolution pourrait vaincre contre la plus dure dictature de la région. Mais en 18 jours, la révolution a permis la victoire du peuple. Lorsque la classe ouvrière d’Egypte a rejoint la révolution les 9 et 10 février, la dictature était condamnée et la victoire du peuple est devenue inévitable.

Nous voulons que vous sachiez que nous sommes à vos côtés. Tenez bon et ne lâchez pas. Ne renoncez pas à vos droits. La victoire appartient toujours aux gens qui tiennent bon et revendiquent leurs justes droits.

Nous et tous les peuples du monde sommes à vos côtés et nous vous donnons notre soutien total.

Comme notre juste lutte pour la liberté, la démocratie et la justice a réussi, votre lutte réussira. La victoire vous appartient si vous tenez bon et restez fermes en revendiquant vos justes droits.

Nous vous soutenons. Nous soutenons la luttes des peuples de Libye, du Bahreïn et d’Algérie, ceux qui luttent pour leurs justes droits et tombent en martyrs face aux régimes autocratiques. Les peuples sont déterminés à vaincre quelques soient les sacrifices et ils seront victorieux.

Aujourd’hui c’est le jour des travailleurs américains. Nous vous saluons travailleurs américains ! Vous serez victorieux. La victoire appartient au peuple du monde, à celles et ceux qui luttent contre l’exploitation et pour leurs justes droits.

http://www.wikio.fr/international/amerique/etats-unis/wisconsin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:57

Dans le Wisconsin... Depuis une semaine, des milliers de manifestants se retrouvent tous les jours devant le Congrès de Madison, la capitale de l'État. Rien que samedi, ils étaient 68 000 avec des pancartes qui affichaient, "Hosni Walker", "Un dictateur au tapis, un autre à abattre", avec la photo de Walker à côté de celle de Moubarak... Ils ont même créé un site internet "Mini Mubarak" après que Scott Walker a menacé de faire appel aux gardes nationaux pour disperser les manifestants. Paul Ryan, un élu républicain, déclarait ironiquement : "Le Caire a migré à Madison." Ce gouverneur républicain appartenant au Tea Party a décidé de supprimer le droit des fonctionnaires aux conventions collectives, et d'empêcher ainsi les syndicats de négocier les hausses de salaire. Ce qui revient à annuler 50 ans d'acquis sociaux et affaiblit considérablement le rôle des syndicats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amoros Agapè



Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 01:59

Si toutes les luttes du monde se soutiennent le phénomène va s'étendre rapidement et faire du remous

la base de la pyramide est en train de trembler sérieusement si le sommet n'est plus stable il tombera à notre niveau

et certains demanderons des comptes

AIE AIE AIE !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 02:10

moi je dis génial! Que ce monde pourri s'efface de la page du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amoros Agapè



Nombre de messages : 186
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 02:18

Oui le temps de tourner la page lol

Je pense que dans des milliers d'années les gens ne voudrons pas faire de fouilles pour connaitre notre civilisation de peur de se salir les mains et surtout l'esprit

Que la lutte continue!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 03:07

Amoros Agapè a écrit:
Oui le temps de tourner la page lol

Je pense que dans des milliers d'années les gens ne voudrons pas faire de fouilles pour connaitre notre civilisation de peur de se salir les mains et surtout l'esprit

Que la lutte continue!!!

Dieu a précisé dans la bible que personne ne se rappellera de cette période. toutes les mémoires et les livres saints seront effacés, toutes les souvenirs seront mis en RAZ ( Remise A zéro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 07:30

Revenir en haut Aller en bas
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   25/2/2011, 09:57

Citation :
Si toutes les luttes du monde se soutiennent le phénomène va s'étendre rapidement et faire du remous

la base de la pyramide est en train de trembler sérieusement si le sommet n'est plus stable il tombera à notre niveau

et certains demanderons des comptes

AIE AIE AIE !!!!!!!!

Ordo ab Chaos.

Ne nous emballons pas, tout ce qu'il se passe actuellement dans le monde n'est que le résultat d'une des lois de l'univers: "la causalité". (Maitrisée par nos "maitres" à la perfection).



"Le peuple on l'agite et ensuite on s'en sert".
"Agiter le peuple avant de s'en servir, sage maxime". Talleyrand


Le jour ou la masse critique de gens sera informée et consciente de cette réalité politique, n'est pas encore arrivé. Discutez avec votre boulanger pour vous en convaincre. Razz

Leur plan se déroule a merveille. (Crise politique, économique, social... Puis conflit, destruction des nations... Puis nouvel ordre mondial)...

A partir de la, nous regarderons combien de temps Babylone sera en mesure de tenir et jusqu'où l'ignominie sera capable d'aller. Il ne tient qu'a nous d'informer le maximum de nos frères pour que le château de carte basé sur le mensonge et la manipulation s'écroule comme a chaque fois...


Tout ceci, avec l'aide de Dieu et selon sa volonté.


_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   2/3/2011, 10:41

Comment un journaliste américain a piégé Scott Walker, un politicien républicain

Au moment où il s'apprête à supprimer les conventions collectives dans la fonction publique, le jeune gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, a été piégé par un journaliste : il s'est vanté de virer bientôt des centaines de fonctionnaires. La video est sur le net, nous raconte Flore Vasseur.

Depuis 12 jours, le Wisconsin Capitole, siège du gouverneur à Madison, est occupé par des milliers de manifestants (jusqu’à 30 000) qui refusent l’adoption d’une loi fédérale dite de « budget repair ». Supposée combler un déficit de 137 millions de dollars, elle prévoit d’autoriser, sans enchère publique ni appel d’offre, la vente de centrales électriques à des sociétés privées. Histoire de préparer l’avenir, elle ambitionne surtout de supprimer les conventions collectives dans la fonction publique soit de couper à la serpe dans le droit syndical.

C’est Scott Walker le tout nouveau gouverneur républicain qui mène cette réforme au pas de charge. Il a l’énergie du débutant, à savoir deux mois tout juste de mandat dans les pattes. Convaincu de ses puissants soutiens, il annonce partout qu’il ne lâchera rien. Scott Walker est l’archétype du politicien qui a acheté son siège de gouverneur et qui, une fois installé, remercie ses amis - il vient d’ailleurs de faire baisser les impôts sur les entreprises soit un cadeau fiscal de 140 millions de dollars. Sauf que dans l’opération, tout à son mépris des autres, il se fait piéger comme un bleu. Et à droite comme à gauche, Scott Walker embarrasse l’ensemble de la classe politique américaine en déroute.

Agacé de ne pouvoir le joindre par téléphone pour l’interviewer, un journaliste du Buffalo Beast, s’est fait passer pour l’un des hommes les plus puissants d’Amérique : le businessman milliardaire David Koch. Ce nom-là ne vous dit probablement rien et c’est normal car c’est un fait exprès. David Koch est un vrai puissant : avec une fortune estimée à 21 milliards de dollars, c’est le genre de bonhomme qui n’a pas besoin d’être dans la lumière pour mener son monde.

Comment un journaliste américain a piégé un politicien républicain
Magnat de la pétro-chimie américaine avec Koch Industries Inc (Lotus, Demak Up en France), 2ème fortune de New York, il est d’abord connu pour ses activités philanthropiques. David Koch est le mécène en or massif du Lincoln Center (depuis qu’il a donné 100 millions de dollars pour sa rénovation, le théâtre du centre culturel new yorkais a été rebaptisé à son nom). A Washington, son think tank « American for Prosperity » matraque des positions contre la guerre en Irak, la réforme de Santé et la régulation de Wall Street. Question environnement, le pétro-chimiste est d’un enthousiasme créatif : le réchauffement climatique est une bonne nouvelle car il va dégager nombre de terre de cette satanée glace permettant ainsi à plus de personnes de vivre sur notre chère planète. En d’autres termes, le dérèglement climatique sauvera l’humanité. D’après le New Yorker, David Koch est l’un des plus importants soutiens financiers du Tea Party américain, celui-ci ayant le mérite « faire le sale boulot sans que lui ne se salisse les mains ». Ni n’abime son cours de bourse… Ce qui, avec cette affaire, n’est plus si sûr.

Le jeune gouverneur Scott Walker bondit donc sur son téléphone quand le journaliste du Buffalo Beast alias le le faux David Koch l’appelle. Reprise partout sur le Net, la conversation est un morceau d’anthologie : on y entend l’élu tout émoustillé devant tant de puissance, trop ravi d’afficher son mépris pour la « populace » et la démocratie. Et de s’en vanter : pour lui, la réforme va passer car il va couper les vivres aux sénateurs déserteurs (ces démocrates qui ont fuit dans l’Illinois pour bloquer le vote de la loi). Et s’il le faut, il les menacera les fonctionnaires de licenciements massifs. « Beautiful » ponctue d’une grosse voix le faux David Koch avant de l’inviter pour un week end privé, à ses frais en Californie. Mais avec plaisir monseigneur, sussure le politique… Et le faux David Koch de conclure sur la qualité de son travail : « Bravo, vous êtes le premier domino »…

Depuis, les services de communication de Koch Industries Inc, multiplient les démentis : David Koch a contribué à la campagne de Scott Walker mais pour une pichinette ; Koch Inc n’a aucune intention de racheter les centrales électriques du Wisconsin ; son management ne fait pas de politique.

Le mal est fait : Anonymous, le collectif des pirates justiciers, s’est saisi de l’affaire. Depuis lundi, Operation Wisconsin organise l’attaque en règle des sites du groupe et appelle aux boycotts de ses produits.

David Koch et Scott Walker : retenez ces noms car ce seront peut être ceux des premiers dominos de la dictature de l’argent à tomber…

http://www.marianne2.fr/Comment-un-journaliste-americain-a-piege-un-politicien-republicain_a203374.html

Jovanovic devrait en faire ses choux gras à sa prochaine revue de presse.


Scott Walker se fait piéger


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   4/3/2011, 11:50

Chasse aux syndicats dans le Wisconsin (USA) : Le conflit s’envenime et s’étend au New Jersey



Il n’y a pas qu’en Europe ou au proche Orient que la situations devient de plus en plus agitée, voire explosive : Tandis que la Corée du Sud assiste médusée à un bankrun digne des années 30 du fait de la crise des liquidités, les Etats-Unis sont en proie à des troubles de plus en plus importants dans de nombreux états ruinés par la crise économique.

Alors qu’au sud-ouest des Etats-Unis l’Etat de l’Arizona est la proie de désordres parfois violents avec pour décor l’immigration (en provenance du Mexique et de l’Amérique latine), le Nord-est du pays voit des troubles de plus en plus importants toucher les Etats du Wisconsin et désormais du New Jersey qui vient de rejoindre le Mouvement naissant :




Vidéo : Manifestations de plus en plus nombreuses et de plus en plus virulentes de fonctionnaires dans le Wisconsin et dans d’autres Etats aux USA – Youtube


Les fonctionnaires de ces Etats en ébullition manifestent de plus en plus fort, et s’élèvent contre la coupe des budgets et des droits les plus élémentaires !

Dans le Wisconsin, le bras de fer vire à la bataille judiciaire entre Républicains et Démocrates, à tel point que le gouverneur de l’Etat menace de mettre en prison plusieurs élus démocrates, et un mandat à été donné à la police pour interpeler les Sénateurs, y compris par la force !

Bref, c’est tout l’équilibre politicien et syndical qui semble s’effondrer sous nos yeux aux Etats-Unis, dans un silence assez assourdissant des médias alignés francophones…

Et l’Ohio ou le Michigan pourraient à leur tour rejoindre les manifestations quotidiennes.

Affaires à suivre dans les prochains jours et les prochains mois !


Source: http://911nwo.info/2011/03/03/chasse-aux-syndicats-dans-le-wisconsin-usa-le-conflit-senvenime-et-setend-au-new-jersey/



PS: Je ne sais pas si vous avez la même chose que moi, mais quand je click sur la vidéo pour la regarder, je reçois ce message: "Une partie du contenue de cette video provient de afp, qui a bloqué sa diffusion sur ce site web"
Bande de nazes! Razz Razz


Bon la video a cette adresse:

http://www.youtube.com/watch?v=-uWqtZ7Vizc&feature=player_embedded

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Actualités Crise aux USA   3/10/2011, 13:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   3/10/2011, 21:02

JP Morgan a encouragé le NYPD en lui donnant 4,6 millions de dollars pour ses oeuvres...



Lien en anglais sur le site même de la Banque JPMorgan !!

NEW YORK CITY POLICE FOUNDATION — NEW YORK
JPMorgan Chase recently donated an unprecedented $4.6 million to the New York City Police Foundation. The gift was the largest in the history of the foundation and will enable the New York City Police Department to strengthen security in the Big Apple. The money will pay for 1,000 new patrol car laptops, as well as security monitoring software in the NYPD's main data center.
New York City Police Commissioner Raymond Kelly sent CEO and Chairman Jamie Dimon a note expressing "profound gratitude" for the company's donation.
"These officers put their lives on the line every day to keep us safe," Dimon said. "We're incredibly proud to help them build this program and let them know how much we value their hard work."

http://www.jpmorganchase.com/corporate/Home/article/ny-13.htm?TB_iframe=true&height=485&width=712

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   3/10/2011, 21:05

Une Vidéo en anglais sur le mouvement qui prend forme en Amérique...

Qui organise tout cela ?


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jayabs



Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   4/10/2011, 09:57

Bardamu a écrit:
Une Vidéo en anglais sur le mouvement qui prend forme en Amérique...

Qui organise tout cela ?

Question fondamentale Bardamu...!

A l'heure où la finance est au bord de l'implosion, il convient d'être plus que vigilant sur la récupération de ces mouvements "citoyens".

Ça ressemble a s’y méprendre aux révolutions arabes; beau en apparence mais plus que suspect si l'on regarde d'un peu plus près.

Affaire à suivre de très près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   4/10/2011, 10:51

Voici ce que j'ai pu trouver pour l'instant :

Liens France24 et Wikipédia Rolling Eyes

Né de l’appel lancé en juillet à “occuper Wall Street” par le collectif anti-consumériste canadien Adbusters, le mouvement a débuté le 17 septembre avec un millier de manifestants pour atteindre plusieurs milliers de personnes lors de la marche sur le Brooklyn Bridge, le 1er octobre.
http://www.france24.com/fr/20111003-occupywallstreet-finance-new-york-protestation-internet-reseau-sociaux-capitalisme-critique-banque-occupation

Adbusters est à la fois un magazine (Adbusters magazine) et une fondation (Adbusters Media Foundation).
Celle-ci se définit elle-même comme un réseau d'activistes, d'écrivains et d'artistes qui veulent innover dans de nouvelles formes d'activisme propres à l'ère de l'information qui caractérise notre époque. Cette fondation s'engage dans de nombreuses causes sociales ou politiques, dont la plupart sont anti-consuméristes (s'opposent à la consommation de masse) ou anti-capitalistes. Elle promeut des campagnes-chocs et est à l'initiative de la journée sans achat (Buy nothing day), ainsi que de la semaine sans télé (TV turn-off week).
Le mot Adbusters lui-même est anglo-saxon : il est composé de « ad », abréviation anglaise courante pour « advertising » (publicité) et « buster », mot polysémantique mais ici donné dans le sens de « destructeur, casseur, éliminateur ». En français le terme Casseurs de pub est une traduction correcte.
Adbusters est aussi un magazine engagé et activiste, fondé par Kalle Lasn et Bill Schmalz, financièrement soutenu par ses seules ventes (sans publicité ni sponsor). Il est publié à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada, par Adbusters Media Foundation. Son tirage est évalué à 120 000 exemplaires.
Les Adbusters de divers pays se sont regroupés en associations nationales : Casseurs de pub en France, Résistance à l'agression publicitaire en France et en Belgique, Adbusters Norge en Norvège, Adbusters Sverige en Suède et Culture Jammers au Japon.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adbusters

Adbusters, fleuron de l'altermondialisme nord-américain

Littéralement, Adbusters s’est fait connaître pour ses "antipubs" tournant la publicité des grandes entreprises en ridicule, grâce à sa propre agence de pub, Powershift1. Les “casseurs de pubs” de Vancouver ont également acquis leurs réputations au travers de vastes campagnes de "marketing social", comme la journée sans achat ou la lutte contre la publicité dans les écoles. Adbusters se présente comme un « journal de l’environnement mental », visant la « décommercialisation » de la vie de tous les jours. Et puis parfois l'équipe du magazine se prend à rêver d' « un monde où l'économie et l'écologie cohabitent harmonieusement ». Adbusters, publié tout les deux mois, est financé par sa fondation, la Adbusters Media Foundation, et par ses lecteurs.

Dans le domaine de la publicité, les Canadiens d' Adbusters constituent l'exemple de déconstruction critique le plus connu2. La mission qu'ils se sont assignée est de combattre l'importance des marques et des consortiums. À cette fin, ils copient l'esthétique et la stratégie de grandes campagnes de pub pour faire passer leur message contestataire auprès du public. Dans leur magazine, sur des affiches ou sur le net, ces pourfendeurs de pub propagent leur fronde sociale et leur rejet du système pour protester contre le terrorisme de la consommation et la toute-puissance des médias. "Notre technique consiste à utiliser la campagne de pubs, le logo, les images de l'entreprise et à les détourner, explique les membres de l'équipe de Vancouver. C'est comme une prise de judo, on saisit le géant qui fonce sur vous et on l'envoie au tapis. Quand on réussit à faire ça, les centaines de millions de dollars investis par l'entreprise dans sa communication se mettent à fonctionner contre elle."

Le magazine a été fondé par deux vancouverois, Kalle Lasn, 46 ans, ex-enquêteur marketing et réalisateur de film et Bill Schmalz, 47 ans, sous le nom de Adbusters Quarterlyen février 1989. L'idée de créer un magazine alternatif sur l'industrie de la publicité est née d'une amère expérience que les deux hommes ont eue du mal à digérer3. À l'automne 1988, Lasn et Schmalz décident de faire diffuser sur la télévision anglaise de Radio-Canada, une publicité de 30 secondes, intitulée "Forest Forever", destinée à contre-attaquer une vaste campagne financée par l'industrie forestière visant à convaincre les téléspectateurs du bon entretien des forêts de en Colombie-Britannique. Adbusters va alors se heurter à un refus catégorique en raison de son caractère trop controversé de l'antipub. Après un débat explosif, la publicité de l'industrie forestière est également retirée de l'antenne puisque celle-ci trompe l'opinion publique sur les dangers qui menacent les forêts de la province.

Résolu à réitérer de telles actions, le magazine est alors créé dans l'optique de publier des scénarimages pour de publicités alternatives. Le principe est de donner aux lecteurs de soutenir un projet par une participation financière afin que spot publicitaire soit produit et diffusé4. Et le public semble très rapidement se prendre au jeu puisque, deux ans plus tard, en 1991, le magazine annonce que les ventes augmentent de 25% à chaque publication. En fait, le succès du magazine est en grande partie dû à la réceptivité du lectorat américain : en effet, la moitié des 15 000 exemplaires que publie Adbusters sont vendus aux États-Unis. On constate également que le discours du magazine trouve un écho spécial parmi les professeurs de communication dans les universités.

Mais le magazine va d'emblée rencontrer de difficultés pour faire faire diffuser sa production. De fait, en s'attaquant à l'influence de la publicité dans la vie des particuliers, les campagnes d'Adbusters s'attaque indirectement à la vache à lait de médias qui tirent l'essentiel de leurs revenus des recettes publicitaires. Ceux-ci sont donc très peu enclins à soutenir les projets du magazine. Adbusters, résolu à faire valoir la liberté d'expression, va alors multiplier ses poursuites judiciaires contre les diffuseurs qui gardent jalousement leur monopole sur diffusion publicitaire.

Dès 1993, Adbusterspoursuit Société Radio-Canada / Canadian Broadcast Corporation (SRC-CBC) en justice pour avoir rompu un contact qui engagait le diffuseur public à passer deux publicités anti-voiture à une période où était diffusée la campagne pour le Driver's Seat5. En fait, suite à la diffusion du premier spot d'Adbustersle 27 février 1993, SRC- CBC reçoit plusieurs coups de téléphone de la part des annonceurs, très fâchés. SRC-CBC décide alors de retirer immédiatement le spot d'Adbustersde ses écrans au motif que la Société a le droit de refuser de diffuser une publicité si celle-ci prêche un point de vue particulier alors que des programmes d'information sont diffusés. Adbusters empoche le remboursement de sa campagne publicitaire et saisit alors la Cour suprême de Colombie-Britannique puisque selon lui, par ce refus, SRC-CBC se met en infraction par rapport à sa Charte des droits et libertés d'expression. Le verdict rendu par le juge Ronald Holmes le 11 novembre 1995 donne raison à Adbusterset SRC-CBC est condamnée pour avoir manqué à son contrat. Le juge rejette toutefois l'accusation selon laquelle SRC-CBC avait violé les clauses de sa Charte relatives à la liberté d'expression6.

Au cours de cette même année 1993, Adbusterslance le Buy Nothing Day qui va un classique dans la politique du magazine et sera dès lors réitéré chaque année au mois de Novembre. L'idée est d'inciter les particuliers à passer une journée sans dépenser le moindre cent. Trois ans plus tard, en 1996, plusieurs centaines de personnes réparties sur 9 pays participaient à cette campagne. Pour lui donner de l'envergure, Adbusters va chercher à faire diffuser ses spots par les grands réseaux américains. Alors que la plupart d'entre eux lui claquent la porte au nez, en 1995, la chaîne de Ted Turner CNN, basée à Atlanta, finit par accepter de se prêter au jeu et octroie au magazine une lucarne télévisuelle en période de pointe7. Le Buy Nothing Day, au fil des années, va continuer à prendre prend de l'ampleur, si bien que le 23 mai 1998, le Wall Street Journalconsacre sa première page à l'histoire d'Adbusters. Galvanisé par ce succès, Adbusters lance dans la foulé une nouvelle campagne intitulée TV Turn-Off Week, laquelle se déroulera tout les ans au mois d'avril.

Adbusters va alors comment à s'attaquer de manière plus générale à tout ce qui touche la globalisation économique. En 1998, à l'occasion du sommet du G-8 qui se déroule à Londres, l'équipe de Lasn imagine un spot publicitaire intitulé « The Global Economy Is A Doomsday Machine ». Cette antipub met en scène les leaders mondiaux en même temps qu'une voix hors-champ demande : "Est-ce que les plus grands problèmes du monde sont réellement à l'ordre du jour ?". Pour la diffusion de ce spot de 60 secondes, Adbusters débourse 12 000 $. Il sera diffusé lors du CNN's Headlines News et sur SRC-CBC. Une fois de plus, ni ABC, ni NBC, ni CBS n'auront accepté de le diffuser.

La même année, Adbusters revendique 40 000 lecteurs. La répartition de ce lectorat reste peu ou prou la même : la moitié des lecteurs sont américains. Adbusters devient ainsi le magazine canadien le plus lu au États-Unis. Il est également nommé magazine canadien de l’année 1999 aux National Magazine Awards. Le magazine trouve également de nouveaux alliés dans le monde anglophone (TV-Free America aux États-Unis, White Dot en Grande-Bretagne) mais également en France (Brigade Anti-Pub en France). Adbusters fait aussi des émules en Norvège, en Suède et au Japon.

Mais, les choses se compliquent au lendemain du 11 septembre. Les campagnes d'Adbusters qui sont de plus en plus perçues comme antipatriotiques, ont beaucoup plus de mal à trouver un écho8. La campagne du Buy Nothing Day de novembre 2001, qui fut traditionnellement diffusée sur CNN, met en scène un cochon rose se contorsionnant sur une carte de l'Amérique du Nord avec, en voix hors-champ, le message suivant: " Un nord-américain moyen consomme en moyenne 5 fois plus qu'un mexicain, 10 fois plus qu'un chinois et 30 fois plus qu'une personne vivant en Inde." Malgré une intention de frapper fort en le programmant le lendemain du Thanksgiving américain (qui est traditionnellement le plus grand jour de shopping de l'année), le public n'est plus réceptif. Le président Bush avait alors invité les Américains à combattre les effets des attaques du 11 septembre en consommant.

Adbusters reviendra à l'attaque en juillet 2003, alors que l'Opération libération de l'Irak s'est terminée officiellement le 1er mai9. Le 3 juillet, à la veille de la fête nationale qui commémore le jour de l'indépendance américaine, Adbusters achète au New York Times une page entière pour y publier une antipub stigmatisant l'Amérique des compagnies et le président américain Bush. L'encart publicitaire donne l'impression d'une "invasion" du très renommé journal. Le coût de l'opération s'élève à 47 000 dollars américains.

Mais, le goût de la provocation d'Adbustersn'aura pas que d'heureux effets. Dans sa publication de Mars/Avril 2004, Adbusterspublie un article intitulé « Why Won't Anyone Say They Are Jewish ? », qui souligne la surreprésentation dirigeants néo-conservateurs américains d'obédience juive10. Le fait est pertinent selon Lasn puisque « les néoconservateurs semblent avoir une affinité spéciale avec Israël qui influence leur manière de penser et, en conséquence, la politique extérieure des États-Unis au Moyen-Orient.» L'article provoque une réaction viscérale dans l'opinion publique mais également parmi les lecteurs du magazine dont une partie d'entre eux exige l'annulation de leur abonnement.

Le scandale porte en fait sur la publication d'une liste des 50 néoconservateurs les plus influents aux États-Unis: vingt-six d'entre eux ont une astérisque à côté de leur nom pour signifier qu'ils sont juifs. « C'est une vieille technique, explique Ed Morgan, président du Congrès des Juifs canadiens, au Vancouver Sun. Ils comptaient le nombre de juifs dans le parti communiste américain dans les années 50. Mais c'est toujours ahurissant de voir une liste et de voir un astérisque à côté des noms juifs ».

Frolant la catastrophe, Lasn se repend tant bien que mal: il fait mettre en ligne sur le site internet d'Adbusters l'article original accompagné d'une sélection de réponses négatives et positives et d'un communiqué de la part du directeur en chef expliquant que si la liste avait été « une liste de dentistes ou de pompiers... cela aurait, en effet, été offensant ». Mais puisque les néoconservateurs « sont le groupe intellectuel et politique le plus inflent en ce moment », il est nécessaire de les mettre sous le microscope.» L'image du journal a toutefois été ternie par l'affaire.


Adbusters renoue avec l'action au travers une campagne plus consensuelle lancée contre Nike le 15 septembre 2004. Adbustersentreprend de créer une line de chaussures sans logo pour « concurrencer » le géant du sportwearqui utilise une main-d'oeuvre sous-payée dans les pays du Tiers-Monde et abuse de stratégies commerciales agressives visant un public adolescent. 10 000 personnes auront d'or et déjà commander une paire sur le site du magazine avant même le lancement de la campagne. La promotion de la « Blackspot » sneakers sera assurée par des publicités pleine-pages dans les principaux journaux américains et des spots publicitaires sur CNN et également MTV. L'opération en coûtera au magazine quelque 250 000 $. Alors que la fabrication d'une chaussure Nike en Asie coûte à la compagnie environ 6 $, Adbustersachètera 47,50 $ l'unité à une usine familiale au Portugal des chaussures fabriquées à base de chanvre et dont la semelle en caoutchouc est à 70 % renouvelable. L'idée est de démontrer que l'on peut produire des chaussures conformément aux canons du commerce équitable.

Et puis, Adbustersn'en délaisse pas moins l'auditoire canadien. Lasse de voir ses spots publicitaires se faire refuser d'antenne sur les chaînes nationales, il lance une vaste poursuite judiciaire le 14 septembre 2004 conjointement contre CBC, CTV, CanWest Global Communications Corp. et CHUM Ltd12. Avec l'appui de l'éminent avocat de Toronto Clayton Ruby, Adbustersentend gagner le droit d'acheter des espaces publicitaires pour ses spots que les stations de télévisions ont refusés de diffuser pendant plus de 10 ans. La poursuite judiciaire va également impliquer la Commission Canadienne des Télécommunications et de la Radio-Télévision, régulateur fédéral des diffuseurs. Jusqu'à l'heure d'aujourd'hui, le procès n'a toujours pas eu lieu mais Lasn estime que ce procès pourrait changer la face de la télévision canadienne.

http://www.evcfa.ca/cb.nsf/Documents/Adbusters_fleuron_de_l_altermondialisme_nord-americain




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   5/10/2011, 05:44

Wall Street: Les Marines sont sur le point de protéger les manifestants
Le mouvement « Occuper Wall Street » vient peut-être juste de recevoir une surprise inattendue. L’armée américaine et des troupes de Marines auraient été vues à différents endroits de manifestations en train de soutenir le mouvement et protéger les manifestants.

Un militaire, Ward Reilly a posté ceci sur facebook : « Je vais là-bas ce soir dans ma tenue bleue. Pour l’instant, 15 de mes collègues Marine m’y rejoindront, aussi en uniforme.

Je veux adresser le message suivant à Wall Street et au Congrès :Je n’ai pas combattu pour Wall Street. Je me suis battu pour l’Amérique. Maintenant, c’est au tour du Congrès.

Mon véritable espoir, cependant, est que nous, vétérans, puissions agir en tant que première ligne de défense entre la police et les manifestants. S’ils veulent choper des manifestants et les matraquer, ils devront d’abord passer au travers du putain de Premier Corps des Marines. Voyons voir un flic matraquer un tas de vétérans de guerre décorés.

Je m’excuse pour les fautes de frappes et les erreurs. J’écris ça sur un iPhone pendant que je me dirige vers New York. Nous pouvons nous organiser une fois là-bas.

C’est ce que nous faisons le mieux. Si vous voyez quelqu’un en uniforme, ralliez-le.
Un rassemblement aura lieu ce soir à 22h.

Nous avons tous prêté serment de respecter, protéger et défendre la constitution de ce pays. C’est ce que nous allons faire. En espérant vous y voir !! »


http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=4581
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   6/10/2011, 11:50

La mobilisation reste forte
New York - Foley Square



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   8/10/2011, 04:53

Copié-collé d'un post de hildegarde von b initialement ici : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t1174p15-manifestation-contre-le-plan-paulson-devant-wall-street#70989

hildegarde von b a écrit:
et pourtant c'est pas fini ...!

http://www.avaaz.org/fr/the_world_vs_wall_st_fr/?cl=1310856096&v=10617

tous dans la rue le 15 octobre !




La page Avaaz en question (pétition) publiée le 7 Octobre 2011:
Pratiquement 180 000 signatures en 24h00, le compteur défile sec
cyclops

Aux citoyens qui occupent Wall Street et à tous les gens qui protestent dans le monde entier:

Nous vous soutenons dans cette lutte pour une réelle démocratie. Ensemble, nous pouvons mettre fin à la corruption et à l'emprise qu'exercent de riches élites et entreprises sur nos gouvernements, et contraindre nos responsables politiques à servir l'intérêt général. Nous sommes unis, le temps du changement est venu!


Des milliers d'Américains occupent pacifiquement Wall Street, un épicentre de la puissance financière mondiale et de la corruption. Dernière lueur d'espoir en date, ces Américains viennent s'ajouter à un nouveau mouvement pour la justice sociale qui se répand comme une traînée de poudre de Madrid à Jérusalem ainsi que dans 146 autres villes et bientôt plus encore. Mais ils ont besoin de notre aide pour réussir.

Alors que les travailleurs paient la facture d'une crise financière causée par des élites corrompues, les manifestants demandent une réelle démocratie, la justice sociale et la lutte contre la corruption. Mais ils subissent de fortes pressions de la part des autorités, et certains médias les rejettent d'emblée en les qualifiant de groupes marginaux. Si nous sommes des millions du monde entier à les soutenir, nous renforcerons leur détermination et montrerons aux médias et aux dirigeants que ces protestations font partie d'un immense mouvement dominant pour le changement.

Cette année pourrait être l'année 1968 de notre siècle, mais pour réussir, ce mouvement doit rassembler tous les citoyens issus de tous les milieux. Signez pour rejoindre l'appel à une réelle démocratie -- un compteur géant, qui affichera en temps réel le nom de chacun d'entre nous qui aura signé cette pétition, sera érigé en plein milieu de l'occupation à New York et sera diffusé en continu sur cette page web. Signez maintenant!







W.Tarpley. Les manifestations de Wall Street
VOstfr par hussard delaMort



Quelques éléments de réponse sur qui se cache derrière la spontanéité apparente des choses :



Mots clés : Fondations du groupe SOROS, Syndicat SEIU, ACORN, Barack Obama

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurelien



Nombre de messages : 2288
Localisation : entre ciel et terre
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Actualités - USA   8/10/2011, 19:23





Discution entre deux Américains:

T’es au courant pour la FED ?

Non. Qu’est-ce qu’il se passe à la FED ?

Ils ont annoncé un nouvel « assouplissement quantitatif » (Quantitative Easing).

Ça veut dire quoi ?

Qu’ils vont effectuer de gros achats d’actifs au moyen d’opérations ouvertes sur les marchés.

Ça veut dire quoi ?

Qu’ils vont augmenter le total de leur bilan et acheter des obligations du trésor.

Ça veut dire quoi ?

Qu’ils vont faire tourner la planche à billet.
Pourquoi appellent-il cela « assouplissement quantitatif » et pas « faire tourner la planche à billets » ?

Parce que faire tourner la planche à billets est le dernier refuge des empires économiques déchus et des républiques bananières. Et la FED ne veut pas admettre que c’est la seule idée qui lui reste.

Alors pourquoi veulent-ils imprimer de la monnaie ?

Parce qu’ils disent qu’ils sont en déflation et que la déflation est très mauvaise.

Qu’est-ce que la déflation ?

La déflation c’est quand les prix des biens que nous achetons baissent.

N’est-ce pas une bonne chose que les gens puissent acheter plus de produits ?

Si, mais la FED dit que c’est mal surtout pendant une récession.

Ils pensent donc que pendant une récession, quand les gens ont moins d’argent pour consommer, il est mauvais que les prix baissent ?

Oui, la FED préférerait qu’il y ait de l’inflation.

Pourquoi la FED croit-elle que nous sommes en déflation ?

Parce que l’indice des prix de la consommation le dit.

Mais les prix alimentaires ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les tarifs du gaz ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les frais de santé ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les frais de scolarité ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les impôts ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les tarifs de transports en commun ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les cours des actions ne sont-ils pas plus élevés que l’an dernier ?

Si.

Les bons au trésor ne sont-ils pas plus cher que l’an dernier ?

Si.

Alors qu’est-ce qui est en déflation ?

La seule chose qui est en déflation c’est la crédibilité de la FED.

Avait-elle beaucoup de crédibilité auparavant ?

Non.

Pourquoi ?

Parce que la FED s’est trompée sur tous les événements économiques importants depuis 20 ans.

Tu veux dire qu’elle n’a pas anticipé la bulle internet ?

Non. En fait elle a contribué à la faire gonfler.

Et elle n’a pas vu non plus la bulle immobilière ?

Non. En plus, elle a également contribué à la faire gonfler.

Elle n’a même pas vu la crise des subprimes ?

Non. En fait, elle nous a expliqué que le problème était sous contrôle juste avant la faillite de Lehmann Brothers.

Est-ce que la FED a déjà eu raison dans un domaine ?

Attends, laisse-moi me rappeler…


Non jamais.

Qui dirige la FED ?

Ben Bernanke

Il a beaucoup d’expérience en entreprises ?

Non, aucune.

Il a beaucoup d’expérience en politique ?

Non plus.

Il a déjà été candidat à une élection ?

Jamais.

Mais alors qu’elle est sa légitimité ?

Je ne sais pas… Peut-être le fait qu’il a une belle barbe.

Mon plombier aussi a une belle barbe, mais je ne lui ferai pas confiance pour jouer les apprentis sorciers avec l’économie.
Et quand tu appelle ton plombier, il répare ce qui est cassé ? il ne le casse pas plus d’avantage ?
Mon plombier est clairement plus intelligent que Ben Bernanke.

C’est pour cela qu’il est devenu plombier et pas économiste…

Comment la FED fait l’assouplissement quantitatif ?

Elle crée de la monnaie puis achète des bons du trésor.


Directement auprès du trésor ?

Non, via Goldman Sachs.

Tu te fous de moi ?

Non.

Si je veux acheter des bons du trésor avec mon argent, je peux les acheter directement auprès du trésor ?

Oui.

Et si tu veux acheter des bons du trésor avec ton argent, tu peux les acheter directement auprès du trésor ?

Exact.

Mais si Ben Bernanke veux acheter des bons du trésor avec l’argent des Américains il ne les achètent pas directement auprès du trésor, il passe par Goldman Sachs ?

Exact.

Et Goldman Sachs fait un bon prix ?

Bien sur que non, Goldman Sachs vit de la spoliation des Américains.

Mais comment Goldman Sachs peut faire ça ?

La FED annonce au préalable quand et combien elle va acheter des bons du trésor.
Goldman Sachs achète ces bons du trésor avant la FED et les lui revend au prix fort ?

Oui, exactement.

Et la FED est d’accord avec ça ?

Oui, sinon elle achèterait les bons du trésor directement auprès du trésor.

Qui à la FED est responsable de l’achat de bons du trésor ?

La branche régionale de la FED de New York.

Et qui dirige la branche de New York ?

William Dudley.

Et que faisait-il avant de diriger la branche de New York ?

Il travaillait pour Goldman Sachs.

L’homme qui a la responsabilité de l’argent des Américains a traité avec Goldman Sachs alors qu’il travaillait auparavant pour eux ?

Oui.

Et personne n’y voit de problème ?

Apparemment non.

On est dans un épisode de la 4ème dimension ?

Je ne pense pas.

T’es donc en train de me dire que la FED pense que les prix baissent alors qu’ils montent ?

Oui.

Et elle pense que pendant une récession, avec un très fort chômage, il est préférable que les produits que les gens achètent coûtent plus cher ?

Oui. Selon Ben Bernanke l’inflation va créer des emplois et améliorer le marché de l’immobilier.

Cette méthode a déjà été essayée ?

Oui, en 2009 la FED a essayé l’assouplissement quantitatif avec 2 trillions de dollars (2.000 milliards).

Ça a créé des emplois ?

Non.

Ça a amélioré le marché de l’immobilier ?

Non.

Ça a profité à quelqu’un ?

Oui, à Goldman Sachs.

Combien d’argent viennent-ils de créer ?

600 milliards de dollars.

Alors même que les 2000 milliards de dollars de 2009 n’ont pas créé d’emploi ou amélioré le marché de l’immobilier, la FED a quand même décidé d’injecter 600 milliards supplémentaire ?

Oui.

Qui a nommé Ben Bernanke ?

Il a d’abord été nommé par le président Bush puis il a été confirmé par le président Obama.
Mais le président Obama ne devait-il pas apporter le changement ?

Si.

En confirmant le même imbécile qui s’est trompé sur tout ?

Et bien… Sous le président Bush, Ben bernanke a seulement détruit l’économie Américaine. Sous le président Obama, il s’attaque à détruire l’économie mondiale.

C’est pas le changement auquel on s’attendait.

Clairement pas.

Qui soutient Ben Bernanke ?

La plupart des économistes dans le monde pensent que l’assouplissement quantitatif est très dangereux.

Est-ce que quelqu’un pense que c’est une bonne idée ?

Oui, les gens de Goldman Sachs.

Suis-je dans un cauchemar ?

Non c’est réel.

Je vais me taper la tête contre le mur.

Tu ne devrais pas faire ça.

Pourquoi ?

Parce que les frais médicaux sont trop chers.



http://www.dailymotion.com/video/xgovse_la-politique-monetaire-de-la-fed-expliquee-vostfr_news#from=embediframe


http://www.maprisedeconscience.org/

_________________
"si vous n'etes pas prets à mourir pour cela retirez le mot "liberté" de votre vocabulaire."
Malcolm X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Actualités - USA   14/10/2011, 01:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités - USA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: