Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
sarooman

avatar

Nombre de messages : 220
Localisation : paname et sa region
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   10/8/2008, 12:42

comment la propagande se décide qui ou quoi comment et quand voici la les question qui interesse les gens qui recherchent le pourquoi du comment donc voici un petite enquête menée dans une entreprise de communication qui a partcipé à toutes les campagnes de comunication des politique de gauche et de droite en particulier celle de mr le troll de la ripoublique.

donc après quelques jours de recherche et de renseignement vérifié sureté de l'info oblige mes amis et moi même avons trouver ceci (la correspondance de la publicité quotidien d'information et de documentation professionelles.)
panflet de 12 pages donnant les ordres à tous les plublicitaires de france en particulier les grosses agences (publicis, havas/euro-rscg, aegis-media, saatchi&saatchi etc ...) http://www.sgpresse.fr/   dont le rédacteur en chef est (mr denis BACHELOT) le prix de cette horreur est de 13 euro ht par semaine ca fait cher les ordres donnés donc l'on peut en autre chose retrouver les directives données aux différents pantins des élites à savoir les messages à faire passer pendant les JO de pekin en l'occurance concernent mr mc cain on se demande ce que ca à voir avec le sport ? et toute une flopper de directives divers en cherchant plus loin il a été vue que les ordres émannais de la firme us (time warner) cette même firme était propiétaire d'AOL d'HBO de warner bross et de time inc (   http://www.timewarner.com/corp/)
chien servil des fils rockfeler une belle brochette dont fait partis lagardère possesseur de la filliale france et là on comprend un peut mieux leur façon de faire passer les ordres à travers la presse les médias-publicitaire et ce n'est pas pour rien que mr le troll pourésident est marie à une femme qui lui a été présenter par un publicitaire et que l'avion le bateau et autre objet de luxe lui soit prété par son ami boloré qui est au passage patron de directe 8 et des panflets gratuit diffusant la même propagande imonde pour cerveaux dégénérés et toute cette belle famille est de mêche ils se connaissent tous (lagardère-la farge-bolloré-séguélla-le troll-dassaut et toute la grande famille de ..... ) restons polis bref on comprend mieux qui, quoi, comment et quand)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: manipulation du public   8/9/2008, 08:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Propagande media   18/9/2008, 18:45

Vidéo résumant bien la manipulation intitulée : Guerre des medias & Medias de la guerre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: les règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT le soir ou quand il lit son journal le matin   7/11/2008, 18:57

les règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT le soir ou quand il lit son journal le matin




Par Bernard Langlois : Voici, en exclusivité, les règles que tout le monde doit avoir à l’esprit lorsqu’il regarde le JT le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple.

Règle numéro 1 : Au Proche-Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers, et c’est toujours Israël qui se défend. Cela s’appelle des représailles.


Règle numéro 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n’ont pas le droit de tuer des civils de l’autre camp.

Cela s’appelle du terrorisme.


Règle numéro 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes.

Cela s’appelle de la légitime défense.


Règle numéro 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l’appellent à la retenue.

Cela s’appelle la réaction de la communauté internationale.



Règle numéro 5 : Les Palestiniens et les Libanais n’ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.


Règle numéro 6 : Les Israéliens ont le droit d’enlever autant de Palestiniens qu’ils le souhaitent (environ 10 000 prisonniers à ce jour, dont près de 300 enfants). Il n’y a aucune limite et ils n’ont besoin d’apporter aucune preuve de la culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique 'terroriste'.


Règle numéro 7 : Quand vous dites 'Hezbollah', il faut toujours rajouter l’expression 'soutenu par la Syrie et l’Iran'.


Règle numéro 8 : Quand vous dites 'Israël', il ne faut surtout pas rajouter après : 'soutenu par les États-Unis, la France et l’Europe', car on pourrait croire qu’il s’agit d’un conflit déséquilibré.


Règle numéro 9 : Ne jamais parler de 'Territoires occupés', ni de résolutions de l’ONU, ni de violations du droit international, ni des conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l’auditeur de France Info.



Règle numéro 10 : Les Israéliens parlent mieux le français que les Arabes. C’est ce qui explique qu’on leur donne, ainsi qu’à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s’appelle de la neutralité journalistique...



A Méditer...

source: ici

PS: tristement vrai!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   7/11/2008, 19:01

Excellentissime ça !

hélas,c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Don nimmin

avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   14/11/2008, 06:35

ou alors pour la blague :

Quand on dit Trilingue et bien c'est parler 3 langues, d'accord

Quand on dit Bilingue et bien c'est parler 2 langues, ok

et Quand on parle 1 langue et bien c'est l'américain.....

clown clown clown clown clown clown

Don
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/wearechangeparis
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: “des imbéciles manipulés, sans culture et sans pensée”.   4/1/2009, 05:55

28 journalistes aurait été tués en l’année 2008; preuve, si on en aurait besoin, que la vérité et ceux qui la cherchent, dérangent. Et voici, voir ci-joint, ce qu’un journaliste du Monde, Christophe Bourseiller, peut voir publié dans le supplément, Le Monde2, le 3 janvier 2009. Il se demande si ceux qui ne croient pas que le 11 septembre 2001 un Boeing est entré dans le Pentagone sont
“des imbéciles manipulés, sans culture et sans pensée”.

Dans ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 comme à d’autres dates et en d’autres lieux, les meilleurs arguments de l’accusation sont fournies par la défense. Aucun mass media français commercial n’ose émettre le moindre doute ce Boeing; alors que ce seul point est la plus grosse partie du mensonge global sur cette journée. Quand on lit cet article, on peut se demander si tout en étant aussi stupide que ce Christophe Bourseiller, on peut devenir journaliste; et même si pour entrer comme journaliste au Monde, il faut être aussi stupide que ce Christophe Bourseiller. Christophe Bourseiller en tous les cas semble avoir choisi une voie aujourd’hui sûr pour faire carrière. Il ne mourra certainement pas en Afghanistan. Ni ailleurs.

http://just-another-inside-job.blogspot.com/2007/07/jewish-rule.html


pour information, le véritable nom de ce journaliste est Christian Gunsburger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: L'Histoire moins la propagande   1/10/2009, 22:05

Avant la royauté, il y avait l'esclavage en Grèce antique, le clientélisme dans l'empire romain, puis au Moyen Age, il y a eu le servage.

Royauté esclavagiste

1641-1649. La première révolution anglaise, qui a eu lieu bien plus tôt que la première révolution française, était un conflit entre la royauté allié à la noblesse et la bourgeoisie montante. Le terme bourgeois signifie simplement vivant à la ville, mais s'étant enrichis, ils ont pu contester l'autorité du roi. Les valeurs de liberté et de république n'était qu'une façon de prendre le pouvoir à la place des nobles. Ce changement de hiérarchie entraina un sentiment de révolte populaire, mais à la base c'était un conflit entre le parlement et le roi.

1643-1715. Louis XIV est présenté comme quelqu'un qui a fait rayonner la culture française sur la planète. Or l'économie de l'époque a fait la promotion du commerce triangulaire et Louis XIV est l'auteur du Code Noir qui institutionalise l'esclavage. La période de son règne coïncide avec le minimum de Maunder, une période faible activité solaire correlée avec une baisse de la température de la Terre. Paradoxalement, on a donné à Louis XIV le surnom de Roi Soleil.

1789. Tout comme en Angleterre, le roi est confronté au blocage des parlementaires. La république consiste au transfert, non sans heurts, du pouvoir aux nouveaux riches bourgeois. Tout comme en Angleterre, on assiste à un va-et-vient entre la monarchie et la république. En effet, on passe de la république à Napoléon Ier, puis la restauration de la monarchie, puis de nouveau une république, puis Napoléon III, puis enfin la troisième république.

1848. Abolition officielle de l'esclavage dans l'empire français. Ne sera pas effectif partout immédiatement. L'abolition de l'esclavage a été accompagnée de compensation financières pour les "pauvres" colons. Leur avantage ne fut pas annulé, il fut transformé.

1850-1867. Déclin de la traite négrière. Le "commerce" du Portugal fut encore très actifs pendant cette période avec 5 millions de prisonniers. La plupart des futurs esclaves venaient d'Afrique Centrale, et ne passaient que rarement par Gorée. La fin du commerce triangulaire n'est pas la fin des colonies et pas toujours la fin de l'esclavage.

1865. Abolition officielle de l'esclavage aux Etats-Unis.

Démocratie coloniale

1879. Passage définitif à la république en France avec la troisième république avec sa devise "Liberté, Egalité, Fraternité". Depuis de nombreux siècles, les empires français et britanniques notamment ont colonisé de nombreux pays, et cela a continué avec les républiques.

1914-1918. Première guerre mondiale. A la fin de cette guerre, les "vainqueurs" se sont partagé les colonies allemandes.
1917. Début du léninisme qui consiste à instaurer une dictature d'une minorité de "révolutionnaires professionels" à laquelle le peuple est sommé d'être soumis et discipliné pour la réussite de la "révolution". Dès ses débuts, l'Union Soviétique commence à financer les partis politiques communistes à travers le monde. Ces partis, dont le PCF, nieront les nombreux crimes du régime. Le débat politique n'est plus autour de la limitation du capital, mais devient l'alternative entre une dictature par une minorité communiste ou bien le libéralisme "sans limite", qui aboutit à une dictature "douce" par une minorité de capitalistes.

1922. Apogée de l'empire colonial britannique qui représentait 1/4 de la population mondiale. L'empire colonial britannique était le plus imposant des empires coloniaux, mais il y avait aussi l'empire français ou le Congo belge. Les colonies étaient dominées d'une main de fer. Les conflits ethniques étaient utilisés afin de "diviser pour régner". Le principe en question n'était pas nouveau, notamment était déjà connu des empereurs romains.

La fabrication du consentement

1922. Walter Lippmann fait publier son livre "Public Opinion" où il explique que la manipulation de l'opinion publique, normale dans les démocraties prend un tournant avec l'avènement des média de masses et de la psychologie et promeut la fabrication du consentement, une technique de contrôle, parce que les masses ne seraient pas qualifiées pour comprendre le bien commun et que cela doit être pris en charge par une classe spécialisée.

1928. Edward Bernays, un neveu de Sigmund Freud, publie Propaganda, où il explique comment manipuler le "ça" des foules. Il est le l'inventeur de la propagande politique institutionnelle appellée aussi "relations publiques". Ce fut utilisé en marketing et aussi dans les dictatures, comme le régime nazi. La manipulation des masses par les nouveaux média prend son essor. Elle est à ce début nationale, et est abondamment utilisée pour "motiver" les peuples à la guerre.

1945-1983. Déclin de la colonisation et développement du néocolonialisme. La décolonisation française n'aboutira qu'en 1980, et celle de l'empire britannique qu'en 1983. Les pays colonisateurs ont gardé quelques territoires d'outre-mer.

Démocratie néocoloniale

1945. La fin de la deuxième guerre mondiale est le début d'une suite incessante de guerres officielles et officieuses des Etats-Unis. Dans le néocolonialisme encore, on essaye de manipuler les foules avec les média pour les convaincre que la guerre est la meilleure chose à faire. L'épouvantail du communisme a été très utile pour cela. Mais si cela ne marche pas, on a recours à des opérations secrètes, réalisées par les services de renseignement (CIA, Renseignements généraux etc.) Le néocolonialisme consiste enfin à officiellement donner l'indépendance des pays tout en les gardant sous une dominance économique.

1948. Création d'Israël et début de la colonisation militaire de la Palestine. Peu après, l'AIPAC est créé dont le but est de faire du lobbying aux Etats-Unis en faveur d'Israël et de mener des campagnes de "relations publiques".

1948. Début de l'apartheid en Afrique du Sud. Sera aboli en 1991.

1950. Jacques Foccart commence à noyauter méthodiquement l'administration coloniale en Afrique. De Gaulle demandera à Jacques Foccart d'organiser cette nouvelle dépendance en Françafrique. Dans le néocolonialisme, le "diviser pour régner" entre les ethnies est toujours de mise. En 1967, les services de renseignement américains tentèrent de faire croire que Foccart était un agent du KGB afin de destabiliser le régime de De Gaulle.

1957. Création de la communauté économique européenne. Au début, un simple question d'économie, et aujourd'hui, de nombreuses lois émanent de Bruxelles.

1973. Création de la Commission Trilatérale, une organisation privée dont le but est de promouvoir et construire une coopération politique et économique entre l'Europe, les Amérique du Nord et l'Asie. En 1975, est publié Crisis Of Democracy, un rapport sur la gouvernabilité des démocraties, autrement dire si la manipulation de l'opinion publique permet toujours de dominer une démocratie, les raisons qui font que cela ne marche pas, et ce qu'il faut faire pour y remédier. En 1976, la French American Foundation est créée pour apaiser et enrichier les relations entre les élites françaises et américaines.

1989. Chute du mur de Berlin. Peu après, en 1991, l'URSS est dissoute. L'épouvantail du communisme ne peut plus être utilisé dans les "relations publiques" pour la justification de la guerre.

1990 (11 septembre). Officialisation du projet de "nouvel ordre mondial" de la "démocratie" pour toute la planète par le président George H.W. Bush. L'opposition communiste a laissé dans les esprits que la seule alternative au capital sans limite est la dictature soviétique.

2001 (11 septembre). Attentats du Word Trade Center qui servira de justification à la guerre. Le nouvel épouvantail, après le communisme, étant les terroristes islamistes, qui auparavent avaient été entrainés par les services de renseignement pour "combattre le communisme". On assiste à une globalisation de la fabrication du consentement, qui auparavent était différente selon chaque pays, et qui devient uniforme pour toutes les démocraties occidentales.

Note : l'attitude va-t-en guerre des néo-conservateurs n'est pas partagée par toutes les élites.

2007-2008. La crise est avancée comme opportunité d'apporter un "vrai" changement, notamment de mettre en place une "gouvernance économique mondiale".

2015 ? Un marché commun atlantique réunissant l'Amérique du Nord et l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Auda

avatar

Nombre de messages : 1413
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Langue de bois   21/2/2010, 08:12

Ne dites plus clandestin mais candidat à l'immigration (Figaro)
Ne dites plus clandestin, immigré illégal, ni même sans-papiers, mais privés de papiers (source)
Ne dites plus discrimination positive mais encadrement différencié (Belgique)(voir)
Ne dites plus quartier à majorité immigrée mais quartier populaire (tous les médias)
Ne dites plus ni crimes, agressions, violences, mais plutôt actes de délinquance ou incivilités. Et encore mieux bêtises (source) ou faux-pas(France 2). Récent : les inconduites (CNRS)
Ne dites plus émeutes ou guerre des gangs mais incidents (partout)
Ne dites plus immigration mais mobilité européenne (Frattini, commissaire européen) (voir)
Ne dites plus immigré mais client (autorités finlandaises) (voir)
Ne dites plus bandes mais identités de quartier. (LCI.fr)
Ne dites plus des bandes de noirs et d'arabes mais des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques » (Belgique) (voir)
Ne dites plus enfants d'immigrés mais enfants issus de familles d'éducations éloignées (source)
Ne dites plus attraper les voleurs mais lutter contre les délits d'appropriation(France) (voir)
Ne dites plus des vauriens font des graffitis mais des graffeurs habillent la ville de couleurs ». (source)
Ne dites plus un voyou notoire mais un individu défavorablement connu de la justice (tous les médias)
Ne dites plus mosquée mais centre culturel et religieux. (partout)
Ne dites plus fusillade mais bagarre par balles (source)
Ne dites plus Français moyen attaché à sa culture, mais raciste

elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spfc441.blogspot.com/
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   21/2/2010, 09:55

le NOVLANG de 1984
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Décodage de 25 techniques de désinformation   8/8/2010, 13:40

Décodage de 25 techniques de désinformation


Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des "experts" et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Technique n°2 : Superficialité
N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

Technique n°3 : Indignation
Rejeter le sujet de façon indignée ("jamais une chose pareille ne serait possible"). Jouer sur le sentiment d’incrédulité ("il y aurait eu des fuites", "ça se saurait", …)

Technique n°4 : Rumeur

Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

Technique n°5 : Homme de paille
Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

Technique n°6 : Messager
Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que "excentrique", "extrême-droite", "gauchiste", "terroriste", "conspirationniste", "radical", "fanatique", ou même "blonde" etc…

Technique n°6 bis: Attaque ad hominem
Très appréciée et souvent utilisée. Quitter l’objet de la querelle (indéfendable) et diriger les attaques sur la personne de l'opposant en tenant des propos désobligeants, blessants ou grossiers à son égard. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité.

Technique n°7 : Biais
Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Technique n°8 : Confusion
Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

Technique n°9 : Autorité

S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

Technique n°10 : Innocence
Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Technique n°11 : Amalgame
Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

Technique n°12 : Diviser
Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

Technique n°13 : Pseudo-débat

Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

Technique n°14 : Confession
Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

Technique n°15 : Edulcorer
Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

Technique n°16 : Enigme
Les énigmes n’ont pas de solution. Etant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

Technique n°17 : Solution complète

Eviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

Technique n° 18 : Omission
Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

Technique n°19 : Sang froid
Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

Technique n°20 : Expertise

"You don’t bite de hand that feeds you", disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

Technique n°21 : Preuve impossible
Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

Technique n° 22 : Déni

Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des "sources non valides" ou "des éléments sortis de leur contexte".

Technique n°23 : Fausse preuve
Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

Technique n°24 : Grand Jury
Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

Technique n°25 : Diversion et distraction
Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.


source: http://www.vigli.org/desinfo.htm


Merci au membre resist pour le document. cheers

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   8/9/2010, 08:23

L’affaire "Les Infiltré"s, du titre d’une émission de France 2 animée par David Pujadas qui a diffusé un reportage mensonger sur l’ “extrême-droite” Catholique de Bordeaux.

Si le reportage était monté de toute pièce, une interview en caméra cachée d’un cadre de Dies Irae était tellement haineuse et primaire (style : “il faut buter tout le monde”) qu’elle n’avait pas manqué de choquer bon nombre de téléspectateurs. Du cinéma, bien évidemment, comme tout le reste du film, puisqu’il ne s’agissait pas d’un membre de Dies Irae mais d’un réel gauchiste membre du NPA (extrême-gauche) : Floran Balaresque (tapez son nom sous google) C’est un exemple parfait d’Agent provocateur ! En effet, ce Floran B. a été surpris en train de manifester contre la réforme des retraites avec un drapeau du parti d’Olivier Besancenot …
VOIR SUR :
http://www.riposte-catholique.fr/breves/exclusif-bordeaux-le-nazi-de-pujadas-defile-avec-un-drapeau-du-npa

Même "blaguounette" sous une autre version :

Une kippa lors de l’apéro “anti-islam” ?

http://www.alterinfo.net/Une-kippa-lors-de-l-apero-anti-islam_a49648.html

La vérité ne compte pas pour eux. Le but est atteint, le message est passé et le mal est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antipropagande



Nombre de messages : 1691
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   8/9/2010, 16:39

Merci Moby, toujours la pour foutre la merde ces cons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/mehdi04000
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   8/9/2010, 18:17

met ca a grande échelle es tu obtient le 911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove

avatar

Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Dictionnaire de novlangue    24/9/2010, 06:33

Dans le roman de George Orwell, « 1984 », Syme, un collègue de Winston, en charge du dictionnaire Novlangue, explique le but du Novlangue : « Ne voyez-vous pas que le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. »

Ce petit dictionnaire comprend environ 300 mots parmi les plus employés aujourd’hui par l’élite dirigeante et notamment les médias.
Il comprend cinq types de mots :
- les mots trompeurs, qui ont changé de sens et qui signifient souvent le contraire de ce qu’ils exprimaient auparavant ;
- les mots subliminaux, qui sont utilisés pour produire certains effets de répulsion ou d’approbation chez le récepteur ;
- les mots marqueurs, qui expriment l’idéologie dominante et traduisent le fait que celui qui les emploie fait partie de la classe dominante ;
- les mots tabous, qui correspondent à des concepts que l’idéologie dominante s’efforce de supprimer ;
- les mots sidérants, qui visent à disqualifier les adversaires du Système.

Quand cela est apparu nécessaire, une traduction en français courant a été proposée ; elle est signalée par la mention : trad. (pour traduction) suivie de la traduction proposée.


http://www.polemia.com/pdf_v2/Dictionn%20de%20Nov.pdf



A contrario :

En 1928 paraissait un livre étonnant : « le petit dictionnaire des mots retrouvés ».

Réédité et complété en 1956, il est l’œuvre de linguistes non dénués d’humour, qui ont tenté, et parfois réussi, à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

http://www.apophtegme.com/SPICILEGE/CITATIONS/dicomots.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digipirate



Nombre de messages : 157
Age : 44
Localisation : nord
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Dico de novlangue   13/11/2010, 17:52

Citation :
Dans le roman de George Orwell, « 1984 », Syme, un collègue de Winston, en charge du dictionnaire Novlangue, explique le but du Novlangue :

« Ne voyez-vous pas que le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. »

Ce petit dictionnaire publié par POLEMIA comprend plus de 250 mots parmi les plus employés aujourd’hui par l’élite dirigeante et notamment les médias.

Il comprend cinq types de mots :

* les mots trompeurs, qui ont changé de sens et qui signifient souvent le contraire de ce qu’ils exprimaient auparavant ;
* les mots subliminaux, qui sont utilisés pour produire certains effets de répulsion ou d’approbation chez le récepteur ;
* les mots marqueurs, qui expriment l’idéologie dominante ;
* les mots tabous, que l’idéologie dominante s’efforce de supprimer ;
* les mots sidérants, qui visent à disqualifier les adversaires du Système.

http://www.fdesouche.com/dictionnaire-de-novlangue

PDF :
http://www.polemia.com/pdf_v2/Dictionn%20de%20Nov.pdf



Dictionnaire de la réinformation : 500 mots pour la dissidence .

http://fr.novopress.info/64298/dictionnaire-de-la-reinformation-500-mots-pour-la-dissidence-lettres-t-u-v-w-x-y-z/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Rappel des techniques de manipulation des masses   4/3/2011, 14:26

Manipulation de l’opinion publique et de la société

Les stratégies et les techniques couramment employées

La stratégie de la diversion

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. » (extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)

Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

La stratégie du dégradé

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. Exemple récent : le passage à l’Euro et la perte de la souveraineté monétaire et économique ont été acceptés par les pays Européens en 1994-95 pour une application en 2001. Autre exemple : les accords multilatéraux du FTAA que les USA ont imposé en 2001 aux pays du continent américain pourtant réticents, en concédant une application différée à 2005.

S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Exemple typique : la campagne TV française pour le passage à l’Euro (« les jours euro »). Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans. » (cf. « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)

Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. » (cf. « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)

Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…

Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

La peur

un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, admet plus facilement l’idée qu’on veut lui inculquer. Par exemple, Joseph Goebbels a exploité la phrase de Théodore Kaufman, « l’Allemagne doit périr ! », pour affirmer que les Alliés ont pour but l’extermination du peuple allemand.

Appel à l’autorité

l’appel à l’autorité consiste à citer des personnages importants pour soutenir une idée, un argument, ou une ligne de conduite.
Témoignage : les témoignages sont des mentions, dans ou hors du contexte, particulièrement cités pour soutenir ou rejeter une politique, une action, un programme, ou une personnalité donnée. La réputation (ou le rôle : expert, figure publique respectée, etc.) de l’individu est aussi exploitée. Les témoignages marquent du sceau de la respectabilité le message de propagande.

Effet moutonnier

cet appel tente de persuader l’auditoire d’adopter une idée en insinuant qu’un mouvement de masse irrésistible est déjà engagé ailleurs pour cette idée. Comme tout le monde préfère être dans le camp des vainqueurs que dans la minorité qui sera écrasée, cette technique permet de préparer l’auditoire à suivre le propagandiste.

Redéfinition, révisionnisme

consiste à redéfinir des mots ou à falsifier l’histoire de façon partisane.

Obtenir la désapprobation

cette technique consiste à suggérer qu’une idée ou une action est adoptée par un groupe adverse, pour que l’auditoire désapprouve cette idée ou cette action sans vraiment l’étudier. Ainsi, si un groupe qui soutient une politique est mené à croire que les personnes indésirables, subversives, ou méprisables la soutiennent également, les membres du groupe sont plus enclins à changer d’avis.

Généralités éblouissantes et mots vertueux

les généralités peuvent provoquer une émotion intense dans l’auditoire. Par exemple, faire appel à l’amour de la patrie, au désir de paix, à la liberté, à la gloire, à la justice, à l’honneur, à la pureté, etc., permet de tuer l’esprit critique de l’auditoire. Même si ces mots et ces expressions sont des concepts dont les définitions varient selon les individus, leur connotation est toujours favorable. De sorte que, par association, les concepts et les programmes du propagandiste seront perçus comme tout aussi grandioses, bons, souhaitables et vertueux.

Imprécision intentionnelle

il s’agit de rapporter des faits en les déformant ou de citer des statistiques sans en indiquer les sources. L’intention est de donner au discours un contenu d’apparence scientifique, sans permettre d’analyser sa validité ou son applicabilité. Ces imprécisions peuvent se glisser dans le système juridique, sous forme d’un droit mou, poussant à la communication en vue d’obtenir des informations, tout en influençant l’opinion publique.

Transfert

cette technique sert à projeter les qualités positives ou négatives d’une personne, d’une entité, d’un objet ou d’une valeur (un individu, un groupe, une organisation, une nation, un patriotisme, etc.) sur un tiers, afin de rendre cette seconde entité plus (ou moins) acceptable. Cette technique est utilisée, par exemple, pour transférer le blâme d’un camp à l’autre, lors d’un conflit. Elle évoque une réponse émotive qui stimule la cible pour qu’elle s’identifie avec l’autorité reconnue.

Simplification exagérée

ce sont des généralités employées pour fournir des réponses simples à des problèmes sociaux, politiques, économiques, ou militaires complexes.
Quidam : pour gagner la confiance de son auditoire, le propagandiste emploie le niveau de langage et les manières (vêtements, gestes) d’une personne ordinaire. Par projection, l’auditoire est aussitôt plus enclin à accepter les positions du propagandiste, puisque celui-ci lui ressemble.

Stéréotyper ou étiqueter

cette technique utilise les préjugés et les stéréotypes de l’auditoire pour le pousser à rejeter l’objet de la campagne de propagande.

Bouc émissaire

en jetant l’anathème sur un individu ou un groupe d’individus, accusés à tort d’être responsables d’un problème réel (ou supposé), le propagandiste peut éviter de parler des vrais responsables, et n’a pas à approfondir le problème lui-même.

Slogans

un slogan est une brève expression, facile à mémoriser et donc à reconnaître, qui permet de laisser une trace dans tous les esprits.

Glissement sémantique

technique consistant à remplacer une expression par une autre afin de la décharger de tout contenu émotionnel et de la vider de son sens (euphémisme). Le glissement sémantique peut à l’inverse renforcer la force expressive pour mieux émouvoir l’auditoire. Exemples : « frappe aérienne » à la place de « bombardement », « dommages collatéraux » à la place de « victimes civiles », « libéralisme » à la place de « capitalisme », « loi de la jungle » à la place de « libéralisme », « solidarité » à la place d’« impôt », « pédagogie préventive » à la place de « répression policière », « intervention humanitaire préventive » à la place d’« intervention militaire ».

Revenir en haut Aller en bas
yhato



Nombre de messages : 185
Age : 34
Localisation : 38
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   4/3/2011, 18:49

tres bon sujet leguerrierdelalumiere ^^
juste une question ces techniques tu les as developpees en fonction de ton analyse personnelle ou tu t'es aide de livres ,revues(scientifiques), etc....

moi j'aurais parle aussi d'une technique que l'on pourrait appeler le vrai-faux , qui consiste a melanger une grande part de faits reels et averes ,avec une petite part de faits completement imaginaires ou extremements deformes , pour forcer les gens a croire que tout ce qu'ils voient et entendent n'est que pure verite , et ainsi faire passer plus facilement des mensonges comme etant vrai.
technique tres utilises dans les medias (journaux , presse ecrite...) et surement ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letouriste

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 26
Localisation : quelque part dans un fichier israelien
Date d'inscription : 27/01/2011

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   4/3/2011, 19:00

yhato a écrit:
tres bon sujet leguerrierdelalumiere ^^
juste une question ces techniques tu les as developpees en fonction de ton analyse personnelle ou tu t'es aide de livres ,revues(scientifiques), etc....

Pour répondre à ta question, on retrouve ici pas mal d'analyse de sylvain timsit dans sont site $http://www.syti.net/Manipulations.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   5/3/2011, 13:07

C'est juste un florilège des techniques usitées par les gouvernements pour se maintenir au pouvoir (ou nous maintenir en esclavage,tout dépend ou on se place...)
Bien sur,la liste n'est pas exaustive.
Pour info,j'ai trouvé cette liste sur un autre site que celui donné par Letouriste (en fait un site sur la psychologie)
Revenir en haut Aller en bas
zeiyen



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   5/3/2011, 19:54

yhato a écrit:
tres bon sujet leguerrierdelalumiere ^^
juste une question ces techniques tu les as developpees en fonction de ton analyse personnelle ou tu t'es aide de livres ,revues(scientifiques), etc....

moi j'aurais parle aussi d'une technique que l'on pourrait appeler le vrai-faux , qui consiste a melanger une grande part de faits reels et averes ,avec une petite part de faits completement imaginaires ou extremements deformes , pour forcer les gens a croire que tout ce qu'ils voient et entendent n'est que pure verite , et ainsi faire passer plus facilement des mensonges comme etant vrai.
technique tres utilises dans les medias (journaux , presse ecrite...) et surement ailleurs.
Si tu veux des noms de livres ou d'auteurs pour t'instruire sur les techniques de propagande je te conseille les livres d'Edward Bernays ou de Chomsky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   10/3/2011, 12:45

Ce n'est pas que je n'aime pas lire,ni que les auteurs sus-cités soient mauvais,
mais lire l'ensemble de leurs oeuvres ;c'est long....

Pour un raccourci,lire "petit cours d'autodéfense intellectuelle" de Normand Baillargeon.

http://www.amazon.fr/Petit-dautod%C3%A9fense-intellectuelle-Normand-Baillargeon/dp/2895960445

Revenir en haut Aller en bas
PsYloW

avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   20/4/2011, 13:36

Superbe! cheers

J'appel tout le monde à placarder ce message sur les affiches des prochaines élections... Je note
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   21/4/2011, 16:33

http://www.scoplepave.org/

Pour ce qui concerne les redéfinitions et le révisionnisme y'a dans ce site des petites perles. (site avec Franck Lepage qui à fait de très bonne vidéo et conférence humoristique. )

Bonne revue des techniques de subversion bravo.

Citation :

La peur

un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, admet plus facilement l’idée qu’on veut lui inculquer. Par exemple, Joseph Goebbels a exploité la phrase de Théodore Kaufman, « l’Allemagne doit périr ! », pour affirmer que les Alliés ont pour but l’extermination du peuple allemand.

Il y a aussi le chantage à la catastrophe pour évité l'action concrète une façon aussi de glisser à la foi dans l'émotionnel et la peur pour faire du chantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3147
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct   2/6/2011, 13:47

Le monde pris en Flag de détournement d'information

A l'heure de la plus grande catastrophe Nucléaire avec Fukushima, le Journal Le Monde plutôt que d'informer la population sur le suivi et l'étendu de cette catastrophe en cours, préfère nous pondre un article avec des photos inédites sur Hiroshima !

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/02/ground-zero-des-photos-inedites-dhiroshima-devoilees/#xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Propagande Manipulation des Pensées et Opinions Euphémisme et Oxymore Médias de Masse Novlangue Politiquement Correct
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: - Propagande ennemie-
Sauter vers: