Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   2/2/2014, 14:23

Merci nex

L'action initialisée par notre Lionne est en train de prendre, continuons à soutenir les JRE


 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   2/2/2014, 14:28

Farida Belghoul sur Meta TV - Libre Antenne du 31 janvier 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   2/2/2014, 14:33

Vu son importance et que la page ait tourné je le remonte.


nex a écrit:

Le député Xavier Breton demande la création d'une commission d'enquête sur la théorie du genre

(2012)




http://www.xavierbreton.fr/je-demande-une-commission-denquete-sur-la-theorie-du-genre-en-france/

http://www.theoriedugenre.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
Gehenne



Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   3/2/2014, 11:04

Nicole ABAR inspiratrice du programme ABCD de l’égalité:

Si on voulait vraiment changer durablement la société il fallait travailler sur les petits dès le départ ensemble dans un même lieu où ils sont tous parce que c'est notre société qui les y oblige: l'école, et ils y sont dès le plus jeune âge et ils y sont longtemps. a écrit:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6052
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   3/2/2014, 11:42

Comandirej a écrit:


Farida Belghoul sur Meta TV - Libre Antenne du 31 janvier 2014






Citation :
Publiée le 1 févr. 2014

Farida Belghoul est l'invitée de Meta TV, dans l'émission Libre Antenne du 31 janvier 2014, de 21h00 à 00h00. 1ère partie, 1h00.

Retrouvez la 2ème partie ici :
http://www.youtube.com/watch?v=bx0JL-...

Tout sur l'action nationale JRE :
http://jre2014.fr/ - https://www.facebook.com/jre2014

Merci à Meta TV :
http://www.dailymotion.com/video/x155...

Voici les sujets qui sont abordés, dans l'ordre d'apparition :
- Du lynchage médiatique, de la diffamation et de la calomnie
- De l'expérience de l'antiracisme, de la manipulation du PS
- De la théorie du genre, de l'illettrisme, de la déconstruction des stéréotypes
- De la décadence de l'autorité familiale, de la décadence de l'autorité étatique
- De la religion, de l'extrémisme, du lobby LGBT, de la pudeur
- De l'extrême mobilisation politique contre "une prof de banlieue qui ment "
- Du succès phénoménal de la JRE
- De la négation de la théorie du genre, de l'invention du racisme et de l'homophobie
- De l'hyper sexualisation des enfants à l'école, des rapports Teychenne et SNUIPP
- De la faillite de la famille, de la responsabilité des parents, de la déconstruction du mariage
- De la propagande médiatique sur la culture sexuelle
- De la répression policière et administrative contre les parents
- De l'importante mobilisation des parents, de la fameuse "campagne des sms"
- De la théorie du genre en Allemagne, de l'interdiction de l'instruction à la maison
- De la répression sauvage, des menaces et des intimidations que les parents subissent

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3065
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   5/2/2014, 00:58

L’Affaire Farida Belghoul




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3065
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   5/2/2014, 23:06

L'idéologie du genre, mensonge d'État - Radio Courtoisie 02/02/2014





Citation :
http://www.radiocourtoisie.fr/
Émission intégrale:
http://podcast.river-tiger.com/20140202-1800-2100.mp3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   6/2/2014, 09:07

Laura Slimani, présidente des Jeunes socialistes, 1er février 2014 "Oui, le genre, ça existe et nous allons l'enseigner dans les écoles"





_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   8/2/2014, 03:28

.


Citation :

2000 chercheurs au CNRS sur la théorie qui n’existe pas

Publié le 5 février 2014 par Martine


Etudes ‘queer’, études féminines, études sur l’identité sexuelle… : fin 2011-début 2012, le CNRS a organisé en interne un recensement de toutes les études sur le genre, afin de « rendre visible les chercheurs, les équipes et les unités de recherche travaillant sur le genre ». Il a récolté à l’époque 2000 fiches.
Ce recensement avait pour ambition de « rendre manifeste l’existence de ce champ de recherche transverse à l’ensemble des disciplines scientifiques ». (Source : CNRS)

-> Quelques résultats en image ci-dessous. [Télécharger le PDF global]

Spoiler:
 

http://www.fdesouche.com/419324-2000-chercheurs-au-cnrs-sur-la-theorie-qui-nexiste-pas


Citation :

...
Porté par le culte maréchaliste de l’autorité et une ambition ministérielle qui ne sera jamais comblée, C. Jacob aurait évacué la démocratie du CNRS en imposant pour son fonctionnement une structure pyramidale et autoritaire. Notons toutefois que Frédéric Joliot, qui succédera à Charles Jacob en août 1944, conservera cette structure pyramidale, le caractère autoritaire en moins !
...
http://www.humanite.fr/tribunes/quand-le-cnrs-etait-gouverne-par-vichy-510302
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6052
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   8/2/2014, 16:10

UN PÈRE EN PRISON !!!



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender)   9/2/2014, 18:41

Salim Laïbi sur la Journée de retrait de l’école du 10 février

Attendu sur la question de la théorie du genre et les JRE, Le Dr Salim Laïbi (LLP) s'est exprimé, et sa déclaration de se joindre sur le terrain à l'action des JRE du 10 Février, n'en est que plus signifiante.


http://www.lelibrepenseur.org/2014/02/08/jre-nationale-le-lundi-10-fevrier-2014/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6052
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   9/2/2014, 21:23

Gender : le document confidentiel qui accable Najat Belkacem


Posté le Vendredi 7 février 2014



Encore un menteur dans les rangs du gouverne-ment ou comment gouverner par le mensonge…

   Théorie du genre


   Après avoir menti aux Français sur la théorie du genre à l’école, Najat Vallaud-Belkacem, ministre déléguée des Droits des femmes, tente désespérément de se raccrocher aux branches en faisant signer aux partenaires sociaux, une tribune rédigée…par son propre cabinet !

   Valeurs actuelles révèle aujourd’hui les méthodes utilisées par Najat Vallaud-Belkacem et son cabinet. Loin de vouloir mettre un terme à la polémique sur la théorie du genre, le gouvernement tente coûte que coûte de l’imposer. Et cette fois en mouillant les partenaires sociaux, pourtant étrangers à ce débat.


   La teneur du document

   Il est proposé à des organisations de plusieurs sensibilités (CFDT, FO, CGT, CFTC, Medef entre autres), de cosigner un texte, défendant les ABCD de l’égalité. Les ABCD, très critiqués depuis le succès de La Manif Pour Tous du dimanche 2 février, ont pour but d’inculquer aux enfants la théorie du genre, de manière déguisée.

   Intitulé « Nous ne ferons pas l’égalité dans l’emploi sans un apprentissage de l’égalité à l’école ! » le texte explique que « la transmission d’une culture de l’égalité ne peut se faire, aujourd’hui comme hier, sans aborder la question de l’égalité entre les filles et les garçons, l’égalité entre les femmes et les hommes ». En d’autres termes, en expliquant la théorie du genre à des enfants de CP.Transformer la société

   Le but de Belkacem : que le Gender devienne réalité.  « Ce n’est évidemment pas une question de théorie. C’est une nécessité démocratique mais c’est aussi un impératif pour lutter et annuler des inégalités professionnelles ».

   Le dernier paragraphe rédigé par les services de la ministre est clair : « nous soutenons l’esprit et la démarche des ABCD de l’égalité » !



   Une tribune signée par…le directeur adjoint de cabinet de Belkacem

   Valeurs actuelles a pu consulter ce document. Il ressort de son étude que ce texte n’est pas l’œuvre des partenaires sociaux, mais qu’il a été rédigé par un proche conseiller de la ministre : Thierry Breton, chargé de l’égalité professionnelle à son cabinet. En outre, la dernière relecture du texte a été supervisée par Jérôme Teillard, directeur adjoint du cabinet de Najat Vallaud-Belkacem !



Propriétés du document original



   Matignon supervise l’opération

   Contactés par Valeurs actuelles, certains cosignataires de cette tribune affirment l’avoir reçue directement par le cabinet du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

   La pression de Belkacem

   Afin de faire signer son manifeste par le plus grand nombre de représentants d’organisations sociales, le cabinet de Belkacem a fait savoir aux potentiels signataires que certains ont déjà donné leur accord pour signer le texte. Et qu’il faut aller vite !

   Source :
   http://www.valeursactuelles.com/

http://www.lelibrepenseur.org/2014/02/07/gender-le-document-confidentiel-qui-accable-najat-belkacem/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   11/2/2014, 12:03

Soutien aux JRE.

 Bien
 



Citation :


Bravo à Farida Belghoul.
Pour interdire la théorie du genre dans nos écoles.



_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   11/2/2014, 16:58

Citation :
Moi, la « réac homophobe » du FN


par Façon2Parler (son site) mercredi 5 février 2014 - 185 réactions


Il est vrai que le tableau n’est pas beau à voir.. Qui aurait envie de fréquenter une telle personne ou même de pouvoir vivre dans cette peau ? Ah..C’est vrai.. C’est de moi dont il est question ! J’oubliais… Oui.. C’est ainsi que j’ai été « catégorisée » il y a quelques jours encore.. Le reflet dans le miroir fait mal aux yeux.. Me mentirait-il depuis toutes ces années ?. « Nul ne se connaît réellement », j’en étais déjà convaincue depuis longtemps et cela m’a été confirmé il y a quelques jours. 


Suite à un article piquant concernant la « théorie du Genre », j’ai découvert que j’étais « réac », « homophobe » et partisane du FN. Pourquoi ? Tout simplement parce que je suis contre le Gender et que j’affirme ma position, contre la masse. Le jugement facile et inévitable de certaines personnes, dénuées de réflexion personnelle, ne faisant que rapporter des bribes de phrases, entendues au journal de 20hrs, quelle tristesse… Sans compter qu’être accusée d’amalgame par un groupe de personnes ne faisant rien d’autre que de l’amalgame, cela me semble très peu crédible... Jusqu’à preuve du contraire, j’ai apporté des sources à mes dires, chose que mes détracteurs n’ont jamais fait :


·  « Tu dis n’importe quoi, c’est de la désinformation que tu fais, c’est une honte d’écrire un torchon pareil ! »
· « ah bon ? Mais pourquoi ? »
· « Ben parce que ! »


Hum.. c’est un peu léger comme argument. A noter que je ne suis pas contre le fait de changer d’avis sur la question (et d’ailleurs j’aimerais tellement me tromper, si vous saviez), mais il me faudrait plus que des « parce que » pour que je change mon fusil d’épaule quand même..
Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis qu’une citoyenne lambda, que je ne perçois aucune rémunération pour ce que je fais, que je suis totalement libre et autonome sur mes points de vue et mes sujets et qu’ils ne sont, en aucun cas, subventionnés ou influencés par un quelconque parti politique.


Ce qui me rassure d’un certain côté, c’est qu’en fonction de mes articles, je passe d’une extrême à l’autre : j’ai été « bobo », puis « gaucho », « facho » et « collabo ». Moi qui prône ma plume libre, j’en suis récompensée : impossible de me ranger dans une case ! Et ça me convient.
Si j’assume mon côté « réac » parce que souvent à l’encontre de la majorité, j’estime ce terme ne me convient pas si bien que cela car un « réac » (pour ceux qui utilisent ce mot à tout va sans en connaître la définition exacte), s’oppose à la révolution et à la progression. Or moi, la révolution (non sanglante si possible), je ne suis clairement pas contre, tout autant que la progression. Je vous rappelle que j’utilise les réseaux sociaux, internet, ma voiture ainsi que les moyens de communication modernes auxquels je suis, comme bon nombre, très attachée et j’adore que l’eau m’arrive par mon robinet, par un simple geste du poignet. Alors la vie à la lumière de la bougie.. j’aurais du mal…


Maintenant concernant le fait que je sois homophobe, cela ne relève que de l’excuse facile, de ceux qui refusent de s’informer et de se poser certaines questions. Ce qui est dommage. « L’Etat dit que ceux qui sont contre le Gender sont homophobes et/ou d’extrême droite, alors on va lui dire la même chose ». Sauf qu’une fois de plus, c’est mal me connaître, car pour moi, si l’amour a un âge, il n’a pas de couleur, pas de religion et encore moins de sexe. L’amour est un sentiment qui se partage et qui permet à deux personnes de se faire confiance, de se sentir bien l’une avec l’autre et de construire quelque chose ensemble. Bien qu’à mon sens, il ne soit pas nécessaire de signer un papier pour affirmer son amour, je n’étais pas opposée au mariage gay. Hé oui.. Désolée pour ceux qui me voyaient déjà brandir des panneaux douteux dans les rues pour empêcher à l’amour d’exister… 


Enfin, sachez en toute franchise que je connais mon histoire (petite fille d’immigrés) et ayant des enfants métissés, il est clair que je ne partage pas du tout l’opinion de l’extrême droite (même si certains sèment la confusion en associant certains profils à ce parti). Pour moi, il y a de la place pour tout le monde dans l’hexagone, du moment qu’on apporte à la France autant qu’elle apporte à chacun. La seule chose envers laquelle je m’autoproclame raciste, est la connerie humaine, et, j’avoue que cela me met à dos pas mal de monde… mais j’assume une fois de plus.
Pour en finir avec ces accusations pathétiques, chers détracteurs, sachez que vous êtes dans l’erreur la plus totale. Je ne suis pas extrémiste dans quelque domaine que ce soit, sauf peut-être dans celui de la vérité. Et il est fort dommage que je sois obligée de devoir m’expliquer quant à ma position sur la théorie du Genre. Mais si cela peut allumer quelques lumières à quelques étages, alors….


Superbe transition, donc, pour aborder le sujet qui a tant fâché. Lorsque cette idéologie a commencé à faire du bruit, j’étais ni plus ni moins dépourvue de toute information sur le sujet (comme la plupart des citoyens). Alors, plutôt que d’écouter la TV ou la radio, j’ai utilisé le net pour m’aider à comprendre ce qu’il se cachait derrière ce terme angliciste. Bien sûr, il y a certains sites que j’ai écartés d’office, car ils manquaient d’objectivité (oui oui, même si cela peut paraître étrange à certains). C’est là que j’ai compris la supercherie de cette théorie. Mais pour cela, il faut malgré tout avoir un esprit assez ouvert, et lorsque je dis ouvert, il faut entendre « avide de culture ».


Personne ne pourrait aller contre le fait, que si les politiques étaient honnêtes, nul ne douterait de leurs dires et nul n’aurait besoin d’aller chercher une quelconque vérité ailleurs. Mais malheureusement, le franc parler et l’honnêteté, ne sont plus l’apanage de ces gens là, depuis bien longtemps. C’est d’ailleurs un peu à cause de ça, que la politique, je la laisse sur le bas côté de ma route. Le mensonge ne m’intéresse pas.


Je n’ai aucun intérêt à être pour ou contre cette théorie du genre, je recherche simplement la vérité et j’essaie de voir sur du long terme ce que cela pourrait entraîner (ou du moins, vers quoi ceux qui cherchent à la mettre en place, souhaitent arriver).
Je vais tenter de vous refaire le circuit que j’ai emprunté, afin d’aboutir à ma conclusion (qui a agacé bon nombre de personnes) sur le sujet. 


Pour commencer, croire que la théorie du genre n’existe pas, relève de l’ignorance pure. Son instigateur, le plus connu disons, n’est autre que le fameux John Money, un sexologue pédiatre très controversé. Il a contribué à faire penser que les enfants ne naissent pas garçons ou filles, mais le deviennent (cf son expérience sur un enfant de 22 mois pour prouver ses études sur la réattribution sexuelle et qui a conduit à un suicide collectif).


Cette théorie est donc bel et bien réelle, n’en déplaise à N. Belkacem et V. Peillon, qui tentent de faire croire le contraire. Lorsque la ministre des Droits de la Femme dit à l’antenne d’Europe 1, que l'orientation sexuelle ne sera jamais abordée en primaire, mais que, dans la pratique, un dessin animé nommé « Le baisé de la lune » est montré à des enfants de primaire (court métrage qui a été retransmis pour la première fois, il y a 3 ans, sur Pink TV, une chaine du câble payante et interdite aux moins de 18 ans), je me suis posée quelques questions…


Puis, je suis tombée également sur un document de l’académie de Grenoble, qui, bien que n’étant pas au programme officiel, encourage les instituteurs de grandes sections de maternelle et CP, de faire figurer comme ressource pédagogique prioritaire, la sexualité à l’école.
Ce document, ressemble, à s’y méprendre, au document co-écrit par l’OMS et qui, en sa page 38, propose un tableau similaire où il s’agit de permettre la masturbation précoce et encourager les enfants à exprimer par des mots, les sensations ressenties. Au secours...


A ce moment là, je me suis dit que ça allait un peu loin et que cela ne pouvait pas exister en l’état… Mais j'ai continué à chercher et voici un article du 20mins où N. Belkacem tentait d’expliquer et définir la théorie du genre, quelque temps avant d’affirmer que cette théorie n’existait pas et qu’elle n’en avait jamais entendu parler... Puis vient alors la vidéo de Laura Slimani (Jeunes Socialistes) qui elle, affirme que la théorie du genre existe et qu’elle serait enseignée dans les écoles. A ce moment je me suis dit que le PS se tirait lui-même une balle dans le pied… Tant d’efforts pour dire que cela n’existe pas balayés en quelques mots…

C’est alors que j’ai été jeter un œil vers une « source officielle », celle du Ministre de l’Education Nationale : V. Peillon. Lui, affirme que la Théorie du Genre n’est qu’une rumeur inventée de toute pièce par des négationnistes, antisémites d’extrême droite de la même trempe que Soral/Dieudonné (mes soi-disant copains donc !). Pour le coup, j’ai trouvé cela très facile de jeter le bébé avec l’eau du bain, vers l’homme le plus médiatisé du moment : Dieudonné. Car certes, il a des « amis » français, mais il a aussi bon nombre d’ennemis.. Et associer cette « rumeur » à ce monsieur a permis de faire décrocher certains wagons. Quelle ruse de bas étage…


Sauf que moi, je suis restée accrochée et j’ai continué de chercher à en savoir un peu plus. Et lorsque l’on s’en donne la peine, on tombe sur de réelles petites pépites, notamment dans le livre du Ministre écrit en 2008 « La révolution française n’est pas terminée ». Dans cet ouvrage, il déclare que « La révolution, il ne faut pas la faire uniquement dans la matière, il faut la faire dans les esprits ». Jusque là, rien d’alarmant.. Quoi que.. Puis il dit qu’il est important de « révolutionner les principes fondamentaux et naturels allant jusqu’à la négation de la différence sexuelle ».. Comprenne qui voudra. Enfin, pour enfoncer le clou, il déclare « L’école a un rôle fondamental pour dépouiller l’enfant de toutes ses attaches identitaires. L’école doit transformer la nature de l’enfant et l’école est une nouvelle église, qui, avec son nouveau clergé, produit une nouvelle liturgie et de nouvelles tables de la loi ».


Lorsque je me suis permis d’associer les religions à la théorie du genre, on m’a accusée d’amalgame et de désinformation.. Or, me semble-t-il, je n’ai fait que reprendre les propos de V. Peillon, qui fait de la laïcité, cet espace neutre, une « nouvelle église ». Cette affirmation corrobore les dires de C. Taubira qui, au cours de l’un de ses discours pour le mariage pour tous, a intelligemment glissé qu’il est temps de « changer de civilisation ». Tant de grands mots et de termes forts pour simplement expliquer le mot « tolérance » au final..


Puisque d’après ce que le gouvernement souhaite, c’est une égalité hommes/femmes et un respect de l’autre, quelque soit son attirance sexuelle, cela dans le but de réduire les lynchages envers les homosexuels et les suicides liés à cette attirance sexuelle.Quant à cette égalité hommes/femmes, parlons-en. Là où le bât blesse, c’est que cette égalité n’existe même pas au sein du gouvernement… Il y a plus d’hommes que de femmes, les salaires sont totalement inégaux pour un même poste. Et ces gens là s’adressent aux citoyens français lambda, afin d’intégrer l’égalité des sexes ?.... N’aurait-il pas été plus judicieux de commencer à donner l’exemple au sein même du gouvernement, du parlement, du sénat, des mairies ? Puis par la suite, faire passer une loi pour que cela s’étende aux sociétés afin de détruire cette inégalité qui perdurera même si cette « égalité » est enseignée dès la maternelle ? Bien sûr, il serait alors intéressant de se poser la question de savoir si cette théorie de l’égalité sera également appliquée à eux-mêmes, vu que ce n’est toujours pas le cas, et savoir quand, ils seront prêts à la mettre en pratique à leur niveau… Est-ce qu’une des personnes qui juge mon raisonnement s’est seulement penchée sur la question ? Visiblement pas.


Pour en revenir à ce qui est de l’école, la lecture de certains livres comme « Papa porte une robe » ou « Jean a deux mamans » ne me choque aucunement. On a franchi le pas avec le mariage pour tous, il faut assumer cela et expliquer aux enfants, qu’effectivement, deux monsieurs ou deux dames peuvent effectivement être amoureux. Cela dans le but de ne pas les choquer lorsqu’ils verront un couple mixte et qu’ils tolèrent cette vision, autrement que par des questions aux parents, qui parfois, n’auront pas forcément les mots pour répondre.
Maintenant, de là à déconstruire les stéréotypes de genre, là par contre, je ne suis pas d’accord et je le clame haut et fort. Un homme peut aimer un homme (idem avec une femme) mais ils n’en restent pas moins des hommes ou des femmes.


Pour ceux qui doutent de cette affirmation, voici un extrait du journal de 20hrs de D. Pujadas, où le sujet n’est autre que la destruction des stéréotypes dès le primaire.
D’où mon affirmation : la théorie du genre s’applique à démontrer qu’on ne naît pas garçon ou fille mais qu’on le devient. Peut-être que certains comprendront mieux maintenant (ou pas).
J’ai stoppé mes recherches pour me recentrer à ce moment. Et je me suis demandé comment un enfant, (de maternelle, entendons nous bien) dénué de tout rejet (couleur de peau, religion, sexe) arriverait à comprendre qu’on lui inculque une orientation dès le plus jeune âge ? Ce que je veux dire par là, c’est que bien souvent dans une école maternelle (et c’est d’ailleurs là que je me suis dit que les ministres devraient sortir plus souvent s’aérer dans la France d’en bas), on voit des petits garçons et des petites filles s’embrasser sur la bouche, indifféremment du sexe, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.. Pour eux, ce n’est qu’un petit bisou et ils le font de façon machinale. Ils jouent tous ensemble, aux voitures, aux poupons, à papa et maman même et parfois, se tripotent pendant la sieste ou se regardent faire pipi dans les toilettes mixtes et sans porte. Cela les aide à grandir et à comprendre qui ils sont… Alors pourquoi vouloir instaurer une éducation supplémentaire par le biais de l’école, sur quelque chose qui existe déjà par un comportement naturel chez l’enfant ? Et j’ai trouvé ma réponse dans la vidéo d’un cancérologue (Pr Joyeux) qui explique les enjeux de la mise en place de cette théorie.


C’est ensuite via un média mainstream (le Figaro) que j’ai trouvé un document, où V. Peillon se réfère à la « ligne azur » dans une lettre qu’il adresse à chaque recteur/trice en 2013, afin de mettre en place cette « théorie du genre ». Or, en cherchant un peu ce qu’était la ligne azur (parce que comme vous, je n’en savais rien), je me suis aperçue, qu’elle reprenait souvent les dires d’un psychiatre : Serge Hefez, auteur d’un livre intitulé « Nouvel Ordre Sexuel », militant entre autres, pour la théorie du genre (qui je le rappelle, n’est pas censée exister). Voici un extrait :


« S’interroger sur le genre dépasse amplement les revendications des communautés homosexuelles. C’est tout d’abord tenter de comprendre la manière dont chacun d’entre nous s’approprie sa masculinité et sa féminité, et tout simplement ce que ces mots peuvent bien signifier. Deux sexes, mais combien de genres ? Peut-on remettre en cause un ordre établi depuis si longtemps ?Il est temps d’admettre que nous sommes en train de construire un nouvel ordre sexuel, plus ouvert et plus fluide, dans lequel chacun aurait enfin sa place. Et quoi qu’en disent les oiseaux de mauvais augure, même si c’est parfois troublant ou déconcertant, il n y a aucune raison d’avoir peur. »


Une petite vidéo pour appuyer cela et la chronique d’E. Zemmour qui reprend point par point, le questionnaire proposé aux enfants de 11 ans. C’est édifiant et fait froid dans le dos. Je pense que j’ai déjà prouvé (à moins que certains soient de mauvaise foi manifeste) que mes dires n’étaient pas déplacés sur le sujet. Il serait donc temps, pour ceux qui m’ont jugée à travers mes propos, non pas de changer d’avis sur la chose, mais au moins de prendre en considération tout cela, afin d’avoir chacun, votre propre opinion, et non celle que l’on essaie de vous fourrer dans le crâne.


Bref, je continue donc mon analyse et étant donné que des expérimentations de cette théorie, sont menées dans quelques écoles pilotes, j’essaie donc de trouver des informations sur ce point. Et voici que je découvre le témoignage d’une professeure de SVT. Puis j’ai visionné une vidéo de Claude Timmerman (ingénieur agronome et journaliste, ancien collaborateur du Libre Journal de la France Courtoise) extrait de la Conférence sur la science anthropocentrée, qui explique preuves à l’appui, ce qu’est la Théorie du Genre (qui n’existe pas).


Je le dis et le répète, je ne suis pas contre l’homosexualité, mais l’éduquer comme bannière prioritaire sur l’hétérosexualité, il ne faut quand même pas exagérer. Une tolérance et une banalisation oui (de toutes façons, c’est déjà fait via le mariage pour tous), mais la supériorité d’une minorité actuelle, non. Cette vidéo est effrayante malgré tout. Les dérives sur du long terme sont à prévoir et à prévenir dès maintenant ! Certaines personnes qui poussent à l’intégration de la théorie du genre dans les écoles, ne le font pas dans l’intention d’une égalité, mais bel et bien dans l’intention d’amener les enfants à briser les codes non seulement du genre mais aussi du sexe ! Depuis quand parle t’on de sexe à des enfants de maternelle ou primaire ????


Par la suite, j’ai regardé une vidéo de V. Peillon et N. Belkacem, se rendant dans une école pilote. Leur approche, telle qu’elle est énoncée n’est pas choquante, mais lorsque ces ministres osent dire que des femmes s’interdisent certains métiers etc.. En fait, la réalité de la chose n’est pas véritablement celle-ci. Il est vrai et indéniable, qu’il y a des métiers où il y a très peu de femmes et d’autres très peu d’hommes. Pour reprendre l’exemple du maçon (cité dans la vidéo), si peu de femmes font ce métier, à mon sens, ce n’est pas parce qu’elles se l’interdisent, mais parce que c’est un métier difficile et fatiguant, qui use beaucoup et où il faut une force physique (en dépit de tout ce que l’on peu croire) et qui change le corps d’une femme (muscles, mains et visage abîmés par les matériaux et le climat etc..) et qui par conséquent, n’est pas forcément apprécié par elles. Autre exemple pour les hommes : sage femmes. Il y a quelques hommes sages femmes mais très peu. Pour avoir vécu la chose, j’ai vu des futures mamans refuser d’être auscultées par un homme sage femme, tout comme certaines refusent des hommes gynécologue ou généraliste. Il y a une certaine pudeur qui ne se contrôle pas et qui, théorie du genre ou pas, ne tombera jamais.


Si V. Peillon et N.Belkacem ont affirmé qu’aucune lecture tendancieuse serait distribuée aux enfants, comment alors expliquer que « Je porte la culotte » ou « Le jour du slip  » aient été distribués dans plusieurs classes de CE2 . Suite à cette parution, quelques parents ont retiré de l’école, l’espace d’une journée, leurs enfants, afin de montrer leur mécontentement. Ces gens là, ont été montrés du doigt comme des « fauteurs de trouble et de haine » et des gens « dénués d’éducation ».


Je me permets de rappeler que l’école n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans en France… donc les parents d’élèves de maternelle ne devraient pas être montrés du doigt.. N’est ont pas libre en France ? L’école n’est-elle pas laïque ? Pourquoi imposer ce genre de lectures aux enfants ? La limite est franchie, il ne s’agit plus d’expliquer la tolérance de l’homosexualité aux enfants, mais bel et bien de briser les codes de genre, non pas en racontant une histoire où une petite fille se réveille garçon (et vice versa), mais en s’attardant sur des détails très portés sur l’aspect sexuel. Ces livres ressemblent à des « pornos pour enfants » et en tant que parent français, je devrais avoir le droit de refuser ou pas qu'ils soient présentés à mes enfants.


Corinne se réveille en étant Corentin et Corentin se réveille en étant Corinne, voici un extrait du livre :


« Pour enlever mon bas de pyjama, j’ai l’habitude de faire glisser mes mains entre l’élastique et la peau. Mais cette fois, ça accroche. Sous mes doigts, là où d’habitude il n’y a qu’une toute petite bosse de peau douce, maintenant, il y a… un zizi ! (…) Mais, assise à califourchon sur la lunette des W.-C., je comprends que je ne rêve pas. Je suis en train de m’arroser copieusement les cuisses et il y a une petite mare sur le carrelage. (…) Le pire, c’est que ça ne tient même pas tout seul ! Je croyais que c’était comme un parapluie, un zizi : on le sort et hop, on le déplie. Eh ben, en vrai, on est obligé de le tenir avec ses propres doigts ! (…) Je me penche pour me regarder dans le miroir. Horreur ! Là, en face de moi, à la place de mon reflet, je vois une fille ».


Sans parler de la diffusion du court métrage « Tom Boy  » dans certains établissements. Où est le rapport entre de telles lectures, de telles diffusions et le fait de pouvoir choisir son métier plus tard ?... Ce n'est plus là, inculquer la tolérance aux enfants, mais bel et bien du bourrage de crâne !

 Le rôle de l’école est d’enseigner et non d’éduquer. Certains ont tendance à oublier cette nuance. L’éducation se fait à la maison et l’enseignement à l’école (en règle générale).J’entends déjà certains scander à la désinformation car il manque ici une source : celle des établissements pilotes. Et c’est exact, cette source est manquante, pour la simple et bonne raison que l’état refuse de communiquer la liste des établissements concernés par l’ABCD égalité. Les parents sont exclus de ces programmes et même en posant certaines questions basiques, les enseignants sont tenus de ne pas y répondre formellement.


L’émission C dans l’air (France 5) avec l’intervention d’Yves Thréard (directeur adjoint du Figaro), a été très intéressante sur le sujet et les interventions de ce monsieur sont assez pertinentes. 
Brutalement, j’ai pris conscience des dérives de cette idéologie et cela s’est amplifié, lorsque par un tweet de N. Belkacem daté du 11/12/13, j’ai constaté qu’elle soutenait le rapport Estrela qui incite à la masturbation infantile.


Sans parler des déclarations de Laurence Rossignol (sénatrice PS) qui insinue que « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents ». Bien qu’elle ait démenti ses propres paroles, l’extrait de la vidéo ci-jointe où elle était l’invitée de F. Taddeï prouve le contraire. Moi, en tant que femme (et maman de surcroît), je suis censée comprendre quoi ? Qu’en France, on met des enfants au monde puis ils deviennent la propriété de l’état ? Les mères françaises ne sont donc que des « moules » et la famille, un compte en banque pour subvenir aux besoin des « enfants de l’état » ? Le reste : éducation, amour, politesse, enseignement, etc.. Ne relève que du ressort de l’état français ?... A titre personnel, j’ai été choquée par ces propos.


La famille est un cocon protecteur et éducateur. L’école est un endroit où l’on étudie et apprend pour obtenir des diplômes, dans l’objectif d’avoir un emploi (qui tendrait à inverser la courbe du chômage, petit clin d’œil à Mr le Président). Un papa choqué par ces propos, a décidé de faire une vidéo et encourage tous les parents à en faire de même. .


Alors, si vous êtes arrivés jusqu’ici et campez sur vos positions, à savoir : « la théorie du genre n’existe pas » ou encore « la théorie du genre n’a pas pour but d’asexuer les enfants », je pense simplement que votre jugement relève de la mauvaise foi. Car si toutes ces preuves ne vous font pas changer d’avis sur la question, au moins, elles devraient vous permettre de vous interroger sur la véracité et les buts de cette théorie du genre.Il y a trop d’incohérences et trop de mensonges pour que cela soit réellement « sain ». D’autant que cette théorie franchit une barrière terrible : celle de la vie privée. Si le Président a lui, le droit de tromper ouvertement sa compagne, les français eux, ne devraient pas avoir le droit d’acheter des voitures à leurs garçons et des poupées à leurs filles ?


La chronique d’E. Zemmour (j’avoue que ce personnage figurait dans ma « black list », mais ses prises de positions sont courageuses et méritent d’être saluées) m’a permis de prendre du recul et de voir avec un autre œil, ce que la théorie du genre pouvait engendrer sur du long terme.
Alors je ne cacherai pas que bien entendu, mes recherches m’ont conduit au fameux complot judéo-maçonnique. Point sur lequel j’émets volontiers quelques réserves mais qui mérite malgré tout d’être exploité. Après tout, j’ai dit que je vous ferai part de mes recherches sur le sujet, je ne vous cacherai donc rien.V. Peillon a annoncé vouloir promouvoir les valeurs de la république et l’égalité des hommes et des femmes, tout en rejetant la théorie du genre. Une fois de plus, il n’a pas dû se concerter avec ses partenaires de parti, qui elles, affirment le contraire.


J’ai donc eu une phrase qui a agacé pas mal de monde. J’ai dit « « Tous ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous ! », tel est le credo de la République ». Cela en signifiant que le ministre avait accusé de « négationnistes et de groupuscules malsains » tous ceux qui s’opposaient à son projet. Diaboliser pour mieux régner, en somme. Mais lorsque l’on voit toutes les preuves contraires à leurs dires, comment ne pas se poser des questions et continuer de boire tranquillement leurs paroles ?


Du coup, une question me vient à l’esprit : Est ce donc le sort de ceux qui réfléchissent, s’informent et de ce fait, se découvrent une opinion différente de la masse, que d’être traités d’extrémistes ? Est-ce cela l’extrémisme ? Avoir une pensée différente de celle que l’état cherche à intégrer dans tous les esprits ? Dans ce cas, alors oui, j’admets volontiers être une extrémiste car je ne peux croire de tels mensonges. La pensé unique, très peu pour moi, désolée chers détracteurs ! Je préfère me poser des questions et trouver mes réponses que de croire aveuglément en des personnes qui n’ont de cesse de mentir en disant tout et son contraire et en ne s’appliquant pas leurs lois à eux-mêmes.


Nul n’est au dessus de la loi, pourtant il me semblerait difficile d’envisager que V. Peillon accepte de réduire son salaire au nom de l’égalité hommes/femmes au sein du gouvernement…Tout cela pour dire que d’après la théorie Judéo-maçonnique, qui s’inspire du Talmud (je vous laisse aller voir ce qu’est ce livre « sacré »), il y a trois grands axes à détruire, afin de régner en maître sur les populations asservies : 1 – la religion 2 – la société (politique etc..) et 3 – la famille. D’après cette même théorie, les deux premiers points sont déjà engagés et c’est donc maintenant au tour du troisième : la famille, de devoir céder.


Certains membres du gouvernement ont montré leur dévotion à une certaine catégorie de Juifs (ceux-là même qui s’inspireraient du Talmud), ce qui conduit à penser, que certains membres de l’état français, seraient des judéo-maçonniques et chercheraient à dominer le monde par les lois du Talmud.


Oui oui, je sais, cela semble terriblement conspirationiste, la théorie du complot, c’est du grand n’importe quoi etc… Il n’empêche, que je ne peux occulter le fait que je sois tombée sur ces informations lors de mes recherches. C’est à prendre ou à laisser (je vous avoue que j’en ai peu pris sur ce sujet là).


Enfin, je suis également tombée sur des vidéos de Farida Belghoul, une titulaire de l’éducation nationale, d’A. Soral etc.. mais je ne les ajouterai pas pour deux raisons :


1 – il me semble que les preuves fournies jusqu’ici (et relevant de diverses presses et médias, allant du mainstream à l’alternatif) sont largement conséquentes


2 – ces personnes faisant l’objet d’une diabolisation non camouflée, je préfère ne pas influencer le raisonnement de certains qui, simplement pour exulter leur peur, leur colère, leur mauvaise foi ou encore leur orgueil, ne retiendront que ces vidéos pour se permettre une fois de plus, de me discréditer.
A noter qu’effectivement, j’ai vu et lu des documents provenant de ces sources, mais ils n’ont fait que renforcer une opinion que j’avais déjà sur la théorie du genre.
 
Voilà donc pourquoi je tiens de tels propos sur cette idéologie et voilà pourquoi je suis accusée d’amalgame, de racisme et d’homophobie (en dehors du fait que, bien évidemment, étant donné que je ne suis pas pour l’instauration de cette théorie à l’école, je suis donc par défaut, partisane du FN).Oui c’est grave, dans un sens, comme dans l’autre ! Et faire les accusations que j’ai faites sont également graves, mais elles sont à la hauteur de cette abomination.Je finirais simplement par dire qu’après avoir vu votre soulèvement face à mon papier sur le sujet, je constate que la masse est bel et bien endormie et asservie. Je constate qu’il est possible, aujourd’hui en France, non seulement de laisser le gouvernement bafouer nos droits mais également, d’être la proie d’insultes, de critiques et de menaces si la pensée diffère de la masse. Pas étonnant que les coutumes des repas de famille s’éteignent peu à peu, pas étonnant que l’on se voit de moins en moins..


Moi, je vous ai exposé mon opinion après m’être renseignée, je vous ai fait part de mes recherches sur le sujet, mais vous chers détracteurs, à part me dire que j’ai « rien compris », que je fais de la « désinformation » et que mes propos sont « réacs », personne ne m’a apporté la preuve que je me trompe.Je tiens néanmoins à rappeler qu’il s’agit là de nos enfants, pas d’animaux de compagnie, mais bel et bien de nos enfants ! Le rôle d’un parent est de protéger son enfant, de l’élever suivant des valeurs, des coutumes et pourquoi pas, une religion qui sont propres au cercle familial, afin qu’il puisse, une fois plus grand, prendre son envol et quitter le nid, quitte à ce qu’il se détache de certaines valeurs pour d’autres. Parce que si les enfants n’appartiennent pas aux parents, et qu’ils doivent être libres de décider ce qu’ils veulent être et ce qu’ils veulent devenir, pourquoi continuer à les baptiser ? Pourquoi leur apprendre l’histoire à l’école s’ils veulent être professeurs de mathématiques ? Et pourquoi leur apprendre une autre langue s’ils ne quitteront jamais le territoire ?
 
Nos parents, ont décidé des choses pour nous, nous avons été élevés au sein d’une famille, avec des valeurs et nous avons de bons souvenirs (ou pas), aujourd’hui, nous sommes libres de donner l’éducation que nous souhaitons à nos enfants, mais nous ne devons pas cautionner que l’école leur inculque de telles absurdités. Un enfant n’est pas un jouet. Je le dis et le répète encore : « Avant d'être un parti politique, le citoyen est une personne à part entière, avec ses idées, ses ressentis et surtout, avec son devoir de protéger sa famille et sa république. Non, croire en la théorie du genre ne fait pas de tout un chacun un membre du FN, non y croire ne fait pas de tout un chacun un fou et un conspirationiste. Ce n'est pas être anti-républicain, que de vouloir protéger sa famille et ses droits ».


A bon entendeur, merci.


Article original ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   12/2/2014, 03:57

Il est très louable à ce site: lelibrepenseur.org, de mettre en lignes des conseilles avisés à l'intention des parents qui  participent aux JRE et reçoivent les menaces infondés des directions d'écoles.

http://www.lelibrepenseur.org/2014/02/12/theorie-du-genre-descente-de-gendarme-et-convocations-illegales-qqs-conseils/

L’assistance d'une défense juridique des JRE devient plus que requise


 Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   12/2/2014, 12:56

Pour bousculer
les stéréotypes fille garçon


92 albums jeunesse



Mallette d’outils indispensable aux accompagnateurs et accompagnatrices de lectures, aux parents, aux animateurs et animatrices de centres de loisirs, aux professeurs et professeures des écoles, pour qu’ils puissent puiser dans cette ressource, des histoires modernes, des récits où filles et garçons s’engagent dans la vie avec une vision moins stéréotypée et à chances égales.

C’est l’engagement tenace, le sérieux et la diversité des parents de l’Atelier des merveilles qui contribuent à la richesse de cette publication.Les missions aux droits des femmes de l’Ardèche et de la Drôme soutiennent avec enthousiasme cette réalisation partenariale qui constitue un relais exemplaire pour la politique de l’Etat en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons.

L’Atelier des Merveilles est membre du Cercle culturel du Sou des écoles laïques de la ville du Teil.

Cette sélection a été réalisée par les familles de l’Atelier des Merveilles, finalisée par Cécile, Gaëlle, Jacques, Maguy, Mustapha, et mise en page par Christine Maurin de MC Création. Avec le soutien des Missions départementales aux droits des femmes et à l’égalité 26 & 07, de la Mairie du Teil et du REAPP Réseau d’aide à la parentalité 07.

Marie-Madeleine Koelsch
Chargée de mission départementale
aux droits des femmes et à l’égalité
Direction départementale de la
cohésion sociale de la Drôme

Didier Pasquiet.
Directeur départemental de la
cohésion sociale et de la protection
des populations de l’Ardèche


Exemples :

Monstres de père en fils
Gérald Stehr, Frédéric Stehr

Balthazar est en âge de choisir un métier de monstre, car « chez les monstres, on est monstre de père en fils ». Mais Balthazar craint de ne pas être aimé et n’est pas très tenté. Son père lui fait faire le tour de la famille pour le convaincre : Monstre d’égoïsme, Monstre Sacré, Monstre de cruauté... les carrières peuvent être très variées. En vain. Dépité, le père doit bien se résoudre à laisser Balthazar choisir de devenir un Monstre contre nature... S’émanciper de la tradition pour être soi.
Actes Sud Junior 2010.


Petit frère, Petite sœur : Mode d’emploi
Michaël Escoffier, Séverine Duchesne


Un livre à offrir aux grands frères et aux grandes sœurs. Ce manuel, utile pour anticiper les désagréments et les surprises de l’arrivée d’un nouveau bébé, fait l’inventaire des divers points à vérifier lors de la « livraison » d’un bébé et donne des indications précieuses pour vivre avec. « Les caractéristiques extérieures d’un bébé peuvent varier selon les modèles. Ainsi, les petits frères sont généralement équipés d’un zizi tandis que les petites sœurs sont livrées avec une zézette. Le fonctionnement général reste cependant identique, et les règles à suivre universelles ».
Frimousse Collection Maxi Boum 2009


Bou et les trois zours
Elsa Valentin, Ilya Green


Réécriture géniale du conte de Boucle d’or, qui invente une langue inconnue mêlée de différentes influences, mais que tout le monde comprend avec un joyeux plaisir et un vif étonnement. Lorsque la curieuse et téméraire Bou quitte sa maison pour ses aventures chez les ours, elle laisse son père en tablier à la cuisine cuillère en bois à la main et sa mère dans l’atelier en train de peindre. Rien que pour ça et pour la nature espiègle et entreprenante de la petite fille... Vive Bou l’exploratrice !
L’atelier du poisson soluble 2008


La nuit de Valentine
Hélène Vignal, Isabelle Charly


Valentine est une petite fille très sage et obéissante qui jamais ne se fait gronder car sa mère n’est jamais obligée de répéter. Alors que tous les enfants font des bêtises, Valentine reste près de ses parents et n’ose rien entreprendre. Elle sent les choses la chatouiller, rêve de se risquer aux bruits du monde, mais son geste reste toujours suspendu, jusqu’à cette nuit là. Quand tous les autres enfants dorment, Valentine ose enfin braver l’interdit et sort profiter de SA nuit. Grandir, exister par soi-même c’est aussi quitter la perfection attendue, se risquer au dehors...
Rouergue 2011


La Princesse Attaque
Delphine Chedru


La Princesse Attaque n’abandonnera pas son amoureux, le Chevalier Courage, prisonnier de l’ignoble cyclope à l’œil vert. Et nous voilà partis avec elle, de par le monde : résolvez donc l’énigme en image d’Epinal de la page 29. Vous avez la réponse ? Alors choisissez votre destin maintenant en ouvrant la porte, ou préfèrerez-vous tenter l’aventure par l’escalier ? Page 21, aidez la princesse à retrouver son fidèle destrier : pas facile, il est bien caché. Enfin, page 45, le cyclope sera bien obligé de fermer l’œil sur le bonheur retrouvé des amoureux. Une princesse qui délivre son prince : on décloisonne ?
Hélium 2012


Le petit garçon qui aimait le rose
Jeanne Taboni Misérazzi, Raphaëlle Laborde


Luc se découvre une passion pour la couleur rose. Ses dessins et même son nouveau cartable sont roses. Mais lorsqu’il fait sa rentrée avec, il est la risée de la cour de récréation. Sauf ses amis qui s’inquiètent pour lui. Luc ne semble pas conscient d’enfreindre une règle tacite. Nico, le dur de la classe se charge de le lui faire comprendre. Luc a du chagrin mais ne change pas pour autant. En portant secours à Nico, il en fera son plus grand défenseur. « Chacun avait le droit d’embellir sa vie avec les couleurs de son choix ! »
Des ronds dans l’O 2011


Mille petits poucets
Yann Autret, Sylvie Serprix


« Il était une fois un homme doux et une méchante femme qui avaient des enfants ». Mais trop nombreux pour être nourris. La méchante femme ourdit de sombres complots pour les faire disparaître, tandis que leur père leur fait la lecture. Ainsi, ils les perdront dans la forêt. Faible et soumis, le père éploré obéit à la mère indigne. En vain, car sa bonté ne peut être refoulée. Au final, il égare la méchante mère et trouvera encore enfants et femme douce à aimer, pour former une famille recomposée aussi vaste que l’amour à donner. La maltraitance a tous les visages.


Un air de famille
Moni Port, Philip Waechter


Hélène a tout pour être heureuse. Un frère patient, une mère aimante. Le point noir c’est son père : il hurle à chaque mot. Il est issu d’une famille de hurleurs justifie sa mère. Hélène ne veut pas devenir comme lui. Elle s’enfuit. Elle se fait adopter par une autre famille, ainsi elle peut cultiver son talent de trompettiste. Son père la cherche longtemps puis un jour une affiche sur un arbre annonce un spectacle en ville : Hélène en concert. C’est ainsi qu’elle revoit ses parents. Sa volonté lui aura permis de choisir sa vie.
Milan Jeunesse 2011
Grasset Jeunesse 2011


azyâa la Tapageuse
Catherine Gendrin, Claire Degans


Près d’Oran, au bord de la Méditerranée, l’éblouissante Jazyâa rêve de choisir sa vie et l’homme qu’elle aimera. Son frère Djamal la surveille, inquiet de son tempérament indépendant et fougueux. Quand elle rencontre Pedro, pêcheur espagnol, la puissance de leur amour a raison de tous les interdits. Djamal le découvre et la jalousie plus encore que la peur de l’opprobre le rend fou de colère. Pedro a fui. Jazyâa choisit de se jeter des rochers plutôt que d’être privée de liberté. Un conte tragique d’une grande beauté qui permet de réfléchir avec force à la liberté, les religions, les traditions, l’avenir...
Didier jeunesse 2010


 Important Les chatouilles *
Christian Bruel, Anne Bozellec


Une petite fille sort de son lit sur la pointe des pieds et entre dans la chambre de son frère qui dort encore. Armée d’une plume, elle commence le rituel du réveil par de petites chatouilles gentilles mais bientôt la bataille de guilis est déclarée ! Tout est chatouillable et chatouillé et chaque partie du corps participe : du pied à la langue, de l’oreille au mollet, dans un joyeux mélange. Sous la couette on trouve aussi le chat et le nounours entraînés dans la ronde des caresses et des jeux. Un album sans paroles qui rappelle ces bons moments de l’enfance où la complicité est forte et où le temps ne compte pas.
Thierry Magnier 2012, première édition Le sourire qui mord 1980


Tous à poil !
Claire Franek, Marc Daniau


A poil le bébé ! A poil les voisins, le policier, la mamie, les footballeurs, la maîtresse, le docteur, le président directeur général, les dames de la cantine... Tous à poil ! Un étonnant album qui montre des personnages en train de se déshabiller, les uns après les autres, pour une baignade jouissive, une nudité heureuse, où chacun est vu dans sa nature, jeune, vieux, homme, femme, fille, garçon, en toute simplicité, avec un humour chaleureux, loin des images complexantes des médias. Rare et bienvenu !
Rouergue 2011


Brindille
Rémi Courgeon


Pavlina est surnommée Brindille : « il faut dire qu’à la maison il n’y avait que des hommes ; pas vraiment méchants, juste un peu lourdauds ». Trois grands frères avec lesquels elle doit négocier toutes les corvées et perd à tous les coups. Jusqu’au jour où elle décide de ne plus en prendre et de se mettre à la boxe. Sous les remarques sexistes du coach, Brindille commence son entraînement et à gagner des points contre ses frères qui sont obligés de se mettre aux tâches ménagères. Affronter l’ordre établi pour exister en soi aura été plus important que la force. Dès lors, elle n’en aura plus besoin.
Milan 2012


La maison dans les bois
Inga Moore


Suzie Truie vit dans les bois à côté de son voisin Simon Cochon. Un jour de retour de promenade, ils découvrent Léonne Oursonne et Vincent Elan. Suite à une catastrophe, ils décident de construire et d’habiter une maison tous ensemble. Tout le monde met la main à la pâte, Léonne Oursonne est douée pour le bricolage et Vincent se révèle être un véritable « Elan d’intérieur ». Le thème de la vie en communauté au milieu de la nature est très actuel et les illustrations de Inga Moore sont douces et apaisantes. Un vrai bonheur !
Pastel Ecole des Loisirs 2012


Ma super famille
Gwendoline Raisson, Magali Le Huche


Chez Camille, le copain de Timothée, tout est simple : il a un papa, une maman, et un petit frère. Chez Timothée, par contre, l’arbre généalogique a plutôt des airs de forêt. Forêt où cependant, il aime s’abriter. Une description originale d’une composante non négligeable de notre société : la famille recomposée à plusieurs étages où l’homoparentalité existe de fait, où les personnalités comptent plus que le degré de parenté et l’affection est le plus important des liens. Une façon humoristique de parler de la famille d’aujourd’hui, la nôtre, celle des autres et d’être bien à sa place.
Père Castor Flammarion 2009


92 albums jeunesse  Arrow  http://www.lestroislunes.com/ADM_2013.pdf


-----------------------------


* Les chatouilles, Editions du Sourire qui mord, 1980.   :

Citation :
hristian
BRUEL


Christian Bruel est à l'origine de l'aventure du Sourire qui mord. Il gère l'agence de presse Im-media, créée au début des années 1970, avec deux amis Patrick Fillioud et Pierre Jacquin. Les trois activités de l'entreprise sont alors la publication d'un journal en affiche, Le Cri des murs, un magazine sonore en arabe, Radio-Assifa et un projet encore informel touchant la littérature jeunesse. Il finit par quitter l'agence en avril 1974 afin d'animer un groupe d'étude chargé de ce domaine, le collectif Pour un autre merveilleux. Ce collectif découle directement des mouvements gauchistes de mai 1968. Il rassemble des intellectuels d'origines diverses : universitaires, journalistes, artistes, psychologues. Comme le laisse entendre son nom - un « autre » merveilleux -, ce groupe souhaite proposer une alternative à la société des années 1970, passant par une refonte des valeurs et conceptions, ainsi que par un changement des mentalités.http://lajoieparleslivres.bnf.fr/masc/Integration/JOIE/statique/univ/interfaceschoisies/Sourire_qui_mord/rubrique_edition_les%20fondateurs.html


Citation :
Le Sourire qui mord s’inscrit dans un contexte de rénovation profonde touchant le livre pour enfants. Ici, l’album ne représente pas un simple moyen de communication et de diffusion en vue de faire passer des revendications ou une quelconque lutte – aussi importante soit-elle. Il s’agit véritablement de repenser le livre pour enfant en même temps que le statut de ce public particulier, afin d’en transformer durablement les conceptions et objectifs. Dans cette optique, les éditions Le Sourire qui mord s’affirment comme les héritières de l’avant-garde se propageant à partir des années 1950-60. Elles découlent particulièrement des innovations et du renouvellement instaurés par François Ruy-Vidal. Christian Bruel souhaite insuffler, à l’image de ce dernier, une nouvelle dynamique aux albums pour enfants pour qu’ils deviennent réellement un appui dans la construction psychique et le développement réflexif de ceux-ci.
La qualité et l’ouverture sur le monde sont les maîtres mots, amenant parfois un certain caractère subversif et provocateur.

Le Sourire qui mord s’est attaché, du moins à ses débuts, à communiquer avec le public médiateur et lecteur de sa production – éducateurs, bibliothécaires, enseignants, parents, etc. – au moyen de bulletins de liaison.

Pour comprendre le rapport qu’entretient la littérature enfantine avec la société, le collectif Pour un autre merveilleux entreprend d’étudier son contenu, notamment la façon dont elle borde les thèmes contemporains tels les statuts de la femme et de l’enfant, les représentations du monde du travail et des relations sociales entre individus.
Trente-deux personnes au total contactent le groupe pour participer à ces réflexions après la parution dans Libération d’un manifeste. Cela aboutit finalement à l’élaboration d’un premier album, Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon, par Christian Bruel et deux figures importantes des futures éditions Le Sourire qui mord, l’auteur-illustrateur Anne Bozellec et l’illustratrice Anne Galland, entre 1975 et 1976.

Sans connaissances particulières du monde éditorial et surtout des circuits de diffusion, ils impriment l’album en 1975. Plus de cinq mille exemplaires sont vendus en un an. Dès lors, le projet de création d’une maison d’édition est en marche. Le premier bulletin de liaison paru avec l’album en 1976 explique clairement ce processus :
À force de discussions, de recherches, d’enquêtes, l’idée s’est imposée : il fallait tenter de créer une collection en rupture, changer le contenu des livres bien sûr, mais aussi changer la façon de les faire et prendre à bras-le-corps l’organisation d’une diffusion réellement populaire. Créer la possibilité d’une alternative, ce n’était pas prendre le contre-pied de ce qui existait, c’était faire un autre livre, un livre d’intervention à la fois pour les enfants, et pour les adultes, un livre où chacun, quel que soit son âge, puisse trouver matière à rêver, à penser, à s’insurger, un livre qui ne fasse plus l’innocent.

Tous les objectifs fondamentaux de la maison d’édition sont ici exposés : l’abolition de la frontière enfant-adulte, l’exaltation de la réflexion et de l’imagination, le refus des stéréotypes et autres tabous.
http://lajoieparleslivres.bnf.fr/masc/Integration/JOIE/statique/univ/interfaceschoisies/Sourire_qui_mord/rubrique_edition_quisommesnous.html


Citation :
Les chatouilles de Christian Bruel et Anne Bozellec (3) est un album d'images en noir et blanc, sans texte mais qui raconte des sentiments et des sensations. Il met en scène deux enfants, un garçon et une fille âgés d'environ 3 ou 4 ans, dans leurs lits, un soir.

Tout commence par un pouce dans la bouche et la contemplation rêveuse d'une petite fille, presque endormie, d'un chat faisant sa toilette sur son lit. Le chat quitte la chambre et la petite fille le suit jusque dans la chambre du petit garçon qui dort profondément. Les cabrioles du chat et l'intention taquine de la petite fille auront raison de son sommeil. Les deux souris du tableau sur le mur sortent du cadre pour batifoler dans les marges... et le chat s'empare de l'ours en peluche pour une chamaillerie en règle... Sous l'édredon, la petite fille réveille le garçon en le chatouillant avec une plume et la partie de rigolade commence avec forces empoignades, éclats de rires et galipettes On s'empoigne par le pyjama, on se fait des guilis, sur la plante des pieds, sur le ventre, dans les oreilles, dans les narines, avec les mains, avec la bouche, avec la langue Même le chat en est tout ébaubi. Et les enfants ébouriffés ont fait voler les pyjamas, parce que c'est beaucoup plus drôle, les chatouilles sur la peau nue.

On s'amuse tellement qu'on oublie de ne pas faire de bruit, et quelqu'un s'approche et ouvre la porte, alors les deux enfants, le chat, l'ours en peluche et même les petites souris font semblant de dormir, bien sagement. Mais, bien sûr, ce que j'en dis en mettant des mots sur les images, ne reflète que ma version des faits… A chaque lecteur d'en faire sa propre lecture, d'en inventer le texte au gré de ses fantasmes, de son imagination, de sa secrète intimité psychique.
http://www.ricochet-jeunes.org/magazine-propos/article/368-est-ce-que-ca-vous-chatouille-


Exposition Christian Bruel, bibliothèque Université Clermont, avril 2013 :
Arrow  http://bibliotheque.clermont-universite.fr/iufm/actualites/exposition-christian-bruel

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   12/2/2014, 14:04

Un travesti intervient devant une classe de CM1


Lundi 3 février 2014, à l'Ecole élémentaire Marcel Lafitan, à Versailles, en classe de CM1, était « invité » à s'exprimer devant les élèves, David Dumortier.

David Dumortier est, pour le grand public, un parfait inconnu. Voici comment France Inter le présente :

   
Citation :
« David Dumortier s'est tourné assez tôt vers le monde arabe et a longtemps travaillé dans le milieu psychiatrique. Il intervient aujourd'hui régulièrement en milieu scolaire. Un de ses livres a été publié avec le concours du Centre national du livre, où il a aborde les thèmes de l'homosexualité, du travestissement, ainsi que de l'indétermination sexuelle chez l'enfant et du transgenre. » http://www.franceinter.fr/personne-david-dumortier


Voici comment France Culture le présente, à propos de son « livre » intitulé Travesti :« Personne ne choisit un beau matin d'être poète pas plus que travesti. » (4e de couverture)

   
Citation :
« Ce qui sembler gêner, chez les travestis, c'est la partie du mot qui dit « trans ». En latin, ce qui traverse, qui va de l'autre côté. En l'occurrence, de l'autre côté du genre sexuel. Et le sexuel est ce qui panique le plus dans les sociétés occidentales. Il n'y a qu'à voir, en cet automne 2012, comment le projet de loi sur le mariage gay crée la terreur et la haine des représentants ... » http://www.franceculture.fr/oeuvre-travesti-de-david-dumortier


Voici comment Marie-Claire le présente, à propos de son « livre » intitulé Travesti :

Citation :
« Ce livre, courageusement autobiographique, raconte la vie d'un homme mal aimé dans son enfance campagnarde et rude, devenu poète et écrivain le jour, travesti la nuit. Quand le soleil se couche, David devient Sophia, armée d'un string, de lèvres trop rouges et d'une poitrine en mousse. De mots crus en images hard, du cynisme le plus abrupt aux vacheries les plus cinglantes, le narrateur ne recule devant aucune vérité, aucune dureté, aucune noirceur. Mais ne dévie jamais de son extraordinaire talent, mélange détonnant de rigueur, de poésie et d'une certaine forme de mysticisme. » http://www.marieclaire.fr/,travesti-de-david-dumortier,20158,482754.asp


Les parents d'élèves de l'école élémentaire Lafitan sont très en colère, pour, au moins, deux raisons majeures :

   Les parents n'ont pas été informés de la venue de David Dumortier, ni d'ailleurs du sujet de son intervention en classe de CM1, qu'ils estiment, à bon droit et a minima, tout à fait déplacé
   Apparemment, la directrice et l'institutrice ont été mises devant le fait accompli et obligées, par leur hiérarchie, de recevoir David Dumortier. D'où la question : qui a pris la décision d'inviter David Dumortier en classe de CM1 ?

Des parents d'élèves ont été convoqués au Rectorat de Versailles.
Pour faire part de votre colère : Rectorat de Versailles, Tél : 01 30 83 44 44

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/02/un-id%C3%A9ologue-du-gender-intervient-devant-une-classe-de-cm1.html


2011 : Le poète David Dumortier est invité à faire découvrir la poésie aux élèves de Barbès, Beaumont-Carolus et Jean-Macé, demain. Un poète reconnu, mais aussi controversé…


Citation :
David Dumortier est né en 1967. Il a écrit de nombreux ouvrages de poésie. L'un de ses livres, la Clarisse, a été publié avec le concours du Centre national du livre. Et même sélectionné au début des années 2000 par le ministère de l'Éducation nationale.

David Dumortier a aussi des thèmes de prédilection. L'homosexualité et le travestissement, comme dans la Clarisse ou, surtout, Travesti, livre très mature s'adressant aux adultes. Il approche aussi l'indétermination sexuelle chez l'enfant et le transgenre, comme dans Mehdi met du rouge à lèvres. Avec des textes parfois très crus (voir le Berry républicain, édition du 9 janvier 2013). « Moi, ce qui m'intéresse, c'est l'auteur, car David Dumortier a remporté de nombreux prix. Il est conseillé par l'Éducation nationale et est une des références du printemps des poètes », précise Philippe Paillard.

http://www.leberry.fr/cher/actualite/2013/01/09/le-poete-sulfureux-david-dumortier-face-aux-enfants_1398294.html

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]


Dernière édition par Comandirej le 14/2/2014, 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayah

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 29
Localisation : 3eme plan astral
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   14/2/2014, 02:24

Coucou,

Comme vous pouvez le voir, l’Éducation Nationale poursuit son Grand Œuvre sans perdre de temps, avec le zèle nécéssaire  Twisted Evil 

J'ai trouvé cette image sur un forum où certains parents qui ont "déscolarisé" leurs enfants (mot utilisé par les médias et la classe politique pour faire passer comme irresponsables les personnes concernées), partagent leurs expériences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   14/2/2014, 10:19

_


Bravo Mme Belghoul, bravo Dr Laïbi, On ne pouvait moins faire.

Azul



http://www.lelibrepenseur.org/2014/02/13/theorie-du-genre-itw-de-f-belghoul-par-llp/


_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   14/2/2014, 11:15

Citation :
Un travesti intervient devant une classe de CM1


Lundi 3 février 2014, à l'Ecole élémentaire Marcel Lafitan, à Versailles, en classe de CM1, était « invité » à s'exprimer devant les élèves, David Dumortier.


TVL - Journal 13 février, scandale LGBT à l'école



_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Tous à poil !   14/2/2014, 12:38


_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3065
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   16/2/2014, 14:35

Collection Hachette Éducation - titre: Maths Repères (Terminale S)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
nonwo



Nombre de messages : 1007
Localisation : rue cache cache numero macache
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   18/2/2014, 00:32

Les Discussions du Peuple, janvier 2014
Partie 02 :
Rapport de l'OMS sur l'éducation sexuelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayah

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 29
Localisation : 3eme plan astral
Date d'inscription : 09/02/2014

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   18/2/2014, 01:16

Vidéo déjà désactivée  Shocked   vive la censure sur youtube...



Edit Comandirej : salut mayah. Tu peux visionner cette vidéo en cliquant sur son titre ou sur "visionner sur Youtube". @+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Re: Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC   18/2/2014, 11:26

.

Rien de plus encourageant que de voir ces deux jeunes hommes éplucher les fumeux raport de l'OMS


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
 
Infos et Débat sur l'idéologie du GENRE (gender) + Actualités Farida Belghoul/FAPEC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» Infos - Akhbar
» L'archéologie préventive.
» Archéologie viking
» Archéologie « C'est arrivé près de chez vous »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Debats/Divers-
Sauter vers: