Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Fin de partie pour les pays de l’Union européenne   15/2/2010, 09:40

Les manipulations générales en faveur de l’établissement d’un nouvel ordre économique sont devenues si denses qu’elles s’étalent presque au grand jour. Pourtant, les véritables influences restent cachées, et les intentions ultimes ne peuvent qu’être assez difficilement soupçonnées, presque jamais comprises.

La crise financière aura permis de recapitaliser les banques avec l’argent public. Aujourd’hui ce sont ces mêmes institutions qui menacent de détruire les États qui les ont sauvées. Qui peut un instant croire encore que ces opérations de déstabilisation seraient dues à la seule irrationalité des marchés, et qu’elles n’obéissent pas, en premier lieu, à un agenda caché ?

euro

Chronologie de la crise en cours

C’est l’agence de notation Flitch Ratings, contrôlée par le holding français Fimalac, qui a été la première à dégrader la Grèce, en décembre dernier. Ce sont ensuite les dirigeants de la la Banque centrale européenne (BCE) qui ont mi le feu aux poudres, en annonçant « Si avant la fin de l’année la Grèce n’a pas retrouvé son niveau de notation qu’elle avait avant la crise, nous ne garantissons pas que la dette grecque puisse être refinancée par la BCE. Ce n’est d’ailleurs pas notre problème, mais celui de la Grèce seulement ».

Ensuite, comme plusieurs sources le confirment, c’est une grande banque américaine d’investissements et deux hedge funds (fonds de gestion spéculatifs) qui ont décidé de faire courir la panique sur les marchés. Ces « investisseurs » ont tout d’abord parié sur la baisse du prix des obligations émises par le trésor grec, portugais ou espagnol, puis, se sont précipités sur les produits dérivés qui permettent de s’assurer contre le risque de défaut de paiement d’un Etat ou d’une entreprise, appelés Credit Default Swap (lire notre article du 6 février).

Avant la réunion du G7, en fin de semaine dernière, Dominique Strauss-Kahn, le directeur général du FMI, a créé un nouvel effet panique en annonçant que « son institution était disponible pour voler au secours de la Grèce ».

Mensonges

Mais en réalité la faillite de la Grèce est impossible. Cela pour une raison simple, c’est qu’elle ne peut, du fait de son appartenance à la zone euro, se retrouver en manque de liquidités (en comparaison, quand l’Argentine à été en « faillite » en 2001 c’était parce qu’elle n’avait plus de devises en dollars pour financer ses importations). De plus, les traités européens prévoient que l’UE doit assister les États en cas de « menace sérieuse de graves difficultés ». Il est donc mensonger de prétendre que l’UE pourrait sacrifier la Grèce. La plupart des analystes admettent d’ailleurs qu’il s’agit d’une opération planifiée . En fait, la déstabilisation de la Grèce n’a pour but que de donner l’illusion que l’UE est engagée dans un bras de fer avec les spéculateurs, alors qu’il s’agit en réalité d’une « action concertée », comme l’indiquait le premier ministre grec la semaine dernière.

Les statuts de la BCE ne permettant pas d’émettre une dette publique, mais seulement de racheter ces dettes à travers les institutions bancaires privées, il ne sera donc pas possible pour l’UE de refinancer directement la Grèce et les autres pays en difficultés, dont l’état de délabrement demandera également un « plan de sauvetage » dans les semaines ou mois à venir. Dans l’immédiat, pour « couvrir » la Grèce, il va être nécessaire de créer un nouvel « organe » afin de mettre en commun une grande partie de la politique budgétaire européenne. La Grèce sera donc contrainte de faire d’autres concessions que celles des derniers jours, de sorte à ouvrir la voie des réformes sociales qui seront ensuite promulguées en Espagne, en Italie et au Portugal, pour commencer. L’idée centrale est d’utiliser cette crise des Etats afin contraindre au fédéralisme économique la majorité des pays membres qui s’y refusaient jusqu’ici.

L’homme de l’ombre

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy avait évoqué, en novembre dernier, la création d’un « gouvernement économique » des 27 pays membres, de même que l’établissement d’un impôt européen. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso lui avait emboité le pas quelques jours plus tard, devant le parlement européen : « Je ne suis pas contre l’idée d’un impôt européen pour permettre à l’UE de bénéficier de ressources propres par rapport aux contributions des États. J’ai l’intention d’examiner toutes les questions de fiscalité dans l’Union européenne, nous devons passer en revue toutes les ressources (financières) de l’UE (…) Le programme sur lequel j’ai été élu dit qu’il faut examiner de possibles ressources propres ».

Le 11 novembre 2009, Mario Borghezio, membre italien du parlement européen, avait évoqué la possibilité que les candidats aux postes de président et ministre des Affaires étrangères de l’UE, comme Jan Peter Balkenende, David Miliband, Herman Van Rompuy parmi d’autres, pourraient être ceux des « groupes occultes » Bilderberg et Trilatérale et non simplement ceux des forces politiques des pays (voir cette vidéo du Parlement). Le lendemain, Herman Van Rompuy se rendait au Château de Val Duchesse pour une réunion du Groupe Bilderberg où il donna, dans un discours, sa vision quant à la gouvernance de l’Europe et la nécessité de centraliser les flux financier des États membres (faits rapportés par cet article du Times).

La mise en place de ce « gouvernement » n’aura pas pour but de sauver la Grèce, l’Espagne ou le Portugal, mais d’unifier les budgets des pays membre de l’UE afin de pouvoir disposer de leurs ressources, c’est à dire, pour être plus précis, de mettre fin à leur souveraineté économique. Les dispositions du Traité de Lisbonne, entré en vigueur le 1er décembre dernier, donne toute la marge de manœuvre nécessaire pour cela.

C’est dans une ambiance de crise qu’Herman Van Rompuy pourra donc se présenter en sauveur de la zone euro au sommet qui réunira les chefs d’État européens ce jeudi 11 février, à Bruxelles. Pourtant, les solutions qu’il préconisera n’auront en rien été décidées dans l’urgence, parce que des pays européens pourraient se retrouver en faillite. Il est en réalité préparé depuis plus de vingt ans par le président européen, ses complices et l’oligarchie financière qui l’a mis en place (voir le document pdf en fin d’article).

Bien entendu, ce gouvernement ne sera pas effectif au matin du 12 février. Pour faire plier les États et que les populations européennes acceptent d’être entièrement dominées par Bruxelles, ainsi que toutes les réformes nécessaires qui leurs seront imposées sous prétexte de relancer la zone euro (lire notre article du 2 février), il faut que la situation se dégrade encore. Mais le piège est d’ors et déjà en train de se refermer.

La démocratie européenne, qui était née en Grèce en 507 avant J.C., sera morte, en Grèce également, dans les premiers mois de l’année 2010.
Addendum, 11 février 2010

Joli numéro de passe-passe dans les coulisses de Bruxelles aujourd’hui. On pourrait presque penser que Sarkozy et Merkel veulent voler la vedette au président du Conseil von Rompuy. Ce serait oublier que cette crise des États trouve, d’une part, son origine dans le déclassement de la Grèce par l’agence de notation Flitch, propriété du groupe français Fimalac et que, d’autre part c’est la Deutsche Bank, en concertation avec la banque américaine Goldman Sachs, qui est à l’origine des spéculations sur l’euro, comme l’indique cette dépêche de l’AFP.(1) Il est donc difficile de ne pas admettre que ce sont toujours les mêmes qui sont aux commandes – où qu’il y a pour le moins collusion d’intérêts – et que l’on voudrait nous faire voir des divergences là où il n’y a que des complicités.

Reste que Sarkozy et Merkel ne vont en aucune manière venir réellement et directement en aide à la Grèce. Ils se limiteront à des déclarations d’intention, de sorte à calmer un peu les marchés et évacuer tout soupçons, en indiquant qu’ils se porteront garant de la Grèce si elle en venait à se trouver véritablement en faillite – ce qui est impossible, pour les raisons que nous avons déjà évoquées plus haut.

Ce n’est bien sur pas le genre d’élucubrations hystériques dont Sarkozy s’est fait le spécialiste qui doit retenir notre attention – il n’est que l’idiot utile d’un jeu qui n’est pas le sien – mais le plan que présentera Hermann von Rompuy ce soir, puis les premiers actes de validation lors de la rencontre des ministres des finances des pays de la zone euro avec Jean-Claude Junker, patron de l’Eurogroupe et ministre des finances luxembourgeois (et ancien directeur de la Banque Mondiale), lundi prochain.

1. Ce qui n’a pas empêché le patron de la Deutsche Bank, dont le cynisme laisse penser qu’il aime prendre les gens pour des imbéciles, d’indiquer : « La pression sur l’euro s’accroît. L’UE doit maintenant tout entreprendre pour stabiliser la Grèce et l’euro ». (source)

Mecanopolis : http://www.mecanopolis.org/?p=13587
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   15/2/2010, 09:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penseur



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: CIA secret, guerre et manipulation en Europe   30/3/2010, 17:58




Web Journal . fr : http://www.web-journal.fr/
l'Afghanistan: mémorandum secret de la CIA "Comment vendre la guerre à l'Europe"
http://torapamavoa.blogspot.com/

Cia "Afghanistan: Sustaining West European Support for the NATO-led
Mission—Why Counting on Apathy Might Not Be Enough"

http://file.wikileaks.org/file/cia-afghanistan.pdf

Afghanistan: le maintien du soutien pour l'Europe de l'Ouest dirigée par l'OTAN:
http://translate.google.fr/translate?js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=1&eotf=1&u=http%3A%2F%2Ffile.wikileaks.org%2Ffile%2Fcia-afghanistan.pdf&sl=en&tl=fr

LE POUVOIR OCCULTE AMÉRICAIN :
L'ORDRE DES SKULL AND BONES.
http://www.barruel.com/l-ordre-des-skull-and-bones-antony-sutton.html

Cauchemar américain
Skull and Bones, l'élite de l'Empire
http://www.voltairenet.org/article14367.html

Skull and Bones, fantasmes et vérités sur la plus célèbre société secrète universitaire américaine:
http://www.nouvelordremondial.cc/cat/skull-bones/

Conférence de John Kerry : un étudiant brutalisé
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/conference-de-john-kerry-un-29247

"Confrérie la plus influente du pays, Skull and Bones («Crâne et os») est aussi un club très fermé. Les deux candidats à la présidentielle en sont membres":
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/les-liaisons-mysterieuses_488411.html

Skull and Bones
http://fr.wikipedia.org/wiki/Skull_and_Bones

"La subversion désigne un processus par lequel les valeurs et principes d'un système en place, sont contredits ou renversés. Le discrédit et la chute du pouvoir établi se fait dans le cadre de territoires politiquement ou militairement convoités."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Subversion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.web-journal.fr/
Lucx



Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Union européenne de radio-télévision?   27/4/2010, 14:12

Hello,

En voulant m'informer sur la TSR (télévision suisse romande), que je trouve aussi censurée et mensongère que les médias français, je suis tombé sur SRG SSR idée suisse qui est un membre du groupe "Union européenne de radio-télévision"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_europ%C3%A9enne_de_radio-t%C3%A9l%C3%A9vision

Enfaite je voulais savoir si vous avez des infos ou vidéos sur ce groupe en rapport avec le NOM? A mon avis, ce n'est qu'une supposition, mais la censure des médias doit se faire la-bas vu que ça touche + de 56 pays du monde!

J'ai fais quelques recherches mais j'ai rien trouvé comme par hasard scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
penseur



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: L'Europe du Nouvel Ordre Mondial   10/5/2010, 16:18




L'Europe du nouvel ordre mondial, l'euro et les Bourses en hausse en Asie après le plan d'aide de l'UE:
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hL97D4B6x11fbv4CBl_ZPtqG4l3w

L'UE envisage un méga-plan d'aide pour la zone euro
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gUtBmiM861XV8D7oJBInL7WIe6aw

Accord à Bruxelles pour une aide à l'euro
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20100510.FAP1022/accord-a-bruxelles-pour-une-aide-a-l-euro.html

Crise européenne : un accord dans la division
http://www.jeanfrancoiskahn.com/

La monnaie unique se meurt, vive la monnaie commune!
http://www.marianne2.fr/La-monnaie-unique-se-meurt,-vive-la-monnaie-commune_a192566.html

Attali veut plus d'Europe. Et moins d'élections ?
http://www.marianne2.fr/Attali-veut-plus-d-Europe-Et-moins-d-elections_a192526.html

La crise avance? L'euro agonise
http://www.marianne2.fr/La-crise-avance-L-euro-agonise_a192519.html

Et s'il fallait se libérer de l'euro ?
http://www.marianne2.fr/Et-s-il-fallait-se-liberer-de-l-euro_a192309.html

Archives catégorie Nazi & Néo-Nazi:
http://www.nouvelordremondial.cc/cat/nazi-neo-nazi/

Le règne de la peur
http://blogofbao.wordpress.com/category/societe/hedonisme/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.web-journal.fr/
2befree



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Europe : nouvelle frontière !   31/5/2010, 14:22

source
http://www.partiantisioniste.com/communications/europe-nouvelle-frontiere-0416.html


Europe : nouvelle frontière !

C’est à Paris, ce 27 mai 2010, qu’a eu lieu l’adhésion d’Israël à l’OCDE. Netanyahu s’est déplacé à cette occasion. Bien entendu, l’événement est présenté par les sionistes comme une victoire de la politique israélienne. Mais quelles en sont les conséquences pour la France ?

Il s’agit d’abord d’un certificat de bonne conduite décerné par l’Union européenne aux dirigeants de Tel-Aviv. Par ce geste, les gouvernements européens ont donné leur caution morale à l’agression et aux crimes de guerre commis contre la population civile de Gaza, ainsi qu'à la transformation de Gaza en un ghetto où la population, prise en otage, souffre chaque jour des privations. C’est l’approbation par les gouvernements européens de l’expulsion massive des populations palestiniennes, de la confiscation de leurs terres, de la destruction de leurs maisons, de la construction du mur, et des check-point permanents et humiliants pour les habitants de Palestine. C’est un encouragement de plus à un État revendiquant et pratiquant ouvertement l’apartheid. C’est un soutien à un État belliciste qui n’a jamais caché son mépris du droit international. L’adhésion d’Israël à l’OCDE signifie que le masque démocratique de l’Union européenne est tombé, depuis longtemps, pour le plus grand profit du sionisme.

Cette adhésion c’est également, sous couvert de coopération, des transferts technologiques à usage militaire vers Israël, ainsi que l’arrivée en France de produits agricoles israéliens provenant de colonies en Cisjordanie et cultivés par des saisonniers arabes ou immigrés dont on imagine les conditions de vie et de travail.

Mais il y a plus grave. En acceptant l’entité sioniste à l’OCDE, ce qui est le premier pas vers l’intégration à l’Union européenne, nous venons d’acquérir sans trop nous en apercevoir une nouvelle frontière !

Par cette adhésion, l’Europe est, de fait, frontalière avec la Palestine, la Syrie, le Liban, la Jordanie et l’Égypte. Autrement dit, nous sommes davantage impliqués aux côtés de Tel-Aviv dans le conflit du Moyen-Orient. Pour l’opinion publique arabe et internationale, il y a longtemps que la France n’apparait plus comme un arbitre ou un médiateur indépendant, mais comme un auxiliaire et un complice de l’État hébreux.

L’adhésion officialise une réalité. C’est un pas de plus vers la participation de l’Union européenne, et surtout de la France, dans la guerre que préparent les sionistes contre le Front de la Résistance (Gaza, Syrie, Liban, Iran). Et ce n’est pas un hasard si, lors de leur entrevue à Paris, MM. Sarkozy et Netanyahu ont appelé à durcir les sanctions contre la République Islamique d’Iran. Et bien-sûr, pas un mot sur le nucléaire israélien, sur le blocus de Gaza, sur les milliers de prisonniers palestiniens et sur la colonisation juive qui s’intensifie.

Frappés de plein fouet par cette crise économique, qui n’est au fond que la crise d’un système mondial dont le sionisme est le pivot, beaucoup de nos compatriotes pensent d’abord aux questions immédiates : emploi, retraite, services publiques, pouvoir d’achat. Ils ont raison, nous les comprenons et nous les soutenons dans leurs combats au quotidien. Mais qu’ils n’oublient pas que les crises économiques d’une telle ampleur débouchent généralement sur des guerres permettant au système de se survivre.

Nous savons qui a su tirer profit des deux précédentes guerres mondiales (déclaration Balfour en 1917, création d’Israël en 1948). Ne permettons pas cette fois-ci au sionisme de nous entraîner dans une guerre qui n’est pas la nôtre. Il faut que nos concitoyens comprennent que le lobby sioniste est aux commandes à Paris, et que chaque jour un peu plus il nous conduit vers une catastrophe.

Il est encore temps pour réagir !

Le Président,
Yahia Gouasmi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partiantisioniste.com
agir-pour-lavenir



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Campagne contre l'Europe Totalitaire - Résistance !   5/6/2010, 20:36


Le 17 Mai dernier, la résistance à l'Empire a connu une nouvelle impulsion : le lancement, par le Mouvement Agir pour l'Avenir, d'une grande "Campagne contre l'Europe Totalitaire - Pour la Liberté et la Démocratie en Europe".

Je reproduis ici le communiqué initial :

Citation :

Ce lundi 17 Mai 2010, le Mouvement Agir pour l’Avenir lance une Campagne nationale contre l’Europe Totalitaire, pour la Liberté et la Démocratie en Europe.

Face au danger qui menace les peuples d’Europe, face au funeste destin que l’Union Européenne entend imposer à la France, le Mouvement Agir pour l’Avenir réagit, et lance aujourd’hui une campagne nationale, intitulée « Campagne contre l’Europe Totalitaire – Pour la Liberté et la Démocratie en Europe ».

Il s’agit de pointer l’urgence de la situation, en combattant la véritable « propagande officielle » qui vise à soutenir le processus hégémonique de l’Union Européenne, et sa dérive totalitaire.

Nous considérons qu’il est aujourd’hui fondamental de tirer la sonnette d’alarme, car ce qui est en jeu, c’est l’avenir de la France. Nous appelons toutes celles et tout ceux qui pensent que l’indépendance et la souveraineté de notre pays sont les piliers de notre République, à soutenir et à relayer massivement cette campagne. Quels que soient nos orientations politiques respectives, nous sommes tous les héritiers d’une culture de la résistance, qui trouve toute son actualité face au monstre totalitaire que devient l’Union Européenne.

L’Europe est à un tournant historique, et nous ne serons pas spectateurs de l’Histoire. Nous avons choisi notre camp, ce sera celui de la France.

A Rouen, le 17 Mai 2010

http://www.europe-totalitaire.com

Suite à ce communiqué, et au succès assez soudain de cette campagne, un certain nombre d'interrogations furent soulevées, qui nécessitèrent des éclaircissement de la part de Vincent Vauclin, le Président du Mouvement Agir pour l'Avenir.

Voici donc l'article qui fut rédigé :

Citation :
L’Europe Totalitaire (par Vincent Vauclin)

Hier, nous avons lancé une grande campagne contre “l’Europe Totalitaire – Pour la Liberté et la Démocratie en Europe”.
Cette campagne à peine lancée connait un succès assez inattendu, et soulève par ailleurs nombre d’interrogations.

Il apparait en effet que le terme “Totalitaire”, utilisé pour qualifier cette Europe, est jugé comme excessif voir injustifié par certains.
Cela se comprend au fond très bien, la propagande officielle européiste travaillant d’arrache-pied pour modeler les esprits, au service de l’Union Européenne.

Mais en réalité, il est clair que l’Union Européenne emprunte le chemin du totalitarisme, et il s’agit pour s’en convaincre de reprendre la définition du terme “Totalitarisme” selon Wikipédia, et de la confronter aux faits :

Les caractéristiques habituellement retenues pour caractériser le totalitarisme sont :

- Une idéologie imposée à tous
- Un parti unique contrôlant l’appareil d’État, dirigé idéalement par un chef charismatique,
- Un appareil policier recourant à la terreur
- Une direction centrale de l’économie
- Un monopole des moyens de communication de masse
- Un monopole des forces armées.


Reprenons :

- Une idéologie imposée à tous : l’Union Européenne impose par ses traités (Traité de Lisbonne) le libéralisme économique à l’ensemble des pays de l’UE, soit la privatisation de l’économie, le dégagement des Etats-Nations, la disparition des frontières et des protectionnismes. Cette ligne politique est imposée, contre le choix des peuples (ex : Irlande 2009, France 2005 etc..).

- Un parti unique contrôlant l’appareil d’État : La situation est similaire, bien que très subtile. Il existe en effet une pensée officielle (voir point précédent), pensée à laquelle il est très fortement conseillé de souscrire faute d’être exclu de la vie politique, marginalisé, diabolisé, stigmatisé au mieux comme “souverainiste nostalgique”, au pire comme “nationaliste fasciste”. Ainsi, la “vie démocratique” de notre pays est contrôlée majoritairement par un bloc de partis (UMP-PS-MODEM etc..) qui curieusement, et malgré les apparences, partagent les mêmes vues à propos de l’Union Européenne (voir la campagne de 2005 pour le Traité Constitutionnel). Cela se démontre dans les votes au Parlement européen : en 2008, PS et UMP ont voté, ensemble, “OUI” sur 97% des textes ! Il n’y a que les logos qui changent…

- Un appareil policier recourant à la terreur : Comme mentionné dans le point précédent, la terreur est aujourd’hui davantage axée sur l’exclusion et la marginalisation des insoumis au modèle dominant. La police est aujourd’hui médiatique. Ce qui n’empêche pas bien entendu le Traité de Lisbonne de mentionner discrètement :
“La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.”

Oui effectivement, ça ressemble quand même au rétablissement de la peine de mort, l’Union Européenne prend ses précautions. Au cas où.

- Une direction centrale de l’économie : Sur le plan économique, l’Union Européenne verrouille toutes les marges de manoeuvres des Etats. Les traités forcent à la privatisation, au désengagement régalien. La mise en place de l’euro a permis d’assoir la domination de la Banque Centrale Européenne (BCE) sur les économies européennes, empêchant là aussi les Etats de recourir à la monnaie pour rétablir leur situation économique et financière. L’Union Européenne avance à marche forcé vers le “grand marché libre” rêvé des capitalistes, le triomphe de l’idéologie du chaos.

- Un monopole des moyens de communication de masse : La communication de masse, et particulièrement la télévision, est en effet aujourd’hui totalement imprégnée de l’idéologie officielle, exaltant l’Union Européenne, le capitalisme, la consommation (publicité). En bon “chiens de garde” du système, les médias s’affairent à repérer toute pensée dissidente, à l’étouffer et à la stigmatiser.

- Un monopole des forces armées : Sur le plan militaire, il apparait avec évidence que l’Union Européenne est assujettie à l’OTAN, et que le soutien à l’OTAN et à la doctrine militaire des Etats-Unis fait partie intégrante de l’idéologie officielle. Ainsi, le régime ne cherche pas à fonder un contre-poids à l’OTAN et aux Etats-Unis, mais travaille simplement à renforcer la soumission des états-membres à la ligne américaine. Il ne fait aucun doute que si le Traité de Lisbonne avait été signé avant 2003, l’Union Européenne aurait contraint ses états-membres à participer à la guerre en Irak, au coté des Etats-Unis.

Nous ne pouvons que constater que l’Union Européenne est dans un processus totalitaire, qui certes n’est pas totalement abouti, mais qui laisse présager un dénouement particulièrement dramatique pour les peuples d’Europe, semblable à la situation actuelle de la Grèce.

Il faut tout de même remarquer le caractère un peu spécial de ce régime totalitaire. On constate en effet que si l’UE est dans un processus totalitaire clairement établi, il est particulièrement difficile de distinguer ceux qui animent ce processus, et les motivations de ceux qui le relaient. A l’inverse des régimes totalitaires classiques, il n’y a pas d’ordres officiels, personne pour dire “nous construisons une fédération européenne” alors que tout le monde sait pertinemment que c’est ce qui est en train de se produire. Il ne semble pas que tout ceci soit planifié, il semble plutôt que “tout le monde suit tout le monde”, par zèle ou intérêt, ce qui aboutit à un mouvement d’ensemble, à une marche commune de la nomenklatura politico-médiatique pour imposer une fédération antidémocratique et libérale.

C’est face à cela que nous nous levons, c’est en résistance à cette perspective funeste que nous avons lancé hier la “Campagne contre l’Europe Totalitaire”. J’en appelle à la conscience citoyenne de chacun et de chacune d’entre vous, j’en appelle à toutes les organisations, mouvements, partis, associations politiques soucieuses de sauver la République et de défendre son héritage : face à l’urgence de la situation, nous devons réagir de façon coordonnée, organisée.

Avec cette campagne, nous avons les moyens de frapper un grand coup, et de placer la France à l’avant-garde de la résistance à l’Europe Totalitaire.

Pour la République !

http://www.europe-totalitaire.com

Vincent Vauclin

Suite à cela, pour "booster" un peu les choses, Vincent Vauclin lança un appel aux blogueurs, que voici :

Citation :
Appel aux blogueurs : Apportez massivement votre soutien à la Campagne contre l’Europe Totalitaire !

Lancée lundi dernier, la “Campagne contre l’Europe Totalitaire – Pour la Liberté et la Démocratie en Europe” connait un succès inattendu et particulièrement encourageant. Mais cette Campagne ne sera qu’un coup dans l’eau si nous n’arrivons pas à la diffuser de façon encore plus massive, si nous ne nourrissons pas l’élan de son expansion.

C’est pourquoi je vous demande, vous blogueurs qui diffusez l’information libre, vous qui représentez des opinions alternatives, vous qui par votre réactivité assurez une lutte permanente contre la désinformation, je vous demande d’apporter votre soutien à la Campagne contre une Union Européenne dont vous avez été parmi les premiers à cerner le caractère fondamentalement antidémocratique et à percevoir sa dérive totalitaire.

Comme moi, vous savez que votre pouvoir de diffusion est considérable, et que ce pouvoir peut contaminer l’ensemble de la société civile, si nous nous en donnons les moyens.

Alors, n’hésitez pas à écrire des articles autour cette campagne, n’hésitez pas à relayer son Manifeste, et surtout n’hésitez à nous contacter pour apparaitre sur le site, dans la liste de ceux qui soutiennent cette grande Campagne !

Vincent Vauclin

Voici les codes html à insérer, pour revendiquer votre soutien à la Campagne :


Bannière :

Code:
<a href="http://europe-totalitaire.com" target='_blank'>
<img src="http://img10.hostingpics.net/pics/870535ban_eu.jpg"
title="Je soutiens la campagne contre l’europe totalitaire !" /></a>
Logo :

Code:
<a href="http://europe-totalitaire.com" target='_blank'>
<img src="http://img7.hostingpics.net/pics/948049ban_ue2.jpg"
title="Je soutiens la campagne contre l’europe totalitaire !" /></a>

Voila donc où nous en sommes aujourd'hui, la Campagne se répand grâce à Internet (faut pas compter sur les médias officiels..), de blogs en blogs, de forums en sites, la Vérité sur l'Union Européenne et sa dérive totalitaire se propage. Le site comptabilise déjà des milliers de visites, et un certain nombre de sites et blogs ont d'ores et déjà apporté leur soutien à la Campagne.

A noter enfin que cette Campagne s'articule autour d'un Manifeste contre l'Europe Totalitaire, que vous pouvez télécharger en cliquant ici : http://up.sur-la-toile.com/iAuV

Il sera envoyé à chacun des présidents de groupes parlementaires, à l’Assemblée Nationale et au Sénat, ainsi qu’au Président de l’Assemblée Nationale, et au Président du Sénat.

A ce propos, un article tout frais du jour :

Citation :
Le Manifeste contre l’Europe Totalitaire : rendre le pouvoir aux Français !

Porté par la succès de la Campagne contre l’Europe Totalitaire, le Manifeste contre l’Europe Totalitaire en est sa finalité politique, son essence originelle.

Ce texte résume en effet les buts de cette grande campagne, et l’on pourrait le résumer ainsi : Rendre aux Français leur pouvoir, rendre à la République ses prérogatives, donner à la France les moyens de se libérer et de se relever !

Il est donc impératif que chacune et chacun d’entre vous diffuse ce texte, l’imprime, le distribue, en parle dans son entourage.
Parce que la question de la souveraineté de la France n’est pas une question secondaire, ni un problème partisan, c’est la clé de l’existence même de la République !

C’est d’ailleurs pour cette raison que cette question est la plupart du temps éludée du discours médiatique, qui se contente de traiter ceux qui prennent la peine de l’évoquer de souverainistes, de nationalistes, bien entendu minoritaires et en voie d’extinction.

Mais la réalité est toute autre : une écrasante majorité des Français est naturellement opposée à l’Union Européenne et à sa dérive totalitaire.
Or les représentants de ces Français s’acharnent à construire une Europe Fédérale, allant ainsi ouvertement contre la volonté de ceux qui les ont élu, bradant les pouvoirs de la République et sacrifiant l’avenir de la France !
Ce scandale porte un nom : Trahison.

C’est pour remédier à cette dangereuse situation que nous avons lancé cette Campagne, qui est une arme que nous donnons aux Français contre ceux qui les empêchent de décider de leur Destin.
J’appelle donc chacun d’entre vous à faire parvenir ce Manifeste à vos élus locaux et nationaux, maires, conseillers municipaux, députés et sénateurs, afin de les interpeller et de les faire réagir sur ce véritable coup d’Etat européen contre la République.

Il ne fait aucun doute qu’il existe des élus sincères et intègres, qui sauront entendre les citoyens et relayer ce combat fondamental.

Voici donc le Manifeste contre l’Europe Totalitaire, un texte d’une page pour changer la donne, et reprendre la main : Cliquez-ici

Vincent Vauclin

Belle initiative non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   6/6/2010, 07:36

Bienvenue sur le forum Smile

Un certain nombres d'arguments développés dans cette présentation ne peuvent que nous être sympathiques, j'ai noté également une prise de position très claire de ce mouvement pour dénoncer Israël dans l'affaire de l'attaque contre la flottille de la Liberté et réclamer des sanctions immédiates contre cet état criminel.
Toutefois, aucune allusion au sionisme, aucune allusion à ses outils de propagande, sa main-mise sur les politiques intérieures et extérieures de nos pseudos démocraties.

Quelle est la position de votre mouvement par rapport au sionisme ?

Votre mouvement fait-il le lien entre le sionisme, les groupes d'influences tel le groupe Bildeberg et le poids des lobbys représentés notamment en France par des institutions à l'influence colossale comme le CRIF pour ne citer que lui ?

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agir-pour-lavenir



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/06/2010

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   6/6/2010, 19:22

Bardamu a écrit:
Bienvenue sur le forum Smile

Un certain nombres d'arguments développés dans cette présentation ne peuvent que nous être sympathiques, j'ai noté également une prise de position très claire de ce mouvement pour dénoncer Israël dans l'affaire de l'attaque contre la flottille de la Liberté et réclamer des sanctions immédiates contre cet état criminel.
Toutefois, aucune allusion au sionisme, aucune allusion à ses outils de propagande, sa main-mise sur les politiques intérieures et extérieures de nos pseudos démocraties.

Quelle est la position de votre mouvement par rapport au sionisme ?

Votre mouvement fait-il le lien entre le sionisme, les groupes d'influences tel le groupe Bildeberg et le poids des lobbys représentés notamment en France par des institutions à l'influence colossale comme le CRIF pour ne citer que lui ?

Merci pour l'accueil, j'étais sûr que cette Campagne contre L'Europe Totalitaire trouverait de l'écho ici Wink

Concernant le sionisme nous sommes pour la Liberté du Peuple Palestiniens, contre ce qu'ils subissent. Israël est dans cette affaire l'oppresseur, c'est évident. Nous défendons l'idée d'un état unique binational au pouvoir partagé à la fois par les Palestiniens et les Israéliens.
C'est à mon sens la meilleure solution sur le long terme. Dans l'immédiat des sanctions doivent être prises pour isoler diplomatiquement et commercialement l'Etat d'Israël, pour les forcer à négocier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   6/6/2010, 23:49

Si j'applaudis à deux mains à l'idée d'un boycott diplomatique et commercial (je le crois avant tout hypothétique) de l'état israélien, je constate aussi que vous ne répondez pas à la question posée.

Le sionisme, pour moi, n'est pas seulement à lier au martyre du peuple palestinien.
Lorsque nous proclamons haut et fort "nous sommes tous des palestiniens !", c'est autant pour dénoncer les souffrances de ce peuple occupé que pour dire le sentiment très fort que nous avons d'être nous aussi colonisés, soumis aux diktats d'un lobby qui nous impose depuis des lustres une pensée unique de plus en plus agressive et mortifère.

Cette politique criminelle est au cœur de la marche du monde vers le nouvel ordre mondial, sans doute aussi à son origine.

La direction des instances internationales et leurs décisions toujours favorables à l'axe américano-sioniste, l'infiltration et la corruption des partis nationaux, des syndicats, l'influence directe des gouvernements par le biais du lobby, la destruction programmée des économies nationales et leurs soumissions aux banques privées détenues par des membres éminemment influents de ce même lobby , la réécriture de l'Histoire et l'apologie de dogmes imposés aux peuples par la contrainte de lois liberticides, la main-mise sur l'ensemble des médias quasiment à l'échelle planétaire, les attaques incessantes contre la morale, la religion, le patriotisme, les traditions et la culture, le monopole par le biais des trusts de quasiment la totalité de l'économie mondiale et des ressources naturelles de la planète... Le pouvoir des sionistes, leur influence, sont immenses.

L'apparition d'un nouveau parti ou mouvement dans le paysage politique français me semble suspecte à partir du moment où la dénonciation du sionisme n'apparait pas clairement dans ses intentions.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: L'EUROPE S'EST COUCHEE DEVANT LE 666 !   12/7/2010, 08:10




L'EUROPE S'EST COUCHEE DEVANT LE 666 !
du 12 au 15 juillet 2010 : Eh oui, ça y est, l'Europe a donné son feu vert pour transférer aux Etats-Unis les données bancaires européennes. Incroyable. Et on apprend que dans certaines banques US, il faut signer avec son empreinte digitale pour encaisser un chèque: ""Appuyez votre pouce ici, s'il vous plait". Pour encaisser un chèque, une banque de Washington veut non seulement une signature mais aussi une empreinte digitale. Quand on leur demande ce qu’ils en font et combien de temps l’empreinte est conservée, les membres du personnel n’en savent rien. Il n’y a pas de règles" Lire ici, merci à Mr Olivier Moise. Jean avait raison quand il disiait "vous ne pourrez ni vendre ni acheter si vous n'êtes pas marqué par le chiffre de la bête". Le 666 avance à grands pas. Lire 777. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   12/7/2010, 13:19



http://www.presseurop.eu/fr/content/article/291471-la-vie-privee-traverse-mal-l-atlantique


Un programme sous surveillance
L’accord entre l’UE et les Etats-Unis approuvé le 8 juillet par le Parlement européen, autorise le transfert vers les Etats-Unis des données bancaires des citoyens européens lorsqu’elles sont gérées par la société Swift. L’accord, qui entrera en vigueur le 1er août, prévoit la nomination "d’une personne indépendante pour superviser la manière dont les données personnelles sont analysées par les autorités américaines lorsqu’elles enquêtent sur le financement du terrorisme", précise EUobserver. Le texte approuvé par les députés prévoit également "la possibilité de créer un Programme de lutte contre le financement du terrorisme [Terrorism Finance Tracking Program] à l’échelle européenne, similaire à celui qui a été mis en place aux Etats-Unis après le 11 septembre 2001", ajoute le site d’information. "La Commission présentera une évaluation technique au second semestre 2011."


affraid

Le 8 juillet, le Parlement européen a approuvé le transfert des données bancaires européennes vers les Etats-Unis. Mais cet accord, conclu après d’âpres négociations, ne réconcilie pas les visions opposées des deux signataires sur l’utilisation des données personnelles.

Leonoor Kuijk
"Appuyez votre pouce ici, s'il vous plait". Pour encaisser un chèque, une banque de Washington veut non seulement une signature mais aussi une empreinte digitale. Quand on leur demande ce qu’ils en font et combien de temps l’empreinte est conservée, les membres du personnel n’en savent rien. Il n’y a pas de règles. Aux Etats-Unis, les entreprises sont reines. Elles peuvent collecter des données à caractère personnel à cœur joie, les conserver autant qu’elles le souhaitent et les vendre à d’autres entreprises. Dans le cas de Facebook, la collecte de données à caractère personnel est même l’objectif principal de l’entreprise.

Les pouvoirs publics américains n’ont pas autant de liberté que les entreprises. Mais les conditions varient et dépendent beaucoup du secteur dont il est question. Dans le domaine de la santé par exemple, les données sont bien protégées. En revanche les entreprises commerciales, comme les compagnies de téléphone ou encore celles de cartes de crédit, peuvent se voir réclamer des pouvoirs publics les données qu'elles ont rassemblées. De plus, depuis les attentats du 11 septembre 2001, le gouvernement américain dispose d’une grande latitude pour enquêter sur les terroristes et c'est le motif pour lequel les États-Unis veulent recueillir des données européennes concernant les banques et les passagers. Mais au sein de l’Union européenne, la protection des données est un droit fondamental. On reste toujours propriétaire de ses données à caractère personnel et un gouvernement ou une entreprise ne peut les utiliser qu’à des fins clairement définies et ne peut pas les fournir à des tiers.

L’UE prend la vie privée au sérieux, pas les Etats-Unis

Le 21 juin, lors d’une conférence à la Georgetown School of Law à Washington, le professeur américain de droit Adam Levitin, expliquait que les deux continents ont une "approche philosophique différente" de la question de la propriété des données à caractère personnel. "L’UE prend la vie privée au sérieux, alors que ce n’est pas le cas des Etats-Unis", soulignait-il.

Le 8 juillet, le Parlement européen a approuvé le transfert des données bancaires européennes aux Etats-Unis, après avoir apporté des garanties en matière de protection des données à caractère personnel. "Cet accord est encore loin d’être idéal", commente l’eurodéputée néerlandaise Sophie in ’t Veld, à Strasbourg. De grandes quantités de données sur des personnes qui n'ont jamais eu affaire avec la justice sont envoyées outre-Atlantique. Et si le Parlement européen avait, comme en février dernier, une fois de plus refusé de signer un accord, les Etats-Unis auraient continué à conclure des accords bilatéraux avec de nombreux pays européens.

Les parlements nationaux dorment

Au sein du parlement, Sophie In ’t Veld dirige la discussion sur la question des données des passagers qui devrait, probablement à l'automne, déboucher sur un vote. "Les négociations sur le transfert des données des passagers sont encore plus complexes", explique-t-elle. "Les données bancaires sont gérées par le ministère américain des Finances qui est assez raisonnable. Mais les données concernant les passagers sont conservées par le ministère de la sécurité intérieure [HDS]. Et ces gens-là sont absolument inflexibles. En ce qui concerne les données bancaires, l’UE a pu obtenir qu’elles ne servent qu’à dépister des terroristes. Mais le ministère de la sécurité intérieure a un mandat très large qui englobe également les maladies vétérinaires, les catastrophes naturelles et l’immigration. On ne sait pas du tout si les données concernant les passagers ne serviront pas à d’autres fins, en dehors de l’identification des terroristes."


Sophie In ’t Veld s’insurge contre la légèreté avec laquelle, à son sens, les Etats membres de l’UE s'occupent de cette affaire. "Ils oublient que nous n’avons jamais vu d’évaluation des résultats concrets de la collecte des données, argumente-t-elle. Les Américains ont beau dire qu’ils ont pu repérer environ 2 000 personnes suspectes grâce aux données des passagers, ils ne disent pas à combien de condamnations cela a abouti. On connaît des cas de personnes, arrêtées à la porte d’embarquement, qui travaillent pour des ONG et qui ont eu, pour des raisons professionnelles, des contacts avec des représentants des Farc [en Colombie] ou du Hamas [en Palestine]. Les parlements nationaux dorment. Certes, ils posent des questions, mais ils se contentent de la réponse du moment qu’elle comprend des termes comme "lutte antiterroriste" ou "service de renseignements".

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Il manque 140 000 signatures sur 1 million pour pouvoir déposer une demande auprès de la commission européenne    28/7/2010, 17:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: La CIA finance la construction européenne    25/8/2010, 07:31

La CIA finance la construction européenne



De 1949 à 1959, en pleine guerre froide, les Américains, par l'intermédiaire de leurs services secrets et du Comité pour l'Europe unie, versent l'équivalent de 50 millions de dollars actuels à tous les mouvements pro-européens, parmi lesquels ceux du Britannique Winston Churchill ou du Français Henri Frenay. Leur but, contenir la poussée soviétique...

Suite ICI
Revenir en haut Aller en bas
Digipirate



Nombre de messages : 157
Age : 43
Localisation : nord
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   26/8/2010, 11:27

Pour ce qui est de l'article un lecteur a fait cette correction sur un blog :

" *Une erreur nous est signalée dans le paragraphe ci-dessous, par un ami Québécois.

Pour le tandem Marshall-Kennan, pas de meilleur outil que la CIA (lire l’interview d’Alexis Debat, pag...e 51). Et c’est naturellement un autre ancien de l’OSS, Franck Wisner Jr, qu’on charge de mettre sur pied un département autonome spécialisé dans la guerre psychologique, intellectuelle et idéologique, l’Office of Policy Coordination ! Si ce bon vieux " Wiz " ne fait pas partie du Comité, ses hommes vont lui fournir toute la logistique nécessaire. Mais chut ! c’est top secret...

NOTE

L’Office of Policy Coordination a été créé en 1948 et a été fusionné avec l’OSS en 1952 pour créer le Directorate of Plans. C’est Frank Gardiner Wisner qui y travaillait et non pas son fils Frank George Wisner connu sous le nom de Frank Wisner Jr.

C’est le fils Frank George Wisner qui a épousé Christine de Ganay ancienne épouse de Pal Sarkozy et belle-mère de Nicolas Sarkozy.

Au lieu de Franck Wisner Jr, il aurait fallu écrire Frank Gardiner Wisner. "

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article516

En ce qui concerne l'auteur de l'article :

On retrouve Rémi Kauffer un an plus tard dans l'émission « De quoi j’me mêle : Tous manipulés ? » sur ARTE :

http://www.dailymotion.com/video/x8v36k_arte-et-le-11-septembre-2001-tous-m_news

Joli retournement de veste !

Autrement pour approfondir le sujet Google : CIA + ACUE

Vous aurez notamment cet article parue le 19 septembre 2000 :

Euro-federalists financed by US Spy Chiefs .
http://www.policestateplanning.com/euro_federalists_financed_by_us_spy_chiefs.htm

Mais aussi :

Cohn-Bendit, homme-lige de la CIA ?
http://www.niouzes.org/soc-politique/408409-cohn-bendit-homme-lige-de-la-cia.html

Et surtout :

CIA and freemasons among dark forces in Europe: an exclusive JUST Response report from the Dougal Watt Dossier
http://www.justresponse.net/DougalWatt20Aug02.html

A lire aussi :
Le président Prodi rencontre les membres du TPN pour discuter du partenariat transatlantique

http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP%2F04%2F218&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en

Qui sont les membres du TPN :
http://www.tpnonline.org/business.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Bernard Lugan : Avenir de l'Europe   3/9/2010, 07:08



Dernière édition par MOBY37 le 6/9/2010, 06:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   6/9/2010, 06:37

Neutral

en grattant le net j'ai trouver ca sur Bernard Lugan

De quoi s’interroger sur ce Monsieur Lugan?…

Robert Ménard anime une émission sur I-télé se voulant politiquement incorrecte. Un de ses invités est Bernard Lugan, historien, spécialiste de l’Afrique. Il dépeint une Afrique du Sud « en perdition », puis fait une « éloge »de l’ancien régime d’apartheid, (ainsi qu’une critique du mondialisme). Pour se justifier de telles positions devant Robert Ménard, Mr Lugan vante sa participation à l’ONU, ainsi que sa fonction de « conférencier au Council on Foreign Relations » (localisation du propos : 5 mn environ dans la vidéo). Le CFR n’est rien de moins qu’un des premiers cénacles mondialistes qui a fait des petits par la suite, « the most influential foreign policy think tank in the U.S. » (le think tank de politique étrangère le plus influent aux U.S.A.). Il représente la vision géopolitique de cette élite anglo-saxonne, architecture du Nouvel Ordre Mondial.



Dans l'interview; dire que Lugan défend l'arpatheid, il faut le faire.
Il critique l'AdS actuelle, ce dont on a le droit, vu le niveau atteint en terme de délinquance.

Sinon, faire partie d'un think-tank, est-ce cautionner tout ? çà m'étonnerait bien.
Lugan y est car c'est un des meilleurs spécialistes de l'Afrique de l'est.
Les ricains, avec le 911 par exemple, se dont rendus compte qu'ils ne savaient rien sur pas mal de région du globe, d'où leur volonté de glaner des infos.

http://infoguerilla.fr/?p=2633
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Digipirate



Nombre de messages : 157
Age : 43
Localisation : nord
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   7/9/2010, 20:17

La CIA infiltre et contrôle la Culture des pays d’Europe (Vidéo Arte) .

" Le titre originel donné par ARTE en 2006 à cette vidéo-preuve etait au passé. Mais, il faudrait être bien naïf pour croire que tout ça est fini et que, désormais, la France et les autres pays d’Europe ont vu leur(s) Culture(s) se libérer de l’influence secrète et néfaste de la CIA "

http://mai68.org/spip/spip.php?article1066

A suivre le dernier commentaire sur la fondation Ford et SOS racisme .

A lire :

Le rêve d’un « gouvernement mondial » des années 1920 aux années 1950. L’exemple de l’Unesco
Chloé Maurel (PDF )

http://www.histoire-politique.fr/documents/10/autresArticles/pdf/HP10_Maurel_pdf_280110.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Jean-Pierre Chevènement : l'Europe navigue sur un volcan   5/10/2010, 12:32

Jean-Pierre Chevènement : l'Europe navigue sur un volcan





1.34"...Cette erreur a été de faire comme si les Nations n'existaient pas. La souveraineté monétaire de chaque pays a été transféré a une banque centrale indépendante...


Tout est dit, le reste c'est de la littérature!


Juste pour rire:

4:50 "....il faudrait quand même réformer les STATUTS de la BCE (comme je l'avais proposé en 2002 .S Royal l'avait fait, à notre instigation également, en 2007, ..... il faut introduire "la croissance" et "l'emploi" dans les STATUTS de la BCE
et il précise encore : " EXACTEMENT COMME POUR LA FED (américaine)"

Razz Razz Razz

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2befree



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Europe, Maghreb et Proche-Orient : La manoeuvre américaine   17/10/2010, 23:04

source

http://www.partiantisioniste.com/communications/europe-maghreb-et-proche-orient-la-manoeuvre-americaine-0513.html




Europe, Maghreb et Proche-Orient : La manoeuvre américaine

Depuis un certain temps et en particulier depuis la victoire d’Obama, les États-Unis se livrent à une politique d’approche et de captation dans le monde arabo-musulman. Les ambassades américaines s’activent auprès de certaines catégories de la population (étudiants, intellectuels, artistes, économistes, etc.) par de nombreux contacts, invitations aux États-Unis, projets culturels, etc., que ce soit au Maghreb ou au Moyen-Orient. Tout est mis en œuvre pour améliorer l’image des États-Unis auprès de populations généralement hostiles, compte tenu du soutien inconditionnel des administrations américaines successives à l’entité sioniste (Israël), sans parler des agressions contre l’Irak, l’Afghanistan et maintenant le Pakistan.

Tout cela s’inscrit dans une stratégie bien précise : trouver et influencer des interlocuteurs dans les pays arabes, en complément des gouvernements actuels soumis à Washington mais très largement discrédités. Ce n’est pas un hasard si cette opération de séduction a lieu sur fond de crise économique et de déficits permanents que traverse l’économie américaine. Il s’agit d’attirer en plus grand nombre les capitaux de ces pays arabes. Les banques islamiques sont incitées à placer leurs fonds aux États-Unis afin de contribuer à soutenir l’économie américaine, et donc en réalité à soutenir l’effort politique et militaire de domination mondiale des États-Unis. Les économistes ont observé que ces banques islamiques n’avaient pas été touchées (ou très peu) par le krach bancaire. Le droit islamique interdit le prêt à intérêt. Ceci est un frein salutaire aux spéculations qui caractérisent notre économie virtuelle et la condamnent à une fuite en avant permanente pour essayer d’éviter la faillite généralisée.

Un tel enjeu doit vaincre plusieurs obstacles. Tout d’abord, redonner confiance en l’économie américaine, qui ne se survit que grâce à sa domination militaire, politique et culturelle. Cela suppose de maintenir et développer une image positive de la « démocratie américaine » auprès des nouvelles couches sociales des pays arabes qui formateront leurs opinions publiques. Le temps où quelques frappes de l'US Air force et quelques coups d’État « made in CIA » suffisaient à faire entrer dans le rang les pays récalcitrants est terminé. L’échec présent et à venir en Irak, en Afghanistan et au Pakistan montre les limites de l’action militaire. C’est pourquoi, la conquête idéologique de cette couche sociale dont sont issus les décideurs d’aujourd’hui et de demain, est primordiale. Il est devenu difficile pour les dirigeants des pays arabes, quel que soit leur degré de soumission, de continuer à soutenir l’économie américaine et donc Israël, contre leur propre opinion publique, et surtout contre leurs éléments les plus éduqués.

Il y a un double objectif à la stratégie américaine vis-à-vis du monde arabo-musulman. D’abord détourner un flux de capitaux arabes vers les États-Unis – ce qui contrera les autres pays émergents tels la Chine, le Brésil, l’Inde, etc. – afin d'alléger la dépendance du dollar vis-à-vis de l’économie chinoise. Cela permettra également de continuer à saupoudrer de miettes les classes populaires d’Amérique et d’Europe, les rendant ainsi solidaires du système. L’autre but, complémentaire du premier, est d’américaniser la partie la plus dynamique de cette couche moyenne du Maghreb et du Proche-Orient. On imagine facilement que cette américanisation impliquera une adhésion aux « valeurs » de l’Empire. Ce dernier disposerait alors de ponts suffisants pour mieux faire passer sa politique dans cette région du monde.

Qu’en est-il en France ? Depuis quelques années déjà, les médias ont observé la politique de l’ambassade américaine à Paris en direction de Français d’origine maghrébine et africaine. Cette politique a été confiée par Condoleezza Rice à Daniel Fried, chargé des affaires européennes, en 2005. De nombreuses rencontres ont eu lieu à l’ambassade américaine à Paris avec des délégations essentiellement composées de maghrébins et de noirs de France (Le Figaro, 09/07/2008). Le conseiller culturel à l’ambassade américaine était à l’époque James Bullock. Ce dernier a déjà sélectionné des dizaines de leaders de pays arabes où il exerçait, avant d’être en poste à Paris. Toujours selon Le Figaro, James Bullock a déclaré : « Cela n’en fait pas toujours des alliés, mais au moins nous pouvons parler le même langage, et c’est important dans les négociations ». Nous trouvons dans ces propos la confirmation du rôle de « pont » ou de « passerelle » que nous avons déjà cité. Et M. Bullock d'ajouter : « Le but n’est pas de convaincre mais d’initier » … aux valeurs américaines, bien entendu !

La victoire de Barack Obama, et les illusions qu’elle a pu engendrer dans beaucoup de milieux, a contribué à renforcer cette action nord-américaine dans nos banlieues. En France, le but est le même qu’au Maghreb et au Proche-Orient : capter le plus grand nombre de Français musulmans qui occupent une position d’influence dans la vie associative ou les médias pour le compte de Washington. Il ne s’agit donc pas d’une action isolée, spécifique à la France, mais d’un vaste plan stratégique nord-américain, en direction de l’opinion arabe et africaine en général.

Cette opération de charme a également pour but de tenter d’isoler les véritables antisionistes parmi ces populations, en leur faisant croire que les États-Unis ne sont qu’une juxtaposition de communautés toutes égales. Ainsi, la prépondérance du lobby sioniste est cachée et la communauté juive américaine n’est plus alors qu’une communauté parmi d’autres, sur un pied d’égalité ! C’est cette vision fausse des États-Unis que les services de l’ambassade veulent donner aux jeunes de nos banlieues. Leur objectif est de former pour plus tard des élites politiques déjà acquises aux USA et à sa politique. Naturellement, la défense de « la seule démocratie du Proche-Orient » (l’entité sioniste) fait partie des valeurs américaines véhiculées par ces missionnaires américains un peu spéciaux.

Cette recherche d’une partie d’une opinion publique jusque-là ignorée ou méprisée est un signe supplémentaire de la crise que traversent les États-Unis. Il leur faut renforcer leur influence continuellement afin de préserver leur pouvoir. Mais ce ne sont pas quelques invitations à Washington où quelques colloques organisés çà et là qui pourront faire oublier le soutien total de Washington à Tel Aviv, et l’agression permanente que représentent les États-Unis pour toutes les nations du monde. Il y a fort à parier que les Américains parviendront, comme partout, au résultat inverse : augmenter l’hostilité à leur encontre tant leur arrogance et leur hypocrisie les rendent impopulaires. Et si cela avait échappé à Barack Obama ?

Yahia Gouasmi,
Président du Parti Anti Sioniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partiantisioniste.com
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Régression sociale sans précédent en Europe   14/12/2010, 09:29


Une tempête de régression sociale sans précédent souffle très fort sur l’Europe. Elle risque d’emporter dans son sillage l’ensemble des acquis sociaux arrachés de haute lutte par des générations successives. Les classes dirigeantes européennes mènent une véritable guerre contre toutes les avancées sociales, petites et grandes. Elles sont l’ennemi déclaré du progrès. Aucun domaine n’est épargné : Emploi, Durée du travail, Retraite, Famille, Santé, Éducation, Libertés publiques etc. La régression est générale et totale . Le spectre de la misère hante l’Europe. Les ouvriers et les salariés doivent se dresser unis contre cette bourgeoisie rétrograde qui les exploite et les réduit à mener une existence inhumaine.

Le gouvernement conservateur britannique n’a rien trouvé d’autre pour satisfaire les marchés financiers, et partant la bourgeoisie anglaise, que de faire travailler gratuitement les chômeurs ! Il est vrai que celle-ci a toujours méprisé les pauvres et les chômeurs. Malthus, ce pasteur économiste, ne traitait-il pas déjà au XIXe siècle les chômeurs de criminels qu’il faut tout simplement supprimer ? Voilà ce que F. Engels écrivait à ce propos dans « La situation des classes laborieuses en Angleterre » : « Malthus traite le pauvre qui recherche un emploi comme un criminel en lui accolant l’étiquette de « superflu » et recommande à la société de le punir de la mort par inanition »(1). La bourgeoisie n’a pas suivi Malthus sur ce point. Mais elle a supprimé, à travers la Loi de 1834, tous les secours en argent et en aliments. Elle a créé également les fameuses et sinistres Maisons de travail (Workhouses) où l’on enfermait les pauvres. On mesure mieux l’immense progrès social qui a été réalisé depuis. Mais le nouveau gouvernement veut aller jusqu’au bout de sa logique rétrograde et destructrice des acquis sociaux.

Les chômeurs ne sont pas les seuls concernés par la régression sociale : les étudiants (triplement des frais d’inscription dans le supérieur), les fonctionnaires ( suppression de 500 000 emplois, salaires gelés...), les handicapés (budget fortement amputé), les retraités (l’âge officiel de départ à la retraite sera fixé à 66 ans dès 2020), les locataires modestes (les allocations logement revues à la baisse), les consommateurs ( le taux de la TVA passera de 17,5 à 20 % en janvier 2011) etc. etc.

La bourgeoisie française n’est pas tendre non plus avec les classes populaires. Sa politique de régression sociale n’a rien à envier à celle menée par les riches en Grande Bretagne. Ainsi des dizaines de milliers de postes sont supprimés tous les ans dans la fonction publique notamment dans l’Éducation et la Santé publique. Les dépenses liées à la santé, par exemple, ne cessent d’augmenter dans le budget des ménages :« En huit ans, le poids des dépenses de santé dans le budget des familles a augmenté de 40% à 50% en moyenne » (2)

En 2011, le gouvernement prévoit un train de mesures rendant l’accès aux soins de plus en plus difficile pour les couches populaires (3)

Les ouvriers et les salariés, qui ont la « chance » d’avoir un emploi, sont obligés de travailler toujours plus pour engraisser encore une classe dirigeante oisive. Il faut travailler le jour, la nuit, le dimanche, le lundi et tous les autres jours de la semaine. La loi des 35 heures, mise en place en 2002, est remise en cause. Il faut revenir en arrière et travailler quatre heures de plus alors qu’aujourd’hui le niveau du développement de la société, sur le plan de la science et de la technique, permet de travailler nettement moins. Au XIXe siècle et plus précisément à partir des années 1830, la durée moyenne annuelle de travail était de 3000 heures et de « seulement » 1451 heures en 2006, soit une division par deux (4). Quel progrès social formidable arraché par les salariés aux patrons !

Mais Le gouvernement actuel veut faire tourner la roue de l’histoire en arrière. Il veut asservir tout un peuple en lui imposant de travailler jusqu’à 67 ans. Travailler tout le temps et jusqu’à 67 ans ou plus, voilà l’idéal de cette bourgeoisie libérale et moderne ! Quelle régression sociale !

En Grèce, en Irlande, au Portugal et en Espagne la situation économique et sociale des classes laborieuses n’est guère meilleure. Les gouvernements de ces pays, des authentiques représentants de la bourgeoisie, s’acharnent avec un zèle singulier à détruire tout ce que les ouvriers et les salariés en général ont obtenu grâce à leurs combats et à leurs sacrifices passés : suppression massive des emplois dans la fonction publique, suppression ou diminution drastique des prestations sociales, réduction et gel des salaires des fonctionnaires, baisse du salaire minimum lorsqu’il existe comme en Irlande qui passe de 8.65 l’heure à 7.65, baisse des pensions de retraite et allongement de la durée de cotisation, hausse de la taxe sur la valeur ajoutée payée essentiellement par ceux qui ne peuvent épargner puisqu’il s’agit d’un impôt sur la consommation etc. etc. etc. Par contre l’impôt sur les bénéfices des sociétés en Irlande par exemple, lui, reste inchangé : 12.5 % seulement, le plus faible des pays capitalistes industrialisés !

Le chef du gouvernement espagnol, le social-démocrate José Luis Zapatero, a décidé début décembre 2010 une nouvelle batterie de mesures pour satisfaire les marchés financiers. Signalons, entre autres, la suppression de l’allocation exceptionnelle de 426 euros accordée aux chômeurs en fin de droit et la réduction de l’impôt sur les sociétés pour les petites et moyennes entreprises. Ce énième plan prévoit également la privatisation partielle d’aéroports et le transfert de la gestion publique des aéroports de Madrid et de Barcelone au secteur privé avec toutes les conséquences sociales désastreuses, comme l’allongement de la durée du travail, pour les salariés.

Pour manifester sa reconnaissance à Zapatero, la bourse de Madrid a bondi de 4,4% juste après l’annonce de ces décisions antisociales. La Commission européenne, à son tour, a salué « la détermination du gouvernement » (5). Par contre, les contrôleurs aériens, eux, ont déclenché immédiatement une grève surprise très suivie. La réponse du gouvernement social-démocrate espagnol fut tout aussi rapide en déclarant « l’état d’alerte », une première dans l’Espagne post-franquiste ! Le vice-chef du gouvernement Alfredo Perez Rubalcab a déclaré, après une réunion d’urgence du gouvernement, « s’ils ne vont pas travailler, ils commettront un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire » !(6)

Les plans de régression économique et sociale se répètent, se succèdent et se ressemblent étrangement. Ils ont tous le même dénominateur commun : faire payer très cher au peuple les crises du capitalisme. Le peuple doit souffrir pour que les banquiers, les spéculateurs et autres parasites vivent dans l’opulence. Paul Lafargue (1842-1911), dans son célèbre « Droit à la paresse » décrit ainsi la France capitaliste, les banques et les prolétaires : « La France capitaliste, énorme femelle, velue de la face et chauve du crâne s’allonge sur un canapé de velours.(...) La banque à museau de fouine, à corps d’hyène et main de harpie, lui dérobe prestement les pièces de sans sous de la poche. Des prolétaires apportent aux pieds de la France capitaliste des monceaux de marchandises, de barriques de vin, des sacs d’or et de blé ».

Les bourgeoisies européennes, aidées par les agences de notation, le Fonds monétaire international( FMI), dont le patron n’est autre que Dominique Strauss-Kahn, la Banque centrale européenne (BCE), la Commission européenne et toutes les institutions de l’Union, ne reculent et ne reculeront devant rien pour trouver les milliards d’euros nécessaires à la survie du capital (7). Celui-ci, à l’instar du vampire, ne peut s’animer et s’épanouir qu’en suçant la richesse produite par les salariés. Plus il en pompe, et plus il en réclame ! Les salariés sont ainsi réduits à de simples machines à produire, sans trêve, de la richesse pour le compte de la classe dirigeante.

Des peuples entiers, de l’Irlande en Espagne, du Portugal à la Grèce en passant par la Grande Bretagne, l’Italie et la France, sont soumis au diktat du capital et de la classe qui le porte. C’est ce despotisme qui font, entre autres, de la bourgeoisie une classe méprisable car son mépris pour les hommes est sans limites. Elle leur enlève toute dignité et toute humanité.

Si l’Europe s’enfonce lentement dans les ténèbres, d’autres pays au monde ont choisi de sortir de l’obscurité et nous donnent quelques lueurs d’espoir. Certains peuples d’Amérique latine ont décidé de suivre une autre voie, celle du progrès social et du respect de la dignité humaine . Le cas de la Bolivie par exemple est très significatif à cet égard. Le peuple bolivien, guidé par le Mouvement vers le Socialisme d’Evo Morales, a non seulement engagé depuis 2005 un processus de réappropriation des richesses du pays auparavant entre les griffes des multinationales, mais il vient de réaliser une conquête sociale de portée historique : l’âge de départ à la retraite passe de 65 à 58 ans ! Certes la Bolivie n’est pas l’Europe, mais l’expérience de certains pays d’Amérique latine montre aux travailleurs européens, qui n’ont rien à attendre de leurs bourgeoisies respectives, qu’une autre voie est possible. Les travailleurs européens n’ont d’autres choix que de relever la tête et se dresser unis contre leur ennemi de classe, la bourgeoisie qui les méprise tant.

Mohamed Belaali

http://www.legrandsoir.info/Regression-sociale-sans-precedent-en-Europe.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   14/12/2010, 09:59

En rapport avec l'article, un petit reportage d'I-tele sur la reforme des retraites d'Evo Morales.

Bolivie Retraite à 58 ans





PS: Les commentaires journalistiques sont significatif d'un état d'esprit pour le moins subjectif. Dans nos médias, généralement et en caricaturant à peine, Les reculs sociaux sont du à la crise (fatalité), tandis que les avancées sociales des autres sont des manigances électoralistes (du populisme).
On se demande vraiment quelle est la ligne éditoriale de nos médias?...
Si la lutte des classes existe, y'en a une qui gagne par ippon sur les deux autres!
Razz Razz tongue pale

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Une bourde vraiment ?!? Aucune fête chrétienne sur l'agenda de l'Europe   13/1/2011, 06:52

A la date du 25 décembre par exemple, il n’est fait aucune allusion à Noël avec une page vide et simplement en bas figure ce message totalement bidon : « Un véritable ami est quelqu’un qui partage vos préoccupations et votre joie »…

Les responsables de ce projet ont annoncé que le prochain agenda ne ferait aucune référence aux religions : plutôt que d’inclure la religion catholique dans leur livre de propagande, plutôt enlever toute référence à la religion.

Gageons que le code-barre et le prix seront eux, bien indiqués…



NWO = MONDIALISATION TALMUDIQUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   13/1/2011, 07:07

Salut Moby Smile

Encore une attaque directe de la secte des Khazars (faux hébreux) et de leurs affidés francs-maçons pour nous contraindre à un Monde sans Dieu affraid

As-tu un lien direct vers cette info ?

De mon coté j'ai trouvé une info encore plus grave car elle précise que sur une autre version de ce calendrier si toute allusion au christianisme était censurée, les fêtes religieuses exogènes, elles, étaient bien mentionnées : http://etpourquoidonc.hautetfort.com/archive/2011/01/01/l-agenda-europeen.html

La Commission européenne a produit, à destination des écoles secondaires, un agenda aux couleurs de l'union européenne, qui comprend la mention de fêtes hindoues, juives, musulmanes, sikhs, mais aucune fête chrétienne. Un porte-parole de la Commission a parlé de "bourde", en précisant que les prochaines éditions ne mentionneraient aucune fête religieuse.

Ainsi donc, cette "Europe" montre, d'une manière caricaturale, qu'elle se situe aux antipodes des vraies racines de l'Europe. Qu'on soit croyant ou non, il est évident que le christianisme fait partie du socle de la civilisation européenne. Mais les institutions européennes ne veulent en aucun cas promouvoir cette civilisation. D'ailleurs, s'il s'était agi d'une bourde, il eût été possible de la réparer en éditant une nouvelle version comprenant les fêtes chrétiennes.


Une idée pour avoir la confirmation de cette information ?

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   13/1/2011, 07:23

Commentaire relevé sur le site dont je donne le lien dans mon post précédent :

J'avais entendu parler de cet agenda, et imaginé aussitôt qu'il s'agissait d'un canular. Un canular certes de mauvais goût, mais un canular tout de même.
Or il semble bien qu'il s'agisse de la réalité. Un ami vient de me communiquer la lettre de Christine Boutin à José-Manuel Barroso, qui apparait sur le site du parti chrétien-démocrate

http://www.partichretiendemocrate.fr/index.php/toutes-les-actualites/13-articles

C'est extrêmement grave. Aucun journal n'en a fait état, c'est dire. Car au-delà du fait de renier les racines chrétiennes de notre continent,ce qui revient à se renier soi-même, cela ne peut conduire qu'à l'exacerbation du rejet de nos concitoyens des autres religions, et notamment de l'islam. Alors que la mondialisation bat son plein, que l'Europe apparaît comme une nécessité, comment justifier un tel acte, mortifère.
Le manque d'altérité, le non respect volontaire de notre histoire, empreinte des valeurs de l'Evangile, ne peuvent conduire qu'à de terribles excès, synonymes de violence et de rejet de l'autre.C'est l'exact contraire de l'ouverture et de l'accueil, sans verser pour autant dans le relativisme.
Cette Europe ne peut aller loin. Elle se condamne d'avance. Nous en faisons, hélas, partie. A nous de refuser l'inacceptable.

On peut télécharger la lettre de Laurent Wauquiez à Christine Boutin sur ce lien : http://www.partichretiendemocrate.fr/images/stories/downloads/Reponse-Wauquiez.pdf


Pour moi cette affaire ne fait que confirmer ce que nous savons déjà, la ferme volonté de la part de l'élite de dresser les communautés les unes contre les autres.


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» Des nouveaux pays en Europe pour 2020 !
» Michel Onfray et la Fin de l'europe et de l'Occident
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: