Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   13/1/2011, 07:31

Via ce lien (vers le blog de Christine Boutin), accès à la pétition qu'elle a lancée pour interdire la distribution de cet agenda dans les établissements scolaires :
http://christineboutin.fr/2011/01/l-agenda-de-la-bevue/

Pour les allergiques à la Boutin (je suis moi même atteint de boutinnite aiguë Razz ): liens directs vers la pétition :

http://www.europadiary.fr/
ou
http://www.agendaeurope.fr/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   13/1/2011, 09:34

C’est logique puisque les grands technocrates européens sont des satanistes et peut-être qu’il s’agit de préparer les consciences à l’avènement de l’Antéchrist. Ils sont pour la désintégration des Nations Européennes par la manipulation des jeunes consciences. Pourquoi la religion chrétienne? Parce qu’elle est le fondement de notre civilisation, rythme l’année et est une barrière culturelle et confessionnelle au NWO. Ne vous y méprenez pas, il ne s’agit certainement pas d’une erreur. Cela a bien été calculé car vous pensez bien qu’éditer un agenda à des millions d’exemplaires mérite bien d’être vérifié et corrigé, c’est la moindre des choses !


Depuis des millénaires,la lignée des âmes déchues, les khazars et autres anges de la mort talmudiste, qui se sont auto proclamés "Elus de Dieu", persistent dans leur projet infernal de mettre en mal les pauvres innocents que nous sommes. Ils ont même trouver un nom pour nous désignés : GOY (GOY = non juif = gentils).
Si vous êtes des "Goys" à leurs yeux, comme ils disent, c'est aussi de votre faute ! vous avez choisi une fausse paix et une fausse tranquillité en devenant des esclaves rémunérés et en acceptant un systéme de vie perverti par l' hyper-consumériste.

La liberté (la vrai), sa coute à chaque instant.

Eux, ils ont fait un choix, à savoir vendre leurs âmes et pour cela il faut les guerres,les catastrophes, les misères sous toutes les formes pour que ce réalisent leur voeux notamment le fameux gouvernement mondial où nous serons les sujets et eux les maîtres.

Certes nous sommes bombardés par leurs produits, mais ce n'est pas une excuse, nous devons rester vigilants :
La télévision, la publicité, le travail dévalorisé, les banques d'affaires, la nourriture et la santé pourri par la chimie, l'explosion de la pornographie sur internet, l'éducation en pleine déliquescence, la cellule familliale désintégrée, l'usage exponentiel des drogues (licites et illicites), les politiques pourris de tous les bords, et tout ce qu'il y a comme organisations internationales,les groupes sectaires. etc ...

Tous ces trucs n'ont qu'un seul objectif: Nous asservir.

CONTINUONS LA DENONCIATION, CAR ELLE VAUT LA PEINE.


Dernière édition par MOBY37 le 14/1/2011, 07:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   13/1/2011, 10:33

La « cashérisation » des esprits n'a pas atteint son apogée. Pas encore. L'esprit du Goy doit encore et toujours être travaillé, mixé, broyé, afin d'en faire une pâte à modeler qui soit fiable et ne durcisse jamais. Sa soumission sera d'autant plus totale qu'il ne s'en rendra pas compte. Les idoles et les valeurs que le Juif lui offrent sur un plateau -télévisuel, cinématographique ou sonore- sont un cadeau empoisonné. Ce poison agit avant tout comme anesthésiant et somnifère.


http://emmalaluce2.blogspot.com/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GarfieldLove



Nombre de messages : 2641
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   14/1/2011, 07:25

N’oublions pas que ces agendas européens seront destinés prioritairement aux enfants !

Tout un programme…

Tout cela recoupe parfaitement les informations d’oppositions fomentées entre les religions pour provoquer leur destruction et instaurer une nouvelle religion, bien connue et vieille comme le monde (ou presque) : l’Argent, avec son Roi (bien terrestre), son royaume, sa capitale, son régime (néo-féodal mondial), ses élites et ses mandants.

Aveugles conducteurs d’aveugles…nos eurocrates, infiltrés par de véritables « démons » du mondialisme via l’europe déracinée de ses racines, se démènent pour chercher de bons prétextes à un oubli inoui, celui des racines chrétiennes…Qui osera croire que cet oubli est involontaire???!!!
Pour moi les origines lucifériennes de cette fausse Europe ne font plus aucun doute! Mais les démons infiltrés dans l’appareil s’en moquent éperdument car ils savent que la technique de deux pas en arrière puis trois pas en avant plus tard, leur a déjà permis de gagner un an et de faire croire à notre jeunesse déjà si ébranlée par la décadence de ce siècle sans honneur et sans morale que l’Europe peut se passer du rappel de ces racines chrétiennes et de ses fêtes religieuses séculaires…Tout le drame réside dans le fait que très peu de nos compatriotes sont à l’heure actuelle capables de comprendre cela….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Actualités de l'eclatement de la zone Euro. (Europe)   27/5/2011, 09:58

UE : la commissaire grecque évoque le risque que son pays quitte l'euro



La commissaire européenne grecque Maria Damanaki a mis en garde mercredi contre un risque de sortie de son pays de la zone euro s'il n'arrivait pas à faire les efforts nécessaires pour réduire son énorme dette.
"Le scénario d'un éloignement de la Grèce de l'euro est désormais sur la table", a-t-elle indiqué dans un communiqué publié sur son site internet grec.
"Je suis obligée de parler clairement", a-t-elle poursuivi, évoquant un "dilemne: soit nous tombons d'accord avec nos bailleurs de fonds sur un programme de durs sacrifices apportant des résultats, en prenant nos responsabilités pour notre passé, soit nous retournons à la drachme".
"La plus grande conquête de la Grèce d'après-guerre, l'euro et la marche européenne du pays, est en danger", a encore souligné la commissaire à la Pêche.
La Grèce, assommée par une énorme dette et incapable d'emprunter de l'argent sur les marchés qui exigeaient des taux d'intérêt trop élevés, a été l'an dernier le premier pays de la zone euro à faire appel à une aide financière extérieure.
Les Européens et le Fonds monétaire international ont mis sur pied pour elle un plan de sauvetage de 110 milliards d'euros sur trois ans, prévoyant des prêts à Athènes en échange d'un important programme d'austérité censé réduire les finances publiques, mais qui suscite une grande impopularité dans le pays.
Les difficultés grecques ont entraîné la zone euro dans des turbulences sans précédent. L'Irlande et le Portugal ont ensuite demandé à leur tour une aide extérieure.
Et un an après son sauvetage, Athènes paraît avoir besoin d'un nouveau coup de pouce.
L'éventualité d'une restructuration de sa dette, au moins sous forme d'un rééchelonnement, est évoquée. Tout comme de nouveaux prêts.
Les pays européen pressent Athènes, pour espérer un geste, de faire nouveaux efforts pour assainir ses comptes, notamment en accélérant ses réformes économiques et les privatisations promises l'an passé, qui devaient atteindre 50 milliards d'euros mais n'ont toujours pas commencé.



source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp_00347014-ue-la-commissaire-grecque-evoque-le-risque-que-son-pays-quitte-l-euro-168337.php


PS: La guerre monétaire qui se trame actuellement entre le dollar et l'euro fait des victimes. A court terme la zone Euro risque fortement d’éclater en deux ou mille morceaux. Le sujet pour suivre l’évolution de la mort annoncée de cette zone est ici. Smile
Bien sure, pendant la crise systémique qui est proche et les reformes qui passeront durant ce laps de temps ou les peuples accepteront toutes les souffrances, le projet élitiste des États Unis d'Europe (marché libre et tout le reste...) devrait reprendre son court légal. Pour le plus grand bonheur des mondialistes. (Sans intervention Divine, projet effectif autour de 2014/2015).



_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ForceTranquille



Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 09/02/2011

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   27/5/2011, 13:48

L’implosion de l’Union européenne est programmée


6 mai 2011

Citation :
« Si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. » Cette sentence biblique a inspiré le tableau de Bruegel l’Ancien, où l’on voit une procession d’aveugles liés les uns aux autres s’entraîner mutuellement vers le précipice. La parabole de Bruegel vaut pour le destin de l’Union Européenne, qui n’a jamais paru aussi précaire.

Notre inconscient collectif nous le murmure : l’UE, dans son organisation actuelle, est condamnée. Certains experts le savent et le disent, à l’instar de Joseph Stiglitz, de Jacques Sapir, de Christian Saint-Etienne, de Jean-Luc Gréau, d’Alain Cotta, de feu Maurice Allais, Nobel d’économie symptomatiquement dédaigné par notre intelligentsia pour crime de lèse-béatitude envers l’euro. Notre élite politique aussi le sait, mais elle le tait soigneusement. Il faut la comprendre, faire pièce à la vérité signifierait sa chute

L’euro, ce moteur de croissance zéro

L’euro, ce moteur de croissance zéro, ne sera bientôt plus qu’une poudre de comète, abîmée dans le vaste charnier d’une oligarchie supranationale qui s’est trop tôt rêvée toute-puissante. Se corrompre dans de telles illusions d’omnipotence et d’expansion indéfinie, c’est la justice que l’histoire réserve à tous les projets impériaux, même les plus technocratiques et les moins séduisants. L’extraordinaire revitalisation des mouvements populistes européens, que la doxa nous affirmait enterrés dans les sables de la Fin de l’histoire, souligne assez la marche à la mort de l’illusion euratlantique.

La fable « crisiste » n’empêchera pas les grands mensonges de tomber

Certes, la crise de 2008 a été un effet d’aubaine pour une partie de la classe politique qui s’est ingéniée à masquer sous les traits de la conjoncture ce qui relève en réalité de failles structurelles, systémiques, propres à l’architecture de l’Union. Il faut bien être naïf pour avaler la fable crisiste qu’on tente de nous vendre : avons-nous attendu 2008 pour subir la stagflation, les délocalisations, la désindustrialisation massive, le chômage de masse, une politique d’élargissement aberrante, une immigration massive qui a explosé à la fin du siècle dernier, c’est-à-dire au moment même où la lutte contre l’immigration devenait l’omega du discours gouvernemental, plongeant le débat médiatique dans une schizophrénie ravageuse, où le durcissement des paroles va de pair avec l’impuissance des actes ? 2008 n’aura fait que révéler ces lignes de failles, dont aucune n’a été colmatée. La machine s’épuisera dans des annonces de réforme impossibles à mener et pour cause, l’ordre même de l’Union l’interdit. L’épreuve d’enfumage aura duré deux décennies. Une durée de vie remarquable pour une malversation aussi patente. L’Union semble désormais aussi fragile qu’un enfant atteint de progéria. Voici venu le temps où vont tomber les grands mensonges.

Trou noir des dettes souveraines et faillite civilisationnelle

Le trou noir des dettes souveraines travaille à leur perte fatale les économies européennes. Deux événements survenus dernièrement soulignent l’effet d’accélération : d’abord la rétrogradation de la note des Etats-Unis par Standard & Poor’s, qui signifie que le séisme financier mondial n’a pas encore épuisé ses capacités de réplique, puis l’annonce, tout aussi inédite, par le gouvernement français de sa volonté de suspendre les accords de Schengen pour tenter de juguler, vainement, l’afflux de dizaines de milliers de jeunes Tunisiens. L’édifice craque de partout. La pitoyable querelle avec l’Italie dit la faillite civilisationnelle dans laquelle nous sommes engagés. Sur le plan économique, maintenant que les pions sont tombés (Grèce, Irlande, Portugal), le cercle du désastre s’élargit et ce sont les pièces de choix qui vont être mises en jeu. L’Espagne sera la prochaine à offrir sa tête au billot du Fonds de solidarité. Gageons que le couple franco-allemand, roi et reine de ce sombre échiquier, feront tout pour proroger la demande de soutien des ibériques, qui entraînerait inéluctablement l’effondrement de l’union monétaire.

Euro et Schengen : vers la fin de l’utopie sans frontiériste

Formidable entropie qui engloutira tout de l’utopie sans-frontiériste : l’euro et Schengen imploseront simultanément. L’effet de sidération qu’engendrera cette implosion dans les opinions publiques se traduira par une série de révolutions politiques internes. Un basculement que tous les sondages annoncent et dont 2012 va dramatiquement préciser les contours.

La coque du vaisseau amiral est trouée

On aimerait ne pas avoir à se réjouir de telles perspectives. Et pourtant, nombre de politiques avisés, défaits par le référendum de Maastricht, nous avaient mis en garde : cette autodestruction était inscrite dans le programme génétique même de l’UE et de l’idéologie supranationale. Nous serions nous bornés à une Europe des Douze, fondée sur des coopérations bilatérales, seule solution pour aboutir à terme à un ensemble politique et économique stable et cohérent, que nous n’aurions pas eu à redouter un naufrage aussi radical. Persistance des Cassandres. Inutile désormais de chercher à sauver un vaisseau-amiral dont la coque est trouée. La situation ne nous laisse d’autre choix que de nous préparer à abandonner l’embarcation. L’épreuve sera douloureuse à court terme mais salvatrice à moyen terme. La plaie a de toute façon suffisamment suppuré. Il est temps de parapher l’acte de décès et d’achever cette chimère malade ou c’est elle qui nous achèvera.

Georges-Henri Bricet des Vallons
Chercheur en science politique 6/05/2011

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/19/limplosion-de-lunion-europeenne-est-programmee/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Aurore Martin mandat d’arrêt européen police politique antiterroriste   30/6/2011, 06:28

L’affaire Aurore Martin : le vrai visage du mandat d’arrêt européen
par Jean-Claude Paye

L’extradition par la France d’une de ses ressortissantes, la militante basque Aurore Martin, dépasse largement le cadre de la solidarité des autorités françaises avec la lutte de leurs homologues espagnoles contre le nationalisme basque. Il s’agit d’une attaque frontale contre les libertés politiques de l’ensemble des citoyens français. La manière dont ce mandat d’arrêt est rédigé fait que la France pourrait remettre, à la justice d’un autre pays membre de l’UE, tout ressortissant français dont l’activité politique légale pourrait déplaire au gouvernement européen concerné.
Réseau Voltaire | Bruxelles (Belgique) | 29 juin 2011

Jean-Claude Paye Sociologue. Dernier ouvrage publié en français : La Fin de l’État de droit (La Dispute, 2004). Dernier ouvrage publié en anglais : Global War on Liberty (Telos Press, 2007).



Citation :

Le 21 juin 2011, la police antiterroriste française a tenté d’arrêter Aurore Martin à Bayonne [1]. La solidarité des personnes présentes a empêché les policiers cagoulés de l’emmener. Cependant, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a confirmé que le mandat d’arrêt européen visant la militante basque « sera mis en œuvre ». Cette affaire est un bon exemple de l’escalade répressive de la France face aux associations de la gauche indépendantiste basque [2]. L’activité de la police française fait écho à l’offensive développée par les autorités espagnoles [3] depuis la démarche unilatérale de paix entreprise par la gauche abertzale. La lutte contre l’ETA utilisée par les autorités espagnoles pour démanteler les organisations de la gauche nationaliste risquant de ne plus pouvoir servir très longtemps, le gouvernement espagnol a mis les bouchées double dans son processus de criminalisation de cette mouvance politique.
L’affaire Aurore Martin

Aurore Martin [4], une militante basque de nationalité française, ancienne dirigeante du parti Batasuna [5] à Bayonne, doit être remise aux autorités judiciaires espagnoles sur base d’un mandat d’arrêt européen. Elle risque jusqu’à 12 ans de prison pour ses activités politiques. Afin d’échapper à la privation de liberté, elle a choisi la clandestinité. Dans une lettre mise sur le site du Journal du Pays basque, elle a écrit : « je n’ai pas l’intention de me soumettre aux autorités espagnoles, ni de faciliter à la France, l’exécution de mon mandat d’arrêt européen ».

Alors que pendant six mois elle se cachait, les autorités françaises ne semblaient pas la chercher. Elles tentent de l’arrêter trois jours après sa réapparition publique. Cette opération policière intervient 48 h après la réunion du 18 juin à Biarritz où 2 000 personnes étaient présentes afin d’apporter leur soutien.

Cette affaire avait déjà suscité pas mal de réactions. Plus de 200 élus, dont l’ensemble du Conseil général des Pyrénées Atlantique, avaient affichés leur solidarité avec Aurore Martin. Des formations politiques nationales de gauche ou du centre, PS, PC, Parti de gauche, NPA, ainsi que le Modem ont publiquement exprimé leur inquiétude quant à « une utilisation politique du mandat d’arrêt européen ». Cependant, la revendication d’un usage non politique d’une procédure, par nature politique, est un non sens. On ne peut faire face à l’ampleur du déni de démocratie engendré par cette réforme qu’en réclamant sa suppression et le retour à l’ancienne procédure d’extradition.
Une première en France

Le rejet par la Cour de cassation, le 16 décembre 2010, du pourvoi déposé par Aurore Martin, a rendu possible sa remise aux autorités judiciaires espagnoles pour « participation à une organisation terroriste ». Cette décision nous montre la nature directement politique du mandat d’arrêt européen. Aurore Martin est poursuivie pour appartenance à Batasuna, un parti politique interdit en Espagne, mais légal en France. Tout en prônant une solution politique et démocratique à la question basque, cette organisation se distingue d’autres partis indépendantistes, en refusant de condamner explicitement les attentats de l’ETA. Cette attitude favorise l’amalgame fait par les autorités espagnoles qui l’identifie à ce groupe clandestin.

Dans les faits, Aurore Martin est poursuivie pour sa participation à des réunions, des conférences de presse et pour avoir publié des articles d’opinion.

Cette double décision judiciaire —la validation du mandat espagnol par la Cour d’appel de Pau et le rejet du pourvoi par la Cour de cassation— constitue une première en France. C’est la première fois que ce pays remet, à la justice espagnole, un de ses ressortissants pour des raisons politiques.

L’historique de l’affaire montre bien l’arbitraire de la décision. Il s’agit du deuxième mandat à l’encontre d’Aurore Martin, le premier, datant du printemps 2010, contenait la même demande et avait été refusé par la justice française pour « manque de motivation, exposé lacunaire et incompréhensible ». Cette fois, le fait que la demande soit effectuée par des juridictions d’exception, légitimant la torture des prisonniers, n’apparaît plus comme un obstacle à la remise d’une personne disposant de la nationalité française. Cette affaire dévoile ce que permet le mandat d’arrêt européen et que n’autorisait pas l’ancienne procédure d’extradition.
Le mandat d’arrêt européen

Afin de bien comprendre la dimension du changement, un petit retour aux sources s’impose.

Profitant des attentats du 11 septembre 2001, la Commission de l’Union européenne avait ressorti de ses cartons un double projet de décision-cadre, l’un relatif à l’incrimination du terrorisme, l’autre à l’installation d’un mandat d’arrêt européen devant se substituer à la procédure d’extradition [6].

Adoptées toutes deux le 6 décembre 2001 et ensuite intégrées dans les codes pénaux des États membres, ces deux décisions-cadres sont intimement liées. Le mandat d’arrêt prend toute sa dimension liberticide dans le cadre de « la lutte contre le terrorisme ». Rappelons que l’incrimination du terrorisme est immédiatement d’ordre politique. Ce qui spécifie un acte comme tel est son aspect subjectif, l’intention revendiquée ou attribuée à l’inculpé de faire pression sur un gouvernement. Ainsi, c’est le pouvoir lui-même qui détermine le type d’opposition qu’il accepte ou celle qu’il criminalise.

Le mandat d’arrêt [7] met en place un mécanisme de solidarité entre les gouvernements européens vis-à-vis des oppositions qu’ils ne veulent pas reconnaître comme telles et qu’ils désignent comme criminelles. Cependant, au contraire de l’ancienne procédure d’extradition, la décision de remettre la personne demandée échappe formellement au gouvernement du pays qui reçoit la demande, car il s’agit maintenant d’un acte judiciaire purement procédural qui supprime les différents contrôles existant auparavant.
Un déni du politique

Sous le couvert de déposséder le pouvoir politique d’une capacité d’initiative jugée parfois arbitraire, c’est à dire liée à un rapport de forces immédiat et de donner d’avantage de prérogatives au pouvoir judiciaire [8], le mandat d’arrêt européen nous inscrit pleinement dans la structure politique de la post-modernité. Cette procédure est caractéristique d’une forme de pouvoir qui veut échapper à toute pression, à toute capacité de mobilisation des populations. Le mandat d’arrêt nous dévoile ainsi la spécificité de l’organisation actuelle du pouvoir qui est basée sur un déni du politique, sur un rejet de la reconnaissance, de la gestion de la diversité des intérêts et des points de vue au sein de la société.

Dans la procédure d’extradition, le contrôle judiciaire portait sur la matérialité des faits et la légalité de la demande. En ce qui concerne le nouveau mandat d’arrêt, le contrôle judiciaire ne porte plus que sur la régularité formelle du document. L’abandon des procédures de vérification fait que la remise a un caractère quasiment automatique. Ce mode opératoire renverse celui de l’extradition dans lequel la décision revenait in fine au pouvoir politique. Actuellement la décision politique d’extrader est prise par une machine qui neutralise la possibilité d’une décision de l’exécutif. Un autre changement consiste dans l’abandon du principe de spécialité. Dans l’ancienne procédure d’extradition, la personne remise ne pouvait être poursuivie que pour les délits explicitement mentionnés dans la demande. Avec le mandat d’arrêt européen, le pays demandeur n’est plus lié par la qualification inscrite dans le mandat. Il est donc possible que l’Espagne ajoute d’autres incriminations que celle de « participation à une organisation terroriste » à l’encontre d’Aurore Martin si elle a l’occasion de se saisir d’elle.
Tout acte d’un État membre est par nature démocratique

La procédure d’extradition reposait également sur l’exigence d’une double incrimination : l’extradition n’était possible que si le fait poursuivi constituait un délit tant dans le pays demandeur de la personne incriminée que dans le pays sollicité. Le mandat européen abandonne cette condition : il suffit que le comportement mis en cause constitue une infraction dans l’État demandeur. Ceci explique pourquoi Aurore Martin est remise à l’Espagne pour appartenance à une organisation politique illégale en Espagne, mais légale en France. Cette possibilité découle du mécanisme psychotique du mandat d’arrêt européen. À la réalité des actes du pays demandeur est substitué la légalité présupposée de ceux-ci. Il s’agit là d’une conséquence du principe de confiance mutuelle. Il est posé, a priori, que les systèmes pénaux des pays de l’Union respectent la démocratie et l’État de droit.

L’existence d’un État de droit ne résulte plus de l’installation de mécanismes de contrôle des actes du pouvoir, mais de la légalité présupposée de ceux-ci. Chaque État membre, non seulement valide, à travers le principe de reconnaissance mutuelle, l’intégralité de la législation pénale des autres États membres, par exemple les tribunaux spéciaux espagnols en matière de terrorisme, mais accepte également d’aider ces États à la faire appliquer.
L’UE comme espace d’exception

La mise en œuvre du mandat ne peut être suspendue « qu’en cas de violation grave et répétée par les États membres des droits fondamentaux ». L’autorisation du transfert d’Aurore Martin nous montre que l’existence de juridictions d’exception, ainsi que l’utilisation systématique de la torture à l’encontre des militants basques ne constituent plus, pour la France, « une violation grave » remettant en cause l’extradition d’un ressortissant français. Le mandat d’arrêt européen n’induit pas une unification des législations et des procédures pénales, il permet au contraire la coexistence de profondes disparités entre les États membres. La reconnaissance mutuelle des décisions accroît la primauté accordée aux procédures sur la loi proprement dite. Au lieu d’aboutir à l’unification des codes pénaux des États membres, cette voie permet la mise en place d’un espace judiciaire qui laisse subsister les disparités entre les systèmes judiciaires et qui a simplement pour résultat d’étendre la souveraineté des États membres en matière pénale à l’ensemble du territoire européen. Si la création d’une incrimination spécifiant l’acte terroriste permet à un État membre l’adoption de règles de procédure pénale qui dérogent au droit commun, le mandat d’arrêt permet de les généraliser au niveau de l’ensemble de l’Union européenne.
Jean-Claude Paye


[1] « La police rate la capture de la militante basque Aurore Martin », Le Monde, 21 juin 2011.

[2] Par exemple : l’affaire Laborantza Ganbara, l’affaire Kalaka, la rafle contre Batasuna.

[3] Le 14 septembre 2010 : arrestation de 9 personnes accusées de faire partie de l’organisation interdite Ekin. Le 28 septembre 2010 : arrestation de 8 personnes de l’organisation légale Askapena, dont une arrêtée en France et remise à l’Espagne par le biais d’un mandat d’arrêt. Le 21 octobre 2010 : arrestation de 14 personnes accusées d’appartenir à l’organisation de jeunesse de masse illégale Segi. Le 6 décembre 2010 : arrestation de 6 personnes de cette organisation et de 2 avocats. En avril 2010, 3 avocats avaient déjà été arrêtés. Le 18 janvier 2011 : arrestation de 10 personnes accusées de faire partie d’organisations illégales de défense des droits des prisonniers, Ekin et Askatuna.

[4] Le 19 mai 2010, Aurore Martin a été interpellée, avec son colocataire Jean-Luc del Campo, suite à une convocation relative à un refus de prélèvement ADN. Tous deux avaient été surpris il y a quelques années à faire des graffitis. Ils avaient été condamnés pour cela à une amende, mais avaient refusé de donner leur ADN.
Lors de sa garde à vue, Aurore Martin s’est vue notifier un mandat d’arrêt européen envoyé par la justice espagnole pour son appartenance au parti Batasuna, désignée comme une « association de malfaiteurs ». Remise en liberté, elle a été placée sous contrôle judiciaire jusqu’à son procès. Le 8 juin, la Cour d’appel de Pau rejettera la demande espagnole pour « manque de motivation, exposé lacunaire et incompréhensible ».
Suite à un deuxième mandat, relatif aux mêmes faits, Aurore Martin sera incarcérée le 9 novembre. Elle restera emprisonnée une semaine avant d’être libérée et d’être placée sous mandat judiciaire jusqu’au jugement de la Cour d’appel de Pau à propos de cette seconde demande. Cette fois, l’Audience Nationale espagnole avait fait attention aux questions de procédure et a été explicite en ce qui concerne les faits incriminés. Le respect de la forme a permis au tribunal de valider le mandat d’arrêt le 23 novembre 2010. La Cour de cassation a refusé de 16 décembre le pourvoi déposé par la défense d’Aurore Martin, ouvrant ainsi la voie à sa remise aux autorités espagnoles. La militante basque a choisi la clandestinité afin d’échapper à son extradition.

[5] Batasuna est un parti politique indépendantiste basque qualifié d’extrême gauche. Son principal objectif est la constitution d’un État socialiste basque, après avoir obtenu l’autodétermination et l’indépendance Il est particulièrement actif dans le Pays basque sud (Espagne), mais est aussi présent dans le Pays basque nord (France) où il est légal et dispose d’un élu. Il est interdit en Espagne depuis 2003 pour ses liens présupposés avec l’ETA, selon un principe de « convergence idéologique ».
Les contradictions apparaissant dans le désignation de cette organisation comme terroriste montrent bien le caractère arbitraire, de circonstance et purement politique, de cette procédure. Depuis 2010, ce parti n’est plus repris dans la liste officielle des organisations terroristes de l’Union européenne, tandis que l’interdiction controversée de ce parti en Espagne a été finalement confirmée par la Cour européenne des droits de l’homme en 2009. Cette organisation refuse de condamner unilatéralement les attentats de l’ETA, sans condamner, en même temps la violence de l’État espagnol, pour qui, malgré la torture systématique des militants basques dans les commissariats, toute violation des droits de l’homme aurait disparu en Espagne depuis la fin de la dictature franquiste.

[6] Silvia Cattori, « Jean-Claude Paye : ’’Les lois anti-terroristes. Un Acte constitutif de l’Empire’’ », Réseau Voltaire, le 30 août 2007.

[7] Jean-Claude Paye, « Les faux semblants du mandat d’arrêt européen », Le Monde diplomatique, février 2002.

[8] Le fait que le pouvoir judiciaire obtienne formellement plus de prérogatives explique la position ambivalente du Syndicat de la Magistrature, par ailleurs d’avantage critique sur la politique gouvernementale en matière de justice et de police. « Aurore Martin sera t-elle livrée pour ses idées ? », par Matthieu Bonduelle et Patrick Henriot, Le Monde, 15 juin 2011
source
http://www.voltairenet.org/L-affaire-Aurore-Martin-le-vrai

_______

PS je me suis dit que ces 3 liens pourrais peux être fusionné ici, la question social découle du sujet démocratie et du NOM. Et puis ça ferait un peu moins de billet avec le mot europe (y'en a une bonne page dans la recherche du site). A+

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t4832-l-europe-du-nouvel-ordre-mondial?highlight=europe

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t749-democratie-en-europe?highlight=europe

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t1699-contre-leurope-marchande?highlight=europe

_________________________________

réédition 14 decembre 2011
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pays-basque-des-milliers-de-manifestants-attendus-samedi_1060009.html

Citation :

L'UMP et le Parti de gauche, sollicités, n'ont pas dit s'ils soutenaient la manifestation et son contenu. Selon des sources proches du dossier, "la mobilisation aurait été plus importante s'il n'y avait pas eu cet amalgame avec Aurore Martin et Josu Ezparza". "Au regard du droit, estiment-ils, les MAE d'Aurore Martin et de Josu Ezparza sont valables, même si les cas sont d'importance inégale".

La Cour d'appel de Pau a estimé que le mandat à l'encontre de la jeune Française était applicable tout comme ceux ordonnés à l'encontre de Josu Ezparza, dont un pour son appartenance à Ekin, assimilé à ETA, aujourd'hui dissous. Différentes sources dans la région laissaient toutefois comprendre vendredi soir qu'il était peu probable que Aurore Martin et Josu Esparza soient interpellés à l'occasion de cette manifestation.


Dernière édition par c.isme le 14/12/2011, 08:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   30/6/2011, 08:22

Merci C.isme

Aurore Martin nargue-t-elle les autorités ? La militante basque, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne et dont la tentative d'arrestation par la police française, mardi, avait avorté, était présente dans la manifestation organisée samedi à Bayonne contre le mandat d'arrêt européen.


La militante, récemment sortie de la clandestinité où elle se cachait pour échapper à son transfert, avait fait mardi l'objet d'une opération de police destinée à l'arrêter dans un appartement au centre-ville de Bayonne. Mais des militants et sympathisants, accourus à son secours, étaient parvenus à empêcher l'arrestation en cours au terme d'une empoignade avec les policiers qui ont battu en retraite. Toutefois, le mandat d'arrêt à son encontre "sera mis en oeuvre", avait par la suite assuré le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

"La bataille politique est gagnée"

Pour autant, elle n'a pas hésité à réapparaître en public lors de cette manifestation de soutien. "Je suis stupéfaite du monde qu'il y a, j'en ai besoin pour continuer car l'arrestation va venir", a-t-elle indiqué avant le début de la manifestation. "Ca a été difficile de sortir mais quoi qu'il en soit la bataille politique est gagnée", a-t-elle estimé, ajoutant qu'elle comptait "reprendre (ses) fonctions politiques" comme membre du bureau national du parti indépendantiste basque Batasuna.

Aurore Martin, 32 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis à son encontre le 13 octobre 2010 par un magistrat de Madrid en vue de poursuites pénales pour des "faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme", commis en France et en Espagne de 2005 à 2008. Militante du parti radical Batasuna, légal en France mais interdit en Espagne, elle se cachait depuis le 21 décembre pour échapper à l'exécution de ce mandat d'arrêt. Elle était réapparue le 18 juin devant une salle comble à Biarritz, sous les applaudissements d'un millier de personnes venues dénoncer l'utilisation "politique" de cette législation.

http://lci.tf1.fr/france/societe/2011-06/nouveau-pied-de-nez-aux-autorites-de-la-militante-basque-aurore-6551346.html

Et une interview d'Aurore Martin ici : http://videos.tf1.fr/infos/2011/l-arrestation-d-aurore-martin-empechee-6542465.html

Blog de soutien et d'information : http://grevepaysbasque.eklablog.com/blog-de-soutien-a-aurore-martin-et-contre-le-mandat-d-arret-europeen-a2359401


Ce qui arrive à cette militante préfigure ce qui nous attend tous et la question a déjà été évoquée sur ce forum a de nombreuses reprises. Demain les structures judiciaires du nouvel ordre mondial autoriseront votre arrestation et votre extradition vers n'importe quel pays.


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   30/6/2011, 09:01

Quelques précisions

Un grand marché transatlantique à l’horizon 2015

Une résolution du Parlement européen de mai 2008 opère une légitimation du projet de création d’un grand marché transatlantique pour 2015 [Parlement européen, « Résolution du Parlement européen sur les relations transatlantiques », B6-0280/2008, le 28 mai 2008.].

Elle prévoit l’élimination des barrières au commerce, d’ordre douanière, technique ou réglementaire, ainsi que la libéralisation des marchés publics, de la propriété intellectuelle et des investissements. L’accord prévoit une harmonisation progressive des réglementations et surtout la reconnaissance mutuelle des règles en vigueur des deux côtés de l’Atlantique. Dans les faits, c’est le droit états-unien qui s’appliquera.

Parallèlement aux négociations sur l’existence d’un grand marché, des discussions discrètes se sont développées afin de créer un espace commun de contrôle des populations. Un rapport secret, conçu par des experts de six États membres, a établit un projet de création d’une aire de coopération transatlantique en matière de « liberté de sécurité et de justice", d’ici 2014 [PDF en anglais : http://www.telegraph.co.uk/telegraph/multimedia/archive/00786/Read_the_full_EU_re_786870a.pdf ]. Il s’agit de réorganiser les affaires intérieures et la Justice des États membres « en rapport avec les relations extérieures de l’Union européenne », c’est à dire essentiellement en fonction des relations avec les États-Unis.

Plus encore que le transfert des données personnelles et la collaboration des services de police, processus déjà largement réalisé, l’enjeu de la création d’un tel espace consiste dans la possibilité, à terme, de la remise des ressortissants de l’Union aux autorités états-uniennes. Rappelons que le mandat d’arrêt européen, qui résulte de la création d’un « espace de liberté, de sécurité et de Justice » entre les États membres, supprime toutes les garanties qu’offrait la procédure d’extradition. Le mandat d’arrêt repose sur le principe de reconnaissance mutuelle. Il considère, comme immédiatement conforme aux principes d’un État de droit, toutes les dispositions juridiques de l’État demandeur. L’installation d’une telle aire de coopération transatlantique ferait que l’ensemble de l’ordre de droit états-unien serait reconnu par les 27 et que les demandes US d’extradition seraient, après de simples contrôles de procédure, automatiquement satisfaites.

Or, aux États-Unis, le Military Commissions Act of 2006 permet, de poursuivre ou d’emprisonner indéfiniment, toute personne désignée comme ennemi par le pouvoir exécutif. Cette loi concerne tout ressortissant d’un pays avec lequel les USA ne sont pas en guerre. On est poursuivi comme « ennemi combattant illégal » non pas sur des éléments de preuve, mais simplement parce qu’on est nommé comme tel par le pouvoir exécutif. Cette loi, de portée internationale, n’a été contestée par aucun gouvernement étranger.


http://www.voltairenet.org/Le-futur-grand-marche#nb2




_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   30/6/2011, 12:58

On va quand même mettre un petit lien pour ceux qui ne connaitraient pas encore.

http://www.u-p-r.fr/francois-asselineau
les vidéos sont dans "conferences en ligne" et il y a aussi de la documentation.

http://europe-totalitaire.com/

______

Concernant Aurore Martin je n'ai qu'une question"Où est BHL ? Que fait BHL ?"
"Où serasse la vérité ? Il est plus là ! Dissous ! Dissous dans l'air ! JeanJean !!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
vintage



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   6/7/2011, 10:55

Alors qu'ils tentent de "lessiver le cerveau" des gens, en nous disant que la regression sociale en Europe par des mesures d'austérité, est indispensable, afin de d'aligner nos niveaux de vie, ( trop élevés selon eux), sur le reste de la planèrte.
Les médias surenchérissent dans l'obscénité, avec la publicatoion du palmarès des plus grosses fortunes de France et son "premier de la classe" : Mr Bernard Arnault (homme bien mystérieux dont on sait très peu de choses)
-----------------------------------
Avec un patrimoine évalué à 22,76 milliards d'euros, Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH, retrouve la première place du palmarès annuel des plus grandes fortunes professionnelles de France établi par le magazine Challenges
Challenges précise que "la fortune totale des 500 plus gros patrimoines professionnels français a augmenté en un an de 25%, passant de 194 à 241 milliards d'euros".

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/Bernard-Arnault-nouveau-yahoofinancefr-1933550578.html?x=0
------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   10/8/2011, 20:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vintage



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Risque de guerre en Europe selon ministre polonais   15/9/2011, 16:41

Dans un discours devant le parlement Européen de Strasbourg, le ministre des finances de Pologne met en garde contre le risque de guerre en Europe si la situation de crise financière continue de se dégrader..
Citation :

La Pologne, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, s'alarme de la situation de l'Europe.
Le ministre des Finances Jan Vincent-Rostowski va même jusqu'à envisager la possibilité d'un retour de la guerre sur le vieux continent. "L'Europe est en danger", a-t-il déclaré ce mercredi dans un discours aux accents dramatiques, devant le Parlement européen à Strasbourg. Des propos qui interviennent au moment où les responsables de l'UE ne cessent de mettre en garde contre le risque d'echec du projet européen tout entier face à la crise de la dette. "Si la zone euro se fissure, l'Union européenne ne sera pas capable de survivre, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer", a ajouté le ministre polonais. Il a ensuite raconté s'être récemment entretenu avec un ami banquier qui lui a fait part de sa crainte d'une "guerre au cours des dix prochaines années".


http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-pologne-envisage-la-guerre-en-europe_262404.html#xtor=AL-241
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Actualités du MES (FESF) (Mécanisme européen de stabilité) ou la dictature tombe le masque!   17/9/2011, 13:48

Allemagne : Les pouvoirs exorbitants du MES révélés et dénoncés



14 septembre 2011 (Nouvelle Solidarité) — Le groupe de journalistes Abgeordneten-check, qui s’est donné pour mission de surveiller les votes du Parlement allemand, a publié une vidéo qui fait grand bruit outre-Rhin : elle expose les penchants dictatoriaux du futur Mécanisme européen de stabilité (MES), ou fonds permanent de renflouement de l’euro. Cette vidéo de trois minutes présente quelques citations du traité que doivent signer tous les pays membres de la zone euro, suivies de commentaires.



Le MES doit remplacer le FESF (lui-même totalement illégale - voir notre vidéo Le Coup d’Etat des banques en Europe), après son adoption par les parlements respectifs au 31 décembre 2012 au plus tard, pour entrer en vigueur en juillet 2013. Mais le monde dans lequel nous vivrons alors sera certainement bien différent de celui d’aujourd’hui.


Un fonds de renflouement « irrévocable »


Parmi les citations choc présentées, nous relèverons l’article 9, 3 : « Par la présente, les membres du MES s’engagent de manière irrévocable et inconditionnelle à honorer sur demande tout appel de fonds adressés à eux par le Directeur général en vertu de cet alinéa, et ce dans les sept jours après réception. » De manière irrévocable et inconditionnelle, demande le commentateur ? Est-ce à dire que les parlements futurs ne pourront modifier le texte ?


Une souveraineté supranationale ?

L’article 10 affirme que le Conseil des gouverneurs « peut décider de modifier le capital social autorisé et d’amender l’article 8 en conséquence ». Doit-on en déduire que le capital social de 700 milliards d’euros précisé dans l’article 8 n’est que le début et que d’autres fonds seront nécessaires... à verser, bien sûr, de manière irrévocable et inconditionnelle ?

L’« immunité » juridique du MES


Vient ensuite l’article 27,2 : « Il aura la pleine capacité juridique d’ester en justice » et 3 : « Le MES, ses biens, ses financements et ses avoirs, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, bénéficiera de l’immunité de toute forme d’action en justice. » Ainsi, le MES peut intenter des poursuites judiciaires comme bon lui semble, commente la vidéo, mais ne pourra pas être poursuivi ? Prendra-t-il des actions contre nos gouvernements ou nos parlements ?

L’alinéa 4 du même article 27 précise que « les biens, financements et avoirs du MES, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, seront à l’abri de toute perquisition, réquisition, confiscation, expropriation ou toute autre forme de saisie » suite à une « action exécutive, juridique, administrative ou législative ». Les alinéas 5 et 6 affirment que les archives, documents et locaux du MES sont inviolables. Ainsi, le MES est au-dessus des lois, à l’abri de la justice et de toute action gouvernementale. Des pouvoirs plutôt étendus pour une institution censée assurer la stabilité financière, fait remarquer le commentateur dans un euphémisme.

Enfin, l’article 30 est cité, qui confère aux gouverneurs, aux directeurs et à tout le personnel du MES l’immunité judiciaire à l’égard de « tout acte exécuté dans leur qualité officielle » et « l’inviolabilité pour ce qui est de leurs documents officiels ». Autrement dit, ils n’ont à rendre de comptes à personne, se demande le narrateur ? Que signifie : « documents inviolables », qu’on n’a pas le droit de les voir ?

Nous ajouterions que si les auteurs du traité prennent autant de précautions pour protéger les futurs responsables du MES contre toutes poursuites et tout contrôle, c’est qu’ils s’attendent à ce qu’ils violent la loi...

A la fin de la vidéo, on demande aux citoyens qui ne veulent pas de cette Europe-là d’envoyer une pétition en ligne à leurs élus, pétition qui a déjà recueilli plus de 140 000 signatures.

En réponse à une demande de commentaire envoyée par le quotidien Die Welt aux partis, le SPD a refusé de répondre, la CDU accuse la vidéo de présenter des citations tronquées (mais sans préciser en quoi) et les Verts affirment que le Bundestag maintiendra ses prérogatives budgétaires en dépit de ces dispositions.


Citation :
Précisions de la rédaction : Les citations présentées ici ne sont que des traductions du Treaty establishing a european stability mecanism (ESM) publié sur le site du Conseil de l’UE, puisque apparemment aucune version en français n’a été publiée jusque là...


Source: http://www.solidariteetprogres.org/Allemagne-Les-pouvoirs-exorbitants-du-MES-reveles-et-denonces_08087



PS: " Le verrou qui doit sauter à présent, c’est la nation ! "
Edmond de Rothschild
Bravo à ceux qui se prétendent Juifs mais ne le sont pas. Vous êtes à une encablure de réaliser votre rêve... et à deux encablures d’être révélés aux yeux de tous! Very Happy



_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.


Dernière édition par ziril le 13/10/2011, 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   20/9/2011, 06:51

Un sujet brûlant dont il va falloir suivre les développements avec acuité !! Merci pour ces infos capitales Ziril Smile
Au passage comme la barrière de la langue est pénible parfois !!!


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Mécanisme Européen de Stabilité (U.E.)   28/9/2011, 22:39

Sujet particulièrement important.

MES, le nouveau dictateur européen




article par Rudo de Ruijter
video par Jozeph Muntenbergh


Ce traité devient définitif lorsque les Parlements des 17 pays de la zone euro l'auront ratifié. Ces ratifications devront avoir lieu entre maintenant et le 31 décembre 2011.



C'est quoi comme aberration?

Ce fut ma première réaction quand j'ai vu cette vidéo. Un telle chose n'est pas possible. Une organisation qui peut vider les caisses des États comme ça? Nous vivons dans un pays démocratique, non? J'ai toutefois recherché les textes officiels, c'est dans le Traité Établissant le Mécanisme Européen de Stabilité (MES).

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)
[url=http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm treaty en.pdf]http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm treaty en.pdf[/url]

On peut y retrouver aisément les articles qui sont mentionnés dans la vidéo (à partir de la page 19). Quant au reste du traité, je n'ai rien pu y découvrir qui limiterait ce pouvoir dictatorial en aucune façon. J'en ai encore froid dans le dos !

Mais comment est-ce possible dans le cadre des traités de l'Union Européenne? C'est que cela constitue une extension illégale des compétences de l'Union! Cherchant encore davantage, il paraît qu'il y a eu plein de décisions discrètes, prises rapidement pour rendre "possible" ce MES.

Je suis certain, que si des politiciens en France voulait créer un club, qui aurait la liberté de vider la caisse de l'État quand il veut et aussi souvent qu'il veut, sans avoir besoin d'autorisation du Ministère des Finances, ni du Parlement, ils ne réussiraient pas à obtenir le changement de loi nécessaire, même pas en vingt ans! Mais la bureaucratie Bruxelloise arrive à adapter les traités à toute vitesse pour effectuer ce coup d'état dans 17 pays simultanément!!!

Le sprint Bruxellois

Le 17 décembre 2010 le Conseil Européen a décidé, qu'il y avait besoin d'un mécanisme de stabilité permanent, pour reprendre les tâches du Mécanisme Européen de Stabilité Financière (MESF) et de la Facilité de Stabilité Financière Européenne.(FSFE). Ils sont plus connus sous leurs noms anglais European Financial Stabilisation Mechanism (EFSM) et le European Financial Stability Facility (EFSF). Ce sont deux organisations rapidement érigées, respectivement en mai et juin 2010, pour fournir des prêts à des pays avec trop de dettes. Cependant, pour ces organisations il manque une base légale.

Remarquez déjà que ces deux organisations étaient explicitement conçues pour des interventions financières, mais que l'amendement dans le traité pour ériger le MES, permet également l'établissement d'autres organisations sur des terrains tout autres.

Cet amendement arrive le 25 mars 2011. Pour éviter de devoir organiser des référendum en Europe une fois de plus, ils utilisent l'article 48.6 du Traité de l'Union Européenne, qui permet au Conseil Européen de décider des modifications dans les articles du traité, à condition qu'elles n'entraînent pas une extension des compétences de l'Union. (Ces décisions doivent néanmoins être ratifiées par les Parlements nationaux, mais cela n'est généralement qu'une formalité.) L'amendement consistait en une addition d'apparence innocente à une paragraphe de l'article 136. En bref, cette addition stipule que "les pays de l'UE utilisant l'euro sont autorisés à établir un mécanisme de stabilité pour sauvegarder la stabilité de la zone-euro dans son ensemble." Ici, il ne s'agit donc plus purement de stabilité financière. Également l'oppression de bagarres, la surveillance de citoyens réveillés, ou le combat contre tout autre élément déstabilisateur dans la zone-euro, pourra, via cet amendement, être déféré à de nouvelles organisations sous drapeau européen.

Autrement dit, cet amendement constitue à coup sûr une extension des compétences de l'UE. Il est donc contraire à l'article 48.6 du Traité de l'Union Européenne. Néanmoins, pas un Ministre, pas un Parlement national n'a tiqué sur cela et à Bruxelles ils continuait gaiement et promptement à monter le traité du MES.

Le 20 juin 2011 les Parlements nationaux autorisaient, que les tâches du traité du MES seraientt effectuées par l'UE et la Banque Centrale Européenne.

Le 11 juillet 2011 le traité était signé. Bien que la signature ait été annoncée plus tard ce jour-là, à l'ouverture d'une onférence de presse où assistaient des dizaines de journalistes, le lendemain on n'a pu trouver aucun titre sur la signature de ce nouveau traité européen, ni dans les jounaux Français, ni dans les journaux étrangers. Peut-être ça venait du fait que Juncker l'avait annoncé en français... avant de poursuivre la conférence de pressse en anglais?

En ce moment le traité est en attente de ratification par les Parlements nationaux. Cette ratification est attendue entre maintenant et le 31 décembre.

Le traté n'est pas encore en force, que déjà il est question de la nécessité d'augmenter le capital de 700 milliards (= 2.100 euros par citoyen de l'euro-zone) à 1500 ou 2000 milliards, donc deux à trois fois autant.

D'après le texte du traité, celui-ci devait entrer en force en juin 2013. Maintenant ils veulent le faire en 2012.

Logiquement ils demanderont aux Parlements qu'ils se pressent de ratifier le traité. En Allemgane le sujet est débattu ces jours-ci, déjà. Apparemment il fallait se presser: de plus en plus d'Allemands se réveillent!

Si nous voulons utiliser le dernier cheveux démocratique pour empêcher cette dictature, nous devons, à toute vitesse, réveiller le plus de citoyens possible et envoyer le plus de courriels et lettres de protestation possible aux parlementaires, politiciens et partis politiques. (Voir liste d'adresses en bas de la page.) Attendre de voir si d'autres gens y parviennent est catastrophique dans l'état actuel des choses.

Si vous disposez de contacts à l'étranger, envoyez-leur des informations également. Dans la plupart des pays-euro rien ou presque rien n'est encore connu à ce sujet.

Dès qu'un dictateur s'assoit sur son trône, on ne l'évince pas avant 30 ans. On ne veut pas faire ça à nos enfants, n'est-ce pas?

SOURCE : http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   28/9/2011, 23:21

Merci pour les infos Lore Smile Sujet brulant et d'une importance capitale !!!

Je fusionne avec le sujet ouvert récemment par Ziril...

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ



Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   28/9/2011, 23:33

Ok, bien la fusion! j'avais pas du tout vue l'autre sujet (mal chercher faut dire^^)

Oui, si je comprend bien, les états se ferons ponctionner directement dans leurs caisses pour subvenir à la faillite d'autres états, comme la Grèce par exemple.. c'est complètement fou.. du communisme.

Bientôt l'état aura le droit de puiser sur le compte des gens pour stabilisé l'usure de la dette par exemple.. réjouissant

Les Allemands doivent s'en mordre les dents..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin


Nombre de messages : 3705
Age : 37
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   30/9/2011, 11:10

M.E.S., le nouveau dictateur européen (U.E.)





Citation :
"Le MES est le nouveau dictateur européen. Quand il veut, et aussi souvent qu'il veut, il peut simplement exiger des pays de la zone euro de payer des milliards d'euros sous 7 jours!!! Il peut ruiner un gouvernement en moins d'une semaine!!! Lisez davantage sur www.courtfool.info"
(texte issu de courtfoolnet)

M.E.S. (Mécanisme Européen de Stabilité) = E.S.M. en Allemand (Europäischer Stabilitätsmechanismus).

Pour plus d'info sur ce nouveau Traité :
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canisme_europ%C3%A9en_de_stabilit%C3%A9

Vidéo : Jozeph Muntenbergh.
Article : par Rudo de Ruijter -> www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Chronique Europe : Genèse et Actualité de la Communauté Européenne   2/10/2011, 05:38

Info ou intox:L’Allemagne serait en train d’imprimer des Marks!




L’Euro est en train d’imploser. La monnaie unique est finie. Elle a existé pour une raison bien précise : dépouiller les Occidentaux. C’est fait. Elle doit disparaître maintenant.
Quand on a demandé à Bruce Lee comment gagner dans un combat de karaté, il a répondu : « le premier qui frappe gagne ». Pour la sortie de l’Euro, c’est pareil. Le premier pays qui dégage a l’avantage. Les autres subissent.

D’après une rumeur relayée par des économistes sérieux, l’Allemagne a commandée des Deutsche Marks à l’imprimeur De la Rue. Cette entreprise imprime des billets et des documents pour plus de 150 pays.

Le gouvernement allemand serait en train de préparer une sortie à la brutale.

La dernière personne à reprendre cette rumeur est l’économiste américaine Pippa Malmgren. Pour elle, les choses vont aller dans cet ordre :

- La Grèce fait défaut et annonce qu’elle ne peut pas payer sa dette

- L’Allemagne protége ses banques, mais les autres pays ne peuvent pas faire autant

- L’Euro dégringole

- Les Allemands annoncent qu’ils sortent de l’Euro et re-introduisent leur monnaie nationale qui est déjà imprimée et prête à la circulation

- L’Euro tombe encore plus bas au détriment des pays qui le gardent encore

Au vue de ce qui suit ci-dessous,on imagine bien qu’ils ne veulent plus payer et passer à autre chose!

L’Allemagne n’a fini de payer les conséquences financières du traité de Versailles suite à sa défaite durant la guerre 1914-1918 que le 03 octobre 2010, soit prés de 100 ans après la fin de la guerre. Elle avait en effet du faire des emprunts pour payer ses dettes et il était prévu qu’elle les rembourse sur 20 ans après une éventuelle réunification.

185% – L’énorme dette cachée de l’Allemagne… une bombe!!!
http://wikistrike.over-blog.com/article-185-l-enorme-dette-cachee-de-l-allemagne-une-bombe-85577686.html


L’Allemagne ne consacrera pas plus d’argent au FESF
http://www.romandie.com/news/n.aspn=_L_Allemagne_ne_consacrera_pas_plus_d_argent_au_FESF_011020110910.asp



Source : http://realinfos.wordpress.com/2011/10/01/info-ou-intoxl%E2%80%99allemagne-serait-en-train-d%E2%80%99imprimer-des-marks/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/


Dernière édition par Bardamu le 18/10/2011, 02:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   12/10/2011, 13:31


Olivier Delamarche
Le FESF (MES), c'est la dictature des banquiers





_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francoise_75



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Chronique Europe : Genèse et Actualité de la Communauté Européenne   17/10/2011, 13:59

La problématique de ces présidentielles est que les français ne savent que très rarement quelles sont les réelles compétences de l'Union Européenne ?

Dans le cas d'un président de la république française qui entendrait rester dans l'Europe, il faut savoir que la marge de manœuvre qui resterait de la souveraineté complète de la France ne permet aucunement d'infléchir sur quoi que ce soit dans nos déboires économiques actuels. Ce serait grosso modo le même pouvoir de gestion que le meilleur employé du mois de chez MacDO. Autrement dit un Président de paille qui brasse du vent et fait du démagogisme quotidien.

L’Europe a une compétence totale ou exclusive sur la majorité des domaines clefs attribués autrefois aux nations...
Voici une version du traité EU


Pour résumer l'Europe est désormais seule compétente pour tous ces postes :
- Les règles douanières au sein de l'Europe (cela veut dire que la France ne peut absolument plus mettre des écluses douanières à ses frontières et se doit d'être envahie de produits concurrents fabriqués dans des conditions incroyablement moins contraignantes !!
- Les règles de concurrence (c'est notamment la privatisation rampante qui est imposée à la France sur tous ses services publics EDF GDF La Poste, etc... tous ceci est décidé par l'Europe)
- La politique monétaire des états européens qui ont choisi l'Euro : C'est à dire tous les états sauf l’Angleterre et le Danemark voient leur monnaie régie par la banque centrale européenne (le niveau des taux d'intérêt, etc...)!

Sont d'une compétence qui relève en fait aussi de l'EU (bien que sous l'euphémisme "compétence partagée" )
- le marché intérieur
- la politique sociale (exemples les retraites (âges de départ) les cotisations, vaccinations massives, etc... tous ceci relèvent de l'Europe)
- la cohésion économique
- l'agriculture et l'environnement (exemple les OGM imposés sous astreintes à la France à raison de 250.000 euros par jour de retard d'exploitation !)
- la protection des consommateurs
- les transports
- les réseaux trans-européens
- l'énergie
- les questions de libertés publiques
- la justice (l'EU met en place actuellement un parquet européen qui permettra les extraditions automatiques....)
- l'immigration (espace schengen : des millions de personnes peuvent entrer dans l'EU sans avoir des comptes à rendre !!!)
- les enjeux sécuritaires en matières de santé publique

Donc voilà (en bref) tous ces domaines ne nous appartiennent plus, le parlement français est ici dans l'apparence totale puisqu'il ne peut que transposer les règles écrites à Bruxelles !) Et si la France contrevient à ces règles et bien, comme pour l'affaire des OGM c'est sous astreinte (250.000 euros/jour) qu'on l'y oblige, de même lorsque la France a eu des problèmes avec des ROMS elle a été sanctionnée à Bruxelles et contrainte de se remettre dans le droit chemin ...

En fait vous le voyez nous ne sommes plus en démocratie mais sous un "despotisme éclairé", bref plus simplement une dictature qui s'impose aux états nations et aux peuples eux-mêmes ! Ce schéma c'est exactement le même que celui de l'ex-URSS et de son Soviet suprême !



Alors vous comprendrez aisément pourquoi cette présidentielle n'a de sens que pour ceux, des pays, qui veulent recouvrer leur souveraineté d'état nation et pouvoir ainsi infléchir sur une inertie administrative et despotique qui nous ruinent inexorablement, par la paralysie et l’asphyxie, sans que nous puissions nous défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Chronique Europe : Genèse et Actualité de la Communauté Européenne   17/10/2011, 14:29

Article très intéressant, Merci Françoise...

Il est entièrement de vous ?

Si oui, chapeau bas Bien

Si non, il faut obligatoirement citer la source (directive européenne 666a Razz et accessoirement règle incontournable de ce forum )

Ce sujet a déjà été débattu plusieurs fois sur le forum mais de manière très dispersée (faite une recherche avec "Union Européenne" ou encore "Europe", vous verrez, ça devient urgent de centraliser !!)

Edit Bardamu : fusion des sujets dispersés faîte le 18/11


L’Europe, c'est le Nouvel Ordre Mondial en phase de test, peut-être plus, en tout cas pas moins. Je pense que la majorité des membres de ce forum en ont pleinement conscience.

Une rubrique consacrée à ceux qui s'opposent de l'intérieur aux projets de la ploutocratie européenne :
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t4173p15-chronique-des-clashs-aux-parlement-europeen


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Le MES, le visage de la nouvelle dictature européenne   21/10/2011, 13:40

*************** affraid affraid affraid affraid *************

Le MES… le Mécanisme Européen de Stabilité ou le totalitarisme en route


Plusieurs commentaires ont déjà évoqué le MES ou Mécanisme Européen de Stabilité. Plusieurs lecteurs nous ont demandé de publier un court document sur le blog afin de renseigner… Personnellement, 2013 c’est loin ! Beaucoup d’eau va couler sous les ponts d’ici là.

Rudo de Ruijter (chercheur indépendant) – Un nouveau traité européen, dont quasiment personne n’a entendu parler? Effectivement. C’est un traité qui concerne tous les pays de la zone euro. Et ce n’est pas par hasard, que dans la plupart des pays concernés aucune information ne circule sur ce traité. C’est qu’il est très dangereux pour les citoyens! Vous n’étiez pas censé de l’apprendre avant que les choses soient définitives.

Ce traité établit une nouvelle administration européenne, appelée Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ne le confondez pas avec ses prédécesseurs, les fonds de secours européens MESF et FSFE, dont on entend beaucoup parler dans les journaux télévisés ces jours-ci!!! La FSFE a le compteur à 440 milliards d’euros pour le moment. C’est 1320 euro par euro-citoyen.

Le MES remplacera ces deux-là et aura autorité de vider les Caisses d’État quand elle veut et aussi souvent qu’elle veut. Le MES sera sans limite! Le Conseil du MES sera composé des 17 Ministres de Finances, qui en deviendront les Gouverneurs. C’est eux qui prendront les décisions. Les parlements nationaux n’auront rien à dire sur ce MES, ni sur ses Gouverneurs, qui bénéficieront d’une immunité à l’extrême (comme d’ailleurs tous les gens qui y travailleront.)

Jusqu’à ce jour Bruxelles n’a rendu public qu’unseulexemplaire du traité. En anglais! (96,5% de la population de la zone euro parlent d’autres langues!)

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)

http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

Il a été signé le 11 juillet 2011. Curieusement, aucun journal Français ou international n’y a consacré un titre. Le traité deviendra définitif après ratification par les parlements nationaux. Habituellement de telles ratifications sont une simple formalité. Il est peu probable que les parlementaires aient déjà compris que le texte signifie la fin du pouvoir suprême du parlement, celui de décider du budget. Et lorsque les Caisses seront vides, nous aussi on devra se serrer la ceinture de plus en plus pour sauver l’euro et les banques.

Bruxelles veut que les Parlements de la zone euro donnent leur accord avant le 31 décembre 2011.

Si l’on agit vite, on peut encore alerter l’opinion publique et tenter d’empêcher cette ratification.

Bien évidemment, les guignols étiquettés des partis THESE et ANTITHESE qui se présenteront aux prochaines élections présidentielles ont le même programme sur ce point. « La vie confortable est un bien précieux qui vaut les milles trahisons », nous disait récemment un politicien lecteur..

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/10/20/le-mes-le-mecanisme-europeen-de-stabilite/#comments


Dernière édition par Solstice le 21/10/2011, 14:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice



Nombre de messages : 3147
Age : 49
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne   21/10/2011, 13:43

Le MES… le Mécanisme Européen de Stabilité ou le totalitarisme en route

Un nouveau traité européen, dont quasiment personne n'a entendu parler? Effectivement. C'est un traité qui concerne tous les pays de la zone euro. Et ce n'est pas par hasard, que dans la plupart des pays concernés aucune information ne circule sur ce traité. C'est qu'il est très dangereux pour les citoyens! Vous n'étiez pas censé de l'apprendre avant que les choses soient définitives!

Ce traité établit une nouvelle administration européenne, appelée Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ne le confondez pas avec ses prédecesseurs, les fonds de secours européens MESF et FSFE, dont on entend beaucoup parler dans les journaux télévisés ces jours-ci!!! La FSFE a le compteur à 440 milliards d'euros pour le moment. C'est 1320 euro par euro-citoyen.

Le MES remplacera ces deux-là et aura autorité de vider les Caisses d'État quand elle veut et aussi souvent qu'elle veut. Le MES sera sans limite! Le Conseil du MES sera composé des 17 Ministres de Finances, qui en deviendront les Gouverneurs. C'est eux qui prendront les décisions. Les parlements nationaux n'auront rien à dire sur ce MES, ni sur ses Gouverneurs, qui bénéficieront d'une immunité à l'extrême (comme d'ailleurs tous les gens qui y travailleront.)
Jusqu'à ce jour Bruxelles n'a rendu public qu'un seul exemplaire du traité. En anglais! (96,5% de la population de la zone euro parlent d'autres langues!)

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)

http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

Il a été signé le 11 juillet 2011. Curieusement, aucun journal Français ou international n'y a consacré un titre. Le traité deviendra définitif après ratification par les parlements nationaux. Habituellement de telles ratifications sont une simple formalité. Il est peu probable que les parlementaires aient déjà compris que le texte signifie la fin du pouvoir suprême du parlement, celui de décider du budget. Et lorsque les Caisses seront vides, nous aussi on devra se serrer la ceinture de plus en plus pour sauver l'euro et les banques.

Bruxelles veut que les Parlements de la zone euro donnent leur accord avant le 31 décembre 2011.

Si l'on agit vite, on peut encore alerter l'opinion publique et tenter d'empêcher cette ratification.
article par Rudo de Ruijter videé par Jozeph Muntenbergh




http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27073
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique Europe : genèse et actualités de la Communauté Européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» Des nouveaux pays en Europe pour 2020 !
» Michel Onfray et la Fin de l'europe et de l'Occident
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Pays-
Sauter vers: