Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   26/10/2011, 23:22

Assez comique somme toute, je vous laisse apprécier le sujet Smile

Une très intéressante cartographie reçue d’un camarade de Reflex, site d’informations antifascistes. Elle peut être commandée en écrivant au SCALP 21ter, rue Voltaire 75011 Paris (20 euros les 100 exemplaires ou 10 euros les 50 exemplaires, chèque à l’ordre de NOZ) :



Voir aussi :

Combattre l’extrême-droite sous toutes ses formes (ICO)
Les idiots utiles à la confusion (NPNF)
Le concept d’anti-impér­ial­isme (NPNF)
Extrême droite, extrême gauche : Les artisans de la confusion (NPNF N° 36-37)

http://bataillesocialiste.wordpress.com/2011/10/11/cartographie-de-lextreme-droite-francaise/


Présentation des principaux groupes nationalistes français


À quoi ressemble l’extrême droite aujourd’hui ? Quelle est la place du Front national ? Combien de groupes y a-t-il à sa marge, et que représentent-ils vraiment ? Pas facile aujourd’hui de répondre. Face à une extrême droite en perpétuelle évolution, cherchant de plus en plus souvent à brouiller les cartes pour mieux se refaire une virginité et apparaître plus forte qu’elle ne l’est, il vaut mieux connaître les histoires, les alliances et les positionnements de ces différents mouvements pour mieux anticiper leurs actions et leurs politiques. Le schéma que vous trouverez aux pages suivantes, ainsi que les repères historiques ci-dessous, permettent d’y voir plus clair.

L’extrême droite à l’automne 2011 apparaît comme extrêmement morcelée, avec un nombre de groupuscules et des alliances parfois contre-nature entre certains courants ou groupes politiques. Cela s’explique par une grande confusion idéologique qui règne dans le milieu nationaliste. À travers cet organigramme, qui ne peut qu’être éphémère, nous avons tenté de dresser le bilan de cette extrême droite, en terme d’alliance et de positionnement, afin de permettre à chacun(e) de s’y retrouver. Avec les présidentielles de 2012, il y a pourtant fort à parier que la situation exposée ici aura évolué d’ici quelques mois, probablement avec des rapprochement inédits. Nous avons essayé d’être les plus exhaustifs possible, mais en ne nous intéressant qu’aux partis et groupuscules ayant une activité, même réduite, dans le monde réel et pas seulement sur internet, et de ce fait pouvant représenter un danger physique ou politique pour les militants. Ainsi, nous avons volontairement mis de côté les sites internet comme François de Souche, à l’audience proche de certains grands sites d’info, mais dont l’activité se limite finalement au relais d’informations sur des faits divers glanés ici et là et à la libre expression d’un racisme qui trouve là son exutoire.

Mais pour bien comprendre la situation actuelle, il est nécessaire de replacer cette distribution des rôles dans une perspective historique : car si la très grande majorité des groupes nationalistes ici présentés sont nés dans les années 2000, ils sont tous, de par l’histoire de leur formation ou celle de leurs dirigeants, ancrés dans l’histoire contemporaine de l’extrême droite telle qu’elle s’est construite à partir des années 1980, avec l’émergence du FN.

Les années 1980-1990

Si aujourd’hui une chatte n’y retrouverait pas ses petits, du début des années 1980 au début des années 2000, l’extrême droite française était organisée de façon assez simple. Le Front National (FN), qui regroupait plusieurs familles de la mouvance nationaliste (catholiques, anciens de l’Algérie française, nostalgiques du fascisme et du nazisme, anticommunistes, ultra-libéraux…) occupait la plus grande partie de l’espace politique et public de ce courant de pensée, laissant à sa périphérie divers groupuscules dont la marge de manœuvre était très limitée : l’Œuvre française, le GUD, le Parti Nationaliste Français et Européen (PNFE), Troisième Voie, Unité Radicale (UR)… Si certains finissaient par rallier le FN, d’autres choisissent la surenchère idéologique et la violence comme moyen d’expression, voir le terrorisme (cf. les attentats du PNFE contre des foyers Sonacotra). La mainmise de Le Pen sur le FN et sa réussite médiatique ne laissent alors que peu de place à une autre personnalité ou mouvement venu le concurrencer, obligeant les autres formations à se soumettre ou à engager une longue traversée du désert.

Le FN connaît ses meilleures années au milieu des années 1990, que ce soit sur le plan électoral ou au niveau de son appareil militant. C’est alors une machine de guerre, avec un service d’ordre composé en grande partie d’anciens professionnels de la sécurité, mais surtout avec de nombreux militants capables de se mobiliser pour n’importe quel événement. Les années 1990 sont également marquées par une recrudescence de la violence d’extrême droite, avec plusieurs morts, les victimes étant toutes des Français d’origine étrangère. Plusieurs militants du FN sont impliqués dans des meurtres à caractère raciste. La fin des années 1990 marque la fin de l’hégémonie du FN sur l’extrême droite française, avec en 1998 la scission provoquée par Bruno Mégret, alors n°2 du FN, qui quitte le parti avec de très nombreux cadres et militants pour créer une nouvelle structure, le Mouvement National Républicain (MNR). Cette brèche, ouverte dans la suprématie frontiste, permet à certains mouvements nationalistes de récupérer des cadres et militants du parti lepéniste, déçus par les tensions existant entre le FN et le MNR.

Les années 2000

Le 11 septembre 2001, le conflit israélo-palestinien et l’émergence de certains communautarismes radicaux bouleversent profondément le champ politique à l’extrême droite, avec d’un côté une extrême droite traditionnelle, restant sur ses bases, et de l’autre des mouvements prêt à passer ponctuellement des alliances inédites : on voit alors des groupes nationalistes s’allier avec militants en perdition venus de la gauche (Dieudonné, Riposte laïque) ou se prétendant venir de la gauche (Alain Soral).

Parallèlement, l’émergence de Marine Le Pen à la tête du FN et ses orientations stratégiques ont entraîné un important désintérêt des jeunes d’extrême droite et des militants nationalistes radicaux pour le FN, même si le parti, surtout lors des périodes d’élections, attise toujours les ambitions et les intérêts de nombreux nationalistes. Alors que le parti n’est plus capable de recouvrir les murs des villes de France d’affiches ou de mettre dans la rue des milliers de gens comme par le passé, faute de militants de terrain, le FN enregistre de nombreuses adhésions de sympathisants, qui ne sont cependant pas prêts à se salir les mains. La nouvelle stratégie du FN version Marine est basée essentiellement sur lesmédias. Bête médiatique comme son père, Marine est présente quotidiennement à la télé ou la radio. Elle a réussi à rallier à elle des personnalités médiatiques comme Gilbert Collard, ce que son père n’avait jamais réussi à faire. En interne, elle organise la chasse aux sorcières de tous ceux et celles qui pourraient s’opposer à elle ou dont les positions trop radicales pourraient la gêner dans sa quête médiatique et politique de normalisation du FN.

NOTRE ANTIFASCISME

La lutte antifasciste se résume trop souvent à une simple opposition à l’extrême droite, ce qui l’empêche de prendre une véritable dimension politique. Pour nous, l’antifascisme se définit avant tout par des pratiques : l’information, la confrontation, la solidarité. Mais l’expérience nous a appris que certains principes sont fondamentaux, car tout antifascisme cohérent ne peut être qu’autonome, révolutionnaire et internationaliste. L’antifascisme n’est à nos yeux ni une posture, ni une position de principe, mais quelque chose de dynamique, un engagement réel. Il existe bien des façons de lutter contre l’extrême droite, à condition de n’en négliger aucune.

Informer

C’est un préalable à tout travail antifasciste, tant l’extrême droite est un objet de fantasmes. Presque toujours sous-estimée ou surestimée, l’extrême droite provoque chez ceux qui s’y confrontent à la fois un sentiment de rejet viscéral et de fascination, deux réactions compréhensibles, mais qui ont tendance à développer respectivement la mauvaise foi et l’extrapolation. C’est également un sujet sur lequel il est permis de dire n’importe quoi, puisque tout serait bon pour lui nuire. Pour les médias de masse, l’extrême droite est avant tout un sujet à scandale : c’est donc surtout sa violence, son folklore et sa marginalité qui sont mis en avant. Dans les publications militantes, l’extrême droite est souvent présentée comme une absurdité politique, dont le discours et les pratiques sont avant tout stupides et « haineux », ou comme l’incarnation du mal absolu. Ce travail de recherche d’information se fait à plusieurs niveaux : dans la presse, en particulier locale, dans les publications universitaires ou politiques, mais aussi et surtout sur le terrain, en collectant des informations à la source. C’est ce travail de terrain qui permet aussi de contourner la contre-information que fait l’extrême droite sur ses propres activités, en particulier sur Internet. Une fois l’information collectée et traitée, il reste à la diffuser, afin de tenter de contrecarrer cette désinformation et de dissiper les représentations erronées.

S’opposer

Mais la simple dénonciation ne suffit pas, et ce n’est d’ailleurs pas l’objectif du travail de recherche antifasciste. Son but est de permettre à l’action antifasciste de définir des objectifs à la fois pertinents et réalistes, d’apprécier le rapport de force et d’utiliser les moyens les mieux adaptés. Il est évident que tous les moyens d’actions (manifestations, harcèlement, attaques directes, campagnes de presse...) ne se valent pas selon le groupe ciblé (parti institutionnel comme le FN, groupes informels violents, associations religieuses…) et l’objectif visé (provocation, dénonciation, interdiction…). Mais réfléchir sur l’utilisation des moyens ne veut pas dire hiérarchiser ces différentes formes d’actions, en opposant par exemple actions publiques non violentes et actions de rue plus radicales. La question de la violence ne doit pas être prise comme prétexte pour moraliser l’antifascisme, et condamner les antifascistes qui s’opposent physiquement aux fachos, au nom d’un consensus mou qui assimile légitimité et légalité.

Cependant, les affrontements de rue, vus de l’extérieur, peuvent donner l’idée que fascistes et antifascistes sont deux groupes antagonistes uniquement préoccupés l’un de l’autre. C’est pourquoi il faut toujours lier la confrontation avec l’extrême droite à d’autres formes de lutte. L’action directe n’empêche d’ailleurs pas la démarche unitaire, à condition qu’elle ne soit pas une simple alliance de circonstance.

Être solidaire

Enfin, la lutte antifasciste ne se définit pas uniquement par rapport aux activités de l’extrême droite : elle doit aussi se montrer solidaire, non seulement à l’égard des victimes de l’extrême droite, mais aussi entre les antifascistes eux-mêmes. Organiser la solidarité antifasciste est une nécessité, car comme toutes les luttes de résistance, elle se retrouve en butte à la répression et ce d’autant plus qu’elle est parfois, par la force des choses, à la limite de la légalité. Cette solidarité passe bien entendu par un soutien concret en cas de poursuites judiciaires mais pas seulement. Car la solidarité antifasciste ne doit pas s’organiser uniquement face à la répression, mais aussi en multipliant les rencontres et les actions communes, afin de permettre aux groupes antifascistes de partager des informations et d’échanger sur leurs pratiques, mais aussi de se rencontrer afin de mieux se connaître ; c’est une autre façon de montrer à l’extrême droite qu’une résistance organisée se met en place et que les antifascistes ne sont pas isolés.

Autonome, révolutionnaire et internationaliste

Lutter contre l’extrême droite, d’accord, mais pas n’importe comment. En premier lieu, notre antifascisme est autonome, à l’égard de l’État comme des partis électoralistes. La société française contemporaine s’est constituée, à la Libération, sur l’antifascisme, et pour cette raison tous les partis politiques sont « antifascistes ». Pour affirmer sa distance à l’égard de cet antifascisme républicain et pour être capable d’analyser l’extrême droite dans toutes ses dimensions (et pas seulement comme simple ennemi de la démocratie libérale), notre antifascisme est très clair sur ses positions quant aux opérations répressives de l’État contre l’extrême droite : toutes les opérations policières contre les groupes fascistes peuvent tout aussi bien être utilisés contre d’autres contestataires, en l’occurrence les antifascistes eux-mêmes. Les procédures judiciaires (interdiction, dissolution…) ne sont pas des armes politiques au service de l’antifascisme, mais des outils au service de l’État qui protège ainsi le modèle de société qu’il représente. De même, le vote n’est pas une arme efficace contre l’extrême droite, car il délègue à d’autres le soin de lui faire barrage : pas question de signer un chèque en blanc aux partis de droite comme de gauche qui ont montré des années durant de quelle façon ils recyclaient les idées du Front national une fois arrivés au pouvoir.

Ensuite, notre antifascisme est révolutionnaire : être antifasciste aujourd’hui dans nos sociétés libérales, c’est placer la critique de l’État et du capitalisme au cœur de l’analyse du processus de fascisation. L’antifascisme est donc le pire produit du fascisme s’il ne vise que l’ennemi désigné par l’État libéral : pour mener un antifascisme digne de ce nom, il faut donc que sa fin et ses moyens soient clairement replacés dans un projet global de changement social. À nous de trouver, à partir de là, les formes de lutte les plus susceptibles de leur infliger un maximum de dégâts.

Enfin, notre antifascisme est internationaliste, car c’est évidemment la meilleure réponse aux logiques nationalistes : abolition des frontières, libre circulation, solidarité internationale, rejet des logiques de guerre, telles sont les revendications indissociables de notre lutte antifasciste. L’extrême droite se développe dans chaque pays de façon différente, parce qu’elle est le produit de la société qui la voit naître : c’est par la connaissance de la diversité des situations que l’on peut mettre en perspective sa propre situation, les enjeux de l’antifascisme ici et là-bas et organiser des réseaux de solidarité antifasciste internationale.

http://www.bbec.lautre.net/www/spip_truks-en-vrak/spip.php?article1973

Anti-fa.. sol la si do

Vous aurez compris d’où cela provient!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   26/10/2011, 23:59

Il y a des pièges, et des déductions à tiré de cette cartographie, certaines choses évidentes, d'autres moins, c'est un peu un travail de manipulations mentale, ceux qui ont fait cette carte ne son pas si bête, ils jouent sur le sentiment, mais plus en profondeur sur des orientations, des couleurs, des symboles.

Il y a d'ailleurs une catégorie plus intrus que les autres dans cette cartes.

Je crois que cette carte est une erreur de la part de ceux qui l'ont publier, une grossière erreur, et qu'elle nécessite de notre part une identification, une mise en évidence de la nature des auteurs.

Ils jouent sur le ressentiment, mais avant tout, nous sommes en unions avec l'humanité libre et consciente, et ça les auteurs de ce travail ne l"ont peut-être pas pris en compte.

Nous sommes avec et pour Dieu, contre Satan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 00:11

regardez tout en bas de la carte. j'adore. on est répertorié ,les conspirationistes font parti de la mouvance extrême droite. Je suis content de l'apprendre.

Un étiquetage made in socialiste. ces dégénérés.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 00:16

Solstice a écrit:
regardez tout en bas de la carte. j'adore. on est répertorié ,les conspirationistes font parti de la mouvance extrême droite. Je suis content de l'apprendre.

Un étiquetage made in socialiste. ces dégénérés.....

Chez les "intellos" Razz

La pathologie est Grande!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 00:30

lorelianeGTQ a écrit:


Je crois que cette carte est une erreur de la part de ceux qui l'ont publier, une grossière erreur, et qu'elle nécessite de notre part une identification, une mise en évidence de la nature des auteurs.

mais non, ce n'est pas une erreur de leur part mais une stigmatisation de la société. l'extreme gauche est en train de s'écrouler complètement, les socialistes n'ont plus aucun appui des frères de l'extreme gauche, il ne leur reste que l'appui du centre. Ils jouent le rôle de la LCR qui s'est totalement désintégré surtout depuis le départ du petit facteur, il s'agit d'une stratégie politique qui vise à diaboliser les croyants ( qu'ils détestent puisqu'eux sont des progressistes et des dégénérés " il est interdire d'interdire" contrairement aux croyants qui sont conservateurs) . Ils diabolisent aussi ceux qui ne se retrouvent plus à gauche et qui fertilisent progressivement vers le terrain Anti UMPS qui les ecoeurent comme nous.

Les socialistes viennent de déterrer leurs haches de guerre comme ils l'ont fait dans les années 80 contre Jean Marie Lepen.

Pour attaquer, ils leur faut identifier l'adversaire, et l'étiquetter comme on marque les bêtes avant l'abattage, c'est ce qu'ils ont réalisé avec cette carte. c'est très clair comme message. Attendez vous à une déferlante et une haine contre l'extreme droite, Il ont compris que Marine Lepen n'est qu'un élément parmi toutes les tendances de l'extreme droite, ils vont essayer de diviser tous ces courants afin d'éviter que Marine Lepen ne fédère et ne rassemble toutes ces tendances. A mon avis ils ont très peur de se retrouver dans un deuxième tour contre le FN, au cas ou cela se produirait car il y a beaucoup plus d'incertitude que face à l'UMP qui n'a plus aucune crédibilité sur la scène politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 00:48

Merci.
Une erreur avec l'intru moi je ne pense pas. Ils sont malins avec leur jeu de rôle et c'est très bien fait comme truc pour ados qui jouent à la PS2. ça reprends tous les fondamentaux de la propagande gouvernemental médiatique en ce qui concerne la zone verte écolo ou j'habite.
Le truc est fait pour être superficiel et efficace 2 neurone suffisent pour le lire. Y'a même les petits passages anti-système et gouvernement SAUF que c'est pas ennemis numéro 1.

Les antifa sont les plus cons c'est forcement eux qui se calmeront en dernier alors que tout sera terminé depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
Comandirej



Nombre de messages : 1280
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 00:54

"Faute de place nous ne pouvons les présenter ici." lol!

J'ai bien ri, merci !!

Énorme la vanne Génial2

_________________
«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» [S.39 - V.9]

«Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte
de leurs propres âmes et celles de leurs familles».
C'est bien cela la perte évidente. [S.39 - V.15]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 01:55

Comandirej a écrit:
"Faute de place nous ne pouvons les présenter ici." lol!

J'ai bien ri, merci !!

Énorme la vanne

Dans un système fermé, Les organisation politiques peuvent toujours influencer les personnes tant que celle ci restent dans le système et accordent une crédibilité au système politique, mais des lors que ces personnes ne souhaitent plus faire parti de ce système ( comme certains d'entre nous ), nous devenons insaisissables, indomptables à leur yeux, donc on nous minimise, on nous réduit à la portion congrue, on nous réduit à une petite bulle de rien du tout, ceux qui ne représentent rien pour l'avenir de ce monde, ceux qui n'existent pas à leur yeux parce qu'il savent qu'on ne votera jamais pour eux. La bulle des conspirationnistes est toute petite, c'est ça qui m'a beaucoup fait rire. Laughing Nous sommes bien plus nombreux que cette bulle qu'ils ont dessiné.

Dernière chose. Vous n'avez rien remarqué de louche ? Il n'y a aucunes bulles faisant référence aux musulmans. Ils ont pourtant parfaitement identifié des mouvements juifs, chrétiens et laics mais les mulsulmans, ils ne connaissent pas ! La raison ? Ils comptent sur le ralliement des mulsulmans à la cause socialiste, donc ils évitent de stigmatiser un électorat important qui pourrait les aider à conquérir le pouvoir. c'est des petits malins mais surtout des dégénérés qui vénèrent et encouragent tout ce que les religions condamnent question moeurs. Ils sont minés dans leurs propres contradictions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 02:21

Au faite, depuis quand des Catholiques royalistes (les "nostalgiques") sont ils de gauche ou de droite? Razz

Il faudrait un peu de culture dans cette cartographie, mais je crois que tu a bien expliquer la chose Solstice, lorsque l'ont lis dans la section "conspi" : "indeniablement d'extrême droite", ou même au niveau de la branche E&R on est certes dans une logique simple de regroupement de diabolisation. Il ne manque plus qu'une grande image en haut de tout ce tintouin avec le portait d'Adolf en pose salut nazi.

En faite Solstice, lorsque je veut dire qu'ils ont fait une grande erreur, et je maintient, c'est qu'une telle construction montre clairement l'esprit de qui ils sont, et d'ailleurs il est aisé de déconstruire tout ça, du moins, pour notre propre bénéfice retreint (?)

Mais plus significatif! Comment, diantre ce fait il que soit mentionner les deux "symboles" administré religieux respectivement Musulmans et Juif, mais pas Chretien?

Eux : mechant anti-musulmans
Eux : méchant anti-juif (anti-semite^^)

Mais pas de méchant anti-Chretien? C'est vrai, les Chretiens "ont s'en fout", mais il faut bien masquer l’origine de tout cela par une "symbolique" administré "musulmane.. Surprised

Vert : coté plus pro-musulmans, rose, coté pas trop mauvais (les modernes (proche du BETAR selon eux)).

Enfin j'ai l'impression que ça sonne bien.


Dans le texte plus bas : exceptionnelle : pour l’internationalisme, la destruction de toute frontières (politique).. impressionnant!

Attendons plus d'avis éclairés Smile

PS: j'avais pas vu ton dernier message Solstice, bonne vision encore

Merci de vos apports
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 02:52

lorelianeGTQ a écrit:

Mais plus significatif! Comment, diantre ce fait il que soit mentionner les deux "symboles" administré religieux respectivement Musulmans et Juif, mais pas Chretien?

Eux : mechant anti-musulmans
Eux : méchant anti-juif (anti-semite^^)

Mais pas de méchant anti-Chretien? C'est vrai, les Chretiens "ont s'en fout", mais il faut bien masquer l’origine de tout cela par une "symbolique" administré "musulmane.. Surprised


Pourquoi ? parcequ'ils sont ANTI CHRETIEN. Il ne vont tout de même pas se tirer une balle dans le pied. c'est très clair sur leur image, et en correspondance avec la mise en place actuellement ( à Paris tout du moins) de 2 pièces de théâtre anti chrétienne afin de démolir cette religion. 4 prêtres ont tout de même été embarqué par la police ! c'est du jamais vu depuis l'occupation. Delanoes ( PS) à porté plainte ! Ne vous bilez pas, apres ce sera le tour de la religion musulmanne, à mon avis, ils procèdent étape par étape. 1 seul ennemi à la fois. la même technique que celle des CRS qui ont évacué les chrétiens du trottoir. 1 par un. pas de soulèvement, en plus les chrétiens sont tous divisés, il y a un nombre incroyables d'églises chrétiennes, pour exemple et sans vouloir lui jeter la pierre, Tonino ne veux rien entendre dans cette affaire, les chrétiens sont divisés. Donc il s'occupent de nous en premier. Les musulmans sont plus nombreux et soudés, donc l'attaque ne sera jamais frontale avec les musulmans, tant que vous resterez unis et solidaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   27/10/2011, 05:25

Question uniquement technique;
Peut on être nostalgique de quelque chose que l'on a pas vécu ?

___

La encore à t-on un langage de communication particulier ? Sinon pour le "Faute de place nous ne pouvons les présenter ici." faut attendre le hors série pour noel je pense.
Citation :

La nostalgie ou "mal du pays" - du grec νόστος (nostos) : le retour et άλγος (algos) : tristesse, douleur, souffrance - est un sentiment comprenant souvent une mélancolie accompagnée d'un envoûtement par rapport à des souvenirs souvent liés aux lieux de l'enfance qu'on évoque à travers une jouissance qui est douloureuse. André Bolzinger a retracé l'histoire de ce concept créé en 1688 par Johannes Hofer, un médecin alsacien de 19 ans, qui lui consacra une thèse secondaire à l'université de Bâle1. La nostalgie est la formulation scientifique du "Heimweh", le mal du pays des mercenaires suisses, torturés par le souvenir de la Heimat. La plupart du temps, ce sentiment exprime le regret de temps passés, de lieux disparus, auxquels on associe a posteriori des sensations agréables. Ce manque est souvent provoqué par la perte ou le rappel d'un de ces éléments passés, les deux éléments les plus fréquents étant l'éloignement spatial et le vieillissement qui représente un éloignement temporel. On a pu diagnostiquer dans la nostalgie sous toutes ses formes le regret de l'enfance.

D'un point de vue sociologique, la nostalgie est souvent le fait de personnes isolées qui s'en servent stratégiquement pour avoir le sentiment d'appartenir toujours à une communauté et de participer encore à la vie sociale.

D'un point de vue politique, la crispation de certaines sociétés sur leur passé peut devenir particulièrement manifeste quand les évocations d'un Âge d'or passé se font de plus en plus fréquentes.

Raoul Girardet a analysé le caractère amplement mythique de ce dernier thème, que l'on nomme souvent la nostalgie des origines.

Pouvant être cause de dépression, la nostalgie est aujourd'hui de plus en plus prise en compte d'un point de vue médical.

La nostalgie peut être caractérisée par plusieurs thèmes. "Le bon vieux temps", ou bien encore "La belle époque". La nostalgie évoque toujours un sentiment qui prétend que le passé était toujours mieux, plus agréable. Dans beaucoup de cas, "la belle époque" n'était pas toujours si belle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nostalgie_%28sentiment%29

En gros; nostalgique = vieux fou de paysans gladiateur triste et névrosé ayant vécu sous les rois de France. A peu près, une thèse de Freud sous cocaïne si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 00:36

AldousOrwell a écrit:


cyclops cyclops What a Face

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 00:51

c'est une belle trouvaille Ziril. cyclops bien entendu c'est non signé !
Un appel pour diviser et empêcher Soral de ratisser parmi les couches de la population. C'est misérable ce genre d'affichette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 00:52

Je n'ai pas bien compris le fond du texte Ziril, il n'y a peut-être rien à comprendre? Oui cela doit être ça Smile

Alain Soral CLASH les antifas


Description a écrit:
Suite à l'annulation de la conférence prévue sur Rennes avec Hassan Iquioussen, Alain Soral dénonce les agressions antidémocratiques des antifas... (extrait de l'entretien d'octobre 2011)

Je dirais anti-dialogue plutôt, ces gens n'ont surement pas dut lire Platon.

Bien vu les affiches Ziril et Aldous Orwell


Dernière édition par lorelianeGTQ le 28/10/2011, 01:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AldousOrwell

avatar

Nombre de messages : 485
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 00:54

J'en ai une autre pour vous:





Dernière édition par AldousOrwell le 28/10/2011, 00:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 00:56

Solstice a écrit:
A mon avis ils ont très peur de se retrouver dans un deuxième tour contre le FN, au cas ou cela se produirait car il y a beaucoup plus d'incertitude que face à l'UMP qui n'a plus aucune crédibilité sur la scène politique.
A mon avi pas du tout, on voie bizarrement depuis quelques temps beaucoup trop la Marine à la télé (moi je la regarde encore un peut pour me tenir informé de la propagande Laughing ) ça me parait plutôt bizarre que le systeme puisse la mettre en avant s'il ils en on si peur.
D'autant plus qu'elle est plus respecter qu'avant, personne ne lui saute à la gorge comme si c'était la dernière des ordures comme c'était le cas avant et du temps de son père.

Alors peut être que le fait que le front est était infiltré par la FN y est pour quelques d'ailleurs ça m’embête beaucoup que Soral entre autre ne parle pas de ce phénomène moi qui le suit beaucoup.

Et pense aussi à Omar Djellil qui pourrait être un "agent double" d'après LLP et qui est dans une démarche de réconciliation avec les musulmans et le FN, d'ailleurs l'alliance s'annonce plutôt bien partie.

Alors je me demande si le FN fait si peur que ça et s'il n'y a pas plutôt une stratégie derrière tout ça.


Dernière édition par DesEspoirs le 28/10/2011, 02:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 01:04

Clément Moulin ( celui qui menace Soral de mort par mail ) répond à A.Soral
Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 01:18

Je viens de trouver l'argumentaire de Clément Moulin contre Soral dans la tract posté par Ziril (cf 0:50):







Dernière édition par lorelianeGTQ le 28/10/2011, 01:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 01:24

lorelianeGTQ a écrit:
Je viens de trouver l'argumentaire de Clément Moulin contre Soral dans le tract posté par Ziril (cf 0:50):



Il nous faut solliciter la clémence de ce Moulin. Nos pauvres cerveaux moulinent sec pour assimiler toute la sagesse dont sa bienveillance à bien voulu nous alimenter. nos coeurs halètent sous le lyrisme des métaphores de Clément Moulin... Nous avons besoin d'un peu de repos pour tout assimiler. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 01:32

Le pauvre, il se fait démâter dans les commentaires.
et Comme dirait coluche - au suivant Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lorelianeGTQ

avatar

Nombre de messages : 1746
Localisation : Dauphiné
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 01:59

Description de la vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=qLqjuguvJrI

Citation :
Ca se passe de commentaires je crois, quoique... :p

Voici le fameux mail envoyé par un certain CM x)

De : Clem - moulin.clement0504@gmail.com -
Date : Sun, 9 Oct 2011 13:51:34 +0200
À : Alain Soral - komjelindikpaaa -
Objet : Re: t'est un facho

et alors ....enculé tu vois t'est une grosse pédale tu fais des recherches sur moi mdr sale facho ,t'aurais moins de gueule face à moi dans une salle sans tes potes ...chui prêt à tirer 10 ans pour te liquider à main nue si t'est prêt à relever le defi ?? t'est une fiotte de collabo soral vasy assume ce que tu dis sur le net , tu va te retrouvé en position fétal à me suplier de t'épargner car t'est une merde staliniene!
je te l'ai dis tu va finir dans un casier à homard !

--------------------------

Pour y voir un peu plus clair, Clément Moulin était aussi propriétéaire de ce compte YT, fermé à quelques minutes d'intervalles de celui sur lequel il avait posté cette vidéo :
http://uppix.net/3/7/2/aed0f978224b813233850ee8ae9c1.png
http://uppix.net/d/2/a/92df06d5a3bfa17048d0232bb0755.png
http://uppix.net/d/9/7/613427be336f4859104cb4b646409.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 02:10

DesEspoirs a écrit:
Solstice a écrit:
A mon avis ils ont très peur de se retrouver dans un deuxième tour contre le FN, au cas ou cela se produirait car il y a beaucoup plus d'incertitude que face à l'UMP qui n'a plus aucune crédibilité sur la scène politique.
A mon avi pas du tout, on voie bizarrement depuis quelques temps beaucoup trop la Marine à la télé (moi je la regarde encore un peut pour me tenir informé de la propagande Laughing ) ça me parait plutôt bizarre que le systeme puisse la mettre en avant s'il ils en on si peur.
D'autant plus qu'elle est plus respecter qu'avant, personne ne lui saute à la gorge comme si c'était la dernière des ordures comme c'était le cas avant et du temps de son père.

Alors peut être que le fait que le front est était infiltré par la FN y est pour quelques d'ailleurs ça m’embête beaucoup que Soral entre autre ne parle pas de ce phénomène moi qui le suit beaucoup.

Et pense aussi à Omar Djellil qui pourrait être un "agent double" d'après LLP et qui est dans une démarche de réconciliation avec les musulmans et le FN, d'ailleurs l'alliance s'annonce plutôt bien partie.

Alors je me demande si le FN fait si peur que ça et s'il n'y a pas plutôt une stratégie derrière tout ça.

Je fait une mise a jour :

Qu'est ce que vous en pensez ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 02:23

@DesEspoirs
J'ai vu 2 interviews récentes ou Marine déclarait notamment à un journaliste qui lui posait la question, qu'elle acceptait l'ouverture aux dialogues à des sionistes ! ces mots étaient "pourquoi pas, nous sommes très ouvert au FN". Bref cela m'a bien refroidit, je ne la suis plus vraiment ! Donc pas étonnant que les média lui ouvrent les portes en grand !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solstice

avatar

Nombre de messages : 3146
Age : 50
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 02:33

Bien vu Lore pour la doc. donc l'ami Clément fricote avec des sionistes.
Soral a vu juste. Les socialiste sont parfaitement synchro avec les sionistes pour taper sur ceux qui dénoncent les vrais problèmes de notre société. Le pire de tout ceci, ce sont les étudiants qui se font rafler et manipuler par ce genre de groupuscules. quelle perte de temps pour Soral de devoir lutter contre ce genre d'individus incultes et minables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DesEspoirs



Nombre de messages : 342
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   28/10/2011, 02:42

Citation :
J'ai vu 2 interviews récentes ou Marine déclarait notamment à un journaliste qui lui posait la question, qu'elle acceptait l'ouverture aux dialogues à des sionistes ! ces mots étaient "pourquoi pas, nous sommes très ouvert au FN". Bref cela m'a bien refroidit, je ne la suis plus vraiment ! Donc pas étonnant que les média lui ouvrent les portes en grand !
Oui, on peut pensé que c'est une stratégie de dé-diabolisation tout comme le relâchement par rapport au FM.
Mais je pense que ses positions par rapport au sionistes ne suffisent pas a en faire un atout du systeme, je pense qu'il y a autre chose, c'est pour ça que je fait le lien avec la FM et Djellil.

C'était plus ça ma question, est ce que le FN est devenu un réel* atout pour le systeme ? un peut comme un joker en cas de crise ( si le ps ne passe pas, voir pour plus tard) depuis que l'infiltration est en cours, voir terminé.

*Je parle de réel atout car avant le FN servait déjà le systeme comme en 2002 par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cartographie de "l’extrême-droite française" (anti-FA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada
» "République Fédérale Française", prototype ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: