Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Documentaire sur l'arnaque du réchaufement du au CO2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conscience



Nombre de messages : 365
Age : 31
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Documentaire sur l'arnaque du réchaufement du au CO2   9/7/2008, 14:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.netvibes.com/conscience
c.isme



Nombre de messages : 2511
Age : 36
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Documentaire sur l'arnaque du réchaufement du au CO2   2/5/2013, 03:37




La Grande Arnaque du Réchauffement Climatique (2007)

http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Great_Global_Warming_Swindle

PS (avec youtube j'arrive pas à agrandire le format vidéo pour l'instant. Fouet oki c'est bon)


____________________________________________________________
Bonus spécial Thatcher (potiche de fer)


Citation :

Margaret Thatcher a été la première climato-sceptique?

Margaret Thatcher a été le premier chef d'état à avertir du réchauffement climatique - mais aussi le premier à voir les failles dans l'orthodoxie du changement climatique


Soulignant les problèmes: de l'art de gouverner "Lady Thatcher mis en évidence les failles du changement climatique orthodoxie photo: AFP / GETTY

Par Christopher Booker 12 juin 2010


Une idée persistante des croyants au réchauffement climatique anthropique - ils étaient à nouveau la semaine dernière - est qu'aucun politicien avait plus d'influence dans le lancement de l'alarme dans le monde entier sur le changement climatique que Margaret Thatcher.
David Cameron, alors que l'argument fonctionne toujours, ne fait que suivre ses traces en engageant le Parti conservateur à cette conviction des dangers du réchauffement climatique, et donc de suivre à cet égard, et quelques autres, un fidèle Thatcherism climatique.

La vérité derrière cette histoire est beaucoup plus intéressante que ce qui est généralement dit, notamment parce qu'il y manque un twist fascinant. Certes, Mme Thatcher a été le premier chef d'État à exprimer alarme sur le réchauffement climatique, en 1988, avec son bagage scientifique, elle était tombée sous le charme de Sir Crispin Tickell, puis notre homme à l'ONU. Dans les années 1970, il avait écrit un livre en avertissement que le monde se refroidissait, mais il était depuis devenu un converti ardent à la conviction que c'était plutôt un réchauffement, sous son influence, comme elle l'a enregistré dans ses mémoires, elle a fait une série de discours, en Grande-Bretagne et aux organismes du monde,

http://www.margaretthatcher.org/document/107346

appelant à une action internationale urgente, et citant la preuve donnée au Sénat américain par l'archi-alarmiste Jim Hansen, directeur de l'Institut Goddard de la Nasa pour les études spatiales.
Elle a trouvé très convaincant le point de vue d'un important troisième larron converti à "la cause", le Dr John Houghton, alors chef du Met Office britannique. Elle l'a soutenu dans la mise en place du Groupe d'experts intergouvernemental de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC) en 1988 (UN's Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC)), et a promis de l'Office de financement somptueux s'est réuni pour son Centre Hadley, qui a ouvert ses portes en 1990, comme une autorité mondiale sur «le changement climatique d'origine anthropique ".

Le centre Hadley devient lié avec le Climatic Research Unit d'East Anglia (CRU) et deviennent les gardiens de la plus prestigieuse collection d'enregistrement de température de surface de la planète (à côté de l'autre compilées par le Dr Hansen). Cela est devenu le lien central de l'influence de conduire une alerte mondial sur le réchauffement climatique, et il en reste à ce jour - notamment grâce au rôle clé de Houghton (maintenant Sir John) dans l'élaboration des trois premiers rapports mammouth qui on établi l'autorité inégalée du GIEC sur le sujet.

En apportant ce sujet, Mme Thatcher a joué un rôle important. Il n'est pas très apprécié, cependant, qu'il y avait une tournure dramatique à son histoire. En 2003, vers la fin de son dernier livre, Statecraft, dans un passage intitulées «Air chaud et le réchauffement climatique" (Hot Air and Global Warming), elle a émis ce qui équivaut à une rétractation presque complète de ses opinions antérieures.

Elle a exprimé précisément les doutes autour de la crise de réchauffement qui sont depuis devenus familiers. Verser le mépris sur le "Doomsters", elle s'est interrogée sur les principales hypothèses scientifiques utilisées pour chasser la peur, de la conviction que le chef de l'armée façonner le climat mondial est le CO2, plutôt que des facteurs naturels comme l'activité solaire, à des affirmations exagérées sur la hausse du niveau des mers.
Elle se moqua d' Al Gore et l'inutilité des régimes "coûteuses et économiquement dommageable" pour réduire les émissions de CO2. Elle a cité l'augmentation 2.5C à des températures au cours de la Période Chaude Médiévale comme ayant eu des effets presque entièrement bénéfiques. Elle a souligné que les dangers d'un monde plus froid sont bien pires que ceux d'un monde enrichie en CO2 de plus en plus chaud. Elle a reconnu la façon dont les distorsions de la science avaient été utilisés pour masquer un agenda politique anti-capitaliste de gauche qui constituait une menace sérieuse au progrès et à la prospérité de l'humanité.

En d'autres termes, bien avant qu'il ne devienne à la mode, Lady Thatcher a été converti à la vue de ceux qui, pour des raisons à la fois scientifiques et politiques, sont profondément sceptiques sur l'idéologie du changement climatique. Hélas, ce qu'elle a mis en route plus tôt continue d'exercer son influence funeste à ce jour. Mais le fait qu'elle est devenue l'un des premiers et plus importants des «climato-sceptiques» a été presque entièrement enterré à la vue.

http://www.telegraph.co.uk/comment/columnists/christopherbooker/7823477/Was-Margaret-Thatcher-the-first-climate-sceptic.html


Original en vrac

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
Documentaire sur l'arnaque du réchaufement du au CO2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arnaque "maman magazine", quel recours?
» Bébé confort = belle arnaque!
» Le réchauffement de la planète, une escroquerie?
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» Documentaire sur Robert Bruce. ARTE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: