Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'huile de Neem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Comandirej



Nombre de messages : 1282
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: L'huile de Neem   13/4/2012, 16:22

L'huile de Neem

L’huile de neem est une huile végétale obtenue à partir des graines du margousier (Azadirachta indica).




Le Neem est un arbre issu de la famille des acajous. Il est aussi appelé “Margousier” ou “Lilas des Indes”. En Inde cet arbre est considéré comme un remède universel car toutes ses parties ont de nombreux vertus thérapeutiques. Dans les textes sacrés hindous, les Veda, le Neem est nommé sarve roga nirvarini : " celui qui guérit toutes les affections ".


Plus de 60 utilisations médicinales ont été documentées pour le neem, comme l’acné, l’eczéma, le psoriasis, l’herpès labial, les pellicules, les ulcères, la teigne et la gingivite, pour n’en nommer que quelques-uns.

En raison de la composition de ses agents, l'huile végétale de Neem est utilisée dans divers domaines de l'industrie cosmétique. Elle entre dans la composition de crèmes pour les mains et le visage, d'huiles corporelles et de massage, de protection solaire et de produits après soleil, baume pour les lèvres, shampooings, crèmes et sprays contre les insectes, savons.

En médecine allopathique, homéopathique et dans la médecine traditionnelle Indenne, les extraits de Neem sont utilisés pour un grand nombre de pathologies, soins dermatologiques, respiratoires, digestifs, etc. Elle a également des propriétés antiseptiques.

En hygiène vétérinaire l'huile de Neem est utilisée pour le soin du poil. Elle peut aussi être vaporisée dans les écuries pour agir contre les mouches et autres insectes nuisibles porteurs de maladies (répulsif non toxique).

L'huile de Neem est également un insecticide naturel pour protéger les plantes d'insectes parasites. Elle peut être utilisée pendant toute la période de végétation. On obtient de très bon résultats contre les chenilles, les larves de coléoptères, et les sauterelles, les araignées rouges, les cochenilles et les poux. L’action biologique des extraits du Neem permet de lutter contre plus de 400 espèces d’insectes ravageurs, dont certaines sont résistantes aux pesticides chimiques.


Procédé de production :


L'huile de Neem vierge extra de première pression à Froid contient une centaine de composés. Le plus connu est l'Azadirachtine, dont la teneur résiduelle est un indicateur de la matière active présente dans le produit. La teneur moyenne en Azadirachtine d'une huile de qualité supérieure non modifiée est de 2000 ppm. Certains huiles sont parfaitement hydrosolubles (soluble dans l’eau) ce qui rend leur utilisation plus simple.

Attention de nombreuses qualités d'huile de Neem existent sur le marché : une bonne huile n'est pas automatiquement celle qui va présenter le plus fort taux d'azadirachtine car il est toujours possible de l'augmenter artificiellement. De même qu'une odeur désagréable devrait alerter le consommateur sur le fait que son huile est certainement un mélange d'huile de plus ou mois bonne qualité. Certains fabricants n'hésitent pas à ajouter à de l'huile médiocre de la Roténone par exemple... L'huile de neem pure a une odeur forte mais pas dérangeante... Avant tout achat d'huile nous vous conseillons de vérifier auprès de votre revendeur qu'elle soit garantie par le fabricant "huile de neem vierge extra de première pression à froid". Privilégier également l'achat d'huile issue d'un commerce à dimension humaine, "équitable".

Enfin notez que l'extrait de Neem et l'huile vierge de neem ne sont pas des produits comparables. L'extrait est fabriqué en laboratoire, et n'a pas de vertu bio stimulante. De plus, Il est nécessaire d'employer du matériel relativement lourd pour n'extraire qu'une seule molécule active.
L'huile de Neem vierge de qualité supérieure est fabriqué de façon quasi-artisanale, et importé directement d'inde où son exploitation est très positive pour le développement du commerce de ce pays.
http://www.neem.fr/fr/utilisation

Aspect : pâte solide à température ambiante
Couleur : marron vert
Odeur : forte, très caractéristique, acidulée
Toucher : sec, pénètre rapidement sans laisser de film gras



Propriétés :

- Antibactérien puissant (efficacité testée in vitro contre les souches Pseudmonas aerunginosa, S. aureus, E. coli, Proteus spp. et Klebsiella aerugenes)
- Antifongique
- Anti-acarien
- Insectifuge (préventif et curatif)
- Nourrissante
- Adoucissante

Indications :

- Protection contre les moustiques
- Protection contre les acariens
- Élimination des poux
- Agit sur les parasites cutanés tel que la gale.
- Lutte contre les bactéries et champignons cutanés
- Soin de la peau (acné, parasites, mycoses, infections cutanées)
- Soin du cuir chevelu (calvitie, cheveux blancs, pellicule)
- Douleurs musculaires : En massage, l'huile de Neem permet de combattre les douleurs musculaires, l'oedème des articulations et la fièvre.
- Usage vétérinaire très développé : soin du poil, élimination des puces et parasites, éloignement des mouches et moucherons
- Protection des végétaux contre les insectes et parasites (préventif et curatif comme inhibiteur reproductif) : chenilles, larves de coléoptères, sauterelles, araignées rouges, cochenilles, poux,...
Insecticide "BIO" (règlementation européenne concernant les produits autorisés en agriculture biologique n°1488/97 du 29 juillet 1997). Toxicité très faible sur les coccinelles et les abeilles.

Important Il faut savoir que l'huile de neem n'est pas autorisée à la vente en France pour un usage phytosanitaire. En effet, l'azadirachtine a vu son inscription à l'annexe I de la directive 91/414/CEE refusée par la Commission Européenne, en 2008. Cette molécule ne peut donc pas être incorporée comme principe actif dans un insecticide ou un acaricide commercialisé pour être utilisé sur des cultures végétales (agriculture, maraîchage, horticulture, entretien d'espaces verts, jardinage...).

Si toutefois vous souhaitez l'utiliser, rien ne vous empêche d'acheter de l'huile de neem vendue pour un usage cosmétique ou ménager, ou encore comme engrais. A noter qu'aux Etats-Unis, son usage est autorisé comme traitement phytosanitaire en agriculture biologique.
http://www.gerbeaud.com/jardin/jardinage_naturel/huile-neem-insecticide-acaricide-naturel.php

Substance active non autorisée: Azadirachtine (hu
ile)
http://e-phy.agriculture.gouv.fr/mata/100673.htm


Citation :
Réseaux citoyens de Saint-Etienne

Désobéissance civique : de l’huile de neem épandue à St-Chamond


mis en ligne vendredi 23 avril 2010 par jesusparis

Les marchands de pesticides arriveront-ils à empêcher les agriculteurs d’utiliser d’autres méthodes culturales ? Aujourd’hui il est possible sans aucun problème de bourrer des fruits de pesticides, mais ceux qui veulent produire des fruits en agriculture biologique en utilisant des préparations naturelles encourent le risque d’être traités comme des délinquants. C’est le cas par exemple avec l’huile de neem - ça se prononce comme “Nimes”, et c’est autant aimé des vendeurs de pesticides et d’engrais chimiques que le purin d’ortie.

Alors samedi 3 avril était organisé à St-Chamond, sur une pelouse devant la médiathèque, un épandage d’huile de neem, justement, à l’initiative de plusieurs organisations paysannes et de protection de l’environnement [Confédération Paysanne, ARDAB (Association Rhône-Loire pour le développement de l’Agriculture Biologique), ASPRO - PNPP (Association pour la promotion des produits naturels peu préoccupants), Les Amis de la Terre, Nature et Progrès [1] ], et avec la participation d’élu-e-s. Car les collectivités territoriales, mairies notamment, sont elles aussi très concernées, par exemple pour tout ce qui est entretien des espaces verts et jardins publics. A St-Chamond, avaient bien voulu participer à cette action le maire de la ville Philippe Kizirian et d’autres conseiller-e-s, et les conseillères régionales rhône-alpes Valérie Bonicalzi et Léla Bencharif qui ont empoigné le pulvérisateur et commis le délit, - car il s’agissait d’accomplir un acte de désobéissance civique -, en pulvérisant de l’huile de neem donc, produit non autorisé, dans un espace public, pour dénoncer l’absurdité de la situation.

L’huile de neem est utilisée depuis des siècles, en particulier en Asie et en Afrique, pour ses propriétés notamment insecticides et fongicides. Cette huile a cependant un grave défaut : elle n’est pas fabriquée ni vendue par Monsanto, Bayer, BASF et cie. Dans ces conditions, a-t-elle bien le droit de continuer à exister ? Est-il supportable que les paysans et les jardiniers puissent acheter demain - de plus en plus nombreux - des produits alternatifs aux pesticides ? Mais si de telles élucubrations se répandent, à qui vendre demain le roundup et le reste ? [2] Les services officiels proches de l’agriculture industrielle sont incapables de faire respecter la séparation et le traçage des filières OGM et non OGM - Pourtant il y a du boulot pour quelqu’un de curieux, et les Faucheurs Volontaires viennent encore par exemple de découvrir qu’à Sète, chez Sea-Invest/Sogéma, du tourteau de soja OGM et des engrais chimiques sont stockés, en vrac, dans un même entrepôt... Il semble que des visites s’imposent ! - Mais non, ce sont les agriculteurs bios qui sont dans le collimateur, s’ils utilisent l’huile de neem et d’autres préparations naturelles qui ne disposent pas en France de la coûteuse “autorisation de mise sur le marché (AMM)”, bien que ces produits soient autorisés par le règlement européen de l’agriculture biologique et par les autres pays européens.

La situation a été exposée par Jean-Luc Juthier, arboriculteur bio dans le Pilat, Guy Kastler, du Réseau Semences Paysannes, Jean Sabeng, chargé de la question des pesticides à la Conf’ Paysanne, André Bouchut, secrétaire national de la Conf’, Philippe Kizirian, maire de St-Chamond... Les personnes et associations mobilisées demandent donc l’adoption d’amendements à la loi Grenelle 2 affirmant que les PNPP (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes) ne sont pas des pesticides, et permettant leur commercialisation et leur utilisation.

Contact : Jean-Luc Juthier
arboriculteur biohttp://hns-info.net/spip.php?article23071





Citation :
Huile De Neem
Posté 06 octobre 2005 - 11:14

L’arbre de Neem (Azadirachta indica; aussi connu sous le nom de lilas indien ou margosa) origine vraisemblablement de l’Inde ou de la Birmanie. L’arbre devient très grand, atteignant approximativement entre 40 et 80 pieds de
hauteur. Il ne perd jamais son feuillage et sa croissance est rapide. C’est un arbre qui résiste au vent et tolère bien la chaleur. Il peut vivre plus de 200 ans. Il est répandu dans plusieurs pays de l’Asie et, également, dans les régions tropicales de l’hémisphère Ouest. L’huile de Neem qui est extraite des graines de l’arbre est utilisée pour ses propriétés médicales et insecticides depuis plus de 4,000 ans. APPLICATIONS CHEZ LES HUMAINS Depuis des temps immémoriaux, l’homme a utilisé les produits dérivés du Neem pour ses propriétés, notamment celle de repousser les animaux. Le Neem éloigne les mouches et les maringouins, ce qui aide dans le contrôle de l’expansion de certaines maladies comme la malaria. L’huile de Neem est utilisée dans le traitement contre les poux et la gale, et, lorsque les feuilles sont broyées et utilisées en décoction, cela permet le contrôle des termites.
Des feuilles de Neem, enfouies dans les poches des chandails de laine, tiennent les teignes éloignées; si elles sont ajoutées aux céréales ou aux fèves, elles préviennent les insectes. On introduit des produits du Neem dans les savons et les shampoings pour les chiens afin de contrôler les poux et les tiques, ainsi que dans la
nourriture du bétail pour en tuer les parasites. L’introduction de produits dérivés du Neem dans les silos et dans les poches de grains de céréales assure une protection économique contre les insectes, contre les fongus et même contre les rats, réduisant les pertes dans les pays en voie de développement. Son bois sert également pour chauffer l’huile, comme bois de chauffage et, lorsque réunies,
des brindilles de branches servent de brosse à dents. On utilise l’huile de Neem dans les lampes à l’huile pour l’éclairage et aussi bien dans les savons, les pâtes à dents que dans les rince-bouche. Finalement, l’huile de Neem a été employée dans les sociétés anciennes de l’Inde pour exorciser l’esprit de la mort.

UTILISATION EN MÉDECINE.

Plusieurs produits du Neem ont été utilisés en médecine depuis des millénaires. Ses propriétés antiseptiques, analgésiques, anti-inflammatoires, antihistaminiques et contre les microbes ont été appliquées en médecine pour soulager les symptômes du psoriasis et des ulcères, réduisant même l’utilisation de l’insuline dans le
traitement de certains diabétiques, combattant le cancer, la malaria, les maladies cardiaques, le virus du SIDA, le contrôle des naissances, le traitement des coupures, des éruptions cutanées, de la varicelle, des infections, des vers, de la fièvre, des hémorragies, des hémorroïdes, des blessures, de la gangrène,
des varices, des maladies des yeux, de la jaunisse, des empoisonnements, sans oublier pour prévenir le grisonnement des cheveux. PROPRIÉTÉS INSECTICIDES
Le Neem est considéré sans danger pour les humains, les animaux, les oiseaux, les insectes utiles (abeilles) et les vers de terre. C’est un produit qui est approuvé par l’agence gouvernementale pour la protection environnementale des États-Unis pour son utilisation sur les produits provenant des récoltes. L’azadirachtine et les autres ingrédients actifs contenus dans les graines de Neem possèdent des propriétés insecticides qui sont efficaces contre une grande quantité d’insectes nuisibles,
plusieurs mites et nématodes, et même les limaces et les fongus. En plus, le Neem ne semble pas engendrer de résistance chez les insectes qu’il combat. Les produits du Neem ne donnent pas un contrôle absolu des insectes, mais l’utilisation
régulière de ceux-ci peut réduire significativement les populations d’insectes en les
repoussant, en inhibant leur développent larvaire, leur croissance, leur fertilité, les
accouplements et les pontes et en les empêchant de se nourrir. Une application de
Neem étouffe les insectes nuisibles tout en agissant de façon antifongique, parce que l’huile enduit la surface des feuilles et prévient la germination des spores de fongus. Le produit peut également être utilisé pour donner un lustre naturel et sain aux feuilles.

COMMENT APPLIQUER LE NEEM.
Voici une recette pour une application de NEEM en fonction d’une vaporisation foliaire, tel que suggérée par des éleveurs :Mélangez 1 cuillérée à thé (5 ml)d’huile de
NEEM avec ½ cuillérée à thé (2.5 ml) d’un savon insecticide liquide (agissant comme agent de diffusion et pour fixer l’huile sur le feuillage) que vous ajouterez à 1 pinte (.9 l) d’eau plus chaude que tiède, ou 4 cuillérées à thé (20 ml) d’huile de NEEM avec 2 cuillérées à thé (10 ml) d’un savon insecticide liquide à 1 gallon (3.8 l)
d’eau. On peut substituer à l’eau pure une solution 50 :50 d’alcool isopropylique (alcool à friction) et d’eau plus chaude que tiède. Pendant l’application, brassez régulièrement la solution pendant la vaporisation pour toujours bien mélanger les ingrédients ensemble. Comme cette huile repousse les insectes qui se sauvent plutôt qu’ils y résistent , soyez certain de vaporiser toutes les surfaces de la plante
pour obtenir une efficacité maximale. Certaines personnes affirment que la solution commence à se décomposer après huit heures; alors une nouvelle solution doit être refaite pour chacune des applications. Les propriétés de contrôle insecticide du NEEM perdent de leur efficacité avec le temps, spécifiquement lors des températures plus chaudes où l’huile peut être lessivée par les arrosages ou la pluie, alors
répétez les vaporisations à toutes les semaines ou au quinze jours afin de contrôler les générations émergentes d’insectes ou de larves. Il est bon d’ajouter à la procédure ci-haut décrite l’enlèvement manuel des insectes que l’on voit. Ceci complète la procédure.

PRÉCAUTIONS
La solution d’huile ne doit jamais être appliquée sur les plantes lors de températures chaudes (85o F [ 29o C] ou plus chaud) ou sous un soleil direct. Pour prévenir les brûlures de tissus, les plantes traitées doivent être maintenues à
l’ombre jusqu’à leur assèchement. Comme autre considération, il est préférable de ne pas se servir d’un savon trop fort ou d’un savon contenant de l’ammoniac, parce que cela peut endommager vos plantes, particulièrement les parties sensibles comme les boutons et les fleurs. Ces savons trop forts peuvent traverser la couche protectrice sur les feuilles et rendre les tissus plus vulnérables. Quelqu’un m’a révélé
que les fleurs de certaines orchidées, tel que les Miltonia et Masdevallia, peuvent être affectées par l’huile de NEEM. Les huiles employées en horticulture, comme l’huile de NEEM, peuvent affecter les abeilles, si on les atteint directement lors d’une vaporisation. Une fois que la vaporisation est faite, il n’y a plus de danger pour elles.

AUTRES CONSIDÉRATIONS
La plupart des éleveurs aime voir les insectes tomber raides morts, lors d’un traitement. C’est ce que produisent généralement les insecticides, mais leur utilisation contribue à favoriser le développement des toxines dans l’environnement,
lesquelles peuvent affecter les insectes utiles et engendrer des populations d’insectes nuisibles qui deviennent résistants aux produits. De plus, de tels produits chimiques sont responsables d’empoisonnements accidentelschez les humains, chez les animaux domestiques ou sauvages et chez les insectes utiles.
En tant qu’option, l’huile de NEEM est écologique pour les animaux et la nature, tout
en étant non toxique pour l’homme, les animaux et les insectes utiles. Elle est biodégradable, ne crée pas de résistance chez les insectes et elle est relativement peu dispendieuse. En conclusion et pour des raisons de sécurité et de santé, le contrôle des insectes avec l’huile de NEEM devrait être la seule option pour combattre les insectes nuisibles dans une maison et autour de celle-ci.
http://www.orchidees.fr/forums/index.php?showtopic=18359

Le Neem contre les insectes et les maladies
André Bélanger et Thaddée Musabyimana
Agriculture et Agroalimentaire Canada,
Centre de recherche et développement en horticulture

http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/le_neem_contre_les_insectes_et_les_maladies.pdf


http://www.neem.fr/fr/lhuile-de-neem
http://fr.wikipedia.org/wiki/Huile_de_neem
http://www.femininbio.com/paroles-dexperts/contre-le-retour-des-poux-lhuile-de-neem/view.html
http://www.aujardin.info/fiches/huile-neem.php
http://masanteinfo.info/natural-cure-pour-scabies.html
http://www.lesateliersdubienetre.net/pages/content/le-neem.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'huile de Neem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huile de Neem (pour cheveux gras)
» Baume protecteur des petits cheveux
» Huile de carotte (Macérat...)
» que faire avec des sardines à l'huile d'olive ?
» mayonnaise sans huile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Medecine alternative-
Sauter vers: