Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Purins, Infusions et Décoctions de plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DesEspoirs2



Nombre de messages : 293
Date d'inscription : 20/04/2012

MessageSujet: Les Purins, Infusions et Décoctions de plantes   13/6/2012, 02:48

Les purins sont des macérations de végétaux fermentées.
Ils servent principalement à stimuler la croissance des végétaux en leur apportant des éléments nutritifs facilement assimilable.

Purin d'ortie


Le purin d'ortie se fabrique avec la grande Ortie ou Urtica dioica.

1) Cueillez des orties qui ne sont pas encore montées à graines, en vous équipant de gants épais et de manches longues pour éviter les piqûres.
Cueillez les parties aériennes de la plante par temps sec, juste avant la floraison (fin-mai début juin).

2) Hachez grossièrement cette récolte et mettez-la à macérer dans un bac en Plastique ou un récipient en bois (mais surtout pas en métal).
Le dosage est de 10 litres d'eau (eau de pluie de préférence) pour un kilo d'orties fraîches hachées.
Placez de préférence le récipient loin de la maison pour éviter la mauvaise odeur qui s’en dégage.

3) Couvrez le bac et laissez macérer une dizaine de jours, en mélangeant la préparation tous les 2 jours.
La fermentation peut prendre une à deux semaines selon la température ambiante.
A noter : l'odeur désagréable produite par la fermentation est tout à fait normale.

4) Filtrez le purin avant de l’utiliser.
Un purin d'ortie bien filtré se conserve quelques semaines dans un récipient hermétique, à l'abri de la lumière et à une température de 18-20°.


Utilisations du purin d'ortie

A noter : bien que naturel, le purin d’ortie doit toujours être dilué avant d’être utilisé. Un surdosage peut s'avérer nocif pour les cultures.

Les deux principales utilisations du purin d'orties sont :
- l’utilisation comme engrais
- l’utilisation comme répulsif de certains parasites (pucerons et acariens notamment).

Dilué à 10 ou 20%, il offre un engrais naturel riche en azote, potasse et oligo-éléments. Il stimule la croissance des plantes et les renforce contre certaines maladies.
Dilué à 5%, il est antiparasitaire : il s’utilise en pulvérisation fine sur les feuilles principalement contre les pucerons.
Il permet d’éviter les traitements chimiques et les pesticides.

Cette préparation est aussi un bon activateur de compost.

A noter : l’ortie a pour propriété de débarrasser les sols où elle pousse de leur excès de nitrates et de phosphates.
Il est également possible d’enterrer quelques poignées de feuilles d’orties au fond du trou de plantation des légumes pour profiter des propriétés fertilisantes de la plante.

--------------------------------------------------

Purin de consoude : un excellent engrais



Parmi les plus utilisés par les jardiniers favorisant un jardinage biologique, le purin de consoude est aussi l’un des engrais bio les plus efficaces au jardin et au potager.

Il agit également en tant que répulsif contre les parasites et activateur de compost.

Grâce à sa forte teneur en matière organique, notamment en potasse, en calcium et en azote, c’est un stimulateur de croissance et de floraison reconnu pour les plantes.

Pour un engrais plus riche en azote, vous utiliserez le purin d’orties.



Technique pour réaliser 10 litres de purin de consoude :


• Cueillir 1 kg de feuilles bien fraîches.
• Faire macérer dans 10 litres d’eau de pluie (moins calcaire) durant 1 à 2 semaines
• Il ne faut pas utiliser de récipient métallique pour la macération.
• Mélangez régulièrement

On sait que le purin est prêt lorsque le liquide est noir et que les feuilles forment une purée au fond du récipient.
• Filtrez ensuite pour éliminer tout résidus et avoir un liquide parfaitement propre.



Utilisation du purin de consoude :


Le purin de consoude peut être utilisé tout au long de la période de croissance et de floraison des plantes et légumes.

Il s’utilise comme engrais à raison de 10% de purin de consoude pour 90% d’eau.
• Si je mets 9 litres d’eau, j’ajouterai donc 1l de purin pour avoir un bon engrais pour les plantes.

Il s’utilise comme répulsif contre les parasites à raison de 5% de purin de consoude pour 95% d’eau.
• Si je mets 9,5 litres d’eau dans un pulvérisateur, j’ajouterai donc 50 cl de purin.

--------------------------------------------

Décoction d’ail : technique et période



La décoction d’ail est un excellent moyen de lutter contre la plupart des maladies et champignons qui touchent les plantes, arbres fruitiers et légumes du potager.
Vous l’utiliserez tout au long de l’année mais surtout au printemps lors de l’arrivée de la majorité des maladies.

Technique pour 5 litres de décoction d’ail :
• Hachez 10 à 15 gousses d’ail,
• Versez ce hachis dans 5 litres d’eau bouillantes.
• Laissez infuser environ 10 à 12 heures
• Pulvérisez directement sur le feuillage et arrosez le pied de la plante et des légumes.
• Renouvelez l’opération 2 à 3 fois à 3 jours intervalle
Cette décoction s’utiliser beaucoup au potager et sur les arbres fruitiers mais l’ensemble de vos plantes peut être concernée.
La décoction d’ail agît principalement sur :
• Le mildiou
• La rouille
• La moniliose ou pourriture des fruits
• Le cloque du pêcher
• Les pucerons
• La cloque de la vigne
Cette préparation ne se conserve pas donc si il vous en reste, n’hésitez pas à l’utiliser pour le reste de vos plantation car cela ne pourra que leur faire du bien.

--------------------------------------------

Bouillie bordelaise : un traitement efficace

La bouillie bordelaise est un fongicide efficace et autorisé en agriculture biologique.
Elle est largement utilisée pour le traitement des plantes, légumes ou fruitiers du jardin.
Le respect des doses et de l’utilisation de ce produit est néanmoins nécessaire pour ne pas contaminer la nature.

Qu’est-ce que la bouillie bordelaise ?

C’est un fongicide de couleur bleue à base de sulfate de cuivre et de chaux.
Elle est utilisée de préférence en pulvérisation et sert à lutter contre la plupart des formes de maladies cryptogamiques, c’est à dire les champignons et couramment utilisée contre le mildiou, la tavelure, la cloque des fruits, les chancres ou encore la moniliose.
La dose à respecter doit être comprise entre 10 et 20g par litre d’eau et ne doit surtout pas être dépassée.
• Retrouvez sur le Guide les meilleures offres de bouillie bordelaise

Quand utiliser la bouillie bordelaise ?


Elle s’utilise de manière courante au printemps, lorsque les maladies se développent.
• C’est en effet lorsque le temps est chaud et l’humidité encore présente que les champignons ont tendance à se développer.
Elle s’utilise également à l’automne, après la chute des feuilles.
• En effectuant une pulvérisation à cette période ont évite que la maladie concernée passe durablement l’hiver au jardin.
On l’utilise dès qu’il faut lutter de façon préventive contre les maladies cryptogamiques (champignons).
On retrouve principalement :
• le mildiou,
• la tavelure,
• la cloque du pêcher
• le chancre.
• la pourriture des fruits, la moniliose
Il est presque inutile de pulvériser de la bouillie lorsque le champignon a déjà fait son apparition car son effet est avant tout préventif.
Mais on peut considérer qu’une pulvérisation lorsque la maladie a fait son apparition peut limiter son développement.


Quelles plantes ont besoin de bouillie bordelaise ?

Les fruitiers :

De manière préventive, à l’automne lorsque les feuilles tombent.
• Commencez par ramasser les feuilles mortes puis à les brûler avant d’effectuer une pulvérisation de bouillie bordelaise.
• A la fin de l’hiver ou au tout début du printemps, juste avant l’apparition des premiers bourgeons.
• Dans les 2 cas, il est fortement conseillé de renouveler l’opération 2 à 3 fois à 15 jours d’intervalle.
• A lire aussi : comment traiter la pourriture des fruits, la moniliose ?

La pomme de terre , la tomate et les fraisier :

A partir du mois de mai, à raison d’une pulvérisation tous les 15 jours.
Ce traitement est indispensable car ces légumes sont les plus sensibles aux mildiou et une contamination pourrait condamner la récolte.
• Arrêtez le traitement quelques semaines avant la récolte.
• A lire aussi :culture et entretien de la pomme de terre, de la tomate, du fraisier

La vigne :
• Elle est très sensible au mildiou et mérite donc un traitement systématique au printemps et à l’automne.
C’est d’ailleurs de là que vient sa dénomination « bordelaise ».
• Le traitement doit commencer dès le mois d’avril et s’étendre jusqu’à la fin du mois de juillet avec une pulvérisation de bouillie tous les 15 jours environ et systématiquement après une forte période pluvieuse.
• A lire aussi : culture et entretien de la vigne, et taille de la vigne

----------------------------------------------------

DECOCTION DE TANAISIE
Faire tremper pendant 24 heures 300 à 400 g de plantes fraîches dans 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 15 mn.
USAGES: Contre pucerons, chenilles, altises, mouches des légumes, aleurodes et otiorrhinques

PURIN DE FOUGERE
Faire macérer 850 de feuilles dans 10 litres d'eau de pluie pendant 1 semaine et pulvériser dilué à 10% ou non dilué.
USAGES: Contre les pucerons, les escargots et les limaces.

DECOCTION DE PRELE
La prèle est riche en silice qui renforce la résistance aux maladies.
Faire tremper 1 kg de tiges de prèle finement coupées dans 10 litres d'eau. Faire bouillir 30 mn et laisser refroidir au moins 12 heures. Utiliser en pulvérisation diluée à 20%.
USAGES: Contre les maladies cryptogamiques et plus particulièrement la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la monoliose, la cloque du pêcher, le botrytis et le mildiou.

INFUSION DE RHUBARBE
Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d'eau bouillante. Porter à ébullition et éteindre le feu. Laisser infuser au moins 24 heures. Pulvériser non dilué
USAGES: Contre la teigne du poireau et les pucerons noirs

INFUSION D'AIL ET D'OIGNON
Hacher 50g d'ail et 650 g d'oignon avec leurs peaux, Verser ce hachis dans 10 litres d'eau bouillante et laisser infuser 12 heures. Pulvériser sans diluer.
USAGES: Contre les maladies cryptogamiques

PURIN DE RUE
Faire macérer 800 à 900g de tiges et feuilles dans 10 l d'eau pendant 10 jours. Pulvériser dilué à 20%.
USAGES: Contre les pucerons

PURIN DE SUREAU
Faire macérer deux jours minimum 1 kg de feuilles, tiges, fleurs, fruits finement hachés dans 10 litres d'eau de pluie. Pulvériser non dilué
USAGES: Contre les pucerons, piéride du chou, teigne du poireau, altises, thrips et noctuelles et pour éviter que les rongeurs n'attaquent les racines des plantes et des arbres

PURIN DE TOMATE
Faire macérer 1 kg de feuilles et tiges de tomate hachées dans 10 litres d'eau de pluie de 12 heures à 3 jours. En prévention, pulvériser cette préparation non diluée tous les 4 ou 5 jours.
USAGES: En préventif, contre les teignes des poireaux, les altises et les piérides du chou. En curatif contre les pucerons

PURIN DE PISSENLIT
Faire macérer 1,5 à 2 Kg de plantes entières avec la racine dans 10 litres d'eau. Arroser le sol au printemps et à l'automne de ce purin dilué à 1/5.
USAGES: Stimule la croissance et améliore la qualité des légumes

PURIN DE BOULEAU
Faire macérer 1 Kg de feuilles fraîches dans 10 litres d'eau. Pulvériser par temps humide dilué à 1/5.
USAGES: Prévient la tavelure des arbres fruitiers

PURIN DE VALERIANE
USAGES: Tonique pour les végétaux et fait fleurir les plantes à fleurs et rosiers (à éviter sur salade, oignon et carotte)

DECOCTION D'ABSINTHE
Mélanger 10 kg de plantes séchées pour 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 30 mn et laisser reposer toute la journée. Appliquer tous les 10 à 15 jours soit préventivement soit curativement contre les pucerons.

INFUSION DE CAMOMILLE
USAGES: Préventif et curatif; contre les pucerons et pour renforcer la résistance des plantes.

PURIN DE FEUILLES DE NOYER
USAGES: Contre les pucerons et chenilles.

PURIN DE FEUILLES DE CHOU
USAGES: Favorise la croissance des plantes exigeantes car contient de l'azote et des oligo-éléments

PURIN DE SOUCI
USAGES: Fortifie les légumes et améliore les sols fatigués

PURIN DE GENET
USAGES: En prévention, contre la piéride du chou

PURIN DE LAVANDE
USAGES: En prévention, contre les pucerons et fourmis


J'ai pas garder les sources mais ça doit facilement se retrouver avec les titres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Purins, Infusions et Décoctions de plantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Astuce pour arroser les plantes
» stage dégustation plantes sauvages et survie dans nature
» Plantes dépolluantes et animaux
» photos de jolie plantes
» Comment les plantes carnivores digèrent-elles leurs proies ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Science alternative-
Sauter vers: