Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 19:28

(22 mai 2011) (copie de mon post provenant d'un autre site qui oblige l'inscription pour lire les posts, j'ai donc choisi ce forum comme référence a mon affaire)

HALLUCINANT !
On cherche a placé mes enfants en famille d'accueil pour le refus de prendre les risques d'effets secondaires d'un traitement a la cortisone et de le rendre dependant a vie de ce traitement au lieu de privilégier une guérison plus longue mais définitive !



Bonjour à tous,

_ Je suis le témoin direct en tant que père des enfants concernés des manoeuvres vicieuses des services sociaux pour tout faire pour, dans un premier temps, placé provisoirement mon enfant SE... T.. qui a près de trois ans et mon autre fils SE... Th... qui a 4 mois dans un hopital en vue d'ensuite les fournir au marché de l'adoption et dans un deuxieme temps, tout faire pour me faire croire qu'après le placement provisoire a l'hopital, les enfants retrourneraient chez eux afin que l'on ne constitue aucune défense et que nous nous retrouvions démunie le jour de la décision de justice semblant déja décidé d'avance..

Je suis capable de prouver amplement leurs exactions avec preuve a l'appui.

On cherche déja a briser l'allaitement maternelle du petit en n'autorisant que deux tété par jours en vue de placé les enfants en famille d'accueil. La décision de justice est déja donc bien présente avant même d'avoir eu lieu et tous me laisse a penser que tous cela serait organisé d'avance.

_ Le lendemain des menaces des services sociaux qui ont était faites sur la mère de mes enfants si elle refusait de prendre les risques d'effets secondaires d'un traitement a la cortisone pour l'éczéma de mon petit que sois disant nous refusons de soigner (et qui est en amélioration depuis son apparition, élément que les service sociaux s'éffore d'ignorer), voici le courrier que j'ai envoyer à la direction de l'U.T.P.A.S pour clarifier la situation :



Mr SE.... S.......
10/....... .........
........................
06....... Fait le 09/05/2011


Cher Madame Monsieur,



Je suis le papa de l'enfant SE... T..... sur lequel vous émettez un jugement très visiblement faussé, je ne vous en veut évidemment pas mais je suis très outré et des excuses de votre part seraient les bienvenues.

Pourquoi votre jugement est faussé et surtout très visible?

Car un jugement requiert évidemment un minimum de connaissance sur une situation mais ce qui me saute au yeux c'est que pour votre cas, ce n'est pas que vous ayez un minimum de connaissance dans votre jugement de la situation de mon enfant c'est que non seulement vous n'en avez visiblement aucune mais qu'en plus de cela vous avez malheureusement des informations fausses..
Je vous écris donc aussi pour combler ces lacunes.

Oui l'on vous a, j'espère involontairement (cette personne était peut être fatigué?) malheureusement induit en erreur, car biensûre, il est tout bonnement ridicule de penser qu'en tant que père aimant et humanitaire je refuserai a mon enfant ou ne m'assurerai pas qu'il ai des soins pour son eczéma, d'ailleurs à ce propos et afin de limiter vos lacunes accablantes a propos des informations concernant la situation de mon petit garçon, sachez que la voie de guérison de l'eczéma de mon enfant est chronologique, (pourquoi alors inverser la chronologie?), ce qui donne de la joie dans le coeur de ses parents, du votre aussi j'espère bien? Cela ne vous procure t-il pas autant de joie que moi de savoir que mon enfant est en pleine guérison de son eczéma sans avoir eu besoin d'avoir eu une tête de bowling (effet secondaire possible de la cortisone)?
Réjouissons-nous ensemble que l'huile d'amende douce, assez cher il est vrai, hydrate soigneusement sa peau et ses jolies petites joues tout en lui ôtant cette envie de se gratter.
Pourquoi chercher vous, involontairement je l'espère, des problèmes ou il ny 'en a pas?
Comment pouvez-vous vous laisser aller dans une tel divagation a être aussi affirmatif tout en étant aussi peu avisé sur la situation de mon garçon?
Vos agissement me paraissent très maladroit, ceux-ci causant diffamation que j'espère encore une fois involontaire de votre part.
En tous cela, votre comportement est très immature et certainement non conforme a ce que devrait représenter votre profession.
Car le jugement irresponsable de votre part dénué de tout pragmatisme est émis sans aucune connaissance de la situation qui nous préoccupe, celle de mon enfant, ce qui devrait pourtant être évidemment le cas et qui permettrait un jugement objectif comme par exemple celui que je porte (ou que porte une foule de témoins : entourage voyant régulièrement mon bébé) en ce moment sur la situation de mon enfant puisque j'ai bien ces connaissances sur sa situation qui me le permet.

Pour continuer, et puisqu'il s'agit de connaissance sur une situation, celle de mon enfant, avec comme objectif son bien être, j'ajoute que je ne vous ai étayé la qu'un cours extrait de l'énorme quantité d'information que j'ai concernant la situation de mon petit garçon, concernant son bien être, étant placé au premier en rang étant le père étant a même de porter un jugement se voulant être des plus objectifs, étant un des mieux placé pour juger objectivement de la situation contrairement a vous au vue de l'étrangeté de vos jugements et attitude.
Voyez-vous, de par votre attitude diffamante vous devenez a vos dépend les moins bien placé pour donner un avis tout en ayant jamais vu mon enfant de votre vie entière contrairement a ses parents et son entourage qui le voit régulièrement lui et clairement la guérison de son eczéma que semblez vous entêter à ignorer.

Voici ce que vous devriez savoir :

1/ La diffamation est punie par la loi

2/ Prolonger une évidente calomnie en voulant la rendre procédurière tout en refusant de reconnaître son non fondement évident aggravera la situation du diffamateur et démontrerait ses mauvaises intentions mais je me refuse a penser que vous iriez jusqu'à être aussi vulgaire.

3/ Votre profession ne vous met pas au dessus des lois

4/ Les procureurs ne sont pas a votre botte comme vous sembliez pernicieusement le sous entendre a mon ex-conjointe car ce travail consiste aussi a être objectif ce qui vous a visiblement manqué cruellement dans votre jugement sur la situation vous en conviendrai.

Je vous souhaite bonne continuation et de parvenir a aider des parents et enfants qui auraient besoin de vous. Ce qui est très clairement loin d'être mon cas, par contre pour ma part, cela a été un plaisir de recourir a vos besoins d'informations sur la situation de mon garçon, je compléterai cela en allant vous rencontrer directement afin de les combler plus en avant.

Veuillez agréer, madame monsieur, l'expression de mes cordiales salutations.

_ Deux jours plus tard, six policiers ont débarqué, a leurs yeux nous étions déja coupable de sois disante maltraitance de nos enfants puisqu'il y avait refus d'un traitement à la cortisone alors que selon la loi, nous avons le droit de choisir le traitement pour nous même et nos enfants qui nous semble le plus adapté.
Tous n'allait que dans un sens et les policiers n'avaient de cesse de nous prendre en dérisions moi et la maman et se "foutre de notre gueule".
Après l'auditon les policiers se sont exités, ils semblaient presque en état de jouissance, d'avoir recu l'ordonnance tant attendu, ordonnance permettant que l'on place provisoirement mon fils Thai (le petit de 4 mois) à l'hopital.
Le problème et la ou nos droit n'ont pas été respecté est que nous n'avions aucun droit à la défense et l'on ne nous a, a aucun moment informé de nos droits.
A aucun moment les policiers (tous commes les intervenant des services sociaux) n'ont cherchés, au moins dans l'attente d'une décision de justice, a placé mon autre fils Th... , pour éviter qu'il ne soit déboussolé, chez une des personnes de son grand entourage familiale, ce qui devrait normalement être la procédure il me semble.
L'ordonnance pour le placement provisoire à l'hopital de mon fils Th.... de prés de trois ans qui lui n'avait aucun problème de santé et n'avait rien a faire à l'hopital n'a été recu que beaucoup plus tard alors que celui-ci était déja en placement provisoire..
Il me semble clairement qu'il y a la un vice de procédure et que tout est déja décidé à l'avance.
_______________________________________________________________________________

Voila alors un enfant de près de trois ans qui arrive à l'hopital en bonne santé pour en devenir tromatisé (tromatisme qui va en s'accentuant) et qui devient ensuite malade, perfusé, et vomissant a trois reprise en trois jour sur moi lorsque je le calinais.

Cinq jours plus tard, scandalisé de ce qui est en train d'arriver a moi et mes enfants et a tous l'entourage familiale qui est aussi très affectés, voici le courrier que j'adressai au Juge des enfants :


Mr SE.... S...... Fait le 16/05/2011 a Roubaix
...........................
39...........................
06.................



Monsieur le juge,



Je vous adresse ce courrier en urgence sous les conseils d'un juriste.

La situation est urgente car suite au refus de mon ex-conjointe Mlle R....... V. de prendre les risques d'effets secondaires d'un traitement à la cortisone pour soigner l'eczéma de mon enfant SE..... Th.... et des propos qu'elle a tenu depuis qu'elle est menacé de se voir retiré nos enfants si elle continuait de refusé ce traitement, celle-ci s'est vu être provisoirement déchu de ses droits. Et mon enfant SE.... Th.... qui n'a pas de problème de santé, dans l'attente d'une décision de justice, risque d'être placé en famille d'accueil, ce que je cherche a évité dans l'intêret de l'enfant car cet enfant a un entourage qu'il voit régulièrement avec lequelle il a l'habitude d'entretenir des realtions.

Avant le placement provisoire à l'hopital, Th.... SE..... voyaient régulièrement ses oncles, tantes, grand parents, cousin et cousines. Un de ses oncles Mr SE.... B. résidant au 39...... avenue du......... serait, au vue de la situation d'urgence, parfaitement disposé a m'héberger moi et mon enfant Th..... SE....en vue d'éviter un placement en famille d'accueil dans l'attente d'une décision de justice.

Afin que Th.... ne soit pas plus bouleversé qu'il ne l'est déjà et qu'il maintienne ses liens avec son entourage familiale, afin qu'il puisse continuer de jouer avec ses cousins et cousines dont les liens entre entre eux sont très fort , j'espère que vous conviendrai dans l'intérêt de l'enfant que celui-ci, dans l'attente d'une décision de justice, soit hébergé chez son oncle au lieu que dans cette attente de décision Than soit placé en famille d'accueil.
J'ajoute également qu'étant donné le grand entourage de mon enfant SE.... Th...., et au cas ou cette solution de recours pour éviter que mon enfant sois placé en famille d'accueil était refusé, que d'autres solutions d'hébergement de mon enfant seraient potentiellement possible par d'autres personnes faisant partie de son entourage familiale comme par exemple le grand père maternelle des enfants vivant dans un F3.

Je ne vois que l'intérêt de mes enfants et connaissant très bien mon enfant SE.... Th....., je sais qu'il serait psychologiquement mauvais pour lui s'il se trouvait être placé dans une famille d'accueil et que cela ne devrait se faire qu'en dernier recours.
Mr O. ROGEMA....., intervenant des service sociaux est d'accord avec moi sur ce point.
Il serait psychologiquement mauvais pour l'enfant qu'il ne soit pas au plus vite près de son entourage prêt à l'héberger.
C'est ce que pense Mr O. ROGEMA.....affirmant que le placement ne se ferait qu'en dernier recour, ce que pense l'entourage de l'enfant, ce que je pense, et j'espère fortement que vous en conviendrai également.

Dans l'attente d'une réponse de votre part, dans l'intérêt de l'enfant et afin d'éviter de le troubler plus que ne l'est déja, Mr Se.... B. et moi même restons a votre disposition.


Veuillez agréer, Monsieur le Juge, l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

Au lendemain, scandalisé d'avoir constaté ceci :



Voici le courrier que j'adressai au juge des affaires familiales :

Mr SE.... S....... Fait le 17/05/2011
10/....... .........
........................
06.......



Monsieur le juge,



Au lendemain du courrier que je vous ai adréssé, je vous envoi celui-ci pour vous signaler quelle était l'horrible situation de mon enfant SE..... Th.... au matin du 16/05/2011.

Je constate en effet grace a ces photos que je vous envoi qu'hier matin Th...... baignais dans sa diarhée le regard vide et dans un état amorphe.

Je vous demande de considérer le sentiment que je peut éprouvé en tant que papa qui a l'habitude de voir son enfant tous les jours dans la bonne santé, la joie et la bonne humeur de voir son enfant rentrer a l'hopital dans ces bonnes conditions pour en devenir ce que vous voyez sur les photos ; perfusé et baignant dans sa marre de diarhée avec un regard vide et le sentiment d'être abandonné.

Je souhaite de tout coeur qu'en considérant cela et mon précédant courrier, vous feriez de votre possible et dans son interet pour que Th..... SE....., dans l'attente d'une décision de justice, me sois remis chez mon frère B. qui accepte de m'heberger moi et l'enfant.

Je souhaite de tout coeur que vous constatiez que le placement provisoire de mon enfants Th.... SE.... le tromatise car perdu de ses repaires et coupé de l'amour qu'il avait l'habitude d'avoir de son entourage et qu'il y a urgence pour la sécurité de sa santé morale et psychologique, dans l'attente d'une décision de justice, qu'il soit remis et rassuré a son papa que son oncle SE.... B. est disposé a héberger et habituer a avoir des relation joyeuse avec l'enfant.

Je sent un agent de la sécurité de l'hopital constater la situation, écoeuré et impuissant, celui-ci a eu a plusieurs reprises les larmes au yeux et affirme que selon lui, son travail n'est pas de cautionné une tel injustice et tromatisme que mon enfant Th.... ressent et exprime de manière palpable.
Cet agent de sécurité parmi d'autres voient clairement que l'interêt de l'enfant Th..... est de retouner auprès de son entourage qui l'aime.

Je ne donnerai son nom qu'avec son accord, mais quelque chose me dit qu'il vous signalera très bientôt l'injustice et le tromatisme de Th.... qu'il constate.

C'est encore une fois par l'amour de mes enfant et dans leurs interêts que je vous adresse ce courrier en esperant et souhaitant de tout mon coeur que vous accediez a ma requête, qui est aussi celle d'une cinquantaine de personnes faisant partie de l'entourage de l'enfant.



Veuillez agréer, Monsieur le Juge, l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

_______________________________________________________________________________

Le même jour un courrier est adréssé au juge par la maman des enfants :

Mlle RO...... Va....... Fait le 17/05/2011
Né ......................
4/....place................



Monsieur le juge,


Je vous adresse ce courrier pour vous faire part de mes observations en tant que maman a qui l'on souhaite briser l'allaitement ; les lien maternelles avec son enfant R. Th.... (reconnu SE....) qui, en étant séparé physiquement pour de long moment de (avec son grand frère dont l'état s'est dégradé pourtant arrivé en pleine forme a l'hopital et joyeux ) sa maman et de tous l'entourage familiale (oncles, tantes, grand parents, cousins cousines), cause le tromatisme de Tha... SENG (son grand frère) et lui fait subir une situation ou il en vient a supplier sa mère de lui venir en aide mais qui est forcé de partir et de quitter les lieu par le personnel de sécurité indigné de devoir contribuer à une tel ignominie.

Ce matin, je vais a l'hopital et je retrouve Tha.... dans des conditions abominable, inhumaine et scandaleuse, baignant dans sa diarhée avec les yeux ouvert et dans un état avachi.
Devant une tel situation scandaleuse je dus faire remarquer ces conditions quatre fois avant d'avoir une réaction conséquente de la part du personel médical.
S'il se passe de tel ignominie dans les peu de moment ou je peut etre présente car prier de quitter les lieu au plus vite a chaque fois, que pourrais-je m'imaginer ce qu'il se passe lorsque je suis absente?

Le soir, alors qu'une de mes connaissance était scandalisé des conditions inhumaines avec lesquelle moi et mon enfant Tha... étions traité, un agent de sécurité de l'hopital avait les larmes au yeux, car placé au centre d'une tel inhumanité, celui-ci déclara qu'il ne cautionne pas cela et affirmait ne pas être la pour contribuer a une tel situation , écoeuré que son travail est censer le mener a briser ou interrompre l'allaitement d'une mère pour son enfant et tromatiser en plus de cela le grand frère de l'enfant qui a prés de trois ans qui semble supplier a sa mère de lui venir en aide devant un tel tromatisme et déchirement qu'est l'injuste privation de son entourage de son papa et de sa maman avec lesquelles il vivait dans la joyeuseté et l'harmonie.

Je vous demande de bien vouloir considérer la situation et d'accepter, en attendant une décision de justice, que mon enfant Tha... me sois remis a moi, son grand père, ou son oncle SE... B. et le papa de l'enfant qui, de par leur amour pour mon enfant Than n'aurait jamais eu un manquement d'interêt pour lui au point de le laisser tout ce temps baigner dans sa diarhée.


Je vous prie dagréer, Monsieur le Juge, l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

_______________________________________________________________________________

Le même jour, un autre courrier est adressé au juge de la part d'un des oncles des enfants :

MR SE... J.
ne le : 23/...........
à Roubaix
APP 1 - .................
59..........




Monsieur le juge,



Je vous fait parvenir ce courrier pour signaler la detresse de mon neveu SE... Tha..., la famille le voyait assez souvent dans le cadre de nos reunions de famille,

nos enfants ont l'habitude de s'amuser ensemble, etant moi meme papa je ne peux que comprendre la situation de mon frere cadet SE... So...., nous n'avions jamais vu Tha... malade

c'etait un enfant en pleine santè toujours propre sur lui et heureux de vivre.


L'objet de ma lettre concerne l'etat dU petit SE.... Tha..., en effet mon frere cadet SE.... SO.... m'a fait parvenir une photo tres choquante pour ma part, qui fut prise

a l'hopital de roubaix,je lui ai vivement conseiller de vous faire parvenir cette photo pour que vous constatiez par vous meme la negligence a la limite de la maltraitance

de la part du personel.

J'estime que mon neveu n'a pas a subir un tel choc,surtout vu son jeune âge, je vous serais reconnaissant d'autoriser mon frere cadet SE... So.... à provisoirement, dans

l'attente d'une decision, reprendre son enfant chez mon frere ainé SE... B. resident 39..... Avenue des .........59.... ROUBAIX, pour l'unique bien de l'enfant.


En esperant que l'appel a l'aide du petit THA.... sera entendu.



Fait a Roubaix le 16 mai 2011.

_________________________________________________________________________

Bientôt, un avocat est censé prendre l'affaire en main en commencant par la connaissance des éléments suivant qui lui seront remis :

Maitre X......

Je vous expose les exactions commises a mon encontre permettant que l'on brise progressivement les liens sacré entre moi et mon enfant qui est l'allaitement afin de, a terme, me retirer completement la garde des mes enfants et les fournir a une famille d'accueil (avoeux en preuve audio de cette volonté de les placé, de casser le sevrage progressivement en invoquant le pretexte "pour le bien de la psychologie de l'enfant" or les dégats psychologique commence dès maintenant en commencant par un enfant qui perd sa joie de vivre et qui vomi a plusieur reprise (le 14/05/2011 vers 21h, preuve vidéo et physique) alors qu'il n'a jamais vomi de sa vie, un enfant qui refuse de manger, un enfant qui baigne dans la marre de sa propre diarhée les yeux ouvert et dans un état avachi.
Ces dégât psychologiques ne sont pas provoqué par moi mais par ceux la même qui invoque ce pretexte pour me déchirer de mes enfants, dégats psychologique en étant moi aussi victime tout comme le papa, tous comme mes enfants qui se sentent abandonés, ce qui s'accentuera si les manoeuvres vicieuse a mon encontre pour me retirer completement mes enfants s'avérait fructueuse.
Il y a urgence car, le jugement est déja trop présent avant d'avoir eu lieu (volonté de diminuer le sevrage progressivement pour placer les enfants en famille d'accueil, preuve audio) les procédures avancent anormalement vite suite a des dénonciation calomnieuse a mon encontre insinuant qu'il y a danger pour mes enfants, pour leur sécurité moral, que leur sécurité apparraitrait gravement compromise et qu'il y a urgence à prendre une mesure de sauvegarde.
De ce fait, les procédures avancent a vitesse grand V et une décision de justice est cencé être rendu dans les 15 prochains jour.
Il y a urgence, j'ai besoin de pouvoir constituer ma defense (tout est fait pour que je ne le fasse pas) de pouvoir me défendre, et de prouver leurs exactions afin de d'éviter a tout prix un placement.

Deux intervenants des service sociaux sont venus me menacé au pas de ma porte en me disant que si je ne voulait pas donner a mon enfant de la cortisone pour son eczéma, ceux-ci allaient écrire au procureur afin de me l'imposer de force en déclarant que je refuse de soigner mon enfant pour prétendre a une forme de maltraitance sur ceux-ci.

Depuis ce moment la, je suis en colère, une grande colère qui me fait tenir des propos que je ne pense et que je regrette d'avoir tenu car sachant qu'ils pourraient être utilisé contre moi.
Prétendre que je refusait de soigner mon enfant est complètement faux puisque comme je leur ai expliqué quand ils sont venu me menacé, avec preuve a l'appui, que j'ai entamé avant que mes enfants me soit enlevé (et je précise que le personel médical me dit qu'ils ne le traitent pas a la cortisone) les démarches afin de connaitre la cause de l'éczéma de mon fils Thai Rousseaux. (donc le comble c'est que ceux-la même qui invoque ce pretexte du traitement a la cortisone pour m'enlever mes enfants me donne raison puisque aucun traitement à la cortisone ne lui a été donné selon le personnel médical)

_ Une consultation du 26/04/2011 a été effectué de ma part auprès de Mme Perez, allerguologue, celle-ci me refusant des examens pour mon fils, j'ai donc un autre jour pris un rdv avec un autre allerguologue pour mon enfant ainsi qu'un autre avec un dermatologue.
J'appliquais également entre temps pour traiter son eczéma de la vaseline (que lui applique également le personel médical), de l'huile d'amende douce et du G5.
Et Je précise que l'éczéma de mon enfant depuis son apparition est en voie d'amélioration et non l'inverse (photo et attestation de mon entourage a l'appui) comme le prétendait ces deux intervenants du service social.
Tous cela pour démontré que j'ai bien de l'interêt pour mes enfants et que je les aimes de tout mon coeur.
Les exactions commises a mon encontre consiste a ignorer tous cela afin de pouvoir placé mes enfants en prétendant a de la maltraitance, ce qui me déchire, je suis extremement choqué et je pleure tous les jours.
Au lendemain des menaces qui m'ont été faite, le papa de mon enfant a envoyé un courrier A.R a la direction du U.T.P.A.S pour clarifier la situation, cela également est ignoré autrement comment prétendre a de la maltraitance si tous cela n'est pas exclu du contexte?

Avant d'avoir obtenu des avoeux (preuve audio) avec le papa de mon enfant, mon ex-conjoint, quant a cette volonté des responsables de ces mensonges à mon encontre de briser progressivement mon lien sacré avec mon enfant, tout était fait pour qu'aucune défense ne soit consitué auprès d'un avocat puisque Mr Roggeman (un des intervenant des services sociaux) certifiait droit dans les yeux du papa de mes enfants que tout serait fait pour maintenir l'allaitement maternelle et que, il n'y aurai pas d'inquiétude a avoir car apès hospitalisation, il n'y aurai pas de souci a ce que les enfants retourne chez eux.
J'ai eu des echo d'une personne des services de sécurité de l'hopital, écoeuré de ce qu'il m'arrive, me confiant avoir déja pu appercevoir ce genre de manoeuvre pour retirer des enfants a leur parents , en faisant tout pour faire croire qu'après hospitalisation ils retourneraient chez eux, en faisant tout pour qu'aucune défense ne soit constitué.
Monsieur Roggeman m'a dit au commissariat que son souhait est de briser les lien familiaux et de les refabriqué a sa manière, le papa de mon enfant ne me crut pas au départ, ne crut pas a de tel propos jusqu'a ce qu'il réussissent a obtenir des avoeux (preuve audio) de la part de sa collegue que Monsieur Roggement cautionnait très clairement.
Toutes ces calomnies, faux prétextes, rétrécissage de contexte ne me font présager rien de bon et redouter le pire.
Me font envisager la possibilité que la volonté de ces intervenant des services sociaux que je qualifiie de "monstre" n'est non pas le bien être de mes enfants mais de percevoir une prime et/ou de fournir mes enfants a une famille d'accueil pédophile, cela existe et je n'éxagère pas car j'en suis la preuve vivante puisque j'ai était abusé sexuellement quand j'était encore en bas ages par ma famille d'accueil.
J'ai d'ailleur obtenu justice à cela avec dommage et interêts, tous comme ma soeur.

Je vous supplie de tout mon coeur de maman, maitre X..., de prendre mon affaire en main et de constituer ma défense.

Je suis méprisé au point d'être surveiller lorsque je vien allaiter mon enfant, afin de vérifier si l'allaitement est bien terminé pour me prier de quitter les lieu.
Je n'ai la plupart du temps, même pas la possibilité de m'occuper de mon deuxième après avoir allaité mon plus petit car prier de dégager à chaque fois.
Mr Rog..... prétendait droit dans les yeux du père de mes enfants que tout serait fait pour maintenir l'allaitement maternel mais après avoir était piège (preuve audio) un fax a était recu par l'hopital n'autorisant que deux tété par jour..
Encore une preuve de mon grand interêt pour mes enfant puisque je fais tout pour l'allaiter le plus possible et passer outre ce fax ridicule se voulant briser progressivement mon sevrage.

Deux jour après les menaces de ces intervenant des services sociaux, des policiers ont débarqué chez moi pour nous autitionné moi et le papa des enfants qui était présent. Ceux-ci certifiait qu'après audition, les enfants retournerait chez eux.
C'est en esperant que cette parole soit respecté que nous signions le compte rendu de l'audition sans les avoir vérifier, je le regrette.
J'ai des photos datant de quelques jours avant l'enlevement de mes enfants, corroboré par les attestation de mon entourage qui démontre bien l'amélioration de son eczéma, de plus selon l'avis de certain médecin, l'eczéma peut guerir tous seul au fur et a mesure du temps, que cela peut-être passager.
Mais cela est egalement ignoré sinon comment pourrait-on me diffamé et m'accuser de maltraitance de mes enfants.

J'admet mon tort, face a ces exactions a mon encontre, d'avoir a différent moment par colère et indignation tenu des propos que je ne pense pas du tout, lesquelles seront certainement utilisé contre moi pour me faire passer pour une folle car au commissariat, les policier m'on dit que le Dr. Sixo... leur aurait dit que j'était déficience et ce, de manière complètement arbitraire et uniquement car je refusait de prendre les risques d'effets secondaires quant a l'utilisation de la cortisone comme traitement.
On essai de faire croire que parce que je refusait la cortisone, je refuse alors tout traitement pour soigner mon enfant ce qui est faux comme je vous l'ai expliqué.

Je ferait tout ce qui est en mon pouvoir pour ébruité mon affaire, j'avertirai toute les presses écrite et TV et sur internet de ce scandale que je subis.

Je vous supplie encore une fois de venir au secour d'une maman en détresse, d'empecher à ce que je n'ai aucune consitution de dossier de défense et prendre mon affaire en main.

Veuillez agréer, monsieur, l'expression de mes cordiales salutations.



L'avocat était censé nous donner des nouvelles le vendredi 20/05/2011 mais je n'ai à ce jour aucune nouvelle. Donc réclamant ce qui était convenu avec l'avocat, j'envoi un autre message, aprés avoir laisser des messages sur le répondeur du cabinet, via l'adresse electronique de l'avocat :

C'est Mr SE...., vous deviez m'appeller vendredi pour me tenir au courant de la situation urgente dans laquelle mes enfants sont et de votre suivi du dossier.

J'aimerai vous revoir au plus vite pour organiser selon vous la meilleur défense pour éviter que mon enfant Tha.... ne se voit encore plus tromatisé par un placement en famille d'acceuil et déchiré de son grand entourage familiale au dépend de son bien être.

L'audience aura lieu vendredi a 14h donc c'est très urgent, il faut que l'on se vois pour régler les frais d'avocat et constituer la meilleur défense pour empecher un placement en famille d'accueil, ce que les intervenant des services sociaux recherche apparament par tout les moyen (les placés), au dépend l'intêret des enfants et leurs bien être a maintenir les liens avec l'entourage familiale (oncles, tantes, grand parents, cousin, cousines).
Leur travail devrait pourtant consister a ne voir que l'intêret des enfants et leurs bien être et non pas s'enteter a ignorer tous les éléments qui ne rentre pas en ligne de compte d'un placement en famille d'accueil?

Beaucoup d'elements me permettent de penser que la volonté de l'ase est de placé à tous prix les enfants en famille d'accueil et non leur bien être car tous ce qui ne va pas dans le sens d'un placement en famille d'accueil, l'ase s'entête a l'ignorer, ce qui serait pourtant dans le plus stricte interêt des enfants.

_ Se sont entêter a ignorer dans leur rapport, qu'au lieu de tromatiser Tha.... tous ce temps en placement provisoire, au moins dans l'attente d'une décision de justice, tout son entourage familiale était et sont encore disposé a l'héberger, ce qui aurait été dans l'interêt de l'enfant et aurait évité de le tromatiser plus qu'il ne l'est déja mais non, l'ase est hermétique a tout élément allant dans le sens de l'interêt des enfants et ne vois que ceux allant dans le sens d'un placement. Donc les rapports envoyés au procureur ont mené mon enfant a être en placement provisoire au lieu, pour le bien être de l'enfant Tha.. qui n'avait rien a faire la et afin d'éviter de le tromatiser, de le remmettre a l'entourage familiale pour l'unique bien de l'enfant.

_ Ont admis (enregistrement audio) que leur volonté est de diminuer le sevrage progressivement en vue d'un placement en famille d'accueil qu'ils souhaitent (donc ignore tous les nombreux autres recours, dans l'interêt des enfant et leur bien être, consistant a leur hébergement par l'entourage familiale et moi y compris car je pourrait toujours pour sauver mes enfants, vivre en collocation avec mon ex-conjointe et prendre les enfants a ma charge et sous ma responsabilité. Ou vivre chez mon frère disposé a m'heberger moi et Tha... afin d'éviter un tromatisme encore plus grand que serait un placement en famille d'accueil.

_ Pourtant Mr Rog......, intervenant des services sociaux m'affirmait que tous serait fait pour maintenir l'allaitement maternelle, que le placement serait en dernier recours, qu'après hospitalisation les enfant pourront retourner chez eux. Trois mensonges devenu évident car Mr Rog...... s'est trahi au coté d'une de ses collègues pendant que je me suis entretenu avec eux (Preuve audio et papier n'autorisant que deux tété par jour).

Je fait en sorte de vous fournir un maximum d'élément sur l'affaire, je vous laisse évidemment nous avisés, moi et la maman, sur la meilleur défense a avoir afin d'empecher à tout prix de tromatiser Tha.. plus encore en le déchirant de son entourage familiale avec lequelle il a l'habitude d'entretenir des liens très forts, ce qui est clairement loin d'être dans son interêt.

Maître X... est pour moi un avocat de famille et à choisir quand un problème grave survient, comme dans l'affaire de meurtre dans ma famille par un de mes oncles.

J'espère comme convenu que vous lui avait fait part du dossier de l'affaire ou alors que vous vous chargerai de prendre vous même l'affaire en main.

Que vous feriez tous ce qui est en votre pouvoir pour que mes enfants ne vivent pas le choc du déchirement de leurs famille par un placement déraisonnable.

Mr SE.... So.....


Dernière édition par Tshad le 7/11/2012, 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 19:34

(suite) VOICI CE QUE J'AI DIS EN SUBSTANCE LORS DE L'AUDIENCE LE 27 MAI.
Donc il n'y a plus aucune excuse, plus aucun élément ni argument ne justifierai un placement en famille d'acceuil. Si le enfants devait être placé en famille d'accueil ce serait clairement pour moi la preuve d'un placement abusif qui doit forcément derrière, caché de sombres interêts non avoués.

La juge n'a pas voulu prendre sa décision tout de suite, celle-ci pense que c'est une décision difficile a prendre (évidemment puisqu'a été démontré qu'aucun argument ne justifierai un placement en famille d'accueil qui serait alors forcément abusif) donc la décision sera rendu Lundi.. après le week-end.




Oui donc je suis content devant vous de pouvoir enfin exprimer ce que je ressent et ce que je souhaiterai pour mes enfants. De mon point de vue, en tant que père des enfants, connaissant très bien Than et sachant que ses liens avec son entourage familiale sont très fort: je sais et je suis convaincu qu'il serait contre son interêt et son bien être d'être placé en famille d'accueil parce qu'il se verrait alors déchirer de son papa et de sa maman qu'il aime très fort, et de ses cousines et cousins avec lesquelle il avait l'habitude de jouer régulierement et de ses oncles tantes et grand parents avec lesquelle il avait l'habitude également d'entretenir des liens très fort.

C'est clairement un élément important concernant le bien être des enfants et j'espere fortement que tout les éléments concernant le bien être des enfants soit prise en compte et non pas que des rapport que jestime vraiment érroné et incorrect ne l'emporte sur toute objectivité, sur le simple bon sens, et par dessus tout, sur le bien être et l'interêt des enfants a rester auprès de leurs famille qui les aimes. Des rapport qui finalement n'oriente que vers un placement en famille d'accueil et ce qui peut laisser tout de meme a l'étonnement, c'est que sont écarté tout les autres élément qui pourtant concerne le bien être des enfants mais qui ne rentre pas en ligne de compte d'un placement en famille d'accueil.

J'aimerai également de tout mon coeur, par amour pour mes enfants que mon garcon Than ne subissent plus le choc d'un déchirement familiale, et naturellement encore moin que ce choc soit prolongé et aggravé par un placement en famille d'accueil que j'estimerai déraisonnable étant donné que si Vanessa se voyait déchu de ses droits, il y aurait tant de recours possible pour évité un plus grand choc que causerai inévitablement un placement en famille d'accueil.

Tous le monde avec qui j'ai discuté est d'accord avec moi sur le fait qu'un placement en famille d'accueil ne devrait se faire qu'en dernier recours par exemple mr roggeman, intervenant des service sociaux ou june des collégue a c'monsieur d'une autre région.

Donc une de ces solutions de recours dans le cas ou vanessa (la mère de mes enfants) n'avait plus le droit de s'occuper de ses enfants est que je pourrait prendre les enfants a ma charge et sous ma responsabilité dans un F4 chez sa marraine, donc toutes décisions concernant les enfants serait alors a ma charge et sous ma responsabilité, il n'y aurait aucune inquiétude a avoir puisque n'a été fait aucun signalement négatif me concernant au contraire les intervenants des services sociaux avec 7
policier de la brigade des mineur pourrait vous témoigner de mon aquiescement direct concernant l'hospitalisatition de mes enfants.
La même chose pour le personnel médical concernant les traitements médicaux qu'ils estiment nécéssaire a appliquer sur mes enfant.
La même chose pour madame Willard qui travaille a la pmi de wasqual qui, lors d'un entretien téléphonique et devant les inquietude de ma mère a dit a ma mère de me faire confiance.
Je suis persuader que beaucoup de monde sont d'accord parce que je pense que beaucoup de monde voient très bien que de part le grand amour que j'ai pour mes enfants, je ne vois que leurs interêt leurs bien être et que jamais je ne prendrai le risque de les exposé au risque d'un placement en famille d'accueil qui serait très néfastes surtout pour Than parce que ca lui causerait une détresse psychologique encore plus grande que celle causé par son placement provisoire. J'aimerai décrire et démontré en évidence cette détresse psychologique.
Par exemple je n'avais jamais vu auparavant Than dans un état ou il n'arrivait même plus a pleurer, ou dans celui qu'un de mes frère ma conseillé de vous envoyez en photo, ou dans l'état ou a chaque fois il supplie le regard choqué et en detresse qu'on le laisse rentrer auprès des siens. La détresse psychologique de l'enfant du au déchirement des liens familiale est aussi clairement établi au travers non seulement de ces attestation mais aussi c'est tout de même naturel cette réaction de la part d'un enfant qui avait l'habitude d'entretenir des liens de familles trés fort et qui s'en voit privé du jour au lendemain.

J'aimerai aussi rajouté que Than n'était pratiquement jamais malade et que si en l'espace de seulement deux semaine il me vomi dessus a trois reprise dessus et retombe une deuxieme fois malade c'est que sa ne peut forcément qu'être du a une détresse psychologique.


Je pense clairement que mon fils ne mérite plus de subir tous ca, qu'il ne mérite pas que cette détresse psychologique soit prolongé et aggravé.
Je pense plutot clairement que mon petit garcon avec qui j'ai beaucoup de complicité pour son bien être mérite que l'on entende son appel a l'aide. ET la personne la plus a même à pouvoir répondre a cet appela l'aide c'est bien vous madame la juge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 19:58

( ..suite ) Un peu plus d'un an plus tard, nos enfants sont toujours dans le collimateur des S.S (services sociaux) et ces derniers semblent bien déterminé a alimenter de mes enfants une famille d'accueil. Diable

Pour ne pas changer le mode opératoire qu'ont l'habitude de pratiquer ces sinistres S.S
(sans remettre en cause les travailleurs sociaux compétent et bienfaisant, deux qualités complémentaires étant indispensable afin d'agir réellement dans l’intérêt des enfants qui est souvent de rester dans l'amour de leurs familles naturelles, travailleurs sociaux compétent et bienfaisant qui, malheureusement et d'après les sources, chiffres, et faits officiels, sont en très très faible minorité..) le rapport contient le même schémas, celui d'extrapoler avec des interprétations et jugements personnels éhontés, transformer, distordre, voir même inventer des propos, des situations et des circonstances.
Orienter le rapport de manière à ce qu'il soit négatif et qu'il aille dans le sens d'une perspective de placement des enfants en famille d'accueil en occultant très soigneusement ce qui va dans le sens de l’intérêt des enfants mais qui ne rentre pas en ligne de compte d'une logique de placement..
Mettre l'accent par des exagérations et caricatures sur ce qu'elles
(les S.S) interprète comme des choses négatives etc..

En dernier ressort elle tentent perfidement d'utiliser ce qui pourrait être leur dernier recours : Psychiatriser les parents !

En effet, à la fin de leurs rapport et pour conclure sur tous les fallacieux sous entendu qu'il contient, les S.S. demandent une expertise psychiatrique et qui serait, si elle avait lieu, largement biaisée étant donné le fait absolument incontestable et indéniable que la psychiatrie est une pseudo-science qui ne repose dans la réalité aucunement sur une base scientifique bien que la psychiatrie tout au long du vingtième siècle ai réussi a apparaître comme légitime en affabulant sa pratique d'un langage médical mais dans les faits, il n'en ai rien et tout est amplement prouvé, exemple : La psychiatrie illégitime, une pratique frauduleuse ne reposant en rien ni sur la médecine ni sur la science , Psychiatrie ou le marketing de la folie. , Psychiatrie: DSM - Manuel Diagnostique , Medicaments Psychiatriques - La Violence Sur Ordonnance etc..

Il faut savoir également qu'avec l'énorme bouquin
(torche cul pour être vulgaire) , le DSM-IV, qui fait référence en psychiatrie, n'importe qui sur terre peut être diagnostiquer en tant que personne atteinte de maladies psychiatrique..

Il existe des maladies inventés et votés à main levé pour des comportements et des choses les plus banales de la vie quotidienne, ainsi, n'importe qui, sur l'arbitraire d'un psychiatre, pourra être considéré comme étant une personne atteintes de maladies psychiatriques.. alors que, AUCUN TEST, NI ANALYSES SANGUINE, NI IRM, NI RADIO, NI EXAMEN DU CERVEAU etc.., BREF, ALORS QU'AUCUN EXAMEN OU ANALYSE SCIENTIFIQUE ET MÉDICAL NE PERMET DE DÉTERMINER SI L'ON EST OU NON ATTEINT DE TEL OU TEL MALADIES PSYCHIATRIQUE !! Et en plus, les psychiatres l'admette!

Ajoutez a cela tout en considérant les éléments factuels que je viens d'énoncer que accepter une expertise psychiatrique et surtout dans le contexte d'une volonté éhontée et injustifié de placer vos enfants, c'est tomber royalement dans un piège des plus malsain !
Puisqu'en plus de tous cela, l'expertise psychiatrique est largement biaisée puisque conditionnée a avoir a l'avance un énorme a priori à votre sujet compte tenu du rapport des S.S. négativement orienté vous collant hypocritement une étiquette sur laquelle le psychiatre n'aura plus qu'a y mettre de la colle et vous coller sur le front !
Et ce, sans pouvoir apporter la moindre preuve scientifique concernant quelque sois la pseudo maladie mentale pouvant vous être inventée..

J'ai par avance et par anticipation contacté la commission citoyenne pour les droits de l'homme
(organisme de défense des victimes de la psychiatrie et exposant de manière très précise, objective, et scientifique l'illégitimité de la psychiatrie) au sujet de ma situation, voici la lettre que je leur ai envoyé :

Bonjour, tout d'abord je vous félicite une nouvelle fois pour le travail irréprochable que vous menez dans ce secteur qui, malheureusement, n'est non seulement pas le seul secteur de la médecine qui est ainsi corrompu mais cela concerne également et généralement tous les autres secteurs ; financier, politique, médias, business de l'enfance sous couvert d'Aide Sociale a L'enfance etc..

Et sur chacun de ces secteurs corrompu, il y a toujours, tous comme vous le faites si bien, des gens consciencieux et courageux pour entreprendre d'exposés toutes ces exactions avec preuves, sources, faits, chiffres, éléments et données factuelles à l'appui.
Un travail complémentaire que nous faisons sans quoi le monde de demain dans lequel vivrons nos enfants serait bien sombre..

Je vous contact donc car le service de l'aide sociale à l'enfance cherche des prétextes fallacieux et inventé afin de parvenir a placé (détruire) mes enfants en familles d’accueil (a chaque placement d'enfants l'argent coule à flot tout comme les larmes de l'enfant hurlant sa détresse d'être privé de ses parents, détresse aucunement prise en considération par ceux se déguisant en sauveur de l'enfance).

Ils n'ont pas réussi au premier jugement à placé mes enfants, argumentaire infaillible de ma part contrairement à celui de mon avocat à coté de moi. (les aléas de l'aide juridictionnelle..)

Mais cette fois, ils en remette une couche, dans leur logique ubuesque ne pas réussir a placé mes enfants c'est perdre, et réussir, c'est gagné, mais gagné quoi ?
Des primes et de l'argent bien sûre ! Et ce pour être ainsi parvenu à sauvé (détruire) des enfants !

Vous allez maintenant comprendre pourquoi je vous contact, car figurez vous qu'après avoir épuisé tous les autres moyens perfides de me retirer mes enfants qui vivent heureux et épanouis dans le bonheur familial.
Ils tentent maintenant de parvenir à nous psychiatriser; moi et la mère.
En effet, les S.S. (Service Sociaux) ont réclamé dans leurs rapport une expertise psychiatrique.
Par anticipation, je vous contacte alors d'avance et vous demande des conseils par rapport a ma situation.

Je compte refuser tout expertise psychiatrique en argumentant clairement le fait absolument incontestable que la psychiatrie n'a aucune base scientifique et qu'elle est une pseudo-science ne se basant finalement que sur l'arbitraire.
Je refuse de tomber dans leurs piège malsain qui leur permettrait par enchantement de me diagnostiqué d'une étiquette "non apte à élever ses enfants, il faut donc les placés".

Qu'en pensez-vous?

Et au pire des cas, si jamais ils parvenait à m'interner et me droguer de force, seriez-vous disposé à m'aider par tous les moyens en votre disposition?

Merci d'avance.

Cordialement.

M.SE....


Par conséquent, et en connaissance de cause, je ne peut accepter (d'entrer dans un piège) une expertise psychiatrique.

Cerise sur le gâteau, les S.S. se sont rendues coupable, pendant l'exercice de leurs fonction de discrimination envers nous, les parents, puisqu'elles se sont compromises au fait de nous inciter a nous inscrire dans une démarche de faux en écriture publique !
Selon la loi inclut également la discrimination le fait d'encourager ou d'inciter une personne a une attitude, activité, ou action prohibée.

La preuve audio vidéo est la pour le démontré indéniablement et je vous la transmettrai bientôt.

Etant donné que ces S.S sans scrupule se sont mises hors la loi, et ce, pendant l'exercice de leurs fonctions, cela évidemment témoigne d'une grande incompétence et d'un manque de sérieux abyssale.
Ce qui devrait largement dans l'ensemble remettre en cause leurs crédibilité.
Des travailleurs sociaux ayant fait preuve incontestablement de manque de sérieux et d'une grande incompétence ne devrait alors pas être pris comme des gens sérieux et compétent a la suite de ce dossier!
Par conséquent, si jamais le jugement devait entériner le rapport mensonger de l'ASE et placer
(détruire) mes enfants, et soyez en témoin, cela aura été la preuve d'un jugement indéniablement corrompu!

Ps : La loi est censé être applicable pour tous, et ces S.S. ne sont pas au dessus de ces lois, elles devraient alors être sanctionné sans quoi cela aura également été la preuve d'une corruption contre laquelle, pour nos enfants, nous avons le devoir de lutter.

Merci d'avance de votre écoute et de votre soutient, unissons nous contre toutes ces dérives!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 20:17

Comme promis, voici la vidéo :

Bizness de l'enfance ou les dérives de l'ASE

Oui l'ASE semble bien déterminé a détruire mes garçons. Colère

Bizness de l'enfance ou les dérives de l'ASE Partie 1/2


N'hesitez pas a partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: URGENT ! Bizness de l'enfance ou les dérives de l'ASE !   7/11/2012, 20:23

Bonjour, et merci énormément pour ce travail plus que nécessaire que vous fournissez a travers vos actions.

Je vous transmet mon affaire sordide ainsi que les preuves vidéo que les agents de l'ASE, qui cherchent perfidement a placer mes garçons, se sont mises hors la loi pendant l'exercice de leurs fonction.

Pour connaitre notre affaire, rendez-vous sur :


http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7836-bizness-de-l-enfance-sous-couvert-de-l-ase-presentation-de-mon-affaire-sordide#81577

Et voici la vidéo :

Bizness de l'enfance ou les dérives de l'ASE.


Ps : Vous avez tout autorisation pour relayer notre affaire, mes enfants sont menacés d'une grande destruction, et plus mon affaire fera de bruit moins il y aura de risque pour mes garçons d'y tomber.

Merci à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adeq



Nombre de messages : 348
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 20:48

Je te souhaite bon courage dans ton combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 20:57

Merci de relayer ici votre affaire.

Le forum du site http://sos-parents-abuses.forumactif.com/ semble accessible sans inscription.

Courage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 21:21

Bonjour Tshad

Je découvre ce post à l'instant et sans débattre sur le fond du problème, je me dois de vous faire une remarque en tant qu'admin de ce forum.

Vous avez posté ici votre affaire et en parallèle édité une vidéo sur YouTube en donnant comme lien votre article sur ce forum. Aucun autre site ou forum ne figure en lien dans vos écrits.
Ce procédé me semble pour le moins cavalier de votre part, une façon de faire aurait été de vous présenter d'abord, de nous résumer votre problème et de demander si notre forum acceptait de vous soutenir en plus de servir de base à votre besoin d'être entendu.

Étant donnée l'urgence dans laquelle vous vous trouvez et le sujet sensible que vous exposez, je pense qu'il est normal de conserver votre sujet en signe de soutien et de plus, vous adresser tous nos vœux de courage et de succès dans vos démarches. Par contre, notre forum étant avant tout un forum d'information, il serait souhaitable que vous puissiez renouveler votre démarche auprès du forum spécialisé que vous conseille avec à propos Nex ( http://sos-parents-abuses.forumactif.com/ ), c'est sans aucun doute un forum plus adapté que le notre pour servir votre cause.

En espérant que vous comprendrez ces quelques remarques sur la forme que vous nous imposez mais qui ne visent aucunement à dévaloriser le fond, notamment votre soif de justice et de vérité. Bon courage à vous et à vos proches.


_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   7/11/2012, 22:29

Bardamu a écrit:
il serait souhaitable que vous puissiez renouveler votre démarche auprès du forum spécialisé que vous conseille avec à propos Nex ( http://sos-parents-abuses.forumactif.com/ ), c'est sans aucun doute un forum plus adapté que le notre pour servir votre cause.

D'après ce que j'ai pu comprendre, l'affaire aurait déjà été postée sur le forum "sos-parents",

Merci à Tshad de nous donner le lien exact du topic.

La mise dans le collimateur des SS vient-elle d'un refus de certaines pratiques médicales / vaccinales sur vos enfants ? Est-ce le déclencheur ?

Les Services Sociaux / Aide Sociale à l'Enfance, touchent un paquet de pognon pour chaque enfant placé, est-ce qu'ils reversent tout l'argent pour le bien-être des enfants ??? Telle est la question et de sérieux doutes sur du détournement se posent à l'heure actuelle....... Protection de l'enfance vous avez dit ???

En Angleterre, un aperçu de comment fonctionne les SS (Services Sociaux):

http://www.dailymotion.com/playlist/x1wc3m_JaneBurgermeister_vols-d-enfants/1#video=xo30y3


L'ASE (Aide Sociale à l'Enfance) française mérite bien d'être passée à la loupe. Neutral

http://www.pedopolis.com/pages/pieges-et-protocoles/http-www-pedopolis-com-pages-pieges-et-protocoles-html.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   8/11/2012, 01:30

Nex a écrit:

Merci à Tshad de nous donner le lien exact du topic.

http://sos-parents-abuses.forumactif.com/t119-hallucinant

Impossible de lire ce topic tant que vous ne serez pas inscrit. Le fait que ce soit le contraire dans le principe de votre forum rendait pour moi plus judicieux que l'emplacement de mon affaire se retrouve ici d'autant que tout cela a clairement un rapport avec le novus ordo seclorum si on approfondi bien.. J'ai donc estimer qu'il n'était pas vraiment mal placé de déposer cette affaire sordide ici.

Désolé à l'équipe de ce site pour mon manque de formalité et je la remercie encore pour tous ses encouragements, ainsi qu'aux autres bounce

Nex a écrit:
La mise dans le collimateur des SS vient-elle d'un refus de certaines pratiques médicales / vaccinales sur vos enfants ? Est-ce le déclencheur ?

C'est surtout au départ un déclencheur sur lequel les S.S aimait sauté mais compte tenu des arguments et de la défense par Me Jean Pierre Joseph il l'ont abandonné. En effet manque de bol pour eux le vaccin obligatoire en France n'est plus disponible..

Merci beaucoup Nex pour tes liens très complémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6066
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   8/11/2012, 04:22

Merci pour le lien Tshad Smile

Il y a un sujet initié par Nex qui est en rapport direct avec le votre.
Voir : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7149-abus-des-services-sociaux-et-de-la-justice-sur-les-enfants

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsYloW

avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   8/11/2012, 13:37

Bon courage tshad dans votre combat ta famille et toi, mes pensées sont avec vous...

Ce qui m'a fait le plus peur dans votre vidéo, c'est l'assurance et le mépris qu'elles ont, lorsqu'elles vous font remarquer que vous avez bien notifié leur faute au juge.
Ont dirait qu'elle se sont pris une belle brassé par leur chef et qu'elle sont sur que vous allez prendre la vôtre encore plus grande pour avoir oser dénoncer l'injustice.

Sur quel sujet portait votre première rencontre avec les SS?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   8/11/2012, 17:58

PsYloW a écrit:


Sur quel sujet portait votre première rencontre avec les SS?


Tshad a écrit:
_ Le lendemain des menaces des services sociaux qui ont était faites sur la mère de mes enfants si elle refusait de prendre les risques d'effets secondaires d'un traitement a la cortisone pour l’eczéma de mon petit que sois disant nous refusons de soigner (et qui est en amélioration depuis son apparition, élément que les service sociaux s’efforce d'ignorer)

J'ajoute juste que pendant ces menaces, le S.S s'est mis sur la défensif et a dit qu'il ne s'agit pas de placer les enfants pour toucher des primes alors que ce sujet n'avait même pas été évoqué..
C'est un peu comme le petit enfant qui se jetterai sur ses parents aussitôt qu'ils rentrent à la maison pour leurs assurer que non ce n'est pas lui qui a piqué dans le pot de confiture.
Ce même S.S qui m'a fait croire que tout serait fait pour maintenir l'allaitement maternelle mais qui s'arrange derrière pour faxer à l'hôpital une ordonnance n'autorisant que deux tétés par jour.
Mon fils a donc perdu beaucoup de poids a l'hôpital a cause des efforts qui ont été fait pour briser (sevrer l'enfant en vue de son placement) l'allaitement maternelle, perte de poids dont ensuite les S.S ont eu le culot et l'audace de nous reprocher et nous en faire porter la responsabilité tout en s'en servant comme raison pour maintenir et justifier un suivi. affraid

Ce même S.S qui lorsque la maman lui a dit :"Vous voulez briser les liens maternelle que j'ai construit avec mon fils !" a répondu avec autorité "Oui on veut briser ces liens et les reconstruire à notre manière !"

Un autre S.S a l'hôpital qui lorsque la maman a dénoncé : "Votre collègue a dit qu'il voulait refabriquer les liens maternelle a sa manière" a répondu calmement avec un ton très moqueur en mimant l'action de tordre quelque chose avec ses mains : "Non, on ne veut pas briser les liens, on veut les distordres"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julot

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 08/11/2012

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   8/11/2012, 22:32

Bonsoir tout le monde, je suis les travaux de LLP et lis cet excellent forum anti NOM depuis des années sans être inscrit mais voila une opportunité de le faire pour délivrer un message important pour aider Tshad et son enfant avec son Eczéma car j'ai lu qu'il cherchait la cause de son eczéma ce qui est toujours nécessaire pour pour pouvoir espérer vraiment guérir.

Vous aurez probablement besoin de l'excellente méthode Gesret pour complétement guérir votre enfant, il y a des praticiens dans toute la France et a l'étranger, j'ai testé et approuve cette méthode car elle a définitivement guérit mon asthme et eczéma(sur la nuque) en quelques séances il y a 2 ans de cela, la ventoline et autres a la poubelle depuis ces jours.

Je converse régulièrement de différents sujets avec Jacques Gesret(c'est un authentique juif antisioniste qui connait la plupart des magouilles actuelles) en privé qui a prit sa "retraite" au Paraguay car la mafia médicale(et autres) française la dégouté; vu le succès de sa méthode le système essaie régulièrement depuis des années d'interdire sa méthode et ses praticiens en vain, récemment ils ont essayés de les catégoriser comme secte etc.. le coup classique.

Il a comprit les mécanismes derrière la plupart des asthmes, Eczéma, Psoriasis, allergies, suppression complète a plus de 90% de réussite.

Vous pouvez continuer a utiliser le LLR - G5 si c'est bien l’authentique( en provenance d’Espagne), je connais bien cet excellent produit mais je doute que ça fera disparaitre totalement l’eczéma de votre enfant mais on verra!

Les produits laitiers sont aussi habituellement a bannir ou a grandement limiter pour tous problèmes d’éruptions cutanées et ORL.

Voila je vous laisse découvrir la méthode sur le bon site( je n'ai pas encore le droit de mettre des liens mais très facile a trouver car la méthode a beaucoup de succès et son forum a énormément de vues.)

Vous pourrez utiliser le forum FR "Asthma reality" pour raconter votre "aventure" et votre cas, vous pouvez y aller "franco" il connait bien toutes ces magouilles du système médicalo-chimique et plus, je peux vous l'assurer.


Courage a vous et votre famille et longue vie a la résistance anti-NOM.


Dernière édition par Julot le 10/11/2012, 06:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PsYloW

avatar

Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   9/11/2012, 00:01

Merci pour cette réponse, c'est bien ce que j'avais compris, mais je me suis mal exprimé pardon.

Qui a prévenu les SS de votre refus? Infirmière, médecin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   9/11/2012, 16:57

Merci beaucoup Julot, je vais me renseigner sur ce que vous dites.

PsYloW a écrit:


Qui a prévenu les SS de votre refus? Infirmière, médecin?

Certains médecins au courant de notre opinion sur la vaccination mécontents de l’infaillibilité des arguments et preuves avancées qui remettaient leur science infuse en question.
Mécontent que l'on applique des traitements naturels pour soigner notre fils. (dont le G5 que la police au commissariat avec la complicité de l'ASE a qualifié de charlatanisme)
Mécontents que l'on demande des examens médicaux pour en savoir plus sur l’eczéma de notre fils et sa cause (examens systématiquement refusés) au lieu d'utiliser leurs cortisone. Bref collabos qui peut-être même sans le savoir pratique la délation (signalements à l'ASE) sans que cela soit vraiment justifié dès qu'un mouton ose sortir des rangs de la pensée unique et qui fournissent au marché de l'adoption, par cette méthode, des enfants tout neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   10/11/2012, 00:41

Julot a écrit:
Bonsoir tout le monde, je suis les travaux de LLP et lis cet excellent forum anti NOM depuis des années sans être inscrit mais voila une opportunité de le faire pour délivrer un message important pour aider Tshad et son enfant avec son Eczéma car j'ai lu qu'il cherchait la cause de son eczéma ce qui est toujours nécessaire pour pour pouvoir espérer vraiment guérir.

Vous aurez probablement besoin de l'excellente méthode Gesret pour complétement guérir votre enfant, il y a des praticiens dans toute la France et a l'étranger, j'ai testé et approuve cette méthode car elle a définitivement guérit mon asthme et eczéma(sur la nuque) en quelques séances il y a 2 ans de cela, la ventoline et autres a la poubelle depuis ces jours.

Je converse régulièrement de différents sujets avec Jacques Gesret(c'est un authentique juif antisioniste qui connait la plupart des magouilles actuelles) en privé qui a prit sa "retraite" au Paraguay car la mafia médicale(et autres) française la dégouté, vu le succès de sa méthode le système essaie régulièrement depuis des années d'interdire sa méthode et ses praticiens en vain, récemment ils ont essayés de les catégoriser comme secte etc.. le coup classique.

Il a comprit les mécanismes derrière la plupart des asthmes, Eczéma, Psoriasis, allergies, suppression complète a plus de 90% de réussite.

Vous pouvez continuer a utiliser le LLR - G5 si c'est bien l’authentique( en provenance d’Espagne), je connais bien cet excellent produit mais je doute que ça fera disparaitre totalement l’eczéma de votre enfant mais on verra!

Les produits laitiers sont aussi habituellement a bannir ou a grandement limiter pour tous problèmes d’éruptions cutanées et ORL.

Voila je vous laisse découvrir la méthode sur le bon site( je n'ai pas encore le droit de mettre des liens mais très facile a trouver car la méthode a beaucoup de succès et son forum a énormément de vues.)

Vous pourrez utiliser le forum FR "Asthma reality" pour raconter votre "aventure" et votre cas, vous pouvez y aller "franco" il connait bien toutes ces magouilles du système médicalo-chimique et plus, je peux vous l'assurer.


Courage a vous et votre famille et longue vie a la résistance anti-NOM.


La méthode Gesret ?

http://www.asthma-reality.com/francais.htm#top


Une chose est sûre, l'arrêt total des produits laitiers de la vache (qui nous inondent) donne de très bons résultats.

Citation :
Ce même S.S qui m'a fait croire que tout serait fait pour maintenir l'allaitement maternelle mais qui s'arrange derrière pour faxer à l'hôpital une ordonnance n'autorisant que deux tétés par jour.
Mon fils a donc perdu beaucoup de poids a l'hôpital a cause des efforts qui ont été fait pour briser (sevrer l'enfant en vue de son placement) l'allaitement maternelle, perte de poids dont ensuite les S.S ont eu le culot et l'audace de nous reprocher et nous en faire porter la responsabilité tout en s'en servant comme raison pour maintenir et justifier un suivi. affraid

Une ordonnance adressée à l'hôpital par les services sociaux, n'autorisant que deux tétés par jour ???? C'était à l'âge de 4 mois ? Les infirmières/sages-femmes auraient dû ruer dans les brancards, on ne limite pas comme ça le nombre de tétés quotidiennes pour un bébé sur une simple ordonnance (?) des services sociaux, à moins de remplacer par un substitut de lait maternel (ce que vous avez peut-être refusé, c'est compréhensible). Mais on ne laisse pas un petit perdre du poids comme ça dans un hôpital.....

Quel est le motif avancé par les SS ? toxicomanie ? Cette ordonnance pour limiter les tétés doit surement être justifiée quelque part... au risque d'une attaque juridique.

Ils font ce qu'ils veulent, on est d'accord, mais ils doivent bien justifier un minimum leurs actes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   10/11/2012, 04:28

nex a écrit:

Une ordonnance adressée à l'hôpital par les services sociaux, n'autorisant que deux tétés par jour ???? C'était à l'âge de 4 mois ? Les infirmières/sages-femmes auraient dû ruer dans les brancards, on ne limite pas comme ça le nombre de tétés quotidiennes pour un bébé sur une simple ordonnance (?) des services sociaux, à moins de remplacer par un substitut de lait maternel (ce que vous avez peut-être refusé, c'est compréhensible). Mais on ne laisse pas un petit perdre du poids comme ça dans un hôpital.....

Quel est le motif avancé par les SS ? toxicomanie ? Cette ordonnance pour limiter les tétés doit surement être justifiée quelque part... au risque d'une attaque juridique.

Ils font ce qu'ils veulent, on est d'accord, mais ils doivent bien justifier un minimum leurs actes.


Mon garçon avait 5 mois. On a encore une fois les preuves car on avait pris soin de photographier les diagrammes de l’hôpital démontrant la perte de poids causée par la privation forcé d'allaitement de mon fils. Après le placement temporaire a l’hôpital, mon fils a enfin pu reprendre du poids grâce à la reprise quotidienne de l'allaitement et ceci a été noté et précisé sur le carnet de santé par un médecin spécialiste de l'allaitement.
Un substitut de lait maternelle (qui a un gout dégueulasse je l'ai goûté) ne correspondant et n'étant pas du tout adapté a mon garçon comparé au super nutritif lait maternelle a effectivement été utilisé pour la nutrition (dénutrition) de mon fils, ce qui lui a fait perdre beaucoup de poids.

Le motif avancé pour n'autoriser que deux tétés par jour?
Aucun au départ puisque c'était officieux, les S.S. avaient ordonnés oralement à l’hôpital l'autorisation que de deux tétés par jours. (pour sevrer le bébé en vue d'un placement forcé, ce qu'ils m'ont avoués par la suite)

C'est par la suite devenu officiel surtout depuis que j'ai très poliment et sans aucune agressivité, lors d'un entretien avec les S.S, mis leurs contradictions et incohérences révélant leurs mensonges devant leurs yeux et consciences.
Au départ de l'entretien, ils niaient que leurs objectif du jour mais également depuis le départ était de parvenir a placé (détruire) mes enfants car il leur fallait maintenir une cohérence par rapport a tous ce qu'ils m'avaient dit :
"Vous inquiétez pas, c'est juste provisoire ensuite vos enfants rentreront évidemment chez vous."
"Vous inquiétez pas monsieur, je vous donne ma parole que tous sera fait pour maintenir l'allaitement maternelle." etc..
Mais par mes questionnements stratégiques et par mon habileté a les empêcher de contourné leurs contradictions et incohérences, au final de l'entretien, j'ai obtenu des aveux de leurs part selon lesquels effectivement leurs intentions étaient bel et bien de placé mes enfants avec des prétextes bidons comme "pour le bien de la psychologie de l'enfant" alors qu'au niveau psychologique de l'enfant et en cas de placement forcé, bonjour les dégâts, la souffrance, les troubles, la détresse, les larmes, le sentiments d'abandon, la torture, les impressions de séquestration, les sentiments d'injustice etc..
J'ai donc au final de l'entretien, également mis devant leurs yeux jusqu’à même l'incohérence et la contradiction de leurs prétextes..
Très fâchés et aussitôt, les S.S ont faxés a l’hôpital l'ordonnance n'autorisant que deux tétés par jours.
Le motif ? En gros trouble à l'ordre publique.
Et c'est a ce moment la que l'ordonnance est devenue officielle. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julot

avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 08/11/2012

MessageSujet: Re: Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)   10/11/2012, 06:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Suite Ahurissante !   29/4/2014, 22:45

M.S...********* App n°******** *********** *******************

Affaire : 34/095 (assistance éducative)

Madame la juge,

C'est grandement animé par l'amour de mes enfants et dans l'objectif de servir leurs intérêt supérieur que j'écris cette lettre à votre attention.

Je vous écrit, dans un premier temps, pour vous faire part de ce qui, à l'évidence, légitime et justifie mes doutes concernant le sérieux affiché de l'association RETIS censée vous faire honneur mais dont le comportement, inévitablement, démontre qu'elle cultive des pratiques douteuses mais aussi un amalgame dramatique pouvant porter d'énormes préjudices et de grandes souffrances à tout enfants qui seraient amenés à en subir les conséquences.

Dans un deuxième temps, uniquement animé par l'amour de mes enfants et dans l'intention claire de servir leurs intérêt supérieur et ce, sans conflit d’intérêt possible puisque je ne travaille pas dans une association de protection de l'enfance qui, pour subsister financièrement, a besoin d'un taux suffisant de cas à traiter, j'écris pour exprimer auprès de vous mes souhaits concernant mes petits garçons.

En effet, ce qui me permet de douter du sérieux de l'association RETIS est basé sur des faits concrets et déterminants. Comme vous le savez, l'association RETIS est en partenariat avec un organisme "AMD" et une "TISF" a propos desquels il existe des pratiques délictueuses que vous devez et êtes en droit de savoir. Ce genre de pratiques délictueuses et infâmes effectuées dans l'arrogance, avec un culot et un sentiment d'impunité des plus déconcertant, n'est à l'évidence pas autre chose que de la délinquance, et n'est malheureusement pas non plus de la petite délinquance.

Ces pratiques délictueuses consistent, le plus simplement du monde, à venir au domicile de Pr*******, ou en bas de chez elle, l’empêchant de prendre la route sereinement, à des jours ou celle-ci a pourtant expressément prévenu les personnes concernés qu'elle travaillait, pour essayez d'obtenir sa signature pour de fausses factures et pour des heures non effectués. Cela s'appelle indéniablement de l'extorsion de signature pour fausse facture et malheureusement, quelques signatures ont tout de même été obtenues.

Plus grave encore, se révèle des circonstances aggravante très compromettante, car ceci a perdurer sur plusieurs jours en prenant la forme d'un harcèlement ahurissant :

"Vous ne voulez pas signer?" "Cela va se retourner contre vous".

Voilà le genre de moyen coercitif utilisé pour obtenir, escroquer, et extorquer des signatures pour de fausses factures. Le sous entendu criminel est très claire :

" Coopérez avec nous pour que l'on puisse s'enrichir grâce aux fausses factures avec l'aide de votre signature ou nous vous enlèverons vos enfants."

Voilà une belle illustration de conflit d’intérêt qui n'a rien à voir avec l’intérêt supérieur de l'enfant mais plutôt avec l’intérêt d'une structure que certains souhaitent enrichir coûte que coûte. Comme je vous le disait, je prétend avec fierté, en tant que papa, travailler véritablement pour l’intérêt supérieur de mes enfants et ce, non jusqu’à leurs 18 ans mais pour toutes leurs vies car je les aimes du plus profond de mon cœur.

Au vue de ce que je vient d'exposer, le conflit d’intérêt est on ne peut plus claire et l'amalgame cruel pouvant être fait en confondant intérêt des enfants et intérêt financier est révélateur.

Au vue de tous ces éléments, quelle crédibilité peut-on accorder à l'association RETIS qui, malgré le fait d'avoir été mis au courant de ces pratiques délictueuses, continue de faire affaire avec ces délinquants en restant partenaire? L’intérêt financier, à leurs yeux, primerait-il sur l’intérêt supérieur de l'enfant?

Quelle crédibilité peut-on accorder à l'association RETIS quand celle-ci recommande encore et toujours, avec vigueur (partenariat oblige) ce type de personnage?

Mes enfants épanouis, et sous l’œil averti de très nombreux témoins, sont constamment heureux, joyeux, et plein d'humour. Il est évident que placer des enfants de ce type revient a leur faire subir des souffrances atroces et abominables qui induiraient, chez ces petits enfants, une détresse psychologique insoutenable dont ils garderaient les séquelles à vie.

Ces enfants ne méritent pas de tels châtiments et il est plus qu'évident que cela va à l'extrême opposé de leurs intérêts supérieur. Au vue de l'attitude et des menaces de placements forcés proférés par RETIS et certains de leurs partenaires concernant mes enfants, et des souffrances catastrophique que cela engendrerai sur mes enfants dans le cas d'un placement, je ne vois, de leurs part, aucunement la moindre sensibilité ni compassion vis-à-vis de mes enfants. A croire que, tout comme certains de leurs partenaires, l’intérêt financier prime de loin sur l’intérêt des enfants et que l'avarice peut bel et bien aveugler les cœur en parasitant la protection de l'enfance qui est pourtant une cause tellement noble et importante.

Je souhaite le meilleur pour mes enfants. Je suis un père exemplaire qui prouve par son existence qu'avec la détermination, le travail et la volonté, l'on peut accomplir et réaliser ses rêves comme celui de vivre financièrement de sa propre passion ou être un compétiteur redoutable.
Je souhaite le meilleur pour mes enfants, et c'est pourquoi je souhaite en avoir la garde complète dans un lieu de résidence situé au havre au 3****rue des******* chez la grand mère paternel de mes petits garçons parfaitement disposé à recevoir temporairement son fils le temps qu'il redémarre.

Il est plus qu'évident pour tout mon grand entourage et moi même que le meilleur pour mes enfants, l’intérêt supérieur de mes enfants, serait d'être a ma charge et sous ma responsabilité en totale sécurité. Je suis un danseur professionnel et je peut travailler partout dans la France et peu importe ou je vais, force est de constaté que je suis remarqué pour mon talent. Ce talent est cette passion doit être transmise a mes enfants qui partage déjà la même passion. Tous comme ma famille et moi le pensons et le souhaitons, et comme le pense et le souhaite la majorité, l’intérêt supérieur de mes enfants, le meilleur pour eux, et ce qui leurs garantira toute réussite, est d'être à la charge complète et sous la responsabilité de leur père bienveillant tout en voyant régulièrement leur mère et leur grande famille. Ceci est un autre de mes rêves. Je suis accoutumé à la réalisation de mes rêves mais l’intérêt supérieur de mes enfants et de loin celui qui prime sur tous les autres.


Madame la Juge, j'ai l'honneur de vous annoncer que, afin d'obtenir la garde et la charge de mes enfants dans le lieu de résidence de la grand mère de mes fils, les démarches sont en cours.
A toute fins utiles, je vous transmet le numéro de téléphone de ma mère ci-après : 0454*********

Veuillez agréer, Madame la Juge, mes plus sincères salutations.

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tshad



Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Suite Ahurissante !   29/4/2014, 22:46

M.S...********* App n°******** *********** *******************

Affaire : 34/095 (assistance éducative)

Madame la juge,

C'est grandement animé par l'amour de mes enfants et dans l'objectif de servir leurs intérêt supérieur que j'écris cette lettre à votre attention.

Je vous écrit, dans un premier temps, pour vous faire part de ce qui, à l'évidence, légitime et justifie mes doutes concernant le sérieux affiché de l'association RETIS censée vous faire honneur mais dont le comportement, inévitablement, démontre qu'elle cultive des pratiques douteuses mais aussi un amalgame dramatique pouvant porter d'énormes préjudices et de grandes souffrances à tout enfants qui seraient amenés à en subir les conséquences.

Dans un deuxième temps, uniquement animé par l'amour de mes enfants et dans l'intention claire de servir leurs intérêt supérieur et ce, sans conflit d’intérêt possible puisque je ne travaille pas dans une association de protection de l'enfance qui, pour subsister financièrement, a besoin d'un taux suffisant de cas à traiter, j'écris pour exprimer auprès de vous mes souhaits concernant mes petits garçons.

En effet, ce qui me permet de douter du sérieux de l'association RETIS est basé sur des faits concrets et déterminants. Comme vous le savez, l'association RETIS est en partenariat avec un organisme "AMD" et une "TISF" a propos desquels il existe des pratiques délictueuses que vous devez et êtes en droit de savoir. Ce genre de pratiques délictueuses et infâmes effectuées dans l'arrogance, avec un culot et un sentiment d'impunité des plus déconcertant, n'est à l'évidence pas autre chose que de la délinquance, et n'est malheureusement pas non plus de la petite délinquance.

Ces pratiques délictueuses consistent, le plus simplement du monde, à venir au domicile de Pr*******, ou en bas de chez elle, l’empêchant de prendre la route sereinement, à des jours ou celle-ci a pourtant expressément prévenu les personnes concernés qu'elle travaillait, pour essayez d'obtenir sa signature pour de fausses factures et pour des heures non effectués. Cela s'appelle indéniablement de l'extorsion de signature pour fausse facture et malheureusement, quelques signatures ont tout de même été obtenues.

Plus grave encore, se révèle des circonstances aggravante très compromettante, car ceci a perdurer sur plusieurs jours en prenant la forme d'un harcèlement ahurissant :

"Vous ne voulez pas signer?" "Cela va se retourner contre vous".

Voilà le genre de moyen coercitif utilisé pour obtenir, escroquer, et extorquer des signatures pour de fausses factures. Le sous entendu criminel est très claire :

" Coopérez avec nous pour que l'on puisse s'enrichir grâce aux fausses factures avec l'aide de votre signature ou nous vous enlèverons vos enfants."

Voilà une belle illustration de conflit d’intérêt qui n'a rien à voir avec l’intérêt supérieur de l'enfant mais plutôt avec l’intérêt d'une structure que certains souhaitent enrichir coûte que coûte. Comme je vous le disait, je prétend avec fierté, en tant que papa, travailler véritablement pour l’intérêt supérieur de mes enfants et ce, non jusqu’à leurs 18 ans mais pour toutes leurs vies car je les aimes du plus profond de mon cœur.

Au vue de ce que je vient d'exposer, le conflit d’intérêt est on ne peut plus claire et l'amalgame cruel pouvant être fait en confondant intérêt des enfants et intérêt financier est révélateur.

Au vue de tous ces éléments, quelle crédibilité peut-on accorder à l'association RETIS qui, malgré le fait d'avoir été mis au courant de ces pratiques délictueuses, continue de faire affaire avec ces délinquants en restant partenaire? L’intérêt financier, à leurs yeux, primerait-il sur l’intérêt supérieur de l'enfant?

Quelle crédibilité peut-on accorder à l'association RETIS quand celle-ci recommande encore et toujours, avec vigueur (partenariat oblige) ce type de personnage?

Mes enfants épanouis, et sous l’œil averti de très nombreux témoins, sont constamment heureux, joyeux, et plein d'humour. Il est évident que placer des enfants de ce type revient a leur faire subir des souffrances atroces et abominables qui induiraient, chez ces petits enfants, une détresse psychologique insoutenable dont ils garderaient les séquelles à vie.

Ces enfants ne méritent pas de tels châtiments et il est plus qu'évident que cela va à l'extrême opposé de leurs intérêts supérieur. Au vue de l'attitude et des menaces de placements forcés proférés par RETIS et certains de leurs partenaires concernant mes enfants, et des souffrances catastrophique que cela engendrerai sur mes enfants dans le cas d'un placement, je ne vois, de leurs part, aucunement la moindre sensibilité ni compassion vis-à-vis de mes enfants. A croire que, tout comme certains de leurs partenaires, l’intérêt financier prime de loin sur l’intérêt des enfants et que l'avarice peut bel et bien aveugler les cœur en parasitant la protection de l'enfance qui est pourtant une cause tellement noble et importante.

Je souhaite le meilleur pour mes enfants. Je suis un père exemplaire qui prouve par son existence qu'avec la détermination, le travail et la volonté, l'on peut accomplir et réaliser ses rêves comme celui de vivre financièrement de sa propre passion ou être un compétiteur redoutable.
Je souhaite le meilleur pour mes enfants, et c'est pourquoi je souhaite en avoir la garde complète dans un lieu de résidence situé au havre au 3****rue des******* chez la grand mère paternel de mes petits garçons parfaitement disposé à recevoir temporairement son fils le temps qu'il redémarre.

Il est plus qu'évident pour tout mon grand entourage et moi même que le meilleur pour mes enfants, l’intérêt supérieur de mes enfants, serait d'être a ma charge et sous ma responsabilité en totale sécurité. Je suis un danseur professionnel et je peut travailler partout dans la France et peu importe ou je vais, force est de constaté que je suis remarqué pour mon talent. Ce talent est cette passion doit être transmise a mes enfants qui partage déjà la même passion. Tous comme ma famille et moi le pensons et le souhaitons, et comme le pense et le souhaite la majorité, l’intérêt supérieur de mes enfants, le meilleur pour eux, et ce qui leurs garantira toute réussite, est d'être à la charge complète et sous la responsabilité de leur père bienveillant tout en voyant régulièrement leur mère et leur grande famille. Ceci est un autre de mes rêves. Je suis accoutumé à la réalisation de mes rêves mais l’intérêt supérieur de mes enfants et de loin celui qui prime sur tous les autres.


Madame la Juge, j'ai l'honneur de vous annoncer que, afin d'obtenir la garde et la charge de mes enfants dans le lieu de résidence de la grand mère de mes fils, les démarches sont en cours.
A toute fins utiles, je vous transmet le numéro de téléphone de ma mère ci-après : 0454*********

Veuillez agréer, Madame la Juge, mes plus sincères salutations.

....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bizness de l'enfance sous couvert de l'ASE ! (Présentation de mon affaire sordide)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» quelqu'un a un model de reçu sous Excel (ou autre)
» Sous-marin Scorpène ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire :: Entraide-
Sauter vers: