Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    24/2/2013, 20:20

L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Voici, en ce début de carême fort troublé par les actualités, une lettre-sermon de M. l’abbé Guépin pour rappeler les principes de notre combat afin de rester fidèles à Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Lire la lettre : http://notredamedesdons.net/2982/leglise-de-vatican-ii-nest-pas-leglise-de-notre-seigneur-jesus-christ/


Quelques extraits :

"Benoît XVI a annoncé le 11 février 2013, fête de Notre-Dame de Lourdes, qu’il présentait sa démission pour le 28 février prochain.
Dès cette nouvelle, l’émotion s’est largement répandue, et les vibrants hommages sont venus de tous les horizons, particulièrement des ennemis de la sainte Église.

[...]

Cette démission-événement ne concerne pas l’Église catholique, elle concerne l’église moderniste. Aussi dois-je vous dire combien je suis scandalisé par les propos pitoyables de Mgr Fellay [...]Mgr Fellay exprime sa gratitude au moderniste Benoît XVI qui a osé mettre le saint Sacrifice de la messe au rang des antiquités et l’a placé au-dessous du « rite ordinaire » où « il s’agit seulement de faire mémoire ».

Il attend du prochain conclave un Pape ! Comment peut-on attendre du bien de la part de ces prévaricateurs qui oeuvrent depuis 50 ans à la destruction de l’Église ?

Mes bien chers Frères, la charité de la vérité nous commande avec force de faire remarquer combien tout au long des 8 années qu’il a passées à occuper le trône pontifical, Benoît XVI s’est comporté en ennemi de la foi catholique en enseignant des doctrines modernistes condamnées par la sainte Église, et particulièrement par Pie IX (Quanta cura, Syllabus), Léon XIII, et saint Pie X (Pascendi).


Cette inimitié pour la foi catholique s’estmanifestée par une prolongation sans faille de Vatican II et par des pratiques permanentes qui s’opposent à la foi catholique :
– célébration habituelle du Novus ordo missae (la messe de Luther) ;
– visites de synagogues ;
– visites de mosquées ;
– prédication dans les temples protestants ;
– réception en grande pompe au Vatican de la secte des francs-maçons ;
– réunion syncrétiste d’Assise ;
– etc.

[...]

Benoît XVI a participé activement à la corruption de la foi catholique. Un Pape digne de ce nom et vrai successeur de Pierre ne peut pas agir contre la foi et les moeurs parce qu’il est assisté par l’infaillibilité dans ce domaine.

[...]

Nous sommes actuellement orphelins d’autorité légitime dans l’Église,mais la sainte Église a les paroles de la vie éternelle [Jo. vi, 68]. Et c’est pourquoi nous nous appliquons à rester fidèles à l’enseignement constant des papes et des docteurs de l’Église, et nous refusons les nouvelles doctrines issues de Vatican II.

Pour l’amour de l’Église notre mère, nous continuons le combat de la foi. Nous resterons fidèles dans la mesure où nous nous appliquerons à la prière et à la pénitence.

Au milieu de la décadence religieuse et morale de la société, soyons des soldats du Christ! Que Notre-Dame nous garde forts dans la Foi jusqu’à notre dernier soupir !

Potius mori quam foedari !"

http://www.catholique-sedevacantiste.com/article-l-eglise-de-vatican-ii-n-est-pas-l-eglise-de-notre-seigneur-jesus-christ-115640186.html
Revenir en haut Aller en bas
Parabellum

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/03/2018

MessageSujet: L’eglise du Christ a t’elle déjà fait le bien sur terre ?   3/3/2018, 14:50

J’espère ne pas passer pour un troll du système.
La sentence a vite fait de tomber et le bannissement aussi.
Je ne me pose pas en future victime pour autant.

Je ne me suis jamais éloigné de ce forum...
Et j’aimerais avoir l’avis de Paraleye et éventuellement celui de Bardamu.

Je suis profondément Chrétien mais refuse de m’affilier à une secte dite chrétienne.
Le Christ était-il...
Catholique ?
Protestant ?
Orthodoxe ?
Évangéliste ?

Le problème du christianisme ne vient-il pas de la constitution de son institution au concile de Nicée ?
Le problème n’est-il pas d’avoir fait d’une philosophie un dogme...?

Article trouvé sur le net avec lequel je suis d’accord.

« ..L’Eglise catholique est malade, gravement. C’est un cancer qui la ronge. Ce cancer c’est le dogme. Le dogme, pour celui qui le professe, c’est une certitude. La certitude de posséder la vérité, ou au moins un morceau de celle-ci. Un dogme cela ne se discute pas. Avant sa proclamation, peut-être, après plus jamais. Cela s’accepte ou se rejette. Quand un groupe d’êtres humains se lance dans la pratique du dogme, il se prépare à se séparer de beaucoup d’autres êtres humains qui, pour diverses raisons, ne s’y soumettent pas. Le dogme entraîne l’exclusion. Le dogme se multiplie aussi. Un dogme en entraîne d’autres presque à l’infini, comme des ganglions. Le grand tort de l’Eglise catholique, c’est de ne pas s’être méfiée du dogme.

Trois siècles sans dogme


L’Eglise du Christ et des apôtres a vécu presque trois siècles sans dogme. Le Nouveau Testament, l’Evangile, suffisait semble-t-il. Même si les premières déclarations dogmatiques ont été faites au cours du premier concile œcuménique à Nicée (Turquie) en 325, elles n’étaient cependant pas l’œuvre des évêques mais d’un empereur, Constantin, qui voulait imposer sa volonté. Pour ce faire, il avait convoqué 250 évêques et présidait leur assemblée. Le Pape, Sylvestre Ier, fils d’un prêtre, n’y était d’ailleurs pas. Il n’avait pas voulu quitter Rome. Et pourtant, le Symbole de Nicée fut à l’origine du Credo proclamé dans les églises catholiques jusqu’à présent. C’était en fait l’œuvre de Constantin, qui, comme empereur, assistait à la débâcle des religions grecque et romaine et voulait imposer une nouvelle religion monothéiste mieux adaptée et plus favorable à l’unité de l’empire. Pour obtenir l’adhésion des évêques, il leur promit un rang et des avantages semblables à ceux des préfets et des procureurs, avec l’intention, à l’avenir, de les nommer lui-même. L’empereur n’était même pas chrétien, il fut baptisé plus tard, à la hâte, sur son lit de mort. Dès le départ, les dogmes furent une question d’autorité et de pouvoir politique. On se mit aussitôt à condamner les opposants et à excommunier Arius, prêtre très dévoué d’Alexandrie, qui avait le tort de nier la divinité de Jésus et ne reconnaissait pas la Trinité.

Fossé entre les catholiques et les autres


Ce fut le cas de bien d’autres dogmes par la suite, habituellement prononcés pour une raison de prestige, de pouvoir, et qui, sans cesse divisèrent les chrétiens. Les derniers promulgués sont d’ailleurs un sommet en la matière : l’infaillibilité pontificale, l’immaculée conception et l’assomption de Marie n’ont fait qu’agrandir le fossé qui sépare les catholiques des protestants, anglicans, orthodoxes, etc. Les théologiens diront que l’Eglise est toujours à réformer, semper reformanda, ils pourraient tout aussi bien dire qu’elle n’a jamais été vraiment réformée, numquam reformata, sinon par ceux qui en sont sortis !

Le pape François voudrait ardemment que l’Eglise change, qu’elle s’ouvre au monde, qu’elle retrouve sa vocation qui est d’exister pour les pauvres et avec les pauvres. Mais il souhaiterait aussi qu’on ne s’attaque pas à la doctrine, aux rites, aux sacrements… sans doute parce qu’il ne peut pas compter sur une majorité suffisante de progressistes, de réformistes, comme l’a hélas montré le récent synode de Rome. Jorge Bergoglio a en face de lui une forte opposition qui brandit l’arme du dogme et veut à tout prix conserver une Eglise traditionnelle avec tous les usages et tous les privilèges que cela comporte.

Dietrich Bonhoeffer, le plus grand théologien protestant du XXe siècle, exécuté par les nazis en avril 1945 au camp de concentration de Flossenbürg, n’avait-il pas raison de penser que le christianisme n’était pas une religion ? Qu’il ne pouvait être qu’une philosophie au sens fort, une sagesse de vie, un message prophétique pour l’avenir des hommes et des femmes ? Cela ne pouvait pas être envisagé par les pères de l’Eglise. Car les véritables pères de l’Eglise ne sont pas ceux qu’on croit, mais bien plutôt Constantin, Clovis et Charlemagne, les 3 grands "C" comme dans Catholique. Et bien sûr, on a fait de l’évangile de Jésus une nouvelle religion comme les autres, avec un clergé, une hiérarchie, des rites, du sacré, des sacrements, des temples, des offrandes…

Redire les choses autrement


Une réforme profonde est-elle envisageable ? Il faudrait pour retourner aux origines, démonter la doctrine, détricoter tout le tissu ecclésiastique, rechercher la vérité pour laquelle Jésus disait à Pilate qu’il était né… Il faudrait, mais c’est probablement impossible, remettre en question toutes les formulations dogmatiques, car comme le disait et l’écrivait Albert Jacquard, il n’y a plus aucun dogme qui tienne vraiment la route, devant la science, l’évolution, les progrès de l’histoire et de l’archéologie, les aspirations des hommes et des femmes à la liberté, l’égalité par la justice, la fraternité à l’échelle de la planète…

Alors ? Sans chimiothérapie, le dogme va continuer à étouffer l’Eglise. Le dogme ne laisse aucune place à la discussion, il s’oppose au relativisme. Or, toute la vie des hommes est relative, elle tient compte des changements de société, elle s’adapte aux nouvelles politiques, elle évolue avec la pensée, les idées, et Jésus l’avait bien compris, déjà ! Alors ? Il faut chercher, apprendre à recommencer, démonter et reconstruire, douter bien sûr, redire les choses autrement, accepter de reconnaître l’erreur et l’impasse, se projeter dans l’avenir, inventer, oser… »

Un autre qui pose de douloureuses questions...

Bonjour et bienvenue. Je m’appelle Kevin Annett. Il y a peu de temps, j’ai reçu une invitation officielle de la plus vieille société colloquiale au monde, l’Oxford Union, pour y venir débattre d’une plutôt étrange question, à savoir s’il y avait “quelque chose de bien” dans l’église catholique. Juste une semaine avant le débat programmé et de la même manière qu’en bien d’autres occasions, mon invitation pour donner ce discours fut annulée sans aucune explication. Voici donc ce que je prévoyais de présenter au débat de l’Oxford Union.

Bonsoir. Laissez-moi commencer par dire que c’est une agréable surprise pour moi d’être capable de me joindre à vous ce soir. La dernière fois que j’ai essayé de parler en public en Angleterre, dans une manifestation à Londres contre le trafic d’enfants mené par l’église et l’état, votre police des frontières privées avait jugé bon de m’arrêter, de prendre mes empreintes digitales et de m’expulser de ce pays sans aucune raison tangible. Je vous remercie donc de m’avoir invité ici ce soir.

Le sujet du débat de ce soir est formulé de manière non équivoque: “Y a t’il quelque chose de bien/bon dans l’église catholique ?” et donc de manière présumée dans son entreprise mère, la holding du Vatican Inc. Le phrasé même de la question implique que non, il n’y a rien de bien, alors essayons d’en trouver. Bien entendu, essayer de localiser une quelconque intégrité dans une entreprise corporatiste revient à essayer de trouver l’amour dans un bordel. Donc peut-être que la question de ce soir a déjà reçu sa réponse, mon boulot est terminé, nous pouvons tous rentrer à la maison.

Quoi qu’il en soit, le libellé du débat de ce soir prête quelque peu à confusion et ce à commencer avec le mot “bien/bon”, qui est après tout un terme complètement subjectif, relatif et moralement ambigu.

Les conquistadores espagnols et leurs prêtres catholiques bénissant les massacres ont pensé qu’ils faisaient le bien en exterminant des millions de non-catholiques pour leur propre bien. L’inquisition vaticane qui a passé au barbecue et a torturé à mort des chrétiens qui n’étaient pas d’accord avec Rome portait le titre officiel d’Auto da Fe ou acte de foi. Même le pape actuel, soi-disant “libéral”, François 1er, Jorge Bergoglio, parle de “la bonté et du zèle” des missionnaires franciscains qui ont fait travailler à mort des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants aborigènes, comme esclaves dans leurs plantations de Californie. Bergoglio a récemment pardonné quelques 10 000 de ses propres ouailles prêtres violeurs d’enfants, sans aucun doute toujours dans le même esprit de “faire le bien” : du moins, le bien pour son institution. Les êtres humains, spécifiquement lorsque pressés et ayant la religion pour justification, emballent toujours leurs crimes d’un halo de bonté.

J’ai une expérience personnelle de ce sont je parle. Pendant plus de 20 ans au Canada, ai-je vécu et travaillé et documenté les histoires de bien des survivants des camps de la mort appelés les “pensionnats pour Indiens” et qui étaient essentiellement gérés par l’église catholique (NdT:mais aussi par l’église anglicane, rattachée au Vatican et à l’église Unifiée du Canada). Plus de 60 000 enfants autochtones moururent dans ces camps. La moitié des enfants incarcérés ne revinrent jamais parce qu’ils étaient rituellement torturés aux mains des prêtres et des bonne-sœurs qui géraient ces centres ; ils étaient routinièrement affamés (NdT: afin de compromettre leur système immunitaire et de les rendre plus vulnérables aux maladies telles la TB qui étaient rampante dans ces endroits…), trafiqués, ils servaient de cobayes humains pour des expériences médicales, ils étaient fouettés, violés en réunion et assassinés en masse avec l’aide de la variole et de la tuberculose. Pas un seul prêtre catholique n’a jamais été incarcéré au Canada pour ces crimes et ils ne le seront jamais. Ces assassins sont au-dessus des lois et ayant eu l’infortune de discuter avec bon nombre d’entre eux, je sais que ces membres du clergé complices sont toujours convaincus qu’ils essayaient de faire le bien pour ces pauvres sauvages bronzés, en tuant leurs corps pour sauver leurs âmes, pour citer le fondateur de la théologie catholique Thomas D’Aquin.

Alors peut-être devons nous redéfinir le terme de “faire le bien” de bien meilleure façon, en utilisant cette simple définition: faire le bien signifie ne pas nuire à autrui et le laisser tranquille. Bien sûr, sous cette définition, on condamne immédiatement l’église catholique romaine., qui a tué plus de gens que n’importe quelle autre institution dans l’histoire de l’humanité. Le nombre de morts aux mains de l’église de Rome, depuis qu’elle est devenue cette vaste entreprise légale par l’empereur Constantin en 317 de notre ère, dépasse les 50 millions. D’accord, c’est peut-être vrai, rétorqueront les souteneurs de Rome, personne n’est parfait ! Mais regardez toutes ces œuvres de charité que l’église accomplit également ! N’est-ce pas bien ?…

Alors dans ce sens là, le sujet de ce soir aurait peut-être dû être libellé en: “Y a t’il eu quelque chose de bien avec Pablo Escobar, le patron du grand cartel de la drogue de Medelin en Colombie ? Car Pablo s’est engagé dans beaucoup d’œuvres charitables pour les pauvres de Colombie. Tout comme l’église catholique romaine de laquelle il fut toujours un loyal serviteur payant son écot, Pablo utilisa une partie de son butin malfaisant pour faire construire des refuges pour les sans abris, des parcs de jeu pour les enfants des bidonvilles et des soupes populaires pour les affamés. Il est certain que cet argent charitable était couvert de sang et était une rétribution de biens des morts prématurées de ces mêmes pauvres gens par addiction à la drogue, mais Hé, cela faisait le bien non ?…

Mon analogie entre Pablo Escobar et le Vatican fait mieux qu’être pertinente, car la Banque du Vatican est elle-même lourdement investie dans les cartels de la drogue internationaux ainsi que dans les trafics d’armes, d’êtres humains, lesquelles vont toutes la main dans la main. Les entreprises de la transformation génétique (OGM), l’industrie pharmaceutique, la plus grosse entreprise de petites armes au monde, Beretta Limited, et même quelques douzaines d’entreprise pornographiques de l’internet… ont toutes pour point commun 100% d’investissements et paient pour les produits distribués à ces pauvres gens qui embrassent la pince que les nourrit.

Confrontons donc directement la suggestion que l’église catholique romaine, en tant que corporation la plus riche et la plus irresponsable au monde, joue un rôle majeur dans la charité donnée aux plus nécessiteux du globe. Demandons-nous donc quel pourcentage des revenus annuels de l’église vont de fait dans ses œuvres caritatives ? C’est une question très importante, pas seulement pour le débat de ce soir, mais aussi parce que c’est la SEULE base légale exonérant l’église d’impôts sous la loi des nations, qui veut qu’elle doit dévouer tous ses revenus, pas seulement une partie, mais tous ses revenus collectés soit pour l’avancement de la religion ou pour la pratique de la charité. Bon, rien que là, vous pouvez laisser tomber l’église catholique romaine, à moins que quelqu’un ne veuille expliquer ce que le blanchiment d’argent de la mafia, l’achat de missiles de croisière pour des dictateurs du tiers monde, ou payer des pot-de-vin routiniers à des politiciens et des gouvernements partout dans le monde, a quoi que ce soit à faire avec la religion ou la charité.

Quel pourcentage des revenus de l’église catholique est reversé à la charité ? Moins de 1%, du moins en Amérique. De fait, c’est le seul pays au monde où l’église publie de manière consistante ses déclarations financières. Après tout, le Vatican est un corps constitué fermé, qui s’auto-gère, s’auto-gouverne et qui ne rend de comptes à absolument personne, comme toute société secrète qui se respecte. Mais cette notion inconvéniente et persistante de la soi-disante “séparation de l’église et de l’État” qui figure dans la constitution des Etats-Unis demande que même l’église catholique se doit de créer ne serait-ce que l’apparence d’une certaine transparence. Et donc, d’après le gouvernement des Etats-Unis, en 2013, l’église catholique aux Etats-Unis a eu un revenu net de 13,4 milliards de dollars. Ceci juste dans un pays (NdT: où le catholicisme est minoritaire…) et où on ne trouve que 15% des catholiques du monde.

Par projection, le revenu annuel du Vatican doit-être de centaines de milliards de dollars, pas seulement des quêtes faites dans les églises et du denier du culte, mais de cet énorme porte-feuille d’investissement mondial et ses accords de concordat de financement secret avec plus de 100 nations dont les gouvernements dirigent un pourcentage régulier de leurs revenus fiscaux directement à la Banque du Vatican (NdT: sise à la City de Londres, dont les intérêts et investissements sont gérés par la famille Rothschild… Rappelons-nous du “banquier de dieu” très proche du Vatican. Roberto Calvi, retrouvé pendu sous un pont de Londres en 1982…).

Pour en revenir aux Etats-Unis, le seul pays où un semblant de lumière éclaire les eaux turbides de monde parallèle des finances du Vatican: d’après le même audit fait par l’église elle-même, des 13,4 milliards de dollars engrangés en 2013, seulement 1,1% allèrent aux œuvres caritatives. Mais comme la moitié de cette somme provenait de donations gouvernementales aux sociétés d’aides catholiques, en réalité on peut dire que seulement 0,6% des revenus de l’église allèrent à ses œuvres caritatives. Mais comme ces charités sont pratiquement toutes propriétés de l’église, cela veut aussi dire en clair, qu’un tentacule de la grosse pieuvre vaticane en nourrit un autre.

La moitié d’un pourcent mes amis. La vérité est que l’église catholique n’est en rien une force de travail charitable. Elle est en fait une gigantesque entreprise de racket, un entreprise financière qui pompe le fric et qui est maintenue à flot par chaque contribuable du monde.

Bon, voyons l’autre base sur laquelle l’église ne paie pas un sou d’impôts: l’avancement de la religion. Quel pourcentage de son temps et de ses revenus sert à faire avancer son sacerdoce qu’on peut qualifier d’extrêmement violent ? Moins de 10%. C’est le temps que chaque semaine un prêtre passe à dire des prières publiques, des messes ou à enseigner des classes de catéchisme, d’après les propres déclarations du Collège des Cardinaux du Vatican, qui en 2014, a émis un rapport interne concernant la formation et l’ordre de ses prêtres. Le travail principal du clergé, d’après les cardinaux eux-mêmes, est la maintenance matérielle et sociale de l’église, la sauvegarde de ses traditions et opérations et l’expansion de ses revenus et de ses membres. Quelqu’un peut-il me dire où dieu sans même parler de Jésus, a quoi que ce soit à faire avec tout cela ?…

Strike no2. Ah c’est un terme de baseball, désolé je ne joue pas au cricket. Le 3ème et dernier strike contre l’église catholique réside dans sa nature réelle et non pas celle imaginée, une fois que ses énormes prétention et mensonges sont dévoilés et que nous l’observons pour ce qu’elle est véritablement, historiquement et aujourd’hui. Mais pour ce faire, et pour percer le brouillard mental entourant cette entreprise du Vatican Inc. nous devons comprendre que l’église catholique n’est pas du tout une église chrétienne. Bien au contraire, elle est en tous points un culte d’adoration d’un empereur dérivé du 3ème siècle de notre ère, pas de celui de Jésus ni de l’église chrétienne primordiale. Ce fait est crucial à comprendre si nous voulons comprendre le niveau de confusion mentale de bien des gens, incluant les athées, qui se demandent toujours : “Mais comment un corps qui prêche l’amour de Jésus peut-il être responsable d’assassinats de masse, de génocide et du viols d’enfants institutionnalisés ?…”

Bien sur, la réponse simple à cela est que c’est toujours le pire violeur d’enfants qui a la réputation la plus immaculée. Ce qui est utile comme couverture pour tout escroc: plus grand est le crime, plus douce et châtoyante sa couverture. La parole, mes amis, est des plus faciles, surtout depuis une chaire…

Mais n’oublions pas ce que Jésus avait dit pour nous avertir: “Bien des faux prophètes viendront en mon nom et diront ‘je suis le christ’. Ne vous y trompez pas, vous les reconnaîtrez par leurs œuvres.”

Nous pouvons aussi voir la papauté à l’œuvre: conquête, brutalité en tout genre, guerres, génocide, inquisition et l’écrasement de l’esprit humain. Tout cela commença lorsque les empereurs romains Aurélien et Constantin créèrent l’église catholique romaine sur les os du premier mouvement chrétien. Cette église de Rome fut une extension et une continuation de cette autre machine à massacrer que fut l’empire romain. Pour preuve, vous ne devez pas aller plus loin que le titre même du pape qui est Pontifex Maximus ce qui veut dire en latin, “grand pont”, entre la terre et les cieux. C’était le titre latin des empereurs à Rome, à commencer avec Aurélien en l’an 275, qui assuma aussi le titre de “ Deus et Dominus”: Dieu et Maître. Un homme qui est devenu dieu. D’abord ce fut l’empereur et maintenant, pour un catholique, le pape. Le christ n’est plus le lien vers dieu, mais un homme l’est, élu et élevé de manière blasphématoire au dessus de l’humanité, même au dessus de dieu, par d’autres vieux bonshommes portant un drôle d’accoutrement.

De manière non surprenante, chaque pape nouvellement élu reçoit le titre de “vicaire du christ” ou vicarii christi, ce qui veut dire en latin: “le remplacement du christ”.

C’est là, noir sur blanc: le catholicisme est le remplacement du christianisme, un empire de conquête (hérité de l’empire romain) et de richesse se reposant sur les moyens terrestres et non pas la voie du christ. Regardez simplement cette entité et écoutez ces admissions de culpabilité, directement de la bouche des chevaux: des déclarations de multiples papes au cours des siècles qui n’ont jamais été contredites ni répudiées par quelques successeurs que ce soit:

Pape Boniface en 1302: “Nous déclarons l’utilité pour chaque créature humaine d’être sujet du souverain pontife.”

Pape Léon en 1520: “Le pape est le christ lui-même sur terre.”

Pape Pie en 1929: “Le fascisme est simplement les doctrines de notre foi faites loi et gouvernement.”

Pape Jean en 1962: “Personne ne peut entrer dans le christ à moins qu’il n’y soit mené par le souverain pontife.”

Pape Jean-Paul II en 1996: “N”ayez crainte lorsque des hommes m’appellent le christ sur terre car je le suis.”

Pape Benoît en 2008: “Vous n’avez pas besoin d’aller au christ pour la rédemption ; venez à moi.”

Pape François en 2016: “Le christ a pêché, est devenu le diable pour notre rédemption. Seule l’église et sa magisterium peuvent clâmer la sainte infaillibilité.”

Vous en avez assez ?…

Pas étonnant qu’une telle religion mégalonaniaque et obsédée par le pouvoir fasse qu’elle ne rende de compte à personne, ne voit rien de mal dans ses crimes et utilise les images et les mots du christ pour tromper et enfumer ses dizaines de millions de croyants dans cette illusion qu’une petite communion, une ostie ou une bénédiction pontificale, ou la bonne somme d’argent délivrée dans les coffres de l’église, achèteront leur passage au paradis, comme si on le pouvait ?…

Je l’ai vu par moi-même lorsque j’ai été pour la dernière fois à Rome en 2011: là, au musée du Vatican, un panneau d’annonces pour l’achat d’indulgences, tout comme lors du jour de Martin Luther. (NdT: les églises protestantes ne sont pas non plus en reste dans l’imposture, les massacres et les bûchers… mais ce n’est pas ici le sujet, Kevin Annett, ex-prêtre de l’église unifiée du Canada, protestante, n’en est pas non plus dupe comme il l’a souvent montré. Il lutte de la même manière contrer l’imposture et les crimes protestants contre l’humanité…) Une bénédiction pontificale pour seulement 150 euros !!… Imaginez ! Plus vous dépensez et au plus près de toi mon dieu ! Mais attention: apparemment “dieu” préfère les cartes de crédit à l’argent liquide.

A quel point le pape Léon avait-il raison lorsqu’il a dit en 1520: “Ce mythe du christ nous a bien servi.”

Le groupe le plus dangereux au monde est un culte super riche qui se voit lui-même comme étant dieu, comme étant supérieur à tout le monde et donc est justifié de faire quoi que ce soit d’utile pour se protéger et pour régner sur le monde. Un culte, en d’autres termes, comme l’église de Rome.

Quoi d’autre qu’un culte peut opérer en accord avec une politique criminelle telle que Crimen Sollicitationas, qui est une loi liant l’église catholique depuis 1929 ? Cette politique dit qu’à chaque fois qu’un enfant est violé ou meurtri par un prêtre catholique, la police ne doit pas en être informée et la victime doit être réduite au silence et que quiconque parle des dommages faits devra faire face à l’excommunication. Clairement, le dieu de Rome, tout comme la mafia, ne peut pas tolérer une dénonciation. Mieux en fait de fonctionner sous une conspiration mondiale criminelle à aider et protéger les violeurs d’enfants et les assassins plutôt que de causer des poursuites judiciaires à l’église ou sauver la vie d’un enfant. Malgré tous ces arrangements criminels, le monde continue à se demander pourquoi y a t’il autant de viols d’enfants au sein de l’église de Rome. Sommes-nous si aveugles ? Pensons-nous qu’un lion ne dévorera pas les agneaux ?…

Le pouvoir absolu corrompt absolument a dit le politicien britannique John Acton. Il faisait allusion à l’église de Rome lorsqu’il fit cette déclaration, quelque chose qui fut laissé en dehors des livres d’histoire de manière bien utile. L’église catholique est absolument corrompue, mais elle corrompt également quiconque navigue dans son entourage, comme tous ceux qui y participent, qui la financent, qui s’associent avec elle, lui loue ses salles ou sourient et acquiescent à ses politiques ou à ses manœuvres de relation publique.: tous ceux qui suivent ce schéma participent eux-mêmes à la corruption et sous la loi de dieu et de l’humanité, ces accessoires humains sont aussi coupables de tous ces crimes. La seule bonne chose qui puisse être dite sortir de ce corps constitué le plus violent, corrompu et anti-christ dans l’histoire est comment sa malfaisance éveille les gens au besoin d’un retour aux mots simples, au témoignage et esprit de Jésus qui a toujours été un adversaire de Rome.

Jésus a fondé une communauté des justes, un résidu non pas de ce monde, une congrégation, pas une église. Nulle part Jésus n’a parlé de papes, d’évêques, de rites ni de cérémonies par lesquels quelqu’un pourra servir d’intermédiaire envers lui, dieu et autres. Il a dit que le royaume des cieux est en chacun de nous et non pas en dehors, pas dans une ostie de communion ni dans un rituel religieux. Ce royaume intérieur du christ seul est le guide de tous véritables chrétiens, qui doivent sortir et se séparer de toutes ces fausses et violentes églises qui nient dieu dans la pratique. Et ceci est la tâche de toute âme trompée toujours prise dans la poigne fatale de Rome et de ses illusions blasphématoires et dépravées.

Comme l’ont dit les pères fondateurs des Etats-Unis (NdT: tous de riches propriétaires d’esclaves œuvrant pour leurs intérêts personnels…), “nous tenons cette vérité pour évidence” ; et un de ces hommes, le second président John Adams a dit: “Un gouvernement libre et la religion catholique romaine ne peuvent jamais exister ensemble dans n’importe quel pays ou nation. Liberté et papauté sont opposées.” La nature d’un vieux mal corporatiste comme l’église de Rome ne change pas avec le temps, elle altère simplement son apparence parce qu’elle provient des sombres dirigeants de ce monde, ceux dont Jésus disait “Il est un mensonge depuis le début car il est le père des mensonges.”

C’est une bonne chose de nous libérer d’un si gros mensonge que ce catholicisme romain. En tant qu’hommes et femmes libres de naissance nous sommes faits pour embrasser la vérité et donc quand nous la reconnaissons, nos cœurs et nos esprits respirent librement et nous retournons à notre état naturel d’indépendance et de liberté. Depuis cet endroit de liberté nous avons le pouvoir d’agir pour arrêter les criminels en haut lieu, qu’ils soient papes, présidents ou premiers ministres. Car nous, les peuples, sommes la source de toute souveraineté, du gouvernement, de la loi et de la véritable religion. Nous devons et pouvons arrêter, et empêcher de nuire les prêtres violeurs d’enfants lorsque la police et les tribunaux refusent de le faire. Nous devons et pouvons fermer les églises qui trafiquent les enfants et qui ont caché leurs crimes pendant des siècles. Car la vie d’un enfant est bien plus sacrée que toutes les fanfares et rituels de quelque église que ce soit, n’importe où.

La prescription de Jésus pour les meurtriers d’enfants était simple: “Quiconque devrait faire du mal à un de ces innocents devra avoir une pierre à moudre le grain attachée autour du cou et devra être jeté dans la mer.” Je me demande donc ce que dirait Jésus au sujet d’une entière institution qui se moque de dieu, assassinent en toute impunité, viole et tue des enfants et protège ceux qui l’ont fait. Y a t’il une pierre à moudre assez grosse pour punir une telle abomination ?



Je suis en tant que Chrétien intégralement d’accord avec ce texte et cette réflexion.
D’autant que cette personne cite le Christ pour appuyer son propos.


« Bien des faux prophètes viendront en mon nom et diront ‘je suis le christ’. Ne vous y trompez pas, vous les reconnaîtrez par leurs œuvres.”

La grande prostitué est l’église catholique romaine…
sans oublier comme le fait ce monsieur…
les consœurs protestantes et leurs affiliées évangélistes.

L’église « représentant » le Christ est aujourd’hui plus en phase avec le satanisme Laveyen …à la différence que le satanisme Laveyen ne défend pas le viol…
L’abus d’enfants et d’animaux…ni toutes autres formes d’activités sexuelles qui entraînent la participation de personnes qui ne le désirent pas ou dont l’innocence et la naïveté les pousseront à tort à faire quelque chose qui ne correspond pas à leur volonté.

Tout est question de perception du message du Christ…
« Aimez-vous les uns les autres »
Était-ce un commandement ou une question…?
Pour savoir il fallait goûter…et apparemment bon nombres de prêtres aiment « profondément » les enfants…
Au point de mettre le p’tit Jésus dans la crèche sous clefs toute l’année.
Il serait mentir de dire que c’est une généralité…
Et malhonnête de faire porter la faute aux prêtres sincères actuels…
Des horreurs passées.

Néanmoins,

Le nouveau testament n’a pu être manipulé que par l’ancien.

Ancien testament que paraleye a suffisamment démonté...

Et son dieu vengeur aussi.



Dans ce cas là...

Ne faut-il pas sortir du dogme des Églises dites Chrétiennes qui trouvent leurs appuies sur une trahison dès l’origine de la première institution ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vesper8.wordpress.com
coratogia



Nombre de messages : 3
Age : 76
Localisation : Espagne/corse/RP
Date d'inscription : 02/03/2018

MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    8/3/2018, 15:35

inscrit depuis trop peu, je dois attendre quelques jours encore pour répondre, à bientôt..

mais non, ça marche !
alors ma question(plutôt pratique): ce très long épitre , a-t-il été possible de le taper 'à la volée, de tête' , cela me semble un prodige
ou bien as tu inséré un texte déjà prêt ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parabellum

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/03/2018

MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    8/3/2018, 21:14

coratogia a écrit:
inscrit depuis trop peu, je dois attendre quelques jours encore pour répondre, à bientôt..

mais non, ça marche !
alors ma question(plutôt pratique): ce très long épitre , a-t-il été possible de le taper 'à la volée, de tête' , cela me semble un prodige
ou bien as tu inséré un texte déjà prêt ?


Bonjour Caratogia.

Ces textes ne sont pas de moi.
Mais je suis d’accord avec.

Qu’est-ce qu’être chrétien aujourd’hui ?
Que veux dire aujourd’hui annoncer la bonne nouvelle ?
Le Christ n’est pas venu chercher les justes mais les pêcheurs,
Où sont aujourd’hui les pêcheurs ?
Qu’est-ce qu’un pêcheur ?
Sur la base de quoi ?
Sur la base de dogmes ?

Combien d’athées plus vertueux que bon nombre de chrétiens,
Combien de chrétiens qui se revendiquent comme tel comme d’une étiquette politique ?
Être chrétien c’est avaler les dogmes d’institutions dites chrétiennes et qui ne pourront être que sévèrement juger par le Christ lui-même ?

Il se trouve que les gens qui aujourd’hui sont le plus en phase avec le Christ sont les anarchistes.
Je parle des anarchistes qui proposent un autre modèle civilisationnelle.
Ce modèle est la société des sociétés.

L’anarchie a toujours été perçue par la masse populaire que comme un mouvement violent,
Réactionnaire, mais c’est une mauvaise image, même si le système a toujours su récupérer leurs actions pour son usage, et ce hier comme aujourd’hui.
Et certains « anarchistes »ne rendent pas service à leur cause.

Mais voilà des gens qui sont capables de produire ceci :
resistance71.files.wordpress.com/2017/10/manifeste-de-la-societe-des-societes.pdf
(copie colle cette adresse dans ta barre de recherche, je ne peux pas encore mettre de lien direct.)

Il se trouve qu’aujourd’hui ces anarchistes qui ont toujours été catalogués du côté de l’extrême-gauche en arrive aux mêmes conclusions sur les maux de notre civilisation que des gens que l’on ne peut clairement pas cataloguer d’appartenir à l’extrême-gauche.

C’est le remède qui diffère pas le diagnostic.
Et c’est une avancée énorme.

Le problème vient du fait que l’anarchie est toujours et même plus encore qu’hier anti chrétienne.
Le deuxième texte que j’ai relayé dans mon commentaire plus haut est issu du monde anarchiste.

Le problème est que leurs griefs à l’encontre des institutions dites chrétiennes sont sérieuses.
En voilà quelques uns...

Les autodafés, le colonialisme, l’ethnocide / génocide, la dégénérescence physique menant aux crimes sexuels, pédophilie, l’évangélisme, le prosélytisme exacerbé, la négation de la liberté humaine, la conversion forcée, l’obscurantisme scientifique, le créationisme, la censure, l’hypocrisie généralisée et institutionnalisée, le sectarisme, l’amour des richesses et du pouvoir qu’elles achètent, le pillage du monde (lié au colonialisme)
Génocide amérindien.
Le neuvième cercle...

resistance71.wordpress.com/2017/04/30/vatican-occultisme-sacrifices-rituels-et-protection-des-reseaux-pedophiles-tidc-et-ticee/

(copie colle cette adresse dans ta barre de recherche, je ne peux pas encore mettre de lien direct.)
Le genocide amérindiens...100 millions de morts...
Sous couvert de la doctrine chrétienne de la découverte...

resistance71.files.wordpress.com/2017/01/pac3afens_en_terre_promise_snewcomb.pdf

(copie colle cette adresse dans ta barre de recherche, je ne peux pas encore mettre de lien direct.)

Ils peuvent tout sourcer et argumenter avec documents à l’appui...

Je « m’évertue »depuis des années à leur faire comprendre qu’en temps que chrétien je pouvais entendre et même leur donner raison,
Mais qu’il fallait faire la distinction entre le Christ et les grandes prostitués.
Et même là, ils arrivent à démontrer « philosophiquement » que le Christ est même responsable des exactions commises en son nom.
Ils jettent le bébé avec l’eau du bain.

Selon le dogme ce n’est finalement pas si grave...

Luc 12:10 Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.

Marc 3:29 Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il ne lui sera jamais pardonné: il portera éternellement la charge de ce péché.

Matthieu 12:31 C’est pourquoi je vous avertis: tout péché, tout blasphème sera pardonné aux hommes mais pas le blasphème contre le Saint-Esprit.

Les anarchistes sont dans une démarche d’émancipation de tous les hommes,
Peu importe la couleur.
L’anarchie est la version vertueuse de « liberté égalité fraternité »...
Ils agissent pour le bien de tous et du prochain...
Il y’a une démarche d’amour derrière l’action et la réflexion.

Ne seront-ils donc pas pardonnés ?

Personnellement je ne crois pas à leur sytème non étatique pour divers raisons que je leur ai déjà exposé...
Dû notamment à la matérialité de l’être et aux divers facteurs de risques inhérents à notre planète hostile à la vie dans ces mauvaises heures.
Je ne crois pas non plus que l’anarchie soit si vertueuse que ça en se nourrissant d’une haine religio-centrée et qui se retournera fatalement envers la chrétienté qui pour moi est composée d’hommes de femmes et d’enfants...
Que leur combat est du pain béni pour le sionisme et l’islamisation.
Et que paradoxalement leur système ne peut être viable que par une seule communauté humaine animée par une « religion » commune...et d’essence chrétienne.
Mais comme ni dieu ni maître...

Reste qu’il sont d’accord avec les symptômes de la maladie,
Ils le dénoncent, et portant l’étiquette « extrême-gauche » ils ne pourront jamais être étiquetés de fascistes xénophobes.
C’est par l’extrême-gauche qu’on peut atteindre la tête de l’empire...
Pas par l’extrême-droite.
L’empire est profondément socialiste car il s’en nourrit.

D’où l’importance de rester en contact malgré la divergence sur la foi.

Comme je leur ai déjà dis....
La plus grande vacherie qu’ils puissent faire à l’église est qu’ils se fassent baptiser...
Vu que c’est l’église qui sauve...

Je les rejoins malgré tout sur leur légitime combat envers les institutions dites chrétiennes à la différence que je l’étend personnellement à l’islam et au judaïsme...
En sachant que ce combat ne peut-être légitimement mené que par le Christ lui-même.

Je précise qu’il serait malhonnête de vouloir faire croire qu’il n’existe pas d’hommes et de femmes sincères et animés d’une véritable foi au sein des institutions dites chrétiennes,
Et que les anarchistes le reconnaissent volontier. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vesper8.wordpress.com
Gwenn@G



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    9/3/2018, 18:43

J’interviens peu sur ce forum – notamment parce que je suis sur un projet perso qui me demande beaucoup de temps et de motivation - venant dessus souvent en Anonyme pour voir les nouvelles que l’on ne trouve pas forcément ailleurs. Je passais donc par là de la même manière que d’habitude et là je suis tombé sur ton post. On est en période de Carême ainsi on se doit d’être Charitable donc je me suis refréné de répondre sur le coup de l’impulsion et je me disais que sans doute quelqu’un allait le faire mais non.

Sauf ton respect mais ton post est un tissu de protestantisme – même si le Sieur Kevin Annett et toi, vous défendez de défendre les protestants, il n’y a bizarrement que l’Eglise Catholique à être le sujet de vos réflexions certaines justifiées d’autres non - dont tout le monde, ici, sait bien le but et les impacts notamment sur l’état spirituel dans lequel baigne la masse. Avant toute chose, je précise que je ne soutiens pas aveuglément tout d’abord l’Eglise Conciliaire chantre du Libéralisme Religieux, de l’œcuménisme béat, du Modernisme Anti-Traditionnel et de l’Immigrationnisme Droitdelhommiste. Je ne soutiens pas non plus certaines décisions passées de l’Eglise notamment celle sur les Indulgences nous ayant amené à l’émergence de l’hérésie Protestante cependant je ne verse pas non plus dans le fondamentalisme des Chrétiens Bibliques nous lâchant à longueur de journée que l’établissement de l’Eglise n’apparaît pas dans la Bible ainsi que tous les dogmes qui s’en rattachent ou bien dans la bétise Athée nous disant que l’Eglise Catholique est une secte. Marrant d’ailleurs que tu n’es pas usé du fameux mais néanmoins suranné « L’Eglise Catholique est une secte qui a réussi ». En somme les différents articles que tu as cités et que tu cautionnes tout en te disant Chrétien – Dieu seul jugera – ainsi que tes différents commentaires sont un résumé de poncifs anticléricaux et anti-traditionnels que l’on peut entendre régulièrement. Suffit d’écouter une émission de TF1 ou bien un gauchiste convaincu roulant en vélo et mangeant du Tofu Bio pour avoir le même genre d’arguments. Malgré l’évidence même de l’issue de ce post, analysons de plus près ce que tu nous proposes au menu.

Tout d’abord un article Trois Siècles sans Dogme, en cherchant on voit qui en est l’auteur Jacques Meurice et qui il est : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=9785 notamment ce qu’il a écrit ( http://librepenseechretienne.over-blog.com/2009/04/adieu-l-eglise-chemin-d-un-pretre-ouvrier-jacques-meurice-l-harmattan-2005-5-2009.html ). Je ne l’ai pas lu donc je n’en dirais rien et au final du coup on en sait assez peu sur ce monsieur si ce n’est cette rébellion contre l’Eglise et ses dogmes, j’en parlerai plus bas. Mais en regardant d’un peu plus près on tombe là-dessus : http://www.lalibre.be/debats/opinions/la-mort-d-une-religion-opinion-5a8afa71cd70f0681dcb05bb Bon déjà c’est relayé par La Libre.be journal belge possédé par le Groupe Familiale Lodey, une des grandes familles influentes bruxelloises possédant un bon nombre de médias en pays belge, on sent un peu la douille venir mais passons. Je n’ai même pas besoin de lire le texte en entier le passage en dessous me suffit.

Citation :
Pourquoi la religion catholique échapperait-elle à ce qui paraît être une loi universelle ? Le cardinal Martini, jadis archevêque de Milan et père du Concile Vatican II, a parfois dit que l’Eglise catholique avait dans la société un retard de deux siècles au moins. Maintenant il faudrait bien lui en reconnaître trois. Quand les peuples ou les nations ont à surmonter des obstacles importants comme des guerres, des invasions, des migrations obligées, il n’y a qu’une seule règle et chance de survie, c’est l’adaptation. S’adapter aux changements c’est sauver sa vie. C’est, semble-t-il, ce que l’Eglise catholique n’a pas su ou pu ou voulu faire, depuis quelques siècles.

Elle n’a pas accepté les grandes révolutions, ni en France, ni en Italie, ni en Russie, ni en Espagne, et les petites seulement où et quand cela l’arrangeait. Elle n’a jamais été pour le progrès par les lumières ou par la science. Prisonnière de ses dogmes et d’une morale dite naturelle, elle n’a pu accepter spontanément Darwin et l’évolution, Voltaire et le goût des libertés, Marx et le socialisme, Einstein et la relativité, Gandhi et l’autonomie des peuples dans la paix, pour n’en citer que quelques-uns.
Elle a toujours refusé d’envisager le droit au divorce, à l’avortement, à l’homosexualité, à la pilule contraceptive, à la procréation médicalement assistée, au mariage pour tous, au suicide, à l’euthanasie. Elle s’oppose avec obstination à l’ordination des femmes, au mariage des prêtres, à la franc-maçonnerie et à la liberté de pensée. Bref, elle a multiplié à l’infini les blocages et les refus.

Tout est dit notamment sur le Darwinisme (Un Chrétien qui demande à l’Eglise de prendre en compte la Théorie de l’Evolution, je ne sais même pas si on doit en rire) et le Marxisme qui ont été débunkés et re-débunkés sur ce forum. Rien que ma citation comporte un nombre hallucinant d’énormités modernes, je me demande même si un moderniste aurait ce genre de reflexion. Et puis l’argument typique des Protestants et autres Athées que l’Eglise doit s’adapter à la Modernité, est une énormité fallacieuse remplie de nominalisme puisqu’une Vérité (Naturelle ou Spirituelle) n’a pas à s’adapter à une époque ou à une société. L’inversion des choses propre à notre époque est tout simplement aberrante. Ca en dit long en tous cas sur le personnage. Revenons à ce fameux extrait que tu as cité « Trois Siècles sans Dogme ».

Ma première réflexion serait une question pragmatique : Penses-tu que tu serais à même de te revendiquer Chrétien, de parler de Christianisme si les dogmes n’avaient pas existé ? En effet les dogmes sont un enrichissement théologique du message initial, ces derniers ont été formulés par les différents conciles afin de donner une voie claire aux chrétiens. Les dogmes ont été développés afin de lutter contre les différentes hérésies apparues durant les premiers siècles de la Chrétienté. Ils étaient nécessaires afin que les fidèles ne s’égarent pas dans des voies de garage ou de perdition. Ce qui cela dit en passant est totalement contraire aux Principes universelles de la parole de Notre Seigneur : « Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur enseignant à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des temps. » Comment cela aurait pu être possible si la Vérité Révélée n’avait pas été gardée intact dans son essence ? Bref. L’Europe Occidentale est longtemps restée avec une part importante de personnes suivant l’arianisme, hérésie prônant la primauté de l’Humanité de notre Seigneur Jésus Christ par rapport à sa Divinité. Un bon nombre d’hérésies ont jalonné les premiers siècles ( Marcionisme, Pélagianisme, Nestorianisme, Docétisme, Protestantisme etc..) et il est évident que si celles-ci n’avaient pas été débattues en Concile et condamnées ensuite, la Religion Chrétienne n’aurait pas été ce qu’elle a été jusqu’à Vatican II, dirons-nous. Mais au-delà de ma réflexion n’engageant que moi, cet extrait nous offre un condensé de Libre examen ou de Libre Pensée selon que l’on se revendique de Luther ou bien des Frères TriPonctués. Si le dogme est mauvais ainsi il faut que chacun ait sa vérité, que chacun interprète les Vérités Divines à sa manière et advienne que pourra.

Ceci est totalement contraire aux Lois naturelles et au Divin qui les a créées. Dieu a créé le monde et l’homme ainsi ce dernier se doit d’obéir aux commandements divins. Seulement l’homme étant pécheur, il a besoin d’être guidé dans sa façon d’être vis-à-vis de son Créateur mais aussi de son prochain. Et c’est ainsi que le Corps Mystique de Notre Seigneur Jesus Christ et ses dogmes respectant les écrits initiaux, ont permis – de manière parfois imparfaite - aux chrétiens de rester sur la voie de Notre Seigneur. C’est aussi ce principe naturel issue de la surnature qui régit le monde et de tout temps les humains ont respecté à tort ou à raison la parole d’un chef puisque cela maintient la concorde, la fraternité et la cohérence d’un groupe. Vouloir s’en affranchir, nier la notion d’autorité que l’on retrouve dans beaucoup de tendances modernes (Anarchisme, Communisme etc..), revient à nier ce principe naturel et traditionnel, le constat est aisément vérifiable lorsque l’on regarde l’état de décrépitude intellectuelle, spirituelle dans lequel patauge la masse populaire. Continuons même si ce paragraphe suffit à m’indiquer que le menu que tu nous proposes ne semble pas bien alléchant et on peut s’interroger de la raison de ton post.

Citation :
Même si les premières déclarations dogmatiques ont été faites au cours du premier concile œcuménique à Nicée (Turquie) en 325, elles n’étaient cependant pas l’œuvre des évêques mais d’un empereur, Constantin, qui voulait imposer sa volonté.

Vérité partielle puisqu’effectivement le Concile de Nicée a été convoqué à l’initiative de Constantin et que cela permettait d’établir une cohésion spirituelle au sein de l’Empire Romain alors que le Paganisme était en totale dégénérescence, pour un Souverain souhaitant l’unité de son Royaume et ainsi éviter toute révolte pour le Bien Commun, ( la guerre Civile est le pire des maux disait Blaise Pascal), il était évident de faire ce choix. Seulement ce n’était pas la seule raison. Puisque ce concile a été convoqué avant tout pour résoudre les problèmes des hérésies naissantes notamment l’Arianisme qui je le rappelle niait la divinité de Notre Seigneur Jesus Christ et donc le mystère Trinitaire, mais aussi les problèmes de discorde au sein des différents Episcopats. C’est encore une belle preuve de rebellion fallacieuse vis-à-vis de la notion d’Autorité propre à un Royaume, une Nation, une Famille mais surtout vis-à-vis de Dieu et des lois naturelles.

Citation :
Ce fut le cas de bien d’autres dogmes par la suite, habituellement prononcés pour une raison de prestige, de pouvoir, et qui, sans cesse divisèrent les chrétiens. Les derniers promulgués sont d’ailleurs un sommet en la matière : l’infaillibilité pontificale, l’immaculée conception et l’assomption de Marie n’ont fait qu’agrandir le fossé qui sépare les catholiques des protestants, anglicans, orthodoxes, etc. Les théologiens diront que l’Eglise est toujours à réformer, semper reformanda, ils pourraient tout aussi bien dire qu’elle n’a jamais été vraiment réformée, numquam reformata, sinon par ceux qui en sont sortis !

Propos incohérent puisque les dogmes cités n’ont divisé aucun chrétien puisque le schisme orthodoxe date du 11ème siècle et le protestantisme du 16ème siècle, ces dogmes ne concernaient que les catholiques.

Citation :
Le pape François voudrait ardemment que l’Eglise change, qu’elle s’ouvre au monde, qu’elle retrouve sa vocation qui est d’exister pour les pauvres et avec les pauvres. Mais il souhaiterait aussi qu’on ne s’attaque pas à la doctrine, aux rites, aux sacrements… sans doute parce qu’il ne peut pas compter sur une majorité suffisante de progressistes, de réformistes, comme l’a hélas montré le récent synode de Rome. Jorge Bergoglio a en face de lui une forte opposition qui brandit l’arme du dogme et veut à tout prix conserver une Eglise traditionnelle avec tous les usages et tous les privilèges que cela comporte.

Méconnaissance totale de l’état de l’Eglise Conciliaire puisque depuis 1962, il n’y a eu que des réformes insufflées par le Modernisme, le Libéralisme Religieux, l’œcuménisme sans parler de l’influence des Tri-Ponctués. Bergoglio est là pour continuer le travail de déconstruction et maintenir l’Eclipse du Corps Mystique du Christ.

Citation :
Car les véritables pères de l’Eglise ne sont pas ceux qu’on croit, mais bien plutôt Constantin, Clovis et Charlemagne, les 3 grands "C" comme dans Catholique. Et bien sûr, on a fait de l’évangile de Jésus une nouvelle religion comme les autres, avec un clergé, une hiérarchie, des rites, du sacré, des sacrements, des temples, des offrandes…

Sur quelle base il se permet de dire cela et la présence de Charlemagne alors que les Pères de l’Eglise sont assez antérieurs à lui, je ne comprends pas trop. En tous cas encore une fois incompréhension manifeste du terme de Pères de l’Eglise puisque ce dernier veut bien entendu indiquer Pères « Doctrinaux » de l’Eglise et non politique puisque ceux-ci ont grandement permis à la doctrine, la foi et les dogmes chrétiens de se fortifier, se développer par l’exégèse, l’étude théologique etc.. D’ailleurs les auteurs cités de ton post feraient bien de lire ou relire Saint Augustin ou Saint Thomas d’Aquin cela leur ferait du bien. Je ne vais pas relever une énième fois les propos contre les lois naturelles pullulant dans les propos cités que tu cautionnes.

Citation :
Une réforme profonde est-elle envisageable ? Il faudrait pour retourner aux origines, démonter la doctrine, détricoter tout le tissu ecclésiastique, rechercher la vérité pour laquelle Jésus disait à Pilate qu’il était né… Il faudrait, mais c’est probablement impossible, remettre en question toutes les formulations dogmatiques, car comme le disait et l’écrivait Albert Jacquard, il n’y a plus aucun dogme qui tienne vraiment la route, devant la science, l’évolution, les progrès de l’histoire et de l’archéologie, les aspirations des hommes et des femmes à la liberté, l’égalité par la justice, la fraternité à l’échelle de la planète…

Propos évolutionniste et progressiste (Une théorie jamais prouvée et un mythe kabbalistique au passage) propre à cette modernité où l’homme s’est coupé de Dieu sans compter la présence du triptyque maçonnique : Liberté, Egalité, Fraternité propre à Notre République d’Occupation Française. Il m’étonne de voir un chrétien cautionner ce genre de propos par son accord. Ai-je vraiment besoin d’aller plus loin ?

Citation :
Alors ? Sans chimiothérapie, le dogme va continuer à étouffer l’Eglise. Le dogme ne laisse aucune place à la discussion, il s’oppose au relativisme. Or, toute la vie des hommes est relative, elle tient compte des changements de société, elle s’adapte aux nouvelles politiques, elle évolue avec la pensée, les idées, et Jésus l’avait bien compris, déjà ! Alors ? Il faut chercher, apprendre à recommencer, démonter et reconstruire, douter bien sûr, redire les choses autrement, accepter de reconnaître l’erreur et l’impasse, se projeter dans l’avenir, inventer, oser… »

Un chrétien nous faisant du relativisme, c’est particulièrement étonnant, serais-tu du coup contre la transcendance, la base de la relation de l’homme non seulement avec Dieu mais également avec son prochain lorsqu’il est animé des trois Vertus théologales : la Foi, L’Espérance et la Charité.

Je pourrais m’arrêter là tellement comme on dirait : Ite Missa Est mais alors que j’écrivais ces lignes, j’ai vu que quelqu’un t’a répondu et tu as renchérit sur une apologie à demi-mot de l’Anarchisme, je reviendrais dessus plus bas. On baigne dans le mélange total des valeurs et une tromperie manifeste des gens peuplant ce forum qui je pense ne sont pas dupes. S’il y a bien un endroit ne pouvant se faire berner par les mensonges modernes, c’est bien ici.

Donc continuons avec ton premier post et la citation de Kevin Annett. Je ne vais pas m’attarder trop longuement sur le personnage en lui-même, je laisserai ceux qui liront ces lignes faire leur propre recherche. Ce Monsieur Annett est un ancien Pasteur Protestant de l’Eglise Unie du Canada et selon ce site ( http://stopmensonges.com/qui-est-kevin-annett/ ) congédié sans motif valable et révoqué du ministère sans procédure. En y regardant de plus près sans pour autant éplucher tous les articles concernant son éviction, on trouve plusieurs articles provenant des archives de l’Eglise Unie du Canada ( https://bc.united-church.ca/content/kevin-annett / https://bc.united-church.ca/content/letter-brian-thorpe-september-16-1997 / https://bc.united-church.ca/content/formal-hearing-panel-decision / http://rcav.org/uploadedFiles/Kevin%20Annett%20and%20The%20United%20Church%20of%20Canada,%20The%20United%20Church%20of%20Canada%201.pdf ) et il semblerait – je dis bien semblerait, je n’ai pas tout lu et j’ai au moins l’honnêteté intellectuelle de ne pas faire d’affirmation péremptoire sans connaître tous les éléments – que ce dernier ait été tout simplement mis sur ce que l’Eglise Unie du Canada appelle Discontinued Service List suite au fait qu’il ait interrompu plusieurs fois sa charge pastorale nécessaire afin d’appartenir définitivement au Ministère de cette Eglise. Etre placé sur cette liste implique comme l’indique ce document ( http://www.united-church.ca/sites/default/files/form_pr446.pdf ) de ne plus se présenter comme un membre du ministère de l’Eglise Unie du Canada ou d’effectuer des tâches au nom de ce même ministère. Et si je comprend bien ce qui semble s’être passé par la suite c’est que suite à cela ce monsieur Annett a intenté des actions en Justice contre l’Eglise notamment sur des faits de pédophilies avérés mais aussi de meurtres au sein d’une Ecole, Indian Residential Schools. Encore une fois je n’ai pas tout lu mais c’est ce qui ressort des documents que j’ai cité si quelqu’un était motivé à tout lire, je lui laisse le soin de le faire. Quoi qu’il en soit, ca sent la malhonnêteté à plein nez mais surtout l’orgueil qui je le rappelle est un péché mortel. Tant qu’il faisait parti du ministère la pédophilie (Avérée ou non) ne le dérangeait pas mais dès que l’on le met de côté pour des raisons justes au vue des audiences effectuées, là notre fameux Kevin Annett s’insurge. Je pourrais m’arrêter là et on comprend son acharnement contre l’autorité de l’Eglise mais continuons un tantinet. Cet homme a été nominé pour le Prix Nobel de La Paix en 2013 et 2014 et a organisé une enquête publique sur les crimes commis dans le cadre des pensionnats canadiens pour les enfants amérindiens, coparrainé par l'ONU. Autant dire que ces organisations n’ont rien de Catholique ou de quoi que ce soit mais sont même d’engeance Maçonnique CF Léon de Poncins, Johan Livernette, Yann Moncomble entre autres.

Dans son combat contre les exactions des Eglises Catholiques et Protestantes du Canada, il a co-fondé le Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (ITCCS). Mais il semblerait qu’il y ait des voix dissonantes au sein de cette organisation notamment un certain Alfred Lambremont Webre, ufologiste, sceptique du 11 septembre et autres complots. En gros le genre de personnes mêlant New Age et ce que les médias mainstream appellent le « Complotisme ». Une énième personne décrédibilisant totalement le combat de la Vérité contre les agissements de la Judéo-Maçonnerie a prendre avec des pincettes donc mais son témoignage est tout de même intéressant si cela s’avère exact : https://www.facebook.com/Alfred.Lambremont.Webre/posts/927161597303445 . Une autre vidéo de 2h a été postée par cette même personne. A vous de juger. https://www.youtube.com/watch?v=HYjvOAD9r9w On juge un arbre à ses fruits comme disait Notre Seigneur Jésus Christ mais je ne voudrais pas que l’on m’indique de discréditer la personne pour ne pas parler de son texte alors analysons les choses.

Citation :
Bonjour et bienvenue. Je m’appelle Kevin Annett. Il y a peu de temps, j’ai reçu une invitation officielle de la plus vieille société colloquiale au monde, l’Oxford Union, pour y venir débattre d’une plutôt étrange question, à savoir s’il y avait “quelque chose de bien” dans l’église catholique. Juste une semaine avant le débat programmé et de la même manière qu’en bien d’autres occasions, mon invitation pour donner ce discours fut annulée sans aucune explication. Voici donc ce que je prévoyais de présenter au débat de l’Oxford Union.

Outre la déprogrammation de son intervention dont la raison n’appartient qu’aux dirigeants de l’Université d’Oxford, il est bon de préciser que cette dernière est une des dignes représentantes de l’impérialisme britannique servant le mondialisme notamment parce qu’elle était influencée par le Groupe d’Alfred Milner (Plusieurs membres de ce groupe appartenaient à la Direction de cette Université) lié à Cecil Rhodes, au Rhodes Trust, aux Rhodes Scholars, créateur de la Round Table, de la Chatham House, influençant le Times, lié également à la Fabian Society, à Lord Nathaniel Rothschild et surtout responsable de la fameuse Déclaration Balfour : je renvoie au livre de Carroll Quigley – Anglo-American Establishement. Donc si ce monsieur Annett a été invité à Oxford, on se doute bien que ce n’est pas par dissidence, n’est ce pas.

Citation :
Quoi qu’il en soit, le libellé du débat de ce soir prête quelque peu à confusion et ce à commencer avec le mot “bien/bon”, qui est après tout un terme complètement subjectif, relatif et moralement ambigu.

Propos suintant le nominalisme dont le protestantisme est lui-même remplie, une Vérité est immuable et n’est pas subjective ou relative - selon le sens du vent ou selon la sauce de ton sandwich - concernant le Vrai, le Bien, le Beau.

Citation :
Les conquistadores espagnols et leurs prêtres catholiques bénissant les massacres ont pensé qu’ils faisaient le bien en exterminant des millions de non-catholiques pour leur propre bien. L’inquisition vaticane qui a passé au barbecue et a torturé à mort des chrétiens qui n’étaient pas d’accord avec Rome portait le titre officiel d’Auto da Fe ou acte de foi. Même le pape actuel, soi-disant “libéral”, François 1er, Jorge Bergoglio, parle de “la bonté et du zèle” des missionnaires franciscains qui ont fait travailler à mort des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants aborigènes, comme esclaves dans leurs plantations de Californie. Bergoglio a récemment pardonné quelques 10 000 de ses propres ouailles prêtres violeurs d’enfants, sans aucun doute toujours dans le même esprit de “faire le bien” : du moins, le bien pour son institution. Les êtres humains, spécifiquement lorsque pressés et ayant la religion pour justification, emballent toujours leurs crimes d’un halo de bonté.

Purement Anticlérical sans aucune source historique, émis simplement par le fait d’avoir le soutien de la modernité et la médiocrité historique des temps présents.
Citation :
(NdT:mais aussi par l’église anglicane, rattachée au Vatican et à l’église Unifiée du Canada)

Erreur du Traducteur puisque l’Eglise Anglicane n’est justement pas rattachée au Vatican notamment parce que selon le Pape Léon XIII la succession apostolique anglicane est nulle et sans valeur. Mais bon si maintenant même le Traducteur si met, où va-t-on ?

Citation :
Pas un seul prêtre catholique n’a jamais été incarcéré au Canada pour ces crimes et ils ne le seront jamais. Ces assassins sont au-dessus des lois et ayant eu l’infortune de discuter avec bon nombre d’entre eux, je sais que ces membres du clergé complices sont toujours convaincus qu’ils essayaient de faire le bien pour ces pauvres sauvages bronzés, en tuant leurs corps pour sauver leurs âmes, pour citer le fondateur de la théologie catholique Thomas D’Aquin.

Encore une fois preuves, sources ? Mais l’on voit encore cette manière si humble et orgueilleuse – Luther était lui-même bourré d’orgueil - qu’à Kevin Annett de présenter les choses.

Citation :
Le nombre de morts aux mains de l’église de Rome, depuis qu’elle est devenue cette vaste entreprise légale par l’empereur Constantin en 317 de notre ère, dépasse les 50 millions. D’accord, c’est peut-être vrai, rétorqueront les souteneurs de Rome, personne n’est parfait ! Mais regardez toutes ces œuvres de charité que l’église accomplit également ! N’est-ce pas bien ?

L’apothéose !!!! 50 millions de victimes depuis l’Empereur Constantin. Celle-là sans trembler, il faut la sortir et sans sources ni preuves. Bien entendu comme d’habitude l’entreprise anti-cléricale mélange agissements des Nations Catholiques avec le Saint Siège et autres falsifications de chiffres. Et même en se faisant l’avocat de ce genre de propos complètement mensonger ( (Un autre péché également ! Il doit s’en moquer de l’ardoise qu’il est en train de cumuler) et en s’adonnant à un peu de relativisme moderne, rien que le cumul des morts des deux guerres mondiales du siècle dernier qui n’ont rien à voir avec le Vatican (A moins que Monsieur Annett nous le rétorque) sert à indiquer que Monsieur Annett devrait retourner à ses statistiques notamment parce que les US et l’Allemagne sont tout de même deux portes étendards du Protestantisme.

Citation :
Alors dans ce sens là, le sujet de ce soir aurait peut-être dû être libellé en: “Y a t’il eu quelque chose de bien avec Pablo Escobar, le patron du grand cartel de la drogue de Medelin en Colombie ? Car Pablo s’est engagé dans beaucoup d’œuvres charitables pour les pauvres de Colombie. Tout comme l’église catholique romaine de laquelle il fut toujours un loyal serviteur payant son écot, Pablo utilisa une partie de son butin malfaisant pour faire construire des refuges pour les sans abris, des parcs de jeu pour les enfants des bidonvilles et des soupes populaires pour les affamés. Il est certain que cet argent charitable était couvert de sang et était une rétribution de biens des morts prématurées de ces mêmes pauvres gens par addiction à la drogue, mais Hé, cela faisait le bien non ?…

Quid de la malhonnêteté intellectuelle ? Comparer une institution presque bi-millénaire à un simple homme dont la foi chrétienne n’était qu’après tout qu’un simple apparat.

Citation :
Confrontons donc directement la suggestion que l’église catholique romaine, en tant que corporation la plus riche et la plus irresponsable au monde, joue un rôle majeur dans la charité donnée aux plus nécessiteux du globe.

On notera qu’effectivement même le traducteur a un biais cognitif si ce n’est pas une aversion avérée contre l’Eglise puisque dans le texte original (http://kevinannett.com/2018/01/10/censored-news-the-oxford-union-lecture-by-kevin-annett-that-didnt-happen-until-now/ ) il est bien écrit « the world’s richest and least accountable corporation » et donc Corporation ne se traduit pas Corporation en Français mais Entreprise ou Société ce qui n’a pas la même signification puisque Corporation en Français existe et veut dire : Une corporation est une réunion d'individus, une organisation sociale, reconnue par l'autorité politique, regroupant tous les membres d'une même profession, ayant son propre règlement, ses privilèges. Ce qui aurait pu être vrai pour le Vatican actuel dans un sens. Mais indiquer que le Vatican est la plus riche Entreprise au monde, j’ai envie de lui demander Goldman Sachs, BlackRock, le BlackStone Group, Jp Morgan, HSBC tu les prends en compte ou pas ?

Citation :
Mais pour ce faire, et pour percer le brouillard mental entourant cette entreprise du Vatican Inc. nous devons comprendre que l’église catholique n’est pas du tout une église chrétienne. Bien au contraire, elle est en tous points un culte d’adoration d’un empereur dérivé du 3ème siècle de notre ère, pas de celui de Jésus ni de l’église chrétienne primordiale.

A ce niveau-là, je préfère dire CF ce que j’ai dit plus haut. En tous cas cela prouve que Sieur Annett n’a jamais foutu un pied dans une Eglise, fut-ce-t-elle Moderniste.
Citation :
Nous pouvons aussi voir la papauté à l’œuvre: conquête, brutalité en tout genre, guerres, génocide, inquisition et l’écrasement de l’esprit humain. Tout cela commença lorsque les empereurs romains Aurélien et Constantin créèrent l’église catholique romaine sur les os du premier mouvement chrétien.

Ah !!!!!!! Le fameux argument de l’Inquisition que l’on nous rabâche également à longueur de journée, il serait bon pour Sieur Annett de lire Marion Sigaut ou de regarder certaines vidéos que l’on trouve sur Youtube notamment : https://www.youtube.com/watch?v=r1KpYmYYOgY&t=49s / https://www.youtube.com/watch?v=KB1Fx6dhqGw&t=11s

Citation :
Pour preuve, vous ne devez pas aller plus loin que le titre même du pape qui est Pontifex Maximus ce qui veut dire en latin, “grand pont”, entre la terre et les cieux. C’était le titre latin des empereurs à Rome, à commencer avec Aurélien en l’an 275, qui assuma aussi le titre de “ Deus et Dominus”: Dieu et Maître. Un homme qui est devenu dieu. D’abord ce fut l’empereur et maintenant, pour un catholique, le pape. Le christ n’est plus le lien vers dieu, mais un homme l’est, élu et élevé de manière blasphématoire au dessus de l’humanité, même au dessus de dieu, par d’autres vieux bonshommes portant un drôle d’accoutrement.

Là rien de choquant puisque les Empereurs Romains lorsque le Paganisme était la Religion de l’Empire se considéraient presque comme des Dieux et en sachant que ce qualificatif a été endossé par le Pape Théodore 1er 300 ans après, c’est un peu facile, sans source comme d’habitude de faire un parallèle en plus entre les Empereurs Romains qui se nommaient également Deus et Dominus et le Pape ne se considérant jamais comme Dieu et Maître mais comme Vicaire du Christ.

Citation :
De manière non surprenante, chaque pape nouvellement élu reçoit le titre de “vicaire du christ” ou vicarii christi, ce qui veut dire en latin: “le remplacement du christ”.

C’est là, noir sur blanc: le catholicisme est le remplacement du christianisme, un empire de conquête (hérité de l’empire romain) et de richesse se reposant sur les moyens terrestres et non pas la voie du christ.

Encore un mensonge puisque Vicarius signifie en Français Suppléant, Remplaçant et non Remplacement. Il est le Représentant du Christ sur Terre. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. Mathieu 16 :19

Citation :
A quel point le pape Léon avait-il raison lorsqu’il a dit en 1520: “Ce mythe du christ nous a bien servi.”

Faux encore une fois puisque cette phrase est considérée comme apocryphe et tirée d’un œuvre de John Bale The pageant of popes. https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2012/12/13/leon-x-le-christ-est-une-fable/

Citation :
Nulle part Jésus n’a parlé de papes, d’évêques, de rites ni de cérémonies par lesquels quelqu’un pourra servir d’intermédiaire envers lui, dieu et autres.

Mathieu 16 :19

Citation :
Comme l’ont dit les pères fondateurs des Etats-Unis (NdT: tous de riches propriétaires d’esclaves œuvrant pour leurs intérêts personnels…), “nous tenons cette vérité pour évidence” ; et un de ces hommes, le second président John Adams a dit: “Un gouvernement libre et la religion catholique romaine ne peuvent jamais exister ensemble dans n’importe quel pays ou nation. Liberté et papauté sont opposées.” La nature d’un vieux mal corporatiste comme l’église de Rome ne change pas avec le temps, elle altère simplement son apparence parce qu’elle provient des sombres dirigeants de ce monde, ceux dont Jésus disait “Il est un mensonge depuis le début car il est le père des mensonges.”

On accuse l’Eglise Catholique de tous les maux tout en prétextant que l’on vise aussi les autres cultes mais tout en citant des Présidents étatsuniens, Nation Protestante par excellence, proférant des propos anticléricaux. On aurait presque envie de rire tellement c’est grotesque et tellement significatif de ce qu’est cette Nation Américaine imbue de American Way of Life, de Démocratie et autres fadaises toutes sorties du Calvinisme et des Loges Tri-Ponctués.

Citation :
En tant qu’hommes et femmes libres de naissance nous sommes faits pour embrasser la vérité et donc quand nous la reconnaissons, nos cœurs et nos esprits respirent librement et nous retournons à notre état naturel d’indépendance et de liberté. Depuis cet endroit de liberté nous avons le pouvoir d’agir pour arrêter les criminels en haut lieu, qu’ils soient papes, présidents ou premiers ministres. Car nous, les peuples, sommes la source de toute souveraineté, du gouvernement, de la loi et de la véritable religion.

Condensé s’il en fallait un autre de philosophie Moderniste résonnant de la part d’un soi-disant Chrétien notamment sur le fait que l’homme est libre lorsqu’il se sépare de tous les jougs possibles, qu’il peut faire ce qui lui plait dans cet état naturel d’indépendance et de liberté. Alors que la vraie Liberté de l’Homme est de faire le Bien en respectant les commandements divins. Et ce poncif sur la souveraineté populaire qui n’est qu’une poudre aux yeux des illusions démocratiques que l’on nous sert à plus soif alors que notamment Gustave LE BON le disait : la seule chose dans laquelle le peuple excelle est sa propre inertie. Je reformule bien entendu. Et on va même jusqu’à friser l’éviction de Dieu puisqu’il indique que le peuple est souverain vis-à-vis de la religion, Effarant. Si ce n’est pas le reniement de Dieu, ca exprime clairement le Libre Examen Protestant en tout cas, hérésie manifeste.

Puisque tu as posté une seconde fois, nous montrant ta relative adhésion aux théories anarchistes. Et là pour le coup, je me demande une chose : Est ce que tu crois qu’encore une fois les gens peuplant ce forum sont naïfs sur ce sujet ? Une simple recherche du mot anarchisme via la fonction du forum t’aurais permis d’éviter de perdre non seulement du temps mais également de t’asseoir sur un siège éjectable. Je pourrais ne pas répondre là dessus et te passer ce lien :
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7932-l-anarchisme-chretien-je-voudrais-en-savoir-plus?highlight=anarchisme

Mais encore une fois je fais un effort car nous sommes dans une période particulière. Je passerai sur tes déclarations totalement contraires à ce qu'est la Révélation Divine et notamment que ce sont les anarchistes qui sont le plus en phase avec Notre Seigneur Jesus Christ. Etant, selon tes dires, Chrétien, il ne t'aura pas échappé que Jesus Christ est le Fils du Dieu Incarné, il est donc consubstanciel à Dieu le Père, il est donc Dieu faisant ainsi parti du mystère Trinitaire. Le propre de l'Anarchisme est bien Ni Dieu Ni Maître. Ceci est donc l'exact opposé de la révélation divine mais également des Lois Naturelles. Cela revient à nous dire l'esclavage c'est la liberté..

Citation :
Les autodafés, le colonialisme, l’ethnocide / génocide, la dégénérescence physique menant aux crimes sexuels, pédophilie, l’évangélisme, le prosélytisme exacerbé, la négation de la liberté humaine, la conversion forcée, l’obscurantisme scientifique, le créationisme, la censure, l’hypocrisie généralisée et institutionnalisée, le sectarisme, l’amour des richesses et du pouvoir qu’elles achètent, le pillage du monde (lié au colonialisme)
Génocide amérindien.

Par contre là celle-là elle est collector et c'est la que l'on peut sans trop s'avancer dire que tu n'es pas Chrétien. C'est un ramassis d'affirmations fallacieuses et sans preuves encore une fois comme ton ami Annett. Etre chrétien et être contre le créationnisme, là on nage dans le n'importe quoi et pourquoi pas une féministe Végan qui serait pour le patriarcat et la bouffe industrielle, pitié. Comme j'ai pas envie de trop me répéter, je ne vais pas parler du non sens total de l'anarchie du point de vue philosophique et anthropologique puisque cette doctrine trouve son fondement dans le nominalisme et le protestantisme et nie le fondement des sociétés humaines ayant toujours fonctionné en rapport avec la notion d'autorité que ce soit divine ou humaine. Non je vais juste t'indiquer que bon nombre d'anarchistes étaient des Maçons (Bakhounine, Louise Michel, Sebastien Faure, Proudhon.) et donc forcément si tu étais réellement chrétien, cela devrait t'interroger étant donné le caractère purement satanique de la Maçonnerie. D'ailleurs aucun mot de la part d'Annett et toi sur les réseaux pédophiles organisés par la maçonnerie. Mais bref je te balance quelques pistes, je finirais sur un dernier point, je ferais un parallèle tiré du Livre de Youssef Hindi – La Mystique de la Laicité.

Jacob Frank, un siècle avant Mikhail Bakhounine :
Je ne suis venu en Pologne que pour en extirper toutes les lois et toutes les religions et d'apporter la vie au monde.

Mikhail Bakhounine quant à lui :
La Passion destructrice est une passion créatrice, je ne crois pas à des Constitutions ou à des lois, nous avons besoin de quelque chose d'autre : la passion, la vie, un monde nouveau sans lois et donc libre.
Pas sûr que les anarchistes reconnaissent cela volontiers..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coratogia



Nombre de messages : 3
Age : 76
Localisation : Espagne/corse/RP
Date d'inscription : 02/03/2018

MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    9/3/2018, 23:29

trop parler tue la parole, j'ai cru lire tout et le contraire, j'ai recommencé .. non, ça va pas !
que de dogme , d'affirmations , que de mots , des tas , des montagnes de sable !
j'avais bien aimé je début (par le fumeur casqué)
puis la longue citation de " l'invité-refusé" m'a fait reculer ,
puis l'intarissable réponse de Gwenn m'a achevé.
je me retourne dans ma tombe (je veux dire Mozart)
Bonsoir quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2626
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    10/3/2018, 04:15

Bon je crois qu'il est temps de remettre les choses en ordre dans ce sujet.

à Gwenn@G :

un grand merci pour cet apport extrêmement développé et argumenté qui démontre noir sur blanc les innombrables errances, imprécisions, mensonges, raccourcis, omissions (genre parler de la pédophilie qui pourrit l'église sans mentionner une seconde, la raison d'être du maçonnisme et surtout du marranisme qui en sont la cause première dans 90% des cas par infiltrations, et son noyautage complet du clergé décadent depuis des décennies http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6070p175-qu-est-ce-que-la-franc-maconnerie?highlight=ma%E7onnerie - http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution - http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7727-2-000-ans-de-complot-contre-l-eglise - https://www.amazon.fr/MACONNERIE-ECCLESIASTIQUE-CARROLL-PERE-RAGELLIS/dp/2816203778 ), inversions diverses, manipulations fumeuses (se prétendre "profondément chrétien" tout en dénonçant le "créationnisme" cyclops ...c'est se tirer une balle de parabellum dans le pied... cyclops ), sans compter faire croire que le troll judéo-maçonnique et ami du B'nai B'Rith (!!!) pape "François" est un conservateur qui ne s'attaque pas à la "doctrine, aux rites, aux sacrements" ( c'est l'exact et absolu contraire qui est vrai http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7985p25-francois-ier-jorge-mario-bergoglio?highlight=fran%E7oishttp://novusordoseclorum.discutforum.com/t6287p75-cette-fois-plus-de-doute-le-vatican-est-bourre-de-satanistes?highlight=vatican Saoul) , promotion de "l'anarchisme" qui combat toute transcendance (voir fin de mon message), etc etc etc...

j'en passe et des meilleurs, la liste des vices maçonniques-modernistes antitraditionnels sont interminables...

Vouloir dénoncer certaines dérives de l'église et de ses hommes dans l'histoire (ce qui inclut incontestablement jusqu'à certains papes corrompus jusqu'à la moelle) est une chose parabellum (on l'a d'ailleurs déjà fait nous même sur ce forum quand on l'a jugé nécessaire), mais faire ce mélange d'inversion, de mystification et de subversion en est une autre.

Quand aux divers dogmes des églises chrétiennes dont tu parles, c'est très simple.

Si le dogme respecte le Principe, il est légitime.

S'il le viole, il est illégitime.

Tout est là.


Le Principe prime sur le dogme, car l'Esprit prime sur la lettre et son interprétation.

De même que la Parole de Dieu authentique (et conforme au Principes du Christ) prime sur les traditions d'hommes et la falsification des écritures :


Mise au point sur les principes universels et l'Immuable, la Thora falsifiée et l'histoire de Sion, l'élément de "confusion" et le Nouvel Ordre Mondial

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89747

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89748

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89749

Tout a été exposé dans cet exposé pour cerner bien des problèmes.

D'autres exemples ici :


http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8458-imposture-de-la-genese-falsifiee-le-mythe-satanique-du-jardin-d-eden-ou-l-inversion-du-bien-et-du-mal-pour-corrompre-l-humanite

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8376-refutation-des-sophismes-du-protestantisme-servant-la-cause-de-satan-et-du-nouvel-ordre-mondial

Après c'est à chacun et chacune d'avoir l'honnêteté de faire le travail nécessaire sur soi.


parabellum a écrit:
C’est par l’extrême-gauche qu’on peut atteindre la tête de l’empire...
Pas par l’extrême-droite.
L’empire est profondément socialiste car il s’en nourrit.

En tout début de semaine quand tu m'as envoyé un MP où tu m'a affirmé exactement la même chose, j'ai pris la peine de te répondre à ce sujet malgré mon manque de temps.

Bref comme j'en manque encore dans l'immédiat, je vais donc "m'auto-citer", vu que ce que je te disais alors n'a rien de privé (et ne dévoile rien de privé...), et s'adresse à tout le monde (j'en ai d'ailleurs déjà parlé sur le forum plusieurs fois de toute façon, mais pas le temps ce soir d'en retrouver la trace)

paralleye a écrit:
Tu dis vrai sinon sur l'extrême-droite (ED), quand tu affirmes "qu'elle ne pourras jamais s'attaquer à la tête".

C'est pour cela qu'elle attire la masse "implantée" du peuple qui garde une souche "conservatrice", mais surtout qui préfère le mensonge à la vérité.

Il y a plusieurs raisons à cela, mais je préciserais en complément que la raison la plus fondamentale est celle-ci à mes yeux :

idéologiquement parlante, elle est moderniste et républicaine dans son noyau, c'est-à-dire qu'elle ne s'inscrit aucunement dans une pensée traditionnelle.

On peut même dire qu'elle s'inscrit dans une pensée carrément antitraditionnelle.

Elle sert donc la "rédemption par le péché".

Voilà la vraie nature de son conservatisme.

C'est une "voie de garage" parfaite pour le Système au niveau des Principes.

Et elle sert bien sûr aussi "d'égrégore" (tu comprendras peut-être mieux ce que je veux dire par là, si tu mets en relation ce fait avec le complot judéo-maçonnique migratoire http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8390-preuves-de-la-conspiration-judeo-maconnique-mondialiste-concernant-l-immigration-invasion-incontrolable-pour-detruire-la-france-et-l-europe qui lui aussi, contient une puissante "égrégore"... et le mettre en relation avec l'Ordo Ab Chaos qui arrive)

C'est pour cette raison que ce "système de pensée" ED (et quel que soit ces variantes et ces degrés d'ailleurs) a été crée intentionnellement par le Pouvoir Occulte, la force messianique qui est derrière l'avènement des "Lumières" antitraditionnelle et dont je n'ai pas besoin de te rappeler l'essence profonde.

Quand à l'extrême-gauche, elle va beaucoup plus loin que l'extrême-droite :

si cette dernière représente une "voie de garage" pour les buses en plus d'être utilisable dans la logique de l'Ordo Ab Chaos, l'extrême-gauche représente un des ingrédients clé de l'explosif nécessaire à l'avancée du "messianisme actif" :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution

Elle représente l'esprit de la "Révolution" (d'essence satanique), quand l'extrême droite représente plutôt la parodie empêchant un retour potentiel à la Révélation, c'est à-dire à la Tradition (en fait l'extrême droite est aussi la Révolution vu qu'elle est antitraditionnelle, mais de manière déguisée et utilisé surtout dans le sens inverse actuellement : non pas une destruction mais un blocage à la construction, mais dont on peut aussi utiliser à dessein "l'égrégore" dans un sens de destruction, si on lui met un "ennemi" approprié en face... )

Elle est donc un outil parfaitement complémentaire (et nécessaire) à l'extrême gauche.

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'elle dans la négation plutôt que dans l'explication des causes.

Bien sûr l'extrême gauche soutiendra les migrants lors du "choc" (migrants qui sont, comme eux-mêmes, révolutionnaires au plus haut point).

L'extrême gauche (et les migrants) sont donc encore plus au service de la "rédemption par le péché" que l'extrême droite.

Chacun et chacune en sont une pièce du puzzle.

Pourtant tu reprend exactement la même dialectique aujourd'hui sur l'extrême-gauche, en ne tenant pas compte de cela.

C'est de la mauvaise foi.

parabellum a écrit:
Mais voilà des gens qui sont capables de produire ceci :
resistance71.files.wordpress.com/2017/10/manifeste-de-la-societe-des-societes.pdf
(copie colle cette adresse dans ta barre de recherche, je ne peux pas encore mettre de lien direct.)

Texte du malheureux Résistance 71 qui peut écrire des fois des choses très justes sur son site (notamment su la haute-finance et l'eurasie) mais qui s'égare complètement sur d'autres sujets (comme ici) à cause de sa formation d'inspiration communiste athée.

Sa solution est coupée de toute transcendance et mène au final à une voie sans issue matérialiste au service du même système qu'il croit dénoncer.

Aucune allusion dans ce texte de 60 pages à la Synagogue de Satan, au Judaïsme et à la Franc-Maçonnerie internationale, pas plus qu'à la Kabbale et au Talmud pour expliquer l'essence du Pouvoir Occulte derrière le monde moderne !!!!!!!!! (tapez les mots-clés vous verrez)

Les auteurs références en fin de texte sont pour la plupart des révolutionnaires maçonniques ou des trolls (Proudhon, Bakounine sont communistes-révolutionnaires, Camus est un troll sioniste doublé d'un moderniste décadent, Marat est un franc-maçon révolutionnaire maçonnique, Nietzsche est un sataniste enragé, etc)

Catastrophique et 100 judéo-maçonniques compatibles les lascars.

Un peu comme le Communisme quoi.

Je rappelle d'ailleurs ces sujets d'exception :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/search?mode=searchbox&search_keywords=communisme&show_results=topics

Ce texte de "résistance 71" est malheureusement une idiotie utile au service du "Judaïsme messianique" (dont la mystique et les visées sont intégralement passées sous silence... pas de hasard dans ce monde, tout simplement l'exemple par A+B que la négation de la cause du Mal entraine irrémédiablement un jugement erroné sur les conséquences) donc du Nouvel ordre Mondial.

Pire encore, l'énormité que l'on trouve page 42 du pdf de ce texte :

Citation :
Le dernier empire chrétien en date, l’empire américain (anglo-américain)

Incroyable de lire de telle bêtise et de te les voir relayer par dessus le marché, toi qui prétend avoir suivi mes messages depuis longtemps et donc être au courant de la question judéo-maçonnique (et judéo-messianique).

Désolé mais l'empire "anglo-américain" est anti-chrétien au plus haut point (il est même viscéralement, haineusement, messianiquement et mystiquement antichrétien et aussi antéchristique jusqu'au bout des ongles), mais il est par contre bel et bien fanatiquement, viscéralement, messianiquement spirituellement et kabbalistiquement juif, sioniste et satanique !

Jugeons-le donc à son "inspiration" et à ses "fruits" :

Jean Lombard - La face cachée de l'histoire moderne


Au coeur de la conspiration judéo-mondialiste - le "projet Rivkin" : multiculturalisme et américanisme pour détruire la France


Leon de Poncins - La Mystérieuse Internationale Juive



Qui dirige notre Occident ?


Qui dirige le monde ?


Contrôle des médias: toujours les mêmes


Le credo Sabbataïste-Frankiste,doctrine infernale de la Synagogue de Satan pour la Révolution


Preuves de la conspiration judéo-maçonnique mondialiste concernant l'immigration-invasion incontrôlable pour détruire la France et l'Europe.


Pour ceux qui croient qu'Obama est comme G.W.Bush


Pour ceux qui croient qu'Obama est pire que G.W.Bush



Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon


Donald Trump agent à la solde du Pouvoir Occulte mondialiste


Non décidément, cet empire n'est pas très chrétien, mais judéo-maçonnique messianique... (c'est vrai que pour ceux qui se contentent de la vérité officielle niveau TF1, oui, là il est peut-être chrétien en apparence, du genre des "chrétiens" qui votent Trump ou Macron... bref des chrétiens comme le pape françois qui prône plus de "laïcité" !!!!!)

La finalité même de ce manifeste de la "Société des sociétés" est mondialiste dans son essence :

Citation :
Ainsi, la société des sociétés représente t’elle l’avenir de l’humanité, un
avenir qui verra la société humaine s’unifier par la complémentarité bien
comprise aux niveaux des individus et au niveau collectif en abolissant la
relation immature d’antagonisme ; unification qui se fera au gré des
associations libres, des communes, des associations libres de communes,
des confédérations régionales et trans-régionales, qui réalisera
globalement le bonheur de tous selon la formule d’”à chacun selon ses
capacités, à chacun selon ses besoins” et où personne n’aura ou ne
“vaudra” plus qu’un autre ; une société à pouvoir non coercitif qui réalisera
enfin le désir suprême de l’Homme d’être libre et heureux en harmonie
avec ses semblables et la Nature, sans conflit interne ni externe.
(conclusion page 61)

En fait cette "unification" qui sera en dernier recours "trans-nationale" (l'état-nation elle-même étant vu dans ce pdf comme un parasite, sans distinction ni même connaissance de ce qu'est le véritable "nationalisme chrétien"...) est purement mondialiste dans son application pratique autant qu'idéologique. ("l'unification finale" qui se fera par la destruction de tout ce qui est représenté comme parasite étant liée à un "bonheur" réduit à des besoins naturels et purement terre à terre, détachés de toutes notions authentiquement spirituelles).

La "soif" de l'homme étant avant tout spirituelle et transcendante (cette tendance innée à s'élever vers le Divin et ses Principes, sans toutefois exclure des besoins naturels), ce piège de Satan est donc un traquenard parfait pour l'homme moderne aliéné, détaché et corrompu par trois siècles de "Lumières maçonniques".

C'est ce que l'on appelle un vice communiste (donc mondialiste), une illusion de Satan.

En clair un piège sournois pour matérialiste moderne.

Le Diable se change bien souvent en ange de lumière...

Citation :
J’interviens peu sur ce forum – notamment parce que je suis sur un projet perso qui me demande beaucoup de temps et de motivation - venant dessus souvent en Anonyme pour voir les nouvelles que l’on ne trouve pas forcément ailleurs. Je passais donc par là de la même manière que d’habitude et là je suis tombé sur ton post. On est en période de Carême ainsi on se doit d’être Charitable donc je me suis refréné de répondre sur le coup de l’impulsion et je me disais que sans doute quelqu’un allait le faire mais non.

Impossible de répondre à un aussi long message pour moi cette semaine (sauf en raccourcis ce qui aurait été saboter littéralement mon exposé) pour la simple et bonne raison de manque de temps (car je suis, moi aussi, sur autre chose à vrai dire...) qui m'oblige à faire des choix.

Je crois que Bardamu c'est pareil. (il me reprendra sinon)

J'ai d'ailleurs un paquet de sujet sur les bras à envoyer, reste en alerte, certaines choses t'intéresseront peut-être. (je me chargerai de cela ce week-end si je peux, sinon semaine prochaine)

J'espère que tu n'a pas loupé ce sujet sur la "Gnose et le transhumanisme" en passant, je pense que cela peut t'intéresser :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8559-gnose-et-transhumanisme#91429

Je te remercie néanmoins grandement de ta longue réponse, car elle me fait gagner énormément de temps.

Je précise également que Parabellum (Parabellum, du latin para bellum, « prépare la guerre » https://fr.wikipedia.org/wiki/Parabellum ) est banni pour subversion et mauvaise foi, et "christianisme de façade" au service (consciemment ou non) de la Révolution (et que le troll sioniste "coratogia" l'est également (je m'en expliquerais plus tard dans le topic "présentation", demain soir si j'ai le temps... tu retourneras donc "dans ta tombe" comme tu l'affirmes coratoria, et tu y resteras Grosourire !).

Sur "l'anarchisme", il est bon pour conclure de reciter le lien que tu as soulevé Gwenn@G :

paralleye a écrit:
Salut,

Il n'y a rien de plus opposé au Christianisme que l'anarchisme.

L'anarchisme est proprement ce qui est d'essence satanique et anti-chrétien,c'est ce qui définit la révolte contre Dieu et contre l'ordre harmonique des choses.

Un livre à lire sur ce sujet d'ailleurs,pour comprendre de quoi je parle,est "La Révolution mondiale" de Nesta Webster :

[url=http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id= 638]http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id=%20638[/url]

Il explique les conséquences de tous les mouvements anarchistes,nihilistes,communistes etc,tous inspirés par les "Illuminés de Bavière",soit directement soit indirectement,ainsi que leur but et leur finalité,la destruction pur et simple de toute chose existante qui risquerait de s'opposer au grand plan de domination mondiale de la Judéo-maçonnerie illuministe.

Le terme "anarchisme chrétien" est donc un non-sens total,une aberration,et à plus forte raison une subversion inspirée par le Prince de ce Monde et ses sbires d'ici-bas.

En disant "anarchisme chrétien",c'est comme si tu disais "satanisme divin",ou encore "perversion saine",ça n'a pas de sens,ça s'oppose,et toute personne se réclamant ou étant affiliée à un courant d'une telle absurdité, ne peut donc être que dans l'égarement le plus absolu,ou alors être quelqu'un d'extrêmement malveillant et sournois, ayant pour but de tromper sciemment les gens,malheureusement trop enclins dans ce monde dégénéré,à gober les absurdités les plus notoires et piégeuses sans en voir les contradictions.

Ca te donne donc déjà un point de vue (au-delà de la théorie),sur comment peut être vécu "l'anarchisme chrétien" par une personne assez naïve pout gober une telle couleuvre,c'est-à-dire un vécu dans le mensonge,dans l'illusion et dans l'égarement loin de Dieu.

Des personnes qui font partie de ce genre de mouvement corrompu,tu a donc peu de chances d'en trouver par ici,et encore moins à mon avis des personnes voulant se risquer à répondre à un questionnaire par mail (qui peut contenir un logiciel malveillant,un virus,ou autre saleté),sur un sujet aussi douteux et inutile.

Tu ne m'en voudras pas,mais il y a des choses bien plus urgentes dans l'état actuel de notre monde à prendre en compte,que cela,surtout pour nous,ici.

Je t'invite donc à trouver un autre forum qui pourra satisfaire à tes besoins de "sondages" et "d'enquêtes sociologiques" sur ce genre de mouvement contradictoire et malsain,celui-ci n'est pas fait pour ça.

Merci de ta compréhension.

Sujet verrouillé.

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7932-l-anarchisme-chretien-je-voudrais-en-savoir-plus?highlight=anarchisme

"L'anarchisme chrétien" est en fait un piège judaïque antichrétien et kabbalistique, aspirant les bonnes volontés dans une voie sans issue et extrêmement délétère (raison pour laquelle il a toujours été contrôlé par des démons et promue activement en coulisse par la Synagogue de Satan)

Je précise aussi que le livre de Nesta Webster a été entre temps scanné ici, certainement l'un des meilleurs ouvrages jamais écrit sur la "Révolution mondiale" (et le lien avec la conjuration antichrétienne, le judaïsme messianique, la franc-maçonnerie, les Illuminés de Bavière, le Communisme et les protocoles de la Synagogue de Satan : ).

Le voici donc en rappel accompagné d'autres liens en bonus :

Nesta Webster - La révolution mondiale


"Proudhon,Marx et autres impostures communistes (Franc-Maçonnerie,Illuminisme,Nouvel ordre mondial,Satanisme etc)"


La revolution française


PS : on a de nouveau dérivé sur un h.s complet. (parabellum, trois interventions sur ce forum, trois h.s notoires, si tu ne le fait pas exprès tu es un pro de la dérive inconsciente... Nono )

J'aimerais que l'on retourne au centre du topic.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ    

Revenir en haut Aller en bas
 
L’église de Vatican II n’est pas l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Christianisme-
Sauter vers: