Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 site arabe ou musulman alternatif en histoire ? Où les trouver ? Mohammed Amin al Husseini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: site arabe ou musulman alternatif en histoire ? Où les trouver ? Mohammed Amin al Husseini   11/4/2013, 00:03


Où sont-ils ? Et encore mieux y'en a t-il en français ? Je peux mettre ce lien pour le Vatican
http://vho.org/aaargh/fran/div/vatican/vatican.html

Mais je n'en est pas à donner concernant les musulmans et nationalistes arabes.
La question peut d'ailleurs se diviser en deux groupe, la question des forces nationales arabes et la question doctrinale islamique, qui sont je pense mélangées à escient par les historiographes qui ont le droit de cité dans cette page wikipédia.

Sinon voilà comment un idiot comme moi pourrait faire du "révisionnisme" simplement en notant les contradictions du discour officiel.

Citation :

L'antisémitisme

L'historiographie israélienne met souvent avant tout l'accent sur l'antisémitisme du Mufti35. Cet aspect de sa biographie est aujourd'hui la plus connue en Occident, ainsi qu'en Israël36.

Dans son livre « Eichmann à Jérusalem », Hannah Arendt écrit : « Les connexions du Grand Mufti avec les nazis durant la guerre n’étaient pas secrètes ; il avait l’espoir qu’elles l’aideraient à exécuter une sorte de solution finale au Proche-Orient » 37.

Selon Benny Morris, « le Mufti était profondément antisémite. » Il justifie ce point de vue en soulignant que le Mufti colportait l'idée que les Juifs avaient provoqué leur propre Holocauste et qu'ils étaient « suffisants [et] enracinés dans leur croyance d'être le peuple élu […] ». Dans le contexte de sa thèse selon laquelle la guerre de 1948 était perçue par les Arabes comme une Jihad, il souligne que le Mufti faisait référence au Coran dans ses attaques contre les Juifs38.

Ce point de vue est également partagé par d'autres chercheurs. Ainsi, dans une étude portant sur les possibilités de voir la solution finale s'établir en Palestine, une équipe d'historiens de l'université de Stuttgart écrit que « Le Grand Mufti de Jérusalem, Hadj Amin al-Husseini, était le plus grand collaborateur des nazis dans le camp arabe et un antisémite sans compromis » 39,40

Dans un article du New York Times (erreur c'est le San Francisco Chronicle), le journaliste Edwin Black, auteur d’IBM et l’Holocauste, écrit en relatant des événements de 1941 : « Sa rhétorique véhémente remplissait les journaux et les émissions de radio à Téhéran. Le Mufti se déclarait opposé au rachat de réfugiés ou à leur transport en Palestine juive. À la place, il voulait qu’on les conduise dans les chambres à gaz de Pologne. »41

(incroyable le mufti avait connaissance des chambres à gaz en 41 ? Etrange car même les histoiriens avouent que ce plan aurait été programmé et réalisé en decembre 1941 voir plus tard dans l'histoire. La boule de cristal du mufti c'est de la balle ! Lisez plus bas la source y est donnée et la citation est suivit par un autre paragraphe ou il y a une date.
Et bien sûr il serait intolérable de demander une preuve et donc une copie de l'article de journal ou radiophonique ou est dit: "je veux qu’on les conduise dans les chambres à gaz de Pologne"
)

Certaines de ses biographies mettent toutefois plus en avant son nationalisme42. Zvi Elpeleg, auteur d'une étude biographique intitulée The Grand Mufti: Haj Amin Al-Hussaini, Founder of the Palestinian National Movement, conclut son chapitre portant sur le rôle du Mufti dans l'extermination des Juifs en écrivant qu'« en tous les cas, il n'y a aucun doute que la haine du Mufti n'était pas limitée au sionisme mais s'étendait aux Juifs en tant que tels. Ses contacts fréquents et étroits avec les dirigeants du régime nazi ne peuvent lui avoir laissé aucun doute sur le destin qui attendait les Juifs dont l'émigration était empêchée par ses efforts. Ses nombreux commentaires montrent qu'il n'était pas seulement réjoui que les Juifs étaient empêchés d'émigrer en Palestine, mais qu'il était très satisfait par la Solution Finale des nazis43 ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini#L.27antis.C3.A9mitisme

41
↑ « Denial of Holocaust nothing new in Iran. Ties to Hitler let to plots against British and Jews », Edwin Black, San Francisco Chronicle, 6 janvier 2006. http://www.sfgate.com/opinion/article/Denial-of-Holocaust-nothing-new-in-Iran-Ties-to-2507165.php
Article

Citation :



Mahmoud Ahmadinejad has shot to the forefront of Holocaust denial with his rabble-rousing remarks last month. But it's more like self-denial. The president of Iran need only look to his country's Hitler-era past to discover that Iran and Iranians were strongly connected to the Holocaust and the Hitler regime, as was the entire Islamic world under the leadership of the mufti of Jerusalem.

Iran's axis with the Third Reich began during the prewar years, when it welcomed Nazi Gestapo agents and other operatives to Tehran, allowing them to use the city as a base for Middle East agitation against the British and the region's Jews.

Key among these German agents was Fritz Grobba, Berlin's envoy to the Middle East, who was often called "the German Lawrence," because he promised a Pan-Islamic state stretching from Casablanca to Tehran.

Relations between Berlin and Tehran were strong from the moment Hitler came to power in 1933. At that time, Reza Shah Pahlavi's nation was known as Persia. The shah became a stalwart admirer of Hitler, Nazism and the concept of the Aryan master race. He also sought the Reich's help in reducing British petro-political domination.

So intense was the shah's identification with the Third Reich that in 1935 he renamed his ancient country "Iran," which in Farsi means Aryan and refers to the Proto-Indo-European lineage that Nazi racial theorists and Persian ethnologists cherished.

The idea for the name change was suggested by the Iranian ambassador to Germany, who came under the influence of Hitler's trusted banker, Hjalmar Schacht. From that point, all Iranians were constantly reminded that their country shared a common bond with the Nazi regime.

Shortly after World War II broke out in 1939, the Mufti of Jerusalem crafted a strategic alliance with Hitler to exchange Iraqi oil for active Arab and Islamic participation in the murder of Jews in the Mideast and Eastern Europe. This was predicated on support for a pan-Arab state and Arab control over Palestine.

During the war years, Iran became a haven for Gestapo agents. It was from Iran that the seeds of the abortive 1941 pro-Nazi coup in Baghdad were planted. After Churchill's forces booted the Nazis out of Iraq in June 1941, German aircrews supporting Nazi bombers escaped across Iraq's northern border back into Iran.

Likewise, the mufti of Jerusalem was spirited across the border to Tehran, where he continued to call for the destruction of the Jews and the defeat of the British.

Voilà la citation 41
His venomous rhetoric filled the newspapers and radio broadcasts in Tehran. The mufti was a vocal opponent of allowing Jewish refugees to be transported or ransomed into Jewish Palestine. Instead, he wanted them shipped to the gas chambers of Poland.

In the summer of 1941, the mufti, with the support of key Iranian military and government leaders, advocated implementing in Iran what had failed months earlier in Iraq. The plan once again was for a total diversion of oil from the Allies to the Nazis, in exchange for the accelerated destruction of the Jews in Eastern Europe and the Nazis' support for an Arab state. Through the Anglo-Iranian Oil Co., Iran had already been supplying Hitler's forces in occupied Czechoslovakia and Austria.

Now, the mufti agitated to cut off the British and the Allies completely and supply Germany in its push against Russia.

In October 1941, British, USSR other allied forces invaded Iran to break up the Iran-Nazi alliance. Pro-Nazi generals and ministers were arrested, and the shah's son was installed in power. The mufti scampered into the Italian embassy, where he shaved his beard and dyed his hair. In this disguise, he was allowed to leave the country along with the rest of the Italian delegation.

Page 2

Once the mufti relocated permanently to Berlin, where he established his own Reich-supported "bureau," he was given airtime on Radio Berlin. From Berlin and other fascist capitals in Europe, the mufti continued to agitate for international Jewish destruction, as well as a pan-Islamic alliance with the Nazi regime.

He called upon all Muslims to "kill the Jews wherever you see them." In Tehran's marketplace, it was common to see placards that declared, "In heaven, Allah is your master. On Earth, it is Adolf Hitler."

When the mufti raised three divisions of Islamic Waffen SS to undertake cruel operations in Bosnia, among the 30,000 killers were some volunteer contingents from Iran. Iranian Nazis, along with the other Muslim Waffen SS, operated under the direct supervision of Heinrich Himmler and were responsible for barbarous actions against Jews and others in Bosnia. Recruitment for the murderous "Handschar Divisions" was done openly in Iran.

Iran and its leaders were not only aware of the Holocaust, they played both sides. The country offered overland escape routes for refugee Jews fleeing Nazi persecution to Israel -- and later fleeing postwar Iraqi fascist persecution -- but only in exchange for extortionate passage fees.
(Bref un complot que rav Dynovisz racompte plus bas en video, PS Palestinien Iraniens Iraquiens c'est les mêmes pour lui on s'en doute.)

Thousands of Jews journeyed to Israel via Iran both during the Holocaust and during the years after the fall of Hitler, when Arab leaders, especially in Iraq, tried to continue Germany's anti-Jewish program. Iran profited handsomely.

Since the shah's downfall, Iran has become a center for organized international Holocaust denial and has helped elevate the endeavor from fringe hate speech to a state-approved pseudo-intellectual debate.
(oui classique, ils sont coupable de défendre leur vision de l'histoire mais rien est dit sur le fond, le débat est interdit. De plus le "depuis la chute du Chah d'Iran" sonne bizarrement.)

In international forums and on state-controlled radio, Iranian university experts and journalists help validate the revisionist views that Jews were never gassed or murdered in great numbers during the Holocaust.

Indeed, Iran has become a refuge for the biggest names in European Holocaust denial. When in 2000, revisionist author Jürgen Graf was sentenced in Switzerland to 15 months in prison for Holocaust falsification, Graf fled to Tehran "at the invitation of a group of Iranian scholars and university professors who are sympathetic to Holocaust revisionism," according to the Institute for Historical Review, a denial clearinghouse.

What's more, in May 2000, Iran's embassy in Vienna granted asylum to Austrian Holocaust denier Wolfgang Fröhlich, who testified as a so-called expert witness during Graf's 1998 trial. This saved Fröhlich from Austria's severe anti-Holocaust denial statutes. Fröhlich argued that evidence proved no Jews were killed by Zyklon B gassing.

Earlier, about 600 journalists and 160 members of the Iranian parliament signed petitions supporting French revisionist Roger Garaudy, who was fined $40,000 by French authorities for his book claiming the Holocaust was a myth. When Garaudy landed in Iran, the country's supreme spiritual leader, Ayatollah Sayyad Khamenei, granted him an audience and lauded his work.
cheers

Iran has played a leading role in the Holocaust drama and now tries to deny it. That should be very hard in a nation that was named for Hitler's master race.

Edwin Black is the author of "Banking on Baghdad" about the Nazi-Arab alliance.


Edwin Black serait-il d'accord avec cette vision cocaînée de l'histoire ?
Ou en est-il la source lui même ?



Fin de transmission nauséabonde elephant



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
c.isme

avatar

Nombre de messages : 2511
Age : 37
Localisation : terre
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: site arabe ou musulman alternatif en histoire ? Où les trouver ? Mohammed Amin al Husseini   15/2/2014, 11:16

Salutation,

C'est ennuyeux de voir à chaque fois les vidéos disparaitrent surtout celles qui sont capitales, bon on ne va pas rechercher l'extrait mais mettre directement l'originale.

Les rigolos de paranomag ce sont eux aussi fait avoir.
http://paranomagazine.blogspot.fr/2013/02/adolf-hitler-agent-palestinien-envoye.html

L'extrait qui n'est plus disponible commence ici à environ 60 minutes, mais aux environs des 40 minutes le sujet est Haman ( l'image du diable dans l'idéologie talmudique ) et il peut être intéressant de voir toute la vidéo ou au moins à 40 minutes.


Info sur la mise en page balise vidéo qui est en mp4
http://forum.alsacreations.com/topic-2-57478-1-RESOLUIE9-ne-lit-pas-la-balise-video-html5.html
(réédition ce n'était pas le bon lien, dsl. )

Lien original
http://dynovisz.el-net.net/dynovisz/20120304_Pourim_Meguila.mp4
lien page web d'origine
http://ravdynovisz.tv/video.php?video_id=8342
Hitler, Infiltration palestinienne -Pourim- 4 Mars 2012

Bonus parmi les 30 commentaires des israelites qui comme la majorité du peuple sont sous shoah comme il le seraient sous cocaine :

Citation :

Moshé Boughanim 12-03-2012 05:26

Cela fait des années que j'inonde les blogs nazis helvétiques des mêmes mots que vous venez d'illustrer dans ce shiour, mais il y a quelques détails qui manquent dans vos explications, c'est le rôle des banques suisses alliées du vatican, notamment du banquier françois genoud, qui a introduit al husseini à hitler et à himmler.

al husseini était l'un des chefs du camp d'extermination de Smyrne, dans lequel des dizaines de milliers d'arménien ont été sauvagement massacrés, c'est un imam musulmans qui plus tard est devenu le chef des brigades musulmanes de la waffen ss comme vous le dites, les plus cruelles de la ss, mais elles n'étaient pas composées de musulmans venant de Croatie comme vous le dites, mais de musulmans de toutes origines et de (je ne l'appellerait pas par ce nom humiliant) Israël d'avant 48.
al husseini avait recruté les plus hauts dirigeants des waffen ss musulmans parmi des libanais, syriens et égyptiens.

al husseini était pédophile et homosexuel, arafat était son "neveu" et c'est al husseini qui a investi son jeune amant à la tête de cette multinationale du crime et du nazisme. Il lui a donné le nom d'arafat en raison du nom de son amant précédent, tué lors d'une reddition opérée en égypte !

arafat n'avait rien d'autre que des gênes égyptiens, contrairement à ses faux titres de naissances ainsi plus tard de ceux de sa mère, maudite soit-elle !


Il s'agissait d'une alliance incluant également le vatican, qui est à l'origine de la crise économique allemande en 1930, en effet des trains entiers remplis de faux deutschemarks envoyés à hitler avait déstabilisé le pays et permit à ce diable de prendre le pouvoir après plusieurs tentatives ratées en 33.

Derrière ce coup d'état ayant ruiné les véritables économies allemandes, les complices de l'accession du nazisme, c'est à dire, la suisse et le vatican, ensuite ils ont (les banquiers suisses et les agents du vatican) importés les musulmans d'ores et déjà alliés des futures nazis.

Par contre en rencontrant al hussein, hitler et himmler ont mis au point la "solution finale" avec comme moyen, les camps d'exterminations, camps similaires à celui de al husseini en turquie 27 ans plus tôt ayant exterminé entre 100 et 200'000 arméniens.

Que personne ne se mette dans la tête que le nazisme est derrière nous, il a plus d'adepte aujourd'hui qu'il y a 70 ans, 10 fois, 100 fois plus, les comptes à numéros de ces criminels sont plein à craquer, cela fait 80 ans que les nazis et leurs descendants entretiennent ce business mafieux et sanguinaire, cela avec la complicité de banquiers lourdement visés par les juridictions américaines pourquoi les juges américains ont mis à genoux les banquiers suisses, premièrement avec les comptes en "déshérences" Juifs et encore non reconnus par les tribunaux helvétique en 2000, en suite avec les poursuites américaines sur les comptes de tricheurs américains, prétexte utilisé par les juges américains pour fracasser le système mafieux helvétiques, les mêmes qui abritent aussi le 90% des aides ayant été allouées aux arabes de Judée-Samarie, avec un compte laissé par arafat dans la banque pictet & cie contenant des dizaines voir des centaines de milliards de dollars.

Comment se fait-il que les palos ne demandent jamais rien concernant ces milliards dormants en suisse, jamais un mot à ce sujet alors qu'ils pleurent à longueurs d'années et obtiennent encore des donations via les ong et l'onu et qui sont virés directement dur des comptes en suisse !!

Quelqu'un a-t-il vu la villa de feu arafat à Genève dans le quartier le pus riche du monde de Vandoeuvre-Cologny ?  Quelqu'un a-t-il vu la veuve d'arafat dans ses étages loués à l'année dans le palace le plus cher de Paris ?

Quelqu'un a-t-il vu arafat, durant les dizaines d'années qu'il a passé à Genève avec ses petits garçons de 12 ans main dans la main ? Ces visites avec françois genoud, le banquier suisse héritier des lègues d'hitler, françois genoud, le banquier unique héritier d'hitler, car ce dernier a laissé un testament bizarrement reconnu en suisse alors qu'hitler était autrichien et allemand !!!

Si ce sujet vous intéresse, ouvrons le débat, j'en ai des kilomètres !!!!


A+
d'ailleurs une vidéo comme celle-ci mériterait qu'un Blanrue en face une conférence vidéo avec des développements et une critique historique sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thunderbolts.info/wp/
 
site arabe ou musulman alternatif en histoire ? Où les trouver ? Mohammed Amin al Husseini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ferme gauloise à Troarn (14).
» où trouver le dipbrow d'anastasia berverly hills ?
» Histoire de la pensée arabe et islamoque
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» Site sur la langue sicilienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire :: Entraide-
Sauter vers: