Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Survivalisme en ville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commando

avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : BE
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: Survivalisme en ville   18/8/2013, 15:59

Bonjour,

Je viens de retrouver le contenu sur le forum ER.

C'est donc moi qui écrit, sous le même pseudo.

Un gars demandait "comment survivre en ville". Par mon expérience et ma formation j'ai tenté de lui apporter des réponses.

---------

Comme promis mon ami, je vais répondre.

Le survivalisme se fonde sur quoi ? La survie par autonomie. Mais le survivalisme urbain, c'est autre chose. J'ai du mal à cerner le sujet, même si je le comprends.


En milieu urbain, tu n'as pas de fermes, de gibier potentiel, donc les gens vont aller voler les richesses (nourriture, biens matériels, armes) des autres et s'entretuer, d'où la nécessité de porter les armes et savoir les utiliser. Mais les munitions vont manquer au bout d'un certain moment.

Mais bon, à côté de ça...

- Gazole (qui s'épuisera... ou sera volé)
- Nourriture en conserves (idem)
- Eau en grande quantité (encore pareil...)
- Prévoir un bunker ou un abri souterrain bien gardé en cas de conflit populaire
- Livres, jeux de société, etc. Les ordinateurs ne serviront plus à rien sans électricité, et les sources électriques seront prises par les plus forts, donc oubliez cette idée
- Arc à flèches
- Du bois et du matériel de menuiserie (pour fabriquer ses flèches et des pièges)
- Des pièges (sophistiqués ou rudimentaires)
- De l'argent et de l'or
- Des pièces métalliques de style batteries, pièces de voiture, etc
- Gaz/essence dans un objectif de revente éventuelle contre une absence de ressources manquantes
- Des pierres, car si tu tombes à court de gaz, bonjour pour créer du feu
- Se procurer et mettre à l'abri des armures de commando, en cas d'attaque tu seras bien content de les avoir pour te protéger (quand je dis "attaque", c'est dans les deux sens, car si tu crèves de faim, tu iras attaquer le voisin)
- Armes blanches en grande quantité (couteaux, haches, katanas, poignards, sabres, massues, chaînes, tout ce qui peut servir)
- Épinéphrine
- Relire Darwin Wink

Mais là c'est encore pareil : le bois n'est pas éternel, tout comme les armes à feu et leurs munitions.

PS: pense aussi aux dynamos.

Obelix écrit:
Citation :
Tchoukatte, tu peux m'apprendre à faire un noeud de pendu ;-) ? il y a un petit livre qui tient la route "survivre en ville ... quand tout s'arrête". Je pense que le problème c'est surtout la masse de gens incultes et abrutis qui seront incapables d'être solidaires ou de se retrousser les manches. Je les crains plus que les "seigneurs".
Il est clair que l'intérêt collectif passe avant l'intérêt individuel, mais tout le monde ne comprend pas ça.

Étant des êtres humains, nous devrions pourtant le savoir, car c'est dans nos gènes, dans notre instinct. Mais le problème, c'est que dans cet instinct, il y a aussi le gène de la suprématie, de la domination par la force, et de la brutalité dans son intérêt personnel.

Comme quoi le génome humain est complexe, paradoxal, il n'est pas qu'une histoire d'ADN.

Les religions ont permis de recadrer un petit peu les choses.

Mais une fois que le chaos s'installera, ce qui va arriver après le crash bancaire, il n'y aura plus d'amour, de pardon ou de fidélité qui tienne. Si un musulman doit manger du porc pour survivre, il le fera. Si un chrétien doit tuer un autre être humain pour survivre, il le fera. Si un juif allume un ordinateur (s'il en reste) au Sabbat et ne mange pas kascher, il le fera, pour survivre.

L'esprit de collectivité doit donc s'installer avant le chaos. C'est ce que nous essayons de faire, mais on nous prend pour des illuminés paranoïaques.

Et je te cache pas que chez moi j'ai un bunker, complètement militarisé. C'est une base militaire personnelle pour ma survie et elle peut accueillir 4 personnes, avec des réserves (pour 5) allant jusqu'à 1 an et demi. Seul, je pourrais survivre 5 ans, voire 6 en faisant des économies de ressources. Et crois-moi, personne ne pourrait entrer, et je suis armé jusqu'aux dents, muni d'armures, si jamais je dois aller attaquer un groupe hostile qui détient des ressources essentielles à ma survie et celle de mes camarades.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer : on vit dans une société de "luxe", quasiment plus personne n'est habitué à vivre avec le strict minimum, et une fois le chaos "en place", les gens vont continuer à rechercher ces luxes, des fastes inutiles et superficiels, en mettant de côté la survie de leurs semblables. Donc, la collectivité.

Ca me fait penser à la chanson "Foule sentimentale" d'Alain Souchon, avec le rose qu'on nous propose... d'avoir les quantités d'choses... etc.

Mais crois-moi je ne suis pas un sentimental. Si je dois tuer pour protéger ma "tribu" ou mon groupe, je le ferai.

tchoukatte écrit:
Citation :
Désole je sais que je suis pas forcement très motivant, mais il faut essayer de comprendre que je me bats plus par dignité que par espoir. En fait ce qui me dégoûte le plus ce n'est pas forcement la guerre ou quoi, c'est que même après le chaos les gens seront toujours aussi con (pour résumer). Bizarrement je peux pas paraître pessimiste mais je ne le suis qu'a court et moyen terme. Et puis honnêtement j'ai envie de pouvoir me regarder dans la glace et me dire: on aura quand même bien rigoler.
Sinon l'esprit de collectivité est à faire parmi nous, ce qui me fait peur c'est ma famille et mes proches qui ne sont absolument pas dans tout ça, de jours en jours ils y arrivent j'ai l'impression mais pendant ce temps, les pions sur avance. Concernant ton bunker, je t'aurai traité de fou il y'a encore 1 an. T'as juste le bunker ou une parcelle cultivable? Pour l'eau? Les besoins aussi. Je te vois planqué dans une cave pendant 4 ans, je sais pas si c'est bien ça, mais sans vie extérieur, autant être enterrer directement no? Et sans indiscrétion tu as une copine? Si oui comment le prend t-elle tout ça?
Comme je le disais à Ben en privé :

"Crois-moi, en cas de crash bancaire et de chaos complet, les gens seront bien content d'avoir un mec comme moi de leur côté, et certainement pas en face d'eux. C'est sûr qu'avec un commando surentraîné et expérimenté, qui a tout prévu, qui est protégé et armé jusqu'aux dents, peu de groupes peuvent faire le poids. Mes potes des forces spéciales sont pareils, ils ont déjà tout prévu (bunker, armes, survie). Le gouvernement a dépensé beacoup de temps et beaucoup d'argent pour nous entraîner, nous apprendre à survivre dans n'importe quel milieu, n'importe quelles conditions, avec peu (ou pas du tout) de support extérieur. Et on le sait très bien : en cas de chaos total, l'Armée sera déployée à partir d'un certain moment, les secteurs seront sécurisés, militarisés, et pour les zones à risque où même l'Armée en réduction d'effectifs ne pourra plus rien faire, c'est le nucléaire qui sera employé. D'où le bunker."

Pour l'eau, j'ai déjà installé moi-même un système permettant de pomper directement d'une source proche. Mais je ne me fais aucune illusion : l'eau ne sera pas toujours pure. À un moment donné elle sera polluée, ne serait-ce que par les déjections, ou en cas de bombardements. N'entrons même pas dans le cadre du radioactif/chimique (j'ai aussi prévu 5 combinaisons et des masques à gaz).

Donc, dans la perspective d'une eau non-utilisable, j'ai prévu des barils entiers. Il y a des litres et des litres, pour 1 an et demi si nous sommes 5 personnes. Pareil pour la nourriture.

En cas d'attaque, le gibier ne sera plus comestible et on risque l'empoisonnement. Donc j'ai prévu des RSRI, rations de survie réchauffables individuelles, en grande quantité. Il y a aussi de la nourriture pour chiens et tout le nécessaire pour qu'un chien vive avec moi (ou nous) sans puiser dans nos ressources. Un chien est très utile pour flairer, sentir, bondir (et accessoirement, tenir compagnie).

Et oui j'ai une copine, mais nous ne sommes pas mariés, n'envisageons pas d'enfant immédiatement, et restons relativement distants, car avec mon métier (spécialité) la vie de couple est très, très dure à encaisser/conjuguer. Surtout pour la femme.

Elle sait très bien que j'ai un bunker et que je suis en mode "survie", elle connaît mon métier et mon style de vie. Au départ elle m'a pris pour un fou paranoïaque quand je lui ai montré mon bunker, mon armurerie et tout le reste, en lui expliquant comment fonctionne une arme, le rechargement, les munitions, et la théorie (qui n'est plus une théorie) du crash bancaire ou d'une attaque nucléaire, d'une guerre civile, etc.

Puis elle s'y est fait, constatant avec regret "l'évolution" du monde, sans parler de certains secrets militaires que j'ai bien été obligé de lui révéler pour préserver la vie de mon couple. Là, elle a instantanément pigé et elle aussi s'est mis à prévoir des choses dans l'éventualité d'un Némésis.

tchoukatte écrit:
Citation :
Concernant ton bunker, je t'aurai traité de fou il y'a encore 1 an. T'as juste le bunker ou une parcelle cultivable? Pour l'eau? Les besoins aussi. Je te vois planqué dans une cave pendant 4 ans, je sais pas si c'est bien ça, mais sans vie extérieur, autant être enterrer directement no?
Non.

On peut très bien survivre à un chaos total pendant 4 à 5 ans, complètement isolé, puis ressortir un jour car les choses auront repris un peu d'ordre.

Dans ma liste, j'ai oublié de noter plusieurs points cruciaux :

- Des médicaments (antibiotiques à spectre large, désinfectants, épinéphrine, morphine, etc). Je pensais que vu que Yanis est infirmier, ça coulerait de source pour lui, sans penser aux autres et m'en excuse.

- De l'alcool. Non pas pour se saouler (quoique...) mais pour créer des bombes, voire désinfecter/anesthésier en cas de rupture de stock de médocs.

- Pensez à TOUJOURS AVOIR dans votre abri des câbles électriques de tous types. Même si l'électricité est rompue, ça peut toujours vous servir.

- Concernant les armes : blanches en grande quantité, et à feu avec un grand stock de munitions, ainsi que le matériel d'entretien qui va avec. C'est toujours embêtant de se retrouver avec une arme enrayée au moment d'une attaque.

- Entraînez-vous au tir et au maniement d'armes.

- Apprenez des règles fixes, strictes, et établissez un document, une espèce de "Dix commandements" de votre abri, que vous afficherez sur un mur, en évidence. Car en compagnie d'autres personnes, il faut qu'une hiérarchie et des règles soient non seulement établies, mais respectées. De plus, si vous êtes seul(e) dans votre abri pendant un long moment (mois, années), il sera toujours très utile de vous rappeler les codes de base établis.

- Si vous êtes un homme (ou plusieurs) en situation de promiscuité prolongée avec des femmes, n'ayez pas recours à la violence/brutalité pour assouvir vos besoins sexuels, et surtout, protégez-les des enculés qui tenteraient de les violer.

Exemple : dans mon bunker j'ai déjà établi une "Bible" de conduite, avec des règles simples, strictes, efficaces. En note n°16, il est indiqué : "Tout homme en ces lieux qui tenterait d'avoir recours à la violence pour assouvir ses besoins sexuels envers ses compagnons d'abri sera sanctionné d'une peine de 4 jours en cellule d'isolement. S'il recommence, une fois sorti, il sera abattu sans sommation".

J'ai moi-même rédigé ces codes. Car sans lignes vectrices, c'est justement le chaos à l'intérieur - c'est celui de l'extérieur dont on se protège, il est donc très con et malsain de répandre le chaos à l'intérieur.

- Pensez à militariser 1) votre propre abri, et 2) militariser votre secteur, puis 3) militariser votre zone d'action. Elle s'élargira avec le temps et la discipline, ce qui facilitera la cohabitation et l'exploitation des ressources.

- Dites-vous que les insectes sont comestibles. Je sais que ça fait très "commando en situation de survie", mais ce que je dis est la vérité. Lors de notre formation aux FS, nous avons appris à repérer et identifier plantes, insectes, etc. Puis à les manger. Pensez-y. Pour votre survie et celle des autres.

- Je ne le répéterai jamais assez : habituez-vous à vous passer du superflu (tabac, télé, chips, ...).

- Pensez à toujours avoir une réserve d'huile, de graisse, etc, et pensez à l'entretien de votre matériel.

- Procurez-vous des rangers type commando, des treillis, ainsi que des armures/plastrons. En vente libre dans le civil à travers le surplus militaire. Pour les casques, cagoules/baclavas, tours de cou, équipement radio, je crois qu'on en vend dans les magasins d'airsoft, non ? La qualité est basique, mais c'est toujours ça de pris quand on n'est pas militaire, donc avec un accès direct aux réserves militaires et aux magasins professionnels.

- Pensez à avoir un chien type molossoïde bien dressé.

- Pensez à prévoir du poison.

- Masques à gaz, combinaisons biochimiques, etc.

- Lunettes de vision nocturne (je sais, ça coûte un bras).

- Combinaisons incombustibles.

- Neutralisez votre environnement, sans décorations superflues.

- Prévoyez une table d'opération, des sangles et du matériel chirurgical. On en trouve dans des kits de secours et de survie très basiques, mais également du matériel plus pointu dans les magasins d'infirmerie et en pharmacie.

- Étudiez un minimum la médecine et l'anatomie.

La liste est longue, il faut rajouter tous ces derniers points à ma précédente liste, et encore elle ne serait pas complète.

MrPBB écrit:
Citation :
tres complet...
Une petite précision Commando
Ou ce procurer de l'eau potable et comment en fabriquer simplement ???
On ne peut pas fabriquer d'eau potable. À moins d'être en possession d'une purge et de filtres, mais là encore, ils s'usent avec le temps. Et la garantie d'une eau potable n'est jamais de 100%, surtout en cas d'attaque chimique/nucléaire/radioactive. Là ce n'est plus la peine d'y penser.

Pour se procurer de l'eau potable, il existe des moyens efficaces et pas chers : soit tu achètes des barils entiers de X litres, soit tu récoltes le tout dans une citerne grâce à l'eau de pluie et ensuite, tu achètes des barils vides, et tu les remplis. N'oublie pas que la neige peut être très utile pour étancher sa soif.

Concernant l'eau, il faut également prévoir des barils (ou stocks, si vous préférez) d'eau pas forcément potable, mais utilisable pour se laver.

Car l'hygiène est primordiale pour la survie (maladies, infections, parasites, ...).

Une dernière chose : penser à avoir des stocks de savonnettes coupées en petits dés (cubes). Ca permet de se laver en économisant des ressources, sans forcément passer par les essuis (en France vous appelez ça comment déjà ? Des draps de bain ?). Inutile.

Un vieux légionnaire m'a appris des techniques d'hygiène élémentaires avec des moyens réduits : source d'eau (ou baril) + cube de savonnette + huile de coude = hygiène impeccable. Et crois-moi, on s'en fout que l'eau soit froide.

tchoukatte écrit:
Citation :
Quel genre d'insecte? Les limaces par exemple ça se bouffe?
En général, les limaces accumulent des substances plus ou moins toxiques au niveau dorsal pour se défendre des prédateurs. C'est le même genre de principe que chez les crapauds. Par contre, selon les espèces et l'environnement, la toxicité peut grandement varier.

En gros, disons ce que ce n'est pas vraiment comestible pour l'être humain, mais faudrait voir espèce par espèce. On ne peut pas généraliser pour l'ensemble des espèces appartenant à un genre quelconque.

Néanmoins, probablement qu'une première cuisson à l'eau bouillante suivie d'un rinçage et d'une deuxième cuisson rendrait la bestiole comestible, mais sans doute trop caoutchouteuse pour être digne d'un réel intérêt culinaire.

Par contre, c'est comestible dans un intérêt de survie, à condition de faire bouillir la limace.

Pour le genre d'insecte, à peu près tout se mange. Araignées, cafards, abeilles, chenilles, larves d'agave et de Sago, fourmis, sauterelles, grillons, vers, termites, fourmis, scorpions, tarentules, ...

Apprendre à les débusquer, et les manger, fait partie de l'entraînement de base des forces spéciales. Endurcissement psychologique & pédagogie "survival".

Pareil pour les serpents, les asticots, les crocodiles, les loups, les lions, les ours, etc.

Pour en revenir aux insectes : c'est extrêmement riche en protéines. Sur le plan nutritionnel, les insectes représentent une source de protéines non négligeable. Les insectes apportent aussi quantité de vitamines, magnésium, fer, sodium, phosphore, zinc, pour un taux de matière grasse très bas.

MrPBB écrit:
Citation :
et les pastille qui purifie l'eau ?
Oublie.

Premièrement parce que ça ne "purifie" pas l'eau à 100%, ensuite parce que même si c'était le cas, tu ne pourrais rien enlever aux caractéristiques toxiques d'une eau potentiellement imprégnée de déchets radioactifs/chimiques/nucléaires.

PS: manger des insectes s'appelle l'entomophagie.

Absolem écrit:
Citation :
Comme le dit Alain Soral, mieux vaut aller vivre pénard à la campagne.
J'ai la chance d'avoir de la famille paysanne, le seul hic, c'est que je suis ultra allergique au foin, c'est impossible pour moi d'entrer dans une grange de manière prolongée sous risque de... mort...
Mon principale objectif c'est me faire une désensibilisation avant l'effondrement du système. Pour le reste je me mettrai au travail à la ferme. Smile
Raison pour laquelle je parlais plus haut d'épinéphrine.

Par exemple je suis allergique aux champignons français (...), mais si c'est pour ma survie, et que j'ai de l'épinéphrine à proximité, utilisable, j'en mangerai.

Pareil pour les chiens, chats, etc.

Dernière info : les Américains sont précurseurs en la matière (survivalisme). Tout le monde (ou presque) là-bas s'y est déjà préparé. D'où la question du port d'armes légal en Europe.

Je sais qu'en Suisse c'est légal. On peut transporter ses armes, aller dans des magasins avec, etc. Les Suisses ont pigé bien des choses aussi (hasard avec le "pays des banques" ?).

Concernant notre entraînement aux Forces Spéciales, si vous voulez, je peux vous en parler un peu (mais pas trop quand même), car c'est l'idéal pour apprendre à survivre, s'organiser, etc. Dans des conditions extrêmes, pendant des périodes prolongées, avec peu - ou pas - de support extérieur. N'importe quelles conditions, n'importe quel milieu.

Commando écrit:
Notre forum a été piraté, je complèterai tout ça quand il sera réparé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Survivalisme en ville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Ville de Rouen
» Poussette Campagne ET Ville
» Fête du Cidre - Pissy-Pôville (76).
» L'Hôtel de Beauvoir, second Hôtel de Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Que Faire-
Sauter vers: