Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   6/1/2014, 15:26

Preuves irréfutables à l'appui de la thèse montrant que le Judaïsme est une religion satanique.

Que le Dieu d'Israël,Jéhovah (aussi appelé Jahvé),est soit une entité satanique (voir Satan lui-même),soit une égrégore maléfique de scribes judaïtes qui le sont tout autant : les Lévites.

Que la Bible juive (l'Ancien Testament) est un texte rempli de haine et de principes vicieux,corrupteurs,démoniaques.

Qu'elle fut rédigé en grande partie par ces mêmes foux-furieux sataniques (les Lévites puis les Pharisiens) inspiré par le Malin en personne,qui en a profité pour essayer de se faire passer pour Dieu lui-même (car Satan singe Dieu pour mieux tromper les hommes).

Ces faits furent déjà mis en évidence à plusieurs reprises dans l'exposé intitulé Le credo sabbataïste-frankiste,doctrine infernale de la Synagogue de Satan pour la Révolution (que je vous invite à lire intégralement) http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution?highlight=credo ,notamment lors du quatrième message de celui-ci (mais pas seulement),ou nous avions développé cette tromperie puis cité un passage explicite de la Controverse de Sion, relatif au Deutéronome,ce texte central de la Torah (l'Ancien Testament),le livre religieux le plus important du Judaïsme avec le Talmud (une autre horreur satanique,compilations de rabbins pervers et antéchristiques).

Ce passage de la Controverse de Sion que nous avions cité était tiré du chapitre trois intitulé : "Les Lévites et la Loi".

https://archive.org/details/LaControverseDeSion

Lisible en ligne ici :

http://www.controversyofzion.info/Controversy_Book_French/Controversybook_fr/Controversybook_fr_3.htm

Pour rappel,ce livre,La Controverse de Sion,est,dans son intégralité,ce que l'on peut appeler une radiographie des plus complètes des mécanismes et des évenements qui ont amené à la rédaction et à la forme définitive de l'Ancien Testament,puis du Talmud,bref du Judaïsme tel qu'il s'est constitué,de ses principes,puis de son histoire et de son rôle dans l'histoire,à l'effet complètement corrupteur, destructeur et satanique pour l'humanité partout où il est passé.

D'ailleurs tout autant corrupteur pour les juifs eux-mêmes, qui ont le malheur d'y avoir été soumis.

Ce livre (et ce sujet) s'adresse donc autant aux non-juifs qu'aux juifs,pour leur faire prendre conscience du péril que représente cette doctrine démoniaque,où au final tout le monde est perdant, spirituellement parlant.

Pas étonnant que ce livre (terminé par Douglas Reed en 1956) ne fut jamais publié par aucune maison d'édition et qu'il resta des décennies aux oubliettes.

Le Système pensais que la Conspiration du silence l'avait définitivement enterré,mais il réapparut il y a quelques années sur internet,traduit par une personne généreuse qui a préférée garder l'anonymat (l'on peut comprendre pourquoi).

Le contenu du chapitre III de ce livre, "Les Lévites et la Loi", est tellement important qu'il est bon d'y revenir ici et d'en faire un sujet à part entière,ou nous allons en citer les passages saillants,absolument révélateurs pour comprendre ce qu'est réellement le Judaïsme et sa nature intrinsèquement vicieuse.

Il faut savoir une chose.

Une grande partie de l'humanité est victime d'une illusion satanique encore aujourd'hui,absolument gravissime et lourde de conséquence au niveau spirituel, en croyant que notre Créateur,Dieu,le dieu d'amour,de compassion et de justice,l'Esprit de Vérité vers qui chaque homme doit aspirer à s'élever (et qui est aussi le Père du Christ de l'Evangile),est le même Être que le dieu de l'Ancien Testament,la divinité tribale d'Israël : Jéhovah.

Rien n'est plus faux,car ce dernier n'est rien d'autre qu'une entité prônant la haine et la destruction,le meurtre des hommes, des femmes et des enfants,le matérialisme,le pillage,la tyrannie satanique sous toutes ses formes et l'inversion des valeurs sur tous les plans,le tout avec en toile de fond un projet dément de domination mondiale sur la ruine et le massacre des nations non-juives au profit de son "peuple élu",appelé à régner sur la Terre.

Cela ne vous rappelle rien ?

Moi si,cela me rappelle le Nouvel Ordre Mondial et la mystique du mondialisme.

Alors,Jéhovah est-il Satan ?

Ce qui va suivre nous en donnera un aperçu :




Citation :
Chapitre III de La Controverse de Sion


Les Lévites et la Loi


Durant les cent ans qui suivirent la conquête assyrienne d'Israël, les Lévites de Juda commencèrent à compiler la Loi écrite. En 621 av. J.-C., ils produisirent le Deutéronome et le lurent au peuple au Temple de Jérusalem.

Ce fut la naissance de la «loi mosaïque», que Moïse - s'il a jamais vécu - ne connut jamais. On l'appelle la loi mosaïque parce qu'elle lui est attribuée, mais les autorités s'accordent sur le fait qu'elle était le produit des Lévites, qui à l'époque et par la suite, firent sans cesse dire à Moïse (et donc, à Jéhovah) ce qui les arrangeait. La description correcte serait «la loi lévitique» ou «la loi judaïque».

Le Deutéronome est au judaïsme et au sionisme officiels ce que le Manifeste communiste fut à la révolution destructrice de notre siècle. Il est le fondement de la Torah («la Loi») contenue dans le Pentateuque, qui lui-même forme la matière première du Talmud, qui donna naissance aux «commentaires» et aux commentaires des commentaires qui ensemble constituent la «loi» judaïque.

Par conséquent, le Deutéronome est aussi la base du programme politique de domination mondiale sur les nations spoliées et asservies, programme qui fut largement réalisé en Occident durant ce XXe siècle. Le Deutéronome est en rapport direct avec les événements actuels, et beaucoup de la confusion qui entoure ces événements se dissipe si on les étudie à sa lumière.

Le Deutéronome fut lu, en 621 av. J.-C., à un si petit auditoire, dans un si petit endroit, que ses conséquences énormes pour le monde entier, durant les siècles qui suivirent jusqu'à notre époque, sont par contraste des plus frappantes.

Avant que le Deutéronome ne soit compilé, seule la «tradition orale» des paroles de Dieu à Moïse existait. Les Lévites prétendaient être les gardiens consacrés de cette tradition et les tribus devaient les croire sur parole (leur prétentions à cet égard provoquaient particulièrement la colère des «prophètes» israélites). Si quoi que ce soit avait été rédigé avant qu'on ait lu le Deutéronome, de tels manuscrits étaient fragmentaires et sous la garde des prêtres, et aussi peu connus des membres des tribus que les poètes grecs ne le sont des paysans des collines du Kentucky aujourd'hui.

Que le Deutéronome fût différent de tout ce qu'on avait connu ou compris auparavant est implicite de par son nom, qui signifie «seconde Loi». En fait, le Deutéronome était du judaïsme lévitique,révélé pour la première fois; les Israélites (tel qu'on l'a déjà montré) «n'étaient pas des juifs» et n'avaient jamais connu cette «Loi».

De manière significative, le Deutéronome qui apparaît en tant que cinquième livre de la Bible actuelle, avec l'air d'être naturellement issu des livres précédents, fut le premier livre à être terminé en entier. Même si la Genèse et l'Exode fournissent un contexte historique et l'accentuent, ils furent rédigés plus tard par les Lévites, et le Lévitique et les Nombres, les autres livres de la Torah, furent compilés encore plus tard.

Le Deutéronome prenait le contre-pied de la tradition ancienne, si celle-ci était en accord avec les commandements moraux. Toutefois, les Lévites étaient dans leur droit auto-accordé de faire tous les changements qu'ils souhaitaient, car ils déclaraient qu'ils pouvaient, par autorisation divine, modifier la Loi telle que révélée oralement par Dieu à Moïse, afin de répondre aux «conditions d'existence en perpétuelle évolution, dans l'esprit de l'enseignement traditionnel» (le Dr Kastein).

À cet égard, ils prétendaient aussi que Moïse avait reçu au Mont Sinaï une Torah orale secrète, qui ne devait jamais être consignée par écrit. Au vu de l'inclusion postérieure de l'Ancien Testament en un seul volume avec le Nouveau Testament chrétien, et la supposition du gentil [non-juif, païen - NdT] moyen qu'il a donc devant lui la «loi mosaïque» dans son intégralité, ce qualificatif est définitivement intéressant.

Le Talmud, tel que cité par le Dr Funk, dit: «Dieu a prévu qu'un jour viendrait où les païens s'empareraient de la Torah et diraient à Israël, "Nous aussi sommes fils de Dieu". Alors l'Éternel dira: "Seul celui qui connaît mes secrets est mon fils". Et quels sont les secrets de Dieu? Les enseignements oraux».

On dit aux quelques personnes qui entendirent le Deutéronome tel que lu en 621 av. J.-C., et qui ensuite apprirent les premiers ce que serait «la loi mosaïque», que les manuscrits avaient été «découverts». Les autorités judaïstes actuelles rejettent cela et s'accordent sur le fait que le Deutéronome fut l'oeuvre indépendante des Lévites dans la Juda isolée après le rejet de Juda par les Israélites et la conquête d'Israël. Le Dr Kastein explique l'affaire ainsi:

Citation :
«En 621 av. J.-C., un manuscrit recouvert par la poussière des siècles fut découvert parmi les archives. Il contenait une étrange version des lois qui avaient été codifiées jusqu'alors, une sorte de répétition et de variation de ces lois, donnant une foule d'instructions concernant le devoir de l'homme envers Dieu et envers son prochain. Il était rédigé sous la forme de discours censés avoir été délivrés à Moïse juste avant sa mort de l'autre côté du Jourdain. Qui en était l'auteur, cela est impossible à dire».

Ainsi, le Dr Kastein, un zélote en attente de l'accomplissement littéral de « la loi mosaïque » dans chaque détail, ne croit pas que son auteur fût Jéhovah ou Moïse. Cela lui suffit qu'elle fût produite par les prêtres législateurs, qui pour lui sont l'autorité divine.

Nul aujourd'hui ne peut dire jusqu'à quel point le Deutéronome tel que nous le connaissons ressemble au Deutéronome tel qu'il fut lu en 621 av. J.-C., car les livres de l'Ancien Testament furent sans cesse modifiés jusqu'à l'époque de la première traduction, où d'autres modifications diverses furent faites, sans doute pour éviter une agitation excessive parmi les gentils. Nul doute que quelque chose fut supprimé alors, si bien que le Deutéronome dans sa forme originelle devait être vraiment violent, car ce qui demeure est déjà bien assez brutal.

L'intolérance religieuse est la base de cette «seconde Loi» (l'intolérance raciale allait suivre plus tard, dans une autre «nouvelle Loi»), et le meurtre au nom de la religion est son principe caractéristique. Cela nécessite la destruction des Commandements moraux, qui sont en fait mis en place pour mieux être démolis. Seulement ceux se rapportant à la vénération exclusive du Jéhovah «jaloux» sont laissés intacts. Les autres sont enterrés sous un grand monticule de «lois et jugements» (règlements institués pour ainsi dire sous une Loi dirigeante) qui les annulent de fait.

Ainsi, les commandements moraux contre le meurtre, le vol, l'adultère, la convoitise, la haine du prochain et autres du même genre, sont-ils viciés par une multitude de «lois» enjoignant expressément à massacrer les autres peuples, assassiner les apostats individuellement ou communautairement, prendre des concubines parmi les femmes captives, «détruire totalement» en ne laissant «rien en vie», «exclure l'étranger» de la remise de dettes, et autres exemples du même acabit.

Quand on arrive à la fin du Deutéronome, les commandements moraux ont été invalidés de cette manière, dans le but d'installer, sous l'apparence d'une religion, l'idée politique grandiloquente d'un peuple envoyé spécialement dans le monde pour détruire et «posséder» les autres peuples et pour dominer la Terre. L'idée de destruction est essentielle au Deutéronome. Si elle est enlevée, nul Deutéronome, ou loi mosaïque, ne subsiste.

Ce concept de destruction en tant qu'article de foi est unique, et son apparition en pensée politique (par exemple, dans la philosophie communiste) pourrait à l'origine provenir de l'enseignement du Deutéronome, car il n'y a pas d'autre source vérifiable.

Le Deutéronome est avant tout un programme politique complet : l'histoire de la planète, créée par Jéhovah pour ce «peuple spécial»,doit se terminer par le triomphe de ce peuple et la ruine de tous les autres. Les récompenses offertes aux fidèles sont exclusivement matérielles : massacres, esclaves, femmes, butins, terres, empires. La seule condition imposée pour ces récompenses est l'observance des «lois et jugements», «lois et jugements» qui commandent essentiellement la destruction des autres. La seule culpabilité définie réside dans la non-observance de ces lois. L'intolérance est spécifiée en tant qu'observance, la tolérance en tant que non-observance - par conséquent, culpabilité. Les châtiments prescrits sont de ce monde et matériels, non spirituels. La conduite morale, pour peu qu'elle soit exigée, est requise uniquement envers les coreligionnaires, et les «étrangers» en sont exclus.

Cette forme unique de nationalisme fut présentée pour la première fois aux Judaïtes dans le Deutéronome, en tant que «Loi» de Jéhovah et parole littérale, adressée par ce dernier à Moïse. La notion de domination mondiale par la destruction est introduite au début (chapitre 2) de ces «discours censés avoir été délivrés» par un Moïse agonisant:

Citation :
«L'Éternel m'adressa la parole, et dit… À partir d'aujourd'hui, je répandrai la terreur et la crainte de toi parmi les peuples qui sont sous tous les cieux, qui entendront parler de toi, et trembleront, et seront dans l'angoisse à cause de toi ». En témoignage de cela, le destin de deux peuples est en même temps montré. Le roi de Sihon et le roi de Bashân « sorti[ren]t se battre contre nous, lui et tout son peuple», sur quoi ils furent «totalement détruits, les hommes et les femmes et les petits enfants», seul le bétail fut épargné et «le butin» emporté «en guise de proie pour nous» (l'insistance sur la destruction totale est un thème récurrent et significatif de ces anecdotes illustratives).

Ces premiers exemples du pouvoir de Jéhovah à détruire les païens sont suivis par le premier des nombreux avertissements stipulant qu'à moins que «les lois et jugements» ne soient observés, Jéhovah punira son peuple spécial en le dispersant parmi les païens. L'énumération de ces «lois et jugements» suit les Commandements, dont la validité morale est détruite en même temps par une promesse de massacre tribal:

Citation :
«Sept nations plus grandes et plus puissantes que toi» doivent être livrées aux mains des Judaïtes, et: «Tu les détruiras entièrement; tu ne feras aucune alliance avec elles, et tu ne leur montreras aucune pitié… tu détruiras leurs autels… car tu es un peuple saint pour l'Éternel ton Dieu; l'Éternel ton Dieu t'a choisi pour que tu sois un peuple spécial à ses yeux, entre tous les peuples qui sont sur la surface de la terre… Tu seras béni entre tous les peuples… Et tu consumeras tous les peuples que l'Éternel ton Dieu te livrera; tes yeux seront sans pitié envers eux… l'Éternel ton Dieu enverra les frelons contre eux, jusqu'à ce que ceux qui restent et qui se cachent de toi, soient détruits… Et l'Éternel ton Dieu expulsera ces nations devant toi petit à petit… Mais l'Éternel ton Dieu te les livrera, et les détruira par une destruction puissante jusqu'à ce qu'il soient détruits… Et il livrera leurs rois entre tes mains, et tu détruiras leur nom de dessous les cieux ; aucun homme ne sera capable de se tenir devant toi, jusqu'à ce que tu l'aies détruit»

Arrivés au XXe siècle de notre ère, les peuples de l'Occident, dans l'ensemble, avaient cessé d'attacher toute signification actuelle à ces incitations, mais les peuples directement concernés ne pensaient pas la même chose. Par exemple, la population arabe de Palestine fuit en masse sa terre d'origine après le massacre de Deir Yassin en 1948, parce que cet événement signifiait pour eux (tel que ses auteurs l'avaient voulu) que s'ils restaient, ils seraient «entièrement détruits».

Ils savaient que les dirigeants sionistes, en train de palabrer avec les politiciens britanniques et américains du lointain Occident, avaient déclaré à plusieurs reprises que «la Bible est notre Mandat» (le Dr Chaim Weizmann), et ils savaient (si les populations occidentales ne le réalisaient pas) que l'allusion se référait à des passages tels que ceux ordonnant la «destruction totale» des populations arabes. Ils savaient que les dirigeants occidentaux avaient soutenu et continueraient à soutenir les envahisseurs et ainsi, ils n'avaient même pas l'espoir d'une simple survie, sinon dans la fuite. Ce massacre de 1948 ap. J.- C. se rapporte directement aux «loi et jugements» stipulés au chapitre 7 du livre de la Loi, que les Lévites terminèrent et lurent en 621 av. J.- C.

Les incitations et la séduction du Deutéronome continuent: « … Va prendre possession des nations plus grandes et plus puissantes que toi… l'Éternel ton Dieu ira lui-même devant toi; tel un feu dévorant il les détruira, et il les terrassera devant toi; alors tu les chasseras, et les détruiras promptement, comme l'Éternel te l'a dit… Car si tu observes avec zèle tous ces commandements que je t'ordonne… alors l'Éternel chassera devant toi toutes ces nations, et tu posséderas des nations plus grandes et plus puissantes que toi-même… même les côtes de la mer occidentale seront tiennes. Aucun homme ne sera capable de se tenir devant toi: car l'Éternel ton Dieu répandra la crainte et la terreur de toi sur toute terre que tu fouleras… »

Ensuite, Moïse, dans ce compte rendu, énumère les «lois et jugements» qui doivent être «observés» si l'on veut que toutes ces récompenses soient obtenues, et une fois encore «la Loi» est de détruire:

Citation :
«Voici les lois et jugements, que tu observeras et pratiqueras… Tu détruiras entièrement tous les lieux dans lesquels les nations que tu posséderas ont servi leurs dieux… Quand l'Éternel ton Dieu aura exterminé les nations devant toi, où tu iras pour les posséder, que tu prendras leur place, et t'installeras sur leur terre: prends garde à ne pas tomber dans le piège en les suivant… et ne t'enquiers pas de leurs dieux.»

Ce principe de «la Loi» exige du fidèle qu'il détruise les autres religions. Impartiale quand elle fut promulguée, elle acquit une application spécifique dans les siècles qui suivirent, du fait que la foi chrétienne se répandait, et la majorité des juifs à l'époque évoluait dans la même zone géographique: l'Occident. (Cela faisait de la chrétienté l'objectif premier de l'ordre de «destruction totale des lieux… », et le dynamitage des cathédrales russes, l'ouverture des« musées anti-Dieu», la canonisation de Judas et autres actions des premiers gouvernements bolchevistes, qui étaient constitués aux neuf dixième de juifs de l'Est, furent à l'évidence des actes d'«observance» sous cette «loi» du Deutéronome).

Les idées d'inquisition des hérétiques et des dénonciateurs, que l'Occident utilisa dans ses périodes rétrogrades et renia dans ses périodes éclairées, trouvent aussi leur source originelle (à moins que quelqu'un puisse en localiser une plus ancienne) dans le Deutéronome. De peur qu'un tel hérétique ne remette en question la Loi de la destruction, résumée dans les paragraphes précédents, le Deutéronome stipule ensuite que «si parmi vous s'élève un prophète ou un rêveur de rêves… (il) sera mis à mort »; la crucifixion de Jésus (et la mort de nombreux protestataires contre le judaïsme littéral) tombent sous le coup de cette «loi».

La dénonciation des proches qui s'attirent la suspicion d'hérésie est exigée. Ce fut le moyen terroriste introduit en Russie par les bolchevistes en 1917 et copié en Allemagne par les nazis en 1933. À l'époque, le monde chrétien exprima son horreur devant ces innovations barbares, mais la méthode est clairement stipulée dans le Deutéronome, qui exige que quiconque déclare «Allons servir d'autres dieux» soit dénoncé par ses frères, soeurs, fils, filles, épouses et ainsi de suite, et lapidé à mort.

De manière caractéristique, le Deutéronome ordonne que la main du parent génétique ou de l'épouse soit «la première levée» sur la victime de la dénonciation au moment de la mise à mort, et seulement ensuite, «la main de tous». Cette «ordonnance de la Loi» est toujours observée de nos jours, dans une certaine mesure dictée par les conditions locales et autres circonstances. Les apostats ne peuvent être publiquement lapidés à mort dans l'environnement de communautés étrangères, où la loi de «l'étranger» pourrait considérer cela comme un meurtre, si bien qu'une déclaration officielle de «mort» et de cérémonie de deuil remplace symboliquement la peine judiciaire; voir le compte rendu du Dr John Goldstein sur le rite symbolique et la tentative récente d'exiger la peine littérale, qui durant des siècles fut souvent infligée à l'intérieur de communautés juives fermées où la loi de « l'étranger » n'avait pas prise.

La Loi ordonne aussi que des communautés entières soient massacrées sous l'accusation d'apostasie: «Tu châtieras avec assurance les habitants de cette ville avec le tranchant de l'épée, la détruisant totalement, et tout ce qui s'y trouve».

Concernant la destruction des villes, le Deutéronome fait la distinction entre les villes proches (c'est-à-dire palestiniennes) et les villes lointaines. Quand une «ville lointaine» a été prise, «tu en châtieras tous les mâles avec le tranchant de l'épée, mais les femmes, et les petits enfants, et le bétail, et tout ce qui se trouve dans la ville, même tout le butin, tu les prendras pour toi… ». Cette incitation concernant les femmes faites prisonnières est un thème récurrent, et le Deutéronome décrète la loi selon laquelle un ravisseur judaïte qui voit parmi les prisonnières «une belle femme » a le droit de l'emmener chez lui, mais que s'il n'en avait «aucune jouissance», il aurait le droit de la renvoyer.

Le cas d'une ville proche est différent; la loi de destruction totale (que Saül transgressa) prévaut. «Mais à propos des villes de ces gens que l'Éternel ton Dieu te donne en héritage, tu ne laisseras en vie rien qui respire; Mais tu les détruiras entièrement… comme l'Éternel ton Dieu te l'a ordonné». (Ce verset 16 du chapitre 20, une fois encore, explique la fuite massive des Arabes palestiniens après Deir Yassin, où rien de ce qui respirait ne fut épargné. Ils virent que cet accomplissement littéral de la Loi de 621 av. J.-C. était à l'ordre du jour en 1948 ap. J.-C., et que les puissances occidentales étaient derrière cet accomplissement de la Loi de «destruction totale»).

La Seconde Loi continue: « Tu es un peuple saint pour l'Éternel ton Dieu, et l'Éternel t'a choisi pour être un peuple cher à ses yeux, entre toutes les nations qui sont sur la terre». D'autres «lois et jugements» stipulent ensuite que «tout ce qui meurt de lui-même», étant impur, ne peut être mangé, mais «tu le donneras à l'étranger… ou tu pourras le lui vendre; car tu es un peuple saint pour l'Éternel ton Dieu».

Tous les sept ans, un créancier devra remettre la dette de son «voisin», mais «celle d'un étranger, tu pourras encore l'exiger». Le chapitre 10 (étonnamment dans ce contexte) dit: «Tu aimeras donc l'étranger; car tu étais toi-même étranger en terre d'Égypte», mais le chapitre 23 apporte l'annulation habituelle: «Tu ne prêteras pas avec intérêt à ton frère… à un étranger tu pourras prêter avec intérêt» (et des exemples plus graves de cette discrimination légale entre le «voisin» et «l'étranger» apparaissent dans les livres postérieurs, comme on le verra).

Le Deutéronome se termine par le thème prolongé, houleux et rageur de la-malédiction-ou-la-bénédiction. Moïse, sur le point de mourir, exhorte une fois de plus «le peuple» à choisir entre les bénédictions ou les malédictions, et les deux sont énumérées.

Les bénédictions sont exclusivement matérielles: la prospérité par l'augmentation de la famille, des récoltes et du bétail; la défaite des ennemis; et la domination mondiale. «l'Éternel ton Dieu t'élèvera au dessus de toutes les nations de la terre… l'Éternel fera de toi un peuple saint pour lui… Et tous les peuples de la terre verront que tu es appelé du nom du Seigneur; et ils te craindront… tu prêteras à de nombreuses nations, et tu n'emprunteras pas. Et l'Éternel fera de toi la tête, et pas la queue; et tu seras uniquement au dessus, et pas en dessous…»

Ces bénédictions s'étendent sur treize versets; les malédictions sur quelque cinquante ou soixante. La divinité au nom de laquelle les malédictions sont clairement prononcées était considérée comme capable de faire le mal (en fait, cela est explicitement mentionné dans un livre postérieur, Ézéchiel, comme on le montrera).

Le judaïsme littéral est en définitive basé sur la terreur et la peur, et la liste des malédictions exposées au chapitre 23 de la seconde Loi montre l'importance que les prêtres attachaient à cette pratique de la malédiction (dont les judaïstes littéraux considèrent l'usage efficace jusqu'à ce jour). Ces malédictions, qu'on s'en rappelle, sont les peines pour non-observance, pas pour transgression morale! «Si tu ne prêtes pas l'oreille à la voix de l'Éternel ton Dieu, si tu n'observes pas et n'appliques pas tous ses commandements et lois… toutes ces malédictions s'abattront sur toi…»

Les villes et les habitations, les enfants, les récoltes et le bétail, seront maudits «jusqu'à ce que tu sois détruit et que tu périsses entièrement». La peste, la lèpre, les inflammations, le mildiou, les ulcères, les hémorroïdes, les croûtes, les démangeaisons, la démence, la famine, le cannibalisme et la sécheresse sont spécifiés. Les épouses des hommes coucheront avec d'autres hommes; leurs enfants mourront en esclavage; tout ceux qui resteront chez eux seront dévorés par leurs parents, le père et la mère se disputant leur chair et refusant que les enfants encore en vie y touchent. (Ces malédictions étaient inclues dans le Bannissement ultime quand il était prononcé contre les apostats jusqu'à une époque relativement récente, et sont probablement en usage aujourd'hui dans les places fortes de la communauté juive talmudique).

Les maladies et les catastrophes devaient punir le peuple «si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique toutes les paroles de cette loi qui sont écrites dans ce livre, dans la crainte de ce nom glorieux et redoutable, l'Éternel Ton Dieu… J'en appellerai au ciel et à la terre pour témoigner contre toi, j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction; alors choisis la vie, afin que toi et ta progéniture viviez à jamais».

Telles étaient la vie et la bénédiction que les Judaïtes, rassemblés au Temple en 621 av. J.-C., furent exhortés par leur chef de clan Josias - le porte-parole des prêtres - à choisir, au nom de Jéhovah et de Moïse. Le but et la signification de l'existence, sous cette «Loi mosaïque», étaient la destruction et l'asservissement des autres par amour du pillage et du pouvoir. À compter de ce moment-là, Israël dut sans doute s'estimer heureuse d'avoir été déclarée morte et d'avoir été exclue d'un tel monde à venir. Les Israélites s'étaient mêlés au courant plein de vie de l'humanité; les Judaïtes restèrent échoués sur ses rives, aux mains du pouvoir de prêtres fanatiques qui leur ordonnaient, sous peine de «toutes ces malédictions», de détruire.

À la terreur inspirée par «toutes ces malédictions», les Lévites ajoutèrent aussi la séduction. Si «le peuple répondait et obéissait à la voix du Seigneur et accomplissait tous ses commandements… », alors« toutes ces malédictions » seraient transférées à leurs «ennemis» (non parce qu'ils avaient péché, mais simplement pour gonfler la mesure de la bénédiction accordée aux Judaïtes réhabilités!)

Dans ce principe, le Deutéronome révélait on ne peut plus clairement le statut attribué aux païens par la seconde Loi. En dernière analyse, «les païens» n'ont pas d'existence légale sous cette Loi; comment pourraient-ils en avoir une, quand Jéhovah ne «connaît» que son «peuple saint» ? Pour autant que leur existence réelle soit admise, elle l'est seulement pour des raisons telles que celles mentionnées au verset 65, chapitre 28 et au verset 7, chapitre 30: à savoir, accueillir les Judaïtes quand ils sont dispersés pour leurs transgressions et ensuite, quand leurs hôtes se repentent et sont pardonnés, hériter des malédictions levées de sur les Judaïtes régénérés. Il est vrai que le second verset cité donne le prétexte que «toutes ces malédictions» seront transférées aux païens parce qu'ils «haïssaient» et «persécutaient» les Judaïtes, mais comment pourrait-on les blâmer pour cela, quand la seule présence des Judaïtes parmi eux n'était que le résultat de «malédictions» punitives infligées par Jéhovah? Car Jéhovah lui-même, selon un autre verset (64, chapitre 28), s'attribuait le mérite d'infliger la malédiction de l'exil sur les Judaïtes:

Citation :
«Et l'Éternel te dispersera parmi tous les peuples, d'un bout à l'autre de la terre… et parmi ces nations, tu ne trouveras aucun réconfort, et la plante de ton pied ne trouvera pas le repos…»

Le Deutéronome emploie ce double language - pour utiliser un idiome moderne - d'un bout à l'autre: l'Éternel prive le peuple spécial de foyer, et le met parmi les païens, à cause de ses transgressions; les païens, qui ne sont à blâmer ni pour cet exil ni pour ces transgressions, sont ses «persécuteurs»; par conséquent, les païens seront détruits.

On comprend mieux l'attitude judaïste envers le reste de l'humanité, la création et l'univers en général, quand on considère ce point et les passages qui s'y rapportent - tout particulièrement la plainte constante que les juifs sont «persécutés» partout, plainte qui dans une tonalité ou dans une autre se retrouve dans quasi toute la littérature juive. Pour quiconque acceptant ce livre comme la Loi, la simple existence des autres est en fait persécution; le Deutéronome laisse clairement entendre cela.

Le juif le plus nationaliste et le juif le plus éclairé s'accordent souvent sur une chose: ils ne peuvent réellement considérer le monde et ses affaires que sous un angle juif, et vu de cet angle, «l'étranger» semble insignifiant. Ils le pensent, donc c'est vrai; ceci est l'héritage de vingt-cinq siècles de pensée juive; même les juifs qui se rendent compte de l'hérésie ou de l'illusion ne sont pas toujours capables de se défaire totalement de ce cauchemar jeté sur leurs esprits et leurs âmes.

Le passage du Deutéronome cité en dernier montre que la secte dirigeante décrivit l'absence de terre en même temps que la loi décrétée par le dieu du peuple spécial, et comme une persécution commise par les ennemis du peuple spécial, méritant «toutes ces malédictions». Pour des esprits d'un égotisme aussi extrême, un attentat politique dans lequel 95 gentils et 5 juifs perdent la vie ou leurs biens est tout bonnement une catastrophe anti-juive, et en cela ils ne sont pas consciemment hypocrites. Au XXe siècle, ce critère de jugement a été propulsé dans les vies des autres peuples et appliqué à tous les événements majeurs, concernant les épreuves de l'Occident. Ainsi, vivons-nous au siècle de l'illusion lévitique.

Ayant entrepris de jeter «toutes ces malédictions» sur des innocents, si les Judaïtes devaient revenir à l'observance de «toutes ces lois et jugements», le Moïse ressuscité du Deutéronome promit une bénédiction de plus: «l'Éternel ton Dieu viendra devant toi, et il détruira ces nations devant toi, et tu les posséderas… », et enfin, on lui permit de mourir en terre de Moab.

C'est dans «la Loi mosaïque» que l'idée destructrice a pris forme - idée qui devait menacer la civilisation chrétienne et l'Occident (qui étaient tous les deux inconcevables à l'époque). Durant l'ère chrétienne, une assemblée de théologiens décida que l'Ancien et le Nouveau Testament devaient être réunis dans un seul livre, sans aucune différenciation, tels la tige et la fleur, et non tels un objet immobile et une puissance irrésistible. L'encyclopédie que j'ai sous les yeux au moment où j'écris déclare laconiquement que les églises chrétiennes acceptent l'Ancien Testament comme étant «d'autorité divine égale» à celle du Nouveau Testament.

Cette acceptation inconditionnelle couvre la totalité du contenu de l'Ancien Testament et pourrait être la source originelle de beaucoup de confusion au sein des églises chrétiennes et de beaucoup d'affolement parmi les masses qui recherchent le christianisme, car le dogme exige la croyance simultanée en des choses contraires. Comment le même Dieu, par commandement à Moïse, peut-il avoir ordonné aux hommes d'aimer leur prochain et de «détruire totalement» leur prochain? Quel rapport peut-il y avoir entre le Dieu universel et aimant de la révélation chrétienne et la divinité maudissante du Deutéronome ?

Mais si en réalité, tout l'Ancien Testament - y compris ces commandements ainsi que d'autres - est «d'autorité divine égale» au Nouveau Testament, alors l'Occidental d'aujourd'hui a le droit de l'invoquer pour justifier les actes par lesquels la chrétienté s'est reniée le plus: l'importation d'esclaves africains en Amérique par les colons britanniques, le traitement des Indiens d'Amérique du Nord par les colons américains et canadiens, et la domination sévère des Afrikaners sur les Bantous d'Afrique du Sud. Il peut à juste titre faire directement porter la responsabilité de toutes ces choses à son curé ou à son évêque chrétien, si ce dernier enseigne que l'Ancien Testament, avec son injonction continuelle à massacrer, asservir et piller est «d'autorité divine égale». Aucun ecclésiastique chrétien ne peut s'estimer irréprochable s'il enseigne cela. La décision théologique qui mit en place ce dogme projeta sur la chrétienté et sur les siècles à venir l'ombre du Deutéronome tel qu'il retomba sur les Judaïtes eux mêmes quand on le leur lit en 621 av. J.-C.

Seul un autre écrit eut jamais un effet comparable sur les esprits des hommes et sur les générations futures; si l'on s'autorise quelque simplification, la plus tentante est de voir l'histoire entière de l'Occident, et en particulier de ce XXe siècle décisif, comme une bataille entre la Loi mosaïque et le Nouveau Testament et entre les deux corps de l'humanité qui se rangent derrière l'un ou l'autre de ces deux messages respectifs de haine et d'amour.

Dans le Deutéronome, le judaïsme est né, mais il serait mort-né, et on aurait peut-être plus jamais entendu parler du Deutéronome, si cette question n'avait dépendu que des Lévites et de leurs Judaïtes prisonniers. Ils n'étaient pas nombreux; et une nation cent fois plus nombreuse n'aurait jamais pu espérer imposer cette doctrine barbare au monde par la force de son seul pouvoir. Il n'y avait qu'une façon pour que «la Loi mosaïque» puisse gagner en vie et en puissance et devenir une influence perturbatrice dans la vie des autres peuples durant les siècles à venir. C'était si un «étranger» influent (parmi tous ces étrangers qu'il fallait encore maudire), un roi puissant de ces «païens» qu'il fallait encore détruire, la défendait avec armes et richesses.

Justement, cela était sur le point d'arriver quand Josias lut la seconde Loi au peuple en 621 av. J.-C., et cela devait se répéter continuellement au cours des siècles jusqu'à nos jours: l'invraisemblance gigantesque de la chose se confronte au fait tout aussi important et démontrable que c'est pourtant bien ce qui se passa! À maintes reprises, les dirigeants de ces «autres nations» qui devaient être dépossédées et détruites épousèrent la doctrine destructrice, firent les volontés de la secte dominante, et au détriment de leur propres peuples l'aidèrent à servir son étrange ambition.

Environ vingt ans après la lecture du Deutéronome à Jérusalem, Juda fut conquise par le roi babylonien, en 596 av. J.-C. environ. À l'époque, l'affaire avait tout l'air d'être terminée, et à vrai dire c'était une affaire insignifiante en elle-même, parmi les grands événements de cette période. Juda n'exista plus jamais en tant qu'État indépendant, et n'étaient les Lévites, leur seconde Loi et l'aide étrangère, les Judaïtes - comme les Israélites - auraient fini par s'impliquer dans l'humanité.

Au lieu de cela, la victoire babylonienne fut le début de l'affaire - ou de ses conséquences énormes pour le monde. La Loi, au lieu de mourir, devint plus forte à Babylone, où pour la première fois un roi étranger lui donna sa protection. Le permanent État-dans-les-États, nation-dans-les-nations fut projeté - une première - dans la vie des peuples; la première expérience d'usurpation de pouvoir et de contrôle sur eux fut acquise. Beaucoup de souffrance pour les autres peuples se tramait alors.

Concernant les Judaïtes, ou les judaïstes et les juifs qui en émergèrent, il semble qu'ils héritèrent de l'avenir le plus malheureux qui soit. En tous les cas, ce n'est pas un homme heureux (même s'il s'agit d'un écrivain juif actuel, M. Maurice Samuel) qui, 2500 ans plus tard, écrivit: «… nous les juifs, les destructeurs, resteront les destructeurs à jamais… rien de ce que les gentils feront ne répondra à nos besoins et nos exigences»

À première vue cela semble railleur, venimeux, éhonté. L'étudiant appliqué de la controverse du sionisme découvre que cela ressemble plus à un cri de désespoir, tel que la «Loi mosaïque» doit en arracher à tout homme qui sent qu'il ne peut échapper à son impitoyable doctrine de destruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   16/11/2014, 19:22

Appel au meurtre d'enfants gratuit dans la Thora (appelé aussi "Ancien Testament",c'est-à-dire le pacte très particulier de "Jahwé/Jéhovah" avec son peuple "élu" bien à lui...)

Les Psaumes de la Thora sont pour une grande part de la pleurnicherie judaïque victimaire sous fond de sentimentalisme manipulatoire,cela ayant pour effet d'abaisser vos barrières intellectuelles et morales.

Faites donc très attention si vous vous lancez dans ce genre de lecture, car cette technique vicieuse se répète de manière constante sous une multitude de prétexte.

C'est ce que l'on appelle de la manipulation mentale travaillée.

En gros les criminels les plus racistes et haineux de l'humanité,qui ont plus de sang sur les mains que tous les peuples qu'ils dénoncent (à tort ou à raison) se font passer là-dedans pour des victimes et vice-versa.

Le Psaume 137 en est un exemple clair et net : cela commence par de la pleurniche larmoyante sous fond de poésie trompeuse (séduction), puis cela se termine par un appel clair et net au meurtre d'enfants,le tout gratuitement, sous fond de "revanche de Sion" :

Citation :
Assis au bord des fleuves à Babylone,
nous pleurions en évoquant Sion.
Nous laissions nos guitares
suspendues aux arbres de la rive.
Et là, ceux qui nous avaient déportés
osaient nous réclamer des cantiques ;
nos persécuteurs exigeaient de nous des chants joyeux :
« Chantez-nous, disaient-ils, un des cantiques de Sion ! »
Mais comment pourrions-nous chanter un cantique du Seigneur
sur une terre étrangère ?

Ô Jérusalem, si jamais je t'oublie,
eh bien, que ma main droite se paralyse !
Si je cesse de penser à toi,
si je ne fais pas de toi ma suprême joie,
eh bien, que ma langue se colle à mon palais !
Seigneur, n'oublie pas ce qu'ont fait les Édomites
le jour où Jérusalem fut prise :
« Rasez la ville, criaient-ils, rasez-la jusqu'à ses fondations ! »
Et toi, Babylone, bientôt ravagée ,
heureux ceux qui te rendront le mal que tu nous as fait !
Heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants
pour les écraser contre le rocher !

http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php?page=passage&ref=Ps%20137

Dans ce psaume c'est les édomites et surtout les babyloniens qui sont dans le viseur du "psalmiste" et de son besoin avide de sang d'enfants pour satisfaire ses désirs meurtriers,mais il faut bien comprendre que c'est tous les peuples "étrangers" (ceux qui sont non-juifs donc "impurs") sans exception qui en prennent pour leur grade dans les "livres saints" du Judaïsme.

Ce psaume n'en est qu'un exemple parmi une myriade.

Aussi il est facile de comprendre que depuis un bout de temps maintenant les peuples babyloniens et autres édomites n'existant plus,il a bien fallu que d'autres peuples étrangers (et leurs enfants) puisse prendre le relais pour satisfaire les besoins de sang de ces bourreaux déguisés en victimes.

Les meurtres rituels d'enfants chrétiens enlevés par des juifs un peu trop fanatiques (en somme suivant les injonctions sataniques de la Thora lévitique et du Talmud à la lettre) par le passé ne sont pas un mythe (voyez le livre l'azyme de Sion dans le lien ci-dessous) ,de même que les enfants arabes,pour ne citer que ceux de Palestine occupée,mis à mort dans des carnages abominables par l'entité sioniste n'en sont pas non plus (un mythe) le moins du monde !

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5547-synthese-sur-l-histoire-de-sion

Ils sont "saisis et écrasés contre le rocher" avec les moyens modernes à leur disposition d'aujourd'hui c'est tout,c'est-à-dire,pour ne prendre que l'exemple de l'Israël génocidaire, des avions et des tanks financés/fournis par leurs amis juifs américains du complexe militaro-industriel (+ en bonus des couches-culottes pour que ces raclures puisse se faire dessus promptement http://axedelaresistance.com/consternant-les-fiottes-de-tsahal-utilisent-des-couches-culottes-pour-ne-pas-affronter-lennemi/ : car même en sécurité derrière leurs bolides yankees des vermines aussi lâches et scélérates que des tueurs d'enfants se font inévitablement dessus,étant des criminels travestis en victimes et vivant en réalité constamment dans la peur des victimes qu'ils font passer pour des criminels : cela est un exemple pour vous aider à comprendre le cycle d'inversion du Judaïsme depuis des lustres et les effets qu'il produit.)

On notera aussi dans le Psaume les renvois habituels à la "déportation" et à la "persécution",un grand classique chez ces gens-là pour se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas : des victimes évidemment.

Ce "classique" fut encore utilisé de manière éculée au XXème siècle dans les circonstances manipulatrices que l'on sait (lisez la Controverse de Sion !),où ces fauteurs de troubles responsables des deux guerres mondiales (entre autres) ont réussi à force de propagande et de lavage de cerveau intensif,à se faire passer pour des "victimes".

Toute l'histoire officielle du Judaïsme au cour des siècles n'est d'ailleurs qu'une répétition sans fin de cette inversion patente de la vérité et de la réalité historique.

Quand les coupables se font passer pour les victimes et que les victimes deviennent coupables par le renversement complet de la vérité à cause des médias et des organismes de propagande qu'ils contrôlent,vous savez alors que vous êtes dans une société satanique ou règne le mensonge et l'iniquité : celle de la juiverie organisée et de ses laquais (maçonniques + toute la frange des idiots-utiles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   20/11/2014, 16:50

Ce qui précède est déjà terriblement révélateur,mais comme il n'est pas question de faire les choses à moitié sur ce forum, voici encore une autre preuve irréfutable de la nature intégralement satanique et hautement criminelle de certains passages du "livre saint du Judaïsme". (autrement dit la "Torah" nommée aussi "Ancien Testament")

Nous allons constater une fois de plus,et ce bien évidemment par la citation elle-même des dites "saintes-écritures" (sic !) de ces gens-là,que tout ce pandémonium diabolique  qu'on nous présente comme la Parole de Dieu n'est en fait rien d'autre qu'un programme satanique élaboré en conséquence du projet politique de domination du Judaïsme lévitique,par l'annihilation et le carnage.

Si dans ce que nous prouvions juste avant (sur le Psaume 137),c'était les peuples édomites et surtout les babyloniens qui en prenaient pour leurs grades, à l'aide d'appel au meurtres d'enfants gratuits,ce coup-ci c'est les amalécites qui sont dans le viseur de nos génocidaires de masses judaïques,avec un point supplémentaire : l'annihilation et le carnage ne se limite plus aux enfants,mais à une extermination satanique intégrale et complète dans tous les sens du terme : hommes,femmes,enfants et même bébés (sans compter tous les animaux qui naturellement sont coupables aussi sic !) sont génocidés "sans pitié",le tout "au nom de Dieu" (re-sic !),un Dieu qui ne peut être qu'une entité diabolique en somme, ou alors l'égrégore des scribes lévitiques,c'est-à-dire des rédacteurs de ces passages de la Torah.

Spoiler:
 

1 Samuel chapitre XV :


Citation :
Samuel dit à Saül : « C'est moi que le Seigneur a envoyé autrefois pour te consacrer roi d'Israël, son peuple ; écoute donc ce que j'ai à te dire de sa part. Voici ce que déclare le Seigneur, le Dieu de l'univers : «Je me souviens de ce que les Amalécites ont fait au peuple d'Israël, lorsqu'il est sorti d'Égypte : ils lui ont barré le passage . Eh bien, va les attaquer maintenant, détruis complètement tout ce qui leur appartient, sans pitié. Mets à mort tous les êtres vivants, hommes et femmes, enfants et bébés, boeufs et moutons, chameaux et ânes.» »

http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php?bible=bfc&page=pericope&book=9&peri=26

Que chaque personnes saines d'esprits méditent bien le sens intrinsèque de ses paroles.

Nous avons ici encore,un appel au meurtre gratuit d'innocents (jusqu'au enfants et aux bébés),déguisés en "injonction divine" (sic !).

En vérité il s'agit d'une vengeance (une autre "revanche de Sion") à la sauce lévitique/satanique (à la sauce pharisienne en somme) par rapport à une ancienne querelle qui remonte à environ 2 siècles en arrière !!! (ceci est parfaitement vérifiable pour toutes personnes ayant une Bible contenant l'Ancien Testament à portée de main : voyez simplement son tableau chronologique).






Petit humour noir symbolique pour mieux comprendre l'esprit de la tradition judaïque selon sa propre histoire dégénérée.

Vous trouvez que ce bébé est sympathique et qu'il a le droit de vivre ?

Eh bien non ce bébé est une proie sacrificielle du "dieu des juifs lévitiques/pharisiens" et de ses scribes,donc la seule chose qu'il mérite est d'être rayé de la surface de la terre avec violence,comme ses petits frères et soeurs et toutes leurs familles : il n'a aucun droit à la vie selon la parole de "dieu" lui-même dans les "saintes écritures" juives lévitiques/pharisiennes : en effet des personnes de sa patrie qui correspondaient sur l'échelle du temps à son arrière-arrière-arrière grand père ou quelque chose de ce genre-là furent "coupables" dans ce passé très lointain d'avoir "barré le passage aux israélites" (sic !).

Intolérable non ?

Il doit donc être exterminé "sans pitié" dans le projet de destruction complète et de mise à mort du Judaïsme,c'est leur "dieu" qui le dit,et c'est les scribes qui l'écrivent en toute lettre dans leurs "livres sacrés".

Le fait qu'il soit un bébé innocent et que ses frères et soeurs soient tout autant des enfants innocents que lui,vivants de surcroit deux cent ans après un incident relaté par ces mêmes "scribes" en d'autres passages tendancieux de leurs "livres sacrés" judaïques,et qu'ils n'ont donc strictement rien à voir avec ces évènements par dessus le marché,prouvent bien qu'ils sont coupables et doivent être mis à mort dans un bain de sang monumental.

C'est parfaitement logique comme raisonnement !

signé :



Dernière édition par paralleye le 21/11/2014, 02:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   20/11/2014, 20:57

On peut d'ailleurs faire remarquer cette chose fondamentale et très importante en complément : le Judaïsme et les élites juives qui ont rédigé ces saloperies (il n'y a pas d'autres mots) ne sont pas seulement coupables de légitimer le meurtre,les pillages et toutes autres sortes de forfaitures criminelles et sataniques,en appelant continuellement aux rapines,aux massacres d'innocents,hommes femmes enfants,bébés (et même les animaux sic !) compris.

Ils commettent le second crime,au moins aussi grave que le premier,de les justifier par une soi-disant "Parole de Dieu",donc de présenter le véritable Créateur de l'humanité et de l'Univers comme responsable et inspirateur de ces actes ignominieux.

Cela ayant pour conséquence de pervertir jusqu'à la notion même de Dieu et de ses Principes (élévateurs et transcendants) qu'Il représente dans l'esprit,la pensée et le coeur des hommes (Principes heureusement rappelés par le Christ et ses successeurs,de même que par tous les prophètes légitimes des traditions de l'humanité).

Ils (la Synagogue de Satan et ses séides) sont donc responsables de ce double crime devant Dieu et l'humanité de non seulement mentir et corrompre toutes choses saines mais en plus d'en attribuer la paternité à Celui qui les a toujours condamnés,ce qui est gravissime.

Ce n'est pas pour rien que le Diable ("l'Adversaire") est nommé le Singe de Dieu,l'usurpateur par excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   7/3/2015, 19:28

Thora, l'empreinte de satan.




Une merveille de vidéo qui ne pourra que parler à tout coeur sincère,et l'éveiller sur la réalité des principes divins en opposition frontale à cette satanique imposture.

Bon visionnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stg45

avatar

Nombre de messages : 329
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   9/4/2015, 14:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   29/4/2015, 14:05

Les juifs nous détestent !


Voici un florilège de haine talmudique qui explique bien des choses :


Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 Un Non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif.

Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés « hommes », pas les Non-juifs.

Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs Non-juif morts, comme les vaches, ou les ânes perdus et il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs.

Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les Non-juifs, ce sont des animaux.

Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : « le psalmiste compare les Non-juifs à des bêtes impures ».

Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les Non-juifs et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.

Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Même qu’un non-juif à la même apparence qu’un juif, ils se comportent envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.

Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d’un
non-juif c’est comme ci vous mangiez avec un chien.

Talmud, Yebamoth 98a. Tous les enfants des goyims sont des animaux

Talmud, Zohar II 64b : Les non-juifs sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.

Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les non-juifs que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.

Les juifs peuvent voler les non-juifs:

Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame.

Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un Non-juif.

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un Non-juif.

Talmud, Baba Mezia 24a: si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre

Talmud, Choschen Ham 183, 7: Des juifs qui trompent un Non-juif, doivent se partager le bénéfice équitablement.

Talmud, Abhodah Zarah 54a: L’usure peut être pratiquée sur les Non-juifs, ou sur les apostats.

Talmud, Choschen Ham 226, 1: Les juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: si un juif a la possibilité de tromper un
non-juif, il peut le faire.

Talmud – Babha Kama 113a: les incroyants ne bénéficient pas de la loi et dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.

Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

Les juifs peuvent tuer les non-juifs:

Talmud, Abhodah Zarah 4b: vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains.

Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des Goïm devrait être abattu.

Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un Non-juif, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.

Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: tout juif qui verse le sang d’incroyants (non-juifs) revient à la même chose qu’une offrande à dieu.

Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les Non-juifs en danger de mort.

Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.

Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à dieu.

Talmud, Iore Dea 158, 1 : En ce qui concerne les Non-juifs qui ne sont pas des ennemis, un juif ne doit néanmoins pas intervenir pour les prévenir d’une menace mortelle.
« Un Akum qui n’est pas notre ennemi ne doit pas être tué directement, toutefois, il ne doit pas être protégé d’un danger de mort. Par exemple, si tu en vois un tomber dans la mer, ne le tire pas de l’eau, à moins qu’il ne te promette de te donner de l’argent ».

Talmud, Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d’un Israélite, si l’intention était de tuer un koutim (non-juif) ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d’un homme, quand l’intention était d’abattre un animal.

Talmud, Peaschim 25a : Il faut éviter l’aide médical des idolâtres sous entendu des Non-juifs.

Talmud, Pesachim 49b : Il est permit de décapiter les Goïm (non-juifs) le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
Rabbin Eliezer :  » Il est permis de trancher la tête d’un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c’est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat « .
Ses disciples répondirent :  » Rabbi ! Vous devriez plutôt dire ‘de sacrifier’
un Goï.  » Mais il répliqua :  » En aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à dieu de l’agréer, alors qu’il n’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un. « 

Talmud, Sanhedrin 57a: si un juif tue un non-juif, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder.

Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goyim (non-juif) frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper dieu.

Talmud, Sanhedrin 59a : Les Goïm qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort.

Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un Non-juif, ce n’est pas un
péché.

Talmud, Zohar I, 25a : Les Non-juifs doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.

Talmud, Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.

Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des Non-juifs doit être diminué matériellement.

Talmud, Sepher Ikkarim III c25: Il est permis de prendre le corps et la vie d’un non-juif.

Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des Non-juifs est un sacrifice agréable à dieu.

Les non-juifs sont impurs:

Talmud, Abhodah Zarah 22b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils n’étaient pas là au Mont Sinaï.

Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah (sales, impures) depuis leur naissance.

Talmud – Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs.

Talmud, Schabbath 145b : Les Non-juifs sont impurs parce qu’ils mangent de la nourriture impure.

Talmud, Zohar I, 46b, 47a : L’âme des goyims est d’une origine théologique impure.

Talmud, Zohar I, 131a : Les idolâtres (non-juifs) souillent le monde. Le juif est un être supérieur

Talmud, Hilkhoth Non-juif X, 1 : Ne passez aucun accord avec un Non-juif, et ne jamais manifester de pitié envers un Non-juif.
Il ne faut pas avoir pitié des non-juifs car il est dit: « tu ne jetteras pas
sur eux un regard de pitié »

Deutéronome 7:16 Tu dévoreras tous les peuples que l’Éternel, ton dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié.

Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.

Talmud, Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal Non-juif, par un juge Non-juif, ou par des lois non-juives.

Talmud, Chullin 91b: Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas.

Talmud, Kallah 1b, 18: Le juif peut se parjurer la conscience claire.

Talmud, Sanhédrin 52b: L’adultère n’est pas défendu. avec la femme d’un Goyim (non-juif), parce que Moïse n’a interdit que l’adultère avec « la femme de ton prochain », et les goyims (non-juifs) ne sont pas des prochains.

Talmud, Choschen Ham 34, 19: Les Non-juifs et les serviteurs ne peuvent pas témoigner lors d’un procès.

Talmud, Abhodah Zarah 20a: Ne jamais faire la louange d’un Non-juif, de peur qu’il ne la croit.

Talmud, Abhodah Zarah 22a: Ne pas fréquenter les goyims, ils versent le sang.

Talmud, Abhodah Zarah 25b: Se méfier des Non-juifs quand on voyage avec eux à l’étranger.

Talmud, Abhodah Zarah 26a: Ne pas recourir à une sage femme non-juive, qui une fois seule pourrait tuer le bébé, ou même si elle était surveillée, elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.

Talmud, Abhodah Zorah 26b: Ceux qui voudraient changer de religion doivent être jetés au fond d’un puits, et oubliés.

Talmud, Abhodah Zarah 35b: Ne pas boire du lait tiré par un Non-juif.

Talmud, Choschen Ham 156, 5: Les clients non-juifs possédés par un juifs, ne doivent pas être démarchés par un autre juif.

Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets d’Israël aux Non-juifs, doit être tué avant même qu’il ne leur dise quoi que ce soit.

Talmud, Choschen Ham 388, 15: Il faut tuer ceux qui donneraient l’argent des Israélites à des Non-juifs.

Talmud, Eben Haezar 44, 8: Sont nuls, les mariages entre les Non-juifs et les juifs.

Talmud, Emek Haschanach 17a: L’âme des non-juifs vient de la mort et de
l’ombre de la mort.

Talmud, Hilkhoth Maakhaloth: Les Non-juifs sont des idolâtres, il ne faut pas les fréquenter.

Talmud, Hilkhoth X, 6: On peut aider les Non-juifs dans le besoin, si cela nous évite des ennuis par la suite.

Talmud, Hilkhoth X, 7: Où les juifs sont fortement installés, il ne faut plus tolérer la présence des idolâtres.

Talmud, Iore Dea 81, 7 Ha: Un enfant ne doit pas être allaité par une nourrice non-juive, car son lait lui donnera une nature maléfique.

Talmud, Iore Dea 120, 1: La vaisselle acheté à des Non-juifs doit être jetée.

Talmud, Iore Dea 146, 15: « Leurs idoles [c’est à dire les objets du culte] doivent être détruites, ou appelées par des noms méprisants.»

Talmud, Iore Dea 147, 5: Il faut railler les objets du culte non-juif, il est interdit de souhaiter du bien à un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 148, 12 H: On peut prétendre se réjouir avec les Non-juifs pendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.

Talmud, Iore Dea 151, 14: Il est interdit de concourir à la gloire d’un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 151, 11: Il est interdit de faire un présent à un Non-juif, cela encourage l’amitié.

Talmud, Iore Dea 153, 1: Les nourrices non-juives conduisent les enfants à l’hérésie.

Talmud, Iore Dea 154, 2: Il est interdit d’enseigner un métier à un Non-juif.

Talmud, Iore Dea 159, 1: Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de l’argent à un Non-juif avec intérêt. Toutefois, certains des anciens n’ont pas reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd’hui, ce droit est accordé dans n’importe quelle circonstance.

Talmud, Moed Kattan 17a: si un juif est tenté par le mal, il doit se rendre dans une ville ou on ne le connaît pas et la il peut s’adonner au mal.

Talmud, Orach Chaiim 20, 2 : Les Non-juifs se déguisent pour tuer les juifs.

Talmud, Rosch Haschanach 17a : L’âme des non-juifs descend en enfer pour toutes les générations.

Talmud, Sanhedrin 57a: un juif n’est pas obligé de payer le salaire redevable à un non-juif.

Talmud, Sanhedrin 90a: ceux qui lisent le nouveau testament (chrétiens) n’auront pas de place dans le monde à venir

Talmud, Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des non-juifs (nouveau testament)

Talmud, Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un Non-juif, ne se relèveront pas des morts.

Talmud, Zohar I, 28b: Les Non-juifs sont les enfants du serpent de la Genèse.

Talmud, Zohar I, 160a: Les juifs doivent en permanence tenter de tromper les Non-juifs.

Talmud, Zohar I, 219b: Les princes Non-juifs sont des idolâtres, ils doivent mourir.

Talmud, Zohar II, 19a: La captivité des juifs prendra fin lorsque les princes Non-juifs seront morts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   29/7/2015, 23:25

Le projet sioniste selon le talmud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   9/10/2015, 02:02

Citation :
Flavien Brenier - Les juifs et le talmud



Morales et principes sociaux des juifs d'après leur livre saint, le Talmud (suivi en annexe des "protocoles" - extratits de la RISS)

— « II y a eu dans les civilisations antiques, comme nous l'avons rappelé au début de cet ouvrage, des religions ayant pour but le Mal, honoré notamment sous la forme de la Cruauté et de la Luxure. Que des satanistes peu nombreux et un peu fous la pratiquent de nos jours, nous consentons à le croire. Mais presque personne n’ose le croire possible des Juifs, des Juifs campés au milieu de nous, mêlés à notre vie publique et privée, exerçant dans notre civilisation moderne des professions telles que celles de magistrat, d'officier, de fonctionnaire, d'avocat, de médecin, etc. C’est pourtant l’exacte vérité. » (Les Juifs & le talmud, ch. XI)


Titre : LES JUIFS ET LE TALMUD
Auteur : M. l'abbé Flavien BRENIER
ISBN : 2-84519-686-5
Etat : Neuf
Thème : Judaïsme - Franc-Maçonnerie
Nombre de pages : 266
Langue : Français


http://saint-remi.fr/fr/judaisme-franc-maconnerie/795-les-juifs-et-le-talmud.html

Je viens de terminer la lecture de ce livre particulièrement révélateur, sorti en 1913.

L'auteur (l'abbé Flavien Brenier) a oeuvré dans cet ouvrage à faire une étude historique et principielle poussée sur la secte des pharisiens, puis à démontré les mécanismes qui ont présidés intellectuellement à la rédaction par ces scribes du Judaïsme à cette abomination satanique qu'est le Talmud, le livre "saint" (sic !!!) de la Juiverie...

Cela est particulièrement accablant tout autant qu'instructif, c'est le moins que l'on puisse dire.

L'auteur démontre que la religion secrète (chose d'ailleurs largement confirmé par d'innombrables passages grossiers et sinistres du Talmud) des Pharisiens n'est rien d'autre qu'une croyance avérée dans les élucubrations de la sorcellerie et du satanisme, notamment puisée à source chaldéenne (ce qui, soit-dit en passant, est encore plus nettement visible par la kabbale, l'ésotérisme satanique du talmud par excellence), lors des contacts qu'ont eu les pharisiens et les scribes avec ces gens-là.

Les pharisiens ont mélangés ces doctrines aberrantes de la Chaldée (sans compter d'autres déviations sataniques) avec les propres doctrines racistes et suprémacistes d'Israël, ce qui a donné la boue purulente et haineuse à laquelle s'abreuve tout juif talmudique depuis 2 000 ans.

Il est aussi développé dans cet ouvrage l'origine juive des persécutions antichrétiennes dans l'histoire après l'avènement de Jésus-Christ et notamment avec quelle férocité et quelle perversion satanique les rabbins (et autres pharisiens bien placés de l'époque) surent habilement suggérés aux pouvoirs païens en place à ce moment-là de combattre partout le Christianisme naissant (vu la menace grave que le message de cette religion d'amour et de charité envers le prochain représentait pour eux), en projetant leurs propres vices intrinsèques sur les chrétiens (je vous conseille de lire à ce sujet en complément les livres d'Hervé Ryssen http://herveryssen-leslivres.hautetfort.com/ qui a remarquablement saisi et très justement analysé cette question clé de l'inversion accusatoire, pour que vous saisissiez jusqu'à quelle profondeur abyssale va l'ampleur de cette hypocrisie et du mensonge chez ces gens-là, plus que jamais active de nos jours*).

Les incurables niais, notamment parmi les chrétiens bisounours dégénérés et abêtis par des siècles de propagande juive, et qui s'imaginent que le juif est son "petit frère" (SIC !!!) feraient bien de se réveiller et de prendre conscience de la réalité avant qu'il ne soit trop tard.


L'auteur cite ainsi dans la deuxième partie de son étude (qui monte en puissance au fil des pages) de très nombreux passages du Talmud puisée à source sûre et indiscutable (il s'agit bien ici d'une étude historique appuyée sur des faits irréfutables, comme mentionné dans l'avant-propos page 3), qui démontre avec quel niveau de perversion, de filouterie, de haine et de dédain absolu le non-juif est vu par le Talmud (le non-juif est véritablement considéré comme un déchet juste bon à asservir, à voler, à tromper, à écraser, à rouler dans la farine par tout les moyens possibles et imaginables, avec une haine à son paroxysme quand le non-juif est chrétien.


Le statut d'être humain est réservé aux seuls juifs, le reste à valeur de bétail et encore, je crois que le bétail est mieux vu par ces gens-là...

Ne voit-on pas cette mise en application dans le monde d'aujourd'hui, par le vol, le viol, la pédocriminalité,le mensonge et l'arnaque sur tous les plans de la société par cette caste politique et financière enjuivée jusqu'à la moelle ?



L'ouvrage de Flavien Brenier est peu connu, et pour cause, la juiverie satanique et purulente
gangrenant les nations telle une tumeur cancéreuse de son poison corrupteur (juiverie toujours prompte à hurler à la victimisation dès qu'elle le peut, soi-dit en passant, quand bien-même elle est à deux doigt d'être prise la main dans le sac, cela ne la gène guère à un niveau d'hypocrisie pareil, comptant diaboliquement sur la naïveté du non-juif qu'elle abhorre et maudit de toutes ces forces, pour ensuite se faire passer d'autant mieux pour l'inverse de ce qu'elle est, coupable travesti en victime, et de même ainsi mieux trahir encore par derrière pour retromper de plus belle les gogos*) , en connait la nature irréfutable et difficilement condamnable, autant dans l'approche que dans les sources citées, elle préfère donc que ces choses-là ne s'ébruite surtout pas, comptant sur la bêtise ambiante pour continuer leurs rapines dans l'apostasie et la dépravation la plus générale (une corruption et une apostasie voulue et appelée de tous ses voeux par le Talmud et le messianisme juif).

L'auteur, qui développe les éléments de cela dans le livre, a eu accès à des sources du Talmud en hébreu, anciennes et récentes, et à mener un très long et minutieux travail de comparaison, de surcroit complétées de recherches inattaquables sur le sujet.

Inutile de dire qu'il démontre et explique d'autant mieux l'arnaque des versions traduites, un miroir aux alouettes pour tromper les goys sur la nature réelle de ce qui est enseignée aux juifs par des juifs dans les versions juives véritables, loin des yeux et des oreilles de leurs proies, appelées à être asservies corps et âmes.


Une censure pourrait donc en effet attirer l'attention sur ces points cruciaux et épineux, alors "le silence est d'or" pour reprendre l'adage du film satanique "la neuvième porte" https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Neuvi%C3%A8me_Porte , réalisé par le pédo-sataniste juif Roman Polansky, coupable de viol sur mineur, ce qui n'empêcha nullement la juiverie talmudo-maçonnique élitiste (Finkelkraut, Kouchner, BHL &Cie) de lui apporter son "soutient" (sic !!!).

http://www.interet-general.info/spip.php?article15786
http://cristos.over-blog.com/article-36697360.html
https://lebloglaquestion.wordpress.com/2009/11/07/polanski-les-details-sordides-du-viol/ (désolé pour les 10 premières secondes de la vidéo, elle écorche les oreilles avec la marseillaise judéo-maçonnique, mais ensuite le contenu choquant est très révélateur par contre...)

Il faut dire que selon le Talmud, donc selon la religion juive, on ne voit pas en quoi le viol même d'une enfant innocente serait condamnable, vu que l'enfant non-juif n'a pas le statut d'être humain tout simplement, et que tout est permis par le "peuple élu" à son encontre. (réfléchissez bien à cela...)

Quand des extrémistes juifs de l'armée sioniste en Palestine bombardent des enfants sur ordre de l'état juif avec des armes prohibées http://www.alterinfo.net/Les-bombes-au-phosphore-pleuvent-sur-Gaza_a28485.html (attention image choquante) , armement d'ailleurs fournies en grande partie par leurs frères juifs du complexe militaro-industriel en Amérique qui les soutiennent à 100% et qui sont des talmudistes fanatiques comme leurs frères sionistes, ou brûlent vif des bébés comme ce fut le cas tout dernièrement http://www.chaos-controle.com/archives/2015/08/02/32436672.html ,croyez-vous qu'ils ont une once de remord ?


Non bien au contraire ils en jouissent, car ils ne font qu'appliquer religieusement ce que le Talmud et les rabbins orthodoxes du Judaïsme leurs ont enseignés depuis 1500 ans sur le "bétail non-juif" à abuser et à exterminer.

Image du colon juif qui a brulé vif un bébé palestinien, après sa "détention parodie" par l'entité sioniste, faites dans le but d'éviter un tollé international.


Une image vaut mille mots n'est-ce pas ?



Spoiler:
 

Quelques passages sélectionnés de l'ouvrage de Flavien Brenier maintenant :


Citation :
"Les juifs sont plus agréables à Dieu que les anges" en sorte que si quelqu'un vient à en souffleter-un, " le crime est aussi grand que si l'on souffletait la majesté divine"*. "C'est pourquoi un goy qui frappe un juif mérite la mort"*

*traité chûllin, folio gi b
*traité sanhédrin, folio 58b



"il y a certainement une différence entre toutes les choses ; les plantes et les animaux ne pourraient exister sans les soins de l'homme, et, de même que les hommes sont supérieurs aux animaux, les Juifs sont supérieurs à tous les peuples de la terre".*

"Ceux-ci ne sont que de la semence de bétail* ; en sorte que, si les juifs n'existaient pas, il n'y aurait aucune bénédiction sur la terre, ni rayon de soleil, ni pluie, et les peuples ne pourraient subsister "
*.

*speher zero ha mar, folio 107 b
*Jebammoth folio 63a; bachaï folio 153 b ; etc

[...]
 

Tous les rabbins sont d'accords pour reconnaître aux non-juifs une nature purement animale. Rabbi Moïse ben Nach'Man, rabbi Raschi, rabi Abravanel, rabbi Jalqût, rabbi Menachem, les comparent tour à tour aux chiens, aux ânes et aux porcs, non par manières d'injures, mais par des commentaires étudiés et à intention scientifique :

"le peuple juif est digne de la vie éternelle, mais les autres peuples sont semblables aux ânes", conclut Abravanel*
-
"Vous autres Juifs, vous êtes des hommes, mais les autres peuples ne sont pas des hommes, puisque leurs âmes viennent de l'esprit impur, tandis que les âmes des Juifs proviennent de l'esprit saint de Dieu", expose rabbi Ménachem* ;

c'est aussi la conclusion de rabbi Jalqût, qui dit :

"les Juifs seuls doivent être appelés hommes, mais les goïym, venant de l'esprit impur, n'ont droit qu'au nom de porc"*

Pour illustrer cette règle par une anecdote, le TALMUD nous conte l'aventure du célèbre rabbin Ben-Sira, qui, au temps de la Captivité de Babylone, fut pris en grande amitié par Nébucadnetzar. Le roi lui donna mille preuves de sa faveur et crut un jour lui être agréable en lui proposant en mariage sa propre fille; mais Ben Sira, se redressant fièrement, lui dit :

" Apprends, roi, que je suis un enfant des hommes, et non un animal."*

*Comment. du HOs. IV, folio 230, col.4
*Comment. sur le pentat., folio14a.
*Jalqût Reûbeni, folio io b
*Sepher Ben Sira, folio 8

La fille d'un roi n'est, en effet, au point de vue Talmudique, qu'une chienne ou une truie un peu plus remarquable que les autres ; un juif se dégrade en l'acceptant pour épouse.


p.105-106

Par contre si le juif a envie d'assouvir ses désirs sexuels, il ne se gène pas pour violer les femmes non-juives, comme avec Polansky, soutenu ensuite par toute la caste juive.


Citation :
Sur cette différence capitale entre le Juif, qui est un homme, et le non-Juif, qui est un animal, repose toute la morale du Talmud.

p107

Si vous n'intégrez pas cela, vous ne pourrez saisir concrètement le pourquoi de tous les crimes et pratiques odieuses des juifs talmudiques/kabbalistes, des intrigues maçonniques (F-M dégénérée inspirée par la Kabbale et chapeautée en amont par la juiverie messianique comme on l'a prouvé surabondamment, relire attentivement l'exposé sur le "credo sabbataïste-frankiste"), à la source de tous les complots derrière les Révolutions et les Guerres fomentées par ces gens-là (on se rappellera la citation édifiante à ce  propos sur le messianisme juif apocalyptique mis en lumière à ce lien : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t3773p120-albert-pike-et-le-plan-luciferien-de-gouvernement-mondial#88883 ) , des épouvantables massacres horribles et gratuits sur les civils de Dresde (carnages abominables perpétrés par les barbares "alliés" sur ordre de leur maîtres juifs talmudiques, célébrant ici un rituel kabbalistique d'holocauste par le feu, http://www.wat.tv/video/holocauste-dresde-massacre-1ruzg_2ikgv_.html / http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-destruction-de-Dresde-le-pire-massacre-de-l-homme-16430.html  , ou du largage horrible et gratuit de la bombe atomique à Hiroshima http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927p45-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution#88856 (idem) , des meurtres rituels (choses aussi abordées dans le livre de Brenier) sur des enfants innocents dont l'histoire a gardée le triste souvenir http://www.nostra-aetate.org/Bibliotheque/Le-Crime-rituel-chez-les-Juifs.pdf / http://www.the-savoisien.com/blog/index.php?post/2011/03/29/Albert-Monniot-Le-crime-rituel-chez-les-juifs / http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8072-le-mystere-du-sang-crimes-rituels-commis-par-les-juifs-henri-desportes#85148 / http://crimerituel.blogspot.fr/ / http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5547-synthese-sur-l-histoire-de-sion?highlight=synth%E8se , des massacres sanguinaires de l'entité sioniste http://novusordoseclorum.discutforum.com/t1944p255-l-entite-sioniste-cette-colonie-appellee-israel-n-a-plus-la-cote?highlight=sioniste et du communisme soviétique (dont l'élite fut juive à presque 100%) http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7601-judaismecommunisme-interview-du-dr-william-pierce?highlight=juda%EFsme / http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8016-jura-lina-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme?highlight=l%EFna et de tant d'autres perversions sataniques depuis des siècles, inspirées de leur "doctrine".

Cette liste accablante est loin d'être exhaustive, elle pourrait s'allonger de manière interminable.

Tout repose là-dessus, le vice, la haine et le racisme monstrueux de ces gens là envers les non-juifs et les autres peuples de la Terre, tous considérés sans exception comme de l'engeance et du bétail, un vice transpirant de tous les pores de leurs peaux véreuses et ensorcelées comme elle transpire de celle des pages du Talmud (et de ses extensions kabbalistiques) qui règlemente leur vie et leur foi.


Citation :
"La haine de Jéhova s'est répandu sur les goïym."  *aboda zarab, folio4a ; traité Sab., folio89a

p107

Et si les "goïms" se montrent bienfaisants, bref si des juifs voient que des hommes non-juifs pratiquent la charité, à fortiori des chrétiens ou d'autres croyants, ou tout simplement des âmes pures et charitables,  choses qui pourraient botter en touche les abominations du Talmud à leurs encontre, les pharisiens ont prévu l'esquive :


Citation :
"s'ils font le bien, s'ils donnent des aumônes, s'ils pratiquent la miséricorde, on doit les détester davantage et leur imputer cela à péché, parce qu'ils le font par vanité."*

*baba bathra, folio 10b (cet enseignement du Talmud explique peut-être la haine atroce dont les juifs ont toujours poursuivi des êtres bienfaisants, que l'âme humaine est naturellement portée à respecter, les Soeurs de charité par exemple)

(p107-108)

Si le juif à lieu de craindre le "non-juif" ("l'impie"), pour des raisons politiques et matérielles, ou autres,le Talmud dit :


Citation :
"l'homme doit toujours être rusé dans la crainte de Dieu"*

"qu'on salue donc le goï pour être en paix avec lui, pour lui devenir agréable et éviter des contrariétés."*


[...]
 

Citation :
et rabbin Bachaï ajoute :


"L'hypocrisie est permise en ce sens que le Juif se montre poli envers l'impie; qu'il honore celui-ci et lui dise : 'je vous aime'."

Mais Bachaï a soin de préciser : "cela est permis si le juif a besoin de l'impie ou s'il a lieu de craindre ; sinon, c'est péché".

Pour mieux tromper le goïym le Juif peut même visiter leurs malades, ensevelir leurs morts, faire du bien à leurs pauvres ; mais ce doit être "pour avoir la paix et afin que les impies ne fassent pas de mal aux juifs"*

*traité bérachoth, folio 17 11
*ibid et traité gittin, folio 61a
*sepher Cad ha-kemach, folio 30a
*ibid
*traité gittin, folio 61 a (ce passagfe du Talmud doit toujours être présent à l'esprit quand on entendra parler de secours, de fondations d'hôpitaux ou de libéralités émanant de milliardaires juifs.

p.108

La philanthropie des Rockefeller, Soros, etc...

Comprenez-vous certaines choses ?

Et juste après ces mêmes "bienfaiteurs" financent des révolutions de couleurs, des printemps arabes, bombardent des peuples innocents, ourdissent des complots et des guerres, jusqu'aux guerre mondiales etc...

Ce genre d'hypocrisie pullulent notoirement dans le Talmud, ce n'est que quelques exemples parmi une montagne.


Citation :
La propriété d'un non-juif est comme une chose abandonnée ; son véritable possesseur est le Juif qui s'en emparera le premier

*
baba bathra, folio54b Choschen Mischpat, 156, 1
p109


Les russes orthodoxes spoliés et assassinées par millions par le bolchevisme juif et les élites soviets, ou un peu plus récents, les palestiniens dans le même contexte de rapines et de meurtres par les sionistes, allez leur demander confirmation dans les faits vécus, ils vous confirmeront ces passages du Talmud...

Ne vous croyez pas être à l'abri, la Haute-banque et la Finance (dominée par le Judaïsme en quasi-totalité et sous leur contrôle) vous prépare la même chose par la dette... les moyens sont nombreux, et leurs buts est la domination sur vous autres, considérés comme du bétail à asservir et à liquider.

Réfléchissez bien à cela.

Car :


Citation :
"Dieu à donné aux juifs pouvoir sur la fortune et sur la vie de tous les peuples"

* Sepher haïkarim, III, 25 Jalgût simeoni, folio&a, col3
p109

et :


Citation :
"sa vie est dans ta main, ô Juif, à plus forte raison son argent"

*Explic. du pentat. folio 213,4


C'est religieusement que le célèbre rabbin Maïmonides (1138-1204 - une sommité reconnue et immensément appréciée des juifs depuis des siècles, même considéré par certain comme le "second Moïse du judaïsme"...) le rappelle :

Citation :

"Dieu à ordonner de pratiquer l'usure envers un goï et de ne lui prêter de l'argent qu'à intérêt, en sorte qu'au lieu de lui accorder du secours nous devons lui faire du tort, même s'il nous est utile ; tandis qu'envers un juif nous ne devons pas en agir ainsi."

*Maïmonides, Sepheer Mizv, folio73,4

Croyez-vous que cela soit un hasard si le monde entier croule sous la dette et l'usure, corrélativement la montée en puissance des juifs depuis deux siècles et demi ?

Le Talmud parle de

Citation :
"savourer le goût de l'usure"

(baba mezia, folio 75 a)

p110

Maïmonides précise aussi, concernant le commandement de Moïse, que cela ne s'applique pas aux non-juifs :


Citation :
"La défense, 'vous ne tuerez point !' signifie qu'il ne faut pas tuer un fils d'Israël ; or, les goïyms et les hérétiques ne sont pas les fils d'israël.

* Jad Chag, hilch Rozeach et hilch Melachim"

Flavien Brenier ajoute (on se rappellera la joie remplie de vice sur le visage du colon juif venant de bruler vif un bébé et de tuer un père de famille) : "on peut donc les tuer avec sérénité pour peu qu'on en ai envie. Mieux encore, c'est un devoir de le faire quand cela se peut sans danger, car il est dit" :


Citation :
"Si l'on retire un goï de la fosse dans laquelle il est tombé, on entretient un homme dans l'idolâtrie."*

[...]


"Il faut tuer le plus honnête des idolâtres.
"*


*Aboda zara, folio 26b; masech. Sopharim, perek15
*aboda zara, folio 20a

p115

Ce genre de vices monstrueux s'étalent là-aussi sur des montagnes d'exemples,  je ne cite vraiment ici que des passages partiels...

Maïmonides, encore lui, précise :


Citation :
"Il est permis d'abuser d'une femme non-juive."

*Jad Chaz hilch melachim
p117

Rappelez-vous, Polansky le violeur sur mineurs...soutenu par tous les intellectuels juifs de France et consorts...


Brenier développe en disant (et citant source à l'appui) :

Citation :
il y a mieux, et le Talmud autorise formellement les pratiques contre-nature :


"L'homme, dit-il, peut faire de sa femme tout ce qui lui plaira, comme avec un morceau de chair venant du boucher, qu'on peut manger rôti ou bouilli, selon qu'on le préfère."

Et il cite à l'appui la sentence d'un rabbin à qui une femme se plaignait des habitudes sodomitiques de son mari : "ma fille, je ne puis pas vous venir en aide, car la Loi vous a sacrifiée".

Ce n'est pas seulement dans les anciennes versions du Talmud que se trouve cette doctrine ; elle figure encore dans l'édition de Varsovie, en 1864 (traité Nécarim, folio 20b)

p117

Ce passage est typique de l'exemple scrupuleux de la recherche et de la méticulosité de l'auteur dans ses travaux.

L'auteur, dans sa pudicité chrétienne, note encore d'ailleurs, ce qui en dit long : "enfin le Talmud contient des passages d'une telle obscénité et d'un caractère si odieux que nous ne saurions les reproduire ici autrement qu'en latin."

Il cite donc ensuite ce dont il parle,je vous fait gré des citations, achetez le livre et vous en saurez plus...

Brenier confirme aussi que les plus grandes abominations sont dite sur Jésus et la vierge Marie dans le Talmud, on en à déjà parlé plus haut il me semble, ainsi que dans le topic lié sur le Sabbataïsme cité en lien plus haut.

Il y a encore toute une infinité de citations du Talmud sur une infinité de sujets, présent dans le livre de Brenier, cela englobe vraiment tout les plans, pour chaque situation de la vie, chaque détails, même infime, ces gens-là ont spéculés et inventés des vices incroyables.

C'est un véritable évangile inversé !

Le seul point faible de ce livre est la relative naïveté de l'auteur sur "l'Ancien Testament" et le rapport à "Jéhovah", où ici l'auteur est trop naïf, car il s'imagine que le Talmud est une rupture complète de la loi Lévitique.

Flavien Brenier se trompe sur ce point, et nous renvoyons au monumental ouvrage "La Controverse de Sion' (voir plus haut) pour saisir ce paramètre clé : en vérité le Talmud est la continuation (empirée) de la Loi Lévitique de l'Ancien Testament, ni plus ni moins.

Je conseille néanmoins vivement la lecture de l'ouvrage de Brenier, pour son sérieux général, complémentaire à la référence qu'est La Controverse de Sion.

Un dernier exemple de l'ouvrage de Brenier pour finir (je commence à être lessivé de toute ces horreurs là lol !) page 113 du livre, concernant la posture que doivent adoptée les juifs s'ils se retrouvent en affaire avec des non-juifs, vous allez voir jusqu'où la filouterie, la précaution de l'esprit malhonnête peut aller chez ces gens-là :


Citation :
Parlons maintenant des erreurs que le goï peut commettre à son propre désavantage dans la conclusion d'une affaire. Rabbi Mosès dit expressément :

- "Si, en faisant un compte, le goï s'est trompé, que le Juif dise : 'je n'en sais rien !' - "Mais je ne conseille pas d'induire le goï en erreur, car celui-ci pourrait bien commettre l'erreur à dessein, afin d'éprouver le Juif".*

Impossible d'être plus prudent dans la malhonnêteté. Comme on comprend, après cela, que le vieux rabbi Brentz écrive :

- "Si des Juifs ont voyagé toute une semaine, et qu'ils aient trompé les Chrétiens à droite et à gauche, qu'ils s'assemblent au Sabbat et se glorifient de leur adresse en disant : Il faut arracher le coeur aux goïm et assommer le meilleur des chrétiens"*

*sepher mitzvoh gaddol
*
judenbalg,21

 

La malhonnêteté, le vice et le crime est élevé au rang d'art de la tromperie chez eux, c'est une véritable science, une science du mal dans tout ces mécanismes et toutes ces dimensions, synthétisée sous fond de "religion".

Edit/ en bonus pour finir, un article intéressant, trouvé à ce lien :

http://www.contre-info.com/talmud-un-best-of

Citation :

Talmud : un « best-of »


Citation :


« Les Juifs n’ayant pu anéantir le peuple chrétien en tuant le Christ, ont voulu le bafouer par la rédaction du Talmud, un tissu d’horreurs anti-chrétiennes. » (Martin V, Sedes Apostolica, 1425). Le Talmud a été maintes fois condamné sévèrement par les papes.


Le Talmud est le livre central du judaïsme moderne (c’est-à-dire celui qui s’est construit après la venue du Christ).


C’est probablement le livre le plus haineux et le plus raciste qui ait jamais été écrit dans l’histoire de l’humanité.


Tout y est permis à l’encontre des goyim (« non-juifs », en hébreu, au singulier goy) qui sont abaissés au rang de bêtes.


Le Christ y est insulté et son nom blasphémé des façons les plus ignobles et la Très Sainte Vierge qualifiée de prostituée.


C’est la mentalité transmise par ce brûlot qui faisait dire il n’y a pas longtemps à Ovadia Yosef, grand rabbin d’Israël : « Les Goïm sont nés seulement pour nous servir. Sans cela, ils n’ont pas de place dans le monde. », ou à Jacques Attali que les juifs sont les seuls êtres humains.



Quand les sociétés chrétiennes découvrirent un jour avec effroi le contenu de ce livre (notamment grâce à des juifs convertis), au Moyen-Age, il fut interdit, brûlé (en particulier sous Saint Louis), etc.


Des versions expurgées furent alors éditées par les rabbins, pour le « grand public ». Ce sont encore celles qu’on peut trouver derrière des vitrines de magasins.


Voici un recueil de quelques sentences de la version originale :


Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 : Un goy est comme un chien. Les Ecritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un goy.
Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés “hommes”, pas les goyim.
Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts, comme les vaches, ou les ânes perdus. Il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.
Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d’esprits impurs qu’on nomme porcs.

Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux.
Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : ” le psalmiste compare les goyim à des bêtes impures “.
Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les goyim et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.
Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250b : Bien qu’un goy ait la même apparence qu’un juif, il se comportent envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme.
Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d’un goy c’est comme ci vous mangiez avec un chien.
Talmud, Yebamoth 98a : Tous les enfants des goyims sont des animaux
Talmud, Zohar II 64b : Les goyim sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes.
Talmud, Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion pour les goyim que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.
Talmud, Babha Bathra 54b : La propriété d’un goy appartient au premier juif qui la réclame.
Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si c’est pour tromper ou faire condamner un goy.
Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n’est pas profané quand le mensonge a été fait à un goy.
Talmud, Baba Mezia 24a: si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre
Talmud, Choschen Ham 183, 7: Des juifs qui trompent un goy doivent se partager le bénéfice équitablement.
Talmud, Abhodah Zarah 54a: L’usure peut être pratiquée sur les goyim, ou sur les apostats.
Talmud, Choschen Ham 226, 1: Les juifs peuvent garder sans s’en inquiéter les affaires perdues par un goy.
Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un goy, il peut le faire.
Talmud – Babha Kama 113a: Les incroyants ne bénéficient pas de la loi et Dieu à mis leur argent à la disposition d’Israël.
Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.
Talmud, Abhodah Zarah 4b: Vous pouvez tuer un goy avec vos propres mains.
Talmud, Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des goy devrait être abattu.
Talmud, Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un goy, par exemple, si quelqu’un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l’échelle.
Talmud, Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: Tout juif qui verse le sang de goyim revient à la même chose qu’une offrande à Dieu.
Talmud, Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les goyim en danger de mort.
Talmud, Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.
Talmud, Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice agréable à Dieu.
Talmud, Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d’un Israélite, si l’intention était de tuer un goy ; tout comme on est innocent du meurtre accidentel d’un homme, quand l’intention était d’abattre un animal.
Talmud, Peaschim 25a : Il faut éviter l’aide médical des goyim.
Talmud, Pesachim 49b : Il est permis de décapiter les goyim le jour de l’expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.
Rabbin Eliezer : “Il est permis de trancher la tête d’un idiot, un membre du peuple de la Terre (Pranaitis), c’est-à-dire un animal charnel, un Chrétien, le jour de l’expiation des péchés et même si ce jour tombe un jour de sabbat “. Ses disciples répondirent : ” Rabbi ! Vous devriez plutôt dire “de sacrifier” un goy. ” Mais il répliqua : ” En aucune façon ! Car lors d’un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière pour demander à Dieu de l’agréer, alors qu’il n’est pas nécessaire de prier quand tu décapites quelqu’un.”
Talmud, Sanhedrin 57a: si un juif tue un goy, il ne sera pas condamné à mort. Ce qu’un juif vole d’un goy, il peut le garder.
Talmud, Sanhedrin 58b : Si un goy frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu.
Talmud, Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël commettent un crime qui réclame la peine de mort.
Talmud, Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un goy, ce n’est pas un péché.
Talmud, Zohar I, 25a : Les goyim doivent être exterminés car ce sont des idolâtres.
Talmud, Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont pour ceux qui tuent les idolâtres.
Talmud, Zohar II, 64b : Le taux de naissance des goyim doit être diminué matériellement.
Talmud, Sepher Ikkarim III c25: Il est permis de prendre le corps et la vie d’un goy.
Talmud, Zohar II, 43a : L’extermination des goyim est un sacrifice agréable à Dieu.
Talmud, Abhodah Zarah 22b : Les goyim sont impurs parce qu’ils n’étaient pas là au Mont Sinaï.
Talmud, Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah (sales, impures) depuis leur naissance.
Talmud – Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de goyim.
Talmud, Schabbath 145b : Les goyim sont impurs parce qu’ils mangent de la nourriture impure.
Talmud, Zohar I, 46b, 47a : L’âme des goyim est d’une origine théologique impure.
Talmud, Zohar I, 131a : Les goyim souillent le monde. Le juif est un être supérieur
Talmud, Hilkhoth goy X, 1 : Ne passez aucun accord avec un goy, ne manifestez jamais de pitié envers un goy. Il ne faut pas avoir pitié des goyim car il est dit: “tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié”.
Talmud, Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit des péchés qu’il peut commettre. C’est toujours sa coquille qui se salit, jamais son fond propre.
Talmud, Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un tribunal goy, par un juge goy, ou par des lois non-juives.
Talmud, Chullin 91b: Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne dispose pas.
Talmud, Kallah 1b, 18: Le juif peut se parjurer la conscience claire.
Talmud, Sanhédrin 52b: L’adultère n’est pas défendu avec la femme d’un goy, parce que Moïse n’a interdit que l’adultère avec “la femme de ton prochain”, et les goy s ne sont pas des prochains.
Talmud, Choschen Ham 34, 19: Les goyim et les serviteurs ne peuvent pas témoigner lors d’un procès.
Talmud, Abhodah Zarah 20a: Ne jamais faire la louange d’un goy, de peur qu’il ne la croit.
Talmud, Abhodah Zarah 22a: Ne pas fréquenter les goyim; ils versent le sang.
Talmud, Abhodah Zarah 25b: Se méfier des goyim quand on voyage avec eux à l’étranger.
Talmud, Abhodah Zarah 26a: Ne pas recourir à une sage femme non-juive, qui une fois seule pourrait tuer le bébé. Même si elle était surveillée, elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.
Talmud, Abhodah Zorah 26b: Ceux qui voudraient changer de religion doivent être jetés au fond d’un puits, et oubliés.
Talmud, Abhodah Zarah 35b: Ne pas boire du lait tiré par un goy.
Talmud, Choschen Ham 156, 5: Les clients goyim possédés par un juif, ne doivent pas être démarchés par un autre juif.
Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets d’Israël aux goyim, doit être tué avant même qu’il ne leur dise quoi que ce soit.
Talmud, Choschen Ham 388, 15: Il faut tuer ceux qui donneraient l’argent des Israélites à des goyim.
Talmud, Eben Haezar 44, 8: Sont nuls, les mariages entre les goyim et les juifs.
Talmud, Emek Haschanach 17a: L’âme des goyim vient de la mort et de l’ombre de la mort.
Talmud, Hilkhoth Maakhaloth: Les goyim sont des idolâtres, il ne faut pas les fréquenter.
Talmud, Hilkhoth X, 6: On peut aider les goyim dans le besoin, si cela nous évite des ennuis par la suite.
Talmud, Hilkhoth X, 7: Où les juifs sont fortement installés, il ne faut plus tolérer la présence des idolâtres.
Talmud, Iore Dea 81, 7 Ha: Un enfant ne doit pas être allaité par une nourrice non-juive, car son lait lui donnera une nature maléfique.
Talmud, Iore Dea 120, 1: La vaisselle acheté à des goyim doit être jetée.
Talmud, Iore Dea 146, 15: Leurs idoles [c’est à dire les objets du culte] doivent être détruites, ou appelées par des noms méprisants.
Talmud, Iore Dea 147, 5: Il faut railler les objets du culte goy, il est interdit de souhaiter du bien à un goy.
Talmud, Iore Dea 148, 12 H: On peut prétendre se réjouir avec les goyimpendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.Talmud, Iore Dea 151, 14: Il est interdit de concourir à la gloire d’un goy.
Talmud, Iore Dea 151, 11: Il est interdit de faire un présent à un goy, cela encourage l’amitié.
Talmud, Iore Dea 153, 1: Les nourrices non-juives conduisent les enfants à l’hérésie.
Talmud, Iore Dea 154, 2: Il est interdit d’enseigner un métier à un goy.
Talmud, Iore Dea 159, 1: Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de l’argent à un goy avec intérêt. Toutefois, certains des anciens n’ont pas reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd’hui, ce droit est accordé dans n’importe quelle circonstance.
Talmud, Orach Chaiim 20, 2 : Les goyim se déguisent pour tuer les juifs.
Talmud, Rosch Haschanach 17a : L’âme d’un goy descend en enfer pour toutes les générations.
Talmud, Sanhedrin 57a: Un juif n’est pas obligé de payer le salaire redevable à un goy.
Talmud, Sanhedrin 90a: Ceux qui lisent le nouveau testament (chrétiens) n’auront pas de place dans le monde à venir.
Talmud, Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des goyim (nouveau testament).
Talmud, Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un goy, ne se relèveront pas des morts.
Talmud, Zohar I, 28b: Les goyim sont les enfants du serpent de la Genèse.
Talmud, Zohar I, 160a: Les juifs doivent en permanence tenter de tromper les goyim.
Talmud, Zohar I, 219b: Les princes goyim sont des idolâtres, ils doivent mourir.
Talmud, Zohar II, 19a: La captivité des juifs prendra fin lorsque les princes goyim seront morts.



Citations de Justin Bonaventure Pranaitis (1861-1917), prêtre catholique lituanien, professeur d’hébreu à l’Université ecclésiastique impériale de Saint-Pétersbourg, dans le « Talmud démasqué » (1892).



Comme on peut le lire dans cet article, il fallut « attendre le XIXe siècle, même si l’étude du Talmud en Pologne conduisit à une impression de l’édition complète avec restauration du texte original réalisée à Cracovie entre 1602 et 1605 (c’est dans un même esprit que certains demandèrent un peu plus tard qu’une traduction soit réalisée et à Vienne, demande qui fut même portée devant les corps législatifs), pour qu’un prêtre, l’abbé Chiarini(1789-1832), professeur de langues orientales à l’université de Varsovie publie à Paris, en 1830, une volumineuse Théorie du Judaïsme, dans laquelle il fit figurer une traduction partielle du Talmud dans laquelle il révéla les passages qui avaient été expurgés et censurés, Talmud de Babylone traduit en langue Française et complété par le Talmud de Jérusalem, qu’il fit d’ailleurs éditer en 1831. Ce fut ensuit un autre ecclésiastique, l’abbé August Rohling (1839-1931), docteur en théologie, professeur d’exégèse à l’Université de Münster, chanoine de la collégiale de Prague, s’appuyant sur les travaux de Johann Andreas Eisenmenger (1654-1704), professeur d’hébreu à Heidelberg, qui se pencha avec attention sur le sujet en utilisant des versions non expurgées du Talmud, et fit paraître en 1871 un ouvrage en Allemagne : Der Talmudjude (Le Juif talmudique), publié en France en 1888 par les soins de l’abbé Maximilien de Lamarque, docteur en théologie, dans lequel il citait de très nombreux passages censurés et expurgés du Talmud. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   30/10/2015, 03:38

Dans la pléthore de preuves accablantes du message précédent tiré du livre de Flavien Brenier, je me permet de revenir un instant sur ce passage (recopié ci-dessous entre tirets), concernant la posture du Judaïsme talmudique à l'encontre des "femmes" :

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
"Il est permis d'abuser d'une femme non-juive."

*Jad Chaz hilch melachim

p117

Rappelez-vous, Polansky le violeur sur mineurs...soutenu par tous les intellectuels juifs de France et consorts...


Brenier développe en disant (et citant source à l'appui) :


Citation :
il y a mieux, et le Talmud autorise formellement les pratiques contre-nature :


"L'homme, dit-il, peut faire de sa femme tout ce qui lui plaira, comme avec un morceau de chair venant du boucher, qu'on peut manger rôti ou bouilli, selon qu'on le préfère."

Et il cite à l'appui la sentence d'un rabbin à qui une femme se plaignait des habitudes sodomitiques de son mari : "ma fille, je ne puis pas vous venir en aide, car la Loi vous a sacrifiée".

Ce n'est pas seulement dans les anciennes versions du Talmud que se trouve cette doctrine ; elle figure encore dans l'édition de Varsovie, en 1864 (traité Nécarim, folio 20b)

p117

------------------------------------------------------------------------------------------------------

On constate donc qu'en plus d'être hystériquement pervers et satanique à l'encontre des non-juifs tout entier et plus particulièrement encore des chrétiens ( avec mille et un enseignement sur comment tromper ceux-ci, leur mentir, comment les assassiner, les voler etc...) le Judaïsme talmudique est également incurablement misogyne.

Rappelons ici, pour ceux qui l'ignoreraient, l'une des prières les plus importantes que chaque juif religieux "accompli" pieusement le matin :

Citation :
"Beni soit l'éternel qui ne m'a pas fait goy (non juif). Béni soit l'éternel qui ne m'a pas fait esclave. Béni soit l'éternel qui ne m'a pas fait femme."
Daccord 

Vous pensez que cela est une blague ?

Pas du tout, la preuve, on trouve même une femme juive qui s'en est plainte à cette grosse crapule de rabbin Rav Ron chaya que vous devez déjà connaître pour ses frasques multiples (notamment ses espoirs de voir la troisième guerre mondiale éclater dans un bain de sang universel, voyez ce lien http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927p45-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution - message du Lundi 10 Aoû - 2:30) :




On imagine bien les effets d'une telle prière le matin sur l'âme humaine, autant dire que cela ne va pas participer à l'élévation spirituelle Diable !!!

Revenons sur ce passage du livre de Flavien Brenier, à propos de la sentence d'un rabbin sur une femme qui se plaignait de son mari sodomitique :

Citation :
"ma fille, je ne puis pas vous venir en aide, car la Loi vous a sacrifiée".


Cela éclaire bien la prière dans l'intention secrète des talmudistes...

On sait que le Judaïsme messianique Frankiste-sabbatéen est à l'avant garde du projet de subversion luciférienne de toute les valeurs.

En somme que la dépravation et la dissolution des moeurs, fait partie de l'accomplissement messianique.

Cela donne la perversion universelle que l'on sait, avec notamment la perversion de la femme moderne, déshabillée, prostituée et vendue tel un objet sexuel, juste bonne à consommer pour les jouisseurs matérialistes modernes du sexe opposé, d'ailleurs shooté au porno...

Tiens le porno, oui :

l'industrie pornographique, c'est eux aussi qui sont derrière rappelons-le :



Cela à même donné tout dernièrement les femens, à l'avant garde de cette subversion/perversion générale des moeurs et d'autres projets de déstabilisations.

Inutile de trop insister là-dessus, au risque de vous pervertir notoirement avec 400 000 horreurs, blasphèmes et profanations, deux exemples d'images (sous spoiler) et un simple lien (pour les courageux... Diable ) suffiront en guise de rappel :
Spoiler:
 


https://www.google.fr/search?q=femen&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAkQ_AUoA2oVChMIz4ix_IfpyAIVwVwaCh2ZYw2F&biw=960&bih=674


Cette racaille enragée des femens qui n'a d'égale dans leurs vices que leurs grossièretés risibles et leurs prostitutions impudiques, sont tout naturellement financés par les réseaux de Georges Soros :


http://lepeupledelapaix.forumactif.com/t20525-le-financier-george-soros-serait-bien-le-commanditaire-des-femen

Rappelons que Soros est l'un des hommes de main les plus sinistre à la solde de la lignée frankiste Rothschild, à la tête du mondialisme.

http://michelduchaine.com/2014/03/31/nouvel-ordre-mondialla-puissance-des-rotschildles-banquiers-illuminati/

Nous voyons donc la juiverie messianique à l'avant garde de cette subversion des moeurs, de cette prostitution de la femme, de cet esclavage.

Rappelons aussi et surtout ce livre imparable, implacable, par ces milliers de preuves, "La mafia juive" d'hervé Ryssen http://www.librairiefrancaise.fr/fr/enquetes/50-la-mafia-juive-herve-ryssen-9782952455923.html qui détaille au scanner, et plus encore, les "grands prédateurs internationaux", impliqués dans tous ces trafics, pornographie, prostitution/proxénétisme, traite des blanches et des noirs, trafics et crimes en tout genre (et infiniment plus encore...), tous de race juive : http://www.librairiefrancaise.fr/fr/enquetes/50-la-mafia-juive-herve-ryssen-9782952455923.html

Nous sommes à l'avant garde luciférienne de la dépravation et du vice universel, conformément au projet de "rédemption par le péché" du Judaïsme messianique.

Mais le Judaïsme, comme on l'a vu et démontré à fortiori dans le topic sur le sabbataïsme, est une religion satanique psychopathe à l'esprit double, complètement cinglée, qui cumule en somme en elle la quintessence des vices des deux extrêmes : appelons cela "la thèse" (disons luciférienne progressiste) et "l'anti-thèse" (disons satanisme extrême rétrograde), ainsi le délire, le vice, le grossier et le sinistre sont accomplis sur tous les plans.

Car voici maintenant le côté sataniste extrême rétrograde.

L'état de la femme dans les branches du Judaïsme ultra orthodoxe :











http://www.lelibrepenseur.org/obscurantisme-religieux/

https://www.google.fr/search?q=juda%C3%AFsme+orthodoxe+voile+int%C3%A9gral&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CCAQsARqFQoTCO_D58j66MgCFQo7Ggod30AODw&biw=960&bih=674

Des images valent mille mots comme on dit, inutile de l'alourdir de trop de commentaires.

On comprend la prière du juif orthodoxe et le passage du rabbin sur la condamnation de la femme du livre de Flavien Brenier, lui valant son rang inférieure, ainsi que la plainte qu'à pu faire cette personne au malade mental rav ron chaya posté plus haut.

Il semble en définitive que le Judaïsme et ses divers variantes talmudique/kabbaliste (orthodoxe type haredim/hassidique, ou hétérodoxe de type frankiste-sabbataïste) soit une véritable maladie mentale pour l'homme complètement corrompu qui y adhère, avec des conceptions de la femme complètement dégénérée.

Quand aux femmes juives, et aux pauvres enfants qui voient leur mère et sont élevés dans un tel milieu, cela est vraiment bien triste.

Il faut prier pour eux sans aucun doute.

Le plus grand gagnant de tout ça : Satan encore une fois.

Une belle image pour finir, qui contraste fort avec tout ce déséquilibre moral :


Génial2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   12/11/2015, 02:40

Qu'est-ce que le Judaïsme et son idéologie, et qu'enseigne-t-il principalement au sujet des non-juifs ?

On l'a vu et prouvé par d'innombrables exemples :

le vol sous toutes ses coutures, le meurtre et l'attentat à la vie autant qu'à la santé par tous les moyens possibles contre eux, la malveillance sous tous ses aspects les plus sournois et immoraux envisageables, l'hypocrisie et le mensonge à un niveau tel, qu'une personne non-avertie à une telle ignominie, aurait du mal à le croire possible venant d'un être humain, l'esclavagisme et la mise en servitude sur tous les plans de la société (par la ruse ou par la force) contre les "goyims", les insultes les plus abjectes et les plus immondes blasphèmes et outrages possibles qu'une âme humaine souillée puisse concevoir, le viol et l'abus sexuel sur les femmes, ainsi que les abus sexuels sur les enfants*, et toutes sortes de crimes encore, dont nous avons déjà parlé et dont la liste s'avère tellement longue dans sa totalité, qu'un livre de 1 000 pages ne suffirait probablement même pas à en résumer le quart...

Sans compter l'inversion la plus absolue entretenue sur cette réalité cruciale à saisir sur ce qu'est véritablement le Judaïsme (un culte satanique), une réalité occultée par une propagande intense de manipulation mentale de masse sur tous les plans (à fortiori médiatique, mais aussi par les films, les livres et plus largement le "divertissement" en général (lire "abrutissement" planifié des goyims par les juifs), et une victimisation continuelle de ses criminels et autres pires crapules de l'humanité, des crapules qui de surcroit ne reculent pas à se faire passer pour le "peuple élu" (l'hypocrisie et le vice n'ayant aucune limite chez ces gens-là, cela est fort compréhensible, mais que des goys dégénérés soient assez bêtes pour le croire, cela laisse songeur... cela prouve en tout cas l'efficacité de l'abrutissement sur une période prolongée !)


Mais jugez-en par vous même une nouvelle fois, avec ces multiples citations de leurs rabbins orthodoxes et leurs castes dégénérées talmudiques, qui font la pluie et le beau temps en Occident... c'est pour le moins très accablant et les faits parlent d'eux-mêmes, des faits confirmant en droite ligne une fois de plus toutes les preuves apportées par ce sujet :



* Sur le cas très graves des abus sexuels d'enfants et du satanisme, rappelons également les scans des chapitres très importants de l'ouvrage de Craig Heimbichner, "Du sang sur l'autel" posté dans un topic lié, notamment ces citations (qui n'en sont que quelques unes parmi d'innombrables horreurs contenues dans le Talmud de Babylone, qui en disent long sur la dépravation criminelle des rabbins talmudiques) :







L'on constate d'ailleurs qu'ils n'hésitent pas à violer leurs propres enfants et "élèves", en bon criminels sataniques qu'ils sont.

Des élèves qui traumatisés (voir "dissociés" http://mk-polis2.eklablog.com/le-trouble-dissociatif-de-l-identite-tdi-trouble-de-la-personnalite-mu-p634661 ) deviendront les criminels sataniques de demain...

Lisible à partir de ce lien ci-dessous, la série de scans de plusieurs chapitres (4 en tout) contient de très nombreux développements sur la nature satanique et la magie noire du Judaïsme, véritable clé de l'occulte qui inspire toute la Maçonnerie, à fortiori des sectes comme l'OTO ou la Golden Dawn, sociétés secrètes lucifériennes qui sont de véritables chevaux de troie à la solde de la Synagogue de Satan et du plan judéo-messianique multi-séculaire : http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927p45-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution#89009


Dernière édition par paralleye le 21/2/2016, 20:03, édité 1 fois (Raison : Vidéo censurée : ajout d'un nouveau lien valide)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilux04

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 33
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   20/2/2016, 23:36

@paralleye : Je pense que tu fais une mauvaise interprétation du Dieu Jéhova pour plusieurs raisons (même si j'avoue ne pas avoir lu tous tes posts) :

Tout d'abord la Bible est la parole de Dieu et comprend l'Ancien Testament. Le magistère de l’Église catholique n'a jamais remis en doute l'identité de Jéhova. Jésus lui-même témoigne en faveur du Dieu de l'Ancien Testament à de nombreuses reprises. Il s'agit de son Père. L'Esprit Saint, quant à Lui, a parlé par la bouche des prophètes. C'est donc, premièrement, l'argument d'autorité que je fournis.

Pour ce qui de la question des Amalécites, tu sembles ignorer, ou occulter, le fait que les peuples de cette région pratiquaient l'idolâtrie (faux-dieux) et que les sacrifices, notamment d'enfants, en découlaient. Donc le sort des enfants amalécites étaient guère enviables à la base (soient sacrifiés, soient endoctrinés par la suite pour faire la même chose à leurs futurs enfants...)

Tu minimises également le fait qu'ayant barré la route aux juifs (ce qui ne leur aurait rien coûter, si ce n'est un peu d'eau de leurs rivières) les Amalécites ont condamné à une mort certaine beaucoup de juifs (et leurs enfants) de part l'aridité du désert (40 ans d'errance et de souffrance).

Tu vas me dire : "Pourquoi une vengeance après si longtemps ?". Probablement parce que Dieu, dans sa providence et sa miséricorde, leur a accordé du temps pour se réformer. La justice divine peut s'appliquer à un homme tout comme à une nation, c'est pas la première fois que ça arrive, ni la dernière (aujourd'hui par exemple on paye pour l'apostasie de la nation française et donc de nos ancêtres à l'échelle globale). Malgré le temps accordé ce peuple a vraisemblablement persisté dans le mal, voire l'a décuplé, ce qui expliquerait ce décret divin.

Je rappellerai le fait que Dieu ne prend aucun plaisir à décider de la mort d'un homme ou d'un peuple, même si il a atteint le sommet de l'iniquité. C'est un peu comme les athées qui demande pourquoi, si Dieu est bon, des gens vont en enfer.. la réponse est claire : c'est l'homme de part son libre arbitre qui se damne en refusant de se repentir malgré que Dieu fasse le maximum pour le sauver (Dieu donne sa grâce à tous).

C'est impossible pour nous de concilier parfaitement justice et miséricorde, seul Dieu en est capable car Il est parfaitement juste et parfaitement miséricordieux. Il est aussi le seul à connaitre tous les futurs potentiels et on peut très bien imaginer qu'Il a "vu" le devenir de ce peuple et les dégâts qu'il allait encore causer à lui-même et aux autres peuples de part son influence néfaste. Les juifs avaient d'ailleurs la fâcheuse tendance à reproduire l’idolâtrie de leurs voisins. Ils ont eux-mêmes goûter à la justice des décrets divins à l'échelle du peuple. Ça a été un gros challenge pour Dieu de les maintenir assez saints (encore une fois à l'échelle globale) pour permettre la naissance du Messie en leur sein et c'est passé par des grosses fessées..!

Je rappellerai aussi que les enfants morts sans baptême n'ayant pas pas atteint l'âge de raison (donc n'ayant pas pu commettre de pêché mortel) vont dans les limbes où ils jouissent d'un bonheur "naturel" (et non de de la vision béatifique). C'est à dire qu'ils jouissent de Dieu mais à une échelle naturelle (appréciation de la beauté, de la bonté et de la paix procuré par Dieu avec leurs sens naturels, autrement dit, avec nos capacités d'ici bas..). Ils n'ont mérité ni l'enfer ni la vision béatifique. Ce n'est pas un dogme de foi mais c'est néanmoins une "doctrine commune" de l’Église.

Voilà, c'était surtout pour rebondir sur l'histoire des Amalécites.

PS : Je réalise que je t'ai tutoyé, tu m'excuseras. Faut dire que je te lis souvent et j'ai l'impression de bien te connaitre à force ^^. J'apprécie beaucoup tes interventions généralement mais là il me semble que tu te fourvoies.. Tu l'auras compris, je ne cautionne pas pour autant les horreurs que tu as pu trouver dans le Talmud..!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nouvelordresatanique.wordpress.com
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   21/2/2016, 03:50

Salut Guilux, Smile

Tout d'abord, merci d'avoir pris la peine d'argumenter.

On peut se tutoyer sans soucis, aucun problème et c'est même mieux comme ça. Wink

Merci en passant de reconnaître mes travaux, j'essaie de faire ce que je peux à mon niveau, comme toi en fin de compte, et je te remercie d'ailleurs aussi de tes apports appréciables (ici et ailleurs).

Citation :
Tout d'abord la Bible est la parole de Dieu et comprend l'Ancien Testament. Le magistère de l’Église catholique n'a jamais remis en doute l'identité de Jéhova. Jésus lui-même témoigne en faveur du Dieu de l'Ancien Testament à de nombreuses reprises. Il s'agit de son Père. L'Esprit Saint, quant à Lui, a parlé par la bouche des prophètes. C'est donc, premièrement, l'argument d'autorité que je fournis.

C'est là que le fond du problème se trouve Guilux... la Parole de Dieu a été trafiquée et corrompue dans ce qui s'appelle la "Bible" : voilà le problème que tout le monde esquive, pour ne pas avoir à se remettre en question (je parle là surtout, de ceux qui savent de quoi il en retourne, mais qui se taisent pour des motifs peu enviable...), tu ne pourras le saisir qu'en lisant attentivement tout le sujet et surtout l'ouvrage le plus complet jamais écrit sur la problématique, un ouvrage qu'aujourd'hui même les troll du Système ont tenté de "dévier" comme il l'ont pu : je parle de La Controverse de Sion (en lisant ta phrase, je suis certain à 99% que tu ne l'as pas lu celui-là, mais corrige moi si je me trompe ?).

Le lien de téléchargement est au début du topic, en guise de rappel pour ceux qui le veulent.

Je t'invite vraiment à faire cette lecture le cas échéant, pour qu'on en reparle ensuite. (ici ou en MP si tu as des questions, c'est comme tu veux)

Personnellement c'est celui qui m'a fait comprendre toute l'arnaque abominable et l'implication des prêtres la Synagogue de Satan (les lévites &Cie) dans ce que l'on nomme aujourd'hui l'Ancien Testament. (en clair une partie de la Bible)

Je ne dis pas que ce livre La Controverse de Sion est parfait, loin de là, il manque à l'auteur la compréhension profonde de l'implication de la kabbale et des réseaux sabbataïstes/frankistes derrière l'époque moderne qui lui permette d'intégrer complètement certains actes sbversifs des "Lumières", mais néanmoins son étude sur la Thora/Talmud est certainement l'une des plus honnête et des plus complètes jamais parues, d'une grande objectivité et perspicacité.


Tu comprendras avec ça qu'il y a deux esprits présents dans l'Ancien Testament : la prédominante (et de loin), une entité de haine qui cumule toutes les passions humaines et les vices des hommes pervers qui ont conclu un "pacte" avec elle : celle-ci est soit une entité démoniaque soit l'égrégore pure et simple des scribes lévitiques (le point reste ouvert), c'est cette "divinité tribale" (fruit de la corruption et de la falsification intense des lévites, ce même genre de scribes qui ensuite furent condamnés par le Christ en personne comme on le sait) qui est condamné pour ce qu'elle est dans ce topic : une influence démoniaque, maléfique, qui souille l'âme humaine.


Ces récompenses sont purement matérielles, jamais spirituelles, elles enseigne le mal sous toutes ces formes, les rapines, les meurtres, l'usure, les sacrifices sanglants sous toutes ces formes aussi (le sang des animaux gicle comme une fontaine là-dedans, et encore je suis gentil !), et j'en passe et des meilleurs (la liste est infiniment plus longue encore).

Quand elle enseigne des notions qui semble positive et non destructrice et/ou criminelle (le jeu des bénédictions/malédictions très bien décrit par l'ouvrage la controverse de Sion), ce n'est que pour maintenir une "cohésion" nécessaire du "peuple élu" autoproclamé (pour ne pas dissoudre la tribu qui doit tout détruire et donner ensuite le pouvoir aux prêtres) chose cruciale au contrôle de cette caste de fanatiques criminels lévitiques, qui ont conclu le pacte avec l'entité déchue.

Il n'intervient à aucun moment de s'élever vers le transcendant par contre, ni même de notion céleste et de salut de l'âme, dans toutes ces pérégrinations faites de chaos et de crimes, institués par les lévites.

Cela n'avait aucun intérêt pour eux, bien au contraire cela aurait représenté un immense danger pour leur pouvoir !

Raison pour laquelle les scribes et les pharisiens ensuite complotèrent la mort du Christ venu rappeler et enseigner ce que ces gens-là avait subvertit et souillé !

A côté de ça, de toutes ces horreurs que je mentionne de l'Ancien Testament, il subsiste il est vrai (je l'ai d'ailleurs rappelé ici et dans un autre topic il me semble) une petite parcelle de la divinité authentique là-dedans (celui que le Christ appelle "mon Père" justement), le vrai Dieu : celui qui a enseigné les commandements moraux (les dix commandements), d'ailleurs rappelés par le Christ, et dont l'esprit a été rappelé (comme ils l'ont pu !) par les prophètes légitimes qui ont subsisté et dont on a gardé des traces de l'enseignement par chance (ce que les lévites n'ont pas pu supprimer, ou tout simplement ce qu'ils ont jugés bon de laisser en couverture dans l'optique de leur tromperie).

Car les lévites sataniques et les scribes (ainsi que les faux prophètes de l'Ancien Testament) ont corrompus et falsifiés tout ce qu'ils ont pu, c'est-à-dire tout ce qu'ils ont eu en leur pouvoir comme opportunité d'insérer eux-mêmes ou de retoucher au fil de la longue période ou ils ont eu en main les clés du contrôle des textes du Judaïsme et du peuple judaïque tout court, en clair ils leur a été facile de signer de leur empreinte satanique la plus grande majorité de ce qui s'appelle la Thora et l'Ancien Testament telle qu'on les connait aujourd'hui : ils sont le fruit de leur basse besogne (c'est d'ailleurs ce que dénonçaient les prophètes légitimes à l'époque en parlant de "la plume mensongère des scribes". Pour une raison ignorée qui fut certainement une épine sévère dans les pieds des lévites, ces passages sont de ceux, légitimes, qui ont subsisté, comme ils subsistent des passages légitimes dans Jérémie et Osée, voir dans Isaïe si mes souvenirs sont bons : mais il y a aussi eu des subversions et des infiltrations, interpolations, rajouts et inversions dans certains cas donc méfiances, les lévites étant passés partout ou ils pouvaient, bien souvent de manière maligne et subtile... le Diable à le bras long comme on dit, et ses agents homicides aussi !).

Les scribes ont été très malin sur un point : ils ont laissés les 10 commandements pour se donner une légitimé, pour mieux les violer ensuite tout au long de leur perversions et falsifications sataniques.

C'est très clairement démontré par l'auteur de la Controverse de Sion, je t'invite à lire le livre très attentivement Guilux.

Leur Dieu "Jéhovah" ("dont les narines se repaisse des sacrifices d'animaux à l'odeur suave" sic !) n'est pas le Père (notre Père) dont parle le Christ pour moi, c'est son miroir inversé, son annulation, sa perversion satanique crée par des occultistes et des criminels notoires : les lévites et les faux prophètes à leurs soldes de l'ancien testament, qui prédominent grandement et qui ont presque tout souillés.

Ce Dieu ne peut pas l'être, car il enseigne l'exact opposé des principes transcendants qu'enseignent le Christ, ainsi que de ce que prône les commandements eux-même (laissés pour mieux être subvertis ensuite je le rappelle), et de ce qu'on rappelé les rares prophètes légitimes qui ont subsisté, bref de tout ce qui est conçu comme "bien", "droiture morale", "justice" "honnêteté", "élévation" etc : tout ce qui représente la notion même d'un Dieu Juste et aimant, tout ce qui représente la notion même de "principes divins".

C'est bien ce que je m'efforce de faire comprendre dans ce sujet, à l'aide de citations qui se passe de tout commentaire d'ailleurs !

Aussi, dernier point, il n'est pas question, et de loin, que des "amalécites" là-dedans Guilux (ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan), mais d'absolument tout ce qui s'opposait à la caste satanique des lévites et à leurs idées de domination sanguinaire et matérialiste judéo-sioniste, avec leur messie qui devait venir dominer et régner sur le monde en marchant sur le cadavre des nations et d'à peu près tout ce qui respire (car il n'y a aucune spiritualité transcendante là-dedans ni même de notion s'y rapprochant de près ou de loin je le répète, ce n'est que "obéis à la Loi criminelle des Lévites et de Jéhovah" = bénédiction, "désoibéit à la loi Lévitique" = malédictions, quand bien même faire le mal sous toute ces formes est "obéir", et faire le bien "désobéir" : les malédictions étant infiniment plus nombreuses que les bénédictions, régime de terreur et de "contrôle mental" oblige) : j'insiste, ce n'est pas les amalécites, mais absolument tout ce qui est "non-juif" qui doit être soit exterminé par les "juifs" là-dedans (il faudrait plutôt dire "judaïte" ici, car le mot juif n'existait même pas à l'époque pour être exact, et est une falsification ultérieure... mais c'est une autre histoire) sous un prétexte ou sous un autre, ou réduits en esclavage, pillés, anéantis, spoliés : comme dit l'un des adages les plus répétés par les lévites et leurs affiliés tout au long de leur "Thora" (déjà cité dans ce topic), par la bouche de leur "Jéhovah" : "ne laisse rien en vie qui respire (sic !), détruit tout, hommes, femmes et enfants (re-sic !) et même jusqu'aux animaux (re-re-sic !!!)"

Supprimer cette notion, c'est supprimer l'essence même du Lévitisme et de leur "Jéhovah", c'est supprimer l'essence même de la Thora.


Sans compter la propension inégalée de cette caste satanique à accuser autrui de leurs propres méfaits, ce qui, mélangé à toutes leurs falsifications et leurs mensonges, doit nous mettre dans une approche de prudence la plus élémentaire, quand ils parlent des autres peuples de l'époque... ils font la même chose aujourd'hui avec le Talmud, leur propagande de masse et dans tous les secteurs de la vie, je n'ai même pas besoin de le rappeler.

Le Talmud n'est que la continuation logique et empirée de la Thora lévitique : mêmes horreurs, même dépravations, même appels aux meurtres ultra-répétés, même calomnies contre tout ce qui n'est pas "judaïque", cherchez l'erreur...

Citation :
Matthieu 6 :21 « là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. »
C'est par cette intelligence du coeur et le libre arbitre justement (thèmes qui me sont chères) qu'il faut appréhender la problématique qu'il est convenu d'appeler la "controverse de Sion" (je parle ici non pas seulement du livre du même nom, loin de là, mais de toute la problématique judéo-satanique que représente la "question juive", des temps ancien jusqu'à aujourd'hui).
C'est de la corruption à l'état pur, et tous ces problèmes sont au coeur du Nouvel Ordre Mondial.
Ce sujet n'est pas terminé loin de là, et s'agrandira dans un avenir plus ou moins proches d'autres éléments et faits corroborant ce dont je parle et ai déjà parlé, je ramènerais bientôt d'autres preuves encore très patentes de tout cela.
J'en arrête là pour le moment, bonne nuit à toi Guilux, et bonne continuation Surprised.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilux04

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 33
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   21/2/2016, 14:54

Ralala.. j'ai perdu mon temps toute la semaine à débattre avec des évangélistes et là me voilà confronté à un autre type d'hérésie.. Je suis désolé de te dire ça mais tu te mets en dehors de l’Église en tenant ce genre de thèses.. Je vais essayer de te reprendre et ceci par charité, cher ami.

D'abord l'argument d'autorité :

Qu'est-ce qui te fait penser que ta personne, ou Douglas Reed, a plus d'autorité que la Magistère de l’Église catholique ? Tu as face à toi une armée d'érudits et de saints qui ont 1900 ans d'expérience. As-tu l'assistance infaillible du Saint-Esprit ? Ou alors est-ce Dieu qui, de tout éternité, a attendu la venue de Douglas Reed pour extirper cette erreur grossière d'interprétation concernant l'Ancien Testament commise par tant de théologiens dont des saints hommes. Est-il un saint ? Es-tu, toi même un saint ? Si oui, peut-on organiser un procès pour canonisation de ton vivant ?

Tu vois bien où je veux en venir.. tu commets la même erreur que les protestants et autres adeptes du libre examen. Reprends toi mon ami, cultive la vertu d'humilité et d'obéissance pour commencer.

As-tu lu les Pères de l’Église en plus de Douglas Reed ? As-tu lu des livres sur l'Ancien Testament à la lumière du christianisme ?
En voilà un parmi la multitude : http://www.histoireebook.com/index.php?post/Drach-David-Paul-De-l-harmonie-entre-l-Eglise-et-la-synagogue-Tome-1

En fait tu fais une très mauvaise interprétation de l'Ancien Testament en te focalisant sur les anciennes dérives du peuple juif et en faisant un parallèle avec les juifs sionistes d'aujourd'hui complétement aveuglés de part leur rejet du Christ et leur interprétation de l'Ancien Testament, elle aussi, erronée.

Oui, à l'époque du Christ, il y avait des mauvais pharisiens. Il y avait même les saducéens qui ne croyaient même pas à la vie après la mort. Est-ce que ça faisait d'eux les dépositaires infaillibles de l'interprétation des Saintes Écritures ? Non.
Il y a eu aussi des prêtres catholiques déviants, ça ne faisait pas d'eux des papes en puissance. Tu comprends ? Tu prends l'exception pour infirmer la règle en quelque sorte.

Les prophètes ont été justement missionnés à chaque fois pour relever le niveau spirituel lorsque des dérives doctrinaires se faisaient sentir. Le verset que tu cites est d'ailleurs tout à fait significatif (Jérémie 8:13). Relis tout le chapitre 8. Le Christ lui-même est venu dans un moment de crise spirituelle. Les juifs avaient la fâcheuse tendance de dévier et Jéhova , qui est un bon père, les a repris comme des enfants. Des bonnes grosses fessées et ce pour leur bien. C'est toute l'histoire de l'Ancien Testament : promesse de Dieu accompagnée de conditions (de devoirs) --> faute des juifs --> grosse fessée --> repentance des juifs --> miséricorde de Dieu et c'est reparti pour un tour..!

Tu as l'air de t'apitoyer outre mesure de la mort des animaux au cours des sacrifices. Déjà Dieu nous a autorisé à soumettre ces derniers (Genèse 1:26,28, la cruauté n'est pas autorisé pour autant) (Mince je commence à citer des passages bibliques... tu vas me dire que c'est une invention des scribes lorsque ça t'arrange...).

Mets toi dans le contexte. Offrir un animal à Dieu c'est se priver, soi-même et sa famille, d'une ressource de nourriture cruciale à l'époque. C'est comme si je te disais : "Tu vois ton frigo là ? Donnes la moitié à Dieu en t'en privant." Donc déjà c'est un sacrifice en soi, il fallait vraiment faire preuve de confiance en Dieu.

Bien plus que ça, l'interprétation spirituelle. L'agneau pascal est par exemple une préfiguration du sacrifice de Notre Seigneur, tout comme l'épisode d'Abraham prêt à donner son fils (bien sûr Jéhova est intervenu). Comment peux-tu ignorer une telle chose ? Les juifs qui ont compris ça se sont convertis dans la foulée, et c'était le but de toutes ces "figures", montrer que toutes les pratiques anciennes étaient accomplies dans la personne de Jésus. Me dis pas que t'es végétarien ou que tu travailles à la SPA, ça fera pas s'écrouler mon argument. Et, si la vision du sang t'horrifie, dis toi bien qu'à l'époque y avait pas d’abattoir industriel à l'abri du regard de la population, ni de barquettes de cellophane en supermarché bien propres. Tout le monde à l'époque savait égorger et dépecer un animal dans les règles de l'art, y avait rien de choquant et l'animal ne souffre pas outre mesure..

Je m'arrête là pour le moment.

Mon ton est dur mais mon moteur c'est la charité. Reprends toi, mon ami.

a+

PS : Je suis sédéprivationniste. Je dis ça au cas où tu tentes de me reprendre sur les derniers papes depuis Vatican II et la question de l'infaillibilité.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sédéprivationnisme
Tu en sauras plus ici : https://www.youtube.com/watch?v=SPj0drPLSMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nouvelordresatanique.wordpress.com
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   21/2/2016, 22:20

Salut Guilux (je t'inviterai bien à manger un steak Wink)

Je crois qu'on est décidément dans l'incompréhension totale sur ce sujet... ahlalala Smile !

Personnellement je ne fait qu'exposer des faits Guilux, des citations noirs sur blancs et des arguments éclairés d'éléments complémentaires (contestables pour toi, c'est ton droit le plus strict), mais toi en retour tu t'attaques à ma personne et tu suggères ouvertement que je manque "d'humilité", "d'obéissance" etc, et qu'il serait temps que je les cultives, simplement par le fait que mon point de vue s'oppose au tiens sur cette problématique, et in fine à ta croyance sur ce sujet... le tout étant dit "par charité" de ta part, bref si tel est le cas pourquoi pas ? Je te dit même merci puisque ça vient du coeur...

C'est ton droit de pensez cela mais prend néanmoins garde (et là aussi c'est dit par charité) de ne pas juger trop vite les gens que tu ne connais pas ( « Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis » Luc 6-37 ) , car Dieu seul sait ce qu'il y a dans les coeurs et les âmes des hommes.

Je n'ai pas la prétention d'être un saint (?), et je n'ai jamais dit que l'auteur de l'ouvrage que je cite en est un non plus (encore une fois as tu lu le livre, et as-tu le topic en intégralité* avant d'intervenir, comme je te l'ai simplement demandé à la base ?).

Quand à ma canonisation (lol !), je préfère rechercher l'humilité malgré mes carences et j'ai trop en tête cette adage de Notre Seigneur sur les humbles (Car quiconque s'élève, sera abaissé; et quiconque s'abaisse, sera élevé. Luc14-11) pour même y penser.

Je manque peut-être d'humilité pour toi, mais j'essaie malgré moi de la cultiver à mes heures perdues...Wink 

Bref blague à part (ou pas) arrêtons-là ces h.s déviant le sujet sur ma petite personne s'il te plait, elle ne compte pas et seul la vérité des principes et la problématique intrinsèque qu'elle implique pour la Parole de Dieu compte ici véritablement.

Oui j'ai bien lu de nombreux Pères de l'église en plus de Douglas Reed, et encore bien d'autres auteurs aussi, traitant de près ou de loin de toute cette thématique ainsi que du sionisme messianique et du Nouvel Ordre Mondial, aussi merci pour ton lien, bien que j'ai déjà les deux tomes depuis longtemps, c'est par le partage que l'on progresse.

Ce n'est pas pour autant que j'approuve tout ce qui est dit chez les uns et chez les autres, ce ne sont que des hommes (comme toi et moi) il faut savoir faire marcher son libre arbitre comme on dit (car celui-ci est un don de Dieu qui, bien utilisé, permet de progresser en connaissance).

J'ajoute qu'il n'est pas question de s'apitoyer sur les sacrifices d'animaux (je me demande ou tu a été chercher ça d'ailleurs...), car tel n'est pas du tout le cas de ce topic, je relève simplement l'exemple de cette "dérive" (une parmi d'innombrables autres, ce n'est nullement une fixation ici mais bien une "pièce du puzzle" subversif général, d'où l'intérêt de la mentionner) dans l'infiltration et les déviations instaurés par les lévites au sein de leur Thora corrompue et falsifiée (concernant cette déviation et ces excès sataniques institués par les lévites, ils n'ont rien à voir du tout avec ce que tu décrit concernant "l'agneau pascal" et les notions qui peuvent être légitime dans ton post quand bien comprise, mais cela fera l'office d'un message à part, mettant bien en lumière la différence fondamentale entre les dérives dont il est question, et ce dont tu parles, car ce sont bel et bien deux choses très différentes dans l'inspiration de fond. Le message là-dessus viendra dans un avenir plus ou moins proche, le temps de finaliser d'autres choses, car il y a un ordre à tout : patience sur ce point, chaque chose en son temps comme on dit, on en reparlera.)

Le sang ne me fait pas peur crois-moi, loin de là, car ce que j'ai vu sur la pédo-criminalité et les sacrifices rituels est bien pire encore, il faut vraiment avoir le coeur bien accroché ici : ce n'est pas une raison non plus pour légitimer des vices moindres, je pense que tu comprends ou je veux en venir, le péché reste un péché.


Tu m'invoques "l'argument d'autorité" (pour toi) :


Citation :
Ou alors est-ce Dieu qui, de tout éternité, a attendu la venue de Douglas Reed pour extirper cette erreur grossière d'interprétation concernant l'Ancien Testament commise par tant de théologiens dont des saints hommes.

Au risque de te faire exploser sur ce point et de recevoir des retours hostiles (bien que charitable) de ta part, quand une erreur s'installe et se perpétue, quand bien même elle est faite par des théologiens, elle a peu de chance d'être "remise en cause", à cause du paradigme biaisé à la base sur ce point, et s'auto-perpétuant de lui même (la nature humaine étant ainsi faite) à mesure que le temps passe, sans jamais devoir être remis en question non plus : en l'occurrence ici, celle d'avoir, pour des raisons humaines mais certainement pas de "principes divins", rattachés l'Ancien Testament (AT) infiltré et subverti par les scribes de la Synagogue de Satan, en parallèle au Message du Christ, parlant même "d'autorité divine" égale entre les deux.

Un adage dit : l'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit.

Ce genre de choses sont à méditer.

Que certains passages de l'AT restent légitimes (mais noyés malheureusement dans du vice bien plus nombreux), ce n'est pas ce qui est remis en cause ici, pas plus que les authentiques prophètes missionnés, dont la voie se fait entendre encore par moment entre deux vices insérés par les lévites de la Synagogue de Satan. (cela aussi, l'ouvrage La Controverse de Sion en parle clairement.)

Ce qui est remis en cause et dénoncé dans ce topic, c'est l'infiltration satanique et l'influence occulte qui prédomine, et que personne n'a le courage de dénoncer pour ce qu'elle est : un Mal, avec un grand "M".

Dieu n'a attendu personne pour dévoiler ces erreurs grossières de l'AT et ces vices rédigés par les scribes lévitiques : il a envoyé son Fils porteur du Message qui annulait toutes leurs horreurs, Message en parfaite légitimité du Décalogue, et cela suffit, c'est assez pour qui écoute son Message avec le coeur et en esprit.

A chacun et chacune de faire l'effort qui convient sur ce point, car Dieu reconnaîtra les siens comme on dit.

Quand au fait "d'erreurs d'interprétations", tout saints que sont certains hommes, cela ne fait pas d'eux des "êtres parfaits" et "infaillibles" (au risque de t'horrifier et de me voir condamner d'hérésiarque, je crois peu à vrai dire ce genre de prétentions humaines, car seul Dieu est infaillible pour moi, et la perfection n'est pas de ce monde : on doit y tendre, malgré nos imperfections c'est tout).

Cela ne m'empêche nullement de reconnaître la légitimité et la valeur de nombreux Pères de l'Eglise et d'une grande part des enseignements légués par eux.

J'attends de ta part que tu me démontre que la corruption fondamentale au niveau principiel de certains passages tel qu'exposés dans ce sujet, ne le sont pas, et que donc la Thora des lévites ne contient rien de condamnable au niveau des principes (qu'est-ce que représente Dieu si ce n'est des "principes transcendants" universels de droiture, de bonté, de sagesse et d'élévation dans la Justice et la Richesse du Coeur, ceux-là même rappelés par le Christ... à l'image du Père ?)

En restant concentré dans le sujet s'il te plait, et non pas sur des attaques personnelles ou sur des invocations de l'autorité d'autrui censés annuler "par défaut", sans même se poser de questions, les éléments exposés ici.



*Je ne rappellerai qu'un exemple pour l'heure (tiré du message du Dimanche 16 Nov - 19:22, je ne sais pas si tu l'a lu Guilux, j'en doute) très symbolique car représentatif de la perversion et de la corruption qui s'est glissée en tant d'endroits dans l'Ancien Testament : j'aimerai que tu m'expliques la légitimité d'un tel passage Guilux (rappelons que tous les Psaumes sont considérés comme positifs et légitimes, donc recommandable et non condamnable par les arguments d'autorités que tu invoques, ils sont même enseignés par certains !) :

paralleye a écrit:
Le Psaume 137 en est un exemple clair et net : cela commence par de la pleurniche larmoyante sous fond de poésie trompeuse (séduction), puis cela se termine par un appel clair et net au meurtre d'enfants,le tout gratuitement, sous fond de "revanche de Sion" :


Citation :
Assis au bord des fleuves à Babylone,
nous pleurions en évoquant Sion.
Nous laissions nos guitares
suspendues aux arbres de la rive.
Et là, ceux qui nous avaient déportés
osaient nous réclamer des cantiques ;
nos persécuteurs exigeaient de nous des chants joyeux :
« Chantez-nous, disaient-ils, un des cantiques de Sion ! »
Mais comment pourrions-nous chanter un cantique du Seigneur
sur une terre étrangère ?

Ô Jérusalem, si jamais je t'oublie,
eh bien, que ma main droite se paralyse !
Si je cesse de penser à toi,
si je ne fais pas de toi ma suprême joie,
eh bien, que ma langue se colle à mon palais !
Seigneur, n'oublie pas ce qu'ont fait les Édomites
le jour où Jérusalem fut prise :
« Rasez la ville, criaient-ils, rasez-la jusqu'à ses fondations ! »
Et toi, Babylone, bientôt ravagée ,
heureux ceux qui te rendront le mal que tu nous as fait !
Heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants
pour les écraser contre le rocher !

[url=http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php?page=passage&ref=Ps 137]http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php?page=passage&ref=Ps%20137[/url]

Dans ce psaume c'est les édomites et surtout les babyloniens qui sont dans le viseur du "psalmiste" et de son besoin avide de sang d'enfants pour satisfaire ses désirs meurtriers,mais il faut bien comprendre que c'est tous les peuples "étrangers" (ceux qui sont non-juifs donc "impurs") sans exception qui en prennent pour leur grade dans les "livres saints" du Judaïsme.

Ce psaume n'en est qu'un exemple parmi une myriade.

Aussi il est facile de comprendre que depuis un bout de temps maintenant les peuples babyloniens et autres édomites n'existant plus,il a bien fallu que d'autres peuples étrangers (et leurs enfants) puisse prendre le relais pour satisfaire les besoins de sang de ces bourreaux déguisés en victimes.

Les meurtres rituels d'enfants chrétiens enlevés par des juifs un peu trop fanatiques (en somme suivant les injonctions sataniques de la Thora lévitique et du Talmud à la lettre) par le passé ne sont pas un mythe (voyez le livre l'azyme de Sion dans le lien ci-dessous) ,de même que les enfants arabes,pour ne citer que ceux de Palestine occupée,mis à mort dans des carnages abominables par l'entité sioniste n'en sont pas non plus (un mythe) le moins du monde !

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5547-synthese-sur-l-histoire-de-sion

Ils sont "saisis et écrasés contre le rocher" avec les moyens modernes à leur disposition d'aujourd'hui c'est tout,c'est-à-dire,pour ne prendre que l'exemple de l'Israël génocidaire, des avions et des tanks financés/fournis par leurs amis juifs américains du complexe militaro-industriel (+ en bonus des couches-culottes pour que ces raclures puisse se faire dessus promptement http://axedelaresistance.com/consternant-les-fiottes-de-tsahal-utilisent-des-couches-culottes-pour-ne-pas-affronter-lennemi/ : car même en sécurité derrière leurs bolides yankees des vermines aussi lâches et scélérates que des tueurs d'enfants se font inévitablement dessus,étant des criminels travestis en victimes et vivant en réalité constamment dans la peur des victimes qu'ils font passer pour des criminels : cela est un exemple pour vous aider à comprendre le cycle d'inversion du Judaïsme depuis des lustres et les effets qu'il produit.)

On notera aussi dans le Psaume les renvois habituels à la "déportation" et à la "persécution",un grand classique chez ces gens-là pour se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas : des victimes évidemment.

Ce "classique" fut encore utilisé de manière éculée au XXème siècle dans les circonstances manipulatrices que l'on sait (lisez la Controverse de Sion !),où ces fauteurs de troubles responsables des deux guerres mondiales (entre autres) ont réussi à force de propagande et de lavage de cerveau intensif,à se faire passer pour des "victimes".

Toute l'histoire officielle du Judaïsme au cour des siècles n'est d'ailleurs qu'une répétition sans fin de cette inversion patente de la vérité et de la réalité historique.

Quand les coupables se font passer pour les victimes et que les victimes deviennent coupables par le renversement complet de la vérité à cause des médias et des organismes de propagande qu'ils contrôlent,vous savez alors que vous êtes dans une société satanique ou règne le mensonge et l'iniquité : celle de la juiverie organisée et de ses laquais (maçonniques + toute la frange des idiots-utiles).

Quel peut bien être la légitimité de ce psaume 137 Guilux, au niveau principiel autant que moral : un appel clair et et net à la vengeance froide (le Christ condamnant lui-même ce genre de chose de surcroit), et au crime crapuleux.


Bien pire encore, le crime est un appel gratuit et odieux à inciter aux meurtres d'enfants !

Le passage est littéral ici (comme dans tant d'autres), et l'injonction ne fait pas l'ombre d'un doute, aucune esquive n'est possible quand à son sens premier intrinsèque : véritablement satanique.

Mais je me "fourvoie" peut-être, j'attends ainsi ton explication avec impatience quand à la légitimité spirituelle et morale de ce passage. (avec clarté, sans fioriture et esquive du fond du message bien sûr : pour info j'ai soumis ce passage à des témoins de Jéhovah "érudits des textes", et ils ont tenté milles esquives et interprétations complexes de novlangue pour dévier le fond du problème, ce fut peine perdu)

A toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilux04

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 33
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   22/2/2016, 00:56

Désolé si je t'ai brusqué, comme je disais j'ai eu une semaine éprouvante avec des évangélistes.. Si j'ai souligné les vertus d'humilité et d'obéissance c'est parce qu'elles sont typiquement catholiques. Il s'agit de faire confiance en Dieu. L'hypothèse que Dieu ait laissé l’Église catholique tromper le monde entier pendant si longtemps tout en produisant tant de bons fruits m'est inconcevable. Pareil pour la soi-disante supercherie de l'Ancien Testament que tu décris. Tu fais de Dieu un être cruel, prêt à laisser le faux se mélanger au vrai, le mensonge à sa vérité. C'était ça mon argument de fond. J'ai le droit de trouver orgueilleux quelqu'un qui pense avoir raison contrairement à tous ces ancêtres.. libre à toi de continuer à le penser.. Je ne te juges pas pour autant au fort interne comme tu le laisse supposer en utilisant maladroitement le verset en Luc 6-37. Je pense même que tu es quelqu'un de bonne volonté sinon je perdrais pas mon temps à te répondre.

Si tu refuses également l'infaillibilité pontificale et les arguments apologétiques qui démontrent que l’Église catholique est la véritable église fondée par Jésus alors ton libre examen s'étend également au Nouveau Testament et là j'avoue que je ne peux guère faire plus pour te convaincre, tout comme les évangélistes à qui j'ai longuement parlés. J'imagine que tu connais les passages liés à l'investiture de Saint Pierre, je te les épargne car tu as surement une autre interprétation personnelle tout comme les protestants que tu n'as pas l'air de tenir à coeur.. A ce propos, comment peux-tu avoir la même attitude que eux (libre examen) et mépriser leurs erreurs qui en découle (comme Sola Fide, que tu as très bien exposé) sachant qu'un mauvais arbre ne peut pas produire de bons fruits ? (Matthieu 7:17)
Tu m'énerves pas, c'est juste que tu me troubles.. Ma charité consiste à te ramener à la vérité, à travailler pour l'unicité, y a rien de personnel, je te connais pas.

Le passage du psaume que tu cites n'est pas recommandable dans la Nouvelle Alliance mais il n'est pas condamnable dans l'Ancienne Alliance. C'est justement ce genre de subtilité qui manquent à ta thèse. Il faut prendre ce qui suit en considération :

D'abord ce verset en Genèse 12:3 : "Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi."

Dieu s'accorde le droit de se choisir un peuple avec lequel Il va humilier les païens qui, eux, ont abandonné la vraie foi (c'est son droit le plus stricte). La survivance du petit peuple juif sera, tout au long de l'histoire de l'Ancien Testament, une véritable humiliation pour les grandes puissances, comme l’Égypte, la Syrie ou Babylone, qui chercheront à le détruire, et donc une preuve, pour les quelques païens lucides, que le véritable Dieu est avec eux. Nombre d'entre eux se convertiront pour cette raison au fil du temps.

Donc le passage "Heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants pour les écraser contre le rocher !" est étroitement lié à la promesse de Dieu faite à Abraham. Babylone s'en ait pris aux juifs ("Seigneur, n'oublie pas ce qu'ont fait les Édomites le jour où Jérusalem fut prise"), et l'Esprit Saint leur promet une juste vengeance. C'est bien les babyloniens qui ont cherché les embrouilles en premier que je saches. Combien d'enfants juifs ont-ils massacré au passage ?

Encore une fois c'est la mention "tes jeunes enfants" qui te choque, un peu comme avec les amalécites et ma réponse sera similaire à celle que j'ai déjà donné, Babylone étant un concentré d'abominations aux yeux de Dieu. D'ailleurs elle finira par disparaitre comme les prophéties l'avaient annoncé, ce qui était impensable à l'époque de part sa puissance. Donc c'est encore une démonstration de la puissance du Dieu des juifs pour les païens qui, de part leur coeur endurci et leur niveau d'entendement, ne comprenaient plus que les humiliations violentes. Bref une disparition qui aura de quoi calmer les ardeurs des autres peuples idolâtres de la région et de donner une crédibilité certaine aux prophéties des juifs. Cela permettra au peuple juif de survivre encore un temps et à la providence divine de mener à bien son cours jusqu'à son but précis, la venue du Messie. Ce dernier, je te l'accorde, proposera un modèle bien plus transcendant et tu en es tellement imprégné (c'est super !) que tu as bien du mal à imaginer le contexte de l'Antiquité, c'est ton seul problème dans toute cette histoire.

En fait il faut croire que la providence n'a pas pu envoyer le Messie plus tôt au cours de l'Antiquité car Jésus aurait eu une espérance de vie de 30secondes au milieu de barbares de ce genre ou, plus sérieusement, pas assez de païens n'auraient prêté attention à son discours pour que ça prenne à l'échelle mondiale...

Je résume : c'était une époque si décadente que l'humanité n'était pas prête spirituellement pour accepter le message du Christ et il a fallu d'abord faire des démonstrations de force, une sorte d'argument apologétique par la force et l'humiliation mais aussi par la réalisation d'innombrables prophéties qui donneront une crédibilité sans pareille à la Bible, même pour des païens très éloignés dans l'espace et le temps.

Dans l'Ancienne Alliance c'est la justice de Dieu qui est mise en exergue et dans la Nouvelle Alliance c'est la miséricorde. L'une ne va pas sans l'autre, c'est le même Dieu. La miséricorde est également présente dans l'Ancien Testament et vice versa. C'est juste que le niveau spirituel avait trop chuté (à l'échelle globale) quelques générations après Noé, et qu'il a fallu en passer par là.

Je passe sur le parallèle que tu fais entre les exactions des sionistes et les juifs de l'Ancien Testament. Tout ce que ça démontre c'est ta tendance à exagérer et à généraliser. Je n'ai d'ailleurs pas à répondre des exactions de ces juifs aveuglés de part leur rejet de Jésus Christ et de son message, ça n'a rien à voir avec l'héritage spirituel que l’Église catholique revendique. Ils sont d'ailleurs maudits à leur tour par le Dieu de leurs ancêtres ("Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants") et ça se traduit par cet aveuglement, cause de toute cette violence que tu décris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nouvelordresatanique.wordpress.com
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6019
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   23/2/2016, 03:18

C’est ma foi fort intéressant cet échange entre vous deux Guylux et Palleye. Merci pour la qualité de vos apports et le ton respectueux que vous vous efforcez de conserver. C’est, je crois, par ce genre d’échanges que peuvent naître ou grandir des questionnements personnels pleins de sens.

Par le plus grand des hasards, ou plutôt, en raison du coté souvent facétieux de Dame Providence, il se trouve que ce dimanche, en déplacement sur invitation à Paris, j’ai été présenté dans le cadre d’une fête familiale à un certain nombre de personnes, dont un prêtre qui m’a dit être catholique,  dominicain, de l’ordre des prêcheurs.

Agé de plus de 70 ans, il m’a indiqué qu’il était membre d’un organisme qui utilisait ses compétences pour fournir aux prêtres en mal d’inspiration des prêches prêts à l’emploi. Comme je m’étonnais de cette pratique n’en ayant jamais entendu parler, il m’a très spontanément expliqué que cette démarche était fréquente et qu’elle permettait à ces prêtres, n’ayant pas le temps ou les compétences pour rédiger eux-mêmes leurs textes, de se voir proposer des textes conformes, je le cite « à l’esprit œcuménique de l’Eglise. » .
L’échange s’arrête là en raison de l’arrivée d’autres convives mais quelques minutes plus tard, comme nous sommes voisins de table,  je reviens à la charge pour approfondir entre autres choses ce qu’il entend par « esprit œcuménique », et là, sans aucun détour, il me dit que son travail le conduit à enseigner au sein des temples protestants ou des églises anglicanes, qu’il œuvre pour que « les chrétiens se reconnaissent autant dans la Première Alliance que dans la Seconde ». Il me vante en quelques mots la chance que représente pour les catholiques l’ouverture qu’ont initiée des hommes comme Luther et Calvin, il me parle de la Miséricorde qui imprègne selon lui l’Ancien Testament et il me dit sa fierté d’être dans un dialogue constructif avec les juifs, dans l’esprit de la Nuestra Aetate de Vatican II.
Quand je lui demande si la responsabilité des juifs dans la mort du Christ ne lui pose pas question, il me sert comme seul argument un formidable « C’est à cause de raccourcis de ce genre et surtout de cette accusation sans fondement heureusement décriée aujourd’hui  par toute la communauté chrétienne qu’il y a 70 ans, nous avons eu la Shoah ! ».

Je me suis borné à lui signifier que je ne partageais pas cet avis, que nombre de chrétiens ne reconnaissaient aucune légitimité à Vatican II, que je me sentais chrétien mais orphelin d’une Église qui selon moi n’avait pas pris la mesure des inversions de valeurs présentes en germe dans les textes de l’Ancien Testament, ce qui ajouté à une compréhension essentiellement anthropomorphique de la Nature Divine l’a conduite inexorablement d’une part, aux hérésies les plus diverses, et d’autre part, l’a rendue perméable aux infiltrations les plus délétères (marranes et francs-maçons aux plus hauts sommets de la hiérarchie ecclésiastique, papauté comprise).

La conversation en est restée là (Pour la quiétude de cette fête familiale, cela m’a semblé le plus raisonnable !)

Plus tard dans l’après-midi, il m’a relancé sur ces sujets, m’offrant en aparté la possibilité d’en discuter par mail ou téléphone. Je lui ai répondu que mon sentiment était que ces conversations ne pourraient jamais aboutir à une communion d’esprit. L’œcuménisme porte en son sein l’Antichrist. Ce dernier naîtra du renoncement de l’Église à défendre la Nouvelle Alliance conclue par Dieu à travers son Verbe avec l’humanité toute entière, juifs compris bien entendu. Les partisans de l’œcuménisme, à l’image des juifs qui ont condamné le Christ il y a deux mille ans, seront acteurs de l’avènement de l’Ennemi de Dieu, et il me semble plus important de poursuivre mon chemin en développant le peu de connaissance que j’ai sur la nature de Dieu, plutôt que de me perdre en vaines polémiques avec des personnes que je ne condamne pas et que je ne déteste pas, mais dont je ne partagerai jamais le point de vue.

En vous lisant l’un et l’autre, même si votre échange est très différent (et plus constructif) de celui que j’ai eu ce week-end, je prends la mesure de cette incompréhension tout en ressentant ce qu’elle révèle de fraternel par moment. J’espère que votre capacité à faire preuve d’empathie et l’inspiration de l’Esprit de Vérité vous permettront, en toute conscience des enjeux d’une telle discussion, de poursuivre cet échange sous le triple sceau de la connaissance, de l’intelligence et de la sagesse du cœur.

Je poste ici un passage assez parlant d’un texte dont ce prêtre m’a conseillé la lecture. A noter que ce texte est hébergé sur le site du CRI(J)F !
( http://www.crif.org/sites/default/fichiers/images/documents/D%C3%A9claration.pdf )
Dans une démarche dont la sincérité a été éprouvée, l’Église a accompli un tournant décisif, à portée théologique. Désormais, pour elle, le peuple juif n’est plus tenu pour le responsable de la mort de Jésus ; la foi chrétienne n’annule ni ne remplace l’Alliance contractée entre Dieu et  le peuple d’Israël ; l’antijudaïsme, qui a souvent fait le lit de l’antisémitisme, et qui a jadis pu nourrir l’enseignement doctrinal, est un péché ; le peuple juif n’est plus considéré comme un peuple banni; et l’État d’Israël est désormais reconnu par le Vatican.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 00:05

Mise au point sur les principes universels et l'Immuable, la Thora falsifiée et l'histoire de Sion, l'élément de "confusion" et le Nouvel Ordre Mondial (en réponse à Guilux) partie 1

Avant toute chose et avant de commencer à développer les fondamentaux de ce long message (qui s'étalera sur deux parties, voir même trois selon ce que la limite de taille acceptée sur le forum par un message me le permette ou non) je tiens à dire qu'il n'y a aucun malentendu, aucun soucis Guilux, et encore une fois merci d'avoir pris la peine d'argumenter, je ressent bien (inspiration indispensable pour moi et qui d'ailleurs m'a inspirée cette réponse en retour...) que tu es véritablement dans une optique charitable en me parlant t'inquiètes, et ce même en affirmant avoir été "brusque" (mieux vaut se dire les choses franchement de toute façon, et je préfère de loin cela, de surcroit lorsque l'on débat sur des éléments où nos vues "divergent").

Concernant ta semaine éprouvante avec les protestants évangélistes,j'espère au moins que celle-ci aura réussi à porter certains bons fruits...si Dieu le veut.

Pour les questionnements relatifs à ton message et la problématique qui se trouve au coeur de notre débat (et du sujet lui-même à une échelle plus vaste évidemment), je vais tâcher d'être le plus clair possible sur les fondamentaux principiels christiques : car eux seul peuvent permettre aux gens de rester dans le Vrai : et le Vrai mène à Dieu, car "La Vérité rend Libre" (Jean 8:32)

Tu as bien raison d'insister sur les vertus d'obéissance et d'humilité : elles sont le fondement de la voie du pieux et des enfants de Dieu.

Celui qui n'est pas humble, ne peut être enfant de Dieu, ni même connaître ses principes.

C'est aussi simple que cela.

Ce qui nous sépare ici est faible dans le fond (pour moi en tout cas,libre à toi de penser ce que tu veux après).

Je vais droit au but, il faut que tu comprennes : je suis un traditionaliste chrétien orthodoxe (au sens respect strict des principes représentés par la Parole du Christ.)

Toi un catholique sédéprivationiste (je connaissais pas merci, et je vais creuser ce qui me semble être une variante légère du sédévacantisme à première vue).

L'orthodoxie traditionnelle implique le respect absolu de l'Esprit du Christ, quelles que peuvent être les contingences et les influences humaines qui l'entourent : telle est la voie qui est la mienne dans ma quête de spiritualité.

Pour moi, "Dieu est Principe", et ses Principes sont immuables : ils représentent le souffle divin : l'Esprit, l'Universel (ou l'Esprit Universel).

Ils ont été rappelés par le Fils, à l'image du Père.

Ce qui implique Unicité de fond dans les Principes (et là est le vrai sens de la Trinité).

Je rejette la Thora falsifiée par les lévites de la Synagogue de Satan, car elle est contraire à l'esprit du Fils (donc du Père), contraire à ses principes, contraire à la Trinité principielle tout simplement.

La seule différence entre toi et moi, c'est que pour toi dans le fond, le catholicisme (pour qui j'ai un profond respect, donc n'en fait pas un malaise), n'a pu se faire subvertir en aucune façon, et que ses chefs sont infaillibles, bref que son magistère n'a pu commettre aucune erreur.

La vérité est que l'homme est faillible par nature, et que ces derniers, pas plus que nous, n'échappent à la règle.

Seul Dieu est infaillible et Parfait : car ses Principes sont parfaits, et universels.

Il faut le reconnaitre avec humilité.

Nous devons y tendre, mais nous sommes imparfaits.

Si des hommes se fourvoient sur un point (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne sont pas dans le vrai sur d'autres), comme les Catholiques en acceptant la Thora comme d'autorité égale à l'Evangile de notre Sauveur et à ses principes universels, je suis obligé, précisément par obéissance et humilité envers Dieu et ses principes universels, de faire allégeance à Dieu et à son Message immuable.

Ne pas le faire, serait trahir le Père, le Fils et le Saint-Esprit tout à la fois, et renier le Message divin universel et ses Principes eux-mêmes : tu te doutes bien qu'un traditionaliste chrétien orthodoxe s'y refusera toujours.

Une fois que l'on connais la nature des principes, on doit chercher à ne faire qu'un avec eux : c'est notre raison d'être, le but même de notre passage terrestre : l'Unicité.

L'Unicité implique la fusion avec les principes... dans l'effacement de son propre égo.

Mais peut-être as-tu du mal pour l'heure à comprendre où je veux en venir, ou peut-être le comprends-tu déjà, en tout ou partie.

Je prie Dieu pour que ce soit le cas, car il est dit "d'aimer son prochain comme soi-même", et "Dieu de tout son coeur, de tout son esprit, de toute son âme, de toute sa force."

Il n'y a pas d'autres commandements plus grands que ces deux-là et ils se valent.

Ce sont de toute façon les plus beaux, et ils ne pourront jamais être surpassés.

Pourquoi me diras-tu : par ce qu'ils ne font qu'un avec les principes universels eux-mêmes, voilà pourquoi.

Ceux qui renient ses commandements et ses principes, quel que soit les circonstances, le lieu, l'heure ou l'époque (hier comme aujourd'hui), même si cela est fait "au nom de Dieu", renie Dieu, s'éloigne de Lui, consciemment ou pas.

Les principes sont la boussole qui permettent de connaître Dieu, car ILS SONT L'ESSENCE DE DIEU.

C'est tout, et c'est aussi simple que cela.

Mon but en tant que chrétien est moi aussi de te faire revenir à l'Unicité (prend bien garde à ne pas confondre l'Unicité (principielle et universelle, immuable et incorruptible, dont les principes ne peuvent JAMAIS changer et donc se souiller) avec "l'unité" (parodie d'Unicité reniant les principes de celle-ci quand ça lui plait, ce qui vaut par exemple d'accepter la Thora lévitique et l'Evangile comme de valeur égale).

Je reviendrai bien sûr plus bas sur ce point, chaque chose en son temps.

C'est donc cela, cette Unicité authentique dans sa dimension spirituelle (et non sa parodie d'unité anthropomorphique aux principes interchangeables...), que je vais m'efforcer de te faire toucher du doigt dans ce message, si Dieu veut.

Il faut bien comprendre une chose avant tout : le Christ, le Messie, représente symboliquement "l'incarnation de Dieu", c'est-à-dire l'incarnation de ces principes : il est l'Esprit de Dieu manifesté.

Ces principes sont essentiellement uns, comme Dieu est Un ("Unicité").


Citation :
Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé.
Evangile de Saint Jean : 17-21

Le Fils est à l'Image du Père, de même que le Saint-Esprit est à leur image...ils représentent l'Unicité dans l'harmonie principielle : le vrai sens de la Trinité, et le vrai but de l'être humain.

Le sens de cette Unicité à été corrompu par un "élément de confusion", élément instauré par les lévites de la Synagogue de Satan, que le Catholicisme n'a pas réussi à renier complètement en ne reniant pas l'Ancien Testament falsifié (ou en ne comprenant pas la falsification de celui-ci), ce qui a finit par causer sa subversion et sa chute telle qu'on la constate aujourd'hui : c'est la conception anthropomorphique de Dieu, ayant servi à annuler ses principes en son nom propre, pour ensuite se permettre de lui faire commettre le Mal, de souiller par le péché la notion même de Dieu : incitations au meurtres d'enfants innocents, à l'usure, à l'immoralité sous toutes ces formes et aux rapines de toute sorte, ainsi qu'à l'hyper-matérialisme ayant pour but de subvertir toute notion de transcendance en elle-même : un Mal qui est alors "divinisé", un mal commis au nom du bien, simplement par ce que ce serait "dieu" qui le commande : ce Mal avec un grand M, c'est le "Jéhovah des lévites", le faux-dieu celui de l'Ancien Testament falsifié.

Bine que l'église enseigna non pas l'esprit du Jéhovah des lévites mais bien celui du Père et du Fils par son partage de l'évangile, elle a laissé subsister cet élément de confusion en son sein, qui a finit par la détruire lorsqu'elle a faibli.

C'est probablement l'une des plus grande ruse du Diable jamais accomplie, car elle a embrouillée des milliards et des milliards de personnes depuis des temps immémoriaux maintenant.

Et parmi eux, nombres de théologiens malheureusement.

C'est d'ailleurs à cause de ce genre de déviation matérialiste et immorale perdant de vue l'essence au profit d'une substance tronquée, que la Notion de Trinité elle-même à été perdue de vue par certains chrétiens dans son sens premier, ce qui a impliqué d'énormes incompréhensions aux répercussions innombrables. (notamment une énorme embrouille et une énorme confusion depuis 1 500 entre chrétiens et musulmans, toujours non-résolue aujourd'hui)

Je m'explique :

A quoi renvoie véritablement les notions de "Fils de Dieu", ou "Dieu incarné", que les musulmans condamne à tort, mais que  beaucoup de chrétiens défendent très mal par incompréhension spirituelle de la Parole.

A cette question fondamentale et de la plus haute importance, la lecture attentive des Evangiles doit vous le faire ressentir intérieurement, si vous percevez l'Esprit derrière la lettre :

le Christ est le fils de Dieu, mais au niveau principiel (en plus d'être le Messie bien sûr... la voie, la vérité et la vie !).

En somme,c'est l'Esprit de Dieu qui est incarné par le Messie et son message, d'où le terme hautement symbolique de "Dieu fait homme".

Ce terme remarquablement symbolique quand au message principiel qu'il suggère, a été perçu par certains catholiques coincés dans une conception matérialiste de façon anthropomorphique, et non plus spirituelle, principalement à cause de l'élément de confusion sus-mentionné.

Ils ont vu la lettre et non l'esprit, la forme au lieu d'y voir le fond.

Ils ont perçu par la chair ce qui doit être comprit en esprit.

D'où la conception anthropomorphique de la Trinité pour certains, qui leur fait perdre de vue la notion avant tout profondément spirituelle de celle-ci : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, que représentent-ils au niveau principiel, c'est à dire au niveau spirituel, transcendant, au-delà de la notion personnelle ?

Spirituellement la Connaissance transcendante (Dieu Créateur de toute chose Connait toute chose), la Conscience transcendante (ce qui correspond au "Coeur divin" du Christ et à son message qui représente ultimement et universellement ce principe, et qui représente aussi le Sacré-Coeur dans son sens intérieur et véritable) et l'Intelligence transcendante (ou Sagesse spirituelle, le Paraclet, ou Saint-Esprit).

Trois principes si intimement unis qu'ils forment l'Unicité transcendante de l'être, parce qu'ils ne font qu'un dans leur essence propre, et que l'un contient l'autre en son sein (pensez à la Connaissance du coeur ou au fait que la Conscience est elle-même une forme de Connaissance en soi, la plus haute et la plus belle de toute... de même que la Connaissance appelle à l'Intelligence et inversement, et que cette dernière contient également en son sein celle du coeur, l'on peut même dire que l'Intelligence du coeur en est la forme la plus rayonnante et aboutie là-aussi, et que sans elle la sagesse est absente... vous toucherez du doigt le fond du lien qui les unis).

Dieu à voulu les choses comme cela, car Dieu est Amour et ses Principes universels.

Raison pour laquelle il envoya son Fils rappeler les commandements divins (du Décalogue) aux juifs embrouillés et souillés par les lévites et leur falsification du Livre, et de par son apostolat qui devait s'étendre au monde entier, rappeler que la plus haute des connaissances est celle du coeur, et que c'est elle qui doit éclairer toutes les autres.


Citation :
Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.

Matthieu 6-21

C'est tout le fond du Message du Christ qui est résumé par ces quelques mots, et il résume aussi les deux plus grands commandements qui sont "d'aimer son prochain comme soi-même" et "Dieu de toute son âme, de tout son coeur et de toute sa force", en esprit.

Cela balaie définitivement les perversions de la Thorah falsifiée qui enseigne le meurtre d'enfants, le vol, l'usure, la quête des biens matériels et des butins sur la destruction d'autrui, et autres immoralités sous toutes ces formes.

Si vous ne comprenez pas que c'est cela qui "souille le coeur" de l'homme, ce genre de faux-principes enseignés "au nom de dieu", vous êtes dans la confusion et dans l'égarement, et vous vous éloignez de Dieu au final.

Car vous n'êtes plus dans la richesse du Coeur mais dans la perversion du Coeur, et par la même, dans la perversion de la Connaissance vraie et de l'Intelligence véritable. (ces trois principes étant inséparables)

Les Principes sont universels, ils ne peuvent se souiller en Essence.

C'est de la plus haute importance à comprendre cela.


Ce n'est pas une question d'époque ni de lieu, et encore moins de contingences, car cela ne dépend pas de "conditions matérielles" : c'est spirituel, et aucun texte falsifié, même écrit "au nom de dieu" ne pourra jamais souiller cela.

Comprendre cette notion de richesse des principes est une merveille telle qu'elle ne peut se partager intégralement par de simples termes écrits, c'est évident... cela ne peut se comprendre qu'en esprit, intérieurement, et cela ne peut se transmettre à fond que de manière vivante et par la connaissance du coeur, d'où la difficulté à développer un tel sujet par écrit aux yeux de tous, surtout, à fortiori ceux étant moins conscientisés, ou "confus" par l'élément lévitique.

Mais la réponse de Guilux nécessite cette mise au point, car elle soulève la confusion dans ces termes les plus fondamentaux : je constate à quel point cette confusion peut même s'en prendre aux esprit les plus intégralement chrétiens et de bonne intention, sans même que ceux-ci n'en aient réellement conscience sur le fond d'ailleurs, tel un programmé ayant un implant sans le savoir : l'attaque est occulte ici dans un sens, car elle dissocie le chrétien en son âme et conscience en lui insérant subtilement et diaboliquement l'essence du principe et son contraire (par exemple "aimer son prochain, ne pas chercher à se venger mais plutôt à pardonner, et cherchez à se venger et à haïr", "ne pas voler et commettre l'usure", "considérer un enfant comme le symbole de l'innocence à qui appartient les cieux et appeler pourtant aux meurtres d'enfants" etc...

Si le chrétien (ou n'importe quels croyants) accepte l'ancien testament falsifié et de telles choses, alors il se met en péril et son âme est en danger, car le Diable a ouvert une brèche en lui.

L'évangile du Christ est en lui, mais l'homicide est rentré dans un coin de son âme.

Tant que tout va bien, l'évangile l'anime et il se porte bien.

Mais lorsque le Mal ou la difficulté le touchera et surviendra, lorsque les circonstances le mettront dans une situation périlleuse, tiendra -il encore les principes du Christ, ou retournera-il à ceux de l'ancien testament, étant donné qu'il accepte à un niveau ou à un autre de son être, les deux ?

Que choisira-il alors lors de l'épreuve, de suivre Dieu ou Satan ?


Citation :
Alors on lui présenta des petits enfants, pour qu'il leur imposât les mains et priât. Or les disciples le rebutaient.

Mais Jésus leur dit : Laissez-ces petits enfants et ne les empêchez point de venir à moi ; car à de tels appartient le royaume des Cieux.
Evangile de Matthieu XIX v13-14


Citation :
Heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants
pour les écraser contre le rocher !
Psaume 137

Est-il vraiment besoin de commenter la dissociation que cela implique pour celui acceptant "les deux" en son fort intérieur ?

Naturellement la même chose se produit chez les musulmans (et chez tout croyants quels qu'ils soient) qui acceptent des principes contraire en leurs forts intérieurs.

C'est comme ça que le Diable trompe les croyants.

Et méditez bien sur le fait que pour que le Diable (ou les mauvais anges par extension) puisse tromper les croyants, il a bien fallu que celui-ci se fasse passer pour ce qu'il n'est pas, Dieu, en annulant ses principes en son nom propre !!!

On en voit les dérives complètes aujourd'hui de part et d'autres, et il faut chercher les conséquences justement dans ces notions erronées des principes, perverties par des conceptions "anthropomorphiques" de Dieu qui peuvent alors faire dire tout et son contraire à Dieu, et surtout le plus criminel. (le but du démon étant de perdre l'humanité, c'est-à-dire de prendre son âme)

Ce sont les chrétiens sionistes, ce sont les intégristes musulmans de type wahhabite, etc etc, pour ne prendre que les exemples les plus patents.

Leur points communs ? Ils sont justement inspirés non plus par la vérité des principes universels mais par des déviations qui sont exactement celle du lévitisme à l'origine.

Cherchez l'erreur !!!

C'est l'esprit de l'homicide justement qui est rentré en eux, non plus celui de la Révélation, mais celui de la Révolution :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8385-ordo-ab-chaos-attentats-de-paris-du-13-11-2015-ou-l-acceleration-du-plan-maconnique-mondialiste message du Jeu 26 Nov - 18:06

Le résultat est le rejet des principes universels, et donc de ce que représente au sens propre la Trinité authentique : l'Unicité de Dieu dans la magnificence de ces principes immuables.

Entre catholiques bornés et musulmans à la foi aveugle, il y a du beau monde très utile au Diviseur, pour utiliser à rebours des notions spirituelles qui devraient unir et non diviser.

Cela devrait faire méditer tout le monde encore une fois.

Faire prendre conscience aux gens de choses aussi importantes demande qu'ils y soient réceptifs par un travail de fond, spirituel, moral, intellectuel, cela demande un processus graduel de prise de conscience sur plusieurs plans : seuls ces principes universels dans ce qu'ils représentent le peuvent.

Leur reniement, la division de tous contre tous, les perversions morales et intellectuelles, c'est les dérives que l'on constate dans l'humanité d'aujourd'hui, comme dans celle d'hier.

Et pourtant :

Citation :
afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé.

Jean 17:21

On en est loin...

Qui comprend vraiment ce passage extraordinaire aujourd'hui parmi les "croyants", et ce qu'il signifie ?

Plutôt que de s'embrouiller sur la notion de "Dieu fait homme" et de tomber la tête la première dans le jeu du Diviseur, à cause d'un fourvoiement matérialiste voyant des notions de "personne" ou "d'individu" (représentation typiquement égotique de l'homme coincé dans le matérialisme) ,là où il faut voir des notions principielles représentées par des personnes.

Aussi le Christ lui-même est explicite dans son Message, ce qui bat en brèche les conceptions anthropomorphiques de nombres de chrétiens trompés par leur égo (l'égo agité par le Diviseur, est l'une des failles dont l'homme est le plus exposé depuis la nuit des temps...), qui ne voient plus que la lettre au lieu de l'esprit, problème-clé d'incompréhension principielle dont il fut question plus haut :


Citation :
Bon maître, que ferais-je pour posséder la vie éternelle ? "

Jésus lui dit : " Pourquoi m'appelles-tu bon ? Nul n'est bon que Dieu seul.

Luc XVIII-19

La distinction vient du Messie lui-même, l'affaire est entendue pour toute personne saine d'esprit qui suit sa Parole, qui comprend en esprit et non par la chair. (dites ça à un catholique de "forme" aujourd'hui et celui-ci à toute les chances de vous prendre en grippe... )

Aussi le Christ est l'exemple même d'une suprême bonté (par l'esprit de Dieu, Connaissance du Coeur transcendante), ainsi que de par son Message salvateur c'est évident, mais son humilité profonde et sa grande Sagesse (l'esprit du Paraclet...encore la Trinité) fait honneur à Dieu avant tout, avant de se faire honneur à lui-même.

N'avons-nous pas là l'exemple même de la plus haute droiture et de la voie spirituelle du Juste et de l'Image vivante de Dieu, le Messie, élevé au plus haut des Cieux ?

Comprenez-vous enfin les principes universels ?

Après cette introduction fondamentale de la plus haute importance à mes yeux, il faut maintenant éclaircir d'autres points encore, car tout est lié.

Cela permettra également de répondre à mon humble contradicteur et à ses questionnements légitimes.


D'abord cette question soulignée (par moi) :

Citation :
J'imagine que tu connais les passages liés à l'investiture de Saint Pierre, je te les épargne car tu as surement une autre interprétation personnelle tout comme les protestants que tu n'as pas l'air de tenir à coeur.. A ce propos, comment peux-tu avoir la même attitude que eux (libre examen) et mépriser leurs erreurs qui en découle (comme Sola Fide, que tu as très bien exposé) sachant qu'un mauvais arbre ne peut pas produire de bons fruits ? (Matthieu 7:17)


La raison en est simple ici : Dieu a donné le "libre arbitre" (faculté de la volonté à opérer un choix en toute liberté) à l'homme, pour lui permettre de s'élever à Lui et de l'aimer non par la servitude ou par la contrainte, mais bien en connaissance de cause et en son âme et conscience, par reconnaissance de sa Perfection, de sa Grandeur, de sa Justice et de sa Miséricorde.

Dieu a pour cela envoyé ses commandements, ses prophètes et même son Fils (le Messie) pour nous faire connaître ses Principes, son Message, sa Bonté.

L'homme a donc le choix de l'aimer ou de le renier intégralement, en son fond propre, en son être-même (et ainsi rejoindre Lucifer et les mauvais anges dans leurs révoltes et leurs endurcissements de coeur...)

Ce dont on parle me fait penser à un passage très juste d'ailleurs, que je me permet de citer ici, à propos de la reconnaissance de la Magnificence de Notre Père, qui est celle des vrais croyants à la foi vivante (ce qui implique connaissance des principes du Père gravés en soi, qui est Amour et Justice, Sagesse et Droiture... et dans le mot reconnaissance il y a connaissance, méditez bien cela... le hasard n'existe pas, la vérité est gravée aussi dans les mots qui n'ont pas été déviés, car eux-mêmes sont des symboles et les symboles ont pour but d'exprimer des vérités à l'âme humaine, comme les paraboles du Christ Wink ) :

Citation :
"La science est telle une rivière, et la sagesse est telle une mer. Les savants tournent autour de la rivière, les sages sont plongés dans la mer, quand aux vrais connaisseurs de Dieu, ils y voguent sur les barques du salut."

"Le plus grand mal qui peut atteindre les savants c'est l'amour du pouvoir."

"L'intelligence ne s'abandonne pas à la violence et ne se laissent pas aller à la faiblesse."

"Un groupe de gens adorent dieu par envie, c'est là l'adoration des commerçants, d'autres l'adorent par crainte, c'est là l'adoration des esclaves, d'autres enfin l'adorent par reconnaissance, c'est l'adoration des hommes libres."

Je l'ai découverte il n'y a pas si longtemps page 80 de l'ouvrage de Lotfi Hadjiat, les ennemis de l'humanité
http://editionsfiatlux.com/les-ennemis-de-l-humanite (un ouvrage intéressant dans l'ensemble bien qu'imparfait, et qui traite aussi d'ailleurs de l'infiltration de la Thora avec des arguments forts probants et un chapitre vers le début extrêmement intéressant, sur lequel je reviendrais bientôt, si Dieu veut)

Cette citation vient d'Ali, le cousin du prophète de l'Islam.

Je ne suis pas musulman mais encore une fois tu vois Guilux, cela ne devrait pas nous empêcher pas de reconnaître la valeur d'une parole quand elle a sens aussi profond, et celle-ci m'inspire en fait Smile.

"La vérité vous rendra libre", comme dit le Christ, et le vent de l'esprit souffle où il veut, Dieu seul jugeant les coeurs et les âmes des hommes.

Maintenant concernant la différence fondamentale entre le "libre arbitre" dont je parle et le "libre examen" des protestants, c'est que ce dernier n'est qu'un libre arbitre dévié et détaché des principes divins rappelés par l'enseignement du Christ, errements à dénoncer avec la dernière énergie, et dont je me permet de remettre le lien ici d'ailleurs, pour que les membres qui nous lisent savent de quoi on parle au juste, et puissent juger par eux-même du fond de l'affaire :

Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.



Le libre arbitre proprement dit (don divin fait à l'homme) doit lui, dans sa démarche objective, respecter et s'inspirer des principes transcendants enseignés par le Christ lorsqu'il étudie quelque chose, sans quoi il ne peut que se fourvoyer.

Car c'est à ces principes transcendants que Dieu appelle l'homme, lui ayant donné pour cela un coeur et une intelligence pour réfléchir.

Ainsi, alors que le libre arbitre doit se soumettre à la connaissance des principes et à l'intelligence du coeur, toute entière rappelée par l'apostolat du Christ, le libre examen des protestants, lui, use lui du libre arbitre non plus pour cela, mais pour suivre leurs passions et ce qui leurs plaît, n'étant plus dans la vérité spirituelle, ne tenant aucun compte de la Parole du Seigneur et de ses Principes transcendants, jusqu'à corrompre cette Parole quand bon leur semble, jusqu'à la renier et à se permettre de prétendre l'exact contraire de ce que notre Seigneur enseigne, tout en l'invoquant (ce qui est blasphématoire).

Là est le mauvais arbre et le mauvais fruit, c'est dans la notion déviée du libre arbitre, car détaché du respect des principes divins et de l'intelligence du coeur !

La différence est subtile, mais fondamentale : elle est même de la plus haute importance Guilux !

Aussi il faut que tu saches que je n'ai rien dans le fond contre les protestants en tant que tel, comme tu sembles croire en parlant "de ne pas les tenir à coeur".

C'est beaucoup plus subtil ici en vérité.

Au contraire, c'est parce que je les tiens à coeur dans le vrai sens du terme (je parle là de ceux qui sont sincères bien sûr mais trompés dans leurs erreurs par manque de connaissance de la Parole, et pas des hypocrites conscients de faire le mal et qui se servent de ces inversions en connaissance de cause : ceux-là ont déjà leur récompense, et Dieu les jugera comme les lévites qu'ils honorent au dernier jour...) et que je les considère comme des frères en Christ qui se sont dévoyés de la voie droite, que je suis si sévère avec eux, ainsi c'est pour essayer de les ramener dans le droit chemin : ils violent les principes même du Sauveur qu'ils prétendent servir, leurs âmes est en péril et il faut tout faire pour les sauver !

Si ton frère se trompe une fois et tombe dans le péché, reprend-le, et même s'il se trompe encore et encore, reprend-le encore et encore jusqu'à ce qu'il comprenne et pardonne-lui.

Citation :
"Alors Pierre s’approcha et lui dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois."
Matthieu XVIII - v21-22

Evidemment il faut avoir les nerfs solides des fois, je ne dis pas le contraire...

Guilux a écrit:
L'hypothèse que Dieu ait laissé l’Église catholique tromper le monde entier pendant si longtemps tout en produisant tant de bons fruits m'est inconcevable. Pareil pour la soi-disante supercherie de l'Ancien Testament que tu décris. Tu fais de Dieu un être cruel, prêt à laisser le faux se mélanger au vrai, le mensonge à sa vérité. C'était ça mon argument de fond.

Ton jugement est erroné car tu poses mal le problème Guilux c'est tout, et l'on en revient encore une fois aux fondamentaux.

La réponse est très simple à comprendre en vérité, mais il faut être objectif à fond : tous les bons fruits de l'église Catholique ont été portés par le partage de l'évangile du Messie (amour,charité, justice, miséricorde, droiture, humilité, justice etc etc... les principes universels rappelés par Notre Seigneur sont immuables et éternels, celui qui les violent renie Dieu et se renie lui-même.

Elles impliquent la pleine compréhension de la Trinité, qui est l'Unicité principielle des principes transcendants représentés symboliquement par le Père, Le Fils et le Saint-Esprit (Paraclet).

Tel qu'expliqué au-dessus en détail.

Le Fils est à l'image du Père, comme le Paraclet est à l'image du Fils et du Père.

Connaissance transcendante, Conscience transcendante (le coeur Divin ou Sacré coeur) et Sagesse transcendante.

De ces trois principes qui se rejoignent, découlent tous les autres.

Je dois y revenir encore et toujours pour que tu comprenne Guilux, car comme dit juste au-dessus :

"Si ton frère se trompe une fois et tombe dans le péché, reprend-le, et même s'il se trompe encore et encore, reprend-le encore et encore jusqu'à ce qu'il comprenne et pardonne-lui."

Tu n'es pas à proprement parler dans le péché ici, mais ta phrase intègre un élément qui contient cette notion de péché risquant de t'y faire tomber et d'y faire tomber les autres : "l'ancien Testament" falsifié par les lévites, corrompant par ces vices les principes universels immuables, en s'attachant à mélanger le bien au mal, la morale à l'immoralité, la vertu au vice...


Renier un seul de ces principes universels, c'est déjà renier tous les autres, car chaque principe contient l'autre en son sein, et aucun ne peut être contrefait.

L'ancien testament souille au plus haut point le Principe même de Conscience (représenté par le Coeur divin, au fond même du Message chrétien), pour toutes les raisons développées par ce sujet.

Ne dit-on pas d'ailleurs que "Science sans Conscience n'est que ruine de l'âme" ?

La fausse Connaissance (c'est-à-dire la Science non éclairée par le Coeur spirituel) n'est que perdition, car elle pousse à la "déification luciférique" de l'être et non plus à l'Unicité.

L'Amour et la charité sont donc reniés et profanés, au profit de l'égo et d'intérêts humains viciés.

C'est exactement ce que sont les falsifications des scribes et des lévites dans la Thora, et cela s'appelle des "traditions d'hommes".

Citation :
Il leur dit encore: Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition.

Marc 7-9

Le reniement de l'Unicité et de ses principes, précisément celle qui suinte le vice homicide et le mensonge tout au long de la Thora, voilà cette tradition.

Tant de monde est coincé dans une notion anthropomorphique et matérialiste aujourd'hui, que cela n'est même plus compris : le monde va de mal en pis, précisément à cause de la soumission aberrante à ce genre de "tradition" : leur coeur est fermé, et cette notion principielle au coeur de la Trinité, même chez les catholiques aujourd'hui, est pour beaucoup reniée.

Ne comprenant plus que Dieu représente des principes universels immuables et transcendants, et que ceux-ci ne peuvent pas varier, car ILS SONT, tout simplement, comme DIEU EST, l'homme s'égare toujours plus loin dans le matériel et l'immoralité, et s'égare toujours plus loin de son "propre centre".

Car connaître Dieu, c'est se connaître soi-même, car Dieu a crée l'homme à son Image.

D'où l'adage du sage : "connais-toi toi même".

Le corps humain est le Temple du Saint-Esprit, mais il peut tout aussi bien devenir un repaire du démon.

L'inversion très dangereuse présente dans l'Ancien Testament et les traditions d'hommes criminels qui s'y rattachent, sont précisément ce qui usurpe la notion même des principes de Dieu, "au nom de Dieu", comme démontrés ici surabondamment : ils sont ce qui font entrer la "brèche" pour le repaire de l'hérésie, et ils sont précisément ce qui mettent l'homme, à fortiori le croyant, en péril !

Car l'ennemi du genre humain, sait se tapir dans l'ombre, et attendre son heure, pour utiliser l'hérésie à dessein...

Les théologiens chrétiens ayant rattachés à un moment donné, ces faux-principes de l'Ancien Testament à ceux, immuables et éternels (car ILS SONT) de l'Evangile divin du Sauveur, ont inséré sans le vouloir un poison au sein même de l'eau pure dont ils étaient les dépositaires.

Ce poison n'ayant que peu de prises sur ce Message divin tant il était fort, cela n'a pas porté à conséquences tout de suite, tant que l'église était forte (c'est la grande époque de l'Occident médiéval), d'autant que c'était bien celui-ci qui était enseigné par le clergé et qui l'inspirait globalement, et non la "loi lévitique", malgré son erreur d'avoir rattaché sur ce point deux choses antinomiques aux principes si opposés : cette bombe à retardement allait s'avérer lourde de conséquences lorsque les temps devinrent difficiles...

Dieu se sert des instruments humains perfectibles et leur laisse le temps de s'élever à la Vérité, ainsi que de réparer leurs erreurs : il est Miséricordieux et Sage.

Mais il y a un temps pour tout, et si l'erreur se perpétue au delà d'une certaine limite, elle se paie un jour ou l'autre.

Comme dit l'adage :

"celui qui perpétue l'erreur, doit s'apprêter à la revivre, jusqu'à compréhension acquise".

On ne plaisante pas avec Dieu, il est Bonté mais aussi Justice suprême, ne l'oublions pas.

Si l'homme n'apprend pas de ses erreurs, il en récoltera les fruits un jour ou l'autre.

Citation :
C’est dans « la Loi mosaïque » que l’idée destructrice a pris forme -
idée qui devait menacer la civilisation chrétienne et l’Occident (qui
étaient tous les deux inconcevables à l’époque).

Durant l’ère chrétienne, une assemblée de théologiens décida que l’Ancien et le
Nouveau Testament devaient être réunis dans un seul livre, sans
aucune différenciation, tels la tige et la fleur, et non tels un objet immobile et une puissance irrésistible.

L’encyclopédie que j’ai sous les
yeux au moment où j’écris déclare laconiquement que les églises
chrétiennes acceptent l’Ancien Testament comme étant « d’autorité
divine égale » à celle du Nouveau Testament.

Cette acceptation inconditionnelle couvre la totalité du contenu de
l’Ancien Testament et pourrait être la source originelle de beaucoup de
confusion au sein des églises chrétiennes et de beaucoup d’affolement
parmi les masses qui recherchent le christianisme, car le dogme exige
la croyance simultanée en des choses contraires. Comment le même
Dieu, par commandement à Moïse, peut-il avoir ordonné aux hommes
d’aimer leur prochain et de « détruire totalement » leur prochain ? Quel
rapport peut-il y avoir entre le Dieu universel et aimant de la révélation
chrétienne et la divinité maudissante du Deutéronome ?

Mais si en réalité, tout l’Ancien Testament - y compris ces
commandements ainsi que d’autres - est « d’autorité divine égale » au
Nouveau Testament, alors l’Occidental d’aujourd’hui a le droit de
l’invoquer pour justifier les actes par lesquels la chrétienté s’est reniée
le plus : l’importation d’esclaves africains en Amérique par les colons
britanniques, le traitement des Indiens d’Amérique du Nord par les
colons américains et canadiens, et la domination sévère des Afrikaners
sur les Bantous d’Afrique du Sud.

Il peut à juste titre faire directement porter la responsabilité de toutes ces choses à son curé ou à son évêque chrétien, si ce dernier enseigne que l’Ancien Testament, avec son injonction continuelle à massacrer, asservir et piller est
« d’autorité divine égale ».

Aucun ecclésiastique chrétien ne peut s’estimer irréprochable s’il enseigne cela. La décision théologique qui mit en place ce dogme projeta sur la chrétienté et sur les siècles à venir l’ombre du Deutéronome tel qu’il retomba sur les Judaïtes eux mêmes quand on le leur lit en 621 av. J.-C.

Seul un autre écrit eut jamais un effet comparable sur les esprits
des hommes et sur les générations futures ; si l’on s’autorise quelque
simplification, la plus tentante est de voir l’histoire entière de
l’Occident, et en particulier de ce XXe siècle décisif, comme une bataille
entre la Loi mosaïque et le Nouveau Testament et entre les deux corps
de l’humanité qui se rangent derrière l’un ou l’autre de ces deux
messages respectifs de haine et d’amour.
La Controverse de Sion page 32

Citation :
La décision théologique concernant « l’autorité divine égale » de la
Torah semble avoir introduit un élément de confusion dans la leçon
chrétienne, confusion dont le christianisme lui-même pourrait au bout
du compte ne pas se remettre.
(idem) page 115

N'as tu pas pensé Guilux, que cette erreur fondamentale pusse être l'une des causes premières en amont qui a permit au final, quand les temps furent mûrs, à la Révolution mondiale destructrice chapeautée par la Synagogue de Satan http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution (ses idéaux de subversions destructeurs étant précisément inspirés de la Thora/Talmud/Kabbale comme démontré), de subvertir doucement mais surement, graduellement et définitivement l'église Catholique en tirant profit de cette "confusion" ???

Doit-je rappeler ici que c'est précisément à partir de l'époque de la "Renaissance" (fin de la grande époque chrétienne médiévale, et "renaissance" de quoi à votre avis, si ce n'est des idéaux "démoniaques" de la Synagogue de Satan ?) que les idées chrétiennes déviées (de plus en plus inspirées par le Protestantisme retournant à l'Ancien Testament et à ses dérives), ont finit par blesser à mort l'église Catholique, pour finir par la détruire jusque dans l'intérieur avec l'aide la Synagogue terrée derrière les idéaux protestantisants en dernier recours, quand les fruits furent complètement mûrs ?

Doucement mais surement... le Diable travaille sur le long terme avec les faiblesses de l'humanité, il a tout son temps.

En fait le spore lévitique est resté là pendant tout ce temps, à l'état latent, comme un virus endormi, jamais traité par l'église.


Et quand le terreau fut enfin favorable, la contamination s'est répandue comme une trainée de poudre !!!

Et plus la contamination augmentait (et en amenait d'autres), plus la force de la Synagogue de Satan augmentait, en même temps que l'influence de l'Evangile baissait et que l'autorité de l'église était sapée.

La question clé que l'on doit se poser est : tout ceci (ce faux christianisme retournant à la Thora et à ses crimes), aurait-il été possible si l'enseignement de l'église Catholique avait complètement rejetée et condamnée comme elle l'aurait dû les exactions sataniques des lévites ???

Dieu lui a laissé le temps pourtant...

La réponse est non car les chrétiens ne seraient alors jamais retournés à l'Ancien Testament, étant donné qu'il aurait été condamné comme antichristique, et ainsi le Protestantisme ne serait même jamais né.

Les implications sont énormes, car de cela découle toute la Révolution mondiale au final, et la "déviation moderne"... ce qui a donné comme conséquence la chute et l'apostasie actuelle de l'église.

"Renaissance - Réforme - Révolution".


C'est donc l'une des causes premières (je n'exclut pas qu'il y en ai eu d'autres bien sûr, mais elles sont intimement liées à elle quoi qu'il arrive)


Ceci étant bien évidemment le but voulu et espéré par la Synagogue de Satan depuis le début, bien consciente elle, de toute la fausseté des principes de la Thora des lévites (elle en est l'auteur !), autant que de celle de la modernité !


Le message précédent de Bardamu n'est que trop parlant à ce sujet, quand aux fruits abjects et la dégénérescence que cela a apporté.

Il serait temps qu'un jour, nous croyants (chrétiens traditionnels qui respectons la Parole du Christ) fassions notre propre auto-critique aussi sur nos erreurs, inspirés que nous devrions l'être par le "libre arbitre" éclairé par l'intelligence du coeur.

Là est la vraie humilité dans le respect des principes du Père, et Dieu aime les humbles plus que tout.

"Aide-toi et le Ciel t'aidera", tout est partie de là dans notre débat d'ailleurs Guilux, n'est-ce pas un signe du destin ? Wink  

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8406-que-penser-de-morgan-priest#89677


Dernière édition par paralleye le 31/5/2016, 22:23, édité 1 fois (Raison : Correction d'orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 00:06

Mise au point sur les principes universels et l'Immuable, la Thora falsifiée et l'histoire de Sion, l'élément de "confusion" et le Nouvel Ordre Mondial (en réponse à Guilux) partie 1 (suite)

Arrêtons nous maintenant un instant, puisque nous parlons des croyants, et que nous avons fait allusion à L'Islam précédemment (la deuxième plus grande communauté de "croyants" monothéistes au monde en somme, et nos frères de combat contre le Nouvel Ordre Mondial que nous dénonçons ici depuis des années), sur ce qu'en dit le Livre chez les musulmans : en effet le Coran lui-même parle et met en garde (et en des termes qui ne laissent aucun doute...) contre la falsification de la Thora et des impostures qui s'y sont glissées (les traditions d'hommes corrompues et la perversion des principes que nous dénonçons ici justement).

Sourate II - Al Baqarah (verset 75 à 82) a écrit:

75 - Eh bien, espérez-vous [Musulmans], que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi ? Alors qu'un groupe d'entre eux, après avoir entendu et compris la parole de Dieu, la falsifièrent sciemment.


76 - Et quand ils rencontrent des croyants, ils disent: «Nous croyons» et, une fois seuls entre eux, ils disent: «Allez-vous confier aux musulmans ce que Dieu vous a révélé pour leur fournir, ainsi, un argument contre vous devant votre Seigneur! Etes-vous donc dépourvus de raison?».

77 - Ne savent-ils pas qu’en vérité Dieu sait ce qu’ils cachent et ce qu’ils divulguent?

78 - Et il y a parmi eux des illettrés qui ne savent rien du Livre hormis des prétentions et ils ne font que des conjectures.

79 - Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant de Dieu pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent!

80 - Et ils ont dit: «Le Feu ne nous touchera que pour quelques jours comptés!». Dis: «Auriez-vous pris un engagement avec Dieu - car Dieu ne manque jamais à Son engagement; - non, mais vous dites sur Dieu ce que vous ne savez pas».

81 - Bien au contraire! Ceux qui font le mal et qui se font cerner par leurs péchés, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.

82 - Et ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres, ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement.

Passages qui n'ont absolument rien de contraire aux Principes universels et à l'enseignement du Christ, soit dit en passant.

Idem dans la sourate numéro 3, verset 78 :

Sourate III - Al Imran a écrit:

Et il y a parmi eux certains qui roulent leur langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu'il n'est point du Livre; et ils disent : "Ceci vient de Dieu", alors qu'il ne vient pas de Dieu. Ils disent sciemment des mensonges contre Dieu.


Leurs vices abominables sont encore suggérés dans le verset 13 de la cinquième Sourate :

Sourate V - Al-Ma-Idah a écrit:

Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs coeurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Dieu aime, certes, les bienfaisants

Ce n'est là que quelques exemples qui démontrent bien la connaissance de la mentalité et des méfaits que nous constatons également chez ces falsificateurs du "peuple à la nuque raide".

Il semble donc que cette perversion de la Thora n'ait pas échappée à d'autres croyants non plus, et que la condamnation de cette falsification est une affaire entendue pour certains depuis longtemps... comme pour nous d'ailleurs.

Encore une fois malgré les divergences doctrinales existantes entre chrétiens et musulmans (il ne faut pas se voiler la face, ce qui n'empêche pas les discussions entre gens de bonne volonté), la prudence et la conscientisation contre cette imposture falsificatrice et corruptrice du Malin devrait au contraire nous unir au lieu de nous diviser comme l'espère celui-ci...

Car quand je vois les débats et les sujets de pacotilles qu'il y a là-dessus sur le net, avec des trolls bien agités du bulbe par le Diviseur et ce des deux côtés d'ailleurs, s'entredéchirant tout en étant manipulés en beauté par des sionistes et autres provocateurs qui se jouent d'eux, cela donne une idée de la pauvreté intellectuelle et de la mesure de l'abandon des principes chez certains à l'heure actuelle.

C'est désolant à vrai dire.

Citation :
Tu fais de Dieu un être cruel, prêt à laisser le faux se mélanger au vrai, le mensonge à sa vérité.

Non bien au contraire cher ami, je mets en garde contre le Singe de Dieu, celui qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas...l'Adversaire du genre humain, celui qui veut usurper Dieu lui-même et se faire adorer à sa place : Satan (et par excroissance les mauvais anges qui l'ont suivi dans sa révolte et se sont rebellés contre Ces Principes)

Dieu a suffisamment donné de preuves et de dons à l'humanité pour que celle-ci le reconnaisse et l'aime.

C'est l'humanité pervertie (les lévites, les protestants, les hérésies occultistes et j'en passe) qui ont laissé se mélanger le vrai du faux, le mensonge à la vérité, pour mieux souiller cette dernière (consciemment ou non selon les cas).

La faiblesse des bons (les catholiques dans le cas qui nous concerne, jusqu'à une part du clergé à cause des erreurs sus-mentionnées qui n'ont pas été corrigées malgré les dons de Dieu et le rappel de son Fils) a fait le reste.

Dieu n'a jamais voulu ça, c'est l'homme qui en est responsable.

Car Dieu a donné à l'homme le libre-arbitre et le Message divin pour que celui-ci le reconnaisse librement, et s'élève vers lui en Intelligence, en Conscience et en Connaissance... dans l'Unicité avec ces Principes universels et immuables.

J'ai un profond respect pour toi Guilux et je ressens bien que tu es un chrétien sincère et authentique, débattant avec moi ici dans une démarche charitable.

Je te remercie pour cela, car ton coeur à l'inspiration chrétienne, c'est clair pour moi car je le ressens en lisant certains de tes passages, cela me parle beaucoup, malgré nos divergences, et je suis sincère en te disant ça, crois-moi !

Il faut persévérer sur ce point de l'inspiration du coeur en tout temps et en tout lieu ça c'est sûr ("là ou est ton coeur, sera toujours ta richesse"), mais il nous faut nous méfier aussi au niveau de la connaissance et de l'approche intellectuelle, celles-ci ne devant pas être déviées par "l'élément de confusion" sus-mentionné, sans quoi elles impliqueront une incompréhension dans l'inspiration chrétienne elle-même sur certains fondamentaux (car encore une fois, tout est lié au niveau des principes)

C'est pour cela que je serait franc et direct sur ce qui suit.

Ton coeur est trompé par manque de Connaissance et par le fait que tu considère la notion de Trinité de manière trop anthropomorphique à mes yeux (deux problème qui se rejoignent) : elle te fait voir la personne avant le Principe qu'elle doit représenter, et ainsi une fausse personne peut se substituer au Principe, en parlant en son nom, si l'on n'y prend garde.

A cause de cela tu acceptes sans te poser de question tout ce que contient l'ancien testament, et par là même, la falsification et l'inversion qu'il contient.

C'est mon avis, ne m'en veut pas si je te le dit aussi franchement, c'est simplement par charité !

C'est le vice qui a trompé tant et tant de gens depuis des siècles, et il continue aujourd'hui : le résultat en est le Nouvel Ordre Mondial, pour les raisons que j'ai mentionnées plus haut.

La fausse divinité des lévites de l'Ancien Testament falsifié, appelé Jéhovah/Jahvé, ne peut pas être Dieu le Père, tout simplement parce qu'elle viole ces Principes universels et immuables, en enseignant le crime, l'usure, l'immoralité, le meurtre, le mensonge et le matérialisme sous toute ces formes.


Principes universels et immuables rappelés par le Fils (et le Fils est à l'Image du Père rappelons-le encore, car les Principes universels sont les mêmes, le Fils lui-même l'affirme d'ailleurs sans l'ombre d'un doute, tout en condamnant précisément les crimes sus-mentionnés dans son Message).

Il faut le rappeler encore et encore. ("reprend ton frère 77 fois s'il se trompe")

C'est aussi simple que cela, et c'est imparable, car la Vérité spirituelle EST tout simplement, les principes étant ce qu'ils sont, ne peuvent être souillés dans ce qu'ils représentent.

Il n'y a point de ténèbres en Dieu, et il ne peut être tenté par le Mal.

Aucune interprétation, même partant d'une bonne volonté chrétienne aussi charitable que la tienne, comme ton explication sur le fait que tout cela serait un mal nécessaire dû à l'époque décadente (c'est comme cela que je ressens tes allusions), et que "Dieu" ne pouvait pas faire autrement etc, ne tient la route au niveau des principes universels, car elle les viole dans leur essence tout simplement.

"Dieu donne à la franchise, à la fidélité, à la droiture un accent qui ne peut être ni contrefait, ni méconnu."

De plus les voies du Seigneur sont impénétrables, et croire que ses principes ne puissent pas germer dans le coeur des hommes de toutes époques et de tout temps, et doivent être perverties ou déviées par le fait que les hommes seraient trop "corrompus" est en soi un non sens métaphysique : ce n'est pas à Dieu d'abaisser des notions transcendantes immuables au niveau de passions perverses, c'est aux hommes de s'élever vers la sainteté en prenant connaissance bien au contraire de la pureté intégrale de ces notions, et de leurs erreurs !

J'ajoute également que le même "Jéhovah", cette divinité maudite des lévites de l'Ancien Testament, est vénéré par la haute maçonnerie kabbalistique luciférienne comme une entité démoniaque, au même titre que Baal :

Citation :

Le secret des anciens Égyptiens, et de leurs disciples modernes, les Francs-maçons, c’est l’art de la démonologie pour accéder au pouvoir – principalement par le diable, Jéhovah. Dans le degré de l’Arche Royale, le Franc-maçon «reconnaît que le diable, sous le nom de Jahbulon, est son Seigneur sacré», le nom de Jahbulon est un «composite de Yahvé, Baal, et Osiris.» Il chante «Jahbulon, Jahbulon, Jahbulon, Jéhovah»
(Texe Marrs, «Codex Magica» Chapitre 4).

Il y a bien d'autres allusions à cette entité tribale dans la Maçonnerie kabbalistique luciférienne, ce n'est qu'un exemple.

Curieux, n'est-ce-pas, quand l'on sait tout ce que l'on sait sur la divinité maléfique des lévites, et leurs moeurs sataniques ?

De même les "Témoins de Jéhovah", insistent à fond sur ce "nom de dieu" : or leur élite est précisément une élite luciférienne et Illuministe : ils ont repris ce nom et insistent dessus, car ils en connaissent toute l'essence occulte et démoniaque.

Maintenant à propos de ton passage Guilux sur l'église du Christ et son lien avec l'église Catholique :

L' "église du Christ", fondée par celui-ci au sens principiel, représente au sens propre "l'épouse mystique, la mariée" (terme hautement symbolique ayant avant tout un sens spirituel profond typique encore une fois, et dont la parabole ne laisse guère de doute) elle représente dans l'évangile les chrétiens inspirés par le Message divin ainsi que les assemblées de croyants authentiques : les justes dont Dieu connait les coeurs et les âmes.

De nombreuses autres paraboles au sens spirituel sont d'ailleurs très parlantes tout au long de l'evangile à ce sujet, le sens symbolique et allégorique étant le plus beau pour parler au coeur et à l'esprit, surtout lorsque l'on parle de notions métaphysiques transcendantes et non matérielles. Wink

Quelle plus belle notion que "l'épouse", renvoyant à l'amour et à la fusion dans l'Unicité, donc dans les Principes universels. Smile

L'institution de l'église catholique a repris ce nom ensuite (légitimement), mais à la base elle n'existait même pas encore, ainsi l'origine est plus ancienne que l'institution en elle-même, il est à peine besoin de le mentionner.

Le sens étymologique du mot catholique vient du latin catholicus , issu du grec ancien καθολικός, katholikós (« général, universel »).

Là encore, le sens symbolique est parlant, et légitime.

Tout catholique respectant le message du Seigneur fait donc partie de l'église du Christ (l'épouse).

L'institution de l'église catholique traditionnelle en est donc une continuation symbolique tout à fait légitime du moment qu'elle s'attache au respect de la Parole du Christ et à promouvoir son enseignement... et Dieu juge les coeurs des hommes : cela stipule que même à l'intérieur de l'institution en question, il se peut que certains "catholiques" qui ne respectent pas le Message du Seigneur ne soient pas sauvés, et ils se peut aussi que des personnes extérieurs à l'institution pour X raisons (à fortiori aujourd'hui ou l'institution a complètement dégénérée et a été infiltrée à fond), mais suivant néanmoins les principes universels du Christ et les mettant en oeuvre, seront sauvés.

Hérésie pour certains ? Peu importe ce que pensent les hommes, car Dieu seul juge les coeurs et c'est à lui que l'on doit des comptes, et l'on ne gagne pas son salut par le fait d'adhérer à une institution mais bien par les oeuvres et les intentions qui les inspirent, par les principes dont on est porteur.

L'institution qui y aide est légitime en soi, mais elle n'est qu'un support, un moyen pour la fin, et non la fin en elle-même.

C'est ce que certains croyants bornés à la foi morte devraient méditer, avant qu'il ne soit trop tard.

Le monde matériel n'étant qu'un support d'application pour les principes liés au spirituel et à l'immuable, à bien méditer.


Et le temple de ces principes, c'est le corps de l'homme encore une fois.


La conclusion de la première partie de ce message (s'étalant sur un double post, et qui sera suivie d'une partie 2) étant proche, je veux te remercier pour tous tes questionnements Guilux, ainsi que ton implication dans ce débat encore une fois : cette implication empreinte de modestie malgré nos divergences (et même une certaine irritation de ta part à la base pour des raisons que je peux comprendre) aura permis cette réponse en retour : je prierai donc pour que Dieu puisse t'éclairer sur le fond même du problème que ce sujet s'est décidé à traiter, sans fioriture ni complaisance : son importance est cruciale à l'heure ou l'on parle, car les évènements mondialistes s'accélèrent et la Bête séduit la foule de plus en plus.

Je prierai aussi pour que tu puisses encore mieux saisir cette notion fondamentale des principes universels (la vie de chaque homme est une étape vers les cieux), elle est véritablement cruciale elle-aussi et au coeur de la compréhension du problème, car seul ces principes peuvent faire comprendre l'imposture spirituelle de l'ancien testament falsifié par les lévites.

C'est un implant psychique cette falsification, et cet implant est placé pour brouiller les notions spirituelles des gens, pour empêcher de progresser, il a pour but de jeter un élément de confusion dans l'esprit du chrétien, c'est sa raison d'être :

jeter la confusion par une forme de division subconsciente dans l'esprit du croyant, en lui faisant croire que des principes contraires peuvent s'accorder, tel le bien et le mal, la droiture et l'immoralité, tuer et ne pas tuer, ne pas pratiquer le vol et pratiquer l'usure, considérer les enfants comme le symbole de l'innocence dont les anges se tiennent à la droite de Dieu, et appeler à les massacrer etc.

Satan est en guerre contre Dieu : la meilleure façon pour Satan d'égarer les chrétiens et l'humanité, c'est d'essayer d'emmener graduellement ceux-ci sur la voie de l'incompréhension des principes universels : quelle meilleure façon donc pour le Diable que de se faire passer pour Dieu s'il le peut, à l'aide de complices ayant la possibilité de le faire.

C'est toute l'histoire des fausses religions.

Et c'est toute l'histoire des lévites : ils eurent la possibilité de le faire, en devenant les scribes du Judaïsme.

Croit-tu vraiment qu'ils se sont gênés ensuite pour retoucher subtilement le "Décalogue", le conservant diaboliquement dans les faits pour mieux le démolir dans le fond ?

Ceux-là même condamnés par le Christ ?

Satan est très malin, et il a usurpé Dieu dans une grande partie de l'Ancien Testament, méditez bien cela...

Si cette mise en garde te trouble Guilux, n'en fait pas une fixation, et si ton paradigme ne peut l'accepter, alors passe à autre chose, c'est tout.

Mon but n'est pas de te faire croire (croire et connaître sont deux choses tout à fait différente et l'effort devra venir de toi) à ma théorie ou de t'imposer mes vues, je te partage ce que j'ai compris c'est tout et le partage aux autres aussi charité oblige, en espérant inciter autrui à réfléchir et à user du "libre arbitre" à bon escient (non pas comme les protestants, mais comme des enfants de Dieu), en ne prenant pas pour argent comptant les traditions d'hommes, quand bien même celles-ci se sont infiltrés dans le catholicisme ou ailleurs au fil du temps, avec les conséquences que l'on constate.

Gardez simplement à l'esprit que la richesse passe par la voie du coeur comme nous l'enseigne le Christ, et que ces principes ne peuvent être contrefaits, car ils sont UNIVERSELS.

La vérité principielle se retrouve même gravée dans les mots, j'y ai fait allusion plus haut, dans le premier post : c'est la langue des oiseaux.

Pourquoi la langue des oiseaux ? Car les oiseaux volent, et ce qui vole mène aux cieux.

C'est symbolique, comme les paraboles du Christ.

"Univers".

Uni vers quoi à votre avis ?

Spoiler:
 

"Connaissance"

Spoiler:
 

"Conscience"

Spoiler:
 

Croyez vous que cela soit le fruit du" hasard" ?

Tout ceci n'était qu' exemple symbolique bien sûr, un clin d'oeil à ceux qui savent de quoi il en retourne... et qui se reconnaîtront Wink.

Revenons à l'essentiel, ce qui est au fondement même de mon message :

la vérité principielle est Dieu, tout simplement, elle est incorruptible, impossible à souiller et ne peut pas être travestie.

Il faut bien que tu le comprennes Guilux, c'est primordial.

Je reviens sur l'exemple le plus clair de cela, quand tu me réponds, à propos de ce psaume satanique, le psaume 137 ou un lévite homicide appelle à mettre à mort des enfants (en l'occurrence ici ceux des babyloniens, contre qui les fanatiques de Juda ont eu maille à partir dans le passé), enfants qu'il ne connait d'ailleurs même pas, c'est dire la folie et la haine qui a consumé l'âme de cet homme, passage se concluant par :

"Heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants
pour les écraser contre le rocher !"


Citation :
Le passage du psaume que tu cites n'est pas recommandable dans la Nouvelle Alliance mais il n'est pas condamnable dans l'Ancienne Alliance. C'est justement ce genre de subtilité qui manquent à ta thèse. Il faut prendre ce qui suit en considération :

D'abord ce verset en Genèse 12:3 : "Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi."

Tu t'égares dangereusement là !

Ce passage en question est purement et simplement condamnable au plus haut point au niveau des principes, comme il est condamnable à fond dans l'Evangile d'ailleurs (et même ultra condamnable, et certainement pas "pas recommandable" !!! Tu uses d'un mot doux ici pour alléger la véracité même, c'est un euphémisme que de te le rappeler).

C'est direction la Géhenne direct si tu tues un enfant !

Ce genre d'abominations viole le principe de Conscience en lui-même, le principe christique en lui-même (ou "coeur divin", unicité de la morale transcendante), et il le viole, dans tout ses fondamentaux principiels les plus intégraux !

S'il n'est pas condamnable dans la Thora, c'est tout simplement parce que celle-ci est elle-même, dans tous ces passages falsifiés par les fils du diable, condamnable et abominable au niveau principiel, c'est une souillure délibérée des principes divins.

Le Fils est à l'Image du Père.

Ce n'est ni l'Esprit du Fils ni celui du Père qui est dans ce passage abominable, c'est tout simplement celui de l'Adversaire de Dieu (la Haine incarnée), celui des lévites de la Synagogue de Satan qui se substitue à lui "en son nom", l'esprit de l'homicide depuis le commencement : Satan, le Père du Mensonge.

Il a été dit : tu ne tueras point.

Cela viole le Décalogue ici et le rappel du Christ par dessus le marché, en acceptant une allusion gratuite à tuer un enfant innocent !

C'est précisément ce que veulent les lévites et leur fausse divinité, faire rentrer le péché en votre âme.

Qui peut se regarder dans une glace et droit devant Dieu et sa conscience, s'il tue un enfant, sérieusement ?

Est ce vraiment besoin de développer ?

Quelle que soit l'époque, quelle soit décadente ou pas d'ailleurs, cela n'a rien à voir avec ça.

Si un jour tu as un ennemi et qu'il te fait du mal Guilux, vas-tu, pour te venger, en apprenant qu'il a un enfant, aller tuer son enfant ?

Crois-tu véritablement que Dieu puisse tolérer l'excuse que tu lui présentera lorsque tu paraîtras devant lui ?

Tu m'invoques comme autorité la "Genèse", et une obscure allusion de bénédictions/malédictions sur ABRAM.

Cela n'a aucun rapport avec le fond des principes universels et encore moins avec la morale et la vérité spirituelle.

De plus, la Genèse mon cher ami, a été falsifiée dans tous ces fondamentaux par ces gens-là de surcroit, pour faire accroire leur thèse de "peuple élu" !

C'est d'ailleurs le cinquième et dernier livre du Pentateuque dans l'ordre de rédaction, et non pas le premier. (cf "la Controverse de Sion")

Tout a été retouché, de l'histoire d'Abraham pour en faire un infâme personnage (et qui se retrouve être le père de la "circoncision au huitième jour" par dessus le marché, pratique de manipulation des forces [s'apparentant à de la magie noire] dont les lévites eurent connaissance en Egypte : il existe même des hiéroglyphes faisant allusion à la circoncision dans l'égypte pharaonique...), à l'histoire de la Création et d'autres conneries encore : les rares passages légitimes qui restent ont d'ailleurs du être chopés par les lévites d'une autre Tradition probablement plus ancienne que la leur, ou alors simplement, viennent de ce qui était légitime à la base avant la falsification elle-même.

D'une part, Dieu a crée l'homme à son Image, cela implique qu'il lui ait donné aussi dès le commencement la notion de Connaissance du Bien et du Mal (le premier pour s'élever vers Lui et l'aimer librement en connaissance du Principe, le second devant être connu pour s'en prémunir et prémunir son prochain),ainsi que l'Intellect et l'esprit de discernement qui va avec.

Croire le contraire, c'est croire que Dieu aurait crée l'homme de manière incomplète, bref que celui-ci serait un incapable.

La Genèse falsifiée de la Synagogue de Satan a bien entendu corrompu ces fondamentaux de la création en travestissant l'histoire de l'humanité pour l'embrouiller, et a crée à la place sa propre histoire à ce sujet, servante de Sion, pleine d'incohérences et de vices odieux et pathétiques, typiques du lévitisme : j'y reviendrai en temps et en heure, car cela mérite qu'on s'y arrête. (cela fera l'objet d'un message, voir d'un sujet complet à part si Dieu le veut, car il y a bien des choses à dire là-dessus)

Car, de loin le point le plus grave, est le vice intrinsèque du récit de l'Eden.

La Genèse (dans son faux mythe falsifié de la création) viole à peu près tout les principes fondamentaux universels par son immoralité foncière (un exemple simple de cette immoralité patente, sur les contours desquels nous nous arrêterons plus longuement une prochaine fois : la fausse divinité, l'imposteur satanique Jéhovah vénéré par les francs-maçons occultistes et les kabbalistes, condamne l'homme pour un "péché", le fait de manger du fruit défendu, dont il ne peut être reconnu coupable en aucun cas, car n'ayant pas, à ce moment-là, la connaissance du bien et du mal, donc n'ayant pas même la connaissance du mal en question, donc de mal faire, ou de péché en désobéissant à Dieu, ou de quoi que ce soit même s'y rapprochant : il ne peut en aucun cas être reconnu coupable de transgression ici, car il n'a même pas cette notion en n'ayant pas la science de cela en lui, réfléchissez bien à ceci sic !).

La genèse est une imposture vicieuse qui n'a aucune valeur principielle, méditez bien là-dessus, au contraire c'est une souillure des principes et une offense à Dieu.

Elle viole autant le principe de morale et blasphème Notre Père (en suggérant que le Créateur fut un être pervers et injuste), que le principe d'intelligence la plus élémentaire.

Pour croire une telle histoire il faut être sous l'influence de "l'élément de confusion" sus-mentionné du lévitisme, et l'accepter ad vitam sans même se poser de question, sans même remettre en cause sa nature intrinsèquement perverse.

Dieu nous a donné l'intelligence pourtant, nous a doués de raison, autant que du don du libre arbitre et d'un coeur.

Un Père attend de ses enfants qu'il fasse honneur à ses dons, et non pas qu'ils ne réfléchissent plus sur ce qu'ils ont sous leurs yeux !

Ce faux-mythe de la création (ou le Dieu "Tout-Puissant" doit d'ailleurs "se reposer" de son travail...) constitue un blasphème intégral contre la Trinité principielle, au sens le plus large du terme.

Satan et les lévites encore une fois se moque du monde avec cette histoire falsifiée, à fortiori en osant présenter une fadaise aussi grosse et honteuse comme celle de "nos origines" sic !!!

Elle est presque aussi honteuse que celle du darwinisme lui-même dans le fond, mais adaptée à une autre "clientèle", qui se veut plus "religieuse" (le darwinisme lui, allant encore plus loin dans l'abject, "progrès moderne" et subversion de la religion oblige, avec notez-le bien, des judéos-maçons derrière encore une fois !), et concours au même but : éloignez de Dieu, en éloignant de ces Principes, tout simplement.

De la perversion intégrale, monstrueuse, à l'image de ceux qui l'ont écrit.

Pire encore :

cette histoire de la Création falsifiée par des adeptes du Diable à leur profit, pousse les gens naïfs qui s'y soumettent à adhérer à des principes corrompus d'une part, certes, mais peut aussi pousser des gens plus attentif à ce qui est écrit, à se rebeller contre Dieu en considérant celui-ci comme un être pervers et injuste, car ne comprenant pas toute la perfidie de la falsification.

Ce texte est donc véritablement diabolique à plusieurs niveaux.

Il implique comme tout le reste, de croire (sans se remettre en question) à ce que le Judaïsme et les falsificateurs de la Synagogue de Satan veulent faire croire aux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 00:07

Mise au point sur les principes universels, la Thora falsifiée et l'histoire de Sion, l'élément de "confusion" et le Nouvel Ordre Mondial (en réponse à Guilux) partie 2 - L'histoire juive écrite par les juifs pour des juifs : ce que ça implique d'y croire...

Maintenant concernant ce genre de passages :

Guilux a écrit:
La survivance du petit peuple juif sera, tout au long de l'histoire de l'Ancien Testament, une véritable humiliation pour les grandes puissances, comme l’Égypte, la Syrie ou Babylone, qui chercheront à le détruire, et donc une preuve, pour les quelques païens lucides, que le véritable Dieu est avec eux. Nombre d'entre eux se convertiront pour cette raison au fil du temps.

L'énorme soucis avec ces "mythes" et autres histoires 100% juives de ce genre qui pullulent dans l'Ancien Testament, notoirement corrompu et falsifié dans les grandes lignes (je parle là bien au delà des trois exemples que tu donnes Guilux, mais de toutes les histoires à dormir debout rédigées par les scribes sur, ou plutôt contre, les nations ou populations qui furent en contact avec le peuple Judaïque captif sous la coupe de leurs prêtres dégénérés, autant que de la corruption des principes qu'ils ont insérés), c'est que l'immense majorité d'entre elles furent rédigées (et dans de multiples cas réécrites, trafiquées et re-trafiquées par les scribes lévitiques selon les circonstances qui s'offraient à eux) pour faire croire à ce genre de thèse et manipuler leur monde : c'est sans compter certaines d'entre elles qui furent probablement écrite par les scribes lévitiques après certains évènements pour faire croire à cela, et celles dont l'historicité semblent être sorties tout droit de l'imagination pure et simple de ces rédacteurs véreux en n'ayant aucun fondement véritable nulle part, si ce n'est "là-dedans".

Rajoutons à tout cela qu'avec la perfidie des lévites, si des éléments véridiques ont pu subsister dans certains récits de l'ancien testament (venant principalement de ce qui subsista d'écrits de prophètes authentiques), on peut être presque sûr qu'ils ont intentionnellement mélangés le vrai du faux à dessein, tout en viciant la morale... à leurs profits (rare sont les cas qui ont échappé à ce travail de subversion colossale.)

Les mensonges se servant d'une "doctrine" corrompue comme couverture en la présentant de surcroit comme une "religion", c'est exactement comme pour les promesses en politique...sous la coupe des mêmes comme on dit (cherchez l'erreur !) : elle n'engage que ceux qui y croient. (et c'est d'ailleurs là leur force soit dit en passant, car plus il y a de gens qui y croient, plus les manipulateurs se retrouvent renforcés dans leur pouvoir...)

D'ailleurs je rappelle à nouveau que le projet de domination lévitique ne fut jamais rien d'autres que bassement politique et matérialiste, car n'intégrant absolument aucune notion de transcendance encore une fois : ce n'est que "détruit et obéis à mes lois" et tu gagnera "des butins, des trésors, et des terres", "désobéis à mes lois et tu seras détruits"... sic !!!) :


Toutes ces balivernes lévitiques et ces récits légendaires ne sont pour une grande part que du boniment inventé et retapé au gré des circonstances (et des fois après coup) à l'usage de la thèse délirante (et ô combien orgueilleuse...) des lévites : celle de faire croire à la race du "peuple élu" sélectionnée par "dieu".

Libre à chacun de croire à ses fables comme on dit, si cela plait, mais ce forum à pour but de dénouer le vrai du faux et de combattre "l'esprit de mensonge" partout ou il se trouve et partout où il pénètre.

Et à fortiori, l'esprit d'immoralité patente qui s'y rattache presque tout le temps.

En vérité, pour être un peu plus "objectif" quand à cette notion de "survivance" du "peuple juif" au fil du temps, il est absolument crucial d'intégrer la souche sous-jacente qui a depuis le début (depuis la prise de pouvoir des lévites et la mise en captivité mentale de leur peuple qui n'a jamais cessé depuis), toujours permis malgré les conflits d'intérêts et autres péripéties avec leurs voisins, de tenir bon, contre vents et marées, envers et contre tous : cette souche, c'est le fanatisme extrémiste au nom de la "religion", la haine raciale et tribale poussée à un paroxysme jamais atteint dans toute l'histoire de l'humanité connue, et plus encore la tyrannie de leurs prêtres en cas de "désobéissance" à leurs vices et à cette folie. (cela est encore vrai au mot près pour l'époque médiévale chrétienne ayant suivie, et pour beaucoup encore aujourd'hui dans les milieux "ultra-orthodoxes" sous la coupe de la juiverie talmudique).

Inutile de vous rappeler les malédictions abominables qui vont s'abattre en pagaille sur le juif, s'il va à l'encontre de sa communauté et de ses lois "immorales"... ces malédictions seront invoquées par toute la communauté contre lui : c'est le système de peur qui retient le juif de base depuis toujours dans ses chaines... et bien peu sont ceux près à prendre le risque de les briser, d'autant plus qu'ils prennent rapidement goût au péché et aux avantages matériels promise par la "Loi" : le juif est à plaindre dans un sens, car il naît et grandit là-dedans.

Si vous ne comprenez pas ces éléments fondamentaux de crimes et de tyrannie (expliqué de manière lumineusement claire dans l'ouvrage la Controverse de Sion, référez-y vous amplement pour les détails, je vous le conseille vivement) vous ne pourrez jamais comprendre correctement l'histoire du peuple judaïque, ni l'histoire de Sion.

Il est de la plus haute importance.


Naturellement, leurs élites se sont toujours servi de cela à fond et de cette forme de corruption dans leurs propres intérêts, et cela continue aujourd'hui plus que jamais...

Tous les récits trafiqués et corrompus des lévites et autres scribes falsificateurs rentre dans ce cas de "contrôle mental" par la haine et la tyrannie, à l'aide d'histoires complètement retouchées et falsifiées adaptées aux conditions et aux espérances du moment et/ou futures, renforçant l'effet de fond et la souche cimentant toute la juiverie : la haine du non-juif sous toute ces formes, et son espoir de le dominer par la subversion.

C'est cela qui leur a permis de survivre et de ne pas se dissoudre, et rien d'autre, au fil des temps.

C'est une force puissante mais au service du mal, pour le mal.


Il n'est pas question ici de légitimer certaines anciennes civilisations païennes perverties pour autant, loin de là, mais bien de comprendre l'arnaque en question sous-jacente se servant de tout cela, pour faire passer une perversion encore pire par derrière.

Elle (cette arnaque) est très bien expliquée par l'ouvrage la Controverse de Sion à titre informatif, encore une fois, la trame de l'histoire suit une logique et un dessein dans le Judaïsme, c'est primordial à comprendre cela.

Ce genre d'arnaques et de récits "prophétiques" trafiqués comme pas possible sont aussi du boniment continuant à faire effet à l'usage des "goyims" esclaves et serviteurs de la juiverie (goyims = "non-juifs" dans le langage judaïque, autant dire "animaux"... voir page une du présent topic !), qui y croient dur comme fer (protestants messianiques, sionistes chrétiens et toutes sortes d'assassins, catholiques modernistes etc... tous servant les intérêts de la Synagogue de Satan !) et même bien entendu utilisés par les sionistes tout court et les talmudistes modernes eux-mêmes, notamment en y voyant des interprétations symboliques contre les peuples qu'ils détruisent à notre époque ce coup-ci, dans un passé récent et aujourd'hui encore : ils ont appliqué ce genre de "prophéties" par exemple, en signant kabbalistiquement l'assassinat de la famille royale russe et ses enfants lors de la révolution bolchevique (l'affaire de la signature "Balthazar" renvoie directement au lévitisme de l'ancien testament, j'y reviendrai dans le topic "Judaïsme/communisme" prochainement, j'ai déjà les scans archivés, il me faut encore les ajuster et les uploader), ils utilisent aussi cela bien sûr contre les palestiniens. (les sionistes affirment d'ailleurs mot pour mot "la bible est notre mandat" et use de ce genre de boniments et de prophéties truquées (à lesquels ils ajoutent d'ailleurs leurs propres mensonges par dessus) pour se légitimer aux yeux des chrétiens : des chrétiens qui, acceptant "l'autorité de l'ancien testament" comme égale au nouveau, croient accomplir le dessein de Dieu par cette folie... et se fourvoient dans ces crimes : échec et mat !)

C'est pour cette raison que je te demandais de prendre connaissance des liens et des ouvrages de ce sujet Guilux, avant d'intervenir, il te manque tout simplement certains éléments fondamentaux de compréhension des contours globaux de toute cette affaire à l'heure actuelle, dans son ensemble organique, des temps anciens jusqu'à aujourd'hui... la synthèse objective en quelque sorte.

Car tout est lié, depuis le début.

Ces prophéties truquées sont viciées en elles-mêmes à la source, et pour la plupart complètement véreuses, et par extension elles sont des supports pour d'autres vices tout aussi véreux.

Réfléchissez bien à cela : si moi je vous invente des "prophéties" maintenant,en m'assurant que d'une façon ou d'une autre mes balivernes manipulées seront prise comme "argent comptant" par ceux déjà formaté et tout prêt à y croire, voir que je m'amuse à falsifier après coup, des évènements qui se sont passés à une période antérieure et où je suis sûr que les civilisations sont soit éteintes, soit décrépites, soit simplement pas au fait de mes racontars (donc ne pouvant pas contredire ma version de l'histoire car soit n'existant même plus, soit n'étant pas averties de la mystification que j'ourdis !), mes inventions pourront servir à mes desseins, ainsi je pourrais faire dire à l'histoire ce que bon me semble !

C'est aussi simple que cela, et c'est ça qui t'échappe ici dans la falsification de la Thora Guilux : les Lévites de la Synagogue de Satan ont eu l'opportunité de le faire, et ils l'ont fait c'est tout, encore une fois (pourquoi ce serait-il gênés ?).

Après libre à toi de faire ce que tu veux et de croire à ce que tu veux, je ne te force pas non plus, j'essaie simplement de te faire comprendre la ruse du procédé.

Je te transmet simplement (ainsi qu'aux autres) ce que je sais là-dessus, en espérant que cela puisse aider mon prochain à avoir une vue d'ensemble un peu plus objective sur tout ça.

Guilux a écrit:
Cela permettra au peuple juif de survivre encore un temps et à la providence divine de mener à bien son cours jusqu'à son but précis, la venue du Messie. Ce dernier, je te l'accorde, proposera un modèle bien plus transcendant et tu en es tellement imprégné (c'est super !) que tu as bien du mal à imaginer le contexte de l'Antiquité, c'est ton seul problème dans toute cette histoire.

D'abord merci pour le compliment, venant d'une personne comme toi il me touche, et d'ailleurs mon sentiment est réciproque sur ce point : tu en est toi aussi imprégné, je le sens dans certaines de tes phrases, au delà de nos "divergences" concernant "l'histoire de Sion".

C'est sincère et j'espère que tu ne te vexera pas quand je suis franc et direct avec toi, la vérité ne peut pas être partager à demi-mot sans quoi je ne serais pas honnête à fond dans ma réponse.

Tu as raison en un point, quand tu affirmes que le seul problème ici présent à tes yeux, chez moi, est le "contexte de l'antiquité".

Le problème est en effet ici, dans le contexte de l'antiquité, ou plus précisément dans la façon dont est raconté ce "contexte" (la différence est subtile mais d'importance).

Le fond de notre divergence est soulevée intrinsèquement sur ce point, ça c'est clair.

C'est comme quand tu affirmes, complémentairement au passage que je vient de surligner dans ta citation au dessus, à un autre moment de ton message, la chose que voici (et ceci est très révélateur du fond du problème pour moi) :

Guilux a écrit:
Babylone s'en ait pris aux juifs ("Seigneur, n'oublie pas ce qu'ont fait les Édomites le jour où Jérusalem fut prise"), et l'Esprit Saint leur promet une juste vengeance.

C'est bien les babyloniens qui ont cherché les embrouilles en premier que je saches.

Le fond du problème se retrouve encore ici exactement au même titre que dans les deux citations sus-mentionnées (la survivance du "petit peuple juif" et le "contexte du récit"), de manière patente (au delà du fait que le Christ appelle à ne pas se venger et que le Fils est à l'image du Père et du Saint-Esprit... toujours ces fameux principes !), aussi j'espère que tu ne t'offenseras pas de ce que je vais te dire maintenant, car c'est le fond de ma pensée : tu lis l'histoire de l'humanité (je veux dire celle concernant cette période et cette zone géographique, que les scribes ont considéré par orgueil comme "histoire de l'humanité toute entière" dans leur Thora... oubliant par là qu'il existait d'autres civilisations sur d'autre continents, ce qu'ils ignoraient, soi dit en passant ! L'exemple du Confucianisme https://fr.wikipedia.org/wiki/Confucianisme est très intéressant car très proche dans l'esprit des principes chrétiens) uniquement à travers des lunettes judéo-juive/sionistes (c'est-à-dire que tu essayes de faire comme tu le peux, une interprétation "chrétienne" des racontars falsifiés des scribes lévitiques, en toute bonne foi d'ailleurs).

Tu es imprégné de Christianisme et ton coeur est sincère, mais tu es "dissocié" par l'élément de "confusion" lévitique sans même t'en rendre compte, le même qui a valu en dernier recours à l'église Catholique de se faire renverser par la Synagogue de Satan lorsque les temps furent mûrs (pour les raisons mentionnées plus haut de ne pas avoir rejeté "l'ancien testament" et de ne pas avoir corrigé l'erreur malgré le temps écoulé laissé par Dieu : pourquoi croyez-vous que l'institution de l'église catholique a pu être subvertie par les marranes, les francs-maçons et les protestants, tous judaïsés, donc d'inspiration lévitique... le socle de cette confusion est le lévitisme non-rejeté, car il a ouvert la brèche aux niveaux des principes en mélangeant la falsification vétéro-testamentaire au nouveau testament, en en acceptant l'autorité égale !)

Si tout ce que je te dit là te trouble à nouveau, n'en fait pas une obsession : le plus important étant l'intelligence du coeur et le respect des principes de Notre Seigneur : c'est le plus important, il faut conserver ce trésor... et demande à Dieu de t'éclairer sur cette falsification, notamment par la prière (je le demanderai pour toi aussi de mon côté)

Tu lis l'histoire de Sion avec des lunettes juives à cause de cet élément de confusion.


C'est ta seule source, et c'est ton seul problème ici (je suis obligé de te renvoyer l'argument, ne le prend pas mal...), c'est de croire en cette source sans te poser de questions, comme si elle n'avait pas pu être trafiquée, sans même la remettre en cause, sans même t'imaginer qu'elle a pu être falsifiée, corrompue, retouchée habilement avec interpolations de vices multiples des scribes pour "subvertir" ce qui restait de légitime à la base, l'esprit du décalogue (ce n'est pas autre chose que condamne le Coran), qui fut gardé sur la forme pour mieux être démoli dans le fond comme déjà expliqué (subversion faite pourtant par ceux-là même que le Christ condamne de manière véhémente à de nombreuses reprises : les scribes et les pharisiens, ces derniers étant les successeurs directs des lévites en question, ces lignées de racailles successives étant de celles qui ont tuées les prophètes, et qui continuent leurs sales besognes même aujourd'hui).

C'est pour cela que tu en arrives ensuite à la conclusion (erronée pour moi, mais logique dans ton raisonnement quand je le suis), que je suis trop imprégné de l'esprit du Christ pour comprendre le "contexte" (c'est une bizarre contradiction dans un sens, car celui qui, et je parle là en terme général en mettant complètement ma personne de côté, en est "imprégné" sans être "dissocié" par l'élément de confusion, doit nécessairement avoir la clairvoyance principielle de la nature spirituelle de la chose qu'il lit et/ou observe... cette imprégnation éclairant son porteur, elle ne peut nullement obscurcir son raisonnement bien au contraire).

Il faut aussi que je t'affirme que j'ai étudié longuement l'occultisme et les religions à mystères, aussi appelé "cultes à mystères", dans mon étude des racines du Nouvel Ordre Mondial : le "contexte de l'antiquité" et les dérives d'une grande part de ces civilisations, au contraire j'en sais quelque chose depuis fort longtemps.

Je constate juste que le Judaïsme lévitique et sa thora falsifiée est inspiré précisément par ce même esprit satanique que j'ai pu constaté par exemple, dans les doctrines dégénérées de certains peuples (tel l'exemple des cananéens ou des chaldéens, des babyloniens et même des égyptiens dans leur phase de dégénérescence).

Les sacrifices sanglants du Judaïsme sont d'ailleurs une habile variante de celle de Moloch & Cie, les lévites ont été très ingénieux sur ce point (j'ai déjà parlé de ce problème des sacrifices rituels dépravés au message précédent en mentionnant que je lui dédierais un message complet pour en démontrer toute la dégénérescence satanique, et je tiendrais parole, patience sur ce point).

Le Judaïsme messianique a d'ailleurs intégré, chose que j'ai déjà exposé là-aussi amplement, les propres doctrines aberrantes de leurs voisins (voir "Le credo Sabbataïste-Frankiste doctrine infernale de la Synagogue de Satan pour la Révolution") : à l'heure actuelle c'est ce que l'on retrouve dans la Kabbale et dans le haut-mondialisme : un mélange de vices sataniques tirés du paganisme antique et des propres doctrines ultra-dégénérées et extrémistes des judaïtes/israélites : c'est manifesté au plus haut point dans les doctrines aberrantes des talmudo-kabbalistes aujourd'hui.

Que ce soit celle des lévites de la thora falsifiée, ou celle des civilisations païennes qui furent intégrées en connaissance de cause :

c'est l'esprit du Prince de ce monde et des mauvais anges, dans un cas comme dans l'autre, c'est le même esprit pestilentiel.

Ils cherchent à se substituer à Dieu, et à souiller ces principes par des voies diverses.

L'esprit de Baal, Jéhovah, Osiris, Moloch... les même entités vénérées aujourd'hui dans la Haute-maçonnerie luciférienne.

Il est vrai que ces "entités démoniaques" se sont des fois opposées entre elles pour le contrôle des peuples dégénérés du Moyen-orient : mais ce fut une opposition non pas sur les principes de fond (car toujours pervers, que ce soit égyptien, ou surtout judaïque ou babylonien, cananéen etc...) mais bien une opposition pour le contrôle de l'esprit de ces peuples, pour la domination occulte.

Il y a d'ailleurs là une raison d'alimentation occulte (au niveau subtil/magique à intégrer, dont ces entités se nourrissent, et qui peut nous mener loin... trop loin hors du cadre du sujet, les liens et les ouvrages de celui-ci peuvent vous en donner quelques aperçus si mes souvenirs sont bons http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8327-complot-mondialiste-kabbale-maconnerie-satanisme-et-occultisme-les-ovni-identifies-les-extraterrestres-dans-le-mystere-d-iniquite ).

Elle continue aujourd'hui en tout cas.

C'est d'ailleurs pour cette raison que l'entité démoniaque Jéhovah se présente comme un "dieu jaloux" (selon les mots même des scribes lévitiques).

Un "dieu" ravalé au rang des passions humaines, selon ses propres termes... cherchez l'erreur !

Alors que Dieu est universel par essence, est que ces principes le sont tout autant !

Pour revenir au problème dont je parle ici, cette histoire de Sion falsifiée écrite par les lévites de la Synagogue de Satan, qui ont poussé les chrétiens à mettre des lunettes juives sur leurs yeux, elle se résume par le passage que j'ai souligné plus haut dans ta citation Guilux, quand tu parles des "juifs", et que tu dis :


Citation :
C'est bien les babyloniens qui ont cherché les embrouilles en premier que je saches.

Elle est révélatrice du problème, et du système de manipulation extrêmement habile mis en place par les lévites.

C'est le même aujourd'hui qui est suivi, et un ignorant de l'histoire moderne me dirait la même chose que toi concernant la seconde guerre mondiale : "c'est bien les nazis qui ont cherché les embrouilles en premier, à ce que je sache"... ou encore un autre me dirait concernant la révolution bolchevique, "c'est bien la russie tsariste qui a cherché les embrouilles en premier à ce que je sache"...

Or l'on sait nous dissidents ce qu'il en est vraiment de l'histoire réelle derrière les guerres mondiales et les révolutions :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7601-judaismecommunisme-interview-du-dr-william-pierce?highlight=communisme

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8016-jura-lina-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme?highlight=communisme

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t3773p105-albert-pike-et-le-plan-luciferien-de-gouvernement-mondial#87021

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6821-l-ennemie-de-l-humanite-mise-a-nue-la-haute-banque-internationale

(liste loin d'être exhaustive)

L'histoire judéo-messianique moderne répète l'histoire lévitique, en cherchant à imposer partout sa propagande et à étouffer toute autre version de l'histoire, avec les moyens à sa disposition.

C'est une dictature mentale, et c'est toute l'histoire de Sion.

Je vais m'expliquer.

En effet, "c'est bien les babyloniens" qui ont cherché l'embrouille en premier... si l'on en croit l'histoire juive écrite par les juifs pour des juifs, la seule qui nous est restée, alors oui, c'est bien eux.

Mais comme je l'ai dit dans mon message précédent, la plus élémentaire prudence doit être de mise quand à l'approche de ces récits (dont certains sont d'ailleurs remplis d'incohérences et de contradictions historiques lourdes de sens... voir "La Controverse de Sion" très révélatrice à ce sujet), avec la propension de ces gens-là à mentir et à falsifier toute l'histoire.

Réfléchi à cela Guilux, si je ne me basais que sur l'histoire moderne juive telle qu'ils veulent nous la présenter aujourd'hui, je serais forcé de croire que cela fait 2 000 ans "que les odieux chrétiens apôtres du vicieux Jésus persécutent les pauvres victimes juives"... tu me suis ?

J'espère que tu comprends mon appel à la prudence avec ça, quand les juifs parlent d'autres peuples, en rapport avec eux.

De plus, dans toute l'histoire juive écrite par les juifs pour des juifs, telle que décrite par les lévites, c'est d'une façon ou d'une autre toujours les autres "qui ont commencé" (les babyloniens, les égyptiens, les cananéens, les amalécites, les assyriens, les ébionites, les samaritains etc etc etc... retenez bien ça...)... mais jamais eux, comme c'est étrange... soit il n'ont vraiment pas de chance, où alors... je pense que tu vois là aussi où je veux en venir.

Là encore, entre hier et aujourd'hui, rien n'a changé...

Tu prétend dans ton message que j'exagère Guilux, mais non mon cher ami, je constate simplement les mêmes procédés de fond, avec les mêmes rouages dialectiques dans la manipulation, contenant simplement des petites variantes de" formes" nécessaires et adaptées au besoin des époques différentes et aux mentalités différentes du peuple juif.

La différence c'est que toi tu acceptes ces versions des faits lévitiques de l'ancien testament falsifié (histoire juive écrite par les juifs pour des juifs) sans te poser de questions alors que moi je les rejette après en avoir fait une analyse critique et des comparaisons approfondies. (et à fortiori je les rejette encore plus pour les principes antéchristiques qu'ils contiennent, vols, meurtres, usures, immoralités, fruits là aussi de falsifications odieuses et épouvantables à mes yeux)

Je veux bien croire que les assyriens, les babyloniens, les ébionites, les égyptiens etc (encore que pour beaucoup d'entre elles, il y a lieu de se méfier grandement de certaines "exagérations lévitiques" à dessein...) et d'autres populations n'étaient pas des petits saints (j'ai même déjà dénoncé largement certaines dérives de ces civilisations antiques), mais à lire les moeurs exécrables et épouvantablement racistes et extrémistes des "judaïtes", franchement je n'ai pas de préférences morales ici et je pense que Dieu non plus.

Si je met de côté les perversions et les falsifications notoires qui sont un problème en soi non-résolues dans ta réponse, ton récit se laisse lire Guilux, à condition de croire à l'histoire juive écrite par des juifs pour les juifs... et qui tourne tout autour du "peuple juif", le peuplé "élu" de Jéhovah, la divinité (tribale et non universelle) qui s'est choisie un peuple au détriment de tout les autres (comme tu le reconnais d'ailleurs).

Cela repose le problème évident suivant (et soit là, c'est comme tu le dis, moi qui ai tort en étant trop imprégnés de notions qui au final m'empêchent de bien me représenter l'époque dont nous parlons, en pêchant donc par excès de naïveté, soit c'est toi qui a tort en acceptant "ad vitam aeternam" sans remettre en question "l'histoire juive écrite par des juifs pour les juifs" : l'un de nous s'égare ça c'est sûr. Pour ma part je t'ai expliqué le fond du problème au-dessus... et Dieu sait mieux Smile ) : mon avis, qui vaut au moins le tiens dans l'état actuel des choses, est qu'une telle version des faits "ethno-centrée" et détachée de toute objectivité morale, qui n'est que successions de carnages et de destructions absolues, de bénédictions-malédictions qui le plus souvent violent la notion même de droiture et de justice la plus élémentaire, devant donner des récompenses toujours matérielles, jamais spirituelles (c'est pour moi la queue du diable qui dépasse en quelque sorte, et là je met de côté les contradictions monstrueuses historiques, et autres bizarreries littéraires traficotées du récit lévitique, tel que prouvé de manière très révélatrice dans "La Controverse de Sion"), n'a pour moi rien d'une inspiration saine, et encore moins divine.

Voici donc mon avis sur la question, et ma conclusion (ce sera aussi la dernière partie de mon message) sur l'arnaque de la Thora falsifiée, mais aussi la raison pour laquelle le Messie est apparu (et devait obligatoirement apparaître) là ou les lévites de la Synagogue de Satan (et ses faux-prophètes) oeuvraient contre le Décalogue du Vrai Dieu (et en son nom pour mieux le démolir) et contre les prophètes légitimes, qui hurlaient dans le désert contre cela, et dont les traces ont subsisté dans les rares passages non travestis de la Thora.

Dieu étant universel comme le sont ces principes, il est inconcevable qu'un tel expédient et favoritisme au profit d'un seul peuple (de surcroit dégénéré) au détriment de tous les autres (tel que les lévites veulent le faire croire) ait put même existé : elle viole la notion même de justice et d'équité divine et encore plus le fait que Dieu "ait crée l'homme à son image", et que toutes personnes, même égarées ou trompées par autrui, peuvent en se repentant ou dans des moments de clairvoyance se reprendre et se connecter à Lui, à ses Principes, de par l'intelligence du coeur, même s'il sont dans l'erreur ou trompés par de fausses doctrines à un moment donné de leur vie.

C'est vraiment méconnaître la Miséricorde de Dieu à mon avis que de penser le contraire !

Les voies du Seigneur sont impénétrables comme on dit, et je doute fort que le Vrai Créateur des Cieux et de la Terre n'ai pu, ou même eut "été forcé" (sic !), cela même dans une époque clairement décadente (je l'admets fort bien pour ne l'avoir que trop étudié), à se "choisir un peuple" (re-sic).

C'est contraire à toute notion même d'universalité et au fait que dans sa Miséricorde il ne veut et n'a jamais voulu abandonner personne (même les plus égarés), et contraire encore plus à la Toute-Puissance de Dieu.

C'est vraiment méconnaître la Grandeur et la Bonté du Créateur pour moi que de croire que celui-ci sélectionna les juifs et abandonna tous les autres (donc aussi tous les enfants naissant et vivant ailleurs qu'en Judée ou en Israël).

Il faut avoir des lunettes juives sur les yeux pour croire cela !!!

Non la raison de la venue du Messie là ou les Lévites de la Synagogue de Satan oeuvraient contre le Père, cache autre chose de bien autrement profond à mon avis que ces histoires à dormir debout inventées par les scribes psychopathes de la Judée.

Dieu aurait pu faire venir le Messie n'importe-où s'il l'aurait voulu et le faire subsister autant de temps qu'Il voudrait, car Dieu est Tout-Puissant, et si tel était Son Bon vouloir, quel que soit l'endroit où il fut apparu, il n'aurait certainement pas "vécu que trente secondes" ou n'aurait pas été écouté par untels païens, ou que sait-je encore.

Le Christ lui-même reconnait lors de son arrestation suite à la trahison de Juda (Matthieu chapitre 26 -verset 52 à 56), que s'il le voulait "Dieu lui enverrait douze légions d'anges pour le soutenir dans l'instant"...ajoutant ensuite : "comment s'accomplirait alors les écritures ?"

Naturellement une nouvelle injonction du Christ "à ne pas tuer" est encore présente ("remet ton épée dans son fourreau : celui qui vit par le glaive périra par le glaive")

D'autant plus qu'en vérité, certaines civilisations ne furent pas aussi corrompues que les juifs veulent bien nous le faire croire : qu'il suffise ici de mentionner par exemple les Grecs et leur philosophie qui me semblait bien être d'un niveau beaucoup plus "épuré" (je n'ignore pas qu'il y eut aussi des dérives, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit) que les moeurs moyen-orientales de nos judaïtes et de leurs voisins.

Et je ne parle même pas d'autres doctrines métaphysiques orientales (qui elles parlaient bien de spiritualité et de droiture morale au moment même où les doctrines lévitiques se fourvoyaient dans la haine, la violence et le matérialisme le plus terre à terre et abject possible), ignorées purement et simplement par "l'histoire juive écrite par les juifs pour des juifs", le bras long des scribes psychopathes et leurs connaissances ne s'étendant pas au-delà d'une certaine limite géographique (la seule où ils content leurs pérégrinations délirantes et destructrices. Je note au passage que l'imposture de la Genèse falsifiée décrit comme par hasard la "création de la Terre" dans la seule zone connue par les lévites, méditez bien cela sic !!!)

Quel peut bien être la raison de la venue du Messie alors, là ou les scribes de la Synagogue de Satan opérait (et violaient en "falsifiant sciemment les textes", les préceptes moraux originaux donnés par le vrai Père aux hébreux), au détriment et contre leur propre peuple au final, car le résultat encouru pour eux ne pouvait être que la perdition spirituelle ?

La seule captivité dont les juifs ont jamais été victime est la captivité spirituelle dans laquelle ils sont tombés, celle de la tyrannie de leur élite satanique : Thora lévitique/Talmud/Kabbale... exactement les influences qui sont derrières le Nouvel Ordre Mondial aujourd'hui, qui est une tyrannie mondiale !


Dieu aime tous les hommes rappelez-vous, et même ceux qui se sont fourvoyés Il veut les ramener dans le droit chemin.

Ne faudrait-il pas penser plutôt que ce peuple judaïque captif (physiquement et spirituellement) sous la coupe des lévites puis des pharisiens (ps - un peuple qui n'était pas aussi "petit" que ce que le mythe manipulateur juif du "pauvre petit peuple toujours persécuté" veut bien faire croire d'ailleurs : on peut même dire que quand tous les royaumes de Juda et d'Israël furent réunis, il fut même plutôt gros, et ne perdant rien de son hostilité et de son racisme extrémiste envers ces voisins ! Si cette racaille extrémiste lévitique s'est pris des raclées et des camouflets dans le passé par d'autres civilisations, faisant d'ailleurs payer la note salée à leur peuple captif, c'est dû à leur doctrine tribale hystérique et criminelle représentant une menace permanente pour leurs voisins à mon avis, plus qu'à tout autre chose. Le mythe de la "pauvre victime juive" persécutée par les "grandes puissances" n'est rien d'autre que du contrôle mental pur et simple nécessaire à la cause lévitique sioniste : encore aujourd'hui, ils se prétendent persécutés par les "grandes puissances", alors qu'ils représentent la plus grande puissance au monde...menteurs comme le Père du Mensonge qu'ils servent ! Ils se prétendent même "persécutés" par les palestiniens qu'ils persécutent et assassinent dans un bain de sang abominable depuis 70 ans ! L'histoire de Sion est une inversion absolue des temps anciens à aujourd'hui, méditez bien cela...), un peuple unique dans l'histoire car porteur de "valeurs" intrinsèquement destructrices pour tout le monde, et qui, par le biais de son élite démentielle à l'orgueil sans limite surpassant toutes les dérives jamais vues dans l'histoire humaine , et donc aussi celles des autres nations les entourant (ceci n'excluant pas le moins du monde les dérives de ces dernières loin de là), et porteur de surcroit d'une histoire complètement falsifiée du monde, dont cette élite s'était autoproclamée par son truchement le "centre de tout", s'affirmant "élue par dieu au détriment de tous les autres" (notez bien la folie et l'enflure que peut atteindre un tel orgueil !!!), et où les autres nations n'avaient donc d'existences propres qu'en tant que "prétexte extérieur" aux pérégrinations intrinsèquement destructrices et follement criminelles de la nation "choisie par dieu" (qui au final devait asseoir la domination judaïte sur toutes les nations, leur faux-messie régnant sur un monceau de ruines et de cadavres de "païens" sic !!! Même les pires nations païennes criminelles n'avaient en réalité pas des "ambitions" aussi cinglées et orgueilleuses... Le tout au nom d'une "divinité" qui avait usurpé Dieu, avec qui cette caste de prêtres fanatiques lévitiques avaient fait un "pacte", après avoir fait renié à son propre peuple le Décalogue du vrai Créateur donné à un moment donné aux Hébreux, donc un engagement prétendument fait au nom de Dieu, pour mieux en pervertir la notion et les principes moraux universels), ne doit-on pas penser avec tout cela dis-je, que le mystère ineffable de l'incarnation du vrai Messie viendrait là ou tout semblait impossible, pour sauver même les plus captifs, ceux qui étaient tenus en esclavage par une caste de prêtres déments (ce qui est impossible à l'homme...n'est pas impossible à Dieu bien sûr, qui fait ce qu'Il veut quand Il veut, de manière toujours Juste et Morale, et qui était précisément ici tourné en dérision par la parodie des lévites qui prétendait "oeuvrer en son nom" en plus !)

La Miséricorde de Dieu est infinie, comme la Perfection de sa Sagesse, et de son Plan pour l'humanité, n'en déplaise aux complots des hommes.

Il faut méditer cela à mon humble avis.

Si le Christ est apparu en Judée (ce qui confirmait d'ailleurs les prophéties authentiques ayant subsisté avant la falsification de "la plume mensongère des scribes"), ce n'est pas pour rien.

Ne fallait-il pas que le relèvement spirituel de l'humanité décadente de l'époque puisse toucher tout le monde, par le Message le plus fort jamais paru, et par les voies dont Dieu seul avait le secret ?

Comprenez-bien que pour réussir à sauver les plus égarés des hommes, ceux tenus en perditions par la poigne de fer des pires ennemis de l'humanité (les assassins des prophètes, les lévites de la Synagogue de Satan, assez fous et orgueilleux pour s'être inventé une histoire de destruction absolue où ils étaient le "peuple élu" et où ils croyaient pourvoir s'opposer à Dieu et à ses Principes en son Nom !), Dieu n'a pu qu'envoyer le Messie chez eux pour abaisser les fous qui s'élevaient et humilier leur orgueil à la source, cela pour sauver ceux qui semblaient perdu à jamais (le peuple captif de cette folie).

Citation :

"Car quiconque s'élève sera abaissé, et quiconque s'abaisse sera élevé."

Jésus-Christ (Luc 14-11)

Comprenez-vous la profondeur de la Miséricorde qu'elle implique (Dieu n'ayant en dernier recours l'intention d'abandonner personne et de rappeler tout le monde à lui ?), et jusqu'où va la notion de rédemption chez notre Père ?

Le Plan de Dieu étant parfait et ses voies impénétrables, il fallait nécessairement que le plus Grand (Jésus) paraisse à l'endroit où tout semblait impossible et perdu, et ensuite (grandeur du Plan Divin oblige et voies impénétrables de surcroit...), que par Son Message rappelant les principes universels de morale et de bonté et les germes semés dans le coeur des élus (au nez et à la barde des scribes et des pharisiens horrifiés !), ils s'étendent à toute la zone, puis à toute l'humanité par voie de conséquences, de par les personnes de plus en plus nombreuses suivant et comprenant le message principiel du Salut.

Suprême pied de nez aux lévites et à leur Thora falsifiée, qui prônaient la venue d'un Messie devant noyer dans le sang tous les "païens" pour donner la domination matérielle du monde à la caste de prêtre fanatiques ayant usurpé Dieu ! (du moins croyaient-ils...)

Le Messie rappela au contraire à "aimer son prochain comme soi-même" et même à "aimer ses ennemis" (et non pas à "détruire complètement et ne rien laisser en vie qui respire" comme dans la Thora falsifiée !), à se détacher des biens de ce monde (et non pas aux butins de toute sorte et aux récompenses uniquement matérielles comme dans la Thora falsifiée !), au pardon des fautes commises tout en appelant à ne pas commettre le péché (et non pas à la vengeance comme dans la Thora falsifiée !) au sacrifice de soi (et non pas au sacrifice des autres comme dans le deutéronome, le lévitique ou dans les psaumes falsifiés !), à la bonté, au respect de la morale sur tous les plans (et non pas à l'immoralité et à l'usure comme dans la Thora falsifiée, qui plus est au nom de "dieu" comme toujours !), à cultiver la vertu comme voie et fin en soi et les valeurs célestes de l'âme (au grand détriments des promesses de ce monde des lévites tout au long de leur thora falsifiée, qui niaient l'âme, souillaient la vertu, la veuve et l'orphelin en même temps, et encaissait la plus grosse part du gâteau pour tous leurs vices !).

Dieu venait de ridiculiser Satan, de la manière la plus belle qui soit !

Ce fut le travail d'apostolat des apôtres en continuation de celui du Christ (et l'on sait à quel prix pour certains d'entre eux, et pour le Christ lui-même ! Voir notamment l'ouvrage de l'abbé Brenier "Les juifs et le talmud" cité dans ce sujet, pour comprendre à quel point ce furent toujours les juifs qui attisaient les romains pour que ceux-ci persécutent les chrétiens naissant !)

Bref, le Messie apparut bien chez les juifs, et il infligea un camouflet inoubliable aux lévites et aux pharisiens et à leur plan de domination délirant, immoral et matérialiste, annihilant toutes leurs falsifications de la Thora par Son Message, en étant l'exact opposé du "Maschiah" destructeur et gorgé de sang des promesses lévitiques, et en ré-établissant le vrai message du Décalogue et celui des prophètes légitimes qui le rappelait en criant dans le désert, dans ce qui subsiste du Vrai Livre (les rares passages légitimes subsistant à la falsification de la Thora, sont éparpillés, à quelques rares exceptions près, entre quatre vices malheureusement, et ce la plupart du temps, les lévites s'étant même dans certains cas soigneusement atteler dans leurs basses besognes, à mélanger le vrai du faux dans les passages légitimes eux-mêmes) : le Messie foutu en l'air toute la minutieuse et fastidieuse imposture que cette racaille lévitique avait bâtie au fil des siècles en réussissant à prendre les clés du Judaïsme et en pervertissant le destin originel des hébreux voulu par Dieu :

«La pierre que les bâtisseurs ont rejetée est devenue la pierre d'angle Matthieu 21-42

(la parabole des "vignerons meurtriers" par Jésus Christ, un moment célèbre de l'évangile. http://www.regnumchristi.fr/meditations/parabole-des-vignerons-meurtriers  Inutile même d'en dire plus, tant cela parle de soi au niveau spirituel,autant que pour notre sujet lui-même : les "vignerons homicides" sont les scribes falsificateurs du Judaïsme, la caste des prêtres lévitiques et leurs successeurs, ceux-là même qui prirent les clés du Judaïsme et tuèrent les prophètes et le Messie lui-même, et ceux-là même qui provoquèrent la mort spirituelle d'Israël en reniant la vraie alliance du Décalogue conclue avec Dieu pour lui substituer ce que l'on sait, et que l'on dénonce dans ce topic ! ps - attention lien venant d'un site catholique moderniste : ne pas prendre à la lettre les conneries sur le faux-pape François qui sont dites en réflexion par ces naïfs ! C'est juste pour la parabole que je vous la partage !).

L'appel des Cieux était trop fort, la doctrine des scribes (lévites et pharisiens), se fissura, le Christianisme était né !

La suite on la connait, avec ses hauts et ses bas, comme toujours chez l'homme.

A l'heure actuelle, alors que l'église catholique a été infiltrée de toute part et a apostasié sa mission de transmettre la Parole du Christ,  et que la "fille ainée de l'église" (notre beau pays) se meurt comme tous les autres sous les coups répétés du mondialisme luciférien et de ces vices multiples (matérialisme extrême et décadent, foi morte et fanatisme religieux, gauchisme décérébré, maçonnisme et égalitarisme du vice, gnose kabbalistique et occultisme, perversions des moeurs universelles et pratiques contre nature etc etc etc) mouvements tous sous la coupe complète du Judaïsme messianique et de la Synagogue de Satan au sommet, si l'on veut relever la tête, et surtout, si l'on veut pouvoir, avec fermeté et droiture, tout restaurer dans le Christ, il faudra le faire intégralement, et chasser les vieux démons qui ont permis à l'ennemi de saper nos valeurs, et qui continue à en embrouiller plus d'un aujourd'hui, empêchant toutes réactions saines, surtout chez les catholiques "modernistes" (et ne parlons pas des protestants).

Il faudra traiter le mal à la racine, mais le traiter complètement, sans peur et sans reproche, de A jusqu'à Z, et non pas reproduire les erreurs du passé en limitant uniquement le traitement à certaines branches.

On ne relèvera pas la tête sans cela, et on ne restaurera pas une société inspirée par les Principes du Sauveur en négligeant de faire le travail de fond nécessaire.

L'histoire de la Synagogue de Satan (SDS) se découpent en six phases clés, toutes reliées entre elles et cruciales à comprendre : cela suivant un fil logique de rébellion contre Dieu et "d'émanation des vices" (procédé typiquement kabbalistique : la Kabbale étant la tradition orale de la SDS depuis le début : autant dire la doctrine luciférienne de son clergé transmis de génération en génération).

Voici ces six phases :

1/ Lévitisme-Pharisaïsme : rébellion contre Dieu par la falsification satanique et la perversion de la Thora en inversant les principes du Décalogue et les commandements moraux. Promotion d'un messianisme matérialiste criminel et homicide sur toute la ligne. Inversion des valeurs de plus en plus générale. Haine du non-juif.

2/ Talmudisme et rabbinisme orthodoxe  : suite logique du Lévitisme-Pharisaïsme en réaction à l'avènement du Christianisme. Enracinement dans la perversion (haine de plus en plus fanatique des chrétiens)

3/ "Réforme" protestante puis messianisme Sabbataïste-Frankiste (1666) : accélération du plan marraniste d'infiltration de la Synagogue de Satan dans les nations "goïms" et les traditions chrétiennes et musulmanes ("Edom" et "Ismaël" devant nécessairement être détruites pour que le Messie destructeur d'Israël puisse régner sur le monde, conformément aux promesses lévitiques de la Thora et du Talmud). Attaque frontale du Message du Christ par le retour à la Thora lévitique d'une grosse part du Christianisme, payant le prix de ne pas avoir su rejeter la souche lévitique à temps.

De même, habile "jeu d'opposition" joué par la Synagogue de Satan (le Judaïsme est une doctrine psychopathe à "l'esprit double" pour les raisons déjà développées page une de ce sujet) entre "talmudistes orthodoxes" (satanisme rétrograde tirés du lévitisme : côté pile)  et "hétérodoxes" (messianiste sabbatéo-frankiste et interprétation "lourianique" de la kabbale : luciférien progressiste : côté face).

Le tout devant amener le double-résultat d'un enracinement dans le tribalisme fanatique pour certains juifs (nécessaire à l'avènement du "nationalisme sioniste" plus tard), de l'autre "l'émancipation" pour l'infiltration toujours plus vaste chez l'ennemi : les nations "goïms" (nommé le "monde du mal" ou "qlippoth" dans la kabbale dégénérée lourianique. "Goïm" = "non juif", c'est-à-dire "bétail humain" en hébreux rabbinique).

Commencement du projet de la "rédemption par le péché". (subversion de toutes les valeurs pour hâter l'avènement du Messie)

4/ Epoque des Lumières et Judéo-Maçonnerie (point clé en 1776 : naissance des Illuminati de Bavière sous influence sabbataïste-frankiste) : résultat de la réussite du projet sus-mentionné par l'accélération du plan révolutionnaire de la Synagogue de Satan après avoir blessé le Christianisme à mort et à faire retourner de plus en plus de chrétiens au "Lévitisme" (donc au Judaïsme grâce au poison de l'Ancien Testament)  et aux conceptions dégénérées, immorales et matérialistes de la spiritualité qui en découle. Résultat honteux qui en découle : soumission aux perversions juives dans les principes, et de plus en plus aux juifs dans les faits.

Révolution dite française et assassinat du roi de France (symboliquement le "lieutenant du Christ") et subversion complète de la "Fille ainée de l'église. Emancipation "officielle" des juifs...

Règne de la Haute-Finance juive apatride intimement liée aux Rothschild chapeautant le projet Illuministe.

Processus de "dialectique hégélienne" au niveau international joué par ce dernier et renforcement de la Révolution mondiale.

5/ Avènement du Sionisme révolutionnaire et du Communisme révolutionnaire : deux faces d'une même pièce au service de la Synagogue de Satan préparant l'avènement de son "Gouvernement mondial" en gestation : l'un par la destruction de toutes les nations préalable à l'avènement de l' "état mondial", l'autre part l'avènement de la nation-mère des kabbalistes messianiques : l'entité sioniste. (nécessaire au projet de troisième guerre mondiale et à l'avènement du Troisième Temple... propagande sur Jérusalem "capitale mondiale des nations")

6/ Mise en place finale du mondialisme judéo-messianique par l'avènement de la Tyrannie mondiale et du Messie Judaïque (l'Antéchrist) par le ruine complète et définitive (matérielle et spirituelle) des nations et des traditions.

Cela étant la conclusion du projet d'Ordo Ab Chaos judéo-maçonnique, sous la coupe de la Synagogue de Satan.

C'est là que nous en sommes aujourd'hui... les remèdes nous sont connu, encore faut-il les appliquer à fond.

TOUT RESTAURER DANS LE CHRIST, par respect intégral des principes divins.


Merci de m'avoir suivi jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilux04

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 33
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 16:49

Bon Dimanche à tous,

Je m'étendrais pas sur le témoignage de Bardamu qui est très révélateur. C'est juste affligeant d'avoir à faire à des prêtres modernistes.. les mots me manquent à force..

Quant à toi, Paralleye, je vais essayer d'être concis malgré ton post de 3kms de long où j'ai repéré des dizaines d'erreurs. On va arrondir à 77, ce qui fera de ce post mon dernier sur le sujet. Tu vas comprendre pourquoi car tu vas être obliger de renier le Christ, ou une partie de son message, si tu persistes à maintenir ta thèse.

Je passe sur l'Unicité. Je voulais parler de l'unicité de l’Église et donc "travailler pour l'unicité" ça voulait dire "te ramener dans l’Église catholique" et "éviter la division", chose qui n'a pas l'air de te tracasser..

Donc si je comprends bien l’Église s'est fourvoyé en professant que l'Ancien Testament était d'origine divine, et ce dès les apôtres !! Wah ! Là, t'as un sérieux problème avec le Nouveau Testament !

Il faudrait croire, selon ta thèse, que Jésus a pas pris la peine de briefer ces disciples au sujet de la soi-disant falsification de l'Ancien Testament...! C'est ballot.. 3 ans d'instruction quand même..

Pire encore, tu nous dis que le récit de la Création est une invention ! Jésus évoque pourtant Adam et Eve et sans faire dans le révisionnisme contrairement à toi :

Matthieu 19:4 : "Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme ?"
Marc 10:6 : "Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme"

Les apôtres parlent aussi du récit de la Création (2 Pierre 3:5), d'Adam et Eve (1 Timothée 2:14), du Déluge (2 Pierre 2:5, Luc 17:27). Et c'est parce que je manque de temps que je cite si peu de passages.

Au fait, c'est Jéhova/Satan qui va orchestrer l'apocalypse ? Je dis ça parce qu'il y a écrit en Matthieu 24:37 :

"Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme."
(Bouh ! le vilain Dieu qui noie tous les méchants et qui s’apprête à détruire la Terre une nouvelle fois lors de la fin du monde..!)

Je me demande à quoi elle ressemble ta Bible... ça fait beaucoup de pages à arracher...

Jésus cite Abraham. Moïse apparait lors de la Transfiguration. Où est-ce que tu vois Jésus et ses apôtres faire du révisionnisme à leur égart  ?! Nulle part !

On a la généalogie de Jésus cité dans le Nouveau Testament qui est cohérente avec l'Ancien. Tu jettes également toutes les preuves archéologiques en lien avec l'histoire du peuple juif au passage..

Tu vas me dire : "Oui mais moi je parle des traditions rajoutées par les juifs." en invoquant Marc 7:8 ("Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes.")

Le problème c'est que tu extrapoles ce verset, qui est un simple rappel à l'ordre concernant certains points, pour démonter le récit global vétéro-testamentaire. D'ailleurs les reproches que Jésus fait à certains juifs à ce propos sont très clairs et de l'ordre du détail (le fait de se laver les mains avant de manger, le fait de porter son grabat pendant le sabbat après avoir été miraculeusement guéri ou de simplement guérir pendant le sabbat). C'est juste des erreurs que certains juifs faisaient car ils occultaient le coeur de la loi. Mais, toi, tu t'emballes, t'en fais toute une démonstration comme quoi l'Ancien Testament ou sa quasi-totalité est à jeter..

Tu fais également une erreur en pensant que Satan fait ce qu'il veut quand ça lui chante. Rien ne se passe sans la permission de Dieu, les actions de Satan y compris. Donc il faut croire que Dieu a laissé Satan induire en erreur, comme tu le soutiens, non seulement la base spirituelle du peuple dont sortira le Messie, mais aussi les apôtres que Jésus a choisi et à qui Il a promis la venue de l'Esprit-Saint..!

Voilà pourquoi je t'ai dit : "Tu fais de Dieu un être cruel, prêt à laisser le faux se mélanger au vrai, le mensonge à sa vérité."

Alors, oui, Dieu est juste (tu l'as avoué). Sauf que la justice ça se traduit par un châtiment, une punition (directement, ici-bas ou, in fine, en enfer).
Quand ça se passe ici-bas c'est souvent pour nous faire comprendre quelque chose.

Ça me fait penser à cette citation de Pie XII :
« Si le Christ ne règne pas par les bienfaits de sa présence,  Il règne encore par les méfaits qu’entraîne son absence ! ».

Ça explique très bien notre situation actuelle. Est-ce que ça fait de Jésus une sorte de Jéhova satanique ? Des dirigeants satanistes, les enfants dans les réseaux-pédo par exemple, faut croire qu'on l'a mérité... La faute à nous et nos ancêtres d'avoir abandonné Dieu. Ce dernier nous laisse donc livrés à nous-même, histoire qu'on comprenne à quel point c'était grave d'apostasier en masse. Ce n'est que Justice. Tu vois que les enfants trinquent souvent.. mais c'est parce qu'on est tous liés dans le temps, les conséquences se répercutent de génération en génération, d'où la gravité du péché.

Qui a dit qu'un catholique pouvait tuer des enfants ou reprendre des passages de l'Ancien Testament pour justifier de tels actes ?!
L'Ancienne alliance c'est fini, point final. Dieu a permis aux juifs de s'installer par la force contre des nations idolâtres, point final. Les deux alliances sont dissociées, point final. Ça sent le procès d'intention.. c'est assez maladroit..

La violence peut être justifiée dans la Nouvelle Alliance, notamment la légitime défense. Il y a aussi les "guerres justes" dont les règles sont bien définies (voir Saint Augustin et Saint Thomas d’Aquin).

Tu parles aussi d'infiltration au sein de l'Eglise pour mieux faire renaitre l'influence de Jéhova/Satan. Moi j'y vois une religion du Dieu Bisounours à laquelle tu colles pas mal en occultant la facette du vrai Dieu qui châtie..

Jéhova, un démon/dieu jaloux ? Et ce verset, ça te fait penser à quoi ? :
"Qui n'est pas avec moi et contre moi." (Matthieu 12:30)

Ton interprétation de l'histoire d'Adam et Eve avec l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal est hérétique, voire absurde (C'est bizarre car tu semble pas croire à la Genèse, pourquoi te fatiguer à l'expliquer ?!). D'abord ils ont été prévenu par Dieu (avec punition à la clef, la mort), donc ils savaient qu'ils péchaient par désobéissance. Ensuite le fruit de cet arbre est d'insuffler dans l'homme cette suffisance qui le porte à l'autodétermination de ce qui est Bien ou Mal. Une sorte de subjectivisme.

Je finis sur tes commentaires concernant les peuples païens, soi-disant pas si dégénérés que ça comparés aux juifs.
Saches que si tu perçois des vérités dans les religions ou les philosophies de ces peuples c'est bien parce qu'ils ont tous eu Noé comme ancêtre.
"La vérité fut d'abord reçue, puis fut corrompue par les hommes." Chevalier Gougenot des Mousseaux.

Je m'arrête là. Je compte pas perdre davantage de temps même si tu es sympathique.

Deux petites vannes pour finir (à des fins méditatives, aucune animosité de ma part) :

"Tu es Paralleye et sur toi je bâtirai une église... parallèle."

Je regarde l'Ancien Testament avec des lunettes de juifs mais toi tu sembles utiliser celles-la :





Ps : Oui pour les évangélistes, j'ai démonté le gourou de la bande qui voulait nous faire croire que ce n'était pas Saint Jean au pied de la croix mais Sainte Marie-Madeleine. Une traduction fallacieuse du texte grec "Femme, voici ton fils. Et au disciple "Voici ta mère".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nouvelordresatanique.wordpress.com
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 19:35

On ne se comprend décidément pas...

Malheureusement je ne peux pas faire grand chose de plus que ce qui a déjà été développé, et si tu ne vois toujours pas où est le fond du problème, je ne peux guère faire au-delà malheureusement... je crois bien que seul Dieu le peux Smile.

Mon cher ami, tu répond dans les grandes lignes complètement à côté du fond-même de tout ce qui a été développé, et c'est bien dommage...mais encore une fois libre à toi d'interpréter à ta guise (selon ta conception propre à tes croyances là-dessus), mon message autant que les innombrables falsifications mises en lumière dans le lévitisme, les vices, les perversions, les interpolations et le mélange du vrai et du faux, et de surcroit penser que l'essence même des principes peuvent varier selon le bon vouloir des scribes (débitant 666 perversions à l'heure, et blasphémant Dieu en en lui en attribuant la parenté : exactement ce que dénonce le Coran bien sûr, qui reconnait d'ailleurs le Christ comme le Messie et dont les passages cités ne s'opposent en rien à ses Principes, pas plus qu'à l'exposé qui en a été fait, au contraire des falsifications de certaines "races de vipères"...).

Je pense que d'autre verront ça très différemment.

Il fait trois kilomètres l'exposé certes pour toi, mais que veux-tu, il faut bien se donner la peine de développer et d'approfondir ce que l'on démontre.

Cela demande du temps, et du travail d'aider son prochain, surtout sur un tel sujet.

Tu as passé ces trois kilomètres de long en ferrari à mon avis (encore une fois c'est ton choix), et le reste du topic en fusée, en oubliant au passage de prendre les livres conseillés lors du voyage.

Citation :
Il faudrait croire, selon ta thèse, que Jésus a pas pris la peine de briefer ces disciples au sujet de la soi-disant falsification de l'Ancien Testament...! C'est ballot.. 3 ans d'instruction quand même..

Pire encore, tu nous dis que le récit de la Création est une invention ! Jésus évoque pourtant Adam et Eve et sans faire dans le révisionnisme contrairement à toi :

Matthieu 19:4 : "Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme ?"
Marc 10:6 : "Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme"

Les apôtres parlent aussi du récit de la Création (2 Pierre 3:5), d'Adam et Eve (1 Timothée 2:14), du Déluge (2 Pierre 2:5, Luc 17:27). Et c'est parce que je manque de temps que je cite si peu de passages.

Tu n'y est pas du tout encore une fois !

Qui te dit déjà que les passages en questions font allusion à la même chose que je dénonce : précisément les falsifications dans les grandes lignes de tout ceci.

Tu cites d'ailleurs sans le vouloir et sans même t'en rendre compte un exemple patent de cela. (j'y revient plus bas)

Ce qui est remis en cause ici, c'est la dénaturation et le travestissement de ce genre de texte et histoire par les lévites et la clique des scribes homicides* (ceux-là même condamné par le Christ en des termes sans équivoques).

Et bien évidemment aussi, les impostures vicieuses sorti tout droit de leur imagination.

*Le terme homicide au sens complet : ils sont homicides aussi spirituellement, en enseignant des doctrines sataniques et corrompues et en violant la Parole (et les messages légitimes) données à la base.

Aussi qu'est ce qui te fait croire que la mascarade que tu as sous les yeux aujourd'hui, connu comme "l'Ancien Testament" (ayant malheureusement intégré tous les sophismes monstrueux dénoncés pour X raisons, concocté et traficotés comme pas possible par les scribes dans ce qui à l'époque devaient être une multitude de textes hétéroclites, avec la pléthore de traditions d'hommes que l'on sait... et certainement pas réuni en un bouquin comme aujourd'hui), et dont la version unifiée telle qu'on la connait nous est venue bien après la mort du Christ, qu'est ce qui te fait croire que cela correspond dans le fond au mot près à ce dont parlaient les apôtres et le Christ, quand ils renvoyaient symboliquement à certaines de ces histoires tout en citant certaines phrases, telle celle de la Création ???

Bien malin celui qui pourrait l'affirmer, avec toute les manipulations qui se sont produites.

La plus grande prudence est de mise ici.

Et qui te dit que le Christ n'a averti personne concernant l'imposture de ce ses gens-là ?

Au contraire la condamnation des hérésies absurdes et du vice abominable de cette racaille se passent de tout commentaires.

Et il y a ce que l'on ne sait pas (perdu ou occulté) de surcroit...

Quand au récit de la Création j'affirme surtout qu'il a été falsifié dans tous ses fondamentaux en effet... et je le maintient fermement.

Pour toutes les raisons évoquées dans mon post déjà, l'immoralité autant que l'imbécilité et les contradictions monstrueuses, et pour bien d'autres encore.

Un autre exemple très parlant, le voici :

Chapitre un de la Genèse, il est dit en effet qu'au commencement Dieu créa l'être humain : "Au commencement Dieu créa l'être humain à son image, il les fit homme et femme." (chapitre un-verset 27)

Jusque-là, c'est légitime, non falsifié par les lévites je pense, et ça corrobore Matthieu 19:4 et Marc 10:6.


Le passage est clair et je suis d'accord avec lui, Au commencement, c'est à dire "à la source", il les fit complémentairement "homme et femme". Cela suppose l'instantanéité et la logique harmonique dans la Création du Père, qui est en toute chose et connait toute chose.

Il n'est pas dit, il créa l'homme, puis bien plus tard en se rendant compte qu'il manquait quelque chose pour celui-ci, il créa ceci et cela, et par la suite de ces quelques problèmes pour l'homme il créa la femme.

Je pense que c'est clair.

Précisons d'ailleurs :


Le Père créa l'homme et la femme dès la source, comme deux pôles complémentaires et nécessaires à l'universalité des êtres : d'ailleurs toute la création est basée (animale et même végétale) sur cette complémentarité fondamentale de polarité.

Je ne vais pas rentrer dans des notions de "science sacré" ici, mais la perfection universelle de laisse rien au "hasard", rien jusqu'à la plus petite parcelle.


Dieu l'a voulu ainsi, car Il est Parfait dans son Harmonie créatrice, de même Il est Connaissance suprême pour les raisons de principes exposés.

Chapitre deux de la Genèse, la falsification lévitique intervient déjà un peu partout (déjà le Tout Puissant doit se "reposer" de son travail lol, il a ses moments de "faiblesses" malgré sa "Toute-Puissance", selon nos falsificateurs lévites !!!) : Mais une autre altération très louche et peu reluisante, par cette racaille de la Synagogue de Satan, encore plus révélatrice, se trouve à partir du verset 15 :


Citation :
15  Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde.
16  Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ;
17  mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »
18  Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. »
19  Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun.
20  L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
21  Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place.
22  Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme.
23  L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. »  

Ce coup-ci, il n'est plus question dès le commencement de les avoir fait "homme et femme" : non il crée l'homme, puis se rend compte que celui-ci ne trouve pas de semblable... !

L'histoire continue, le temps passe.


C'est la que la falsification et le mythe immoral de l'eden truqué par les lévites est introduit soi-dit en passant (avec tous les vices notoirement immoraux dont j'ai parlé)


Il crée donc les animaux, mais toujours pas de semblable pour monsieur, pas de bol lol !

Alors il finit par l'endormir pour lui "choper une côte"... (ce genre de procédé de manipulation par les ossements sont typiquement kabbalistiques en fait... j'en reconnait tout de suite la source...mais c'est une autre histoire, je le mentionne seulement à l'attention de certains qui comprendront où je veux en venir !)


Il termine finalement par "créer la femme", après toutes ces péripéties, non pas "au commencement" fait "homme et femme" comme dans le chapitre un, mais bien plus tard et non pas "homme et femme" mais bien homme, puis animaux, puis enfin femme, et femme sortit de l'homme !!! (hourra !!!)

Faudrait savoir, laquelle des deux versions est fausse lol ! Daccord

Naturellement on trouvera toujours des ragoteurs incurables pour jouer sur les mots et venir expliquer que "mais non et blablabla"... et blablabla en effet, nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut voir, et aucune preuve ne suffira jamais.


Je prévient tout de suite que ce sujet n'est pas fait pour spammer et venir débiter toutes les âneries que l'on trouve sur le net.


Je n'ai qu'un mot à dire pour ma part : enlever vos lunettes juives de sur la tête et tout ira mieux pour vous : vous verrez non seulement les contradictions patentes mais en plus les immoralité foncières dans toutes ces falsifications.


Bref, laissez vous éclairer par les principes dont il est question dans l'exposé en trois parties.

Citation :
Ça me fait penser à cette citation de Pie XII :
« Si le Christ ne règne pas par les bienfaits de sa présence,  Il règne encore par les méfaits qu’entraîne son absence ! ».

Ça explique très bien notre situation actuelle. Est-ce que ça fait de Jésus une sorte de Jéhova satanique ? Des dirigeants satanistes, les enfants dans les réseaux-pédo par exemple, faut croire qu'on l'a mérité... La faute à nous et nos ancêtres d'avoir abandonné Dieu. Ce dernier nous laisse donc livrés à nous-même, histoire qu'on comprenne à quel point c'était grave d'apostasier en masse. Ce n'est que Justice. Tu vois que les enfants trinquent souvent.. mais c'est parce qu'on est tous liés dans le temps, les conséquences se répercutent de génération en génération, d'où la gravité du péché.

Précisément c'est bien le fond du problème et c'est précisément ce que j'explique à tort et à travers dans mon exposé : le reniement de l'humanité (par violation des principes divins immuables pourtant rappelés par le Christ à l'image du Père) entraîne forcément de s'abandonner à des faux-principes viciés, avec comme conséquence la perdition spirituelle, sociale et matérielle (car tout est lié) avec le châtiment qui va avec (que je suis loin de nié !) : ceux-ci, le reniement de Ses principes, sont le fond de toute la dérive qui au final a amenée la situation fatidique présente (Renaissance-Réforme-Révolution-Modernité etc etc... la subversion des valeurs et le mondialisme judéo-messianique le chapeautant + toutes les dérives et autre abomination mentionnée que l'on combat sur ce forum).

Ce n'est pas Dieu qui nous a abandonné ici, c'est nous qui l'avons abandonnée en reniant ses principes, et sa Justice se manifeste par les causes de cet abandon dont nous sommes seuls responsables (la notion de Justice n'est nullement absente des principes premiers universels qui ont été rappelés dans l'exposé à la réflexion de ceux et celle se fourvoyant dans le matérialisme : bien au contraire elle est contenue toute entière en germe dedans, encore faut-il le comprendre).

Nous vivons donc présentement les conséquences de ce rejet de manière dramatique : j'en ai expliqué les fondamentaux ici et ailleurs, dans divers gros sujets-clés, comme celui sur le sabbataïsme etc..., et je ne suis pas le seul loin de là : c'est un travail d'équipe dont participe tout nos frères de combats ici, chacun accomplissant sa part de travail à son niveau.

Cela passe par la conscientisation au niveau de l'information (toi même oeuvre en ce sens et je t'en remercie encore une fois), indissolublement liée à un retour à l'harmonie spirituelle et à la compréhension de ces principes.

Aucun évènement de ce monde qui n'ai un arrière-plan spirituel : c'est le fond de l'affaire (à fortiori le fond de la problématique mondialiste) et tout est lié.

Mais encore faut-il aller au fond des choses et combattre le vice partout, si l'on veut avoir une chance de relever la tête.

Bref tout ce qui fut explicité noir sur blanc dans l'exposé ci-dessus. D'où la conclusion après récapitulatif :

Citation :
C'est là que nous en sommes aujourd'hui... les remèdes nous sont connu, encore faut-il les appliquer à fond.

TOUT RESTAURER DANS LE CHRIST, par respect intégral des principes divins.

Un peu comme devoir déminer un terrain piégé par ton ennemi pour que toi et par la suite tes prochains puissiez traverser : tu sais pertinemment qu'il y a 100 explosif, mais tu n'en démines que 98 par fainéantise ou par peur de remettre en cause quelque chose d'établie par erreur ! (par exemple au risque d'être mal vu des hommes...cela s'appelle l'esprit grégaire en général)

Ton prochain marche sur l'une d'entre celles restantes (une bombe à retardement dans le cas qui nous occupe...) après avoir accompli le gros du chemin et elle lui pète à la gueule et ouvre de surcroit une crevasse qui ne permet plus d'atteindre la sortie !

Tu viens de saper tout le boulot que tu avais accompli par cette faute commise.

Est-ce que tu te présenteras devant Dieu en affirmant ceci : "mais Seigneur j'ai respecté tes commandements dans la grande majorité des cas !"

Il te reprendra : "oui mais je t'avais prévenu du risque que contenait les deux-là à longue échéance, et tu n'a pas pris en compte l'avertissement que je t'ai donné même après tout ce temps."

Les conséquences représentent la Justice de Dieu : il t'avait précisément mis en garde contre le vice en intégralité mais tu n'a pas respecté sa Parole à fond, à un moment ou à un autre de l'histoire ça se paie !

Mais si Dieu est Justice, il est aussi Miséricordieux (et dans miséricordieux il y a "dieu", de même que dans justice il y a "juste"... Wink).

Non seulement il t'avait laissé le temps, mais aussi il te propose maintenant de construire un pont pour combler le trou ouvert par ta faute, et même te rappel ou est la dernière mine de l'ennemi.

Mais il attend de toi que tu fasses l'effort.

Les principes universels sont ainsi fait, qu'il n'y a pas de place à l'erreur dans la Perfection divine.

C'est notre problème à l'heure actuelle... faire l'effort à fond, ou se faire engloutir par l'ennemi définitivement.

"Que celui qui a des oreilles pour entendre entende" comme dit l'adage.

Citation :
tu vas être obliger de renier le Christ, ou une partie de son message, si tu persistes à maintenir ta thèse.

Absolument pas je ne renie rien du tout, et rien dans ce texte au niveau des principes ne s'y opposent , bien au contraire.

Je pourrais moi-même commencer à te dire que "tu renies le Christ toi aussi" pour certaines de ces raisons, mais je ne m'abaisserais pas à ça... et de toute façon je ne le pense pas.

Et je maintient ma thèse dans tous ses fondamentaux :

la Thora est falsifiée, immorale et pleine de retouches scandaleuses de la part des scribes homicides : je ne nie pas que certains passages légitimes ont existé et même existent encore, mais la subversion est passé par là dans bien des cas, c'est un fait, et de manière sournoise.

Elle a dupée plein de gens, et continue à en duper plein aujourd'hui à mes yeux : les conséquences et ses fruits sont celles expliquées dans l'exposé.

Que tu l'acceptes ou non te regardes après tout, et si ton paradigme ne peut pas accepter certaines choses, eh bien passe à autre chose c'est tout.

Je laisse le soin aux autres personnes dont le paradigme est moins imperméable à ces vérités qui fâchent de bien méditer le sujet et les fruits qu'ils contiennent... si Dieu le veut Smile.


Guilux a écrit:
Je regarde l'Ancien Testament avec des lunettes de juifs mais toi tu sembles utiliser celles-la :




Sacré Guilux !

Autant pour moi lol! !!!

Je suis charitable, je te partage ce lien-clé, l'un de mes sujets favoris Wink :

Le putride mouvement de la quenelle et son esprit corrupteur satanique (imposture des mouvances Dieudonné, Soral et affiliés etc...)


Au contraire ces gens-là sont un pur produit de l'esprit dégénéré de l'ancien testament dans le fond, de vrai sacs à vices gonflés d'orgueils et d'immoralités de toute sorte... ils me rappellent les lévites et leur falsification. tongue

Ce qui est dénoncé dans ce sujet, crée par ton humble serviteur pour tirer la sonnette d'alarme à une époque ou une immense majorité de "dissidents" se fourvoyaient encore à fond là-dedans, et même nombre de chrétiens sincères, est le même problème intrinsèque que le sujet présent : perversion fondamentale des principes les plus élémentaires derrière de fausses apparences : bonne lecture Bien

Citation :
Jéhova, un démon/dieu jaloux ? Et ce verset, ça te fait penser à quoi ? :
"Qui n'est pas avec moi et contre moi." (Matthieu 12:30)

Ou est le rapport avec un sentiment de "jalousie" lol !!!

Ce verset me fait penser à une seule chose : précisément que le Jéhovah des lévites est contre Lui... et donc contre le Père qu'il veut usurper Bien.

Citation :
D'abord ils ont été prévenu par Dieu (avec punition à la clef, la mort), donc ils savaient qu'ils péchaient par désobéissance.

Ils ne pouvaient pas savoir qu'ils péchaient étant donné qu'ils n'avaient pas la connaissance de "mal faire" (donc cette notion de "péché" en "désobéissant"), car pas même la connaissance de ce qu'était le "mal" en soi... dans l'histoire falsifiée en question... à méditer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   28/2/2016, 23:57

Ah et encore une chose j'allais oublier :


Guilux a écrit:
Tu jettes également toutes les preuves archéologiques en lien avec l'histoire du peuple juif au passage..

Je conseille surtout de se méfier comme de la peste de tout ce qui touche de près ou de loin à ce domaine de l' "archéologie".

On est dans le domaine de la mystification à l'état pur ici dans une très large part des cas : d'une part parce que les procédés modernes de l'archéologie sont déjà complètement biaisés en soi et sont plus que tout sujets à cautions (à fortiori les procédés de "datations" fallacieux etc...) mais encore et surtout bien plus parce que ce domaine est une chasse gardée pour d'innombrables escrocs pouvant dire (ou faire dire) à peu près tout et n'importe quoi sur n'importe quoi et n'importe qui !

Il n'y a d'ailleurs rien de plus facile pour ces gens-là que de monter de toute pièce une petite "découverte" qu'ils auront au préalable déposée à l'endroit adéquat et tombant à pic pour censément venir "justifier" leurs bobards ensuite.

Rien de plus facile, ils suffit d'acheter les hommes qu'il faut (et ces gens-là ne sont pas à une corruption près...et ont l'argent en plus !) et le tour est joué.

De plus à peu de chose près, personne ne viendra jamais vérifier l'exactitude de leur dire et les rares qui le pourraient sont la plupart du temps soit gagnés à la mystification ou mystifiés eux-même, soit intéressés par des théories qui peuvent aller dans leur sens, soit intéressés financièrement.

Bref s'il y a bien un sujet qui n'est pas fiable dans ce domaine c'est celui-là (déjà de base il ne l'est pas du tout, mais alors à fortiori avec des intérêts comme ceux qui tournent autour, n'en parlons pas !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   1/3/2016, 16:49

Le Jéhovah des lévites : le "dieu" usurier qui enseigne le vol aux judaïtes.


Ne vous-êtes vous jamais posé la question cruciale de savoir d'où venait l'inspiration première des banquiers internationaux et autres criminels sataniques usuriers de la Synagogue de Satan, dans leur plan de destruction de l'humanité, basé tout entier sur le système pervers et immoral de la dette usuraire et du prêt à intérêt ?

L'ENNEMIE de l'humanité mise à nue : la haute banque internationale


Un système basé tout entier sur l'usure tel que le notre, a rendu esclave de Mammon et du crime organisé international judéo-messianique toutes les nations du monde (les nations "goïms" ou "bétail" en langage talmudique : c'est-à-dire les "non-juifs" ou les "étrangers"), esclavage par la dette des banques centrales toutes contrôlées par la juiverie internationale apatride et ces cartels : on conviendra bien que c'est ce système foncièrement immoral et criminel basé tout entier sur le vol, qui a fait d'Israël "la tête" et des nations "la queue", et lui a permis de rafler toutes les richesses du monde ou presque, dans le monde dégénéré qui est le notre. (il est d'ailleurs évident qu'il a fallu aussi toute la bêtise et la servilité abjecte des élites traîtres goïms sous la coupe de la judéo-maçonnerie pour qu'un tel système s'impose...)

Mais d'où vient donc cette "injonction" à l'usure et au pillage des nations, qui a permis à Israël par le vol de posséder tout cela.

Eh bien tout simplement chers amis, de l'ordre de Jéhovah lui-même dans les passages de l'Ancien Testament falsifié par les Lévites de la Synagogue de Satan :

Citation :
Tu prêteras bien à usure à l'étranger, mais tu ne prêteras point à usure à ton frère; afin que le Seigneur ton Dieu te bénisse en tout ce à quoi tu mettras la main, dans le pays où tu vas entrer pour le posséder.
Deutéronome 23:10

Citation :
Vous prêterez à beaucoup de nations et vous n'emprunterez point. Jéhovah fera de vous la tête et non la queue.
Deutéronome 28:12

Encore une preuve de l'immoralité patente et foncière de tout cela !

Que l'usure soit un péché en soi n'est même pas à prouver, tout le monde le sait très bien et d'ailleurs tout le monde en constate les effets extrêmement nocifs et pervers aujourd'hui.

Et bien naturellement, l'usure pousse de surcroit foncièrement l'âme à l'avarice, en plus d'être du vol.

Elle (l'usure) fut condamnée par toutes les grandes Traditions spirituelles authentiques autant que par leurs institutions (l'Islam et ses savants la condamnèrent, autant que l'église Catholique et ses prêtres)

Inutile de dire que le Nouveau Testament condamne aussi bien le vol (même pas la peine de le prouver lol !) que l'avarice, cette dernière en des termes sans équivoques :

Citation :
Faites donc mourir vos membres qui sont sur la terre : la fornication, l'impureté, la luxure, les mauvais désirs, et l'avarice, qui est de l'idolâtrie.
Colossiens chapitre 3 verset 5

Il n'y a que le Judaïsme qui en fait la promotion sic !!!

Bien naturellement, cette apologie du péché et de l'usure dans la Thora, a été reprise ensuite par le Talmud, comme nous l'avons vu page une, dans le message dédié à l'ouvrage "Les juifs et le Talmud" (s'y reporter pour plus d'infos) :

Extraits de notre message page une en guise de rappel, pour bien voir la "filiation idéologique" entre Thora lévitique et Talmud (autant dire entre le satanisme) :

Citation :
Ne vous croyez pas être à l'abri, la Haute-banque et la Finance (dominée par le Judaïsme en quasi-totalité et sous leur contrôle) vous prépare la même chose par la dette... les moyens sont nombreux, et leurs buts est la domination sur vous autres, considérés comme du bétail à asservir et à liquider.

Réfléchissez bien à cela.

Car :

Citation :

"Dieu à donné aux juifs pouvoir sur la fortune et sur la vie de tous les peuples"

* Sepher haïkarim, III, 25 Jalgût simeoni, folio&a, col3
p109

et :

Citation :

"sa vie est dans ta main, ô Juif, à plus forte raison son argent"

*Explic. du pentat. folio 213,4


C'est religieusement que le célèbre rabbin Maïmonides (1138-1204 - une sommité reconnue et immensément appréciée des juifs depuis des siècles, même considéré par certain comme le "second Moïse du judaïsme"...) le rappelle :


Citation :
"Dieu à ordonner de pratiquer l'usure envers un goï et de ne lui prêter de l'argent qu'à intérêt, en sorte qu'au lieu de lui accorder du secours nous devons lui faire du tort, même s'il nous est utile ; tandis qu'envers un juif nous ne devons pas en agir ainsi."

*Maïmonides, Sepheer Mizv, folio73,4

Croyez-vous que cela soit un hasard si le monde entier croule sous la dette et l'usure, corrélativement la montée en puissance des juifs depuis deux siècles et demi ?

Le Talmud parle de :


Citation :
"savourer le goût de l'usure"

(baba mezia, folio 75 a)
p110

Maïmonides précise aussi, concernant le commandement de Moïse, que cela ne s'applique pas aux non-juifs :


Citation :

"La défense, 'vous ne tuerez point !' signifie qu'il ne faut pas tuer un fils d'Israël ; or, les goïyms et les hérétiques ne sont pas les fils d'israël.

* Jad Chag, hilch Rozeach et hilch Melachim"


Petit aparté, concernant cette injonction talmudique au crime vicieux et cette violation du décalogue :

cela on l'a déjà compris avec le passage du "Psaume 137" du lévite satanique dans la Thora :

Citation :

heureux ceux qui saisiront tes jeunes enfants pour les écraser contre le rocher

Sans compter les innombrables autres exemples, comme I Samuel chapitre XV, déjà cité page une, une revanche de Sion par l'annihilation totale (ce coup-ci ce furent les amalécites) :

Citation :

Citation :
[...]va les attaquer maintenant, détruis complètement tout ce qui leur appartient, sans pitié. Mets à mort tous les êtres vivants, hommes et femmes, enfants et bébés, boeufs et moutons, chameaux et ânes.»


http://www.interbible.org/interBible/ecritures/bu/index.php?bible=bfc&page=pericope&book=9&peri=26

Que chaque personnes saines d'esprits méditent bien le sens intrinsèque de ses paroles.

Nous avons ici encore,un appel au meurtre gratuit d'innocents (jusqu'au enfants et aux bébés),déguisés en "injonction divine" (sic !).

En vérité il s'agit d'une vengeance (une autre "revanche de Sion") à la sauce lévitique/satanique (à la sauce pharisienne en somme) par rapport à une ancienne querelle qui remonte à environ 2 siècles en arrière !!! (ceci est parfaitement vérifiable pour toutes personnes ayant une Bible contenant l'Ancien Testament à portée de main : voyez simplement son tableau chronologique).

Naturellement, selon "l'histoire juive écrite par des juifs pour des juifs", "c'est eux qui zion commencé 200 ans plut tôt !" donc c'est normal que deux siècles plus tard, on aille faire un méga carnage pour égorger femmes et enfants, et tout le reste (bébés etc...), quand bien même cela n'ait rien à y voir et n'ait même aucun rapport ni souvenir même lointain avec l'histoire en question pour les cibles (si toutefois cette histoire ancienne a ne serait-ce qu'un fondement de vérité, chose absolument pas sûr du tout vu la propension inégalée de cette racaille lévitique au mensonge sous toutes ces formes et à "l'inversion accusatoire" sous toutes les coutures, exactement comme aujourd'hui ! Lisez les livres d'hervé Ryssen http://herveryssen-leslivres.hautetfort.com/ )

J'imagine que les bébés, les moutons, les chameaux et les ânes furent aussi dans le complot par le passé, donc qu'il est normal aussi de les saigner à blanc jusqu'au dernier (enfin les descendants des moutons, les chameaux et les ânes... SIC !!!)

LOL ! Quel grand "dieu" de justice et de miséricorde que celui-ci, et aussi quelle intelligence et quelle sagesse en transpire ! affraid

Pour revenir et conclure sur le péché par l'usure, enseigné par Jahvé dans la Thora (et rappelé par le Talmud), on comprendra qu'aujourd'hui, l'un des plus grands voyous de la planète, le patron de la Goldman Sachs, le bankster juif Lloyd Blankfein, se sente en "mission divine" (sic !!!) lorsque par ces crimes et ses escroqueries innombrables asservissant et mettant à genoux des populations entières, il affirme en réponse à la question d'un journaleux :

Citation :
Au Sunday Times qui l’interrogeait sur son rôle, il (Blankfein) a répondu avec simplicité : « Je ne suis qu’un banquier faisant le travail de Dieu. »

http://www.wikistrike.com/article-comment-wall-street-affame-le-monde-81675127.html


Vous aurez compris de quel "dieu" il s'agit, avec les passages du Deutéronome cité au-dessus...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2344
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon   18/6/2016, 05:27

J'en avais fais la promesse dans la mise au point sur les principes universels, celle d'un sujet à venir détaillant l'imposture suprême de la falsification de l'histoire de la Création par la Synagogue de Satan.

La façon dont il s'y sont pris pour inverser Dieu et Satan, la façon dont ils s'y sont pris pour inverser le bien et le mal, la façon dont ils s'y sont pris pour subvertir nos origines ainsi que notre destinée, bref, la façon dont ils s'y sont pris pour mystifier tout et tout le monde depuis des temps immémoriaux...

Les raisons occultes et sataniques derrière tout cela.

Voici donc l'exposé en question, contenant de très nombreuses réflexions fondamentales et une radiographie mettant à nue la Genèse édenique et ses contours :

Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité


J'en souhaite bonne lecture à tout le monde. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soyons d’une moralité irréprochable
» je m'étais promis....je suis irrécupérable ;)
» Quelle méthode naturelle quand on a des cycles irréguliers?
» Irrégulato
» Calcul du salaire quand horaires irréguliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Judaïsme-
Sauter vers: