Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edvige : le triage politique devient légal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Edvige : le triage politique devient légal   16/7/2008, 23:30

Edvige : le triage politique devient légal




15 juillet 2008 (Nouvelle Solidarité) – S’il y a beaucoup a reprocher à « Edvige », le nouveau fichier de renseignement de la Police Nationale, ce qui inquiète et qui est proprement scandaleux, c’est qu’il a pour mission de réaliser le fichage des personnes « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Autrement dit, être candidat à un quelconque mandat public, y compris électif, est passible d’un fichage en règle, « automatisé », sans même qu’il n’y ait délit ou soupçon de délit.

Jacques Cheminade a déclaré vendredi dernier qu’un tel fichier, ainsi légalisé, « est l’équivalent d’une frappe préemptive en terme de (basse) police ». En effet, si de tels fichiers existent déjà depuis longtemps, les consacrer par la loi n’est pas qu’un aveu ou la reconnaissance d’un fait accompli. On reconnaît ainsi que le fichage des citoyens engagésest activement promu par la République, ce que Jacques Cheminade a qualifié de « dévoiement de l’Etat de droit ».

Il est un peu plus inquiétant encore d’apprendre, par le biais de la CNIL, que le ministère de l’Intérieur entendait initialement passer le décret instituant Edvige (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale), sans publication aucune au Journal Officiel, avant que la Commission nationale informatique et liberté ne l’y contraigne.

Placé sous le contrôle de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP), Edvige a été rendu officiel le 1er juillet, le jour même où la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) - fusion de la DST et des RG - devenait opérationnelle. En plus des missions classique de la DST contre le terrorisme et l’espionnage, la DCRI va couvrir par le secret défense « la surveillance des individus, groupes, organisations et à l’analyse des phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d’action, de porter atteinte à la sécurité nationale ».

Si certains sont tentés de dire qu’il ne sert à rien de lutter contre de telles dérives dans un Etat que l’on sait déjà être policier par tradition, il n’en reste pas moins que c’est cette résignation qui, se mariant au vieux sentiment du « moi je suis dans le rang, donc ça ne me concerne pas » a rendu possible les pires dissensions dans l’histoire moderne de notre pays, avec leur long cortège d’ombres défigurées, de ceux qui ont combattu pour sauver notre indépendance nationale et nos libertés alors que déjà l’oligarchie financière avait orchestré une bien étrange défaite.


source:http://www.solidariteetprogres.org/article4332.html

PS: elle est pas belle la dictature?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B&B

avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: et cristina ?   18/7/2008, 20:00

http://www.google.fr/search?num=100&hl=fr&rls=GGLJ%2CGGLJ%3A2006-39%2CGGLJ%3Afr&q=cristina+edvige&meta=

« CRISTINA » (Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux), fichier de la DCRI...

A qui profite la CNIL ? (Edvige, Cristina, la DST, les RG, et caetera) par Jean


Pour fêter les 30 ans de l’“autorité indépendante”, le ministère de l’intérieur a décidé de lui offrir deux nouveaux fichiers, aux noms très printaniers : Edvige (pour “Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale”), qui remplacera l’ancien fichier des RG, et Cristina (“Centralisation du renseignement intérieur pour la sécurité du territoire et les intérêts nationaux”), qui récupérera celui de la DST.

Edvige fichera les identités, adresses (électroniques comprises), comportements, déplacements, relations, opinions politiques et religieuses, appartenances sexuelles, ethniques, syndicales et associatives des personnes “susceptibles de porter atteinte à l’ordre public”, ou qui jouent “un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif”. La différence avec l’ancien fichier (papier, et régionalisé) des RG ? Le fichage commence dès l’âge de 13 ans, et comme il sera informatisé, sa consultation sera grandement facilitée pour l’ensemble des policiers et gendarmes habilités (il suffit de demander).

La CNIL regrette certes de ne point savoir comment les données seront sécurisées, d’autant qu’elles seront conservées de manière illimitée. Mais elle a aussi été écoutée… en partie : le ministère, qui s’y opposait, a finalement accepté de publier son avis au JO. C’est d’ailleurs le seul pouvoir qui lui reste, depuis qu’en 2004, la nouvelle LIL lui ait retiré tout pouvoir de blocage des fichiers “de sûreté”. Comme le Canard l’avait alors relevé, si le gouvernement est toujours tenu de lui demander son avis, il n’a plus à en tenir compte. On a connu autorité plus “indépendante”…

Le fichier Cristina, lui, est passé d’autant plus inaperçu que la CNIL n’a pas le droit de commenter son “avis favorable avec réserves” qui, seul, été publié au JO. Si l’on ignore ce qu’il contiendra, Cristina fera probablement bien plus de ravages qu’Edvige. Car si les RG passent de 4 000 à 1 000 policiers, la DST, rebaptisée Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), et présentée par MAM comme un “FBI à la française“, passera elle de 2000 à 4000 condés !

Leurs missions : lutte contre l’espionnage, le terrorisme, protection du patrimoine économique, et surveillance des individus et mouvements susceptibles de “porter atteinte à la sécurité nationale”. Le décret portant création de la DCRI précise également qu’“elle contribue à la surveillance des communications électroniques et radioélectriques susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat”. Bref, Cristina sera truffé de données issues des écoutes téléphoniques et internet de ceux qui auront l’heur de déplaire à notre “FBI à la française”.

La CNIL, qui avait prévu de contrôler les fichiers des RG, dit maintenant attendre qu’Edvige soit mis en place pour s’y atteler. Des esprits retors pourraient penser que les RG en auront profité pour les nettoyer, d’autant qu’une bonne partie des informations seront récupérées par la DCRI. Et qu’elle n’aura pas le droit de fourrer son nez dans Cristina. Pour ne rien arranger, la LIL a donné le droit aux fichiers policiers d’attendre 2010 pour se conformer à la loi. Et dire que lorsque la CNIL n’existait pas, les Français avaient réussi à bloquer Safari !

Jean Marc Manach

http://www.millebabords.org/spip.php?article8919
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Edvige : le triage politique devient légal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» [Politique] Géorgie - Russie - Osséties - Abkhazie- Kosovo
» BAL JAUNE 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: