Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aborder l'histoire récente de La Spiritualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
assiwan

avatar

Nombre de messages : 130
Date d'inscription : 06/11/2013

MessageSujet: Aborder l'histoire récente de La Spiritualité   15/8/2015, 15:30

.

Aborder l'histoire récente de La Spiritualité

Pré-spiritualité
Réquisitoire contre le spiritisme
Démêlés de Réintroduction et Ré initiation en occident





Ceux qui l'avouent, comme ceux non ou ceux qui s’érigent contre pour mieux cacher autre dessin, nous en venons tous à nous pencher sur la spiritualité pour tenter de déchiffrer intuitivement de ce que nos intelligences peuvent déceler de ce langage interne qui nous enseigne hermétiquement de l'entité non physique que nous somme.
Une interrogation sporadique pour nombre et préoccupation sérieuse pour certains.
Ce pendant nous avons perdu l'usage de cet idiome dont le souvenir ne fraye son chemin jusqu'à nous, par rares bribes, que péniblement à travers les générations.






Préambule

Je ne pensais pas avoir à aborder la spiritualité avant la clôture du primordiale sujet remontant le dernier demi million d'années de mémoire lacunaire que nous accusons, a dire: pas avant deux années au moins ; cependant les occurrences dictent leurs propres prérogatives quitte à conduire à une seconde écriture parallèle.

Aujourd'hui différentes chapelles s'arrogent la tutelle de la spiritualité, s'inventant toutes d'anciens liens avec les sources originaires en la matière. Ça n'aurait eu aucun préjudice si elles donnaient toutes dans la même direction, or il en sort une dispersion d'où il est impossible extraire un enseignement probant si l'on ne s’arrête qu'aux thèses les plus récentes des débuts et fin du siècle précèdent ; celles des ''nouveaux occultistes'' puis du ''New age''.
Difficile aux débutants en cette recherche de s'extraire à l'influence de ces dernières sources s'ils commencent par là.

L'explosion entretenu de leur multiplication fini par dérouter par la confusion des divergences.
Aussi pour tenter de dissiper les potentielles turbulences intellectuelles induites par ces récentes insertions, il ne serait pas vain de retourner à l’origine de la réintroduction de la spiritualité en occident ; mouvances assez tardive qui ne débutât qu'à la moitié du XIXe siècle, par un prélude tout à la périphérie de la spiritualité, mais qui ne manquait pas d'avant propos, s'agissant du spiritisme.

Sans réexpliquer le spiritisme qui est suffisamment documenté, essayons de comprendre pourquoi le spiritisme a -t-il eu lieu, ou pourquoi ça a-t-il commencé par le spiritisme ?!

Autres ces succès, pour se faire une idée du grand impact laissé par le spiritisme sur la société occidentale au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, il n'y a qu'à voir la violente agressivité montrée par ses détracteurs qui ont piètrement  tenter d'étouffer sa diffusion, entre la fin du XIXe siècles et début du XXeme, une fois les grands initiateurs du spiritisme disparus.

Au réquisitoire contre le spiritisme se trouve l'attaque la plus virulente, non par sa pertinence mais par les sarcasmes, tenue par René Guenon au travers de son « œuvre » ''l'erreur spirite'' et qui sera ici, l'objet de l'amorce du sujet.


Suivre les œuvres de Guenon, c'est suivre l’évolution de sa pensée et ''l'erreur spirite'' l'une de ses premières œuvres est plutôt l'erreur de Guenon. Écrite en 1923, à 37 ans, un âge où l'on manque encore de recule suffisant pour aborder l’après mort avec la sérénité et sagesse qui se doivent, particulièrement lorsqu'il s'agit de spiritualité.


Pré-spiritualité
Circonstances de l'apparition du spiritisme en Occident


Ivre des révolutions du dix-huitième siècle et l'idée de se révolter contre tout, l'occident s'est vu rompre avec les racines spirituelles hérité du patrimoine Celte et latin pour se laissèrent entraîner aux dérives de l'avidité convoitant les biens des territoires d’autrui au non d'une prétendu supériorité scientifique et d'ascendance. Au nom de ces extrapolations saugrenus, sautant les dernières digues de moralité, commet les pires atrocités sur les peuples inoffensifs, d'Afrique, d’Asie, d'Inde, des Amériques et de l'Australe qu'il envahi.
C'est sur les peuples originels des Amériques que le plus lourd et abominable des génocide fut perpétré. Entre le XVIe et la première moitié du XIXe siècle plus de cent vingt millions d'Amérindiennes furent spolié de leur territoire légitime et définitivement décimés.
L’afflux des richesses provenant des territoires spolié attisait les cupidités gonflant d'avantage le déferlement des colonisateur sur ces pays, qui livré à eux même sur des continents sans loi n’eurent aucune retenue à goulûment aussi se massacrer entre eux dans les rivalités de razzier les bien d’autrui.

Quoique la providence privilégie le libre arbitre pour mieux confondre chacun face aux responsabilités de ses actes, on ne pouvait songer qu'elle restât aveugle face a cette pugilat survenant partout sur le globe. Alors que l'humain est allé trop loin dans l’horreur ayant perdu toute notion d'un au delà dans sa plongé purement matérialiste, il fallait qu'arrive quelque chose qui ramène les consciences générales à se reposer les bonnes questions.

On peut spéculer en long et en large sur ce qui arriva en Amérique en cette année de 1847 à Hydesville, dans l’État de New-York, à savoir si les manifestations spirites ont bien eu lieu ou que se ne furent que d'autres mystérieux phénomènes qui se seraient produits !  Mais tous pouvons convenir aujourd'hui que l’événement spirite a bien eu lieu à partir de cet avènement et date.
C'est ainsi qu'en cette Amérique où l'on était le plus en rupture avec toute considération pour l'autre monde, qu'ont eu lieu les manifestations les plus retentissantes de l'histoire de la première moité du XIXe.
Subitement le monde se réveillait à des contacts lui parvenant d'outre tombe lui rappelant qu'un au-delà pouvait tout aussi bien exister.
Des contacts persistants qui sautèrent les frontières de l'Atlantique pour s’étendre comme taches d'huile à toue l'Europe.


Du Spiritisme au psychisme

D'avoir ré-ouvert, à tous ceux qui n’étaient pas encore complètement invertis au matérialisme, le champs à la ré-introspection, en est sortie en les deux décades qui ont suivit tout un collège de libre penseurs affranchis du conditionnement de la pensée scientiste occidental, parti à la rencontre et redécouverte de l’héritage oriental pour y puiser les sources spirituelles restant inaltérés.

De cette communauté ont émergé en France les défricheurs du spiritisme, occultisme et psychisme, tel Allan Kardec , Charles Lancelin, Albert de Rochas, Léon Denis et autres pionniers qui eurent le mérite de contribuer à la popularité de la ré-introduction de la spiritualité en Europe et occident par l'exploration de l'âme et leur ré assimilation de la perception du principe de la réincarnation.

C'est à  Allan Kardec , à partir  de 1860 et son œuvre ''le livre des esprits'' que le cercle théosophe d'Helena Petrovna BLAVATSKY, a emprunté la réincarnation et après ce cercle tous les new occultistes suivant.


la Réincarnation étant la permutation qui permet l'enchaînement des rondes d'évolution des humanités, et la spiritualité le moyen de les comprendre ainsi que toutes les raisons de ce processus. Elles est l'inspiration réfléchi, inhérente à tout être humain qui n'est pas et n'a pas besoin de culte.
Elle n'est pas non plus un enseignement figé, donné par le passé pour être reçu d'une élite initiée en de mystérieuses écoles occultes.
Les ésotériques et occultistes ont beaucoup moins à offrir que l'on ne saurait percevoir par soit même en s'en donnant la peine.
On est dans une des facettes manifesté d'un Multivers auquel nous restons rattachés à ses autres dimensions par des liens imperceptibles en l'état latent.
Des notions échappant aux acuités de nos sens habituels, sourdent en paquets codé en un organisme de notre corps nous demeurant inconnue, cependant pressentie interne.
Notions qui peuvent passer des mois, des semaine, voir des années même à nous travailler, avant d’émarger en fin élucidés à notre intelligence par des procédés échappant à la volonté de notre conscience in-affranchi.

Ce Processus de perception intuitif, nommé en notre langage bon enfant ''la voix du cœur'', est une fonction vivante et foncièrement existante en nous ; seulement comme la nature de son siège reste indéterminé et son fonctionnement échappant à la dissection scientifique, ces attributs sont rejeté, considérer émanant d'émotivité sentimentale.


En peu de mots le spiritisme quoique le scepticisme qui l'a entouré et l'entour toujours, a réussi à faire retrouver à l'occident ce qui lui restait de la profondeur de son esprit Celte pour renouer avec la spiritualité et cela en allant puiser tout ce qu'il avait manqué à la mémoire oriental

Alors que le mouvement qu'ils avait lancé est en plein essore, dés la disparition des chefs de file du spiritisme et néo spiritualité en France, la branche ésotérique de l’église laïco-maçonnique a tout manigancé profitant de la débandade générale et récent démantèlement expéditif de l'Église Gnostique pour détourner son jeune pontife R. Guénon et l'incliner, pour sa plume, à tenter de semer le trouble autour de la renaissance de la spiritualité ; d'où saon œuvre ''l'erreur spirite'' qui vit le jour en 1923, douze années après l’enterrement de l'OTR.





Réquisitoire contre le spiritisme


Pour un homme qui va prôner tout au long de sa vie l'élévation au dessus des affections émotionnels, René Guenon n'a pas craint s'exposer en étalant ses états d'âme de la première à la dernière page de son livre ''l’erreur spirite''.
Après avoir insinuer, fin p 48, à propos de la médiumnité et des médiums, qu'en Inde nul ne cherchait a développer cette faculté attribuée aux démons et la sorcellerie, rajoute toujours à propos des extralucides, début p 49, qu'ils ne sont que des obsédés, possédés qu'il faut dans les meilleur des cas soigner de leur infirmité, et juste plus bas prends à témoins un autre, le Dr Gibier qui dans son livre qualifie le spiritisme de « fakirisme occidental ».
Si c'est ainsi que les esprits éclairés conduisent la critique constructive au sujet des exceptionnels dons naturels, qu'on explique comment se pratique la faible argumentation !
Toujours à sa manière détournée d'alléguer aux autres, faignant nous abuser de sa propre implication personnel qui pourtant crie à tous qu'il les approuve en les citant, entre les pp 62 et 63, nous rapporte de la bouche de Papus, son ex mentor et chef de file ''néo-occultiste'', que les spirites n'ont aucune intelligence intellectuelle, ne recrutant leurs adhérents que parmi les classes moyennes et le peuple. Que la philosophie d'Allan Kardec, et là c'est bien Allan qui est cité en nom propre, « n'est qu'une philosophie primaire d'une médiocrité frappante laissant beaucoup a désirer » !
Quelque lignes plus bas de la p 63, c'est lui même qui argue : « la supposé science du spiritisme n’est en réalité qu’une érudition toute superficielle et de seconde ou de troisième main. » !!! Sur quoi se base t-il pour l'affirmer ?
Après une Rhéé verbeuse, il nous l'explique fin ligne 15 p 72 toujours de la bouche de Papus (pourtant lui même ex élève de l’école du spiritisme d'Allan Kardec) en conclusion du rapport que celui-ci présenta au Congrès spirite et spiritualiste de 1889 : « les théories du spiritisme sont les mêmes que celles de l’occultisme, mais en moins détaillé. La portée des enseignements du spiritisme est par suite plus grande, puisqu’il peut être compris par un bien plus grand nombre de personnes. Les enseignements, même théoriques, de l’occultisme sont, de par leur complication même, réservés aux cerveaux pliés à toutes les difficultés des conceptions abstraites. Mais au fond c’est une doctrine identique qu’enseignent les deux grandes écoles » !
En clair, à travers la politique diplomate de Papus, Guenon nous informe que les Spirites sont inaptes aux voltiges intellectuelles qui les propulseraient aux sphères difficiles de la pensé abstraite, à laquelle il accède lui et les ''néo-occultistes''. On verra plus loin de ce qui transparaîtra de son inclination qu'il n'y ait rien d’étonnant à son adoption de ce point de vue.

En effet les gens du peuple non oisifs, s'épuisant de labeur, n'ont pas de temps a perdre apprenant les constructions verbales alambiqués servant le double sens, ils s'expriment, sans face en biais ni bouche en cul de poule, droit dans leurs botes disent les choses franchement en langage simple. Ce qui ne leurs ôte en rien la réflexions, qu'ils ont le franc parler de résumer en un éclaire. Tout ce que l'on peut constater est que cette gente verbeuse s'offusquent trépignant, des foules qui ne se laissent guère prendre à leur soporifique rhétorique.

Comme il ne s’étouffe jamais avec ses contradictions, après avoir serpillé son sol avec les spirites et leurs adeptes, il s'essaye à la crème ''Papus..sienne'' et condescend donc à reconnaître p 75  « que, s'il nie absolument toutes les théories du spiritisme, Il ne conteste pas pour cela la réalité des phénomènes que les spirites invoquent à l’appui de leurs théories ».
Soit! Comment en vient-il à ne plus contester la réalité de phénomènes qu'il ne peut observer par lui même étant dépourvu des moyens qui les font percevoir et qu'il dénie aux extralucides ?

P 76, admet accepter la probabilité d'existence des phénomènes dit paranormaux, qu'il est même persuadé et convaincu (il oublie de nous dire comment) de leurs manifestations », mais réfute l’interprétation qu'en donne le spiritisme  !!!

fin p 119 « reproche aux occultistes d'avoir dénaturé et caricaturé le "milieu cosmique" correspondant à l' "état subtil"».  
Il conserve donc présent à son esprit la possibilité d'existence d'un état subtil en y songeant comme " un milieu incorporel'' auquel il refuse l'appellation de plan astral des spirites et le rebaptise ''champ de forces'', sous les réserves que celles-ci ne soient pas de même nature que celles habituellement observables par les physiciens !
Qu'avons nous gagné en cette substitution, dans le sens où par d'autre mots il dit la même chose que les ''occultistes'' qu'il critique, vu que ces deux concepts tendent à nous confronter avec un plan ou dimension non matérielle !

les occultistes ici ne sont pas ses ex-collègues néo-occultistes, mais les expérimentateurs de la deuxième moitié du XIXe, médecins, chirurgiens civile et militaire, juges, huissiers, professeurs, physiciens, ingénieurs, et autres écrivains qui ont accompagné le spiritisme en ses début, d'abord septiques pour en vérifier les véracités des phénomènes et l'authenticité des conditions dans lesquels ceux-ci se produisaient et qui par la suite par conviction ont muer en ce qu'on appelait alors psychistes, parce qu’ils s’étaient mis à étudier l'intensité des humeurs psychiques qui émanaient énergiquement des esprits se manifestants aux travers des médiums et agissaient à distance sur les éléments physiques du mobilier des pièces où se tenaient les séances.  
Différente de la force musculaire bioélectrique, cette énergie non physique agissait sans conducteur matériel hors de son foyer de production.
L'étude de ce phénomène et sa comparaison avec son parallèle (le Chi ou Prana des orientaux) que pouvaient diriger les
magnétiseurs puisant en une source en eux même, les amena à discerner la présence en nous tous d'un corps non physique pouvant propager ces forces tout autant non physiques bien que de moindre intensités que celles manifestés exceptionnellement par les magnétiseurs.
Il apparut cohérent voir en ce corps immatériel, l'âme humaine qui se séparait du corps matériel au moment du décès.  
De convenance avec les spirites conclurent de le nommer corps astrale. Corps astrale qui en certaines conditions pouvait se manifester en la dimension matériel après le décès au travers de médiums extralucides pour apporter la preuve de la survivance transitoire de l'âme humaine, même après qu'elle ait quitté son corps physique.
Il n'y avait rien de nouveau là dedans, au fait tout le monde pressent cela et n'a de besoin que le savoir confirmer par la constatation.*1

C'est autour de cette appellation de corps astrale évoluant, par analogie avec l’élément dont il est issu, dans le plan du même nom que les métaphysiciens s'offusquaient, Guenon en tête,  trouvant que ceux qu'ils appellent occultistes avaient dénaturé et caricaturé le "milieu cosmique" correspondant à l' "état subtil" !!!
En plus du fait que son bout de phrase « milieu cosmique correspondant à l’état subtile » reste vagues, on s’étonne de son attitude timorée, non académique, qui tout en conservant présent à l'esprit la possibilité d'existence d'un état subtil (c'est bien le mot ''subtil'' qui est utilisé par Guénon) il y songe comme "un milieu incorporel''(ce que d’ailleurs tout le monde convient vu que la distinction entre constitution corporel et celle non était faite), pourquoi alors lui réfuter la désignation de plan astral apporté par les spirites et le rebaptiser ''champ de forces''? Que même sous ses réserves, : « que celles-ci ne soient pas de même nature que celles habituellement observables par les physiciens », fini par confondre et fusionner au plan tri-dimensionnel dont il est  fondamentalement séparé par la nature différente des lois régissant chacune des dimensions ! À l’évidence cette éventuelle considération n'avais aucunement effleurée son esprit.            
Il est bien clair que la dénomination astrale n'est qu'une désignation distinctive qui pourrait tout aussi bien porter aujourd’hui le nom général de plan ''non baryonique'' ( pour signifier qu'il est différemment organisé que celui que nous connaissons composé d'atomes et leurs classiques subdivisions) s'il n'y avait d'autres plans supplémentaires et supérieurs en la subtilité de leurs constituants a considérer dans et par la spiritualité.                                                    

Ce qui dérange chez Guénon c'est qu'il nous parle de choses qu'il nomme à sa guise sans nous dire comment en est-il parvenu à appréhender la perceptions de leurs existence s'il n'en avait entendu parler les spirites en premier, même si ces derniers les appellent différemment.
Particulièrement qu'il en soit venu à en parler 60 années après eux ; d'autant que les spirites se reposent pour les percevoir sur les dispositions très particulières de l'extra-sensibilité médiumnique, que lui n'a pas.

On est à même de nous rendre compte qu'il extrapole une tergiversation se voulant expliquer à la place des spirites leur propre vécu par une abstraction intellectuelle totalement dépourvue et se passant de leurs témoignages, ce qui est très  prétentieux de sa part et d'un réducteur sans précèdent pour ces derniers.

-------------------------------------------
 *1  :  Leurs écrits à tous témoignent de la complication de leurs taches  comme en ''les frontières de la science'' et ''L’extériorisation de la motricité'', d'Albert de Rochas ou '' l'Âme Humaine'' de Charles Lancelin.


Revenant à son assertion de champs de forces pour en éclairer la nature, à la ligne 9, page 120, il admet que parmi ces forces il y en aient qui soient de nature plus rapprochées du monde physique, donc sous entend moins subtil que celles supérieurs et qui puissent entrer en contact avec le domaine sensible par l’intermédiaire d'un organisme vivant, en l'occurrence celui d'un médium !
Si ce n'est là une flagrante reconnaissance de la médiumnité qu'il reniait juste auparavant, que l'on nous dise de quoi il s'agit !
Il ne s’arrête pas là et ajoute rejoignant la chronologie proprement établie par las spirites juste en échangeant ''plans'' par ''forces'', que ces  forces sont précisément les plus inférieur de toutes, correspondant, selon lui cette fois, dans l'ordre cosmique à ce que sont les plus basses régions du "subconscient" dans l’Être humain !!!
Juger en alors, de la confusion et amalgame qu'il fait entre on ne sait quel ordre cosmique et le subconscient humain !

plus bas à la même page 120, fait appel à la tradition extrême orientale sans préciser laquelle et range l'influence de ces forces inférieurs dans la catégorie des énergie catalogué par la présupposée tradition extrême orientale dans les énergies non individualisées dont certaines seraient " démoniaque" voir "satanique" susceptibles d’être mises en œuvre dans la sorcellerie, et là il n'infirme ni les force démoniaques ou sataniques ni la sorcellerie, (qui elles relèvent du domaine de la superstition) tout ce qui le dérange au fait c'est le spiritisme et la spiritualité !
Et puisqu'il nous prévient des dangereux effets maléfique dont puissent se vêtir ces cadavres subsistants des forces subtils les plus basses, reconnaissant qu'ils entrent dans les manifestations de hantises, c'est qu'il finit par leurs prêter plus de pouvoir que ne leurs accordent les propres spirites. Il se garde bien entendu de dire que les spirites l'avaient devancé sur ce plan des mises en garde contre les obscures mémoires émotionnelles haineuses trop attachées à la matérialité pour s’élever, et qui saturent les basses couches du plan astrale et pouvaient revêtir les récentes coques fraîchement abandonnés dans ce plan pour descendre s’immiscer en émanation dans le monde physique et jouer des tours aux vivants. Il n'est donc pas le premier à en faire mention. Comment le pourrait-il, lui qui n'est ni médium, ni en possession d'un quelconque don de perception extraordinaire pour s'en apercevoir et concrètement plancher sur la question !

Dénonce les spirites comme n'entrant en contact qu'avec ces éléments subsistants dans les sphères les plus basse du ''cosme subtil'' et non avec les êtres entiers sortis du monde physique par leurs trépas, et ne se rends pas compte que sous son même trait de plume, d'un coup admet implicitement aux décédés la subsistance dans l’au delà d'un quelque chose représentant l’être entier ! Sauf qu'à la p 208, il renie son lapsus et clame: «...les expressions de l'homme restent pertinemment physiques, donc matérielles y compris sa mémoire qui est elle même périssable à sa mort » !.. C'est pire que les déclarations de Stephen Hawking prédisant la disparition de l'information au bords des trous noir.

Nous avons a passer par cette rogue digression, utile à amener la compréhension de la différence entre  proto-métaphysique et pré-spiritualité
Cela peux même beaucoup sembler trop faire le lien entre spiritisme et spiritualité, mais les fait sont là bien insistant, le spiritisme à bien servit de prélude, comme le sera en France et le reste de l'occident l'œuvre d'Allan Kardek qui réintroduisit la spiritualité au travers de son ouvrage phare de 1860 : ''le livre des esprit'', contre lequel s'est déversé tout l'acharnement de René Guenon et son cercle caché, une soixantaine d'années plus tard.


Tout au long de son développement Guenon, va s'échiner à faire passer les apports de la spiritualité pour un outrant épanchement de sensiblerie déliré, au point de comparer la spiritualité à une manœuvre de manipulation idéologique orchestrée par les socialistes, cherchant à palier fictivement aux inégalités sociales par la consolation des couches défavorisés.
Cette remarque aurait pu être recevable, si elle désavouait d’effectifs effets anesthésiants introduits par la spiritualité pour enrober les velléités des revendications sociales.
Il se trouve que c'est lui qui tente quelque chose dans le genre à la page 203, en écrivant : « … se demander pourquoi un être n’est pas l’égal d’un autre, c’est se demander pourquoi il est différent de cet autre ; mais, s’il n’en était , aucunement différent, il serait cet autre au lieu d’être lui-même. Dès lors qu’il y a une multiplicité d’êtres, il faut nécessairement qu’il y ait des différences entre eux ; deux choses identiques sont inconcevables, parce que, si elles sont vraiment identiques, ce ne sont pas deux choses, mais bien une seule et même chose... » !!! … (Quelqu'un lui a t-il dit que les humains n’étaient pas des choses ?)
… p 204, : « ….la notion de justice, dépouillée de son caractère sentimental, se réduit à celle d’équilibre ou d’harmonie ; or, pour qu’il y ait harmonie totale dans l’Univers, il faut et il suffit que chaque être soit à la place qu’il occupe.... »  !!!  « … Cela revient précisément à dire que les différences et les inégalités, que l’on se plaît à dénoncer comme des injustices réelles ou apparentes, concourent effectivement et nécessairement, au contraire, à cette harmonie totale ;... » !!!

On ne peut tenir ce discourt du point de vue de la neutralité, lorsque on voit en les injustices parcourant le monde  l'aboutissement de l'harmonie ! Avec pareil raisonnement le choix du coté duquel il se place dans la société, est clair ; et du point de vue de ce coté, il est évident que la spiritualité vient remettre le doigt sur l’inadéquation du système prévalent en ce monde, d'où la position offensive pour défendre l’indéfendable. C'est là justement que se révèle le véritable excès d’émotivité inverse, puisqu'il s'agit bel et bien d'une réaction épidermique, même si retranchée derrière un halo imbu de méta-élucubration.
Inutile de développer le point de vue de la neutralité, la spiritualité s'en est efficacement chargée.
Par contre on peut être intrigué par une telle démonstration de médiocrité de la part du cercle Guénonien, particulièrement lorsqu'on les sait foncièrement assis sur la connaissance des enseignements Gnostiques à la base !!!


Démêlés de Réintroduction et Ré initiation en occident


Insister sur R. Guenon et son cercle ne profite pas de cette évocation de la réintroduction de la spiritualité en occident pour faire la critique de leur œuvre ou régler les pendants avec les orientations de leur cercle, mais vient jeter les lumières sur la face caché de Guénon qui est le révélateur centrale de toute la soupe qui était en gestation en arrière plan dans les milieux occultes de la fin du XIXe siècle planifiant la donne à répandre au cours du siècle à venir, le XXe.

Grâce aux éclairements de Paul Chacornac, on sait que  L'Hermetic Brotherhood of Luxor, ou H. B. of L, était  une ''mystérieuse'' institution venue d’Europe centrale s'implanter en France en organisation extrêmement secrète auquel l'Ordre Martiniste d'alors servait d'écran. Ordre Martiniste auquel appartenait les Grands Maitres Teder et Papus.                                                                       Papus était le pseudonyme Martiniste du Dr Gérard Encausse professeur des cours ésotériques que suivait Génon à l’école supérieure libre des sciences hermétiques.                                                                                                               Ce fut donc Papus qui en 1906 avait introduit Génon à cet ordre où il intégrât l'Hermetic Brotherhood of Luxor (H. B. of L.).
Charles-André Gilis, biographe de Guénon rapporte que très tôt en 1893, cette organisation se réunissait dans l’hôtel particulier de la duchesse de Pomar, Lady Caithness pour décider de la procédure de la restauration de l’Église Gnostique en France.
Lorsqu'ils Cooptèrent définitivement Génon le 19 janvier 1908, ils le predistinérent au rôle centrale de Souverain Grand Commandeur de l'Ordre du temple Rénové de l'Église Gnostique fraîchement reconstitué (on ne saurait imaginer telle investiture accepté par Génon, s'il ne s'était plié à l’ésotérisme Gnostiques (on reviendra ultérieurement sur cette connaissance Gnostique secrète)).
Cette événement pourtant secret, va à chaud être condamné par de l'église romaine qui aussitôt excommunia L'Ordre du Temple Rénové et l'Église gnostique, comme il suscita les foudres de Teder (Charles Detre) et Papus ( Dr Gérard Encausse) grands maîtres de l'ordre Martiniste évincés par la nomination de Guénon et les pousser à l'expulser de leur ordre.
Pourquoi tant d'irritation contre l'ordre du temple rénové et cette nomination ? Nous le verrons au même temps que les secrets de la Gnose.
La démonstration du grand attachement de Guénon à l’église Gnostique est qu'on le retrouve non dépité en ces années là par le bannissement de l’église à son ordre ni de son expulsion de chez les Martinistes, il intègre chez Synesius (groupe d’édition consacré à l'occultisme) la revue La Gnose, (revue mensuelle consacrée à l’étude des sciences ésotériques dont Tau Marnes (Alexandre Thomas) était le rédacteur en chef et gérant, et Tau Mercuranus (Patrice Genty) secrétaire de rédaction) et y fut élevé au rang d’évêque, sous le nom de Tau Palingenius (Re-né) tout en obtenant la direction de la revue. C'est dire qu'il continua clandestinement malgré les sanctions encouru à présider aux destinées de L'OTR  (l'ordre du temple rénové) de 1908 jusqu'en 1911 date ou il dissous lui même cette ordre.
De sa collaboration à cette revue ''La Gnose'', entre 1909 et 1912, alors qu'il n’était pas encore inversé contre la spiritualité, sous la signature de T. Palingenius, il publia nombre d’articles sur le ''néo-spiritualisme contemporain''.

Par autocensure les biographes soulignent peu les rebondissements cruciaux de cette période 1906, 1923, comme s'il ne s'agissait que d'un déroulement normale et linéaire dans l’évolution du parcours du jeune Guénon, Cependant la première et seconde partie de cette période furent prégnantes d'ascendances contradictoires qui finirent par réorienter sa personnalité aux antipodes du sens ou on l'avait initialement préparer.

Qu'est ce que  l' H. B. of L, voulait introduire en ces débuts du XXe par la constitution de L'OTR (l'Ordre du temple Rénové) et pourquoi ont-ils vu plus de prédisposition chez R. Guénon qu’auprès de leurs propres hôtes Martinistes, les Maîtres Teder et Papus ?
Qu'avaient-ils de si explosif à vendre, qui alarma tant l'église romaine et réduite au retranchement d'excommunier dans la foulée leur Ordre à peine né ?
Qu'avait Guénon a dire et que l'a t-on empêché de propager, au point qu'il dut lui aussi céder sous les pressions et opérer ce virage à 180° entre 1911 et 1912  pour continuer à être édité ?


                                                                                                                                             Le 10/08/2015        Assiwan. N'Ï

à suivre...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agoorram.overblog.com/
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Histoire de la contre-spiritualité   17/8/2015, 04:09

J'ai pas tout lu en détail (occupé sur d'autres choses en ces jours-ci qui me prenne beaucoup de temps) mais je vois que cela traite de cette daube hallucinatoire du spiritisme, une "doctrine" qui cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes comme pas possible et sur laquelle il est bon de mettre en garde avec fermeté.

Tu suggères assiwan si j'ai bien compris, que le spiritisme aurait fait renouer l'Occident avec la spiritualité (???), je ne le pense pas le moins du monde et mes recherches très approfondies autant que mes nombreuses lectures et enquêtes sur ce thème m'ont fait comprendre bien autre chose concernant cette "apparente renaissance" : elle est tout ce qu'il y a de plus fausse et sinistre.

Il ne s'agit que d'une conspiration des forces occultes derrière le monde moderne décadent, dans la droite ligne de la progression de l'agenda mondialiste pour l'avènement du luciférianisme en phase ultime du Nouvel Ordre Mondial : d'abord ils ont planifiés l'instauration du matérialisme dialectique pour fermer toutes les influences d'en haut (spirituelles et transcendantes) puis quand le mal fut bien enraciné et que l'âme fut en manque de spiritualité (ainsi va l'homme crée par Dieu) "ils" se sont arrangés (ils = l'agentur du Pouvoir Occulte et ses réseaux maçonnique-mondialistes) pour répandre malignement tout un avènement de doctrines "néo-spiritualistes" qui ce coup-ci, faits aux conséquences encore plus gravissimes, ne se sont plus arrêtées à simplement coincer et piéger l'homme dans la matière, mais bien à attirer son âme vers l'abîme, vers les royaumes démoniaques par les influences occultes qui en découlent et qui y président.

Bref pour résumer ce qui à déjà été largement développé sur le forum en d'autres occasions, le mondialisme messianique et la Judéo-maçonnerie qui en est l'inspiratrice première (à la gloire du "Grand architecte de l'univers" comme on dit... le grand imposteur en chef alias Lucifer) a d'abord coupé les liens vers le haut (avènement du matérialisme notamment par les sophismes du capitalisme et du communisme sortis puissamment renforcés par la Révolution française) dans l'âme de l'homme, puis a ouvert tel un gouffre béant les influences d'en bas quand les fruits étaient mûrs (tirant vers le satanique voir carrément satanique) : théosophisme - spiritisme - déluges de sectes gnostiques et autres aberrations antéchristiques à peu près toutes inspirées ou chapeautées directement ou indirectement par la Maçonnerie et le Judaïsme messianique.

Avec pour résultat de combattre encore et toujours plus l'influence transcendante du Christianisme et de la Révélation chrétienne.

Pas de hasard dans ce monde.

Donc loin d'avoir réintroduit une once de spiritualité dans l'Occident décadent, le spiritisme et ses ersatz anti-spirituels n'ont fait que souiller l'âme à un niveau encore beaucoup plus large et nettement plus dramatique.

Avec le matérialisme on était à la nullité zéro, au ras du sol, avec le néo-spiritualisme on est maintenant à moins 60, loin en dessous de zéro...

Pour parodier un adage : "un petit pas en avant pour l'homme (croit-il...), un pas de géant pour le démon."

Si c'est cela les bienfaits du spiritisme et autres doctrines de sorcelleries immondes toutes inspirés par Satan et ses anges déchus, alors la fin de ce monde en perdition est proche, autant que l'Avènement.


Ne faites jamais de spiritisme car ce n'est pas des "défunts" et encore moins vos "ancêtres" (sic !) que vous aller "invoquer", mais bien des entités démoniaques ou d'autres influences subtiles ténébreuses (qui dans certaines circonstances peuvent d'ailleurs être utilisés par des magiciens noirs et des sorciers).




Méfiez-vous : une fois que des barrières sont ouvertes pour ces "forces" malveillantes dans votre esprit, elles ne se referment pas comme ça.

Il faut combattre et mettre en garde avec la dernière énergie contre ce genre de perditions tous sauf innocentes et qui peuvent avoir des conséquences destructrices et irrémédiables pour l'âme humaine.

Cela est donc d'un niveau bien autrement plus grave que le matérialisme (déjà fort condamnable en soi), qui, on le sait, n'a été qu'une étape pour la progression du plan satanique.

La réincarnation elle-même est une monstrueuse imposture intellectuelle qui n'a que pour but de faire croire à l'homme, forcément détaché de la Parole de Dieu, qu'il ne sera pas jugé selon ses actes (on juge l'arbre à ses fruits comme on dit) par son Créateur à la fin de son passage terrestre.

La vie terrestre n'est qu'un tremplin pour la vie céleste, est-il vraiment besoin de devoir rappeler ces fondamentaux de l'Evangile (comme du Coran et de tout ce qui subsiste de Révélation légitime) prônés par Jésus-Christ et par tous les apôtres à sa suite.

De même cela (la réincarnation) n'a servi qu'à faire croire aux dupes (au plus grand profit des méchants et des criminels de toutes sortes, et à fortiori de l'élite satanique derrière la déviation moderne), que le mal n'était pas condamnable en dernier recours, et sans effets quand à la conséquence du péché : en effet même un assassin ou un pédophile voir carrément un sataniste assassin et pédophile n'a rien à craindre de la colère de Dieu et de la damnation de son âme maudite avec une théorie aussi imbécile et absurde que la réincarnation (théorie démoniaque qui doit réjouir Lucifer comme on dit...) : il va simplement se "réincarner" dans un autre corps pour parfaire sa "progression" à la fin de sa vie... ben voyons comme c'est commode ça !

Un cycle de sophisme sans fin et détaché de toute notion de spiritualité véritable en vérité, qui n'est rien d'autre d'ailleurs qu'un matérialisme transposé et bricolé tant bien que mal pour l'adapter aux doctrines néo-spiritualismes les plus diverses, un syncrétisme sans queue ni tête (si ce n'est celle de Satan bien sûr, toujours à l'oeuvre dès qu'il s'agit de tromper l'homme) qui encore une fois égare et pousse les hommes à la confusion spirituelle.

Est-ce que vous vous rendez compte de la nature d'un tel vice et surtout d'où il vient, et la raison véritable et occulte de sa promotion en Occident ???

C'est ce que l'on appelle un sophisme qui rappelle fortement l'Ourobouros, le "serpent qui se mord la queue", symbole récurrent dans l'occultisme satanique et très usité également dans le symbolisme maçonnique (autant qu'apprécié d'ailleurs) :



Evidemment il y aura toujours des gens pour vous dire que celui-ci à un sens "positif", comme d'autres d'ailleurs vous dirons que l'oeil de Lucifer au sommet de la pyramide tronqué à lui aussi un sens "positif", que c'est la "lumière" blablabla... ben voyons : on juge l'arbre à ses fruits comme on dit.

Constat : subversion spirituelle et corruption des coeurs et des esprits, encore et toujours, conformément à l'agenda satanique.

Il n'y a que les personnes trompées par le démon et détachées de toutes connaissances transcendantes et des principes divins pour s'y laisser piéger... ainsi de la réincarnation et de ses choses-là.

A un niveau plus ancien la réincarnation est aussi vieille que le Diable lui-même.

Cela vient du démon fin connaisseur de la fragilité de l'âme humaine et de sa propension à se laisser tromper facilement dès qu'elle s'égare loin de la voie de Dieu et de son Message du Salut, ce qui malheureusement est le cas de la plupart de nos contemporains.

Raison pour laquelle le démon et les agents du Nouvel Ordre mondial (judéo-maçonnerie en tête) font la promotion de toutes ses doctrines sataniques : réincarnation, spiritisme, théosophisme, sorcellerie, new-âge, délire E.T/OVNI etc etc...

Le matérialisme n'était qu'une étape, c'est la perte de vos âmes qu'ils veulent, ne l'oubliez jamais.

L'histoire suit un fil logique (appelé la "Révolution", qui est d'essence satanique) depuis l'avènement de Jésus-Christ et de la Rédemption.

Révolution contre Révélation.

C'est une guerre entre le divin et le luciférien à laquelle nous sommes confrontés.

Ce fait plus qu'important à saisir a été notamment décrit dans cet exposé que je me permet de rappeler à ceux qui liraient ce sujet :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution

C'est cela que le Nouvel Ordre Mondial, ses agents du chaos et les entités démoniaques qui y président en derniers recours veulent vous faire "oublier"... dans ce but de damnation des âmes, de corruption des coeurs et des esprits.

Mais nous ne sommes pas dupes.

PS - Je suis loin d'être d'accord avec tout ce que dit Guénon pour avoir creusé quasiment à fond son oeuvre (j'étais nettement plus "guénonien" à mes débuts sur ce forum il y a de nombreuses années de cela, mais avec l'expérience cela m'a fait prendre recul et prudence : car plus j'approfondissais et saisissais en parallèle le sens profond de la Parole divine dans l'Evangile, plus je constatais avec méfiance qu'il manquait précisément l'intelligence du coeur propre au Christ et au Christianisme dans l'oeuvre et la doctrine de Guénon, donc s'il y a une "erreur Guénon" pour reprendre ton terme assiwan, c'est surtout de ce côté-là que je vous conseille de vous méfier sérieusement...), mais en ce qui concerne son ouvrage "L'erreur spirite" que j'ai lu en entier il y a quelques années maintenant, je dois dire que sa critique sur cette imposture moderne qu'est le spiritisme constitue un travail assez sérieux et utile, fourmillant de faits et de détails croustillants, malgré quelques faiblesses qui peuvent sans doute s'y trouver.

L'ouvrage démontre assez largement en vérité la monstrueuse imposture de cette doctrine néo-spiritualiste, anti-chrétienne jusqu'au bout des ongles et c'est peu de le dire !


http://www.lelibrepenseur.org/wp-content/uploads/2012/09/Guenon_Rene_-_L_erreur_spirite.pdf

Après que l'on soit d'accord ou pas avec tout ce qu'a pu dire Guénon est une autre histoire, mais rien que pour cela c'est un ouvrage qui fait oeuvre utile et qui mérite d'être lu.

Il est néanmoins évident que pour véritablement approfondir les raisons profondes de doctrines tel que le spiritisme et autres cochonneries de type néo-spiritualisme et sorcellerie (gnose maçonnique,kabbale, théosophisme etc...) la lecture d'un ouvrage comme "Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l'histoire - d'Epiphanius" sera d'une utilité irremplaçable pour bien saisir le contexte et les inspirations qui préside à cette renaissance de contre-spiritualité en Occident : il s'agit tout simplement du projet satanique de la Contre-Eglise et du Nouvel Ordre Mondial pour la ruine de la civilisation chrétienne devant être remplacée par l'occultisme satanique de nos pédo-satanistes et autres sorciers de la judéo-maçonnerie : ils appellent ça "l'ère du Verseau" et Crowley (O.T.O.) nommait cela "l'éon d'Horus" : les allusions en latin du Novus Ordo Seclorum avec la pyramide tronquée et l'oeil illuminé de Lucifer au sommet n'est pas autre chose.

http://www.librairiefrancaise.fr/fr/home/516-maconnerie-et-sectes-secretes-le-cote-cache-de-l-histoire-epiphanius--9782913643123.html

Citation :
4e de couverture :
 « Honoré de Balzac, qui lui aussi était martiniste, écrivait dans son roman Les illusions perdues : il y a deux histoires : l'histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, l'histoire "ad usum delphini" et l'histoire secrète, où se trouvent les causes véritables des événements, une histoire honteuse.
"Cette histoire honteuse" souvent ruisselante de sang, est l'objet de ce livre qui décrit de façon détaillée, à partir de documents sûrs, comment depuis plusieurs siècles de puissants cénacles antichrétiens (la maçonnerie, le B'nai Brith, le Bilderberg Group, la Trilatérale...) d'inspiration hermético-cabaliste, s'acharnent de façon efficace à saper et à détruire les fondements mêmes de la civilisation européenne.
Inspirée par la puissance des ténèbres, cette véritable Contre-Eglise s'est peu à peu emparée de tous les centres de pouvoir religieux, politique, économique et culturel.
Ses caractères sont ceux de la Haute Loge et de la Haute Finance : Haute Loge où domine le mage à travers l'ésotérisme et la magie qui planifie, dirige, impose des corrections de route, et Haute Finance qui, concentrant dans ses mains, chaque jour un peu plus, toutes les richesses mondiales, les oriente dans le but de la domination mondiale que poursuit la Haute Loge.
En s'appuyant sur des dizaines et des dizaines d'oeuvres et de documents rares, le présent ouvrage dénonce le complot mondial, en indiquant finalement les moyens pour lutter et ne pas céder au découragement. Une oeuvre de longue haleine, indispensable à tout véritable chercheur de la vérité des faits.
Extraits de la table des matières :
Lettre-préface d'Henry Coston à l'édition française - Existe-t-il des sommets subversifs occultes ? - La Gnose - Sa grande rentrée à la fin du Moyen- Age. La Cabale - Les Rose-Croix - L'assaut au trône : les Illuminés de Bavière - Action des Illuminés et leur survie - Les révolutions de 1848 - Le "Risorgimento" italien - Les sociétés secrètes européennes - Saint Yves d'Alveydre - Le Socialisme - La voie chrétienne vers la Synarchie - La révolution de 1917. La longue route du communisme - Crise, guerre, révolution : la Seconde Guerre Mondiale - Les Nations Unies et le gouvernement mondial - Pornographie, drogue, et écologie - Eglise postconciliaire et Nations Unies - Le racisme dans la stratégie des hauts initiés - Le Lucis Trust et la Nouvelle Ere du Verseau - L'initiative des Religions Unies - Structures des sociétés secrètes - Les principales associations mondialistes. »




Citation :
« Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Luciférienne. »


David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/03/02/29345683.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Histoire de la contre-spiritualité (suite)   18/8/2015, 01:37

Je profite de mon intervention précédente pour vous rappeler ces deux sujets contenant chacun des développements intéressants sur l'imposture spirite :

doctrine spirite ou erreur spirite?


http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5376-doctrine-spirite-ou-erreur-spirite

Roger Morneau - Au coeur du surnaturel (interview TV traduite)


http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6179-roger-morneau-au-coeur-du-surnaturel-interview-tv-traduite?highlight=morneau

Cette interview est particulièrement intéressante (surtout les premières 1h15 environ) pour le témoignage de la personne qui fut liée de près au monde souterrain occulte et satanique du Canada, avant d'en sortir quand il en comprit le piège.

Cela parle entre autres du projet new-age, du spiritisme, de sociétés secrètes sataniques vouant un culte aux démons.

On peut d'ailleurs très clairement comprendre avec ça que deux types de personnes gravitent dans les réunions spirites :

Un premier type de personnes (la plus grande majorité) : des niais et des pauvres égarés séduits et complètement trompés sur les forces en présence, croyant dur comme fer aux sornettes abracadabrantesques de l'occultisme spirite et de ces pseudos-contacts avec les "défunts" et autres "esprits des morts", bref ceux participant avec conviction aux réunions des tables tournantes et autres bêtises dangereuses de ce genre, et qui gobent comme parole d'évangile tous les sophismes intentionnels que les entités leurs débitent.

Ces gens-là valent ce que valent les franc-maçons bas-grades au yeux de leurs supérieurs occultes : des "bêtes et des buses", en bref des dindes juste bonnes à servir de couvertures extérieures pour les choses vraiment sérieuses qui se passent dans leur dos.


Citation :
"Tout est bon pour les bêtes ou les buses,tout,sauf le fin mot de la vérité"

(
maxime favorite de l'Eques a Capite Galeato,arrière-maçon de haut-rang du XVIIIème siècle).


http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8327-alain-kerizo-les-ovnis-identifies-les-extraterrestres-dans-le-mystere-d-iniquite


Un deuxième type de personnes (une minorité) : de véritables satanistes qui savent pertinemment toute la fausseté des prétentions spirites, et qui semble traîner dans ces milieux pour mieux repérer ceux étant susceptibles d'être apte à rejoindre cette deuxième catégorie.

Un passage (voir à partir de 9:43) de l'interview de Morneau est fort révélatrice là-dessus.

Parlant d'une réunion qu'ils eurent (Morneau et un de ses amis) avec un membre puissant d'un groupe occultiste qu'il rencontrât lors d'un diner se passant dans l'un des restaurant les plus huppés de Montréal, ce personnage dit sans détour à Morneau :

Citation :
"Depuis quand êtes-vous dans la sorcellerie ?"

Ce sur quoi Morneau un peu choqué répond :

Citation :
"Que veux-tu dire exactement ?"

L'autre lui répond sans ambages :

Citation :
"Eh bien, ce que vous faites, parlez aux soi-disant esprits des morts, c'est ridicule !

Ma femme va à la séance parce qu'elle reçoit du confort et elle y retire quelque chose de bien, une bonne sensation. Et elle ne vit que pour savoir ce que les esprits vont dire de son avenir"

Et il dit ensuite :

Citation :
"Je ne veux pas rentrer dans cette affaire. Si je veux la puissance, je vais directement à la source de la puissance.

Comment penses-tu que je suis devenu célèbre comme je le suis ?"

Ce sur quoi Morneau lui répond naïvement :

Citation :
"tu as eu de la chance ?"

L'autre lui répond sans détour :

Citation :
"la bonne chance, ça n'existe pas. Soit il y a une certaine puissance qui travaille pour toi quelque part, ou bien tu n'avances pas dans ce monde. Pas dans mon genre d'occupation."

Morneau confirme ensuite dans l'interview que c'est à ce moment-là qu'ils ont commencé à parler de la vénération d'esprits.

L'occultiste avancé lui dit alors de manière directe la vérité suivante, que les niais et les buses (dont sa propre femme) dupées comme pas possible ignorent :

Citation :
"les soi-disant esprits de morts sont des esprits de démons. Ils sont des anges déchus".

Il le séduit ensuite pour l'enrôler en lui disant que ce sont de "beaux êtres" et "qu'il (Morneau) a un bel avenir devant lui."

Citation :
"Le grand prêtre de notre société secrète s'est fait dire que le maître à des plans spéciaux pour vous deux."

Et quand l'interviewer demande à Morneau qui est le "maître" dont l'occultiste avancé parlait, Morneau lui répond : Satan.

L'occultiste avancé dit encore :

Citation :
"nous vénérons des esprits, nous vénérons Lucifer et tous ses anges. Ils sont tout aussi beaux qu'au moment où ils furent chassés du ciel."

Sur quoi ensuite il enchaîne sur une série de sophismes voulant faire croire à Morneau pour le séduire encore plus qu'il y a "malentendu", que le "maître" est "incompris" etc etc...

C'est comme cela que Morneau a été séduit et a ensuite été initié au culte de la société secrète luciférienne.

La suite de ce récit est encore extrêmement intéressante sur tout ça, mais le mieux est de la regarder soi-même, bien dans le contexte de l'interview :



Morneau dit à leurs propos : "ces gens sont vendus au fait que Christ ne reviendra pas avec puissance et une grande gloire."

Ils s'imaginent (à tort) que Satan va régner définitivement sur l'humanité et que le Christ va céder en dernier recours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonino

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 22/05/2015

MessageSujet: Re: Aborder l'histoire récente de La Spiritualité   18/8/2015, 08:37

Cardinal LÉPICIER, Le Monde invisible - le spiritisme en face de la théologie catholique

http://www.christ-roi.net/index.php/Cardinal_L%C3%89PICIER,_Le_Monde_invisible_-_le_spiritisme_en_face_de_la_th%C3%A9ologie_catholique

« Qu'on ne trouve chez toi personne qui interroge les morts. » Deutéronome XVIII, 10-11.

(je n'ai pas lu mais ca a l'air tres bon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aborder l'histoire récente de La Spiritualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité-
Sauter vers: