Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2367
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.   2/9/2015, 01:08

Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.



Mensonge n°1 : "la foi sans les oeuvres sauve" (sous-entendu : pour atteindre le salut, nul besoin à l'homme de faire le bien et de s'élever par les bonnes oeuvres, la droiture et la charité, la justice, non il lui suffit en fait de "croire", quitte même à pratiquer toutes sortes de vices, de crimes, d'immoralités au final.)

Le socle de cette doctrine subversive est bien résumé par ce lien :

Citation :
Point de vue protestant, évangélique, chrétien biblique

« Nous condamnons la proposition par laquelle il est dit que les bonnes œuvres sont nécessaires au Salut » cf. Abrégé des articles de foi, quatrième article.

http://jesusmarie.free.fr/liste-des-differences-entre-les-catholiques-et-les-protestants.html (pour ne prendre qu'un exemple parmi cent autres)

Au-delà de l'aberration évidente et de l'opposition de fond à tout ce que représente véritablement les principes et la morale chrétienne, ce genre de prétentions manipulatrices ô combien sournoises sont soutenues et suggérées par les diverses dénominations protestantes dans le monde à la quasi-majorité de leurs ouailles.

Comment s'étonner alors de la perte catastrophique des principes moraux et de l'abandon du combat primordial sur le terrain spirituel de ces prétendus "chrétiens", dans la guerre éternelle qui oppose le Bien et le Mal,  qui en dernier recours est la guerre entre le divin et le luciférien, toile de fond de toute l'histoire de la création, dont se rattache évidemment l'humanité pour le salut de son âme.

Nous sommes ici, avec cette doctrine "protestante", dans une véritable trahison de ce qu'enseigne véritablement Jésus-Christ.

Comme le rappelle cet adage chrétien célèbre : "la force principale des mauvais c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens"


http://www.a-c-r-f.com/html/Politique_chretienne_selon_St-Pie-X.html

Rappelons en passant que le Protestantisme, enfanté par la Réforme, est né lui-même de la Synagogue de Satan, au service de son projet messianique à longue échéance de destruction de la Chrétienté :

Le credo Sabbataïste-Frankiste,doctrine infernale de la Synagogue de Satan pour la Révolution


N'y a t'il pas lieu de penser alors, que, corrélativement à la montée en puissance des "forces mystiques obscures" (chapeautant le Judaïsme, la Gnose antichrétienne et la Maçonnerie, ses trois fers de lances principaux dans l'ordre d'influence), il a fallu aux tenants de ce "Pouvoir Occulte satanique" (que certains appellent les "Supérieurs Inconnus"), faire émerger un "christianisme" abandonnant le combat premier des principes pour laisser la porte ouverte à ces forces occultes, qui elles ne l'ont absolument pas abandonné le moins du monde par contre, continuant de toutes leurs forces et plus que jamais leurs oeuvres maléfiques pour engloutir le monde dans l'abîme, au service de la perdition de l'âme et de la damnation de l'humanité conformément au projet luciférien.

Les gens informés savent de quoi je veux parler ici, c'est du "Nouvel Ordre Mondial" qu'il s'agit, appelé de leurs voeux par l'élite judéo-maçonnique au pouvoir, devant amener l'avènement de l'Antéchrist dans sa phase ultime, ce qui passera nécessairement par un Gouvernement Mondial et une religion mondiale satanique sur la ruine de la civilisation chrétienne et des nations.

Tout est résumé dans le topic cité au dessus et dans ses liens complémentaires, à chacun donc de les creuser et d'intégrer ces informations cruciales avec grande attention pour comprendre ce qu'est le Mondialisme, sa nature et sa finalité.

Pour peu que l'on fasse les liens qui s'imposent,l'on constate que le Protestantisme montre toute son utilité dans ce processus,  avec sa doctrine fallacieuse et in fine notoirement antichrétienne de la "foi sans les oeuvres menant au salut".

Il n'y a donc nullement besoin de s'opposer, ni spirituellement ni matériellement, aux oeuvres de subversion morales et intellectuelles des tenants de ce "chaos mondial", ce qui en fin de compte revient à les légitimer le plus simplement du monde et surtout légitimer leurs oeuvres terriblement nocives : destruction de tous les fondamentaux des valeurs chrétiennes dans nos sociétés, de toutes les institutions qui en découlent ayant "oeuvrées" elle-mêmes pour que la société occidentale puisse s'élever sur des principes chrétiens et ainsi puisse spirituellement aider et rapprocher les hommes du salut.

Le passage terrestre n'étant qu'un tremplin pour la vie céleste.

Mais à quoi bon oeuvrer pour son salut et pour le salut des autres si les oeuvres elles-mêmes sont inutiles voir carrément condamnables pour le salut.

A quoi bon oeuvrer pour combattre les oeuvres maléfiques du Malin et de ses sbires si cela n'a aucune utilité spirituelle ?

Saisissez-vous toute la dégénérescence et la perversité complète de la doctrine protestante, et ce qu'elle sert en dernier recours, derrière sa "couverture" chrétienne ???

Ce message s'adresse donc avant tout aux hommes de bonne volonté de toutes sortes, particulièrement à ceux qui veulent être de bons chrétiens mais aussi et surtout aux protestants embrouillés et confus par leur doctrine qui ne voient pas la queue du diable qui dépasse, ne sachant pas qui cela sert, les plus grands ennemis du Christ.

Il est évident que nombres de protestants peuvent être des hommes bons et que certains puissent oeuvrer dans ce sens n'est pas ce qui est remis en cause ici, car Dieu sait et jugera au final le coeur des hommes selon ses oeuvres (conformément à l'adage du Christ qui affirme que "l'on juge l'arbre à ses fruits"), il est question surtout de montrer comment cette doctrine soit-disant chrétienne
à laquelle ils croient viole en fait les principes mêmes de l'Evangile du Sauveur qu'ils ont reçus... une doctrine qui au final ne peut que pousser subtilement et malignement l'être à la confusion et à un risque de ruine spirituelle à cause de sa perversion intrinsèque.


Le cas des prétendus "chrétiens-sionistes" (sic !), n'est pas autre chose que le plus flagrant exemple de la conséquence de fait de cette aberration doctrinale à la base du protestantisme ("la foi sans les oeuvres sauve") : l'on cautionne les pires crimes possibles et imaginables du Sionisme (meurtre d'enfants, massacres en tout genre, subversions des nations et des principes chrétiens dans le monde entier, colonialisme génocidaire de l'entité sioniste en Palestine, vols, mensonges et tromperies) en négligeant et passant sous silence l'intrinsèque conséquence principielle des oeuvres de celui-ci tout en le soutenant (le Sionisme) inconditionnellement, puis l'on prétend hypocritement avoir "le salut par la foi"... les talmudistes et autres grands ennemis de la Chrétienté doivent bien rire de leurs succès avec ce genre de salopard pseudos-chrétiens "protestants".

Ces gens-là seront donc d'autant plus surement et sévèrement condamnés par le Christ pour leurs hypocrisies notoires et leurs oeuvres ô combien mauvaises !

Un exemple typique de cela est Pierre Gilbert, auto-proclamé "chrétien" et grand défenseur d'Israël et du Sionisme, qui a le culot de prétendre s'opposer au Nouvel Ordre Mondial de surcroit :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t2182-pierre-gilbert-evangilistesioniste-et-islamophobe

Question : comment ne pas mettre en garde contre un type qui prétend s'opposer au N.O.M. tout en cautionnant ses pires rejetons et les pires idéologies qu'il a enfantés ? Pathétique autant qu'immoral et pervers, tout cela ne fait que servir le projet de subversion satanique mondial.

Un autre exemple de la déviation notoire de l'évangélisme chrétien protestant prônant le "salut par la foi et non par les oeuvres" tout en prétendant pouvoir s'opposer au satanisme et à la Franc-Maçonnerie est William Schnoebelen :

https://www.google.fr/search?q=scnoebelen+william&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=IczlVe-CJMzdUdafu6gH

Il écrit dans son ouvrage "Lucifer détrôné" que pour grandir en tant que chrétien, il est important de lire la sainte bible et de prier.

Chose en soi évidemment positive et conseillée, mais cela contient un premier vice caché si l'on ne prend pas la peine de discerner le bien du mal infiltré là-dedans, car c'est la légitimation de tout l'Ancien Testament donc du Judaïsme antichrétien et satanique qui pullule là-dedans :


Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon


Pas étonnant qu'ensuite Schnoebelen ose dise,


Citation :
il est vital [...] de trouver une église qui remplit parmi ces principes de base :


Et de recommander sans honte le "principe numéro 3" :


Citation :
elle croit que le salut est accompli NON par quoi que ce soit que nous puissions faire, mais en demandant à Jésus de nous appliquer ce qu'il a déjà fait sur la croix.
(page 274)
http://www.editions-roidesrois.com/boutique/22-lucifer-d%C3%A9tron%C3%A9.html

Tout ceci n'étant rien d'autre qu'un viol du message réellement chrétien et de ce que recommande expressément Jésus-Christ aux hommes pour leur salut, n'en déplaisent aux sophistes de toutes sortes qui font prévaloir leurs traditions d'hommes sur le message divin au grand dam du vrai Christianisme.

Pire encore dans le foutage de gueule et l'inversion, dans son ouvrage "La franc-maçonnerie au-delà de la lumière", Schnoebelen n'hésite pas à faire grief à certains ordres maçonniques (il est question à ce moment-là notamment de "l'ordre de Molay" pour jeunes, renvoyant aux Templiers) :


Citation :
d'êtres assez inoffensifs, hormis leur enseignement sur le salut à travers les bonnes oeuvres (qui circule dans toute la franc-maçonnerie)
(page 102)
http://www.editions-roidesrois.com/boutique/21-la-franc-maconnerie-au-del%C3%A0-de-la-lumi%C3%A8re.html

On peut difficilement faire plus ridicule et malsain que cette phrase tant dans le genre inversion des valeurs que dans l'incompréhension de la Parole divine.

Il aurait surtout fallu dire et mettre en avant contre l'arnaque de ses prétextes de soi-disant "bonnes oeuvres" (de type "liberté-égalité-fraternité" sic !) de la Maçonnerie, qui servent ni plus ni moins de couvertures "philanthropiques" à la Veuve pour attirer les jeunes gens de bonnes familles réceptifs à sa "lumière" très spéciale, pour ensuite les corrompre graduellement et progressivement vers le satanisme et l'anti-christianisme.

Mais ça Schoebelen complètement embrouillé par le Protestantisme ne peut pas le dire à ce moment-là, car il nage à fond dans les contradictions nombreuses et monstrueuses de cette doctrine, ce qui est d'ailleurs le cas tout au long de ses livres (livres qui peuvent par ailleurs apporter des choses constructives sur d'autres points, la présente critique des dérives protestantes n'affirmant pas que tout est forcément à jeter à la poubelle dans les ouvrages de l'auteur, car il y a là-dedans dans la dénonciation de l'occulte et de la Maçonnerie plusieurs choses justes, il faut simplement savoir trier le bon grain de l'ivraie comme on dit...)

Comment raisonner autrement quand on s'imagine que "la foi sans les oeuvres sauve" ?

Raison pour laquelle, comme presque tout protestant évangélique, il passe presque toujours sous silence l'influence et la cause principale, plus que ténébreuse et satanique, du Judaïsme sur l'Occident chrétien.

Embrouillés par l'Ancien Testament et par les doctrines malignes que leur a suggérée la Synagogue de Satan (SDS) sur la "non-utilité des oeuvres" par le truchement du protestantisme (alors que cette même SDS "oeuvre" elle très activement en retour pour mieux progresser contre la Chrétienté), les protestants nagent continuellement dans des contradictions internes.

Et après ses gars-là viennent s'étonner de la ruine du Christainisme, ne comprenant pas que leur mollesse tirée de leur propre doctrine viciée en est l'une des causes principales !

On comprendra mieux une telle dégénérescence anti-chrétienne par la révélation du contenu d'une lettre écrite par Martin Luther (rien de moins, avec le marrane Calvin, que le père fondateur et figure de proue du protestantisme) à son disciple Philipp Mélanchton, écrite en 1521, cité et commenté par Johan Livernette dans son ouvrage "le complot contre Dieu":


Citation :
"Sois pécheur et pêche fortement, mais confie toi et réjouis-toi plus fortement encore dans le Christ. Tant que nous serons ici-bas, il faut que le péché existe." Il n'est point étonnant que Luther, alors apostat et désespérant du salut de son âme, se soit abandonné à la débauche, au libertinage, à toutes sortes de vices et de plaisirs, pour mourir en se pendant le 18 février 1546. Voilà ce qui arrive lorsqu'on se rebelle contre la vérité divine.
(page 286)

https://johanlivernette.wordpress.com/livre/le-complot-contre-dieu/


Très juste appréciation sur cette triste citation de Luther, notoirement satanique et qui n'ai rien a envier à la doctrine satanique du sabbataïsme de la "rédemption par le péché".

Le Protestantisme nie l'utilité des bonnes oeuvres pour mieux attirer l'âme du chrétien à en pratiquer de mauvaises, voilà la vérité maligne cachée derrière ce sophisme du "salut sans les oeuvres".

Dans le moins pire des cas, cela poussera le protestant qui veut sincèrement suivre la voie du Christ à la confusion interne et à la contradiction spirituelle et mentale, dans la majorité des cas, déjà plus néfaste, cela poussera le protestant à la paresse et au laisser-aller faisant le jeu du Malin et de ses sbires, dans le pire des cas cela poussera le protestant aux vices et à la débauche et in fine à la perdition spirituelle définitive, en faisant de lui un adepte actif du Malin sous peau chrétienne.

On comprend mieux l'une des raisons premières du pourquoi du financement par la Synagogue de Satan du Protestantisme (en plus de l'utilité prodigieuse qu'il a eu pour saper l'influence de l'Eglise au profit du Judaïsme et peu après de la Franc-Maçonnerie, donc de la Contre-Eglise inspirée précisément par ces "forces mystiques obscures" dont nous parlions au début).

Pas de hasard dans ce monde et encore moins dans l'au-delà.

Venons-en maintenant au coeur du sujet, la réfutation définitive de cette doctrine protestante qui veut que "la foi sans les oeuvres sauve".

Nous répondrons à cela que "la foi doit éclairer les oeuvres" et que "les oeuvres sont inséparables de la justification de celle-ci devant Dieu".

En clair, c'est cette combinaison des deux qui amène le véritable salut pour l'homme, conscient des réalités spirituelles.

Le reste vient du Malin pour éloigner l'homme de Dieu.

Ce point de vue de la nécessité des bonnes oeuvres pour le salut est rappelé à maintes reprises par le Christ lui-même, de même que par tout ce qui dans le Nouveau Testament n'a pas été traficoté par des sophistes et des traditions d'hommes à l'heure actuelle.


Voici donc un panel de citations qui réfutera une bonne foi pour toutes le mensonge des protestants.

Matthieu 5- 14 à 16


Jésus lors du sermon sur la montagne aux croyants :



Citation :
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;
et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

http://saintebible.com/matthew/5-15.htm

Peu après, Jésus met en garde les croyants sur les scribes et les pharisiens du Judaïsme :

Mathieu 5:20

Citation :
Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

http://saintebible.com/matthew/5-20.htm


Peut-on être plus clair ?

Comment accomplir la justice si ce n'est par des oeuvres ?

Le Christ affirme donc explicitement que le salut (le royaume des cieux ou le paradis) sera fermé à ceux dont les oeuvres de justice ne surpasse pas celles des chefs religieux du Judaïsme.

Qui croire, les protestants sophistes (les mêmes qui ne pipent pas un mot sur les judéo-sionistes criminels aujourd'hui) ou le Messie ?

Mais continuons de plus belle, Jésus-Christ à propos du jugement :

Mathieu 25 - 31 à 46


Citation :
Or, quand le Fils de l'homme viendra dans sa majesté, et tous les anges avec lui, alors il s'assiéra sur le trône de sa majesté.

Et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il les séparera les uns d'avec les autres, comme le pasteur sépare les brebis d'avec les boucs ;

Et il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.

Alors, le roi dira à ceux qui seront à sa droite ; venez, les bénis de mon Père, possédez le royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde :

Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais sans asile, et vous m'avez recueilli ;

Nu, et vous m'avez vêtu ; malade, et vous m'avez visité ; en prison, et vous êtes venu à moi.

Alors les justes lui répondront : Seigneur, quand est-ce que nous vous avons vu ayant faim, et que nous vous avons rassasié ; ayant soif, et que nous vous avons donné à boire ?

Quand est-ce que nous vous avons vu sans asile, et que nous vous avons recueilli ; ou nu, et que nous vous avons vêtu ?

Ou quand est-ce que nous vous avons vu malade ou en prison, et que nous sommes venus à vous ?

Et le roi répondra, disant : En vérité, je vous dis : Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petit d'entre mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.

Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche : Allez loin de moi, maudits, au feu éternel, qui a été préparé au diable et à ses anges ;

Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez point donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez point donné à boire ;

J'étais sans asile, et vous ne m'avez point recueilli ; nu, et vous ne m'avez point vêtu ; malade et en prison, et vous ne m'avez point visité.

Alors eux aussi lui répondront, disant : Seigneur, quand est-ce que nous vous avons vu ayant faim, ou soif, ou sans asile, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne vous avons point assisté ?

Alors il leur répondra, disant : En vérité, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez point fait à l'un de ces petits, à moi non plus, vous ne l'avez point fait.

Et ceux-ci s'en iront à l'éternel supplice, et les justes dans la vie éternelle.

http://www.christ-roi.net/index.php/Vulgate

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

(je conseille cette grande bible d'exception, loin de toute les traductions modernes fallacieuses, insurpassable pour l'authenticité et la qualité de fond générale)

http://www.christ-roi.net/index.php/Vulgate

Celle-ci est très proche dans l'esprit :

http://jesusmarie.free.fr/bible_fillion.html

Ce sublime passage de Jésus-Christ sur la justice de Dieu, le salut et la damnation selon les oeuvres bonnes ou mauvaises faites à son prochain se passe de tout commentaires.

Le genre de passage que les sophistes criminels du protestantisme ont tout intérêt à cacher... car cela fout en l'air directement leurs propres mensonges voulant faire croire que les oeuvres n'y sont pour rien dans le salut, alors qu'au contraire elles sont ce qu'il y a de plus fondamentales dans le degré d'importance.

On comprendra alors les raisons qui font que les protestants, Luther le premier, avait en horreur ce passage de l'épitre de Jacques, chapitre 2 verset 14 à 20 :


Citation :
Que servira-t-il, mes frères, que quelqu'un dise qu'il a la foi, s'il n'a point les oeuvres ? Est-ce que la foi pourra le sauver ?

Si un de vos frères ou une de vos soeurs sont nus, et s'ils manquent de la nourriture de chaque jour,

Et qu'un de vous leur dise : Allez en paix, réchauffez-vous et rassasiez-vous, sans leur donnez ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela leur servira-il ?

Ainsi la foi, si elle n'a pas les oeuvres, est morte en elle-même.

Mais, dira quelqu'un : Toi, tu as la foi, et moi j'ai les oeuvres ; montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi je te montrerai ma foi par mes oeuvres.

Tu crois qu'il n'y a qu'un Dieu, tu fais bien ; mais les démons croient aussi, et ils tremblent.

Or veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est morte ?

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

On le voit, et toute personne qui a l'intelligence du coeur l'aura fort bien compris, les bonnes oeuvres priment et justifient la foi elle-même, qui est absolument morte sans elles.

Satan aussi à la foi et croit en Dieu, et une foi bien plus grande que beaucoup d'hommes, mais ses oeuvres le condamnent lui et les anges déchus.

Comprenez-vous ?

Ce passage cité de Jacques est tellement crucial que les sectateurs de Diable n'ont rien trouvés de mieux que de subtilement infiltrer (une fois n'est pas coutume...) leurs venins immédiatement juste après ce passage-clé (pas de hasard dans ce monde : "le diable est dans le détail" !), en corrompant cette notion fondamentale du salut par les bonnes oeuvres justifiant la foi, rappelé par Jacques et prôné, répété de manière multiple par le Christ dans son apostolat, par ce passage démoniaque que voici :

Citation :
Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel.

Les sectateurs de Satan ayant agi pour subvertir cette notion de salut par la foi et les bonnes oeuvres par un renvoi malsain au Judaïsme de l'Ancien Testament et à l'histoire criminelle (probablement falsifiée comme tout le reste d'ailleurs) d'Abraham mis dans la bouche de Jacques, cet Abraham de l'Ancien Testament des scribes et des pharisiens, lui-même condamné et certainement pas justifié par l'enseignement du Christ au vue de ses oeuvres, en offrant son fils sur l'autel. (ce qui fait de lui un tueur d'enfant ni plus ni moins, ses oeuvres condamnant sa foi et non pas la justifiant)

Violant ainsi le commandement "tu ne tueras point", qui plus est un enfant innocent, cela est une preuve patente que le Dieu d'Abraham de l'Ancien Testament est un démon tentateur n'ayant rien à voir avec le Père du Christ, qui lui ne peut commander de faire le mal, et encore moins tenter l'homme, ce qui est d'ailleurs rappelé par Jacques en 1:13.


Citation :
Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

http://saintebible.com/james/1-13.htm

C'est Satan qui tente l'homme et non Dieu.

Pourtant dans l'Ancien Testament du Judaïsme, "Jéhovah" tente Abraham en lui demandant de sacrifier un enfant, ce qu'Abraham aurait fait sans hésiter dans sa folie satanique à ce moment-là, c'est-à-dire dans sa foi morte et aveugle, que la divinité Jéhovah attendait précisément de lui.

Quand la fausse divinité Jahwé/Jéhovah (celle là même vénérée dans la haute-maçonnerie kabbalistique, cherchez l'erreur !) vue que sa foi aveugle était à son paroxysme, elle fut satisfaite de son vice et intimât alors à ce fou-furieux d'Abraham d'arrêter le massacre pour que celui-ci puisse courir sacrifier un bélier à la place, ce que ce taré alla faire immédiatement, sans hésiter une seconde, sous les yeux de son fils attaché sur le bûcher, alors que deux secondes auparavant il était en train de lever la main sur celui-ci dans le but de l'assassiner !!!

Ne parlons-même pas des sacrifices abominables d'animaux en général, qui pullulent dans l'Ancien Testament et qui plaisent tant "aux narines de Jahwé", d'ailleurs condamnés par le Christ lui-même en Matthieu 9 - 13, ce qui en dit long sur la nature réelle de ce "dieu" d'Abraham des lévites/pharisiens en opposition au Père du Christ :


Citation :
Allez apprendre ce que signifient ces mots prononcés par Dieu : “Je désire la bonté et non des sacrifices d’animaux.”

http://fr.bibles.org/fra-FRC97/Matt/9

Voilà pour l'histoire d'Abraham tirée du Judaïsme, il est d'ailleurs à suspecter que celle-ci soit ni plus ni moins qu'une horreur falsifiée.

On peut difficilement faire plus satanique et être plus loin des commandements du Christ.

http://bible.catholique.org/livre-de-la-genese/3528-chapitre-22

Moralité :

La foi sans les bonnes oeuvres est morte, et elle l'est encore plus avec des oeuvres mauvaises.

Voilà ce que les sectateurs de Satan essaient de vous faire oublier, avec notamment une infiltration subtile (et maligne) des "textes sacrés".

C'est par l'intelligence du coeur et le message principiel de Jésus qu'il faut vous laisser guider et non par les sophismes des démons et les traditions d'hommes au coeur perverti, car c'est au fruit que l'on reconnait l'arbre et c'est ainsi que l'on peut différencier sans l'ombre d'un doute ce qui vient du Christ et de l'Antéchrist, autant que ce qui vient de Dieu se différencie clairement par les principes de celui qui veut se faire passer pour Dieu (c'est-à-dire l'Adversaire, l'Usurpateur, le Diable ou Satan).

Ne pas confondre la lumière divine qui vient du coeur avec la lumière luciférienne qui souille le coeur et égare l'homme, le Christ nous le rappelle en Matthieu 6 - 21 à 23 :


Citation :
Où en effet est ton trésor, là aussi est ton coeur.

La lampe de ton corps est ton oeil. Si ton oeil est simple, tout ton corps sera lumineux.

Mais si ton oeil est mauvais, tout ton corps sera ténébreux.

Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, les ténèbres elles-mêmes que seront-elles ?

http://www.christ-roi.net/index.php/Vulgate

Comprendre ici ce verset 23 :

Citation :
Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !

http://saintebible.com/matthew/6-23.htm

C'est l'oeil du coeur qui éclaire l'homme. L'appel à être humble ("si ton oeil est simple") est fondamentale de la recherche de la droiture intérieure, loin des folies et des convoitises de l'esprit du monde, inspiré du Malin et de ses anges.

Aussi le Christ enchaîne :


Citation :
Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Mammon (certains orthographient Mamon) est le démon de l'avarice, une entité maléfique de première importance au service de Satan.

http://possession-et-damnation.fr/home/mammon-le-demon-de-lavarice/

Certains l'identifie par un raccourci facile à Satan lui-même.

Les protestants et les juifs parasites qui escroquent les peuples et les nations avec usure pour s'enrichir sur la misère des pauvres et des humbles ont choisis leur maître, c'est le moins que l'on puisse dire !

Revenons au centre de notre sujet, le sophisme notoire des protestants : "la foi sans les oeuvres sauve".

Très utile en effet pour se donner bonne conscience, tel le banquier qui roule les autres soi-disant la main sur le coeur, si vous voyez ce que je veux dire... mais passons, et enfonçons le clou.

Mathieu 7 - 15 à 21


Citation :
Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous sous des vêtements de brebis, tandis qu'au-dedans ce sont des loups ravissants :

Vous les connaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des ronces ?

Ainsi, tout arbre bon produit des fruits bons ; mais tout mauvais arbre produit de mauvais fruits.

Un arbre bon ne peut produire de mauvais fruits, ni un arbre mauvais produire de bons fruits.

Tout arbre qui ne produit point de bon fruit sera coupé et jeté au feu.

Vous les connaîtrez donc à leurs fruits.

Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là entrera dans le royaume des cieux.


http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Encore une fois l'insistance du Christ au salut par les bonnes oeuvres est fondamentale et enseignée hors de doute, autant que la dénonciation des faux prophètes et des sophistes se réclamant de Lui tout en produisant de mauvais fruits (de mauvaises oeuvres).

C'est une condamnation implacable du sophisme protestant qui affirme en opposition totale au Christ que  "la foi sans les oeuvres" sauve.

Ils sont précisément de ceux aujourd'hui qui disent "Seigneur Seigneur" tout en n'enseignant pas de faire la volonté du Père dans les cieux, par les bonnes oeuvres qui mènent au salut... et même ils condamnent cela carrément comme on l'a vu clairement, le présentant comme s'opposant à "leur" propre doctrine du salut (traditions d'hommes), ils sont donc condamnés clairement eux aussi ainsi que leurs sophismes par la Parole même du Christ.

Cela ne peut être plus clair.

La suite l'est tout autant, verset 22 à 23 :


Citation :
Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en votre nom que nous avons prophétisé; en votre nom que nous avons chassé des démons, et en votre nom que nous avons fait beaucoup de miracles ?

Et alors je leur dirai hautement : Je ne vous ai jamais connu : retirez-vous de moi, vous qui opérez l'iniquité.

Il ne suffit pas de se prétendre chrétiens et de prophétiser au nom du Christ si l'enseignement donné est contraire à Celui du Christ et à ses principes.

Cela n'est rien d'autres qu'un blasphème et une tromperie au service de Lucifer.

On juge l'arbre à ses fruits comme on dit, à quel point cela l'est encore plus pour Dieu, qui sait ce qu'il y a dans le coeur des hommes, au delà de leurs "prétentions".

Continuons encore, la célèbre parabole du bon samaritain enseignée par Jésus :


Luc 10 - 25 à 37



Citation :
25 Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver : Maître, que dois–je faire pour hériter la vie éternelle ?
26 Jésus lui dit : Qu’est–il écrit dans la loi ? Qu’y lis–tu ?
27 Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi–même.
28 Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras.
29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : Et qui est mon prochain ?
30 Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort.
31 Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre.
32 Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre.
33 Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit.
34 Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.
35 Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit : Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour.
36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands ?
37 C’est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit : Va, et toi, fais de même.

http://www.entretienschretiens.com/083%20La%20parabole%20du%20bon%20Samaritain%20-%20Lc%2010%2825-37%29.htm


Cette magnifique parabole se passe de nombreux commentaires tant elle brille par sa merveilleuse clarté.

Jésus-Christ enseigne tout simplement que c'est par l'intelligence du coeur et les bonnes oeuvres que l'homme atteindra le salut.

Les sophismes du protestantisme à propos de leur foi morte pouvant sauver en s'abstenant de faire le bien sont donc encore une fois mis à nu par la vérité divine.

Poussons même le raisonnement plus loin, n'en déplaisent à certains coincés dans une foi aveugle : ce n'est pas les traditions d'hommes se rattachant par des rites et autres coutumes quelconques qui sauvent : c'est ses bonnes oeuvres et ses principes qui témoigneront de sa foi, quel qu'il soit, qui sauve, et cette parabole du Christ ne laisse point de doutes là-dessus, avec l'exemple du samaritain.

Que l'homme se vantant donc d'être plus proche de Dieu parce qu'il est catholique, musulman ou protestant ne s'enfle pas d'orgueil : Dieu jugera son coeur au dernier jour et ce n'est pas sa tradition qui le sauvera mais bien ses oeuvres et ses principes.

Toute Tradition légitime est un appel à l'élévation spirituelle, à la justice et aux bonnes oeuvres, aux principes qui transcendent, à l'image de ce que veux véritablement Dieu et de ce qu'Il est, tout simplement.

Le reste vient du Malin.

Le message du Christ n'est pas autre chose dans sa sublimité que ce rappel des principes divins oubliés par les hommes de son époque.

Nous pourrions encore continuer longtemps avec des preuves de ce genre, mais cela est bien suffisant.

Je ne peux que conseiller la lecture des Evangiles et à fortiori la mise en application par la foi et les oeuvres de ces principes, pour renforcer cette compréhension en vous et la faire rayonner en vous et hors de vous.

Non pour se glorifier soi-même mais pour glorifier Dieu et ses principes, source de toute bonté et de toute sagesse.

Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2367
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.   11/9/2015, 01:04

Mensonge n°2 (sophisme activement promu par plusieurs mouvements protestants ou d'inspiration protestante, tout particulièrement par les "Témoins de Jéhovah" (TJ) et les "Adventistes du septième jour" :


"l'âme n'est pas immortelle", ou pour encore être plus précis, ce qui est encore plus malin et vicieux dans le sophisme matérialiste d'ailleurs : "l'âme de l'homme ne survit pas à la mort du corps physique".


Sous entendu, lorsque le corps humain meurt, son âme, son esprit, absolument tout meurt avec lui (par on ne sait trop quel procédé...), "acta est fabula" comme on dit.

Le matérialisme, et même une sorte de nihilisme peut être atteint par ce point de vue pontifié en gras et en grosse lettre par les Témoins de Jéhovah sur leur site officiel, et qui résume clairement le mensonge que nous nous proposons de démonter :

Citation :

LA RÉALITÉ :

Il n’y a pas de survie après la mort.


http://www.jw.org/fr/publications/revues/wp20091101/mythe-ame-est-immortelle/

La doctrine des adventistes du septième jour est absolument, fondamentalement, intégralement identique sur ce point.


Citation :
Au moment de la mort le souffle s'en va et l'individu redevient poussière.

http://www.rennes-adventiste.org/questions-bibliques.html



Point barre.

En fait la doctrine des Témoins de Jéhovah (tirée de leurs interprétations bien à eux et fort "subjective" des écritures) suggère que leur Dieu, "Jéhovah", réalisera son dessein à la fin de la bataille d'Armageddon qui verra la
résurrection des Justes pour qu'il vivent éternellement dans le "paradis terrestre".

Le paradis n'est donc plus une finalité céleste et transcendante mais bien matérielle et purement terrestre chez eux, ce qui en soit est logique dans la négation du vice qui nie l'essence même de l'âme et de l'esprit.

http://www.tj-encyclopedie.org/Paradis



Ils insistent bien sûr sur cette négation dans de nombreux passages :


Citation :
l’âme n’est pas immortelle

http://www.jw.org/fr/temoins-de-jehovah/faq/les-temoins-de-jehovah-sont-ils-chretiens/

Idem évidemment pour les adventistes comme on l'a dit, bien que nous insistions plutôt sur l'exemple des Témoins de Jéhovah en guise d'exemple choisi pour ne pas trop alourdir de citations le message.


Citation :
Les adventistes enseignent que l'âme n'est pas immortelle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_adventiste_du_septi%C3%A8me_jour#Doctrine_des_choses_derni.C3.A8res_.28croyances_fondamentales_24-28.29


Citation :
Adventiste moi-même, je confirme que nous ne croyons pas à l'immortalité de l'âme. Pour ce qui est de la Trinité, il faut savoir que nos pionniers avaient rejeté cette fausse doctrine.
(querelle de chattes de gouttières entre les TJ et les adventistes, sauf sur les vices fondamentaux Razz)

http://www.forum-religion.org/adventiste/difference-entre-les-adventistes-et-les-temoins-de-jehovah-t21759-210.html

Je pourrais en citer infiniment d'autres de ce genre et grossir le message de 100 000 caractères supplémentaires sans aucun problème, mais là n'est pas le but.


Bien sûr ils prônent cette négation tout en reconnaissant l'autorité de Jésus sur chaque homme et ils affirment de même ainsi suivre sa Parole (une Parole qui suggère bien sûr elle tout le contraire au sens le plus large du terme : l'immortalité de l'âme, à fortiori pour ceux qui sont sauvés, comme nous allons le voir juste après en détail, par le propre message du Christ dans l'Evangile et aussi celui de ses apôtres, qui naturellement affirment exactement la même chose : la survivance de l'être, donc de l'âme et de l'esprit, au corps physique)


En fait cette doctrine des TJ pousse le vice jusqu'à prétendre que tout ceci est une ruse du diable, ce qui est grave :


Citation :
Pour le jéhovisme, doctrine annihilationiste, la croyance en l'immortalité de l'âme est fausse et résulte d'un mensonge de Satan, le diable

https://fr.wikipedia.org/wiki/Doctrine_des_T%C3%A9moins_de_J%C3%A9hovah#Le_p.C3.A9ch.C3.A9_d.27Adam.2C_et_ses_cons.C3.A9quences

Idem pour les adventistes, comme Roger Morneau qui s'est fait manipulé par le Diable et qui croit, à rebours de toute vérité que "l'immortalité de l'âme" est une ruse du diable :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6179-roger-morneau-au-coeur-du-surnaturel-interview-tv-traduite?highlight=morneau

Gros point noir de cette vidéo qui pour le reste contient beaucoup de choses intéressantes.

Morneau s'est fait manipulé par Satan sur un point clé en vérité (il faut, pour bien comprendre ce point complexe qui sortirait du cadre de ce sujet, lire son livre sans oeillère, qui seul peut permettre d'en saisir véritablement tous les mécanismes) : le Diable rusé comme pas possible avait en réalité pressenti par avance sa désertion de la société secrète et a tiré parti de cet avantage pour avoir un tour d'avance sur les évènements :  lui suggérant ainsi des sophismes d'inversions sur l'âme tout en lui faisant croire que les "adventistes" étaient "seuls" dans la vérité, pour qu'il puisse s'y rendre ensuite et rester trompé sur un point crucial (et tromper d'autres personnes ensuite) et ce, complètement à son insu.

Morneau ne s'en rend pas compte le moins du monde ni dans sa vidéo ni dans son livre, mais cette grille de lecture est cruciale pour saisir tous les rouages de cette manipulation démoniaque.

On peut difficilement faire plus fort dans le genre inversion des valeurs que de croire que "l'immortalité de l'âme est une ruse du diable" , et toute la ruse du diable est là justement, dans ce processus d'inversion absolu ayant permis de faire croire cela à certains chrétiens. (pour les matérialistes, déjà beaucoup plus dégénérés, il usera par contre du "darwinisme" ou autres sophismes assimilés)

Beaucoup de Témoins de Jéhovah (et d'adventistes) sont donc sincèrement trompés par ce genre de sophismes et essayent malgré eux d'être de bons chrétiens, ce message s'adresse donc également à leur coeur et à leur intelligence pour qu'ils prennent conscience que leur propre élite les ont manipulés et les manipulent encore à des fins de subversion spirituelle et de conspiration antichrétienne.

L'influence de l'illuminisme satanique se fait ressentir chez cette élite, il suffit de voir certains "symboles", jugez-en par ce qui trône dans le périmètre immédiat et est intimement lié à la sépulture du fondateur des témoins de Jéhovah, donc à la source-même de la doctrine qui nie la survivance de l'âme ni plus ni moins :




Citation :
Russell fut inhumé sur la propriété de la Société de la Tour de Garde, au
Rosemont United Cemetery, à sept kilomètres au nord de Pittsburgh. Il
repose avec ses oeuvres, dans une boîte scellée, à proximité d’une
pyramide de granit rose à base carrée. Sur les côtés de la pyramide
trône, dans la partie supérieure, le symbole des Templiers. Ses partisans
fixèrent sur le côté de la pyramide une plaque et sa photographie,
certainement pour détourner l’attention de la tombe principale. Pourquoi
Russell tenait-il à ce qu’une pyramide fût érigée à quelques mètres de son lieu de sépulture ?

http://www.pdfarchive.info/pdf/D/De/De_Ruiter_Robin_-_Temoins_de_Jehovah_Les_missionnaires_de_Satan.pdf

Ca en dit long sur l'affiliation du personnage n'est ce pas, jugez-en par le sceau des Illuminati :



http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8143-temoins-de-jehovah-missionaires-de-satan?highlight=j%E9hovah

Quand c'est des personnes de ce genre-là (vouant eux-mêmes un culte à Satan) à la source d'une doctrine prônant une telle négation, l'on doit se poser la question du mobile du crime.

Qui cela sert-il ?

Et évidemment "comme par hasard", pour argumenter leurs sophismes antichrétiens de négation de l'âme, devinez ce qu'ils citent, et ce à quoi ils renvoient à tout bout de champ ?


Citation :
Dans la Bible, « âme » est la traduction du mot hébreu nèphèsh et du mot grec psukhê. Le mot hébreu signifie littéralement « un être qui respire », et le mot grec désigne « un être vivant * ». L’âme est donc la créature tout entière, et non pas quelque chose en elle qui survit à la mort du corps. Voyons comment la Bible montre que l’âme humaine est la personne tout entière.


Adam n’a pas reçu une âme ; il « devint une âme vivante ».



  • D’après la Bible, quand Dieu a créé le premier homme, Adam, celui-ci « devint une âme vivante » (Genèse 2:7, Ostervald). Adam n’a pas reçu une âme. Il est devenu une âme vivante, autrement dit une personne.
  • La Bible dit qu’une âme peut travailler, avoir faim, manger, obéir à des lois ou toucher un cadavre (Lévitique 5:2 ; 7:20 ; 23:30 ; Deutéronome 12:20 ; Romains 13:1). Ce genre d’actions ou de sensations fait intervenir la personne tout entière.


L’âme est-elle immortelle ?


Non, l’âme peut mourir. Des dizaines de versets montrent que l’âme est mortelle. En voici des exemples :

  • « L’âme qui pèche est celle qui mourra » (Ézékiel 18:4, 20, Ostervald).
  • Dans l’antique Israël, quelle était la sanction pour les fautes les plus graves ? L’ « âme » du coupable devait être « retranchée » (Exode 12:15, 19 ; Lévitique 7:20, 21, 27 ; 19:8, Darby). En d’autres termes, il était « mis à mort » (Exode 31:14, Darby).
  • Dans certains versets, l’expression littérale « âme morte » désigne le corps d’une personne après sa mort (Lévitique 21:11 ; Nombres 6:6). Beaucoup de traductions de la Bible emploient les mots « corps mort » ou « personne morte » dans ces versets. Mais c’est le mot nèphèsh, c’est-à-dire « âme », qui est utilisé dans l’hébreu original.



« Âme » peut vouloir dire « vie »


Dans la Bible, « âme » peut aussi être synonyme de « vie ». C’est le cas dans Job 33:22, où le mot hébreu traduit par « âme » (nèphèsh) est utilisé en parallèle avec le mot « vie ». Dans le même ordre d’idées, la Bible montre qu’on peut risquer ou perdre son âme, c’est-à-dire sa vie (Exode 4:19 ; Juges 9:17 ; Philippiens 2:30).
Cet emploi du mot « âme » permet de mieux comprendre Genèse 35:18 où on lit que l’âme « sortait » ou « s’en allait » (Darby). Cette image indique que la vie de la personne prend fin. Dans certaines traductions, l’expression de Genèse 35:18 est rendue par « dans son dernier souffle » (Traduction Œcuménique de la Bible ; Bayard).

D’où vient la croyance en l’immortalité de l’âme ?


Les religions chrétiennes qui croient en l’immortalité de l’âme ne tirent pas cet enseignement de la Bible, mais de la philosophie grecque. Voici ce qu’on peut lire dans une encyclopédie : « Quand la Bible fait mention de l’âme, cela a trait au principe de la respiration. Elle ne fait aucune différence entre l’âme immatérielle et le corps charnel. Les notions chrétiennes d’une division entre l’âme et le corps trouvent leur origine chez les Grecs de l’Antiquité » (Encyclopædia Britannica).
Dieu ne tolère pas qu’on mêle à ses enseignements des philosophies humaines comme la croyance en l’immortalité de l’âme. Le message de la Bible est clair : « Soyez sur vos gardes : il se peut qu’il y ait quelqu’un qui vous entraînera comme sa proie au moyen de la philosophie et d’une vaine tromperie selon la tradition des hommes » (Colossiens 2:8).

http://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/questions-bibliques/qu-est-ce-que-l-ame/

A peu près vingt passage de la Thorah lévitique !!! (+ deux/trois passages interprétés à rebours, hors contexte ou à l'aide de traduction déviée du Nouveau Testament pour faire croire que cela "concorde" sic !)

Comme constaté donc, et donné dans le mille, la source est le Judaïsme bien sûr, tout particulièrement les sophismes notoirement sataniques de l'Ancien Testament (notamment Lévitique, Deutéronome, Ezekiel, Genèse etc...) corrompus par les Lévites et les Pharisiens dont on peut voir, grâce au rappel de ce lien :



Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon



, jusqu'à quelle profondeur abyssale de vices criminels et de matérialisme dégénéré corrupteur ces scribes diaboliques sont descendus.

Pas de "hasard" dans ce monde, cela sert la
Synagogue de Satan et son projet messianique à longue échéance.



Les Témoins de Jéhovah et autres dénominations "chrétiennes" protestantes de ce type semble oublier un certain avertissement pourtant d'importance :


Citation :
Gardez-vous soigneusement du levain des pharisiens et des sadducéens.

C'est la Parole de Jésus-Christ lui-même dans "Mathieu XVI- verset 6", qui nous met clairement en garde contre le levain (c'est-à-dire la doctrine) des scribes du Judaïsme.


http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Cela se passe de tout commentaires superflus.

Et il insiste bien sur leurs natures sataniques de damnés, vu l'importance et l'emprise de subversion notoire sur l'âme humaine de ces serpents que sont les chefs religieux du Judaïsme et autres rédacteurs/corrupteurs de leurs textes dits "sacrés" :

Citation :
Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

Matthieu 5:20

http://saintebible.com/matthew/5-20.htm

Il est pour le moins douteux que les dénominations protestantes de type Témoins de Jéhovah et autres Adventistes du Septième Jour n'aient pas eu à l'esprit ces rappels du Messie lorsqu'ils font la promotion active de leur matérialisme qu'est le mensonge numéro 2 :  "Il n’y a pas de survie après la mort".

On trouve aussi un passage qui mérite que l'on s'y arrête, trouvé dans l'ouvrage fondamental (donné à tout Témoins de Jéhovah qui se respecte pour sa "formation dialectique") intitulé "Comment raisonner à partir des écritures" ( http://m.wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1200274789 ) à la page 29 - section "âme" , au sous-chapitre intitulé "Certains exégètes, qui ne partagent pas nos convictions, reconnaissent-ils néanmoins que c'est ce qu'enseigne la Bible à propos de l'âme ? " :


Citation :
La croyance selon laquelle l'âme continue d'exister après la dissolution du corps est matière à spéculations philosophiques ou théologiques plutôt que simple article de foi ; d'ailleurs, nulle part les saintes écritures n'enseignent expressément cette croyance."

- The Jewish encyclopedia (1910), tome VI, p.564

Citer comme source concordante à leur négation sur la survivance de l'âme, l'encyclopédie juive sous contrôle du talmudisme international et de la judéo-maçonnerie n'est-pour le moins pas très fiable et judicieux, c'est le moins que l'on puisse dire, mais cela se comprend dans le projet de cette élite...

Cette même élite satanique qui, par l'une de ses courroies de transmission les plus puissante et subversive pour damner les âmes, qui est à la source même de la déviation moderne et anarchique ayant provoqué la Révolution française, l'Illuminisme (et les conspirateurs révolutionnaires Jacobins qui s'y rattachent), enseignait à leurs adeptes puis ont suggéré à la masse que :


Citation :
 "la mort n'est qu'un sommeil éternel"



(Barruel, mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, tome IV, page 45 - chapitre "De la conspiration des sophistes, du sophisme et de l'impiété" : http://archive.org/search.php?query=M%C3%A9moires%20pour%20servir%20%C3%A0%20l%27histoire%20du%20Jacobinisme )

Ce genre de sophismes se retrouve à peu de choses près dans les déviations de l'adventisme sur la négation de la survivance de l'âme :


Citation :
l'âme humaine est mortelle et [...] l'état des morts est un sommeil, dont tout le monde se réveillera au retour du Christ, les uns pour une vie éternelle et sans mal, les autres pour une véritable mort définitive ainsi que la destruction du Mal.

http://www.paea.adventiste.pf/a-propos-des-adventistes-du-7-egrave-me-jour

Toute proportion gardée, de curieux parallèles émergent des sophismes des ténèbres véhiculé par les Illuminati, et il est fort à parier que l'influence d'un certain ange déchu n'y soit pas le moins du monde étrangère.

Dans le lien déjà cité au-dessus des Témoins de Jéhovah, on remarque aussi ces passages que je souligne, et sur lesquelles il faut nous arrêter deux secondes :


Citation :

D’où vient la croyance en l’immortalité de l’âme ?



Les religions chrétiennes qui croient en l’immortalité de l’âme ne tirent pas cet enseignement de la Bible, mais de la philosophie grecque.

Voici ce qu’on peut lire dans une encyclopédie : « Quand la Bible fait mention de l’âme, cela a trait au principe de la respiration. Elle ne fait aucune différence entre l’âme immatérielle et le corps charnel. Les notions chrétiennes d’une division entre l’âme et le corps trouvent leur origine chez les Grecs de l’Antiquité » (Encyclopædia Britannica).


Dieu ne tolère pas qu’on mêle à ses enseignements des philosophies humaines comme la croyance en l’immortalité de l’âme.

Sous-entendu clair et net et prôné d'ailleurs par tous les Témoins de Jéhovah : le corps physique et l'âme sont une seule et même chose (sic !!!)

Ce boniment énorme est néanmoins très pratique quand il s'agit de suggérer ensuite qu'à la mort du corps l'âme disparait avec lui, bref que la mort physique est synonyme de mort de l'âme.

Nous allons voir juste après ce qu'il en est vraiment, selon l'enseignement même du Christ...

Cet ensemble de sophismes notoirement sataniques permettent en définitive de nier le paradis et l'enfer, ainsi que de nier le monde surnaturel divin et le monde préternaturel luciférien, de même qu'ils nient l'essence de l'âme et de l'esprit des êtres humains en servant in fine cette cause bien matérialiste et trompeuse du "paradis terrestre" (rejoignant et servant surtout le rêve du messianisme juif talmudique... donc satanique cherchez l'erreur !) prônée par les TJ et autres adventistes.

Ceci, véritablement, à pour conséquence très fâcheuse de nier en définitive tout appel d'élévation à la transcendance pour l'être humain, transfigurant les choses illusoires et passagères du monde matériel.

L'ampleur du mal est donc profond.

Un paquet de vices émanent donc, ni plus ni moins, découlant tous du vice premier qui est le fond-même du mensonge (satanique) numéro 2 prôné par ces mouvements protestants, et qui est, résumons-le :


Citation :
Il n’y a pas de survie après la mort / l'âme de l'homme ne survit pas au corps physique



Nous avons fait le tour de la présentation du problème, passons maintenant au dynamitage en règle de celui-ci.

Pour argumenter contre cette croyance qui pousse l'être humain au nihilisme et qui revient in fine à nier sa propre nature spirituelle, nous allons donc démontrer clairement, et par dessus tout prouver par les textes que selon la Parole même du Christ en personne (que les "Témoins de Jéhovah" et les "Adventistes du septième jour" prétende suivre pour mieux la violer en fin de compte... bien souvent inconsciemment, sauf pour leur élite, initiée au plan mondialiste), autant que la parole d'un apôtre de première importance du Nouveau Testament dont ils se réclament là-aussi (pour encore mieux violer ses enseignements une fois de plus...) ces deux principes fondamentaux du Christianisme :

Immortalité de l'âme des justes - survivance évidente de l'esprit et de l'âme au monde physique.



Citation :
Jésus contre les juifs - Jean VII 45-52

45 - Pour moi, si je dis la vérité, vous ne me croyez point.
46 - Qui de vous me convaincra de péché ? Si je vous dit la vérité, pourquoi ne me croyez-vous point ?
47 - Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu. Et si vous ne les écoutez point, c'est parce que vous n'êtes point de Dieu.
48 - Mais les juifs répondirent et lui dirent : Ne disons-nous pas avec raison que tu es un Samaritain, et qu'un démon est en toi ?
49 - Jésus repartit : Il n'y a pas de démon en moi ; mais j'honore mon Père, et vous, vous me déshonorez.
50 - Pour moi, je ne cherche point ma gloire ; il est queluq'un qui la cherchera et qui jugera.
51 - En vérité, en vérité, je vous le dis : Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.
52 - Mais les juifs lui dirent : Maintenant nous connaissons qu'il y a un démon en toi. Abraham est mort et les prophètes aussi, et tu dis : Si quelqu'un garde ma parole, il ne goûtera jamais de la mort.

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Le Christ leur parle des principes divins, de l'immortalité de l'âme et de l'esprit des justes, qui ont gravés et tenus la Parole dans leur être spirituel. Mais les juifs corrompus et matérialistes ne comprennent rien à ce qu'il dit et l'accusent (par le procédé typique "d'inversion accusatoire" dont ils sont passés maîtres) d'être "inspiré par le démon" (sic !).


Ne voit-on pas exactement le même procédé "d'inversion accusatoire" aujourd'hui chez les témoins de Jéhovah et les adventistes matérialistes, quand ils accusent la foi des justes dans la Parole et dans l'immortalité de l'âme, en suggérant qu'il s'agit d'un "mensonge de Satan" (sic !!!) ?

Comment peuvent-ils nous dire que l'âme de tout être humain sans exception, même celle de ceux qui garde la parole, meurt à coup sûr, alors que le Christ affirme ouvertement que "celui qui garde sa Parole ne verra jamais la mort."

Or tout corps physique meurt évidemment, donc c'est bien de l'âme et de l'esprit, bref de ce qui constitue l'essence de l'être véritable, dont il est question ici, cela ne fait pas le moindre doute.

Alors qui croire, Jésus-Christ le Messie de Dieu ou des hommes qui se prétendent de Jésus-Christ et qui nient sa Parole ???

Mais continuons de plus belle :

Passage du Christ explicite sur la survivance de l'âme au corps physique et la séparation évidente entre les deux :


Citation :
Matthieu X - 28

Ne craignez point ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuez l'âme ; mais craignez plutôt celui qui peut précipiter l'âme et le corps dans la géhenne.

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Explicite. Le Christ, au courant des réalités spirituelles autant que principielles, parle ici évidemment des assassins et des meurtriers criminels parmi les hommes.

Il nous dit tout simplement "n'ayez pas peur !" Si ces assassins peuvent vous tuer physiquement, ils ne peuvent absolument rien contre votre âme, en gros ils ne peuvent absoluement pas tuer votre véritable être intérieur, qui survivra bien évidemment à leurs crimes, car le corps physique n'est qu'une enveloppe charnelle temporelle pour le corps spirituel, pour l'être véritable. Et le Christ de terminer en beauté : "craignez plutôt celui qui peut précipiter l'âme et le corps dans la géhenne."

Rappel fort et symbolique pour les êtres humains de passage sur cette terre, ce qui renvoie évidemment au salut ou à la damnation des âmes, aux réalités spirituelles et aux vérités principielles.

Comment alors les témoins de jéhovah et autres adventistes peuvent-ils venir nous dire après ça que le corps physique et l'âme sont une seule et même chose, que l'âme meurt en même temps que le corps, qu'il n'y a pas de survie après la mort, de surcroit en prétendant suivre la Parole du Christ qui affirme intégralement le contraire ???

Citation :
en vérité, je vous le dis : Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.

Peut-on être plus clair ?

Quand aux criminels, aux assassins, aux pervers, bref à tout ceux qui ont embrassé la cause luciférienne : ce sera la perdition et la damnation spirituelle (comme prônée dans Matthieu X-28), juste sentence de Dieu pour les meurtriers à l'image de leur père :


Citation :
"Vous avez le Diable pour père, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été homicide dès le commencement, et il n'est pas demeuré dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui ; lorsqu'il parle mensonge, il parle de son propre fonds, parce qu'il est menteur et Père du mensonge."

Jean VIII - 44 : Jésus-Christ aux juifs fils du Diable.


http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Passage très important qui résonne de manière intemporelle.

Continuons notre exposé du dynamitage du mensonge numéro 2, les preuves du contraire continuent encore et encore dans le Nouveau Testament.

Paul : lettre aux Philippiens - I 21/24

Citation :
21/ Car pour moi, vivre c'est le Christ, et mourir un gain.
22/ Que si je vis dans la chair, j'ai le fruit de mon travail ; et ainsi je ne sais que choisir.
23/ Car je me sens pressé des deux côtés, désirant d'être dissous et d'être avec Jésus-Christ, chose bien meilleure pour moi ;
24/ Et de demeurer dans la chair, chose nécessaire pour vous.

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Passage hautement symbolique qui contient un sens très profond.

"Vivre c'est le Christ" fait évidemment allusion ici à la vie spirituelle (on se rappellera encore une fois ces préceptes de Jésus : "Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort"), ce sur quoi Paul ajoute : "et mourir un gain", et là il parle bien évidemment de la mort physique, qu'il voit comme une récompense, ni plus ni moins.

Ce qui est confirmé quelques lignes plus loin par le verset 23 : "désirant d'être dissous (c'est-à-dire pour lui, la perte de son enveloppe charnelle) et d'être avec Jésus-Christ, chose bien meilleure pour moi".

Car il sait que par la Parole gravée en lui et par ses oeuvres (voir réfutation du mensonge numéro 1), il obtient le salut et rejoint le Paradis, le "Royaume spirituel du Christ".*

On remarque également l'instantanéité de ce passage : "désirant d'être dissous et d'être avec Jésus-Christ".

Son âme juste rejoint le Paradis à sa mort physique.

*
Citation :
Mon Royaume n'est pas de ce monde.

Si mon Royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient certainement pour que je ne fussent point livré aux juifs ; mais je l'assure, mon royaume n'est pas d'ici.

Jean XVIII - 36

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

Passage-clé qui en dit long sur les rêveries de "paradis terrestre".

Et nous pourrions ajouter à notre démonstration ce passage qui l'est tout autant (clé) sur la nécessité des bonnes oeuvres tiré du message numéro 1 (réfutant le sophisme numéro 1 du Protestantisme du salut sans les oeuvres) :

Citation :
Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là entrera dans le royaume des cieux.

Pourquoi vouloir nous parler de paradis "terrestre" lorsqu'il est question de royaume des "cieux" ?

Pour nier l'immortalité de l'âme des Justes, qui corrobore la Parole elle-même ?

Jean 14- 6



Citation :
Je suis la voie, la vérité, la vie.

Personne ne vient à mon père que par moi.

Que celui qui comprenne les principes qu'incarne le Christ ouvre l'oeil du coeur.


Maintenant pour revenir à ces illusions de paradis terrestre prônées par les Témoins de Jéhovah, il est nécessaire et utile de rappeler le sens de la Parole et la visée transcendante de Celle-ci :

le but de Dieu pour l'homme (dans sa Sagesse et sa Bonté) est l'appel à l'élévation spirituelle avec finalité céleste de l'être humain qui fait sa volonté, non pas une chimère lui suggérant de vivre soi-disant heureux sur Terre indéfiniment, suggestion tirée pour une grande part d'interprétation louche d'un texte qui l'est tout autant, la Genèse, remplit de sophismes manipulateurs et matérialistes comme toutes les supercheries contenues dans l'Ancien Testament (dont les passages encore légitimes et existants, notamment certains textes d'Isaie, évidemment les dix Commandements, ainsi que certains autres contenus dans la Sagesse, l'Ecclésiastique et Proverbes, liste non-exhaustive je peux en oublier certains, pour une grande part bribes de lumières côtoyant un monceau de vices) sont noyés, intégralement mélangés avec les horreurs abominables des scribes, lévites et autres pharisiens de la Synagogue de Satan condamnés par le Christ et tout les prophètes légitimes de l'histoire humaine, et par Dieu au suprême degré.

Le paradis est céleste et certainement pas terrestre, domaine de tout ce qui est temporaire et passager, cyclique et changeant, périssable bref matériel, au contraire de ce qui est céleste, immuable, éternel.

Une réalité transcendante intimement lié à l'intelligence du coeur qui mène au salut :


Citation :
Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent ; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.

http://saintebible.com/matthew/6-20.htm

Merci de m'avoir suivi jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2367
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.   24/9/2015, 04:01

Pour enfoncer encore un peu plus le clou de notre message numéro 1 ayant réfuté de manière claire, nette et précise le sophisme du Protestantisme faisant croire aux malheureux chrétiens trompés par celui-ci que "la foi sans les oeuvres sauve" , alors que c'est tout l'inverse qui est démontré imparablement par la Parole du Christ en personne dans l'Evangile (autant que d'apôtres après lui), nous pourrions encore citer la clôture du Nouveau Testament, avec ce passage "d'Apocalypse Chapitre XXII, 10-13", concernant la Parole du Seigneur par la bouche de l'ange qui révèle à Jean, après lui avoir rappelé de n'adorer que Dieu  :


Citation :
10- Il me dit encore : Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre, car le temps est proche.

11- Que celui qui fait l'injustice, la fasse encore ; que celui qui est souillé, se souille encore ; que celui qui est juste, devienne plus juste encore ; que celui qui est saint, se sanctifie encore.


12- Voilà que je viens bientôt, et ma récompense est avec moi, pour rendre à chacun selon ses oeuvres.

13- Je suis l'Alpha et l'Omega, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

http://www.priceminister.com/offer/buy/6170858/Abbe-J-B-Glaire-La-Sainte-Bible-Selon-La-Vulgate-Livre-ancien.html

La Vulgate latine ajoute en note une précision qui est naturellement évidente pour toute personne qui lira ce passage avec le coeur, mais qu'il est néanmoins bon de citer ici, pour couper court au cas où des trolls sionistes ou d'autres crapules enténébrées tenteraient de faire prendre des vessies pour des lanternes aux honnêtes gens, sur le sens du verset 11 :


Citation :
Que celui qui fait l'injustice, la fasse encore, etc. Ce n'est pas une permission ou un conseil donné au méchant de faire le mal, mais une simple supposition. Le vrai sens est donc : Si l'homme injuste continue ses injustices, il ne tardera pas en subir la peine ; de même que si celui qui est juste le devient encore davantage, il en recevra bientôt la récompense. Au reste, le verset suivant suffit pour justifier cette interprétation. Ajoutons que notre propre langue fournit des exemples de ce genre de construction.

Bref ce passage 10-13 du chapitre XXII est encore une autre preuve de plus de la primauté cruciale des oeuvres pour le salut et du montrueux sophisme pro Nouvel Ordre Mondial du Protestantisme (ce même Nouvel Ordre Mondial qui veut inverser le bien et le mal...) qui essaye de cacher cela et que nous avons mis à nu.

Que les chrétiens sincères mais trompés par le Protestantisme prennent le temps de méditer longuement avec le coeur ce sujet, pour ainsi être en harmonie avec la Parole du Christ et ses commandements, et surtout pour ne plus suivre les traditions d'hommes des crapules qui leur ont suggérés des vices odieux, qui n'ont que pour but de les mener à la perdition au plus grand profit du Diable et de ses anges.

Les passages 14-15 faisant suites aux 10-13 de notre démonstration mérite aussi d'être posté pour conclure en beauté :


Citation :
14- Heureux ceux qui lavent leurs vêtements, et qui ont ainsi le droit de manger les fruits de l'arbre de la vie et d'entrer par les portes dans la ville.

15- Mais hors de la ville, les êtres abominables, ceux qui pratiquent la magie, les gens immoraux, les meurtriers, les adorateurs d'idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge !

http://lire.la-bible.net/index.php?reference=apocalypse&versions[]=BFC



"Laver ses vêtements", parabole voulant dire "sanctifier sa vie", par la pratique des commandements du Messie et du Père qui est dans les cieux.

La voie du salut ne passe pas par autre chose, et la foi se justifie par cela, n'en déplaise à certains.

A méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6032
Age : 59
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.   20/1/2017, 13:02

Source de cet article sur un site résolument islamophobe mais au delà de cela, l'information est révélatrice !


« Année Luther » : le Vatican sort un timbre à l’effigie de l’hérétique, et le diocèse de Pescara a invité un protestant à en parler




Les célébrations des 500 ans de la Réforme instituée par Martin Luther continuent au sein de l’Eglise catholique, avec des initiatives multiples qui montrent que le rapprochement entre le pape François et les luthériens n’aura pas été un événement isolé. Le bureau philatélique et numismatique du Vatican a confirmé mardi à LifeSiteNews qu’un timbre à l’effigie de l’hérétique Luther, initiateur il y a 500 ans d’un schisme et d’une rupture aux conséquences désastreuses pour l’unité de l’Eglise et pour le salut des chrétiens, sortira en 2017. On apprend dans le même temps que l’archidiocèse de Pescara parraine un événement public où un théologien protestant viendra parler de la Réforme dans le cadre du dialogue œcuménique pour mieux présenter la pensée de Luther.

La parution d’un timbre au Vatican implique pour le moins une forme d’approbation, en cette occurrence. Que ce soient les voyages pontificaux, les années saintes ou les anniversaires d’événements qui ont marqué l’Eglise catholique, les sujets ne manquaient pas ; chaque année un timbre sort pour fêter Noël ou Pâques. On notera qu’il n’est pas prévu pour l’heure de créer un timbre pour saluer le centenaire de Fatima ou les 300 ans de l’apparition de Notre Dame d’Aparecida au Brésil…

Un timbre du Vatican pour saluer Martin Luther


Habituellement, lorsqu’un timbre du Vatican porte l’effigie d’une personne, il s’agit d’un Pape régnant, d’un bienheureux ou d’un saint canonisé.

Il y a bien sûr des exceptions : le Vatican a collaboré par le passé avec d’autres poste nationale pour honorer la mémoire d’un personnage connu comme Charlie Chaplin ou pour rappeler un événement historique comme la chute du mur de Berlin.

Mais porter le visage de Martin Luther sur un timbre « catholique », c’est autre chose : il y a là une connotation explicitement religieuse d’autant plus difficile à accepter que l’homme était un ennemi déclaré de l’Eglise catholique. En révolte ouverte contre l’autorité de l’Eglise, Luther fut excommunié en 1521 ; entre-temps, l’ex-moine augustinien s’était marié avec une religieuse qu’il avait aidée à quitter son couvent de manière rocambolesque… Sa « Réforme » allait provoquer une guerre sanglante et de nouvelles révoltes contre Rome.

S’agit-il aujourd’hui de passer l’éponge ? On n’en est plus, dans le dialogue œcuménique, à tenter de rétablir l’unité dans la vérité, mais à saluer les gestes, les actes, les écrits, bref l’histoire de celui qui a provoqué la désunion.

A Pescara, le diocèse laisse un théologien protestant évoquer Luther


C’est bien ce qui se passera à Pescara le 20 janvier prochain, en pleine semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le pasteur Hans Michael Uhl y étant chargé de prendre la parole et d’« enseigner » les catholiques, en somme, avec la bénédiction des autorités diocésaines.

Bonne nouvelle, cependant, dans le diocèse de Fribourg, où les autorités catholiques du lieu ont refusé de mettre à disposition des luthériens la cathédrale de la ville que ceux-ci réclamait pour la célébration des 500 ans de la Réforme protestante. L’Eglise luthérienne allemande, par la voix de son doyen Markus Engelhardt, avait avancé que la cathédrale n’est pas seulement l’église de l’évêque catholique, mais aussi une église des « citoyens ». Cela faisait deux ans qu’il s’était adressé au curé de la cathédrale, Wolfgang Gaber, pour obtenir la permission d’organiser un événement protestant dans l’Eglise. Curé qui dans un premier temps n’avait vu aucun inconvénient à ce que les festivités s’y déroulent…

Pas de protestants à la cathédrale de Fribourg pour fêter Luther !


Par la suite, le prêtre avait cependant consulté son évêque, l’archevêque de Fribourg Stephan Burger, qui mit le holà aussitôt, selon la presse locale.

L’abbé Gaber a donc expliqué au Badische Zeitung que « l’anniversaire de la Réforme est une commémoration éminemment luthérienne ». Il vaudrait mieux, a-t-il souligné, que les protestants choisissent une église luthérienne de la ville pour leur anniversaire plutôt que la cathédrale catholique, et ce d’autant que le 31 octobre, date de la célébration, se trouve être la veille de la Toussaint et que plusieurs messes seront célébrées dans la cathédrale ce jour-là.

Les luthériens se sont rabattus sur le théâtre municipal, avec la volonté de « sortir dans le monde, là où la vie est représentée », comme l’a expliqué Engelhardt, un peu dépité.

Il ne semble pas qu’il se soit prévalu du discours actuel Rome qui qualifie Martin Luther de « témoin de la foi ».

Quant à la résistance de Mgr Burger, elle est remarquable, par les temps qui courent.

Anne Dolhein

http://reinformation.tv/luther-vatican-timbre-diocese-pescara-invite-protestant-dolhein-65135-2/



_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Protestants du Poitou: Dez, Rivierre, Krumenacker
» Siouville Le Schisme Protestant de 1837 A.Hamel.
» Cherbourg et le charbon.
» Nigeria: La police fait une descente dans un restaurant servant de la viande humaine
» OST : Level 7 Civil Servant Partie.3 (7? ??? OST Part.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Spiritualité :: Christianisme-
Sauter vers: