Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6101
Age : 60
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   26/12/2015, 11:59

DAESH 2016


1h43 d'analyse à diffuser tous azimuts !


L'éveil (Peter Moore)
Sources et références:
--
Des extraits vidéos ont été empruntés à James Corbett du Crobett Report, Michel Collon d'Investig'Action, Alain Soral de ERTV, Alex Jones d'Info Wars, ainsi que des grands médias suivant:



https://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Qa%C3%AFda


https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_islamique_(organisation)
_______________________


Il y eu une quantité innombrable de prétendus attentats déjoués au dernier moment par le FBI… Or il est bon de connaitre l’attitude ambiguë de certains agents du FBI qui ont semble-t-il infiltré des islamistes modérés pour les contraindre à produire des attentats, et enfin les capturer inextremis
pour toucher une prime consistante, c’est juste machiavélique ! Le livre de Trevor Aaronson « The Terror Factory » explique cela très bien. « …Ce livre explique comment le FBI (sous prétexte de la lutte antiterroriste) a construit un réseau de plus de 15.000 informateurs dont l'objectif principal était d'infiltrer communautés musulmanes de créer et de faciliter les complots terroristes bidons afin que les fédéraux puissent prétendre qu'ils gagnent la guerre contre le terrorisme… ». Après Gladio (OTAN) dans les années 80, la CIA depuis toujours et le Mossad depuis les années 50, il ne manquait plus que les fédéraux américains se mettent eux aussi à faire le sale boulot !
___________________

Je vous épargnerai les milliers de preuves supplémentaires qui démontrent que la CIA et les groupes terroristes travaillent main dans la main, avec le MI6, le Mossad et les services de renseignements occidentaux en général, mais voici plus d'infos comme garniture:

http://quoideneuf1.over-blog.com/-12-façons-dont-le-fbi-a-radicalement-élargi-et-abusé-de-ses-pouvoirs-depuis-le-11/9

http://www.cbc.ca/news/world/q-a-the-fbi-s-role-in-manufacturing-terrorism-1.1337748
_____________________

Le terrorisme des États-Unis et de l’OTAN est le plus grand meurtrier de journalistes au monde

http://www.mondialisation.ca/charlie-hebdo-le-terrorisme-des-etats-unis-et-de-lotan-est-le-plus-grand-meurtrier-de-journalistes-au-monde-3/5424553
______________________

Le Mossad a créé le Hamas:

http://globalresearch.ca/articles/ZER403A.html
______________________

http://www.judicialwatch.org/press-room/press-releases/judicial-watch-defense-state-department-documents-reveal-obama-administration-knew-that-al-qaeda-terrorists-had-planned-benghazi-attack-10-days-in-advance/

http://www.judicialwatch.org/wp-content/uploads/2015/05/Pg.-291-Pgs.-287-293-JW-v-DOD-and-State-14-812-DOD-Release-2015-04-10-final-version11.pdf

http://levantreport.com/2014/09/13/isis-as-u-s-creation-the-clearest-authenticated-video-evidence-to-date/

http://www.mcclatchydc.com/2015/02/18/257024/once-a-top-booster-ex-us-envoy.html

http://conflictarm.com/wp-content/uploads/2014/09/Dispatch_IS_Iraq_Syria_Weapons.pdf

http://www.nytimes.com/2013/03/25/world/middleeast/arms-airlift-to-syrian-rebels-expands-with-cia-aid.html?pagewanted=all&_r=1

http://www.torontosun.com/2015/05/25/harper-mounts-fierce-defence-of-muscular-foreign-policy

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/04/09/AR2006040900890.html

http://www.reuters.com/article/2007/07/18/us-iraq-qaeda-idUSL1820065720070718

http://www.mondialisation.ca/a-la-poursuite-de-letat-islamique-devinez-qui-est-derriere-le-projet-califat/5403655
_________________

Top général de l'Ukraine admet que l'armée russe ne les a jamais attaqué, contrairement à ce que

dit Obama:
http://www.globalresearch.ca/ukrainian-government-no-russian-troops-are-fighting-against-us-sanctions-against-russia-based-on-falshoods/5428523
____________________________


Kadhafi - Discours prémonitoire
https://www.facebook.com/SenewebPointCom/videos/vb.93588388573/10153956030118574/?type=2&theater

__________________________




Mais, ce n'est pas tout.

-À chaque attentat terroriste, les services secrets de la nation touchée, sont toujours près du ou

des coupables.

http://www.cbc.ca/news/world/q-a-the-fbi-s-role-in-manufacturing-terrorism-1.1337748
http://www.voltairenet.org/article186427.html
http://www.reopen911.info/News/2009/08/13/une-bombe-ben-laden-a-travaille-pour-les-etats-unis-jusquau-11-septembre/
____________________________
--
U.S. Congresswoman: CIA Must Stop Illegal, Counterproductive War
https://www.youtube.com/watch?v=M0gN1ySEh3c
____________________________

-Chaque attentat prend une cible symbolique (WTC, Parlement, Pentagone, Charlie Hebdo etc..). Ces cibles frappent l'imaginaire des gens et les propulsent dans une réponse émotionnelle. Le modus operandi militaire d'un false flag détaille la sélection d'une cible symbolique et l'effet sur la mentalité de la population. Je ne crois pas que les barbares dans une caverne en Afghanistan connaissent très bien cette tactique dans ces détails. Notre intelligence militaire et politique savent, par exemple, qu'on ne manipule pas une foule par le rationnel mais plutôt par l'émotionnel.

Ainsi, viser une cible symbolique, prépare le terrain pour facilement guider la population dans une direction souhaitée. Le "décapiteur" barbare du désert de l'Iraq désire-t-il guider la population étrangère après ses attentats? Je ne crois pas. Ce sont les dirigeants de la nation touchée qui veulent leur population facile à manipuler et non les terroristes. Les terroristes veulent terroriser.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Foule
https://www.dailymotion.com/video/xyr5qi_par-la-tele-les-humains-sont-des-esclaves-satisfaits_news
_______________________________________

-À qui ça profite? (C'est ce que la police se demanderait normalement dès le début de l'enquête. À qui a profité le 11 septembre? À qui a profité le 7 juillet à Londres? À qui a profité les attentats d'Ottawa? À qui a profité les attentats du Charlie Hebdo? La réponse à toutes ces questions est toujours la même: Ça profite au "Iron Triangle" et aux firmes pétrolières et firmes d'ingénierie de reconstruction. Ça donne tous les pouvoirs aux politiciens et au gouvernement contre son peuple et ça donne de l'Argent illimité aux politiciens (prêts bancaires à haut taux d'intérêt, sécurisés par les impôts. Gros profits, aucun risque). Et, comme par hasard, chacun de ces actes subvient au moment où la nation touchée, modérait sa position face à Israël et à, chaque fois, la solution proposée aux actes de terrorisme est d'aller bombarder les ennemis d'Israël à nos frais et de redevenir un soutien inconditionnel aux sionistes.) Ces suspects numéro 1 ont le motif, les ressources, les moyens et l'ambition de créer de tels événements, les enflammer ou les maintenir. C'est amplement pour ouvrir un procès!!! D'ailleurs, dans une enquête policière conventionnelle, il y aurait assurément un procès. Mais nous savons d'avance que les autorités en cause sont ceux qui guideront l'enquête et le procès. Juge et parti. Ils n'ont absolument pas peur d'être exposé officiellement car le procès n'aura JAMAIS lieu ou serait corrompu.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dwight_David_Eisenhower

http://en.wikipedia.org/wiki/Iron_triangle_%28US_politics%29
____________________________

Le Président des USA Eisenhower nous prévient du pouvoir sournois du Iron Triangle, dans une annonce télévisée en direct, juste avant de donner sa démission. Il était général 5 étoiles des forces de l'OTAN pendant des années et Président des USA pendant près de 10 ans. Si quelqu'un connaissait l'engrenage politique-militaire-industrie-finances, c'est bien lui.

-Complet-original: https://www.youtube.com/watch?v=CWiIYW_fBfY
-Extrait en français: https://www.facebook.com/video.php?v=565119286853910&set=vb.100000675314318&type=3&theater

_________________________


Preuves vidéos de la création du terrorisme islamique par les autorités.

Documentaire (35min):
http://rutube.ru/video/6225ae65e1a8c5b050780bae4aff20ca/

VIDÉO (2min):
https://www.youtube.com/watch?v=eZXGYawhgOY:
_____________________

"D'après une enquête d'Human Rights Watch, le FBI aurait, après le 11 septembre 2001, poussé des « personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels » à commettre des actes terroristes avant qu'ils soient arrêtés au moment de commettre les faits"
--
-http://fr.wikipedia.org/wiki/Fausse_bannière
_____________________
--
--
Selon les services secrets, les Etats-Unis ont sciemment soutenu les djihadistes pour isoler Assad
http://francais.rt.com/international/6718-selon-services-secrets-etats-unis-soutien-daesh-tomber-assad-syrie


Hashtag Terror: Twitter struggles to clamp down on ISIS supporters online | Time Reference: 03:30

https://www.youtube.com/watch?v=o9JXUX32yfc

Other Americans already within ISIS ranks | Time Reference: 03:55 https://www.youtube.com/watch?v=H7J_c0XTP0A

Australian brothers’ call in ISIS video (video no longer online) | Time Reference: 04:26

http://www.sbs.com.au/news/article/2014/06/20/australian-brothers-call-isis-video

David Cameron FULL Press Conference: UK Raises Terror Threat Level to ‘SEVERE’ | Time Reference:

04:48  https://www.youtube.com/watch?v=G4HDt9PUkeI

Still Report #316 – ISIS Threatens Mall in Charlotte, NC | Time Reference: 05:04  

https://www.youtube.com/watch?v=ubgVHJgDdW0

ISIS defector speaks to CNN | Time Reference: 05:18 https://www.youtube.com/watch?v=wFcp6pliLI4


Hagel: ISIS threat is ‘beyond anything we’ve seen’ | Time Reference: 05:31

https://www.youtube.com/watch?v=aclWTg05FAM


http://www.prisonplanet.com/Pages/040304_alzarqawi.html

http://www.cbsnews.com/news/official-al-zarqawi-caught-freed/

http://www.prisonplanet.com/articles/january2005/040105abuarrested.htm

http://www.prisonplanet.com/articles/may2005/250505evacuatediraq.htm

http://www.prisonplanet.com/articles/june2005/030605diedonfriday.htm

http://www.cbsnews.com/news/whats-next-after-zarqawis-death/

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/04/09/AR2006040900890_pf.html



http://web.archive.org/web/20070314153618/http://www.cnn.com/2007/WORLD/meast/03/09/iraq.main/index.html?eref=rss_latest

http://edition.cnn.com/2007/WORLD/meast/05/03/iraq.main/

http://www.huffingtonpost.com/2009/04/23/baghdad-suicide-bomber-ki_0_n_190455.html

http://www.reuters.com/article/us-iraq-violence-alqaeda-idUSTRE63I3CL20100420




http://news.siteintelgroup.com/blog/index.php/entry/226-the-story-behind-abu-bakr-al-baghdadi

http://abcnews.go.com/Blotter/isis-leaders-ominous-york-message-doubt-us-edge/story?id=24166099

http://www.aljazeera.com/news/middleeast/2012/12/201212214201962755.html

http://edition.cnn.com/2014/07/07/world/meast/iraq-crisis/

https://en.wikipedia.org/wiki/Military_activity_of_ISIL

http://www.truthandaction.org/isis-enjoys-new-toyota-trucks-courtesy-usa/

https://www.corbettreport.com/interview-849-james-and-joanne-moriarty-reveal-the-truth-about-the-libyan-war/

https://www.corbettreport.com/interview-876-james-corbett-blows-the-lid-off-of-benghazigate/


http://www.leparisien.fr/charlie-hebdo/la-verite-sur-l-attentat-de-charlie-est-encore-loin-18-10-2015-5196355.php




Iran-Contra Redux? Prince Bandar Heads Secret Saudi-CIA Effort to Aid Syrian Rebels, Topple Assad |

Time Reference: 34:11   https://www.youtube.com/watch?v=dqtSaIikQ-o)


https://www.boilingfrogspost.com/2011/11/21/bfp-exclusive-syria-secret-us-nato-training-support-camp-to-oust-current-syrian-president/

https://www.youtube.com/watch?v=-v1h1bUfCVc

http://www.wnd.com/2014/06/officials-u-s-trained-isis-at-secret-base-in-jordan/

(Source: Lt. General McInerney says Obama helped build ISIS | Time Reference: 38:19

https://www.youtube.com/watch?v=elPBhP0mZTI)

(Source: The Zionist Plan for the Middle East | Time Reference: 46:29

http://www.informationclearinghouse.info/pdf/The%20Zionist%20Plan%20for%20the%20Middle%20East.pdf)

(Source: Pipeline Politics and the Syrian War | Time Reference: 48:56  

https://www.youtube.com/watch?v=wTp9M9JLkbc)

Origins of ISIS – Special Coverage  -  https://www.youtube.com/watch?v=BuYwc20zwxQ

What ISIS really wants An in depth examination   -  https://www.youtube.com/watch?v=bkH3bWmxaWI

The Genesis of the Islamic State (ISIS)   -  https://www.youtube.com/watch?v=o5kTNcvVuBU

Iraqi Prime Minister Says ISIS Seized 2,300 Humvees When It Took Mosul
http://www.huffingtonpost.com/2015/06/01/iraq-isis-humvees_n_7487254.html

ISIL captured 52 U.S.-made howitzers; artillery weapons cost 500K each
http://www.washingtontimes.com/news/2014/jul/15/isil-captured-52-us-made-howitzers-artillery-

weapo/#.U8VZiimcbGU.twitter#ixzz37YuuSJ3Y


The FBI's role in 'manufacturing' terrorism
http://www.cbc.ca/news/world/q-a-the-fbi-s-role-in-manufacturing-terrorism-1.1337748
_________________________
--
Le gouvernement fait des erreurs...

http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/31/01003-20091231ARTFIG00399-attentat-manque-les-erreurs-du-11-septembre-se-repetent-.php

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/20/31003-20151120ARTFIG00397--comite-orwell-apres-le-vendredi-13-novembre-aller-au-dela-de-l-emotion.php

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/19/les-failles-de-la-lutte-antiterroriste_4813166_4809495.html

http://www.alterecoplus.fr/attentats-a-paris/attentats-a-paris-il-y-a-clairement-eu-une-faille-des-services-de-renseignement-201512021612-00002611.html
____________________

Liste d'évidences vidéos:
--
VIDÉO -La Syrie, même les médias de masse avouent
https://www.youtube.com/watch?v=GWmBYCCGf8U
--
VIDÉO -À qui profite la terreur de l’Islam ?
https://www.youtube.com/watch?v=Ya5pKFl1TJ8
--
VIDÉO -Hilary Clinton admet qu'Al Qaïda a été créé par la CIA
https://www.youtube.com/watch?v=Bknv1I9XsKo
--
VIDÉO -Ron Paul admet que le Hamas a été créé par la CIA et Israël
https://www.youtube.com/watch?v=hwN0ld_sUv8
--
Poutine: Le Nouvel Ordre Mondial derrière le terrorisme
https://youtu.be/FaedQ3G_ldM
--
VIDÉO -François Asselineau qui dénonce la peur injustifiée du terrorisme islamiste
https://www.youtube.com/watch?v=ggXQd3VrPY4
--
VIDÉO -le soutien américain à l'EIIL S/T
https://www.youtube.com/watch?v=SRoOYgOiRKk
--
VIDÉO -L'État Islamique est un outil de l'Occident - ADMIS À LA TV
https://www.youtube.com/watch?v=HFSMX1PQU4o
--
VIDÉO -L'origine des groupes terroristes expliquée à l'ONU
http://rutube.ru/video/43c4e4ad2001c28ec3f7f9def5ded1bf/
--
VIDÉO -Roland Dumas les Anglais preparaient la guerre en Syrie déjà en 2009
https://www.youtube.com/watch?v=eswnzEv0Nz8
--
VIDÉO -Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20
https://youtu.be/hnO1fXZYKVE
--
VIDÉO -Expert en terrorisme - Le gouvernement ne comprends pas
https://www.youtube.com/watch?v=7GILqZ1YFX4
--
Le plan US post 11/9: envahir 7 pays, selon le général US Wesley Clark
https://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U http://fr.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark
--
POUR HOLLANDE LE GOUVERNEMENT « INVENTE » DES TERRORISTES
https://www.dailymotion.com/video/x81fnm_pour-hollande-le-gouvernement-inven_news
--
La propagande et désinformation autour des guerres du Moyen-Orient - Médias de masse 2011
https://www.youtube.com/watch?v=tA_69by9KEk
--
Membre du congrès USA admet à CNN que la CIA soutien le terrorisme international
https://www.youtube.com/watch?v=M0gN1ySEh3c
--
La tête de la DIA admet que les USA ont créé Daesh par exprès
https://www.youtube.com/watch?v=HdiFhzpVQnc
--
Témoignage des musiciens du Bataclan
https://www.youtube.com/watch?v=MQd9d8coH7o
--
FRANCE: Acheter l'info, contrôler l'info
https://www.youtube.com/watch?v=g6anwFKn2Ms
--
Aveux du FBI - Manufacturer la peur de l'Islam
https://www.youtube.com/watch?v=eZXGYawhgOY
--
Aucun des 50 leaders du Daesh n'est Musulman!!! lol
https://www.youtube.com/watch?v=31uPpWPerUs
--
Crash, 224 Russes morts: McCain avait menacé
https://www.youtube.com/watch?v=CYy6vPtgGAo
--
La guerre en Syrie orchestrée en 2006 (Preuves Wikileaks)
https://www.youtube.com/watch?v=duGRabzLkME
https://www.youtube.com/watch?v=W3HWiydFlJc
https://francais.rt.com/international/8225-wikileaks--cables-qui-revelent-syrie
--
https://www.youtube.com/watch?v=FaedQ3G_ldM
Poutine: Le Nouvel Ordre Mondial derrière le terrorisme
--
Terrorisme de droite VS terrorisme dit islamiste
https://www.youtube.com/watch?v=QzTp6jSorXk
_____________________
--
AUDIO - FRANCE INTER - RADIO
Syrie - Daesh - Révélations incroyables sur France Inter !
https://www.youtube.com/watch?v=36YQKjBckcs
______________________
--
Comprendre l'empire en 4 épisodes:
https://www.youtube.com/watch?v=4EWy8ysIQB0
https://www.youtube.com/watch?v=_3RswmBv9FE
https://www.youtube.com/watch?v=w-n23_DSOjI
https://www.youtube.com/watch?v=2mKZc83umIc
_____________________
--
John Stewart to Obama - Who are we bombing?
https://www.facebook.com/video.php?v=918758904867015

_____________________
--
Suggestions de lecture:
-Understanding Terror Networks
-La Mondialisation de la Pauvreté
-Comprendre l'Empire
-Jihad Made in USA
-Israël Parlons-en
-Inside Terrorism
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6101
Age : 60
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   27/12/2015, 20:18

Explosif : les liens occultes entre le PS et le FN (France-Afrique)



Les dernières secondes de cette vidéo sont explosives, tant elles démontrent que les membres du DPS, financés et infiltrés par l’état, vont de temps à autre brûler des voitures dans les cités pour attiser la haine et le racisme. On sait que des policiers corrompus font la même chose dans les manifestations ouvrières et syndicales, afin de discréditer la lutte ; mais cette stratégie est moins connue du public et même des initiés des complots d’état. On sait que les personnes responsables des incidents contre les pompiers et le policier corse étaient cagoulées, ce qui rend impossible leur identification, pour le moment. Rappelons également que le poseur de bombe factice dans l’avion du Kenya était un ex-flic du Raid. Bref, la réalité dépasse largement la fiction et il en sera toujours ainsi tant que l’on sera dirigés par des sociopathes sans foi, ni loi.
Nous saluons, en cette circonstance, la mémoire de François-Xavier Verschave, auteur d’un excellent travail sur la maçonnerie criminelle, pleinement impliquée dans l’oeuvre  de destruction de l’Afrique et même de l’Europe.

http://www.lelibrepenseur.org/explosif-les-liens-occultes-entre-le-ps-et-le-fn-france-afrique/

Les liens offerts par l'auteur de cette vidéo donnent la mesure du chaos auquel travaillent ces dégénérés !

Attentats de Paris : Ahmed Coulibaly aurait acheté ses armes à une figure de l’extrême droite, ancien du service de sécurité du Front National (DPS) :
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/05/04/attentats-de-paris-ahmed-coulibaly-aurait-achete-ses-armes-a-un-informateur-de-la-gendarmerie/

Et FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES FRANçAIS TRAITRES au PEUPLE...
Françafrique l'envers de la dette 1/5 :
https://www.dailymotion.com/video/xqre6h_francafrique-l-envers-de-la-dette-par-francois-xavier-verschave-1-5-pillage-et-destruction-d-un-pays_news

Extrait d'une conférence de François-Xavier Verschave, enregistrée le 28 mars 2002 à la Faculté St Charles de Marseille,par l'association SPID sur les relations françafricaines, intitulée "L'envers de la dette".

François-Xavier Verschave nous a quitté depuis, décédant en 2005 à l'âge de 60 ans. Il laisse derrière lui de nombreux ouvrages comme "L'envers de la dette", aux éditions Agone, ainsi que "La Françafrique, le plus long scandale de la République".Une conférence passionnante qui décrit une réalité très dure sur l'entretient de la misère en Afrique.

https://www.youtube.com/watch?v=pelGDMJPhcc

La Face Cachée de " Reporters Sans Frontières " De la CIA aux faucons du Pentagone :
CIA_Robert Ménard Soutenu par le FN et NDA (PRO EUROPE article 50 connait pas ...) pour les Elections municipales 2014
https://www.dailymotion.com/video/x1k3ijk_cia-robert-menard-soutenu-par-le-fn-et-nda-pro-europe-article-50-connait-pas-pour-les-elections-muni_news

Source Dissidence d'Etat : lien mort sur youtube Rolling Eyes

Pourquoi des soit-disants Nationalistes ne font pas tout pour récupérer leur Souveraineté avec l'article 50 pour Sortir de l'UE (construction préalable au gouvernement mondial) ??
Les uns s'acharnent sur les musulmans, hallal, double nationalité, autre Europe etc , les autres sur les Juifs rome etc ... pendant ce temps l'UMPSvert Détruit la France...

https://www.youtube.com/watch?v=sIB3ikSM_JQ

https://www.youtube.com/watch?v=lryrUQs7ux8

L'ARNAQUE DU FN (donc SORAL&DIEUDO) et Nigel Farage_Pierre Hillard (voir info)

https://www.youtube.com/watch?v=58ntSmNVOws

L'ARNAQUE DU FN_NEUTRALISER DISCREDITER :
https://www.youtube.com/watch?v=cZhbKz1U2og

UNION SUPRANATIONALE de POUTINE AGENT du NOUVEL ORDRE MONDIAL (EUROPE BOREALE DE SORAL ET DU FN)_PIERRE HILLARD
https://www.dailymotion.com/video/x1mu0sj_union-supranationale-de-poutine-agent-du-nouvel-ordre-mondial-europe-boreale-de-soral-et-du-fn-pierr_people

DES SATANISTES AU FN ET A E&R : PRO une autre Europe ( occulte ) :
https://www.youtube.com/watch?v=u7bVoLPzrlM
A mettre en corelation avec ce lien :
Christian-Bouchet et egalite & conciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/_Christian-Bouchet_.html

LE ROLE SECRET DU FN, Ingénierie Sociale_Ce que Soral et tous les Collabos ne Diront JAMAIS :
https://www.dailymotion.com/video/x1blg06_le-role-secret-du-fn-ingenierie-sociale-ce-que-soral-et-tous-les-collabos-ne-diront-jamais_news

"Petits secrets" de la SARL Lepen
https://www.dailymotion.com/video/x17iebr_la-preuve-que-le-fn-fait-parti-du-nouvel-ordre-mondial-voir-info-petits-secrets-de-la-sarl-lepen_news

LES LIMITES DU SYSTÈME POLITIQUE FRANÇAIS : QUAND L'ABSTENTION DEVIENT UN CRITÈRE DÉTERMINANT - par Régis CHAMAGNE :
https://www.facebook.com/notes/fran%C3%A7ois-asselineau-union-populaire-r%C3%A9publicaine/les-limites-du-syst%C3%A8me-politique-fran%C3%A7ais-quand-labstention-devient-un-crit%C3%A8re-d/10151633417157038

Françafrique l'envers de la dette :
https://www.dailymotion.com/video/x172nen_la-preuve-que-le-fn-fait-parti-du-nouvel-ordre-mondial-voir-la-conference-sur-info-plus-bas_news

Le FN, Jean Mottin et la Création du Siècle_Pierre HILLARD
https://www.dailymotion.com/video/x1cps4h_le-fn-jean-mottin-et-la-creation-du-siecle-pierre-hillard-voir-info-en-dessous_news

À propos du nouvel «Appel du pied» de M. Dupont-Aignan à Mme Le Pen :
http://www.upr.fr/actualite/france/propos-du-nouvel-appel-du-pied-m-dupont-aignan-mme-pen

Voir aussi : On Croit Mourir pour la Patrie
https://www.dailymotion.com/video/x1c9tud_on-croit-mourrir-pour-la-patrie_news
https://www.youtube.com/watch?v=_9VaMIlAQvA
https://www.youtube.com/watch?v=T4GH0evLUuM

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   15/1/2016, 16:12

Allemagne : images hallucinantes de la soirée de "réveillon" marquant le passage à 2016.



_________________
http://mk-polis2.eklablog.com/
http://reopendutroux.blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6101
Age : 60
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   15/1/2016, 17:00

Le suicide collectif des nations européennes





_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2690
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   21/1/2016, 04:29

Bardamu a écrit:
Le suicide collectif des nations européennes





Merci Bardamu,

Cette vidéo ahurissante et très grave de preuves est disponible maintenant en vostfr :

Frontières grandes ouvertes : Le suicide collectif forcé des nations européennes




Plus de détails et message complémentaire à ce lien :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8390-preuves-de-la-conspiration-judeo-maconnique-mondialiste-concernant-l-immigration-invasion-incontrolable-pour-detruire-la-france-et-l-europe#89524
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khorasan

avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   2/2/2016, 15:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   3/4/2016, 17:20

Attentats et services secrets


_________________
http://mk-polis2.eklablog.com/
http://reopendutroux.blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
Bardamu
Admin
avatar

Nombre de messages : 6101
Age : 60
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   4/4/2016, 14:49

Un texte plutôt bien écrit qui aborde le thème central de ce topic au travers d'un point de vue que l'on n'est pas obligé de partager à 100%, loin s'en faut, mais qui à le mérite d'aborder des constats et questionnements essentiels dans lesquels la dimension spirituelle n'est absente qu'en apparence ! J'entends par là que si un croyant lit en conscience cet appel à l'aune des principes divins, il percevra tout ce qui dans ce texte participe d'une recherche certes inconsciente mais réellement éperdue de Dieu.

Illusion démocratique et cauchemar trans-humaniste

La « Nakba » de la civilisation occidentale

Nous avons reçu cette analyse d’un de nos lecteurs, analyse qui porte de grandes similitudes avec notre vision du monde moderne. Deux choses importantes à notre sens: de plus en plus de gens réalisent finalement l’impasse ABSOLUE dans laquelle la société occidentale, dominant le monde depuis plus de 5 siècles au travers d’un empire primordialement religieux (doctrine chrétienne de la découverte), qui muta en partie vers une dominante économique, a été mise  et l’impossibilité de « réformer » le système étatico-captitaliste en place pour en sortir.

Dans le billet ci-dessous, Zénon interpelle acteurs et spectateurs pour une prise de conscience collective du marasme en cours et du pire qui s’annonce.

La quasi totalité du monde dans lequel nous vivons est une supercherie dont il nous faudra sortir pour le salut de l’humanité, il n’est pas trop tard, mais comme nous le disent quelques habitué(e)s ici: Va falloir se sortir les doigts du….😉 car il n’y a pas de solutions au sein du système, n’y en a jamais eu et n’y en aura JAMAIS !


~ Résistance 71 ~



“Nakba”

Lettre ouverte aux peuples du Monde



Zénon



Mars 2016



Je m’adresse aujourd’hui à tous les enfants de terres exploitées, de pays en guerre, de cours d’eau et de territoires corrompus ou stérilisés par la cupidité humaine à quelque niveau de responsabilité que ce soit. Je m’adresse à tous les déshérités de leurs racines, de leurs ressources et de leurs traditions, qu’ils soient nés de ce côté du monde ou aux antipodes. À l’ensemble de celles et ceux prêts à faire le pari d’un avenir meilleur. Car un malheur commun menace de nous jeter dans la tourmente et la diaspora généralisées. Et que seul d’un commun accord, les peuples de la Terre auront une chance de sauver leurs valeurs et leur liberté.

J’ai grandi dans une modeste banlieue française que la bienpensance politique actuelle qualifierait de « société multiculturelle ». À vrai dire un modèle réussi d’entre elles, car il n’était parmi nous du temps de ma jeunesse ni question de racisme, ni de contradiction déclarée entre la vie citoyenne et les pratiques religieuses. Il faut dire qu’à l’aube des années quatre-vingt-dix, la France offrait encore assez de possibilités d’emploi et d’accès au confort de vie occidental pour permettre l’intégration de travailleurs du monde entier et de toutes cultures. Le socle idéologique consumériste était à l’époque assez solide. Puis est venu le temps de la désillusion progressive. Prise dans le tourbillon mondialiste, l’Europe a petit à petit vu se fondre sa capacité à assurer le bien-être matériel de ses habitants. Et ses rêves d’égaler le « modèle » américain, sauf en matière d’injustice, de lois liberticides et d’abus policiers. En périphérie des grandes villes, les descendants de la main d’œuvre bon marché de l’époque se sont retrouvés parqués, ethnie par ethnie, confession par confession, dans des cités dortoirs sans âme ni horizon. Ni surtout sans la moindre perspective d’en sortir. Une économie parallèle à celle autorisée légalement s’est organisée afin d’y permettre une survie plus ou moins précaire, avec la complicité d’un pouvoir d’état ici comme ailleurs acteur de sa propre déréliction. Les peuples ont appris à s’y regarder en chiens de faïence. À se croire en compétition dans un système qui de toute évidence pouvait dorénavant se passer d’eux.

Les derniers ressorts de cet empire à bout de souffle, pour se maintenir, ont été ces dernières décennies l’émission par wagons entiers de monnaie de singe ; autrement dit d’argent-dette sans la moindre valeur, l’ingérence ou la guerre pour l’appropriation des ressources naturelles, et la propagande. Si je vous écris aujourd’hui, c’est parce que nous sommes depuis trop longtemps victimes de cette imagerie mensongère qu’entretient de lui-même l’Occident. Je connais la fiction continuellement véhiculée dans vos foyers par Hollywood, la publicité, mais aussi et surtout par les récits idéalisés de vos fils, frères ou voisins déjà expatriés. J’ai rencontré nombre d’entre eux travaillant ici depuis des années, dont la plupart se privaient de tout et envoyaient chaque mois au pays de quoi rembourser dans un premier temps les sommes cotisées pour leur voyage. Et continuer ensuite indéfiniment afin d’entretenir le mythe de leur réussite personnelle, de honte à l’idée que soit révélée la réalité de leur condition. Ils se complaisent par faiblesse à vous entretenir dans l’illusion d’un pays de Cocagne où tout est possible et où vous seriez, vous aussi, les bienvenus. C’est pourquoi je vais tenter de vous décrire le quotidien que beaucoup n’avoueront jamais. Et vous apporter un bref aperçu des revers de ce décor idyllique.

Bienvenue au royaume de la fausse abondance. L’apparente profusion de denrées de toutes sortes importées des quatre coins du Monde ne fait qu’occulter la pauvreté en nutriments des aliments proposés à nos portefeuilles. Le Codex alimentarius règle en la matière la quantité de vitamines et d’acides aminés que doivent contenir nos tomates, tandis que sont testés les taux de pesticides et produits chimiques supportables par nos organismes. L’empoisonnement généralisé des sols sera le terreau des cancers et autres maladies chroniques faisant la prospérité florissante de notre industrie pharmaceutique. Si vous aussi voulez lui servir de cobaye, vous êtes aimablement invités à vous joindre à nous. Bon appétit !

Pour ce qui est des salaires mirobolants que vous feront miroiter passeurs et autres exploitants de la traite humaine néocoloniale, il faut savoir qu’un emploi non-qualifié ne vous rapportera guère plus que le salaire minimum. Qu’en déduisant de celui-ci impôts et charges, il sera impossible d’entretenir avec une famille. Ce salaire légal est d’ailleurs ici l’objet de constantes remises en question : on proposera au jeune de moins de vingt-cinq ans, entre deux stages non-rémunérés, un « service civique » ou autre boulot de larbin payé au lance-pierre, corvéable à merci et jetable à l’issue de son contrat. Le fonds monétaire international songe d’autre part à faire nos états-vassaux légiférer de sorte à vous employer sans rémunération minimale ni limite horaire. L’opulence ne dissimule ici encore qu’un esclavagisme absolu.

Les naturalisés de longue date auront la chance, s’ils sont seuls, de partager à trois sur des lits superposés une chambre de neuf mètres carrés dans un foyer de travailleurs, ou bien s’ils ont une famille d’occuper un clapier délabré au fin fond d’une cité sans terre ni espace, à la verdure artificielle et où l’imagination se trouve perpétuellement cantonnée entre quatre murs. À ceci de différent avec la vie en prison qu’il vous faudra dans celle-ci payer pour votre cellule. Quant aux arrivants les plus récents d’entre vous, ils auront droit à un confort d’accueil digne de celui de nos camps des années quarante, avec la technologie génétique en renfort. Il vous faudra laisser votre ADN à l’entrée et présenter vos empreintes pour passer la nuit dans un container de transport de fret recyclé pour l’occasion, sans fenêtre, en compagnie d’une soixantaine de compagnons de galère… Une énumération complète serait trop longue pour ce chapitre.

Au contraire de ce que vous avez pu connaître dans vos maisons, dans les rues de vos villes ou de vos villages, la vie de famille a depuis longtemps cessé d’être ici la norme ou la référence. Les générations ne communiquent plus. Les vieux achèvent leur existence loin des leurs, dans des sanatoriums où l’épaisseur des murs et les sédatifs garantissent que ne filtrent pas un écho de leur témoignage ou de leur souffrance. Ici comme dans les autres provinces où nul regard ne peut échapper aux écrans numériques, la parole est de plus en plus notoirement proscrite. Aventurez-vous dans nos quartiers chics ou dans nos ghettos, vous n’y croiserez qu’un essaim de fantômes abîmés dans une dimension parallèle. Quelle que soit enfin votre culture d’origine, nos gouvernements voudront, par tous les moyens institutionnels et publicitaires, y substituer chez vos enfants celle de la suprématie marchande. Derrière son culte de l’individualité narcissique, celle-ci ne vise en définitive qu’à dissoudre toutes nos identités. Condition qu’il vous faudra accepter pour bénéficier des allocations allouées à crédit afin d’ajourner l’effondrement qui nous pend au nez.

Car certes, si vous espérez profiter de notre système social, il vous sera encore possible de vivoter de prestations et d’aides en tous genres sans devoir travailler en contrepartie.

Du moins quelque temps. Car il existe plusieurs revers à cette usine à gaz. D’une part, ne croyez pas que l’assistanat tel que nous le voyons pratiqué relève d’un quelconque humanisme. C’est au contraire l’instrument idéal d’un empire totalitaire pour assujettir définitivement ses ressortissants. L’attribution de ces subsides dépendra en effet de votre soumission à toutes les décisions politiques, à toutes les autorités, à tous les contrôles. L’objectif réel du dispositif est de museler toute contestation, d’éteindre d’avance toute revendication chez des individus dociles et grassouillets. Votre liberté sera le prix à payer de votre confort matériel. L’état réussit en prime le tour de force, en nous entretenant dans la dépendance, de faire oublier que c’est d’abord lui qui dépend de nous. Parallèlement, le maintien constant d’inégalités de traitement entre différentes couches de population ; de privilèges aux uns tandis que d’autres sont exploités, permet au pouvoir de diviser les peuples enferrés dans un faux antagonisme idéologique. Par un effet particulièrement pervers d’inversion des valeurs, la « solidarité » institutionnelle s’avère l’impitoyable broyeuse de toute la cohésion naturelle à nos sociétés.

J’en arrive ainsi au mythe fondateur d’une des plus grandes impostures jamais mises en scène : je veux parler de la démocratie moderne. Vous savez : cet idéal charitablement bombardé partout sur le globe, assaisonné d’uranium appauvri et de phosphore blanc. Conçu dans les loges britanniques et françaises tout au long du dix-septième siècle, le modèle démocratique actuel ne présente aucune caractéristique en commun avec celui de la Grèce antique dont il se réclame. Cette mascarade avait pour vocation de liquider, en Europe et dans le reste du Monde, l’ordre traditionnel pour lui substituer un régime totalitaire transhumaniste et marchand alors en projet. Il fallait un système de transition propre à fournir au peuple l’illusion de sa liberté, de sa mainmise sur son destin tandis qu’on dressait autour de lui les tours et les barbelés. Ce prétendu « pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple » n’a cessé de mimer une représentativité publique dès le départ purement fictive. Ses dirigeants sont tous préalablement cooptés parmi les ayant-droits des intérêts mondialistes, et leurs gesticulations médiatiques dissimulent à grand peine leur adhésion unanime au dessein final : notre propre signature au bas du contrat de leur totale procuration sur nos vies. Car à présent que sont suffisamment concentrés pouvoirs et richesses, que nous-mêmes y sommes de mieux en mieux préparés, et que science et technologie convergent à leur proposer la matrice adéquate à la réalisation du projet, le moment est venu pour eux de lever le masque. Il serait bien sûr plus simple de déployer l’arsenal militaro-policier comme par le passé. Mais l’Histoire ne leur a que trop bien enseigné qu’une manœuvre violente entraîne mécaniquement une violence équivalente en retour. C’est notamment la raison pour laquelle leurs manœuvres de contre-insurrection restent aussi relativement mesurées, et qu’ils autorisent de si bon gré la diffusion de tant de scandales les concernant. Croyez-vous vraiment qu’une presse majoritairement possédée par des marchands d’armes et des banquiers risquerait de livrer des informations nuisibles aux intérêts de ses maîtres ? La divulgation au grand jour d’affaires de corruption, d’escroqueries, et l’affichage de la vie privée des politiciens dans les tabloïds ne participent en réalité qu’au discrédit volontaire de la forme actuelle d’exercice du pouvoir afin d’encourager l’acceptation de la suivante. Que les âmes optent de leur plein gré pour la damnation n’est-il pas le défi du diable ?

Je ne me suis pas livré à cette assez longue énumération dans l’idée de vous faire croire que la vie d’ici serait pire que chez vous. Mais pour que vous puissiez vous représenter ces réalités, au lieu de phénomènes distincts, comme les différents rouages d’un même processus. La police et la publicité, la pollution et la technologie, les guerres, les famines, l’économie et la politique se trouvent aussi étroitement liés qu’est intégré chaque Être à son environnement extérieur. Les grandes vagues de migrations prévues, financées et logistiquement soutenues par les pouvoirs en place concourent de la même manière à l’instauration de l’ordre qu’ils entendent imposer par le chaos. Leur objectif n’est pas le remplacement de population que craignent tant les plus attachés d’entre nous à leur territoire ou à leurs coutumes. Il s’agit de mettre en œuvre la spoliation généralisée non seulement de nos biens et de nos ressources, mais aussi des vôtres. Car tandis que vous occuperez nos emplois pour vos salaires d’origine, personne ne défendra vos pays des juntes mercenaires y sécurisant le pillage des richesses devant vous revenir… Rien ne condamne pourtant quiconque à n’être qu’un simple pion sur leur échiquier. Il suffit pour commencer de ne pas céder aux chants des sirènes.

Car le grand basculement se dessine déjà ; à travers l’effondrement économique du bloc occidental, la disparition progressive du dollar dans les échanges internationaux ou celle de l’argent physique aux guichets des banques. Nous sommes actuellement près du point de rupture. L’ancien système est en état de mort clinique, tandis que le prochain tarde à se mettre en place en raison de dissensions au sommet quant à la répartition des profits. Tout est par définition possible dans un pays sans loi. Il en est également ainsi à l’échelle du Monde. Ce moment historique offre certes la perspective d’un enfer total, mais aussi l’opportunité d’un profond rééquilibrage entre les pouvoirs et dans nos rapports. Nous avons le choix de souscrire à l’idéologie dominante et de travailler à notre propre perte, ou de participer activement à bâtir un autre avenir.

Alors, d’abord aux expatriés d’ici pour s’enrichir des métastases de notre système aux quatre coins du globe : vous ne serez pas à l’abri des vents dans l’œil du cyclone. Vous condamnez vous-mêmes vos enfants à grandir dans des cités-bulles en perpétuel état de siège. La consanguinité aura eu raison de vos murs avant la troisième génération.

À tous les trimards et déshérités ne rêvant que d’Eldorado, sachez que la terre promise n’est, à l’instar de l’âge d’or, que pure et simple vue de l’esprit. Le seul paradis qui vous tend les bras réside en l’état intérieur que vous cultivez ici et maintenant. Dans votre volonté de lui donner corps à travers vos actes. A quoi bon dès lors désespérément vouloir grappiller quelques dernières miettes d’un consumérisme à crédit, surtout quand celui-ci ne demeure principalement possible que par l’expropriation des fruits de votre travail et de vos ressources, alors qu’aussi bien l’instinct de conservation que la logique exigerait de vous battre pour libérer vos pays de l’emprise de ses exploiteurs ? Beaucoup sourient en effet ici des « républiques bananières » instituées pour accréditer l’émancipation des anciennes colonies. Ils gagneraient à considérer qu’elles ne sont que les plus récents avatars des nôtres. Vendus à la même cause. Rappelons-nous du sort de ceux ayant sincèrement œuvré au bien-être de leur peuple : Sankara, Chavez ou Kadhafi. Probablement bientôt Bachar-Al-Assad… Vous m’aurez compris. Nous avons chacun du ménage à faire parmi nos délégués et nos ambassades. Vous me demanderez comment renverser les choses à notre niveau. Je ne suis pas spécialiste en insurrection contre-impériale, mais s’ils ont fait de la technologie leur arme principale, nous devons partir du présupposé que c’est également leur talon d’Achille. Quand je parlais tout à l’heure de se battre, il s’agissait avant tout de ne pas déserter le terrain ni de se tromper d’ennemi. Puisque la mobilisation constante est l’artifice par lequel ils arrivent à nous déposséder de notre présence à nous-mêmes, la désidentification doit devenir notre mode d’action conscient. Le désintérêt pour les signes d’appartenance à telle ou telle catégorie sociale doit nous conduire à réinvestir le langage, l’espace public, ainsi que chaque interstice de liberté laissé vacant. S’il peut paraître insensé d’opposer la simple parole aux canons des chars et aux bombes, songez que leur armement leur confère seulement le pouvoir de détruire ce Monde, tandis que le Verbe nous offre celui d’en inventer de nouveaux.

Aux égarés qui voient en la perspective d’investir l’Europe l’opportunité d’une revanche au colonialisme ; qui considèrent l’ensemble des Occidentaux comme les bénéficiaires de l’exploitation dont ont fait l’objet leurs aïeux, je répondrai de ne pas tant se focaliser sur l’esclavage passé que sur celui à venir. Et de surtout garder à l’esprit que la traite ou bien l’expansionnisme impérial de l’époque n’ont pas profité à la majorité des visages-pâles, loin s’en faut, mais à une petite minorité dont descendent les milliardaires finançant et soutenant aujourd’hui les réseaux de passeurs pour votre venue… Je laisse à chacun le soin d’effectuer ses propres recherches sur le sujet. En tout état de cause, il convient de se demander toujours ce que dissimulent la gratuité, l’humanisme, ou encore l’apparente hospitalité des pays visés. Et si votre désir de vengeance est tel que vous ne pouvez vous empêcher de passer à l’acte, alors veillez à ce que celui-ci ne se trompe pas d’ennemi. Qu’il s’attaque en priorité aux responsables de la situation : c’est-à-dire les générations de politiciens corrompus qui se sont succédées à superviser votre asservissement pour le compte de multinationales apatrides. Comme je le disais, nous avons le même ménage à faire de notre côté. Probablement d’ailleurs depuis plus longtemps.

À ceux enfin qui rêvent de mourir en martyr et ne croient pouvoir donner un sens à leur vie qu’en la sacrifiant, qui se repaissent des larmes et du sang de leurs anciens frères en humanité : vous n’êtes à la face du Monde que les putes au rabais des maîtres que vous prétendez combattre. Le wahhabisme n’est qu’une énième émanation talmudique visant à concrétiser le projet du grand Israël. En vous réclamant de l’Islam pour perpétrer vos crimes, vous dévoyez la foi et la recherche spirituelle d’un milliard et demi de croyants sincères… Il n’existe ici-bas nulle autre guerre sainte que celle qui consiste à traquer inlassablement l’Ennemi en soi. Vous prétendez au Paradis pour avoir semé autour de vous les grains du chaos ? Je dis que si Dieu existe comme je le crois, vous découvrirez bientôt que le ridicule sera votre seule immortalité.

Il est certes très difficile d’avancer debout les yeux grands ouverts en ces temps de confusion et de tromperie généralisées. Tellement plus simple de céder aux promesses d’une secte ou d’une autre. De se soumettre à la première croyance ou autorité pour se déresponsabiliser de ses actes. Pourtant… La libération commence par l’acceptation de notre implication dans le processus décrit plus haut. Dans son inscription profonde en notre subconscient et dans nos réflexes. « Dieu se rit des hommes dénonçant les effets dont ils chérissent les causes », écrivait Bossuet. Il nous faut comprendre en quoi nous alimentons le système de prédation actuel non seulement par l’emploi que nous acceptons d’y occuper et par nos choix de consommation, mais aussi dans notre rapport à l’autre ainsi qu’à nous-mêmes. Parce qu’effectivement, asseoir l’hégémonie des banques en s’endettant pour acheter des merdes inutiles dont la production implique l’exploitation d’enfants, la ruine de notre habitat naturel et la disparition de la plupart des espèces vivantes, est une participation active à la mécanique mortifère dans laquelle nous sommes engoncés. Ceci n’est qu’un exemple de toutes les façons par lesquelles, entre d’un côté la peur et de l’autre la tentation, nous entretenons notre propre esclavage et celui des autres. Mais nous préférons fuir ces réalités du regard, d’abord par orgueil : comment ai-je été assez sot pour me laisser abuser à ce point ? Mais peut-être aussi, et plus sournoisement, de réticence à admettre que nous ne sommes qu’Un.

Il ne saurait ici être question de philosophie, ni d’une quelconque référence à la doctrine du nouvel-âge. Ce fait tend à être prouvé aussi bien par l’observation des fonctions d’apprentissage chez les animaux, la synchronicité de la maîtrise du feu comme de la découverte de la roue parmi des peuples n’ayant pu communiquer entre eux, ou bien la floraison simultanée des bambous partout sur le globe, que par les découvertes scientifiques les plus récentes quant à la transmission de l’information au niveau quantique. Bien que sur le plan matériel chaque chose nous apparaisse distincte des autres, les éléments qui les constituent sont en perpétuelle interaction au niveau de l’infiniment petit, dans lequel se fondent toute frontière et toute notion de temps et d’espace. Il semblerait que l’univers que nous percevons soit en réalité de nature holographique. À ce titre, le Tout serait alors dans son principe indivisible de ses parties. Ce paradigme expliquerait de façon cohérente non seulement l’omniprésence du nombre d’or et la géométrie fractale que l’on retrouve dans toutes les structures du vivant, mais également les phénomènes moins tangibles de visualisation à distance et de transmission de pensée. Une connexion intime à cette dimension de nous-mêmes incluse dans l’esprit du Tout rendrait possibles les miracles attribués aux plus grands mages. Je n’aurai pas la prétention intellectuelle de confirmer ou d’infirmer une telle théorie. La recherche rejoint néanmoins dans ce domaine les enseignements traditionnels notamment amérindiens, gnostiques, bouddhistes et hindous.

Nous devons alors nous pencher sur cet attachement maladif à nous croire uniques et distincts de ce qui nous entoure. Sur cette peur du lâcher-prise, de notre perméabilité au monde extérieur nécessitant pour s’en prémunir de dessiner toute une architecture de lignes imaginaires. Nous sommes d’abord collectivement soumis à un conditionnement multiséculaire à la dissociation et au dualisme. Devenu aujourd’hui injonction quasiment acceptée par tous à perpétuellement se définir. Si l’on remonte le fil de notre généalogie, on trouve la plus ancienne expression de ce penchant chez les premiers de nos ancêtres à avoir enterré leurs morts. Même si des raisons sanitaires peuvent en avoir expliqué la cause, je trouve intéressant que l’anthropologie considère cette distinction de notre part entre vie et trépas comme ce qui différencie également l’homme de l’animal… Mais il ne s’agit pas de gloser sur nos origines. Cette peur de disparaître est assurément à la base des limites que nous mettons nous-mêmes à notre perception. Elle est l’exacte pendant à notre incapacité d’assumer l’arborescence infinie des conséquences de nos actes. En somme, l’envers de notre peur de vivre… L’interprétation volontairement biaisée par les religions du Déluge et des catastrophes ; cette vision infantilisante du châtiment d’un Dieu à l’image que l’homme se fait de lui-même, voudrait nous faire occulter la parfaite résonance entre nos émotions, négatives ou positives, et le degré d’harmonie possible sur la planète. Notre responsabilité directe en tout ce qui se manifeste. Mais une fois admise la porosité entre notre autofiction et ce qui nous entoure, une fois pleinement acceptée l’absence de barrière entre quoi que ce soit, il nous redevient possible de voir l’étendue des implications de notre simple présence au Monde. De notre capacité d’agir à notre niveau à y bâtir un enfer techno-moderne ou une antichambre du paradis.

Il apparaît certes probable à l’aune de plusieurs constats précités qu’une nouvelle guerre Mondiale est inscrite au calendrier. Mais cet avenir que l’on nous promet et nous vend ne dépend que de notre soumission aux desiderata de nos maîtres. Il va de soi que toute insurrection populaire serait aujourd’hui plus violemment que jamais réprimée. Mais il n’appartient qu’à nous de cesser de nous enchaîner davantage à ce système d’illusions qui voudrait que le bien-être soit nécessairement matériel. Que nous soit gravée sur le front l’obligation de travailler encore et encore, de courir d’urgence en urgence à des tâches toujours plus absurdes afin de seulement pouvoir prétendre « s’en sortir »… Il n’existe en réalité aucune issue positive à cette fuite en avant. Ni individuelle ni collective. Notre course après plus d’argent, de croissance, de produit intérieur brut et de consommation ne constitue pas la solution à nos maux : elle en est au contraire la cause. Elle est à l’origine de la plupart des conflits entre personnes ou nations. De la pollution de l’air, des eaux et des sols par l’industrie lourde et le nucléaire. Elle est le prétexte à nous faire œuvrer quotidiennement contre notre propre intérêt, ainsi que l’instrument par excellence de notre aliénation. N’importe qui a cependant la capacité de conjurer ce mauvais sort. Il suffit pour cela de commencer à ne plus y croire. De ne plus légitimer par un bulletin de vote la présence au pouvoir d’escrocs, d’assassins et de vendus notoires. De ne plus accorder de crédit aux paroles de journalistes employés par des marchands d’armes. Ni d’acheter la dernière connerie technologique importée de l’autre bout du globe et qui, loin de vous rapprocher de votre entourage, vous isolera toujours plus. Il convient enfin de considérer l’argent pour ce qu’il est réellement : à savoir l’instrument de domination d’une poignée de magiciens noirs sur l’humanité. Le Veau d’or de la nouvelle Babylone… Mes frères, mes sœurs, il est plus que grand temps de mettre le feu aux idoles. De nous réapproprier notre temps, notre énergie. Notre liberté. De rompre avec nos comportements dictés par la peur et nos dépendances à de faux besoins. Car nous valons tous autant que nous sommes infiniment plus que cela. Plus que nous ne pouvons même l’imaginer. Notre conscience est l’intermédiaire entre l’unicité de l’Esprit et son action jusque dans la division cellulaire. Elle est de nature intrinsèquement magique et tissée de reflets d’étoiles. Aussi ne devons ni ne pouvons-nous laisser s’éteindre cette flamme. Ni oublier l’Enfant, plus que quiconque ouvert à l’amour et à la beauté. Nous avons l’incroyable chance d’être au Monde ici et maintenant. De pouvoir absolument tout faire pour le sauver. Qu’attendons-nous pour rendre son sens à nos vies ?

L’Histoire nous a plus de fois qu’il n’en fallait enseigné que les renversements de régime, utopies ou révolutions imposées du collectif à l’individu n’ouvrent la porte qu’aux pires catastrophes humaines. Aucun bonheur ni salut n’est à rechercher ailleurs qu’en nous-mêmes. La seule structure sociale harmonieuse et viable dans la durée sera celle que nous mettrons en œuvre une fois opérée cette libération intérieure. Trop de générations avant nous se sont fourvoyées à de vains combats, ou bien par lâcheté ou paresse ont préféré commettre leurs descendants au soin d’assumer leurs erreurs. Devant l’état d’avancement du projet de grand génocide avant le transhumanisme, nous sommes probablement la dernière à disposer d’une chance – même si je concède qu’elle semble infime – de s’émanciper. Il sera trop tard lorsque nos héritiers porteront des implants informatiques au cerveau et seront physiquement dépendants de la robotique pour survivre. Devant le soleil qui nous illumine, devant les cours d’eau qui nous baignent et sous les cieux qui nous guident, au nom de nos plus beaux souvenirs et de nos rêves les plus sacrés, nous ne pouvons pas tolérer de laisser perpétrée une telle infamie. Alors levons-nous, camarades, avant de regretter d’avoir gardé les bras croisés sur Terre en cette fin de cycle. Le château de cartes du grand Architecte est plus que jamais branlant, vulnérable à la moindre secousse. Il nous est possible, par notre simple désertion des champs de bataille qu’ils voudraient nous voir investir, de renverser en à peine quelques jours ce système inique. Saisissons cette ultime occasion d’honorer la lumière en chacun de nous et la liberté qui coule en nos veines. Nous avons reçu la grâce infinie de pouvoir nous transcender au travers des épreuves qui nous incombent. Le moment où jamais est venu de nous en rendre dignes.

https://resistance71.wordpress.com/2016/04/03/illusion-democratique-et-cauchemar-trans-humaniste-la-nakba-de-la-civilisation-occidentale/

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio

Or, si les rituels sont les vêtements du croyant, sa véritable religion ne se situe que dans son cœur. Rahma Alayoubi
                                                                   
Info importante : Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site llp.org et encore moins celui qui officiait sur Quenel+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   8/8/2016, 23:20

Rennes. Vols, agressions : onze personnes interpellées la même nuit


Dix mineurs étrangers isolés et un majeur ont été placé en garde à vue la nuit dernière. Quatre séries de faits d'agressions et de vol avaient eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Neuf d'entre eux ont été relâchés, certains sont convoqués au tribunal.

La nuit de samedi à dimanche a été chargée pour les policiers de Rennes. Dès 19 h 20, un contrôle de titre de transport tourne mal, dans un bus, rue de Suède. Un contrôleur est violenté. Quatre jeunes sont placés en garde à vue : ils se disent mineurs isolés et étrangers, d'origine algérienne, libyenne et syrienne. Ils ne reconnaissent pas les faits.

Des affaires différentes

A 0 h 40, trois autres jeunes s'emparent du portefeuille d'une personne alcoolisée, à un distributeur de la place Sainte-Anne. Ils sont interpellés en flagrant délit par une patrouille de la brigade anti-criminalité.

À 2 h 10, un mineur syrien est interpellé après le vol du fonds de caisse du manège de la place Hoche.
Deux gardes à vue prolongées

A 3 h, un homme se fait voler la sacoche contenant son téléphone et son portefeuille par trois personnes, rue d'Isly, près du Colombier. Identifiés par la victime, deux suspects se présentent comme mineurs, l'un comme majeur.

En tout, ce sont donc onze personnes qui ont été placées en garde à vue, pour des faits de vols ou d'agressions, en quelques heures. La garde à vue de deux d'entre eux a été prolongée. Les autres ont été remis en liberté. Parmi ceux-ci, trois sont convoqués au tribunal.

http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-vols-agressions-onze-personnes-interpellees-la-meme-nuit-4407515

Citation :
« On se demande parfois si la justice n’attend pas que des citoyens se fassent justice eux-mêmes face à ces indésirables », nous confie un policier rennais en off, inquiet de voir « l’évolution dramatique de la situation à Rennes ». http://www.breizh-info.com/2016/08/08/47827/rennes-migrants-ont-seme-terreur-samedi-soir

_________________
http://mk-polis2.eklablog.com/
http://reopendutroux.blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2690
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   9/7/2018, 06:33

Meyssan imposteur au service des forces occultes

En tombant un peu plus tôt sur ces deux articles d'un certain François Belliot parus dernièrement sur le site de LLP ( http://www.lelibrepenseur.org/limposture-libyenne-de-thierry-meyssan-par-francois-belliot-1-2/#sdfootnote1sym / http://www.lelibrepenseur.org/limposture-libyenne-de-thierry-meyssan-par-francois-belliot-2-2/ il va falloir lire cela avec attention aussi, mais le temps me manque pour le faire de suite) j'ai remarqué en introduction de la partie une, un renvoi à un autre article daté de la fin de l'année dernière, article qui s'intitule "Les attentats du 13 novembre et la boule de cristal de Thierry Meyssan - Mentir sur les attentats du 13 novembre 2015, c’est participer à ce crime."

J'invite tout le monde à lire cet article (cité ci-dessous) très attentivement, car il est révélateur à plus d'un titre.

En effet cette étude de François Belliot est absolument édifiante pour cerner le genre de mystification notoire et les procédés d'enfumages intentionnels utilisés à l'encontre de ce qui est communément appelée la "dissidence", par l'agent de désinformation missionné Thierry Meyssan.

Elle est d'autant plus édifiante avec tout ce que l'on a apporté dans ce topic sur l'orchestration de cet attentat du 13-11-2015 (notamment les innombrables preuves et éléments à charge de la page une, qui démontrent noir sur blanc que les commanditaires et les bénéficiaires réels cet attentat sanglant ne sont autres que les forces occultes judéo-maçonniques messianiques occidentales - services secrets compris et avec collaboration active et évidente de la république bananière maçonnique française - en lien avec Israël et le MOSSAD).

Le but de cet imposteur de "frère la truelle" Thierry Meyssan (cf. également les citations du troll à ce lien http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6824-thierry-meyssan-est-il-franc-macon?highlight=meyssan pur bien cerner ses "positions idéologiques"...) est clair : inventer des histoires à dormir debout pour faire diversion sur les vrais commanditaires de ce crime et embrouiller sciemment, intentionnellement, les esprits des chercheurs de vérité, pour semer la confusion et les emmener ensuite sur des voies de garages.

Le tout en mélangeant le vrai et le faux, et en dénaturant sytématiquement le premier : rappelons que c'est ce même imposteur de Meyssan qui a essayé de faire croire, en serinant à ses lecteurs - à l'instar d'un Soral - au rôle d'opposant de Trump au "Système", dont on pourra juger ici la vraie nature profonde :

Donald Trump agent à la solde du Pouvoir Occulte mondialiste

Cette embrouille "judéo-meyssanique" sur les attentats du 13-11-2015 à deux avantages indéniables pour ceux qui sont derrière l'arnaque Meyssan (facile de deviner avec ça pour qui bosse notre tartuffe sodomite) : d'une part celle de couvrir les véritables commanditaires de ce complot (et donc aussi de couvrir dans quelle logique occulte maçonnique et judéo-messianique il s'inscrit), de l'autre celle de décrédibiliser les travaux et les preuves des véritables chercheurs de vérité à ce sujet (les élucubrations ridicules et trompeuses de Meyssan pouvant être ressorties ensuite par le Système comme preuves du "risible" et du "peu de sérieux" des "théories du complot" en général, ce qui permetrra ensuite au même Système judéo-maçonnique de décrédibiliser - par une manipulation mentale facile à comprendre - toutes preuves réelles allant à l'encontre du mensonge officiel).

Le travail de sape de Meyssan est donc tout sauf anodin.


En voici maintenant un exemple hautement symbolique :

Citation :
Les attentats du 13 novembre et la boule de cristal de Thierry Meyssan.

Mentir sur les attentats du 13 novembre 2015, c’est participer à ce crime.


jeudi 26 octobre 2017

avec la participation de Charles Onana [1]

En mars 2017, Thierry Meyssan a fait paraître aux éditions Demi-Lune un ouvrage de synthèse sur les relations internationales des 15 dernières années intitulé « Sous nos yeux, du 11 septembre à Donald Trump ». Il ne figurait pas dans mes projets de lecture. Mais je me suis résolu à le lire par correction, son éditeur m’ayant contacté en juillet dernier, me proposant de me l’envoyer gracieusement.

Des problèmes de méthodologie criants m’ont immédiatement sauté aux yeux, comme l’absence d’introduction digne de ce nom, de notes de bas de page, de sources, de bibliographie, de renvois aux travaux (foisonnants sur les sujets qu’il traite) de confrères, ainsi qu’une tendance hyper-narcissique à se donner à la moindre occasion un rôle extraordinaire de super (et unique) héros de la réinformation. Puis j’ai tiqué sur des extraits qui me semblaient difficiles à croire, sinon franchement douteux. En vérifiant certains faits présentés et articulés par Meyssan, je me suis rendu compte que cet ouvrage comportait non seulement quantité d’inexactitudes et de déformations, mais encore ce qu’il faut bien appeler des mensonges : Meyssan joue en réalité une partition bien différente de celle qu’il prétend jouer sous nos yeux.

J’ai contacté dans la foulée des personnes qui soit avaient lu l’ouvrage, soit avaient côtoyé son auteur par le passé (en Libye fin 2011 par exemple), chacun de ces entretiens ne faisant que me confirmer dans mes doutes.

Franck Pucciarielli a récemment révélé que la façon dont Meyssan présente son rôle de premier plan comme ministre de Mouammar Kadhafi dans les derniers jours de la Jamahiriya libyenne était une fable destinée à renforcer sa légende de héros dissident, et l’occasion pour lui de diffamer feu le dirigeant libyen, en le présentant comme un allié d’Israël jusqu’au dernier moment. Les assertions de Franck Pucciarelli sur cette imposture libyenne sont confirmées par d’autres témoins directs ou indirects, ce qui sera expliqué plus tard dans un article de synthèse à ce propos.

Une proposition de débat a été adressée par M. Pucciarelli à M. Meyssan, dans le cadre du direct de Meta TV animé par Tepa, dont tous deux sont des contributeurs réguliers. Aux dernières nouvelles, M. Meyssan a décliné la proposition. Les déclarations de M. Pucciarelli sont sans concession, mais ne comportent pas la moindre insulte.

En attendant, souhaitant donner un aperçu exemplaire des méthodes de Thierry Meyssan dans Sous nos yeux, je propose ici au lecteur une démystification de l’interprétation qu’il y fait des attentats de Paris du 13 novembre 2015, dont nous approchons le deuxième anniversaire.

Les méthodes que je dénonce ici ne concernent pas seulement les attentats du 13 novembre mais quantité d’autres faits, événements, et analyses que l’on peut relever du début à la fin de cet ouvrage, qui constitue sans doute une des plus grosses impostures intellectuelles de ces quinze dernières années.

J’ai décidé de faire paraître de façon un peu anticipée ce morceau d’ouvrage, en constatant l’audience naïve et accrue dont Meyssan continue à jouir auprès du public non averti, et parce que certaines figures de la réinformation ont produit de son ouvrage des recensions à mon sens beaucoup trop molles, contribuant plutôt à assurer une légitimité indue à un personnage dont les méthodes et le comportement sont dénoncés par tous ceux qui l’ont côtoyé de près ou de loin.

Je remercie l’historien Charles Onana d’avoir accepté de contribuer à cet article en apportant son éclairage sur l’analyse faite par Meyssan page 43 du rôle d’Alain Juppé dans le génocide rwandais en 1994.

Si ma démarche peut a priori inspirer la méfiance auprès de certains admirateurs encore inconditionnels, j’espère que la lecture de cet article permettra de lever la plupart des réticences.



La révélation sans doute la plus stupéfiante que produit Meyssan dans son ouvrage concerne les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, dont il prétend donner une explication définitive. Plusieurs interprétations alternatives à la thèse officielle incriminant l’organisation État Islamique (alias Daech) circulent depuis longtemps, suscitées par certaines incohérences de la thèse officielle, cependant Meyssan prend pour le coup tout le monde à contre-pied, mainstream [2] et underground inclus, en accusant, sans la moindre nuance, et sur le ton de la certitude absolue, la Turquie du président Erdogan d’avoir commandité cette série d’attentats qui ont fait 130 morts et 413 blessés.

Commençons par résumer sa thèse : les attentats de Paris du 13 novembre 2015 ont été commandités par le président Erdogan qui voulait se venger de la rupture par la France, en février 2015, d’un accord secret conclu début 2011 entre Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères français, et son homologue turc Ahmet Davutoglu. Selon les termes de cet accord, la Turquie acceptait d’entrer en guerre contre la Libye puis contre la Syrie, à condition qu’après la victoire, toute un secteur du nord de la Syrie soit consacré à la déportation d’une partie des 10 millions de Kurdes présents sur le territoire de la Turquie : Erdogan et ses sbires en auraient ainsi fini avec le problème kurde dans le cadre de cette sorte de solution finale territoriale.

Cette thèse soulève en elle-même de nombreuses objections, mais plus encore dans la façon dont elle est amenée et étayée par Meyssan.

C’est aux pages 42 et 43 que Meyssan évoque pour la première fois « l’accord secret Juppé Davutoglu ». Pour diverses raisons, ces deux pages comptent parmi les plus hallucinantes de l’ouvrage, ce pourquoi il faut en citer de larges extraits.

Voici selon l’auteur l’origine de l’accord : « Fin mars 2011, une polémique oppose le ministre français de l’Intérieur, Claude Guéant, et le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, sur la nature de la guerre contre la Libye que le Français avait comparée à une « Croisade ». C’est l’occasion pour le ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, de négocier un rapprochement avec son homologue truc, Ahmet Davutoglu. » Meyssan ne donne aucune précision sur les circonstances de la rencontre entre les deux hommes (lieu, date, différentes étapes des tractations), et n’explique à aucun moment comment lui, primus inter pares, a été mis au courant de l’existence de cet accord. Enfin voici en quoi l’accord consiste : « L’accord prévoit la participation turque à la guerre qui vient de débuter en Libye et à celle qui n’a pas encore commencé en Syrie. La Turquie s’engage à mobiliser les habitants de Misrata – majoritairement des descendants de soldats juifs de l’Empire Ottoman, les Adghams, et de nomades marchands d’esclaves noirs – afin d’aider la coalition à renverser la Jamahariya arabe libyenne. Elle mobilisera également les populations turkmènes du nord de la Syrie pour renverser la République arabe syrienne. En échange, la France s’engage à soutenir l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne bien que le président Sarkozy ait promis le contraire aux Français lors de sa campagne électorale. Surtout les deux pays régleront la question kurde sans porter atteinte à l’intégralité territoriale turque. En d’autres termes, on créera en Syrie un État indépendant qu’on appellera « Kurdistan », puis on y expulsera une partie des Kurdes turcs. Ce projet défie l’entendement car le Kurdistan historique se trouve exclusivement en Turquie. »

En effet, ce projet « défie l’entendement », mais pas seulement pour la raison avancée par Meyssan. Les objections de bon sens que l’on peut faire à ce sujet ne manquent pas, par exemple :


  • Si la France, seule dans son coin, et sans prévenir personne, par l’intermédiaire d’Alain Juppé, promet à Erdogan de lui donner carte blanche pour organiser une telle solution du problème kurde, cela veut dire qu’elle est en mesure, seule, de garantir l’application de cet accord. C’est évidemment de la géopolitique fiction ; car comment imaginer que deux membres de l’OTAN puissent conclure ce genre d’accord sans prévenir la grande puissance chapeautrice que sont les USA ? Et comment imaginer qu’une fois mis en branle après la défaite de la Syrie, ce plan ne suscite pas des réserves, voire des oppositions farouches de la part, non seulement des autres membres de l’Otan, mais de tout le reste de la « communauté internationale » ?
  • La Turquie étant déjà régulièrement attaquée sur son passé génocidaire avec la question arménienne, a-t-elle intérêt, aux yeux de la « communauté internationale », à renforcer cette réputation avec la déportation de millions de Kurdes de Turquie ?
  • La population kurde de Turquie compte 10 millions d’habitants, et le nord de la Syrie est déjà peuplé, notamment de Kurdes. Comment organiser un tel transfert ? Les Turcs ont-ils les moyens de déporter par la force des millions de gens qui leur sont hostiles, comptant des combattants aguerris dans leurs rangs, évoluant dans un milieu très montagneux (le Kurdistan historique, au sud-est de la Turquie), et difficile à assiéger ?
  • Une telle solution finale territoriale du problème des Kurdes de Turquie ne risque-t-elle pas de compromettre les chances de cette dernière de convaincre les États membres de l’Union Européenne d’accepter son adhésion, ce qui selon Meyssan fait partie de l’accord secret Juppé-Davutoglu ? Ce à quoi l’on doit ajouter : la France peut-elle, à elle seule, forcer l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ?
  • Encore plus simplement, remarquons qu’on voit mal Erdogan contribuer à l’émergence d’un État kurde à sa frontière, la Turquie étant historiquement l’opposant le plus farouche à un tel projet.


Outre que ce projet « défie l’entendement », il faut ajouter qu’on ne trouve trace de cet accord secret nulle part ailleurs que dans les écrits de Meyssan.

On doute encore plus de l’existence d’un tel accord si l’on considère deux arguments de nature historique que mobilise Meyssan dans ces pages 42 et 43 pour donner consistance à sa démonstration.

Le premier suggère que la démarche d’Alain Juppé s’inscrit naturellement dans une tradition de la politique étrangère de la France qui remonte au roi François 1er : « Depuis François 1er, il existe une longue tradition d’alliance entre la France et les Ottomans. Au XVIe siècle, Paris, bousculant les clivages religieux, se laissa séduire par les « cadeaux » du musulman Soliman le Magnifique. Corrompu à souhait, François premier accepta de s’allier à son « père » contre le Saint-Empire Romain Germanique. Dans ses correspondances, Soliman l’humilia en l’appelant son « wali de France ». Les armées ottomanes s’installèrent dans le midi et François 1er transforma temporairement la cathédrale de Toulon en mosquée pour les accueillir. »

Voilà un excellent spécimen de ce qu’on pourrait appeler de « l’Histoire pour les Nuls ». En effet, et pas besoin d’être historien de la période pour le savoir : si François 1er a conclu une alliance avec Soliman le Magnifique, ce n’est pas parce que, à l’instar de ces dictateurs de Républiques bananières se constituant d’immenses fortunes sur le dos de leur peuple, il était « corrompu à souhait », mais parce qu’en homme politique intelligent et réaliste, il avait compris que pour briser l’encerclement de la France à l’époque – menacée par l’Empire de Charles Quint qui comprenait l’Espagne, le Saint-Empire Romain Germanique, et toute une partie de l’Italie, Empire allié avec l’Angleterre d’Henry VIII, plaçant ainsi la France dans un étau mortel – il n’avait d’autre choix que de conclure une alliance de revers, fût-ce avec un prince musulman. Du reste, c’est au nom de ce même principe de realpolitik que François 1er, roi catholique, signa en 1531 une alliance avec les princes protestants de la ligue de Smalkalde. Et puisque Meyssan évoque la transformation de la cathédrale de Toulon en mosquée, pourquoi ne pas préciser que ce fut pour le seul hiver 1543/1544 à l’intention de corsaires musulmans d’une flotte ottomane en station temporaire ; et que Soliman, dans le cadre de l’accord d’alliance, accepta de restituer aux chrétiens, à Jérusalem, une église qui avait été transformée en mosquée ?

C’est en allant fouiller dans le passé de ce pauvre Alain Juppé – qui a incontestablement joué un rôle condamnable dans le début de la guerre en Libye et en Syrie [3], mais qu’on prendrait presque en pitié en lisant ce qui en est dit dans ces deux pages de « Sous nos yeux » – que Meyssan a déniché un second argument visant à éclairer l’engagement du ministre français aux côtés du déportateur en puissance de la population kurde vivant en Turquie : Le soutien aux « génocidaires » serait chez lui une forme d’habitude. « Pour rappel, Alain Juppé n’a jamais rechigné à aider des génocidaires lorsque cela lui paraissait utile. En juin 1994, il organisa avec François Mitterrand l’opération Turquoise durant les massacres du Rwanda. Il s’agissait de créer une « zone humanitaire sûre » pour les populations en danger, mais aussi et surtout, sous cette couverture et à l’insu des armées, d’utiliser la DGSE pour exfiltrer leurs amis. »

Cette grave accusation peut se comprendre si l’on se souvient que le Réseau Voltaire a participé, au milieu des années 1990, à la campagne de diffamation menée contre les dirigeants français et l’armée française, les accusant d’avoir été complices, de différentes façons, du génocide rwandais. Parmi ces accusations, celle d’avoir organisé l’Opération Turquoise, pour « exfiltrer leurs amis » génocidaires. Meyssan, qui n’apporte, à l’évidence, pas beaucoup de soin dans la vérification des différentes informations dont il nourrit son récit (on a vu ce que ça donnait dans un cas aussi simple que celui de l’alliance franco-ottomane au XVIe siècle), n’a peut-être fait que reprendre les assertions d’articles écrits par lui-même et par d’autres sur le site du Réseau Voltaire au milieu des années 90 [4].

Cette reprise devient problématique si l’on considère tout ce qui a été publié depuis au sujet des fameux génocidaires exfiltrés, et plus généralement sur la mise au jour du caractère frauduleux de la version officielle du génocide rwandaisi. Je transmets ici le relais à l’historien Charles Onana, qui a consacré plusieurs ouvrages à la question, et a étudié en particulier ce dossier des prétendus « génocidaires exfiltrés ». La lecture du paragraphe que Meyssan y consacre l’a convaincu de rédiger, pour les besoins de cette mise au point, la réponse suivante :

« Les déclarations de Thierry Meyssan sur le rôle d’Alain Juppé sur l’exfiltration de « leurs amis » avec l’aide la DGSE dans le cadre de l’Opération Turquoise sont complètement loufoques. Premièrement, les membres du gouvernement intérimaire [5] n’ont eu aucune relation de proximité avec le gouvernement français. Aucun d’eux n’a été exfiltré par l’armée française. D’ailleurs le ministre des Affaires étrangères rwandais, Jérôme Bicamumpaka, qui avait été reçu au quai d’Orsay fin avril 1994, n’a jamais rencontré Alain Juppé. Il faut rappeler que le ministre rwandais a été acquitté de tous les chefs d’accusations qui pesaient contre lui devant le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR). Donc, non seulement il n’est pas « génocidaire » mais en plus il n’a jamais été ni un proche ni un ami d’Alain Juppé, pas plus que d’autres membres de son gouvernement.

Deuxièmement, monsieur Meyssan n’est pas très au fait de la position de la DGSE dans ce dossier car, à la différence des militaires français qui avaient formé des soldats des FAR (Forces Armées Rwandaises) entre 1990 et 1993 et qui avaient pu nouer des rapports professionnels et quelquefois amicaux avec leurs collègues rwandais, la DGSE n’avait pas la moindre considération ni le moindre rapport avec les dirigeants du gouvernement intérimaire. D’ailleurs elle les traitait abusivement de « génocidaires » comme une grande partie de la presse et des associations françaises anti-Turquoise. Ce n’est donc pas avec la DGSE que monsieur Juppé pouvait prendre la moindre initiative en faveur d’un gouvernement que la France (et surtout son Premier ministre) ne soutenait pas. Comment aurait-il pu conduire une telle action sans accord du premier ministre Édouard Balladur ?

En définitive, l’obsession des accusations contre les dirigeants français dans les événements du Rwanda omet un seul point essentiel : une fois Habyarimana assassiné et la cohabitation installée à Paris, les rapports entre la France et le Rwanda n’étaient plus les mêmes et Édouard Balladur a opéré un virage sans précédent dans la politique française au Rwanda. Autrement dit, toutes les accusations qui portent sur un quelconque soutien de la France au gouvernement intérimaire en 1994 sont chimériques et relèvent, soit de l’ignorance, soit de la mauvaise foi, soit de la propagande obsessionnelle. En dehors des allusions, des supputations ou de déductions diverses, aucun élément de preuve ne permet de soutenir rigoureusement ces affirmations. »

Bref, une thèse « loufoque », pour ne pas dire plus… Disposant encore de quelques mèches, Meyssan imperturbable, enchaîne :

« Joignant l’utile à l’agréable, le gouvernement Erdogan fait offrir par le patronat turc « cadeau » à XXXXX » (passage biffé).

« Parallèlement à l’accord avec la Turquie, Alain Juppé confie au sénateur gaulliste Adrien Gouteyron une mission sur la situation des communautés chrétiennes d’Orient. Celui-ci visite longuement les communautés du Proche-Orient, sauf celle de Syrie, et conclut sans surprise qu’il faut aider les chrétiens à rester chez eux et mieux les accueillir lorsqu’ils émigrent en France. À son insu, le parlementaire pave la voie du transfert des maronites. »

Les passages biffés abondent dans Sous nos yeux, surtout dans la première partie de l’ouvrage, suggèrent que Meyssan ou son éditeur veulent se soustraire à des poursuites judiciaires que leur attireraient des accusations trop radicales ou attentatoires à la sécurité nationale. Il nous est impossible de vérifier cette assertion qui donne l’impression que Meyssan est le dépositaire privilégié d’un nouvel incroyable secret. Quant à la mission du parlementaire français qui paverait la voie à la déportation des maronites, il s’agit d’une supposition gratuite et invérifiable qui accentue le caractère spectaculaire des différentes révélations dont le lecteur a été submergé dans les paragraphes précédents, tout en contribuant à rendre encore plus douteux tout l’ensemble.

On aimerait en apprendre plus, mais Meyssan aussitôt change de sujet, passant aux relations entre Nicolas Sarkozy et le Qatar.

Passons à présent à la seconde partie de la démonstration. Comment Meyssan va-t-il faire le lien entre l’accord secret Juppé/Davutoglu et les attentats du 13 novembre 2015 ? Rendons-nous à la page 91. Meyssan consacre au préalable un long paragraphe à la tuerie de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 et à son exploitation politique et médiatique, occasion pour lui, comme à son habitude, de se mettre en avant : « Comme je conteste cette mise en scène et que de nombreuses personnes refusent d’« être Charlie », la directrice de l’information de France 2 Nathalie Saint-Criq intervient au journal télévisé pour fustiger les complotistes qu’il faut « repérer, traiter, intégrer ou réintégrer dans la communauté nationale » ».

Sans transition, Meyssan revient à l’accord secret Juppé/Davutoglu : « En application du traité Juppé-Davutoglu, François Hollande envisage la création d’un « Kurdistan » en dehors des territoires kurdes historiques, il organise une entrevue secrète à l’Élysée, le 31 octobre 2014, entre son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan et le coprésident des Kurdes de Syrie, Salih Muslim, auquel il promet la présidence du futur État. Cependant lorsque début 2015, l’autre représentante des Kurdes de Syrie, Asya Abdullah, remporte la victoire de Kobané et est encensée par les États-uniens, Hollande la reçoit publiquement, le 8 février 2015, accompagnée d’une autre femme en uniforme.

Ce retournement de circonstance provoque la fureur d’Erdogan qui commandite les attentats du 13 novembre à Paris. Au second étage du Bataclan, des otages sont torturés et mutilés ; d’autres décapités. Penaud, François Hollande interdit la publication de cette information pourtant attestée par des policiers devant une commission d’enquête. Patrick Calvar, le directeur central du contre-espionnage, témoignera devant une commission parlementaire que ses services ont identifié l’État donneur d’ordre. Fuyant ses responsabilités, le Président organisera de larmoyantes cérémonies de commémoration et persuadera ses concitoyens que le terrorisme est un inévitable fléau. Il instituera une médaille de « reconnaissance aux victimes du terrorisme », et indemnisera le « préjudice d’angoisse de mort imminente ». Mais il n’entreprendra aucune action contre la Turquie. Celle-ci commanditera un autre crime, cinq mois plus tard, contre la Belgique à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem et devant le siège de la commission européenne, à l’endroit exact où le PKK devait manifester.

Loin de masquer sa responsabilité, Recep Tayyip Erdogan prononce un discours retentissant lors des cérémonies du 101e anniversaire de la bataille de Canakkale (« la bataille des Dardanelles »), soit quatre jours avant les attentats contre la Belgique. Il y accuse les Européens de soutenir le PKK et annonce ce qui va se passer à Bruxelles. Le lendemain de l’attentat, la presse de l’AKP clame que les Européens n’ont que ce qu’ils méritent. »

On en saliverait presque… mais la page 91 se termine ici. On la tourne et… c’est terminé. Meyssan, sans transition, passe à autre chose. Il évoquera une dernière fois, dans la troisième partie de l’ouvrage, l’accord secret Juppé/Davutoglu (p. 226), et la responsabilité de la Turquie d’Erdogan dans les attentats du 13 novembre (p. 231), mais de façon encore plus concise et sans apporter un élément nouveau susceptible de convaincre le lecteur incrédule.

Pour une révélation d’aussi grande portée, on s’attendrait à une étude un tant soit peu approfondie, étayée par tout un ensemble d’éléments factuels entrecroisés ; quelque chose de solide, fouillé, sourcé, inattaquable. Or, non seulement le lecteur doit se contenter de cette étique « démonstration », mais, si l’on y regarde au plus près, cette démonstration est vide : il n’y a… rien, et moins que rien.

Prenons le temps de disséquer phrase à phrase.

1) En application du traité Juppé Davutoglu, François Hollande envisage la création d’un « Kurdistan » en dehors des territoires kurdes historiques, il organise une entrevue secrète à l’Élysée, le 31 octobre 2014, entre son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan et le coprésident des Kurdes de Syrie, Salih Muslim, auquel il promet la présidence du futur État.

Après l’accord secret Juppé Davutoglu, voici le rendez-vous secret à l’Élysée entre Erdogan et Muslim sous le patronage de François Hollande [6]. Notons que lors d’une conférence de presse à l’Élysée tenue le même jour 31 octobre 2014 – que chacun peut consulter en ligne [7] – M. Erdogan insiste lourdement sur son incompréhension de ce que les avions de la coalition se concentrent sur la ville située à la frontière syro-turque de Kobané [8]. Cette méfiance franche et affichée est incompatible avec le genre de promesse faite à Salih Muslim en coulisses évoquée par Meyssan, qui suppose une confiance totale entre les différentes parties.

2) Cependant lorsque début 2015, l’autre représentante des Kurdes de Syrie, Asya Abdullah, remporte la victoire de Kobané et est encensée par les États-uniens, Hollande la reçoit publiquement, le 8 février 2015, accompagnée d’une autre femme en uniforme.

Dans le cadre de la conférence de presse du 31 octobre 2014, Hollande fait comprendre, en termes diplomatiques, le soutien massif et privilégié de la coalition à Kobané, et répond sur ce point de façon extrêmement évasive aux questions méfiantes d’Erdogan : « même si Kobané a été vidée de ses habitants, elle a besoin de renforts, et nous avons besoin de la Turquie pour que ces soutiens puissent se faire » ; tout comme il demeure extrêmement évasif quand il répond aux instantes demandes d’Erdogan d’accélérer la procédure d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne. Hollande ayant avoué publiquement lors de cette conférence de presse le soutien prioritaire de la coalition aux combattants kurdes YPG (c’est implicite) de Kobané, il est cohérent qu’il reçoive la commandante de la ville qui a remporté la victoire. Cela a pu évidemment susciter la colère d’Erdogan, qui voit dans le YPG un frère jumeau du PKK qu’il combat sur le territoire turc, mais cette rencontre de février 2015 ne peut constituer une surprise pour lui. Imagine-t-on François Hollande organisant sous les projecteurs une rencontre qui compromettrait des « accords secrets » aux conséquences aussi capitales que celles que suggère Meyssan ?

3) Ce retournement de circonstance provoque la fureur d’Erdogan qui commandite les attentats du 13 novembre à Paris.

Voici la thèse. Concédons qu’elle pourrait ne pas être complètement absurde. Si l’on s’en tient au mobile, Erdogan, comme on pouvait le sentir pendant la conférence de presse du 31 octobre 2014, ne voyait pas de signaux clairs d’une volonté de la France d’appuyer franchement l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne (argument que Meyssan aurait pu aussi utiliser), et voyait se profiler dans la bataille de Kobané un coup de poignard dans le dos de la part de ses alliés de la coalition anti-EI, qui après l’avoir utilisé jusque-là pour semer le chaos dans le nord de la Syrie [9] , assisteraient militairement ses ennemis kurdes du YPG dans cette même région. Maintenant ce mobile s’applique tout autant aux autres pays de la coalition comme la Grande Bretagne ou les États-Unis et, rappelons-le : il est impensable que Juppé et Davutoglu aient conclu le fameux accord secret sans consulter auparavant les États-Unis ; tout comme il est impensable d’imaginer qu’ils puissent vouloir l’appliquer comme si la France et la Turquie étaient les seules puissances décisionnaires sur ce dossier ; et qu’ils soient en mesure d’appliquer un plan d’une envergure aussi impressionnante que la déportation en Syrie d’une partie des Kurdes de Turquie. Il a fallu quatre ans au général de Gaulle pour mettre en place le « dégagement » de l’Algérie ; Juppé aurait-il eu les épaules et des latitudes plus larges encore pour entreprendre une telle transhumance ?

4) Au second étage du Bataclan, des otages sont torturés et mutilés ; d’autres décapités. Penaud, François Hollande interdit la publication de cette information pourtant attestée par des policiers devant une commission d’enquête.
Après l’énoncé de la thèse, on s’attendrait à ce que Meyssan se mette à l’étayer, en expliquant comment l’opération a été montée, en nous submergeant d’une myriade de noms, même biffés, comme il se plaît souvent à le faire. Au contraire, il enchaîne avec l’une des révélations de la commission d’enquête. La façon dont il rend compte de cette information est inexacte. Alors qu’il évoque « une information attestée par des policiers », on se rend compte en lisant le compte-rendu de l’audition des fonctionnaires de la BAC intervenu le 13 novembre, qu’il n’y a qu’un seul témoignage de cette nature, et que celui-ci est indirect. Ainsi quand on demande au brigadier-chef M-T-P, qui est le seul à rapporter ce fait horrible, comment il en a eu connaissance, il répond : « Après l’assaut, nous étions avec des collègues au niveau du passage Saint-Pierre Amelot lorsque j’ai vu sortir un enquêteur en pleurs qui est allé vomir. Il nous a dit ce qu’il avait vu. Je ne connaissais pas ce collègue, mais il a été tellement choqué que c’est sorti naturellement ». Et quand on lui demande si ces actes de torture se sont déroulés au deuxième étage : « Je pense, car je suis entré au niveau du rez-de chaussée où il n’y avait rien de tel, seulement des personnes touchées par balles. » Dans une autre audition, questionnés à ce sujet, le préfet de police de Paris Michel Cadot et le patron de la police judiciaire de Paris déclareront n’avoir jamais entendu parler d’actes de barbarie commis sur des victimes au second étage du bataclan. Discuter de la réalité de ce fait, qui a suscité une controverse à l’époque de la parution du rapport de la commission d’enquête, prendrait trop de place dans cette analyse. Remarquons simplement qu’en plus d’invoquer un non-argument à l’appui de son accusation contre Erdogan, il prétend la renforcer en citant un fait médiocrement étayé (mais polémique) qu’il rapporte sur le ton de la certitude absolue, en l’amplifiant à plaisir.

5) Patrick Calvar, le directeur central du contre-espionnage, témoignera devant une commission parlementaire que ses services ont identifié l’état donneur d’ordre.
Patrick Calvar, directeur de la DGSI, n’a témoigné qu’à deux reprises devant une commission au sujet des attentats du 13 novembre 2015 : le 10 mai 2016, devant la commission de la défense nationale des forces armées, et le 24 mai 2016 devant la « commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 ». Le compte rendu de ces deux auditions longues et très détaillées est consultable en ligne ( [10] ; [11]), et on n’y trouve non seulement aucune mention d’« État donneur d’ordre » ou quoi que ce soit d’approchant, mais strictement rien dans les déclarations de M. Calvar ne ressemblant à une telle révélation. Le discours du directeur de la DGSI est à peu près le même devant les deux commissions : il s’y félicite des grands progrès effectués depuis 2007 dans la réorganisation des services de renseignement français, tout en expliquant qu’il demeure très difficile, pour des raisons que ce n’est pas le lieu de détailler, de prévenir les attentats terroristes ; et, au risque de me répéter, rien, même sous forme allusive, ne ressemble aux révélations que Meyssan lui prête, en particulier sur le rôle d’un quelconque État.

6) Fuyant ses responsabilités, le Président organisera de larmoyantes cérémonies de commémoration et persuadera ses concitoyens que le terrorisme est un inévitable fléau. Il instituera une médaille de « reconnaissance aux victimes du terrorisme », et indemnisera le « préjudice d’angoisse de mort imminente ». Mais il n’entreprendra aucune action contre la Turquie.

L’expression « fuyant ses responsabilités » suggère que François Hollande a refusé d’écouter les avertissements de Patrick Calvar (et au passage, si ce dernier a pointé la responsabilité d’un État, pourquoi serait-ce forcément la Turquie ?). Mais puisqu’on a vu que cet avertissement n’existe pas, pourquoi aurait-il fui ? Ou alors, s’il a pu fuir ses responsabilités, c’est pour une autre raison qui mérite d’être énoncée ; quelle est-elle ? Quant aux mesurettes évoquées, elles sont en effet ridicules ; sont-elles pour autant constitutives d’un argument étayant la thèse de Meyssan ? Le « mais » qui commence la dernière phrase suggère une relation logique entre ce qui précède et le refus de Hollande d’entreprendre des représailles contre la Turquie, mais pourquoi entreprendrait-il une telle action, puisqu’il n’y a rien, ni faits ni arguments existants, qui pourraient l’y pousser ?

7) Celle-ci commanditera un autre crime, cinq mois plus tard, contre la Belgique à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem et devant le siège de la commission européenne, à l’endroit exact où le PKK devait manifester.

Cette nouvelle accusation a pour but de placer le 13 novembre dans une série cohérente de représailles turques. Dans les articles qu’il consacre à cet attentat sur son site voltairenet.org, Meyssan, comme pour le 13 novembre, n’avance aucun élément factuel. Et nous relevons une nouvelle déformation, puisque si les attentats de Bruxelles du 22 mars 2015 ont bien touché l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, le second lieu ciblé ne se situait pas devant le siège de la Commission européenne, mais dans une rame de métro roulant dans un tunnel proche de la station Maelbeck. En effet, comme nous le dit Meyssan avec son aplomb ordinaire, il s’agit exactement du même endroit. Examinons pour finir l’argument censé étayer ce fait :

8] Loin de masquer sa responsabilité, Recep Tayyip Erdogan prononce un discours retentissant lors des cérémonies du 101e anniversaire de la bataille de Canakkale (« la bataille des Dardanelles »), soit quatre jours avant les attentats contre la Belgique. Il y accuse les Européens de soutenir le PKK et annonce ce qui va se passer à Bruxelles. Le lendemain de l’attentat, la presse de l’AKP clame que les Européens n’ont que ce qu’ils méritent.

Cet argument a une allure plus solide – ce qui n’est pas très difficile – que les précédents. En effet Erdogan a proféré des déclarations menaçantes à l’occasion de ce discours, et en effet la presse de l’AKP a eu beau jeu après l’attentat de pointer la complaisance de l’Union européenne envers le PKK. Pour autant, Meyssan nous présente la chose comme si Erdogan avait revendiqué les attentats de Bruxelles ; non seulement c’est faux, mais il n’avance, comme pour les attentats de Paris, aucun élément factuel étayant son accusation.

On peut postuler qu’avec ce dernier et seul argument, Meyssan veut instiller dans l’esprit du lecteur que pour les attentats du 13 novembre, Erdogan est également « loin de masquer sa responsabilité ».

Conclusion : Nous pouvons tirer une conclusion quant à la pertinence de cette articulation que Meyssan opère entre l’accord secret Juppé-Davutoglu et les attentats du 13 novembre 2015. Tel qu’il est présenté l’accord secret Juppé Davutoglu est invraisemblable, aucun élément factuel ni aucune source ne vient étayer son existence, et aucun spécialiste des relations internationales n’y fait référence ou ne le reprend ; à part Meyssan, lequel n’avance aucun élément factuel probant à l’appui de sa thèse que l’on ne peut qualifier qu’avec l’adjectif employé par Charles Onana : « loufoque ». Les deux arguments pour expliquer les motivations de la France d’Alain Juppé, à savoir l’inscription dans une tradition remontant au roi François 1er, et le soutien du même Alain Juppé aux génocidaires exfiltrés du Rwanda à l’occasion de l’opération Turquoise, viennent renforcer l’impression que cet accord secret n’existe pas, même si Meyssan dans un article du 26 mars 2016 intitulé « le mobile des attentats de Paris et de Bruxelles », nous avance le seul élément factuel en béton armé suivant : « ce document a été consulté par un diplomate. » [12]

L’ensemble des éléments avancés à la page 91 pour expliquer comment Erdogan aurait fomenté les attentats du 13 novembre en représailles à la rupture de l’accord secret Juppé-Davutoglu, sont émaillés d’erreurs, d’approximations, et d’inventions toutes plus grossières les unes que les autres. Aucun de ces « arguments » du reste ne mérite cette dénomination.

Nous pouvons conclure que dans une telle démonstration, si c’en était une, dans ces pages 42, 43, et 90, 91, de Sous nos yeux, Meyssan s’est livré à une opération d’enfumage, destinée à polluer le débat sur les attentats du 13 novembre 2015, pour embarquer délibérément ses lecteurs et son public sur une fausse piste.

Toutes les étapes de sa démonstration, sans aucune exception, apparentent celle-ci à une fraude grave et caractérisée qui mérite d’être dénoncée comme telle, sans tenir compte de l’aura qui est encore la sienne auprès de nombreux « désenchantés ». J’invite les complaisants envers Meyssan à se mettre à la place d’un lecteur encore « confiant » dans l’univers dans lequel il évolue, qui tomberait par hasard sur une telle « démonstration » : ne serait-il pas fondé à en tirer une justification pour se détourner en éclatant de rire des vérités dérangeantes que les médias institutionnels ont beau jeu de taxer de « théories du complot » ? Meyssan leur offre là la verge rêvée avec laquelle ils ne se gêneront pas, mettant tout le monde dans le même sac, de battre les quêteurs honnêtes de l’information vraie, courageuse, qui ébranle les courants dominants.

Nous réservons le droit à M. Meyssan de répondre aux différentes objections ici soulevées par son scoop issu de sa boule de cristal. Ainsi nous lui ouvrons nos pages pour qu’il nous précise ou s’explique sur les différents points suivants :


  • La qualité du diplomate qui a vu sous ses yeux à lui et pas ceux de Meyssan le texte de l’accord Juppé Davutoglu, les circonstances (lieu, date) dans lesquelles il l’a rencontré.
  • La raison pour laquelle il a été jugé inutile de prendre en compte le point de vue des autres acteurs de la crise en particulier les États-Unis.
  • Le livre d’histoire dans lequel il puisé son interprétation de l’alliance franco-ottomane du XVIe siècle.
  • Les preuves de la complicité d’Alain Juppé dans l’exfiltration des « génocidaires » rwandais, et les preuves que l’opération Turquoise avait pour objectif principal cette exfiltration.
  • La connexion entre les actes de barbarie commis au bataclan et la responsabilité de la Turquie dans le 13 novembre.
  • L’endroit des comptes rendus d’audition où M. Calvar pointe la responsabilité « d’un état ».
  • La référence de l’attentat qui a frappé le siège de la commission européenne le 22 mars, « à l’endroit exact » où les kurdes devaient manifester.


François Belliot, octobre 2017


Notes


[1] Charles Onana est journaliste d’investigation, auteur de nombreux ouvrages sur le rôle des Africains dans la libération de la France et sur le conflit de Grands Lacs. Il compte parmi les meilleurs connaisseurs de la crise rwandaise et de l’invasion du Congo. Ses travaux font désormais autorité au niveau international. Il a écrit entre autres : Les secrets du génocide rwandais (2002), Les secrets de la justice internationale (2005), un ouvrage de référence sur le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR). Il a animé un colloque à Paris sur l’attentat réunissant un groupe d’experts internationaux dont les actes ont été publiés sous le titre Silence sur un attentat (2005). Il a publié en 2014 La France dans la terreur rwandaise. Sollicité plusieurs fois comme expert auprès du TPIR, il a décliné toutes les offres pour ne pas cautionner l’injustice, le mensonge, et le parti pris.
[2] Il est à signaler que l’ouvrage n’a été évoqué (et donc dénoncé) à aucun moment nulle part dans le mainstream, y compris dans les sites spécialisés dans la chasse aux « conspirationnistes » comme Conspiracy Watch, alors que Meyssan y est régulièrement exhibé comme un épouvantail effrayant. Il y avait pourtant dans ce livre une occasion en or pour exposer au grand public les dérives de la littérature dite « conspirationniste », et ainsi stigmatiser par ricochet toute la littérature de réinformation.
[3] Rôle toutefois moins important que celui d’un certain BHL, que l’on pourrait présenter comme le décideur principal de la politique étrangère de la France, détournée au profit du pays pour lequel bat véritablement son cœur, état le plus raciste du monde, c’est-à-dire Israël.
[4] Une liste d’articles sur ce lien : http://www.voltairenet.org/rubrique.... Notons qu’y sont relayés les articles de certaines des principales figures de la désinformation sur le génocide rwandais, comme Jean Carbonare, Colette Breackman, ou Jean-Pierre Chrétien. On relève aussi de nombreux articles du trésorier et principal financier de l’association à l’époque, le militant sioniste Michel Sitbon qui finançait à l’époque le Réseau Voltaire grâce à la fortune qu’il avait amassée grâce au minitel rose et à la presse en grande partie pornographique.
[5] Le gouvernement mis en place 3 jours après l’assassinat du président rwandais Juvénal Habyarimana. Pour plus de détails sur cette entité, consulter par exemple : http://www.france-rwanda.info/artic...
[6] Meyssan aurait pu préciser ici ou ailleurs dans son livre qu’Erdogan émettra en novembre 2016 un mandat d’arrêt contre cet homme
[7] https://istanbul.consulfrance.org/V...
[8] Lors de la bataille de Kobané (23 septembre 2014 - 26 janvier 2015), les forces de la coalition ont apporté un soutien aérien massif et décisif aux combattants YPG assiégés par Daech. C’est à juste titre que le président Erdogan manifeste sa méfiance lors de cette conférence de presse puisque cette victoire contre Daech constitue une étape décisive de la constitution d’une entité kurde à la frontière syro turque. Voici les propos du président turc en cette occasion : « On ne parle que de Kobané qui est à la frontière turque, où il n’y a déjà presque plus personne, car nous avons accueilli presque 200 000 personnes qui ont quitté Kobané, et actuellement à Kobané, puisqu’il n’y a personne, il n’y a que 2000 combattants et pourquoi bombarder continuellement cette ville de Kobané, il est difficile de comprendre cette approche. Pourquoi jusqu’à maintenant les forces de la coalition n’ont pas voulu agir dans les autres territoires syriens ? Pourquoi il n’y a pas eu de réaction de la coalition dans d’autres territoires ? Nous l’avons toujours dit, nous avons attiré l’attention de l’opinion publique sur cette question, malheureusement nous n’avons pas été écoutés. » Cette déclaration est tout simplement incompatible avec cette rencontre secrète avec Saleh Muslim.
[9] A ce sujet on peut consulter Syriana de Bahar Kimyongür, paru fin 2011 aux éditions Investig’action.
[10] http://www.assemblee-nationale.fr/1...
[11] http://www.assemblee-nationale.fr/1...
[12] http://www.voltairenet.org/article1...

source : http://www.geopolintel.fr/article1999.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2690
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   22/7/2018, 23:03

Citation :
Bataclan : l’horrible manipulation (1/2)



http://www.panamza.com/090718-bataclan-lhorrible-manipulation-1-2/
https://www.youtube.com/watch?v=WwLD4c0GYuE&t=7s

Citation :
Bataclan : l'horrible manipulation (2/2) -TEASER



https://www.youtube.com/watch?v=NvYb-pr7-FE

La partie 2 bientôt.

Je vous conseille d'archiver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gehenne



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 30/06/2011

MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   25/7/2018, 15:43

Bataclan:l'horrible manipulation(2/2)
La vidéo complète ici:

https://vk.com/video269791733_456239033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ordo Ab Chaos - Attentats de Paris du 13 - 11 - 2015 (ou l'accélération du plan maçonnique mondialiste).
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ATTENTATS A PARIS Vendredi 13.11.2015
» ATTENTATS DE PARIS - 13 novembre 2015
» Hommage national attentats de Paris
» Paris Fashion Doll Festival 2015
» Belgique - Attentats terroristes déjoués !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: