Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   17/6/2016, 22:18

Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité.

INTRODUCTION


Dans ce sujet d'une importance fondamentale, nous allons nous efforcer de démontrer, preuves multiples à l'appui, la nature foncièrement immorale, perverse et antéchristique du mythe satanique de l'Eden (aussi appelé la légende du "jardin d'Eden" servant de prétexte au "péché originel"), création satanique de scribes judaïques criminels en rébellion contre Dieu et contre le Christ, car en guerre contre les Principes universels divins tout court (chose compréhensible quand l'on sait, à la lecture de l'Evangile en esprit, que ces adeptes homicides du Judaïsme sont des agents de la Synagogue de Satan, ayant "le Diable pour Père, voulant accomplir ses désirs", comme le rappelle le Christ).

Il est recommandé de lire très attentivement cette "mise au point sur les principes universels" au préalable (voir lien ci-dessous), chose doublement utile pour, prioritairement, comprendre ce qu'est l'essence spirituelle, cette voie de connexion avec l'harmonie universelle et la transcendance que Dieu a toujours voulu pour ses enfants, cette voie qui fut lumineusement et merveilleusement rappelée par le Christ, qui enseigna avec clairvoyance ces principes immuables à l'Image de Dieu, représentant la Source même dont nos ennemis cherchent par tous les moyens à nous déconnecter (et ce, plus que jamais aujourd'hui), et secondement, pour bien intégrer aussi les rouages et les intrigues multiples et intrinsèquement corruptrices de la ténébreuse "question juive" : les sophismes multiples des prêtres de la Synagogue de Satan (sournoisement édictés au "nom de Dieu" pour mieux en travestir la notion) étant précisément ce qui constituent la négation-même de cette essence divine.

Le mythe satanique de l'Eden que nous allons démystifier ici, en représente une pièce du puzzle fondamentale, au coeur de l'inversion d'un échiquier truqué qui s'étend lui-même de manière beaucoup plus vaste ensuite :

Mise au point sur les principes universels et l'Immuable, la Thora falsifiée et l'histoire de Sion, l'élément de "confusion" et le Nouvel Ordre Mondial

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89747

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89748

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89749

Par extension, voir aussi ce sujet-clé, dont cette mise au point est tirée :


Preuves irréfutables montrant que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu "Jéhovah" est un démon


Ces deux liens pouvant aider à comprendre par moults détails toutes les implications de ce complot satanique séculaire, ils permettront ainsi de pouvoir encore mieux appréhender ce qui va suivre.

La présente étude va d'ailleurs reprendre (naturellement en s'y arrêtant et en l'approfondissant beaucoup plus) certains éléments de ce sujet-clé ainsi que de cette "mise au point sur les principes universels", où l'imposture de la Genèse falsifiée (et de l'Eden satanique) furent déjà soulevées lors de réponses aux objections d'un membre.

L'extrême importance que représente ce problème, relatif à l'inversion autant qu'à la falsification de notre histoire et de nos origines (qui a trompé d'innombrables personnes depuis des temps immémoriaux et qui continue d'en tromper encore énormément aujourd'hui, le tout dans un but facile à comprendre : "la connaissance protège, l'ignorance expose au péril") mérite en effet un sujet à part entière.

Nous allons démontrer dans celui-ci que non seulement, ce mythe de l'Eden monté de toute pièce a été crée à dessein par des imposteurs criminels au service du Père du Mensonge (précisément le "Prince de ce Monde" dont met en garde le Christ, celui qui "singe Dieu" pour subvertir le Royaume des Cieux...), d'une part pour corrompre la moralité et la droiture la plus élémentaire et donc pour insulter Dieu (en le faisant passer pour un être immoral et pervers), mais qu'en plus, il fut institué aussi pour violer l'intelligence et la sagesse la plus élémentaire, en faisant passer une fois encore, Dieu pour un être injuste, les lévites se plaisant à faire instaurer par celui-ci des injustices flagrantes et scandaleuses dont l'homme ne peut finalement qu'être la "victime expiatoire" (vice typiquement judaïque).

Un mythe qui fut non seulement ourdi pour corrompre la notion de Dieu, mais surtout Ses Principes, qui ont pour but de nous unir à lui, et de nous élever vers lui.

Le Prince de ce monde est, comme toujours, un mélange de grotesque et de sinistre.

Il faut comprendre une chose : cette corruption de la Genèse édenique n'en est pas une petite, un simple vice parmi d'autres aux conséquences limitées : bien au contraire, le mythe va pousser le Vice jusqu'à le faire être la cause de toute chose, en ce qui concerne la vie humaine sur cette Terre même.

Vous allez vous rendre compte avec ce sujet et les preuves qu'il met en lumière, que la falsification de la Genèse à travers ce mythe falsifié de l'Eden, a des portées considérables et énormes dans ses prétentions, et n'a pour but en fin de compte que d'inverser absolument tous les fondements même de la spiritualité et donc de souiller l'élévation principielle de l'être humain en l'embrouillant à dessein (inversion du bien et du mal, perversion de l'intelligence et de la sagesse, rejet de la connaissance permettant l'acquisition des principes immuables et donc de la transcendance...).

Rien que ça.

Les conséquences de telles choses sur l'esprit d'une personne, qui a le malheur d'adhérer à de pareilles subversions sont donc très graves : non seulement elle va être complètement mystifiée sur les origines de la Création (et donc sur sa propre origine), mais en plus elle va être influencée profondément au niveau subtil et spirituel par des notions délétères, qui au final vont faire d'elle une personne fondamentalement dissociée et bardée de notions contradictoires, tout au long de sa vie.

Tout ceci a pour but de parasiter les personnes dans leur quête d'élévation et de compréhension dans la connaissance de Dieu.

C'est une sorte de vampirisme spirituel tirant l'être vers le bas.

Les conséquences peuvent donc être véritablement incalculables (on peu se poser la question très légitime par exemple, de savoir jusqu'à quel point de telles embrouilles vont influencer le développement spirituel d'une personne, dans chacune de ses inspirations, dans chacune de ses pensées, à fortiori si de tel "implants" lui sont greffés dès l'enfance...), et ce n'est certainement pas un "hasard" (celui-ci étant la "providence des imbéciles" comme on dit...) si les prêtres de la Synagogue de Satan derrière cette imposture, l'ont insérée à la source-même de leur mystification criminelle et anti-spirituelle à longue échéance, à la source même de "l'histoire de l'humanité" selon eux : rappelons aussi que ce sont précisément ces mêmes agents de la Synagogue de Satan, responsables des corruptions et des falsifications que sont la Genèse falsifiée et la Thora lévitique, elle-même corrompue notoirement de façon identique sur une plus vaste échelle, qui sont aussi derrière les impostures sataniques que sont le Talmud et la Kabbale (ésotérisme juif et magie noire), et évidemment, que ce sont ces gens-là qui sont personnellement derrière tout le complot judéo-mondialiste maçonnique à laquelle on assiste aujourd'hui...

Croyez-vous au hasard dans ce monde ?

Le Nouvel Ordre Mondial satanique de la Synagogue de Satan suit une trame logique qui ne laisse rien au hasard, cela dure depuis des millénaires, et cela est en passe de se finaliser victorieusement pour eux.

Il s'agit en vérité d'un complot séculaire de gens qui sont partis en guerre contre Dieu et contre l'humanité toute entière.

Méditez bien cela...

D'innombrables éléments de preuves, autant historiques qu'idéologiques, de ce complot séculaire, vous sont dévoilés dans ce sujet de la plus haute importance :
http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution

C'est une guerre entre le bien et le mal à laquelle nous assistons, c'est le fil rouge de toute l'histoire depuis le début : une guerre entre Satan et Dieu, et dans cette guerre ces gens veulent supplanter Dieu et ses Principes divins universels qui en sont l'Essence-même, pour y substituer leurs perversions sataniques, par tous les moyens et à l'aide de toutes les ruses possibles ; car c'est une guerre qui en dernier recours à pour but de vous corrompre moralement et intellectuellement, de vous subvertir spirituellement pour mieux vous perdre, et in fine vous damner.

C'est votre âme qui est en jeu, votre cheminement intérieur qui est visé (menant à l'élévation et au salut), c'est donc très sérieux et de la plus haute importance.

Quel meilleur moyen donc, pour les agents de la Synagogue de Satan que représentent ces gens-là, que de faire passer Satan pour Dieu, le bien pour le mal, la justice pour de l'injustice, le vice pour de la vertu, et d'insérer leurs sophismes diaboliques "dès la source" ?

Inversion, subversion, perdition.

« Il a été meurtrier dès le Commencement »...

C'est précisément à ce petit jeu macabre que ces fils du Diable jouent, depuis longtemps, très longtemps maintenant, au service de leur Maître...

Dans cette optique et avec cette clé de compréhension, posez-vous cette question : quelles vont être les conséquences pour une personne qui adhère aux Principes du Christ d'une part, mais qui adhère à son contraire de l'autre, à ce qui en réprésente l'abolition complète dès la source, se faisant mystifier de manière plus ou moins consciente (voir même fortement subconsciente à un niveau plus profond...) en acceptant la légitimité d'une imposture immorale (l'Eden satanique de la Genèse et ses inversions) qui viole précisément tous les fondamentaux-mêmes de la Parole du Christ et in fine celle de Dieu (le Fils étant à l'image du Père et porteur de Ses idéaux, raison pour laquelle ils l'ont assassiné !) ???

L'art de se faire berner par des perversions étant l'antithèse même de leurs Principes immuables, sans même en être parfaitement conscient...

Nul n'est plus esclave que celui qui ignore ses chaînes n'est-ce-pas ?

Je vous invite à réfléchir longuement là-dessus, et même à y revenir en relisant attentivement ce qui précède, lorsque vous aurez lu la démonstration qui suit.

Cette méditation et cette vaste (mais nécessaire) introduction faite, nous allons maintenant rentrer dans le vif du sujet, et s'attacher à décortiquer les points majeurs mettant en lumière les diverses corruptions et falsifications des scribes judaïques, touchant les fondamentaux les plus importants de notre histoire autant que de la spiritualité elle-même : nous allons passer au scanner les points fondamentaux de l'Eden et des vices qui s'y greffent.

Je vous invite à être très attentifs, car "le Diable se cache dans les détails", et dans le cas présent du sujet qui nous concerne, il se plait fortement à en rajouter une couche à ce petit jeu bien sournois.

Nous prendrons comme référence, dès que nous citerons les passages de l'Eden et de la Genèse (pour que personne ne viennent nous dire ensuite que nous faisons dire autre chose que ce qui est scrupuleusement écrit là-dedans depuis toujours) la version de la Vulgate, qui est la traduction la plus scrupuleuse et authentique qui existe de la Bible.

Voici la version papier que j'utilise :

http://www.chire.fr/A-120342-la-sainte-bible-selon-la-vulgate.aspx

(version d'une fiabilité absolue, personne ne pourra le nier)

Si vous ne l'avez en votre possession, voici aussi un lien pdf que j'utilise, d'une version quasi identique au lien ci-dessus (seul d'infimes mots peuvent changer, n'influant en aucun cas sur le sens de fond du texte, un sens que nous respecterons toujours scrupuleusement dans un cas comme dans l'autre, dès que nous citerons des passages), très utile pour toutes ceux et celles voulant lire la Genèse et son mythe du "jardin d'Eden" en question, et ainsi vérifier par eux-même tout ce que je vais exposer :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1044316d/f18.item.r=la%20sainte%20bible%20selon%20la%20vulgate%20tome%20%20%201

(à noter que vous pouvez le télécharger grâce au petit onglet "téléchargement" à gauche.)

En texte brut ici :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1044316d/f1n733.texteBrut

Le mythe en question dans ses grandes lignes, que nous allons passer au scanner :

https://i35.servimg.com/u/f35/15/60/57/05/sophis13.jpg

https://i35.servimg.com/u/f35/15/60/57/05/sophis12.jpg

https://i35.servimg.com/u/f35/15/60/57/05/sophis10.jpg


Passons maintenant au second message, et rentrons au coeur de l'exposé.


Dernière édition par paralleye le 18/6/2016, 03:13, édité 2 fois (Raison : Corrections orthographiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   17/6/2016, 23:38

Nous allons commencer par décortiquer en détail, ce dont il a été question (comme mentionné au dessus) dans la "mise au point sur les principes universels" (nous y ajouteront bien sûr d'autres éléments fondamentaux).

En effet nous disions dans cette mise au point, en réponse à un membre nous citant comme autorité la "Genèse", que ce texte s'apparentait à une vaste mystification remplie d'inversions odieuses antichrétiennes, et nous soulevions alors plusieurs faits clés.

En guise de rappel, les voici :

Citation :
Tu m'invoques comme autorité la "Genèse", et une obscure allusion de bénédictions/malédictions sur ABRAM.

Cela n'a aucun rapport avec le fond des principes universels et encore moins avec la morale et la vérité spirituelle.

De plus, la Genèse mon cher ami, a été falsifiée dans tous ces fondamentaux par ces gens-là de surcroit, pour faire accroire leur thèse de "peuple élu" !

C'est d'ailleurs le cinquième et dernier livre du Pentateuque dans l'ordre de rédaction, et non pas le premier. (cf "la Controverse de Sion" http://novusordoseclorum.discutforum.com/t5547-synthese-sur-l-histoire-de-sion )

Tout a été retouché, de l'histoire d'Abraham pour en faire un infâme personnage (et qui se retrouve être le père de la "circoncision au huitième jour" par dessus le marché, pratique de manipulation des forces [s'apparentant à de la magie noire] dont les lévites eurent connaissance en Egypte : il existe même des hiéroglyphes faisant allusion à la circoncision dans l'égypte pharaonique...), à l'histoire de la Création et d'autres conneries encore : les rares passages légitimes qui restent ont d'ailleurs du être chopés par les lévites d'une autre Tradition probablement plus ancienne que la leur, ou alors simplement, viennent de ce qui était légitime à la base avant la falsification elle-même.

D'une part, Dieu a crée l'homme à son Image, cela implique qu'il lui ait donné aussi dès le commencement la notion de Connaissance du Bien et du Mal (le premier pour s'élever vers Lui et l'aimer librement en connaissance du Principe, le second devant être connu pour s'en prémunir et prémunir son prochain), ainsi que l'Intellect et l'esprit de discernement qui va avec.

Croire le contraire, c'est croire que Dieu aurait crée l'homme de manière incomplète, bref que celui-ci serait un incapable.

La Genèse falsifiée de la Synagogue de Satan a bien entendu corrompu ces fondamentaux de la création en travestissant l'histoire de l'humanité pour l'embrouiller, et a crée à la place sa propre histoire à ce sujet,
servante de Sion, pleine d'incohérences et de vices odieux et pathétiques, typiques du lévitisme : j'y reviendrai en temps et en heure, car cela mérite qu'on s'y arrête. (cela fera l'objet d'un message, voir d'un sujet complet à part si Dieu le veut, car il y a bien des choses à dire là-dessus)

Car, de loin le point le plus grave, est le vice intrinsèque du récit de l'Eden.

La Genèse (dans son faux mythe falsifié de la création) viole à peu près tous les principes fondamentaux universels par son immoralité foncière (un exemple simple de cette immoralité patente, sur les contours desquels nous nous arrêterons plus longuement une prochaine fois : la fausse divinité, l'imposteur satanique Jéhovah vénéré par les francs-maçons occultistes et les kabbalistes, condamne l'homme pour un "péché", le fait de manger du fruit défendu, dont il ne peut être reconnu coupable en aucun cas, car n'ayant pas, à ce moment-là, la connaissance du bien et du mal, donc n'ayant pas même la connaissance du mal en question, donc de mal faire, ou de péché en désobéissant à Dieu, ou de quoi que ce soit même s'y rapprochant : il ne peut en aucun cas être reconnu coupable de transgression ici, car il n'a même pas cette notion en n'ayant pas la science de cela en lui, réfléchissez bien à ceci sic !).

La genèse est une imposture vicieuse qui n'a aucune valeur principielle, méditez bien là-dessus, au contraire c'est une souillure des principes et une offense à Dieu.

Elle viole autant le principe de morale et blasphème Notre Père (en suggérant que le Créateur fut un être pervers et injuste), que le principe d'intelligence la plus élémentaire.

Pour croire une telle histoire il faut être sous l'influence de "l'élément de confusion" sus-mentionné du lévitisme, et l'accepter ad vitam sans même se poser de question, sans même remettre en cause sa nature intrinsèquement perverse.

Dieu nous a donné l'intelligence pourtant, nous a doués de raison, autant que du don du libre arbitre et d'un coeur.

Un Père attend de ses enfants qu'il fasse honneur à ses dons, et non pas qu'ils ne réfléchissent plus sur ce qu'ils ont sous leurs yeux !

Ce faux-mythe de la création (ou le Dieu "Tout-Puissant" doit d'ailleurs "se reposer" de son travail...) constitue un blasphème intégral contre la Trinité principielle, au sens le plus large du terme.

Satan et les lévites encore une fois se moque du monde avec cette histoire falsifiée, à fortiori en osant présenter une fadaise aussi grosse et honteuse comme celle de
"nos origines" sic !!!

Elle est presque aussi honteuse que celle du darwinisme lui-même dans le fond, mais adaptée à une autre "clientèle", qui se veut plus "religieuse" (le darwinisme lui, allant encore plus loin dans l'abject, "progrès moderne" et subversion de la religion oblige, avec notez-le bien, des judéos-maçons derrière encore une fois !), et concours au même but : éloignez de Dieu, en éloignant de ces Principes, tout simplement.

De la perversion intégrale, monstrueuse, à l'image de ceux qui l'ont écrit.

Pire encore :

cette histoire de la Création falsifiée par des adeptes du Diable à leur profit, pousse les gens naïfs qui s'y soumettent à adhérer à des principes corrompus d'une part, certes, mais peut aussi pousser des gens plus attentif à ce qui est écrit, à se rebeller contre Dieu en considérant celui-ci comme un être pervers et injuste, car ne comprenant pas toute la perfidie de la falsification.

Ce texte est donc véritablement diabolique à plusieurs niveaux.

Il implique comme tout le reste, de croire (sans se remettre en question) à ce que le Judaïsme et les falsificateurs de la Synagogue de Satan veulent faire croire aux hommes.

(partie 2 de la mise au point sur les principes universels)

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89748

En effet, "l'élément de confusion" qui pousse à croire les juifs falsificateurs ennemis de l'humanité et de la vérité, tueurs des prophètes légitimes et meurtriers du Messie lui-même, comme diseurs de vérité, vous pousse à croire des menteurs homicides sur parole.

C'est être suicidaire.

A fortiori, je vous laisse présager des conséquences, quand il s'agit de spiritualité...

Allons du côté du plancher des vaches :

la première imposture lévitique/sioniste à déceler, saute aux yeux dès l'énumération de la Création : elle concerne l'Essence même de Dieu, et ce qu'elle représente : tout ce qu'il y a de légitime et d'authentique dans les grandes Traditions révélées à l'homme, vont dans ce sens, et toute personne qui réfléchit à la question en esprit, intelligemment, ne peut qu'arriver à cette évidence lumineuse (que le Christ rappelle d'ailleurs) : Dieu étant Dieu, il est nécessairement Tout-Puissant et Omniscient, sa Sagesse, sa Justice, sa Bonté et sa Miséricorde étant parfaite.

Sans quoi il ne serait pas Dieu, mais un imposteur cherchant à se substituer à lui : Satan ou l'un de ses sbires.

Et pourtant, première imposture des lévites de la Synagogue de Satan insérée dans leur récit falsifié de la Création, avant même qu'ils n'introduisent leur histoire complètement falsifiée de l'homme : à Genèse chapitre II verset 2, ils prétendent que « Dieu se reposa le septième jour de tous les ouvrages qu'il avait fait. »

Leur "dieu" a donc besoin de se "reposer", de souffler un peu après avoir fait un effort, chose fort étrange n'est-ce-pas, s'il est "Tout Puissant" ?

Ce n'est bien sûr qu'un simple détail, qui peut paraître anodin au premier abord, mais que vous comprendrez mieux ensuite, après avoir pris conscience de tous les éléments de cet exposé.

Vous comprendrez alors que ce dieu en question, n'est rien d'autre qu'une entité (ou un égrégore des scribes) se substituant en son nom au Père Céleste, et que sa particularité est précisément d'accumuler absolument tous les vices et les faiblesses qui sont le propre d'imposteurs humains détachés de Dieu et de Ses Principes, en rébellion contre eux.

Passons maintenant directement au coeur du problème, le mythe de la création de l'homme selon la Synagogue de Satan, la fameuse légende rentrée dans le subconscient des foules comme le "jardin d'Eden".

A Genèse chapitre II verset 15 (après avoir énuméré la Création, et même dans cette énumération il s'y trouve déjà des contresens révélateurs par rapport à ce qui est dit ensuite dans l'Eden, mais nous nous y arrêterons juste après pour ne pas empiéter d'avance sur ce qui suit, en synthétisant la démonstration que nous en avions faites dans ce message http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89753 ) il nous est dit que le prétendu dieu, « mit l'homme dans le jardins de délices, pour le cultiver et le garder ».

« Lui commandant », « de manger des fruits de tous les arbres du paradis », « mais quand au fruit de l'arbre de la science du bien et du mal, n'en mange pas ; car au jour où tu en mangeras, tu mourras de mort. » (verset 16 et 17)

Arbre de la "science du bien et du mal" veut dire ici, arbre de la "connaissance du bien et du mal".

Ce point est absolument certain, et est d'ailleurs confirmé sans l'ombre d'un doute par la suite du récit lui-même.

Il est fondamental de prendre conscience que le premier vice notoirement satanique (et intrinsèquement blasphémateur et subversif) du soit-disant "jardin d'Eden" est inséré ici, directement à la source même de l'introduction du mythe falsifié.

Il a valeur d'implant occulte devant vous conditionner en profondeur pour la suite du récit.

Accepter cet implant, c'est déjà tomber dans la mystification du Père du Mensonge et de ses séides.

Ce premier piège qui se trouve inséré en profondeur et à la base même du récit, est contenu tout entier dans l'acceptation (par celui qui se fait mystifié) d'un être humain qui serait en fait un homoncule sans conscience et sans coeur, sans potentiel de discernement entre le bien et le mal, et donc sans potentiel de pouvoir juger un arbre à ses fruits (un point crucial sur lequel le Christ insiste lui-même constamment dans son apostolat), alors qu'un passage antérieur non falsifié (et évidemment lui aussi conforme à tout l'enseignement du Christ) nous dit que "Dieu a crée l'être humain à son Image" (ce qui est évidemment à prendre au sens spirituel du terme, un sens qui implique qu'il lui ait donné dès le commencement, en germe et de manière effective, un coeur et une conscience, le don de la notion de Connaissance du Bien et du Mal pour son développement spirituel : le premier don étant indispensable pour s'élever vers Lui et l'aimer librement en connaissance du Principe, le second don devant être connu pour s'en prémunir et prémunir son prochain, comme nous le rappelions plus haut, et comme nous le rappellerons plus tard.)

Evidemment il fit don aussi à l'homme en germe de l'Intellect accompagné d'un esprit de raisonnement potentiel.

Tous ses éléments spirituels furent présents dès la source dans l'être, en germe et dans son essence propre, prêts à s'épanouir ensuite.

C'est comme cela que la perfection de Dieu crée les choses.

Croire que Dieu aurait crée l'être humain autrement, tel un cyborg imparfait tenant de l'homoncule, un être sans potentiel spirituel et sans richesse du coeur en lui, présents à la source dans son ESSENCE PROPRE est véritabement se faire mystifier par le Diable au sens le plus large du terme.

Alors que le Christ en personne nous rappelle, et nous enseigne avec clairvoyance que là où est notre coeur, seront toujours nos richesses spirituelles, ce qui est d'une logique clairvoyante et limpide pour celui qui pense en esprit. Tout son apostolat et son enseignement sont basés là-dessus ! D'où la nécessité de la foi vivante, de la pureté d'esprit et des bonnes oeuvres, d'où la nécessité de s'élever dans les Principes universels qui en sont la source.

"Car voici que le royaume de Dieu est au-dedans de vous" - Luc 17-21


Comment s'élever vers Dieu sans cela, sans ces connaissances et ce potentiel divin de connexion en soi au niveau essentiel de notre être ? C'est donc un véritable blasphème que cette présentation de l'homme faite par ce mythe falsifié de l'Eden, car non seulement il soutient le contraire en s'affirmant ouvertement contre notre essence et notre nature authentique (faire oublier à l'homme qui il est, est le meilleur moyen de le conditionner ensuite et de le manipuler, méditez bien cela), affirmant qu'elle n'a pas en elle le potentiel de ces principes innés que Dieu nous a donné pour que nous le connaissions, mais aussi ce mythe est un blasphème terrible contre le Créateur lui-même, c'est une véritable insulte qui suggère que celui-ci aurait crée à son image un être complètement falsifié !

J'espère que vous mesurez bien l'importance de cette imposture à double niveau.

Elle est cruciale.

Il est donc primordial de ne pas rentrer dans le jeu du récit, en donnant crédit à la présentation et à la véracité de cette histoire, car elle n'est que trucage, tromperie et falsification sur toute la ligne pour vous berner et vous mystifier, et ce dès le début.

Satan singe Dieu pour mieux se substituer à lui.

Il faut garder cela à l'esprit à la lecture de chaque lignes, dans cette mystification.

En clair, et pour utiliser un langage symbolique limpide, il ne faut pas se faire berner par la lettre et par les apparences du récit, par ses petits effets de forme dialectiques, mais bien penser en esprit et être inspiré par l'esprit, ce qui permettra de saisir en esprit la manipulation antispirituelle intégrée au coeur-même de l'histoire, et indispensable à son développement truqué ensuite.

La manipulation et la falsification des lévites de la Synagogue de Satan sur nos origines est insérée dès la racine dans ce but de développement truqué et de contrôle mental, ne l'oubliez jamais (gardez toujours à l'esprit également, que ceux qui ont falsifié ce texte, sont précisément de la lignée des "scribes et pharisiens hypocrites et homicides", les ancêtres des talmudistes d'aujourd'hui et les descendants des tueurs de prophètes légitimes, ceux là même que le Christ a condamné avec tant de virulence, et qu'ils ont fini par mettre à mort lui aussi !!!).

Résumons donc la mise en scène de l'affaire : selon le mythe des scribes homicides, l'homme que dieu a fait est à ce moment-précis exactement comme une sorte de "Golem" ( création typique de l'ésotérisme juif depuis longtemps... chercher l'erreur !), un être sans conscience, sans connaissance même de ce qu'est le bien et le mal, donc absolument sans connaissance de ce qu'est la notion même de péché, de désobéissance, de transgression, de droiture ou de justice etc...

Bref une inconscience totale de tout ce qui peut s'apparenter à la responsabilité d'un acte.

Il n'a ni la connaissance du bien, ni celle du mal à ce moment précis, donc nullement la "moralité" pour avoir la conscience de ses actes et la capacité de se questionner sur la nature bonne ou mauvaise de ses choix, la capacité de se positionner en bien ou en mal dans sa conduite.

Sans cela, il ne peut donc en aucun cas être reconnu coupable d'un péché, et encore moins de transgression quelconque.

Ce que je dit là est de la plus haute importance à intégrer (c'est pourtant un point clé que l'on cherche à passer sous silence, car le reconnaître amène un problème insoluble, problème qu'aucune personne, pas même un théologien ne peut surmonter sans reconnaître l'imposture foncièrement satanique du texte. Pour ceux qui ne le reconnaissent pas, il ne reste que le sophisme comme expédient, ou l'auto-aliénation mentale !).

Précisons encore que cela (cette absence de connaissance du bien et du mal à ce moment-là chez l'homme) sera fondamentalement confirmée ensuite, lorsque le prétendu "dieu", suite au prétendu "péché" du "fruit défendu" (précisément celui là seul qui pourrait permettre à l'homme d'avoir cette notion lui permettant de s'élever spirituellement et moralement, méditez bien sur ce point intrinsèquement vicieux sur lequel nous reviendrons largement !), chassera Adam et Eve et dira « voilà qu'Adam est devenu comme l'un de nous, sachant le bien et le mal » (Genèse chapitre III verset 22).

[Le mot "savoir" a évidemment ici encore le sens de "connaissance", il n'y a aucun doute là-dessus, c'est reconnu par toutes personnes ayant lu le texte : un texte qui de toute façon le confirme sans l'ombre d'un doute, précisons-le au cas où des sophistes viendraient prétendre le contraire. Ce texte, nous allons de toute façon le citer factuellement.]

Ce point clé (de la non connaissance du bien et du mal à ce moment-là en soi, et donc de la non-responsabilité morale de ses actes) doit également être tout le temps gardé à l'esprit lors du récit, car c'est la queue du Diable (du moins celle des lévites falsificateurs adeptes du Diable) qui dépasse.

La suite du récit (chapitre II versets 18 à 24) énumère divers détails que les lévites intègrent dans la mise en scène truquée de l'Eden (la fausse création de la femme, selon un procédé typiquement kabbalistique de "manipulation par les ossements", une femme elle-même sans connaissance du bien et du mal et dans l'état exact de "Golem" où se trouve l'homme), le nom donné aux animaux par Adam après que Dieu les ait crées etc... ici aussi il se trouve des divergences subtiles et des impostures révélatrices qui suggèrent malignement à ceux qui réfléchissent attentivement que Dieu n'est absolument pas Omniscient ni Tout-Puissant, et qu'il se contredit dans ses versets.

Les lévites furent assez malins dans la dialectique pour que cela ne soit pas trop visible, alors il faut être attentif et ne pas se faire berner par le jeu du récit.

Les contradictions sont en rapport à des versets antérieurs à l'Eden, présents dans le chapitre I, surtout la variante de la création de la femme qui s'avère ne plus être crée conjointement à l'homme, comme dans ce qui est affirmé au commencement dans le premier chapitre de la Genèse, aux versets 27 à 28, lorsqu'il est dit que « Dieu créa l'homme à son image ; il le créa à l'image de Dieu ; il les créa mâle et femelle. Dieu les bénit et leur dit : Croissez et multipliez-vous ; remplissez la terre et assujettissez-là, et dominez sur les poissons de la mer, sur les volatilles du ciel et sur tous les animaux qui se meuvent sur la terre ».

En effet les animaux existent déjà antérieurement à la Création de l'homme et de la femme, et cela est confirmé par Genèse chapitre I verset 24 à 25 : c'est-à ce moment-là qu'il les crée.

Les versets 27 à 28 sont donc dans la continuation logique.

Ces passages sont assez clairs pour qu'il y ait lieu d'être en accord, au moins dialectique, avec eux.

Il n'y a pas de contradiction foncière.

Au début de la Création, il les fit complémentairement "homme et femme".

Cela suppose l'instantanéité et la logique harmonique dans la Création de Dieu, qui est en toute chose et connait toute chose.

Cela suppose la Perfection, et tel est bien le cas dans la Création de Dieu.

Il n'est pas dit dans ces passages des choses du genre que Dieu créa l'homme puis bien plus tard la femme, car d'abord il se décida à raconter à l'homme des sornettes immorales concernant l'interdiction d'un fruit défendu qui seul pourrait lui permettre de s'élever, puis se rendant compte qu'il manquait quelque chose pour l'homme, il fit les animaux, mais comme cela ne suffisait toujours pas pour l'homme, définitivement en 'manque de quelque chose' (Dieu n'est déjà plus Omniscient ici notez-le bien, pour ne pas avoir anticipé ça), il créa finalement la femme.

Je pense que c'est clair.


C'est pourtant ce genre de renversements sournois et subtils qu'instaure le mythe falsifié de l'Eden dans la trame du récit, comme on va le voir juste en dessous.

Précisons d'ailleurs, loin de tous ses sophismes lévitiques :

Dieu créa l'homme et la femme dès la source, comme deux pôles complémentaires et nécessaires à l'universalité des êtres : d'ailleurs toute la création est basée (animale et même végétale) sur cette complémentarité fondamentale de polarité.


Cela fut tel dès la Source.


Sans rentrer dans des notions de "science sacrée" ici, il faut savoir que la perfection universelle ne laisse rien au "hasard", rien jusqu'à la plus petite parcelle :
la création est parfaite, car le dessein divin est parfait.


Elle l'est donc dès la Source ou ne l'est pas (et dans ce cas Dieu n'est plus parfait, donc n'est plus Dieu).

Dieu l'a voulu ainsi, car Il est Parfait dans son Harmonie créatrice, de même qu'Il est Connaissance suprême pour les raisons de principes exposés.

Chapitre deux de la Genèse, la falsification et l'enfumage subtil des lévites interviennent déjà un peu partout (il faut noter également que ces embrouilles sont très certainement insérées à dessein à un niveau plus profond qui relève presque de la "magie", pour créer des "paradoxes" et des "contradictions subconscientes" chez le mystifié : ce dernier se retrouvant alors dans un état d'esprit obscurci et non clair en profondeur, donc propre à se faire mystifier de plus en plus... à méditer !), et ce dès le début lorsque le Tout Puissant doit se "reposer" de son travail comme on l'a vu : il a ses moments de "faiblesses" malgré sa "Toute-Puissance", selon nos falsificateurs lévites !!!


Après, dans le mythe falsifié de l'Eden du chapitre II de la Genèse, de manière totalement différente du chapitre I, et bien après le commencement, les lévites nous raconte que la femme serait "née de l'homme", et nettement plus tard ce coup-ci (au point que même le vice satanique du "fruit défendu" a déjà été instauré par "dieu" selon les lévites), suite au fait que Dieu se soit rendu compte qu' « il n'est pas bon que l'homme soit seul», donc «faisons-lui une aide semblable à lui » (verset 18, impliquant un manque d'Omniscience) et ainsi, « tous les animaux de la terre et tous les volatiles du ciel, ayant donc été formés de la terre, le Seigneur Dieu les fit venir devant Adam » nous dit-on étrangement au verset 19 (par un traficotage sournois dont les lévites seuls ont le secret, ce coup-ci les versets 18 et 19 semblent suggérer malignement qu' Adam est antérieur aux animaux, crées ici dans le but de lui "faire une aide semblable à lui"... embrouille quand tu nous tiens SIC !!!), puis après ce tâtonnement pour lui trouver une « aide semblable » (toujours selon "dieu" qui n'a plus ici crée harmonieusement l'homme et la femme, de manière spontanée et à son Image),il demande à Adam de nommer tous les animaux de la Terre... mais cette chose ne permet toujours pas à celui-ci de trouver « d'aide semblable à lui » sic ! (verset 20).

Alors le "dieu" finit par l'endormir, lui chope une côte, fait une petite manipulation avec de la chair, et crée finalement (selon un bon procédé kabbalistique) une femme pour l'amener devant lui, ce qui permet ensuite aux lévites de faire dire à Adam « celle-ci s'appellera femme, parce qu'elle a été tirée d'un homme » (sic !). verset 23

Hourra, après tous ces tâtonnements, la femme est enfin crée et surtout prête à jouer son rôle (qui ne vas pas être reluisant...) dans le jardin d'Eden.

Tout ces traficotages étaient très probablement nécessaires dans l'esprit torturé des lévites, pour bien montrer l'antériorité de l'homme sur la femme dans leur propre récit truqué, et aussi, dans la suite du mythe, pour amener la femme "secondaire" à soit-disant "pécher" la première.

Ce jeu de vices malins et tortueux qu'ils se sont ingéniés à intégrer dans leur récit truqué, répond en fait à des intérêts sournois misogynes que vous ne comprendrez peut-être pas immédiatement, mais qui s'éclaireront mieux par la suite.

Il est d'ailleurs remarquable que c'est l'homme qui nait de la femme dans l'ordre des choses voulu par Dieu, et non l'inverse.

Il y a peut-être donc ici une nouvelle inversion plus maligne qu'on ne le pense, inséré à dessein pour enfumer à un niveau contradictoire profond.

Comme cette manipulation forme un tout, ce n'est pas à exclure.


Ces petits compléments nécessaires à la trame du mythe étant instaurés par les lévites, ils peuvent maintenant revenir au coeur du sujet et du but recherché, beaucoup plus important encore, de mystification spirituelle et d'inversion totale des valeurs, au fondement-même du récit truqué et dont nous avons déjà aperçu une grande part de la ligne directrice plus haut.

Genèse II - Verset 25, il est dit à propos de l'homme et de la femme « Or ils étaient nus l'un et l'autre, c'est-à-dire Adam et sa femme, et ils ne rougissaient pas.».

Chose logique, car n'ayant absolument pas conscience d'une quelconque morale et encore moins la connaissance du bien et du mal, ils ne peuvent même pas soupçonner leur impudicité ou une quelconque notion d'immoralité ou de péché dans leurs comportements, c'est pourquoi il est relevé malicieusement par les scribes « ils ne rougissaient pas ».


Mais cette suggestion n'est pas anodine le moins du monde (c'est un clin d'oeil délibéré à ce qui suit), car elle précède immédiatement la continuation du récit, qui rentre directement au coeur du problème, permettant la finalité recherchée par la falsification : celle introduisant la "tentation" et le "péché", puis la "condamnation" d'un acte, dont ni l'homme ni la femme ne peuvent aucunement être reconnu coupables.

Gardez bien cela à l'esprit encore une fois : ce petit clin d'oeil subtil est introduit juste avant la mise en scène de ce qui suit.

En vérité il est typique de la jouissance de satanistes accomplissant un sale coup : ces gens-là veulent que vous sachiez entre les lignes ce qu'ils font, ils vous suggèrent donc avec ironie "regardez on vous indique bien qu'ils sont complètement inconscients de ce qu'ils font, qu'ils sont inconscients jusque de leurs comportements, et qu'ils n'ont même aucune connaissance d'agir en bien ou en mal, on vous le rappelle même exprès juste avant ha ha ha ! Maintenant regardez bien ce qui va suivre, on va les condamner pour ça malgré tout !"

Le diable et ses séides aiment signer leurs forfaitures à l'avance, c'est une question d'orgueil et d'auto-satisfaction chez eux, comme aujourd'hui les lignées de l'élite juive-maçonnique du Pouvoir Occulte qui descendent d'eux, aime signer ses falses-flags et ses complots à l'avance, à tout ceux qui savent voir (ex : le tristement célèbre 11 septembre 2001 et les clins d'oeil que l'on sait, ou tout dernièrement encore, le crime satanique du vendredi 13 http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8385-ordo-ab-chaos-attentats-de-paris-du-13-11-2015-ou-l-acceleration-du-plan-maconnique-mondialiste#89337 ).

Rentrons dans le coeur du mythe :

Genèse chapitre III – la prétendu "tentation" venue du "serpent"...

« Or le serpent était le plus fin de tous les animaux que Dieu avait formés sur la terre. »

(verset 1)

La première question à se poser ici, est pourquoi les scribes ont-ils choisis le serpent comme animal entre tous les autres à intervenir dans le "paradis terrestre" de l'Eden, l'animal à qui ils ont choisi de décerner dans leur mythe le titre si peu reluisant de "tentateur". Il y a probablement de bonnes raisons à cela. Des raisons spirituelles mais aussi psychologiques. Le serpent a toujours été perçu par de nombreux peuples, dans de nombreuses traditions anciennes et dans de nombreuses mythologies, de par sa nature et son style bien particulier, comme rattaché à une symbolique maléfique, et donc pour certains, au Diable, du moins aux mauvais anges. Il n'en fallait pas plus pour que les lévites le sélectionnent et lui donne le rôle très particulier du tentateur d'Adam et Eve dans leur mythe falsifié. Il n'est pas ici question de débattre sur la nature profonde, bonne ou mauvaise, du serpent en tant que tel, car c'est un non sens (s'il a été crée par Dieu, c'est qu'il est légitime et a toute sa raison d'être. Le symbolisme du serpent est à double-sens, un côté positif et un côté négatif. Le Christ lui-même, s'il utilise par moment le symbolisme du serpent dans un sens négatif, en traitant justement les scribes falsificateurs et homicides de "serpents, races de vipères" en Mathieu 23-33, le prend par ailleurs en référence positive à d'autres, en nous enseignant d'être "simple comme des colombes et prudent comme des serpents" Matthieu 10-16), mais simplement de comprendre que le symbolisme du serpent, pour les raisons énumérées au-dessus, était parfait pour les lévites et pour leur mythe falsifié, donc de nature à jouer un grand rôle sur le subconscient des foules.

La "sélection" était ainsi toute trouvée pour mystifier les masses esclaves à contrôler, mais elle était aussi réfléchie dans une autre optique plus subtile et maligne : en plaçant le serpent comme ennemi du prétendu "dieu" (un dieu qu'ils s'étaient arrangé pour représenter comme véritablement immoral et injuste dans la fable de l'eden), et en s'arrangeant pour mettre en scène le serpent comme inspirateur véritable de l'élévation et de la richesse spirituelle de l'homme dans leur mythe falsifié, les lévites de la synagogue de Satan allaient réaliser un véritable coup de maître : ils allaient pouvoir suggérer à certaines personnes plus attentives que les masses-esclaves (mais malgré tout bernées elles-aussi à un autre niveau, car donnant du crédit à une falsification criminelle !!!) une autre histoire entre les lignes : suggérer que le Diable était le vrai dieu, et que Dieu était en fait le Diable !!!

Voilà tout le vice satanique à double-niveau d'une telle imposture, méditez bien là-dessus !!!

Tout cela a été fait exprès, cela a été ourdi délibérément par ces falsificateurs, dans le but de piéger le plus grand nombre de personnes possibles dans des inversions multiples de la vérité.

C'est la stratégie pile je gagne/face tu perds.

Le mythe de l'Eden est certainement l'une des plus grande arnaque de toute l'histoire humaine, si ce n'est la plus grande.

C'est la raison pour laquelle je vous ai mit en garde dès le début en insistant bien sur le fait primordial de ne pas rentrer dans le "jeu du récit", en donnant crédit à la présentation et à la véracité de cette histoire, car elle n'est que trucage, tromperie et falsification sur toute la ligne : c'est exactement cela que veulent les lévites de la Synagogue de Satan.

Ils veulent vous faire oublier votre véritable essence, votre destinée, votre lien avec votre Créateur (et avec ses Principes dont il vous a fait don en germe et en esprit dès le commencement pour que vous puissiez vous élever vers lui ensuite) en le salissant Lui et en salissant notre histoire, en inversant de manière multiple la réalité, en travestissant la vérité à tous les niveaux possibles et imaginables.

Si vous acceptez de telles subversions comme "origines de l'humanité" et de votre propre histoire, vous êtes déjà loin dans l'égarement et la mystification du démon.

Verset 1 (suite) :


« Il dit à la femme : Pourquoi Dieu vous a-t-il commandé de ne pas manger du fruit de tous les arbres du paradis ? »

Remarquons ici une autre imposture qui en dit long dans la falsification des lévites : ces derniers s'arrangent immédiatement pour faire intervenir le serpent et lui faire parler de suite de l'entité démoniaque qui se fait passer pour "dieu" (le Jéhovah des lévites), comme de dieu lui-même.

Cela permet de renforcer la mystification de fond du récit... et les "suggestions" qui vont avec pour conditionner profondément les masses-esclaves (les mots du serpent vont renforcer leurs croyances que l'entité démoniaque est dieu,autant que la trame du récit elle-même).

« 2. La femme lui répondit : Nous mangeons du fruit des arbres qui sont dans le paradis ;

 3.
Mais Dieu nous a commandé de ne point manger du fruit de l'arbre qui est au milieu du paradis et de n'y point toucher, de peur que nous ne mourions.

 4.
Le serpent repartit, à la femme : Assurément vous ne mourrez point ;

 5.
Mais Dieu sait qu'aussitôt que vous aurez mangé de ce fruit, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. »


(versets 2 à 5)

Voilà donc la fameuse "tentation du serpent" mise en scène dans le récit des lévites.


Elle est assurément digne du plus haut intérêt.

Elle contient une subversion effroyable et une inversion absolue des valeurs en son sein.

Certainement le vice le plus démoniaque que l'on puisse concevoir.

En effet, tout le message sous-jacent de ce passage à pour but de "suggérer" à l'être humain qui va lire ceci, que le seul et unique moyen de s'élever en conscience et dans la richesse spirituelle du coeur (celle qui est au fondement même de tout principe et au fondement-même de l'enseignement du Christ, la voie qui mène au "royaume des cieux", celle "qui est au-dedans de soi" comme le rappelle le Christ), cet unique moyen ne peut se faire qu'en transgressant "le commandement de dieu"... et mourir !

Pour pouvoir connaître ce qui est bien et donc acquérir la connaissance du bien en soi et tout ce qui en découle, justice, droiture, bonté ,charité, miséricorde, amour etc (car il faut ici le comprendre évidemment dans sa portée la plus large et authentiquement spirituelle, celle d'une acquisition en Conscience de ce que représente les idéaux spirituels : en clair, une élévation en esprit dans la connaissance des principes transcendants émanant de la source de toute "bonté" : c'est-à-dire Dieu lui-même), il faudra donc obligatoirement se rebeller contre cette même source !!!

C'est du pur satanisme kabbalistique, cela n'a rien à envier à la doctrine kabbaliste sabbatéo-frankiste de la "rédemption par le péché" !!!

Certainement le vice le plus notoirement satanique de toute l'histoire, la suprême perversion, et les lévites vous le présente comme à l'origine de l'homme et de sa destinée !!!

Et certains gobent ça, parce que les lévites de la synagogue de Satan et leurs dupes leurs disent : "ce récit, c'est la parole de dieu", "croyez-la sans la remettre en question sinon vous mourrez" sic !!!

On a envie de hurler à certains : Ouvrez-les yeux ! Sortez de votre foi aveugle et morte ! Comment une telle perversion pourrait être la parole de Dieu, alors qu'elle viole précisément, et dans tous ses fondamentaux les plus intégraux, la véritable parole de Dieu et ses Principes ? Ne voyez-vous pas que le but de Satan est précisément de singer Dieu et d'inverser ses valeurs ???

Quel meilleur moyen que de le faire en Son nom ?

Ne voyez-vous pas que c'est précisément ce qui est en train de se dérouler sous vos yeux dans ce récit truqué ?

Posez-vous la question fondamentale, que toute personne saine d'esprit et objective n'a pu que se poser, si elle à une once de bon sens, d'esprit critique et si elle est inspirée un tant soi peu par l'esprit du Christ : la raison pour laquelle ce mythe falsificateur fait passer l'acquisition de la "connaissance du bien et du mal" pour un "péché" ???

Ce qui seul permet de s'élever en Conscience, en Connaissance et en Intelligence, dans les Principes universels, ce qui seul permet de "juger l'arbre à ses fruits" (comme nous le rappelle le Christ à maintes reprises), ce qui seul permet de s'élever intérieurement et de faire "rayonner les richesses spirituelles du coeur" (Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur. » Matthieu 6- 21)

Est-ce que vous commencez à comprendre l'énorme mystification satanique de la Genèse et ce qu'elle implique, où est-ce que tout cela mène, et les conséquences morales, intellectuelles et spirituelles pour celui qui adhère à une telle imposture ?

C'est tout simplement le meilleur moyen pour Satan de vous subvertir spirituellement et de vous mystifier en profondeur sur toute la ligne et dans tous les fondamentaux les plus intégraux !

Et ce, au nom de Dieu en plus !

Vous commencez à comprendre la perversion complète et aussi le blasphème abominable d'un tel texte ?

Un blasphème formidable et inégalé, que toute personne à la foi vivante et en harmonie avec les principes du Christ ne peut que bannir et rejeter de toutes ces forces car de nature satanique.

Un blasphème qui compte uniquement sur la foi morte et aveugle des esclaves, nécessitant la croyance aveugle en un texte ourdi au nom de Dieu par les ennemis de Dieu en personne.

Un puissant outil de contrôle mental.


A un niveau plus cryptique, c'est aussi un blasphème sournois qui suggérera à certains (moins aveugles et raisonnant déjà plus que les masses-esclaves, mais eux aussi trompés à leurs niveaux comme on l'a relevé plus haut, car se faisant mystifier en donnant du "crédit" à un récit truqué qui n'attend que ça) que Dieu est mauvais et manipulateur, que Dieu est injuste et immoral, et que le serpent (compris par eux comme le Diable) est bon et le sauveur de l'humanité.

Le Diable prend ainsi la place de Dieu pour ses gens-là, et ils le prennent pour le "Porteur de Lumière" : Lucifer.

Ces gens-là ne sont pas moins trompés que les premiers au final, car trompés par le récit falsifié de la Synagogue de Satan et ce qu'il suggère de manière perverse : une totale inversion de la vérité.

D'où le passage célèbre du haut initié Oswald Wirth, franc-maçon et gnostique, affirmant page 93 de son ouvrage « La Franc-Maçonnerie rendue intelligible à ses adeptes », le genre de phrases typiques de ceux qui tombent la tête la première dans le vice édenique en question :

« Cela explique pourquoi le serpent, inspirateur de désobéissance, d'insubordination et de révolte, fut maudit par les anciens théocrates, alors qu'il était en honneur parmi les initiés. Ceux-ci estimaient, en effet, qu'il ne saurait rien y avoir de plus sacré que les aspirations qui nous portent à nous rapprocher progressivement des dieux [...] »


https://www.amazon.fr/franc-ma%C3%A7onnerie-rendue-intelligible-ses-adeptes/dp/2850765007/ref=sr_1_cc_5?s=aps&ie=UTF8&qid=1466095697&sr=1-5-catcorr&keywords=La+Franc-ma%C3%A7onnerie+rendue+intelligible+%C3%A0+ses+adeptes

La plupart tombe d'ailleurs dans le polythéisme avec ça, ce qui est aussi tout bénef pour le Prince de Monde et ses adeptes.

La Synagogue de Satan pourra ainsi les manipuler et les utiliser d'une autre façon que les premiers (les masses esclaves), chose d'ailleurs nécessaire à leur complot à longue échéance.

On en voit les fruits aujourd'hui : les erreurs des uns et des autres, leurs faiblesses et leurs manques de compréhension des principes universels, ont donnés le Pouvoir sur les nations à la Synagogue de Satan et au Prince de ce monde.

Les uns n'ayant pas su se prémunir de certains vices, les autres tombant dans une variante du vice.

La source principielle qui éclaire tout homme vient de Dieu et a été rappelée lumineusement par Jésus Christ et ses idéaux universels, ce n'est certainement pas Lucifer !

Pas plus que cela, Dieu n'est mauvais et injuste, immoral, opposé à cette lumière spirituelle que rappel le Christ et que condamne la Genèse, comme voudrait le faire croire les falsificateurs de la Synagogue de Satan dans son récit truquée de l'Eden.

L'initié gnostique mystifié Oswald Wirth lui-même, suspecte une manipulation (sans l'affirmer ouvertement par précaution), car dans une note révélatrice à la page de l'ouvrage que nous venons de citer au-dessus, il affirme aussi :

« La Bible a recueilli cette tradition, comme beaucoup d'autres, à une époque ou le sens de l'allégorie s'était perdu. Il faudrait retrouver le document original, probablement chaldéen, pour restituer le mythe à sa pureté native. »

Il est évident que l'original a été perdu (du moins occulté), vu les contradictions foncières et les vices sataniques du récit de l'Eden selon le Judaïsme lévitique.

Mais ce n'est pas que le sens de l'allégorie s'est perdu, comme le croit naïvement Oswald Wirth, c'est qu'il a été récupéré puis falsifié dans tous ses fondamentaux par la prêtrise de la Synagogue de Satan, dans le but de subvertir DIEU et d'inverser ses principes universels.

Toute la ruse de la Synagogue de Satan est d'avoir délibérément embrouillée ces notions spirituelles fondamentales dans la Genèse édenique, pour manipuler et les uns, et les autres.

Dans un but de contrôle mental à vaste échelle.


Dernière édition par paralleye le 22/6/2016, 23:46, édité 5 fois (Raison : Corrections orthographiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   18/6/2016, 00:20

Continuons l'étude de cette suprême inversion mystificatrice :

verset 6.
« La femme considéra donc que le fruit de cet arbre était bon à manger, qu'il était beau et agréable à la vue. Elle en prit, en mangea et en donna à son mari, qui en mangea également. »

En ce sens, ni l'un ni l'autre ne pêchent et ne peuvent être considérées comme ayant mal agit (encore moins "condamné"), car pas plus l'un que l'autre n'ont la "connaissance du mal" à ce moment là en eux, donc ne peuvent être tenu pour responsable en aucun cas d'un "péché", d'une mauvaise action en conscience. Ils n'ont fait, dans leur état actuel d'inconscience de ce que sont ces deux principes de l'être, qu'écouter un conseil d'un tiers, et de le privilégier à un autre, sans même pouvoir juger de la valeur de fond réelle de l'un ou de l'autre ni même de pouvoir juger de la valeur de fond de quoi que ce soit, car n'ayant pas en soi la capacité de le faire... méditez-bien là dessus !!!

verset 7 « En même temps leurs yeux furent ouverts à tous deux ; ayant remarqué qu'ils étaient nus, ils entrelacèrent des feuilles de figuier et s'en firent des ceintures. »

Point important ici : dans ce passage symbolique "leurs yeux s'ouvrent".

Ceci symbolise une élévation de conscience dans la connaissance, un ajout de moralité supplémentaire, une progression au niveau de la richesse du coeur dont parle le Christ, mais encore une prise de responsabilité dans leur comportement.

Car maintenant ils sont "conscient" de la valeur du bien et du mal, donc de l'essence des choses en esprit, et ils devront donc agir en conséquence.

Ainsi l'on constate que leur première réaction est bonne et conforme à la droiture morale de Dieu ici, donc à l'esprit de Dieu (le vrai, pas l'imposteur satanique que les lévites font passer pour dieu !), car nus dans le jardin en présence d'un autre être, un esprit pudique les pousse à se couvrir.

C'est un acte moral et non immoral qu'ils accomplissent, avec le libre arbitre (don divin).

Ayant acquis au même moment la connaissance du bien et du mal, ils auraient ainsi pu se laisser aller au vice et à la débauche et s'abandonner au second plutôt qu'au premier (don de dieu du libre arbitre oblige), se laisser aller à l'impudicité par exemple, mais il n'en est rien, ils choisissent au contraire un comportement noble et droit.

Mais maintenant soyez attentif, car ce qui relève d'une progression dans la moralité suivi d'un acte de vertu pour toute personne saine d'esprit, va être condamné par le prétendu "dieu" comme un péché et un mal, commis de surcroit à un moment ou Adam et Eve n'avait même pas cette "connaissance" (du prétendu mal ayant amené le prétendu péché) en eux !

8. « Et lorsqu'ils entendirent la voix de Dieu qui se promenait dans le paradis, l'après midi, lorsqu'il se lève un vent doux (ps paralleye – par cet effet de forme les lévites essaye de donner une nature positive à l'arrivée de l'imposteur satanique qu'ils font passer pour "dieu"), ils se cachèrent au milieu des arbres du paradis devant la face de Dieu.


9. Et Dieu appela Adam, et lui dit : Où êtes-vous ? »

Soyez attentifs, c'est à partir de ce moment-là que les lévites vont introduire la scène dite de la "culpabilisation" (thème si cher au Judaïsme, et si foncièrement hypocrite, si bien utilisé au fil des siècles dans l'intérêt de tromperie et de domination que l'on sait...) d'Adam et Eve, faisant suite aux mystifications du récit que l'on a mis en lumière.


Culpabilisation qui aura ensuite de grandes répercussions matérielles, morales et spirituelles pour les idiots-utiles mystifiés par de telles fadaises, mais aussi de grands intérêts pour les sophistes sachant les utiliser à dessein.

On constate aussi que Dieu ne semble pas savoir où sont Adam et Eve, puisqu'il les cherchent et leur demande « où êtes-vous ? ».

Chose fort étrange sachant que Dieu est Omniscient n'est-ce-pas ?

10. « Celui-ci répondit : J'ai entendu votre voix dans le paradis ; j'ai eu peur, parce que j'étais nu, et je me suis caché. 

11. Le Seigneur lui repartit : Et d'où avez-vous su que vous étiez nu, sinon de ce que vous avez mangé du fruit de l'arbre dont je vous avais défendu de manger ? »

Encore une fois il ne faut pas se laisser berner par le petit "jeu psychologique en cours" du récit ici, et il faut insister sur le fait fondamental que cette transgression ne peut en aucun cas être imputée en connaissance de mal agir à quelque niveau que ce soit, car l'homme n'avait tout simplement pas la "connaissance du mal" à ce moment-là, donc nullement en soi la capacité-même de responsabilité d'une transgression en essence. Il l'aurait eu si, lors du prétendu "commandement" du soi-disant dieu (instauré bien vicieusement par les lévites pour être inévitablement violé, sans quoi le récit et le but de la mystification s'arrêtait net, soi-dit en passant...), il avait en soi à ce moment-là la connaissance de ce qu'était le bien et le mal (et donc la conscience et la responsabilité de ses actes, en bien ou en mal).


Or ce n'était pas le cas.

Ce qui démontre toute l'imposture patente et la mascarade (les mots "embrouille à dessein" serait plus juste...) d'une telle mystification.

12. « Adam répondit : La femme que vous m'avez donnée pour compagne m'a présenté du fruit de cet arbre, et j'en ai mangé.


13. Le Seigneur Dieu dit à la femme : Pourquoi avez-vous fait cela ? Elle répondit : Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé de ce fruit. »

Encore une fois le seul "fruit" qui pouvait permettre à l'homme d'acquérir ce que le Christ appelle la richesse du coeur (inséparable de la connaissance spirituelle du bien gravée en soi, car l'une ne peut exister sans l'autre), mais aussi la possibilité de se prémunir contre les ruses du Diable par la connaissance du mal et de ses rouages, nécessaire pour l'homme droit, faisant bon usage de son libre arbitre en connaissance de cause (chose tout à fait nécessaire et louable dans le dessein de Dieu pour ses enfants).


Ainsi l'adage du sage authentique : « connais-toi toi même».

Car dans la connaissance il y a l'essence, car la connaissance c'est "connaître son essence" (connaissance = connais ton essence). Se connaître soi-même c'est connaître Dieu, car Dieu à fait l'homme à son Image, lui faisant don en germe, en esprit dès la source, de la connaissance du bien et du mal, ainsi que du libre arbitre qui en est inséparable. Tout cela pour que l'homme s'élève vers Lui librement. Ce que Dieu veut c'est que ses enfants s'élève vers lui par reconnaissance et amour de sa Perfection, de celle de Ses Principes. Ainsi la perfection de la Création de Dieu, et celle du plan divin pour l'homme, c'est une merveille !

Mais dans le récit de la prétendue Genèse des scribes de la Synagogue de Satan, tout est inversé !

Dieu et Satan.

Le bien et le mal.

Le bien devient le mal, et le mal devient le bien. Ce qui élève est condamné, ce qui pousse à rester dans l'ignorance et l'inconscience est légitimé. Celui qui incite l'être à cette élévation est maudit, et celui ou celle qui répond à cet appel l'est aussi, cela dans la plus parfaite perversion de la morale et de l'intelligence.

C'est un blasphème horrible.

verset 14. « Alors Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux et les bêtes de la terre. Tu ramperas sur le ventre, et tu mangeras la terre tous les jours de ta vie. »

Il faut s'arrêter un instant sur cette prétendue "malédiction du serpent".

"La queue du Diable se cache dans les détails" rappelez-vous, et tous malins que furent les lévites, ils n'ont pas pu penser à tout en rédigeant cette mystification.

C'est marrant d'ailleurs qu'en parlant du Diable, une immense majorité considère le "Serpent" de la Genèse falsifiée comme le Diable lui-même, boniment repris par une multitude de mystifiés par ce récit chez les monothéistes (et d'ailleurs pas que chez les monothéistes, loin de là, mais aussi chez de nombreux gnostiques, pour les raisons que l'on a vu).

Rappelons déjà qu'il est curieux alors que le Christ prenne ce symbole en référence par moment !


"Soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes". Matthieu X-16

Curieux pour un "maudit" n'est-ce-pas ???

Vu les termes de la condamnation du prétendu "dieu", il ne fait guère de doutes que dans cette falsification, le serpent est un simple animal dans la Genèse.


Et c'est la que ça devient intéressant.

Comme on l'a vu plus haut, les lévites l'ont choisi de par ses caractéristiques particulières, dans une optique psychologique de conditionnement à double-niveau.

La condamnation de celui-ci ensuite, n'est pas autre chose que la continuation habilement recherchée de cette mystification psychologique.

C'est vrai que cette suggestion de l'animal rampant sur le ventre et bouffant de la terre tous les jours de sa vie, comme condamnation ad vitam de Dieu, est bien réfléchie dans le genre "psychologie des foules" et a du faire de l'effet sur les masses juives sans doute à l'époque, esclaves aveugles de leur prêtrise criminelle.


Mais comme je l'ai dit plus haut, il y a quelque chose dans cette affaire que les lévites homicides, prétendant parler "au nom de dieu", n'ont pas intégrés, tous malins qu'ils furent...

Ils n'ont pas intégré le fait qu'il existe des serpents d'eau, se mouvant avec une grâce toute majestueuse dans l'élément... tel des poissons :





On doit en conclure que le serpent a été plus malin que le "dieu" de la Genèse falsifiée des lévites (qui n'est rien d'autre qu'une vicieuse entité démoniaque) et qu'il a envoyé promener sa malédiction aux roses comme on dit...

Qui dit mieux ?

En fait les Lévites n'avaient tout simplement pas connaissance des serpents d'eau car ils n'y en avaient probablement pas là où ils habitaient, du moins les sophistes qui ont écrit cela ne l'avaient pas prévu, c'est évident.


C'est aussi simple que cela, du coup ils n'ont même pas pu se douter de ce fait quand ils ont falsifié leur "histoire de la création"... pas bien malin les lévites pour le coup, comme quoi la queue du diable (la vraie pour le coup) dépasse encore et toujours, pour peu que l'on soit attentif.

Elle dépasse non seulement de manière scandaleusement immorale au niveau des principes, mais même au niveau des "détails" de la Création.

C'est encore une fois la perfection de la Création par le Père qui les ridiculisent !!!

Les lévites étant des criminels immoraux et des falsificateurs patentés, il y a lieu de penser aux vues de certaines contradictions du début du récit avec la suite mettant en scène les sornettes de l'Eden, qu'ils n'ont pas tout retouché de la "Genèse" (on sent que certains passages bien particuliers ne sont pas de leur style plus loin), il semble donc plus que jamais évident qu'ils ont très probablement dû récupérer cela d'un "récit" antérieur venant d'une autre tradition, plus ancienne que la leur évidemment : ils l'ont ensuite trafiqué et l'ont remodelé tel un Golem, pour servir les intérêts de leur caste suprémaciste et matérialiste, et surtout servir de "prétexte" au immoralités multiples du Deutéronome, du Lévitique et des Nombres (rappelons que selon l'étude "La Controverse de Sion", l'ouvrage monumental qui les met à nu de manière imparable, la Genèse fut le dernier livre écrit du Pentateuque et non pas le premier. Les lévites l'ont inséré ensuite en tête de leurs textes immoraux et criminels pour se donner une légitimité et une ancienneté).



Tout cela participe d'une grosse mystification intégrale sur toute la ligne !!!

Un autre exemple évident de cela pour celui qui réfléchit est de relever que l'Eden, le pseudo-paradis des Lévites dans leur "mythe" de la Création (un paradis tout naturellement terrestre, la queue du Diable dépasse encore et toujours chez les Lévites, à méditer...) est situé comme par hasard dans la zone géographique du Moyen-Orient.

J'en veux pour preuve "Genèse II - verset 14", où il nous est dit que les fleuves qui coulent autour du "paradis" sont entre autres le « Tigre » et « l'Euphrate », ces deux fleuves célèbres de la région, adjacents aux pays du Proche-Orient, irriguant le Moyen-Orient et des nations comme l'Irak d'aujourd'hui et d'autres (l'actuelle Syrie etc...), territoires extrêmement proches d'Israël et de Juda (on constate aussi en Genèse II - versets 11 et 12 les petites allusions "mines de rien" sur l'excellence de l'or et les pierres précieuses dans la région : des paroles certainement pas anodines le moins du monde, quand l'on sait l'attirance atavique et malsaine qu'on toujours eu les juifs pour les richesses matérielles).

En effet, il fallait bien que ces bateleurs de Lévites situent leur paradis terrestre quelque part sur Terre, et comme ces scribes n'avaient pour connaissance géographique que cette zone du Moyen-Orient et alentours, ils n'ont pu situer leur "Paradis" (et ses vices foncièrement immoraux) que dans un endroit qu'ils connaissaient bien.


C'est précisément l'endroit qui constitue l'ancienne Mésopotamie, avec ces civilisations antérieures célèbres ! (le détournement par les lévites du récit original de l'Eden se trouve assurément dans ces eaux-là)

C'est pour ça que le "paradis terrestre de la Genèse lévitique" se trouve ici et pas ailleurs, par exemple en Amérique du Nord, ou en Inde, ou dans les pays Scandinaves, un paradis qui aurait alors été desservi par des fleuves tel le Mississipi ou le Gange, ou pourquoi pas le Rhin !

Mais les Lévites ayant rédigés cette mystification n'avaient certainement jamais vu ces endroits et ignoraient même probablement tout de leur existence, c'est pour ça qu'ils n'ont pas pu situer leur "paradis terrestre" là-bas, en des territoires qui sont pourtant, en bien des endroits, très florissants et verdoyants.


L'amazonie aurait été pas mal aussi pour leur mystification !!!

Cette petite touche d'humour méditative faite, poursuivons notre récit truqué de l'Eden, vous allez voir que la mascarade n'est pas finie, loin de là.

Après s'être fait choper la main dans le sac avec la malédiction (les juifs adorent les malédictions, vous n'avez pas remarqué ? ) du serpent, après avoir inversé toutes les valeurs et travesti le bien en mal et le mal en bien, après avoir blasphémé contre la Création authentique en la travestissant complètement, après avoir accusé d'un péché l'homme et la femme (suite à un piège grossier du récit) dans lequel ils ne pouvaient en aucun cas être reconnu coupables, la nature maudissante, foncièrement vicieuse et immorale de l'entité satanique des lévites va se révéler dans toute sa laideur.

Jugez-en :

15. « Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre sa race et la tienne. Elle te brisera la tête, et tu tâcheras de la mordre au talon.

16. Dieu dit aussi à la femme : Je multiplierai vos souffrances et vos enfantements ; vous enfanterez dans la douleur ; vous serez sous la puissance de votre mari, et il vous dominera. »

On constate que loin d'être sage et miséricordieux, dans la retenue, le dieu en question est bien au contraire maudissant, rempli de malédictions et de méchancetés, autant que de bêtise d'ailleurs.

D'autant plus quand l'on sait que le prétendu péché n'en est absolument pas un, et qu'il symbolise bien au contraire l'acquisition de la vertu et la possibilité d'élévation.

Tous ces passages, ceux qui précèdent et ceux qui suivent, sont donc proprement démoniaques et vicieux.

Ils sont pour ainsi dire typiquement lévitique/judaïque, propre à l'esprit immoral de la Synagogue de Satan dégénérée et à ses visées de contrôle de l'esprit.

Et comment pourrait-il en être autrement, quand on sait le but de ces gens-là ?

A noter aussi l'allusion au "péché" de la femme, qui entraîne comme soi-disant condamnation "qu'elle sera sous la puissance de son mari et qu'il la dominera".

Tout ceci est d'une bêtise et d'une immoralité sans queue ni tête, juste propre à pousser à l'incompréhension entre hommes et femmes en instaurant de manière parfaitement absurde et vicieuse un faux-problème qui n'a pas lieu d'être.

Toute civilisation saine, a toujours été basée sur le principe de complémentarité homme/femme, sur le respect mutuel et sur l'harmonie du couple reposant sur des principes propres et éternels. (c'est leur transgression aujourd'hui dans notre société moderne dégénérée, dominée par le Judaïsme, qui pousse à la destruction et à la subversion des familles, encore une fois sous divers prétexte fallacieux : tel le féminisme, l'égalitarisme etc...)

L'homme étant par nature et dans son essence propre, physiquement plus fort que la femme (cela étant même démontrable par le développement, notamment au niveau des hormones et des glandes dans le développement de l'enfant, totalement différente chez les garçons et les filles) il est parfaitement normal et naturel que celui-ci devienne plus fort que la femme.

Il est donc parfaitement normal et naturel que dans un couple traditionnel, l'homme soit le chef de famille, le protecteur de la femme.

Cette dernière l'aime et le sait, et à confiance en lui, comme il a confiance en elle et l'aime.

Dans une compréhension mutuelle de l'ordre des choses voulu par Dieu.

C'est une question d'amour et de respect des lois naturelles et traditionnelles, au fondement même de toute famille saine.

Un homme et une femme qui s'aiment et se comprennent mutuellement ont le pouvoir de former un couple et de s'unir (l'union est autant charnelle que spirituelle), c'est inné, et c'est dans le dessein de Dieu pour la Création : celui-ci l'aimera et la protègera et elle s'en remettra à lui avec confiance et amour en retour (absolument aucun rapport avec une quelconque "transgression", instaurée par des menteurs juifs invétérés sic !!!)

Cela amènera la stabilité dans le couple, et la naissance d'un enfant (fruit de l'amour entre un homme et une femme selon le dessein merveilleux de Dieu) pourra grandir et s'épanouir dans cette cellule familiale saine, conformément aux lois naturelles et spirituelles harmonieuses (inséparable de la connaissance du bien et du mal que le prétendu dieu de la genèse voulu interdire à l'homme, encore une fois selon les lévites !) dont tout découle.

Tout ceci, ces lois de la vie, ce dessein de Dieu, n'ont strictement rien à voir avec les élucubrations sataniques de la Genèse falsifiée des lévites, qui n'ont pour but que de brouiller ces notions saines et naturelles dans une optique complètement perverse et dégénérée impliquant des prétendues "condamnations" venant d'un péché sans queue ni tête, tiré lui-même d'une histoire complètement immorale sur toute la ligne.

Satan est un tel mélange de grotesque et de sinistre, qu'il est difficile à dire quel est le vice qui prédomine là-dedans.

Son but est le renversement des notions saines naturelles autant que des principes surnaturels de Dieu : cette subversion constitue le "satanisme" au vrai sens du terme.

Il n'y a pas jusqu'à l'allusion à l'enfantement d'une femme qui est grotesque dans l'Eden : l'enfantement d'une mère dans le cycle naturel de la vie, presque chez tous les mammifères, dans sa conception même, demande un effort qui est tout à fait naturel et normal : on constate cela presque partout dans le monde vivant.

Deux exemple parmi mille, car je pourrais continuer longtemps : sans doute que la mère girafe ou la mère chatte, qui met au monde un girafeau ou des chatons avec le même type de douleurs et de contractions, sont aussi responsable du soit-disant "péché originel" SIC !!!

Cela est dans l'ordre des choses : après la douleur de mettre un enfant au monde, vient la joie de la naissance d'un nouvel être vivant : on constate cela partout.

Il faut par contre prendre en compte un argument primordial derrière cette prétendue "condamnation de la femme" suivi des prétendues "malédictions" énumérées par le prétendu "dieu" des juifs : c'est l'intérêt propre qu'en avait la prêtrise lévitique (puis pharisienne) à rabaisser la femme au rang d'être inférieur pour la caste sacerdotale juive de l'époque et ses privilèges, son contrôle et sa domination mentale sur son peuple, sa façon de lui "faire voir le monde" dans ses propres intérêts.

Loin d'être de nature "divine" (sic !), ce genre de sophismes répondent à des intérêts bien terre à terre et tout ce qu'il y a de plus bassement humain et fondamentalement misogyne.

Mais pour que ceux-ci passent mieux, et que les boniments des prêtres lévitiques ne soient pas remis en causes par les masses-esclaves, c'est "au nom de dieu" qu'il fallait les édicter.

Rappelons la prière juive séculaire des rabbins talmudiques, récitée encore aujourd'hui et qui résume tout :

"Béni soit l'éternel qui ne m'a pas fait goy (non juif). Béni soit l'éternel qui ne m'a pas fait esclave. Béni soit l'éternel qui ne m'a pas fait femme."

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon?highlight=juda%EFsme (message du vendredi 30 Octobre - 3:38)

Tout n'est-il pas dit sur la nature complètement dégénérée de ces gens-là et de leurs croyances ?


Continuons notre récit et soyons attentif à la trame de toute cette imposture :

17. « Il dit ensuite à Adam : Parce que vous avez écouté la voix de votre femme, et que vous avez mangé du fruit de l'arbre dont je vous avais défendu de manger, la terre sera maudite à cause de ce que vous avez fait, et vous n'en tirerez de quoi vous nourrir pendant toute votre vie qu'avec beaucoup de travail. »

Encore une pléthore de malédictions de ce dieu pas très miséricordieux (lisez entre les lignes le sens symbolique du mot...) et encore moins moral et juste.

Mais cette malédiction de la Terre répond en vérité à des intérêts bien particuliers de la caste lévitique dominante, encore une fois, derrière les apparences : elle permet par extension de donner une "explication" aux masses judaïques de l'époque, quand aux mauvaises récoltes et autres difficultés d'approvisionnement en nourriture qu'ont pu avoir les judaïtes à divers moments, dans la zone géographique où ils s'étaient installés à cette période (relevant de cycles naturels difficiles à certaines époques, et surtout du fait que les judaïtes, dans l'état de servitude dans lequel les tenaient leurs prêtres envers et contre tous, ne faisaient rien pour améliorer leurs conditions) : cela permet tout simplement aux lévites de dire à leur peuple : " c'est de votre faute, et c'est la faute à vos premiers parents !"

En clair ne cherchez pas à comprendre et fermez-là, et surtout acceptez votre sort en ne remettant pas en cause les vraies raisons de votre servitude autant matérielle, que morale et spirituelle !

Car la seule véritable servitude qu'ont jamais eu à subir les Judaïtes, la source première de tous leurs maux quels qu'ils ont pu êtres ensuite, c'est la servitude de leur propre religion tribale et dégénérée, fomentée par leurs prêtres sataniques dans leurs propres intérêts de domination et de conquête, qui se sont transformés aujourd'hui en visée de domination mondiale (celle-ci était déjà présente toute entière dans l'Ancien Testament falsifié, voir le lien plus haut "Preuves irréfutables que le Judaïsme est une religion satanique et que son dieu Jéhovah est un démon").

Une servitude spirituelle et amorale cause par extension de tous leurs malheurs, et bien plus encore, de tous les malheurs qu'ils ont fait subir à l'humanité à cause d'elle.

L'on peut comprendre la phrase de Heinrich Heine, cité page 89 de l'ouvrage Sous le Signe Du Scorpion de Juri Lïna (livre qui parle des abominations des juifs communistes en URSS pendant toute la période soviétique sur le peuple russe martyr, trouvable à ce lien http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8016-juri-lina-dans-l-ombre-d-hermes-les-secrets-du-communisme?highlight=l%EFna )

« la religion juive n'est pas du tout une religion, c'est une calamité »

Inutile de dire que les calamités et les malédictions sont la sève-même du Judaïsme depuis toujours.

Concernant ce genre de passages précis sur les malédictions de la terre, ils sont d'autant plus compréhensibles quand l'on sait, comme le rappelle la Controverse de Sion (voir lien du livre plus haut et notre rappel), que la Genèse fut le dernier livre du Pentateuque rédigé par les Lévites, et non pas le premier, malgré le fait qu'ils l'aient mis en premier, pour les importantes raisons stratégiques mentionnées plus haut.

Continuons notre récit, qui enchaîne d'ailleurs sur de nouvelles "malédictions" parfaitement immorales vu la cause prétextée en amont :

18. « Elle vous produira des épines et des ronces, et vous vous nourrirez de l'herbe de la terre.


19. Vous mangerez votre pain à la sueur de votre visage, jusqu'à ce que vous retourniez dans la terre, d'où vous avez été tiré : car vous êtes poussière, et vous retournerez en poussière. »

Passage d'une importance fondamentale ici, qui démontre toute la turpitude et la bêtise des lévites, mais aussi leur égarement profond, qui ne peut prendre que sur des esprits bassement matérialistes comme les judaïtes de l'époque (complètement ignorants de toute spiritualité authentique) et à plus large échelle, sur toutes les personnes complètement déconnectées de toutes notions d'essence et de transcendance : la représentation essentielle de l'être n'est plus ici spirituelle, mais bien matérielle.

Elle est d'ailleurs conforme à tout l'esprit des textes lévitiques dans la Thora falsifiée, qui ne sont qu'une succession de récits matérialistes de A jusqu'à Z, de lois et de jugements instaurées par les prêtres en question (dont une grande part sont foncièrement immorales et criminelles  : meurtre, jusqu'aux meurtres d'enfants gratuits et d'innombrables autres innocents, rapines, usure sur les non-juifs, perversions de toutes sortes etc...) devant être respectés à la lettre par les Judaïtes sous le contrôle strict de leur prêtrise parlant "au nom de dieu", avec comme bâton de l'âne soit des "bénédictions" (en lien avec les massacres et les rapines en question) soit des malédictions (ces dernières étant comme vous vous en doutez, infiniment plus nombreuses) naturellement de natures toutes matérielles et jamais spirituelles.

Ce point fondamental est parfaitement résumé par Douglas Reed dans la Controverse de Sion (voir lien plus haut), quand à la page 84 du livre, il place en comparaison le Deutéronome avec le sermon sur la Montagne du Christ :


Citation :
Le Deutéronome offrait des bénédictions matérielles, sous forme de territoire, de butin et de massacre, en retour de l’observance stricte de milliers de « lois et jugements », certains d’entre eux prescrivant le meurtre.

Le Sermon sur la Montagne n’offrait aucune récompense matérielle, mais enseignait simplement que la conduite morale, l’humilité, l’effort pour bien agir, la miséricorde, la pureté, la paix et la force d’âme seraient bénis pour eux-mêmes et recevraient une récompense spirituelle.

Toute la différence entre Dieu et Satan résumé en quelques lignes, entre la voie spirituelle de l'esprit divin (rappelée lumineusement par le Christ) qui mène au cieux (une voie bien sûr inséparable de l'acquisition de la connaissance du bien et du mal, celle là même qui est condamnée comme un "péché" dans le Genèse falsifiée, méditez bien là-dessus encore une fois... et écrit par ceux-là même qui ont écrit le Deutéronome), et la voie matérielle et satanique d'obéissance aveugle et bien "terre à terre" à un dieu inique ne reculant devant aucune immoralité pour parvenir à ses fins, représenté par des prêtres qui le sont tout autant (immoraux et iniques), n'ayant que des visées matérielles de domination passant par le contrôle et le parasitage de l'esprit des masses à l'aide d'inversions des valeurs.

Pas étonnant que leur pseudo-paradis de l'Eden falsifié soit purement terrestre, et qu'il met en scène la condamnation des valeurs qui précisément mènent à la voie céleste.

Je pense que vous m'avez compris, et je vous engage à bien réfléchir à l'importance fondamentale de tout cela.

Poursuivons le récit :


20. « Et Adam donna à sa femme le nom d'Eve, parce qu'elle devait être la mère de tous les vivants.

21. Dieu fit aussi à Adam et à sa femme des tuniques de peaux dont il les revêtit.


22. Et il dit : Voilà Adam devenu comme un de nous, sachant le bien et le mal. Maintenant donc qu'il ne porte pas la main à l'arbre de vie, qu'il ne prenne pas de son fruit ; et empêchons qu'en mangeant de ce fruit il ne vive éternellement. »
 
Passage d'une suprême importance.

On constate ici ce que nous avions déjà relevé en guise d'avertissement vers le début : la confirmation qu'après la prétendue "transgression" ayant permis à l'homme d'acquérir la Connaissance du bien et du mal (la "transgression" : le fil truqué du récit s'arrange en fait pour la déguiser comme telle et la mettre en scène ainsi, dans le but de véritablement rendre le développement spirituel de l'être humain comme un "péché", comme une faute : cette stratégie d'inversion absolue est du pur satanisme !), le prétendu "dieu", remplit de rancoeur et de colère envers l'être humain (et cette réaction fait d'ailleurs suite dans le récit, à une volée de malédictions immorales) reconnaît explicitement qu'il n'a jamais eu l'intention de permettre à l'homme d'acquérir cette connaissance LUI PERMETTANT DE S'ELEVER SPIRITUELLEMENT ET DE S'ENRICHIR.

Il le regrette et dit "voilà qu'il est devenu comme l'un de nous, sachant le bien et le mal."

Mais ce n'est pas tout. Il menace encore.

Conscient que l'être humain a déjà fait la moitié du chemin par l'acquisition de cette richesse spirituelle qui peut le mener au royaume des cieux (conformément à l'enseignement même du Christ, qui le rappelle avec ô combien de clarté !), il lance une nouvelle flèche enflammée, dans l'optique même de lui barrer maintenant la "route des cieux" : « maintenant donc qu'il ne porte pas la main à l'arbre de vie, qu'il ne prenne pas de son fruit ; et empêchons qu'en mangeant de ce fruit il ne vive éternellement. »

Cette métaphore dans la trame du récit mystificateur faisant passer Satan pour Dieu est de la plus haute, de la plus extrême et capitale importance : elle suggère en fait tout simplement d'empêcher l'homme d'atteindre "l'arbre de Vie".

Cette arbre n'est rien d'autre que l'Unicité par la fusion dans les Principes universels, précisément la consécration du chemin vers lequel mène "l'arbre de la Connaissance du Bien et du Mal", il en constitue sa Sublimation dans l'Essence.

Il est la finalité de la voie spirituelle dont parle le Christ, c'est-à-dire atteindre le "Royaume des Cieux" qui est "au-dedans de soi".

Cette dernière inversion satanique de l'entité démoniaque que les lévites ont fait passer pour Dieu, est donc la consécration même de toute leur imposture.

La boucle est bouclée.

Les lévites de la Synagogue de Satan peuvent clore leur récit, la mystification est complète.

23.
« Le Seigneur Dieu le chassa du paradis de délices, pour travailler à la terre dont il avait été tiré. »

On retombe encore sur la même inversion suggérée à dessein, déjà faite au dessus : faire croire que la représentation essentielle de l'être n'est plus spirituelle, mais bien matérielle.

C'est une dernière suggestion (insérée ici dans un effet de "conditionnement par la répétition" bien connu des manipulateurs psychologiques : « répétez suffisamment de fois un mensonge à quelqu'un et il deviendra une vérité à ses yeux ») de la part du démon et des scribes lévitiques, mis en place en clôture du récit, dans une optique de renforcement de celui-ci.

Et bien évidemment, ils finissent leur récit truqué par...

24. « Ayant chassé Adam, il mit devant le paradis de délices un chérubin, qui faisait étinceler une épée de feu, pour garder le chemin qui conduisait à l'arbre de vie. »

… par la terreur et la menace bien sûr, en plaçant un gardien qui, dans l'inconscient des foules et dans la mythologie juive, représente un serviteur de Dieu : un chérubin armé d'une épée de feu, prêt à trancher net par le glaive toute personne qui voudrait s'élever spirituellement en arpentant le chemin du salut : la voie honnie que le Diable interdit.


C'est la fin du chapitre, le mythe du jardin d'Eden est terminé.


Que d'enseignements n'est-ce-pas ?

La trame de cette mystification est incroyablement perverse et d'une subtilité diabolique à plusieurs niveaux.

Il s'agit en fait d'une succession de pièges spirituels sous fond d'inversions.

Ces inversions sont faites "au nom de Dieu", et sont présentées comme étant la source même de notre Création et de notre histoire, ce qui rajoute encore au conditionnement psychologique recherché.

Si le Diable mettait toute sa ruse à inventer une mystification à portée universelle, une mystification qui aurait pu traverser les temps, aurait-il pu faire mieux que cela ?

La portée et les conséquences d'une telle chose, au niveau moral, psychique et spirituel est sans égale.

Il s'agit du nec plus ultra de la subversion satanique.

Mais il y a un os : le Diable est le Père du Mensonge, il ne se tient pas dans la vérité.

Même s'il se fait passer pour Dieu et s'il parle au nom de Dieu, il ment.

De même, ses agents sont de fieffés menteurs et de gros manipulateurs.

Au contraire, ce qui caractérise Dieu, ce sont Ses Principes universels : ils sont sublimes et immuables, et impossible à contrefaire en aucune façon.

Toutes les ruses du Diable ne peuvent rien contre eux.

Le Christ les a rappelés de la manière la plus lumineuse qui soit.

Ces principes spirituels et leur essence sont un, comme le Fils est un avec le Père en esprit.

C'est l'Unicité dans les principes universels.

« Afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. » (Jésus-Christ) Jean 17-21

Seuls ces principes peuvent vous faire comprendre l'imposture du Diable et de ses serviteurs.

Seul un esprit clair, inspiré par ces principes saints, peut donc comprendre le vice du Diable, et dans le cas qui nous concerne, sa Genèse falsifiée.

C'est aussi simple que cela, et voilà l'os sur lequel le Diable se casse la figure.

C'est les principes divins, et c'est une merveille de guidance.

Passons à la conclusion et résumons : l'infâme entité qui se fait passer pour dieu dans la mise en scène des lévites de la Synagogue de Satan connue sous le nom "d'histoire du jardin d'Eden", ne peut être que le Diable lui-même, ou du moins une vicieuse entité démoniaque foncièrement criminelle et amorale.

Non seulement celle-ci se fait passer pour ce qu'elle n'est pas, mais en plus elle condamne l'homme et la femme d'une multitude de malédictions disproportionnées pour un prétendu péché qui n'en est pas un du tout, et qui de surcroit ne peut nullement être imputé comme tel en aucun cas, puisque selon le dit mythe lui-même, ni l'homme ni la femme n'étaient en état de conscience morale et encore moins en état de responsabilité du sens de leurs actes, puisque n'ayant pas la connaissance du bien et du mal à ce moment-là.

Plus grave encore, l'entité satanique qui se substitue à Dieu dans ce mythe falsifié et/ou corrompu, condamne précisément l'homme pour l'acquisition de valeurs qui elles seules, peuvent le mener à l'Unicité consciente avec Dieu, au Bien avec un grand B, à la charité, à la bonté, à la droiture, à la sagesse, à la justice et à la compassion, bref à l'élévation spirituelle et morale.

C'est cette même acquisition qui seule aussi, peut permettre à l'homme doué de libre arbitre (don de Dieu) de se prémunir contre les ruses et les flèches enflammées du Malin, en en comprenant l'Essence maléfique, ce qui lui permettra ensuite également de prémunir son prochain, et de se renforcer contre elles.

Seules ces valeurs peuvent donc permettre à l'homme de grandir en esprit, librement et sur tous les plans. « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. » (Jésus-Christ – Jean 8-32)

Ainsi, l'on comprend mieux la haine de l'entité se substituant à Dieu pour mieux anéantir Ses Principes en son Nom, en essayant de subvertir ce que le Créateur a voulu pour l'homme dès le Commencement : c'est par cet acte salvateur de prétendue "transgression" (déguisée comme telle par les lévites de la Synagogue de Satan pour mieux cacher aux masses-esclaves qu'elle est pure obéissance à Dieu !) que l'homme juste peut confondre cette entité et comprendre ce qu'elle est vraiment : le Diable, du moins un Démon majeur.

C'est par cet acte salvateur que l'homme peut s'élever vers Dieu en Science et en Conscience. (« Science sans Conscience n'est que ruine de l'âme » disait Rabelais)

C'est par cette voie divine qu'il pourra fusionner en esprit avec l'Unicité, en parfaite harmonie avec les enseignements divins du Christ, qui n'enseigne pas autre chose que le salut de l'âme par cette voie transcendante de la richesse du coeur et de ses principes, faisant toute la valeur et la force de l'âme, et faisant toute la force spirituelle de l'être.

Tout est clair et limpide pour celui qui pense et agit en esprit, avec la Connaissance du coeur, du bien, du beau et du juste, avec la Sagesse et l'Humilité que lui confèrent les dons de Dieu.

Ne pas rechercher les biens illusoires de ce monde, mais bien au contraire les Biens impérissables des Cieux.

« Celui qui s'élève sera abaissé, celui qui s'abaisse sera élevé » Luc 11-14

Rappelons-le, Dieu a crée l'homme de manière parfaite, en lui offrant ces dons en potentiel de développement dès le Commencement et une nature innée qui le pousse vers Lui (d'où la nature des enfants), de même que le libre-arbitre qui en est inséparable.

Raison pour laquelle le Monde Moderne (sous la coupe de la Synagogue de Satan, reniant Dieu et le Christ) cherche (et malheureusement n'y réussi que trop bien) à corrompre les enfants dès le plus jeune âge, et ensuite à corrompre l'humanité tout entière en la faisant sombrer toujours plus loin dans le vice.

L'homme nait avec ces dons potentiels innés en lui et la liberté, il a donc le choix de s'élever vers Dieu librement en Conscience ou de le renier ensuite, de renier Ses Principes, et in fine de se renier lui-même et de tomber sous l'emprise des mauvais anges, sous l'influence du Malin, le Prince de ce monde...

Quand l'homme a commencé à s'égarer, trompé et séduit par les mauvais anges et ses agents, le Miséricordieux a envoyé ses messagers et ses prophètes légitimes, et même le Messie, pour rappeler ses Principes immuables, pour rappeler les hommes à Lui.

Rien n'y personne, pas même les sectateurs de Satan et leur mythe falsifié du "paradis terrestre" (sic !!!) de la Création (et toutes leurs fausses doctrines par extension), n'y pourront rien.

Celui qui suivra la voie droite des Principes universels, aura le discernement du bien et du mal, du vrai et du faux, et ne tardera pas à démasquer les imposteurs et les faux-scribes, autant que les faux-prophètes (d'hier et d'aujourd'hui, comme ceux de demain).

Car « Dieu donne à la franchise, à la fidélité, à la droiture un accent qui ne peut être ni contrefait, ni méconnu. » Joseph de Maistre

Ainsi les falsifications du Diable sont confondues, car ni lui ni ses agents ne se tiennent dans la vérité :

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. » (Jésus-Christ, en s'adressant aux juifs homicides) Jean 8-44

« Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Ephésiens 6-12

« Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. » (Jésus-Christ) Jean 16-33

« Je suis la Voie, la Vérité, et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jésus-Christ) Jean 14;6



Cet exposé est dédié à toutes ceux et celles qui furent trompés par les ruses du Diable, et principalement par cette ruse satanique suprême qu'est la Genèse falsifiée par les adeptes du Diable.


Il est aussi dédié à toutes ceux et celles, qui, innombrables, se sont fait mystifiés par la Synagogue de Satan depuis des temps immémoriaux, et se font encore mystifiés aujourd'hui.

« […] maintenant le Prince de ce monde sera jeté dehors. Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. » (Jésus-Christ) Jean 12-31

« Le royaume de Dieu ne vient point à être remarqué ; Et on ne dira point : Il est ici ou il est là. Car voici que le royaume de Dieu est au-dedans de vous. » (Jésus Christ) Luc 20-21

Merci de m'avoir suivi jusqu'à la fin.



Citation :
« Le travail a esté mien, le profit en soi au lecteur, et à Dieu seul la Gloire. » Jean Rey


PS – En complément de cet exposé, je me permet aussi de vous partager cette vidéo, qui a mon sens est la meilleure que j'ai vu de toutes celles que j'ai pu creuser sur le sujet à l'heure actuelle :




Bien que de légères divergences d'interprétations ici et là sur le récit édenique (concernant la forme de certaines choses, mais jamais le fond) peuvent exister entre mon point de vue développé dans l'exposé, et le point de vue de l'auteur de cette vidéo, les mots simples utilisés, la synthèse faite dans cette vidéo, l'inspiration saine et la compréhension principielle par l'auteur de ce que cache ce récit truqué du jardin d'Eden, mérite à elle seule le détour et valent largement d'être méditées à mes yeux, en complément de l'exposé ci-dessus.

Bonne lecture et bon visionnage donc, en esprit et avec l'intelligence du coeur !


Dernière édition par paralleye le 23/6/2016, 01:02, édité 4 fois (Raison : Corrections orthographiques)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilux04



Nombre de messages : 21
Age : 32
Date d'inscription : 26/01/2012

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   19/6/2016, 02:12

Salut Paralleye,

J'avais dit que je ne reviendrai pas sur tes posts mais là je suis plus que perplexe...

En fait c'est pire que du marcionisme ta thèse, là tu en arrives aux mêmes conclusions que les gnostiques et autres lucifériens concernant la Genèse..! La seule différence c'est que toi tu classes ce récit dans le registre "imposture satanique judaïque". Les lucifériens, eux, attestent de l'authenticité du texte et en viennent à inverser Dieu et Satan en pratiquant le même niveau d'exégèse que toi.

Tu fais trois erreurs d'interprétations dès le début à savoir sur la notion de l'Arbre de la connaissance du Bien et du Mal, sur la notion de désobéissance d'Adam et Eve et sur le passage où Jésus dit que le Royaume est en nous. Ça aboutit à ce passage :

Paralleye a écrit:
Passage d'une suprême importance.

On constate ici ce que nous avions déjà relevé en guise d'avertissement vers le début : la confirmation qu'après la prétendue "transgression" ayant permis à l'homme d'acquérir la Connaissance du bien et du mal (la "transgression" : le fil truqué du récit s'arrange en fait pour la déguiser comme telle et la mettre en scène ainsi, dans le but de véritablement rendre le développement spirituel de l'être humain comme un "péché", comme une faute : cette stratégie d'inversion absolue est du pur satanisme !), le prétendu "dieu", remplit de rancoeur et de colère envers l'être humain (et cette réaction fait d'ailleurs suite dans le récit, à une volée de malédictions immorales) reconnaît explicitement qu'il n'a jamais eu l'intention de permettre à l'homme d'acquérir cette connaissance LUI PERMETTANT DE S'ELEVER SPIRITUELLEMENT ET DE S'ENRICHIR.

Il le regrette et dit "voilà qu'il est devenu comme l'un de nous, sachant le bien et le mal."

Mais ce n'est pas tout. Il menace encore.

Conscient que l'être humain a déjà fait la moitié du chemin par l'acquisition de cette richesse spirituelle qui peut le mener au royaume des cieux (conformément à l'enseignement même du Christ, qui le rappelle avec ô combien de clarté !), il lance une nouvelle flèche enflammée, dans l'optique même de lui barrer maintenant la "route des cieux" : « maintenant donc qu'il ne porte pas la main à l'arbre de vie, qu'il ne prenne pas de son fruit ; et empêchons qu'en mangeant de ce fruit il ne vive éternellement. »

Cette métaphore dans la trame du récit mystificateur faisant passer Satan pour Dieu est de la plus haute, de la plus extrême et capitale importance : elle suggère en fait tout simplement d'empêcher l'homme d'atteindre "l'arbre de Vie".

Cette arbre n'est rien d'autre que l'Unicité par la fusion dans les Principes universels, précisément la consécration du chemin vers lequel mène "l'arbre de la Connaissance du Bien et du Mal", il en constitue sa Sublimation dans l'Essence.

Il est la finalité de la voie spirituelle dont parle le Christ, c'est-à-dire atteindre le "Royaume des Cieux" qui est "au-dedans de soi".

Cette dernière inversion satanique de l'entité démoniaque que les lévites ont fait passer pour Dieu, est donc la consécration même de toute leur imposture.

La boucle est bouclée.

Relis toi, on dirait du jargon rosicrucien...

En fait, ta grosse erreur c'est de croire que t'es un bon exégète. Tu as la mentalité d'un protestant et t'as abouti à des conclusions pires que ces derniers, chapeau. C'est à se demander si tu as lu les Pères de l’Église.

Peux-tu répondre à la question que je t'ai posé la dernière fois :

Comment ça se fait que Jésus a pas trouvé le temps en 3 ans d'expliquer aux apôtres toute cette soi-disant imposture concernant l'Ancien Testament ?
Et le Saint-Esprit, Il a préféré attendre ta venue au lieu de descendre sur ces derniers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://nouvelordresatanique.wordpress.com
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   19/6/2016, 21:37

Salut Guilux, Génial2

J'avais bon espoir de te voir au moins réagir... malgré la faiblesse argumentaire de ta réponse qui n'apporte rien d'utile et de constructif au sujet, je considèrerai ça comme un bon début malgré tout, faute de mieux (tu comprendras mieux pourquoi plus bas Bien).

Je vois que comme à notre habitude, nous ne sommes pas du tout sur la même longueur d'ondes (c'est un euphémisme) concernant la Synagogue de Satan et son complot satanique dès qu'il s'agit de falsification des textes : toujours ce satané "élément de confusion" comme on dit... véritablement au coeur du problème, on n'en sort pas.

Je me doutais bien que ce genre d'implant sont tenaces (ils ont été instaurés dans ce but...), mais j'avais quand même l'espoir que cet exposé puisse un brin t'ouvrir les yeux sur certains "dessous", en guise d'éveil salvateur, en guise de "commencement" (le sujet est tout trouvé lol !)... malheureusement je vois qu'il n'en n'est pas ainsi pour l'heure : ce n'est pas bien grave, car chaque chose s'accomplit en son temps, naturellement si Dieu le veut.

Sans doute s'agit-il d'un espoir trop idéaliste chez moi (mais en tant que chrétien, "aidez-son prochain dans l'erreur" n'attend pas, car Dieu ne nous demande pas d'être tiède envers les autres, donc il faut maintenir cet idéal).

Un petit appel à la méditation pour commencer :

ne t'es tu jamais posé la question suivante Guilux : pourquoi ces gens-là (les leaders de la Synagogue de Satan, les faux scribes & Cie au pouvoir à l'époque), en rébellion contre Dieu, des pervers matérialistes notoires et foncièrement immoraux, voleurs et homicides de surcroit, des crapules qui ont été jusqu'à faire assassiner le Christ lui-même quand il est venu rappeler les Principes immuables de Dieu, pourquoi ces ennemis de Dieu aux commandes d'une populace qu'ils avaient précisément façonnés et conditionnés pour faire d'elle le peuple le plus extrémiste et raciste qui soit sur Terre, des voyous notoires ayant eu le pouvoir, et à fortiori la possibilité, l'opportunité et plus encore l'intérêt direct de falsifier à peu près tout ce qu'il voulaient, s'en seraient donc privé ???

Autant affirmer qu'un homme étant le pire criminel et le pire voleur qui soit, un être sans aucun scrupule et parfaitement immoral, après s'être introduit dans une maison et avoir assassiné froidement ses habitants, se serait abstenu, au moment de commettre son larcin, de voler quoi que ce soit, par "droiture morale" sic !!!

C'est à peu près cela ton point de vue sur les falsificateurs de la Synagogue de Satan, à l'heure actuelle !

Conseil d'ami, tu ferais bien de creuser plus avant ce grave problème avant de réagir trop vite comme tu le fais, car cela n'a absolument rien de constructif : le creuser avec du recul, objectivement et sans parti pris pré-conçu ; cela pourrait t'être bigrement utile et t'apporter les clés de compréhension que tu n'a pas à l'heure actuelle, des clés qui te font donc gravement défaut dans la compréhension de toutes ces manipulations faite par l'élite juive.

C'est vraiment regrettable que tu ne prennes pas le temps de méditer plus en profondeur tout ça, ce que ça implique, et que tu continues à te refuser à voir (elles sont pourtant grosses comme un éléphant dans une cuisine !) toutes ces falsifications grotesques, toutes ces intrigues, et toutes ces inversions subtiles et perverses que je met en lumière.

Car une fois encore, je me vois forcé de te dire que tu réponds complètement à côté du sujet, de ses arguments et de ses preuves (excessivement nombreuses), sans apporter le moindre argument valable en retour.

Rien, sauf des sous-entendus, et pas toujours des plus reluisants...

Résumons l'ensemble de ton message : il se résume à affirmer, sans l'ombre d'un début d'argumentaire, que je fais selon toi des "erreurs d'interprétations", et c'est tout (je met de côté les petites piques hors-sujets qui voudraient me faire passer pour un adepte de Christian Rosenkreutz Grosourire !).

Soit, c'est ton droit encore une fois de penser ce que tu veux.

Mais cette allusion subjective n'engage que toi et toi seul, et surtout est d'une valeur à peu près nulle au vu de tout ce qui est démontré amplement par le sujet : je pense moi bien plutôt, et surtout je le démontre et je le prouve par l'exposé lui-même, en citant factuellement le sens autant que l'esprit du texte édenique, en passant au scanner toute la trame de ce récit truqué, en s'y arrêtant à chaque fois que nécessaire, en y détaillant tous les vices sournois et subtils qu'il contient à la loupe autant que possible, que je suis très nettement dans le vrai, et que c'est toi bien au contraire, qui fait ici de très grosses erreurs d'interprétations, d'une part en te laissant berner par le jeu du récit (j'ai pourtant très nettement mis en garde sur ce piège malsain, mais tu tombes la tête la première dedans...toujours ce satané "élément de confusion" implanté à dessein, qui te fait accepter aveuglément les fables de l'élite juive), et d'autre part en ne voyant pas (ou te refusant à les voir même quand elles sont sous tes yeux, car ce serait violenter un paradigme qui s'y refuse malgré lui, encore à cause de "l'élément de confusion" en question...) les grosses arnaques et les grosses inversions immorales que je met en lumière tout au long de l'exposé : tout mon sujet se tient du début à la fin, et ce que j'expose en long, en large et en travers, avec maints éléments et preuves à l'appui, sur cette falsification satanique, est logique de cohérence de bout en bout.


Qu'on me prouve le contraire sinon !


Important Mais j'adresse là un avertissement solennel à toutes personnes qui interviendront à l'avenir, pour venir débattre dans ce topic qui traite d'un problème d'une importance capitale (nous savons par expérience sur le forum, que toute vérité importante mise en lumière, excite furieusement les trolls) : qu'on vienne débattre et argumenter avec honnêteté et franchise, comme moi j'ai exposé ce sujet avec honnêteté de bout en bout : que personne ne vienne essayer de battre en brèche les arguments et les preuves innombrables et accablantes qu'il contient, ou encore, feinter d'en ignorer le contenu (ce que fait en grande partie Guilux soit-dit en passant, probablement pas par mauvaise foi en ce qui le concerne, mais pour des raisons parallèles dues à "l'élément de confusion") par le procédé sournois de l'embrouille dialectique cherchant à dénaturer ce qui est dit, ce qui est démontré, ou à chercher à en dévier le sens, à faire diversion autant sur les faits exposés que sur les détails dialectiques multiples (relevant soit de la Création ou d'autres) ainsi que sur les récurrentes mystifications laissant dépasser la "queue du Diable" des lévites de la Synagogue de Satan, mettant en lumière leurs falsifications et leurs subversions. Important

Bref, celui qui viendra dans un but de vérité sera le bienvenu, mais celui qui viendra dans le but de détourner l'attention des faits en questions ou de les dénaturer, va avoir à faire à l'administration de ce forum.

En clair, je veux qu'on vienne répondre aux faits par des faits, aux arguments par des arguments, aux mystifications mises en lumière par un argumentaire solide permettant de démontrer que ce qui est exposé est une erreur.

Je n'attend que ça pour ma part, un contre-argumentaire au mien, j'en suis même très impatient, car plus le débat sur la Genèse se fera jour, plus la vérité émergera à son sujet Daccord.

Plus on débattra sur les contours et les trucages de cette fable satanique, et plus on essaiera de les légitimer, mieux en retour je pourrais encore y insister et les mettre en lumière pour ce qu'ils sont, plus que jamais, notamment en vous prouvant en quoi l'argumentaire de celui qui les défend se trouve être en lui-même, déjà victime de la mystification elle-même.

Ainsi plus les coups de projecteurs et la lumière sur les inversions du Diable et de ses séides se feront jours, mieux ces mystifications en questions permettront de démasquer ceux qui se cachent derrière, et leurs intentions manipulatrices et subversives dès le commencement... à bon entendeur. Bien

Citation :
Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.

Luc 12-2


En ce qui me concerne, j'accepte qu'on me reprenne si je me trompe, et j'accepte de reconnaître m'être trompé si c'est le cas, et même je remercie celui qui le fait, du moment que cela est fait avec de bonnes intentions, et dans l'esprit de vérité qui nous anime sur le forum.

Est-ce que vous, de votre côté, êtes capable de vous remettre en cause ???

Si ce n'est pas le cas, ce n'est même pas la peine de venir débattre.

En ce qui te concerne Guilux, et pour en revenir à ton message :

pour être parfaitement franc avec toi, je dois te dire que là, en lisant ta réponse, c'est moi qui suit sérieusement "perplexe" par moment, en parcourant son contenu...scratch ???

Je me pose notamment la question suivante : as-tu vraiment lu de ton côté, les sujets en totalité, ou est-ce que tu les lis simplement en coup de vent, passant à côté de la moitié, voir à côté des trois quarts du contenu primordial ???

Car j'ai déjà répondu noir sur blanc (pour ne prendre qu'un exemple) dans l'autre topic "Preuves irréfutables que le Judaïsme est une religion satanique" (à la suite de la "mise au point sur les principes universels") à la question que tu reproduit ici en gras en fin de ton message, questionnement d'ailleurs extrêmement candide. (j'y reviendrai donc moi aussi, en fin de message, puisque tu sembles avoir eu peut-être simplement un "trou de mémoire" ici... je te l'accorde volontiers, cela peu arriver à tout le monde, même à moi)


Dans l'état actuel des choses, je ne peux ainsi que te conseiller de relire attentivement cet exposé sur la Genèse falsifiée par la Synagogue de Satan, sa démonstration mettant en lumière les innombrables vices, inversions et idioties qu'ils ont instaurés, sans compter les grosses mascarades qui laisse dépasser la "queue du Diable" comme on dit, et de les méditer bien comme il faut si tu en est capable.

Car les vices sataniques des lévites ne sont pas seulement principiels et foncièrement immoraux (c'est évidemment le point le plus grave de la subversion, le but recherché par la falsification en elle-même), mais comme on l'a vu et démontré, ils sont aussi bien souvent tout ce qu'il y a de plus bassement absurdes et terre à terre, relevant de gaffes toutes humaines faites par les lévites qui ignoraient purement et simplement certaines "choses", quand ils ont falsifiés le récit.

Chose que l'exposé met très nettement en lumière aussi.


Par contre, m'accuser de conceptions qui limitent relèveraient du luciférianisme ????????

Sait-tu vraiment le sens principiel que relève ce terme ?

C'est précisément l'exact inverse que je développe et démontre (et que je prouve par moult éléments !), je démontre que le satanisme et le luciférisme sont précisément du côté des falsifications des adeptes de la Synagogue de Satan, pour blasphémer Dieu, Ses principes, sur à peu près tous les plans possibles.

En fait c'est toi qui te retrouves ici, sans même t'en rendre compte consciemment, sous l'influence d'un récit qui pousse les uns au luciférianisme (c'est précisément ce que j'explique à un moment de l'exposé, ce que tu ne semble pas avoir compris !) et les autres à se rendre esclaves d'une fable crée par des satanistes proprement dit, autant par l'inversion des valeurs qu'elle suggère que par les insultes faites à Dieu.

Tu ferais bien de mieux le relire ce texte, plutôt que de me demander à moi, qui en suit l'auteur, de le relire... lol !


Je te met bien au défi de trouver un seul passage là-dedans qui serait en violation des valeurs qu'enseignent le Christ !

J'ai moi aussi une question : considères-tu Notre Seigneur Jésus Christ comme un luciférien ?

C'est juste pour savoir : par ce que tout son Message est proprement basé sur l'élévation spirituelle lié à la richesse du coeur !

Précisément la voie qu'interdit sournoisement de prendre la "Genèse" lévitique, sous peine de mort sic !!!

C'est sans compter le reste, tout aussi grave.

Cet exposé prouve et démontre que cette fable satanique viole précisément par ses inversions multiples (faites au nom de Dieu pour mieux le blasphémer et blasphémer ses Principes), tout cela : la raison d'être même de l'enseignement du Christ, son Essence propre, en clair, toutes notions saines de spiritualité, mai aussi par extension, toutes notions de droiture et d'intelligence la plus élémentaire !

Bref, je ne vais pas refaire un copier-coller, les faits sont là, noir sur blanc, implacables.

Si les seuls arguments que tu peux invoquer contre ceux et celles qui apportent des éléments et des preuves qui ne sont pas conformes à ta "vision des choses", sont des accusations envers autrui de "Protestantisme" ( on pourra juger de la valeur de ton sous-entendu envers moi par ce sujet :

Réfutation des sophismes du Protestantisme servant la cause de Satan et du Nouvel Ordre Mondial. )

, voir de "Gnosticisme" ou de "Luciférisme" ( Moque2 ), est bien soit, mais cela vole bas comme arguments !

Tout le monde pourra juger par soi-même de la véracité des éléments exposés ici et ailleurs par nos sujets-clés.

En ce qui nous concernent sur ce forum, seule la vérité compte.

Peu nous importe le jugement et la reconnaissance des hommes !

C'est à celle de Dieu que l'on aspire, et à sa Vérité spirituelle et éternelle.

Je conclut comme promis par ta question candide :

Citation :
Comment ça se fait que Jésus a pas trouvé le temps en 3 ans d'expliquer aux apôtres toute cette soi-disant imposture concernant l'Ancien Testament ?
Et le Saint-Esprit, Il a préféré attendre ta venue au lieu de descendre sur ces derniers ?

Je te répondrais simplement ce que je t'ai déjà affirmé le plus clairement du monde dans ce sujet http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon lors d'un message après la "mise au point" :

Qu'est-ce qui te fait croire que la mascarade que tu as sous les yeux aujourd'hui, connu comme l'AT ou "l'Ancien Testament" (contenant la "Thora" judaïque et d'autres inversions ultérieures qu'ils ont superposés aux passages restant encore légitimes, passages facilement décelables par leurs inspirations en opposition aux visées judéo-sionistes lévitiques), un bouquin reconnu d'ailleurs par les judéo-sionistes eux-même comme "parole de dieu" complémentaire au Talmud satanique (ce qui devrait faire réfléchir certains... chose qui n'est pas étonnante d'ailleurs, vu les abominations et les falsifications qu'elle contient en son sein, et les parallèles avec ce Talmud abominable en question que l'on a mis en lumière dans le topic ci-dessus ! Entres autres appel aux meurtres et jusqu'aux meurtres d'enfants gratuits, bénédiction du vol par l'usure sic !!!, promotion gratuite de multiples crimes et immoralités etc etc... qui après ça, peux venir dire sérieusement que l'Ancien Testament n'est pas falsifié et corrompu par ceux-là même qui furent plus tard les auteurs du Talmud ???), qu'est ce qui te fait croire disais-je, que cette mascarade de l'AT ayant malheureusement intégrée tous les sophismes monstrueux dénoncés ici et ailleurs pour XXX raisons, sophismes concoctés et traficotés comme pas possible par les scribes homicides dans ce qui à l'époque, devaient déjà former une multitude de textes et de ragotages hétéroclites, avec la pléthore de "traditions d'hommes" conséquentes que l'on sait, et qui étaient déjà dénoncées par beaucoup de mondes, entre autres par le Christ bien sûr... en clair l'exemple type d'une vraie fourmilière hétéroclite de vices mélangés à d'autres textes contenant des vérités antérieures, le tout certainement pas réuni en "un bouquin" comme aujourd'hui, un bouquin dont la "version unifiée" telle qu'on la connait nous est venue bien après la mort du Christ, plusieurs siècles après (sic !), qu'est ce qui te fait croire Guilux avec tout ça, que ce que tu as sous les yeux aujourd'hui correspond dans le fond au mot-près à ce dont parlaient à l'époque les apôtres et le Christ, quand ils renvoyaient symboliquement à certaines de ces histoires, en en citant certaines phrases etc ???

Bien malin celui qui pourrait l'affirmer, avec toutes les manipulations qui se sont produites depuis.

La plus grande prudence est de mise ici pour toutes personnes ayant un peu de sagesse et de recul, quand on voit l'ampleur de la falsification et des mystifications qui se sont produites.

Et qui te dit que le Christ n'avait averti personne concernant l'imposture de ce ses gens-là ?

Au contraire la condamnation implacable des hérésies absurdes et du vice abominable de cette racaille homicide se passent de tout commentaires.

Et il y a ce que l'on ne sait pas de Jésus-Christ (ce qui a été perdu ou occulté par tous les intérêts humains qui ont pu se produire entre temps, sans compter la non-remise en question de certaines mascarades, dans des optiques de conflits d'intérêts et d'autres influences) de surcroit...

En vérité la réponse à ta question n'a pas lieu d'être pour toute personne qui réfléchit un peu et qui n'est pas sous "l'élément de confusion" (eh oui on y revient toujours !).

Elle est un non sens en soi.

Il est néanmoins facile de décerner le vrai du faux dans toutes ces impostures que l'on a sous les yeux aujourd'hui : c'est en étant inspiré par l'esprit et la Parole du Christ (qui est une avec le Père et ne peut être contrefaite), et en comprenant les textes par ce même esprit et une foi vivante (et non par la lettre et par une foi morte, acceptant aveuglément tout et son contraire sans même se poser de questions) que l'on juge "l'arbre à ses fruits" (selon le mot même du Christ).

A bon entendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   28/6/2016, 21:47

I/ Réponse à une menace en privé (à l'attention du membre Guilux, menaçant le forum dans un "abus notifié" et nous demandant un éclaircissement)

II/  Mise au point utile au sujet.


------------------------------------------------------------------------------------

I/ Cette partie une concernant une réponse à un abus notifié accompagné de menace par une tierce personne en rapport avec ce sujet, il ne rentre que très vaguement dans le cadre direct de la démystification entreprise ici.

Ceux et celles qui n'ont pas de temps à perdre peuvent passer directement aux explications et développements du petit II/, déjà beaucoup plus utile et d'un intérêt nettement plus direct pour notre étude.


@ Guilux : tu viens te plaindre en privé et tu crois malin de menacer le forum de surcroit (on a la frousse !), dans un abus notifié consécutif à ton bannissement logique de la semaine dernière, bannissement mûrement réfléchi et assumé par l'administration (qui est loin de "céder à mes caprices" comme tu le penses sic !!!), en regard de ce que nous avons considéré comme un nouveau gros enfumage dialectique, pondu à nos yeux dans le seul but de pervertir un sujet-clé en cherchant par tous les moyens à dénaturer complètement celui-ci, mais aussi à esquiver ses innombrables arguments, à laquelle tu ne réponds jamais sur le fond (car ils sont bien gênants pour toi, on s'en doute...) : nous constatons que tu préfères choisir l'esquive pure et simple du débat de fond sur ceux-ci pour des raisons que nous avons fort bien comprises maintenant, et que tu préfères à la place balancer de multiples sous-entendus malveillants et gratuits (ton enfumage a été délibérément supprimé pour ces raisons Guilux, et nullement pour des raisons de "susceptibilité" comme tu le crois à tort dans ton abus : nous mettons autant que faire se peut le "sentimentalisme" de côté ici, autant que nos propres personnes, seul la vérité historique et à fortiori principielle compte ; il est question de gestion honnête d'un forum justement, au service de celles-ci, et donc d'une administration veillant à la bonne tenue des sujets et des débats qui la composent et qui les servent, sans que ceux-ci ne viennent être pollués malintentionnellement par de l'embrouille fumeuse et de l'inversion des valeurs)


Tu te demandes naïvement pourquoi nous t'avons banni Guilux et supprimé ta réponse ?

C'est pourtant très simple : ta dernière réponse cumulait tous les vices et toute la mauvaise foi contre laquelle mettait en garde "l'avertissement solennel" du message précédent, que tu ne pouvais ignorer :

Citation :
Mais j'adresse là un avertissement solennel à toutes personnes qui interviendront à l'avenir, pour venir débattre dans ce topic qui traite d'un problème d'une importance capitale (nous savons par expérience sur le forum, que toute vérité importante mise en lumière, excite furieusement les trolls) : qu'on vienne débattre et argumenter avec honnêteté et franchise, comme moi j'ai exposé ce sujet avec honnêteté de bout en bout : que personne ne vienne essayer de battre en brèche les arguments et les preuves innombrables et accablantes qu'il contient, ou encore, feinter d'en ignorer le contenu (ce que fait en grande partie Guilux soit-dit en passant, probablement pas par mauvaise foi en ce qui le concerne, mais pour des raisons parallèles dues à "l'élément de confusion") par le procédé sournois de l'embrouille dialectique cherchant à dénaturer ce qui est dit, ce qui est démontré, ou à chercher à en dévier le sens, à faire diversion autant sur les faits exposés que sur les détails dialectiques multiples (relevant soit de la Création ou d'autres) ainsi que sur les récurrentes mystifications laissant dépasser la "queue du Diable" des lévites de la Synagogue de Satan, mettant en lumière leurs falsifications et leurs subversions.

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8458-imposture-de-la-genese-falsifiee-le-mythe-satanique-du-jardin-d-eden-ou-l-inversion-du-bien-et-du-mal-pour-corrompre-l-humanite#90293

Pour ma part j'ai d'abord cru dans ce premier post, que tu étais simplement violenté dans ton propre paradigme et suggestionné, et j'ai donc charitablement essayé de t'aider à ouvrir les yeux en désespoir de cause, comme lors de nombreux anciens messages où je mettais en avant les nombreuses falsifications sataniques du Judaïsme, que toit tu défendais honteusement, envers et contre toutes les preuves flagrantes mises en lumière que tu te refusais à voir : mais lors de ton dernier trollage supprimé ayant valu ton bannissement ensuite, nous avons compris que cela allait beaucoup plus loin encore, et que in fine, jamais tu n'avais eu l'intention, en aucune façon, de venir débattre sincèrement sur les arguments de fonds, ni même de les prendre en cause un instant, pas plus que tu n'a eu une seconde l'intention de te remettre en question à la lumière des preuves établies (autant factuelles, qu'intellectuelles, morales et spirituelles), mais au contraire, simplement l'intention malhonnête, relevant d'un vice plus ou moins conscient, de dévier celles-ci par tous les moyens, et plus particulièrement par la dénaturation de fond, l'esquive directe, la calomnie gratuite et l'inversion sournoise (chose pas innocentes du tout et relevant d'une posture que nous nommons "trollage" à juste raison, une posture que l'expérience nous a apprise à "déceler" sur le forum...)

Voilà pourquoi tu a été banni guilux, et nous devons te dire que nous sommes très déçu de devoir en être arrivé là, et d'avoir eu affaire à un comportement pareil en réaction.

Un débat de fond sur l'argumentaire et les preuves mises en avant clairement et sans détour dans l'exposé, aurait été infiniment plus souhaitable, mais tel n'a pas été ta motivation, bien au contraire.

Si la thèse de l'exposé était une "énormité" comme tu le sous-entendais, pourquoi n'as-tu rien trouvé de mieux que d'en esquiver l'intégralité ?

Il devrait pourtant être facile de démonter une soi-disant "énormité", en citant ses arguments de fond et en s'attachant à en démontrer la fausseté... mais rien !


Quand l'on apporte zéro arguments constructifs en retour aux preuves factuelles et accablantes d'un sujet, que l'on essaye même pas de battre en brèche celles-ci en débattant sur le fond de ce qui est avancé de manière claire et honnête, et que l'on préfère calomnier sourdemment à la place et dénaturer les faits tout en les esquivant le plus effrontément possible, on n'a pas sa place ici désolé.

C'est fort dommage que tu ne l'ai pas compris guilux, sans quoi tu serais encore là pour discuter avec nous, car nous espérions mieux de toi, en tant que contradicteur, que de la dérision, des calomnies et des esquives sur le fond du sujet.

Il ne suffit pas de venir spammer un topic en balançant des "piques" à son prochain et tenter de salir un exposé en disant entre autres et en suggérant à qui veut bien l'entendre (suggestion faites directement ou indirectement, ce qui est encore pire et sournois) que l'interprétation présente relève de la camelote, que l'auteur de celui-ci a une mentalité déviée, que nous sommes en présence d'une exégèse de pacotille etc etc, que tout cela est "gnostique", "luciférien", "marcionniste en pire", "protestant en pire" ou que sais-je encore comme âneries.

Tout cela, c'est de la calomnie gratuite indigne d'un contradicteur honnête, et c'est de l'enfantillage puérile inspiré par l'égo se complaisant dans un dogmatisme infatué et facile, servant de prétexte orgueilleux pour une non-remise en cause.

Nous avons passé l'éponge lors de ta première intervention, mais tu es revenu à la charge une seconde fois malgré l'avertissement clair du message qui a suivi ta première réponse, en en rajoutant une couche dans le trollage exagéré qui t'a valu logiquement le bannissement (c'est-à-se demander si tu ne l'a pas fait exprès justement ??? Ou s'agit-il simplement d'égo violenté derrière une fausse humilité de façade ?)

Raisonnement par l'absurde, petites blagues décrédibilisantes multiples et grotesques, accusation de "haine des juifs suintant dans le récit" (sic !!!), sous-entendu vicieux que je "fais du mal à mon prochain" avec ce sujet, et (encore) d'autres calomnies perverses, tel celui affirmant que le Nouveau Testament constitue une "imposture" selon ma thèse (ton très louche et peu reluisant que ce passage de ta réponse : "j'avais oublié que je t'avais fait avoué que, dans la logique de ta thèse, le Nouveau Testament constituait lui aussi une imposture").

Non seulement rien dans le message du Christ ne s'oppose au niveau prinicpiel à tout ce qui est dit dans cet exposé (et à plus large échelle, dans la "mise au point sur les principes universels"), mais bien plus encore, c'est précisément cette Parole du Christ et ses idéaux spirituels universels qui servent de ligne directrice et d'inspiration sous-jacente pour démontrer toutes les falsifications sataniques de la Synagogue de Satan (les mêmes qui l'on mit à mort d'ailleurs !) et leur haine de la Parole authentique de Dieu, rappelée par le Christ.

Je ne peux que t'inviter à relire la Genèse édenique avec ces fondamentaux et ces idéaux spirituels enseignés par Jésus... un mythe qui condamne précisément l'acquisition même de ces idéaux comme un "péché amenant la mort" (sic !)

Sache en passant guilux (toi qui m'accuse de "haine") que "la haine trahit le jugement".

Ne hait jamais personne, car si tu hais quelque-un, tu ne peut être en harmonie avec les Principes universels du Fils et du Père.

C'est dit charitablement, fais-en ce que tu veux.


Que de sous-entendus malveillants dans tes interventions donc, doublés d'une esquive ROYALE ET ABSOLUE de TOUS LES ARGUMENTS SANS EXCEPTION DANS UN CAS COMME DANS L'AUTRE DE L'EXPOSE, PAS MEME L'OMBRE D'UN DEBAT UNE SEULE FOIS, UNE SEULE SECONDE SUR LES FAITS ACCABLANTS MIS EN LUMIERE PAR CELUI-CI, FAITS QUI SEULENT COMPTE.

IL EST VRAI QUE DE DEBATTRE SUR CEUX-CI DE TA PART, T'AURAIS POUSSE A DEVOIR LES CITER EN TENTANT DE LES REMETTRE EN CAUSE, CE QUI N'AURAIT EU QUE POUR CONSEQUENCE D'EN MONTRER AU CONTRAIRE LEUR ESSENCE CHRISTIQUE, ET LEUR VERACITE FONCIERE :

paralleye a écrit:
En clair, je veux qu'on vienne répondre aux faits par des faits, aux arguments par des arguments, aux mystifications mises en lumière par un argumentaire solide permettant de démontrer que ce qui est exposé est une erreur.

Je n'attend que ça pour ma part, un contre-argumentaire au mien, j'en suis même très impatient, car plus le débat sur la Genèse se fera jour, plus la vérité émergera à son sujet .

Tu n'ignorais certes pas ce risque en tentant de répondre, et c'est pour cela que tu as fuit le débat direct sur le fond, préférant troller dans les grandes lignes de la manière dont je te l'ai rappelé au-dessus.

Tu nous demandais un message t'expliquant pourquoi tu as été banni, eh bien en voici les raisons !


Si tu ne comprend toujours pas pourquoi maintenant, nous ne pouvons guère faire plus "éclairer ta lanterne".

En ce qui me concerne et à titre personnel, j'ai fait une erreur je l'admet volontiers, j'aurais du te bannir le jour où, il y a plusieurs mois maintenant, tu légitimais l'appel gratuit aux meurtres d'enfants dans la Thora, et, fait aggravant, en attribuant cela à une promesse du "Saint-Esprit" sic !

Curieux "Saint-Esprit" qui promet la vengeance et le meurtre d'enfants innocents à des homicides haineux quand ça lui chante, ce que tu trouves normal Guilux, car venant "selon toi" de la Parole de Dieu... malgré le fait que le Christ lui-même appelle "à ne pas se venger" et à ne point tuer, à plus forte raison des enfants !!!

C'est sans compter tout le reste que l'on a prouvé.

Ce n'est pas le Saint-Esprit mais l'esprit de Satan l'homicide ici.

Ils sont aveugles et ne voient rien...

Ouvre les yeux... il le faudra bien un jour : je te le souhaite encore, malgré nos divergences.

J'ai cru, trop naïvement et trop gentiment, que l'humilité dont tu semblais faire preuve dans d'autres passages t'amènerais à la raison et à l'intelligence du coeur à l'avenir.

Je comprend maintenant que j'ai été trop naïf dans cette espérance et qu'il s'agit d'une fausse humilité hypocrite, venant d'un dogmatisme altéré et d'une foi morte, qui s'oppose à la première occasion voulue aux principes de Notre Seigneur Jésus-Christ (foi vivante).

La partie deux qui vient, sera très révélatrice à ce sujet, concernant l'appel à l'aveuglement et à la foi morte, et la gravité d'une telle imposture.

Bref résumons notre motivation par ces quelques mots : une personne qui comme toi s'abaisse à de pareils sous-entendus dans un topic, tout en esquivant monumentalement et orgueilleusement l'argumentaire de fond dans sa globalité, en déviant et dénaturant tout ce qui est démontré dans l'optique de noyer le poisson et de travestir le fond du message, tout en se permettant d'accuser (en totale inversion de la réalité) son contradicteur "d'orgueil" et d'autres calomnies gratuites infondées, n'a pas sa place pour débattre de manière intègre sur ce forum.

Tout ceci est malhonnête, et nous n'avons pas de temps à perdre avec ce genre de procédés, un point c'est tout.

Quand à tes petites menaces privées dans ton abus notifié de faire une "enquête sur nous" pour nous "faire de la pub" ensuite, eh bien sache que nous on l'attend tranquille ta petite enquête, car nous n'avons absolument rien à se reprocher, donc tes petites menaces nous passent par dessus la tête au moins aussi nettement que toi t'es passé par dessus bord ! Moque

Blague taquine à part (tu ne m'en voudras pas trop j'espère... Bien ), tiens toi le pour dit l'ami !

Bref, satisfais ton égo si ça te chante et si tu as du temps à perdre.


Tu veux aussi que l'on supprime "tous tes messages" (rien que ça...) si l'on ne revient pas sur notre décision de bannissement (car pour toi ce n'est pas "intègre" de partager ton travail après t'avoir banni, encore une inversion des valeurs totales et une complète irresponsabilité relevant de ta propre "non-remise en question" : de surcroit cela en dit long sur l'intérêt que tu as du partage de la vérité désintéressée pour les autres malheureusement, et donc de la transmission de celle-ci pour ton "prochain" au delà de ta petite personne ou d'une querelle avec nous... à moins que cette demande de suppression ne t'arranges dans un but plus direct et subjectif : ne pas laisser de traces de certaines de tes conneries fortement mises à mal dernièrement...)

Nous trouvons cela très bas guilux.


Nous ne supprimerons rien, tout ce qui est partagé sur ce forum est de l'ordre du partage public et gratuit aux autres, transmettre ce que l'on sait à son prochain est la raison d'être même du forum et de notre combat, et représente ce qui devrait nous inspirer tous.


Fais-donc une enquête sur ton propre égo l'ami, ce serait pas mal pour commencer.

Un conseil charitable pour finir : quand tu auras fini ta petite "enquête" sur nous (sic !!!), commence surtout à enquêter un peu sur le Judaïsme occulte et messianique, sur la kabbale et autres inversions sataniques utilisées par ces gens-là depuis des millénaires, et sur toutes les falsifications et les mystifications dont ils sont responsables depuis des temps ancestraux : cela te sera beaucoup plus utile pour t'aider à y voir clair... ce sera là mon dernier conseil charitable envers toi, bon vent et en espérant que Dieu finisse par t'éclairer un jour.

FIN du h.s ici, et retour à des choses plus sérieuses.




II / Pour éviter que certains sophismes notoires ne soient repris à l'avenir par des mystifiés ou des manipulateurs dans ce topic, et que par là de faux arguments se parant d'une fausse humilité hypocrite n'en viennent à tromper et à égarer bien des gens par le procédé d'une dialectique sournoise visant à tromper par l'apparence et la dénaturation, j'ai jugé bon aussi de revenir sur deux trois passages d'inversions des valeurs présents dans le trollage supprimé de Guilux, en même temps que sur deux trois questions posées (pour mieux esquivées le fond du sujet) entre les attaques ad hominem.

Cela constituera la partie utile à tous de ce message, et nous permettra en prime de renforcer l'exposé lui-même de quelques développements fort constructifs.

Tout d'abord, l'argument de novlangue numéro 1 :

entre toutes les énormités qui peuvent être dites à propos de l'imposture édenique, par ceux et celles qui, se complaisant dans une aura de fausse piété et de fausse sagesse, cherchent à légitimer cette arnaque anti-spirituelle et immorale par tous les moyens (cette acceptation de l'imposture permettant l'esquive habile et par cette esquive habile la possibilité de nier en bloc la perversité intrinsèque du récit, une perversité qui saute pourtant aux yeux de toutes personnes vivant dans le respect profond des valeurs christiques), il faut donner une place à part à celle qui, dans le genre enfumage d'inversions sur toute la ligne, mérite une médaille.

Jugez-en par ce passage absurde qui fut un des "arguments" invoqués par guilux dans sa réponse lui ayant valu bannissement, expédient invoqué dans l'intention de contredire la thèse de l'exposé tout en attaquant en dessous de la ceinture ma petite personne (technique récurrente : celui qui n'a pas de quoi répondre sur le fond, préfère attaquer son contradicteur tout en esquivant les arguments de celui-ci)


Guilux a écrit:

Je préfère raisonner par l'absurde au vue de l'énormité de ta thèse et de ton aveuglement exégétique lié à ton orgueil (et oui, ça doit être dur de se faire une idée du péché que constitua la transgression d'Adam et Ève à qui Dieu demanda une obéissance aveugle quant, à titre personnel, on ne reconnait aucune autorité...)

D'une part il est remarquable de se voir accuser "d'aveuglement dû à l'orgueil" (mais bon, nous ne sommes plus à ça près maintenant Rolling Eyes !), alors que c'est précisément par l'approche de l'humilité et un respect strict des Principes spirituels du Christ que l'on s'efforce de démontrer en quoi l'imposture édenique ne peut être que contraire à tous les fondements spirituels et les valeurs rappelées par le Messie. (c'est précisément ces valeurs que nous avons mises en avant dans cet exposé et dans la "mise au point sur les principes universels", valeurs qui mène justement à la bonté et à l'humilité)

Ce point là est déjà ahurissant de mauvaise foi, à fortiori quand on se permet d'utiliser ce genre de sous-entendus malveillants fondés sur rien, pour nier absolument tous les arguments du sujet, arguments qui contredisent absolument et sur toute la ligne ce genre de prétentions !

Mais le plus énorme est à venir.

En effet, si Guilux m'accuse "d'aveuglement dû à l'orgueil", il se sert de cette insulte gratuite et mensongère pour tout simplement introduire l'énorme inversion des valeurs suivante : selon lui, c'est cet "aveuglement" qui empêche de comprendre la légitimité de "l'obéissance aveugle" (sic !!!!!!!!) à une entité (qu'il appelle "autorité") qui a précisément pour nature essentielle et caractéristiques propres, de violer ouvertement tous les principes universels les plus élémentaires de bonté, de moralité, de droiture, de sagesse, de miséricorde et de justice qui sont l'Essence même de la Parole véritable de Dieu et du Messie !!!

Peut-on raisonner de manière plus viciée et plus satanique que cela ????????????????

N'est-on pas en présence ici, de l'exemple le plus clair qui soit de ce qui est précisément dénoncé comme un grand péril spirituel dans le sujet : les conséquences désastreuses de l'enfermement mortifère dans une "foi aveugle et morte" (dont il fait ici l'apologie ouverte), qui est la porte grande ouverte à la renonciation-même, en violation de l'esprit et de l'intelligence du coeur, à toute compréhension profonde et spirituelle de la valeur et des idéaux universels du Christ, qui constituent l'Essence propre de Dieu, l'Unicité à laquelle le Créateur appelle ses enfants bien-aimés.

C'est justement et précisément cette "foi aveugle", qui est à la base même du contrôle mental des masses et du culte de l'ignorance oui !

C'est précisément cette "foi morte et aveugle" qui poussera les égarés à croire à la première entité qui passe et qui se fera passer pour "dieu", à sa "divinité" sic !!!

C'est précisément cette foi et cette obéissance aveugle qui poussera les gens à adorer Satan à la place de Dieu, à la première occasion et à la première falsification venue, sous prétexte que celui-ci se présentera comme "Dieu" lui-même.

Bref, c'est précisément tout ce qui a été dénoncé et prouvé par l'exposé.


Incroyable de lire ça !

Même la foi aveugle des new-age (qui croient de la même manière absurde à la "divinité" de leurs "entités de lumière" et autres impostures sataniques) ne vas pas aussi loin dans l'aveuglement et dans le manque de discernement (et Dieu sait si ces gens-là sont dans l'égarement pourtant !).

Cette apologie de la "foi aveugle" est une violation complète de ce qu'enseigne Jésus-Christ : "jugez l'arbre à ses fruits !"

C'est exactement ce que l'on s'efforce de faire avec humilité, par le strict respect des Principes immuables du Christ (à l'image du Père), à qui nous reconnaissons justement la grande valeur et toute l'autorité, et pour cela on se fait accuser par les apologistes de la foi aveugle d'être dans "l'orgueil" et dans "l'aveuglement", et de ne "reconnaître aucune autorité"...complètement démoniaque comme inversion !

On peut comprendre par là la légitimité de l"adage plein de sagesse : "La connaissance protège, l'ignorance expose au péril".

Quand les uns appellent à la connaissance et à la reconnaissance de Dieu et de ses valeurs éternelles et à s'élever vers elles en jugeant toutes choses à l'aune de leurs Principes transcendants (foi vivante), les autres appellent à l'ignorance et à l'aveuglement (foi morte).

Pas étonnant qu'ensuite ces gens-là, complètement aveuglés, ne voient pas les falsifications de la Synagogue de Satan, qui malignement s'ingénient à faire passer une entité démoniaque pour "dieu" !

Et encore, je ne parle même pas du fait (prouvé par l'exposé) que le soi-disant "péché" ayant été à l'encontre de cette soi-disant "obéissance aveugle", ne peut en aucun cas être reconnu comme tel, et que pire encore, il est la seule voie qui permette au contraire de s'élever dans les valeurs christiques.

Là encore la "foi aveugle" de ces gens viole la Parole du Christ, préférant l'aveuglement plutôt que l'effort spirituel (intellectuel et moral) permettant de juger l'arbre à ses fruits, conformément à la Parole de Dieu !!!

C'est d'une lâcheté et d'un vice insondable.

Et il faut bien en effet intégrer cette "obéissance aveugle" dans la trame du récit falsifié, car sans elle, l'acceptation de l'imposture satanique d'inversions des valeurs n'est pas possible : toute personne étant éclairée d'une foi vivante ne peut que en effet que s'opposer à la perversion spirituelle que cela suggère, seule donc une "obéissance aveugle" permet l'acceptation d'une telle perversion.

Tout est lié dans cette falsification, c'est un complet retournement de toutes les notions saines et censées, autant au niveau intellectuel, que moral et spirituel.

Méditez bien tout ça.

PS : accessoirement, c'est précisément aussi cette "obéissance aveugle" qui est à la base de l'aliénation de pauvres ignorants et de malheureuses âmes en peine dans des sectes dégénérées.

N'obéissez jamais "aveuglément" à personne : c'est le meilleur moyen de se faire manipuler et exploiter.

Jugez d'abord de la nature de toute chose,avant de mettre votre âme en péril.

Cette énorme imposture de l'obéissance et de la foi aveugle étant démolie, passons à la suite.


La seconde chose sur laquelle j'ai décidé de revenir dans l'utilité du sujet relève d'un "questionnement" de Guilux inséré entre deux attaques ad hominem (habile technique que celle des "questionnements" multiples en guise de réponse à un contradicteur n'est-ce-pas guilux ? Comme on ne peut répondre à son contradicteur sur le fond, on préfère le questionner pour mieux esquiver les arguments de fond du sujet lui-même Bien).

Voici ce questionnement :


Guilux a écrit:
En quoi consiste le baptême du coup ? Comment expliques-tu la nature viciée de l'homme ? Tu vas nous raconter le véritable récit de la Création du coup ?

Et voici mes réponses.

1) Sur le baptême.

Le baptême est un rite porteur d'une influence spirituelle.

Mon exposé ne s'oppose en aucun cas au baptême (dans son sens bien compris de "transmission" d'une influence spirituelle, il est tout ce qu'il y a de plus légitime), à fortiori si l'on en comprend le sens premier et le sens premier de la raison d'être des rites traditionnels
.

Mais je crains que bien peu de monde comprenne encore le sens de quoi que ce soit aujourd'hui et la raison d'être de ces choses (qui n'ont rien à voir avec des "coutumes", qui ne sont plus du tout de l'ordre du "sacré" et ne peuvent absolument rien transmettre).

Un rite à valeur d'accompagnement pour celui qui le reçoit.

Il doit renforcer la personne dans sa vie et dans la voie des Principes.

Voilà tout.


En aucun cas un rite (quel qu'il puisse être) ne peut par contre remplacer le cheminement intérieur de l'être dans sa quête de connaissance spirituelle.

Il est évident par exemple que ce n'est pas les sacrements qui font les chrétiens, et que tous les sacrements de base du monde ne serviront à rien à celui qui n'a pas les principes ou qui les renient.

C'est les Principes et la spiritualité vivante qui fait le chrétien, et c'est sur cela que Dieu jugera son âme.

Ils (les rites) servent à fortifier par contre, et dans notre monde beaucoup en auraient grand besoin.

2) Ma réponse à la question : "comment expliques-tu la nature viciée de l'homme ?"

Sous-entendu par Guilux, l'homme nait vicieux à sa naissance, suite au prétendu "péché originel" de la fable judaïque, fable d'ailleurs démolie complètement dans l'exposé soi-dit en passant, tout autant que fut démoli ce prétendu "péché" tel qu'il nous l'est présenté : ce qui en soit donne déjà la mesure des fondements intellectuels d'une telle affirmation, et toute sa fausseté...

Dans ce qui suit, je passerai donc sur le fait que cette sornette à déjà été démolie à la source, vu que l'exposé a démontré à quel point l'origine-même d'une telle prétention est fausse, viciée et pleine d'incohérence diverses : pour accepter une telle "prétention" qui ne repose sur rien de sérieux et encore moins sur la droiture, il faut déjà accepter ce qui lui sert de "ciment" sous-jacent, une histoire d'inversion des valeurs mettant en scène un Dieu injuste et pervers, non Tout Puissant et Non-Omniscient, suivi d'une trame remplie d'incohérence jusque dans ses faits et ses condamnations matérielles. Il faut déjà accepter de multiples blasphèmes vicieux. Il faut donc être déjà intellectuellement et moralement dans le "péché" pour accepter la fable du "péché originel", consciemment ou non. Il y a encore ici une inversion beaucoup plus sournoise qu'on ne le pense, je tenais à le signaler.)

Mais puisque certains semble donner sincèrement crédit à une telle embrouille, je vais y répondre avec le plus de clarté possible.

Ce genre de sous-entendus sur "la nature viciée de l'homme dès la Source" n'ont aucun fondements réels, et ne reposent de surcroit sur aucun principes (et encore moins sur la parole du Christ, on va s'en rendre compte par la preuve directe, c'est même tout le contraire).

Démolissons donc tout ça par l'exemple ainsi que par des citations A+B, il est grand temps de démystifier ce genre d'affirmations fausses et subjectives, car elles font plus de mal que de bien Génial2.


Comme dit l'adage de Notre Seigneur :

Citation :
si c'est oui dites oui, si c'est non dites non, tout simplement. Le reste vient du Malin

Matthieu 5-37

Je vais donc aller droit au but.

L'homme naîtrait donc vicieux, selon les sornettes tirées de la Genèse judéo-lévitique.

Il est déjà remarquable de constater une première chose dans ce cas : si tous les enfants (car l'homme nait nourrisson puis enfant n'est-ce-pas ?) naissent vicieux, Dieu aurait été incapable de donner à ceux-ci la neutralité, autant que l'innocence de base, et la possibilité de pouvoir s'élever Vers la Source, sans entrave, en Conscience vers leur propre Créateur ensuite. Au contraire sa nature "satanique" en fin de compte (car le vice est d'essence satanique en soi), appelle plutôt son âme vers le démon... voilà le raisonnement d'une telle folie sic !!! (je passe là les influences humaines qui viennent ensuite après la naissance, c'est une tout autre histoire due au mauvais usage du libre arbitre de l'homme en rébellion contre Dieu, d'une société en guerre contre le Christ qui a reniée ses principes, ce qui est d'ailleurs le coeur du problème en vérité, une évidence que cherche à occulter à dessein les pervers et les dupes... nous avons rappelé cela dans l'exposé, il suffira de s'y référer.)

Il (Dieu) aurait donc été incapable de donner la chance aux descendants d'Adam et d'Eve de pouvoir faire usage de leurs dons en germe à bon escient, par défaut, à la Source.

Encore une fois cela suggère que Dieu est non seulement injuste mais en plus stupide et incapable (c'est bien ce genre de vice qui sont démontés en plein vol dans l'exposé), mais encore que le dessein de sa Création et de son développement ensuite, est lui-même vicié à la Source dans sa conception et dans sa visée.

Bref que Satan a été plus fort que Dieu, et que celui-ci a réussi à berner la conception même de la Création et sa perpértuation.

C'est un pur blasphème !

Est-ce que les adeptes d'une telle théorie s'en rendent compte ?

De plus si l'homme nait vicieux et est donc dans le péché et dans le vice spirituel à la base dès sa plus tendre enfance (l'homme nait donc "non neutre" à la base selon cette théorie, mais souillé par le vice et le péché, c'est-à-dire avec une âme qui n'est pas par défaut comme une "ardoise vierge" : on constate pourtant l'innocence naturelle des enfants, ce qui devrait mettre la puce à l'oreille tout de suite à ceux qui réfléchissent un peu !) comment expliquer ces paroles du Christ ???

Paroles notamment quand les apôtres (encore sous influence des mauvaises idées lévitiques) se fourvoient en repoussant des enfants et que le Christ les reprends sans détour :

Citation :
Et Jésus leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car à de tels est le royaume des cieux.
Matthieu 19-14

Si l'homme nait dans le péché comme le dit cette théorie, et que donc sa nature par défaut soit d'être dans l'état de vice spirituel comme l'affirme des traditions d'hommes mystifiées par la Synagogue de Satan, pourquoi alors le Christ affirme-t-il à propos des petits enfants "à de tels appartient le royaume des Cieux" ?

Pensez-vous que le Royaume des cieux est un royaume vicié ou règne le péché, et qu'il appartient à des âmes viciées ???

Alors qui croire, les traditions d'hommes bernées par la Synagogue de Satan reprises par Guilux, ou la Parole de Jésus-Christ en personne ???

Pour moi le choix est fait depuis longtemps.

C'est Jésus-Christ que je choisi avec humilité, et la Parole de Dieu en harmonie avec Ses Principes immuables.

Dieu a crée l'homme à son image (avec le don de la connaissance du bien et du mal dès la source en germe en lui, prêt à s'épanouir en conscience ensuite, mais avec le libre arbitre qui en est inséparable,car Dieu laisse le choix à tout homme de l'aimer ou de le renier) parce qu'il nous appelle à Lui tout simplement, et la perfection de sa Création veut que nous l'aimions en connaissance et en conscience de Ses principes, librement.

Je rappelle tous ses fondamentaux dans l'exposé, j'invite donc à le lire en conscience.

Les sornettes du péché originel sont des vices notoires qui reposent sur la feinte de ne pas voir ces fondamentaux, et qui en plus viole la parole du Christ lui-même !

Matthieu 19-14 ne suffit pas ?

Ok, que lit-on dans Matthieu XVIII - 3 , encore une fois je cite la parole du Christ en personne :

Citation :

En vérité, je vous le dit, si vous ne vous convertissez, et ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des Cieux

Comme les disciples sont encore sous l'influence des lévites de la Synagogue de Satan, le Christ doit les reprendre continuellement.

Il leur rappelle continuellement l'Essence de la Parole et l'innocence qui doit y mener.

verset 10 du même chapitre (Matthieu XVIII) :


Citation :
Prenez garde de mépriser un seul de ces petits , parce que, je vous le dis, leurs anges voient sans cesse dans le ciel la face de mon Père qui est dans les cieux.

Je pourrais continuer encore avec d'autres exemples.

Il faut avoir l'humilité nécessaire pour comprendre en esprit la valeur merveilleuse de ses Paroles de Jésus.

Alors, respect du Christ (à l'image du Père) ou soumission à des traditions d'hommes ?

Il faut choisir dans la vie...

En vérité celui qui affirme vicieusement comme Guilux, la "nature viciée des enfants" suite au prétendu "péché originel" (car c'est bien de cela qu'il s'agit en définitive), est lui-même en opposition ouverte à la Parole du Christ dans l'Evangile et mystifié par un énorme vice en amont.

Consciemment ou non.

Un vice relevant d'une incompréhension totale au niveau spirituel tant de la Création parfaite du Père, mais plus encore, de la Parole du Fils et du Père (le vrai, pas l'Adversaire qui s'est substitué à Lui comme dans la Genèse falsifiée et ailleurs dans la Thora).

Adhérer à ce vice revient donc à se faire illusionner en profondeur par des traditions d'hommes qui se sont finalement glissées dans l'église comme des mines antipersonnelles, car elles-même inspirées à la source par une doctrine antichrétienne relevant d'un orgueil monstrueux (celle de la Synagogue de Satan, celle-là même ayant fait assassiné le Christ pour son message !) : c'est être malheureusement dans un égarement dangereux que de croire à de telles traditions d'hommes, car elles puisent leur sève dans la "Genèse lévitique" dont on a vu et prouvé la nature foncièrement satanique et immorale...

Encore une fois tout se rejoint car tout est lié, et des théories viciées ne peuvent que puiser leur sève dans un récit lui-même vicié à la source.

De cause à conséquences.


Il est donc fondamental de comprendre que ce genre de théories viciées violent les fondamentaux même des Principes et de la Parole de Jésus-Christ, et que par là, ne venant pas de Dieu (même si elles se prétendent de lui), elles ne peuvent être que nocives et destructrices pour la spiritualité et servir en dernier recours la cause du Démon et le complot démoniaque de la Synagogue de Satan (mais oups, je dois avoir la "haine des juifs" en démontrant cela... n'est-ce-pas Guilux ?)

De même elles (ces théories viciées) sont le catalyseur par réaction ensuite d'autres idées tout aussi nocives et viciées, qui semblent s'y opposer en apparence, mais qui au final convergent au même but de mystification spirituelle et de tromperie.

Ainsi la Genèse lévitique de la Synagogue de Satan a ouvert la voie pour berner les hommes sur leurs origines, sur leur nature et l'essence des principes immuables, ce qui ensuite a produit un rejet chez beaucoup, et lorsque les temps du complot messianique furent mûrs, la même Synagogue de Satan s'arrangea pour faire essaimer le "darwinisme" dans l'esprit des masses... tout en s'arrangeant bien sûr pour que les "religieux" mystifiés ne rejettent pas leur "Genèse falsifiée" : deux vices notoires inspirés par les mêmes forces occultes sataniques (comme dit l'adage, "le hasard est la providence des imbéciles" et "nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut voir").

Vous êtes coincés dans une Matrice ici, avec le choix entre la "pilule bleue" et la "pilule rouge" : les deux sont des leurres artificiels et des poisons crées par des manipulateurs occultes kabbalistes pour vous droguer et vous mystifier.

Ce n'est pas pour rien que dans la "mise au point sur les principes universels" j'insiste sur ce point-clé des conséquences d'adhérer à des traditions d'hommes en même temps qu'à des principes chrétiens : l'exemple de l'église catholique, en répandant la Parole du Christ mais en ne rejetant pas les traditions d'hommes du lévitisme, a fait une erreur et l'a payé très cher ensuite : c'est pour cela qu'elle s'est fait démolir plus tard par ceux-là même à qui elle avait repris les dites falsifications lévitiques, des gens qui ont attendu leur heure patiemment : la Synagogue de Satan lui a fait la peau de manière impitoyable quand les temps furent mûrs ; j'ai démontré cela amplement dans la "mise au point" en question, je n'y reviendrais pas ici, référez-vous y pour toutes infos utiles.

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89747

Cela aussi, Guilux le nie vicieusement.

Il serait temps que nous aussi, chrétiens, fassions notre propre auto-critique.

La voilà la véritable humilité, la véritable sagesse.

Dans le respect le plus pur de la Parole et des idéaux du Christ !

"Aide-toi et le ciel t'aidera"
.

Mais pour Guilux, c'est au contraire de "l'orgueil" que de faire cette auto-critique saine, de même que pour lui cette citation "n'est pas biblique" sic !

Il s'imagine que tout est parfait dans la bible (alors qu'elle a été falsifiée), que tout a été parfait dans la tradition de l'église (encore une fois la tradition de l'église est très riche, mais malheureusement personne n'étant parfait, des traditions d'hommes s'y sont glissées comme à peu près partout, suite à des brèches), que ses hommes furent toujours infaillibles sur les questions de dogmes, et se prétend (sans l'affirmer ouvertement) le représentant auto-proclamée de cette infaillibilité dogmatique : par là il (Guilux) se met au-dessus des autres qui ne pensent pas comme lui, et il préfère insulter de multiples sous-entendus vicieux et pervers tout ce qui dépasse sa petite conception bornée, cela sans même répondre aux arguments de fond du sujet, absolument jamais.

Voilà l'orgueil réel qui ne dit pas son nom !

Cet égarement est à fuir.

Aucun débat sur le fond n'est possible avec ce genre d'états d'esprits, car ils ne veulent tout simplement pas débattre sur le fond, même quand on leur prouve que certaines traditions d'hommes sont diamétralement opposées aux principes du Christ, et même quand on leur met sous le nez des falsifications flagrantes.


Je le répète, il serait temps pour certains de faire leurs propres auto-critiques, mais encore faudrait-il pour cela surmonter son égo.

Se croire parfait, et ne rien voir venir, en se croyant supérieur à tous les autres.

Tout cela est tellement triste et n'est certainement pas chrétien.

Impossible avec ce manque d'humilité et de recul de pouvoir prendre exemple sur les autres, quand cela devient nécessaire.

J'en veux pour exemple certains rappels venant de la tradition musulmane : encore une fois je suis un traditionaliste chrétien, je ne suis pas d'accord avec tout ce que dit l'Islam, mais cela ne m'empêche pas de juger la valeur de toute chose selon la Parole du Christ et de ses Principes immuables (car le Fils est à l'image du Père, le Messie envoyé représentant l'incarnation parfaite de Ses idéaux), et de tenir une posture objective et honnête à l'égard d'une autre tradition que la mienne.

Et des fois la tradition islamique dit des choses très juste.

Sur la mascarade du "péché originel" notamment, et ses fondements complètements déviés :

Citation :

 Mais ce concept a été répandu par Saint-Augustin, un des plus grands érudits chrétiens de l’histoire.  Le fondement de ce concept est que « le péché délibéré du premier homme (Adam) est la cause du péché originel. »  Le concile d’Orange a déclaré : « Un seul homme a transmis à toute l’humanité non seulement la mort physique, qui est le châtiment pour le péché, mais aussi le péché en tant que tel, qui est la mort de l’âme. »[3]

Le concept du péché originel n’est fondé sur aucune écriture considérée comme divine par le christianisme.  Aucun des prophètes ayant précédé Jésus n’était connu pour prêcher ce concept, pas plus qu’il n’y a eu de croyances ou de rituels basés sur lui.  Tous les prophètes, y compris Mohammed, le prophète de l’islam (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) ont prêché le même message, à savoir que la protection contre le feu de l’Enfer se trouve dans la croyance en un seul Dieu et dans l’obéissance à Ses commandements.


En résumé

En islam, la clé du salut est la croyance en un seul Dieu, le fait de n’adorer que Lui, l’Unique, le Parfait, et l’obéissance à tous Ses commandements.

 C’est là le message transmis par tous les prophètes.

 L’islam enseigne que les gens doivent faire le bien et éviter les péchés s’ils veulent avoir accès au Paradis, et que si une personne commet un péché, elle doit se repentir de manière sincère.

 C’est par cela, mais aussi par la miséricorde de Dieu, qu’une personne peut entrer au Paradis.

 L’islam ne considère pas que toutes les personnes ayant vécu avant le venue de Mohammed sont condamnées à l’Enfer; il considère plutôt qu’un prophète a été envoyé à chaque nation par le même Dieu unique et qu’il n’en tenait qu’à elles de suivre Ses commandements.

 Ceux qui n’ont jamais entendu parler du message ne sont évidemment pas tenus de suivre l’islam, et Dieu, dans Sa parfaite justice, s’occupera de leur cas au Jour du Jugement.

Les nourrissons et les enfants des musulmans comme des non-musulmans entrent directement au Paradis au moment de leur mort.  Et, de par l’infinie justice de Dieu :


« Nulle âme ne portera le fardeau d’une autre.  Et jamais Nous n’avons puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un messager. » (Coran 17:15)

http://www.islamreligion.com/fr/articles/12/le-peche-originel-partie-2-de-2/

Je précise bien que je ne suis pas d'accord avec tout dans cet article.

Mais concernant ce passage cité, voilà ce que j'appelle de très belles paroles venant de personnes inspirées sur des points vitaux de compréhensions (qui bien sûr, sont condamnés à l'enfer par Guilux et sa croyance étriquée : je n'ai même pas besoin de le rappeler... "sort de là Satan, car je vois ta queue qui dépasse !" Diablerit )

En vérité moi j'appelle cela de la sagesse venant d'hommes humbles, et des exemples que les chrétiens bornés devraient prendre en cause.

Cela ne viole en aucun cas la perfection des Principes de Dieu, pas plus que cela ne viole les principes du Messie envoyé par Lui (et d'ailleurs reconnu comme tel par l'Islam).

Comprendre la parole du Christ en esprit, permettra d'autant mieux d'en saisir la valeur principielle et éternelle, et de comprendre la valeur de fond de ce qui est légitime dans notre grande tradition, mais aussi dans celle des autres.

Malheureusement celle-ci (comme toutes les autres d'ailleurs, neutralité de l'homme et libre arbitre oblige) a été infiltrée très tôt par des traditions d'hommes.

Quel meilleur exemple que celui de Saint Augustin, cité en exemple dans l'article au-dessus. Voici ce que ce monsieur a osé dire :

Citation :

« Ne croyez pas, ne dites pas et n’enseignez pas que les nourrissons qui meurent avant d’être baptisés peuvent obtenir la rémission du péché originel. »

En clair, selon ce monsieur, tous les enfants sont condamnés par défaut !

Quelle folie, et quel orgueil que ce genre de pensée !!!

Elle ne vienne certainement pas de Dieu, mais bien d'un esprit dévié par la ruse du démon et mystifié par la Synagogue de Satan.

Comment peut-on légitimer cela une seconde ???

J'appelle cela du "Saint Augustin errant"... l'homme a pu dire des choses justes par ailleurs, mais sur ce point il fut gravement dans l'égarement, il faut le reconnaître.

D'autant plus quand l'on sait que ce genre de théorie repose sur un fondement relevant de falsification lévitique pure et simple, des falsifications mises à nues autant dans l'exposé sur "l'imposture édenique", que dans l'exposé sur la "mise au point sur les principes universels".

C'est bien ces Principes universels rappelés par Notre Seigneur et ses idéaux transcendants qui sont la Lumière Guide, et ils éclairent d'autant mieux les falsifications ennemies, inspirées par les ténèbres.

La pertinence est dans le respect de ces principes divins transcendants qui sont Un en essence et ne peuvent être contrefaits en aucune façon (naturellement en ce qui me concerne, je n'ai essayé que de leur faire hommage du mieux que j'ai pu, avec mes propres faiblesses inhérentes à ma nature d'homme. La faiblesse vient de moi, la perfection des principes vient du Père et du Fils, et c'est à eux que j'ai voulu rendre hommage en dernier recours).

C'est par eux et par eux seuls (dans l'inspiration autant que dans la mise en pratique) que l'on doit combattre le Nouvel Ordre Mondial satanique et ses vices multiples (principalement tirés de la Gnose kabbalistique et du Judaïsme occulte et messianique).

Avant de conclure ce message, je reviens sur la dernière "question" de Guilux, qui ne fut rien d'autre qu'une nouvelle esquive pour éviter d'aborder le fond du sujet :


3) Ma réponse à la question : "tu vas nous raconter le véritable récit de la Création du coup ?"



Le véritable récit de la création a été falsifié et occulté par ces gens-là comme je le démontre noir sur blanc.

Je n'ai jamais eu la "prétention" de venir raconter le véritable récit de la Création (pas plus que je n'ai l'intention de raconter l'histoire de toutes les grandes civilisations disparues, car ce n'est pas cela qui compte mais bien autre chose).

On l'a perdu ce récit, car le but du démon est de saboter notre histoire dans le but bien arrêté d'essayer par tous les moyens de corrompre les Principes qui peuvent nous unir en Conscience avec Dieu.

C'est dans ce but qu'il a saboté ce récit, dans un but d'inversion des valeurs et de subversion spirituelle.

Des gens ont été assez mystifiés ensuite (ou opportunistes) pour donner du crédit à cela, c'est à eux qu'il faut que tu demandes des comptes, pas à moi guilux.

Ce récit est donc perdu, c'est la faute à l'homme pas à Dieu, c'est celui-ci qui a fait mauvais usage des dons que le Père lui a donné dès le Commencement.

Mais comme je le rappelle tout simplement dans la conclusion de l'exposé :

La grandeur de Dieu et de Ses principes, la perfection de sa Création (un point sur lequel nous avons largement insisté, car nettement falsifié dans l'eden kabbaliste dans cette optique de subversion !) fait qu'en réfléchissant bien, en esprit on peut deviner allègrement les grandes lignes de ce récit par nous-même, et la raison de sa falsification par les ennemis du genre humain.

C'est la ruse des méchants et la faiblesse des bons qui ont fait que nous en sommes là aujourd'hui.

Mais heureusement Dieu est Juste et Miséricordieux.

L'important pour le salut de l'homme n'est donc pas de retrouver un récit, mais bien de connaître et de transmettre ensuite les principes spirituels immuables qui amènent vers Notre Créateur, de les rappeler à son prochain, et de mettre en lumière les mauvaises oeuvres de ceux et celles qui les falsifient (honte à eux !).

Car Dieu est Amour, Sagesse, Bonté, Miséricorde, Droiture et Justice.

Il n'abandonnera jamais ses enfants et leur laisse toujours une chance.

Amen !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   29/6/2016, 08:06

Paralleye, merci pour cette mise au point dont j’apprécie particulièrement la partie II qui dit des choses essentielles et profondément justes.Bien

Guilux, il n'y a aucune forme de soumission dans les liens que nous tissons entre admins et modos sur ce forum. J'approuve totalement, sans aucune réserve, les choix de Paralleye, et si j'avais été connecté quand tu as posté ton texte j'aurais agi exactement de la même façon. Nous défendons ici une clé de compréhension dont l'importance dépasse et de très loin nos simples personnes, et à plus forte raison la personne d'un membre qui n'argumente pas et se contente de diffamer avec la volonté évidente de pourrir un sujet essentiel.

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Analogie symbolique entre l'être humain et l'arbre de la connaissance du bien et du mal   1/7/2016, 22:30

Analogie symbolique entre l'être humain et l'arbre de la connaissance du bien et du mal

Métaphoriquement et de manière hautement symbolique, l'on peut dire que l'arbre de la connaissance du bien et du mal, c'est l'homme lui-même en fait.

Cette science qu'il porte en lui (et qu'il devra faire fructifier) est également sa raison d'être et le sens de sa destinée éternelle : ayant en soi, en germe, le potentiel de développement de ces deux formes de connaissances, ce qu'il fera ensuite de celles-ci, de par le don du libre-arbitre de Dieu, décidera du sort de son âme (salut ou perdition).

En croissant (donc en grandissant), l'arbre de la connaissance du bien et du mal qu'est l'être humain, peut en effet soit porter de bons fruits soit de mauvais fruits.

Le Christ lui-même est explicite à ce sujet dans de multiples paraboles et vient nous le confirmer sans l'ombre d'un doute dans l'Evangile.

Ainsi lit-on en Matthieu VII versets 17-21 :

Citation :
Ainsi, tout arbre bon produit des fruits bons ; mais tout arbre mauvais produit de mauvais fruits.

Un arbre bon ne peut produire de mauvais fruits, ni un arbre mauvais produire de bons fruits.

Tout arbre qui ne produit point de bon fruits sera coupé et jeté au feu.

Vous les connaîtrez donc à leurs fruits.

Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est au cieux, celui-là entrera dans le royaume des cieux.

Peut-on être plus explicite ?

D'innombrables autres paraboles du Christ (et même plus tard, de ses premiers disciples) viennent rappeler symboliquement cette analogie de l'arbre (ou par extension de l'arbuste ou de la vigne représentant la même métaphore) à l'être humain, pour lui rappeler qui il est, pourquoi il est, et où il va, bref pour lui rappeler sa raison d'être sur cette Terre et sa destinée :


Citation :
Matthieu 3:10
Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. (ps-paralleye voir aussi Luc 3-9)

Matthieu 21:19,20
Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi! Et à l'instant le figuier sécha.…

Luc 13:7

Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement?

Jean 15:2

Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.

Jean 15:6

Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.

Tite 3:14

Il faut que les nôtres aussi apprennent à pratiquer de bonnes oeuvres pour subvenir aux besoins pressants, afin qu'ils ne soient pas sans produire des fruits.

Pour ne prendre que quelques exemples.

Toutes ces paraboles sont des allusions à l'homme, sans exception, l'appelant à réfléchir sur ses actes, ses oeuvres et ses intentions (car toutes choses sont d'abord conçues en esprit avant d'être mises en pratique), et donc sur sa destinée spirituelle.

L'arbre de la connaissance du bien et du mal, a toujours été l'homme.

On pourrait même ajouter, comment pourrait-il en être autrement, et que voudriez-vous donc qu'il soit d'autre dans le dessein de Dieu ???

Dieu lui-même l'a voulu ainsi dès le Commencement, il a crée l'être humain avec cette science du bien et du mal en germe de développement en lui, tout en lui donnant le don du libre arbitre, don justement compréhensible dans cette inspiration précise du Créateur.

Cette évidence pourtant flagrante et mettant en lumière l'essence même et le but fondamental de l'être humain, qui métaphorise de manière hautement symbolique la raison d'être de la vie en soi de l'homme, pour toute personne qui réfléchie un peu en esprit, a également été falsifiée (et même carrément retournée et subvertie en son exact contraire) délibérément corrompue, dans un but sournois et vicieux d'embrouille spirituelle et d'inversion des valeurs, par les scribes de la Synagogue de Satan, dans leur enfumage satanique que nous avons démystifié de A jusqu'à Z dans l'exposé au-dessus : la mascarade de la "Genèse édenique".



PS : de manière évidemment secondaire et en restant subtilement (les mauvaises langues pourront dire "subjectivement" ici) dans la métaphore, on constate aussi que de par sa notion symbolique, l'arbre a non seulement son niveau inférieur sous la Terre (de par ses racines), son tronc au niveau de la surface de la Terre (donc au niveau du sol), tandis que son niveau supérieur et son sommet s'élèvent vers les cieux (on peut y voir ici un symbole de la "verticalité transcendante").

De même l'homme qui, de par son passage terrestre, incarné par son corps de chair ici-bas (qui, comme le rappelle le Nouveau Testament, est une enveloppe représentant pour les disciples du Christ le "Temple de Dieu" et du "Saint-Esprit" - Corinthiens 3-16 / 6-9 http://saintebible.com/1_corinthians/3-16.htm / http://saintebible.com/1_corinthians/6-19.htm , mais qui peut tout aussi bien représenter le "repaire du démon", pour l'homme mauvais produisant de mauvais fruits...), un corps lui permettant naturellement de vivre sa vie à la surface de la Terre (tel symboliquement le tronc de l'arbre, support nécessaire à la production de bons ou de mauvais fruits par celui-ci), pourra ensuite de par sa liberté et son libre-arbitre soit choisir de s'enraciner dans les biens de ce monde (car comme nous le rappelle Jésus-Christ, "Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon" http://saintebible.com/matthew/6-24.htm ), et donc faire tendre son âme vers les "royaumes souterrains" (symbolisés par les racines de l'arbre qui descendent vers les profondeurs de ce monde matériel), ou au contraire élever son âme vers l'immuable et le transcendant (symbolisé ici par le sommet de l'arbre qui s'élève vers les cieux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   4/7/2016, 03:22

Archive de téléchargement de l'exposé intitulé "Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité" (contenant l'intégralité de l'exposé au format pdf et doc) :

#http://www.mediafire.com/download/5y9t4z6ztztcl1s/Imposture+de+la+Gen%C3%A8se+falsifi%C3%A9e+%E2%80%93+Le+mythe+satanique+du+jardin+d%27Eden+ou+l%27inversion+du+bien+et+du+mal+pour+corrompre+l%27humanit%C3%A9.rar

Bonne lecture et n'hésitez pas à partager autour de vous Bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   16/7/2016, 04:47

Au royaume de l'imposture satanique les manipulateurs sont rois.

Nous avions parlé dans le message au dessus de la proportion inégalée qu'à la Synagogue de Satan à mystifier les esprits en inventant des histoires et en truquant des récits pour égarer, corrompre et manipuler le plus d'esprits possibles, l'humanité entière si elle le pouvait. (car tel est son but)

Nous disions entre autres, en faisant allusion au lévitisme de la Genèse falsifiée et à son "côté face" représenté par le darwinisme moderne, une créature des même forces occultes :

Citation :
Ainsi la Genèse lévitique de la Synagogue de Satan a ouvert la voie pour berner les hommes sur leurs origines, sur leur nature et l'essence des principes immuables, ce qui ensuite a produit un rejet chez beaucoup, et lorsque les temps du complot messianique furent mûrs, la même Synagogue de Satan s'arrangea pour faire essaimer le "darwinisme" dans l'esprit des masses... tout en s'arrangeant bien sûr pour que les "religieux" mystifiés ne rejettent pas leur "Genèse falsifiée" : deux vices notoires inspirés par les mêmes forces occultes sataniques (comme dit l'adage, "le hasard est la providence des imbéciles" et "nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut voir").

Vous êtes coincés dans une Matrice ici, avec le choix entre la "pilule bleue" et la "pilule rouge" : les deux sont des leurres artificiels et des poisons crées par des manipulateurs occultes kabbalistes pour vous droguer et vous mystifier.

Il va être bon et utile de mentionner maintenant, à ce stade du sujet (ce qui permettra de couper préventivement l'herbe sous le pied à de futurs trolls, en plus d'avertir son prochain) l'existence d'une troisième mystification de la plus belle espèce, elle aussi crée intentionnellement par la Synagogue de Satan, une "pilule jaune" en quelque sorte complémentaire aux deux premières, qui elle a été confectionnée non plus pour berner les religieux naïfs mystifiés par le judaïsme lévitique, ni pour berner les esprits scientifiques modernes naturalistes (qui eux sont darwinisés par les sornettes des loges judéo-maçonniques liées à cette même Synagogue), mais bien pour les dupes new-age complètement mystifiés par ce même genre de forces juives kabbalistes en amont (car c'est bien le pouvoir occulte juif kabbaliste qui est derrière le new-age depuis le début et qui en contrôle la destinée, ceci dans l'optique de leur "conjuration antichrétienne", comme on l'a démontré amplement)

Ces forces occultes talmudo-kabbalistes ont en effet inventées, toujours dans l'optique de leur schéma truqué de manipulation des esprits à grande échelle, une autre imposture toute aussi malsaine et qui arrive même, à vrai dire, à tromper certains dissidents de renoms, tel l'honnête (mais malheureusement dupe au niveau spirituel) Stan Maillaud, dont le cas problématique a été débattu ici :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6152p100-actualites-du-rrr-de-stan-maillaud#90186

La mystification ou "pilule jaune" en question est bien sûr celle de la prétendue histoire de la création humaine selon le récit "prétendu" (je dis bien "prétendu" vu l'arnaque) sumérien.

Rappelons ce que nous disions alors à son sujet, en reproduisant le passage concerné du lien au-dessus, parfaitement équivoque pour juger de la nature réelle (foncièrement scabreuse je vous préviens tout de suite) de ce prétendu mythe "sumérien", et qui en sont les promoteurs actifs une fois de plus (nullement des "sumériens" vous vous en doutez mais bien des juifs, cherchez l'erreur !) :

Citation :
Ce qu'il y a de dramatique là-dedans, c'est qu'un Maillaud (et par extension sa compagne Janett Seemann), complètement égaré au niveau spirituel et dans la connaissance des mécanismes idéologiques de l'ennemi pour saper les valeurs traditionnelles et faire sombrer l'humanité dans le satanisme (au plus grand profit de cette contre-élite), tout en combattant la pédocriminalité de réseaux et les pervers sexuels qui y gravitent, reprend les théories et les doctrines subversives répandues par ces mêmes détraqués à un autre niveau (darwinisme, évolutionnisme, new-age, les sornettes sur les E.T/sumériens, les idioties sur la réincarnation etc etc...) cherchez l'erreur !

Un exemple patent et honteux de cela est précisément cette histoire de tablette sumérienne et de croyance par Maillaud et sa copine de la création de l'humanité par ces entités de type E.T.

Eh bien, tout ceci est une mystification pure et simple crées par de véritable pervers sexuels dégénérés.

Pour l'avoir étudié par le passé,c'est à vomir et d'une extrême dégénérescence :

en effet c'est un délire de nature pornographique et typiquement d'inspiration juive talmudo-kabbaliste qui a été inventé pour berner les goys déjà fortement détachés de la tradition chrétienne (comme Maillaud, athée, aucun hasard ici, le genre de proie idéale !) et égarés dans diverses mystifications modernistes (les juifs messianiques en rigolent à fond bien évidemment, et en savent toute la fausseté !) : bref ce n'est rien d'autre qu'un chausse trappe honteux pur goys subvertis et un autre moyen de plus qu'ils ont greffé à l'évolutionnisme et à tout le reste, pour saper les valeurs traditionnelles chrétiennes subsistant encore en Occident.

Cette mystification absurde de la création des tablettes sumériennes (dont le zouave talmudo-kabbaliste Pierre Jovanovic est l'un des promoteurs actif et l'un des plus chaud fer de lance à l'heure actuelle, ayant même écrit un livre dessus et aussi fait plusieurs conférences à ce sujet... comme par hasard !) est apparu si mes souvenirs sont bons vers la fin du XIXème siècle (ça a soi-disant été "découvert" à ce moment-là sur les "tablettes" en question, avec des contours bien obscurs et jamais éclaircis...pour des raisons faciles à comprendre SIC !!!) , puis cela a germé doucement mais surement ensuite dans les esprits de certains "modernes" (notamment dans certains milieux pseudo-scientifiques incultes intégralement sous "influence juive"... sans compter des bouquins de propagande développés par des auteurs new-age, avec en fer de lance le juif Khazar Zecharia alias "Zacharie" Sitchin...cherchez l'erreur !), et cela continue bien sûr de turlupiner tous les matérialistes imbéciles, beaucoup de soucoupistes et new-ageux ignares sur internet et ailleurs, qui sont bien entendu tous complètement égarés et ne comprenant rien au double jeu du Judaïsme messianique derrière tout ça. (car naturellement ils l'ignorent complètement - voir lien au dessus sur le "credo sabbataïste-frankiste" pour toutes infos utiles)

En fait cette baliverne de la création de l'humanité par les "dieux" sumériens feinte de s'opposer à la "Genèse lévitique corrompue", opposition sur la forme (le problème là-dedans étant déjà les sornettes de l'eden falsifié, développé notamment à ce lien) , cela n'est fait que pour mieux donner le change (il s'agirait d'une "mauvaise traduction" par un scribe juif selon le boniment de la théorie sumérienne) et cela n'est fait que dans une optique : pour que les gens ne suspectent pas que les juifs soient derrière justement : ce n'est qu'une grosse mascarade de plus réfléchie à dessein pour balader les goys.

Naturellement comme les juifs kabbalistes qui ont crée ça (les cochonneries de Sumer) sont vicieux comme pas deux, ils laissent toujours des traces de leurs forfaitures à fortiori pour celui qui, averti, connait leurs procédés bien mesquins, donc ils n'ont rien trouvé de mieux que de "dater" la création sumérienne à la même époque que les théories lévitiques de la Genèse, et surtout le récit de ces bêtises immorales (les divagations porno-active des dieux "Enki", "Ninursag", "Uttu" &Cie (et autres "Annunaki" imbéciles sorti tout droit de l'esprit de la Kabbale), ne sont rien d'autres que des ressassés et des adaptations de sornettes rabbiniques abracadabrantesques du Talmud mais surtout du Zohar, ce dernier, l'un des textes principaux de la Kabbale hérétique, "étant rempli de symbolisme sexuel dépravé !!!)

Si je rappelle tout cela, c'est pour introduire ce qui suit,  et bien situer le contexte et l'esprit complètement dégénéré des inventeurs des "tablettes sumériennes" (dont Maillaud & Cie sont les dupes, entre autres aberrations).

Si vous n'intégrez pas cela, ce point clé, vous ne pourrez comprendre la raison en amont d'une telle mystification satanique de la part des élites kabbalistes au pouvoir.

Pour ne pas trop vous polluer l'esprit, je vais vous résumer rapidement cette imbécilité foncièrement immorale et perverse des "tablettes sumériennes" : le dieu se tape une pléthore de déesses et "gicle" de partout sur la terre (excusez-moi du terme mais il n'y a pas d'autres mots) : c'est là l'origine de toute la vie sur Terre et de la Terre elle-même à peu de choses près là-dedans, donc de nos "origines" en somme, selon les conceptions très élevés des sumériens...pardon des rabbins qui ont inventé ces dépravations mystificatrices au XIXème siècle pour souiller ensuite tout les goys assez bêtes et ignares pour y croire !

Pleins de petits "détails" typiques permettent de sentir la trace et l'esprit des rabbins et des kabbalistes derrière tout cela (l'attirance atavique pour la déviance sexuelle et pornographique, l'attrait pour les "pierres précieuses" et l'apparat, la mise en scène grotesque prétexte aux excès en tout genre, la façon d'écrire grossière et vulgaire qui rappelle à fond le talmud, et bien sûr la bêtise matérialiste sans queue ni tête de l'ensemble du "récit", détachés de toute notion de transcendance et de spiritualité authentique, exactement comme dans les textes lévitiques et talmudiques).

C'est tellement gros et stupide comme "histoire de la création" (une espèce de darwinisme E.T. new-age sous influence kabbalistique, mélange de toutes les pires bêtises possibles) que l'on peut se douter avec raison que les talmudo-kabbalistes qui ont rédigé ça à dessein (et qui ont pris soin par contre de ne pas s'afficher évidemment...) sont certains de pouvoir réfuter sans problème cette merde qu'ils ont crée lorsqu'ils réhabiliteront par la suite soit leur Genèse falsifiée, soit leur théorie panthéiste et antéchristique de l'émanation des séphirot tirés de la Kabbale au moment où ils instaureront leur Gouvernement Mondial en somme, avec le règne de leur "Machiah", l'Antéchrist, le serviteur de la Bête qui demandera à être servi, et prophétisé par les écritures authentiques nous ayant mis en garde...

En clair, les théories sumériennes auront servies juste le temps d'avoir berné les goys et de les avoir souillé assez longtemps avec une théorie satanique de plus, ensuite ses créateurs n'auront qu'à réfuter ce qu'ils auront inventés eux-mêmes, et de surcroit ils en profiteront bien entendu pour se faire passer pour les victimes (en faisant croire par exemple, que ce genre de "théories" fallacieuses s'opposaient à leurs propres doctrines soi-disant "sacrées" !)

Encore une fois échec et mat !

Exemple de cette mystification kabbalistique des tablettes sumériennes, un seul (je ne veut pas trop vous corrompre avec des bêtises pareilles) , tirés du bouquin de Jovanovic (le juif révolutionnaire qui fait des kadisch à la Synagogue et ardent défenseur des principes maçonniques de 1789) qui en retranscrit la traduction, tout en en faisant la promotion active dans son livre, livre au titre trompeur et intitulé "le mensonge universel" :



Je ne vous file même pas le lien de cette pornographie absurde, vous trouverez cette bouse tout seul sur internet ou en vente sur amazon.

C'est dans ses eaux croupies là (et dans les marécages alentours) que nage donc Maillaud & Cie (et je ne sais combien d'autres new-ages avec lui...) dans ces conceptions "philosophiques" de la "création humaine"... cherchez l'erreur !

Voilà où on en arrive malheureusement quand on est complètement détaché d'une compréhension principielle des choses.

PS : des métaphores du style "il lui fit l'amour comme un taureau sauvage", sont typiques de celles usitées par les rabbins d'ailleurs, lorsqu'ils illustrent ce genre de thème dans leurs spéculations dégénérées.

C'est une façon de parler typiquement juive.

Et vous vous doutez bien que si la Judéo-maçonnerie n'a jamais rien fait pour s'opposer à ce genre de "théories", c'est bien parce qu'elle y trouve son compte !

Méditez-bien là-dessus.

La Matrice juive vous donne donc le choix : soit I/ vous adhérer au mythe lévitique de la Genèse falsifiée (la version complètement satanique et immorale de l'Eden au coeur de ce sujet), soit II/ vous adhérer au mythe judéo-maçonnique du darwinisme qui fait de vous des descendants de macaques bestiaux (sic !), soit III/ vous adhérer au mythe qui fait de vous les ersatz d'un dépravé divin fornicateur de déesses (re-sic !), qui, suite à ses débauches multiples, créa la terre et les hommes, selon un récit ahurissant de bêtises et de vices...

Alors, pilule jaune, pilule bleue ou pilule rouge ?

La seule "liberté de choix" que vous laisse la matrice juive (si vous avez le malheur de rentrer dans son jeu...) est en vérité celle de vous corrompre moralement et spirituellement sur toute la ligne et dans tous ses fondamentaux.

Il faut en prendre conscience.

Ces histoires et autres prétendus "récits" ou "conceptions" de la création (toutes inventées par les mêmes manipulateurs derrière les apparences) forment pour ainsi dire une sorte de "trinité" infernale de l'inversion des valeurs et de la réalité, visant par ses tentacules multiples, à tromper et à égarer le plus de personnes possibles, par tous les moyens possibles, essayant par ses diverses méthodes de subvertir tous les états d'esprits humains possibles et imaginables (que ce soit des religieux, des new-ages, des matérialistes et des scientifiques, etc etc etc...).

Tout ceci est une "matrice" au sens propre et large du terme : un Système basé tout entier sur l'illusion et la tromperie, visant l'esclavage spirituel des êtres humains.

C'est un système ancien et séculaire qui perdure depuis longtemps maintenant, qui façonne les esprits à travers les temps et les âges.

Il suit une logique.

Le but est très exactement celui que l'on a prouvé dans ce topic et dans la "mise au point sur les principes universels" : sa logique est de nous détacher d'une conception transcendante des choses, pour nous éloigner de la véritable Unicité principielle, et donc de la véritable notion de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2274
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   3/9/2016, 04:54

Imposture satanique de la Genèse falsifiée (Synagogue de Satan) : dire une chose et suggérer son contraire en douce.

Nous avons déjà développé longuement dans l'exposé ci-dessus les procédés hautement sournois mis en oeuvre par les lévites de la Synagogue de Satan pour inverser les notions de bien et de mal, de Dieu et de Satan etc, en s'arrangeant pour faire passer ce qu'ils représentent comme "Dieu" dans leur récit pour un être immoral et injuste, doublé d'un pervers manipulateur de surcroit non-Omniscient, tout en suggérant malignement que le serpent (représenté comme le Diable et suggéré à dessein comme le "bienfaiteur de l'humanité" entre les lignes à toutes ceux et celles qui sont attentifs) est celui qui au final apporte la connaissance du bien et du mal à l'homme (alors que nous avons développé pourquoi en vérité ce ne peut être que Dieu qui offre ce don à l'homme en potentiel de développement dès la source, avec le libre-arbitre).

Dans une discussion récente à ce lien http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189p25-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#90574 nous avions fait mention d'une chose très importante, en rapport au procédé sournois en oeuvre dans la kabbale hermétique, celle de cacher un "message inversé" derrière des apparences trompeuses (en l'occurrence ici derrière celles du mythe fondateur).

Nous rappelions alors ceci à propos de cette imposture satanique de l'Eden :

paralleye a écrit:
Ce mythe est une création de satanistes kabbalistiques.

Celui qui croit aux sornettes de la Genèse édenique est déjà en train de pécher contre Dieu et contre la Parole du Christ, consciemment ou pas !

C'est exactement cela qu'ils veulent.

L'élite kabbalistique occulte rigole bien en voyant à quel point leur falsification marche bien !

Il se sont d'ailleurs remarquablement arrangés pour que dans ce mythe le serpent (considéré comme le Diable) soit représenté comme bienfaiteur de l'humanité et que Dieu soit perçu comme un pervers aux yeux de ceux qui réfléchissent un tant soi peu au sens profond du texte.

Ne voyez-vous pas l'inversion et le double-jeu occulte ?

Tout cela n'est pas anodin le moins du monde : le propre de la Kabbale hermétique est de dire une chose et de suggérer son contraire à un niveau plus profond, entre les lignes.

C'est ainsi que les kabbalistes ont rédigés le mythe falsifié du jardin d'Eden.

Preuves s'il en faut d'ailleurs de l'existence de la Kabbale à cette époque dans les cercles de l'élite juive occulte.


Le procédé est ingénieux : suggérer que Dieu est pervers et injuste et que le Diable amène la Connaissance (la Science du bien et du mal) aux hommes : la seule qui puisse permettre de s'élever en Conscience dans la "richesse spirituelle du Coeur" (dont parle le Christ), mais aussi la seule qui puisse permettre de se prémunir du mal (et donc de prémunir son prochain).

Ainsi la Genèse pousse les esclaves a adorer un dieu pervers et injuste (qui en vérité s'avère lui-même être un véritable Démon derrière les apparences, une entité corrompue et envieuse de l'homme, qui cherche à l'asservir et l'exploiter, non à l'élever vers la vérité) et les gens plus attentifs (mais néanmoins mystifiés aussi par le récit, car ne voyant pas le double-jeu sournois des kabbalistes) à adorer le Serpent, lui même présenté comme "inspirateur de désobéissance".

Un serpent vu comme le Diable bien sûr... donc suggéré à dessein comme le "Dieu véritable qui élève" dans leur logique d'inversion.

"Pile je gagne face tu perds", vous voulez la pilule rouge ou la pilule bleue de la matrice juive ???

Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité


Voilà comment fonctionne la Kabbale.

On comprendra donc que la source du satanisme est bien plus profonde que ce que les apparences veulent bien laisser croire.

J'aimerais maintenant attirer votre attention sur deux exemples révélateurs de ce procédé occulte d'inversion entre les lignes, présents dans le récit édenique de nos satanistes en herbe, qui osent appeler cela la "Genèse" de l'humanité.

Je précise d'ailleurs pour éviter tout malentendu futur que ce n'est pas le langage hermétique en soi qui est visé là dedans : celui-ci n'est pas forcément mauvais par défaut et peut même être tout à fait légitime dans certains cas (notamment par usage de symboles en profondeur appelant à la méditation et permettant de donner plusieurs couches de valeurs à un texte, un enseignement, une parole etc : le Christ lui-même, parlant en paraboles dans l'Evangile, peut être un exemple de cela et de la légitimité de cet usage pour une bonne cause. L'usage harmonieux de la "langue des oiseaux" dont nous avons parlé dans la "mise au point sur les principes universels" http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89747 est un autre très bel exemple de cela.)

Non ce qui est visé ici est d'user de ce procédé dans un but d'inversion des valeurs et de la vérité, comme le font les kabbalistes dans leur soi-disant "Genèse", et à plus forte raison comme ils le font à tous les niveaux depuis toujours pour corrompre les âmes et tromper les gens.

Les nombreux exemples d'inversions mystificatrices que nous avons mis en lumière dans l'exposé à ce sujet se passent de tout commentaires.

Mais voici deux autres exemples supplémentaires de ce genre de mystification dans le récit édenique, qui ont précisément pour but de suggérer des inversions occultes entre les lignes, par contradiction sournoise de ce qui est affirmé ouvertement pour les dupes :

Exemple numéro 1.


Au chapitre II verset 15 du récit truqué de l'eden, les lévites affirment la chose suivante en introduction du mythe :

Citation :
« Dieu pris l'homme et le mit dans le jardins de délices, pour le cultiver et le garder ».

Ainsi les lévites affirment que Dieu mit l'homme dans le jardin d'eden pour le cultiver et le garder.

Et pourtant, que remarque-t-on ensuite dans le récit truqué ?

Eh bien tout simplement ceci : à la première prétendue "faute" de l'homme (on passe ici sur le fait que celle-ci, "l'acquisition de la connaissance du bien et du mal", n'en est absolument pas une comme on l'a prouvé dans l'exposé !!!) Dieu le jette immédiatement dehors, non sans avoir au préalable envoyé une pléthore de malédictions à son encontre sic !!!

Alors qu'il est suggéré dans le verset d'introduction l'intention de Dieu "de le garder".

Cherchez l'erreur !!!

Si vous aviez l'intention de "préserver" quelqu'un, "de le garder", le jetteriez-vous dehors à la première occasion qui s'offre à vous, à fortiori pour une faute dont il ne peut nullement être reconnu coupable et qui s'avère être une vertu en vérité ?


Il est aussi suggéré l'intention de le "cultiver", alors que le mythe des lévites s'arrange bien malignement pour empêcher à l'homme la seule et unique chose qui puisse lui permettre un véritable épanouissement spirituel (précisément cette acquisition de la science du bien et du mal).

Deux belles grosses inversions pour le prix d'une avec cet exemple numéro 1 !

Exemple numéro 2.

Passons maintenant au second exemple, tout aussi révélateur que le premier.

Aux versets 18 à 22 (je vous invite à relire attentivement l'exposé à ce sujet pour vous remémorer à quel point que ces versets contiennent déjà en leur sein de gros exemples d'impostures et d'inversions par rapport à la trame générale), on lit cette parole du prétendu Dieu :

Citation :
il n'est pas bon que l'homme soit seul, faisons-lui une aide semblable à lui
(verset 18)

S'ensuit ce que nous avons développé dans l'exposé : les tâtonnements à propos de cette recherche pour trouver une "aide semblable" à Adam.

Tous les animaux, bestioles volantes & Cie passent en revue, mais toujours point d'aide semblable pour monsieur. (quelle Omniscience de la part de Dieu n'est-ce-pas ?)

S'ensuit donc (verset 21) une petite manipulation par les ossements (typique du kabbalisme et autre pratique de palingénésie occulte...) avec enfin comme conséquence la création de la femme, comme nous le rappelle le verset 22 :

Citation :
Puis Dieu forma de la côte qu'il avait tiré d'Adam une femme, et il l'amena devant Adam

Ainsi est enfin crée "l'aide semblable à lui" (pour bien nous le faire comprendre, les lévites font ensuite crier à Adam la chose suivante "voilà maintenant un os de mes os, et de la chair de ma chair"), dont nous parle le verset 18.

Or que constate-on ensuite ?

Loin de l'aider, la femme (en donnant du fruit de la connaissance du bien et du mal à son mari) va être la cause de la chute de l'homme selon les sornettes du récit lévitique !!!

"L'aide semblable à lui" que Dieu créa soi-disant pour l"homme dans le paradis (après moult tâtonnement grotesque avec les animaux laissant déjà suggérer à dessein la non-Omniscience de Dieu !), va avoir comme premier acte notable de lui apporter non pas de l'aide, mais la déchéance !

Voyez-vous la grosse subversion qui est glissée ici ?

Déjà d'une part contre la femme évidemment (pour les raisons misogynes des lévites que nous avons développées dans l'exposé) mais encore et surtout (et c'est là la raison d'être de cet exemple numéro 2) par ce que cela suggère entre les lignes envers le Créateur lui-même : une fois de plus la non-Omniscience évidente de "Dieu" dans toute cette affaire.

Un Dieu (qui a d'abord du tâtonner un bon bout de temps avec les animaux avant de créer l'aide en question qu'il désirait...) tout bonnement incapable de prévoir que l'aide en question allait s'avérer maléfique pour l'homme et non pas bénéfique sic !!!

paralleye a écrit:
le propre de la Kabbale hermétique est de dire une chose et de suggérer son contraire à un niveau plus profond, entre les lignes.

Pensez-y...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booya



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: l'histoire d'Adam   5/9/2016, 12:36

Bonjour,

Sujet intéressant. J'ai vu que vous avez cité le site islamreligion.com dans ce sujet.

J'ai d'ailleurs trouvé un article intéressant sur ce site à propos de la genèse, intitulé l'Histoire d'Adam.

Il y est dit, entre autre, qu'Adam était voué depuis le début à aller sur Terre. Que Dieu l'a pardonné d'avoir mangé ( lui et Eve ) de fruits de l'arbre interdit. Il n'est pas question d'arbre de connaissance dans l'Islam.

Par contre l'histoire de la côte d'Adam est également présente en Islam.

Par ailleurs, j'ai fait un whois sur le site islamreligion.com et il se trouve que le propriétaire de nom de domaine est à Riyadh. Cela ne prouve rien mais c'est utile de le savoir ( je pense ).

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   15/9/2016, 08:58

Merci pour la piste saoudienne Booya, mais elle s'avèrerait beaucoup plus pertinente si elle était exposée de façon claire et irréfutable, capture d'écran à l'appui pour le moins. Peux-tu nous fournir cela s'il te plait ?

Ce site islamreligion.com et notamment l'article que tu nous a donné à lire illustrent tous les deux de manière éclatante tout ce que nous avons pu mettre en exergue sur ce site sur les dangers mortels pour l'âme de se restreindre à une compréhension anthropomorphique des textes saints, compréhension au final totalement détachée des principes divins transcendants communs à l'Islam et au Christianisme originels.

(Voir à ce propos le travail essentiel de Paralleye qui démontre, sans aucune ambiguïté possible, le bien-fondé de cette approche qui est la seule permettant  un dialogue réellement constructif et respectueux entre croyants :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89747

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89748

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#89749 )

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Booya



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 17/07/2016

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   16/9/2016, 08:17

Lien vers l'image pour mieux zoomer :ICI

L'image a été un peu massacré par le site qui l'héberge mais elle reste à peu près lisible si on va directement sur le site et qu'on zoom dessus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bardamu
Admin


Nombre de messages : 6002
Age : 58
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité   16/9/2016, 08:54

Merci beaucoup Booya Smile Excellent ! On retrouve les mêmes infos en clair ici :

http://www.whois.com/whois/islam-guide.com


islam-guide.com registry whois
Updated 1 second ago - Refresh
Domain Name: ISLAM-GUIDE.COM
Registrar: DOMAIN.COM, LLC
Sponsoring Registrar IANA ID: 886
Whois Server: whois.domain.com
Referral URL: http://www.domain.com
Name Server: KEN.NS.CLOUDFLARE.COM
Name Server: OLGA.NS.CLOUDFLARE.COM
Status: clientDeleteProhibited https://icann.org/epp#clientDeleteProhibited
Status: clientTransferProhibited https://icann.org/epp#clientTransferProhibited
Status: clientUpdateProhibited https://icann.org/epp#clientUpdateProhibited
Updated Date: 26-apr-2016
Creation Date: 15-nov-1999
Expiration Date: 15-nov-2016
islam-guide.com registrar whois
Updated 1 second ago
Domain Name: ISLAM-GUIDE.COM
Domain ID: 13080891_DOMAIN_COM-VRSN
Registrar WHOIS Server: whois.domain.com
Registrar URL: www.domain.com
Updated Date: 2016-04-26T04:06:31Z
Creation Date: 1999-11-15T05:30:11Z
Registrar Registration Expiration Date: 2016-11-15T05:30:11Z
Sponsoring Registrar: Domain.com, LLC
Sponsoring Registrar IANA ID: 886
Registrar Abuse Contact Email: email@domain-inc.net
Registrar Abuse Contact Phone: +1.6027165396
Reseller: MyDomain
Domain Status: clientDeleteProhibited https://icann.org/epp#clientDeleteProhibited
Domain Status: clientTransferProhibited https://icann.org/epp#clientTransferProhibited
Domain Status: clientUpdateProhibited https://icann.org/epp#clientUpdateProhibited
Registry Registrant ID:
Registrant Name: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Registrant Organization: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Registrant Street: PO Box 21679
Registrant City: Riyadh
Registrant State/Province:
Registrant Postal Code: 11485
Registrant Country: SA
Registrant Phone: +966.14541065
Registrant Phone Ext:
Registrant Fax: +966.14536842
Registrant Fax Ext:
Registrant Email: email@i-g.org
Registry Admin ID:
Admin Name: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Admin Organization: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Admin Street: PO Box 21679
Admin City: Riyadh
Admin State/Province:
Admin Postal Code: 11485
Admin Country: SA
Admin Phone: +966.14541065
Admin Phone Ext:
Admin Fax: +966.14536842
Admin Fax Ext:
Admin Email: email@i-g.org
Registry Tech ID:
Tech Name: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Tech Organization: Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb
Tech Street: PO Box 21679
Tech City: Riyadh
Tech State/Province:
Tech Postal Code: 11485
Tech Country: SA
Tech Phone: +966.14541065
Tech Phone Ext:
Tech Fax: +966.14536842
Tech Fax Ext:
Tech Email: email@i-g.org
Name Server: KEN.NS.CLOUDFLARE.COM
Name Server: OLGA.NS.CLOUDFLARE.COM
DNSSEC: unsigned
URL of the ICANN WHOIS Data Problem Reporting System: http://wdprs.internic.net/
>>> Last update of WHOIS database: 2016-04-26T04:06:31Z <<<

"For more information on Whois status codes, please visit https://icann.org/epp"



Concernant Ibrahim Ali Ibrahim Abu-Harb, pas mal de liens qui sortent lorsque l'on tape son patronyme dans un moteur de recherches.... A creuser.

Bonne continuation à toi !

_________________
Mon passé, Ô Seigneur, à Ta Miséricorde, mon présent à Ton Amour, mon avenir à Ta Providence.  Padre Pio                                                                    
Info importante: Je n'ai rien à voir avec le Bardamu qui officie sur le site http://www.lelibrepenseur.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Imposture de la Genèse falsifiée – Le mythe satanique du jardin d'Eden ou l'inversion du bien et du mal pour corrompre l'humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les citations bibliques
» Genèse M 42 jumpsuit
» La bible est'elle falsifiée?
» bientôt dans les salles : "Guillaume, la genèse du Conquérant"
» Les paras : La genèse ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial-
Sauter vers: