Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'actu au Scalpel # 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LLP
Admin


Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: L'actu au Scalpel # 1   13/7/2016, 13:36



Cette première vidéo de reprise du traitement de l’actualité concernera la présentation de quelques livres d’autant que ces derniers traitent de l’islam et de ses adversaires.  Il sera donc question des deux derniers livres édités par les EFL : Voltaire & l’Islam – Ce qu’on vous cache préfacé par le Pr Pierre Dortiguier ainsi qu’une présentation de l’éditeur Salim Laïbi. Puis le livre Introduction à l’étude de l’influence politique du pouvoir financier du Dr Hamza Benaïssa. Le premier livre traitera de la question essentielle de la pensée voltairienne concernant l’islam et son évolution au fil de ses recherches (entre 1740 et 1760) puisqu’il changera complètement d’avis sur la religion du prophète Mohamed (SAAWS) mais également sur ce dernier dont il dira le meilleur. La superbe préface du Pr Dortiguier ira encore plus loin et inclura dans ce sens les travaux de Goethe… La présentation de l’éditeur, quant à elle, se veut de contextualiser ce travail et de le mettre en perspective avec l’actualité immédiate, certains écrits de Voltaire étant honteusement exploités, à tort et à travers, dans le dénigrement de l’islam, par les pires hypocrites qui ne font en cela que trahir son oeuvre et tromper leurs lecteurs.

À bientôt pour la n° 2.

Smile

Le livre du Dr Hamza Benaïssa traite de la question essentielle de l’économie moderne et de sa prise de pouvoir dans un Occident qui a abandonné sa tradition et sa morale. C’est un traitement historique complet et érudit de la question, de la sortie du Moyen-Âge à ce jour dans les plus grands pays européens. Cette prise de pouvoir n’a pu se faire qu’après la chute de l’autorité du Vatican, au profit de la caste marchande.

La vidéo traitera également d’une prochaine édition, celle des mémoires de Ginette Hess-Skandrani qui seront disponibles en septembre, Ginette la rebelle. Il sera également question du dernier livre de M. Olivier Roney, G. Flaubert et le Grand Orient de France dont plusieurs vidéos ont du reste déjà été présentées sur ce site et que nous invitons à visionner au plus vite pour apprécier la substance de ce livre.

Énorme découverte à partager, la lecture de Pierre Rossi, notamment son livre La cité d’Isis, histoire vraie des Arabes. Livre paradigmatique très puissant, troublant, mettant à terre toutes les certitudes historiques des 8 derniers millénaires, voire plus. Toute la mythologie de la civilisation gréco-romaine — et sa supposée supériorité — s’écroule comme un château de cartes. D’une érudition rarissime qui force le respect et impose l’humilité, Pierre Rossi démontre page après page la réalité de l’héritage civilisationnel de l’Occident et sa dette envers l’Orient. Il ne sera pas le seul à le faire ; des auteurs africains comme Cheikh Anta Diopp ou Théophile Obenga l’ont également dit, ainsi que le professeur américain Martin Bernal, dans son Black Athena.

Pierre Rossi est un auteur majeur, à découvrir au plus vite pour ceux qui sont intéressés par ces questions essentielles de l’histoire, sa falsification, et qui savent son importance dans la construction des mythes d’aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   13/7/2016, 14:31

Merci pour les nouvelles, je viens de recevoir les deux livres du dr Hamza Benaïssa pas plus tard qu'hier, je vais tâcher de lire ça avec attention. Smile

Pour info on peut les commander ici :

http://editionsfiatlux.com/introduction-a-l-etude-de-l-influence-politique-du-pouvoir-financier#tab-produit

http://editionsfiatlux.com/la-connaissance-traditionnelle-et-l-epistemologie-moderne

Ou sur la boutique éditions fiat lux d'amazon :

https://www.amazon.fr/Introduction-linfluence-politique-pouvoir-financier/dp/B01H2LHO9Y/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1467814772&sr=8-4&keywords=fiat+lux

https://www.amazon.fr/connaissance-traditionnelle-l%C3%A9pist%C3%A9mologie-moderne/dp/109115712X/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1467814772&sr=8-5&keywords=fiat+lux

L'auteur semble solide en tout cas.

L'ouvrage "La cité d'Isis" de Pierre Rossi semble particulièrement intéressant lui aussi.

J'attends de le recevoir sous peu pour creuser l'affaire. (ceux qui veulent le commander sur internet devrait se dépêcher, il commence à se faire assez rare j'ai l'impression...).

On peut néanmoins se le procurer sur priceminister à l'heure actuelle, à un prix qui reste abordable :

http://www.priceminister.com/mfp/3019847/la-cite-d-isis-histoire-vraie-des-arabes-pierre-rossi-livre?pid=174387015&filter=10

Je reviendrai sur tout ça après lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenn@G



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   13/7/2016, 18:40

Vidéo intéressante, si je n'avais pas une liste longue comme le bras de livres à lire, je m'en serai procurer certains de ceux qui ont été présentés. Je garde quand même celui du Dr Benaissa dans un coin de ma tête, l'usure et son autorisation - si autorisation il y a eu - dans le dogme Catholique est un sujet particulièrement intéressant.

Mon avis que l'on doit retrouver les mêmes aux manettes de cette abomination subversive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   13/7/2016, 18:57

L'usure est interdite et condamnée dans le dogme catholique (autant qu'en Islam) c'est en fait dans le Protestantisme (influencé par le Judaïsme messianique) que celui-ci refait son apparition et commence à subvertir et à gangrener la société occidentale.

La montée en puissance de l'usure (et du pouvoir financier mondialiste-messianique) est corrélative à la montée en puissance en Occident du Protestantisme et du Judaïsme.

Tout cette perversion usuraire puise sa source dans l'esprit lévitique/judaïque (et par extension talmudique) qui lui en fait la promotion effrénée, au point d'en faire une "bénédiction de dieu" dans la Thora et d'appeler à "savourer le goût de l'usure" dans le Talmud sic !!!

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189p25-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon#90300

Piqure de rappel sur le Protestantisme :

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8376-refutation-des-sophismes-du-protestantisme-servant-la-cause-de-satan-et-du-nouvel-ordre-mondial
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenn@G



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   13/7/2016, 23:41

Oui effectivement l'usure et le prêt à intérêt sont interdits par le Dogme Catholique mais il me semblait que cela avait été assoupli au début du 19eme siècle. Et quelque part j'en étais pas trop étonné étant donné les coups que la Religion Catholique a pris notamment après 1789 également avec la poussée des hérésies Protestantes.

Au temps pour moi comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   14/7/2016, 03:30

Gwenn@G a écrit:
Oui effectivement l'usure et le prêt à intérêt sont interdits par le Dogme Catholique mais il me semblait que cela avait été assoupli au début du 19eme siècle. Et quelque part j'en étais pas trop étonné étant donné les coups que la Religion Catholique a pris notamment après 1789 également avec la poussée des hérésies Protestantes.

En effet à partir de la révolution dite "française" c'est une calamité qui va inspirer la société moderne décadente et la tenir d'une main de fer par une promotion ouverte et une ultra libéralisation de l'usure prétexte à toutes les rapines du pouvoir antitraditionnel qui a pris le dessus (sous la coupe du règne de la haute finance judéo-protestante, intimement liée aux loges maçonniques).

Dans le pdf ci-dessous intitulé "Position théologique et Enseignement financier de l'église catholique sur le prêt à intérêt", on trouve un passage intéressant page 53, qui résume très exactement et précisément la teneur et les contours de "l'assouplissement" (à partir de 1830 pour être précis) dont tu fais mention :

Citation :
Texte paru dans la revue Catholica, n° 86, hiver 2004-05, reproduit avec l'autorisation de l'auteur et de la direction de la publication.

Revue Catholica :
La doctrine catholique ne condamne pas la rémunération du capital en tant que telle[1], mais uniquement cette forme particulière que constitue le prêt à intérêt, appelé « usure », ainsi que d’autres formes de rémunération du capital qui y sont apparentées et, par conséquent, elles aussi « usuraires ». Quelle est la position actuelle de l’Eglise catholique au sujet de l’usure ?
Pourquoi la doctrine traditionnelle de l’Eglise juge-t-elle le prêt à intérêt non conforme à
l’équité ? Enfin, existe-t-il des alternatives équitables au prêt à intérêt ainsi qu’aux autres pratiques usuraires ?

L’encyclique Vix pervenit[2], adressée le 1er novembre 1745 par Benoît XIV aux évêques d’Italie est la dernière prise de position doctrinale[3] du Magistère catholique au sujet du prêt à intérêt. A l’encontre de l’opinion libérale d’un patricien de Vérone, le pape réaffirme la doctrine traditionnelle de l’Eglise. Premièrement, il n’est pas permis de toucher des intérêts rémunératoires en vertu d’un contrat de prêt. Deuxièmement, il est permis de toucher des intérêts compensatoires en vertu d’un titre extrinsèque au contrat de prêt (par exemple un dommage subi par le prêteur). Troisièmement, il est permis de toucher une véritable rémunération en vertu de contrats autres que le prêt (en particulier le contrat de société et la rente foncière).

Toutefois, sous la pression de la vague libérale de 1830, le Magistère, sans revenir sur sa
condamnation de l’usure, a été contraint d’en assouplir, jusqu’à nouvel avis, la discipline. Ainsi, le 18 août 1830, Pie VIII répond à l’évêque de Rennes[4] que les confesseurs peuvent absoudre les personnes qui prêtent de l’argent à intérêt, pourvu qu’elles respectent le taux fixé par le droit civil et qu’elles s’engagent à se soumettre aux instructions ultérieures du Magistère.

Le 29 juillet 1836, Grégoire XVI étend la portée de l’encyclique Vix Pervenit, adressée à l’origine aux seuls évêques italiens, à l’Eglise universelle[5].
En 1873, sous le pontificat de Pie IX, une Instruction de la Sacrée Congrégation pour la
propagation de la foi[6] confirme simultanément la doctrine de Vix pervenit et la décision disciplinaire de 1830.

En 1891, Léon XIII dénonce l’usure dans sa grande encyclique sociale Rerum Rovarum[7] : « Condamnée à plusieurs reprises par le jugement de l’Eglise, elle n’a cessé d’être pratiquée sous une autre forme par des hommes avides de gain et d’une insatiable cupidité »[8].

Le Code de droit canonique de 1917, élaboré sous le pontificat de Pie X et promulgué par Benoît XV, consacre la position de l’Instruction de 1873 dans son canon 1543[9].

Cependant ce canon n’a pas été repris dans le nouveau Code de droit canonique promulgué par Jean-Paul
II en 1983

http://antoine.dechezelles.free.fr/02-Position%20th%E9ologique%20et%20Enseignement%20financier%20de%20l%27%E9glise%20catholique%20sur%20le%20pr%EAt%20%E0%20int%E9r%EAt.pdf

En somme l'usure continue à être condamnée par le clergé catholique après la Révolution française de 1789 (une condamnation encore rééditée à maintes reprises plus tard : 1836 - 1891 - 1917 etc) mais des petites "concessions" maladroites commencent déjà à effriter l'ossature du droit canon... en 1830, "sous la pression libérale" : autant dire que l'église cède du terrain à la contre-église.

Naturellement Vatican II (sous la coupe réglée de la Synagogue de Satan et de la maçonnerie "ecclésiastique" avec sa pléthore de marranes de la contre-église) ne reprend plus ce droit canon.

"L'assouplissement" de 1830 consistait en fait à une "absolution" (c'est-à-dire un pardon) que les confesseurs pouvaient donner aux personnes qui prêtaient de l’argent à intérêt (donc aux usuriers), "pourvu qu’elles respectent le taux fixé par le droit civil" et "qu’elles s’engagent à se soumettre aux instructions ultérieures du Magistère".

En somme, cela pouvait clairement avoir pour effet de diminuer la portée du vice en soi et sa gravité au niveau de ses conséquences morales et spirituelles (l'usure étant du vol), et cela pouvait suggérer une incitation à ne pas se corriger en quelque sorte, bien que la dernière allusion appelle à respecter les "instructions ultérieures du Magistère", qui réitérera d'ailleurs la condamnation de l'usure en terme sans équivoque au niveau dogmatique, usure toujours considérée par l'église comme un acte de "cupidité" évidente (donc comme un péché).


Mais sera aussi réitéré "l'assouplissement".

Cet assouplissement est donc maladroit et résulte d'un mauvais choix de calcul évident, qui de par sa portée, représente une concession cédée à l'ennemi (c'est l'église qui commence à reculer devant la pression du monde moderne) : à être bien attentif, on peut y voir là un "signe" avant coureur de la ruine et de l'éclipse de l'église, ruine qui allait se consommer plus tard, et dont on voit les conséquences désastreuses aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenn@G



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   14/7/2016, 14:22

Je te remercie de ses explications très instructives et intéressantes relatives à cette abomination pernicieuse qu'est l'usure. Quand je disais « Assouplissement » ce n'était pas pour marquer ou signifier une rigidité dans le Dogme Catholique ce qui cela dit en passant ne dérange que les Catholiques Libéraux et les Athées. On sort du cadre de l'usure mais à mon travail je côtoie plusieurs Athées – Je suis dans l'informatique le temple du Matérialisme Mamonnique teinté légèrement de Positivisme – et non content de ne pas croire en Dieu et de considérer les Saintes Ecritures comme de la Science Fiction, ils estiment que le Dogme Catholique devrait s'adapter à à la Société Moderne et permettre toutes sortes de choses qui sont contraires à la Religion. Les droits de l'homme, la Démocratie et la démocratisation des Opinions qui nivelle tout par le bas, permettent à n'importe qui de critiquer n'importe quoi même si il ne détient pas le savoir du sujet concerné.

Pour revenir à « l'Assouplissement » J'entendais plutôt cela par un arrangement fallacieux avec la Modernité et le Progrès Kabbaliste, je n'avais pas forcément précisé le point de vue en même temps. Ce qui en soit comme tu l'as indiqué revient à lâcher du terrain à la contre-église et effriter petit à petit le tissu Traditionnel Primordiale de l’Église Catholique. Et nous n'avons plus qu'à admirer le travail accompli aujourd'hui et entendre un Pape François nous rétorquer : « Un Etat doit être Laïque ». Moi qui suis en train de lire l'Encyclique Quanta Cura de Pie IX et la prochaine sera Vehementer Nos de Pie X, j'avoue que ca montre bien l'évolution. Après j'avoue je me suis renseigné assez brièvement sur la question de l'Usure – Mea Culpa – et du coup je compte bien approfondir ce que tu m'as indiqué seulement j'avoue préférer la lecture Papier. Du coup je me posais la question à quand un Recueil des Sujets que tu as traité en version Papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2429
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: L'actu au Scalpel # 1   14/7/2016, 18:04

Salut à toi, Smile

J'avais bien compris ce que tu voulais dire dans ton message par "assouplissement" t'inquiètes, il n' y a pas de malentendu (chose pouvant vite arriver sur internet c'est clair,alors dans le doute c'est toujours légitime de préciser).

Merci d'ailleurs pour ton développement très juste.

Citation :
Les droits de l'homme, la Démocratie et la démocratisation des Opinions qui nivelle tout par le bas, permettent à n'importe qui de critiquer n'importe quoi même si il ne détient pas le savoir du sujet concerné.

Absolument.

On touche là à une des tares les plus gravissimes du monde moderne.

C'est d'autant plus vrai et dramatique que l'ignorance n'a jamais été aussi crasse et scandaleuse qu'aujourd'hui.

Tout ceci étant bien évidemment voulu et entretenu à dessein dans ce but par l'élite du pouvoir occulte (judéo-maçonnique).

Il en va de leur consécration de leur complot (c'est un moyen pour arriver à leurs fins... et "la fin justifie les moyens" selon les propres mots du "code illuminé" de Weishaupt)

La masse décérébrée (le "vulgus pécum" http://vulguspecum.free.fr/ ou "foule ignorante et aveugle" dont parle longuement les Protocoles http://novusordoseclorum.discutforum.com/t527p50-les-protocoles-des-sages-de-sion?highlight=protocoles )
est formatée et conditionnée par l'hydre infernale des "Lumières", représentée par l'abrutissement extrême et l'inversion des valeurs sur tous les plans, ainsi que par la croyance absurde au "progrès moderne" (et aux contres-idées dégénérées que tu mentionnes à juste titre), qui l'enchaîne toujours plus profondément dans la servilité et l'esclavage intellectuel et moral.

C'est une logique d'inversion absolue.

Ainsi, plus l'homme moderne se détache de la Tradition et surtout des Principes qui l'anime et l'inspire, plus il se croit "libre" sic !

Et plus il se croit libre, plus il s'égare.

Comme dit l'adage célèbre, "il n'y a pas de pire aveugle que celui qui croit à tort être libre".


Celui-là ignore jusqu'à ses chaînes, ainsi il est l'esclave ultime et parfait du Système qui l'exploite !!!

Ce qui est proprement infernal, c'est que cette perversion et cet esclavage total des masses aveugles sont accompagnés d'une "pseudo-liberté" (Satan singeant Dieu) de dire tout et n'importe quoi sur les sujets "permis" par le Système. (et l'on sait d'ailleurs très bien ceux qui sont "interdits" au vulgus pecum n'est-ce-pas ? Ceux qui permettraient de faire le lien entre diverses "boîtes de pandores" et de remonter à certaines causes...)

On se retrouve donc avec ce tandem infernal de la bêtise et de l'ignorance crasse élevées sur un pinacle, avec la permission à celles-ci de donner son avis de dégénéré (voir de venir en "donneur de leçons" à ceux-là même qui pourraient les réveiller sic !) sur des thèmes de fond touchant autant à l'histoire qu'à la religion et à la métaphysique, là où ils ignorent précisément tout, et où on les maintient à dessein dans cet état d'imbécilité pervertie !

Un peu comme si le cancre le plus scandaleux d'un groupe d'être humain, l'ignare en chef représentant la plus grosse feignasse et le plus grand fumiste de l'ensemble, le troll doublé d'un pervers à l'orgueil hautain se complaisant dans son ignorance, était en droit, au nom de la "sacro-sainte" démocratie (une "sainteté du vice" sortie tout droit de la logique d'inversion des valeurs de la "rédemption par le péché" en vérité http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution) d'être mis au niveau du sage et de l'instruit, de l'humble, et pourquoi pas de les représenter tous (au nom du mythe de "l'égalité" maçonnique moderne sic !!!).

La démocratie moderne n'est rien d'autre que cette possibilité donnée sur un plateau au mal de primer sur le bien, au désordre et à la disharmonie (autant au niveau de la Connaissance que de la Conscience, intellectuelle et morale) de primer sur la droiture et l'équilibre, bref à tout ce qui est décadent et vicié de prendre le dessus sur la bonté, l'instruction, le respect du divin, l'harmonie universelle et le juste agencement des choses qui en découlent (car voulues par Dieu) et qui peuvent permettre à une société dans son ensemble, et à la personne humaine en particulier, de grandir en esprit.

La démocratie moderne, et plus largement les faux idéaux servant de "fondement truqué" au Monde Moderne décadent, représentent donc la plus grande abomination qui soit : c'est une grande décharge à ciel ouvert, une fosse géante qui avale tout et tire tout vers le bas, à fortiori au niveau spirituel.

C'est donc le système parfait pour le Pouvoir Occulte dans l'optique de noyer la civilisation chrétienne (et à plus large échelle toute civilisation traditionnelle) dans la déchéance.

C'est un moyen pour un groupe d'exploiteurs et de manipulateurs occultes de tirer les marrons du feu dans un but précis.

Trois siècles de modernisme par les apôtres maçonniques "autoproclamés" du "progrès" ont permis néanmoins à l'oeil averti de "juger l'arbre à ses fruits", selon l'adage fort avisé du Christ cité en Matthieu VII versets 15 à 17 :

Citation :
Matthieu 7
Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. 16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? 17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.…

Les fruits du monde moderne sont pourris jusqu'à la moelle, car leurs "prophètes" sont pourris jusqu'à la moelle, c'est aussi simple que ça.

"Ils" n'ont entrainés que crises, guerres, révolutions et chaos, perversions graduelles et grandissantes des moeurs, marchandisations et exploitations de l'homme toujours plus odieuses, le tout sous la férule d'un culte du matérialisme extrême couplé à la promotion d'idéologies toujours plus déviées poussant l'âme humaine vers le mal.

Nous sommes ici dans une logique satanique, et tel est bien le but recherché par ces gens-là.

Par ce moyen "ils" préparent l'avènement du royaume global de l'Antéchrist (le Dajjal, qui sera aussi le "messie" des juifs talmudo-kabbalistes), et pour se faire ils ont besoin de renverser toutes les valeurs et de faire croire aux esclaves que cela est une "libération".

C'est en fait une libération des devoirs de l'homme envers Dieu et ses Principes, et les "droits de l'homme" maçonnique ne sont pas autres choses que le prétexte parfait et hypocrite pour cela : au nom des "droits de l'homme", c'est le devoir (et le salut) de l'homme envers son Créateur qui est visé.

La "libération moderne" est en fait une damnation et un esclavage de l'âme à Satan.

C'est du Kabbalisme (de type sabbatéo-frankiste) pur et dur.


Mais qui le comprend encore aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'actu au Scalpel # 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 76 Actu.
» L'actu en dessins humoristiques
» LE TERRIBLE (SNLE)
» Parlement Européen (actu)
» L'artiset Comedien Congolais 2 Minutes poignarder a plusieurs reprise a cause d'une fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Reponse de LeLibrePenseur-
Sauter vers: