Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture

Aller en bas 
AuteurMessage
stg45

avatar

Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture    17/8/2018, 11:42

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/sedan-0/coulees-boues-ardennes-certaines-pratiques-agricoles-pointees-du-doigt-1494437.html

Inondations dans les Ardennes : certaines pratiques agricoles pointées du doigt





Durement touché par les inondations entraînées par les précipitations exceptionnelles du 11 juin, le Sedanais se remet peu à peu de ses émotions. Ici, la déforestation et certaines pratiques culturales sont tenues en partie responsables des dégâts importants engendrés par les pluies.

Par Valentin Pasquier Publié le 14/06/2018 à 12:29 Mis à jour le 14/06/2018 à 16:03
Dans le faubourg de Donchery (Ardennes), les pelleteuses s'emploient à charrier la boue charriée par l'orage, ce 13 juin. Avec cette terre, elles ramassent aussi les morceaux de chaussée arrachés par la force des flots.

Dans l'après-midi du lundi 11 juin, près de 50 mm de précipitations se sont abattues en moins d'une heure. La quantité d'eau, trop importante pour être évacuée par les sols, s'est déversée dans les rues du sud de la ville jusque dans la Meuse, transformant certaines rues pentues en torrents et inondant les maisons avoisinantes.

La faute à la déforestation ?

À l'heure où les sinistrés déblayent leurs domiciles, les questions fusent. Comment de telles rivières ont-elles pu se former ? "Je pense qu'on a pas mal déboisé. On a replanté, mais est-ce que ça suffira ? se demande Françoise, une habitante de la rue de Moscou, durement touchée par les eaux. Son voisin, Jean-Paul, semble plus certain. "On coupe des arbres partout, là-haut, à la Croix-Piot! colère-t-il. Les arbres, il pompent je-ne-sais combien de litres d'eau par jour... Maintenant voilà! Quand il pleut, il faut bien que l'eau coule quelque part!"

Juste au dessus, au sud, la colline de la Croix-Piot a en effet été débarrassée de nombre de ses arbres. Sur le versant est, près de Cheveuges, la coupe est si nette qu'il est difficile d'imaginer sans conséquence pour le ruissellement. Le maire de la commune est dubitatif. "Effectivement la forêt est jeune, il est possible qu'une partie de l'eau ait été retenue, mais c'est tout au sommet. Je ne pense pas qu'elle ait pu changer grand chose dans le cadre des orages du début de semaine," explique Christian Welter, le premier édile de Donchery. La Ville a d'ores et déjà démandé à ce que l'état de catastrophe naturel soit reconnu.


Créer des haies pour retenir l'eau

À quelques kilomètres de là, à Villers-sur-Bar, un champ de maïs a été traversé par un torrent qui a ramassé la terre pour la déverser sur le village en contrebas. Ce genre de culture ne facilite pas la rétention d'eau des sols : la plante exige un sol à nu, qui laisse particulièrement filer l'eau. "En limite de parcelle à partir du bois, on pourrait imaginer des choses qui ralentissent l'eau - des facines, des haies, des talus, des bancs enherbés. Tout le monde a à gagner, mais il faut que tout le monde se mette autour d'une table," confie Benoît Harboux, conseiller spécialisé à la chambre d'agriculture des Ardennes.

La solution ne pourra qu'être collective. La création de haies est coûteuse et pourrait exiger un remaniement des parcelles. Un travail de longue haleine s'annonce mais il sera nécéssaire : ces orages impressionnants pouraient devenir plus courants à l'avenir.





Citation :
Toute forêt, déracinée sans pitié au bulldozer, pour qu’on installe, sur
le sol qu’elle occupait, une agglomération humaine, certainement moins belle
qu’elle, et généralement de valeur culturelle à peu près nulle, est un hymne à
la gloire de l’éternel qui disparaît pour faire place à “des rires, des bruits vils,
des cris de désespoir”. Bien plus : c’est un habitat volé aux nobles bêtes
fauves, — ainsi qu’aux écureuils, aux oiseaux, aux reptiles, et autres formes de vie
qui s’y perpétuaient toujours en parfait équilibre les unes par rapport aux autres.
L’action qui la supprime au profit de l’homme — ce parasite insatiable, — est
un crime contre la Mère universelle, dont le respect devrait être le premier
devoir d’un vivant soi-disant “pensant”. Et il est presque consolant, pour ceux
qui pensent vraiment, et ne sont pas particulièrement enamourés du mammifère
à deux pattes, de voir que la Mère réagit parfois à cet outrage en se manifestant
sous son aspect terrible. On installe un millier de familles sur l’emplacement
aplani, désherbé, asphalté, arraché à la forêt. Et à la suivante saison des pluies,
les arbres massacrés n’étant plus là pour retenir les eaux, de leurs puissantes
racines, les fleuves débordent, entraînant, dans leur course furieuse, dix fois
plus de gens de la région et de toutes les régions environnantes. L’usurpateur
est puni. Mais cela ne lui apprend rien, hélas, car il se multiplie à une cadence
vertigineuse, la technique étant là pour contrecarrer la sélection naturelle et
empêcher l’élimination des malades et des faibles. Et il continuera de déboiser,
pour subsister aux dépens des autres êtres.

écrit en 1976.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2677
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture    18/8/2018, 04:42

C'est sûr qu'il y a un intime lien de cause à effet dans tout ça (n'en déplaise au maire imbécile sous influence de la vidéo... Nono ).

L'agriculture moderne et ses conséquences étant comme tout le reste de la "modernité" elle-même : un mirage déconnecté autant du traditionnel que du bon sens naturel le plus élémentaire.

Un ouvrage incroyablement révélateur à lire à ce sujet est le fameux livre de Gunther Schwab : "La Danse avec le Diable".

Ecrit sous la forme d'un roman, cet ouvrage est une des critiques les plus acerbes et impitoyables que je n'ai jamais lu !

Citation :


Un journaliste américain, un technicien allemand, une jeune Française médecin et un poète suédois décident d'interviewer le " Prince de ce monde ". Le diable est maintenant homme d'affaires, il dirige le ministère de l'Extermination. Son programme ? Empoisonnement de l'air, pollution et gaspillage des eaux, dégénérescence de l'homme par l'alimentation dénaturée, le bruit, la course au standard de vie, l'abus de la chimie en médecine, en agriculture ; l'augmentation de la radioactivité ; et l'empoisonnement progressif des âmes par les images, etc. Une interview fantastique qui mène à cette évidence que, sans un prompt retour à l'éternelle loi, aux invariables règles morales, l'existence du genre humain paraît compromise à brève échéance.

https://www.amazon.fr/danse-avec-diable-interview-fantastique/dp/2702907970

Terriblement réaliste et plus que jamais d'actualité, ce livre devrait être lu par toutes personnes au moins une fois dans sa vie, pour comprendre où nous mène ce monde moderne.

Comprendre et régir tant qu'il est encore tant.

PS : stg45, peux-tu me donner la source de la citation de ton "écrit en 1976" ?

Je ne trouve rien à ce sujet sur internet.

Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paralleye
Admin


Nombre de messages : 2677
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture    19/8/2018, 08:39

Source de "l'écrit en 1976" communiqué par stg45 :

"Savitri Devi - Souvenirs et réflexions d'une aryenne"


http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/03/07/Savitri-Devi-Souvenirs-et-reflexions-d-une-aryenne

A creuser avec objectivité et esprit critique dans l'optique de trier le bon grain de l'ivraie chez cet auteur qui semble - à première vue - dire plusieurs choses intéressantes mais aussi tomber dans plusieurs travers.

Précisons également (je parle ici de manière générale sans forcément cibler le livre ci-dessus qu'il faudrait d'abord lire en entier pour cerner l'exacte pensée de l'auteur) que l'amour des animaux et de la nature, parfaitement saine et positive, couplé à une juste condamnation des dérives modernistes, ne doit néanmoins pas faire tomber dans le piège - d'inspiration typiquement new-age - du culte de la "mère-nature", du rejet de la Tradition ni évidemment dans une généralisation de jugement sur l'homme lui-même.

Chausses-trappes qui aujourd'hui trompent beaucoup trop de personnes en phase d'éveil. (raison d'être d'ailleurs d'arnaques comme le "mouvement zeitgeist" http://www.lelibrepenseur.org/zeitgeist-entre-supercherie-et-legerete-1/ et autres roueries, toutes financées par derrière par l'élite judéo-mondialiste).

Il est clair néanmoins que l'on peut considérer que l'homme moderne est trop souvent devenu un "parasite insatiable", pour la simple et bonne raison qu'en reniant ses racines, et à fortiori en reniant Dieu et ses valeurs, ses Principes http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8448-spiritualite-notions-essentielles-pour-sortir-de-la-lettre-et-grandir-en-esprit , il s'éloigne d'un mode de vie sain et traditionnel et en paie le prix fort (et en fait bien souvent payer le prix fort aux autres êtres vivants).

Comme avec le cas des inondations calamiteuses constatées ci-dessus. (un simple exemple parmi d'autres bien sûr)

En fait, l'on peut dire sans se tromper que l'homme moderne s'est "enjuivé" (car perverti par le culte de Mammon et par l'esprit matérialiste), et par ce fait est fatalement devenu un parasite anti-traditionnel, à l'image même des parasites de Jahvé (ce dernier étant lui-même le suprême parasite !), qui l'ont façonné et qui représentent la force de corruption dominante - et la poussée - derrière "l'esprit décadent moderne" et son pseudo progrès dégénéré.

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t8189-preuves-irrefutables-montrant-que-le-judaisme-est-une-religion-satanique-et-que-son-dieu-jehovah-est-un-demon

http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7927-le-credo-sabbataiste-frankistedoctrine-infernale-de-la-synagogue-de-satan-pour-la-revolution

En vérité, seul un retour à la Tradition (chose qui passe par le Christianisme authentique en Occident, débarrassé de certaines souillures qui l'ont minées de l'intérieur), couplé au respect du vivant dans son ensemble, permettra à l'homme de se recentrer vers l'essentiel, moralement, spirituellement, civilisationnellement.

Et de redevenir ce qu'il devrait être : le gardien de cette Terre comme de son prochain.

Le gardien de l'harmonie et du vivant sur cette Terre.


Et in fine, de se servir de ce passage en ce bas-monde pour s'élever vers Dieu (Créateur de la Terre et des Cieux, comme de l'être humain, du règne végétal, minéral et animal), Dieu qui est Source et Finalité de toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture    

Revenir en haut Aller en bas
 
inondations, coulées de boue, urbanisation et agriculture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torrent de boue en Colombie.La petite O'Mayra meurt en direc
» [RECH] Protection pare boue AV et AR
» La Normandie trône au salon de l'agriculture
» Etat de l'Agriculture dans l'Orne.
» Agriculture et Santé de Guillaume Moricourt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Information et conscientisation  :: Science alternative-
Sauter vers: