Anti Nouvel Ordre Mondial

Alliance spirituelle contre la subversion mondialiste. Forum d'éveil des consciences par le partage des connaissances et l'esprit de solidarité.
 
PortailLLP site officielAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités economico-politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Vince



Nombre de messages : 28
Age : 29
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   14/11/2008, 17:45

D'ailleurs n'est ce pas par rapport a celui d'avant ce qui veut bien dire que 0.14% ( déjà quelle précision ) ce n'est pas plutot dans la continuité de la baisse, mais rassurons nous après tchernobyl on vous arrête une crise financière.

Coluche avait assez bien résume la chose:

Ce n'est pas pour rien que la France a l'emblème du coq pour la symboliser, c'est le seul animal qui chante les pieds dans la merde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nex
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3072
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   14/11/2008, 18:00

COCORICO !
C'est fou comme tous vas bien par chez nous...profitons en pour faire du sport et aller au resto' Sleep
Le reveil sera brutal pour les frenchy !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mk-polis2.eklablog.com/
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   14/11/2008, 18:26

C'est pas si siur que ça... l'Europe est entré en récession depuis... aujourd'hui c'est vous dire si le coq va encore chanter sur son tas de fumier!

En attendant j'ai acheté 10 kilos de farine intégrale pour faire du pain maison. C'est toujours moins chère que des baguettes de farine blanche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   15/11/2008, 12:29

TOUT LE MONDE DEMANDE L'ARGENT DU PLAN PAULSON, Y COMPRIS LES JAPONAIS
14 novembre 2008: Incroyable: Honda, Nissan, et HomeDepot (fournitures) ont demandé à bénéficier des 700 milliards de dollars du plan. Il n'y a pas de raison finalement que seules les banques y aient droit, et cela vous prouve que tout ce qui a été dit sur ce blog depuis le début, prend forme. Tout le monde va exiger d'être secouru par l'argent public. Mais il n'y en aura pas pour tout le monde. Le réveil va être très difficile.


LA DEMOCRATIE EN DANGER
14 novembre 2008: Le Times de Londres nous apprend une nouvelle dramatique pour la démocratie: 30 journaux régionaux vont déposer le bilan, n'ayant plus de revenus publicitaires à cause de la crise, en baisse entre 21 et 43%. C'est en effet un drame pour ces journaux qui ne peuvent pas vivre sans publicité, mais aussi un drame pour la pensée et la démocratie. Il va de soi que déjà 300 personnes ont perdu leur travail et ce n'est qu'un début (lien, fenêtre).


HEDGE FUNDS: CA VA SAIGNER SELON GEORGE SOROS
14 novembre 2008: Le gourou George Soros met en garde contre un massacre à la tronçonneuse dans les hedge funds qui seront décimées comme les forêts françaises lors de la tempête de l'an 2000. Notre homme a été sommé de paraître devant le Congrès US pour expliquer le bazar des Hedge Funds que personne ne comprend, avec d'autres gourous comme John Paulson (Paulson & Co), Kenneth Griffin (Citadel Group), Philip Falcon (Harbinger Capital Partners) et James Simmons (Renaissance Technologies) car ils ont chacun gagné 1 milliard de dollars à titre personnel en 2007 en misant justement sur la chute de ces fonds toxiques! Comment gagner de l'argent sur le dos des retraités...


DRAME DE LA PAUVRETE: LES RICHES N'ACHETENT PLUS DE HOMARD
14 novembre 2008: Le Telegraph de Londres révèle, sous la plume d'Ambrose Pritchard, que ''le prix des homards a baissé de 50%, celui des truffes de 84% et celui des grands vins de 65%''. C'est ce qu'on appelle la déflation, sauf que vos mensualités, elles, ne baisseront jamais. Et il enchaîne sur le livre ''Les raisins de la colère'' de Steinbeck (que les lecteurs de ce blog connaissent bien, voir ici ou dans les archives en bas de page) qui montre justement que tous ceux des années 1930 ont été étouffés par leurs remboursements de crédit alors que la déflation a fait fondre les prix de 50%. Et comme le dit Roubini, Attali et Pritchard, à l'époque le taux d'endettement n'était pas aussi fort qu'aujourd'hui. Alors imaginez ce qui nous attend... ''un meurtre'' selon Peter Spencer de la York University cité par le Telegraph.


EN FRANCE TOUT VA BIEN !!!
14 novembre 2008: L'Italie, l'Allemagne, l'Espagne et l'Angleterre sont officiellement en récession. La zone Euro est en récession, mais en France tout beigne. Mme Lagarde a juste oublié que la phénoménale montée du dollar nous a permis de retrouver artificiellement quelques couleurs, merci Airbus, Eads, etc. Pour le reste, tout est en berne. Mais n'oubliez pas, en France on n'a pas le droit d'en parler. La presse internationale n'a pas manqué de souligner à quel point cette croissance de 0,1% est miraculeuse... Ainsi, la France gagne 3 mois de répit média avant que le mot ''récession'' soit prononcé officiellement.


source: http://www.jovanovic.com/blog.htm

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   17/11/2008, 19:47

APOCALYPSE: CITIGROUP ANNONCE 50.000 LICENCIEMENTS !!!!!!!!!!
17 novembre 2008: Cela vient de tomber sur CNBC, ma chaîne de prédilection: la banque Citigroup va virer 50.000 personnes, oui, vous avez bien lu, 50.000 sur les 350.000 personnes travaillant un peu partout dans le monde. C'est un tremblement de terre qui va secouer les Etats-Unis, un tsunami de chômeurs aux conséquences dramatiques. Lire l'article de CNBC (lien, fenêtre). Mais parions que l'action va s'envoler grâce à tous ces spéculateurs qui ne vivent plus que sur des drames humains. Ce n'est plus la santé économique que donne le Dow Jones, mais bien le désarroi des gens.

UNE AUTRE SEMAINE SANGLANTE EN PERSPECTIVE
17 novembre 2008: Pendant que les "grands" de ce monde se sont réunis à Washington pour le G20 (d'où rien n'est sorti !), les nuages gris et noirs s'accumulent au-dessus de l'économie, amplifiant le risque de dégringolade massive de tous les marchés cette semaine. A titre inficatif, regardez le graphique ci-dessous, les bourses des pays pétroliers (de ce week-end, ils sont ouverts), et vous verrez qu'ils ont vécu un autre petit krach avec des baisses sidérantes. De plus, toutes leurs courbes vont vers le bas. Ajoutez à cela le fait que les Américains veulent laisser mourir GM, Ford et Chrysler ! Les banquiers il faut les sauver, mais ce qui a fait le coeur de l'économie US pendant 60 ans, on peut le laisser pourrir. Et comme le Japon s'est déclaré en récession, tout comme Hong-Kong, la zone Euro, les USA, les pays de l'Est et l'Asie, le Tchernobyl financier va continuer sa fonte radioactive. Bienvenue dans le mois de novembre, le mois le plus sinistre de l'année.





SI GM SE PLANTE, 2000 AUTRES FOURNISSEURS DEPOSERONT LE BILAN
17 novembre 2008: Problème épineux pour Bush: si General Motors dépose le bilan, c'est exactement 2100 PME et PMI qui soit déposeront le bilan, soit se sépareront de plus de 50% de leurs effectifs. Problème crucial, car le constructeur ne fabrique que la coque, le moteur et la boîte de vitesse. Le reste est fabriqué par les fournisseurs (certains ont déjà déposé le bilan), pour un montant de 35 milliards de dollars ! Si GM s'arrête, cet argent cesse de circuler du jour au lendemain signifiant la mort économique de milliers de personnes, sans parler des 10.000 concessionnaires un peu partout dans le pays.

source: http://www.jovanovic.com/blog.htm

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LéonXIV

avatar

Nombre de messages : 279
Age : 41
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   18/11/2008, 00:00

Des élus démocrates font valoir que la chute de GM, chaque jour de plus en plus probable, entraînerait l'élimination de 350 000 emplois directs et de 3 à 5 millions indirectement. C'est un véritable séisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   20/11/2008, 10:15

General Motors refuserait de se préparer à une mise en faillite


(AOF) - General Motors (GMP) aurait refusé d'écouter ses conseillers l'invitant à se préparer à une mise en faillite, a rapporté le "Wall Street Journal" citant une source proche du dossier. Le constructeur automobile américain ne souhaiterait pas dégrader davantage la confiance de ses clients potentiels. Dans son article, le quotidien économique établit la comparaison avec Lehman Brothers (LEH) qui ne s'était pas préparée à sa mise en faillite.

De son côté, le "Financial Times" croit savoir que General Motors (GMP) serait prêt à reparler d'une fusion avec Chrysler une fois que les modalités du plan de sauvetage du secteur automobile américain auront été garanties.

source: http://www.capital.fr/Actualite/Default.asp?source=AO&numero=1008640&Cat=SOF

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   21/11/2008, 09:48

les russes augmentent leur part en or 00:16 21/11/08
Augmentation en octobre de la part de l'or dans les réserves russes (Banque centrale)
21:23 | 20/ 11/ 2008



MOSCOU, 20 novembre - RIA Novosti. La part de l'or monétaire dans les réserves internationales russes a augmenté en octobre de 2,5%, à 16,3 millions d'onces de Troy (ozt), équivalentes à 12,585 milliards de dollars d'après les cotations courantes, au 1er novembre, contre 15,9 millions d'ozt (13,974 milliards de dollars) au 1er octobre, a annoncé la Banque de Russie jeudi.

A titre de comparaison, les réserves d'or monétaire ont augmenté de 1,9% en septembre, de 2,6% en août, de 2,0% en juillet et de 1,4% pour l'ensemble du troisième semestre 2008.

Malgré l'augmentation des réserves d'or en termes physiques en octobre, sa valeur est tombée de 9,9%, soit la baisse mensuelle la plus notable pour 2008, qui s'explique par la chute du cours du métal précieux.

La part de l'or a légèrement augmenté dans les réserves en octobre, à 2,65% au 1er novembre, contre 2,5% un mois plus tôt et 2,25% au 1er septembre. Jusque là, la part du métal avait régulièrement baissé, s'établissant à 2,3% au 1er août, à 2,4% au 1er juillet et à 2,7% au 1er avril.

Le montant physique de l'or dans les réserves russes est également en augmentation, à 507 tonnes (soit 12,6 milliards de dollars) au 1er novembre 2008 contre 450 tonnes au 1er janvier 2008.

source: http://fr.rian.ru/business/20081120/118438772.html

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: CADEAU   22/11/2008, 01:52

Citigroup: nouvel effondrement, -57% sur la semaine.

(CercleFinance.com) - Alors que tout le monde l'attendait enfin en hausse, le titre Citigroup a rapidement pris le chemin de la baisse vendredi à Wall Street, en dépit d'informations évoquant une cession pure et simple du géant américain des services financiers.

Selon le Wall Street Journal, les dirigeants du groupe devraient aborder aujourd'hui, à l'occasion d'un conseil d'administration, les options qui se présentent après un effondrement de plus de 50% du cours de Bourse du groupe depuis le début de la semaine.

Aujourd'hui, le titre rétrocédait 13,4% pour ne plus coter que 4,1 dollars. Il abandonne plus de 57% depuis le début de la semaine.

Hier, l'annonce d'un renforcement au capital du groupe par le prince saoudien Alwaleed n'avait pas suffi à endiguer l'hémorragie du titre, qui cédait 26% en clôture, soit la plus forte chute de son histoire.

'Franchement, on est tous abasourdis par ce qui passe autour du titre et autour des valeurs bancaires en général', note un vendeur d'une salle de marché.

En début de semaine, Citigroup avait annoncé son intention de supprimer 15% de ses effectifs, soit l'équivalent de 52.000 postes, tout en revendiquant une 'solide position de capital' et une activité 'bien orientée' sur ses coeurs de métier.

Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

-------------------
nb:dieu dit dans le noble coran:
[3:130] La famille d'Imran (Al-Imran) :
Ô les croyants ! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Dieu afin que vous réussissez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   23/11/2008, 21:23

SI GM CHUTE, VOICI L'ADDITION :
18 novembre 2008: D'un côté et de l'autre des Etats-Unis, les patrons de GM, Chrysler et Ford, le gouvernement et la presse ont calculé que si les "3 grands" déposaient le bilan, ce seront 3 millions d'emplois qui disparaîteront en l'espace d'un mois. Autrement dit, un seisme pire que les 53.000 postes supprimés par la Citi (voir plus bas). Trois millions d'emplois ajoutés à tous les autres, ce ne serait plus une récession mais une descente aux enfers. Accrochez-vous au pinceau, on enlève les tuyaux...

LES ASSUREURS ACHETENT DES BANQUES POUR BENEFICIER DU PLAN DE SAUVEGARDE !!!
18 novembre 2008: Le Wall Street Journal a sorti une information sidérante ce matin : pour prendre l'argent gratuit des 700 milliards du plan Paulson, les assureurs américains achètent en ce moment des banques en difficulté afin de se mettre sur les rangs!! Et le WSJ donnt l'exemple de Genworth Financial et de Hartford Financial Services qui ont acheté des banques régionales bien déficitaires. Ces assureurs sont tellement mal que c'est la seule solution qu'ils ont trouvée pour remplir leurs coffres. Et quoi de plus génial que d'acheter une banque en difficulté pour bénéficier de ces fonds gratuits... D'une pierre deux coups. L'avidité de ces gens est i n c r o y a b l e !

VOTRE RETRAITE SENT LE BRULE
18 novembre 2008: Tous les économistes des caisses de retraites, des assurances et des banques commencent à voir l'étendue du désastre financier sur les pensions. Que ce soit retraites gouvernementales, privées ou d'entreprise, les comptes sont clairs: les fonds ont fondu de 30% minimum puisqu'ils étaient tous "placés". Il va de soi qu'il ne s'agissait pas de "placements de bon père de famille" mais d'opérations visant à utiliser l'argent des pensionnaires sur des spéculations sans, bien-sûr, leur reverser une cote-part ! Mais l'affaire a mal tourné et bien des assureurs sont assis sur un volcan qui menace d'exploser à tout moment. En Angleterre par exemple, les avertissements ont déjà été donnés: "le déficit des retraites pourra atteindre 200 milliards de livres car il est déjà à 97 milliards". Un petit plan de sauvegarde supplémentaire pour tous ces gens qui ont joué avec notre argent ? En tout cas, une partie de l'argent que vous avez versé, que j'ai versé, est bien parti en fumée et cela uniquement parce que ceux qui les gèrent ont voulu gagner encore plus d'argent sur notre travail. J'ai toujours détesté les assureurs, mais là... et dans l'article ci-dessous, vous serez encore plus surpris.


LA PROPHETIE MUSULMANE SUR BARACK OBAMA ET LA "FIN DES TEMPS"
18 novembre 2008: Eh oui, un hadith de Ali ibn Abi Talib, écrivain shiite prolixe du VIIe siècle, a prédit la chose suivante: "une homme noir à la tête de l'armée la plus puissante de la terre prendra le pouvoir à l'Ouest lorsqu'arrivera la fin des temps. Il portera un signe clair du troisième imam Hussein". Ce qui est curieux, c'est que ce hadith, que je ne connaissais pas, confirme les propos de la Vierge dans mon livre Notre-Dame de l'Apocalypse. Pour les Iraniens, et leur président Mahmoud Ahmadinejad, la victoire d'Obama est donc l'arrivée de la Fin des temps... Ce qui explique pourquoi le présdient iranien s'était dépêché de saluer la victoire de Barrack Obama !!! Incroyable comme les choses se recoupent parfois. Pour en savoir plus : Forbes Magazine, Jihad Watch, et Daniel Pipes, analyste du Moyen-Orient.
(PS: si quelqu'un pouvait confirmer ou infirmer cette information, se serait important, pour se faire une idée sur la source. Merci).


LES SCIENTIFIQUES RUSSES INQUIETS
19 novembre 2008: L'agence russe Novosti rapporte que les scientifiques s'inquiètent de l'activité sismique de la planète et disent que cela n'ira pas en s'améliorant. Selon Igor Kopylov, professeur à l'Insitut de l'Energie de Moscou, l'équilibre électrique de la planète est quelque peu rompu: "la Terre est entrée dans sa première phase de changement". La dépêche continue en expliquant que nous sommes devant un autre Déluge puisque la terre a relenti sa rotation. Le dernier Déluge a pu être daté précisément en l'an 11.100 av. JC. Au mieux, elle va repartir dans l'autre sens, ce qui ne se fera pas sans mal. Novosti conclut que l'avenir, si cela devait se produire, serait alors à l'Est, en Sibérie...


LA CHINE FRAPPEE DE PLEIN FOUET
19 novembre 2008: Les journalistes de la BBC en poste en Chine rapportent des choses étranges, comme par exemple des foules attaquant des immeubles du gouvernement, un exode massif des ouvriers au chômage vers les campagnes et surtout l'interdiction de licencier sans autorisation plus de 40 personnes à la fois dans les provinces de Shandong et de Hubei. La BBC rapporte ainsi que "plus de 700.000 personnes ont perdu leur emploi cette année" et que dans le Guangdong, des milliers d'entreprises ont fermé leurs portes. Du coup, la colère explose par-ci par-là, déclenchant des interventions musclées de la police. La Chine est en réalité bien plus touchée qu'elle veut bien le dire.


L'IMMOBILIER RAVAGE AUX ETATS-UNIS
19 novembre 2008: Les demandes de permis de construire de maisons sont tombées au plus bas niveau jamais vu depuis qu'elles sont comptabilisées, l'année 1959. Seuls 791.000 demandes ont été déposées, contre 828.000 le mois précédent ! Et pour novembre, le chiffre devrait tomber à 780.000 demandes de permis. Et dans la même série de bonnes nouvelles, les demandes pour des immeubles sont tombées au chiffre de 1975, c'est-à-dire 709.000, 100.000 de mois qu'en septembre 2008! Bientôt, ce seront les promoteurs qui demanderont l'aide de Paulson.


HIT-PARADE DES PLUS GROSSES PERTES SUR UN AN
19 novembre 2008: (NOTE: ce papier sera mis régulièrement mis à jour) Si vous êtes Bulgare, et que vous avez placé 100.000 euros il y a un an, il vous reste 18.000 euros et vos yeux pour pleurer. Idem si vous êtes Canadien, Russe, Chypriote, etc.


Bulgarie : -82 %
Canada : -73 %
Russie : -72 %
Chypre : -70 %
Macédoine : -66 %
Vietnam : -64 %
Estonie : -64 %
Irelande : -63 %
Chine : -62 %
Lithuanie : -62 %
Irlande : -61 %


BASF: 20.000 PERSONNES LICENCIEES
19 novembre 2008: La grande entreprise chimique BASF a annoncé le licenciement de 20.000 personnes, en raison de la chute massive de commandes de l'industrie de l'automobile. BASF a vu son carnet se vider en octobre et cela a empiré en novembre. La décision était devenue inévitable et ce seront 20.000 personnes qui vont quitter le groupe ainsi que 80 usines qui seront mises au grand ralenti.


RUMEUR SUR UNE RECAPITALISATION DE LA BNP
19 novembre 2008: La BNP a des soucis, c'est clair, et cela malgré la fantastique injection de fonds publics. Depuis une semaine, son action est particulièrement malmenée, et elle a encore perdu aujourd'hui suite cette fois à une solide "rumeur" dans les milieux financiers disant que la BNP "veut se recapitaliser". Or, rappelez-vous, en février 2008, au moment où la Société Générale mettait Jérôme Kerviel en prison (voir la pages des archives depuis février 08), des banques suisses et allemandes voulaient "lever des fonds" pour une recapitalisation... Elles savaient que cela n'allait pas, déjà. Et que signifie donc cette nouvelle rumeur ? Un manque de trésorerie à la BNP, qui, comme les autres banques, sera obligée de licencier un maximum de personnes pour oxygéner ses finances car elle a perdu des milliards dans les subprimes.


LES AMERICAINS NE VEULENT PAS TOUCHER AUX PIRATES !
20 novembre 2008: L'US Navy ne bougera pas un cil pour sauver quelque navire que ce soit au large des côtes somaliennes. Incroyable ! Les Américains qui se sont auto-proclamés les "gendarmes de la planète" n'ont pas l'intention de sauver qui que ce soit, même si le piratage se passe sous leurs yeux. C'est vrai, c'est plus simple de défendre la veuve et l'ophelin en Irak où il y a du pétrole. Mais secourir un bateau sans défense attaqué par des pirates, pas question. La marine indienne, elle, n'a pas fait dans le détail, hier, lorsqu'elle a coulé le bateau de pirates sans sommation. Un officier a déclaré à ABC News: "nous sommes trop occupés à faire des exercices, à surveiller le trafic de drogue et les terroristes". Ben voyons. Ces actes de piratage doivent quelque part les arranger...


ENCORE UN MINI-KRACH EN ASIE
20 novembre 2008: Cette nuit, le Nikkei japonais a plongé de 7% et l'indice Hang-Seng chinois de 4% à la suite de Wall Street qui est passé sous la barre des 8000 points, et surtout des annonces des constructeurs automobiles et de la montée en puissance du Yen par rapport aux autres monnaies.


LA CHAINE "WOOLWORTH" (800 BOUTIQUES) A VENDRE POUR 1 LIVRE !
20 novembre 2008: L'Angleterre paye un prix très cher à la crise, bien plus cher que les Américains. Une des dernières victimes est la vénérable chaîne Woolworth qui se vend pour 1 livre sterling, du moment que le repreneur prend l'ensemble du package... Quant à Marks et Spencer, il a décidé une opération choc: -20% sur tout le magasin, et tout de suite, sans attendre les soldes...


GM, FORD ET CHRYSLER PASSERONT-ILS DECEMBRE ?
20 novembre 2008: La seconde journée des trois PDG venus à Washington pour demander 25 milliards de dollars s'est très mal passée. Les parlementaires leur ont demandé s'ils étaient capables de retourner à Detroit avec un vol régulier, plutôt que dans leurs luxueux avions privés. Consternation du côté des intéressés qui, de plus, n'ont pas été capables de dire clairement de combien ils avaient vraiement besoin... Les trois patrons n'ont pas convaincu, et ils devront attendre le 20 janvier 2009, date de la prise de fonction d'Obama. Mais d'ici là, ils risquent VRAIMENT de déposer le bilan. Et là, ce sera l'apocalypse sur les marchés financiers.


LES GRANDES BANQUES AU BORD DE L'ETOUFFEMENT
20 novembre 2008: Alors que la BNP a démenti sa recapitalisation (le titre a dévissé en quelques jours), ce sont huit banques et assureurs américains, pourtant secourus, qui ont encore besoin de liquidités, ce qui prouve que l'incendie nucléaire fait toujours rage, même si vous ne le voyez pas dans les journaux de 20h de TF1 ou France 2. Et ce n'est qu'une partie visible du réacteur:


- AIG
- Citigroup
- Morgan Stanley
- Goldman Sachs Group
- Wells Fargo Bank
- JPMorgan Chase
- Bank of America
- GE Financial


Sachant qu'il y a encore 55 milliards de fonds "toxiques" en circulation et que la dette des ménages US est de 2,5 billiards de dollars, on a vraiment de quoi s'inquièter.


LUEUR D'ESPOIR POUR WALL STREET GRACE A GM-CHRYSLER-FORD
21 novembre 2008: Les constructeurs auront leurs 25 milliards de dollars, à condition qu'ils reviennent dans 15 jours avec un plan montrant ce qu'ils feront avec l'argent (article du NYT, lien, fenêtre). Cela a suffi pour redonner l'espoir à Wall Street aujourd'hui. Le pire est que cela va l'encontre de l'ensemble des Américains qui pensent que les plans de sauvetage des banques et autres sociétés qui perdent des milliards par leur propre faute commence à suffire. C'est exactement ce qu'avait dit Nouriel Roubin (voir la page archives) "ils ont nationalisé les pertes, et privatisé les profits".


LES ETATS OBLIGES DE MONTER LES IMPOTS
21 novembre 2008: Il y a trop de chômeurs et pas assez d'argent pour payer leurs indemnités ce qui a obligé 32 Etats, selon USA Today, à augmenter les impôts sur les sociétés... Cela prouve bien que nous sommes seulement au début de la vague.


LA RUSSIE MET LE REVOLVER SUR LA TEMPE DE L'UKRAINE POUR UNE FACTURE
21 novembre 2008: "Soit tu payes ta facture de 2,4 milliards tout de suite, soit on te coupe le gaz et on te met en cession de paiements". Voilà le résumé de la Pravda (lien fenêtre) qui rapporte que le président Medvedev, par le biais de Aleksei Miller le patron de Gazprom, a demandé à l'Ukraine, par le biais de Yulia Tymoshenko, de payer immédiatement sa facture de gaz... Mieux: Miller a rajouté que "l'Ukraine doit régler sa dette, volontairement ou par la force, comme il est stipulé dans les contrats de relations bilatérales". Problème, l'Ukraine est exsangue et n'a pas un centime puisqu'elle a été obligée de demander l'aide du FMI... Comment cela va-t-il se terminer ? Par l'envoi de l'armée Rouge ? Il est clair que les Russes aussi sont aux abois, d'autant que la moitié de leur réserve de dollars, yens et euro a fondu dans le cadre du soutien du rouble. Les problèmes d'argent, cela sème la discorde même entre pays...


LA CIA FAIT PRESSION SUR TOKYO ET PEKIN
21 novembre 2008: C'est ce que révèle Intel Daily, toujours très très bien informé qui écrit que les services de renseignements japonais et chinois enquêtent en ce moment sur Salomon-Citigroup qui ont repris Lehman Brothers. Lehman, juste avant de tomber, avait emprunté des milliards de dollars à Nomura Bank et à la Sumitomo Mitsui Bank, des sommes suffisantes pour acheter un pays africain ou une dictature sud-américaine. Idem pour les Chinois qui ont laissé des milliards de plumes dans différentes opérations avec Lehman, Salmon, Citi et AIG... Donc, en ce moment, il y a de l'eau dans le gaz entre les Japonais et les Américains, comme entre Chinois et Américains. Mais à la manière asiatique, ils ne disaient rien, contrairement aux Russes qui grognent et accusent publiquement les USA. En Asie, cela ne se fait pas. Et Intel Daily explique que la CIA a envoyé des équipes complètes à Pekin et à Tokyo afin que les deux continuent à soutenir le dollar !! Ne pas oublier: si les Chinois et les Japonais décident de vendre leurs obligations et autres effets du Trésor US, Wall Street sera vraiment très mal.
Mais la vrai info est la suivante: si les services d'espionnage japonais ont décidé de "donner" des infos sur cette affaire, c'est leur façon de dire qu'ils ne sont pas dupes et qu'ils les suivent de très près. Et ça, c'est une première car cela veut dire que les Japonais sont très, très, très fâchés contre les Américains !!!


APRES LA SEMAINE SANGLANTE, WALL STREET VA TENTER LE REBOND
21 novembre 2008: La semaine sanglante se résume à une série de mini-krachs, qui, ajoutés les uns aux autres, se solde cette semaine par la baisse suivante. Ca fait peur, d'autant qu'il manque un jour !


Bulgarie: -21,5%
Egypte: -19,6%
USA: -18,6%
Slovénie: -17%
Turquie: -16%
Corée du Sud: -16%
Canada : -15%
Suisse: -15%
Macédoine: -14,5%
Irlande: -14


source: http://www.jovanovic.com/blog.htm

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cannelle

avatar

Nombre de messages : 202
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   24/11/2008, 23:42

Bonsoir,


Je ne confirme ni infirme la prophétie mais rajoute une interrogation sur la venue de la fin des temps et l'élection d'Obama.

Voici ce qu'à rapporté une personne sur un forum:

[ Est ce que personne n'a entendu parler de se hadit :

Abou Hourayra (qu'Allah l'agrée) a dit que le Me[/b]ssager d'Allah (paix et bénédiction d' Allah sur lui) a dit : " La Ka'ba sera détruite par un abyssinien du nom de Dhou As-Souwayquatayn". (Al-Boukhari n°1519)

maintenant que veut dire "Dhou as souwayquotayn" ? en arabe cela veut dire l'homme aux jambes maigre...

Ah oui il y a aussi cette article qui date d'il y a 4 jours...

John McCain a fait appel à Arnold Schwarzenegger qui a critiqué les jambes maigrichonnes d'Obama :

[www.dhnet.be]

En plus Obama est bien d'origine Abyssinienne (Kenya, éthiopie) ....[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   25/11/2008, 12:11

Wait and see
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   25/11/2008, 22:14

ENORME!!!


La Fed lance un nouveau plan de soutien au crédit de 800 milliards de dollars



Les autorités américaines ont annoncé, mardi 25 novembre, un ensemble de mesures destinées à soutenir le crédit à la consommation et le marché immobilier, qui vont mobiliser quelque 800 milliards de dollars. La Réserve fédérale a présenté un nouveau plan de soutien aux marchés financiers d'un montant de 600 milliards de dollars destiné à favoriser le dégel des marchés du crédit. Elle va également lancer une facilité de 200 milliards de dollars pour la relance du crédit à la consommation. bom

Dans le cadre du premier plan, la banque centrale se dit prête à racheter jusqu'à 100 milliards de dettes émises par Fannie Mae, Freddie Mac et les Federal Home Loan Banks, les organismes de refinancement de crédits immobiliers bénéficiant de la garantie de l'Etat. Elle s'engage aussi à reprendre jusqu'à 500 milliards de dollars de titres adossés à des prêts immobiliers (MBS, mortage-backed securities) de Fannie Mae et Freddie Mac. Ces mesures, explique-t-elle dans un communiqué, "sont prises pour réduire le coût et augmenter la disponibilité du crédit pour l'achat de logements, ce qui devrait à son tour soutenir le marché immobilier et favoriser plus généralement l'amélioration de la situation des marchés financiers".

LA FED RETIRE DES DETTES DU MARCHÉ

Parallèlement, la Fed met en place un plan consacré à la relance du crédit à la consommation, dont la paralysie menace le moteur essentiel de la croissance des Etats-Unis, explique le Washington Post. Cette facilité de 200 milliards de dollars est destinée à favoriser la distribution de prêts étudiants, de crédits automobiles, de cartes de crédit et de prêts accordés par la Small Business Administration, l'agence fédérale de soutien aux petites et moyennes entreprises.

"L'un des gros problèmes auxquels nous sommes confrontés, c'est la faiblesse de la demande sur le marché de la dette Razz . On a assisté à un assèchement total du marché de la dette titrisée, comme les cartes de crédit ou les prêts étudiants", explique Scott Brown, chef économiste de Raymond James & Associates. "Et voilà que la Fed retire un bon paquet de dettes du marché, ce qui ne fera pas de mal. Je crois que cela contribuera au déblocage des marchés du crédit". Le Trésor devrait contribuer à cet effort à hauteur de 20 milliards de dollars, en puisant dans l'enveloppe de 700 milliards mise à sa disposition par le Congrès pour soutenir le secteur financier.

Ce nouveau plan, après celui annoncé lundi par Barack Obama, est le fruit d'une étroite collaboration entre l'administration Bush et l'équipe du nouveau président élu des Etats-Unis, explique le New York Times.


Source: http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/11/25/la-fed-lance-un-nouveau-plan-de-soutien-au-credit-de-800-milliards-de-dollars_1123064_1101386.html


PS: Ils sont dingues! Ils aident encore et toujours les deja sur endettés a s'endetter encore plus pour soit disant sauver le systeme. Mouha ha ha ha hi hi hou hou yoyo!...
Vous connaissez la republique de Wiemar? Des dettes de guerres colossales et une désindustrialisation massive. Amerique = Dettes colassales et delocalisations massives... Bientot la devaluation du dollar, les Chinois vont lacher les T-bonds et l'Amerique va vraiment se retrouver en defaut de paiement! Waou... Je crois que le LEAP a raison sur ce coup la!... Ca vas etre sportif, accrochez vous aux balustres. Les femmes et les enfants d'abord!!! Que l'orchestre nous joue un aire d'au revoire mes freres! Etc... cyclops king Very Happy .............. Sad

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gauchenationale

avatar

Nombre de messages : 448
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   25/11/2008, 22:17

Normal, ils se tirent avec la caisse... Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: 7 400 milliards d’engagements du Trésor et de la Fed pour sauver le système   26/11/2008, 00:41

USA : 7 400 milliards affraid d’engagements du Trésor et de la Fed pour sauver le système
25 novembre 2008L’agence Bloomberg a fait le compte de l’ensemble des sommes garanties, prêtées ou dépensées par les autorités US depuis le début de la crise : 7 400 milliards de dollars, soit 50% du PIB US. Et ce total ne prend pas en compte les mesures de ces trois derniers jours, qui augmentent de plus de 1 000 milliards la facture potentielle des interventions de l’Etat avec le renflouement de la banque Citi Group et l’annonce d’un nouveau programme d’acquisition d’obligations et de titres destiné à soutenir les crédits à la consommation, d’un montant de 800 milliards .


Contre Info, 25 novembre 2008

Les 7 400 milliards recensés par Bloomberg se répartissent ainsi :

Réserve Fédérale : 4 400 milliards - 60% du total
FDIC, l’organisme de garantie des dépots bancaires : 1 500 milliards - 21% du total.
Trésor : 1 100 milliards : 15%
Federal Housing Administration, une agence publique du logement : 300 milliards - 4%
source:http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2371
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enildem

avatar

Nombre de messages : 380
Localisation : Une âme dans un corps
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   26/11/2008, 13:07

Tout ça sert à masquer les effets de la crise et à retarder l'heure fatidique de l'explosion finale. Il réinjecte un peu d'anesthésiant, cependant on ne sent plus la gangrène ronger les membres. Par contre, quand l'anesthésiant n'aura plus d'effet, il n'y aura plus d'autre choix que d'amputer...

Ce qu'il font c'est qu'il nourrissent une bulle, en réinjectant des fonds, mais le problème c'est que ces fonds vont êtres engloutis très, très vite dans la dette nationale et ce qu'il va rester au final ce sont les citoyens misérables car escroqués et un pays en ruine.
Là, ils envoient un peu de fric pour noël, histoire qu'on passe les fêtes la tête dans les nuages. Mais je pense qu'après les fêtes ce sera la grosse claque. Au moment ou vous êtes encore en digestion des émotions du nouvel ans et que l'année commence gentiment.

C'est de la poudre au yeux comme le plan Paulson et le plan de Européen, tout cela vise à faire croire que l'économie va tenir. En fait c'est pour gagner du temps et augmenter l'ampleur de la destruction finale. Tout cela pour être sur que le système économique ne pourra pas être sauver. Il faut tout détruire définitivement donc il font semblant de soutenir les milieux financiers les plus fragiles pour les couler d'un bloc un peu plus tard.

Ce qu'ils font c'est qu'ils nourrissent le futur crack. Ce crack va entrainer les pays et leur économie dans la chute totale. Comme l'argent déboursé est celui du contribuable, les effets de la crise seront porté directement sur les citoyens. Donc, quand les pays seront mis au pas, et bien il n'auront plus qu'à venir en sauveur et réformateur du système. C'est là qu'on va vous sortir le grand jeu du new deal international, et du nouvel ordre mondial financier et économique.

A ce moment là il y aura tellement de misère que les gens n'auront plus le choix. Car c'est là qu'ils sortent les lois martiales et si quelques uns se sentent l'envie d'aller tâter du CRS ou du bidas le ventre vide et bien bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alolibrius.blogspot.com
Dam



Nombre de messages : 113
Localisation : Sodome et Gomorrhe
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   26/11/2008, 20:15

Obama est l'antéchrist tant attendu, selon moi.
Toutes ces foules en liesse a l'annonce de sa victoire m'a fait penser à la carte du jeu illuminati Very Happy Et puis les gens attendent tout de lui, l'arrivée du messie après le diabolique W Laughing Laughing Laughing
ce n'est que mon impression mais je penses pas etre loin de la vérité Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   1/12/2008, 08:41

Olivier Sarkozy au Carlyle Group



Olivier Sarkozy au Carlyle Group Le demi-frère du président de la République française entre à la direction du sulfureux et influent groupe d'investissement.

Une information discrète, mais d'importance, repérée par le très intéressant blog French Politics : le Carlyle Group, bien connu de ceux qui ont vu le pamphlet palmé de Mickael Moore Farenheit 9/11, vient d'embaucher le demi-frère de Nicolas Sarkozy comme co-directeur des services financiers du groupe. La dépêche Reuters cite le co-fondateur du groupe David Rubinstein : "[Olivier] a une carrière et un réseau incroyables, qui aideront Carlyle à capitaliser sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et d'étendre notre présence sur cette partie importante et croissante de l'économie mondiale". La proximité très grande du groupe d'investissement avec la Maison-Blanche et les lieux de pouvoir mondiaux n'est pas nouvelle. En revanche, si les membres sont souvent d'anciens dirigeants de pays ou d'organismes internationaux, le débauchage de proches de présidents semble assez nouveau et confirme les mœurs du président français en matière de séparation des pouvoirs et d'utilisation de l'influence politique pour des bénéfices privés. Enfin, il est notable que, hormis quelques courtes (et discrètes) dépêches, aucun grand quotidien français ne semble estimer l'importance d'une telle information.

Pour rappel, le groupe a ou a eu parmi ses membres actifs l'ancien Premier ministre britannique John Major, James Baker, ancien secrétaire d'État américain, George Bush père, ancien directeur de la CIA et ancien président des États-Unis, Frank Carlucci, ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain, Karl Otto Pöhl, ex-président de la Bundesbank, la famille Ben-Laden et plusieurs chef d'État et de gouvernement.

source: http://www.lepost.fr/article/2008/03/06/1110485_olivier-sarkozy-au-carlyle-group.html

PS: la "fumeuse" separation des pouvoirs. Notre mini-dictateur place ses pieces maitresses aux places de choix!... Si c'est ti pas beau la democratie alors?!

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: on vous teste   1/12/2008, 17:39

L’arrestation inouïe d’un ancien directeur de la publication de « Libération » : une provocation délibérée ?
L’inspection nocturne subie à la cour d’appel de Metz, le 8 octobre 2008, par des magistrats responsables de l’incarcération d’un mineur qui s’était suicidé deux jours auparavant, avait ému le milieu judiciaire. Plus de cinq cents magistrats avaient adressé une pétition à la Garde des sceaux pour protester et demander des excuses publiques envers les magistrats mis en cause. Le Conseil supérieur de la magistrature, lui-même, l’avait tancée sévèrement, le 27 novembre, en rappelant qu’ « une mesure d’inspection doit être conduite dans des conditions de sérénité excluant tout risque de déstabilisation de l’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle. »


Pour une simple plainte en diffamation

Précisément, l’autorité judiciaire s’est-elle comportée en « gardienne de la liberté individuelle » en faisant procéder, vers 6h40, à l’arrestation à son domicile, dans des conditions de brutalité et d’humiliation inouïes, M. de Filippis, directeur de la publication du journal Libération en 2006, comme s’il s’était agi d’un dangereux malfaiteur ? Le témoignage qu’en a donné Libération.fr, le soir même du 28 novembre, est tout simplement effrayant, du moins quand on vit dans une démocratie.

Saisie d’une simple plainte en diffamation, une juge d’instruction du Tribunal de Grande instance de Paris n’a rien trouvé de mieux que de délivrer un mandat d’amener. Pourquoi cette mesure coercitive, alors que Libération, à ce qu’on sache, n’est pas un journal clandestin ? Il a pignon sur rue et son domicile comme celui de sa rédaction est connu de tous. Les faits reprochés ont trait à l’activité professionnelle et non personnelle du prévenu. Et le délit de diffamation est le grief le plus banal qui soit auquel s’exposent les médias.

Une volonté manifeste d’humilier

1- Qu’est-ce qui a motivé cette arrestation à l’heure du laitier ? Est-ce si fréquent de voir un directeur de publication ne pas répondre à une convocation d’un juge d’instruction et entrer dans la clandestinité en cas de mise en examen après une plainte en diffamation ? Ce journaliste était-il susceptible de se soustraire à la justice ? Comment croire que de précédentes convocations adressées dans les formes que l’on sait, n’aient pas été suivies d’effet ?

2- Au cours de cette arrestation, les méthodes employées par les policiers auraient été particulièrement vexatoires. M. de Filippis, la victime, qui s’étonne d’entrée des méthodes dont on use à son égard, prétend s’être fait injurier devant ses enfants réveillés en catastrophe : « Vous, vous êtes pire que la racaille », lui aurait lancé un policier. Qu’est-ce qui autorise un policier républicain à se conduire ainsi ?

3- L’humiliation paraît avoir été systématiquement visée par la conduite policière. Le journaliste aurait été menotté. Par deux fois, dans les sous-sols du TGI, lui aurait été infligée la fouille au corps, slip baissé, obligation de tousser et examen de ce qui en résulte … De quels indices les policiers disposaient-ils pour une application aussi peu pondérée d’une procédure pourtant strictement réglementée quand il s’agit d’un prévenu (1) ?

4- Toute personne en état d’arrestation a le droit à l’assistance d’un avocat. Le journaliste dit avoir demandé à contacter les avocats du journal par deux fois. Il aurait essuyé à chaque fois un refus. Quel texte autorise police et justice à violer ce droit ?

La justice, « gardienne de la liberté individuelle » ?

Encore une fois, l’objet du délit soupçonné serait un commentaire d’internaute, publié sur le site de Libération, et accusé d’être diffamatoire par la personne mise en cause, le fondateur de Free, fournisseur d’accès à Internet. M. de Filippis en sa qualité de directeur de la publication du journal en 2006, aurait eu à en répondre puisque la loi de 1881 fait du directeur de la publication « l’auteur principal » en cas de diffamation.

Mais, dans ce cas d’espèce, l’autorité judiciaire s’est-elle conduite en digne « gardienne de la liberté individuelle » ? Les mesures prises pour s’assurer de la présence du journaliste dans le bureau de la juge d’instruction qui avait à lui notifier sa mise en examen, ont-elle été proportionnées au danger que M. de Filippis représentait ? L’institution judiciaire avait-elle besoin de cette nouvelle affaire pour retrouver son crédit perdu, en particulier depuis « l’affaire d’Outreau ». Combien de magistrats vont signer une pétition et sortir leur hermine sur les marches du palais de justice de Paris pour dénoncer ce qui ressemble, si les faits sont avérés, à une sinistre provocation destinée à nuire encore plus à l’image de la justice, et dans le même temps à intimider la profession journalistique ?


Les conditions de cette arrestation sont si extravagantes, si on en croit le témoignage de la victime, qu’on ne peut pas, en effet, ne pas s’interroger sur les raisons qui les ont inspirées. 1- Survenant le lendemain même de la volée de bois vert administrée par le Conseil supérieur de la magistrature à la Garde des sceaux, s’agit-il d’un nouvel épisode du conflit entre la police et la justice attisée avant l’élection présidentielle par électoralisme ? Car ici, la police ayant agi sur ordre, c’est au juge d’ assumer la responsabilité de cette arrestation et le manque de discernement qu’elle révèle. 2- Ou est-ce une invitation à l’autocensure lancée aux responsables de sites d’information sur Internet en leur montrant à quoi ils s’exposent désormais en cas de plainte en diffamation ? Les deux hypothèses, dans cette partie de billard à plusieurs bandes, ne sont pas d’ailleurs exclusives l’une de l’autre. Paul Villach

(1) Selon Eolas, in « Journal d’un avocat » « Ensemble depuis 1957 » (http://www.maitre-eolas.fr/2008/11/29/1227-reportage-de-terrain), le 29 novembre 2008.

« Hormis des cas expressément prévus par la loi (douanes, détenus…) qui ne s’appliquent pas ici, le seul support textuel est une circulaire (article C.117 de l’instruction générale relative à l’application du code de procédure pénale), mais ce texte n’a aucune valeur normative. La jurisprudence assimile quant à elle la fouille corporelle à une perquisition, qui suppose une enquête de flagrance, une commission rogatoire ou le consentement écrit de l’intéressé (art. 56, 92 et 76 du CPP respectivement), que la fouille soit réalisée par un officier de police judiciaire (art. 56 du CPP) ou par le juge d’instruction en personne, le cas échéant accompagné du procureur (art. 92), ce qui serait cocasse dans notre hypothèse, et que la perquisition vise à découvrir des éléments relatifs au délit poursuivi (art. 56 du CPP), et j’avoue que j’ignore comment on peut cacher une diffamation à l’endroit qui nous intéresse — Heu, en tout cas qui intéresse la police— ; quant au moyen de commission de l’infraction, ce serait faire injure à l’intelligence de la police que d’insinuer qu’elle pourrait penser qu’une rotative de presse a été dissimulée à cet endroit.

Précisons que la jurisprudence exclut du domaine de la perquisition la palpation de sécurité, qui consiste à s’assurer que l’individu n’est porteur d’aucun objet dangereux pour lui même ou pour autrui. Mais la palpation de sécurité exclut que le slip du palpé se trouve au niveau de ses chevilles (sauf s’il est porteur d’un baggy) ».



---------------------
nb:on vous teste,c 'est tres connu,pour installer la dictature, d abord on teste les gents si ils acceteront d etres mal traiter ou de se taire devant une injustice,on vous teste je vous dis;bientot c le PATRIOT ACT A LA FRANCAISE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Urgent : APPEL A ACTION Contre la ratification par les parlementaires européens du « rehaussement » des relations UE/Israël   1/12/2008, 21:53

Bonjour à tous,
Une nouvelle très alarmante nous a été communiquée hier !

A la surprise de tous, un texte demandant le « rehaussement » des
relations UE avec Israël, sera soumis au vote des parlementaires
européens ce jeudi 4 décembre !!

Si ce texte est adopté, cela signifie,
qu’en douce, toutes les demandes du gouvernement israélien seront
satisfaites, à savoir, sa participation à tous les programmes
européens, lui donnant le statut de quasi membre de l’Union européenne,
bénéficiant de tous les avantages sans aucune obligation, ni aucun
devoir vis-à-vis des Palestiniens. Aucune conditionnalité de respect du
droit international, des droits de l’Homme ou de respect des termes des
« négociations de paix » avec les Palestiniens…

Dans cette période pré-électorale, il est important que la société civile se mobilise et fasse entendre sa voix !

Par la présente, nous vous demandons, de protester massivement, en
adressant votre désapprobation à cette initiative (par mail, courrier
ou fax), aux Parlementaires sensés vous représenter au Parlement
européen !

Ci-dessous l’appel de Madame Leïla
Shahid, Déléguée générale de la Palestine auprès de l’UE, de la
Belgique et du Luxembourg ! Vous trouverez également un lien vers le
site du PE, reprenant les coordonnées des parlementaires belges !

Merci d’avance pour votre participation,
plus nous serons nombreux à réagir plus nous aurons des chances d’être
entendu !...

Bien à vous,
Nadia Farkh

Pour l’ABP

Association Belgo-Palestinienne

9, quai du Commerce

1000 Bruxelles

tel: 02 223 07 56

fax: 02 250 12 63

---

Dans sa réunion du 5 novembre à Bruxelles, la Commission des Affaires
étrangères et de Sécurité du Parlement européen a avalisé une
proposition de la Commission Européenne et du Conseil quant à la
participation d'Israël aux programmes communautaires européens. Ce
nouveau protocole de coopération offre à Israël un accès illimité au
programme de recherches scientifiques, académiques et techniques.

Pour son entrée en vigueur, l'accord
doit cependant avoir l'aval du Parlement européen (PE). Il sera soumis
au vote lors de la réunion plénière du jeudi 4 décembre à Bruxelles. La
ministre israélienne des Affaires étrangères se rendra au Parlement
Européen le mardi 2 décembre pour exercer des pressions sur les
eurodéputés pour un vote en faveur de cet accord.

Ce nouveau protocole de coopération
UE-Israël intervient alors que, sur le terrain, Israël accélère la
construction de colonies, renforce le bouclage des territoires
palestiniens, notamment dans la bande de Gaza, et pratique de
nombreuses formes de violation des droits de l'Homme.

Je voudrais par ce message vous inviter
à mobiliser l’ensemble des organisations non gouvernementales de vos
pays, pour intervenir auprès du PE afin de ne pas accorder ce privilège
à Israël avant qu'il mette en œuvre les principes de la paix.


Voici un lien Internet où vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires pour contacter vos députés européens:

http://www.europarl.europa.eu/members.do?language=FR



Amicalement,

Leila Shahid





Source ici
Revenir en haut Aller en bas
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: De la « panique » de 2008, à « l’effondrement » de 2009   3/12/2008, 13:50

De la « panique » de 2008, à « l’effondrement » de 2009



Le plus grand prévisionniste fait une effroyable prévision pour l'an prochain.



Par Paul Joseph Watson
Prison Planet.com
Mardi, le 2 décembre 2008



Ayant prédit avec exactitude la « panique » de 2008 pratiquement un an avant qu’elle se survienne, le plus grand prévisionniste du pays [USA], évoque maintenant de façon inquiétante que l'an 2009 passera à la postérité sous le nom de « l'effondrement de 2009. »

Gérald Celente, le PDG du Trends Research Institute, a envoyé une lettre à ses abonnés dans laquelle il annonce avoir acheté un nom de domaine du nom de « Collapseof09.com – [NDT : littéralement : L'effondrement de 2009]. »

À la même période l’an dernier, Gérald Celente transmettait le message suivant à ses abonnés :
« En 2008, les Américains vont se réveiller dans la pire période économique que toute personne vivante aujourd’hui n’a encore jamais vue. Et ils ne sauront pas ce qui les a frappé. Tout comme ils étaient dans un état de choc le 11 septembre, ils seront figés par la peur lorsque le ‘’11-septembre-économique’’ les frappera en plein coeur de Wall Street. »

Rejetez cette prévision à vos risques et périls. Si vous croyez que tout ira pour le mieux et que le navire de l'État navigue en eaux calmes, [alors] rejetez tout cela et retournez à vos affaires.

Ayant correctement prévu le ‘’11-septembre- économique’’, Gérald Celente avertit que les gens devraient se préparer à quelque chose de bien pire en 2009.

Comme nous l'avons indiqué le mois dernier, Gérald Celente a récemment déclaré sur CNN que d'ici 2012, les États-Unis deviendront un nation sous-développée, qu'il y aura une révolution caractérisée par des émeutes de la faim, des rébellions de squatters, des révoltes contre les impôts et des manifestations pour l'emploi, en ajoutant aussi que la période des fêtes consistera dorénavant à se pourvoir de nourriture plutôt que de cadeaux.

L’exactitude [des prévisions] de Gérald Celente est largement saluée, car il a prédit avec exactitude la crise monétaire de 1997 en Asie, l'effondrement du marché hypothécaire des subprime et l’importante dévaluation du dollar US.

En 2007, Celente a prévenu que « des géants tomberaient raids morts » et c’est exactement ce qui s’est produit avec l'effondrement de Lehman Brothers, Bear Stearns et d'autres.

Celente a déclaré qu’en définitive, la chute financière actuelle entraînera rien de moins que la révolution.

« Il y aura une révolution dans ce pays. Cela ne se produira pas demain matin, mais ça arrivera et nous allons voir un troisième parti [politique se former] et le catalyseur sera la ‘‘main mise’’ par Wall Street sur Washington, au su et au vu et en plein jour, sans coup d'État et sans effusion de sang. Et cela se produira alors que les conditions continueront de s'aggraver. »

Traduction libre de Dany Quirion pour Alter Info
Article original anglais : http://www.prisonplanet.com/from-the-panic-of-2008-to-the-collapse-of-2009.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   3/12/2008, 16:10

Merci saladain Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
ziril
Admin
avatar

Nombre de messages : 3705
Age : 38
Localisation : ici bas!
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Actualités economico-politique.   5/12/2008, 08:20

CIC Won’t ‘Dare’ Invest in Financial Firms, Lou Says (Update2)


Dec. 3 (Bloomberg) -- China’s sovereign wealth fund said it wouldn’t “dare” invest in foreign financial firms after losing $6 billion on stakes in Morgan Stanley and Blackstone Group LP.

“I don’t dare to invest in financial institutions now,” Lou Jiwei, chairman of China Investment Corp., said today at a conference in Hong Kong. “The policies of the developed nations on these institutions are not clear. Until they are clear, I don’t dare to invest in them. What if they go bust? I will lose everything.”

Western banks have turned to state-owned investment funds in Asia and the Middle East for money as they seek to shore up capital eroded by almost $1 trillion in writedowns and losses triggered by the collapse of the U.S. subprime mortgage market.

CIC, with $200 billion, invested $5 billion last year for 9.9 percent of Morgan Stanley and $3 billion in Blackstone, the world’s largest private-equity firm. Both New York-based companies have lost more than three-quarters of their market values since the investments were made.

China Development Bank, which funds the nation’s public works, spent 2.2 billion euros ($2.8 billion) for 3.1 percent of Barclays Plc in July 2007 and bought another 136 million pound ($202 million) stake in June. The combined holding, which was diluted to 2.97 percent after Barclays’ latest round of fundraising in November, is now worth $582 million.

Morgan Stanley gained 6.1 percent in New York yesterday, taking this year’s drop to 77 percent. Blackstone fell 4 percent, extending its loss to 76 percent in the period.

‘Doomed to Fail’

“Chinese institutions’ investments in U.S. and European counterparts are doomed to fail,” said Li Jing, a Shenzhen-based analyst at Ping An Securities Co. “CIC should definitely avoid investments in financials as the credit crisis is nowhere near the bottom and they have no experience whatsoever in managing these companies.”

The U.S. Treasury has committed $700 billion to rescue financial firms after a global credit seizure forced the sale of Bear Stearns Cos., a government rescue of American International Group Inc. and the collapse of Lehman Brothers Holdings Inc. this year. The British government is spending 50 billion pounds buying stakes in Royal Bank of Scotland Group Plc, Lloyds TSB Group Plc and HBOS Plc.

China, which primarily invests its $1.8 trillion currency reserves in low-yielding U.S. government debt, set up CIC last year to put about $200 billion into assets with higher rates of return, such as stocks and corporate bonds.

‘Undervalued’ Companies

“Now is also an opportunity for us. Some companies are undervalued and we can invest in them,” Lou said, adding that the fund plans to buy in non-financial industries overseas.

The Chinese government announced a 4 trillion yuan ($582 billion) stimulus plan in November to spur expansion in the world’s fourth-largest economy.

That may not be enough to prevent Asia from slipping into a recession, according to Stephen Roach, chairman of Morgan Stanley Asia Ltd.

“American consumption, to be quite blunt about it, is toast, and when the consumption bubble goes that’s a big problem for this region,” Roach said at the conference. “There is no country in this region that is not either slowing or in recession right now because the world’s biggest end market for its exports is in serious trouble.”

China can’t save the global economy from financial crisis because the world’s most populous nation has its own problems, Lou said.

“Because of the reduced consumption and credit in the developed nations, China needs to boost its domestic demand to sustain growth, which is difficult and requires a lot of reforms to do,” he said.

source: http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=aIYdewrRwOXc


Traduction a la volée: Les Chinois ne veulent plus recapitaliser d'etablissement financiers Occidentaux. Tant que la politique de ces instititions ne sont pas claires, les Chinois n'investissent plus. Ils preferent se rabattre sur les obligations d'entreprises plutot que sur la dette du tresor.

Traduction personnel: Les Chinois n'ont plus d'interet a soutenir l'economie d'un pays qui ne fait plus marché leur commerce. La crise etant bien reelle, leur strategie va certainement se tournée vers leur marché interieur (meme si tres faible actuellement et tres lent a mettre en place). Je pense que d'ici sous peu, les Chinois vont devaluer leur monnaie et là, se sera good bye America! Et bonjour la Tres Grande Depression pour nous!...

_________________
Rien n'est beau que le vrai: le vrai seul est aimable;
Nicolas Boileau épître IX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: enfin   5/12/2008, 19:56

Bush reconnaît que l'économie américaine est en récession

George W. Bush à Washington le 5 décembre 2008 à Washington
© AFP Saul Loeb
Le président George W. Bush a reconnu vendredi pour la première fois publiquement que l'économie américaine était en récession et que les mauvais chiffres du chômage publiés le jour même pour novembre en étaient le reflet.

"Les chiffres de l'emploi publiés aujourd'hui reflètent le fait que notre économie est en récession", a dit M. Bush le jour où le département du Travail annonçait que l'économie nationale avait vu disparaître 533.000 emplois en novembre et que le taux de chômage s'élevait à 6,7%, le plus haut depuis plus de 15 ans.

M. Bush a ainsi pris acte du jugement rendu lundi par le Bureau national de la recherche économique (NBER) officialisant la récession américaine.

"Cela est dû pour une grande part aux problèmes sévères que connaissent nos marchés de l'immobilier et du crédit et le marché financier, et qui ont causé d'importantes pertes d'emplois", a dit M. Bush.

M. Bush a assuré que son administration s'employait à traiter ces causes, mais n'a pas signalé être disposé à un second plan de relance économique, réclamé par son successeur Barack Obama et les démocrates, les adversaires du président sortant, après celui mis en oeuvre début 2008.

Un porte-parole, Scott Stanzel, a ensuite laissé entendre devant la presse que le gouvernement sortant n'avait pas en tête un second plan injectant de l'argent dans l'économie pour la relancer.

Au moment où les trois grands constructeurs automobiles américains craignent pour leur survie et tâchent d'obtenir une aide publique, M. Bush a déclaré que le Congrès devait agir la semaine prochaine et se servir des propositions qu'a faites son administration.

Mais il a placé la barre haut pour que General Motors, Ford et Chrysler obtiennent effectivement une aide financière.

L'argent leur sera versé à condition que "ces compagnies fassent les choix difficiles dans tous leurs secteurs d'activités et prouvent que non seulement elles peuvent survivre, mais prospérer", a-t-il dit.

M. Bush s'est dit "inquiet" pour ceux qui ont perdu leur emploi.

"Nous faisons porter nos efforts sur les racines du déclin économique pour que notre économie se rétablisse", a dit M. Bush.

"Le problème le plus urgent auquel notre économie fait face, c'est le problème sur les marchés du crédit", a-t-il dit.

Il a souligné la nécessité de favoriser à nouveau le crédit aux entreprises et aux Américains pour relancer les investissements et la consommation, et a invoqué les initiatives de son administration et la mise en oeuvre d'un plan de 700 milliards de dollars avant tout destiné aux institutions financières.

"Le crédit commence à circuler", a-t-il dit.

"Nous avons encore du travail, mais les signes encourageants existent", a-t-il dit.

L'administration continue aussi à agir pour rétablir le marché immobilier, a-t-il dit.

"Il va falloir du temps pour que nos actions produisent tout leur effet. Mais j'ai confiance dans les mesures que nous prenons pour résoudre les problèmes que connaît notre économie et pour que celle-ci retrouve sa vigueur", a-t-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saladain

avatar

Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Radar 5 décembre 2008 : 500 000 emplois perdus en un mois aux USA   5/12/2008, 20:05

Radar 5 décembre 2008 : 500 000 emplois perdus en un mois aux USA
5 décembre 2008Lien Permanent

Guillaume Duval : loin du « New deal »

(...) Le plan annoncé par Nicolas Sarkozy corrige donc enfin de façon significative la mauvaise trajectoire budgétaire sur laquelle la France était engagée. Le volume revendiqué officiellement pour ce plan, 26 milliards d’euros sur deux ans, n’a cependant rien d’extraordinaire : il représente une dépense supplémentaire de 0,7% du PIB sur chacune de ces deux années.

De plus, comme toujours, quand on en connaîtra le détail de façon précise on se rendra probablement compte que ce volume affiché inclut nombre de mesures d’ores et déjà engagées ou prévues. A titre de comparaison, les pouvoirs publics des Etats-Unis ont investi cette année 2,5% du PIB pour soutenir l’activité et Barack Obama prépare pour 2009, des mesures encore plus ambitieuses... (...)

les mesures à portée sociale, ... restent elles aussi très limitées : au lieu par exemple d’augmenter le niveau des minima sociaux, qui ont perdu ces dernières années beaucoup de pouvoir d’achat, le gouvernement se contentera de verser une prime unique de 200 euros aux titulaires de minima sociaux (soit 760 millions d’euros, 3% du total du plan de relance...).

Dangereux aveu italien

« Nous ne pouvons en aucun cas nous permettre qu’une émission de bons du Trésor ne soit pas entièrement souscrite...Cela conduirait à une absence de liquidités pour le paiement des retraites et des salaires. Cela serait comme l’Argentine, » a déclaré Maurizio Sacconi, le ministre italien du travail à la RAI, la télévision italienne.


Coût des contrats d’assurance sur la dette italienne, en points de base (0,01%)

La faiblesse stucturelle de la monnaie européenne tient au fait qu’elle réunit des économies dont la situation est fort différente, et des Etats dont le crédit est sans comparaison. Ce qui explique par ailleurs la sévérité des critères de Maastricht. A défaut de politique fiscale unifiée, seul reste le critère du déficit pour éviter les tensions centrifuges.

Dans la situation actuelle, qui contraint les Etats à s’endetter lourdement, les anciennes peurs et les tensions à l’oeuvre à l’époque du SME - qui avaient provoqué son éclatement - refont surface.

Cela se traduit par une divergence de plus en plus forte du coût de la dette entre les pays du nord et du sud de l’Eurozone.

Le système euro pourrait être mis douloureusement à l’épreuve si l’Italie ou l’Espagne ne parvenaient plus à lever des fonds. L’Europe serait-elle capable d’organiser un refinancement ? Quel Etat, dans la situation actuelle, accepterait d’alourdir sa dette par solidarité européenne ?

Comment l’Euro se comporterait-il si l’Italie était mise sous la tutelle du FMI ?

Le prix du risque

Cout des CDS, les contrats d’assurance contre le défaut de remboursement d’un emprunt, sur les dettes des Etats, à la fin novembre. Points de base.


La Grande Bretagne risque-t-elle une faillite ?
Martin Wolf : la Grande Bretagne risque un désastre

Wolf s’inquiète de la possibilité d’un effondrement de la Livre, tant sont importants les besoins de financement requis pour faire face à la crise.

Les emprunts nécessaires pour financer la dette d’Etat représenteront 8% du PIB en 2009, 6,8% de 2010 à 2011, puis 4,1% de 2012 à 2013. La dette publique nette atteindra 57% dans quatre ans. Comptabilisée selon les critères de Maastricht, elle sera de 68% en 2012-2013, et le déficit atteindra 8,1% en 2009.

Pritchard-Evans : l’Angleterre en faillite ?

On ressent désormais une peur palpable que les investisseurs se détournent des emprunts anglais, avec un déficit atteignant 118 milliards de livres, soit 8,1% du PIB.

Le coût de l’assurance de la dette anglaise a atteint 86 points, proche de celui du Portugal (ndlr : depuis la rédaction de cet article la barre des 125 points a été franchie).

Alistair Darling (ministre des finances) a du admettre que l’économie anglaise était confrontée à son plus rapide ralentissement depuis la seconde guerre mondiale.

La Grande Bretagne devra emprunter 146 milliards de livres sur l’exercice 2008/2009 et 450 milliards durant les cinq prochaines années.

Une étude de l’agence Fitch estime le coût budgétaire du renflouement des banques à 6,9% du PIB pour la Grande Bretagne, 5,7% pour la Belgique, 5,8% pour l’Allemagne, 6,3% pour les Pays Bas et 12,9% pour la Suisse. Nous ne sommes pas seuls à subir cette débâcle.

Evans-Prichard, tout en "croisant les doigts" pour conjurer le mauvais sort, conclut en reprenant une citation attribués aux Hasbourg : La situation est désespérée mais pas grave.

Les USA ont perdu 533 000 emplois en novembre

C’est beaucoup plus que ce qu’attendaient les spécialistes et les marchés et le pire chiffre mensuel depuis 1974. Le taux de chômage s’établit à 6,7 %, du jamais vu depuis 1993.

Chômage US à 12,5%

L’indicateur standard du chômage U3 s’établit à 6,7% en novembre, en augmentation de 2% en un an.

La mesure U6, qui inclut le temps partiel contraint et les « travailleurs découragés », c’est à dire les personnes qui ont perdu l’espoir de retrouver un emploi, est à 12,5%, contre 8,4% en novembre 2007.

Le nombre de chômeurs secourus au plus haut depuis 1982

Le nombre de bénéficiares l’assurance chômage a atteint fin novembre 4,09 millions, plus haut chiffre depuis décembre 1982.

De nombreux ménages américains ne pourraient faire face à plus de 3 mois de chômage (pdf)

Selon une étude publiée en 2004 par le Levy Economic Institute, portant sur des données de 1999, 40% des foyers aux USA auraient été en faillite au delà d’une période de 3 mois de chômage.

A household or person is “asset-poor” if their access to “wealth-type resources” is insufficient for them to meet their “basic needs” for a limited “period of time.”We use three alternative wealth measures to specify basic needs.

Period of time is set somewhat arbitrarily, but reasonably, at three months. This is the time period that we require for households to survive on their own by spending down their wealth.

40 percent and 42 percent were asset poor according to the NW-HE and LIQ measures, respectively. According to our calculations, more than 46 percent of households had less than $5,000 worth of liquid assets to cushion adverse shocks.

Les constructeurs automobiles US demandent 34 milliards

Les dirigeants de l’industrie automobile étaient auditionnés hier par le Congrès US. Le directeur de Général Motors a déclaré que sa firme avait besoin de 4 milliards dans l’immédiat et de 4 milliards le mois prochain.

Les trois grands constructeurs US ont demandé 34 milliards d’aide fédérale, dont 18 au total pour GM, 7 pour Chrysler et 9 pour Ford.

Afin de ne pas être accusé de profiter indûment de l’argent public, les dirigeants de ces firmes ont décidé de réduire leur salaire à un dollar symbolique.

Les parlementaires pourraient soumettre au vote un plan d’aide à l’automobile la semaine prochaine.

General Motors envisage une procédure de faillite

Selon Bloomberg, les dirigeants de GM étudient la possibilité d’une mise en faillite préparée en accord avec les créanciers, afin de renégocier le prix de la dette de l’entreprise et d’éviter la liquidation.

Le président de la firme affirme cependant que la mise en faillite ne fait pas partie de ses plans. GM craint que cette annonce ne se traduise par l’arrêt de ses ventes, les clients redoutant alors l’absence de garantie et la disparition des pièces détachées.

Une négociation préalable avec les créanciers permettrait d’éviter l’ouverture d’une procédure judiciaire fixant la valeur liquidative de la dette de GM.

L’obligation GM arrivant à maturité en 2033 se négocie aujourd’hui à 19,1% de sa valeur d’émission. L’assurance contre un défaut de paiement du constructeur coûte aujourd’hui 77% du montant garanti à la signature plus 5% par an. Cela signifie qu’il faudrait débourser 7,7 millions de dollars plus 500 000 dollars chaque année pour assurer la valeur de 10 millions d’emprunt émis par la firme.

Le fonds d’investissement d’Harvard a perdu 22% de sa valeur

Le fonds d’investissement de l’université d’Harvard a perdu 22% de sa valeur, soit 8 milliards de dollars, de juin à octobre.

La plus importante perte enregistrée jusqu’alors n’avait été que de 12,2%, en 1974.

De nombreuses universités américaines sont dans une situation similaires, et les établissements publics de Georgie, Californie et de l’Etat de New York ont été contraints de licencier du personnel, ou de retarder des dépenses prévues.

Le budget de fonctionnement d’Harvard dépend pour plus d’un tiers des dividendes provenant de son fonds d’investissement. Pour certains départements, ce financement représente 50% des dépenses courantes. La Faculté des Arts et Sciences a annoncé la semaine dernière qu’elle gelait la plupart de ses recrutements.

.........suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Actualités economico-politique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Le Politique selon Platon
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anti Nouvel Ordre Mondial :: Nouvel Ordre Mondial :: Actualités/Chroniques :: Divers-
Sauter vers: